Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-45%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZOLA Lit combiné 90×200 cm
174.99 € 316.58 €
Voir le deal

Partagez
 

  COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyMar 6 Aoû - 17:24


Cours de métamorphoses
Professeur Rowle et ses élèves

En plein mois de Novembre.

Le vent soufflait ardemment, le ciel gris chavirant vers le blanc laissait planer une once de menace, chacun savait pertinemment que tôt ou tard ce même ciel laisserait tomber une poudre blanche et froide. Zeno aussi le savait, mais chaque année il redoutait ce moment. Bon italien qu’il était, il préférait le soleil et la chaleur plutôt que ce froid, cette humidité et cette fameuse neige, ce climat n’était définitivement pas pour lui ! Au moins il n’avait pas à se plaindre de donner ses cours à l’extérieur, car la directrice avait acceptée qu’il prenne possession d’une salle à l’intérieur du château, et bien entendu, chauffée par une bonne cheminée bien portante. D’ailleurs, depuis la destruction des serres botaniques et la menace qui planait à l’extérieur, la plupart des cours avaient été regroupés à l’intérieur même des murs du château, par mesure de sécurité. Ce n’était pas le professeur de métamorphoses qui allait s’en plaindre.

Il était tout juste 10 heures. A ce moment de la journée les uns sortent de cours, pendant que les autres entrent à leur tour. Dans le monde moldu on appelle cela la récréation. Pendant que les élèves allaient et venaient à travers les couloirs, Zeno disposait des petites cages opaques sur les pupitres de sa salle de classe, on ne pouvait pas distinguer ce qui se cachait à l’intérieur, cela allait amplifier l’effet de surprise ! A côté de chaque cage, il posa un parchemin vierge ainsi qu’une plume et de l’encre noire, de cette façon chacun des élèves serait jugé avec le même matériel, sait-on jamais, certains d’entres eux auraient peut-être la fâcheuse idée de tricher. Une fois tout le matériel posé et présenté sur les tables, le professeur attendit quelques secondes avant que la cloche ne sonne pour aller ouvrir la porte de la salle et laisser les élèves prendre place. Une fois la classe au complet, il alla se poster à son bureau pour prendre la parole. « Bonjour à tous ! Je suis ravi de vous revoir tous aujourd’hui pour un nouveau cours. Avant de vous dévoiler le thème du jour je vous propose de soulever le drap qui recouvre votre cage afin de découvrir par vous-même sur quoi nous allons travailler. » Dans chacune des petites cages se trouvait une adorable petite souris … HAHA ! Zeno avait hâte de voir la réaction de ses élèves, surtout les filles.




DETAILS

►Votre premier RP sera une introduction. Vous devez faire figurer dedans votre arrivée dans la salle, la salutation et votre réaction face à la découverte du contenu dans la cage, et pourquoi pas en plus vos réflexions sur le déroulement de la suite du cours. 
► Vous avez un mois, mon prochain RP sera le 6 Septembre pour lancer le cours. 

► Prenez connaisance du règlement [> ICI]
► Thème du cours : La transformation d'un animal en objet
► But du cours : A découvrir par la suite
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyVen 9 Aoû - 3:26

Le mois de novembre arrivait rapidement au château de Poudlard. Marilie avait passé les trois mois à travailler avec acharnement. Elle n’avait pas vu le temps passé, ni même la neige qui commencera à tomber sous peu. Le froid hivernal étant arrivé, elle trouva qu’il faisait un froid de canard et devait s’habiller chaudement, même en uniforme. Une simple peau découverte l’a faisait frissonner et elle n’aimait pas greloter en pleine classe pour ne plus concentrer sur les cours.

Aujourd’hui c’était le deuxième semestre sur quatre du cours de métamorphose et Marilie avait hâte de découvrir en quoi consistait le prochain cours qu’elle aura à vivre jusqu’à la fin de l’année. Elle descendit les marches ou le brouhaha des élèves empêchaient de mieux se comprendre que certains criaient par-dessus les autres. Elle se demandait s’ils allaient un jour se comprendre dans cette maison. Surtout, elle devait s’éclipser puisqu’il y avait une personne dont elle n’avait pas envie de le croiser. Non pas parce qu’elle ne l’aimait pas. Au contraire ! Elle l’aimait beaucoup, qu’elle en est tombé amoureuse de lui. Mais, à la dernière nouvelle, il avait une copine. Alors, ce n’était pas le temps pour elle de lui dire et il lui refuserait même, elle le savait. Mais elle était désespérer qu’elle puisse être en amour par un simple regard. Elle pensait qu’elle devait faire des activités, des choses qu’elle pourrait se développé en une relation autre que l’amitié. La Sedaigle avait bien trompé et maintenant elle se trouvait un peu au piège et elle ne se sentait pas particulièrement à l’aise non plus.

Comme je disais au début, elle avait un cours de Métamorphose avec monsieur Rowle, c’était aussi le tuteur légal de Sibelle, son amie qui avait maintenant quitté le collège. Elle l’a trouvait chanceuse quoi ! Cette année, les cours se donnaient maintenant à l’intérieur et elle en était heureuse puisque le vent claquait contre les parois des fenêtres du château et elle n’aimait pas le temps qu’il faisait en ce moment. Elle Monta alors l’escalier menant à son cours et puis avoir trompé le local, elle le trouva enfin, elle rentra dans la salle qui était quand même chaleureux et fidèle au professeur. Elle le remarqua alors devant son bureau et lui souriant. Elle lui répondit à son sourire et lui salua.

« Bonjour M’sieur Rowle »

Puis elle prit place un bureau vers le fond de la classe, elle remarqua qu’elle était la première arrivée de classe et c’était la première fois depuis son arrivé qu’elle était une des première à rentrer dans une salle de cours.

« Super… »

Qu’elle marmonna intérieurement. Elle prit ses affaires qu’elle avait dans son sac et les posa sur son pupitre. Elle remarqua alors une cage qui était couverte d’un tissu pour ne pas voir de quoi il s’agissait. Quel que soit la chose, elle émettait du bruit ce qui intrigua la jeune demoiselle qu’elle fronça les sourcils. Les autres élèves arrivèrent peu de temps après pour en remplir la classe et que tous les places disponibles étaient maintenant pleine. Elle entendit alors les salutations du professeur et les consignes. Il leur demanda de soulever le drap pour voir de quoi il s’agissait. Marilie n’attendit pas, curieuse de nature elle le souleva. Quelle ne fut la terreur de voir une souris qu’elle cria de tous ses poumons.

« AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH »

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’elle avait une phobie des souris. Dès qu’elle en voyait une, elle pouvait détaler et partir à la course. Tant pis si elle passait pour une folle devant les autres, mais elle avait peur. Elle recula le plus possible de la cage et tenta de se remettre de sa stupeur devant cet animal qui lui faisait tant peur. Elle se demandait le but du cours. Une souris ? Pour le transformer en un chat ou quoi ? Bref, elle avait surtout hâte à la suite, parce que si on attend encore une fois, elle s’évanouira sur le plancher.

[664 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyVen 9 Aoû - 3:56

Mia une nouvelle élève de l’école de Poudlard était pourtant très à l’aise avec le château. Elle s’étant apprivoisé de plusieurs endroits d’où elle pouvait passer des heures dans une salle de bain à se pomponner jusqu’à ce qu’elle soit satisfait du résultat. De ce fait, depuis 5h du matin et ce à tous les jours, elle pouvait passer jusqu’à 1 heure dans la salle de bain avant que les autres se lèvent et lui sermonne qu’elle passait trop de temps. Malgré qu’elle soit à Serpentard, elle était quand même gentille. Elle pensait aux autre quand même avant elle. Puis, quand ce fut terminé, elle pouvait à présent descendre dans la grande salle pour rejoindre la table des Serpentards ou quelques-uns étaient déjà attablés pour manger. De ses fines mains, elle mangea proprement comme sa famille lui avait enseignée tout en parlant avec les autres des nouvelles ou bien des potins intéressants. Le petit déjeuné se passa rapidement et alla encore une fois dans son dortoir pour chercher ses effets personnels pour se rendre au cours. Le premier cours de la journée était l’histoire de la magie. Un cours tellement intéressante. Elle qui ignorait de tout, découvrait les histoires des ancêtres. D’Harry Potter, qui était en fait un héros pour les magiciens. Tout le monde connaissait, quand on sait que quelqu’un était un magicien. Mia, elle avait apprise quelques semaines avant de recevoir la lettre dont les parents espéraient avec espoir. Pour elle, c’était en fait un choc. Mais avec le temps et les mois qui ont passés depuis, elle comprenait la chance d’être une magicienne. Un don rare en soi mais heureuse de l’avoir dans ses gênes.

Elle marcha pendant que les élèves se regroupaient pour popoter des trucs ou du cours qu’ils avaient assister. Mia n’avait pas encore fait de copain pour parler, elle se contentait de se rendre au deuxième cours de la journée qui est la métamorphose. Elle aimait bien ce cours, surtout un professeur séduisant dont elle ne se lasse pas de l’observer et de l’écouter faire l’élaboration du cours. Elle trouva alors le local et rentra. Elle remarqua qu’une élève avait pris déjà place au fond de la classe. Elle remarqua alors le professeur devant le bureau dont il lui prononçait les salutations.

« Bonjour »

Elle avait un sourire timide et alla à sa place habituel qui est la troisième rangée proche d’une fenêtre. Son attention était plutôt attirée par une cage ou un bruit se fit. Elle voudrait bien le découvrir mais le professeur Rowle était plutôt proche qu’elle n’en fit pas pour l’instant. Quand la classe se remplit et que la cloche sonna, il fit la présentation du cours en invitant les élèves à découvrir l’intérieur de la cage. Elle n’attendit pas, elle le souleva et vit une petite souris terrorisée d’être enfermée dans la cage. Elle ricana à cette découverte. Puis, au même instant, elle entendit une élève crier. Elle se retourna et vit qu’une fille âgée qui était devenue pâle. Elle n’en revenait pas qu’une fille panique à la vue d’une simple souris.

« Voyons, c’est juste une souris, pis en plus elle est enfermée dans une cage. Elle ne pourra pas manger, à moins que tu fasses exprès pour l’ouvrir, là tu pourrais avoir peur. »

Elle ricana et certains l’accompagnèrent. Cette fille est stupide aux yeux de Mia. La souris ne fait que marcher sur le plancher et ne ferais pas de mal à une mouche même. Le monde peut être imbécile, heureusement que cette fille-là n’est pas de sa maison, ce qui serait encore plus ridicule. Elle soupira bruyamment et attendit la suite de ce cours qui sera formidable pour la jeune femme. Elle avait bien hâte de découvrir le but de cette expérience.

[628 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Linwood Saroyan
Linwood Saroyan
Sport & Culture

Parchemins : 1461
Âge : 23 ans {29 mars 1993}
Actuellement : Illustratrice freelance // Journaliste débutante à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Sophie Turner


 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptySam 17 Aoû - 11:54

    Même si la vie n'était pas toujours rose à Poudlard, elle préférait mille fois l'école de magie à son ancienne école primaire. D'une part, elle n'y associait pas de souvenir trop douloureux (aucun traumatisme grave à noter, même l'accident de la serre, elle s'en était remise), d'autre part, bien que pourvu d'imbéciles d'une certaine trempe, l'école de sorcellerie n'était pas aussi infestée de gens grotesques que son ancienne école. On ne pouvait nier qu'il y avait un certain nombre de crétins, à commencer par Grayson ou encore Katherine, mais elle arrivait à vivre avec.

    C'était donc le pas léger qu'elle se rendait en cours. Elle était sortie récemment de l'infirmerie et était encore un peu faible. Son visage était un peu creusé par l'absence d'alimentation correcte générée par sa crise et elle était si pâle qu'on pourrait la croire malade. Néanmoins, elle allait mieux. Elle mangeait de nouveau et reprenait des forces petit à petit. En tout cas, elle avait repris les cours ce qui lui avait fait plaisir. Elle s'ennuyait à l'infirmerie et elle ne s'y sentait pas à son aise. En plus, ses bonnes notes étaient le fruit d'un travail aussi régulier qu'acharnée, alors si elle manquait un peu trop, elle savait que ses résultats chuteraient. Elle aimait être bonne élève, elle ne pouvait pas laisser ses notes baisser. Elle avait voulu travailler pendant qu'elle était en convalescence mais Mme Pomfresh lui piquait invariablement ses livres en lui intimant de manger ou de dormir en fonction du moment de la journée. Le paradoxe dans l'attitude de l'infirmière était qu'elle lui avait autorisée des visites, ce qui n'était pas moins fatiguant – et probablement moins important – que de faire ses devoirs. Finalement, elle en avait déduit qu'elle n'avait pas pu interdire les visites parce que ses proches en auraient fait un scandale, alors qu'elle pouvait lui piquer ses livres sans difficulté : Wood ne tenait pas sur ses jambes les jours qui avaient suivi l'incident.

    Résultat, Wood avait loupé deux semaines de cours et avait à peine pu rattraper. Mais elle était sortie depuis trois grosses semaines maintenant et avait tout repris petit à petit. Ce jour-là, elle était sûre de s'en sortir en métamorphose, elle avait tout revu la veille. Elle avait même failli louper l'heure du dîner tant elle était plongée dans ses révisions. Mais Nasira l'avait poussée à tout lâcher pour qu'elle mange : c'était une vraie obsession qu'ils avaient tous !

    « Bonjour professeur. » Dit-elle en souriant et en prenant sa place dans la classe. Elle s'était installée seule mais ne désespérait pas qu'une de ses amies vienne la rejoindre. Rapidement, tout le monde arriva et s'installa et on leur demande de regarder ce qu'il y avait sous le tissu. Wood le retira prudemment, et si elle n'eut pas la réaction disproportionnée de la Serdaigle, elle grimaça franchement. Beurk. Elle n'aimait pas lorsqu'ils transformaient des animaux vivants. Elle recula discrètement son tabouret pour être un tout petit plus loin de la souris, mais elle resta bien droite, digne, de manière à ne pas attirer l'attention sur elle. De toute manière, elle avait ses gants, et avec un peu de chance, il n'y aurait pas à ouvrir la cage pour faire la métamorphose.


{539}


Ne jamais abandonner
C'est combattre qui importe, même si on est battu chaque fois ; accepter, acquiescer est affreux. - Julien Green - Journal
Revenir en haut Aller en bas

Wilhelmina Kilgarvan
Wilhelmina Kilgarvan
Ministère

Parchemins : 324
Âge : 21 ans (31/07/95)
Actuellement : Département des Mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 2
FACECLAIM:


 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptySam 17 Aoû - 15:55

Wilhelmina Kilgarvan détestait la métamorphose au moins autant que les cours de potions ou de sortilèges, aussi rasait-elle les murs en sortant d’Histoire de la Magie, une classe paisible et sans danger, où elle ne risquait pas de coller sa baguette dans l’œil de son voisin ou de faire exploser d’innocents petits animaux suite à une mauvaise manipulation (le tragique accident du ver de terre qui avait doublé de volume avant de se dégonfler dans un horrible petit « pfuiiiiiiiit » de pneu crevé avait durablement marqué son esprit : dorénavant, elle ne pouvait plus voir un ver de terre sans éprouver un frisson d’horreur, ce qui était handicapant en cours de botanique. « Non, vas-y, enlève-le, toi. Moi, je suis sûre qu’il va essayer de me manger les doigts ! »).

La tête basse, Wilhelmina suivait, du pas résigné du condamné à mort, les autres Serdaigles de son niveau, regrettant amèrement de ne pas pouvoir se mêler à leurs conversations et à leurs rires. Pour une raison qui lui échappait complètement, ils semblaient tous trouver « ultra cool » la perspective d’avoir à changer des théières en pots de chambre, même si les malheureux qui avaient été ses voisins les plus proches ne pouvaient s’empêcher de lui lancer des coups d’œil anxieux, comme si sa présence venait atténuer leur enthousiasme. Le souvenir des gerbes d’étincelles qu’elle avait envoyées tout autour d’elle lors de la dernière leçon devait être encore trop frais dans leur mémoire pour qu’ils ne redoutassent pas de la voir recommencer (« Regarde mon parchemin de notes ! Il est tout troué à cause de tes bêtises ! Comment je vais réviser ma leçon, maintenant ? Il va falloir que je recopie tout ! Merci beaucoup, Wilhelmina ! En plus, tu m’as brûlé les poils des bras ! »).

*Si seulement on pouvait faire un cours purement théorique, aujourd’hui…* Songea la fillette, sans grand espoir toutefois : depuis le début de l’année, de tels leçons avaient été rares, et toutes concentrées sur les premières semaines de cours. *Et encore, avec ma chance, je renverserai probablement mon encrier partout sur le chemisier de mon voisin… Enfin, si j’ai un voisin.* Rajouta-t-elle avec un gros soupir, lucide quant à son talent pour provoquer des catastrophes. Ceci expliquait que la place à côté de la sienne restât vide la plupart du temps et qu’elle eût un mal de chien galeux à intégrer une équipe lors des travaux de groupe (« Wilhelmina ? Non mais allez-y, gardez-la, nous, on l’a déjà eue la dernière fois et on a failli mourir ! C’est votre tour, c’est tout ! »).

- B-b-bonjour, bégaya-t-elle d’une voix inaudible, en entrant, bien malgré elle, dans la salle de classe.
A la vue du Professeur Rowle, elle enfonça instinctivement la tête dans les épaules et piqua du nez en direction de ses souliers : elle trouvait leur enseignant absolument terrifiant et était depuis longtemps persuadée qu’il méprisait le misérable cancrelat qu’elle devait représenter à ses yeux. S’efforçant donc de se faire aussi petite qu’elle le pouvait, Wilhelmina trottina jusqu’à la table la plus éloignée du tableau et tenta de disparaître derrière le dos de l’élève placé devant elle. Malheureusement, il n’était guère plus grand qu’elle : elle fut presque obligée de se coucher entièrement sur sa table pour mener son projet à bien, ce qui lui donnait un curieux air de bossu.

*Allez, encore de la pratique…* Réalisa-t-elle, en lançant un coup d’œil dépité aux cages réparties sur les tables. Elle constata alors, non sans un frisson d’anxiété, que le tissu opaque qui recouvrait la cage lui avait été attribuée, frémissait par intermittence, comme si la créature qui était à l’intérieur bouillonnait d’une colère mal contenue. *Holàlà… Qu’est-ce qu’il a mis là-dedans ? Une bête avec des crocs ? Un serpent à sonnettes ? Une énorme araignée ? Un nid de frelons ?* Se demanda-t-elle avec appréhension.
Perdue dans ses pensées, Wilhelmina ne remarqua pas le cours était sur le point de débuter jusqu’à ce que le Professeur Rowle prit la parole. Surprise, la fillette sursauta brusquement et envoya valser au sol la bouteille d’encre qu’elle avait sorti de son sac en arrivant. Fort heureusement, elle ne se brisa pas en répandant son contenu partout sur les dalles (bon sang, mais c'est qu'elle était presque vernie, aujourd'hui !), et se contenta de rouler dans un « froufroufroublong » peu discret jusque sous la chaise à côté de la sienne.

Confuse, la Serdaigle rougit, plongea sous le pupitre pour ramasser son bien, se cogna violemment le sommet du crâne contre le rebord de la table en voulant se redresser et vit trente-six chandelles. Mortifiée, elle rougit de plus belle et se frotta la tête d’une main tremblante.
*Voilà, maintenant, j’ai forcément un traumatisme crânien ! Je suis sûre d’avoir entendu quelque chose craquer dans ma tête ! Je vais me mettre à vomir partout et m’évanouir devant tout le monde ! ça va être horrible !* D’ailleurs, n’était-ce pas une bonne vieille nausée qu’elle était en train de sentir monter ?

Tiraillée entre son désir de s’épargner une humiliation supplémentaire et la crainte qu’elle avait de lever la main pour demander à aller à l’infirmerie, Wilhelmina parut bel et bien sur le point de s’évanouir et aurait sans doute finit par glisser le long de sa chaise, si son regard n’avait pas été attiré par la petite souris qui était occupée à lisser ses moustaches dans le fond de sa cage. Elle avait dû faire glisser la toile en se cognant contre le pupitre…

*Oh non !* Songea-t-elle.
Faire gonfler un ver de terre passait encore, mais devoir maltraiter une adorable souris (car la sienne en verrait certainement de toutes les couleurs au cours de l’heure : elle n’arrivait jamais à métamorphose quoi que ce fût correctement !) lui donnait l’impression d’être un  bourreau en puissance. Désolée, elle contempla le rongeur d’un air contrit, comme si elle s’excusait par avance de tous les déboires qu’elle allait lui faire subir. Pas de bol, souris !

[1006 mots]


 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Mini_210103084015696298
* Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan ! *
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyMer 4 Sep - 19:38

C'était une journée froide comme beaucoup d'autres à cette saison. Le vent faisait son office à l'extérieur et bien peu d'élèves semblaient avoir envie de l'affronter durant la récréation.Tamarah courait dans les couloirs, très rapidement, limite en bousculant tout le monde. Il lui fallait se rendre très vite à l'infirmerie. Elle était censée le faire le matin avant le premier cours mais Mme Pomfresh était déjà trop occupée pour s'occuper d'un simple pansement. Pourtant, l'infirmière connaît la capacité peut-être hors norme de Friday pour se salir ou pour rouvrir la plaie qui peinait déjà fortement à cicatriser. Si Friday se dépêchait autant, c'est qu'elle ne souhaitait pas passer par l'extérieur et, bien sûr, l'esprit de l'architecte du château devait être aussi torturé que celui de ceux qui y résident depuis. En tout cas, quelle que soit sa raison, les couloirs étaient tortueux au possible.

A l'arrivée de la lionne, la vieille dame n'avait pas forcément plus de temps mais lui fournit le matériel pour que la préfète se soigne seule. Après tout, ça faisait un moment que ces deux là se voyaient quotidiennement pour la même raison. Afin de faire le geste le mieux possible C'est sa nouvelle résolution qui ne devrait tenir qu'une journée ou deux, elle avait prit son temps et il était devenu urgent de repartir en cours. Le caractère pressant était encore pire lorsqu'elle se rendit compte qu'il n'y avait presque personne dans les couloirs pour se moquer d'être, arrivant trop vite, elle s'est encastrée dans un mur en tentant de tourner.

Le cours de métamorphose était sûrement celui où elle avait le moins envie de se faire bouler pour un retard car cette matière lui rappelait drôlement la vie en générale. Bah oui, on passe notre temps à changer, il n'y a qu'à voir la tronche qu'on se tape à la sortie d'une testicouille. A la suite de ça, il y avait la naissance, l'enfance, l'adolescence qui était sûrement la pire des choses car elle avait des bosses qui poussaient vraiment pas très vite ceci dit et elle savait qu'elle n'allait pas tarder à devoir faire des dons de sang régulier. Là, en plus, elle avait une option supplémentaire. Ce n'était pas donné à tout le monde d'avoir une plaie purulente. Il faut avouer que les gens s'en passait pas mal en général et la seule chose qui faisait que la rouge et or ne regrettait pas de s'être fait mal, c'était bien parce qu'elle avait hérité de l'entaille en protégeant un élève de son corps lorsque la tornade avait fait plusieurs blessés en frappant les serres de botanique. La directrice avait félicité les élèves qui ont réagi. Elle avait parlé d'abnégation. Friday ne connaissait pas le mot mais ça signifiait sûrement un truc comme "Etre assez stupide pour se faire blesser à la place des autres".

Tamarah se métamorphosait déjà très régulièrement et sa baguette n'était nulle autre que le Poudlard Express. En dehors de l'école, elle était 100% Friday, la petite fille tellement adorable avec ses éducateurs qu'ils hésitaient à signaler ses disparitions et, à l'école, elle était un symbole de l'autorité, une élève peu être un peu dissipée mais toujours présente et qui cherche à se construire un avenir. Elle n'avait jamais choisie entre ses deux vies, elle les vivait l'une après l'autre.

Arrivée devant la salle, la porte était fermée.

- Et merde.


Elle s'arrêta devant la porte et reprit son souffle pour se donner une contenance. L'épaule qui avait tapé le mur lui faisait encore mal, fatalement celle où elle était blessée sinon ce ne serait pas drôle. Elle souleva sa manche et vit du sang.

- Et re merde, Pommy va me tuer.


Pas le temps pour ça, elle frappa à la porte et entra directement, en conquérante. Il faut être positif et être affirmée, ça passe mieux. Les élèves étaient en train de regarder dans des cages.

- Désolé, monsieur. J'étais à l'infirmerie. J'espère que je ne suis pas trop en retard.


Pendant un instant, elle avait fortement hésité à mentir et prétexté qu'il y avait eut un souci avec un élève et qu'elle avait dû jouer les préfètes attentionnées pour trouver une solution. Cette carte était souvent assez efficace car il est plutôt difficile de reprocher à un élève d'avoir rempli ses engagements auprès de la directrice et de s'occuper d'une autre personne. Finalement, elle avait opté pour la vérité, ce n'est pas trop mal de temps en temps. Surtout qu'elle bénéficiait d'un atout supplémentaire, le prof était un homme. Oh, ça oui, c'était bon. L'infirmerie est toujours l'excuse facile avec un "Monsieur, j'ai mal au ventre". A tous les coups, l'homme ne tient absolument pas à entrer dans la discussion qui risque de provoquer l'arrivée du général Ragnagna dans la conversation.

- Est-ce que je peux aller m'installer vite fait en silence ou je dois aller signaler mon absence à votre cours?


Oh la vilaine petite fille manipulatrice. Ce n'est pas bien ça. Elle ne savait pourquoi mais, généralement, quand on propose soi-même une sanction à son encontre, les profs ne la donnent pas. Peut-être parce qu'ils étaient dégoutés de ne pas en avoir parlé en premier ou alors qu'ils pensaient que si l'élève veut se punir, c'est qu'il a compris. Peut-être encore qu'ils se disent qu'en ne donnant pas de punition, ça va faire chier l'élève. Difficile de savoir ce qui se passe dans la tête d'un prof, ils sont tous tordus sinon, ils ne changeraient pas de camp.

Monsieur Rowle lui fit signe d'aller s'assoit ce qu'elle fit avec autant de furtivité qu'un ninja à un congrès des Sourds et Aveugles Anonymes. En triple vitesse, elle sortit ses affaires, enfin, juste sa baguette et son livre vu que le professeur avait disposé sur les tables de quoi écrire Et bah on voit que la confiance règne, ça fait plaisir(/strike]

La surprise avec le rat se trouvait un peu éventée par son retard, elle avait déjà aperçu les bestioles dans leurs cages. Elle tira donc d'un coup sec sur le drap pour rattraper son retard sur les autres. Pour le coup, c'était presque l'animal qui fut surpris par la rapidité du geste. Enfin bref, même si elle avait été prise au dépourvue, elle n'aurait pas lâché de cri en mode folle hystérique. Elle s'était déjà retrouvée à dormir dans la rue et avait appris une chose sur les bêtes à grande queue, ce sont elles qui ont peur de l'homme, elles se cachent jusqu'à ce qu'il n'y a plus de mouvement et de bruit. Après, d'accord, ils attaquent en nuée les cadavres mais c'est uniquement par gentillesse, c'est une sorte de service de nettoyage rapide et de recyclage Ca transforme un homme en millions de petites crottes.

Bref, Pour Tamarah, si elle devait faire un lien entre rat et métamorphose, ça devait fatalement finir avec une armée de rat-garou, et ça, c'est la classe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptySam 7 Sep - 11:13


Cours de métamorphoses
Professeur Rowle et ses élèves

Ah ! Que c’était drôle de voir la réaction des élèves une fois le rideau levé ! Zeno riait intérieurement, il aurait pût parier tout ce qu’il voulait, il aurait tout gagné ! Il avait été certain que certains élèves (ou plutôt certaines) crieraient à la vue de la souris qui se cachait dans chacune des cages, mais il ne pensait pas que cela aurait pu engendrer un effet aussi important sur la Serdaigle du premier rang. Elle avait l’air tellement affolée ! Une Serpentard, assez jeune en soi, ne put s’empêcher de faire une remarque, ça aussi c’était quasi sûr d’arriver. Zeno se mordit la lèvre inférieure pour réprimer un léger rire, ce serait mal vu qu’un professeur se moque de ses élèves. Il prit la parole d’une voix rauque et autoritaire. « Mademoiselle ! Calmez-vous ! Ce n’est qu’un tout petit animal qui doit sûrement avoir plus peur que vous dans sa malheureuse cage. Asseyez-vous, n’ayez pas peur. » Au fond de lui il se disait que c’était peine perdue, qu’elle ne voudrait jamais reprendre son calme, mais il voulait quand même essayer, il n’avait pas envie qu’une élève quitte son cours à cause d’une pauvre petite souris toute inoffensive, c’était ridicule tout de même ! « Bon, on va vous laisser reprendre votre calme tranquillement. » Il indiqua au voisin de la Serdaigle –surnommée maintenant la peureuse- de rester attentive par rapport à la jeune femme « Faites attention à elle ». Pendant qu’il s’était occupé de cette élève, il n’avait pas fait attention aux autres qui étaient déjà présents dans la salle, il s’en voulu un peu. Mais lorsqu’il jeta un regard circulaire sur la salle, il ne vit rien de bizarre ou de chose qui clochait, tout paraissait normal, tant mieux ! La première étape qu’il redoutait était terminée, pas sans encombres, mais c’était passé. Passons maintenant à la suite.

Le séduisant professeur passa une main distraite dans ses cheveux avant d’indiquer les consignes du cours. « Alors ! Comme certains d’entre vous l’ont déjà deviné, il va s’agir de transformer cette souris en objet. Cela pourrait sembler dérisoire comme exercice, mais sachez que lorsque vous vous retrouverez en combat, les cibles mouvantes sont les plus difficiles à transformer, encore plus lorsqu’elles sont aussi petites que des souris. De plus, ces animaux sont totalement illogiques, imprévisibles, elles peuvent changer de direction sans aucunes raisons, tel un ennemi malicieux qui chercherait à vous déstabiliser. Ne prenez pas cet exercice comme inutile, car je vous assure qu’il sert à quelque chose. » Monsieur Rowle reprit sa respiration silencieusement avant de continuer son monologue. « Donc, aujourd’hui vous allez travailler seul, ou plutôt en équipe avec le petit animal que vous avez chacun face à vous. Le but est simple ! Vous devez penser très fort à un objet en particulier, plus il ressemblera à l’animal de base et plus il sera facile de réaliser le sort. Cet objet sera à votre choix, je ne vous oblige rien. Une fois que vous avez choisi l’objet que vous désirez, vous devez formuler le sort suivant : Metamorphus. Voici un exemple. » Le professeur fit le tour de son bureau pour être visible de tous. Droit comme un i, retroussant les manches de sa chemise, il sortit sa baguette magique et plaça ses pieds en position de combat. Devant lui les élèves du premier rang l’observaient attentivement. A une dizaine de mètres face à lui, une cage posait au sol au fond de la classe vit l’attention de tous se portait sur elle, le rideau se baissa et la souris se trouvant à l’intérieur sembla paniquer, comme si elle savait quel sort lui avait été réservé –au sens littéral du terme-. Avec un mouvement du poignet parfait, Zeno formula le sort  « Metamorphus ! » Et un jet de lumière se libéra de la baguette de ce dernier pour frapper le pauvre petit animal dans sa cage. Quelques secondes se firent pour qu’une bouteille en verre trône à la place de la souris. « Voilà ce que vous devez faire, bon courage. N’hésitez pas à m’appeler si vous avez besoin d’aide, je passerais dans les rangs pour être sûr que tout est okay. » Une fois que chacun ai débuté son exercice, Zeno demanda à la peureuse … euh Serdaigle d’un  ton paternel : « Ça va mieux ? »





DETAILS

► Pour votre second RP vous devez débuter l’exercice, votre personnage doit tenter deux fois le sort AU MINIMUM, la réussite n’est pas obligatoire, tout comme l’échec. C’est à votre guise, sachez que cela ne changera rien aux points attribués. Si vous le désirez, je peux choisir (par le hasard bien entendu) de la réussite ou non de votre sort.
► Soyez imaginatif ! Cela peut payer ^^
► Vous avez un mois, mon prochain RP sera le 6 Octobre IRL.

► Prenez connaisance du règlement [> ICI]
► Thème du cours : La transformation d'un animal en objet
► But du cours : Lancer le sort Metamorphus (totalement inventé) sur une souris afin de la transformer en l’objet de votre choix
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyVen 13 Sep - 20:42

Tamarah était dégoutée, le professeur Rowle venait d'annoncer qu'ils n'allaient pas s'amuser à former une armée de Rat-Garous. Du point de vue de la préfète, ça n'aurait pas été du luxe dans cette école qui tentait de vous tuer au moins une fois par mois. avoir ce genre d'animal de compagnie pouvait être sympa. Après, on pouvait toujours varier les plaisirs en fonction des gouts de chacun. Un Chat-Garou, un Chien-Garou, une Chauve-souris-Garou Il parait qu'on appelle ça un vampire, en fait ou carrément un Poisson-rouge-Garou. Je crois qu'on vient de découvrir l'origine des pokémons. Non, là c'étaut autrement moins intéressant, on aller transformer les bestioles en trombone. Exit les troupes de choc, bonjour les copies bien rangées. Ahahah, le rangement et Tam' étaient incompatibles. Le dortoir qu'elle occupait était toujours en bordel. Préfète ou pas, elle en prenait pour son grade quand elle commençait à envahir l'espace des autres filles. En fait, Tam' est sorte de gros cancer super invasif

Bref, absorbée dans ses pensées, elle rata une partie des explications. Peu importait, un sort est un sort, non? C'était peut-être à cause de ce point de vue qu'elle n'était pas super douée en sortilège. Qui est la mauvaise langue qui a dit qu'elle n'était pas douée pour grand chose? *Regard meurtrier de la préfète pas contente*

Bon, c'était le moment de briller en société. Tamarah sortit sa baguette, releva ses manches (uniquement parce que le prof l'avait fait) et fit quelques mouvements pour se détendre les bras et les épaules. Elle se recula et pointa sa baguette.

*Ah, merde. Il faut penser à quelque chose. A quoi?*

Son ventre se mit à gargouiller. C'est qu'elle avait faim, la petite. C'est ça quand on se lève trop tard et qu'on n'a plus le temps de déjeuner. Il faut dire que ce n'était pas vraiment de sa faute si elle avait été de ronde la veille.

*Oh, une pizza! Mon dieu, je tuerais pour une pizza au saumon. Celle de William (ndlr: Un de ses éducateurs) est trop bonne mais ce n'est pas digne de Poudlard. Faut vraiment que je trouve comment entrer dans les cuisines. Ca changerait les elfes de maison de faire un truc dont on n'a pas peur de demander la provenance. Faut vraiment que je mette la main sur un Poufsouffle pour le faire parler. Linwood? Non, trop maigre. Il va falloir que je mette la main sur un petit gros. Bon pas de pizza, trop de risque de poils.*

Une fois décidée sur un objet, elle lança un "Métamorphus" bien fort. C'est connu, plus tu cries ton sort, plus ça marche. C'est le même principe que de parler plus fort et plus lentement auprès de quelqu'un qui ne parle pas la langue. Elle interpela ensuite sa voisine.

- T'as vu? J'assure, hein?


La voisine en question.la regardait comme si la lionne était folle. En effet, la souris dans la cage n'avait pas changé d'un poil.

- Bah ouais! Je pensais à une souris.


Bon, ce n'était pas vrai, elle pensait à toute autre chose mais la demoiselle était comme ça, quand elle se plantait, elle le faisait à fond. Non seulement elle était dotée d'une très forte dose d'autodérision mais elle coupait l'herbe sous le pied de tous ceux qui souhaiteraient la tailler sur cet échec. Ce n'est pas intéressant de se moquer de quelqu'un qui le fait déjà. Après avoir ricané toute seule, discrètement, elle jeta un coup d'œil sur ses camarades de classe et se rassura en voyant qu'elle était loin d'être la seule à ne pas réussir. Ca faisait plaisir. Il y a quelque chose de pire que d'être nulle, il y a être la seule personne à être nulle. Certes, elle n'en avait rien à carrer de l'avis des autres, de toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais c'était tout de même sa crédibilité de préfète qui allait en prendre un coup. Bien qu'au bout d'un an et demi, elle n'avait toujours pas compris pourquoi elle avait été choisie pour assurer le poste, elle restait convaincue qu'elle devait être meilleure que les autres. Enfin, sur le papier parce que sur la théorie, elle ne se fixait pas une limite supérieure à la moitié inférieure, il faut savoir la jouer modeste. En plus, il faut dire qu'attendre la première moitié du tableau n'était pas toujours gagner. Elle n'était pas comme tous ces lèches bottes qui n'avait que des "optimal" ou "effort exceptionnel" aux examens.

Ah ouais, en fait, pour réussir, il faut s'exercer. C'était peut-être le problème de Friday, elle n'était pas quelqu'un qui parvenait à se concentrer. Il lui suffisait d'une toute petite chose pour que son esprit s'échappe dessus puis rebondisse encore, encore et encore d'une idée à l'autre jusqu'à oublier son point de départ. C'était ce qui venait de lui arriver encore. Heureusement qu'il y avait tout un tas d'élèves autour pour lui remettre en tête de se bouger le cul.

Elle se remit en position face à son pauvre rat Mais que fait la SPA?, pointa de nouveau sa baguette et concentra ses pauvres méninges sur l'idée de former une bouteille, elle copiait le prof, ça ne demandait pas trop d'effort de sa part. Il ne faudrait quand même pas oublier qu'elle est blonde, la demoiselle.

Elle prit une profonde inspiration et agita sa baguette.

- META…


Son ventre se remit à gargouiller bruyamment, de quoi rappeler à tout le monde qu'après le cours, c'est l'heure de manger.

*Rah, putain, j'ai faim. Si ça continue comme ça, je vais vraiment demander à aller voir Miss Pommy et faire un détour dans ma chambre pour choper un paquet de gâteau.*

Oui, quand on a un passé comme le sien, on a toujours un petit stock de bouffe pour les jours difficiles.

- …MORPHUS.


*Ah, c'est quand même mieux, non?

Ce n'était visiblement toujours pas de l'avis de la voisine qui tirait une tête bizarre. Ce qui se trouvait dans la cage était un mélange encore une pizza au saumon et un pansement. Il y avait quand même quelques poils au milieu des morceaux de poissons. Bien que ce ne soit pas vraiment la bonne attitude pour progresser, Friday s'estimait déjà bien contente et ne chercha pas vraiment à attirer l'attention du prof sur son demi-échec
Bal
Revenir en haut Aller en bas

Daryl Lewis
Daryl Lewis
Ministère

Parchemins : 2044
Âge : 20 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Carlos PenaVega


 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET EmptyLun 4 Nov - 23:02

Passionné de livres qu'il était, Daryl était plongé dans son livre de métamorphose intitulé "La métamorphose pour débutants". Débutants, ce qui tombait bien pour lui étant donné qu'il ne connaissait rien à cette matière. Ce cours n'était pas le plus important selon lui, mais il y portait quand même un certain intérêt, après tout, ça restait de la magie. C'était sûrement moins utile que la Défense Contre les Forces du Mal face à un ennemi, mais il y avait quand même moyen d'en tirer quelque chose.

Assis au premier rang de la classe, faillot va, il manque plus que la cravate et les lunettes rondes. Comment ça il a un uniforme de sorcier ?! le jeune garçon avait vu défiler plusieurs personnes assez différentes, tels qu'une serdaigle de son année qui donnait l'impression de vouloir prendre la place de l'animal dans la cage histoire de se sentir plus à l'aise, ainsi qu'une jeune fille blonde, préfète de Gryffondor, dont la manche était ensanglantée. Qu'est-ce qu'elle avait bien pu mijoter à dix heures du matin pour avoir ça sur son habit ? Comme quoi, les gens dans la classe aujourd'hui n'étaient pas tous nets...

Même si Daryl était curieux de savoir ce qui se trouvait dans la cage, il avait réussi à attendre l'autorisation du professeur pour enlever le tissu, voulant faire bonne figure. Et donc, sur les paroles de l'instituteur, le première année souleva le tissu pour découvrir... un rat. Ou plutôt une souris, mais peu importe, c'était un rongeur et rien de bien fantastique là-dedans. Le brunet s'attendait à voir un botruc, ou même un oeuf de dragon, mais là il devait avouer qu'il était déçu par la créature qui trônait dans la cage. Bon, tant pis, il fallait voir ce que l'enseignant réservait à ce petit animal, ça pouvait très bien être une transformation en dragon, et là, ça deviendrait intéressant ! Oui pour s'envoler de Gringotts après aussi, non ? Pour continuer dans la lancée des gens originaux, une demoiselle de sixième ou septième année avait crié de peur en voyant la bestiole. Daryl leva les yeux au ciel. *Décidément, on vit dans un monde de fous !*

Avec tous ces évènements, le bleu et bronze en oublia presque d'oublier d'écouter le prof, Et oui, faillot jusqu'au bout qui annonça les consignes pour le cours. S'en était suivi une démonstration assez classe du sort à lancer sur l'animal enfermé dans la cage. *Ah oui, au final, ça rend bien en fait, c'est stylé.* Le jeune Lewis ne devait pas passer pour un mauvais élève, après tout il voulait faire remporter des points à sa maison, c'est pourquoi il s'éclaircit la voix et sortit sa baguette avant de la pointer sur l'innoncent rongeur. Prépare-toi à souffrir ! Il articula ensuite du mieux qu'il put :

« Métamorphus ! »

Une étincelle jaune jaillit de la baguette avant de se dissoudre aussi vite qu'elle était apparue. Daryl haussa un sourcil et essaya de se remémorer les conseils que Mr. Rowle avait donné. Ah oui, il avait oublié de penser à quelque chose en formulant le sortilège, c'était ça ! Maintenant, il y croyait fermement, son sort allait fonctionner. Il recommença alors l'opération et cette fois-ci, ce fut le même jet lumineux que celui du prof qui émana de la baguette du jeune Serdaigle. Il vint ensuite percuter la pauvre souris qui se transforma tant bien que mal en un ballon de baudruche rose. Seulement, le ballon était encore décoré d'une queue, de deux oreilles et de quelques poils gris. Avant qu'il n'ait eu le temps d'émettre ne serait-ce qu'une émotion, la balle gonflée d'air émit un bruit semblable à un sifflement puis commença à se vider de son air avant de traverser les barreaux en métal et de s'envoler partout dans la classe. L'aiglon s'était levé de sa chaise et s'était mis à la poursuite de son expérience ratée. En vain. Le ballon vint s'écraser sur la tête d'une Poufsouffle de 2ème année, tout dégonflé. Honteux, le première année s'empressa de venir chercher l'objet et l'enleva des cheveux de la jeune fille. Il marmonna un "Pardon, pas fait exprès...", et ses joues prirent une teinte rosée. Il retourna ensuite à son banc et s'adressa au professeur :

« M'sieur, j'suis désolé mais je crois qu'il va me falloir une nouvelle souris... »

En même temps, il levait le bout de caoutchouc mi-rose mi-gris, qui ne ressemblait maintenant plus à rien du tout. Il n'avait pas vraiment eu de chance sur ce coup-là !

« Je comprends pas m'sieur, j'ai fait tout ce que vous avez dit pourtant... » ajouta-t-il, d'un air sincèrement désolé.

Ce cours était vraiment passionnant au final !

[776]


 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Giphy COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Tumblr_inline_o47k3kZ9VZ1sc3ygs_250

To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





 COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty
Ξ Sujet: Re: COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET    COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
COURS MÉTAMORPHOSES # TRANSFORMATION D'UN ANIMAL EN OBJET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours Métamorphoses # Transformation d'un objet [POUR TOUS]
» De métamorphose en métamorphoses [PV]
» [THEME PV] Fuir les métamorphoses ?!
» [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)
» Cours pour les deuxième annèe et divers (1er cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: