AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Des serpents dans le train |libre aux serpentards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty
MessageSujet: Des serpents dans le train |libre aux serpentards]   Des serpents dans le train |libre aux serpentards] EmptySam 30 Mai - 16:07

C'est par un bon matin de Juin que l'année s'achevait. Poudlard était en deuil, beaucoup d'élève avait péris durant la bataille finale et le château avait subit quelques dégâts au niveau de ses remparts. Mais le monde sorcier célébrait enfin la chute de celui dont on ne devait pas prononcer le nom, la fin absolue du mage noir, tué par le valeureux Harry Potter.
Enfin ça c'était ce que Lavinia avait pu lire dans la gazette du sorcier, après l'épisode plutôt précipité de la fuite du château avant la dite bataille, où on l'avait d'ailleurs obligé à avancer à quatre patte dans un tunnel étroit et insalubre.
Lavinia avait été renvoyé au plus proche de chez elle parce que ses parents moldus ne faisait pas parti du réseau de cheminette et la seule adresse sorcière qu'elle connaissait ce trouvait être le chaudron baveur.
Elle avait envoyé un hiboux express à sa mère pour qu'elle vienne la chercher, aussitôt qu'elle avait pu être complétement débarrassée de la suie qui recouvrait son pyjama.
L'expérience avait laissé un gout d'humiliation sur les jolies lèvres de la petite fille, et si on avait pu lui laisser le choix, plutôt que de l'envoyer avec tout les autres Serpentards elle aurait probablement trouvé une cachette digne de ce nom, comme son lit par exemple et aurait pu de ce fait s'assurer de la protection de ses biens personnels.
Elle revenait à présent en Écosse alors que les jours de l'année scolaire s'écoulaient, pour récupérer ses biens. Elle n'était pas naïve pour son âge et savait pertinemment que les paniques et les gros mouvement de foules occasionnaient vols et pillages, et bien nous verrons cela, si quelqu'un avait osé lui prendre quoique ce soit il apprendrait à connaitre Lavinia Gordon.
En descendant les marches qui menaient au cachots elle espéra que Voldemort et ses compères avaient eus la décence d'épargner leurs quartiers, après tout ça avait été chez eux ici aussi.
Tout ça à cause de cette idiote de Parkinson, bon ok si elle n'avait pas fait la remarque la blondinette l'aurait surement faite à sa place, mais ce n'était pas le cas et la jeune Serpentard avait de ce fait quelqu'un à blâmer;

Apparemment le coin avait était plutôt épargné, on voyait bien deux trois pierres défaites et quelques traces d'explosion sur les murs, mais ça aurait tout aussi bien pu être là depuis des centaines d'années car Lavinia n'y jeta pas un coup d'œil.
Dans la salle commune des portraits de gens qu'elle connaissait à peine de vue étaient accrochés, des imbéciles qui étaient restés pour se battra, avec ou contre Potter, cela n'avait aucune espèce d'importance. Quelques personnes étaient rassemblées autour des portraits, l'air touché, triste et amer, elle les ignora.
Le dortoir était resté parfaitement intact figé quelques semaines plus tôt; Lavinia se souvint qu'elle avait juste rabattu son couvre lit quand une élève d'une année supérieure était rentré en trombe dans leur chambre les faisant toutes sortir.
La fillette rangea ses affaires dans sa malle, en prenant soin de ne rien oublier. Elle avait quelques heures devant elle avant de retourner dans le train, mais voir tout ces gens qui pleuraient un peu partout dans le château lui filait le cafard, elle ne fréquentait pas les Gryffondors, les bleus et bronze ou les blaireaux et ne se sentait pas concernée, mais vous savez c'est comme dans certaine séries américaines, même si c'est pas forcément drôle le fait d'entendre des gens rire en arrière fond vous incite à rire, et bien là c'était pareil mais avec la peine, et bien qu'elle n'aimait pas l'admettre Lavinia n'était parfois qu'une petite fille de 11 ans et demi, une petite chose sensible. Elle essuya rapidement ses yeux humides du revers de la main et sorti dans le parc pour aller doucement jusqu'au train.

Au moins elle pourrait choisir son compartiment de façon à ce que le plus de monde possible passe devant et donc, par extension, rentre, enfin je dis monde mais c'est quand même relativement limité. Quelques trois quarts d'heure plus tard et ayant bien étudié la situation Lavinia s'installa dans un compartiment en milieu de train, proche de deux portes d'entrées alors que les gens commençait à arriver. La fillette adorait ce long voyage en train où tout ce qu'elle pouvait faire c'était rester assise et discuter, enfin pour ça encore fallait il que des gens rentre, et pour pas qu'il soit n'importe qui Lavinia avait enfilé sa chemise aux couleurs de Serpentard, afin que ce qui voulait entrer y réfléchisse tout de même à deux fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty
MessageSujet: Re: Des serpents dans le train |libre aux serpentards]   Des serpents dans le train |libre aux serpentards] EmptyDim 31 Mai - 16:24

Roxane ou comment prendre en jeu sa survie en temps de guerre. Non elle ne se croyait pas dans un jeu vidéo non plus, elle savait bien que si elle se prenait un sort dans la figure, elle ne pourrait plus se marier et passer le reste de la sa vie avec Nathanael (Ndla : comprenez, la loose totale !) mais en plus elle ne pourrait plus l’accompagner au mariage de son père. Alors pour ces deux idées (enfin surtout la première !) la miss avait fait de nombreux effort pour qu’on ne la prenne pas pour cible, quitte à désigner d’autres élèves qui la suivaient pour se faire épargner. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle se sentait honteuse ou coupable, non. Ce n’est pas elle qui avait la baguette en main ni qui avait lancé les sorts de mort, alors pensez ! Elle regretterait certains de ses lèches-bottes… Oh, au moins quinze minutes !

La jeune fille avait perdu la trace de Morgane et de Nate justement dans la bataille. Alors elle les avait cherchés partout pendant que tout volait en éclat, avant de décider qu’elle devrait attendre que tout se calme avant de penser aux autres. Elle s’était donc courageusement réfugiée dans un placard à balais jusqu’à ce qu’elle n’entende plus rien.

Puis la bataille s’était finie, et chacun avait pu aller rechercher ses affaires pour repartir chez lui. La belle avait fait l’inventaire complet de ses affaires, et noté qu’il lui manquait une paire de chaussure, un ensemble Chanel, une dizaine de barrettes bling-bling et sa brosse à cheveux avec marqué ‘Dior j’adore’ sur le manche. Une contrefaçon, d’accord, mais tout de même ! Mais bon, après tout, le Chanel avait un trou très mal placé qu’elle ne savait pas recoudre, ses barrettes faisaient trop gamines, et sa brosse, et bien on vous l’a dit, c’était une contrefaçon. Il n’y avait que la paire de chaussure qu’elle était déçue d’avoir perdue. Mais après un deuil de 20 minutes, elle avait fini par boucler sa valise pour rentrer chez elle. Rachel devait elle aussi avoir terminé ses valises, elles se retrouveraient peut-être dans le train, qui sait. Mais étrangement les deux jumelles se comportaient plus comme deux sœurs lambda que de vraies jumelles. Chacun ne se mêlait pas tellement de la vie de l’autre, malgré leurs points commun, et ça allait très bien à Roxie.

Elle fit plusieurs wagons afin de retrouver l’amour de sa vie entière (A.k.a Nathanael McGowan, on le saura :roll : ) et sa meilleure amie, mais aucun des deux ne semblait dans les environs de la jeune brune.

Lassée, elle ouvrit une porte de compartiment et s’installa comme si elle était chez elle. « Je peux ? Je ne dérange pas j’espère ! » finit-elle par dire, une fois qu’elle fut assise, et ses affaires rangées dans les étagères. Et même si on lui avait dit qu’elle dérangeait, elle ne serait pas partie. A la Roxane Fawcett quoi ! Elle soupira bruyament et commença à monologuer. « Epuisant cette bataille, quelle idée de faire ça dans une école ! Comme s’il n’y avait pas assez de champ de bataille dans le monde ! J’ai même perdu Amour… Et une paire de chaussures ! » Ah, vous saviez déjà que Roxane parle à tout le monde comme si le monde entier savait tout de sa vie ? Et que ses chaussures sont au moins aussi importante que son mariage prochain, si ce n’est plus lorsqu’elles portent un célèbre poinçon ?
Roxane se releva, lissa un pli de sa robe impeccable et posa les yeux (enfin !) sur sa camarade de voyage. « On se connait ? Je ne me rappelle pas de toi… Je suis Roxane ! Roxane Fawcett ! » dit-elle, toute heureuse d’avoir donné son nom, et tendant une main amicale vers la jeune fille. Une présentation comme Roxane savait les faire : d’abord déballer ce qu’elle avait à la tête et ensuite donner son nom. Mais au moins l’avantage, c’est qu’elle assumait chaque mot qu’elle prononçait !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty
MessageSujet: Re: Des serpents dans le train |libre aux serpentards]   Des serpents dans le train |libre aux serpentards] EmptyMar 2 Juin - 15:27

20 juin 1997



    Maman,

    La fin de l'année est enfin arrivé, plus tôt que prévus, plus précipité surtout que les années précédente. Rien d'étonnant à cela en fait, il y a de ça quelques jours, une bataille a éclaté à Poudlard, tu le sais... De nombreux élèves qui n'étaient pas parvenu a évacuer le château, ont trouvé la mort suite au sort lancer par les mangemorts. Ce soir là ça avait été le chaos à l'école, et j'ai reçue l'ordre de papa de ne pas rester et oser défier quiconque. J'ai obéis, dès que les trois héros tant attendu de tous Potter et ses deux compères, étaient entré dans le château à leur tour, ils ont de suite conseiller d'évacuer le château par un passage secret. Avec mes amis, j'avais suivis les autres élèves. J'avais d'ailleurs été très inquiet. De toute la nuit, je n'avais pas retrouver Abbygael, ni Roxane... Je m'étais fait beaucoup de soucis. Mais bon tout ça tu le sais, beaucoup plus tard dans la nuit, j'ai retrouvé Abby ainsi que Roxane.

    J'ai vraiment hâte de te revoir maman, je ne sais malheureusement pas quand j'aurais l'occasion de vous rejoindre toi et Abby. Le mariage de papa n'est pas encore fixé mais il me semble que c'est pour bientôt.

    Le train nous attend, il faut que je te laisse. Je t'embrasse bien fort, et a très bientôt je l'espère.

    Nathanael




Finissant de griffonner le nom de sa mère sur la lettre, Nathanael s'empressa ensuite de retrouver sa chouette perdu au milieu de autre pour lui confier la fameuse lettre. Il était brai que sa mère lui manquait beaucoup, pour autant il était hors de question de faire faux bond à son père pour le mariage, il tenait à être présent, tout naturellement. De plus, le Serpentard aurait volontiers inviter Roxane a venir passer quelques jours à la maison. Fallait-il encore que son père lui en donne l'autorisation... Depuis la bataille de Poudlard, à laquelle il n'avait d'ailleurs pas assister, son père malgré tout semblait fortement touché moralement. C'était finis pour les mangemorts, le temps de ce nouveau régime était finis, que devrait-il donc? Serait-il arrêter ? Après tout, aucune accusation ne pouvait lui être lié non, depuis quelque années déjà, il se faisait si discret...

Bref, là n'était pas la question. Le Poudlard Express, dans quelques minutes partirait et le ramènerait à Londres où son père l'y attendrait. Peut-être y verrait-il sa futur belle mère, ou peut-être pas, mais peu lui importait... Il était tout de même anxieux à l'idée de retrouver son père oui. Doucement le Serpentard hissait sa valise dans le train pour se lancer ensuite à la recherche d'un compartiment. Vu l'heure, il ne trouverait certainement aucune cabine de libre, c'était même certain, tant pis... Et puis, il tenait a retrouver Roxane qu'il n'avait pas vu depuis quelques jours. Elle commençait a lui manqué tout de même, il l'avouait dans pudeur, c'était son amie... Au bout d'un certain temps et de nombreux wagons traversés, le Serpentard finit par la trouver. Assise près d'une autre élève qui semblait beaucoup plus jeune. A son tour, il entrait dans le compartiment arborant un large sourire:

« -Je peux ??, dit-il plus à l'adresse de Roxane que de l'autre élève. Je ne t'ai pas vu depuis un moment hein.... Où étais-tu passé? », genre elle s'était volatilisée, comme quoi être dans la même maison ne suffisait pas forcément. Il prit alors place après avoir glisser sa valise dans les filets, aux côtés de Roxane en lui déposant un doux baiser sur la joue... C'était étonnant venant de sa part, il se surprenait lui même, mais pour autant il ne trouvait ça finalement normal. Il se tournait alors vers l'autre élève, souriant légèrement. « -Nathanael McGowan, Serpentard. », lui dit-il en lui serrant la main.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty
MessageSujet: Re: Des serpents dans le train |libre aux serpentards]   Des serpents dans le train |libre aux serpentards] EmptyMer 3 Juin - 2:00

Comme montée sur ressorts Lavinia se leva lorsque Roxane entra dans le compartiment. Elle était pourtant rapide à ouvrir la bouche, mais l'autre jeune fille l'était tout autant, si ce n'est plus. Alors ça c'était fort la jeune fille avait réussit à l'interrompre alors qu'elle ne parlait pas encore et s'était lancée dans un monologue, sans prendre le temps de laisser la jeune Lavinia répondre, ce culot!
La blondinette referma sa bouche et esquissa un sourire, elle venait de trouver son model, surtout que son babillage avait un sens bien concret pour la fillette, la jeune fille en face d'elle avait véritablement assisté à la bataille, et elle n'avait véritablement pas l'air d'avoir 17 ans.
La curiosité morbide qui était jusque là plutôt bien enfouie dans ce petit corps remonta à la surface, est ce qu'elle avait des tué des gens? Est ce qu'elle avait vu le seigneur des ténèbres mort? Et les élèves, qui ne reverait elle pas l'année prochaine? Est ce qu'elle avait utilisé des sort impardonnable?
Toutes ces questions se bousculait dans sa tête mais elle ne pouvait pas les poser puisque son aînée ne semblait pas vouloir s'arrêter de causer, que deux ce qu'elle avait a dire semblait plutôt interressant, et que si elle se permettait de l'interrompre en hurlant comme elle avait l'habitude de le faire et était quasiment certainement de ne pas s'en faire une amie, et Lavinia avait toujours plein de monde autour d'elle, des gens qui la trouvaient vraiment trop cool et qui aurait presque pu payer pour passer du temps avec elle, même si Lavinia pouvait être une sale petite idiote.
Mais là c'était différent elle était dans la position de celle qui voulait être amie avec cette fille, plus vieille qu'elle et de ce fait au combien intéressante.
Lavinia se rassit donc, et l'écouta. Elle avait perdu Amour? Mais de qui s'agissait il, était ce son lapin de compagnie, ou son chat peut être, ou encore, et les yeux de Lavinia s'allumèrent à cette pensée, de son petit copain? Car si elle était encore bien trop jeune pour songer elle même à en avoir un, les conseil de quelqu'un qui avait de l'expérience pourrait toujours se révéler utile dans le futur.
Pour le moment la blondinette croyais toujours au prince charmant, un prince qui pose un genoux à terre pour demander la main de sa promise et tout le tintouin, par contre elle n'était pas bien certaine du "ils vécurent heureux ensemble pour toujours" car même si elle savait que ses parents étaient parfaitement heureux, mais seulement chacun de leur côté. Mais après tout la partie la plus chouette du conte de fée c'était tout de même la rencontre, et la jeune fille n'avait semble-t-il pas les hormones assez développées pour le trouver, ou peut être aussi seulement qu'elle avait d'autre chose bien plus importante auquel penser.

Enfin la très bavarde Roxanne accorda un regard à la petite chose souriante qui se trouvait en face d'elle, lui demandant son nom et lui donnant le siens. Les Fawcett était une famille présente en grand nombre a Poudlard, tout comme l'avait été les Montgomerry, mais dont Lavinia n'avait pas encore fait officiellement fait la connaissance, oh elle avait lu et entendu les ragots comme tout le monde, mais les bruits allaient et venaient si vite qu'elle était incapable à ce moment là de se souvenir de l'un d'eux.
Elle allait tendre sa main afin de se présenter elle aussi lorsque quelqu'un d'autre entra dans le compartiment, pas n'importe quel quelqu'un un garçon, un vieux d'ailleurs il devait avoir au moins, pfiiiiouuuu au moins 16 ans, ce qui dans l'esprit de Lavinia était vraiment vieux. Et apparemment il connaissait Roxane, et d'ailleurs à la grande surprise de Lavinia, il l'embrassa, sur la joue! Devant ses yeux (qui étaient maintenant grands comme des soucoupes)! Woaw, la fillette ne savait absolument pas que lorsqu'on devenait un adolescent pour de vrai on se devait d'embrasser les gens sur la joues, c'était tellement...français!!!
La blondinette était à présent toute exitée elle mourrait vraiment d'envie de parler, alors quand Nathanael lui pris la main pour la serrer ensuite tout en se présentant, elle en fit de même, enfin!

"Bonjour, je suis Lavinia Gordon, je suis à Serpentard aussi, fit elle en désignant son blason, je viens de finir ma première année. Elle se tourna ensuite vers Roxanne. Tu es restée ici pour la bataille Woaw, c'est vachement impressionnant, et tu as fait quoi tu t'es battu contre les mangemort ou avec Drago Malefoy (car oui les mangemorts étaient menés par cette fouine de Malefoy c'est de notoriété publique)???
Et cet amour que tu as perdu c'est quoi? Quant au chaussure, je suis certaine qu'on te les a volés, tu n'as pas eu de chance, car personne n'est venu dans mon dortoir et j'ai pu récupérer toute mes affaires, en même temps qui rentrerait dans du 35?
Elle fit montrer ses pieds. Tu as vu comme ils sont petits? Ma mère dit qu'il grandiront avec moi, mais je les trouve plutôt joli, pour des pieds je veux dire, j'ai entendu dire qu'en Asie c'était un signe de beauté d'avoir des petits pieds, alors si ils restent comme ça quand je serrai grande peut être que j'irai la bas pour voir si c'est vrai, mais je prendrais pas l'avion, je transplanerai, c'est bien comme ça que ça s'appelle? Tu sais le faire toi?"


Elle s'arrêta deux secondes pour reprendre son souffle, et leur sourit. C'est vrai qu'elle était mignonne mais mon dieu, quel moulin à parole. En tout les cas elle espérait que d'autre personnes arriveraient.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty
MessageSujet: Re: Des serpents dans le train |libre aux serpentards]   Des serpents dans le train |libre aux serpentards] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des serpents dans le train |libre aux serpentards]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» Suite de la restauration du F1L514
» La beauté s'achète ... Mais pas dans mon cas~ [LIBRE]
» Du vent dans les montagnes [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: