AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyMar 18 Aoû - 19:57

[Libre aux étudiants de T. ou même aux professeurs si le cœur vous en dit Smile]


Le mois de Novembre était déjà bien entamé et c’est d’une main légèrement tremblotante que le jeune De Greef sortit un tube à essai de la poche intérieure de sa cape. Agenouillé sur le sol terreux des jardins autours de Taliesin, Simon déposa religieusement son tube sur le sol avant de se mettre à gratter celui-ci du bout des ongles. En un rien de temps, un trou de quelques centimètres de profondeur fut creusé et le jeune Franco-Belge fronça légèrement les sourcils avant de prélever quelques grammes de terre pour les enfermer religieusement dans son tube à essai.

¤ Ça m’a l’air parfait… Juste une toute petite analyse du pH et ça devrait être bon ! ¤

Élevant son tube à essai à hauteur de ses yeux marrons, le jeune jardinier ne put s’empêcher de sourire béatement face à ces 3 grammes de terre tassés dans leur petit tube. Explications : après l’analyse du contenu de ce récipient, il saurait si oui ou non il pourrait faire importer quelques pousses de Ligusticum Porteri (plus communément appelée « Osha ») et tenter l’expérience de les implanter sur Bardsley. Bien sûr cela allait s’avérer compliqué de faire vivre et se reproduire ces plantes de montagne sur une petite île du Pays de Galles mais Simon se passionnait pour se genre d’expérience et il pensait sincèrement que ses chances de réussite avoisinaient les 30 % (ce qui n'est pas si mal quand on y pense !).

¤ Et quand on connaît les propriétés magiques de la plante, ça vaut le coup de tenter l’expérience ! ¤

Les premières pousses allaient coûter cher, mais le directeur avait donné son feu vert et rien ne pouvait faire plus plaisir au Français que de se consacrer à cette passion pour les plantes rares.

Une bourrasque de vent surprit le jeune jardinier en pleine contemplation, si bien qu’il manqua de lâcher son tube à essai.
N’ayant pas spécialement de temps à perdre (il avait rendez-vous avec Jason après pour plancher sur le prochain cours de maîtrise élémentale) et n'ayant qu'un seul tube sur lui, Simon rangea rapidement l'objet dans sa cape et retourna sur ses pas afin de rejoindre l’école.

En chemin il croisa quelques élèves et ne manquait pas de s’arrêter à leur hauteur pour les saluer chacun leur tour.

« Bonjour Monsieur, Bonjour Mademoiselle… »

Souvent il se contentait d’un simple bonjour ou des formules de politesse de base lorsqu'il croisait quelqu'un. Non pas que « copiner » avec les élèves ne l’intéressait pas un vrai Hagrid dans l’âme. C’était juste qu’il était plutôt timide et maladroit et qu’il avait constamment peur de faire des gaffes en face des étudiants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptySam 22 Aoû - 20:55

Londres-Pays de Galle, Pays de Galle- l’île de Bardsley. Voilà ce qu’avait parcouru Britanny en vingt-quatre heures, vingt-quatre petites heures passées sur les routes. Oh elle avait déjà fait bien davantage dans sa courte existence, mais depuis quelques jours la jeune femme ne se sentait pas spécialement dans son assiette, alors ce voyage ne tombait pas des mieux. Mais comment refuser une telle opportunité? Passer de stagiaire à journaliste sur le terrain! C’était inespéré, et pourtant la sorcière s’était vu confier une tache de la plus haute importance pour l’un des prochains tirages de la Gazette. Elle était tout excitée mais en même temps très angoissée. Si elle ne rendait pas un bon papier, elle pouvait dire adieu à sa carrière pourtant si prometteuse.

Elle avançait sur les terres de l’école dont elle devait maintenant trouver le directeur, quand elle aperçu au loin, un homme penché vers le sol. Si c’était le jardinier, il devait forcément connaitre le château. Britanny prit donc la direction de ce « scientifique » de la terre, plutôt que celle du bâtiment. Mieux valait ne pas se perdre et aller le plus rapidement droit au but.

Lorsqu’elle fut suffisement proche, elle vit que des élèves saluaient cet homme, et qu’il en faisait autant. Peut-être n’était-il finalement pas le jardinier… un professeur? Oh si ça pouvait être le directeur ça serait vraiment formidable! Tout en continuant son chemin, la jeune femme replaça l’écharpe qu’elle avait au cou, pour se tenir chaud et couper le vent froid qui essayait de s’engouffrer dans ses vêtements. Ces derniers n’étaient d’ailleurs pas vraiment sorciers, elle avait opté pour un jean et un trench. La jeune femme n’aimait pas particulièrement la coutume des sorciers, même si elle vivait avec depuis son enfance, elle préférait laisser cela pour les occasions. Par cela elle entendait les réunions avec les différents rédacteurs, les rencontres de personnalité, etc… Tout les évènements un peu mondain que pouvait lui apporter son travail. Et aujourd’hui, elle n’avait pas du tout envie d’enfiler une robe de sorcière. Non pas qu’elle n’estimait pas l’homme ou la femme qu’elle allait interviewer, mais plutôt qu’elle préférait être à l’aise pour le voyage.

Lorsqu’elle arriva enfin à hauteur du sorcier, elle gratifia ce dernier d’un sourire les plus charmant avant de se présenter.


- Bonjour, je suis journaliste pour la Gazette. Le directeur de Taliesin a normalement été prévenu de mon arrivée, l’ennui c’est que je ne connais absolument pas les lieux…

Un dernier sourire rayonnant qui pouvait aisément se traduire par un « alors si vous pouviez me guider ça ne serait pas de refus » vint terminer sa phrase.

Maintenant, elle n’avait plus qu’à croiser les doigts pour que ça soit le directeur en personne, ou qu’au moins il puisse l’aider dans sa démarche. En attendant la réponse de l’homme, elle sortit sa carte professionnelle, histoire de bien appuyer ce qu’elle avançait, et attrapa le papier que lui avait donner le rédacteur en chef.

Mais lorsqu’elle entreprit de le parcourir rapidement, elle blémit. En effet, il lui manquait la moitié du parchemin. Comment cela était-il possible? Il lui avait remit en main propre, personne n’y avait touché hormis lui et elle… Britanny fouilla le fond de sa bandoulière mais rien. C’est alors qu’elle se souvint avoir posé le papier sur son bureau pendant qu’elle prenait une autre plume… L’autre partie avait du rester sur cet emplacement… Et bien voilà! Elle était morte, elle ne savait pas le nom du directeur, ni même sa vie. Comment allait-elle pouvoir être convaincante dans ses questions si elle ne connaissait rien de lui?

Elle posa son regard bleu profond sur le sorcier qu’elle venait de stopper, et lui sourit de nouveau. Lui! Il était la clef de tout! Si vraiment il était de l’école, il connaissait forcément le directeur, avec un peu de tact, elle pourrait certainement récupérer quelques informations indispensables avant la grande interview! Soudainement, cette dernière lui faisait plus peur qu’il y a encore quelques instants. Mais bon, il ne fallait pas paniquer, et essayer de rester le plus agréable possible avec ce sorcier qui avait l’air assez sympathique, au premier abord.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyMer 26 Aoû - 16:43

Le nez au vent et le sourire aux lèvres Simon profitait pleinement de sa promenade malgré le froid mordant qui commençait à devenir pénible. Chaque jour il aimait flâner dans les jardins et chaque jour il remerciait son ange gardien de lui avoir permis d’exercer un job aussi génial. Le jeune Français pouvait ainsi partager son temps comme il le souhaitait entre la surveillance des élèves et l’entretien des serres et des jardins et il voyait ça comme un véritable privilège. Passionné par son nouveau métier, il lui était difficile d’en voir les mauvais côtés et bien qu’il travaillait beaucoup (trop) et qu’il commençait à manquer de sommeil, il gardait presque de façon permanente un grand sourire accroché à ses lèvres.

« Bonjour Mlle Horuni, vous allez bien ? » demanda-t-il à Juliette lorsqu’elle croisa son chemin.

La discussion fut très brève et Simon en repartit toujours le moral au plus haut et c’est alors qu’il aperçut une jeune femme qui semblait marcher droit vers lui...

En un rien de temps, l’univers du Français sembla s’écrouler autour de lui et il s’arrêta d'avancer, figé par cette apparition. Un feu brûlant s’alluma en un rien de temps dans sa poitrine et ses jambes ainsi que ses bras devinrent si mou qu’il se sentit incapable de faire le moindre geste. Ses yeux quant à eux ne pouvaient se détacher de la silhouette élancée ni de la sublime chevelure blonde. Ils restèrent si intensément fixés sur la demoiselle que sa vue commença à se brouiller et qu’il commença à se sentir mal.

¤ Que vient-elle faire ici ? Elle vient me voir alors qu’elle ne m’a jamais adressé la parole… ¤

Voyant son fantasme devenir réalité au moment où il s’y attendait le moins, Simon était à la limite de l’attaque. Il se sentit blêmir, sentit ses oreilles siffler et dut rapidement s’intimer l’ordre de s’asseoir et de respirer si il ne voulait pas tomber dans les pommes.

Elle était juste en face de lui. Habillée de façon bien étrange mais il l’avait reconnue à sa silhouette et à sa longue chevelure couleur blé dont il se rappelait exactement l’odeur et la texture malgré toutes ses années.

Fleur Delacour…

Cherchant un point d’appui pour ne pas basculer, il vit Fleur continuer de s’avancer vers lui et il vit un franc sourire illuminer son visage.

¤ Fl… ? ¤

Elle n’était pas Fleur mais une étrangère qui lui ressemblait énormément. Mais qu’est ce qu’il s’était imaginé ? Et surtout, pourquoi réagir d’une manière aussi violente alors qu’il ne pensait plus à Fleur depuis longtemps et qu’il ne l’avait pas vue depuis au moins 4 ans ?
Honteux et désorienté, il inspira de grandes bouffées d’air tout en s’intimant l’ordre de se calmer. L’étrangère venait vers lui, pas la peine de faire une syncope dans ses bras (bonjour l’exemple devant les élèves ^^).

Elle se présenta de manière fort polie et lui avoua chercher M. Sykes mais n’avoir aucune idée d’où le trouver. Pendant ce temps, Simon rassemblait peu à peu ses esprits et essaya de former une phrase intelligente et surtout un minimum cohérente. La jeune femme lui présenta alors sa carte qu’il saisit à deux mains avant de la lire.

Britanny of Woodbury…

Rien à voir avec Fleur Delacour donc. Elle n’était même pas Française et était journaliste. Rien à voir avec celle qu’il avait jadis idolâtré donc.

« Simon De Greef… Jardinier » répliqua-t-il tout en essayant de sourire à son tour.

Les phrases courtes… C’était la clé pour qu’il s’en sorte sans paraître trop demeuré et limité. Heureusement elle avait l’air patiente et compréhensive, sinon il était sûr de se faire tailler un bon short par son directeur une fois que la journaliste lui aurait raconté l’accueil pitoyable qu’il lui avait réservé.

« École… par ici… Je peux… »

« vous guider » allait-il rajouter mais c’était avant de recroiser les beaux yeux bleus de la jeune femme et d’avoir une sorte de « flash » qui lui fit de nouveau comme un grand coup dans la poitrine. Elle ressemblait tant à Fleur…

« Pardon, je ne me sens pas très bien… » avoua-t-il piteusement tout en sentant de nouveau ses jambes se dérober.

¤ Je suis un minable… ¤

Pourquoi fallait-il que Fleur lui pourrisse encore la vie des années après alors qu’il était si heureux avec sa chérie et son école ? C’était sûrement le choc du à l’impression de l’avoir revue. Pour sûr il allait reprendre ses esprits dans quelques instants, s’excuser et pouvoir guider l’étrangère jusqu’à Maître Sykes comme si rien de tout cela n’était arrivé. Il fit mine de vouloir s'asseoir, à terre à défaut de trouver un banc dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyJeu 27 Aoû - 19:19

Et voilà, ses espoirs étaient tombés à l’eau, cet homme n’était pas le directeur. Oh bien sûr, il allait certainement pouvoir l’aider dans ses recherches, mais elle avait tellement espéré mine de rien que ça soit l’homme qu’elle cherchait, que son moral en prenait soudain un certain coup. Elle le gratifia cependant d’un sourire.

- Enchantée.

Un jardinier, ça connait parfaitement l’endroit ces bêtes là, non? Bien sûr que si! Il connaissait les élèves qu’il avait croisé, il devait vraiment être un des mieux placés pour la guider. Finalement, elle n’était peut-être pas si mal tombé. Son article serait rapidement terminé, et peut-être même qu’elle arriverait à récolter deux-trois informations supplémentaires de ce cher… eh Simon.

Le sorcier semblait être timide, oui la sorcière interprétait son attitude pour de la timidité. Des petites phrases courtes, un regard fuyant ou au contraire un peu trop trainant par instant, ça ne faisait aucun doute. Mais elle n’allait certainement pas se moquer de lui, elle s’était bien un peu perdu ici alors…

Britanny fut soulagée lorsqu’elle crut comprendre qu’il allait pouvoir l’aider, mais la fin de la phrase ne parvint jamais à sortir de la bouche du jardinier. La jeune femme ne savait comment l’aider à dépasser cette timidité, pourtant elle aurait voulu faire quelque chose pour lui.

C’est alors qu’il lui avoua ne pas se sentir très bien. La jeune femme se sentie d’un seul coup terriblement seule, voilà qu’elle intimidait tellement un homme au point qu’il ne se sente pas bien. Elle avait tout gagné aujourd’hui. Finalement, elle n’avait pas d’illusion à se faire, son papier ne ressemblerait à rien et en plus elle aurait traumatisé un pauvre jardinier qui ne lui avait rien demandé.

Comme il semblait vouloir s’assoir, la sorcière saisit le bras du pauvre homme et l’aida. Il n’allait quand même pas tomber raide devant elle? Britanny se devait de lui apporter le peu de secour dont elle était capable en un tel moment.

Elle s’accroupit à côté de lui, lorsque Simon fut assis au sol. La jeune femme était terriblement désolée de causer autant de trouble à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, et dont les chemins n’auraient jamais du se croiser finalement.


- Ca va mieux monsieur De Greef?

Demanda-t-elle timidement. Car finalement, c’est elle qui allait être soumise au mal dont elle pensait que le sorcier souffrait. Si elle n’avait pas été un tant soit peu inquiète, et que le froid ne lui mordait pas les joies, on aurait pu voir qu’elle avait légèrement rougis de cette situation. Elle n’aimait pas se sentir impuissante face à une situation, et malheureusement c’était le cas ici.

Certains élèves passaient près d’eux, sans jamais s’arrêter pour l’aider. Cela étonna Britanny qui avait pourtant pu constater que cet homme avait plutôt la cote auprès d’eux. Il faut croire que tous les jeunes étaient pareil au final, il faut que jeunesse se passe. Elle les regarda s’éloigner, alors que quelques uns pouffaient plus ou moins discrètement.


- Vous voulez que je prévienne quelqu’un ou ça va aller?

Très bonne question… si elle devait d’un seul coup trouver de l’aide ailleurs, elle se retrouverait dans une situation plus que compliquée. Elle était arrivée pour trouver le directeur, sans avoir vraiment de temps impartit pour. Alors que là, si elle devait trouver quelqu’un, cela devait se faire le plus rapidement possible. Et comment on fait ça quand on ne connait pas les lieux?

Britanny regardait le pauvre jardinier qui ne semblait pas bien, espérant qu’il se remette tout seul de ses émotions et que cela n’empire pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyJeu 10 Sep - 13:38

Une fois les fesses posées au sol, Simon se sentit tout de suite mieux. Par chance il se connaissait plutôt bien et savait exactement ce dont il avait besoin pour se sentir mieux. Dans le cas présent, un brin de repos, beaucoup d’oxygène et une boisson à base de Maca* et tout de suite ça irait mieux. En attendant il resta un moment sur place, à se concentrer sur sa respiration et à tâcher de retrouver une contenance pour parler à Madame, qui avait autre chose à faire que de lui tenir la main pendant qu’il revivait ses angoisses d’adolescent.

« Merci, je suis juste un peu fatigué… »

Le jardinier prit une profonde inspiration et se remit maladroitement sur ses jambes tout en s’aidant un peu du soutien de la charmante jeune femme. Ses yeux demeuraient toujours un peu fuyant, mais son estomac commençait à s’endurcir et rapidement il se retrouva d’aplomb et la voix un peu moins tressautante.

« Ca va aller, j’ai un bon remède juste dans les serres là-bas. »

Simon pensait à la Maca et à son besoin d’en consommer rapidement. Psychologiquement ça l’aidait souvent de prendre ce genre de plantes, elles lui appaisaient non seulement le corps mais aussi l’esprit. Depuis qu’il était à Taliesin, il en prenait beaucoup plus qu’avant et parfois il ne se sentait plus le courage de surmonter certaines situations sans ce petit coup de pouce végétal.

Ainsi, il exprima son besoin à voix haute à la jolie visiteuse et pointa les serres d’un doigt maladroit. C’est alors qu’il se rendit compte de son incorrection et se sentit infiniment honteux à l’idée de planter là cette jeune femme qui s’était montrée si aimable avec lui.

“Oh, mais vous êtes sûrement pressée. Souhaitez-vous que je vous accompagne dans l’école avant ? Ou peut-être si vous avez un peu de temps je peux vous offrir quelque chose à boire… ”

Si la belle acceptait la 1ère proposition de Simon, ça ne manquerait pas d’être folklorique ! Le jeune Français, maladroit en puissance, intimidé au plus haut point et en manque de sa drogue serait très certainement un piètre guide. Quant à la deuxième solution, cela signifiait que miss Woodbury pénétrerait dans les sacro-saintes serres où il y avait à peu près tout sauf de quoi recevoir correctement quelqu’un pour prendre le thé.

¤ Aïe… boulette… ¤

Simon… conseil… arrête de parler.


* La Maca : plante péruvienne revigorante connue pour ses vertues anti-stress mais également pour stimuler la libido
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyJeu 10 Sep - 21:49

Spoiler:
 

Lorsque le jardinier trouva les forces nécessaires pour pouvoir se relever, vous ne pouvez pas imaginer le soulagement qui emplis le petit corps de notre sorcière. Même si c'était pas la super forme, il avait déjà une meilleure tête.

Il avait un remède qui l'attendait apparement dans les serres. Bien sûr, où est-ce qu'un jardinier pouvait bien cacher ses petites choses, ailleurs que sur son lieu de prédilection? Britanny regarda dans la direction de ces fameuses serres. Il avait de quoi faire! En plus de toute la verdure qui entourait l'école, il valait mieux qu'il soit aidé pour entretenir tout ça. Et cette question ne pu être retenu par la sorcière, qui curieuse comme tout demanda.


- Vous êtes le seul à vous occuper des plantes?

Pas étonnant qu'il fasse des malaises si il était le seul jardinier du terrain... Bon bien sûr, notre sorcière aurait préféré que ça tombe sur quelqu'un d'autre que sa petite personne, mais bon, il allait mieux!

La sorcière ne savait pas trop quoi répondre. Si elle optait pour la première solution, elle passerait pour une dingue de travail qui ne faisait que se renseigner auprès de se pauvre homme et le laissait à ses problèmes une fois qu'elle avait ce qu'elle voulait. Mais si elle optait pour la seconde option, elle risquait de prendre du retard sur son travail... Le directeur n'avait pas eu de renseignements précis sur l'heure à laquelle elle devait venir, mais quand même, ça ne serait pas très professionel...

Pourquoi se faisait-elle un vétitable film avec cette simple question? C'était bien Britanny ça, se faire trente-six mille script par rapport à un choix tout simple. Si elle tenait pas autant à faire ses preuves auprès de son rédacteur en chef, elle n'aurait pas hésité un seul instant! Mais là... Là c'était pas pareil. La jeune femme s'aperçut qu'elle devait vraiment avoir l'air quiche à mettre un moment pas possibe à réfléchir pour une petite question. Simon faisait un léger malaise, elle, elle préférait se perdre dans ses pensées. C'était vraiment pas mal à eux deux!

Bon aller, ne suivant plus que ses habitudes elle sourit au sorcier (histoire de faire oublier son temps de réflexion), et lui répondit enfin.


- Votre directeur ne m'attend pas à une heure précise, j'ai donc un peu de temps devant moi.

Ralala tout ça pour ça...! Et puis il faut bien avouer, qu'au fond, elle n'était pas si pressée que ça de faire son interview. La jeune journaliste était impressionnée par ses soudaines responsabilités, alors plus tard elle le ferait, mieux ça serait. Enfin normalement.

Britanny était vraiment contente de voir qu'il allait mieux, il n'y avait presque plus de trace de sa défaillance. Elle ne savait bien sûr pas ce qui en était la cause, mais il avait vraiment bien réussit à reprendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyMer 23 Sep - 14:58

D’apparence, le jardinier semblait s’être remis même si il demeurait le teint plutôt rouge et que ses gestes demeuraient empreints d’une certaine maladresse. Intérieurement c’était autre chose… Sa réaction démesurée le troublait et il gardait une sorte de petite boule au creux de l’estomac qui l’empêchait de se comporter normalement. Il fallait dire que la fille était très belle et Simon était du genre à ne pas comprendre les garçons qui parvenaient à garder leur calme devant ce genre de créatures sublimes. Aussi, il osait à peine lever les yeux sur elle et devait garder tous ses sens en alerte pour bien capter chacun des messages de la demoiselle (dame ?) et mis un peu de temps à comprendre le dernier message qu’elle lui fit passer : « j’ai donc un peu de temps devant moi ».

« Très bien… Par ici alors… »

En affirmant avoir du temps, Simon comprit qu’elle acceptait son invitation à boire un verre et cela ne l'aida pas à calmer sa nervosité. Si ses joues perdaient peu à peu leur teinte rosée, ses mains restaient légèrement tremblantes et il manqua de trébucher plusieurs fois sur un chemin qu’il connaissait pourtant par cœur. Il garda cependant la tête haute haute et s’efforça de faire un bon accueil à leur convive tout en alimentant le sujet de conversation qu’elle avait lancé tout à l’heure.

« Je suis le seul jardinier mais je ne m’occupe pas seul des plantes. Les élèves m’aident grâce à leurs cours… Et puis il y a Heegor qui m’aide aussi, et mes autres collègues… »

Effectivement les autres lui apportaient de l’aide mais c’était très léger et on pouvait considérer que sans Simon, les jardins de l’école retourneraient vite dans un état beaucoup plus sauvage. Quoi qu’il en soit le Français n’était pas quelqu’un qui aimait se vanter, aussi il passa rapidement sur le sujet. Il n’eut pas besoin d’en dire beaucoup plus d’ailleurs car déjà ils arrivaient aux serres et miss Woodbury avait désormais tant de choses à regarder que la conversation n’était plus tellement nécessaire.

¤ Oh la la… Mais sur quoi je vais la faire s’asseoir ? Il n’y a pas de chaise confortable et je suis une nullité absolue en métamorphose… Pourquoi fallait-il qu’elle tombe sur moi ? J’étais le pire candidat pour l’accueillir ici ! ¤

Et l’ex-Beauxbâtons se morfondait tout en tournant sa clé dans la serrure des serres. La porte s’ouvrit avec quelques difficultés mais elle ne résista pas longtemps sous le coup de main de Simon. Les deux jeunes gens purent alors pénétrer dans les serres où il régnait une atmosphère chaude et humide.

« Bienvenue dans les serres. Ici c’est la partie plutôt tropicale de celles-ci mais il y a beaucoup d’autres plantes encore dans les différentes sections. Enfin c’est très coloré ici, d’ailleurs lorsque la floraison sera à son maximum, certaines fleurs devraient servir à faire des teintures pour les tissus de Taliesin… »

Une fois dans son élément, Simon parvenait à contrôler son trac en parlant de sa passion. Son invitée ne lui avait posé aucune question, mais son amour des plantes avait pris le pas sur sa timidité et l’avait poussé à donner ce semblant de cours. ¤ Si ça pouvait lui faire oublier que je sais à peine faire le thé et que j’ai pas de chaise potable à lui proposer… ¤ songea-t-il avec espoir lorsque ses quelques paroles semblaient pénétrer au plus profond de la jeune fille.

« Je suis désolé, je n’ai pas tellement l’habitude de recevoir… Les tabourets ici sont un peu sales et usés mais… je vais passer un coup de chiffon dessus. En attendant mettez-vous à votre aise surtout ! »

Et Simon offrit un semblant de sourire à la magnifique blonde avant d’enfoncer le nez dans un placard et d’en ressortir chiffons et produits nettoyants pour faire un brin de ménage avant que la Lady ne s’assoie sur une trace de terre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] EmptyMer 23 Sep - 21:26

Britanny avait remarquer que malgré le fait que le sorcier semblait aller nettement mieux, il n'osait toujours pas la regarder plus de quelques secondes dans les yeux. C'était tout mimi! La jeune femme ne se doutait pas qu'elle pouvait un jour avoir un tel effet sur un homme! Et pourtant ça ne la rendait pas vraiment fière, elle était plus génée pour lui qu'autre chose. Etre un supplice pour quelqu'un ça n'est jamais agréable, surtout quand ça n'est pas volontaire.

La sorcière lui sourit gentiment avant de le suivre. Peut-être aurait-elle mieux fait de refuser, cette option aurait certainement arrangé Monsieur de Greef. Mais que voulez-vous, il y a des jours où l'on est vraiment quiche! Et en parlant de maladresse... le sorcier ne semblait finalement pas si bien, ne cessant de trébucher sur les cailloux ou les racines. Britanny faisait semblant de n'avoir rien remarqué, elle n'allait pas le vexer, et puis ça arrivait à tout le monde.


- Vous êtes donc bien aidé.

Il y avait mieux comme réponse, mais vu l'effort qu'il faisait pour briser le silence, elle n'allait quand même pas le laisser seul.
Déjà, ils se retrouvèrent dans les serres. Britanny ne savait pas où poser son regard, elle était comme une gamine dans un rêve de paradis perdu. Il y avait des centaines d'espèces de plantes différentes, la moitié dont elle ignorait jusqu'à l'existence avant de les voir ici. Et l'homme qui était tout timide face à elle s'occupait de toutes ces merveilles?!

La sorcière écoutait le jardinier d'une oreille et l'autre cherchait les bruits que pouvaient produire toutes ces plantes réunies dans cet espace articiel. L'atmosphère n'était pas des plus agréable, chaude et humide, mais les odeurs étaient toutes plus fortes les unes que les autres, se faisant couper par des teintes nettement plus discrête.


- C'est magnifique...

Bah oui... elle était toujours en contemplation. Faut l'excuser, elle ne sortait pas beaucoup la petite depuis qu'elle était revenu ici. Et puis en Australie il y avait beaucoup de plantes, mais pas autant dans un seul et même endroit.

Alors quand elle entendit quelque part une petite voix s'élever et lui dire
"...je vais passer un coup de chiffon dessus. En attendant mettez-vous à votre aise surtout !" Là elle se dit qu'elle devait certainement avoir loupé un bout de la phrase... Donc forcément le petit sourire un peu géné qui essait tant bien que mal de cacher qu'on a pas tout saisis.

*Eh oh! il te parle pas chinois! Quoique ça serait peut-être pas plus difficile... mouais, enfin il a du parler d'une plante et enchainer sur... sur quoi? Il veut passer un coup de chiffon sur quoi?*

Le temps de cogiter toutes ces bétises et Simon était de retour avec son kit de nettoyage. Un coup d'oeil tabouret-Simon-tabouret... oh! elle venait de saisir le début de la phrase. Une soudaine impression de se trouver complètement idiote la submergea, alors pour éviter de tout de suite passer pour une dingue auprès du jardinier, elle se contenta d'enlever sa veste laissant place à un petit chemisier bleu.

- Vous travaillez au milieu des plantes depuis longtemps? Je ne m'y connais pas beaucoup, pour ne pas du dire "du tout", mais elles ont l'air tellement en forme... elles sont magnifiques!

Elle sourit à Simon. Elle n'allait pas devenir un fan des fleurs et feuilles en tout genre comme ça, mais la jeune femme était vraiment très... époustouflée par ce qu'elle avait vu.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]   Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elevage d'Osha ~ Etape 1 : tater le terrain [LIBRE]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]
» Une petite baignade [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: