AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Comme c'est agréable de te revoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Comme c'est agréable de te revoir...   Mar 3 Fév - 16:13

Enfin en week end... Malgré les heures de trous dans la semaine, Ginny avait put constater que tout son temps libre était consacré à son travail et à l'organisation de l'A.D. et elle ne prenait que peu de temps pour se détendre. Cette fin de semaine fut donc accueillit par la jeune fille comme un soulagement. Elle avait expédié grossièrement quelques devoirs dans la matinée, et elle décida de se libérer pour l'après midi. Hors de question de rester cloitrée dans la salle commune ou dans la salle sur demande. Elle décida donc de sortir dans le parc, espérant ainsi pouvoir se vider l'esprit pendant un moment.

Elle laissait ses pas la mener sans y réfléchir, l'esprit complètement ailleurs, espérant simplement trouver un peu de calme. Elle ne réfléchissait à rien, ne pensait presque rien. Elle se fit une courte réflexion sur le soleil qui semblait avoir décidé de fuir spécialement pour le jour où elle décidait de sortir. Un sourire ironique apparut sur son visage face à la puérilité de cette remarque, et elle continua sa route, toujours dans les nuages... Et ce qui devait arriver arriva.

Ginny tourna pour prendre un escalier alors qu'elle était au 2ème étage, et elle percuta violemment quelqu'un, ne sachant pas vraiment si c'était parce qu'elle marchait trop vite ou si c'était l'autre qui était pressé. Quoi qu'il en soit, se rattrapa de justesse au mur, évitant ainsi de finir par terre, et elle releva la tête, regardant celui ou celle qu'elle avait bousculé pour s'excuser. Cependant, les excuses ne sortirent pas lorsqu'elle aperçut la personne face à elle.

Drago Malefoy. Plutôt s'arracher la langue plutôt que de lui dire qu'elle était désolée, qu'elle soit en tort ou non. Sa seule vision eut un effet effrayant sur Ginny. En quelques secondes, elle eut en tête toute l'affaire du meurtre de Dumbledore, le départ de Harry, Hermione et son frère, tous les dégâts causés par les mangemorts. Pour un peu, si elle avait été un animal sauvage, elle en aurait eu envie de grogner de rage, mais elle n'en fit rien.

La rouquine se raidit simplement, le visage fermé, froid, ses yeux lançaient des éclairs, elle redressa fièrement la tête, et se retint à grand' peine de ne pas insulter le Serpentard.

- Malefoy...

Le seul mot qu'elle put sortir était empreint d'une rage contenue, presque insultant, mais la rouge et or ne tenta pas de cacher son animosité. Elle savait tout de même qu'elle ne pouvait pas se montrer trop hostile, c'est pourquoi elle se contenta de le nommer plutôt que de lâcher tout ce qu'elle avait sous le coeur, sachant que si elle finissait avec des mangemorts à ses trousses, elle ne servirait plus à rien à Harry dans sa lutte contre Vous-Savez-Qui. Elle fit un effort sur-humain pour reprendre la parole avec plus de calme, tentant de contrôler ses nerfs.

- Je ne pensais pas croiser quelqu'un ici cet après-midi.

Elle se doutait que cette remarque n'avançait pas à grand chose, mais elle ne pouvait se résigner à s'excuser auprès du jeune homme et préféra donc une méthode détournée simplement pour la forme.


521 mots

524

PERCY
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comme c'est agréable de te revoir...   Dim 8 Fév - 22:03

La première semaine de Drago à Poudlard s’acheva de manière plutôt agréable. En effet, l’ambiance qui régnait à Poudlard était loin d’être désagréable par rapport à celle qui régnait chez lui en ce moment même. L’empreinte du Seigneur des Ténèbres flottait certes sur le château et les Mangemorts parcouraient les couloirs bien plus ouvertement qu’ils n’auraient jamais cru le faire. Cependant Drago se sentait étrangement plus à son aise loin des réprimandes du Lord et de son Père en complète disgrâce.

De plus, l’accueil qu’on lui avait réservé au château fut loin d’être désagréable. Si il s’était attendu à voir ici aussi le nom de Malefoy traîné dans la boue, il n’en était encore rien. A croire que malgré l’influence qu’avait désormais le Lord sur le château, les élèves ne s’intéressaient pas beaucoup à ce qui se passait à l’extérieur. Et ça n’était pas pour déplaire au blondinet !

Cette semaine se passa donc pour le mieux, et c’est le cœur gonflé de l’espoir de racheter le nom des Malefoy qu’il aborda ce week-end. Le samedi il se leva tôt et se dirigea aussitôt vers la bibliothèque pour y effectuer quelques recherches d’ordre privé. Il marchait dans les couloirs d’un pas rapide tout en cherchant à apercevoir son reflet dans les vitres lorsqu’il fut percuté par une chevelure rousse ce qui lui arracha un « Outch » un peu surpris.

La bousculade n’était pas assez forte pour qu’il se retrouve à terre et les deux jeunes gens se retrouvèrent bientôt face à face à se dévisager. L’insolente qui avait osé le bousculer n’était autre que Ginny Weasley, la petite dernière de sa famille de rouquin et traître à son sang plus que confirmée. Drago Malefoy fronça les sourcils et s’apprêta à sortir les crocs mais ne pu s’empêcher de s’amuser devant l’expression qu’affichait la Gryffondor.

¤ Forcément, tu devrais t’excuser mais tu ne veux pas t’excuser auprès de moi… Garce ! ¤

Elle tentait de se contrôler et c’était flagrant comme le nez au milieu de la figure. Drago eut envie d’en rire mais il n’en fit rien, se contentant de la toiser de son air narquois. Décidément il était bien plus facile d’avoir affaire à des gens de son âge qu’au Seigneur des Ténèbres… Non, sa place n’était décidément pas à ses côtés…

« Tu pensais mal Weasley, regarde un peu ou tu marches si tu veux pas te retrouver chez les Carrow pour qu’ils t’inculquent la discipline… »

Son ton était bien sûr froid, mais peut-être un peu moins tranchant qu’à l’époque… Il était vrai qu’il avait muri – un peu contre son gré – dans le courant de l’été, et que les insultes sur le tour de taille de la mère Weasley ne le faisaient plus autant jubiler qu’avant.

« Comment va ce cher Potter ? Les rumeurs le disent… en fuite… »

Petite pique pour chauffer un peu l’impétueuse rousse. Les bruits de couloirs lui prêtaient une liaison avec le Gryffondor, elle était peut-être au courant de quelque chose concernant l'escapade du Gryffondor ? Enfin pour peu qu’ils soient vraiment ensemble… Drago doutait que Ginny ne veuille de Potter, il fallait reconnaître que malgré un tempérament horriblement difficile et des idées qui frôlaient la niaiserie, elle n’était pas mal dans son genre. Potter lui, était toujours cet horrible balafré à moitié fou ! Quelle personne saine d’esprit voudrait de lui franchement !


[564 mots]

553 PERCY
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comme c'est agréable de te revoir...   Mar 24 Fév - 14:19

Si Malefoy avait espéré être impressionnant en la menaçant d'utiliser les Carrow pour s'en prendre à elle, il se trompait lourdement. La lionne sentit une nouvelle vague de révolte. Les Mangemorts et leur règne. Et voilà qu'elle devait se la boucler devant ce petit prétentieux de Serpentard ? Elle en avait la nausée. Une bonne claque lui remettrait les idées en place, c'était certain. Toutefois, elle le supposait capable d'aller se plaindre auprès des "amis" de ses parents, et elle n'était pas partante pour faire un tour chez les Carrow. Trop de gens avaient besoin d'elle. Elle ne pouvait en aucun cas se permettre de courir le risque de priver l'A.D. de l'une de ses têtes pensantes. Elle ravala donc sa bile.

Là où elle eut plus de mal, ce fut face à la remarque du jeune homme quant à Harry. Son absence était suffisamment inquiétante pour qu'il n'en rajoute pas une couche. Elle s'apprêtait à répondre et entrouvrit même la bouche lorsqu'elle se rendit compte qu'il ne faisait que jouer avec elle, au chat et à la souris. En répondant, elle allait simplement lui faire la joie d'entrer dans le jeu, et elle le laissait mener la danse. Elle inspira un bon coup, et elle se détendit doucement. Hors de question de se laisser mener par le bout du nez. Fuite ? Si préserver sa vie pour permettre la libération du peuple était considéré comme une fuite, alors elle pouvait répondre sans problème oui. Mais elle n'avait pas l'intention de répondre.

Et puis cet air narquois écoeurant. Elle en avait la nausée, et elle lui lança un regard froid, presque méprisant, on pourrait presque penser que c'était du "made in Malefoy". Elle se calmait, retrouvant le sang-froid qui lui avait toujours permis de ne pas se faire écraser par les autres. Le blondinet voulait jouer ? Et bien elle allait jouer aussi. Les joutes sont officiellement ouvertes. Elle ne mit pas longtemps à trouver ce qu'elle allait répliquer, et elle se permit d'esquisser un demi sourire.

- J'ose espérer que tu ne prends pas toujours les rumeurs au pied de la lettre. Après tout, les rumeurs disent beaucoup de bêtises. Tout le monde prétend qu'un certain Seigneur des Ténèbres est invincible.

Elle se maudit intérieurement pour son impétuosité. Elle jouait avec le feu, et elle s'en rendait compte, mais elle avait du mal à faire face. L'inquiétude pour tous ceux qui comptaient était à la fois un soutien, et un handicap. Si elle trouvait dans l'absence du trio de Gryffondor la force d'agir comme elle le pouvait pour les aider, elle y trouvait également une douleur et une colère qui avait besoin de s'exprimer. Cette rencontre avec Malefoy était mal tombée, et désormais, la rouquine en profitait pour laisse livre cours à la rage qu'elle avait emmagasinée.

Elle n'avait pas digéré la mort de Dumbledore, comme tout le monde, et elle avait face à elle le responsable de tout ça. Elle se doutait qu'il n'avait pas forcément eut le choix, mais elle ne parvenait pas à ne pas lui en vouloir en cet instant, et elle reprit la parole.

- Enfin, de toute façon, les agissements de Harry n'ont aucune importance pour toi je suppose. Quoiqu'il arrive, lâche comme tu es, tu te réfugieras dans les jupes du vainqueur.

Le ton de Ginny s'était fait tranchant, glacial, et elle le toisa un moment, le défiant de son regard flamboyant. Elle risquait peut-être gros. Malefoy pouvait très bien la dénoncer pour ses propos et lui attirer d'énormes problèmes, mais elle assumait. Elle tenait à conserver sa liberté d'expression, et elle ne courberait pas l'échine devant un Mangemort.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comme c'est agréable de te revoir...   Dim 29 Mar - 16:36

Alors comme ça Ginny Weasley doutait de l'invincibilité du Lord ? Cette pensée arracha un sourire étrange au blondinet. Si le Seigneur des Ténèbres pouvait être vaincu, il le serait déjà probablement ; ses idées dérangeaient tellement de personnes...

"Et évidemment Harry Potter serait celui qui le vaincrait... Je demande à voir mais ça ne reste qu'un pauvre orphelin perturbé d'à peine 17 ans. Les paris semblent contre lui chérie..."

Drago croyait dur comme fer à ce qu'il disait : Potter n'avait pas la moindre chance. Cependant, il fut dérouté par le regard de Ginny. Elle avait une sorte de lueur au fond des yeux qui montrait à quel point elle avait encore confiance en Harry et à quel point elle croyait en ses chances de réussite.

¤ D'un côté elle n'a pas d'autre choix que de croire en lui... C'est pas elle qui irait se révolter toute seule... ¤

Malgré ses pensées désobligeantes, Drago admira son audace et sa foi en Potter. Certes c'était inconscient de la part de la rouquine, mais tout de même admirable.

Tout en parlant, le Serpentard soutenait aisément le regard de la rouquine, et plus aisément encore lorsqu'il se rendit compte qu'elle ne tenterait même pas de l'affronter dans un duel magique. Sa seule arme resterait sa langue affutée. Elle avait du cran, mais elle restait quand même dans une position de faiblesse face à lui et ses menaces.

Drago croisa alors les bras sur son torse et continuait de la toiser lorsqu'elle l'accusa de lâcheté. Le Serpentard tiqua légèrement, car il sentait bien qu'elle attaquait sa famille tout en faisant allusion à l'attitude de son Père par le passé. Et tout le monde savait qu'on n'attaquait pas impunément la famille Malefoy.

"Pas besoin de changer de camp Weasley, cette fois-ci bébé Potter n'aura pas le dernier mot. J'en connais d'autres par contre qui feraient bien d'arrêter de s'accrocher à de vains espoirs. Pour leur propre sécurité..."

Cet échange que Drago était en train d'avoir avec Ginny, il n'en avait jamais eu d'aussi longs avec un Gryffondor. Quand il se frottait à eux, ceux-ci perdaient très rapidement patience et ça se terminait toujours par une multitude de sorts lancés au hasard ou par un bon coup de poing sur le nez big up Hermione.

Cette fois-ci c'était différent, et cela était palpable. Peu méfiant, Drago garda d'ailleurs ses mains loin de sa baguette, ce qui rendrait une éventuelle riposte un peu dure à exécuter.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme c'est agréable de te revoir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme c'est agréable de te revoir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme c'est agréable de te revoir...
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» L'envie de la revoir || [Pv Cassie ]
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: