AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Baiser volé [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 0:29



Une journée de plus sous le froid soleil de Poudlard. Elle s’agrémentait d’une sortie à Pré-au-lard qui ne passionnait guère la jeune Fredericke. De toute façon, depuis le début de l’année elle n’avait plus goût à rien. Elle n’était pas spécialement mal (ou du moins, elle ne le montrait pas) mais elle laissait les journées défiler sans y prendre garde. Elle n’avait envie de rien et elle en venait à se demander si elle ne devrait pas rentrer en Allemagne et aller à Durmstrang. Mais faire ça c’était laisser derrière elle Vincent (dur malgré sa trahison infâme…) et tous ses autres amis, Ophélia, Adrien, Zack et Roman. Tiens, Roman ? Le blondinet était justement devant elle en train de regarder la devanture d’une boutique. Fredericke arriva derrière lui et lui sauta au cou. Elle était légèrement plus grande que lui avec ses talons mais maintenant ils faisaient à peu près la même taille. Même si le cœur n’y était pas autant qu’auparavant, la jolie blonde sourit à son ami au travers du reflet dans la vitrine.

« Salut toi ! » Elle lâcha Roman et lui déposa un baiser sur la joue en guise de bonjour. Depuis la rentrée, elle n’avait pas passé beaucoup de temps en tête à tête avec le Poufsouffle mais elle l’avait croisé à plusieurs reprises. La réaction du jeune garçon vis-à-vis de la grande nouvelle du moment : les cons se mettent ensemble et Fredericke était bien mieux à la table des Poufsouffles qu’à celle des Serpentards. Réaction qui avait un peu agacé Fred’ mais elle ne tenait pas à se fâcher avec son ami alors elle ne disait rien, c’était pas le moment de se mettre Roman à dos alors qu’elle cherchait à tout prix à éviter Vincent, son meilleur ami amoureux des blondes superficielles et sans cervelle.

« Tu vas bien ? » Ajouta-t-elle toujours souriante. Nous étions déjà fin octobre et elle redevenait peu à peu elle-même bien qu’une lueur de tristesse persista dans ses yeux. Elle savait bien qu’elle ne pouvait rien y faire et qu’elle ne pouvait pas lutter contre Marie, alors autant faire bonne figure et aller de l’avant. Elle était une gryffondor, elle n’avait pas envie de se laisser abattre aussi facilement. Par contre, elle devait admettre que sa maladie reprenant le pas, elle se sentait parfois un peu bizarre… mais ça n’avait rien à voir avec Vince’, il n’avait plus à lui dicter sa conduite. Il en avait perdu le droit quand il avait omis de lui dire qu’il sortait avec Marie pendant quand même presque une semaine. Bon, ok, le fait qu’il ait aussi taper Adrien n’aidait pas à ce qu’elle continue à l’écouter, elle n’était pas non violente mais elle n’appréciait pas que ses amis se tapent entre eux.

Maintenant, les paris sont ouverts, à votre avis, quel sera la côte pour un Roman vs Vincent parce que vu comme Fred’ se tient collé à lui… c’est quelque chose qui va finir par arriver ! Pauvres, pauvres Poufsouffles, ne vous demandez plus pourquoi Vincent ne vous aiment pas… la réponse est déjà toute trouvée.

{519}


517


Dernière édition par Fredericke Maiden le Sam 8 Aoû - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 10:20

Le premier week-end à Pré-au-Lard était attendu par Roman comme – disons-le nous – l’arrivée du Messie. Zonko et Honeydukes étant des Dieux vivants, Roman Jones avait naturellement préparé son expédition plusieurs mois à l’avance. Megan et Simon avait logiquement été conviés à donner quelques petits Gallions à leur petite tête blonde préférée (rien de plus logique) et le jeune homme avait plusieurs semaines à l’avance intelligemment dressé un plan du village, puis des deux boutiques, pour être sûr de ne rien laisser au hasard. William avait sur ce coup là était particulièrement utile, il fallait bien l’avouer (c’est là qu’on reconnaît les gens de valeurs).

Suivant sa classe à l’extérieur du château sur le grand chemin menant au Poudlard Express, puis à Pré-au-Lard, Roman était intenable. « Ophy ! Tu penses bien à me prendre les Dragées de Bert', hein ? J’aurai pas assez d’argent pour tout acheter Et Ernie sera de toute manière bientôt ministre, loin de vous les soucis d'argent pour le week-end prochain... Zonko ? Oui, juste après. Mais tu viendras avec moi, j'aurai besoin de toi. Il faut qu'on trouve un moyen de se venger de Rusard et de son crétin de chat. Il va le regretter de m'avoir fait nettoyer ses fichues armures, je te le dis ! Et d'ailleurs, aux vacances de Noël il faudra qu'on se retrouve à Traverse, la boutique des Weasley a l'air trop du ballon ! »

Roman passait naturellement tout son temps libre avec Ophélia sa nouvelle soeur, celle-ci ayant l'avantage par rapport à Anh, d'être dans sa maison. Il fallait dire qu'en plus Ophélia était une fille finement observé et en ça, ne pouvait que réserver de bonnes surprises à Roman. Par chance, cette fille était comme lui Blonde, belle, et intelligente, et naturellement ils s'entendaient comme s'ils se connaissaient depuis la maternelle. Roman en tout cas, la traitait comme tel. Il n'y avait qu'elle qu'il comprenait aussi bien, et à qui il pouvait tout dire. C'était son Ophy, quoi...

Une fois arrivés à Pré-au-Lard, tous les élèves Poufsouffle présents s'éparpillèrent dans le petit village avec précipitation, sous le regard ébahit de Roman. Mais, ils était débiles ou quoi ? Ils ne se rendaient pas compte qu'il s'agissait là de la première fois qu'ils venaient à Pré-au-Lard ? Il fallait profiter de ce moment, que diable ! Il fallait le savourer, ça n'arrivait certainement pas tous les jours, ça ! Roman, lui, marchait au ralenti. Il détaillait chacune des maisons, des boutiques, des occupants qu'il croisait et qu'il n'avait jamais eut l'occasion de voir. C'était le seul village entièrement sorcier d'Angleterre quand même ! Ca devait rester dans les mémoires ! Il fallait que sa première fois soit juste inoubliable. Et ça, il comptait bien se le fixer en objectif, comme il l'avait fait pour les achats de friandises et de gadgets en tous genre.

Dans sa toute nouvelle vision de la fille, Roman fut assez surpris de l’arrivée de son amie de Fredericke, la Gryffondor. Alors qu’il était en train de regarder avec envie la vitrine d’Honeydukes (il faut toujours baver devant la vitrine avant d’entrer et acheter), la belle rouge et or surgit de nulle part pour lui sauter au cou Copyright !! C’est du Roman, ça !. Roman fut un peu surpris, puis géné, il n’était plus le Roman petit enfant d’avant. Fredericke non plus, d’ailleurs. La jeune fille avait son habituel uniforme d’écolière, mais elle avait elle-même raccourcit la jupe pour qu’elle soit plus courte, et sa chemise blanche était assez (trop ?) ouverte pour faire rougir Roman. D’ailleurs, il rougit, Fred’ étant assez proche de lui et étant pour ne rien gâcher et pour ne rien changer, très jolie.

« Fred’! Oui et toi ? » Roman planta ses yeux verts dans les yeux de son amie et eut du mal à ne pas les baisser. Elle était proche de lui, et c'était en réalité assez dur de la fixer en parlant. Roman n'était pas habitué à la présence proche des filles (Ophy ça ne compte pas c'est sa jumelle), et hormis la belle Bethany que Roman avait placé au rang de plus belle fille de Poudlard Bien qu'elle ait quelques défauts... sa maison par exemple, le jeune homme s'obstinait à rester un petit garçon dans son attitude. Les filles lui plaisaient certes, mais ce n'était pas son genre d'aller les complimenter ou draguer de son plein gré.

(735)


728
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 10:30

Fredericke observa quelques secondes son jeune ami sans rien dire. Elle était un peu… comment dire ? Perplexe. Depuis quand Roman rougissait quand elle lui sautait dessus. Non, mieux que ça ! depuis quand est-ce que Roman rougissait, tout simplement ? Desserrant un peu son étreinte mais restant tout de même très proche du Poufsouffle, elle passa la main dans ses longs cheveux blonds comme pour chasser sa surprise et agrandit son sourire.

« Oh moi… je fais aller. Vincent m’a encore lâchée mais c’est une habitude chez lui. » Et puis elle n’était pas vraiment sûre qu’elle aurait pu supporter cinq minutes de plus ce jour les bavardages intempestifs de Marie sur les fringues ou le maquillage. Vince’ était peut-être doué pour faire semblant d’écouter (il l’écoutait bien elle quand elle parlait tarot ?) mais Fredericke n’avait pas sa patience. En plus, elle détestait la Serpentard. C’était pour de mauvaises raisons, elle le savait parfaitement. Marie ne lui avait rien fait du tout. Enfin, sauf qu’elle lui avait volé l’amour de sa vie. Dans le monde des filles, c’était sûrement une bonne raison de détester cordialement quelqu’un. Ophélia semblait assez d’accord avec ce sujet en tout cas. De l’avis de la blondinette Poufsouffle, c’était même une bonne raison pour haïr le garçon mais Fred’ avait un peu de mal à se faire à cette idée. Détester Vincent c’était comme détester toute une partie d’elle. La Fredericke d’Allemagne pouvait sûrement être envisagée séparément de son meilleur ami mais celle de Poudlard semblait bien terne sans lui.

« Tu veux pas rester un peu avec moi ? Je m’ennuie toute seule… » Et comment dire non aux grands yeux bleus innocents de la jolie Fred’ embués de cette mélancolie qui ne la quittait plus depuis septembre dernier. Prenant la main de son ami, elle l’entraîna dans la petite ruelle et s’assit sur une caisse un peu surélevée, invitant Roman à la rejoindre. Ceci fait, elle tripota sa gourmette. Elle n’avait pas pu se résoudre à l’enlever bien qu’elle sache qu’elle ne comptait plus pour Vincent enfin ça c’est ce qu’elle pense. Elle frôla du bout des doigts le nom de son meilleur ami et le sien entrelacé et soupira avant de se tourner vers Roman. Sans pudeur, elle releva les genoux sur sa poitrine, révélant un peu plus ses jambes qu’elle jugeait – comme le reste de sa personne – parfaites. « Tu veux que je te montre un truc drôle ? » Demanda-t-elle soudain au Poufsouffle, une lueur de malice éclairant son regard. Elle changea une nouvelle fois de position et se pencha sur Roman, déboutonnant un bouton de plus de sa chemise, elle montra ensuite à Roman son décolleté où on pouvait voir un petit tatouage avec le blason des Gryffondor et une inscription « Anti-préfètes de Serpentard ». Si elle avait fait de faux tatouage à cet endroit c’était parce qu’elle était sûre que Vincent n’irait pas regardé à cet endroit. Presque tous les garçons de leur âge la matait ouvertement mais pas son crétin de meilleur ami. Il préférait baver sur sa pétasse blonde. Oups, pardon, nous voulions dire marie bien entendu. Elle se reprit mentalement. Il ne fallait pas qu’elle déteste Marie, il ne fallait pas ! Pourquoi c’était plus fort qu’elle alors ? Sentant la panique monter à nouveau, elle s’approcha un peu plus de Roman, lui faisant un sourire charmeur. Ce genre de technique commençait à lui être familière mais la belle blonde se demandait si c’était très sain comme manière de fuir les problèmes.

« Tu trouves pas ça sympa ? Qui irait chercher là hein ? » Houhou, attention Roman, tu files un mauvais coton… même si Fredericke est bonne fileuse.

{617}


602


Dernière édition par Fredericke Maiden le Sam 8 Aoû - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 10:38

Fred le collant était en soit gênant, mais Fred lui prenant la main, avait finit de colorer en rouge le teint de Roman c’était pour être assortis. Quand la lionne Houla, c’est dangereux, ça, une lionne, non ? demanda à Roman s’il voulait lui tenir compagnie, Roman ne se sentit pas la force de lui refuser. Certes sa vie en dépendait il était très important pour lui de se rendre chez Honeydukes et Zonko, mais au fond, il avait tout l’après-midi pour ça. Alors que parler avec Fred, c’était maintenant, tout de suite, pas dans 3 heures.

Le jeune homme se laissa donc guider par la jeune fille, leurs mains toujours entrelacées. Le cœur de Roman battait plus vite que d’habitude et il avait encore chaud au visage… Et puis flûte à la fin, c’était Fred ! Pas Bethany ! Fred il la connaissait c’était sa pote, depuis longtemps à présent, c’était une bonne copine, celle qui arrivait même en second après Ophélia Et Nana, Elizaza, Abbyby, Kathy, Ana’… ! Non, il ne fallait pas se mettre dans cet état là ! Après tout, Roman avait récemment compris que les filles existaient, mais ça ne voulait pas dire que ça remettait en cause tout ce qu’il savait et connaissait. Ophy restait la même. Fred aussi… en principe.

Le petit Poufsouffle (qui avait néanmoins bien grandit en taille depuis sa première année période d’innocence et de naïveté) s’assit donc à côté de la rouge et or et ne pouvait détacher son regard de celle-ci pour regarder ailleurs. Allez comprendre pourquoi, il était tout bonnement impossible à Roman de regarder ailleurs, comme s’il était tracassé par la jeune fille qui se tenait à ses côtés, comme si elle n’était plus la même. Puis après tout, c’était nouveau, tout était nouveau en fait. Les filles laissaient moins Roman indifférent et surtout, la grosse nouveauté là était qu’ils étaient tout deux à Pré-au-Lard, pas à Poudlard, comme les deux années qui avaient passé. PaL étant nouveau pour Roman, la situation le faisait tout analyser (la première fois, tout ça, tous ça).

Quand Fred ouvrit un bouton de sa chemise, Roman écarquilla naturellement les yeux et ne put rien dire. Il vit ensuite le tatouage de Fred et sa panique se transforma en excitation, cette fille, c’était vraiment une fille en or ! Roman ne put s’empêcher d’étirer un sourire et se rapprocha machinalement de la jeune fille pour contempler le tatouage de plus près. « Whaou ! Mais c'est trop cool! Tu m'en fais un dit ?! Allez Freddy, j'en ai trop envie ! » Roman regarda Fred de si près qu'il pouvait contempler avec aisance ses beaux yeux bleus, sans en être gêné. Après tout Roman était un garçon plutôt cool, en particulier avec ses amis. Il n'avait donc pas de raison de se prendre la tête. Surtout avec Fred, qu'il avait toujours beaucoup aimé. Restait à savoir si le "nouveau" Roman avait assez changé pour juger Fred différemment. On entend par là si la jeune fille sera assez inchangée pour que leur relation reste telle qu'elle était auparavant, malgré le changement de vision de Roman (non non, il n'y voit toujours que d'un oeil, on vous rassure) envers les filles.

( 537 )


531
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 10:43

Visiblement, Roman aimait son tatouage. Comment ne pas l’aimer après tout ? N’importe qui de normalement constitué (pas Vince quoi) verrait que ces filles, ces pseudos préfètes de Serpentards, n’étaient que des sales teignes. Elle était bien contente que son ami partage son point de vue. Elle adorait qu’on soit d’accord avec elle, que voulez-vous, ça permettait à son ego de subsister. Cependant, était-ce vraiment obligatoire – vu l’endroit où elle avait fait son petit dessin – que Roman ait quasiment le nez dessus ? Ce fut au tour de Fred’ de piquer un fard mais elle se reprit bien vite et lança d’un ton qui se voulait ironique et joviale « Tu devrais te rapprocher encore plus, tu aurais la tête dans ma poitrine comme ça. » Et elle leva les yeux d’un air amusé. Bon, ok, sa phrase était pas si anodine que ça une fois prononcée à voix haute mais elle préféra continuer comme si de rien n’était. De toute façon, n’importe quoi valait mieux que de continuer à penser à Vincent. Elle aimerait vraiment pouvoir se mettre franchement en colère plutôt que de se faire des petits tatouages débiles qu’elle était obligée de cacher… seulement c’était impossible, se mettre en colère ça lui pompait vraiment trop d’énergie. Tout ce qui lui restait de force – en même temps c’est ça quand on saute deux repas sur trois – elle l’utilisait pour paraître le plus normal possible mais rien que le fait qu’elle ait emmené Roman dans une petite ruelle montrait que ça ne marchait pas non plus tout à fait. Irrémédiablement, elle sombrait de plus en plus… Mais pourquoi trouvait-elle systématiquement quelqu’un pour couler avec elle ? Peut-être par pitié, peut-être par désir, peut-être par bêtise… elle n’aurait sûrement jamais la réponse.

« Bon, je vais te faire le même, attends. » Sans gêne (mais connaissait-elle seulement ce mot ?), elle finit de dénouer la cravate de Roman et s’attaqua aux boutons sans même réfléchir. Ils étaient seuls dans la ruelle donc elle pouvait lancer ce petit sort tout simple sans se faire choper (enfin elle l’espérait du moins). « Laisse toi faire, je vais te faire la tatouage sur l’omoplate, comme ça personne le verra ! » Autoritaire ? Juste un peu, en même temps, c’était pas comme si elle lui demandait le Pérou, elle lui enlevait juste un bout de chemise ! Dans le monde de Fredericke, celui des filles élevées sans connaître l’extérieur jusqu’à leurs onze ans, c’était normal, ça l’était sûrement moins pour Roman, d’autant que Fred’ n’avait pas fermé la sienne de chemise.

Une fois le bout de peau mis à nu, Fred’ sortit sa baguette et un dessin représentant le tatouage, elle mit le dessin à l’endroit voulu puis le bout de la baguette dessus et elle prononça une formule à mi-voix. « Et voilà ! Monsieur est servi ! » Elle effleura le tatouage du bout des doigts et s’approcha du visage de Roman. [clolor=indianred]« Maintenant je dois prendre mon paiement… »[/color] Oui, comme ça… Fred avait décidé de s’amuser et Roman avait tellement rougit qu’il n’était sûrement pas contre… Pour ce qui était de la suite, elle aviserait. Elle avait bien vu avec Adrien que ça ne soulageait pas son cœur. Roman pas plus que son chorégraphe pourtant adoré ne pouvait combler le vide laissé par Vincent mais elle se sentait mieux quand elle lisait une lueur de désir dans les prunelles de ses amis. Elle était pleinement consciente que ça avait quelque chose de malsain mais bon, c’était ses amis… Même s’ils ne comprenaient pas, elle ne risquait rien avec eux et ils savaient que ça n’irait pas bien loin… En bref, elle approcha son visage de Roman et lui intima dans un murmure « Ferme les yeux, sinon c’est pas drôle. » et elle posa ses lèvres sur celles de son ami… Maintenant c’était à Roman de jouer.

{648}


638


Dernière édition par Fredericke Maiden le Sam 8 Aoû - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 13:53

Fred ne se fit fort heureusement pas prier. Enfin, heureusement, disons que Roman avait envie d’avoir ce tatouage, il n’avait pas vraiment pensé aux conséquences. Autant aux conséquences de la réalisation du tatouage, que du comportement changeant de Fred, ni même de ce qui suivrait suite à leur escapade dans une ruelle de Pré-au-Lard, à deux. Quand Fred lui intima l’ordre d’approcher plus sa poitrine en rigolant, Roman ne réagit pas, en revanche, quand elle lui dénoua plus sa cravate et déboutonna un bouton de sa chemise, le Poufsouffle finit de virer au rouge. Il se laissa néanmoins totalement faire et ne pouvait s’empêcher de quitter les yeux de son amie ( ?) pendant qu’elle opérait sur sa peau. Quelques secondes plus tard, Roman put constater avec satisfaction que le blason de sa maison était tatoué sur sa peau accompagné du slogan qu’il aimait tant. A bas ces fichues préfètes ! Quoique là, il était bien loin de penser à elles. Non, là, il pensait à elle.

Fred venait de lui laisser entendre qu’elle voulait être payée et vu l’éloignement de son visage, Roman sentit son cœur cesser de battre quelques centièmes de secondes. Plus qu’intimidé, Roman compris qu’il n’était pas en train de rêver quand Fred lui demanda de fermer les yeux. Son cœur perdit un nouveau battement quand Roman accepta de fermer ses yeux, tout en gardant son visage parfaitement immobile, au cas où il aurait mal compris. Le jeune homme fut toutefois rassuré (façon de parler) quand il sentit les lèvres de Fredericke se poser sur les siennes. Roman sentit l’adrénaline monter en lui comme jamais elle ne l’avait fait, et comme si ce qu’il avait à faire était limpide, se mit à embrasser la jeune fille.

Roman s’avança plus vers la jeune fille au fur et à mesure qu’ils s’embrassaient, et posa instinctivement sa main sur la cuisse de la jeune fille, pour y prendre appuis, sans vraiment s’en rendre compte. Ce qu’il ressentait en embrassant Fred était tout simplement incroyable, et surtout incroyablement inconnu. Parfois, il sentait son cœur perdre des battements, et il n’aurait su décrire son état, tellement son cœur semblait lui faire mal tant il était contracté. Le premier baiser de Roman (car oui, ça l’était) prit fin quelques secondes après et Roman avait toujours les yeux fermés. Il ne voulait pas que ça cesse, il n’était pas amoureux de Fred avant ce jour là, mais ce qu’ils avaient partagés là, il voulait le ressentir encore et encore.

« Encore… » articula t-il, dans un souffle. Roman ouvrit les yeux après quelques secondes, contre son gré, il avait peur que Fred s’en aille s’il mettait fin au rêve dans lequel il était. Par chance, elle était encore là, tout près de lui. Il voulait encore qu’elle l’embrasse, encore, oui. De toute manière, pourquoi refuserait-elle ? C’était elle qui l’avait voulu en tout premier. Roman ne regrettait d’ailleurs pas cette initiative. En cet instant, il savait que si Fred ne se décidait pas, c’était lui en temps que vrai garçon, qui ferait le second pas. Ça, il était sûr d’en être capable.

( 517 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 13:55

La jeune Gryffondor ne put retenir un gloussement quand Roman lui demanda encore un baiser. Elle savait que c’était autant parce qu’elle trouvait cette façon de demander un peu cavalière que parce qu’elle avait les nerfs à fleur de peau. La main de son ami (si, si, son ami) était toujours sur sa cuisse mais elle n’y prenait pas garde. En réalité, comme là ce n’était pas comme avec Adrien (elle n’était pas en train de pleurer toutes les larmes de son corps), elle avait un peu plus conscience de ce qui était en train de se passer, c’était une situation totalement différente bien qu’elle soit obligée d’admettre que les motivations restaient les mêmes de son côtés. En revanche, Roman n’avait pas du tout la même expression que ce cher Ady bien qu’elle pensa que le principal c’est qu’il ait trouvé ça agréable. Elle aimait bien les contacts physiques, les câlineries… ça la consolait vraiment, plus que le chocolat (est-ce que c’est sa faute si elle n’aime pas le sucré hein ?).

« Il y a des façons moins directes de demander des baisers tu sais. » Se penchant de nouveau sur le poufsouffle, elle posa pour la seconde fois ses lèvres sur les siennes mais cette fois, elle se rapprocha un peu de lui. Elle était avide de chaleur humaine… Heureusement, Roman semblait tout prêt à lui en donner ce qui la réconforta. Elle ne se sentait plus aussi lasse et seule qu’à son arrivée à Pré-au-lard. Elle se sentait au contraire vivante. La chaleur courait dans ses membres et quand elle se sépara à nouveau de Roman, elle lui fit un petit sourire contrit. C’était nettement plus compliqué qu’avec Adrien mais au moins, elle était certaine (mais alors absolument certaine) que Roman n’avait pas du tout pitié d’elle à l’heure actuelle.

Elle avait donc fait aussi le deuxième pas mais il y avait peu de chance qu’elle fasse le troisième. Pour le moment, elle venait de changer de position pour poser sa jolie tête blonde sur l’épaule de Roman. Une fois ceci fait, elle lissa doucement le col de sa chemise d’un air rêveur. C’était un geste qu’elle faisait souvent quand elle était dans les bras de Vincent et si elle avait pris le temps d’y réfléchir plus de cinq minutes, elle se serait rendue compte que ça posait problème. Que c’était mal. Mais elle n’était en état de se poser des questions. Elle fuyait à sa manière, elle faisait face comme elle pouvait. Sa seule certitude immédiate c’est qu’elle n’avait pas envie que Roman parte. Levant les yeux vers lui, elle esquissa un petit sourire taquin : « Et si c’était toi qui m’embrassait cette fois. » Pendant qu’elle prononçait cette phrase, elle avait pris l’une des mains de son ami pour entrelacer leurs doigts. Elle cherchait les caresses comme un chaton abandonné en mal d’affection… C’était sûrement ce qu’elle était.

Attendant le baiser – qui viendrait sûrement – elle apprécia le vide dans sa tête. En dehors de Roman et du moment présent dans cette petite ruelle déserte, elle ne pensait à rien du tout…

Si seulement ça pouvait durer toujours…

{523}


520


Dernière édition par Fredericke Maiden le Sam 8 Aoû - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 13:56

Des façons moins directes de demander ? Pourquoi faire ? Il voulait l’embrasser, c’était tout ce qui comptait, non ? Roman avait juste besoin de goûter une toute nouvelle fois à cette chose qui pour lui était si nouvelle et si… merveilleuse. Pareille sensation, il voulait la ressentir encore et encore, ça pour sûr ! Lui qui n’avait d’ailleurs de sa vie jamais imaginé le moment où il donnerait son premier baiser, voilà qu’il lui était tombé dessus comme la plus belle chose du monde. A croire qu’il avait bu du Felix Félicis aujourd’hui. Quoique… C’était donc ça qu’avait mis Ophélia dans son verre ce matin ? Il avait trouvé ça louche aussi qu’elle lui tende son verre de jus d’orange en arrivant alors qu’il ne lui avait rien demandé. Bon certes il prenait un verre de jus d’orange tous les matins et comme tous les matins, il déjeunait avec Ophélia. Et puis surtout, cette dernière était bien évidemment toujours très avenante, gentille et belle et parfaite, et… comment faire la girouette entre deux filles et polie, il ne pouvait bien sûr pas s’agir d’un geste anodin, non, bien évidemment, elle avait sans aucun doute mis une goutte de Felix dans son verre, cela ne faisait aucun doute. Mais qu’on se le dise, cette journée plaisait énormément à Roman, plus qu’il ne l’aurait jamais cru. Il pourrait donc remercier sa meilleure amie pour ça.

D’ailleurs, cette pensée se confirma une nouvelle fois que Fredericke posa encore une merveilleuse fois ses lèvres sur celle de son ami ( ami? On se pose encore la question !). Cette fois là, Roman la sentit se rapprocher de lui, et sa main se dressa maladroitement et instinctivement pour venir se poser sur la taille de la jeune fille, pour glisser sur son bras posé non loin, et attraper sa main, avec nécessité. Ce besoin d’amour et de chaleur semblait toucher aussi Roman, comme si cette envie l’avait toujours habitué sans qu’il en ait conscience. Après tout, comment ressentir un manque quand on n’a jamais connu la première sensation ? Voilà chose faite, et Roman en demandait donc encore et encore. Leurs doigts entrelacés, Roman donnait tout ce qu’il avait d’amour et de tendresse dans ce baiser, avec tout ce qu’il avait d’expérience, aussi.

Fred se séparant de lui fit mal au cœur mais au fond ça lui permettait de respirer. Quoi ? On fait comment pour respirer en même temps ?, mais Roman trouva du réconfort en son rapprochement. C’était idiot, mais il n’avait jamais vraiment sentit qu’il avait besoin d’autant de tendresse et de chaleur humaine. C’était si bon et réconfortant au fond. De se sentir aimé, ou du moins, apprécié, mais juste, réchauffé et gratifié d’autant de sensations si agréables. Le sang chaud de Roman lui avait fait oublier qu’ils étaient tous deux dehors. Là, il se sentait tellement bien qu’il se serait cru au fond de son lit avec une grosse couette avec la neige qui tombe dehors Fred, grosse couette hivernale. Pensez à le dire à Vincent surtout..

Quand la belle Gryffondor (oui parce qu’on l’a pas précisé, mais Fred est juste magnifique, dans son genre) proposa à Roman que ce soit lui qui cette fois l’embrasse, le jeune homme eut un petit instant de panique. Fred était son amie, mais, au fond elle jouait peut être avec lui. Elle avait peut être juste envie de le faire tourner en ridicule. Ridicule ? Oui, rien que le penser l’était. Fred n’était pas comme ça, et elle ne jouerait pas avec lui, si elle le demandait c’était qu’elle n’allait pas le planter après lui avoir fait ça. Donc Roman, décida à l’embrasser, cette fois, de lui-même (ce qui sur le papier était similaire, mais dans les faits, bien plus complexe ! Surtout quand on est prit au dépourvu comme ça). Roman prit le visage de Fred d’une main et sans attirer son visage vers le sien, se pencha une nouvelle vers elle, et l’embrassa une nouvelle et troisième fois Histoire de rester fidèle au dicton. Cette fois ci, il y mit encore plus de passion que les deux fois précédentes, pour bien lui prouver qu’il était un garçon qui en avait et qui n’avait pas peur des filles, même si au fond de lui… Roman était mort de peur. Son cœur perdait encore quelques battements de temps à autres C’ballot

( 727 )


718
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 13:57

Fred’ ne comptait pas s’envoler, au contraire, si elle avait pu rester là avec Roman loin de Poudlard et de ses problèmes, elle l’aurait fait. Ce n’était pas possible. Elle le savait. Mais du coup, elle tenait absolument à se raccrocher à ces trois petits baisers. Peut-être que Vincent ne la trouvait pas assez bien pour lui c’est sûr, c’est la robe rose qui l’a refroidie mais ses autres amis garçons, eux au moins, ils l’aimaient à leur manière. Au moins autant qu’elle les aimait supposait-elle.

C’est passionnément qu’elle répondit au baiser de Roman mais quand ils se séparèrent il faut bien respirer de temps en temps, effectivement elle s’éloigna imperceptiblement tout en pressant un peu plus fort la main du blondinet. Son ami on insiste n’était pas à proprement parlé son genre mais il était tout mignon et si gentil… Elle se sentait bien avec lui. En ce moment, même à Sterne elle avait perdu une partie de son éclat et de son sourire. Elle aimait toujours autant la danse mais sans Vincent ce n’était plus pareil. Quand ils allaient à Sterne ensemble les deux années précédentes, c’était un moment privilégié (pour elle du moins) car dans la troupe les maisons ne comptaient plus. Mais ça aussi c’était fini. Tout ce qu’elle aimait disparaissait peu à peu dans la brume froide de Poudlard alors qu’elle avait enfin réussi à trouver le soleil. Cela ne servirait plus à rien maintenant d’annuler les fiançailles… Peu à peu, cette pensée parasitait son esprit bien qu’elle fit tout pour la chasser. C’est seulement parce que le Poufsouffle était avec elle qu’elle y parvenait car bientôt, elle retomberait dans les méandres de son esprit torturé.

Levant les yeux vers le ciel, elle vit un gros nuage gris qui avançait lentement au dessus d’eux. C’était toute l’histoire de sa vie… Et c’était plutôt mauvais signe niveau météo. « Il va pleuvoir… » Dit-elle tout en continuant de regarder le ciel. Enfin, elle reposa la tête sur l’épaule de Roman. Plus les minutes défilaient plus elle se rendait compte que chaque garçon était différent. Il n’y avait pas si longtemps que ça, elle pensait sans hypocrisie qu’il n’y avait que deux types de garçons, deux moules si l’on peux dire. Il y avait d’abord les garçons comme son frère Friedrich, des faibles qui se laissent marcher dessus par les filles et qui sont – d’une manière générale – ami avec la gent féminine. Elle classait Adrien et Roman dans cette catégorie. Ensuite, il y avait les mecs comme Vincent et Tobias, les machos violents qu’on pouvait aussi qualifier d’assez solitaire en dehors de quelques « potes » qui alimentaient leur sensation d’être les meilleurs des types parce que les potes en question font parti de la première catégorie (dans tes dents Seth ! Voleur de meilleur ami ! >.<). Finalement c’était bien plus complexe que ça, trop pour sa cervelle de blonde (vraie blonde en plus !).

« C’est gentil de rester avec moi. Je ne t’ai pas gêné dans tes courses j’espère ? » Demanda-t-elle innocemment tandis que de sa main libre, elle jouait à entortiller une mèches de ses longs cheveux blonds miel autour de son index. Elle planait toujours mais la réalité de Pré-au-lard commençait de nouveau à s’imposer pour elle. En plus, elle avait comme l’impression d’avoir oublié quelque chose… un truc important, le genre qui normalement n’attends pas… mais… quoi ?

{568}


563


Dernière édition par Fredericke Maiden le Sam 8 Aoû - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   Lun 3 Aoû - 13:57

Roman embrassait sa Fred (oui, oui, sa Fred) et ne voulait en fait pas se détacher d’elle. Leurs doigts entrecroisés, Roman ne voulait pas non plus lâcher sa main de peur de ne plus sentit de chaleur. Il en avait vraiment besoin, en fait. Le petit garçon, en pleine découverte d’une toute nouvelle sensation, comme s’il goûtait un nouveau bonbon de chez Honeydukes, en fait, voulait la ressentir encore et encore. Lui avait toujours vu l’amour comme une chose baveuse et dégoulinante, se retrouvait là fort surpris. Pourquoi ne lui avait-on pas dit que c’était si cool avant ? Vraiment, Simon n’avait pas si tord que ça, et Roman ne verrait plus les couples de la même manière maintenant, surtout si dès maintenant, il en était un. Avec Fred bien sûr. Parce que sinon ça ne l'intéressait pas. Fred était la première fille qui l'avait embrassé, et qu'il avait embrassé, en ça elle occupait une place toute particulière dans son coeur, c'était évident.

Roman et elle mirent fin au baiser et Roman ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras près de son épaule, où elle posa sa tête. Roman aurait voulu rester là le plus longtemps possible. Personne ne les voyait, ne les dérangeait, il n'y avait que eux qui comptait et Roman était comme sur un petit nuage. Tout ça
avait été si soudain et inattendu qu'il ne savait pas encore trop si c'était réel. Tout était allé si vite ! Mais c'était si bien au fond. Roman avait perdu la boule dans son estomac puisqu'il savait que Fred était son amie et qu'elle était du genre plutôt cool, pas à se prendre la tête. Au fond, elle n'était pas sûrement amoureuse de lui, mais le simple fait qu'elle ait choisit Roman pour peluche la câliner, même si lui non plus ne l'était pas forcement, était incroyablement bénéfique et flatteur pour le Poufsouffle. Au fond, il n'y avait pas besoin d'être fou amoureux pour apprécier une présence aussi chaleureuse que celle de Fred ou de Roman. C'était peut être pour ça que Roman appréciait tant ce moment et serait près à le remettre encore et encore. Pas parce qu'il était amoureux de Fred, mais parce qu'il se jugeait à présent si proche d'elle qu'il était prêt à faire n'importe quoi pour et avec elle. C'était un peu comme si elle avait été une partie de lui qu'il ne pouvait pas quitter. Pas de l'amour, juste du réconfort physique. C'était si nécessaire en fait, quand on s'en rendait compte. Roman ne voulait pas que ça change.

« Non… » Comment pouvait-elle le déranger ? Elle ne sentait pas là, maintenant, qu'elle lui était vitale. Même s'il pleuvait, Roman ne voulait pas la laisser partir. C'était idiot parce que si elle était toujours d'accord, ils pouvaient se revoir et se réchauffer à Poudlard. Roman n'avait toutefois pas besoin de l'embrasser, lui prendre la main lui suffisait en réalité. Lui spécialiste de la projection dans le futur se voyait déjà comme jumeau avec la jeune fille, la sœur de son âge qu'il n'avait jamais eu. Celle qui saurait le consoler et lui procurer la chaleur humaine qu'il avait besoin, son âme jumelle en quelques sorte. Un rêve ? Non. Roman ne croyait pas. Si tout ça était arrivé, ce n'était pour rien, Fred avait forcément un rôle à jouer dans sa vie. Et un rôle plus important qu'il ne l'aurait jamais pensé.

( 572 )


568
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Baiser volé [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Baiser volé [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» Conversions de véhicules volés orks
» Mon basilisk volé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: