Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'introvertie et le farceur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyJeu 18 Juil - 18:41


L'introvertie et le farceur


“ Nous ne devenons ce que nous sommes que par la négation intime et radicale de ce qu’on a fait de nous. ” Jean Paul Sartre



    L'année précédente, Linwood avait eu quelques ennuis. Rien de très neuf sous les nuages de Poudlard, la jeune fille ayant souvent du mal à faire accepter son physique et sa personnalité atypique. Cependant, à cette occasion particulière-ci, elle avait reçu l'aide de deux personnes. En premier celle de Max' qui était un ami et qui était arrivé à un moment très opportun (surtout pour elle), faisant fuir ceux qui l'ennuyaient. Ensuite, il y avait eu Roy. Un sacré phénomène, débordant d'énergie et, surtout, passé maître dans l'art de faire des farces. Il l'avait aidée à se venger discrètement de ses bourreaux sur les conseils de Max. Parce que, elle, il fallait bien admettre qu'elle n'avait jamais trop d'idée pour se venger. La volonté était là, il lui manquait le savoir faire. Elle avait bien rit de la blague de Roy, ça l'avait soulagée. Et maintenant, elle était préfète, donc elle espérait pouvoir se défendre seule. Peut-être pas tout le temps, mais un peu plus au moins que les années d'avant.

    Ce jour-là, il pleuvait des cordes. Ils avaient eu cours (tous, pas de raison qu'il n'y ait que les troisièmes années qui bossent!), et après, beaucoup de Poufsouffle s'étaient réfugiés dans leur salle commune. Normal, avec ce temps. Linwood avait joué un moment aux échecs avec une camarade de dortoir, mais cette dernière s'était lassée, et la rouquine s'était retrouvée seule. Nasira était en train de parler maquillage et fringue avec des filles de son année à l'étage. Même si Wood adorait Nasira, elle refusait catégoriquement de se mêler à ce type de conversation aussi futile qu'inutile. Elle voulait bien parler vernis, mais pas des heures. Et pour le reste, elle avait sa propre manière de s'habiller, elle ne tenait pas à devenir un clone des filles sur les magazines que Nasira empruntait parfois à d'autres. Beurk. Un peu de personnalité que diable ! Parce que oui, Nasira avait de la personnalité, mais ce n'était pas le cas de toutes les filles qui suivaient la mode.

    En quête d'un peu de compagnie, elle remarqua Roy et se dirigea vers lui. « Coucou ! Encore en train de préparer un mauvais coup ? » demanda-t-elle sur le ton de la plaisanterie. Elle savait que Roy ne faisait jamais de blague pour être méchant, après tout, il était à Poufsouffle, la maison des personnes tolérantes et gentilles (enfin, ça, c'était sur le papier, après, dans la pratique...). « Plus sérieusement, qu'est-ce que tu fais tout seul ? » Parce que Roy était d'habitude à la fois bruyant par lui-même et aussi parce qu'il était très entouré. Or, là, il était seul. Peut-être que c'était juste un hasard, un concours de circonstance, mais Wood avait trouvé ça étrange, d'où sa présence. Enfin, il y avait ça, et puis aussi le fait qu'elle s'ennuyait. Avec cette pluie, elle n'avait même pas envie de travailler. Cela lui filait bien trop le cafard. Elle aurait bien été voir son frère, mais là encore, c'était une histoire de flemme. La salle commune des serdaigle était de l'autre côté de l'école et tout en haut quand Poufsouffle était plutôt tout en bas. Elle n'avait pas eu le courage de se bouger, surtout que rien ne lui disait que son frère serait là-bas, pas plus que ses amis de cette maison. Mais quand même, maintenant, elle ne savait plus bien comment s'occuper.


{563}


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal


Dernière édition par Linwood Saroyan le Ven 19 Juil - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 577
Âge : 26 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Daniel Sharman / Beau Mirchoff


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyVen 19 Juil - 16:03


L'introvertie et le farceur
Linwood & Roy

© Belzébuth



Roy avait réussi à passer ses cinq premières années à Poudlard sans jamais vraiment se forcer à étudier. Les matières scolaires ne l'intéressaient pas. Pire, elles l'ennuyaient. Et l'ennui était un mot à typiquement proscrire, dans le vocabulaire du jeune Poufsouffle. Il fallait toujours qu'il bouge, qu'il joue à quelque chose, qu'il parle avec quelqu'un, qu'il concocte un plan délirant. La vie n'était pas faite pour se prendre la tête avec des devoirs de botanique ou essayer d'apprendre par cœur des dates de révolution. Roy Bradley, futur chômeur. A ce niveau-là, il était tout le contraire de sa jumelle. Elle éprouvait le besoin irrépressible d'être la meilleure, dans tous les domaines. Il n'en avait strictement rien à faire, surtout quand il s'agissait du domaine académique, et ses notes s'en ressentaient. Il avait graduellement, mais très surement plongé dans la majorité des matières. Il n'était pas mauvais pour autant. Il se débrouillait bien en sortilèges, et travaillait la métamorphose (mais pas ce qu'on lui demandait, sinon c'est pas drôle !). Il était un élève touriste, voire "peut mieux faire", et jusqu'à récemment, ça ne semblait pas près de changer.

Et puis, il y avait eu les résultats de ses BUSEs. Le moins qu'on pouvait dire, c'était que ce n'était pas franchement glorieux. En soi, ça aurait pu passer... Si ça n'avait pas été associé aux nombreuses retenues et autres mots de l'administration reçus par ses parents l'année précédente. Problèmes scolaires et problèmes de comportement, ça faisait un peu trop pour ses pauvres géniteurs qui doivent remercier le ciel chaque jour d'avoir Romilly pour compenser. Roy lui-même n'avait pas été ravi en voyant ses résultats. Il n'avait jamais aspiré à être un premier de la classe ou même un deuxième, ou même un dixième, mais là... C'était décevant. Surtout en métamorphose. A la limite, botanique, histoire de la magie, il s'en cognait gentiment pour ne pas dire autre chose, il les abandonnait à leur triste sort, et bon débarras. Mais métamorphose ? Il n'était pas mauvais ! Et puis, ses parents avaient l'air sérieux cette fois, vraiment. Il en avait assez des réprimandes et des gros yeux, ils allaient définitivement le prendre pour un incapable, si ça continuait. Mais il ne comptait pas arrêter les farces pour de bon. Il avait des coéquipiers désormais (donc des responsabilités, oui oui !), et la vie était toujours trop courte pour prendre tout au sérieux. Mais il voulait également essayer de se rattraper.

Par ce temps pluvieux, le brun était donc venu se réfugier dans la salle commune, et s'était assis, seul, à une table un peu reculée pour... étudier. Oui, étudier. Plusieurs bouquins de défense contre les forces du mal étaient posés devant lui, tandis qu'il finissait de rédiger le devoir qu'il avait à rendre dans la semaine. Roy restant Roy, il refusait catégoriquement d'aller s'enfermer dans la bibliothèque pour travailler. Il y avait des limites qu'il ne fallait pas dépasser. Il ne voulait pas perdre son intégrité, merci ! Mais à part ça il est tout à fait sain d'esprit. Et comme on ne change pas comme ça du jour au lendemain, dès qu'il considérait avoir plutôt bien avancé, et que les études commençaient à lui monter à la tête soit environ toutes les trente minutes. On a des problèmes de concentration ou on n'en a pas !, il poussait les bouquins pour révéler les parchemins qu'il avait initialement posé sur la table, et qui étaient couverts de son écriture peu soignée. Il avait des choses primordiales à accomplir avant la fin de sa scolarité, il ne l'oubliait pas ! A chacun son sens des priorités.

Le brun posait un point final à son devoir lorsqu'une petite tête rousse apparut dans sa forteresse de solitude. Il adressa un sourire à Linwood, récemment devenue préfète de Poufsouffle aux côtés d'Ava. Les deux jeunes filles ne représentaient pas vraiment un danger aux yeux du fauteur de troubles qu'il était. Jusqu'à maintenant, Ava était restée assez indulgente à son égard, et son talent pour les farces s'était montré plus qu'utile lorsqu'il avait fallu venger Wood de plusieurs élèves l'ayant malmenée l'année précédente. Elle n'allait quand même pas à se mettre à le punir, maintenant ! « Même pas, mademoiselle la préfète ! Je suis innocent, tu peux vérifier par toi-même si tu veux. » répondit-il en affichant son air le plus innocent (qu'il maîtrisait plutôt bien désormais). Il saisit son devoir, qu'il lui tendit, avant de lui faire signe de se pencher pour que leurs visages soient à la même hauteur. « Je fais mes devoirs. Mais pas un mot à qui que ce soit, j'ai une réputation à tenir après tout ! » murmura-t-il sur le ton de la confidence (genre je suis en mission top secrète, n'en parle à personne sinon il y aura des morts), avant d'éclater de rire. Oui, Linwood, il a définitivement grillé son dernier fusible. Tu es autorisée (et tenue) de contacter le service psychiatrique de Sainte-Mangouste.

« Cinq ans sans ouvrir un bouquin, je crois que je suis un peu rouillé. » reprit-il à un volume normal, tandis qu'il poussait un peu les livres qu'il avait éparpillé pour permettre à Wood de s'installer si elle le souhaitait. Par ailleurs, il exagérait à peine. C'était maintenant qu'il réalisait qu'il était vraiment un glandeur de première, et que se mettre à bosser au dernier moment pour les examens ne pouvait pas être une technique qui marcherait éternellement. « Des astuces à me donner ? Tu m'as toujours semblé être de conseil avisé. Tu dégages une certaine aura de sagesse antique. » continua-t-il avec bonne humeur. Il aimait bien sa cadette, ce n'était certainement pas lui qui allait s'offusquer de ses 'excentricités'. Il était un grand partisan de la différence et l'avait toujours été. S'il revoyait les crétins qui l'avaient embêtée l'année précédente, il aurait du mal à se retenir de les transformer en volaille à nouveau. Il ne comprendrait jamais ce genre d'individus. Il fallait vraiment être sacrément idiot pour aller s'en prendre à des gens non seulement inoffensifs mais qui plus est dans l'incapacité de répliquer.

[1016]




roy; — I've got time, I've got love. Got confidence you'll rise above. Give me a minute to hold my girl. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyVen 19 Juil - 21:59

    Linwood s'assit à côté de Roy et observa, comme il le lui suggérait, ce qu'il étudiait. Car c'était bien ce qu'il semblait faire. Il était bel et bien innocent. Cela dit, elle se demandait ce qui lui prenait, tout à coup, d'étudier. Wood était en troisième année, cela faisait donc deux ans qu'elle connaissait Roy. Elle ne l'avait jamais vu ouvrir un bouquin. Elle supposait qu'il avait du le faire à un moment ou à un autre (pendant les cours peut-être quand même), mais elle n'avait jamais pu le constater de ses propres yeux. Sur le même ton de confidence, elle se pencha sur Roy et lui demanda : « Et alors, c'est pas trop difficile de faire semblant d'être un cancre et de travailler en cachette ? » Bien entendu, elle ne savait rien des résultats de Roy et ne pouvait pas se douter qu'il avait eu des mauvaises notes aux Buses qui pouvaient facilement le faire passer pour un cancre, justement. Il faut dire qu'elle connaissait aussi de réputation la sœur du sixième année, et elle faisait parti des meilleurs élèves de son année, impossible que Roy ne soit pas comme sa jumelle, non ? Elle avait elle-même un jumeau et si Aiden possédait des facilités qu'elle n'avait pas, elle ne s'en sortait pas trop mal.

    « Cinq ans... » Reprit-elle un peu plus fort, pensive. Comprenant petit à petit qu'il y avait visiblement des jumeaux plus différents encore que son frère et elle. Aiden et Linwood n'avaient pas exactement le même caractère, mais ils avaient aussi beaucoup de points communs, le goût du travail et du calme principalement, ainsi que des valeurs familiales importantes. « Et bien, ça ne doit pas être facile de s'y remettre. » Et justement, Roy lui demanda conseil. Mais tout ce qu'elle aura à lui dire ne l'aiderait pas s'il n'était pas très motivé.

    « Moi, pour apprendre mes cours, je les recopie. Une fois le jour même de la leçon, et une autre fois une semaine plus tard, si ça rentre mal, je le refais aussi juste avant les devoirs. » Elle n'était pas sûre qu'elle faisait preuve d'une grande sagesse antique en lui disant ça, c'était pourtant une technique qui fonctionnait. « Mais je crois que chacun a sa propre méthode, tu devrais essayer de trouver la tienne. Ta sœur est bonne élève, non ? Elle ne peut pas t'aider ? » Là encore, si elle n'y arrivait pas dans une matière, ce serait probablement ce qu'elle ferait. L'avantage d'avoir un jumeau était qu'il avait le même âge, suivait les mêmes cours, donc ils pouvaient s'épauler. A moins que la sœur de Roy ne soit pas du genre à aider son frère ? Ce ne serait pas très gentil. Elle, si Aiden venait la voir pour qu'il l'aide, elle accepterait sans réfléchir. Entre jumeaux, il fallait se serrer les coudes dans les coups durs, comme les examens par exemple. Cela permettait aussi aux parents de lire de bons bulletins ce qui les rendaient contents et leur faisaient passer un été plus tranquille.


{512}


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 577
Âge : 26 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Daniel Sharman / Beau Mirchoff


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyDim 21 Juil - 23:34


Roy n'avait jamais vraiment craint les préfets de sa maison. Quand il était arrivé à Poudlard, il s'agissait alors de Roman et d'Eva-Rose, et s'il respectait énormément la deuxième, il vénérait carrément le premier. En outre, à l'époque il était loin d'être aussi turbulent qu'il ne l'était maintenant. Du moins, il se contentait de parler beaucoup, très vite, de courir un peu partout et d'arriver en retard en cours parce qu'il s'était perdu en chemin et avait commencé à papoter avec un tableau. Il n'avait pas vraiment de problèmes disciplinaires, mais plutôt d'agitation intempestive (qu'il avait toujours, par ailleurs). Et puis, graduellement, il était passé à la vitesse supérieure, et ses escapades à travers le château s'étaient faites de moins en moins licites. Malheureusement pour Ava, et à présent Linwood, c'était elles qui devraient affronter la plus grande part de la scolarité de ce Roy là. Lui ne se faisait pas trop de soucis. Peut-être qu'il les sous-estimait, mais il songeait surtout qu'elles avaient des problèmes plus importants à gérer que sa petite personne. Quant aux préfets des autres maisons... Mouais, pas un problème.

Histoire d'être un peu théâtral et de marquer le coup - pour une fois qu'il avait la preuve qu'il bossait, et ne montait pas (seulement) un mauvais tour -, Roy ne se fit pas prier pour tendre son devoir à Linwood. Comme il fallait s'y attendre, la rouquine semblait surprise. Le brun l'était encore un peu lui-même. Mais bon, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties: il faisait ses devoirs, certes, mais il ne s'y prenait pas non plus trois semaines à l'avance comme s'amusaient à le faire certains Serdaigle élèves. Le devoir était à rendre sous peu, et certes, ça restait un brin brouillon parce qu'il était mal organisé par habitude, mais au moins, il serait fait. Il observa sa cadette avec amusement, lorsque celle-ci entra dans son jeu et se mit à chuchoter à son tour. Néanmoins, Roy n'avait jamais travaillé en cachette, autrement ne se trouverait-il pas dans l'impasse actuelle. « C'est pas facile, je l'admets. Il faut mener une double vie - fauteur de troubles le jour, élève studieux la nuit -, porter un masque parfois... Je me sens un peu comme le Clark Kent de Poufsouffle, en disant ça. » commenta-t-il, presque plus pour son propre bénéfice que celui de Wood. En dix secondes top chrono, il avait réussi à s'inventer une nouvelle vie.

Cela dit, il ne fit pas durer ces histoires de double identité, et révéla bien vite à la préfète son véritable secret. Eh, à quoi bon s'en cacher ? Quitte à être un flemmard de première, autant l'assumer. « Plus ou moins. Je travaillais plus sérieusement quand je suis arrivé à Poudlard. Ça s'est dégradé ensuite... » détailla-t-il, tout en se remémorant une discussion qu'il avait eue avec Romilly, plusieurs années plus tôt. S'il l'avait écoutée (et écouté leurs parents) à l'époque, peut-être s'en serait-il mieux sorti à ses examens. Mais pour être tout à fait honnête, il ne regrettait pas une seule de ces heures passées à faire tout sauf son travail. Il avait bossé à l'arrache tout juste pour les interrogations tout en suivant vaguement les cours, et ça avait à peu près fonctionné des années durant. Désormais, le niveau était plus haut, et ça ne suffisait plus. Qu'à cela ne tienne, il se débrouillerait autrement. Il acquiesça néanmoins d'un hochement de tête lorsque sa camarade lui fit remarquer qu'une telle opération devait s'avérer délicate. « Je fais ça petit à petit. Rendre mes devoirs à temps semble déjà être un pas dans la bonne direction. »

Linwood avait beau être plus jeune que lui, elle semblait au moins avoir le mérite de travailler assidument (du moins plus assidument que Roy, ce qui n'était pas très difficile, certes.). Profitant de sa présence, le jeune Poufsouffle lui demanda donc quelques tuyaux. « Hmmm, je vois. J'essayerai peut-être ça alors ! » Il sentait déjà qu'il aurait la flemme de recopier l'intégralité de son cours ne serait-ce qu'une fois, mais après tout, il ne perdait rien à le tenter. A l'évocation de Romilly, Roy haussa les épaules, incapable de dire pourquoi il n'avait pas directement été requérir son aide. « J'imagine que si, elle pourrait... Et oui, elle est super forte ! Elle étudie même pendant les vacances, c'est flippant. Je sais pas, elle est toujours très occupée avec Sterne, les cours et tout le reste, j'ai pas très envie de lui rajouter ça en plus. Et puis, c'est pas très glorieux. » expliqua-t-il en faisant distraitement tourner sa plume entre ses doigts déjà tachés d'encre. Qui plus est, il aurait l'impression que même non prononcé un "je te l'avais bien dit !" résonnerait à ses oreilles dans tous les cas. « C'est surtout pour la théorie que je galère en fait, la pratique ça va. Heureusement que j'ai pu arrêter l'histoire de la magie, je confondais toujours toutes les dates. Et les cours étaient tellement soporifiques ! » reprit-il en songeant presque avec nostalgie aux après-midi passées dans la salle du professeur Binns. C'était toujours l'occasion de préparer les devoirs à rendre pour l'heure suivante, ou organiser une farce à faire à Rusard, si jamais ils étaient libres ensuite !
[876]

TOUS COMPTES
Ouragan




roy; — I've got time, I've got love. Got confidence you'll rise above. Give me a minute to hold my girl. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyLun 12 Aoû - 10:18

    « Je vois... tu veux que je te trouve un costume de super-héros aussi ? Super-Sorcier pourrait être ton nom. Tu es sûrement mignon en collant. » Wood sourit, amusée de ses propres paroles. Il faut dire qu'elle était une grande lectrice de bande dessinée, ce qui englobait les BD belges (spirou et compagnie), les manga (en tous genres), et les comics. En propre, elle n'en avait pas non plus tant que ça le personnage ne pouvant pas battre l'auteur, mais les bibliothèques étaient faites pour ça, aussi à défaut d'en avoir elle-même beaucoup, elle en lisait énormément, et elle était aussi calée que n'importe quel moldu sur Clark Kent alias Superman. En outre, comment ne pas rire en imaginant un garçon en costume de super héros. Elle ne remettait pas du tout en cause le charme de Roy (bien qu'elle n'y soit pas sensible vu son jeune âge), mais il fallait être sacrément bien foutu pour pouvoir se permettre de mettre une combinaison aussi moulante. C'était aussi valable pour les filles. Si Wood devait un jour se cosplayer, ce ne serait pas en super héroïne, elle ne serait jamais assez bien proportionnée pour ça (elle n'était pas grosse, mais justement, elle était trop maigre, et de partout si vous voyez ce que je veux dire).

    « Il n'est jamais trop tard pour bien faire et rendre les devoirs à l'heure semble... heu... un bon début, en effet. » Que vouliez-vous qu'elle dise de plus, elle qui était le sérieux personnifié ? Ce n'était pas pour rien qu'on lui avait refilé l'insigne de préfète, elle était incapable de rendre un devoir en retard. En fait, elle préparait même tout à l'avance ! Comme elle n'était pas aussi intelligente que son frère (et qu'on le lui faisait bien souvent remarqué), elle compensait en travaillant plus depuis... toujours ! Et comme avant d'entrer à Poudlard et de rencontrer ses amies (Nasira, Eden, Alex et co), elle était loin d'avoir une vie sociale de fou, ça avait toujours été simple de régler son emploi du temps sur son travail scolaire. Depuis la rentrée, ça s'était compliqué. Elle était sérieuse, mais lente. Elle comprenait plutôt vite, hein, ce n'était pas ça, mais elle mettait longtemps à écrire un devoir, parce qu'elle s'appliquait, faisait des recherches en plus, vérifiait tout. Ses bonnes notes n'étaient pas dû à un don qu'elle aurait eu à la naissance ou à la chance (elle n'était pas chanceuse, regardez ses gants, c'est la preuve), elle bossait dur, c'était le secret de sa réussite. Et elle n'était inscrite à aucun club à la base, ce qui lui ménageait pas mal de moments, mais maintenant il y avait les rondes, les surveillances de colle (quand Rusard était débordé ou quand c'étaient des colles spéciales), et toutes les petites tâches qu'on attendait d'un préfet. Elle avait moins de temps pour travailler... heureusement, elle avait aussi plus d'amis qu'autrefois, donc plus de gens à qui demander de l'aide lorsqu'elle bloquait sur un point de cours.

    Elle conseilla ensuite Roy mais elle se doutait que sa méthode était trop contraignante pour lui. Elle évita donc tout commentaire et le sujet glissa sur une hypothétique aide de Romilly, sauf que Roy ne semblait pas enchanté à l'idée de demander de l'aide à sa jumelle. « Tu sais, Aiden et moi aussi on révise pendant les vacances. C'est à ça que servent les devoirs d'été. » Mais à quoi bon argumenter, Roy n'aimait visiblement pas travailler (scolairement). « Et c'est vrai qu'elle a l'air de faire pas mal d'activités extra-scolaires, mais à ta place, je me tournerais vers Aiden quand même. A quoi bon être né le même jour si on ne peut pas s'entraider ! » Elle n'avait jamais eu besoin de demander à Aiden, mais le cas échéant, elle le ferait.

    « Ah... l'histoire de la magie... quelle horreur. Le pire c'est que j'adorais l'histoire avant ! Mais c'est la manière dont où l'étudie chez les sorciers qui pêchent ! En primaire, on faisait des sorties scolaires, on visitait chaque année un monument pour illustrer nos cours, genre un château ou une grotte préhistorique. Ici, les cours sont vraiment trop théoriques. » Même pour elle, car leur manuel était aussi soporifique que les cours, il ne contenait quasiment aucune illustration. Elle ne savait pas qui avait conçu ce bouquin : il était tout sauf pédagogique !


{731}


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 577
Âge : 26 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Daniel Sharman / Beau Mirchoff


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyJeu 15 Aoû - 21:42


Roy avait toujours été un grand fan des super-héros. Il avait vu davantage de films et de dessin-animés les concernant qu'il n'avait lu de comics, mais tous types de format le séduisaient. La réalité serait tellement triste s'il ne pouvait pas utiliser son imagination pour créer ses propres histoires, vivre ses propres aventures dans son esprit. Certes, il était un sorcier, et sa vie de tous les jours était déjà hors du commun - quoique, en dehors des matières un peu 'particulières', Poudlard n'était pas si différent que ça d'un internat moldu -, mais ça n'était pas vraiment la même chose. Ce n'était pas juste une question de pouvoirs, il y avait le costume, les gadgets, la légende... Aussi lorsque Linwood entra dans son jeu et lui trouva un nom de scène, le sourire du brun s'élargit aussitôt, les yeux pétillants. « Je ne sais pas trop pour les collants... Mais j'aime ton enthousiasme ! Tu pourrais être mon acolyte si ça te tente. Et je pense que les collants t'iront mieux, en plus. » répondit-il avec amusement, ne plaisant qu'à moitié. Eh, avec son don pour les farces, et la sagesse ancestrale de Linwood (non, il n'en démordrait pas), ils pourraient former une équipe du tonnerre !

Le reste de leur discussion s'orienta davantage vers les matières scolaires, et Roy avoua sans rougir qu'il n'avait jamais été un élève très sérieux. A quoi bon mentir à Wood, ou pire, se mentir à lui-même ? Il assumait très bien être un flemmard de première. Quoique, c'était surtout un manque de motivation. Quand il s'impliquait dans quelque chose, il le faisait toujours à fond. Seulement, il avait toujours trouvé mieux à faire que d'étudier. Poudlard regorgeait de secrets, de créatures en tous genres et d'élèves prêts à s'amuser avec lui. Avec tant de distractions diverses et variées, comment aurait-il pu se concentrer sur le domaine académique ? Le concept de l'école lui échappe encore. « J'espère que les profs remarqueront mes efforts, en tout cas... » commenta-t-il en repliant son devoir pour ne pas l'oublier sur la table. Certes, il avait mis six ans à s'investir, mais comme Linwood venait de le dire, il n'était jamais trop tard, si ? Il s'était déjà planté à ses BUSEs et on l'avait quand même gardé, ce n'était pas comme si on allait le virer de l'école maintenant.

Jugeant sa camarade sérieuse et appliquée, le brun lui demanda quelques conseils sur ses méthodes de travail, mais il devait s'attendre à une solution miracle car il ne fut pas plus enchanté que ça quand Wood lui apprit qu'elle recopiait des tonnes trois mais c'est pareil de fois son cours. Pire, elle lui apprit qu'elle bossait avec son jumeau pendant les vacances ! Par la moustache de Merlin, il croyait que cette excentricité était réservée à Romy ! Ouaip, il est à côté de ses pompes. Mais... étudier pendant les vacances, n'était-ce pas contre-nature ? « En été ? Vraiment ? Romilly le fait aussi... » admit-il d'un air un peu effaré. Étudier pendant l'année, étudier en été, quand est-ce qu'ils étaient censés se reposer exactement ? Il réprima un frisson, préférant se concentrer sur la suite des paroles de sa cadette. Devrait-il effectivement s'adresser à Romilly ? Il n'avait jamais été un garçon particulièrement fier ou orgueilleux, il n'aurait pas grand-chose à ravaler... « T'as sans doute raison. J'irai lui en parler je pense. Au pire si j'ai vraiment l'impression qu'elle est déjà trop occupée, je demanderai à quelqu'un d'autre. Ça va être trop difficile de rattraper tout ça tout seul sinon. » acquiesça-t-il avec raison. Il n'était jamais très difficile de converser avec Roy. Il était d'une nature sereine et conciliante - tant qu'on ne lui parlait pas de farces et attrapes.

L'évocation de l'école primaire fit sourire le Poufsouffle, qui repensait toujours à ses jeunes années avec une certaine nostalgie. Il ne s'était jamais beaucoup pris la tête vis-à-vis de l'école, mais à l'époque c'était vraiment le paradis. Quant aux sorties scolaires... « Oooh, j'adorais les sorties ! C'est dommage qu'on n'en fasse jamais à Poudlard. Je suis sûr qu'il y a plein de vieux lieux magiques à visiter, en plus. Et t'as raison, ce serait cent fois plus intéressant si on allait sur le terrain ! Tu vois, je savais que tu étais dotée d'une grande sagesse. C'est pas pour rien qu'ils t'ont choisie comme préfète. » conclut-il, son regard se posant naturellement sur l'insigne épinglée sur la tenue de son amie. « Tout se passe bien d'ailleurs ? J'imagine que t'as pas de problèmes avec Ava, elle est vraiment gentille ! Les autres élèves respectent tes instructions ? » interrogea-t-il d'un air concerné. Il pensait à un groupe d'élèves en particulier. Il osait espérer que la nomination de Linwood lui permettait de jouir d'une autorité suffisante pour calmer les élèves qui s'en prenaient à elle les années précédentes. Malheureusement, il était très bien placé pour savoir que l'insigne était loin de garantir l'immunité. Combien de fois avait-il enfreint des ordres donnés par des préfets ? Roy Bradley, délinquant juvénile.
[843]




roy; — I've got time, I've got love. Got confidence you'll rise above. Give me a minute to hold my girl. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptySam 17 Aoû - 11:34



    « Houla ! Je ne crois vraiment pas que quiconque veuille me voir en tenue moulante ! » Puisque, encore une fois, elle était vraiment pas bien fichue. Elle était très mince, mais bien trop, elle n'avait pas la poitrine opulente des héroïnes de comics, et en plus, elle n'arrivait pas à s'imaginer dans une tenue qu'on qualifierait de moulant justement. Sa maman lui interdisait de porter des vêtements trop près du corps, et même sans ça, le style de Wood allait plutôt vers les corsets. Nasira par contre serait chouette en cosplay de super-héroïne, elle avait des jolies jambes et de la poitrine, avec ses yeux clairs, elle pourrait faire une chouette Catwoman, mais par contre, elle ne ferait pas une super acolyte pour super sorcier. Déjà parce qu'elle ne lisait pas de comics, donc il y avait peu de chance qu'elle entre dans leur trip. « Mais heu, on pourrait abandonner les collants et se trouver un costume plus classe que ça ? Après tout, nous sommes des sorciers, pas des extraterrestres venus de la planète krypton, on a le droit d'avoir plus de goût en matière de costume. » Elle ponctua ces paroles d'un vigoureux hochement de tête. Décidément, les collants ne leur irait ni à lui, ni à elle, pour aussi drôle que ça serait. « Tiens, d'ailleurs, en parlant de costume. Tu sais qu'une fois pour carnaval j'ai voulu me déguiser en super héroïne ? Je devais avoir neuf ans. Et bien impossible de trouver une seul nana avec des supers pouvoirs qui soit rousse et gentille ! Poison Ivy est rousse et elle porte des gants, mais ce n'est vraiment pas mon idéal que de vouloir détruire la ville. Sinon, il y a Grey dans X-Men mais elle passe vite du mauvais côté de la force. Je trouve cette catégorisation du roux excessivement préjudiciable. Après, faut pas s'étonner qu'on se moque de mes cheveux ! » Malgré la fin de sa tirade, elle souriait, amusée de parler super-héros. Elle ne l'avait plus fait depuis que Ryan avait quitté l'école. Elle ne connaissait pas grand monde que ça intéresse, même son propre frère ne l'écoutait que d'une oreille lorsqu'elle donnait ses impressions sur ses lectures. Sur le look des filles dans les BD, n'en parlons même pas, elle 'l'avait probablement perdu dès qu'elle avait commencé à aborder la symbolique des couleurs. « Et mon nom d'acolyte alors, ce serait quoi ? » Ouai, tant qu'à faire, autant aller jusqu'au bout du délire.

    Mais comme point trop n'en fallait, les deux jeunes gens causèrent aussi travail. « Ils les remarqueront sûrement. Si ce n'est pas le cas, je me ferais ton porte-parole. Les seuls personnes chez qui j'ai toujours eu la quotte ce sont bien les profs. » Elle haussa légèrement les épaules. C'était une vérité indéniable qu'elle n'était pas appréciée de tous les élèves, et ça datait de l'école maternelle. En revanche, les professeurs avaient toujours réussi à passer outre ses étrangetés parce qu'elle avait une bonne bouille et qu'elle se donnait tellement de mal scolairement qu'on ne pouvait pas lui en vouloir vraiment de refuser catégoriquement qu'on la touche.

    « Et ta sœur a eu toutes ses BUSEs ou presque, pas vrai ? » Halala... Dire que Roy ne s'était pas rendu compte avant de louper une partie de ses examens qu'il y avait un problème dans sa méthode (ou son absence de méthode). « Je ne pense pas qu'elle refusera. Elle a l'air heu... proche de toi. » Ne pas trop se mouiller, parce que Wood trouvait aussi que la jumelle de Roy dégageait un truc d'effrayant. Elle paraissait toujours si décidée. Comme si elle pouvait vous écraser si vous restiez sur son passage. Chose que Wood ne faisait jamais, évidemment, puisque par principe, elle laissait passer les Serpentards, au cas où ce serait une relation de Grayson. On n'est jamais trop prudent. Après, Romilly avait plutôt bonne réputation, on disait qu'elle était assez gentille, même si moins abordable que son frère, mais bon, c'était une sixième année d'une autre maison. Wood n'avait aucune raison d'aller vérifier si c'était vrai.

    « N'est-ce pas ? Ce serait quand même mieux si on pouvait aller dans un musée avec je sais... des tableaux sur les guerres ou des armes de gobelins. Ou alors, aller voir les anciens sites druidiques. Les moldus le font, pourquoi pas nous ? On sait que Merlin a existé après tout ! » cela dit, ils pouvaient bien refaire le monde (et la pédagogie sorcière), ils n'avaient pas voix au chapitre. C'était regrettable, car l'histoire était une matière fascinante quand on pouvait en faire quelque chose de plus concret que de simples mots sur le papier.

    A l'évocation de sa nomination, elle passa les doigts sur son insigne, machinalement, et fronça les sourcils. Elle n'était pas aussi sûre que Roy que c'était une bonne idée, mais à tout le moins prenait-elle très à cœur son rôle. « Avec Ava, pas de soucis, elle est super gentille et on a une bonne organisation. J'en dirais pas autant de mon autorité. En même temps, comment veux-tu que je me fasse respecter ? Le jeu de certains consistent à me pourrir l'existence, je ne suis pas crédible. » Mais à part Spencer, ils étaient tous dans d'autres maisons. Au sein de Poufsouffle, elle ne rencontrait pas de grosses difficultés. Elle était plutôt appréciée, elle avait des amis et des connaissances plus populaires qu'elle pour appuyer son autorité... Non, le vrai problème venait des autres maisons. De Serpentard en particulier. Elle ne tenait pas à appuyer la réputation des vipères ou à tous les mettre dans le même panier, mais elle avait quand même remarqué que ceux qui l'embêtaient le plus venaient de cette maison. Le côté « roublard » de la maison sûrement. Puis, les gens tolérants étaient à Poufsouffle, c'était connu (sauf Rudy, mais lui, Wood était sûre qu'on l'avait mis là par défaut). « Enfin, ce n'est pas grave, j'ai l'habitude, à force ça ne me fait plus grand chose. » Qu'on se moque d'elle, qu'on la pousse contre les murs, qu'on lui renverse ses livres (voire son sac, tant qu'à faire!), elle avait l'habitude, c'était comme ça depuis qu'elle était entrée dans le système scolaire. Elle n'était pas devenue associable pour autant, elle se sentait carrément supérieure aux crétins qui la maltraitaient, donc quelque part, pas de raison d'en faire un fromage, pas vrai ? Même si pour une préfète, elle trouvait que ça craignait quand même un peu. On était loin de l'image de la fille cool et sûre d'elle qui pouvait mettre les autres élèves au pas. Elle jouait dans un autre registre. Elle donnait confiance aux plus jeunes, elle aidait ceux qui avaient du mal, elle discutait avec presque tous les Poufsouffle. Pour ça comme pour sa manière de porter l'uniforme (les gants, c'était son accessoire fashion), on pouvait peut-être dire qu'elle avait un style ? C'était plus classe de voir ça ainsi que de se lamenter à son humble avis (et Wood détestait se lamenter).


{1 178}

Cadeaux


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 577
Âge : 26 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Daniel Sharman / Beau Mirchoff


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyVen 30 Aoû - 1:00


Le point de vue de Roy concernant les tenues moulantes était assez simple: les gens préfèreraient très certainement voir Linwood dans un tel accoutrement plutôt que lui. Ne serait-ce que parce qu'une telle tenue risquait de mettre certaines parties de son anatomie un peu trop en valeur et franchement, personne n'avait demandé à voir ça. Il n'était peut-être pas quelqu'un de très réservé, mais il y avait quelques éléments de son existence qu'il tenait à garder privés. Ses bijoux de famille en faisaient partie. De quoi on parlait, déjà ? Il finit par hausser les épaules, le sourire aux lèvres suite à la réaction de Wood. D'après son expérience, les garçons n'étaient jamais contre l'idée de voir une fille gambader dans ce genre de vêtement, mais Linwood restait de trois ans sa cadette, aussi lui faire part de cette vision des choses lui semblait déplacé. Et puis, elle avait treize ans quoi, il était vraiment préférable qu'elle reste contre l'idée pendant encore de nombreuses années. Linwood au couvent, juste au cas où.

Une chose était sûre: Linwood était quelqu'un de fort sage. Lorsque sa camarade lui suggéra de choisir des costumes plus... distingués, le tout en glissant une petite référence à Superman, Roy lui adressa un regard mêlant l'enthousiasme à l'admiration. « Pas faux, petit scarabée. » accorda-t-il avec amusement, préférant cette fois une référence télévisuelle plutôt que provenant d'un comic. Il faut savoir diversifier ! « Il faudrait trouver un truc complètement innovant ! Costume d'animal ! Tu as de l'expérience en tant qu'arrière-train de cheval ? Une armure sinon ? Un peu comme Iron Man mais version sorcier, avec protection contre les maléfices les plus dangereux et tout ça... » proposa-t-il, sincèrement pris dans le jeu. Ce serait quand même sacrément génial, non ? Créateur de farces et attrapes / pâtissier / aventurier ça va c'est presque la même chose le jour, super héros la nuit. En restant réaliste, le plus proche d'un tel job serait quelque chose du côté du Ministère comme Auror, ou encore Tireur d'élite. Mais il était clair et net qu'il n'avait pas les résultats scolaires pour aller avec.

Lorsque Linwood évoqua les héroïnes partageant sa couleur de cheveux, Roy dut faire appel à toutes ses capacités cérébrales donc ce fut bref pour tâcher de contrer les dires de sa cadette. « Ava était déguisée en Poison Ivy pour Halloween l'année dernière, non ? » commença-t-il par interroger avec hésitation. Juste histoire de confirmer ce que sa mémoire parfois lacunaire lui disait. En soi, il ne voyait pas de mal à choisir un costume de 'méchant', il arrivait même qu'ils soient les plus cool de l'histoire. (Assassinats et attentats mis à part.) « Mais sinon il y a la Veuve noire, je crois ? Ou Batgirl... » objecta-t-il finalement, haussant les épaules devant la tirade mi-indignée mi-joyeuse de sa cadette. Elle en avait des choses à dire sur les rouquins ! Il était plutôt content de son côté aussi, d'avoir l'occasion de discuter de choses qui relevaient davantage du côté 'moldu' de sa vie avec quelqu'un de Poudlard. Les sorciers qui lisaient des BD n'étaient pas exactement monnaie commune. Ou bien des trucs de leur monde, à la rigueur, mais les prouesses des héros moldus ne les impressionneraient probablement pas. Ils avaient eux-mêmes des pouvoirs, après tout. Roy était bien heureux de pouvoir concilier ces deux parts de son identité, lui.

Le choix d'un surnom pour Wood demanda une réflexion encore plus intense que celle à laquelle il avait recouru pour se remémorer les héroïnes précédemment citées. Si Roy devenait Super-Sorcier, quel titre accorder à sa fidèle acolyte ? « Super-Préfète ? Petit-Scarabée ? ... Demi-Portion ? » proposa-t-il quand on voit la mobilisation intellectuelle que ça lui a demandé, on peut s'inquiéter sans grande conviction, à moitié blagueur. Il lui avait laissé trois choix sublimes, à elle de voir ! N'empêche qu'ils commençaient à pousser le délire assez loin - pas que ça dérange Roy tant que ça -. S'ils continuaient sur cette voie, il finirait par commander des costumes assortis d'ici la fin de leur entretien. Que quelqu'un le prive d'argent de poche.

Il esquissa un sourire, un air touché sur le visage quand Wood lui dit qu'elle le soutiendrait auprès de leurs professeurs. Il était vrai que son poste de préfète lui donnait au moins une certaine crédibilité devant le corps professoral. Et pas de doute que si Linwood le soutenait, ça ferait une différence. Contrairement à Roy, elle avait une bonne réputation académique. Maintenant, il restait au brun la partie la plus difficile: se mettre effectivement à bosser. Parce que c'était bien beau de compter sur Linwood pour l'épauler, mais ça ne suffirait clairement pas pour rattraper son retard et changer d'image. C'était à lui de jouer, désormais. Son avenir était entre ses mains. *musique dramatique* « Merci Linwood ! Hé ! T'es appréciée à Poufsouffle ! » contesta-t-il en fronçant les sourcils, jetant un rapide regard circulaire à la salle commune pour dissuader toute contestataire de se manifester. Leur maison était comme leur deuxième famille. S'entendre avec les autres Blaireaux c'est quand même malencontreux comme choix d'animal était vraiment l'essentiel.

Il acquiesça d'un hochement de tête en ce qui concernait les résultats de Romilly aux BUSEs. Contrairement à Roy, sa sœur avait toujours été très organisée et travaillait régulièrement. Un peu trop de son point de vue, mais le fait était qu'il était mal placé pour juger qui que ce soit. N'importe qui travaillait trop, comparé à Roy. Si les jumeaux s'étaient partagés leur application dans les études, ils auraient été deux individus tout à fait équilibrés. Au lieu de ça, Romilly s'était longtemps surmenée - au détriment de sa santé -, et Roy s'était complètement laissé aller. Tu parles d'une symbiose. Au moins, ils étaient complémentaires ! « Non elle ne refusera pas, mais justement. J'avais pas très envie de lui rajouter cette corvée là. Elle va vouloir m'aider et ça va prendre sur son temps libre parce que je suis une quiche. Mais en même temps je crois que j'ai pas trop le choix donc bon... » conclut-il sans grande éloquence. Conclusion ? Il craignait. Et tout le monde en payait les pots cassés. Le fait était que s'il pouvait revenir en arrière, il n'y aurait probablement rien changé - il avait passé quinze années rocambolesques après tout - donc se lamenter sur son port pendant des siècles serait superflu. Pas de regrets, il fallait aller de l'avant.

Comme d'habitude, il ne nota pas la vague gêne éprouvée par Linwood quand elle mentionna Romilly. La subtilité n'était pas son point fort on avait remarqué, encore moins quand sa jumelle était concernée. L'idée que qui que ce soit puisse la redouter lui était complètement risible. La sujet glissa donc naturellement vers les cours, à nouveau. Mais cette fois, il était question d'histoire de la magie, et l'idée abordée par Linwood fit pétiller les yeux de Roy d'un regard plein d'enthousiasme. « Des armes de gobelin ?! » Évidemment c'est tout ce qu'il a retenu. Par Merlin, s'ils avaient fait de telles sorties scolaires, il aurait gardé l'histoire de la magie parmi ses matières sans hésiter. Mais deux années de plus de discours soporifiques à volonté ? Non merci. Il ferait ses devoirs en retard sur ses heures libres, voilà tout. « Sérieusement, tu devrais le proposer aux profs pendant une de vos réunions-top-secrètes dans la salle-top-secrète où je n'ai absolument pas caché le corps inerte de Miss Teigne l'année dernière, ou au moins aux autres préfets d'abord ! » recommanda-t-il en hochant la tête pour appuyer ses propos. Il y avait moyen d'épargner cinq années minimum d'ennui mortel à de pauvres élèves innocents là, ça n'était pas rien !

Tant qu'il était question du nouveau poste de Linwood, Roy en profita pour l'interroger sur le traitement qu'elle recevait désormais de la part des autres élèves. Malheureusement, la réponse qu'elle lui donna ne fit rien pour le rassurer à son sujet. Au moins, elle avait Ava, qui était vraiment une chic fille et presque aussi bavarde que Roy (non ça n'indique rien concernant ses capacités de préfète mais c'est important à noter. Qualité fondamentale !). « Fais comme moi, transforme les en volaille. » répondit-il du tac-au-tac, sans qu'on puisse savoir s'il était sérieux ou pas. Il comptait aider Joy à se défendre vis-à-vis des élèves qui s'en prenaient à elle, il apporterait volontiers son soutien à Linwood aussi. Et si ça n'était pas son truc, pas de problème, il pouvait s'en charger avec grand plaisir. Chacun ses passe-temps. « C'est pas une raison, Wood. C'est révoltant qu'ils puissent s'en tirer sans subir la moindre conséquence. Tu crois que je pourrais faire quelque chose ? » demanda-t-il, sincèrement concerné. C'était bien mignon d'employer son talent pour les farces pour rendre Rusard chèvre et esquiver les préfets en patrouille, mais agir de manière à faire une vraie différence ? Ce serait sacrément grandiose.




roy; — I've got time, I've got love. Got confidence you'll rise above. Give me a minute to hold my girl. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] EmptyDim 15 Sep - 10:29


    Bien que Wood soit très loin des pensées de Roy, il était certain qu'elle se verrait assez bien dans un couvent si seulement elle avait assez la foi pour s'y présenter. Elle ne croyait pas en Dieu, et elle se prenait parfois à le regretter. Si du haut de ses treize ans, les garçons n'étaient pas sa priorité (loin s'en fallait, il y avait des tas de choses tellement plus importantes dans la vie comme les bandes dessinées ou les mangas), et si elle ne se trouvait pas très jolie (mais pas horrible non plus), elle n'en aurait pas moins souhaité pouvoir se retirer dans un endroit où elle n'aurait pas à craindre la compagnie des autres. Lorsqu'elle était arrivée à Poudlard, elle avait cru pendant quelques temps que ce lieu – nouveau pour son frère et elle – était une occasion de repartir à zéro. Elle s'était imaginée qu'un endroit où on changeait des verres à pieds en oiseau ou des hérissons en éponge ne pouvait pas être habité par des gens qui trouveraient une phobie aussi ordinaire que celle de Wood dérangeante. Après tout la peur des microbes et de la maladie n'était pas si rare. Dans l'institut qu'elle fréquentait avec ses parents pour progresser dans la voie de la guérison, elle en rencontrait des tas comme elle, voire même parfois pire, des gens qui n'étaient pas capable de sortir de l'institut et qui rêvaient d'être dans une chambre de quarantaine. Vous savez, les espèces de bulle où personne ne peut entrer sans combinaison ? Wood n'avait jamais atteint ce stade. Elle sortait couverte hiver comme été, mais tout de même, elle sortait. Alors au delà des craintes de sa mère et de ses aînés sur les tenues moulantes, Linwood aimerait bien parfois côtoyer un peu de pureté. Car elle s'apercevait en grandissant que le monde n'avait rien de très Bisounours dans l'âme, elle trouvait ça blessant. Poudlard n'avait pas répondu à ses attentes (pas à toute en tout cas), et le reste du genre humain la décevait chaque jour un peu plus. Toutefois, il y avait aussi des gens bien, comme Roy, qui ne parlaient que de choses correctes avec la petite rousse. C'était grâce à des garçons comme lui ou Max, ou Aiden ou Dan que Wood n'avait pas encore totalement perdu la foi dans l'humanité et plus particulièrement dans le genre masculin.

    « Hum, je ne sais pas. Ça me paraît bien compliqué. On pourrait peut-être plutôt ensorceler une cape de façon à ce qu'elle nous protège, non ? Tu sais, un peu comme la cape de Tuxedo Mask dans Sailor Moon, il soulève sa cape et les sortilèges s'évanouissent. » Les références de Wood sont aussi bidons que celles de l'auteur, on sait « Et comme vêtement on pourrait garder un truc simple, genre dans le même style que l'uniforme, mais avec des options. Genre des poches secrètes pour cacher les potions magiques. Et il faudrait un masque, parce que tout super héros qui se respecte doit garder son identité secrète. » Elle hocha vigoureusement la tête. Elle s'imaginait très bien dans ce genre de super héroïne. En même temps, elle avait toujours eu la tête pleine de rêves de ce genre. Elle était tellement fan des histoires de héros combattant au nom de l'ordre et de la justice, voire même de l'amour. Son âge faisait qu'elle avait conscience que tout ça ce n'étaient que des histoires, mais qu'importe, elle adorait ça quand même.

    « Je crois oui, ça lui allait bien, mais bon, il faut assumer le costume quoi. » Non seulement Poison Ivy était le personnage le plus retord (avec le Joker) de Batman, mais en plus, la tenue était pour le moins très sexy. Quand Linwood évoquait les super-héros version fille, elle pensait plus à des classiques comme Super Girl ou Wonder Woman ou alors Malicia dans X-Men, elle adorait Malicia, parce qu'elle portait des gants (pour de meilleures raisons qu'elle, soit). « Tout dépend des versions, Batgirl est souvent représentée blonde aussi, ça dépend de sa filiation avec les autres personnages. Quant à la veuve noire, elle change souvent de couleur de cheveux avec son métier d'espionne. Puis, je dois avouer que j'ai un faible pour les filles de X-Men. » Même si ce n'était pas le plus simple pour se déguiser, quoique, ils étaient presque tous habillés pareil, là encore, ça dépendait des versions qu'on utilisait comme référence.

    « Heu... Si je dois choisir entre les trois, je prends Petit Scarabée, super préfète c'est pas top pour la protection de l'identité secrète, et Demi Portion c'est un peu péjoratif. » Elle grimaça. Cela dit, c'était la vérité, Wood faisait en effet un peu Demi Portion ou, si on voulait le formuler autrement, elle était vraiment un poids plume.

    « Pas de tout le monde. Demande donc à Spencer ce qu'il en pense tiens, tu verras ! » Certes, dans l'ensemble, à Poufsouffle, on l'aimait bien. Théoriquement ils étaient la maison de la tolérance et tout le tintouin, il y avait de ce fait peu d'élèves pour ennuyer Wood dans sa propre maison. Mais de là à faire l'unanimité, il y avait un gouffre. Spencer était dans la bande de cet idiot de Grayson, on ne ferait pas croire à Wood qu'il l'aimait bien ! Si elle savait!

    « Je ne connais pas Romilly et pour être honnête je m'en passe mais je suis certaine qu'elle prendra sur son temps libre avec plaisir. » Conclut Wood. Encore une fois, si c'était elle qui avait du mal en cours et qu'elle demandait à Aiden (qui dans sa paire était le jumeau doué et elle la quiche), il le ferait de très bonne grâce. Après tout, ils étaient autant amis que jumeaux. Puis, si on ne peut plus compter sur la famille, on ne peut vraiment plus compter sur personne.

    « D'accord, je tenterais de le leur proposer, mais ils ont sûrement un argumentaire tout prêt pour excuser le fait qu'on reste toujours coincé dans l'enceinte de l'école. » la protection des jeunes sorciers, les moldu qui ne doivent pas les voir, et bla et bla et bla. Linwood étant à moitié moldu, elle savait parfaitement s'intégrer dans une rue pleine de moldu, elle avait l'impression que c'était le cas d'une grande majorité d'élèves, cependant, peut-être qu'il suffisait d'un seul élève un peu trop dans sa bulle pour mettre à mal le Grand Secret ? Peut-être que c'était pour ça que chez eux les sortis scolaires étaient aussi limités... (pour ne pas dire inexistantes) Linwood n'avait jamais très bien compris pourquoi le monde sorcier et le monde moldu devaient être strictement séparés. Sa famille était mixte, ses deux parents le vivaient bien, alors elle avait du mal à s'imaginer que ça ne puisse pas être partout pareil. Dans le même temps, elle souffrait tellement de ses différences, qu'elle se disait que peut-être que c'était bien aussi que leur minorité se protège. Les moldus n'étaient peut-être pas prêts, tout simplement. Allez savoir... En tout cas, elle nota dans un coin de sa tête qu'il faudrait qu'elle en parle à leurs professeurs.

    « Je ne maîtrise pas encore ce genre de métamorphose. » Sourit-elle à la réflexion de Roy. Elle trouverait très amusant de transformer Katherine en perruche (pourquoi en perruche ? Wood ne savait pas bien, elle trouvait juste que ça lui irait bien) mais en troisième année, on n'apprenait pas ce genre de chose, et Wood n'était pas assez intéressée pour essayer d'apprendre par elle-même. Cela dit, elle attendait patiemment le jour où elle pourrait se venger de tous les imbéciles qui l'ennuyaient à l'heure actuelle. Être revanchard n'était peut-être pas joli joli mais Wood ne comptait absolument pas pardonner. On lui faisait trop de mal au quotidien pour ça. Si ce n'était qu'une fois, encore... mais ils y prenaient plaisir et y revenaient. Leur comportement ne méritait pas de clémence de sa part. « Transforme-les encore une fois pour moi à l'occasion, mais franchement, que ça ne t'inquiète pas. Ils ne pourront pas toujours gagner, il doit bien y avoir un semblant de justice dans ce monde. » Si Wood ne croyait pas en Dieu, en revanche elle croyait au karma. Peut-être pour se rassurer et se dire qu'à force d'avoir la poisse, la roue tournerait, mais en tout cas, elle ne croyait pas que ceux qui profitaient de la faiblesse des autres l'emporterait au paradis. On paye toujours d'une façon ou d'une autre pour ses mauvaises actions. Sinon, faire le mal serait bien trop facile. Cela prendrait du temps, mais son heure viendrait. En attendant, elle patientait. Et à défaut d'être douée pour se défendre, elle était un maître dans l'art de la patience.


{1 454}
BAL


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





L'introvertie et le farceur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'introvertie et le farceur [PV]   L'introvertie et le farceur [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'introvertie et le farceur [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escalier farceur
» Deux frères, un bavard et un farceur [PV]
» Peeves, ce farceur ϟ Isaac Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: