Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 PV | Chat ! C'est toi qui y est !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptySam 3 Aoû - 20:35


PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Niall-gifs-photo
Jules Cameron

La vague noire qui avait sévit lors du cours de Botanique forcé était passée depuis quelques semaines maintenant, on avait même finit le mois d'octobre et passé le banquet d'Halloween. Dwayne n'avait plus une seule trace de coupure sur la joue gauche et regorgeait de vitalité. Cette vitalité en dérangeait plus d'un, mais voilà, quand on était hyperactif, on ne pouvait pas mettre sa maladie au placard et ne plus rien faire. Oh, Dwayne avait des potions à prendre de temps à autre, mais il n'aimait pas trop ça. Ses amis, ses vrais amis, le supportait sans problème malgré le fait qu'il soit une véritable pile sur pattes. Depuis que sa grande sœur était préfète, Dwayne jouissait d'une célébrité toute aussi nulle qu'avant. Ce n'était pas parce que Maïlie était montée en grade que lui aussi. Oh, sa sœur avait plutôt intérêt à ne pas prendre la grosse ni à draguer tous les mecs du château (ni même à se faire draguer par les mecs du château d'ailleurs) sans quoi Moïshe, son petit ami, pèterait sans doute un plomb. Mais bon, vu comme elle en était amoureuse, cela ne devait pas poser de problèmes ! Surtout que Dwayne, depuis qu'il avait était reparti à Serdaigle passait une grande partie de son temps avec le mexicain, quand il n'était pas avec sa sœur préfète, ou sa grande copine mexicaine (alias Jules, la sœur de Moïshe) ou encore Aice. Ce qui empêchait donc Maïlie d'aller voir ailleurs, et Moïshe également. Protecteur, Dwayne? Je ne vois pas ce qui vous fait dire ça !

Nous étions donc en Novembre, le temps se faisait plus froid et plus humide aussi. La première neige n'allait sûrement pas tarder à tomber et Dwayne ne pouvait le nier, il l'attendait avec impatience. Parce que franchement, la neige c'était trop cool ! Il ne neigerait que très rarement au Texas, alors qu'ici, en Écosse, chaque année et surtout chaque hiver apportait son lot de neige blanche et froide. Mais ce n'était pas le froid qui allait décourager Dwayne, loin de là ! Aujourd'hui, Dwayne avait eut cours de potions, cours de métamorphose et de sortilèges. Pas de quoi en faire tout un plat, le plus gênant pour lui étant d'être obligé à rester assis pendant de longues heures. Mais il aimait bien les cours de Sortilèges, c'était sympa et drôle, comme la métamorphose. Au moins, il se passait quelque chose de concret.

Après avoir passé près d'un e heure dans sa salle commune, un parchemin, une plume et un encrier à ses cotés, Dwayne avait finalement réussit à écrire une lettre relativement correcte pour sa famille d'accueil. Diana était une femme formidable et une seconde mère aux yeux de Dwayne. Elle lui avait toujours fait les gâteaux qu'il voulait et ne l'avait que rarement puni, elle méritait donc tout son respect. Une fois son parchemin dans une enveloppe, il était temps pour le jeune aigle d'aller trouver un hibou qui porterait sa lettre -et ne lui mangerait pas les doigts de préférence. Alors qu'il sortait par la lourde porte du château, il vit quelqu'un prendre le chemin de la volière, tout comme lui. Pas vraiment physionomiste, Dwayne remarqua tout de même la peau hâlée et la cravate vert et argent qui volait et reconnut aussi sa grande -très grande- copine Jules. Accélérant le pas, il grimpa quatre à quatre les escaliers, en manquant de tomber une demi-douzaine de fois. Lorsqu'il arriva dans la tourelle, remplie de hiboux et autres chouettes, par Merlin merci, il se fit tout petit pour surprendre seules. Elle allait avoir la trouille de sa vie ! Au moment qu'il trouva le plus opportun, Dwayne sortit de sa cachette et bondit littéralement sur le dos de la Serpentard.

"Juuuuuuules !!! Salut ! Ça va ? T'écris à tes parents? Dis, t'as pas des gâteaux du Mexique?"

Ok au, Dwayne était peut-être un peu trop bavard, il posait peut-être trop de questions trop rapidement, mais c'était ce qui faisait son charme, oui oui !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyMer 7 Aoû - 16:57

Jules Ҩ Dwayne
« Chat, c'est toi qui y est! Chat, c'est toi qui y est, c'est toi qui y est! C'est le jeu, tu cours, je t'attrape, t'es le chat. »  



Jules était à moitié déprimée aujourd'hui. Et pourtant, il n'y avait pas de raisons valables pour toutes personnes normalement constitué mentalement. Je dénigre mes personnages oui. Pour tout dire, la mexicaine n'avait pas cours aujourd'hui, donc tout allait bien de ce point de vue là et puis elle avait joué de la musique, de son violon et de sa guitare jusqu'à plus soif toute la matinée, dérangeant certains de ses camarades dans leur salle commune. Bref, non, tout allait vraiment bien normalement. Oui sauf que voilà, cette année, comme elle avait grandi, ses parents avaient exigé que la grande brune leur écrivent. Ho, elle n'était pas une fille indigne non plus, elle le faisait de temps en temps, mais comme c'était la dernière année de Moïshe à Poudlard, les parents de la fratrie voulaient "s'habituer" à recevoir des courriers de leurs deux enfants. Autant dire que Jules que trouvait ses parents complètement frappés. C'est pas bien de penser ça de ses parents Juuuules!

Ho et puis, comme le mois de Novembre était arrivé, la mexicaine avait froid, était irritée de ce temps qu'elle trouvait pourrie et comble de la chose, elle devait aller se le geler pour traverser tout le parc et aller à la volière, trois fois par semaine. Autant dire le supplice total pour une adepte de la chaleur comme la jeune fille de quatrième année. Quoiqu'il en soit, elle devait bien le faire si elle ne voulait pas en plus être privée de rentrer dans son magnifique pays pendant les vacances d'été. Ça, elle n'y survivrai pas. Donc, une fois arrivé au sommet de la tour et avoir bien aisément surpris quelqu'un se casser la figure une bonne vingtaine de fois Comment ça ce n'était qu'une douzaine? derrière, la jeune fille fut surprise de rencontrer Dwayne, le petit frère Stocker. "Juuuuuuules !!! Salut ! Ça va ? T'écris à tes parents? Dis, t'as pas des gâteaux du Mexique?" Ho, Jules avait été surprise que ce soit l'aigle qui l'interpelle mais comme elle avait remarqué que quelqu'un la suivait, elle n'avait ni sursauté ni fais de crise cardiaque, ce n'était pas son genre. Hausser un sourcil à la limite quoi, mais bon... « Ho, Bébé Stocker, bien le bonjour. Je vais... Bien et toi? » Bien sûr, le deuxième année ne devait pas prendre mal le fait que son aîné l'appelle "Bébé", c'était juste pour signifier que c'était le dernier de la famille et de toute manière, il savait très bien que la mexicaine était taquine plus qu'autre chose alors bon. « Oui j'écris à mes parents. Trois fois par semaine pour dire des choses inutiles qu'ils savent déjà par mon frère. » Elle soupira. Vraiment, écrire à ses parents était d'une aberration totale et d'une inutilité sans nom. Moïshe le faisait très bien tout seul quoi. « Et non, excuse-moi pour les gâteaux. Je t'en aurais apporté avec plaisir, mais je n'avais pas envie que les hiboux m'en prennent tu vois. » Elle lui lança un clin d'oeil, pour une fois qu'elle aurait fait quelque chose avec plaisir, en l'occurrence des gâteaux pour son grand ami qu'était devant elle, elle était assez dégoûtée. Mais elle avait raison dans le fond, elle aurait hurlé au scandale et assommer tous les hiboux qui auraient eu l'audace de goûter aux merveilles culinaires qu'elle faisait. Faut pas déconner quoi, elle adorait les animaux mais la bouffe pour chouettes et hiboux n'était pas comparable aux délices qu'elle faisait elle-même.

« Et toi Dwayne, tu envoie une lettre à qui? » Elle lui sourit. Jules ne voulait pas paraître impolie, mais comme le texan lui avait posé la même question quelques secondes auparavant, elle trouvait cela normal de lui rendre la pareille. Et puis, elle s'y intéressait un minimum quand même.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyLun 12 Aoû - 0:02



Une fois n’est pas coutume, Dwayne était surexcité comme une puce. C’est pourquoi il n’avait pas hésité à prendre Jules en filature, même si cela s’était avéré assez inutile, puisqu’en tombant au moins quinze fois avant d'arriver au sommet de la volière, il n'avait pas été très difficile de comprendre, pour Jules, que quelqu'un la suivait. Peut-être que savoir précisément qui était la personne en question avait été plus compliqué, mais une fois qu'il lui avait littéralement sauté sur le dos -lui cassant trois cotes et lui tassant six vertèbres- elle ne pouvait plus se poser de question sur l'identité de ce dernier. Dwayne était fidèle à lui-même, comme toujours. Il criait, sautait, parlait beaucoup et trop fort, et se fichait pas mal de monopoliser la parole. De toute façon, il avait tellement de choses à dire à Jules et tellement de choses à entendre de sa part -et ça, il en était sûr, même s'il n'était pas dans la tête de la mexicaine, ça coulait de source, ils s'entendaient tellement bien!- qu'il ne pouvait pas tenir en place. Déjà que normalement, c'était compliqué, mais là, ça l'était encore plus !

« Bébé ? Je suis pas un bébé ! Tu vas voir, je vais te montrer ! » Même s'il faisait froid, Dwayne remonta la manche de son pull le plus haut possible, sera le poing et le ramena vers son torse. Une légère bosse se forma sur le bras du Serdaigle, et il posa un regard plein de paillettes et autres étoiles sur la Serpentard en face de lui. « T'as vu ? Un bébé, ça a pas de muscles ! Je suis trop fort ! »

Oh, il ne prenait pas mal le surnom de la Mexicaine, il l'aurait même bien appelée « Bébé Cameron » s'il n'avait pas eu peur de se prendre une claque en pleine tête, qui l'enverrait probablement sur Mars. Non pas que Jules était violente, mais bon, il préférait éviter quand même ! Et puis, elle pourrait même trouver un moyen de se venger avec les farces et attrapes des Weasley ou de Zonko, alors mieux valait ne pas réveiller le démon qui sommeillait en elle ! Alors qu'elle lui disait que oui, elle écrivait à ses parents le petit Texan remarqua bien que la mexicaine ne semblait absolument pas ravie d'écrire autant à ses parents. Dwayne, lui, aurait donné tout ce qu'il avait pour pouvoir leur écrire, mais c'était tout simplement impossible. Cependant, il ne pouvait pas transférer sa situation sur celle de Jules, elle, elle avait été envoyée ici de force, pour que Moïshe puisse veillée sur elle. Comme lui, elle n'avait jamais connu Salem, mais elle aimait son pas plus que tout, parce qu'elle y avait ses racines et sa famille. Alors forcément, être ici, ça l'énervait. Il pouvait comprendre, du moins, il essayait de la comprendre au mieux. Lui, il n'avait plus personne là-bas, il y avait vécu un drame, et avait retrouvé le bonheur ici... Alors forcément, Poudlard et l'Angleterre lui plaisait. Quand elle lui dit qu'elle n'avait pas de gâteaux, le sourire du Serdaigle s'effaça quelques temps, mais revint bien vite. Elle lui en ferait pour le lendemain, hein ?!

« Ah, oui, t'as eu trop raison en fait ! Mais euh... Je pourrais en avoir quand même tu crois ? Ils étaient trop bons les autres ! »

Bon, d'accord, Dwayne aimait tous les gâteaux qui existaient sur terre, à peu de choses près, mais ceux de Jules étaient aussi bons que ceux de sa propre sœur, alors franchement, il avait du mal à s'en passer. Enfin bref. Bien qu'il ai suivit la vipère jusqu'à la volière sur un coup de tête, Dwayne avait quand même une lettre avec lui. En fait, il aurait même dû l'envoyer ce matin, mais il avait complètement oublié ! La sortant de la poche intérieure de sa cape, il esquissa un sourire.

« C'est pour Indiana ! Il pense qu'on pourrait faire un voyage, l'été prochain. On va même aller habiter chez lui définitivement, au haras ! Et tu serais trop stupéfaite de la destination qu'il a choisit ! »

Dwayne, entretenir le mystère ? Ouais, un peu, d'accord, mais c'était juste trop géant si le voyage se faisait vraiment ! Et en plus, ça ferait au moins deux heureux, sur trois, c'était déjà pas mal !


[728]


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyMar 13 Aoû - 18:45



Qu'il ne s'y méprenne pas. Si Jules venait d’appeler l'aiglon "Bébé", ce n'était pas pour être mesquine du tout, bien au contraire. Elle s'entendait tellement bien avec le petit blond Oui "petit" parce que la mexicaine est beaucoup plus grande que la normale. qu'elle pouvait se permettre tout un tas de chose qu'elle ne faisait pas en tant normal. Enfin, il n'y avait pas grand chose que Jules ne se permettait pas, mais rabaisser gratuitement un ami, ça jamais! Elle pouvait insulter sans remords n'importe qui, alors d'un certain côté, Stocker devait se sentir privilégié. Jules est bizarre dans sa tête. « Bébé ? Je suis pas un bébé ! Tu vas voir, je vais te montrer ! » La jeune fille rit, et encore de plus belle quand elle la démonstration de force que venait de faire Dwayne devant elle. Il était tellement adorable à la regarder comme ça, comme si c'était elle qui tenait le pouvoir de lui dire s'il était fort ou non. « T'as vu ? Un bébé, ça a pas de muscles ! Je suis trop fort ! » Gentiment, la mexicaine vint toucher le bras du Serdaigle en continuant de rire. « Mais oui bien sûr t'es le plus fort. Allez ramasse moi ça tu vas attraper froid. T'as vu la caillante qu'on se paye! Je voudrais pas que Madame-ta-chère-soeur-et-petite-amie-de-mon-frère me fasse perdre des points parce que j'ai pas veillé sur son frère qui s'est tapé un rhume de la mort. » Elle lui envoya un clin d’œil. La mexicaine savait bien que Maïlie ne ferait jamais perdre de point à Jules si son frère tombait malade. Tout d'abord parce qu'elle n'avait aucune possibilités de prouver que c'était de sa faute, si c'était le cas. Ensuite parce que Jules lui collerait un pain et enfin parce que, de toute manière, il ne fallait pas se voiler la face, leur couple n'était dû qu'à elle, et à elle seule. Comment ça elle radote. Ho, si peu! Néanmoins, elle rajouta, en s'approchant de lui et en touchant le nez de Dwayne de son index, le prenant pour un gamin de cinq ans. « Et puis, tu es Mon Bébé à moi, c'est tout. » En effet, depuis que Jules avait rencontré l'aiglon, ils n'avaient jamais été aussi complices et la mexicaine le considérait un peu comme le petit frère qu'elle n'avait pas. Ce qui était un de ses plus grands regrets d'ailleurs. Foutus parents!

Elle su néanmoins qu'elle n'aurait pas dû dire qu'écrire à ses parents l'enquiquinait au plus haut point. Un peu tête en l'air sur ce coup là, ce qui ne lui ressemblait pour ainsi dire pas du tout, la grande brune savait que le garçon en face d'elle aurait donné n'importe quoi pour pouvoir écrire à ses parents à lui. Cette histoire était triste en soit, alors Jules s'excusa avec son regard, espérant que Dwayne la comprendrait. La prise de tête qu'elle avait avec ses parents durait depuis maintenant quatre ans, et quatre ans c'est long. Même si l'aigle ne pouvait pas comparer son rapport avec ses parents et ceux qu'entretenaient Jules avec les siens, c'était dans ces moments que la mexicaine se rendait compte que dans le fond, elle avait plutôt de la chance de les avoir. Avec qui elle s'eng*eulerait sinon, hein?

Sujet gâteaux abordé, la brune n'avait réellement pas envie, que tous ces piaffs lui les saccagent, c'était trop bon eux quoi! « Ah, oui, t'as eu trop raison en fait ! Mais euh... Je pourrais en avoir quand même tu crois ? Ils étaient trop bons les autres ! » La grande brune lui sourit. Ho oui il en aurait, tant qu'il en voudrait même. C'est dire à quel point elle aimait partager ce qu'elle faisait en matière de cuisine la Jules! D'ailleurs, elle songeait de plus en plus, après ses études, de créer un restaurant mexicain, ici, au Royaume-Uni. Ho, elle détestait toujours autant ce pays, mais commençait à relativiser en se disant que cela la ferait emmener un bout de chez elle ici, et qu'elle saura de toute manière transplaner alors bon... Oui, on pouvait aisément dire qu'au bout de quatre ans, la grande mexicaine s'était quelque peu assagit. Au grand malheur de certains mais au plus grand bonheurs d'autres. « Merci beaucoup! T'auras qu'à venir me voir dans les cuisines la prochaine fois! » Elle savait, bien entendu, qu'elle n'avait pas le droit d'y aller. Mais depuis quatre ans qu'elle était ici, elle avait appris à se faire apprécier des elfes de maison de Poudlard et donc ceux-ci la laissait faire de la cuisine de temps en temps. Pour dire, parfois, c'était même elle qui leur enseignait quelque trucs du Mexique, façon moldue bien sûr, il ne fallait pas abuser!

Puis la jeune fille demanda en retour ce que Dwayne venait faire ici, ou plutôt, à qui envoyait-il la lettre qu'il avait entre ses mains. « C'est pour Indiana ! Il pense qu'on pourrait faire un voyage, l'été prochain. On va même aller habiter chez lui définitivement, au haras ! Et tu serais trop stupéfaite de la destination qu'il a choisit ! » Le temps qu'elle se rappelle qu'Indiana était de la famille des Stocker Oncle? Cousin? Ca, elle l'avait oublié. Shame on her! et qu'ils étaient effectivement texans, la vipère comprit que Dwayne voulait lui annoncer une grande nouvelle. Elle attacha donc sa lettre aux pattes d'un hibou cendré, histoire de faire trépigner le Serdaigle, elle adorait ça! Puis ce retourna vers lui et le regarda, malicieuse. « Je suis contente pour toi. Mais bon, je pense que vu ta tête, tu vas me la dire cette destination, non? » En effet, la mexicaine reconnaissait trop bien la tête de Dwayne pour ne pas comprendre qu'il voulait lui dire quelque chose. Et bon, comme il avait l'air content, ce ne pouvait être que cool.

fiche par century sex.


[Sans les citations de Dwayne: 876 mots]

Cadeaux
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyJeu 29 Aoû - 20:44



Dwayne n’avait jamais vraiment réfléchi à ce que sa sœur pouvait faire, maintenant qu’elle était préfète. En fait, il savait qu’elle pouvait enlever des points à qui elle voulait et envoyer n’importe qui en retenue si elle en avait envie –comment ça, il fallait un motif ?!- mais est-ce qu’elle pouvait vraiment enlever des points à Jules si Dwayne attrapait la mort à cause de cette dernière ? –Comment ça, c’était lui qui s’était découvert ? Pas de témoins !!!- Un grand sourire étira ses lèvres et des étoiles brillèrent dans ses yeux. Cela ne signifiait rien de bon. Pour Serpentard, en tout cas !

« Tu crois qu’elle a le droit ? Faudrait que je lui demande… Comme ça je te mets toutes mes bêtises sur le dos et on gagne la Coupe des Quatre Maisons ! »

Parce que bon, l’an passé, Serpentard avait fait un doublé. La maison de sa grande sœur avait à la fois gagné la Coupe de Quidditch et la Coupe des Quatre Maisons… Vraiment pas partageurs ces Serpents ! Pas étonnant qu’ils ne soient pas aimés du reste de l’école ! –Comment ça, c’est pas vrai ? On m’aurait menti ?!- Voyant le doigt de Jules sur son nez, Dwayne tenta –vainement, hélas- de le mordre. Il n’était pas un bébé, n’était le bébé de personne et n’était pas content ! Être le petit frère de quelqu’un, il n’avait pas de souci avec ça, mais il était loin, très très loin d’être un bébé ! Déjà, les bébés, ça ne parle pas ! Alors que Dwayne, lui, ne fait que ça !

« Je suis pas un bébé… »

Dwayne marmonna plus pour lui que pour Jules. Il n’était le « bébé » de personne ! Il avait largement dépassé l’âge d’être un bébé de toute façon… Même si des fois, il entendait des gens s’appeler « bébé » entre eux. Généralement, il s’agissait de couples, mais le blond trouvait cela complètement stupide ! Un bébé, ça criait, ça mangeait, et ça portait des couches… Ceux qui s’appelaient comme ça faisait pareil ou quoi ?! A quinze ou seize ans, il fallait s’inquiéter hein, si c’était le cas ! Cherchant un hibou prêt à lui rendre service, ce qui n’était pas une chose aisée, les hiboux de l’école n’étant pas vraiment les hiboux les plus amicaux du monde, Dwayne sortit un miam’hibou de sa poche et s’approcha d’un oiseau pas trop haut perché. Une fois dompté grâce à la friandise, le blond s’affaira pour accroché sa lettre. Il n’était pas très doué pour ça et reçu plus de coups de becs qu’il ne pensait en mériter. Saleté de volatil !

« Je sais pas… Si je te le dis, c’est plus drôle…  Faudrait que tu devines… Ouais, je vais te faire deviner ! Parce que sinon, Maïlie va dire que j’ai vendu la mèche trop tôt alors qu’Indiana à juste évoqué l’idée d’aller Mexique et que… Oups ? »

Dwayne parlait tellement et tellement vite qu’il n’avait même pas pu tenir sa langue assez longtemps pour faire deviner sa prochaine destination de voyage à Jules. Et zut ! Mais bon, ce n’était pas sa faute à lui, hein pas vrai ? Il n’avait pas fait exprès de dire qu’ils allaient peut-être partir au Mexique de toute façon, il était lancé dans son blabla et l’information lui avait malencontreusement échappée… Mais Jules aurait sûrement trouvé super vite de toute façon, donc ce n’était pas si grave que ça. Esquissant un sourire désolé –leur partie de « cherche donc où je vais en vacances, un indice ? T’y habites ! » étant du coup abrégée- Dwayne posa ses prunelles bleu océan sur la Mexicaine. Contente, ou apeurée par la nouvelle ?!

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyDim 13 Oct - 15:19



En fait, Jules ne savait pas vraiment si Maïlie avait le droit de lui enlever des points avec une excuse aussi débile que celle-là. Elle ne prenait pas la petite amie de son frère pour une débile, loin de là, mais si elle le faisait, d’enlever des points à la mexicaine, elle enlèverai dans le même coup des points à sa maison, et ça, ce ne serait pas vraiment très malin. « Je ne sais pas si elle à le droit. Et puis de toute manière, non, la Coupe des Maisons est encore pour les vipères cette année, on est les meilleurs héhé. » En vérité, la grande brune n’en savait rien de qui gagnerait cette foutue coupe et elle n’en accordait pas grande importance, non, ce qui était drôle, c’était de faire rager gentiment le petit aiglon. « Et donc… Même si tu me mets tes conneries sur le dos petit Stocker, ta sœur ne serait pas aussi bête pour enlever des points à sa propre maison. »  Lui tirant malicieusement la langue, Jules tapota sur la tête de son cadet, pour vraiment signifier qu’il était petit et qu’il ne pouvait pas lutter. D’où le sourire qu’elle lui envoya en levant les yeux au ciel quand il murmura une énième fois qu’il n’était pas un Bébé. Ce n’était pas n’importe quel bébé, c’était celui de Jules, ce qui inversait complètement la donne. Ho, pas le genre de sobriquets débiles que se donnait certains couples, non, certainement, c’était affectueux en fait, comme s’il était son petit frère à elle aussi. En y pensant, heureusement que leurs frères et sœur mutuels ne s’appelait pas comme cela, bébé, c’était d’un ridicule… Trop de minauderie tue la minauderie !

Observant le manège de son cadet, la grande brune attendit que celui-ci lui annonce la fameuse nouvelle. Qui devait être de taille, vu la tête du blond et son trépignement. En fait, la mexicaine voyait bien qu’il hésitait entre le lui dire ou non. Elle voyait très bien le combat de Magyar à pointes dans la tête de Dwayne qui pouvait s’y dérouler en ce moment. Finalement, après avoir essayé vainement de tergiverser, le petit Stocker lâcha le morceau. Ce qui ne manqua pas de faire rire aux éclats la mexicaine. « T’es pas possible Dwayne. Je ne sais pas si moi, je te confierai quelque chose à présent. Par Merlin, tu es incorrigible. »  Elle lui ébouriffa les cheveux tout en continuant de rire et revint sur le sujet principal… Les Stocker viendraient sans doute au Mexique alors ? Carrément génial ! « Mais tu m’annonces là une très bonne nouvelle vraiment. Je vais pouvoir tout vous montrer, les moindres recoins de ma ville, de mon pays, de toutes les choses à faire. Mes parents seront contents de vous rencontrer je suis sûre, on pourrait même préparé un dîner avec ma mère, rien que pour vous comme vous nous avez reçu pendant d’autres vacances l’année dernière. Ho, je vois déjà ça. Tip top, vraiment. »  Elle qui ne parlait pas beaucoup d’habitude et était d’un calme légendaire, elle ne put pas retenir sa joie plus longtemps. C’était génial, Dwayne était comme le petit frère qu’elle n’avait jamais eu la chance d’avoir, alors pouvoir lui faire découvrir le pays qu’elle aimait tant et qui n’était autre que le sien, c’était juste fabuleux, voila, vivement qu’ils viennent !

Et puis, adressant un clin d’œil suggestif à Dwayne, la mexicaine se rapprocha doucement de lui en disant avec une certaine malice. « Et puis, si Moïshe et Maïlie sont toujours ensemble, je connais pleins de cachettes pour les espionner et préparer des pièges à leurs égards. Ca va être mortel ! »  Elle riait d’avance en imaginant les nombreuses farces que les deux filous feraient à leurs aînés. Mais quant au fait qu’elle avait laissé penser qu’ils ne seraient peut-être plus ensemble d’ici là, Jules ne pensait pas à mal, elle ne savait juste pas comment réagirai son frère quand Maïlie partira après ces vacances et qu’il devait rester loin d’elle. Ce ne serait pas facile, à n’en point douter, ils s’aimaient tellement tous les deux.

fiche par century sex.


[ 690 mots]
NEWS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! EmptyJeu 21 Nov - 21:51


Bon, la théorie de Dwayne aurait pu tenir la route si Maïlie n'avait pas été préfète de Serpentard. Si elle avait été préfète à Serdaigle, elle aurait sans nul doute enlevé des points à Serpentard sans forcément avoir de raison, valable, pas vrai ? Pour faire gagner sa maison ! Avec le nombre de barges qu'il y avait chez les vert et argent, qui passaient leur temps à se bagarrer et à rendre le monde fou, elle n'aurait sans doute eut que l'embarras du choix ! Mais bon, elle était chez les vipères, pas de bol pour Dwayne !

« Ah ouais... Pff, elle est nulle, elle aurait mieux fait d'aller à Serdaigle ! Le Choixpeau est trop bizarre des fois ! »

Bien évidement, Dwayne savait que le Choixpeau avait hésité entre Serdaigle et Serpentard pour sa sœur, elle lui avait dit dans sa toute première lettre une fois qu'elle était entrée à Poudlard. Alors bon, si le Choixpeau avait vu les sentiments de sa sœur pour le Serdaigle mexicain, il aurait pu faire un effort, non ? Quoique, ils étaient tellement collés l'un à l'autre quand ils n'avaient pas cours que Dwayne n'imaginait même pas comment cela se serait passé s'ils étaient dans la même maison... Cela aurait sûrement été un supplice pour Dwayne, maintenant qu'il y pensait. Non, en fait, c'était bien. Les mecs à Serdaigle, les filles à Serpentard. Parfait ! Alors qu'il venait de balancer le voyage comme un cheveu sur la soupe, Jules elle, se mit à rire. Bon, d'accord, il n'aurait pas du lui en parler, d'accord c'était un secret, mais bon, il s'était emporté voilà tout !

« Mais comment tu veux que je garde un truc pareil ?! C'est juste trop cool non ? Bon, c'est pas encore sûr sûr, on le saura à Noël, je pense, mais normalement, ça devrait être bon ! Ooooh, un repas typiquement Mexicain ?! Trop classe ! Quand on était au Texas, on mangeait mexicain des fois, mais bon, ça doit juste être trop pas pareil !!!! »

Bah ouais, entre le Tex-Mex, les pseudo restaurants mexicains et de la vraie tradition culinaire mexicaine, il y avait sans doute un monde ! Et Dwayne, gourmand comme il était, ne refusait pas un bon plat bien de chez Jules. Vu qu'elle était hyper fière de son pays et de ses origines, il savait qu'elle se donnerait à trois milles pourcent pour lui en mettre plein la vue et que ça serait forcément hyper bon ! Il avait déjà hâte d'y être ! Quand la brune parla de son frère et de la sœur du blondinet, ce dernier fronça les sourcils.

« Si ? T'es pas gentille toi ! Maïlie est trop amoureuse de Moïshe, elle en parlait tout le temps dans ses lettres cet été ! J'avais l'impression qu'elle se plantait de personne à chaque lettre ! Ca va que je suis pas trop jaloux ! »

Non, franchement, elle ne devait même pas imaginer à quel point Maïlie aimait Moïshe ! S'en était presque à vomir, ça allait qu'elle n'était pas du genre à bécoter son petit copain partout et à l'appeler par toute sorte de noms complètement stupides !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty
Ξ Sujet: Re: PV | Chat ! C'est toi qui y est !   PV | Chat ! C'est toi qui y est ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | Chat ! C'est toi qui y est !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est ton chat ?
» Chat ??
» le chat !!!!
» PV • Let's chit-chat.
» Le chat chapardeur [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: