AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Petit parc Londonien [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Petit parc Londonien [Pv]   Jeu 11 Juin - 0:02


Pv Billie


Merveilleuse journée que celle ci, douce et légère brise d'été, la chaleur y était très agréable, le soleil doucement chauffait et réchauffait nos peau légèrement rosit maintenant. Aujourd'hui, Nathanael s'était rendu au parc, non loin de chez lui... Peut-être avait-il voulu fuir ne serait-ce que quelques heures le manoir familial (en l'occurrence aujourd'hui, et depuis quelques jours déjà, ils logeaient à l'appartement de Londres, mais ce n'était que temporaire, ils rentreraient très bientôt). Non pas qu'il n'appréciait pas la présence de la nouvelle compagne de son père, mais il n'y était pas encore habitué. Ça viendrait avec le temps, pensait-il, ça viendrait avec le temps. De toute façon, la semaine prochaine, Roxane arriverait enfin pour passer une semaine, voire deux semaines de vacances chez lui. Autant dire que Nathanael était très impatient de revoir son amie qui déjà lui manquait grandement... C'était normal ça? Peut-être pas non, et puis tant pis hein, après tout, c'était plutôt flatteur pour elle. Vagabondant dans un petit parc de la ville, le Serpentard fût étonné de voir la foule immense qui s'était déplacé aujourd'hui pour profité du soleil allongé sur l'herbe fraiche au bord du petit étang. C'est vrai que ce paysage faisait voyagé, faisait même rêvé, c'était presque si on oubliait le décor extérieur, Londres aux heures de pointe, c'était assez mouvementé dirons nous.

Tandis qu'il s'avançait sur les petits chemins bien démarqué -histoire de ne pas empiété sur les parterres de fleurs merveilleusement bien entretenu-, Nathanael flânait le sourire léger aux lèvres. S'il en avait l'occasion là, il aurait volontiers refait le monde avec un ami... Envie du moment me direz vous, papoter un peu ne faisait jamais de mal, seulement il était seul... du moins pour le moment. S'avançant toujours doucement dans les petites allées, le Serpentard vint a remarquer quelqu'un, quelqu'un de particulier, du moins pour lui, quelqu'un qui l'avait beaucoup marqué... Lorsqu'il croisa son regard d'ailleurs, il sentit son cœur se serrer, puis se fendre. Billie. Billie Ziegler, sa première petite amie, sa première ex petite amie aussi... Cela faisait si longtemps, tant de jours, tant de nuit... Et puis tant d'eau avait couler sous les ponts. Pourtant, tous les deux s'étaient tellement aimer, tellement adorer, mais du jours au lendemain, les choses avaient été tout autre. Sans comprendre pourquoi, leur relation s'était tellement détérioré à son grand regret, oui. Il regrettait leur complicité, il regrettait ces bons moments qu'il passait avec elle et plus que tout, elle lui manquait. Tant d'eau avait coulé, mais serait-ce assez finalement pour tout oublier? Oublier toutes les querelles, serait-ce vraiment possible? Il s'était passer tellement de chose depuis, et puis ils ne s'étaient surtout pas reparler. Avait-elle changer? Était-elle toujours la même? Garçon manqué au cœur d'artichaut quand elle se laissait aller... Elle était si mignonne, pourtant si perdue, que lui était-il arrivé pour que dans ses yeux, cette flamme pétillante se soit éteinte. Un drame, qu'il n'avait pas eu l'honneur de réconforter.

Sans trop savoir pourquoi, et puis cela finalement lui paraissait tellement évident, Nathanael s'avançait vers la jeune fille qui finalement semblait avoir bien grandit depuis. Assise seule sur l'herbe, elle regardait fixement devant elle. Est-ce qu'elle l'ignorerait? Et s'il venait à lui parler, répondrait-elle alors? Voilà, il se trouvait maintenant face a elle. Pendant quelques minutes, le silence était toujours le même. Esquivant enfin un sourire, tandis qu'il ne la quittait plus des yeux, Nathanael prit enfin la parole.

« -Bonjour.... Miss Ziegler », osait-il enfin dire après un long moment de réflexion. Oui, il avait longuement hésiter à lui parler, mais jamais il ne le regretterait.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   Jeu 11 Juin - 1:12

Matt était en bas de chez elle, il l'attendait. Heureusement qu'il était là, ça Billie devait bien le dire quand même. S'il n'avait pas était aussi présent pour elle, il était fort possible qu'elle ait pu craquer à un moment ou à un autre. La jeune Gryffondor comprenait aujourd'hui pourquoi son frère avait plus d'une fois tenter de fuir de cette maison, pourquoi il passait son temps à dire qu'il n'en pouvait plus. Tout allait mal dans cette maison. Elle qui avait toujours prit la défense de ses parents, il était certain qu'elle laissait tomber. Elle les avait tout le temps sur le dos, ils n'avaient plus Kayne pour se défouler alors c'était sur elle que ça tomber, comment supporter une telle situation bordel ! Si elle parvenait à se remettre de la mort de Kayne, jamais elle ne pourrait se remettre du comportement de ses parents. Ils étaient insupportables, toujours collés à ses baskets, toujours à lui demander ce qu'elle faisait où elle allait, toujours à vouloir savoir comment elle allait. Toujours à vouloir l'enfermer dans sa chambre en trouvant qu'elle sortait trop. Elle étouffait. Voilà ce qu'il en était et elle n'en pouvait vraiment plus.

Lorsqu'elle descendit, elle ouvrit la porte et se rendit compte que Matt n'était plus là. C'était assez bizarre puisqu'elle lui avait dit qu'elle arrivait. Il devrait encore être là non ? Mais quand elle se retourna et croisa le regard de son père, elle comprit aussitôt. Son ami n'était pas parti de sa propre volonté, c'était une certitude.

- Tu m'expliques ?

Elle n'avait plus aucun dialogue avec eux, elle ne cherchait d'ailleurs même pas à en avoir un. Elle se moquait d'eux, ils ne l'intéressaient plus, elle ne les aimaient même plus. Ils n'étaient plus que les géniteurs et si elle l'avait pu, elle serait déjà partie mais dans un sens, elle n'avait nul part où aller. Elle rêvait d'atteindre la fin du mois pour pouvoir partir avec Cody et se changer les idées parce que lorsqu'elle sortait les après-midis, elle savait très bien qu'au final, elle devrait finir par rentrer chez elle. Et c'était ça, probablement qui lui minait le plus le moral.

- Tu devrais arrêter de sortir un peu.

N'importe quoi. Ils trouvaient qu'elle sortait peu mais lorsqu'elle restait enfermée, elle se sentait faiblir, elle se sentait mal. Enfermée dans la maison où tout sentait Kayne, entourée de photos d'eux, entourée de souvenirs qui lui faisaient bien mal. Si elle souffrait? C'était le cas de le dire. Son frère était la personne qui avait compté le plus au monde pour elle, elle ne supportait pas de le perdre. Elle ne supportait pas de ne plus pouvoir le voir. Elle s'était évanouie, le jours où elle était rentrée chez elle et qu'elle était passée devant la chambre de son frère, elle était entrée et en regardant tout autour d'elle, un lot de souvenirs l'avait envahi et elle avait sombré. Elle n'était pas bien chez elle. Point.

- Donnes moi une corde tout de suite alors.

Il la gifla. C'était la première fois qu'il levait la main sur elle mais ça ne l'atteignait même pas, et elle ne sentit qu'à peine la douleur. Si il pensait qu'en la giflant, il la retiendrait, il rêvait totalement. Le fusillant du regard, elle prit la fuite encore plus vite. Il était fou. Elle passa la porte et en courant, elle fila le plus vite possible, ne s'arrêta même pas chez Matt, elle courut le plus loin qu'elle put et lorsqu'elle s'arrêta, elle était dans un parc, elle se laissa tomber sur le sol et de manière involontaire, elle se mit à fixer un point au loin. Et elle était tellement à l'ouest, qu'elle n'entendit pas tout de suite Nathanael McGowan. Mais elle sortit un peu de sa léthargie lorsqu'il s'adressa à elle. Elle n'avait pas la force de se prendre la tête avec lui. Lui avec qui il y avait eu tellement de choses qui avaient disparu si vite. Si ça lui manquait ? Disons qu'elle avait Josh maintenant, mais elle devait bien dire que ce qu'il y avait eu entre eux avait été intense. Il lui manquait en tout cas, peut être qu'elle ne l'aimait plus comme avant, mais il lui manquait.

Ce n'est pas le moment McGowan, je n'ai pas envie de me prendre la tête avec toi... Dit-elle. Je n'en ai pas la force, ajouta-t-elle dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   Ven 19 Juin - 1:28

Pain, without love
Pain, I can't get enough
Pain, I like it rough
'Cause I'd rather feel pain than nothing at all

Elle semblait mal, très mal... Le plus grand regret d'ailleurs de Nathanael était bien entendu de ne pas pouvoir l'aider. Ceci dit, elle ne semblait pas vouloir d'aide non plus, de la part de quiconque, et très certainement surtout pas venant de sa part à lui, Nathanael. Gentiment et comme à son habitude depuis un moment, elle l'avait repousser, lui faisant clairement comprendre que sa présence n'était pas bienvenue... N'avait-elle pas compris depuis le temps que ce genre de remarque le pousserait d'autant plus à rester à son chevet? Elle en avait besoin, bien qu'elle ne veuille pas l'admettre, c'était évident, ça se voyait. Elle avait besoin de parler, besoin de se confier, même à lui, d'autant plus même à lui qui la connaissait finalement assez bien. Soupirant, le Serpentard pris place près d'elle, bien qu'elle rechigne, elle aurait beau tout dire cela ne le ferait pas décampé, elle pourrait changer de place, il l'a suivrait... Non, il ne la lâcherait pas, il ne la lâcherait plus...

Tandis que son regard de perdait dans le vide, Nathanael songeait silencieusement. Que pouvait-il arriver à Billie pour que cela la détruise autant. Elle était pétillante avant, elle était belle, bien dans sa peau et radieuse...

You're sick of feeling numb

You're not the only one
I'll take you by the hand
And I'll show you a world that you can understand
This life is filled with hurt
When happiness doesn't work
Trust me and take my hand
When the lights go out you will understand

Serait-il seulement capable de lui rendre son sourire? L'envie ne suffirait pas, fallait-il encore en être capable et il n'était certainement pas le mieux placer pour le faire... Pour autant, il aimerait essayer, autrefois il y parvenait sans problème, elle n'avait surement pas autant changer qu'elle pouvait le montrer physiquement. Non elle restait la jeune fille si jolie quand elle sourit, la jeune fille drôle et amusante, la jeune fille radieuse et agréable... qu'il avait pu connaître. Il lui tendrait la main, fallait-il déjà qu'elle l'a saisisse pour qu'il puisse la remettre sur le bon chemin... Et Joshua dans tout ça? N'était-il pas là pour l'aider justement? Qu'attendait-il? Là ça craignait vraiment de la laisser dans cette état...

« -Billie... », dit-il en brisant ainsi le lourd silence qui s'était installé. Non, non, il n'avait pas fait de gourde ou quoi, Billie, oui, il l'avait appeler par son prénom. C'était une amie, ils étaient amis, donc... Pourquoi? Mais pourquoi pas, non plus? La fixant le regard compatissant, presque attendris, il ne cillait pas et reprit. « -Qu'est-ce qui t'arrives...? Qu'est-ce qui ne va pas? Je comprendrais que tu ne veuilles pas m'en parler... mais du moins, j'espère que tu comprendra que tout de même je puisses me faire du soucis pour toi. Bien que je ne le montres pas, j'avoue que... j'avoue que.... non. Non rien, en fait, laisse tomber. Bref, voilà, j'espère que tu iras mieux. », finissait-il maintenant le ton plus sec comme pour clôturer la conversation. Il détournait son regard pour le poser sur l'autre côté de la rive. Il n'osait pas, pourtant il en mourrait d'envie de lui avouer mais non... Trop orgueilleux très certainement, mais qu'est-ce qu'il apprécierait de se relier d'amitié avec Billie. Elle lui manquait, elle lui était cher, oui Sara Billie lui était vraiment très cher à son cœur... pourvu qu'un jour une sorte d'armistice puisse se fixé.... sans cesser pour autant de se haïr mutuellement, serait-ce seulement possible?

***
Edité Cool
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   Mer 24 Juin - 16:09

Tant de temps encore à faire semblant de se sentir bien, d'aller de l'avant
A ignorer failles et cicatrices, pour ne pas s'abaisser
Pour ne pas subir le regard des autres, la honte sur soit
Il est de bon ton d'être fort, d'être droit
Billie était une jeune fille droite, franche, juste et pleine de joie. Elle était le genre de personne que l'on aimait avoir dans son entourage parce qu'elle était capable de rendre son sourire à n'importe qui, elle était plutôt du genre à préférer rendre heureux les autres plutôt qu'à l'être soi-même. Pouvait-on vraiment lui en vouloir pour ça ? Franchement non, ça montrait d'une certaine manière qu'elle tenait plus au bonheur des autres qu'au sien, et c'était ça qui la rendait adorable probablement. Oui, pleine de joie, elle ne ratait jamais une occasion pour faire le pitre, pour faire rire les autres mais encore une fois, on ne pouvait pas lui en vouloir, ça ne faisait que la rendre plus agréable à fréquenter encore. Toujours en plein mouvement, elle était parfois bien difficile à suivre mais on l'aimait pour ça et de toute façon, si on venait à ne pas l'apprécier pour ça, et bien autant laisser tomber parce que ça faisait partie de ses qualités, elle en était totalement sûre. Enfin bon, on ne pouvait pas non plus lui en vouloir de ne pas vouloir passer son temps à toujours faire la même chose hein. On ne pouvait pas lui en vouloir d'aimer le sport, d'aimer se dépenser. Et puis voilà, oui elle aimait courir, ça lui permettait d'oublier ses petits problèmes d'adolescente, ça lui permettait de ne pas penser aux choses futiles qui meublaient sa vie, ça lui permettait de ne pas penser aux garçon aussi... Mais...
Mais on ne pouvait pas toujours se défouler. Parfois, un amas de choses pouvaient nous empêcher d'être heureuse et ce, quoiqu'il arrive, il était bien souvent impossible de pouvoir l'être parce qu'une chose bien plus forte pouvait nous détruire. Et c'était ça qui la touchait, c'était ça qui avait poignardé Billie en plein coeur et qui semblait encore s'amuser avec son coeur. Elle avait mal et rien ne semblait pouvoir calmer cette douleur ou si, oui, par moment ses amis, Josh y arrivait souvent aussi mais ce n'était que de courts instants, ce n'était pas ça qui allait la faire revenir, ce n'était pas ça qui allait la réanimer et qui ferait revenir la Billie que tous avait déjà pu connaître. Si elle avait mal, c'était à cause de la perte de son frère et contre ça, personne ne pourrait jamais rien faire. On pourrait apaiser, on pourrait calmer un peu mais non, il serait totalement impossible de tout faire disparaître parce que quoi que l'on fasse, non, on n'oublie pas son propre frère. Surtout lorsqu'il fut la personne qui compta le plus pour nous.
Pas le temps de crier, on finit par se forcer
A sourire quand rien ne va
Sourire quand rien ne va
Fuir le mal pour ne pas se sentir seul, et perdre son masque
Enfin voilà, tout ça pour dire que Billie Ziegler n'était plus ce qu'elle avait un jour était. La jeune Gryffondor avait bien changé et ce, quoiqu'elle puisse y faire. En résumé, la jeune fille était devenue tout le contraire de ce qu'elle avait pu être jusque là et elle avait beau dire tout ce qu'elle voulait, cela se voyait. Oui elle avait essayé de faire face, mais tout n'avait été que mascarade et ses amis n'étaient bien entendu pas dupe. Et elle avait perdu du poids, elle avait perdu vraiment beaucoup de poids. Au jour d'aujourd'hui, on pouvait la qualifier de squelette, et bien oui. Et c'était probablement le cas. Elle ne se cassait pas bien sûr, du moins pas encore, mais en tout cas, une chose était sûre, c'était qu'elle n'allait pas bien et le teint de sa peau, blanc comme linge, n'aidait pas à penser le contraire. Encore plus lorsque d'affreuses cernes se sont glissées sous vos yeux. Enfin voilà, tout ça pour uniquement dire que non, elle n'avait pas un physique très beau à regarder et mentalement, c'était limite la véritable guerre alors ça n'allait pas fort de ce côté là non plus. Elle n'était pas bien, vraiment. Mais elle essayait de faire face bien entendu parce que de toute façon, à quoi bon tenter de se voiler la face contre ce genre de chose hein ? C'était ainsi, point. Elle n'avait pas de chance ? Point. Mais elle ne voulait absolument aucune pitié. Vraiment. Mais tout le monde semblait vouloir lui en apportait. Et voilà que Nathanael McGowan, le garçon qui faisait tout pour lui montrer qu'il la détestait s'y mettait aussi. C'était n'importe quoi, il ne pouvait tout de même pas s'imaginer qu'elle puisse être heureuse qu'il lui montre un aussi grand intérêt d'un coup bordel, c'était n'importe quoi. Elle n'était pas idiote, loin de là même. Et là, elle n'avait pas besoin de pitié, elle n'en avait pas la volonté et encore moins le courage de l'envoyer voir ailleurs.
Comment est-ce qu'entre eux, les choses avaient-elles pu si vite évoluer ? C'était ça probablement qu'elle avait le plus de mal à comprendre mais qu'aurait-elle pu dire face à ça hein ? Les choses étaient arrivées, et elle n'avait rien pu ajouter par la suite. Maintenant, ils se « détestaient ». Enfin... Elle ne le détestait pas bien sûr, surtout qu'ils avaient eu une histoire et que si elle l'avait vraiment détesté, ce genre de chose ne serait probablement pas arrivé... Alors non, elle n'avait pas de haine envers lui. Elle n'avait absolument aucune haine pour lui et plus de la tendresse. Plus la même, certes, mais elle tenait toujours à lui. Il était une personne totalement adorable, elle l'aimait vraiment beaucoup mais malgré tout et bien... Disons qu'elle n'avait tout simplement pas pu décidé de ce qu'il se passerait ou non.
Tant de temps encore à faire semblant
A faire le pantin
A se défendre de toutes ces faiblesses qui transpirent
A cacher ce mal être qui déchire
En se disant que le pire est derrière soi, qu'en tournant la page croire que ça ira
En faite, beaucoup de personnes s'imaginaient que Billie allait mieux. Bien sûr pas physiquement, parce que l'on ne se remettait pas si facilement d'une faiblesse si grande apparut d'un coup mais beaucoup pensait que mentalement ça allait mieux. C'était peut être pour ça que les visites de Helena et de Seth s'étaient un peu espacés ( Axel ne venait pas, il semblait changer d'après Seth ). Et puis ils le lui avaient dit... M'enfin bon, là tout de suite, elle devait bien avouer que non, elle n'allait pas bien, là, les choses s'étaient comme un peu plus compliquées avec le temps. Ses parents étaient insupportables et elle les détestait vraiment, elle passait le plus clair de son temps avec Math mais aujourd'hui, on le lui avait empêché. Et bien d'accord, elle était quand même partie parce qu'elle ne supportait pas de rester avec eux. Elle les détestait, et elle n'avait même jamais haïe quelqu'un à ce point...
Pas le temps de crier, on finit par se forcer
A sourire quand rien ne va
Sourire quand rien ne va
Fuir le mal pour ne pas se sentir seul, et pleurer tout bas
Sourire quand rien ne va
Sourire quand rien ne va
Fuir le mal pour ne pas se sentir seul, et perdre son masque
Après un long silence, il l'appela par son prénom et elle dût bien avouer que c'était quelque chose d'assez surprenant parce qu'elle ne s'y était pas du tout attendu. Et on devait très certainement voir sur son visage une certaine surprise. Mais c'était vrai après tout non ? Il ne l'avait plus appelé par son prénom depuis un bien long moment alors oui, ça ne pouvait que la toucher, on ne pouvait pas lui en vouloir tout de même ! Nan mais c'était vrai quoi, il disait la haïr et elle n'avait plus eu une parole gentille depuis qu'ils n'étaient plus ensemble... Elle ne disait pas que ça la gênait bien sûr, mais ça lui faisait bizarre, ça par contre, on ne pouvait pas lui en vouloir hein ! Mais dans sa bouche, ça sonnait comme s'ils étaient amis, c'était ça qui lui faisait bizarre quoi... Parce que ce n'était pas ce qu'il voulait jusqu'à maintenant, et d'un coup, c'était ce qu'il voulait ? Quoique non... Peut être bien que ça ne la dérangeait pas tant que ça... Mais ce n'était vraiment pas le moment... Il se mit alors à lui demander ce qu'elle allait, à lui demandait ce qu'elle avait. Il comprendrait qu'elle ne veuille pas lui dire ? Et dans un sens, elle devait bien avouer que c'était bien normal, elle voyait mal pourquoi est-ce qu'elle lui aurait dit ce genre de chose, surtout à lui auprès de qui, encore hier, elle n'avait plus aucun lien... Pis il finit par se reprendre, par lui dire qu'il espérait qu'elle irait mieux, point. Rien de plus. Il était venu pour quoi exactement ? Pour lui prendre la tête ? Ne trouvait-il donc pas qu'elle avait déjà bien assez de choses à faire ? C'était ridicule sérieux... En plus, il utilisait un ton bien sec sur la fin. Il se moquait de qui là exactement hein ? Et il détourna les yeux ( parce que oui, elle s'était enfin décidé à lui jeter un quelconque regard ).
- Pourquoi t'es là ? Juste pour me dire ça, tu n'avais qu' à m'écrire une lettre, je ne t'obligeais pas à venir vers moi. T'es bien un Serpentard, tu commences une phrase mais tu es bien trop lâche pour la finir. T'es venu ici pourquoi en faite ? Tu m'as vu, tu t'es dit que t'allais faire ta bonne action de la journée et ensuite pouvoir reprendre ta vie de crétin de Serpent ? Tu pensais que j'allais t'offrir une nouvelle raison de te moquer de moi ? Ce que je dois te décevoir...
Son ton était sec et tout aurait pu laisser à penser qu'elle était sarcastique ou en colère mais nan, rien, elle avait un ton de voix morose et triste et un regard totalement vide. Elle n'avait même plus la joie d'être méchante avec les autres...
Sourire, mentir, ne pas faire face
Sourire, mentir à perdre la face

{ x }
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   Lun 29 Juin - 15:39

Elle semblait énervé oui, mais pour autant Billie ne haussait pas le ton, elle gardait un air calme, qui lui donnait vraiment l'air d'être exaspéré. Finalement, Nathanael regrettait presque de s'être approché d'elle, il aurait mieux fait de faire comme si de rien n'était, d'agir comme il l'avait fait jusque là à Poudlard. Oui, il aurait mieux fait de l'éviter, et de la laisser de débrouiller seule comme elle semblait le vouloir depuis le début. Mais non, non il tenait a lui apporter son aide tout de même... Même si Billie interprétait ceci comme de la pitié venant de se part, il resterait là a l'écouter si elle le voulait, à tenter de l'aider et surtout à chercher à comprendre. Ceci étant, la colère de son côté montait, ce qu'elle venait de lui dire était vexant... Elle le voyait comme cela vraiment? Un être méprisable? Sale Serpentard? Pourtant, elle n'avait pas toujours penser ça de lui. Était-ce la colère ou son changement d'attitude qui lui faisait dire ça, en tout cas, elle avait réussis à lui faire changer totalement d'attitude. Plongeant son regard dans celui de la brunette, il répondait maintenant.

« -Lâche?? C'est moi que tu traites de lâches? Tu te fous de moi sérieux, tu te défiles là si tu veux savoir... Je t'ai demandé ce qu'il n'allait pas, ce qu'il t'arrivait et tu dévies toutes la conversation sur mon côté Serpentard, binh voyons....C'est toi la lâche! Assume toi et donne moi une bonne raison a ce laisser aller que tu nous fais depuis un moment! », répondit-il en montant de suite le ton. On le sentait au bord d'exploser presque, pourtant Nathanael n'était pas du genre à s'énerver aussi rapidement, non lui était plutôt calme d'ordinaire seulement... l'attitude de Billie avait le don de l'insupporter complètement. Ça n'était pas elle, ça ne lui ressemblait pas de se comporter comme elle le faisait. « -La personne ici qui devrait se remettre en question, c'est toi Billie et pas moi! Regarde toi, regarde ta vie depuis quelques mois... Tu ne ressembles même plus a rien. Qu'est-ce qui t'arrives? Dit moi, qu'est-ce qui ne va pas? Je suis peut-être un vil Serpent, sale vipère qui crache par derrière mais au moins je n'ai pas a me remettre en question moi! Je m'assume parfaitement... toi visiblement pas. Ou dans le cas contraire, prouve moi le contraire hein.... »

Le but de se montrer aussi agressive envers elle, n'était autre que la faire réagir. Trouver les mots, les gestes qui agiront comme électrochoc, qui la feront prendre conscience. Seulement, Billie était complexe comme fille, Billie n'était pas facile a cerner et donc cela se révélait plutôt difficile à trouver les termes justes. Auparavant, la douceur aurait réussir à la calmer, lui faire comprendre de manière calme et apaiser qu'il fallait qu'elle arrête, qu'elle arrête tout maintenant car cela lui nuisait beaucoup trop, elle ne maitrisait plus rien... Seulement tout était différent maintenant, seulement Billie n'était plus du tout la même aujourd'hui. Elle se forçait a montrer que tous allait parfaitement bien dans le meilleure des mondes. On aurait aimé la croire si, on aurait voulu la croire si, on aurait espérer la croire si... seulement elle même ne se trahissait pas, elle-même.

« -Billie, s'il te plait écoute moi... Tu sais pertinemment que je ne suis pas comme ça... Serpentard mais pas crétin pour autant! Si je suis venue te parler c'est que l'occasion aujourd'hui se présentait. Je me voyait mal à Poudlard venir te voir, surtout que l'ambiance a été plutôt tendu pour nous tous cette année »... Nathanael, ou comment éviter certains sujets qui fâche. « -Dans tout les cas, sache que... » ce n'est pas par pitié que je te rejoins? La pitié, si il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas -et ça, Nathanael l'avait bien compris-, c'était d'attirer de la pitié sur elle, que les personnes la regarder et ressente de la pitié pour cette pauvre fille... Pitié? Mot électrochoc! « -Sache que tu me fais vraiment pitié dans cet état, t'étais bien mieux avant, avec ton caractère indomptable, ta soif de vivre et ta pêche incessante. Infatigable et surtout très jolie fille avant que... tu ne changes physiquement et aussi mentalement. T'étais mieux avant tout ça, tu fais pitié comme ça Billie, tu me fais pitié vraiment!! », reprit-il de son air hautain, dédaigneux.

Restait a voir maintenant si elle réagirait, si seulement elle réagirait. Avait-il trouver les mots, avait su lui faire comprendre que quelque chose clochait et qu'il était tant d'y remédier. Avait-elle aussi compris qu'il serait là pour l'aider si elle le voulait. La regardant fixement, osa poser sa main sur celle de la brunette, l'air maintenant compatissant, tout en grimaçant, peu rassuré vraiment de sa réaction qu'il n'arrivait pas du tout à prévoir...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   Lun 6 Juil - 18:38

Dès la première phrase, censée justement la faire réagir, Billie n'eut pas vraiment la réaction escomptée. Se refermant sur elle-même, le regard figé vers l'horizon, elle devait absente, comme si Nathanaël se mettait d'un seul coup à parler tout seul. C'était bizarre mais de toute façon, le jeune Serpentard ne semblait pas vraiment remarquer grand chose, trop pris dans ce qu'il était en train de lui dire. Il pensait quoi exactement, qu'elle allait se mettre à parler ? Il était fou ou quoi ? Ca ne faisait alors rien d'autre que l'effet inverse, mais ça bien sûr, il ne semblait pas s'en apercevoir. Billie n'était pas forcément le genre de personne à prendre avec des pincettes, mais il ne fallait pas non plus penser que voilà, juste parce qu'on se mettait à l'attaquer et à se montrer méchant avec elle qu'elle allait se confier. Les personnes de confiances qu'elle possédait n'étaient pas bien nombreuses et franchement, elle estimait qu'il y avait déjà bien assez de personne à ses yeux. Non mais franchement, comme pouvait-on se mettre à s'imaginer que voilà, juste parce qu'on lui sortait des monstruosités, elle allait se mettre à tout déballer ! N'importe quoi ! Et c'était franchement très loin d'être son genre ! Enfin voilà, tout ça pour dire que plus le discours du jeune McGowan s'allongeait, plus Billie se sentait mal.
Oui elle était lâche et elle n'avait alors jamais dit le contraire, elle savait que sa place à Gryffondor ne tenait plus au jour d'aujourd'hui et que peut être, elle aurait dû finir à Pouffsouffle, quoi que non, il lui manquait probablement les qualités de cette maison aussi. Si aujourd'hui, elle venait à repasser sous le Choixpeau, il était certain que voilà, il ne saurait même pas où le mettre parce que les qualités qu'elle avait possédé avant s'étaient envolés, elle était devenue une loque, comme s'il elle ne vivait plus. Oui, voilà, elle avait perdu son frère, oui, il était certain que ça lui faisait mal voilà, mais le problème était différent bordel. Billie se détruisait et ne vivait plus, elle se contentait d'être là, elle se contentait de montrer une certaine présence pour faire comme si elle vivait. C'était n'importe quoi ? Oui, elle le savait très bien mais disons que voilà, elle ne voulait pas se prendre la tête, voilà tout.
Elle lui faisait pitié, et elle ne dit rien, une nouvelle fois parce que c'était quelque chose qu'elle savait. Elle savait qu'elle faisait pitié parce que elle-même, elle se faisait pitié de toute façon. C'était n'importe quoi bordel... Elle savait qu'elle faisait tout et n'importe quoi et elle savait également qu'elle ferait probablement mieux de partir, de se casser voilà, d'arrêter de tenter d'être aider parce que non, elle ne pouvait pas être aider. Et là tout de suite, elle avait vraiment besoin d'aide. Ca c'était certaine, elle avait réellement besoin d'aller dormir, oui voilà. Elle devait rentrer, s'enfermer dans sa chambre, se coucher dans son lit et disparaître. Oui voilà, d'une certaine manière c'était peut être ça la meilleure chose qu'elle puisse faire et c'était ce qu'elle comptait faire également. Se levant, sans un regard, sans un mot, elle partit en courant vers chez elle, c'était ce qu'elle avait de mieux à faire.
{ 544 }
[ FIN POUR BILLIE ]
TALIESIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit parc Londonien [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit parc Londonien [Pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit parc Londonien [Pv]
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: