AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Punition Naturelle [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Punition Naturelle [ Libre ]   Mar 3 Fév - 18:41

Alice sortit du château en courant. Pour la première fois depuis la rentrée elle sortait pendant sa pause. Elle venait d'entendre parler du Saule Cogneur en botanique et désirait le voir. Elle était d'ailleurs la seule à ne l'avoir jamais vu. Quand tout le monde s'était moqué d'elle, elle avait rougi jusqu'aux oreilles. Elle voulait savoir ce qu'avait de si particulier ce méchant arbre. D'après les seules moments qu'elle avait écouté en cours, il était dangereux... Tant mieux, Alice aimait ce qui était dangereux. Elle sautillait, se faufilant au travers des groupes d'élèves profitant du soleil pendant leur pause. Il fallait vraiment s'éloigner. Finalement elle n'était pas sûre de vouloir y aller seule. Les détraqueurs qui trainaient partout la rendait malade. Elle serra les poingts, et avaça, plus rapidement encore. Plus vite ce serait fait, plus vite elle serait rentrée. Elle était fatiguée de sa course et elle s'appuya contre le tronc d'un arbre. Mais elle n'avait plus le Saule en vue.

- Bah, où il est ?, demanda t'elle à voix haute, bien qu'elle sache que personne ne lui répondrait.

Elle se releva et avança de quelques pas. Soudain derrière elle, elle entendit un bruit. Discret, mais audible. Elle se retourna rapidement. La tête lui tourna et elle tituba, mettant sa main devant sa bouche mais elle perdit définitivement l'équilibre et tomba, s'écrasant face contre terre. L'arbre bougeait. Alice en était certaine.

- Oh, c'est toi. Le Saule Cogneur.

Elle sourit. Elle l'avait sûrement réveillé puisque elle avait écrasé ses poingts contre le tronc dur, rigide de l'arbre contre lequel elle s'était appuyée. Elle observa quelques instants les branches qui se balançaient au rythme des hurlement du vent. Si ça n'avait pas été dangereux, on aurait pu dire que c'était beau. Sauf qu'Alice était quelqu'un de suicidaire et qu'elle n'aurait jamais du rester là. Elle alla même jusqu'à le provoquer.

- Eh toi ! C'est vrai que t'es dangeureux ? On dirait plutôt un spaghetti qui essaye de s'enfuir d'une casserole d'eau bouillante !


Il s'agita encore, ses racines poussant des petits grognements si on puis dire ainsi. Elle se releva, consiente qu'elle était toujours parterre. Elle essuya avec le revers de sa manche le sang qui coulait de sa lèvre qui s'était écorchée lors de sa chute. Elle sortit ensuite sa baguette et la pointa en direction de l'arbre.

- Eh le saucisson, tu fais quoi ?

Elle jeta le premier qui lui vint à l'esprit. Elle ne sut même pas ce qu'elle avait lançé, trop impatiente de voir comment l'arbre réagirait. L'éclair bleu atteint l'arbre qui se secoua dans tous les sens cette fois. Ses racines partaient dans tous les sens, ses branches fouaittaient l'air. Alice recula de deux pas et retomba sur le sol dur.


- Oh oh! Qu'est ce qui m'a pris ? Je vais mourir cette fois !

Elle gémit. Elle venait de dire cette phrase calmement. De toute façon, tout le monde mourait un jour. Mais de façon aussi barbare. Ignoble.
Une des branches l'attrapa par la taille, la projetant dans les airs.


- Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, hurla t'elle, de la façon la plus perçante qu'elle pu sortir.

Elle était à présent au sommet de l'arbre. Il se calma quelques instants. Elle pouvait voir la forêt interdite, la cabane de Hagrid, le lac sombre et gris qui reflètait les nuages. Une dernière vue avant de mourir. Sombre. Comme tout ce qui se passait au château. L'arbre la secoua à nouveau et l'emprisona définitivement entre ses branches, juste au dessus du tronc. A moins qu'il ne serre et la réduise en bouillie, il ne la tuerait pas. Alice soupira. Elle ne débatit. Il ne bougeait plus.

- Lâche moi, pervers !, cria t'elle en vain.

Elle avait besoin d'aide. Elle ne pourrait pas descendre seule. Pour la première fois de sa vie, elle avait pensé qu'elle avait besoin d'aide.
Elle tapota la branche, de façon amicale, ce qui lui valut une branche derrière la tête.

- Tu m'as appris au moins une chose, tout le monde à besoin de quelqu'un d'autre. On ne peut pas tout faire tout seul. Mais là j'ai une priorité vois-tu.
A L'AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIDDDDDDDDDDDDDDDDEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! QUUUUUUUUUUUUEEEEEEEEEEEEEEELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLQQQQQQQQQQQQQ
UUUUUUUUUUUNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !


Elle hurlait. Cette fois, elle avait peur. Ce ne serait pas l'arbre qui la tuerait mais soit les détraqueurs, soit les Carrow. A choisir, elle préférait les détraqueurs. Mais son option numéro un était de rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Punition Naturelle [ Libre ]   Dim 8 Fév - 17:27

Duncan comme a chaque pose était dehors et comme toujours il marchais pour s'éloigner des autres, c'était un harçon solitaire qui aimer la tranquilité, il aimer ce baladais dans la nature, sentir l'odeur des arbres et de l'herbe humide, regardais les nuage, appréciait les arbres, c'était pour lui quelque chose de magique, quelque chose de merveilleux, cependant ce jour là était différents des autres, lui d'habitude si vif était fatiguer, des cernes entourait ces beau yeux couleur nature, son corps était douloureux, il avait l'air d'un pauvre enfant qui vient de vivre la pire semaine de sa vie, comme si il était passait sous un train, c'est cheveux bien que propre ce balançais lentement sur son visage comme si eux aussi était fatiguer.
le jeune serdaigle était perdue dans ses pensée quand un cris parvint a ses oreilles, quelqu'un demander de l'aide et apparament c'était urgent, fronçant les sourcils le jeune garçon se précipita dans la direction d'ou venait les cris et attérie bientôt au pied du saule cogneur, de là il leva la tête et vue une jeune femme, nicher en hauteur et retenue par le saule cogneur, Duncan la regarda avant de dire:


Attend je vais t'aider.

La voix du jeune garçon était bizare, douce et enfantine certes mais avec un timbre bestial et violent qui pouvait faire peur, qui était dérangeant dans la bouche d'un garçon de 11ans, cependant on sentait bien qu'il était sincère et gentil, qu'il n'était ni violent ni bestial mais cet voix était intriguante...

Sur ceux il vérifia que la jeune femme ne le voyait pas et ne voyait pas le tronc de l'arbre, dans la position ou elle était Duncan était certain qu'elle ne pouvait pas voir le tronc de l'arbre, tel une anguille il se faufila entre les branche de l'arbre qui bien entendue c'était remis a bougeait, il prit une branche dans le bras et tomba sur le sol, il fit une grimace mais se releva et continua de courir, arrivait au tronc il appuya de toutes ses forces sur un noeud du tronc et l'arbre s'immobilisa, desserant son étreinte sur la jeune fille qui pouvait maintenant redescendre en toute tranquillité, Duncan revint sur ses pas et regarda la jeune sorcière descendre tranquillement de l'arbre.

Comment connaisait'il le secret du saule Cogneur? il était un Loupo-Garou et chaque mois il venait ici pour rejoindre la Cabane Hurlante, comme Lupin bien avant lui il avait eu droit au mesure de protection de l'école, personne ne savait qu'il était un loup-garou, du moins aucun élève et très peu de professeur, seul le professeur Macgonnagal, Flitwich et Slugorn était au courant, c'était d'ailleurs largement suffisant. C'est pourquoi le jeune hommeétait fatiguer, il avait subi la pleine lune cette nuit...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Punition Naturelle [ Libre ]   Lun 9 Fév - 15:13

[ Désolée, il n'y aura pas beaucoup cette fois ]

Un garçon pas plus âgée qu'elle avait accouru et s'était jeté une première fois sur le noeud que formait l'arbre mais s'était fait rejeté violemment. Elle étouffa un cri et plaqua sa main sur sa bouche. Mais l'autre était repartit et les branches s'étaient doucement autour d'elle. Elle avait mal aux côtes, et à la gorge. Elle avait trop crié. Mais quelqu'un était venu la sauver, elle ne mourrait pas encore. A 11 ans, a-t'on idée de mourir ? Elle sauta à terre, un horrible rictus de douleur se formant sur son visage. Elle avait au moins tiré une leçon de tout ça, ne jamais provoquer un saule cogneur. Elle lissa sa robe, enlevant la poussière. Il faudrait qu'elle s'en achète une autre, celle-ci était toute déchirée. Elle se racla la gorge et regarda parterre en rougissant.


- Merci.

Mais se souvenant qu'elle était d'habitude odieuse, elle retrouva sa nature première. Elle chercha une vanne à lui lancer.

- Mais j'aurais pu y arriver toute seule !

Elle lui lança un regard méprisant avant de sourire et de se gratter la joue en rougissant de nouveau.


- Je crois que la méchanceté ne me va pas du tout. Merci infiniment.

Elle mit son poingt sur sa hanche et fit de nouveau un rictus. Elle s'était peut être cassé une côte, elle irait voir Pomfresh en rentrant, de sorte à sécher le cours suivant. Le garçon qui lui faisiat face avait l'air gentil, mais quelque chose, qu'elle ne savait pas dire, lui donnait un air dur, mature.

- Qui es-tu ?

Demanda t'elle, pas seulement pour son nom, mais pour ce qu'il était vraiment. Il saignait de la joue. Elle avança sa main vers lui pour essuyer le liquide rouge mais s'arreta et hésita quelques instants. Mais elle le fit quand même. C'était la première fois qu'elle touchait quelqu'un. Et elle trouvait ça bizarre.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Punition Naturelle [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Punition Naturelle [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Punition Naturelle [ Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: