AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   Lun 3 Aoû - 21:14

(HJ : Comme je l’ai indiqué ici, ce topic est ouvert à tous les serpentard, c’est surtout l’occasion de gagner des points ensemble pour la semaine des 500 mots sur un thème amusant. Lâchez-vous !! Je vous demanderais juste de m’envoyer un petit MP avant de vous lancer, merci. Et n’oubliez pas, du RP !!!!)



Un dimanche ensoleillé, une masse de travaille dérisoire, une ambiance paisible, et une bière au beurre à l’auberge des trois balais, les conditions nécessaires à passer un bon après midi étaient toutes réunies.
Plusieurs serpentards s’étaient retrouvés comme une bande autour d’une table, buvant et bavardant, se moquant aussi parfois des autres élèves présents autours d’eux et qui n’avaient pas leur classe. Siegfried avait créé l’évènement en apportant un objet un peu particulier, un omegadère. L’objet en question était constitué d’une boule de cristal fixée à une pointe de métal. Siegfried en faisait la démonstration avec dextérité.


-Et donc, quand je tiens la boule dans ma main comme ceci, et quand j’oriente la pointe vers une personne. Vers toi par exemple Edward… La boule scintille d’une couleur différente en fonction de ce qu’éprouve la personne visée pour vous. Noir si elle vous déteste, du rose au rouge pour des sentiments allant de la séduction légère à l’envoutement total, ou alors bleu si elle se moque de vous, si elle vous prend pour un imbécile.
-La boule ne prend aucune couleur là Siegfried. Remarqua Edward.
-Oui, et… Ca t’étonne ? Tu as des sentiments particuliers pour moi ?
-Ca va, ca va, j’ai compris
-C’est bien pratique comme objet magique pour vérifier si son homme t’aime toujours autant malgré le temps qui passe.

Cette dernière remarque avait été énoncée par une jeune serpentard qui s’était jointe au groupe. Siegfried la dévisageât quelques instants avant de reprendre la parole.

- Rassure-moi… Tu ne crois pas à l’amour n’est ce pas ? L’amour c’est pour les gryffondors et les poufsoufles. Les premiers sont trop idéalistes et les seconds trop simples d’esprits pour penser qu’on puisse trahir leurs émotions. Nous les serpentards, nous sommes des séducteurs. D’ailleurs le plus grand d’entre nous, celui qui s’est rapproché le plus du vrai pouvoir, celui la même était un très grand séducteur. Les professeurs le plébiscitaient, ses camarades l’admiraient, en fait, il est mort de n’avoir pas su fédérer autour de lui l’intégralité du monde des sorciers.
-Ca n’a rien à voir avec l’amour…
-Mais bien sur que si ! Il s’agit d’envouter les gens, de leurs plaire ! Les gens qui se croient amoureux sont justes des personnes qui trop bêtes, ou trop candides pour mesurer la véritable nature de leurs sentiments. Ils idéalisent l’être qui les a séduits et appellent ça de l’amour. Mais nous, les serpentards, nous sommes au dessus de ça, n’est ce pas ? Nous savons tous qu’il est possible de séduire n’importe qui d’un seul regard, en quelques minutes ! Et d’ailleurs, démonstration !

Siegfried jeta un regard furtif autour de lui, et il repéra un groupe de poufsoufles qui ricanaient entre filles près de la cheminé. Siegfried pointa l’omegadère vers l’une d’entre elles. L’objet magique ne réagit pas, il démontrait ainsi que la jeune fille en question n’avait pas de sentiments particuliers à son égard. Siegfried posa l’omegadère sur la table.

-Observez bien, et tendez l’oreille !

Il se leva de table et s’en alla d’un pas décidé vers sa proie. Elle était de loin la plus belle parmi ses amis. Siegfried l’aborda en lui demandant, d’un ton faussement timide, s’il pouvait lui dire deux mots en privé. Elle accepta, et ils s’écartèrent du groupe de poufsoufles tout en restant à porté des oreilles des serpentard qui s’amusaient déjà de voir comment leur camarade allait s’en sortir.

-C’est très gentil de bien vouloir me parler tu sais, dit Siegfried.
-Mais je t’en prie, qu’est ce que tu voulais me dire ?
-Oh, c’est un peu gênant tu sais… Je ne savais pas comment te le dire
-C’est drôle ça, les serpentards sont tellement surs d’eux d’habitude, dit elle d’un petit air moqueur.
-Ben, il faut dire, tout le monde te regarde tout le temps, et ce n’est pas facile de t’aborder sans que tu ais tout une cour avec toi… Mais c’est compréhensible, tu es tellement, eu… comment dire
-Siegfried, arrête de tourner autour du pot, dis moi ce que tu as à me dire.
-D’accord, eux… Voila, ta copine avec le ruban bleu là bas ? Tu penses qu’elle accepterait de sortir avec moi pour le bal ?
-Euh… Quoi ?
-Oui, J’aime beaucoup sont style, je voulais l’inviter, mais je ne la connais pas bien, alors je voulais te demander à toi si tu savais ce qu’elle pensait de moi.

La jeune fille avec le ruban bleu était nettement moins gracieuse que la jeune fille avec laquelle parlait Siegfried. Il bavarda encore quelques minutes avec sa camarade, et quand il mit fin à leur conversation, il revint s’asseoir à la table de ses compagnons serpentard. « Qu’est ce que tu nous as joué là ? »Lui demanda l’un des garçons à l’autre bout de la table. Comme simple réponse, Siegfried pris l’omegadère entre ses mains et le pointa vers la jeune poufsoufle avec laquelle il venait de parler. Le cristal scintilla d’un rouge écarlate.
« Et je ne connais même pas son nom ! Jalousie ! Je l’ai adulé, j’ai vanté sa beauté et toutes ses qualités avant de lui faire croire que je m’intéressais à quelqu’un de moins bien qu’elle. Les filles trop jolies font toujours la bêtise de désirer les types qui leur font comprendre qu'ils ne veulent pas d’elles. Elle est jalouse et orgueilleuse ! Et c’est pour cela que maintenant, elle me désire tant. Je n’ai plus qu’a… Conclure… Quand je veux… »
A ces mots, les filles serpentards lui adressèrent un regard mauvais, nombre d’entre étaient de très belles jeunes filles. Alors il ajouta : « Mais bien entendu, cette règle ne s’applique pas aux filles serpentard »

Siegfried fit tourner l’omegadère entre ses doigts comme un stylo, et le reposa sur la table.

« Alors ? Qui est capable d’en faire autant ? »

[972]

945
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   Mar 4 Aoû - 18:38

    La Cabane Hurlante avait beau être l’un des endroits favoris de Chris, elle ne correspondait pas vraiment au lieu idéal pour faire des rencontres et se sociabiliser. Aussi, elle choisit de changer de cap pour se diriger vers les Trois Balais, là où elle était certaine de trouver de quoi s’exercer. N’était-ce pas le bar le plus réputé de Pré-au-Lard pour ses Hydromèles, ses Bierres-au-Beurre et Mme Rosemerta ? Au moment de rentrer dans la taverne, elle s’installa directement au bar sans prêter attention à ceux et celles qui se trouvaient déjà là. Elle commanda une boisson et se retourna lentement pour avoir une vue d’ensemble sur la salle. Comme elle s’y attendait, il y avait beaucoup de monde en ce dimanche ensoleillé, de quoi satisfaire ses curiosités au sujet des relations entre personnes civilisées ! Il y avait des gens de passage, des habitués et bien sûr, des élèves de Poudlard.

    Il semblait y avoir pas mal d’agitation justement, autour d’une table exclusive aux Serpentards. Chris prit son verre en main et s’approcha avec toute la transparence dont elle pouvait faire preuve – comme à son habitude dirons-nous… -. Les élèves autour de la table dirigeaient leurs regards vers un même endroit : un objet qu’un des Serpentards tenait en main. Chris ne parvenait pas à voir à quoi cela pouvait ressembler et devait s’approcher encore un peu. Toujours aussi furtive, elle réussit à se faufiler sans trop de difficulté, se fondant parfaitement dans le décor. Malheureusement, elle parvint trop tard pour les explications et se concentra sur celui qu’elle considérait comme le meneur, le chauffeur de salle comme on aurait pu l’appeler. Il parlait avec assurance et conviction, apparemment certain des propos qu’il avançait face à son public. Tous l’écoutaient, bien que quelques uns paraissaient réticents.


    " …Il s’agit d’envouter les gens, de leur plaire ! Les gens qui se croient amoureux sont juste des personnes qui sont trop bêtes ou trop candides pour mesurer la véritable nature de leurs sentiments. Ils idéalisent l’être qui les a séduits et appellent ça de l’amour. Mais nous, les Serpentards, nous sommes au dessus de ça, n’est ce pas ? Nous savons tous qu’il est possible de séduire n’importe qui d’un seul regard, en quelques minutes ! Et d’ailleurs, démonstration ! "

    Tous les sens de la jeune femme étaient en éveil et plus particulièrement ses yeux, largement ouverts comme si elle ne voulait pas perdre une minute de ce qui allait se passer. Il s’exprimait avec une telle passion…cela devait être épuisant ! Elle ne s’était pas même rendue compte qu’elle avait pris des notes à son sujet, lui donnant quelques qualificatifs éloquents pour sa remarquable prestation. Elle était fascinée par sa façon de s’exprimer : il vivait ses mots ! Bien entendu, elle s’était concentrée sur sa manière de capter l’attention de son auditoire et non sur ses paroles. Aussi, Chris fronça légèrement ses sourcils en relisant la phrase qu’elle avait machinalement écrite sur son carnet. Encore un complexe de supériorité en rapport avec son sang…Changer de refrain ne leur venait donc jamais à l’esprit ? Elle soupira et redressa la tête en l’entendant aborder une jeune fille de Poufsouffle. Crayon en main, elle notait frénétiquement tout ce qu’il entreprenait. Son comportement n’était plus le même : il venait de changer radicalement de personne, comme s’il portait un masque et se prenait pour quelqu’un d’autre. C’était tout simplement fascinant pour la jeune fille sans émotion apparente qu’elle était. Bien sûr, elle ne percevait pas le fond du problème, ne connaissant pas vraiment la raison de cette différente personnalité. Elle posa son regard sur l’objet magique et en relevant la tête, retrouva le meneur. Celui-ci le saisit et le pointa directement sur l’élève de Poufsouffle à qui il venait de parler. Elle se rapprocha pour mieux cerner la couleur et entrouvrit légèrement la bouche en découvrant une dominance d’écarlate. Ses yeux pétillaient de mille feux, dirigés sur l’omegadère. Elle ne prêtait plus attention à rien, simplement à cet objet. Elle se sentait quelque peu déçue, ne sachant que trop bien qu’elle ne pourrait jamais utiliser pareille magie, étant donné qu’elle n’éprouvait rien pour personne…Elle retrouva sa place initiale, attendant avec impatience que quelqu’un se dévoue pour tenter une nouvelle expérience.

    617 > je précise que je n'ai pas comptabilisé la " citation " de Siegfried ^^


629
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   Mar 4 Aoû - 19:23

C’était par un dimanche ensoleillé quHell avait reçu une invitation glissée sous son coussin. Assez surprise, elle se dit que celui ou celle qui avait eut l’idée de cette invitation avait eut la brillante idée de la remettre à un elfe de maison. La jeune fille se leva lentement s’étira avant de regarder le soleil filtrer par la fausse fenêtre du dortoir des filles de troisième année. Hell se rendit ensuite vers les douches prit soin d’enlever ses vêtements avant de se mettre sous le jet d’une autre à peine réchauffée. Elle se lava les cheveux avec autant de soin qu’une jeune fille peut le faire y mettant du démêlant pour éviter que ses cheveux ne bouclent. Une fois, ses cheveux rincés elle se sécha puis, se dirigea vers l’un des lavabos. Elle s’y s’arrêta se contempla un instant avant de se brosser les dents, elle fit sécher ses cheveux par un sortilège assez simple puis, sortit de la salle de bain pour choisir des vêtements.

C’était un dimanche ensoleillé certes mais, le temps n’était pas très chaud. Elle sortit alors, une jupe en laine fine noir qui lui descendait jusqu’aux genoux. Elle prit un sous pull avec un col roulé également noir et un pull avec un col en V qui était tout aussi noir mais, avec deux bandes blanches passant sur le dessus de sa poitrine. Elle ne mit pas de bas mais, des chaussettes montantes tout aussi noires avec deux bandes blanches pour rappeler celle de son pull et enfin elle mit ses chaussures noires qu’elle portait tout le temps pour aller en cours. La jeune Serpentard prit une pomme bien rouge sur la table des Serpentard de la grande salle avant de se diriger vers Pré-au-lard.

Sur l’invitation il y avait juste écrit ceci :


« Soit présente au Trois Balais tu ne le regretteras pas. »

Hell c’était dont dirigée vers l’établissement en se demandant toujours qui avait bien pu laisser ce mot sous son coussin. Quand elle entra elle vit plusieurs Serpentard installé autour d’une table dont Siegfried Léthé. Elle voulu faire machine arrière quand elle sentit deux personnes la pousser vers la table. En fait, il y avait bien deux personnes mais, elles voulaient simplement passer pour s’installer à une autre table. La jeune Serpentard soupira puis, s’avança et s’installa à la table des autres Serpentard en espérant ne pas se faire remarquer. Vu qu’elle était arrivée un peu en retard la jeune fille n’avait pas tout suivit, elle interrogea donc son voisin de table qui lui dit que Siegfried avait lancé un espèce de défit de séduction. Hell eut un petit sourire.

*Ainsi, il veut qu’on lui prouve qu’on a en chacun de nous un potentiel de séduction, c’est bien cela*, pensa-t-elle en examinant les personnes présente dans le pub.

Son attention fut attirée vers un homme qui portait un costume. Il était assis au bar et s’emblait observer de près le contenu de son verre. Il ne devait pas avoir plus de 20 ans soit 7 ans en plus qu’elle. Son sourire s’élargit et elle se retourna sur Siegfried.


- Bonjour, monsieur Léthé pour votre petit jeu peut on tricher un peu ou devons nous jouer dans les règles ?, lui demanda-t-elle en sortant de sa poche une fiole de potions prête à l’emploi. Si c’est oui ou si c’est non sachez que je disposée à jouer, dit-elle avec un regard plein de sous-entendu.

Hell avait repéré une proie et elle comptait bien relever le défit que Siegfried lui proposait sur un plateau d’argent.


***
592 mots

596
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   Mar 4 Aoû - 21:53















    Edward était fort intéressé par l'objet que Siegfried avait en main, c'était une chose avec laquelle on pourrait s'amuser facilement et, en bon Serpentard, la jeune homme se serait amusé comme un fou à faire bien comprendre à quel point il les détestait. Le sorcier aurait beaucoup aimé tester mais, étant bien éduqué, il attendit que quelqu'un se propose et que, tout d'abord, Siegfried finisse sa discussion avec la gosse derrière. Gosse, et bien oui, que voulez-vous, l'Of Curty était plus âgé que l'ancien capitaine de Quidditch et draguer une fille de troisième, très peu pour lui, il devait se contenter avec les filles de son âge, car, autrement, c'était de la pédophilie. N'importe quoi d'être majeure à dix-sept ans ! Il envia très fort la plupart des Serpentards autours de la table du café, pouvant draguer tout ce qui passait, pour ne pas dire coucher hum hum, ainsi que Natacha, sa meilleure amie qui elle aussi, pouvait draguer tous les garçons êt même les filles enjoy, il est pas raciste le ptit ! qu'elle voulait; qui tous, bien sûr, lui tomberaient dans les bras, ce n'était pas Natacha Wilson pour rien et Edward n'avait pas peur de l'avouer : Si elle n'avait pas été sa meilleure amie, la blonde aurait déjà passé de bons moments avec lui. Mais la grand brun avait des principes et il ne voulait pas utiliser la Wilson comme un simple objet. Comme quoi, il a des sentiments.

    Edward écouta attentivement son jeune ami parler avec la fille, sans regarder néanmoins en sirotant un bon Wisky Pur Feu - il y a aussi des avantages à être majeur héhé -, ah ! C'était le bon temps de faire cela, lorsque les hormones sont tant en ébullition, d'essayer de faire craquer le mec qui ne s'intéresse pas à soi, à 17 ans, si le vert et argent se perdait à faire cela ( enfiiin, il en avait pas vraiment besoin non plus xD ), il ne se recevait qu'une bonne gifle bien sentie et restait seul pour le reste de la soirée ! Pfff, c'était trop le bon temps, quand il pouvait se permettre de draguer, maintenant, il n'avait plus qu'à faire un sourire, c'est parfois dur d'être canon si si Oo. L'adolescent regarda d'un œil distrait Siegfried revenir à sa place et n'écouta même pas la suite de ce qu'il dit, le serpent le savait déjà : Il les mettait au défis d'en faire autant. Pfff, c'était prévisible, plus jeune, Edward avait été comme ça et pensait certainement plus ou moins de la même façon - et pour ce genre, c'était toujours le cas - et puis, entre Serpentards, on se comprend, c'était sans doute la seule vraie qualité de la maison de Salazard Serpentard; la compréhension sans paroles entre ses membres.

    Avant de s'avancer pour quoi que ce soit, Edward se contenta de détailler toutes les filles présentes au Trois balais ou aux alentours, trop jeunes, trop moches, pfff, Poudlard perdait de son efficacité ! La preuve, seuls Natacha et lui-même étaient digne de dire " on est beau et fiers de l'être " autours de cette table. Et oui, certes, sa maison se comprenait facilement, mais les coups bas et les insultes, tout le temps. Effectivement, Morgane et Elea étant partie dans des écoles différentes, les perfects étant devenues adultes, Chad aussi, et bien leur maison s'en prenait un coup. Edward ricana seul en pensant que l'année prochaine, sans plus personne, les verts et argents seraient bien perdus. Certes, il y avait toujours De Liechtenstein qui était pas mal, plutôt à son goût même - mais bon, troisième année, beaucoup trop jeune - mais à part ça... Pas grand chose et pis, elle était casée apparemment, même si le jeune homme ne s'intéressait pas aux potins des gosses. Pauvre Salazard doit se retourner dans sa tombe, songea-t-il avec amertume, leur maison avait baissé dans son piédestal, bien que restant beaucoup plus prestigieuse que les autres. Néanmoins, son regard fut attiré par une fille, d'abord il la trouva mignonne et pis, dans un éclair de lucidité, la reconnut. Un sourire machiavélique étira ses traits. Mélanie. Il se tourna vers celle qui avait insulté sa maison en parlant d'amour et d'une voix glaciale, lui dit :


« Je vais te prouver qu'il n'y a pas lieu d'avoir des sentiments d'amour dans notre maison. Seules les pauvres filles pathétique et gâteuse des autres maisons ont le droit de penser cela. J'espère que tu comprends, ou je serais obligé de penser que tu n'as pas lieu de faire partie de la noble maison de Salazard Serpentard et cela serait mauvais pour toi. »


    Pour conclure sa tirade, le jeune homme s'empara de l'omegadère et la pointa précisément sur Mélanie. Elle était plutôt mignonne en soi, de longs cheveux noirs remonté en un chignon serré, de beaux yeux bleus et la peau pâle. Superbe même. Le précieux objet de Siegfried vira tout de suite au rouge cramoisi, faisant soupirer celui qui le tenait, cette fille était tellement désespérante ! Cela faisait près de trois jours qu'elle le harcelait par courrier et venait le demander à la Salle Commune auprès d'une Natacha qui la refoulait de plus en plus méchamment d'ailleurs vous ne voyez pas le méchant cocard qu'elle a à son oeil gauche ? Beh c'est Tacha ! xD, bref, Edward était carrément harcelé par cette fille mais quelque chose de grave quoi, il allait péter un câble si cela continuait et quand c'était le cas, ça se finissait toujours mal, vu qu'il n'arrivait pas à maîtriser sa colère. Et bon, la pauvre Mélanie avait assez avec un seul bleu xD ! Le vert et argent resta encore quelque minute à regarder la petite boule de cristal devenir de plus en plus foncée avant de la redéposer devant Siegfried en pensant à lui demander après où il l'avait acheté, pour sa soirée peut-être ! Il se tourna vers Siegfried et dit d'une voix grave :


« Tu ne me facilite pas la tâche Léthé, je peux pas aller en dessous de la septième année.. Les défauts de la majorité... »


    Edward délaissa à regrets son verre de Wisky Pur Feu - et bah ouais, entre de l'alcool et prouver son effet de séduction déjà prouvé, le choix du brun était déjà fait - pour s'avancer vers la pimbêche qui le collait tant. Elle était dos à lui et ne semblait pas l'avoir remarqué; il tapota distraitement son épaule de manière à ce qu'elle se retourne. Le voyant, la sorcière, Serdaigle en septième année, lui fit un grand sourire limite niais, et fit mine de se jeter dans ses bras; Edward refreina tout de suite ses ardeurs en posant sa main sur le sternum de la fille, lui bloquant ainsi la possibilité de lui faire un... câlin. La jeune fille comprit enfin qu'il fallait qu'elle se calme et son sourire se fana en regardant le regard dur et distant du Serpentard. Ne voulant pas tourner autours du pot et surtout voulant retourner à son pauvre verre de Wisky Pur Feu ( non, il est pas alcoolique le ptit, il sait juste profiter de ce qui est bon hum hum hum ), l'ennemi numéro 1 d'Erwan Snedlditetikasi se lança directement, sans hésiter et sans avoir le moindre remord :


« Ecoute Mélanie, il n'y a rien entre nous. C'est fini.
- Que... Quoi ? Mais enfin... Edward... Je... Je t'aime moi !
- Ce n'est pas réciproque, répondit-il après un soupir lassé. »


    Il la planta là, mais put entendre distinctement ses pleurs d'enfant, irrépressibles et en entendant cela, Edward eût un sourire amusé et roula des yeux, les filles étaient tellement... Idiotes et prévisibles ! Arrivé à la table, il se rassit l'air de rien et recommença à siroter son Wisky Pur Feu, les yeux mi-clos, légèrement penché sur les deux pieds de sa chaise. Puis, entendant encore les pleurs, il rouvrit un œil pour voir la jeune fille, à genoux au sol, secouée par des tremblements. Waow, ça, ça faisait peur, mais heuu elle pensait à quoi la fille là ? Qu'il allait vraiment rester avec ça ? Fut fut fut, les Serdaigles étaient vraiment des rêveurs alors ! Oo Naah, mais franchement, tout Poudlard était au courant qu'il ne restait pas plus d'une semaine - pour les plus chanceuses - avec une fille. Alors bon, celles qui avaient eu cette chance étaient dix fois, même plus, belle qu'elle alors donc bon... Jugeant que la mascarade avait assez durée, le beau brun se leva et alla vers la petite Serpentard du début qui, en le voyant s'approcher, s'enfonça dans sa chaise. Il se pencha sur elle et, posant ses deux mains sur les accoudoirs de la chaise, de manière à bloquer tout mouvements possibles. Il se pencha de manière à ce que son visage ne se trouvât qu'à deux-trois centimètres du sien et lui souffla doucement, mais de manière que tous puissent l'entendre :


« J'ai couché avec cette fille il y a deux ou trois jours, je ne me souviens même plus. Et la pauvre gourde pensait qu'il y avait une histoire entre nous et, maintenant, à genoux sur le bitume, elle n'est plus rien. Réponds-moi une dernière fois. Est-ce qu'un jour tu seras amoureuse ? Est-ce qu'un jour, tu ne seras plus une Serpentard ?
- N.. Non... Non.
- ... Bien... »


    Satisfait d'avoir de un, effrayer la fille, de deux plaquer l'autre gourde et de trois, avoir prouvé qu'il ne valait mieux pas le contrarier. Il s'assit élégamment, comme si rien ne s'était passé, reprit son verre de Wisky Pur Feu et, sans un seul regard pour les autres verts et argents, se tourna vers Natacha, sa meilleure amie pour lui dire avec un sourire complice et un clin d'œil :


« Au moins, elle ne t'embêtera plus ! »






[ 1646 m0ts ]



1601
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   Mer 5 Aoû - 4:55










    Dimanche, le meilleur jour de la semaine pour profiter de Pré-au-Lard, mais aussi des Trois Balais, alors autant en profiter pour s’amuser un peu, et à vrai dire ce n’était pas les garçons qui manquaient pour cela, mais la perfection était rare et ça c’était bien dommage. La réunion des Serpentard commençait à tourner au défi, un jeu qui intéressait la brune, et apparemment elle n’était pas la seule concernée, en effet Edward, son meilleur ami semblait lui aussi très attiré par l’objet que tenait Siegfried. D’ailleurs alors que la joueuse sirotait son Whisky Pur Feu, qui avait fait que la gentillesse d’Edward lui avait été offert, l’ancien capitaine se lança dans une petite démonstration. Sans attendre le Serpentard se hâta à l’assaut de sa première victime, une jeune Poufsouffle qui semblait pour l’instant assez à l’ouest car rapidement la conversation tourna au quiproquo, alors comme ça la blairotte avait cru qu’un serpent pouvait s’intéressé à elle. D’un simple rire nerveux, l’ancienne blonde laissa échapper un petit rire, les jaunes (poussins ?? *paf*) étaient vraiment pathétiques, et d’ailleurs c’était sûrement les seuls auxquels Natacha apportaient autant de mépris. Qui a dit que la blonde avait horreur des Poufsouffle ?? Oh personne simple observation !! (xDD) Pire que les blaireaux la septième année demandait à voir, ouai dans cette maison il n’y avait que des cas, exemple d’Halwen qui elle était une ancienne jaune et noire. En y repensant, un regard noir s’afficha dans le regard de la brune, cette fille était vraiment spéciale, trop bizarre pour chercher à la comprendre.

    Tous les Serpentard présent autour de la table écoutèrent avec attention la conversation entre Siegfried et la petite Poufsouffle, celle-ci semblait assez flatter que le serpent soit venu la voir. Mais contre tout attente, le vert et argent brisa les espoirs de la blairotte, intérieurement morte de rire la brunette aurait pu recracher le contenu de son verre, soit comme elle l’avait fait en présence d’Anna lors de son séjour chez Chad – petite dédicace à Morgy <3. Enfin heureusement la poursuiveuse se contenta simplement de faire apparaître un sourire assez sadique. Siegfried était un bon Serpentard, et même là-dessus personne ne pourrait la contredire, même pas le célèbre Salazard, soit le créateur de la maison (information pour les incultes *paf*). Revenant à sa place, le brun se lança dans une brève explication, sournois, voilà la première constatation de ce premier monologue, mais bon pour un serpent cette caractéristique est une qualité, et non un défaut pour certains. Après tout soit on est un serpent, soit on ne l’est pas … Détournant son attention du jeune homme, la capitaine posa son verre vide sur la table, se levant la jeune Wilson se leva et se dirigea en direction du comptoir. Observant légèrement les personnes présentes dans la salle, l’ancienne blonde reporta son attention à la table des verts et argent, un regard de défi parcourut certains élèves, Natacha venait de comprendre – oui il lui en avait fallu du temps pour percuter. En attendant son verre, la brune se replongea dans la phase d’observation, mouai il y avait des mecs pas mal mais aucun ne valait Edward ça c’était certain, en même le jeune Of Curty n’était pas le meilleur ami de Natacha pour rien.

    La perfection était une chose assez rare dans le château écossais surtout au niveau des Gryffondor et Poufsouffle, mais Serdaigle n’échappait pas non plus à la règle, bien qu’un peu moins mais la maison des aigles ne faisait pas bande à part face aux lions et aux blaireaux. Natacha regrettait un peu cette facette de Poudlard, car rien qu’à cause de cela la brunette avait moins de choix niveau qualité de jouets, il y en avait plus d’une centaine je vous l’accorde, mais la plupart sont bon pour finir au rebus ou à la déchetterie. Ce qui faisait qu’en moins d’une année, les garçons ayant une qualité assez spécifique passaient rapidement dans les filets de la demoiselle. Mais en général le jeu ne durait pas longtemps, ennuyant ainsi la poursuiveuse rapidement. Pourtant en ce moment la septième année n’avait plus vraiment envie de jouer, elle avait besoin de jouer d’une autre façon, le changement s’imposait, et aujourd’hui c’était sûrement la bonne journée pour commencer à voir autre chose.

    Attrapant enfin son verre, la joueuse retourna à la table où la réunion continuait, sans se faire prier la vipère dégagea un serpent d’un simple coup d’œil qui détala un peu plus loin. Se posant sur la chaise proche d’Edward, l’ancienne blonde s’incrusta de nouveau dans la conversation, quelques secondes après le jeune Of Curty employa un ton froid et distant à l’attention d’une Serpentard apparemment légèrement brouillée par les dires de Siegfried. Natacha roula brièvement des yeux, Edward avait raison sur ce coup, mais à quoi bon en faire toute une histoire, cela ne servait strictement à rien. Alors que Nat’ sirotait tranquillement son Whisky, sur le même coup son meilleur ami attrapa l’objet magique, en sa possession ça ne pouvait que s’avérer intéressant, pourtant lorsque l’omegadère se posa sur la personne désirée, la réaction de la brune fut mauvaise.

    Mélanie. Natacha la reconnut de suite, bah oui cela faisait des jours que la demoiselle tournait autour d’Edward, et cela avait tendance à mettre la capitaine de mauvaise humeur, surtout quand elle devait jouer la messagère. Et après quelques jours de persécution, la patience de la brune avait atteint son seuil de limite, pour cause aujourd’hui la Serdaigle se promenait avec un joli cocard, résultat de l’impulsivité de la jeune Wilson. Natacha violente ?? Non pas du tout !! (*paf*) Posant son verre avec une certaine insistance la brune se leva, rapidement les regards se tournèrent vers elle, mais Edward l’empêcha d’avancer, se levant à son tour par la suite. C’est bon le premier round était lancé, le septième année allait se lancer, son regard confirmait la pensée de la brune, sans rien demander celle-ci se réinstalla, attendant la suite avec une certaine impatience. Ils allaient bien se marrer, et ça d’ici peu …

    Sans rien demander à personne, Ed’ se leva, délaissant ainsi son verre, Natacha reporta sans attendre son attention sur son meilleur ami, tout se passa très vite. Le jeune Of Curty commença par mettre un « Stop » à la Mélanie simplement d’une main, intéressant … sans attendre Edward alla droit au but en balançant à la bleue et bronze qu’il se fichait totalement d’elle. Bravo, le septième année avait battu son record, en moins de trente seconde il avait réussit à l’envoyer boulet, ça méritait des applaudissements, mais rien ne fut, Natacha se contente simplement de lever son verre à l’attention du serpent. Ca c’était le genre de scène que Natacha était prête à payer pour voir. Et pourtant la scène vira au pathétique quand la demoiselle se roula presque sur le sol, euh d’accord passons oui ce genre de personne ne méritait aucune attention, à part de l’amusement rien ne ressortait de la Serdaigle.

    Se ruant vers la vipère qu’il avait défiée quelques minutes plus tôt, Edward ne se priva pas de la remettre à sa place ainsi qu’à son statut. Sans attention, Natacha se replongea de sa séance sirottage intensive (*paf*). Après ça, Edward se reposa à son tour lançant par la suite un clin d’œil à la poursuiveuse. « Je te remercie ton cadeau me touche profondément !! Mais j’ai aussi envie de jouer !! » Cela dit, un léger sourire sadique s’empara du visage de la brunette, elle avait envie de s’amuser et elle allait s’amuser … D’un œil discret, Natacha arpenta la salle à la recherche d’un jouet assez potable, le temps de quelques minutes ça suffirait, rapidement l’arc de la brune trouva une cible. Stoppant son regard, la jeune Wilson arqua un léger sourcil, la joueuse allait enfin pouvoir entrer en scène. Posant son verre à moitié vide, la jeune femme se leva adressant un dernier regard complice en direction d’Edward.

    Se dégageant de la table des verts et argent, l’ancienne blonde se dirigea vers le comptoir. Une fois à la hauteur du blond qu’elle avait aperçue quelques instants auparavant, l’ancienne blonde s’installa sur l’un des grands tabourets tout en posant un léger regard sur le barman. Maintenant posée, la brune dévisagea légèrement le blond, celui-ci devait sûrement être en septième année, enfin bon sans grande conviction la poursuiveuse se lança. « Tu m’offres un verre ?? A moins que tu veuilles que je te laisse seul avec ton verre ?? » Détournant son regard, le blondinet posa son regard dans celui de la brune, troubler les doigts du blond se mirent à trembler. Un léger sourire, et enfin la commande d’une bière au beurre s’effectua à la volonté du septième année. Attrapant le verre, l’ancienne brune se pencha légèrement vers le jeune homme, de là elle lui susurra quelques mots, le jeune homme se rapprocha alors un peu de Natacha. Se prêtant au jeu, l’ancienne blonde porta son verre à ses lèvres, soudain un léger frisson lui parcourut la jambe, en effet déjà le blond posa sa main sur la cuisse de la capitaine, frôlant légèrement avec une certaine passion la peau de la poursuiveuse. La joueuse le trouvait un peu trop entreprenant voir beaucoup trop, mais cela ne l’empêcha pas de rapprocher son visage.

    Il croyait quoi là ?? Brusquement, Natacha leva la main, de vitesse celle-ci se frotta à la joue du blond. « Ne crois pas en ce qui n’arrivera jamais !! » Sur ce la brunette attrapa le vase, le soulevant en l’honneur du jeune homme, la joueuse le remercia d’un simple regard. Tournant les talons, celle-ci se dirigea vers la table des Serpentard, se posant à nouveau elle croisa le regard d’Edward. « Quoi ?? J’ai eu ce que je voulais !! » Un léger sourire s’afficha, et là elle porta le vase à ses lèvres. La suite risquait d’être plus intéressante …

    [ 1652 mots ]


1632
BOMBABOUSE
Tous Comptés
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)
» [Guide] Tous les objets et leur localisation - Pokémon X/Y
» Joyeux noel à tous!
» quel est cette objet
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: