AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Cheville foulée & tendre amitié [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyMer 29 Avr - 18:37

Cheville foulée & tendre amitié [PV] Iconevince Cheville foulée & tendre amitié [PV] Iconefred03 Cheville foulée & tendre amitié [PV] Iconpennbad


Une chute et une douleur aigu à la cheville. Elle s’était encore mal réceptionnée. Cela arrivait trop souvent en ce moment. Se relevant avec difficulté, elle s’approcha de son sac de sport et prit un baume à l’intérieur qu’elle étala en soupirant sur l’endroit douloureux. Elle était totalement bonne à rien depuis quelques semaines. Elle espérait que ça allait vite se calmer parce qu’elle en avait un peu marre quand même… Heureusement, elle s’en sortait plutôt bien en ce qu’elle avait réussi à ce que seule Ophélia et le corps professoral soit au courant qu’elle était malade. Elle en avait aussi vaguement parlé avec Zack mais rien qui sorte du minimum syndical, enfin elle espérait en tout cas.

Elle avait à peu près fini de se passer le baume miracle quand elle sentit une main se poser sur son épaule. Elle se tourna un peu pour voir qui était le malotru qui venait la déranger en plein entraînement mais son agacement laissa rapidement la place à un immense sourire ! C’était son chorégraphe et ami, Adrien. La jeune Gryffondor adorait le Poufsouffle. Il était toujours gentil, compréhensif et elle trouvait qu’il avait beaucoup de charme. Pas autant que Vincent, certes, mais personne ne pouvait égaler le Serpentard aux yeux de Fred.

« Ady ! Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle se tourna vers lui, non sans grimacer un peu. Adrien lui sourit et se pencha sur elle. Quand il vit sa cheville foulée, il contourna le banc où était assise Fred et s’agenouilla pour prendre délicatement la cheville blessée pour mieux voir. Fredericke se laissa faire. C’était Adrien après tout… cela étant, une petite voix quelque part dans sa tête lui disait qu’être seule dans le parc avec Adrien c’était bon pour les filles comme Ophélia mais qu’elle, elle avait déjà assez de problèmes comme ça en ce moment… Pas qu’elle pense qu’Ady veuille lui sauter dessus, houla ! Loin d’elle cette idée ! Surtout si son genre c’était Heaven quoi O_o Mais les rumeurs couraient très très vite dans cette école et si on voyait Adrien agenouillé devant elle, qu’est ce qu’elle allait encore lire dans le prochain numéro de l’école ?

« Je me promenais dans les parages et je t’ai vu tomber de loin. A quoi tu pensais pour être aussi maladroite ? » Fredericke rougit, elle pensait à quelqu’un en réalité plus qu’à quelque chose. Mais elle savait que quand on fait des figures acrobatiques, il faut être concentré… sinon, c’est la chute ! Et on peut se faire mal… « Je… J’étais un peu ailleurs. » Il siffla entre ses dents ce qui rendit encore plus pivoine la rouge et or. « Je vois ça. Tes articulations sont toutes rouges… Je peux savoir ce qui te prend de danser si tu n’en es pas capable ? » Fredericke balbutia quelque chose d’incompréhensible… elle allait bientôt se mettre à pleurer au risque de tout déballer comme elle l’avait fait récemment avec Ophélia. Adrien du sûrement se rendre compte de ce changement d’humeur car il leva les yeux sur son amie et eut l’air surpris. « Eeeeh ! Qu’est-ce qu’il y a puce ? » Il n’avait pas vraiment gaffé mais Fred était perpétuellement sur la brèche en ce moment et la dernière question auquel elle pouvait répondre c’était « pourquoi »… car sinon, elle ficherait tout par terre… encore une fois !

{565}
Revenir en haut Aller en bas

Adrien Sallers
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyMer 29 Avr - 22:43

Adrien leva une main compatissante vers la joue de son amie. Quand il s’était approché d’elle, ce n’était pas dans l’idée de lui faire la morale mais comme tout le monde, il avait remarqué les absences à répétition de Fredericke, sa perte de poids, sa pâleur… et il s’inquiétait. Alors il s’était peut-être un peu emporté, mais pas à ce point là. Séchant une larme qui avait coulé malgré la jeune fille, il se releva un peu, se mettant sur les genoux et lui prenant les deux mains. Elle avait la tête baissé et ne semblait pas prête à vouloir répondre à ses questions.

« Fred, dis moi… qu’est-ce qui ne va pas ma puce ? » Pourquoi « puce » ? Bah, il savait pas, elle était petite et mignonne et ‘chaton’ c’était un peu démodé [pas vrai Ernie ?] donc voilà… et jamais ô grand jamais, il n’oserait user de surnoms plus affectueux parce qu’il aurait trop peur de se faire taper. En réalité, il n’avait pas à proprement parler peur de Vincent parce que même si le second année était grand pour son âge, deux ans de plus ça faisait de la différence… mais bon, il savait – lui – que Fred’ détestait les conflits et il était lui-même pour la paix et l’harmonie ! Il voyait plus Fred’ comme une petite sœur parce qu’il jouait le rôle de son confident. Elle venait toujours pester après Vincent auprès de lui et il l’écoutait toujours patiemment. Cependant, d’habitude, même lorsqu’elle était vexée ou triste, elle était pleine d’énergie, une vraie battante. Là, rien de tout ça…

« Je préfère ne pas en parler si tu veux bien. » Finit-elle par murmurer. Adrien soupira et laissa tomber son sac. Il en sortit un nécessaire de premier secours qu’il utilisait pour lui durant ses entraînements. « Très bien. Je vais te faire une bande pour ta cheville, pour la tenir. Si ça te fait encore mal demain, tu iras voir l’infirmière. » Il sortit aussi du chocolat en ordonna sans parler mais d’une manière tout à fait persuasive à la jeune lionne de le manger. Remontant un peu le bas du pantalon de jogging de son amie, il commença à lui faire sa bande tout en réfléchissant. Connaissant bien le phénomène, ça avait forcément un rapport proche ou lointain avec Vincent. Il n’arrivait pourtant pas à se souvenir d’un événement quelconque… A Sterne ils étaient normaux tous les deux. Vincent se la jouait bad boy et Fredericke le collait à outrance. Bref, fidèle à leur réputation.

Quand il eut terminé, il s’assit à côté de la jeune fille et la regarda d’un air inquiet. « Ecoute… Fred… je sais que tu ne veux pas en parler mais… tu as vraiment pas l’air en forme ces derniers temps… et on s’inquiète tous pour toi dans la troupe. » Quoi que tout bien pensé, Vincent lui ne semblait pas inquiet et c’était quand même très louche. Etrangement, il commençait à voir poindre un début d’explication…

« Sans me dire ce que c’est… tu peux peut-être me dire pourquoi je ne dois pas le savoir, non ? » S’il y allait avec tact, il arriverait peut-être à la faire parler. Après tout, elle était un peu naïve, on la manipulait assez facilement… Il ne pensait pas à mal bien entendu mais ça pouvait devenir dangereux si elle continuait à forcer comme ça… elle finirait par s’en sortir avec plus gênant qu’une simple foulure…

{572}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyJeu 30 Avr - 18:40

Ils s’inquiétaient tous ? Ô Seigneur ! Cela se voyait tant que ça alors ? Elle était tellement occupé à jouer la comédie devant Vincent qu’elle en oubliait de le faire devant les autres ! Il faut dire qu’elle était déjà si fatiguée… Dire qu’elle ne pouvait même plus danser ! Elle n’était donc réellement plus bonne à rien ? Elle se sentait à deux doigts de pleurer mais elle retint ses larmes et pinça les lèvres pour se contenir. Elle ne voulait pas qu’on se fasse du souci pour elle… dans quelle langue devait-elle le dire à la fin ?

« Vous vous en faites pour rien… Je suis juste… un peu fatiguée. » Sur quoi, elle haussa les épaules pour bien montrer qu’elle se désintéressait de la chose. Seulement, Adrien n’avait pas l’air de la croire, pas entièrement du moins. Fred’ se prit à penser que sa maladie et celle de son ami Poufsouffle étaient assez proche. Certes, les causes étaient très différentes et les aspects cliniques aussi mais cela revenait au même dans le sens où ils fuyaient tout les deux… lui dans un recoin de son esprit, se coupant entièrement du monde bien qu’il soit éveillé en apparence… elle, en dormant, tout simplement. C’était peut-être comme dans un conte de fée ? Peut-être qu’elle était maudite par une méchante sorcière ? Vu comme ses parents étaient aimables ça n’aurait pas grand chose d’étonnant… et ça expliquerait pourquoi son frère avait des problèmes aussi.

Plus largement, les Maiden étaient une famille tout sauf heureuse. Si on regardait seulement en surface, ils étaient riches, sang pur, nobles, et dans le monde magique Allemand très puissant et influent mais… tout ça se brisait si vite si on cherchait un peu. Le meurtre de la nurse de Roze, la torture que cette dernière avait subie à l’insu de ses parents, les parents de Fredericke et Friedrich qui se disputaient sans cesse, reportant leur haine viscérale du mariage sur leurs enfants… les cris, les coups… Rien n’allait au fond, mais c’était si facile pour les adultes de faire illusion ! Pourquoi Fred’ n’avait-elle pas hérité de ce don ?

« Ady… Je te promets que j’ai de très bonnes raisons de me taire… et que je ne peux pas plus te les dire que le reste. » Adrien posa à nouveau ses mains sur les siennes et la jolie Gryffondor baissa la tête. Elle avait déjà mis Ophélia dans la confidence, elle ne pouvait pas y laisser entrer quelqu’un d’autre. Surtout qu’ils étaient tous à Sterne. A la limite, elle préférait lui dire qu’elle était malade plutôt que de lui avouer que c’était pour Vincent qu’elle le cachait. On entrait dans moins de considération sentimentale et puis… elle avait bien dit qu’elle vivrait au jour le jour sans se soucier du reste pas vrai ? Elle avait 13 ans – ok, presque 14 – et elle avait encore trois ans pour arranger sa vie à sa façon ou se plier aux choix dictés par sa naissance. Zen restons zen. Trois ans, quand on est adolescent, ça paraît presque une éternité !

« Ou plutôt, admettons… admettons que je te dise pourquoi je te semble faible… est-ce que tu sauras t’en contenter ? » Adrien fit signe que oui, aussi soupira-t-elle et passa-t-elle une main sur son front pour repousser des mèches de cheveux rebelles. « J’ai une maladie assez rare… de naissance ou presque… une maladie du sommeil. Mais mes parents sont… disons… trop occupés pour m’emmener chez le docteur et puis, les maladies moldus ce n’est jamais grave quand tu les écoutes. Voilà, tu vois, c’est juste ça. C’est rare mais ce n’est pas dangereux… et ça vient seulement par crise. D’ici quelques semaines, je serais guérie. » Temporairement du moins… mais… elle sentait qu’Adrien n’allait pas s’en tenir là !

{639}

Tous comptés
Voltiflor
Revenir en haut Aller en bas

Adrien Sallers
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyVen 1 Mai - 11:37

Adrien n'était pas totalement dupe du petit jeu de Fredericke, en réalité, il ne l'était même probablement pas du tout. Il s'était bien douté qu'elle était malade et elle semblait à peu près sincère quand elle prétendait que ce n'était rien de très grave mais si elle était assez affaiblie et qu'elle avait autant maigri, c'est bien qu'il y avait d'origine un problème et que faire comme s'il n'existait pas n'était pas une solution. C'était la technique de l'autruche et croyez-le ou non, il était un maître du genre autant pour l'appliquer que pour savoir qu'elle n'arrangeait jamais rien ! Ce n'était pas parce qu'on ignorait ce qui faisait souffrir que ça n'existait pas... pourtant Fredericke agissait ainsi, semblant s'accrocher à l'espoir que tout s'arrête subitement, comme par enchantement... mais ils n'étaient pas dans un conte de fée !

"Si c'est peu dangereux, je ne comprend pas pourquoi tu t'en caches. Ce serait sûrement mieux pour tout le monde si tu le disais pour qu'on puisse..." Eclair de génie. Il venait de comprendre (plus ou moins, sans les détails quoi) pourquoi Fred' se la jouait martyre alors que ça ne lui ressemblait pas du tout. Son regard se durcissant, il demanda très sérieusement "Vincent est au courant ?" La gryffondor baissa les yeux d'un air honteux. Houla ! Mais c'était pas bien du tout ça ! Jamais il ne viendrait à l'idée d'Adrien de cacher quoi que ce soit à Anabelle ! Enfin, c'est vrai que cacher des trucs à la jeune Montgomery n'était en soit sûrement pas bien difficile, elle était encore plus à l'ouest que lui... Mais juste pour le principe, des meilleurs amis, ça devaient tout se dire non ? c'était un peu le but... Enfin, c'est ce qu'il semblait à Adrien.

Fredericke triturait le bas de son débardeur avec une mine contrite. "Il sait... ce qui se voit le plus." Qu'elle n'avait pas la grande forme, qu'elle avait perdu beaucoup de poids, qu'elle allait souvent à l'infirmerie... mais il ne connaissait pas les détails de sa maladie, son origine (le stress) ni les différents symptômes. Car le sommeil n'était pas le seul, bien entendu. Il y avait d'autres effets à la maladie de Fred' ce dont Adrien se doutait un peu sans qu'elle le dise. "Si je lui dis, je lui devrait des explications, ce qui m'obligerait à lui mentir encore plus et nous n'en finirions plus... surtout qu'il s'inquiète vite tu sais bien..." La preuve, il était totalement parano vis à vis d'Adrien ! Mais ce n'était pas tout à fait le problème pour le moment car les larmes de Fred' commençaient à couler tandis qu'Adrien commençait à y voir plus clair.

"Lui mentir hein... Je vois..." Etrangement, ça devenait limpide alors qu'elle ne lui disait rien de concret. C'est peut-être parce qu'il était empathique par nature. Il comprennait facilement les gens. Tentant de sécher ses larmes, il commença à dire "Fred... je suis désolé, je..." Il cherchait les bons mots pour la consoler mais il n'en eut pas tout le temps car une ombre vint leur cacher le soleil. Adrien se tourna de trois quard et vit... Vincent Fayr en personne. Oups. Il tombait vraiment mal, d'ailleurs, Fredericke écarquilla les yeux en le voyant signe qu'elle aussi, elle se doutait de ce qui allait arriver. *Et merde... ça va barder...* Pauvre Ady, il a vraiment jamais de bol !

{561}

565
Voltiflor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyVen 1 Mai - 16:49

Vincent ne savait pas quoi faire et dans le fond, en même temps, rares étaient les fois où il savait quoi faire en faite. En général, ça se passait au feeling. Soit il trouvait, soit il trouvait pas... Et au final, il ne savait jamais comment s'occuper. En même temps, en général, il avait toujours ce curieux espoir de croiser Fredericke ou quelqu'un qui ne lui voulait pas trop de mal et que lui-même ne détestait pas. Mais bon, c'était le genre de chose rare. Oui, okay, bon, la jeune Gryffondor avait cette facilité à toujours le coller, à toujours le trouver. Mais bon, lui, disons qu'il avait échoué à cette évaluation là. Bon, de tout façon, il ne tenait pas à se montrer trop collant. Surtout qu'il était vite jaloux et ch*ant alors il vallait mieux éviter qu'elle le colle trop. Surtout que bon... Elle avait des amis qu'il n'aimait pas, donc ça ne facilitait pas les choses non plus. Mais bon, il devrait bien pouvoir se trouver une quelconque activité non ? Comment ça non ?! Si ! Bon pour ça, il fallait qu'il sorte de son lit.

Ben quoi ? Il était très bon pour la santé de prendre son temps avant de se lever non ? Bon, oui, là, il avait tendance à quelque peu abuser quand même/ Mais il comptait se lever hein ! N'imaginez tout de même pas que c'était son genre de dormir et de passer son temps au lit hein ! Dans ce cas, c'était bien mal le connaître. Quoique oui, bon, il ne fallait pas non plus se mettre à penser qu'il était un gros sportif qui passait son temps à courir dans tous les sens. Rester chez lui à ne rien faire, c'était bien son genre. Mais bon, pas à Poudlard voyons ! Il y avait toujours moyen de s'occuper à Poudlard !

D'ailleurs, sortant enfin de sous les draps, le jeune Serpentard se décida enfin à bouger son arrière train, direction son armoire. Bon... Alors, qu'est-ce qu'il allait mettre... Euh... Ouh là, bonne question tiens ! Attrapant un jean et un T-shirt, il s'habilla. Passant une main dans ses cheveux, il sourit à son reflet dans le miroir. Puis il se décida enfin à descendre. Ben quoi ? Pourquoi est-ce qu'il ne prendrait pas un peu d'air alors qu'il faisait bon ? Bon ben voilà, la question ne se posait pas ! Il comptait bien profiter du beau temps.

Il se dirigea donc vers le parc. Il faisait bon alors il voulait en profiter mais... Mais ce qu'il y vit ne fut pas pour lui plaire. Il vit Adrien avec Fredericke un peu plus loin. S'approchant, il vit que le Pouffsouffle tenait les mains de la jeune fille mais à la rigueur, ce n'était pas forcément ça qui le dérangeait. Quoique si, à ses yeux, il ne devait pas la toucher. Mais dans son esprit tout s'embrouillait, il était grave en train de s'énerver. Pourquoi ? Et bien c'était une chose toute simple. Fredericke pleurait. C'était là que ça clochait. Pour lui, les choses étaient clairs, le seul responsable c'était Adrien, il ne savait pas ce qu'il lui avait fait mais ça allait chauffer.

Les faisant se lâcher les mains, Vincent attrapa Adrien par le col.

- Tu m'expliques ?! Qu'est-ce que tu lui as fait ?! Et ne fais pas le malin avec moi ! Ne me mens pas !

[ 572 ]
Voltiflor
Revenir en haut Aller en bas

Adrien Sallers
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyLun 4 Mai - 13:05

Houla, le nain est en colère Rolling Eyes (bah oui, Adrien est bien plus grand que Vincent). Bon, Ady devait bien avouer que dans la même situation, s’il voyait un garçon avec Anabelle en train de pleurer, il sauterait sûrement aux mêmes conclusions. Sauf que Belle l’arrêterait immédiatement ce qui n’était pas le cas de Fred’ qui regardait Vincent avec un air hébété, incapable de prononcer un seul mot tellement elle ne s’attendait pas à le voir. Il est vrai que Fredericke n’était pas une lumière mais pourquoi devenait-elle à ce point stupide quand il s’agissait de Fayr ? Adrien était légèrement agacé mais d’un naturel calme, il chassa ses pensées mesquines pour mettre une main sur le bras du Serpentard qui tenait son col. Il avait bien remarqué aussi que ce qui avait gêné Vincent tenait aussi dans le fait qu’il tenait quelques minutes plus tôt les mains de la jolie blonde. Ils avaient vraiment un problème ces deux là… mais en un sens, ce n’était pas ses affaires et il avait plus important à résoudre, là, maintenant. C’est pas qu’il était douillet mais les bagarres, très peu pour lui…

« Je ne lui ai rien fait. Calme toi donc un peu. Tu vois pas que tu lui fais peur. » Il désigna Fredericke du pouce qui commençait à essayer de parler mais aucun son ne sortait, elle était trop choquée. Elle allait tout avouer à Adrien et là, Vincent apparaît ! Elle avait frôlé la catastrophe ! Il serait arriver quelques minutes plus tard, il aurait pu tout entendre ! Elle ne s’en remettait pas. Elle porta la main à son cœur ce qui fit froncer les sourcils d’Adrien qui commençait à être préoccupé. Est-ce qu’elle tiendrait le choc ? Cela faisait vraiment trop de trucs à penser pour lui mais il ne comptait pas se la jouer à la Tobias et tenter de toucher les cordes sensibles… Hors de question de faire remarquer à Vincent que son attitude était ambigu ou bien montrer que Fred’ était étrange avec lui pour que Vincent devine le secret de sa meilleure amie. Il n’était pas un fouteur de merde comme on dit dans d’autres milieu que le sien…

« Elle s’est fait mal en s’entraînant, foulure à la cheville… et je l’ai grondé parce qu’elle ne devrait pas danser dans son état. Elle est trop fatiguée pour ça, elle aurait pu se faire très mal. Et elle s’est mise à pleurer, les nerfs sûrement, j’essayais de la consoler avant que tu arrives. » Ce n’était ni un mensonge, ni la vérité pleine et entière. Cela restait crédible puisque la jambe de Fred était bandé et que le reste de ses membres étaient meurtris de marques rouges qui prouvaient qu’elle ne s’était pas contenté de tomber une seule fois. Il fallait qu’elle approuve les dires d’Adrien pour que Vincent le croit… mais elle avait encore la gorge serré par ses sanglots. Elle se leva et passa les bras autour du cou de Vincent avant de se mettre à sangloter. « Vincent, je… je… je suis si fatiguée… » Parce que – comme le lui avait montré Adrien - mieux vaut une demi-vérité qu’un mensonge absolument pas crédible. Vincent savait plus ou moins qu’elle était malade, elle pouvait très bien pleurer parce qu’elle était trop fatiguée et qu’elle n’arrivait plus à danser non ? Elle était une fille après tout… une fille, ça a le droit de pleurer… Elle espérait que ça suffirait à désamorcer la bagarre. Ce serait dommage d’abimer le beau visage d’Adrien.

Oui, Adrien approuve cette dernière phrase, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyVen 8 Mai - 11:44

S'il croyait pouvoir faire le malin parce qu'il était plus grand que lui, Adrien se fourrait le doigt bien loin dans l'oeil. Il était certes plus grand mais ce n'était pas ça qui empêchait Vincent de cogner et de cogner fort. Parce que s'il pensait être sauver par sa grande taille, il faudrait lui expliquer qu'un coup dans le ventre pouvait le faire se plier en deux et arriver à la hauteur du Serpentard (enfin il est pas non plus rikiki le Vincent hein xD)

Quand le Pouffsouffle posa une main sur son épaule, Vincent ne put s'empêcher de le fusiller du regard en tentant de lui faire comprendre de lâcher sa main. Il faisait quoi là exactement hein ? Il ne voulait pas le lâcher ou quoi ?! Bordel, il avait réellement intérêt de virer sa main de son épaule ou ça allait vraiment mal aller ! Qu'il soit ou non plus grand !

- Lâches moi.

Ben oui, peut être qu'il avait besoin de mots pour comprendre. Il était un Pouffsouffle après tout et dans la tête du Serpentard, c'était bien réglé et bien net, il ne voulait pas mais alors pas du tout dire que les Pouffsouffle était de vrai crétin... Quoique... En faite, peut être que si. Mais bon, dans la tête du Serpentard, c'était comme ça, voilà tout.

S'il ne voyait pas qu'il lui faisait peur ? N'importe quoi, Vincent avait train bien vu ! Il n'était pas non plus aveugle bordel ! C'était ridicule bordel ! Lâchant Adrien, il recula. Mais dans son regard, on pouvait très bien voir que si elle n'avait pas été là, et bien il lui en aurait mis plein la tête. S'il l'aurait frappé ? Très certainement. Ca faisait un bon moment qu'il attendait un moment pour lui taper dessus d'ailleurs.

Le Pouffsouffle lui dit alors que la jeune Gryffondor s'était faite mal en tombant. Se tournant vers Fredericke, il afficha alors un air inquiet. Ben quoi ? Il détestait lorsqu'elle se sentait mal. Lorsqu'elle avait mal quelque part. Parce qu'à ses yeux, elle ne méritait que d'aller bien. Voilà tout.

Il lui dit alros qu'il essayait de la reconforter avant qu'il n'arrive. Et il essayait comment au juste hein ?! En la draguant ?! C'était du gros n'importe quoi et s'il continuait, il allait vraiment lui taper dessus sérieux. C'était ridicule et débile, il fallait arrêter bordel, si ça continuait, il alalit finir par vraiment le cogner...

Mais quand Fredericke lui dit qu'elle était vraiment fatiguée, en glissant ses bras autour de son cou, il changea aussitôt d'attitude et un air inquiet apparut, encore plus marqué. La prenant dans ses bras, il se tourna vers Adrien.

- Je l'emmène à l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas

Adrien Sallers
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptySam 9 Mai - 11:31

Pourquoi tant de haine ? Adrien ne comprendrait JAMAIS pourquoi Vincent le détestait à ce point. C’est vrai quoi, il était plutôt gentil et tant qu’à coller une fille, on l’accuserait plus de rester avec Belle en permanence plus qu’avec Fredericke qu’il voyait surtout aux répétitions de Sterne… Où Vincent était présent aussi. Le Serpentard n’en avait pas moins envie de mettre un pain dans la gueule d’ange du Poufsouffle qui lui lança un regard perplexe. Vincent était carrément bizarre comme garçon. Ceci dit, c’était une idée partagée par pas mal de gens donc…

Précisons d’ailleurs qu’il se faisait encore une fois des idées. Adrien ne draguait pas Fred’ aussi mignonne qu’elle soit. Il l’aimait bien, c’était clair, mais pas comme ça. D’ailleurs, il était moins aveugle que certains vis-à-vis des sentiments de la rouge et or… Et il savait très bien à quoi s’en tenir avec elle. Mais le Serpentard semblait avoir peur qu’on le supplante dans le cœur de sa meilleure amie… ça pourrait être drôle d’essayer remarque. Adrien commençait à avoir un petit côté mesquin à force de supporter les railleries de son grand frère.

Enfin, Fred’ avait opté pour une tactique assez intéressante consistant à pleurer dans les bras de Vincent pour éviter qu’il en colle une à Ady. C’était gentil à elle de se sacrifier ainsi… Parce qu’en faisant ça, elle montrait à Vincent combien elle était faible ce qu’elle n’avait pas voulu. Trop tard… mais Adrien considérait que l’aveuglement du Serpentard avait des limites et il n’était sûrement pas le dupe de Fred’. Pas entièrement en tout cas, il suffisait de voir l’inquiétude dans le regard du deuxième année pour saisir qu’il savait qu’elle était malade. Il ignorait peut-être les détails et sûrement le pourquoi mais Fred’ ne savait pas mentir assez bien, elle était trop honnête.

Vincent lui dit qu’il allait l’emmener à l’infirmerie. Moui, c’était pas une mauvaise idée. Tendant la main pour caresser la joue de la petite blonde (pas si petite que ça mais elle faisait si fragile en cet instant…), il lui demanda d’une voix douce « ça va aller ma puce ? » Parce que oui mon pote, c’est SA puce, et toc Rolling Eyes Enfin, Adrien n’avait pas dans l’idée de provoquer le Serpentard, de fait, il se mit à nouveau à distance respectable et son regard accrocha celui de Vincent tandis que Fred’ répondait un petit « Oui » tout faiblard. Il allait lui interdire de danser pour au moins les deux prochaines semaines, comptez sur lui !

« Je ne sais pas jusqu’à quel point tu es au courant mais veille à ce qu’elle ne s’endorme pas sinon elle va encore sauter des repas et ça n’en finira jamais. » Logique élémentaire : plus elle dormait, moins elle mangeait mais moins elle mangeait plus elle était fatiguée et avait envie de dormir. A trop vouloir rassurer Vincent, elle ne faisait que se rendre encore plus malade. Adrien se demandait vraiment pourquoi le Serpentard – pourtant très protecteur – ne le voyait pas… mais il ne pouvait pas savoir que dans la relation des deux jeunes gens, le respect des secrets de l’autre était un élément fondateur. Fredericke parlait souvent à Adrien de Vincent quand ils étaient seuls (avec le mariage de sa cousine, Vincent était son sujet de conversation préféré) mais il ignorait énormément de choses encore…

« Et toi, pas de danse tant que tu ressemblera à un squelette. Sérieux. Si j’apprends que tu as fait ne serais-ce qu’un échauffement je demande à Helena de t’attacher dans ton lit ! Compris ? » Cette fois, Fred essuya un peu ses larmes et eut un signe positif de la tête accompagné d’un sourire et d’un petit rire. « Compris chef. Mais tu sais, ce n’est pas si grave que ça en a l'air… » Et voilà, elle recommençait ! Adrien allait vraiment finir par l’attacher O_o Soupirant, il s’adressa à nouveau à Vincent. « Je sais pas comment tu fais mais elle n’écoute que toi alors raisonne la un peu, elle est intenable ! » Et dans un signe de découragement, il s’assit sur le banc. Il ne faisait pas semblant de se faire du souci mais il espérait sincèrement que Vincent serait assez intelligent pour ne pas le prendre comme une provocation… Quoi que… Parfois, Adrien aussi avait envi de frapper les idiots qui font pleurer ses amies… Parfois seulement, de toute façon, quiconque portait la main sur Vincent devenait persona non grata. La vie est cruelle avec les gentils Poufsouffles, snif !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyVen 15 Mai - 19:55

Ma puce ? Voilà qu'il se mettait à lui donner des surnoms. Ridicule sérieux ! C'était du gros n'importe quoi et après ça, on lui demandait de ne pas être jaloux ? Est-ce que lui il donnait de tel surnom à Fredericke ?! Et ben non ! Alors qu'il était son meilleur ami ! Alors ce n'était pas non plus à lui de le faire ! C'était débile et ça montrait très clairement qu'il cherchait les ennuis ! Bordel... Un jour, il allait sérieusement se mettre à le frapper et là, il faudrait alors se demander comment l'arrêter parce qu'il était bien évident que ce ne serait pas une mince chose à faire. Le jeune garçon était du genre violent quand il s'y mettait et lorsque ça arrivait, ce n'était jamais vraiment drôle. Quoique pour lui, si c'était toujours assez marrant mais bon, pouvait-on vraiment lui en vouloir ? A ses yeux, non. Donc voilà. Lui ça le faisait marrer tandis que les autres, ça les faisait raler. Bon ben ce n'était pas de sa faute quand même si lorsqu'il frappait, il ne rigolait pas hein ! Donc... Bah voilà. Enfin bref, il devait plutôt se concentrer sur le fait que là, Fredericke n'était pas bien, et ça c'était réellement la chose la plus importante. Donc non, aujourd'hui, il ne la frapperait pas !

Veiller à ce qu'elle ne s'endorme pas afin qu'elle ne rate pas le repas ? Pardon ? A la rigueur, si elle dormait, ça lui ferait du bine ! Et elle pourrait toujours manger après ! M'enfin bon, Vincent trouvait que son amie ne mangeait plus suffisamment alors non, il ne comptait pas la laisser sans rien manger et oui, il la tiendrait éveiller. De toute façon, c'était probablement la meilleure chose à faire.


- Ne me prends pas pour un cancre, je sais très bien ce que j'ai à faire.

Pas de danse tant qu'elle serait ainsi. Oui, c'était probablement la chose la plus sûr à faire mais il était certain d'une chose, il allait vraiment être difficile pour Fredericke de ne pas danser. Nan mais c'était vrai quoi, elle dansait dès qu'elle en avait l'occasion alors... Il fallait bien la comprendre quoi. Donc voilà, Vincent était persuadée que sa vie, allait, vraiment, être, un enfer. M'enfin il allait bien être capable de supporter ça si elle, elle était capable de le supporter à longueur de temps parce qu'il était le genre de garçon qu'on n'aimait pas fréquenter.

Elle n'écoutait que lui ? Ah oui ? Bah, peut être. Mais bon, après tout, tant mieux. Il était sa meilleure amie oui, pas ce crétin de Pouffsouffle. Donc, voilà.

- Elle ne fera pas de sport. Ne t'en fais pas pour ça, Pouffsouffle.

Comme s'il était assez crétin pour la laisser faire alors qu'il la savait blesser hein ! Franchement ! Okay pour beaucoup de monde il pouvait paraître sans coeur mais il ne l'était pas ! Même qu'il en avait un qui fonctionnait très bien !
Revenir en haut Aller en bas

Adrien Sallers
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] EmptyMer 20 Mai - 19:34

Vincent commençait à chauffer les oreilles d’Adrien. Si il savait si bien s’y prendre pourquoi est-ce qu’elle pleurait hein ? Ce n’était pas sa faute à lui mais bien celle de Vincent, sauf que le Serpentard était comme tout ceux de sa clique, totalement égocentrique et nombriliste. Il ne se rendait même pas compte de ce qu’il avait sous les yeux. Sombre idiot ! Cette fois c’était Ady qui avait envie d’attraper le meilleur ami de Fred’ pour le secouer un peu mais il n’en fit rien et à la lace se contenta de répondre sur le ton le plus ironique possible. « C’est ce que je vois. » Ce qui valu que Fred relâche un peu son étreinte sur Vincent et se planta presque devant lui, foudroyant Adrien du regard. Il mit ses mains devant lui en signe de paix. « C’est bon, t’inquiète pas. Je me tais. » De toute façon on lui dirait que Vincent comprendrait de travers. Adrien imaginait déjà la scène, il lui disait que Fredericke l’aimait et Vincent lui répondait que c’était une évidence… parce qu’il comprendrait d’amitié. Il avait sincèrement pitié de Fredericke, il avait presque l’impression de la comprendre sans trop savoir pourquoi.

« Effectivement, ça vaudra mieux pour tout le monde. » Siffla Fredericke d’un air hargneux alors qu’elle vacillait à nouveau mais fut – de justesse – rattrapé par Vincent. Bon, c’était pas le jour pour faire son trouble fête, plus tard peut-être… ou non d’ailleurs car il était du genre pacifiste et pas très rancunier, son agacement lui passerait dès qu’il aurait retrouvé le calme de sa salle commune.

Il se fit envoyer balader pour la suite aussi, bah… Ils étaient toujours d’accord au moins, pas pour les mêmes raisons, mais Fred & Vincent faisaient bien front commun quoi qu’il advienne. Cela laissa rêveur Adrien quelques minutes puis, il s’approcha de Fred’ qui le fusilla des yeux, il lui sourit et elle se détendit un peu, une moue seulement encore un peu contrariée au coin des lèvres. Mettant ses mains dans ses poches, il se pencha furtivement et déposa un baiser sur le front de Fredericke… juste parce que Vincent l’avait un peu énervé et que ma foi, ce n’était pas grand chose, purement amical. Il prit néanmoins soin de filer assez vite à distance respectable. Heureusement pour lui que Fred’ était obligée de s’accrocher à Vincent pour tenir debout ! Elle ne semblait plus du tout en colère, elle était juste rougissante. C’était mignon tout plein. Il se souvenait de quand il rougissait pour rien lui aussi ! C’était le bon temps…

« Je sens que ma présence est indésirable ! On se voit plus tard Fred’, quand tu auras pris quelques… » Il allait dire kilos et se reprit, se retournant alors qu’il était déjà ç quelques mètres du duo. « Quelques formes ! » Et hop, il accéléra le pas, on sait jamais. Il fallait bien qu’il se venge un peu, Vincent n’y avait pas été de main morte quand il l’avait attrapé par le col et Fredericke n’avait pas à lui parler comme ça. Qu’ils se débrouillent tiens…

[Terminé pour Adrien !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty
MessageSujet: Re: Cheville foulée & tendre amitié [PV]   Cheville foulée & tendre amitié [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheville foulée & tendre amitié [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cheville foulée & tendre amitié [PV]
» Le secret du gars de sixième
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Il n'y a pas d'amis, que des moments d'amitié... J. Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: