AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 584
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).   Lun 3 Aoû - 19:50

Mon pas cher frère,


C'est une soeur particulièrement mécontente qui t'écrit. Et encore, quand je dis "particulièrement mécontente", je pèse mes mots. J'aurais très bien pu écrire : "Mais par les Saintes Culottes de MacGregor, je peux savoir ce qui es passé par ton esprit malade et dérangé, cette fois-ci ? Qu'est-ce que j'ai fait au ciel pour me retrouver avec un gland pareil, c'est pas Dieu possible de voir ça ?!" Tu admireras donc ma retenue et Merlin seul sait à quel point il m'en faut !
Ainsi, non content de rejeter Shawnie cette superbe créature à la chevelure de rêve du cercle familial, non satisfait d'avoir martyrisé Chaton en le plaçant en haut d'une armoire sur laquelle il ne serait jamais grimpé seul car - dois-je te le rappeler - la pauvre petite bête est sujette au vertige, il fallait encore que tu places tes espions à Poudlard ! L'idée que je puisse enfin vivre libre et heureuse loin de tes crochets venimeux t'insupportait-elle à ce point ? Quand je pense qu'il y a deux ans à peine, tu reprochais à Christian dont je réglerai le compte plus tard de toujours vouloir tout contrôler ! Mais mon pauvre ami, le caractère tyrannique de notre aîné n'est rien en comparaison du tien et son esprit, tout malade fût-il, pourrait presque sembler sain comparé au tien ! Croyais-tu sincèrement que je serais assez naïve pour ne pas voir ce qui se tramait ? Auquel cas, pardonne moi de te décevoir, mais j'ai reconnu ta patte aux griffes acérées dès que j'ai vu Susan et Edward cette fripouille mariée au démon prendre place à la table des professeurs, le soir de la rentrée.

Susan et Edward ! Tu n'as trouvé personne de mieux ? Comptes-tu engager Agapanthe ou Kostovak pour servir tes sombres desseins, à l'avenir ? Tu ne reculeras donc devant rien pour contrôler ton monde ? Le pouvoir, le pouvoir, est-ce là tout ce qui vous intéresse, à Serpentard ? Et peu importe qui vous devrez renverser sur le chemin de la gloire, combien d'innocentes créatures vous devrez soumettre, combien de tendres âmes vous devrez corrompre ? Je ne parlerai ici pas d'Edward qui, tout Gryffondor fût-il, n'en garde pas moins une nature aussi perverse que dissimulatrice. Je suppose qu'il devait être d'accord - et même très enthousiaste - dès le départ. Mais Susan... Susan ! Shame on you, Quentin Montgomery ! Oser s'attaquer à une Poufsouffle est bien le coup le plus abject de ta misérable carrière de comploteur à la noix ! Je comprends mieux, maintenant, pourquoi tu es sorti avec elle. Tu devais mijoter ton coup depuis longtemps (tu as toujours été un peu lent d'esprit, n'est-ce pas ?). Dis-moi seulement, combien l'as-tu payée pour qu'elle accomplisse cette basse besogne ? A moins que tu ne l'ais ensorcelée ? Ce serait bien dans ton genre. Toi, tellement fier d'avoir eu autant de O à tes Aspics, voilà à quelles fins tu utilises tes prétendus talents ? Je ne te félicite pas, sombre créature que tu es ! Mais rira bien qui rira le dernier (et, en l'occurrence, la dernière). J'ai bien l'intention d'ouvrir les yeux de Susan et de lui montrer quel pauvre sire tu fais ! Aha, tu ne l'avais pas prévue, celle-ci, admets-le ! Tu n'es pas le seul, sache-le, à savoir jouer de la fourberie et du coup bas. Pour cela, j'ai été à bonne école avec vous tous.

Une dernière question subsiste toutefois : à quelle fréquence t'envoient-ils leurs misérables petits comptes-rendus ? Merlin, Quentin, ta vie doit être bien ennuyeuse pour que tu en sois réduit à de telles extrémités. Je te plaindrais presque si tu ne me dégoûtais pas autant.

Numérote tes abattis, Quentin Montgomery, je trouverai bien le moyen de te faire tomber de ton piédestal,

Your not loving sister,

Anabelle Montgomery.


(643 mots)

BOMBABOUSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1737
Âge : 31 ans [16/05/80]
Actuellement : Gérant de la Jobarbille - Ménagerie magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Jason

MessageSujet: Re: Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).   Mer 26 Aoû - 20:04

Anabelle.

Je dois t'avouer que je ne m'attendais pas à ta lettre, et qu'elle m'a passablement blessé.

Je suis réellement navré que tu aies pu croire que je te faisais suivre par Ed' et Susan. J'avoue que j'ai toujours gardé un oeil sur toi, pour te protéger, même de loin, mais j'ignorais que ça te faisait souffrir à ce point. Si Susan se trouve cette année à Poudlard c'est parce qu'elle a eut la chance d'avoir l'accord du professeur Flitwick pour l'assister, pas parce que je le lui ai demandé de t'espionner. Idem pour Edward, qui rêve de devenir professeur depuis très longtemps (mais je ne te l'apprends pas).

Il y'a tellement de choses dont tu m'accuses que j'avoue ne pas savoir par quoi commencer. Tu me détestes à ce point ? A croire que je n'écris pas à ma soeur Anabelle Montgomery, mais à une étrangère. J'en suis désolé.

Mais puisque tu sembles vouloir revenir sur des points que je croyais réglés depuis belle lurette, revenons-en. J'ai appris l'existence de Shawn, Megara et Maera (tout comme celle de Julien et Alexis en réalité) en même temps que toi. Je ne t'ai jamais rien caché puisque que d'un) si j'avais su ça avant toi je ne voyais vraiment pas l'intérêt de le cacher à quelqu'un, surtout à toi, et de deux) je ne l'ai justement pas su avant toi. Et si tu me crois assez minable pour juger une personne de par sa maison, c'est que je ne mérite pas d'être ton frère. Shawn, les jumelles, autant que les Carewell sont pour moi des cousins - qu'ils soient à Gryffondor ou Poufsouffle - et je ne les ai jamais détestés, contrairement à ce que tu peux croire. Beaucoup de circonstances ont fait que nos débuts furent difficiles (mais qui pourraient nous le reprocher ? Nous avons grandi sans connaître leurs existences), mais il est bien évident que la famille reste la famille (pour moi du moins).

Pour ce qui est de Chaton, je ne vois vraiment pas de quoi tu parles, mais si ça te fais plaisir de m'accuser de pareilles sottises, régales toi-en, après tout, je le mérite apparemment.

Saches en tout cas que ta lettre m'a beaucoup fait du mal. Je me réjouissais d'avoir une lettre de toi, et je t'avoue que la lire m'a mis KO tout le week-end. Je ne pensais pas te répondre en réalité, mais je devais éclaircir certains points. Je ne supporte pas te savoir loin de moi alors savoir ça - ce que tu penses de moi - me fait beaucoup de mal. Je t'aime et tu resteras toujours ma petite soeur adorée, que tu me détestes, ou pas.

Quentin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.signouret-chocolatier.fr/

avatar
Commerce

Parchemins : 584
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).   Lun 31 Aoû - 16:58

Anabelle avait reçu la réponse de son frère au petit déjeuner, et elle l'avait ouverte avec une forme de joie malsaine. Visiblement, la propre missive avait fait mouche, puisque son cher frère avait pris la peine de lui répondre. Que pouvait bien lui vouloir cet imbécile ? La brunette avait trouvé un endroit calme pour lire la lettre, et un sourire mauvais avait étiré ses lèvres au fur et à mesure que ses yeux parcouraient la page. Touché, coulé, Quentin. Car au fond, qu'avait-elle voulu d'autre, sinon blesser son aîné ? Lui faire payer au centuple la souffrance qu'il lui avait infligé en se détournant d'elle ? Elle existait, elle le prouverait à ses frères. Plus personne ne pourrait jamais la regarder comme une quantité méprisable, après cela ! Inutile de préciser, donc, qu'Ana s'empressa de renvoyer un courrier, rédigé en ces termes.

"Quentin,


Je constate avec désespoir, mais sans surprise cependant, que ta bêtise a dernièrement atteint des profondeurs abyssales. Tu crois sérieusement que je vais gober que Susan et Edward rêvaient, comme par hasard, tous les deux, de devenir enseignants ? Je te signale que je suis à Poufsouffle et qu'en tant que telle, je l'ai souvent entendue parler de sa chèèèère et regrettéééééééée tante Amélia, juge sacrifiée à la cause de la paix et blablabla. Bref, pour ta gouverne, l'an dernier, Bones et Shinku parlaient d'aller tous les deux au ministère de la magie. Susan avait l'air très pressée de suivre les traces de sa tante. Etrange qu'elle ait changé d'avis si radicalement, non ? Quant à Edward, restons sérieux, sa seule ambition dans la vie est de passer tout son temps avec Agapanthe. Ce garçon a toujours eu une case en moins. Or, Poudlard n'est pas exactement le lieu rêvé pour une relation de couple, n'est-ce pas ? Il aurait volontairement choisi l'éloignement deux mois à peine après son mariage ? Pas que je m'en plaigne, tu noteras - en attendant, ils ne font pas de petits - mais tout de même, c'est bizarre.

Mais laisse-moi te dire que, non content de t'embrouiller dans des explications plus que douteuses, tu tends vraiment des bâtons pour te faire battre. Non, tu n'es pas à la hauteur d'un frère. Quelle idée saugrenue de croire que tu pourrais mériter d'être dans ma famille. Ceci étant, je ne te trouve pas plus horrible que les autres, si cela peut te consoler du mal prétendu que je te fais. Même Opaline m'insupporte. En réalité, seule Isabelle se comporte comme une soeur digne de ce nom. Quand je pense qu'il va tous falloir vous revoir à Noël ! J'espère que tu ne t'attends pas à un cadeau de ma part, au moins ? Ce serait le comble du ridicule ! Bref. Si ta conception de la famille est aussi pitoyable qu'elle le semble, reste loin de Shawnie, par pitié.

Quant à Chaton... La pauvre petite bête n'aura heureusement pas à supporter tes mauvais tours, à Noël ! Je le laisse aux bons soins des Poufsouffles qui passent les vacances à Poudlard (les bienheureux !).

And please, Quentin, épargne-moi le ton larmoyant et les "petite soeur chérie" vomitif. C'est absolument répugnant, surtout quand on sait que tu n'en penses pas un mot ! Mais après tout, l'hypocrisie est l'apanage des Serpentards...

Pas bien à toi du tout,

Anabelle."

Sa lettre incendiaire achevée, Anabelle était montée sans attendre à la volière pour l'envoyer via Grand Duc de l'école. Appuyée contre le rebord de la fenêtre, elle avait observé la chouette disparaître à l'horizon.

[556 mots]


589 mots
GUIRLANDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anabelle/Quentin (âmes sensibles s'abstenir).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ames sensibles s'abstenir...
» + âmes sensibles s'abstenir, ne lisez pas ceci. (a)
» [Abandonné]Détruire, détruire... [PV Amanda] -Âmes sensibles s'abstenir ?-
» Les horreurs de Cassiopée Mc Call (âmes sensibles, s'abstenir)
» locked away - Cheslet (âme sensibles s'abstenir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: