AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] Empty
MessageSujet: Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]   Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] EmptyJeu 20 Aoû - 21:47

Le menton relevé et la robe très bien tenue, le professeur McGonagall pressa l'allure dans le couloir du deuxième étage. Les cris de Peeves étaient arrivés jusque dans la salle dee bureau de Minerva où elle finissait de rédiger un bilan des effectifs de Poudlard à envoyer au Ministère de la Magie. L'esprit frappeur scandait à tue-tête des mots des plus audibles comme « Premières Années » et « Maltraités ». Comme à son habitude celui-ci avait dû prendre un malin plaisir à décontenancer certains premières années, effrayés par l'esprit frappeur. Elle passa quelques élèves qui couraient en sens opposés. L'écossaise avait envie de leur dire qu'ils ne devaient pas courir dans les couloirs, elle ne pouvait le faire au vu du carnage qui devait se faire faire plus loin. Plus elle s'approchait et plus les cris retentissants de Peeves se faisaient sentir. Enfin arrivée, pensa-t-elle, au détour d'un couloir, elle vit la scène avec horreur. En hauteur Peeves s'amusait à lancer des projectiles d'encre sur les élèves et de l'autre côté, une élève de Serpentard de de troisème année, s'amusant avec Peeves à maltraiter les élèves de premières années prit au piège entre les deux personnages.

Elle sortit rapidement sa baguette et arrêta les projectiles des deux personnages maltraitants les élèves afin que ceux-ci se retrouvent envoyés contre le mur. Peeves la voyant enfin lui tira la langue, crachouillant en même temps de partout et prit le mur tout en ricanant à ce qu'il venait de faire. Au contraire, les élèves eux paraissaient contents de voir la stature sévère du professeur de métamorphose se profiler devant eux. Et de l'autre côté de la scène se trouvait Hestia Carrow qui était en parti de responsable de ceci. Cette jeune fille avait un lien de parenté avec les Carrow qui avait précédemment fait trembler Poudlard, raison de plus pour ne pas l'épargner. Relevant ses lunettes sur son nez afin de les approcher de ses yeux, elle rangeant sa baguette et prit la parole d'un ton sévère.


- Eh bien Carrow, il me semble que vous allez regretter vos actes très rapidement. Suivez-moi et pas un mot.


Mais à peine avait-elle dit cela que Horace Slughorn faisait son apparition dans le couloir, tout suant après avoir courut probablement un marathon après l'annonce que Carrow s'était fait prendre par le professeur de métamorphose. Il voulait surement demander à Minerva de lui laisser prendre la sanction (car elle faisait parti du Club de Slug) mais cette fois-ci s'était allé trop loin et elle connaissait les dites « sanctions » que Horace donnait aux membres de son club.

- Non Horace. Cette fois-ci s'en est trop. Miss Carrow vient avec moi. Libre à vous de la sanctionner par la suite mais je vais me charger d'elle pour le moment.

Ne le laissant pas parler pour répliquer, elle se retourna, la robe claquant au sol et partit d'un pas rapide vers son bureau qui se trouvait non loin de là. Sur le chemin, elle vit Peeves traverser le couloir avec des objets à la main. Il préparait surement une autre attaque contre des élèves mais elle n'avait pas le temps de s'en occuper. Arrivée, enfin, devant la porte de son bureau, elle l'ouvrit à coup de baguette et en murmurant un mot de passe inaudible devant une statue de Phénix. Entrée dans la vaste pièce remplie des innombrables anciens objets ayant appartenu à Albus Dumbledore, elle alla s'assoir derrière le bureau, attendant que l'élève de Serpentard soit placé pour prendre la parole.


- Explications!
- Je n'ai pas vraiment de...
- Très bien alors. Donc, je retire trente points à Serpentard. Et vous viendrez avec moi en retenue vendredi soir de dix-sept à vingt-heure!

- Mais madame, j'ai une réunion du club de Slug. Le professeur Slughorn compte sur moi et...
- ...Et il pourra se passer de vous. Donc je vous conseille de vous rendre le plus vite possible à vos cours avant que je vous ordonne à préparer vos bagages.


La fillette de la maison vert et argent passa son chemin, raide comme un piquet jusqu'à ce qu'elle fut hors de vue de Minerva. Après ceci, Minerva prit sa plume et continua à travailler. Quelques minutes plus tard, elle se leva de son fauteuil et fit les cent pas, ce qui ressemblait beaucoup à son ancie ami Albus. Elle regarda le regard inquiet à travers ses verres de lunettes en demi-lune le mémorial en pensant aux actualités de ce monde : l'ouverture de Taliesin par un adulte que Minerva avait connu. A cette époque, il était sombre et répondait parfaitement aux critères de la maison Serpentard : préjugés, ambitions, malignité et autres choses convoitables quoique effrayantes. Mais il avait changé, il était devenu auror et luttait contre le mal. Mais serait-il retombé ? Minerva s'y intéressait actuellement. Et c'est là de plus en plus qu'elle se rendait compte que le mal n'était peut-être pas totalement vaincu. Elle regarda le portrait d'Albus Dumbledore accroché au mur et murmura :


- Ah, si vous étiez là Albus, vous auriez peut-être changé le cours des autres.


Après avoir nettoyée ses lunettes, elle retourna sur son siège de directrice et se remit au travail. Soudain, elle entendit un "toc toc toc" venant de l'extérieur. D'un coup de baguette magique, la porte massive en chaîne s'ouvrit par elle-même laissant apparaître derrière cette dernière un homme vêtu d'une longue robe noire de sorcier, cagoulée. Minerva dit :

- Bonjour puis-je faire quelque chose pour vous professeur Mordeus ?

Elle le fit asseoir en face d'elle après avoir déplacée à l'aide de sa baguette un fauteuil en chintz à l'air confortable. Elle ouvrit un de ces tiroirs et sortit une boîte avec des motifs écossais.

- Prenez un biscuit Hatlalis.

Et tout le monde savait bien que lorsque Minerva proposait quelque chose, il y avait un sous-entendu d'obligation. Mais cet homme n'était pas tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] Empty
MessageSujet: Re: Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]   Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] EmptyVen 21 Aoû - 8:24

Il était assez difficile de savoir ce que pensait la jeune Carrow lorsqu’elle descendit les escaliers, néanmoins elle paya cher sa minute d’inattention. La jeune sorcière percuta une silhouette, fourrant son nez dans les plis d’une robe sombre. Elle pensa tout de suite au professeur Slughorn et fut, l’espace d’une minute ravie de pouvoir dresser un petit bilan de la punition « injuste » donnée par la directrice. Néanmoins, son enthousiasme fut rapidement étouffé lorsque ses yeux croisèrent le regard glacial du professeur Mordeus. Elle étouffa un timide « pardon », avant de reprendre sa route d’un pas bien plus pressant.

Le sorcier ne releva pas l’incident, il avait bien autre chose à faire. Il se dirigeait vers le bureau d’Albus Dumbledore, un endroit mythique, où vivait un sorcier hélas disparut. Haltalis avait eut la joie d’y pénétrer il y a de cela bien longtemps. Il avait d’ailleurs espéré avoir le temps d’y revenir un jour, afin de discuter en tête à tête avec le sorcier. Mais ces derniers évènements avaient eut raison de ses projets. Haltalis fut profondément attristé par la mort du sorcier, une bien lourde perte au moment le plus inopportun, à l’époque. Sans Albus, Mordeus n’avait pas été surpris d’apprendre que Voldemor ait put faire main basse, l’espace de quelques mois, sur Poudlard et l’essentiel du monde de la sorcellerie britannique. Enfin, le passé restait le passé et aujourd’hui ce n’était pas le défunt directeur qu’il s’apprêtait à visiter, mais bien sa remplaçante, McGonagall. Un excellent choix c’était certain, mais un tout autre style bien évidemment. Le professeur prit bien soin de se faire annoncer en frappant à la porte. Même s’il n’en avait pas l’allure, Haltalis savait se tenir comme son rang l’imposait. Les Mordeus étaient une noble et ancienne famille respectée malgré les nombreux cadavres qu’elle cachait au fond de ses tiroirs, mais aussi en déclin comme toute lignée au sang non contesté. Haltalis effectua un petit geste en signe de salutation, attendant poliment son invitation à s’asseoir sur l’un des fantastiques fauteuils qui ornaient le musée d’Albus.
L’ancienne enseignante de métamorphose savait recevoir. Elle était, de la vieille école, nulle doute. Strict, sévère mais aussi encline à une certaine classe traditionnelle. Sa réputation de dresseuse, en ce qui concerne les danses classiques n’était plus à faire. D’ailleurs sur ce point, les gryffondors devaient être rassurés de savoir qu’il ne passerait pas cette année encore à la casserole, du moins, c’était ce que laissaient entendre les rumeurs en salle des professeurs. Le sorcier fut cependant tiré de ses pensées par sa proposition. Mordeus n’était pas du genre à s’adonner aux sucreries, il déclina poliment l’invitation tout en éludant volontairement l’incitation sous-entendue par la directrice.


"- Je vous remercie Minerva, mais je suis venu ici afin de m’entretenir avec vous au sujet de quelques points du programme. Comme vous devez le savoir, la succession des enseignants à Poudlard, en ce qui concerne la défense contre les forces du Mal, a laissé de lourdes séquelles sur la plupart de nos étudiants. Ils ont un niveau relativement… médiocre. Du moins pour certains. Je pense d’ailleurs que le programme du ministère n’y est pas pour rien non plus. "

Mordeus ne mâchait pas ses mots, d’ailleurs il était réputé pour sa rudesse vis-à-vis des élèves quelque soit leur maison. Après tout, après Ombrage et Carrow, la remarque du professeur ne pouvait qu’être justifiée. De plus, il ne pouvait laisser passer une si belle occasion pour tacler le ministère. Le sorcier profita de l’écoute de la directrice pour poursuivre.

"- Je souhaiterai avoir votre avis concernant un programme plus poussé et bien plus adapté aux menaces actuelles. J’ai ouï-dire que les élèves de Poudlard avaient fait preuve de leur efficacité lors du dernier conflit et ce lorsqu’ils prirent réellement leur défense au sérieux lors de cours illégaux. Pourquoi ne continuerions nous pas sur cette voie ? J’estime personnellement qu’après ces derniers évènements, ils possèdent tous la maturité nécessaire pour s’exercer avec autre chose qu’une bande de lutin. Qu’en pensez vous Minerva ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] Empty
MessageSujet: Re: Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]   Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] EmptyDim 23 Aoû - 18:33

Minerva se leva et jeta un coup d'œil par la fenêtre : des flocons de neige tombaient sur l'école de magie Poudlard. L'herbe, d'habitude méticuleusement coupée, était recouverte d'une couche immaculée de neige. Le lac était recouvert de glace telle une vitrine encore vaporeuse. La directrice aperçut qu'elle n'était pas la seule à avoir aperçut ce temps hivernal. Des élèves de première année étaient déjà en train de déraper sur la vaste étendue de glace. Quelques mètres plus loin, Rusard, le concierge, rappliquait déjà comme s'il disposait d'un sixième sens lui permettant de percevoir les infractions, don que Sybille Trewlaney se serait bien attribué! Bref, l'hiver était proche. Des jours se raccourcissant et des températures basses, tout était symptomatique d'un hiver rigoureux. Minerva cessa de rêvasser lorsque le professeur Mordeus ouvrit la porte et la salua d'un signe de main. D'un ton absent, Minerva répondit à son invité :

- Bonjour Hatlalis. Comment vous portez-vous ?

Après avoir cordialement proposé au nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal de se faire servir du thé ou des biscuits et après qu'il ait décliné cette sollicitation, Minerva rangea sa boîte dans son tiroir et se versa un verre de thé. Elle rangea son service à thé dans son placard en menuisier. C'était rare que Minerva n'insiste pas. Minerva s'assit sur sa chaise face au professeur Mordeus qui commença à lui parler du programme de Défense Contre les Forces du Mal. D'un air intéressé, la directrice lui répondit :

- Je crains que vous ayez raison professeur. Il faut avouer que la malédiction de Tom Jedusor alias Lord Voldemort nous a autant pénalisé qu'aidé. Quirrell était plus ou moins un complice mais son enseignement était plutôt satisfaisant, Lockhart a appris aux élèves de faux exploits et de fausses leçons, Lupin était un très bon professeur, Croupton sous la couverture de Fol Œil a appris beaucoup sur les maléfices à nos élèves, Ombrage hum...hum...

Minerva, dès le début, a senti qu'avec cette chère Dolores Ombrage, le courant ne passait pas. Minerva d'un grand sang-froid n'avait jamais été grossière mais ses réflexions ont toujours fortement irritées la Grande Inquisitrice. Leurs relations étaient tellement pesantes et tendues que (à cette époque), l'enseignante de métamorphose et directrice des Gryffondor était même allée jusqu'à conseiller Peeves, l'esprit frappeur en lui disant lorsqu'il dévissait une lampe du plafond du mauvais sens. Minerva, fit une mine dégoûtée en prononçant le nom du crapaud rose mais continua :

- ...le professeur Ombrage n'a strictement rien appris aux élèves en pratique, Rogue était un bon professeur et je n'ose pas parler d'Amycus Carrow et aussi de sa sœur Alecto.


Ces deux mangemorts étaient une malédiction supplémentaire qui était tombée sur Poudlard durant l'année mille neuf cent quatre-vingt-dix-sept. Minerva, imprévisible se leva et fouilla dans son trieur de courrier. Elle dit pendant qu'elle fouilla :


- J'ai reçu il y a peu une lettre du Ministère à ce sujet. Je vous la laisse lire.

Elle donna une enveloppe pré-ouverte dans les mains cicatrisées du professeur Mordeus. L'enveloppe contenait la lettre suivante :


Spoiler:
 

Dès qu'il eut fini de la lire, Minerva lui reprit et la rangea. Le professeur continua à parler et aborda le sujet d'un nouveau programme, de nouvelles leçons. Après avoir demandé ce qu'en pensait Minerva, cette dernière lui dit :

- Vous savez Hatlalis que je partage votre avis. L'armée de Dumbledore a formé beaucoup d'élèves à la défense pratique tels que le trio Potter-Weasley-Granger, Lovegood, Londubat et bien d'autres. Et l'illégalité à ce moment là était compréhensive. Mais aujourd'hui, c'est un membre de l'Ordre du Phénix qui est Ministre, c'est moi qui suit directrice de Poudlard, Voldemort est mort, il n'y a donc aucune raison de rentrer dans l'illégalité. Il est clair qu'il faut adapter nos programmes et je vous y encourage. Mais pour certaines choses, il faudra avoir l'accord du Ministère. Mais je tiens à vous rassurer sur un arrêté que j'ai signé en présence du Magenmagot au complet et du Ministre de la magie spécifisant que la haute-autorité de Poudlard, à savoir le conseil d'administration et la direction de Poudlard, décidait des programmes particuliers tant qu'aucun élément extérieur dépassant une limite de dangerosité n'était mis en oeuvre. Ce qui veut dire que vous pouvez créer un club de duel ainsi que faire des combats dans votre cours tout en étant dans la légalité. Vous pouvez remmener aussi des objets ensorcelés et des animaux magiques dans l'enceinte de l'école. Mais vous n'avez par exemple d'emmener des types d'objets tels que des horcruxes ou objets maudits ou bien inferis sans avoir au minimum averti le Ministère et moi-même et si vous vous engagez à fournir la sécurité nécessaire. Donc, je pense que nous avons une marge d'action plutôt large. Et dans peu de temps, celle-ci aurait la possibilité d'être illimitée dès que j'aurais rencontré Kingsley. Et le ministre sera sensible aux derniers évènements sachant qu'il a participé dans un duel avec moi-même et le professeur Slughorn contre le Seigneur des Ténèbres lui-même. Et il sait qu'une situation pareille ne peut-être appréhendée sans sécurité et surveillance maximale. C'est pourquoi j'ai pur projet de rencontrer le directeur de Taliesin prochainement. Et je veux que vous soyez là. Et avant que vous ne me répondiez, je tiens à préciser que ceci n'était pas une question.

Minerva but une grande gorgée de thé et reprit :

- J'aimerais aussi créer une loi d'autonomie complète des programmes de l'école. Et ce sera en comité sélectionne : professeurs, hauts-fonctionnaires du Ministère, ainsi que certains jeunes adultes que je connais bien. Et je pense qu'ils seront bien aptes à participer.

Oh oui! Minerva connaissait bien ces petits jeunes. Et elle savait qu'ils seraient prêts à se battre pour la noble cause de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] Empty
MessageSujet: Re: Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]   Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Discussion entre Gryffondor [Irving, Juliet]
» Petite discussion entre amis
» Discussion entre Arthur et Emma / Rose prend l'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: