Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Partagez
 

 PV | Les années filent mais les blessures restent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




PV | Les années filent mais les blessures restent Empty
Ξ Sujet: PV | Les années filent mais les blessures restent   PV | Les années filent mais les blessures restent EmptyDim 28 Juil 2013 - 14:17


PV | Les années filent mais les blessures restent Tumblr_mhty6sOjGs1rgeepto1_500
Indiana Stocker

Dwayne se sentait seul pendant ces grandes vacances. Oh, il était content d’être en vacances, mais il était tout seul chez sa famille d’accueil, et ça le chagrinait quelque peu. Il avait ralenti la cadence, aussi étrange que cela puisse être pour un garçon hyperactif. Depuis que Maïlie était partie pour les Etats-Unis, pour une représentation, un concert de violon ou il ne savait quoi –en fait, que sa sœur parte sans lui, ça l’avait beaucoup affecté, parce qu’il savait qu’il allait avoir du mal à dormir sans la savoir non loin de lui- Dwayne était comme éteint. Il faisait ce qu’on lui demandait, comme ranger sa chambre, faire la vaisselle, mettre la table, ces choses là, mais pour le reste, il ne faisait pas grand-chose. Il écrivait des lettres à sa sœur tous les jours, laissant à peine le temps aux chouettes et autres hiboux le temps de se reposer. Mais voilà, il avait besoin d’elle, parce que sans elle, il n’était plus grand-chose.

Aujourd’hui, Dwayne devait aller chez son cousin, Indiana, y passer quelques jours. Depuis qu’il n’était plus avec sa petite amie, qui n’avait pas voulu des frangins texans, Dwayne et Maïlie pouvaient se rendre chez ce dernier plus souvent. Diana, la « tutrice » des deux enfants, était d’ailleurs enchantée par cette nouvelle. Elle savait combien cela avait chagriné les orphelins, notamment Maïlie, qui vouait presque une haine à l’ancienne petite amie d’Indiana. Dwayne lui, était plus contrasté. Indiana venait quand même le voir du temps où il était avec Billie, donc ça allait. Aujourd’hui, il devait normalement avoir le droit de s’occuper des chevaux, et s’il ne paressait pas en être super content, il était tout de même impatient. Peut-être qu’Indiana lui dirait qu’ils partaient eux aussi aux Etats-Unis ? Arrivé au haras, Dwayne déposa un baiser sur les joues de sa tutrice et partit en quête d’Indiana. Il ne devait pas être bien loin, il savait que le serdaigle arrivait !

« He, Indiana ! Indianaaaaaaaaa ??? »

La discrétion ? Non, ce n’était pas vraiment son truc, mais bon, son cousin le connaissait, il n’allait pas lui en vouloir, pas vrai ? Le jeune garçon contourna l’étable et entra à l’intérieur, comme s’il était chez lui. Il connaissait assez bien les lieux maintenant, ça aidait plutôt pas mal. Il s’approcha d’un cheval et le caressa un petit peu avant d’entendre un bruit plus loin. Sans attendre, Dwayne se précipita vers le bruit.

« Indiana ? C’est moi, Dwayne ! »

Son cousin fit enfin irruption, arrachant un sourire aux lèvres du petit blondinet. Indiana était grand, plus que Dwayne –ce n’était pas bien compliqué, il devait faire bien quinze têtes de plus- et le Serdaigle avait envie de lui ressembler, quand il serait grand. Certes, il avait encore le temps, mais ce n’était pas une excuse !

« Salut ! Je t’ai cherché partout ! Ca va ? Dis, t’as des nouvelles de Maï ? »

Comment ça, il parlait trop, posait trop de questions d’un coup et n’attendait même pas une réponse avant d’enchaîner ? Il était hyperactif. Un hyperactif éteint depuis le départ de sa sœur, il était normal qu’il se réactive à un moment ou à un autre !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Les années filent mais les blessures restent Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Les années filent mais les blessures restent   PV | Les années filent mais les blessures restent EmptyDim 4 Aoû 2013 - 16:49


Dwayne & Indiana Stocker


On prendre les froids, les brûlures en face On interdira les tiédeurs Des fumées, des alcools et des calmants cuirasses Qui nous a volé nos douleurs La vérité nous fera plus peur.
On ira. On partira. Toi et moi. Où ? Je sais pas Y a que des routes qui tremblent Les destinations se ressemblent.
Tu verras. On suivra les étoiles et les chercheurs d'or On sarrêtera jamais dans les ports.


    Alors que Indiana était en train de vérifier les fers de chaque chevaux de l'écurie des particuliers, une voix résonna. Il la reconnut aussitôt pour être celle de son cousin Dwayne. Le petit garçon était devenu un jeune adolescent qui allait maintenant à Poudlard. Et depuis que Indiana n'était plus avec Billie, tous les deux se voyaient assez fréquemment. Dwayne était une vraie boule d'énergie et, pour ne pas se faire dilapider par celle-ci, Indiana était heureux d'être sous sa forme masculine. Non pas que sa force soit différente lorsqu'il était une fille, mais bon, il en imposait plus en mec quand même. Car Dwayne pouvait parfois se laisser un peu déborder par son enthousiasme.

    « Salut Dwayne ! Calme-toi tu veux, si tu cries trop, tu vas faire peur aux chevaux. » Il sourit à son cousin pour qu'il ne prenne pas mal ce qu'il disait.  Indiana savait que Dwayne n'était pas comme ça parce qu'il avait mauvais fond, tout était fait sans malice, mais si Indiana pouvait éviter de se prendre un coup de sabot en vérifiant les fers, il aimait autant.

    « Et pour ton information, tu m'aurais trouvé trouvé plus vite si tu avais été demandé où j'étais à l'accueil client. » Il reposa la jambe du cheval dont il était en train de s'occuper, enleva ses gants et s'approcha du jeune garçon pour lui ébouriffer les cheveux avec un petit rire. Contrairement à lui, Indiana prenait le temps de répondre aux questions et ne passait pas très vite d'un sujet à l'autre, il n'avait pas le même caractère que lui, mais il avait aussi un handicap différent. Lui n'était pas hyperactif mais il prenait le risque à chaque instant de se retrouver sous son autre apparence, en fille. C'était exactement pour ça que c'était lui qui s'occupait des animaux aux écuries pendant qu'un autre employé donnait les leçons aux clients. Déjà, pour un sorcier, ce n'était pas forcément évident de cacher sa magie aux moldus, il fallait faire attention car l'usage de la baguette était un geste quotidien chez eux qu'il fallait réprimer. Mais pour Indiana, c'était encore compliqué par sa malédiction. Aucun moldu ne devait le voir se transformer. Depuis qu'il était enfant, il avait du mal avec ça. Mais au haras, il était plutôt tranquille. Ses collègues et son patron étaient aussi des sorciers et ils étaient plutôt cools, ils le couvraient.

    « Quant à ta sœur aux dernières nouvelles tout va bien, pourquoi, tu n'as pas eu de lettre ? » Dwayne devait sacrément s'ennuyer pour aller à la pêche aux nouvelles. Surtout que dans le cas présent, pas de nouvelles équivalait à de bonnes nouvelles. Si Maïlie n'écrivait pas c'était que tout allait bien. « Bon, alors, tu veux faire du cheval aujourd'hui ? Je dois ce que j'étais en train de faire et après je m'occupe de toi. Tu veux aller en promenade ? » Indiana ne prenait jamais de congé (à tel point que son patron essayait de lui en imposer) donc il pourrait sûrement prendre une ou deux heures pour aller faire un tour avec Dwayne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Les années filent mais les blessures restent Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Les années filent mais les blessures restent   PV | Les années filent mais les blessures restent EmptyLun 9 Sep 2013 - 0:10

D’accord, Dwayne était un peu surexcité dans son genre. Mais ce n’était pas sa faute, non, c’était à cause de sa maladie ! Lui le vivait assez bien cependant, même s’il devait parfois apprendre à la boucler et ne pas crier à tout va. Comme aujourd’hui par exemple. Quand son cousin lui recommanda de ne pas crier, le blondinet plaqua ses deux mains sur sa bouche et et hocha vigoureusement la tête en signe d’acquiescement. Quand il reprit la parole, il chuchota si bas qu’il se demanda si Indiana l’avait entendu et compris…

« Oups, pardon ! Mais y’avait personne à l’accueil ! »

Dwayne resta silencieux le temps qu’Indiana finisse de s’occuper du cheval qui était avec lui. Parce que bon, si son cousin se prenait un coup de sabot par sa faute, Dwayne allait le sentir passer… Il allait se prendre un savon, aussi bien par Indiana que par Diana, alors s’il pouvait éviter, et bien il éviterait ! Il fronça les sourcils quand Indiana lui ébouriffa les cheveux. Il avait toujours l’impression d’un un gamin de trois ans, pas plus haut que trois pommes. Ce n’était pas tout à fait faux, il faisait encore très gamin physiquement, et mentalement, il n’était pas plus évolué que Roy Bradley, le maître des farces et attrapes à Poudlard… Alors non, ça ne volait pas bien haut, mais ça lui allait assez bien pour l’instant… Il était trop petit pour se prendre la tête avec des problèmes de grands de toute manière !

« Oh, si, si, elle m’écrit tous les deux jours ! Mais peut-être qu’elle t’a dit autre chose à toi ! Elle a vu Moïshe ? Tu ne sais pas ? C’est nul qu’elle ait un petit copain, elle parle que de lui pendant les vacances ! »

Oh, Dwayne aimait beaucoup Moïshe, grâce à lui il s’était même trouvé une super meilleure amie de la mort qui tue en la personne de Jules, mais Maïlie n’avait d’yeux que pour le Mexicain et elle en oubliait parfois de préparer les pancakes quotidiens du petit-déjeuner de Dwayne… Alors bon, qu’elle un petit ami, okay, pas de souci, mais qu’elle en oublie son petit déjeuner, là, non, Dwayne était obligé de sortir son droit de veto ! Après, il n’avait ren contre le mexicain et jamais il n’essayerait de faire rompre les deux amoureux, il n’était pas comme ça, non, loin de là. Au contraire, Jules et lui s’amusaient souvent à se moquer du couple, qu’ils trouvaient souvent trop cruche et attendrissant. Ils allaient bien ensemble et s’aimaient, c’était indéniable, mais bon, c’était quand même un peu écœurant des fois !

« Oh ouais ! Je peux choisir le cheval ? Celui que Maïlie elle prend tout le temps, je peux ? Tu sais, le brun là, avec la tache au milieu du front ! »

Non pas que Dwayne ressentait un certain manque suite à l’absence de sa grande sœur… Mais quand même ! Sebastien, le fils de Diana, la mère de sa famille d’accueil, était revenu à la maison pour palier cette absence, mais bon, Sebastien était totalement différent de Maïlie. Déjà, ce n’était pas une fille et ça, ça posait un sérieux problème. Non pas que Dwayne ait quelque chose envers Sebastien, mais comme il dormait toujours avec sa sœur pendant les vacances… Bah dormir avec Sebastien, un autre garçon, ce n’était juste pas possible quoi ! Et d’ailleurs, il était sûr que Moïshe ne dormirait pas non plus avec Sebastien !

[585]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV | Les années filent mais les blessures restent Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Les années filent mais les blessures restent   PV | Les années filent mais les blessures restent Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | Les années filent mais les blessures restent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - | - Blessures d'un jeune guerrier - | - - | PV | -
» Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes ! [ Amy ]
» Etrange mais pas folle, battue mais pas victime [PV]
» [Nov.]Cours n°1 - Années 1 à 3
» Années II à VII. Inscriptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: