Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -59%
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie ...
Voir le deal
6.99 €

Partagez
 

 Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyLun 15 Juil - 3:16



« Chaque équipe se compose d’un attrapeur, un gardien, deux batteurs et trois poursuiveurs… »

Alexandra tourna les pages du livre qu’elle était en train de lire –« Le Quiddich pour les nuls à travers les âges »-, et se décala sur la droite pour éviter de rentrer dans le première année qui allait croiser son chemin. Le sport préféré des sorciers ne l’avait jamais vraiment intéressée, à dire vrai. En première année, la jeune Serdaigle n’avait pas pu participer au traditionnel cours de Vol sur Balais, s’étant blessée au niveau du poignet. Depuis, elle n’avait jamais tenté de monter sur un balai, et de s’essayer à cette discipline qui faisait jaser toute l’école. Elle ne se donnait d’ailleurs même pas la peine d’assister aux matches, préférant s’entraîner au Baseball en cachette, tandis que Maximilien était trop occupé à supporter son équipe préférée –ou huer l’autre, au choix-. Néanmoins, son cher frère avait commencé à jouer dans l’équipe des Bleus et Bronzes depuis l’année précédente, et la petite blonde s’était sentie obligée d’aller l’encourager ; chose qu’elle n’avait pas regretté, loin de là ! Car à bien des abords, le Quidditch ressemblait au Baseball. Piquée par la curiosité, Alexandra s’était alors renseignée sur ce sport, car s’il y avait quelque chose qu’elle aimait plus que s’entraîner au Baseball, c’était bien la compétition. Poudlard lui offrait enfin l’occasion de pouvoir pratiquer une activité qui se rapprochait assez de sa passion, pourquoi s’en priver ?

Malgré tout, un problème persistait ; Alexandra avait beau être un bon lanceur au Baseball, et être particulièrement efficace à la batte –capacités qui lui seraient très certainement utiles, que ce soit au poste de batteur, ou à celui de poursuiveur-, si elle était incapable de voler sur un balai, tout cela serait bien inutile. Et puis penser qu’être bonne au Baseball permettrait d’être bonne au Quidditch était complètement stupide. Il y avait sûrement des sensations totalement différentes lorsqu’on se trouvait en plein air, et un appui bien moins stable qu’un monticule pour lancer. Les stratégies, les façons de penser et de jouer n’avaient sûrement aussi rien à voir. Il n’y avait donc aucune chance qu’Alexandra puisse intégrer l’équipe si elle n’y mettait pas un peu d’effort. Elle avait appris depuis longtemps que se reposer sur ses capacités en sport était totalement inutile.

Dans l’optique de pouvoir être capable de monter sur un balai, Alex avait donc demandé un peu d’aide. Maximilien avait directement été écarté de la liste de ses possibles « professeurs », la fierté et le désir d’indépendance de la blonde étant plus forts que l’envie de vouloir apprendre à jouer au Quidditch. Par ailleurs, elle doutait fort que son frère n’approuve le fait que sa fragile petite sœur se retrouve à pratiquer un sport aussi dangereux. Elle savait aussi que Dan jouait quelques fois dans l'équipe de Poufsouffle, mais elle ne le connaissait pas encore assez pour se permettre de lui demander un service de ce genre –même si cela ne lui aurait pas déplu de passer un peu de temps avec lui-.
Au final, la jeune Serdaigle s’était donc tournée vers un ami de longue date, qui avait d’ailleurs montré lors du dernier match de Maximilien contre les Serpentards, qu’il était également particulièrement bon. Elle se languissait donc de pouvoir commencer les premières leçons, en compagnie de son super professeur.

Alexandra leva la tête une nouvelle fois de son bouquin, et se rendit compte qu’elle était déjà arrivée au stade de Quidditch –vide pour une fois, merci bien-. Elle se dirigea donc d’un pas sautillant vers le centre du terrain, appréciant la fraîche brise du mois de Septembre qui se glissait agréablement dans ses cheveux, puis s’allongea sur l’herbe rase en regardant sa montre.

* 9h55. Arty ne devrait plus tarder, je pense. On avait dit rendez-vous à 10h, il doit être sur le chemin. *

La troisième année leva les yeux vers le ciel bleu, tout en se demandant quel effet ça ferait d’être plus près des nuages. Elle appréhendait assez le moment où elle devrait monter sur un balai, mais en était un petit peu excitée également. Et puis Arthur était toujours très calme et gentil avec elle, il ferait certainement un bon professeur.  Bien qu’il soit à Serpentard, et donc qu’il soit censé avoir un « sale caractère » d’après leur réputation, le jumeau Bey n’avait jamais été quelqu’un que Alexandra considérait de « mauvais ». En même temps, la blonde arrivait à s’entendre avec à peu près tout le monde, et avait du mal à voir les défauts des gens, quand bien même on les lui mettait juste sous le nez. Et le fait qu’elle connaisse Arty depuis qu’elle était toute petite y jouait peut être aussi… Quoi qu’il en soit, depuis qu’ils étaient entrés à Poudlard, ils passaient de moins en moins de temps ensemble –l’adolescence, la disparité des sexes, certainement…- et la jeune Serdaigle y voyait là également une façon de renouer un petit peu les liens. En espérant qu’il n’ait pas trop changé depuis la fin de l’année scolaire précédente.

Les yeux dans le vague, Alexandra senti une ombre passer au-dessus de sa tête, et se redressa avec un sourire. Elle sauta ensuite dans les bras d’Arthur et lui fit rapidement la bise.

« Salut Arty ! Comment tu vas ? Pile à l’heure, c’est parfait ! »

Elle lui adressa un second sourire candide, et attendit qu’il la salue à son tour. La jeune fille avait beau être pudique et peu démonstrative en général avec les garçons, cette règle ne semblait pas trop s’appliquer aux amis d’enfance. Pour le plus grand malheur du jeune Serpentard…

[ 920 mots ]
Ouragan
Revenir en haut Aller en bas

Arthur Bey
Arthur Bey
Indépendant

Parchemins : 276
Âge : 24 ans (16.04.92)
Actuellement : producteur et réalisateur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Max Thieriot


Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyVen 26 Juil - 2:08


« Des cours de vol ? Pourquoi ? » Arthur Bey fixait son amie d'enfance, un air interrogateur sur le visage. Il savait évidemment que le but de ces cours -dont il avait bénéficié pendant sa première année- était d'apprendre à voler sur un balai, mais la question n'était pas là. Ce n'était pas 'Pourquoi faire ? ' mais plutôt 'Pourquoi maintenant ?' Certes Alexandra avait manqué les cours de vol mais pourquoi vouloir en prendre avec lui deux ans après ? Il devait bien y avoir une raison, non ? On ne réveillait pas un matin avec l'envie d'apprendre le vol sur balai, si ?

Quoiqu'il en soit, le blond accepta de jouer les professeurs particulier avec son amie. Il n'y voyait pas là une corvée puisqu'il s'agissait de passer du temps avec Alex et de lui rendre service, peut être changerait il d'avis après quelques séances si ça se passait mal. Pour l'instant il n'y avait pas (encore) de coté négatif, Arthur était même assez content qu'on lui demande à lui, surtout Alex qui avait un frère aîné doué en ce qui concernait le Quidditch et aurait donc pu demander à ce dernier. Le fait que le vert & argent se soit mis à ce sport et ai joué des match avec succès l'année passé ne devait pas y être étranger, pourtant Arthur ne se souvenait pas que la Serdaigle ait manifesté le moindre intérêt pour ce sport et ait assisté aux match. Il n'y avait sans doute juste pas prêté attention et ne l'avait pas remarqué.

Le rendez vous pour ce premier cour de vol était donné à dix heures au stade. L'horaire convenait bien à Arthur étant donné qu'il n'était pas très tôt mais qu'ils auraient quand même le temps de faire pas mal de choses d'ici le repas du midi. Il eut même le temps de déjeuner et de se préparer tranquillement avant de prendre la direction du terrain de Quidditch, on était loin des matins de cours où les réveils étaient difficiles, même si c'est juste à l'heure que le blond arriva au stade comme prévu, alors qu'Alex était déjà là. Il la repéra sans difficulté vu le peu de monde présent et s'avança vers elle, alors qu'elle était encore allongée dans l'herbe.

Le blond n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'Alexandra s'était levée et lui avait sauté dessus, il ne savait pas encore pour ses aptitudes au vol mais ses réflexes et sa rapidité semblaient pas trop mal. Il resserra l'étreinte une seconde avant de la relâcher pour lui faire la bise. « Arty » n'appréciait pas vraiment le surnom donné par Alex à la base mais ne dit rien à ce sujet, il s'y était fait maintenant et il n'y avait de toute façon que son amie d'enfance qui l'appelait de cette manière.

« Salut Alex. Ca va bien et toi, la forme ? » interrogea t'il avec un grand sourire. La question n'était peut être pas nécessaire d'ailleurs, la bleue & bronze semblait bien dynamique. Il l'entraina vers un genre de hangar où étaient stockés les balais de l'école pour en prendre un, puisque la troisième année ne possédait pas son propre balai -chose assez logique d'ailleurs vu qu'elle ne savait pas voler-. Arthur ne jugea pas utile de lui préciser qu'il faudrait remettre le balai en question à sa place quand ils auraient finis, non pas parce qu'il l'ignorait mais parce que ca paraissait assez logique. Qui donc voudrait voler des engins dans un tél état de toute manière ? Pas lui. Le blond avait d'ailleurs un balai à lui cette année, qu'il avait demandé à ses parents de lui acheter durant les congés d'été, et qu'il avait apporté pour le cours. « Ca te tente de faire ton premier vol sur un super balai ? » proposa t'il avec enthousiasme. Bon, le 'super balai' n'était pas non plus le mieux qui soit mais comparé aux antiquités du collège c'était tout autre chose, et ça serait quand même la classe de s'en vanter après même si Arthur doutait fortement que ce soit dans les préoccupations d'Alexandra.


Codage par Libella sur Graphiorum
Arthur Donovan Alexander Bey
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyJeu 1 Aoû - 2:34


Très rapidement, Arthur lui rendit son étreinte, et son visage s’éclaira d’un grand sourire. Certes, en général, le jeune Serpentard n’était pas du genre taciturne. Il gardait une expression neutre par moments, mais pouvait sourire de façon commerciale lorsqu’il avait besoin de quelque chose. Après tant d’années passées à le côtoyer, Alexandra parvenait à démêler –à peu près- le vrai du faux, et savait que même s’il réservait ses plus beaux sourires à sa jumelle Aélys, Arthur pouvait lui en adresser des chaleureux de temps à autres. C’était là certainement le privilège de faire partie de ses amis d’enfance, pensait Alexandra. Quoique, il n’avait pas toujours ce genre d’expression avec Maximilien surtout en ce moment. Peut-être était-ce uniquement avec les filles, alors ? Néanmoins, à la vue de ce sourire sur le visage de son ami, la petite blonde ne put qu’être d’humeur plus joyeuse encore. Il répondit bien rapidement à sa question, et lui demanda de ses nouvelles à son tour. Il était évident qu’elle était aussi chargée qu’une pile électrique Duracel celle avec la pub du Lapin rose, mais les politesses étaient toujours une bonne façon de commencer une conversation.

« Oh oui, très ! J’ai fait mon footing et mes étirements avant de venir, comme ça on pourra commencer tout de suite ! Il paraît que la première fois que tu montes sur un balai, tu as d’horribles crampes au niveau des jambes et que ton dos devient tout raide. Je me suis bien hydratée et j’ai mangé avant de venir, alors je pense que ça devrait aller si je m’étire après la séance, non ? » le bombarda-t-elle de questions sans lui laisser le temps d’en placer une.

C’était une des nombreuses caractéristiques d’Alexandra. Quand elle était lancée, il était impossible de l’arrêter. Cependant, il était rare qu’elle dévoile certaines choses trop personnelles sur elle-même. Les gens à qui elle en parlait se comptaient sur les doigts de la main. Ou ne se comptaient même pas, d’ailleurs.

Suivant docilement Arthur vers la remise à balais, elle le regarda d’un œil curieux ouvrir la porte de bois toute poussiéreuse, et observa attentivement tous les types de balais disposés çà et là. Elle ne s’y connaissait pas vraiment ; à dire vrai, elle profitait de l’attention de Maximilien lorsqu’il était devant la Boutique de Quidditch pour s’éclipser discrètement et échapper à sa vigilance. Cependant, son œil vif parvint à reconnaître le type de balai que son frère utilisait lorsqu’il jouait dans l’équipe des Serdaigle l’an dernier, et elle se dirigea naturellement vers celui-ci. En fait, elle avait beau ne pas s’y connaître, elle avait tout de même un excellent sens de l’observation lorsqu’elle se concentrait un minimum. Elle ne pouvait pas vraiment voir Maximilien de loin lorsqu’il était sur le terrain de Quidditch à grande vitesse –il y avait des limites à sa vision, tout de même-, mais elle l’avait une fois accueillie à la fin d’un match alors qu’il tenait encore son balai en main. C’était forcément celui-ci. Quant à la marque et au modèle, elle n’en avait aucune idée, mais ce n'était certainement pas bien important pour le moment.

« C’est celui-ci que Mily utilise quand il joue, n’est-ce pas ? »
demanda-t-elle à Arthur en posant une main sur le manche en vieux bois rongé par les mites.

Elle se demandait réellement combien un balai coûtait, et pourquoi Maximilien n’avait pas demandé à ses parents de posséder le sien. Après tout, c’était sa passion, il pouvait bien s’accorder ce genre d’écarts de temps en temps. Il ne pouvait en tout cas certainement pas jouer au maximum de ses capacités sur ce vieux bout de bois, même Alexandra pouvait s’en rendre compte. Néanmoins, peut-être qu’il n’avait juste pas envie de créer une énième dispute avec Jérémy. Mais Rémy avait bien son club de football payé par les parents, Alex’ ne voyait pas pourquoi ça ne pourrait pas être le cas pour son frère… Quoi qu’il en soit, Arthur lui proposa d’essayer son balai pour son premier vol qui, admettons-le, avait bien plus d’allure. Alex hocha cependant la tête sans se départir de son sourire, et attrapa le balai de Maximilien.

« Non merci, je pense que je vais utiliser celui-ci. J’aurais trop peur de faire une gaffe et d’abîmer ton balai. Tu sais à quel point je suis maladroite. »

Avec sa chance, elle risquait de réduire le pauvre balai en un millions de minuscules débris de bois. Arthur avait beau avoir l’air de lui accorder une totale confiance le fou, Alexandra savait se montrer raisonnable de temps en temps. Et puis bon, elle ne s’y connaissait pas encore assez en balais pour déterminer s’ils étaient supers ou non, alors autant commencer avec une épave de l’école.

« Mais c’est gentil de proposer ! » ajouta précipitamment Alexandra, histoire que son ami d’enfance ne se vexe pas.

Après tout, il était tellement sympathique avec elle qu’elle s’en voulait un peu de lui refuser quelque chose… Et même sans ça, Arthur faisait partie de ces personnes à qui il était difficile de dire non. Heureusement qu'il ne s'en était pas réellement aperçu, sinon il aurait certainement pu en profiter depuis bien longtemps déjà. Mais il ne pouvait pas être si manipulateur que ça, non ? Au final, Alexandra connaissait bien mal son ami d'enfance...
Revenir en haut Aller en bas

Arthur Bey
Arthur Bey
Indépendant

Parchemins : 276
Âge : 24 ans (16.04.92)
Actuellement : producteur et réalisateur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Max Thieriot


Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyJeu 15 Aoû - 0:14


Un grand sourire vint éclairer le visage d'Arthur alors qu'il saluait Alexandra, comme toujours lorsqu'il était en présence de son amie d'enfance. C'était le genre de sourire qu'il arborait face à ses proches ou sa famille, pas un de ces sourires faux qu'il affichait lorsqu'il voulait quelque chose. C'était Alex qui voulait quelque chose pour le coup et c'était avec plaisir que le blond avait répondu de façon positive à sa demande de cours de Vol.

« Euh ...» commença Arthur avec hésitation. Qui aurait cru qu'un simple 'ça va et toi, la forme ?' aurait appelé tant de questions ? Le blond aurait pu en être étonné s'il ne connaissait pas aussi bien Alex. A la place, il tenta tant bien que mal de répondre aux interrogations de sa cadette. « Je me souviens plus trop pour les crampes mais à mon avis tu es plus que préparée. Donc ça devrait aller, oui » termina t'il avec confiance.

Qui faisait un footing et des étirements avant un cours de Vol sur Balai ? Pas lui en tout cas. La dernière fois qu'il avait eu à courir datait de l'époque de l'école primaire et il détestait ça, il n'y voyait pas l’intérêt puisqu'il était aussi rapide en marchant et ce n'était vraiment pas son truc. Il ressemblait alors à un concierge asthmatique en soufflant comme un bœuf, même s'il ne connaissait bien sur pas l’existence de Rusard à ce moment là. Pour les étirements, il n'était pas non plus un exemple, il les faisait quand on l'y obligeait mais les oubliait souvent lorsque ce n'était pas le cas. Bref, Arthur n'était pas sportif, en dehors du Quidditch. Il ne faisait pour lui aucun doute que la Serdaigle l'était plus que lui, surtout avec ce qu'elle venait de lui dire, et pourtant le blond ignorait tout de ses activités cachées en rapport avec le Baseball. Il savait seulement qu'elle faisait partie d'un club de gymnastique, allez savoir pourquoi.

Vint donc le choix d'un des balais de l'école et repérant de suite un des balais, Alexandra lui demanda si c'était bel et bien celui que son frère utilisait. A vrai dire, Arthur n'en était pas totalement sur, il n'était pas expert en marques de balais, mais par chance il s'était entrainé avec Maximilien l'année précédente donc il n'aurait pas trop l'air d'un idiot pas du tout renseignée devant son amie et élève. Après tout, c'était lui qui était censé jouer le rôle de professeur. « Ouais je pense que c'est celui là, c'est bien un nimbus qu'il utilise en tout cas » confirma t'il à la plus grande joie d'Alex, visiblement enthousiasmé d'utiliser le balai de Maximilien qui appartenait en faite au collège, Jamie n'avait peu être pas tord en soupçonnant ce dernier de vol. Elle semblait d'ailleurs le préférer au nouveau balai d'Arthur qui avait avouons le quand même plus d'allure.

« D'accord, comme tu veux » répondit alors le blond. Il n'était pas vraiment vexé ni même surpris étant donné qu'une part de lui s'y attendait un peu, mais un peu déçu quand même car une autre partie de lui aurait voulu pouvoir impressionner Alex. « Mais je ne te trouve pas maladroite et en plus tu devrais savoir qu'il n'y a aucun risque pour le balai avec un aussi bon professeur que moi » ajouta t'il avec assurance, allant même jusqu'à lui faire un clin d’œil. Il aurait aussi bien pu lui répondre que le balai lui importait peu puisqu'il pouvait le remplacer facilement, mais quelque chose lui disait que ça lui aurait donné un air prétentieux ce qu'il n'était pas du tout et que cette remarque serait malvenue.

« Donc tu vas enfourcher le balai, comme ça » commença le quatrième année en faisant la démonstration avec son propre balai, « et ensuite tu vas donner un coup de pied pour t'élancer dans les airs, d'accord ? » Thor avait laissé les histoire de 'Debout' au placard pour aller à l'essentiel, et espérait être clair. « Je te montre et tu me suis ? » questionna t'il alors sans vraiment attendre de réponse. Alexandra ne semblait pas avoir peur de se lancer et avait l'air très motivée, aucune raison qu'elle refuse. Le blond s'éleva donc à quelques mètres au dessus du sol, attendant que son amie d'enfance le rejoigne.

721


Codage par Libella sur Graphiorum
Arthur Donovan Alexander Bey
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyJeu 15 Aoû - 1:36


Visiblement, le débit de paroles d’Alexandra était bien trop élevé pour qu’Arthur ne puisse suivre tout ça d’une traite, malgré son entraînement. Après tout, cela faisait bien des années qu’ils trainaient ensemble, et au bout d’un moment, il fallait bien s’habituer à la façon de parler de la jeune fille, si on ne voulait pas être totalement largué dans la conversation. Le Serpentard parvint tout de même rapidement à rattraper le fil, mais ne semblait pas avoir de réponses particulières à apporter. Oh, ce n’était pas bien grave au final, s’il ne se souvenait pas de ses crampes, c’était qu’il n’y avait rien de bien traumatisant à voler sur un balai pour la première fois. D’un côté, Alexandra en était rassurée ; sa première séance de gym avait été une véritable torture –les grands écarts n’étaient pas ce qu’il y avait de plus agréable, quand on apprenait à les faire-, et elle se souvenait encore des douleurs musculaires dont elle avait écopé le lendemain. Et ne parlons même pas de baseball. Elle s’était carrément prise une balle, et avait eu un gros bleu toute la semaine. Heureusement, il était à un endroit plutôt caché, que Maximilien ne vérifiait pas systématiquement, de peur de se prendre un coup de pied meurtrier plus ou moins bien placé. Elle avait beau adorer ce sport, il fallait reconnaitre que les petites balles qu’ils utilisaient étaient particulièrement meurtrière. Pire que les gros ballons de basket ou de football, qui étaient plus ou moins creux et vraiment très légers, en comparaison à l’arme compacte qu’était la petite balle de baseball. A mieux y penser, c’était un sport véritablement sanguinaire. De lourdes battes, et des projectiles. Il y avait tout de même plus féminin.

Tout en continuant de s’étirer –il ne fallait pas négliger ses étirements, elle ne le répètera jamais assez !-, Alexandra choisit le balai que Maximilien utilisait, et qui était apparemment un Nimbus. Elle acquiesça, même si elle n’avait aucune connaissance des différentes marques de balais –et n’aurait donc pas su dire s’il s’agissait d’un bon ou d’un mauvais. Mazette, et on ne parlait même pas de Nimbus 2000, 2001 ou autres !-. Le nom paraissait tout de même marrant, et la blondinette s’approcha de son ami d’enfance pour le bombarder de nouveau de questions inutiles, évidemment. « Nimbus ? C’est drôle comme nom. Ça vient de cumulonimbus, ou du scarabée ? » demanda-t-elle les mains dans le dos, très intéressée. C’était dans ce genre de moments qu’on maudissait la culture d’Alexandra, et sa curiosité légendaire. Pauvre Arthur. Il ne devait probablement pas savoir d’où venait ce nom de Nimbus, et pensait comme la majorité des gens, qu’il s’agissait du nom de l’inventeur. « C’est une marque connue ? Ils font de bons balais ? Qu’y a-t-il comme autres marques ? C’est quel genre de balai, le tien ? »

Savoir le nom des autres lui permettrait sans doute de déterminer l’origine de ce Nimbus-là. Après tout, il était fort probable que s’il ne s’agissait pas du nom de l’inventeur, il y ait une certaine logique dans les appellations des balais. Ou alors Alexandra réfléchissait trop, comme toujours, et enquiquinait tout le monde avec ses colles. Arthur la rassura cependant sur le fait qu’il ne la trouvait pas particulièrement maladroite, et elle eut un rire incrédule, comme si depuis toutes ces années, il avait oublié qu’il avait sûrement subi ses –très- nombreuses gaffes. « Oh, Mily ne serait pas de ton avis, tiens ! » répondit-elle avec un nouveau sourire, en pensant à son pauvre grand-frère. Arthur ne vivait pas 24h sur 24 en compagnie d’Alexandra, il avait sûrement raté de nombreuses choses de la vie quotidienne qui faisaient que, oui, Alexandra Bowman était parfois une catastrophe ambulante surtout parce qu’elle range mal les yaourts dans le frigo. Elle fut cependant soulagée lorsque le Serpentard lui promis, indirectement, qu’il ne se passerait rien de grave durant cette séance. « Bien évidemment ! » s’enthousiasma Alexandra pour appuyer la petite minute vantardise de son ami. Elle était habituée à ce genre de choses, à présent, mais elle ne pensait pas qu’Arthur avait un égo surdimensionné. C’était juste son humour à lui. ou peut-être pas, mais Alex’ vit dans un monde de paillettes quand il s’agit de ses amis, c’est bien connu

Sans transition, Arthur commença à lui expliquer la façon dont il convenait d’enfourcher un balai. Alexandra venait à peine de finir de tâter tout le manche de l’appareil, pour s’assurer qu’il serait assez stable –ma foi, c’était juste un bout de branche, il était impossible qu’elle tienne dessus. Allez, avouez, vous avez des avions invisibles cachés pour jouer au Quidditch, pas vrai ?- que déjà elle devait se lancer. « Q-q-quoi ?! Heu attends, je suis pas prête, oh là là, on part déjà ? » s’affola-t-elle en courant partout, sentant sa motivation la quitter aussi soudainement que son self-control.

Elle imita cependant Arthur –avec plus ou moins de réussite-, et se demanda avec quelle force elle devait taper du pied pour s’élever dans les airs. Si elle n’y mettait pas assez de puissance, elle ne décollerait probablement pas bien haut. Mais si elle forçait trop, elle risquait d’enfoncer le bas de sa chaussure dans le terrain de Quidditch, et là, ce serait le comble du ridicule. Elle tenta donc d’utiliser une force de propulsion entre les deux –du genre vraiment approximativement-, et tapa du pied. Le balai décolla dans les airs, tandis qu’elle crispait ses mains autour du manche et serrait les jambes, de peur de glisser. Elle avait volé ! Bon, elle était simplement à quelques mètres au-dessus du sol, mais c’était déjà un bon début.

Levant la tête vers Arty –qui était un peu plus haut. Evidemment, il savait faire des décollages parfaits, lui !- Alexandra lui offrit un sourire crispé, à la fois heureuse d’avoir réussi, mais légèrement anxieuse à l’idée de faire une chute qui ne serait pas très agréable. Elle n’osa même pas lever les bras en l’air afin de montrer sa joie, puisqu’elle risquait de dégringoler à tout moment. Son regard semblait dire « Et maintenant ? » à son professeur, mais Alexandra prit le temps de réfléchir par elle-même. Si on suivait la logique, il suffisait de diriger le manche vers la direction dans laquelle elle devait aller, pour que l’appareil réponde à ses désirs. Elle redressa donc un peu le manche, afin d’atteindre la hauteur d’Arthur, et senti son estomac se contracter lorsque le balai prit brusquement de la vitesse et s’éleva presque à la verticale. Ses jambes se crispèrent, mais elle ne se sentit pas glisser. Elle parvint par ailleurs à rester stable au même niveau qu'Arthur. « Par Merlin ! Comment est-ce que vous arrivez à piloter ça de façon aussi fluide ? » demanda-t-elle à son ami, les épaules tellement tendues qu’elle se demanda un instant s’il ne venait pas de lui jeter un maléfice du Saucisson –des fois que, juste pour rire après tout il veut l’attacher, alors bon-. Elle se rendait enfin compte de la réelle difficulté à jouer au Quidditch. Ce n’était pas simplement taper dans un Cognard, ou tirer dans les anneaux. Piloter un balai était également un talent qu’il fallait acquérir et entraîner, si on voulait avoir ne serai-ce qu’une chance de disputer un match…

[ 1218 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Arthur Bey
Arthur Bey
Indépendant

Parchemins : 276
Âge : 24 ans (16.04.92)
Actuellement : producteur et réalisateur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Max Thieriot


Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyJeu 15 Aoû - 19:21


Arthur avait beau ne pas être un spécialiste pour tout ce qui concernait le Quidditch -comparé à d'autres comme Maximilien qui n'avaient que ça en tête- il s'y connaissait un minimum et visiblement beaucoup plus qu'Alex qui ne connaissait même pas les marques de balais. Elle ne savait pas en tout cas que le balai qu'utilisait son frère était un Nimbus, et trouvait le nom assez drôle. Le blond, quand à lui ne s'était jamais vraiment posé de question concernant la provenance du nom Nimbus.

« Du scarabée ? Quel scarabée ? » demanda t'il, ne voyant pas le rapport entre le balai et la bestiole. Les insectes ne l'intéressaient pas et le garçon ignorait complètement que ce mot pouvait également désigner un genre de scarabée comprenant cinq espèces. « Je ne vois pas trop le rapport avec un balai mais pour cumulonimbus ça pourrait marcher vu que tu peux voler trèès haut jusqu'aux nuages avec. » répondit Arthur, qui trouvait cette hypothèse logique, contrairement à l'histoire du scarabée. Mais bon, la Serdaigle ne lui demandait pas quel choix il préférait entre les deux, mais la vraie réponse, et là, il faut avouer qu'il n'en savait rien. Max en savait sans doute plus que lui, mais si sa sœur avait voulu lui poser la question, elle l'aurait fait, pas besoin qu'Arthur le suggère donc.

« Mais bon, je sais pas ce que l'inventeur avait en tête lorsqu'il a choisi le nom, c'est peut être écrit quelque part mais ça ne me dit rien » ajouta le quatrième année en réfléchissant à la question. Comme il aimait beaucoup lire, il avait déjà eu l'occasion de parcourir des ouvrages ou des magazines concernant ce sport, et il savait donc que l'inventeur des balais Nimbus ne s'appelait pas Nimbus. Le sorcier en question s'appelait en faite Devlin Corneblanche, mais le nom  ne lui était pas resté en tête. « Ou peut être qu'il trouvait juste le nom marrant » termina t'il en haussant les épaules. Pourquoi on appelle une table une table après tout ?

« Oui, c'est une marque très connue et leurs balais ont une bonne réputation pour le Quidditch. » assura le blond avec certitude cette fois ci. « Parce que tu sais, il y a aussi des balais exprès pour les longs voyages, qui doivent être plus confortable et tout ça. Mais ceux du collège sont vraiment dépassés, c'est des vieux modèles. » L'état du fameux Nimbus que tenait son amie d'enfance, dont le bois du manche était en outre rongé par les mites, témoignait qu'il appartenait à une autre époque. « Après, il y a les Comètes, les Brossdurs, L'éclair de feu et je dois en oublier pas mal. Le mien c'est un Brossdur 14. »  Pas sur que le nom Brossdur 14 dise quoi que ce soit à Alex mais au moins le balai avait le mérite d'être tout récent et neuf, il était évident même pour quelqu'un qui n'y connaissait rien de voir une différence flagrante entre les deux. Surtout au niveau de l'état pour le coup.

« Ah oui ? Je peux t'assurer qu'il y a largement pire pourtant. S'il t'embête avec ça tu devrais lui parler de Rudy Spencer, il provoque toujours des catastrophes en classe .» conseilla Thor, amusé. Peut être qu'il arrivait parfois à Alex de faire des gaffes- comme tout le monde- mais elle était loin d'être un cas désespéré et il ne la considérait pas comme vraiment maladroite. A défaut de s'extasier sur Nicolas Caremis lors d'une prochaine sortie à Près-au-Lard, Alexandra devrait plutôt faire la connaissance d'Emma Carter apprentie médicomage vraiment maladroite pour s'en persuader.

La blonde n'émettant aucune objection lorsqu'Arthur dit qu'il ne se passerait rien puisqu'il était un super professeur, et celle ci ayant l'air d'accord, le garçon lui décocha un sourire avant de commencer les choses sérieuses. Montrant donc à son amie d'enfance comment se positionner sur le balai pour décoller, le vert & argent lui fit une démonstration en lui disant de le rejoindre. Thor avait  peut être un peu sous estimé le coté sans peur et très motivé d'Alex qui prit un air paniqué au moment où lui décollait. Cependant, ce moment d’appréhension passé, la troisième année réussit à décoller dans les airs, elle était peut être monté un peu moins haut qu'Arthur mais elle avait décollé tout de même et n'avait pas perdu le contrôle du balai, ce qui arrivait parfois aux débutants.

« Tu te débrouilles bien » lui dit Arthur avec enthousiasme au moment où Alexandra parvenait à son niveau. Il n'avait pas eu besoin de lui expliquer comment prendre de l'altitude, et la Serdaigle avait réussi à le rejoindre, c'était un très bon début. Évidemment elle avait beaucoup plus de mal que Thor qui n'en était pas à son premier Vol, et semblait également beaucoup moins à l'aise que lui. « L'habitude je suppose. Ça va, tu n'as pas le vertige ? »

823


Codage par Libella sur Graphiorum
Arthur Donovan Alexander Bey
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyVen 16 Aoû - 0:59


Alexandra eut un petit sourire lorsqu’Arthur lui demanda de quel fichu scarabée elle pouvait bien parler ça y est, elle a encore pété un plomb, Mayday Mayday ! Elle se doutait bien qu’elle avait une culture pour le moins louche –et encore, le scarabée, elle était tombée dessus par hasard, mais il ne fallait surtout pas la lancer sur les cercles de culture ou les extra-terrestres, sans parler de l’île de Pâque et de l’arche de Noé !-, et qu’en général, seuls les gens un peu hauts perchés pouvaient tenir une conversation avec elle sans se sentir complètement largués au bout d’un moment. Autant dire qu’ils étaient rares, voire pour le moment inexistants Hainoa Stewart et Luna Lovegood, ses futures meilleures amies. « Il y a des scarabées qui ont ce nom. » expliqua-t-elle à son ami d’enfance, comme si elle animait la rubrique faits divers d’un journal télé « Mouhaha, je vais t’instruire et te rallier à ma secte, Arty ! » Ceci dit, ça n’intéresserait sûrement pas énormément Arthur il était encore normal, encore heureux pour lui ; aussi rebondit-elle sur le cumulonimbus. « Oooh, certainement ! Mais… on peut vraiment voler jusqu’aux nuages ? Je veux dire… tu as déjà traversé un nuage ? Qu’est-ce que ça fait ? On arrive encore à respirer à une cette hauteur, ou les sorciers comme nous avons des poumons spéciaux ? » demanda-t-elle, piquée par la curiosité sur l’expérience du Serpentard. Son explication semblait plus logique, même s’il aurait pu s’agir du scarabée. On était en Angleterre, et le groupe de musique Moldu le plus populaire du pays portait justement un nom qui signifiait scarabée. Il suffisait que le créateur du Nimbus soit un grand fan, et hop ! Mais elle réfléchissait visiblement beaucoup trop.

Alexandra acquiesça lorsqu’Arthur lui confia qu’au final, il n’en savait fichtrement rien. Ce n’était pas bien grave ; même Maximilien ne devait pas avoir ce genre d’informations. Ceci dit, elle n’allait pas lui demander pour le vérifier ; il fallait qu’elle garde son secret, au moins jusqu’au premier match qu’elle pourrait jouer. Si on lui en donnait la possibilité, bien sûr. « Pour un nom marrant, c’en est un. » commenta la Serdaigle avec un sourire. Nimbus. C’était plutôt amusant à dire. Et puis apparemment, il s’agissait d’une très bonne marque, même si la blondinette n’en avait jamais entendu parler. Enfin en même temps, ce n’était pas si étonnant, puisque jusqu’à l’année précédente, elle n’en avait jamais rien eu à faire du Quidditch. Les choses avaient changées depuis que Maximilien s’y était mis sérieusement, toutefois. Elle eut cependant une moue dubitative lorsqu’Arthur lui parla de balais plus confortables. Par définition, un balai n’était pas un support des plus agréables. Les choses auraient pu être différentes s’ils étaient munis de coussins moelleux, mais allez faire tenir ça sur un bout de bois ! « Sérieusement ? » demanda-t-elle en se retenant de rigoler. « Ça existe vraiment des balais confortables ? Des tapis volants, je veux bien. Je suis sûre que j’arriverais même à dormir dessus, si je savais comment piloter ces choses, mais un balai… » Il devait forcément la faire marcher ! Il était cependant vrai que les balais de l’école étaient sûrement des antiquités, vu qu’ils semblaient prêts à se désintégrer à la moindre pichenette.

Arthur répondit ensuite à sa question concernant les différentes marques, et Alexandra les imprima toutes dans sa mémoire, en se promettant d’en reparler à Maximilien une fois qu’il aurait appris son secret, histoire de l’épater et de lui dire que oui, elle arrivait à tenir une conversation sur son sport adoré. Même si ce qu’elle savait n’était que le plus basique, il serait sans doute sensible à son effort « Milyyyy ! Félicite moi ! Allez, allez ! » « Ouah, Eclair de Feu ça en jette comme nom ! Ça fait très… aérodynamique ! Mais s’il y a des Comètes, il est fort à parier que le Nimbus fasse plutôt référence aux satellites dans l’espace. Ça me semble plus lié. » supposa Alexandra, en espérant qu’un jour, ces satellites de la NASA seraient tagués d’un quelconque message extra-terrestre déposés à son intention. Elle laissa cependant bien vite ses spéculations de côté, et jeta un nouveau coup d’œil au joli balai neuf de son ami d’enfance. « C’est drôle comme nom, Brossdur ! Le 14 signifie que c’est le quatorzième modèle à être sorti ? Il est chouette en tout cas ! » ajouta-t-elle en se demandant s’il s’agissait d’un appareil réellement très cher, et si elle pouvait un jour en offrir un à Maximilien comme cadeau d’anniversaire, en cassant sa tirelire en forme d’alien. Mais demander les prix se ne se faisait pas, et il faudrait donc qu’elle attende sa prochaine visite sur le Chemin de Traverse pour faire un tour dans la boutique de Quidditch préférée de son aîné.

Concernant la maladresse d’Alexandra, elle ne semblait pas avoir particulièrement traumatisé le blond. Il parut même légèrement étonné qu’elle se considère comme une catastrophe ambulante. Ceci dit, il était vrai qu’elle n’était rien comparé à Rudy Spencer. Elle avait déjà vu ce type manger à table, alors qu’elle déjeunait avec Nasira et Linwood chez les Poufsouffles, et franchement, ce n’était pas glorieux. Il renversait peut-être plus de sauce sur sa robe de sorcier que dans son assiette ! « Quoi comme genre de catastrophes ? » demanda-t-elle, curieuse qu’il lui raconte quelques croustillants potins sur la vie de classe de Maximilien, sur laquelle elle avait, au final, bien peu d’informations sinon elle aurait su pour Ava McCornick, sa un peu trop séduisante binôme rousse.

Les choses s’étaient ensuite accélérées, et Alexandra s’était retrouvée à faire son premier décollage express de terre. Et même s’il n’était pas à 100% comme celui de son ami –qui avait bien plus d’expérience-, il fallait reconnaître que ce n’était pas non plus trop mauvais. Arthur la complimenta même sur son premier vol, et elle lui rendit son sourire, même si elle savait qu’il disait plus ça pour l’encourager que parce qu’elle avait brillé dans son envol. Le Serpentard avait toujours été très patient et attentionné, de toute façon. Il s’inquiéta même du fait qu’elle puisse avoir le vertige. « Oh non ça va, si j’avais eu le vertige, je me serai déjà évanouie et écrasée par terre comme une bombabouse de Bradley. Là, je ne suis juste pas très sereine à l’idée de glisser à tout moment, mais ça va, je gère. » le rassura Alexandra en jetant un regard méfiant au sol. « Ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable, par contre. » plaisanta-t-elle en sentant ses jambes se crisper un peu plus lorsque le vent souffla dans ses cheveux. Ceci dit, il fallait avouer que la sensation de n’avoir plus les pieds sur terre n’était pas déplaisante. « Qu’est-ce qu’il faut que je fasse, maintenant ? » finit-elle enfin par demander à son ami d’enfance, impatiente de poursuivre la leçon.

[ 1163 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Arthur Bey
Arthur Bey
Indépendant

Parchemins : 276
Âge : 24 ans (16.04.92)
Actuellement : producteur et réalisateur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Max Thieriot


Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyDim 18 Aoû - 18:12


« Ah d'accord » L'explication donnée, à savoir qu'il existait des scarabées portant le nom Nimbus, sembla convenir à Arthur. Son amie d'enfance n'avait pas pété un plomb et ne s'était pas mise à dire n'importe quoi, elle connaissait juste trop de choses. Le blond n'avait pas l'habitude de se sentir ignorant, mais ça arrivait parfois lorsqu'il discutait avec Alex, certains de ces centres d’intérêt étaient différents de la normale. Bien que Thor ne saurait dire avec précision ce qu'était censé aimer l'élève lambda tant chacun était différent, il doutait fortement que les jeunes filles de treize ans passionnées par les extra-terrestres soient légions. Bon, ici il s'agissait simplement d'insectes mais même, qui au juste se souciait de connaître les noms des différentes espèces de scarabée ? Le quatrième année aurait bien demandé à Alexandra si elle les connaissait pour juger de son état mental, mais si c'était le cas il devrait probablement écouter les noms des bestioles, comme si son amie d'enfance était une dame âgée vivant avec douze Fléreurs impatiente de présenter ses bébés.

A la place, Arthur eut droit à une tonne de questions, ce qui le dissuada de raconter des histoires avant même que l'idée ne lui vienne. Même s'il parvenait à inventer un récit en béton où il traversait un nuage et il ne savait trop quel autres aventures impressionnantes, Alexandra arriverait sans aucun doute à le piéger avec ses trop nombreuses questions. « Bien sûr qu'on peut vraiment ! Mais il paraît que tu ressors tout trempé si tu traverses un nuage alors je n'ai jamais eu envie d'essayer. Les nuages sont pas aussi haut donc on peut encore respirer, c'est comme pour les avions moldus je crois que la hauteur où l'air n'est plus respirable ça doit être 14 000 pieds, donc il doit y avoir des nuages plus hauts mais aussi des plus bas que tu peux traverser. » La référence des 14 000 pieds où l'air n'était plus respirable n'était peut être pas des plus exactes, car Arthur tenait le chiffre d'un film d'avions, pas d'une encyclopédie. Le coup des poumons spéciaux, il n'y croyait pas trop, ils avaient besoin de respirer, comme tout le monde, et d'ailleurs, ils ne pouvaient pas respirer sous l'eau non plus sans équipement spécifique ou sortilège.

Finalement, ce n'était pas juste un cours pratique de Vol sur Balai que donnait Arthur, et il répondit avec beaucoup plus de facilité concernant le degré de confort des balai volant. La blonde était sceptique et ne croyait pas qu'un balai puisse être confortable. « Sérieusement » confirma Arthur. « Ça ne vaut pas les fauteuils moelleux de la Salle Commune, mais bon il y a un sortilège qui est utilisé sur les balais et ça fait comme s'il y avait un coussin invisible dessus. » expliqua t'il très sérieusement, ravi de montrer que lui aussi en savait des choses. « Ah oui ? J'aurais trop peur de dormir là dessus, moi. Imagine que tu bouges trop en dormant et que tu tombes dans le vide. » Le réveil serait des plus brutal et cauchemardesque. Il lui arrivait quelquefois de faire ce genre de rêve, et même si cette sensation de tomber était des plus désagréables, il se réveillait à chaque fois dans son lit.

Le mystère de la provenance de nom Nimbus fut ensuite résolu par Alex, et Thor acquiesça, déduisant de sa phrase qu'il existant sans doute aussi un satellite qui portait le nom Nimbus. Décidément, en plus d'être marrant ce nom avait la cote. « Oui voilà » accorda Arthur, content qu'Alex trouve son balai 'chouette' même si elle ne voulait pas l'essayer. Quatorze pour le quatorzième modèle, toutes les marques de balais ne fonctionnaient pas de cette façon cependant, mais il n'allait pas se lancer la dessus puisqu'il n'avait aucune idée du pourquoi du 2000 du Nimbus 2000 par exemple. Celui de l'école, par ailleurs, n'était même pas un 2000.

Alexandra sembla se satisfaire de son explication lorsqu'il lui dit qu'elle n'était pas du tout maladroite comparé à Rudy Spencer, peut être avait elle entendu parler de l'énergumène extrêmement populaire ces derniers temps. « Eh bien par exemple en potions au dernier cours il a éclaboussé son voisin au visage. Il est devenu vert comme Hulk. » lança Arthur, amusé par l'anecdote, mais néanmoins bien content de ne pas avoir été à la place dudit voisin.

Ensuite, Arthur et Alexandra passèrent aux choses sérieuses et la jeune fille réalisa avec succès son premier décollage en suivant les conseils du Serpentard. Voyant qu'elle n'était pas très à l'aise celui ci lui demanda alors si tout allait bien et si elle n'avait pas le vertige, sait on jamais. Puisque c'était la première fois qu'Alex montait sur un balai, elle ne pouvait pas savoir si elle avait le mal de l'air. La comparaison fit rire le blond et il lui répondit dans une tentative de la rassurer. « D'accord. Ne t'inquiètes pas, si tu glisses je te rattrape. » Thor avait pris un air sur de lui, et il ne lui précisa pas qu'il n'avait jamais fait ça. Il n'avait jamais donné de cours de Vol auparavant et encore moins rattrapé quelqu'un qui tombait dans le vide. Mais bon, même si ses talents au Quidditch n'étaient pas suffisant pour rattraper Alexandra dans le cas d'une éventuelle chute, il lui resterait toujours sa baguette magique, et là il n'avait que l'embarras du choix. Un sortilège de lévitation ou faire apparaître des cordes pour retenir la Serdaigle par exemple, mais il ne laisserait pas son amie d'enfance s'écraser au sol Maximilien le tuerait sinon. « On va faire le tour du terrain. Tu vois comment ça marche ? Pour tourner, tu te penches du coté où tu veux tourner en tirant légèrement sur le manche. » expliqua le quatrième année avec le sourire.

973


Codage par Libella sur Graphiorum
Arthur Donovan Alexander Bey
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptyDim 18 Aoû - 22:38


Lorsqu’elle se lança –pourtant très brièvement- dans l’explication des scarabées Nimbus, Arthur eut un air interdit, comme s’il voulait lui crier qu’elle était cinglée, mais qu’il se retenait par pure politesse. Les joues d’Alexandra s’empourprèrent un moment, quelque peu gênée par le fait qu’elle ait commencé à trop parler –comme d’habitude-, et elle se gratta l’arrière du crâne, confuse. « Désolée, je parle trop, pas vrai ? » demanda-t-elle sans oser croiser le regard de son ami d’enfance, même si, à présent, il devait être habitué à son débit de parole et à sa culture générale pour le moins douteuse Hainoa Stewart sors de ce corps. Arthur ne lui en tint cependant pas rigueur, et répondit à ses questions suivantes avec un entrain un peu trop marqué pour que ce ne soit pas de la comédie paranoïa Bowmanienne. Ceci dit, Alexandra fut touchée par l’attention, et reprit ses aises comme d’ordinaire, écoutant attentivement tout ce que le Serpentard avait à lui dire sur les nuages, ce qui se produisait lorsqu’on en traversait un, et le fait qu’on puisse encore respirer à cette hauteur. Même si Alexandra avait une culture assez étendue, elle ne s’était jamais intéressée au ciel –elle préférait ce qu’il y avait au-dessus du ciel, c’est-à-dire l’espace et ses charmants habitants qu’elle rêvait de rencontrer-. Aussi ne connaissait-elle pratiquement rien à ce sujet, et aurait été bien en peine de dire si oui ou non, ce que racontait Arthur était exact. Ceci dit, elle savait que son ami d’enfance n’aurait jamais rien raconté s’il n’était pas sûr de la véracité de ses propos. Aussi lâcha-t-elle un soupir admiratif à l’idée de pouvoir traverser un nuage. « Trop cool ! » s’enthousiasma-t-elle, en jetant un coup d’œil au ciel pour voir si un nuage était assez bas aujourd’hui. Pas de bol, ce n’était pas encore le cas ; mais de toute façon, son niveau de vol n’était pas assez bon pour ça. Enfin, disons plutôt qu’elle n’était encore jamais montée sur un balai. « J’aimerais vraiment essayer de toucher un nuage, un jour. Je me demande si c’est aussi cotonneux que ça en a l’air, ou si ce sera juste des fines gouttelettes d’eau. » poursuivit-elle, en scrutant toujours le beau ciel presque parfaitement bleu.

Arthur lui confirma ensuite qu’il existait des balais confortables. Et même, qu’il existait un sortilège qui donnait l’impression d’avoir un coussin invisible sous les fesses, pour les longs trajets. Lorsqu’elle entendit ça, les yeux d’Alexandra s’ouvrirent un peu plus, et elle regarda le vieux Nimbus de l'école rongé par les mites, en se demandant si elle pouvait, finalement, y caser un petit oreiller. « Sérieux ? Oh mais dans ce cas, pourquoi on n’apprend pas à le jeter ? Il doit y avoir un secret défense là-dessus, ceci dit… Je ne comprends pas, ce devrait être une condition o-bli-ga-toi-re pour tous les balais. Sur quoi ils se basent, pour décider que certaines personnes doivent s’attraper des crampes aux fesses, et pas d’autres ? » s’emporta Alexandra, en posant les mains sur ses hanches. Elle restait encore très réticente à l’idée de monter sur un balai, et justement parce qu’elle pensait que ce ne serait pas confortable. En plus de ne pas être stable. « Oh non, j’éviterai de dormir sur des tapis volants, même s’il doit y avoir… je sais pas, des systèmes de sécurité ou autres. Ceci dit, je me demande quels genres d’autres moyens de transports volants il existe. Après les tapis et les balais, des aspirateurs peut-être ? » plaisanta Alexandra dans un éclat de rire, sans savoir qu’il existait effectivement des aspirateurs volants elle aurait probablement du style avec, d’ailleurs.

La conversation s’orienta ensuite vers les noms des autres marques de balais, dont le fameux Brossdur 14 d’Arthur. Alexandra coula un nouveau coup d’œil admiratif vers le manche impeccable, et les brindilles bien propres et droites, avant de le comparer avec le vieux Nimbus qu’utilisait Maximilien. Effectivement, il n’y avait pas photo ; le balai d’Arty avait bien plus d’allure, et semblait bien plus performant, même si son frère parvenait à faire des prouesses avec ce balai-là. Elle éclata ensuite de rire lorsque le Serpentard lui parla de Rudy Spencer, et de l’éclaboussure qui avait entraîné le changement de couleur de son camarade. L’avantage avec Arty, c’était qu’il avait aussi bien une culture de Moldu que de sorcier ; avec lui, il n’y avait aucun risque qu’on la regarde avec des gros yeux en lui demandant ce qu’était un stylo bic, par exemple. « Ce sacré Spencer ! » parvint-elle à articuler dans un éclat de rire. « Il est désespérant, mais il faut avouer que c’est drôle de le voir trébucher tous les quatre matins sur le seau de Rusard. » Enfin niveau maladresse, elle s’en sortait bien mieux que lui. Elle était juste incroyablement tête en l’air, et avait un sens de l’orientation réellement inexistant. Par contre, il n’était pas si fréquent que ça qu’elle tombe ou se blesse bêtement comme Rudy.

Le quart d’heure conversation achevé, Alexandra suivit Arthur dans les airs pour son premier cours de vol. Visiblement, elle s’en sortait plutôt bien, même si elle avait quelques réserves à faire de folles figures. Pourtant, le manche d’un balai ressemblait à des barres asymétriques –ou même les parallèles- qu’elle avait l’habitude d’utiliser en gymnastique. Mais voilà, la grosse différence résidait dans le fait que cette barre-là était dans le vide. Et non pas solidement fixée à une fondation qui était assez résistante pour ne pas se casser. Alexandra fut cependant rassurée d’entendre qu’Arthur comptait la rattraper si jamais elle glissait. Elle ne doutait pas une seule seconde que son ami d’enfance réussirait à la sauver avant qu’elle ne percute le sol et là, c’est le drame ; après tout, il était un excellent joueur de Quidditch, au même titre que Maximilien et Aiden. « Ok parfait ! » lui répondit-elle avec un sourire, qui démontrait clairement toute la confiance qu’elle avait en lui vil menteur. Plus rassurée à présent –elle pouvait faire n’importe quoi sans risquer de s’écraser sur le sol-, Alexandra acquiesça lorsqu’il lui demanda de faire le tour du terrain, et bougea le manche de son balai vers la direction dans laquelle elle voulait aller. Comme s’il avait s’agit d’une extension de ses jambes, l’engin s’élança vers l’avant et répondit au moindre changement de direction, ce qu’elle trouva plutôt incroyable. Elle ne volait pas aussi vite que les joueurs de Quidditch durant un match, mais cette sensation était plutôt grisante. Après avoir fait un tour complet du terrain sans aucun souci particulier, Alexandra s’arrêta –pas avec classe et précision, elle avait encore du mal à freiner-, et décocha un sourire ravi à Arthur. « Alors, qu’est-ce que tu en penses ? » lui demanda-t-elle, impatiente d’avoir les avis de son professeur concernant son premier vol.

[ 1141 mots ]


Cadeaux
Revenir en haut Aller en bas

Arthur Bey
Arthur Bey
Indépendant

Parchemins : 276
Âge : 24 ans (16.04.92)
Actuellement : producteur et réalisateur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Max Thieriot


Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] EmptySam 7 Sep - 0:41


Arthur avait du être trop expressif à l'évocation des scarabées Nimbus, car Alex afficha un air gêné et commença à s'excuser auprès du blond, en disant qu'elle parlait trop. Pas vrai ? Qu'était il censé répondre à ça, au juste ? D'ailleurs ce n'était pas tellement qu'Alex parlait trop mais plutôt qu'elle parlait de choses qui n’intéressait pas Arthur ou lui posait des questions qu'il ne se serait jamais posé lui même. « Euuuh c'est juste que les scarabées ne m'intéressent pas vraiment » répondit il en esquivant un peu la question.

Le thème 'peut on traverser un nuage ?' l’intéressa un peu plus et le blond tenta tant bien que mal de répondre aux questions de son amie d'enfance. Il ne partageait cependant pas la même fascination à l'idée de se les geler et de finir trempé uniquement pour avoir réalisé l'exploit d'en traverser un et de toujours pouvoir respirer. Ça ne lui serait même pas venu à l'esprit d'essayer mais Alex elle trouvait ça trop cool et semblait presque partante pour tenter l'expérience alors qu'elle ne savait même pas voler. Quand à la texture, il n'en avait aucune idée. « Tu me diras si tu le fais, alors » ajouta t'il suite à la remarque de la blonde, en souriant à cette dernière. Pas que savoir si un nuage était cotonneux ou juste composé de petites gouttelettes d'eau changerait sa vie, mais si Alex faisait quoi que ce soit il aimerait bien qu'elle le lui raconte.

Le blond éclata de rire à la réaction d'Alexandra à propos du sortilège de coussinage. « Sur rien du tout puisque ce sort est jeté automatiquement sur tous les balais quand ils les fabriquent. Mais bon je t'accorde que ce n'est peut être plus très efficace sur celui là. » termina t'il en jetant un rapide coup d’œil au balai en question, comme s'il était possible d'y voir quoi que ce soit à l’œil nu. Les fesses d'Alex ne ressortiraient peut être pas intactes de l'entrainement finalement... Il acquiesça quand elle lui dit qu'elle éviterait de dormir sur un tapis volant, Arthur n'en avait jamais utilisé et n'avait pas pensé aux systèmes de sécurité mais même avec ça il ne serait pas tranquille pour y dormir. Quand aux aspirateurs volants, il trouvait ça peu probable mais l'idée l'amusa. Il préférait néanmoins voler sur un balai que sur un gros aspirateur, et doutait que celui ci puisse être plus confortable.

Les anecdotes 'Rudy a Hulkisé son voisin', et 'Rudy trébuche sur le sceau de Rusard' terminèrent leur amusante conversation et ils se mirent à des choses plus sérieuses, comme au hasard le Vol sur Balai par exemple. Après un décollage réussi, Alexandra fit le tour du terrain en compagnie d'Arthur, qui suivait sa camarade avec facilité mais tentait de rester vigilant. Il ne voudrait pas qu'il lui arrive quelque chose par sa faute, ne serait ce que parce qu'il ne tenait pas à se faire assassiner dans son sommeil par un Maximilien enragé. « C'est parfait » lança le blond avec enthousiasme quand son amie d'enfance le questionna sur sa prestation. « On va passer à un parcourt un peu plus compliqué. Tu me suis ? » proposa t'il en souriant à Alex. Au menu, un peu plus de virages et pas un tour en presque ligne droite du stade.


Codage par Libella sur Graphiorum
Arthur Donovan Alexander Bey
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty
Ξ Sujet: Re: Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]   Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprendre à un aigle à voler [PV Arthur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthur Bey {rps}
» On ne peut pas tout voler [PV]
» Rentrée studieuse: entendre une mouche voler [LIBRE]
» [avec Arthur] Micah se dégourdit les jambes
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: