Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-45%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZOLA Lit combiné 90×200 cm
174.99 € 316.58 €
Voir le deal

Partagez
 

 PV | Blurred Lines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptyMar 30 Juil - 18:50


PV | Blurred Lines 1680
Opalyne Hummingbird

Nicolas de Liechtenstein était le « traitre » de toute une maison. Tout cela pour quoi ? Parce qu’il avait décidé, l’an passé, d’arrêter le Quidditch. Il en avait parlé à son équipe après le dernier match et leur avait demandé de ne pas faire de misère au prochain capitaine, qui que cela puisse être. Il avait confiance en eux et savait pertinemment que sa maison pouvait continuer à gagner. Emeric était un excellent attrapeur, il ne pouvait pas le nier, et s’il continuait sur sa lancée pour la dernière année, Serpentard pourrait peut-être réussir un triplé. Cependant, si son équipe n’avait pas fait d’histoire, et que la vieille McGonagall avait accepté la démission de Nicolas, bien que surprise, ce n’était pas pareil pour sa maison. Ils n’avaient été mis au courant que le premier jour de la rentrée, quand McGonagall avait annoncé les changements dans les préfets et dans les capitaines des équipes. Depuis ce jour là, Nicolas récoltait de nombreux regards noirs. Aussi bizarre que cela puisse paraître, personne ne venait lui demander pourquoi, exactement, il avait décidé d’arrêter. De nombreuses rumeurs courraient sur son compte depuis, mais Nicolas s’en fichait pas mal. Il n’avait plus qu’une année à tirer, il n’allait pas se prendre la tête pour des broutilles. Et si ses camarades et quelques uns de ses amis étaient assez stupides pour croire que Nicolas allait être le père de l’enfant de Caroline, ce qui était la raison pour laquelle elle avait déserté l’école, ou qu’il était atteint d’une grave maladie qui l’empêchait de jouer, et bien il n’allait pas se priver de les rayer de sa liste d’amis.

Pour se vider la tête, Nicolas passait le plus clair de son temps libre dans la salle de danse de Sterne. Romilly la laissait ouverte tout le temps, et seuls certains objets réellement fragiles étaient mis sous sort de protection. Mais c’était au final un peu comme pour la salle de musique, on pouvait les utiliser quand on le voulait. Ce jour là, de grosses gouttes de pluie tombaient sur l’école de sorcellerie de Poudlard, et Nicolas était rentré tremper de son jogging autour du parc de l’école. Il était retourné dans sa salle commune, se fichant complètement de la boue qu’il pouvait laisser sur son passage et avait pris une douche. Une fois sec, il avait enfilé un short et un débardeur sec, ses poignets en mousses et des baskets et s’était rendu dans la salle de danse de Sterne. Il était plus énervé que d’habitude aujourd’hui à cause d’une remarque qu’il avait eut d’un autre membre de sa maison. Il lui avait mis un sort de furoncle bien placé et était parti courir pour éviter de lui coller son poing dans la figure par la suite. Mais il était toujours aussi énervé, et il avait donc décidé de s’enfermer dans la salle de danse. En dehors des répétitions, peu d’élèves y aller, à part peut-être Maïlie, qui avait une passion pour la danse classique et qui était vraiment douée, Romilly aussi peut-être et lui, de plus en plus souvent ces derniers temps.

Le petit prince lança la musique d’un coup de baguette magique, la posa sur un banc avec quelques unes des affaires qu’il avait amené –donc une serviette éponge et du déodorant- et se mit à s’échauffer. Il n’était pas fou, il n’allait pas se mettre à danser sans échauffer. Quand cela fut fait, Nicolas changea de musique et commença à danser. Il prenait des cours de danse depuis qu’il était petit, et avait eut un professeur américain jusqu’à l’année dernière, où ce dernier s’était cassé une jambe… Quel idiot. Mais bon, ce n’était pas très grave. Nicolas enchaîna plusieurs figures de hip hop, utilisant toute la force de ses bras et sa colère pour les réussir. Manque de bol pour lui, il rata la dernière qu’il avait entreprit et se retrouva par terre. Il asséna un coup de poing sur le sol, et un autre sur le mur une fois qu’il se fut relevé. Il n’arrivait pas à se calmer, et quand Nicolas était énervé, ce n’était jamais bon… Pour lui ou pour les autres.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptyMer 31 Juil - 14:44




La vie n’était pas toute rose… C’était ce qu’Opalyne comprenait de jour en jour. Alors que la sorcière grandissait, elle découvrait un monde violent, cruel, sans pitié. La demoiselle avait toujours su que la vie n’était pas toute douce, mais elle commençait à peine à comprendre à quel point elle pouvait s’avérer être impitoyable. Alors qu’elle apprenait à aimer, elle découvrait aussi qu’on pouvait lui briser le cœur plus qu’elle ne le pensait permis. Emeric lui avait brisé le cœur. C’était indéniable. Elle lui avait tout donné et il l’avait finalement jetée… Et elle était malheureuse. Vraiment très malheureuse. Pourtant, le temps passant commençait à apaiser ses blessures. Elle ne frétillait pas tel un gardon pour autant, mais elle s’était fait une raison, en quelque sorte. Et puis quand elle y repensait, elle ne savait plus vraiment ce qu’elle avait trouvé à Emeric. Il ne l’avait jamais aimé comme elle, elle l’avait aimé. Elle l’avait compris trop tard, mais elle l’avait compris.

La jeune fille avait changé depuis qu’il l’avait laissée derrière lui. Elle était peut-être devenue un peu plus sûre d’elle… Moins dépendante, peut-être. Elle avait envie d’aller de l’avant. Elle commençait à apprendre l’art du lancer de couteaux avec Ehawee par ailleurs… Et elle s’était remise au tir à l’arc qu’elle avait quelque peu abandonné en fréquentant Emeric. La rouquine venait de tirer à l’arc et passait par la salle de danse pour récupérer son pull qu’elle avait oublié la veille au soir, quand elle entendit la musique. Hésitant une petite seconde, elle finit par passer le seuil pour découvrir la personne qui dansait. En silence, elle contempla Nicolas qui était en train d’effectuer des figures, tandis qu’elle demeurait dans l’ombre à l’observer sans un bruit. Alors qu’il se mit à frapper le sol puis le mur, elle eut un sursaut de surprise. Se pinçant la lèvre, elle hésita encore, avant de se décider, quittant le seuil, et ainsi l’ombre qui la cachait jusqu’alors, elle s’avança, doucement, vers le sorcier. Il leur arrivait de parler un peu avant… Surtout quand Opalyne était encore avec Emeric, puisqu’ils étaient amis. Elle aimait bien Nicolas et en plus il a du sang royal quoi. Elle s’enquit, posant son sac contenant son arc et son matériel de tir au sol, avant de rejoindre le jeune homme :

« Nicolas ? Tu ne t’es pas fait mal ? »

A cogner ainsi, dans des murs ou le sol il pouvait se faire très mal… La jeune fille ne savait pas si elle n’était pas de trop, mais elle n’avait pas vraiment envie de le laisser tout seul, il n’avait pas l’air bien et elle aurait aimé qu’on soit un peu plus présent pour elle, quand elle-même allait vraiment très mal. Ses cheveux roux étaient remontés en une queue de cheval, elle portait une tenue toute simple mais n’en n’était pas moins ‘jolie’. Bien qu’Opalyne ne soit pas une beauté fatale, elle avait un petit quelque chose qui lui donnait du charme. Sans être très belle, elle plaisait tout de même facilement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptyMar 6 Aoû - 21:55



Nicolas ne comprenait pas pourquoi on lui mettait tous les malheurs de la maison Serpentard sur le dos. C'était franchement complètement stupide, ce n'était pas sa faute si un première année se perdait, si un abruti se prenait des heures de retenues de la part du concierge parce qu'il avait lancé des bomba bouses sur ses petits camarades ou encore si le calmar géant obscurcissait la salle commune en collant ses ventouses sur les fenêtres sous-marines dont elle disposait ! Lui n'était éventuellement que responsable de l'échec de sa maison à la Coupe de Quidditch, encore que lui y croyait toujours. Ce n'était pas parce qu'il partait que tout était fini. Il avait simplement d'autres priorités maintenant. Il avait un avenir à s'assurer, et il n'était pas uniquement basé sur le monde magique. Être prince ne donnait pas le droit de faire des dizaines de bêtises en face de moldus. Et même si les études qu'il faisait à côté de Poudlard n'avaient absolument rien a voir avec le fait de vivre avec les moldus, cela influait neanmoins avec la façon de régir les moldus, ce qui était tout aussi important !

Alors forcément, qu'on le blâme pour tout et n'importe quo, ça l'énervait. Ça l'énervait énormément même, mais voilà, en soit, il ne pouvait rien faire. Il ne pouvait pas lancer un sortilège à quelqu'un sans qu'on le tienne pour seul responsable de tout ce qui se passait, et que c'était pour cela qu'il réagissait si mal. Foutaises bien évidement, puisque cela n'avait absolument rien a voir avec lui, mais que quand on le cherchait un peu de trop, on finissait par le trouver et ça ne finissait jamais -absolument jamais- bien ! Heureusement, quand il était entré dans la salle de Sterne, il n'y avait absolument personne, ce qui valait mieux. Lorsqu'il assena son poing sur le mur, une fois debout, il entendit du bruit et une voix avant de voir la personne qui s'adressait à lui. Avant qu'il ne crie sur cette dernière, il la reconnut, Merlin merci pour elle. Opalyne Hummingbird, ex-copine d'Emeric, qui avait fini par se lasser d'elle, se tenait là et semblait se faire du souci pour lui.

"Ah, salut Opalyne. Non, ce n'est rien."


Nicolas passa sa main gauche sur sa main droite pour la masser légèrement. Il la sentait chauffer, bien sûr, mettre des coups de poings dans des sacs de sable était fondamentalement différent que de les planter dans les sol ou dans les murs... Essuyant la sueur sur front front d'un revers de poignet-bracelet éponge, Nicolas regarda la rouquine.

"Ça va toi? Avec... Enfin tu vois quoi..."

Il parlait de la rupture bien sûr. Lui avait déjà eut du mal avec sa rupture avec Caroline, et Opalyne sortait avec Emeric depuis à peu près aussi longtemps... Alors non, ça ne devait pas être si facile que cela pour elle non plus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptyMar 20 Aoû - 14:07



La jeune demoiselle n’était pas vraiment convaincue du fait qu’il n’ait rien du tout (déjà pour s’énerver comme ça il devait avoir plus d’un soucis en tête et il devait s’être fait mal par Merlin !!). Elle n’insista pas cependant, parce qu’elle pensait qu’elle risquait plus d’aggraver les choses que de les arranger en posant des questions, aussi se tut-elle, se contentant de se mordiller légèrement la lèvre, inquiète pour le jeune homme.

Il mentionna rapidement sa rupture avec Emeric et la jeune fille sentit le poids de sa douleur peser alors sur ses frêles épaules. Est-ce que ça allait ? Non, bien sûr que non. Elle lui avait tout donné et finalement il ne ‘lavait jamais vraiment aimé. Alors qu’elle, elle avait tout fait pour lui, parce qu’elle l’aimait vraiment, profondément. Les mauvaises langues diraient sans doute qu’elle ‘lavait bien cherché, que c’était bien mérité, à s’imaginer qu’elle pouvait être simplement aimée, comme n’importe qui. Opalyne était dans une phase où elle se dépréciait profondément. Elle commençait à se convaincre qu’elle ne valait pas grand-chose et qu’elle était peu intéressante… C’est vrai après tout, quand elle y ré »fléchissait, qu’avait-elle, pour elle ? Même physiquement elle n’était pas si jolie que ça, elle faisait des efforts donc ça passait, mais au naturel, sans rien faire pour s’embellir, elle devait être très laide, non ?

« Je peux être honnête avec toi ? »

Parce qu’il restait un ami d’Emeric après tout… Alors c’était assez délicat de dire les choses telles qu’elle les voyait réellement… Après tout il devait plutôt être du côté de ce gros salopard l’attrapeur de sa maison, alias son meilleur ami. Logique, non ? Enfin… Meilleur ami… Opalyne n’en n’était pas convaincue. C’est vrai qu’à bien y réfléchir, Nicolas et Emeric étaient deux garçons très différents. L’un étant sans nul doute bien plus fréquentable que l’autre (on ne dira pas qui est qui mais en connaissant les positions de la jeune femme… On s’en doute aisément !). Rejoignant en quelques enjambées le sorcier, elle s’intéressa à sa main rougie, la prenant doucement dans la sienne :

« Tu devrais peut-être aller à l’infirmerie, non ? Vérifier que tu ne t’es rien fait quand même… »

Parce qu’il pouvait facilement se faire mal en tapant comme ça ! La jeune sorcière avait gardé la main de Nicolas dans la sienne, et la gardait sans même vraiment le réaliser. Elle n’en donnait pas forcément l’impression, comme ça, mais la jolie rouquine n’était pas aussi indifférente aux autres qu’elle pouvait parfois le laisser penser. Certes, elle parlait beaucoup d’elle, mais ce n’était pas son unique point de préoccupation.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptyLun 9 Sep - 0:08



Nicolas avait depuis longtemps compris que la vie n’était pas toute rose et qu’il fallait se battre pour être heureux. Il l’avait été, un long moment en compagnie de Caroline et après tout cela, il avait du mal à se dire qu’il pourrait l’être à nouveau. Parce que tout avait trop beau avec la brune et qu’elle avait finit par le larguer comme une vieille chaussette. Elle avait disparue et n’avait plus donné signe de vie. Si Zane mettait cette fuite sur le dos de Nicolas, Nicolas la mettait sur le dos de Zane. Après tout, c’était lui qui avait foutu son couple en l’air. Nicolas n’avait rien fait de méchant à Caroline, il ne l’avait pas maltraitée, ne l’avait pas descendue plus bas que terre… Zane lui, avait délibérément embrassé la brune alors qu’elle sortait avec le blond. Et même si c’était le contraire –Nicolas n’avait jamais demandé les détails- il aurait tout de même mis la faute sur le dos de Zane… C’était fun les répétitions de Sterne, maintenant… Quand Lyne lui demanda si elle pouvait être honnête, Nicolas esquissa un léger sourire. Ah les filles…

« Bien sûr que tu le peux. Je n’irais rien dire à qui que ce soit, et je sais que le comportement d’Emeric n’est pas celui d’un Saint quand il s’agit de filles… »

Emeric et Nicolas avaient beau être meilleurs amis, Nicolas n’avait jamais été assez stupide pour ne pas se rendre compte que le comportement d’Emeric était plus que limite. Il draguait tout ce qui bougeait et était de sexe féminin pour un peu que la fille en question soit jolie. Honnêtement, il se demandait comment le couple qu’avait formé Opalyne et Emeric avait pu tenir aussi longtemps… Mais bon, ça ne le regardait pas et dans un sens, il était plus triste pour la rouquine que pour son meilleur ami qui semblait déjà avoir tourné la page comme si sa relation n’avait duré qu’une heure… Enfin bref !

« Ca va, t’en fais pas. Ce n’est pas la première fois, je suis costaud… »

Le Serpentard n’était pas un violent dans l’âme, il se battait avec ses frères, comme le faisait tous les frères du monde entier. Mais il n’avait jamais cherché à se faire mal volontairement. Bien évidement, en frappant ainsi le sol et le mur, il pouvait risquer de se faire mal. Mais Nicolas n’avait pas des os en sucre… Il était relativement fort et assez intelligent pour frapper de telle façon à ce qu’il ne risquait pas d’aller voir Pomfresh. Elle lui avait déjà demandé s’il allait vraiment être père, et ça l’avait plus qu’énervé, il ne comptait donc pas retourner la voir de sitôt. Alors que la rouquine tenait sa main endolorie, Nicolas la tira vers les bancs et s’assit. Levant les yeux vers la cinquième année, il tapota la place à côté de lui de sa main libre.

« Viens, assieds-toi. »

Parce qu’après tout, mieux valait parler assis, non ? Parce que rester debout comme deux abrutis, ça n’allait pas servir à grand-chose. Visiblement, Nicolas était très à l’écoute ces derniers temps. Romilly d’abord, puis Opalyne maintenant… Ce n’était pourtant pas son genre, et il n’était même pas si proche de la rousse que cela… Mais bon, il avait lui aussi le moral dans les chaussettes donc bon…


[555]
BAL
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines EmptySam 19 Oct - 22:12


Nicolas avait beau être un ami proche d’Emeric, Opalyne le crut pourtant lorsqu’il lui affirma qu’elle pouvait lui parler en toute honnêteté, sans crainte que ses propos soient répétés (surtout à Emeric…), aussi la jeune sorcière lui offrit-elle un petit sourire de remerciement et souffla finalement, après avoir cherché les mots justes pour décrire les choses qu’elle ressentait (et elle ne les avait pas trouvé, les mots justes, d’ailleurs…) :

« A dire vrai, j’ai connu mieux… Mais je ne sais pas qui est censé avoir tord finalement dans cette histoire et… Je préfère éviter de trop y penser, parce que je sais que ça ne va me mener nulle part de toute façon. »

Alors que la rouquine s’inquiétait pour la main, très certainement endolorie, du jeune prince, elle écouta sa réponse, assez sceptique. Il avait l’habitude ? Elle préférait ne pas trop savoir… Alors qu’elle tenait sa main (celle de Nicolas, évidemment, pas la sienne à elle), elle le vit s’assoir, et se fit entraîner, prenant place à ses côtés, relâchant la main du jeune Serpentard, esquissant un faible sourire.

« Ok… »

Elle ne pouvait pas le forcer à rendre visite à l’infirmière non plus après tout ! Hésitant seulement une fraction de seconde, la jeune fille se décida et osa interroger son aîné. Après tout, là encore, rien n’obligeait Nicolas à lui répondre, il faisait bien comme il voulait, mais elle espérait quand même qu’il accepterait de lui parler. Se confier, peut-être pas trop, mais elle avait envie de se sentir un peu utile… Pour changer.

« Puis-je te demander ce qui te tracasse ? »

C’était peut-être un peu osé, de le formuler ainsi, mais elle ne voyait pas comment elle pouvait le formuler autrement… Enfin si, elle connaissait d’autres façons de le dire, mais étaient-ce la les meilleures façons de demander ? Que pouvait-elle bien en savoir ? Elle se mordilla la lèvre inférieure, inquiète, espérant ne pas avoir froissé son ami avec sa question… Ami… Tiens, ça aussi c’était très intéressant. Pouvait-elle vraiment considérer que Nicolas était son ami ? C’était peut-être un peu exagéré comme qualificatif pour le jeune homme qui, en soi, n’était pas son ami… Connaissance positive était peut-être plus approprié comme qualificatif. Après tout, leur lien était Emeric, à présent, elle n’était plus avec ce dernier, donc il fallait envisager de redéfinir le lien qui pouvait bien (potentiellement) uni les deux jeunes gens présents dans la selle de répétition de Sterne ce jour là…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV | Blurred Lines Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Blurred Lines   PV | Blurred Lines Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | Blurred Lines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: