Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Avec deux ans de retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyMer 18 Déc - 10:39

Rhys est un lâche. Oui, lâché comme ça, certains auront du mal à me croire. On va encore me sortir cette histoire où, en première année, il s'était battu contre un septième année pour défendre Eva-Rose. Je répondrai qu'être stupide n'a jamais rendu courageux. Je continuerai même en disant que l'ex-Poufsouffle avait passé les dernières années à fuir et à choisir la facilité. Il a fuit la renommé en cherchant à être discret, jouant même à un poste peu remarqué dans l'équipe de quidditch (il avait d'ailleurs assez mal vécu lorsqu'il s'était illustré contre les Serdaigles). Il a fuit ses sentiments pour Romilly durant un très long moment et a fuit ensuite la demoiselle lorsqu'elle s'est mise en couple. Bien plus récemment, il a renié toute attirance physique pour son amie Lyne alors qu'il n'y avait rien de plus naturel. Son dernier acte de lâcheté a été lorsque la belle rouquine a décidé de s'enfuir de son refuge de fugue, il n'a pas trouvé le courage d'aller contre sa volonté pour la forcer à revenir chez lui. Donc oui, Rhys est capable de se battre mais n'en reste pas moins un lâche.

Malgré tout, il reste un peu de volonté au garçon de changer les choses ou, du moins, de rattraper quelques trucs qu'il a manqué. En cette été 2007, cela faisait deux ans qu'il avait quitté la célèbre école de magie et, au passage, la majeure partie de ses habitants. Il n'avait gardé qu'assez peu de contact avec ceux qui étaient restés, même pas une dizaine de personnes. Parmi ceux-ci, il en avait revu quelques-uns, notamment Roy, Tarek et Opalyne. Mais ce qui l'intéressait désormais n'était pas ceux qu'il avait revus mais bien celle qui s'était efforcé de ne jamais revoir, Romilly. Lui écrire des lettres où il avait pu être parfaitement honnête était une chose, la rencontrer avec tous ses sentiments en était une autre. Avec le temps, son amour s'était effrité. Non, ce serait honteusement mentir, ils s'étaient juste endormis mais l'ancien blaireau pensait qu'il était désormais capable de les surmonter. Ah, quel grand naïf. Aussitôt qu'il avait décroché son téléphone pour appeler la maison Bradley, il fut pris par le stress. Il aurait souhaité que ce soit Romilly qui réponde bien que ça lui fasse peur de tomber directement sur elle. Il aurait aussi voulu que ce soit Roy, ça aurait été plus simple, ils étaient amis mais il ne se voyait pas lui dire que c'est Romy qu'il voulu et il en aurait surement profité pour s'engouffrer dans la brèche pour juste parler farce et attrape avant de raccrocher. Il avait donc aussi aimé que ce soit quelqu'un d'autre mais il ne connaissait pas les 'quelqu'un d'autre" ce qui lui faisait aussi peur. Bref, qu'elle que soit la personne de l'autre côté, ça l'aurait fait et non à la fois.

Ce fut finalement la mère de la demoiselle qui décrocha le téléphone et, trop concentré pour être bien élevé, Rhys demanda après son amie sans se présenter. Qu'elles étaient tentantes ces quelques secondes de creux pour raccrocher. Lorsque la voix de sa belle résonna dans le combiné, le cœur de Rhys eut quelques ratés, si ce n'était un mini arrêt cardiaque. Il eut un gros coup de chaud et prononça difficilement un "salut". Après quelques platitudes, le jeune homme trouva le courage de lui proposer de se voir. Après un peu de recherche dans les emplois du temps, ils trouvèrent une journée, deux semaines plus tard.

Ce fut les deux semaines les plus courtes et les plus longues de sa vie, merci la théorie de la relativité. Très longue parce qu'il avait hâte de voir son amie mais très courte car il avait peur de ce moment et qu'il avait plusieurs choses à préparer. Tout d'abord, il lui fallait préparer son voyage en train. Bon, ça, ce n'était pas le plus compliqué, Rhys commençait à devenir un expert en train à force de le prendre (d'ailleurs merci les petits boulots pour pouvoir le payer). Ensuite, il fallait faire un petit effort niveau vestimentaire. Il était dans sa période de croissance même si ça ne lui suffisait toujours pas car il courait toujours pour tenter d'atteindre au moins la moyenne nationale. En plus de prendre un peu de hauteur, il prenait de la largeur avec le sport qu'il faisait régulièrement. Il lui fallait donc s'acheter quelque chose de convenable pour voir Romilly qui n'était pas la dernière sur la mode. Ce n'était pas vraiment sa tasse de thé de faire les magasins, il demanda donc un coup de main à sa mère qui, en grande connaisseuse qui caractère des ados, ne se fit pas prier pour le chambrer sur ce rendez-vous galant. Il ne pouvait en être autrement puisque c'était la première fois depuis très longtemps qu'il osait taper la chemise. Cependant, la matriarche semblait heureusement que son fils se remette en selle après sa rupture avec Opalyne. Oui, bon, les parents n'avaient pas vraiment saisie la nature de sa relation avec la lionne et il leur avait laissé y croire pour être un peu tranquille. Après ce shoping vestimentaire, il était retourné dans les boutiques une seconde fois dans un tout autre but, trouver un cadeau à la demoiselle vu que son anniversaire était passé depuis peu. Il n'oubliait pas Roy mais un passage à la boutique des Weasley règlerait le problème. Bref, acheté un cadeau a une demoiselle est un vrai casse-tête pour un ado. Il devait forcément éliminer les plus évidents. Exit les vêtements, il n'avait aucun gout et depuis le temps qu'il ne l'avait pas vu, il aurait été bien incapable de dire quelle taille elle porte. Exit les bijoux également, c'était trop porteur de symbole. Chocolat? Trop banal, trop impersonnel et bien trop fondant pour les heures de train. Un bouquet de fleurs? Nan, ça n'était pas son genre. Pourquoi pas un livre? Difficile de savoir ce qu'elle a déjà lu. Des séances de danses avec Adrien Salers? Trop cher. Finalement, à force de déambuler de magasin en magasin, il tomba sur une [url= https://sd-1.archive-host.com/membres/up/116059024/montre.PNG]montre[/url]. Elle n'était pas donnée mais bon, on ne choisit pas un cadeau en fonction de son prix sauf pour les cours de danse. Content de sa trouvaille, il rentra chez lui où il ne lui restait plus qu'à attendre le jour J.

Tout beau dans son pantalon et sa chemise noire, sans cravate sinon ce ne serait plus vraiment Rhys, il du patienter dans le train pendant des heures interminables à regarde sa montre dans que les minutes ne semblent s'écouler mais ce n'était rien face aux derniers mètres qui le séparaient du logement de la belle brune. Les jambes se faisaient lourdes puis le bras lorsqu'il fallut sonner à la porte mais ça y était, il avait réussi à le faire. Dorénavant, il n'avait plus qu'à attendre qu'on lui ouvre et voir comment les choses se passeraient.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 487
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyJeu 19 Déc - 18:01


Forget me not.


Forget me not Baby baby As I rock you gently Right here in my arms I promise to always Be here for you Keep you safe and warm. Sometimes in the middle of the night I wake up cryin when I think of how long It took to find you And now that I have I won't be movin' on Nothing can ever separate us We know where we belong All I'm asking you All I'm asking Before this moments gone


Romilly n'avait pas dit à Alek qu'elle devait voir Rhys aujourd'hui. Ce n'était pas qu'elle pensât avoir quoi que ce soit à se reprocher, mais son instinct de Serpentard lui disait qu'il y avait un nid de vipère dans ce genre de situation qu'il valait mieux qu'elle évite. Fort heureusement, Alek n'était pas non plus à surveiller son emploi du temps sans cesse, et elle devait voir Rhys chez elle, ce qui était une zone plutôt sécurisante. Elle n'avait pas revu son ami depuis deux ans et il lui manquait, ça allait sans dire, toutefois, son absence avait eu pour avantage qu'elle n'avait pas vraiment eu besoin de réfléchir à l'état de leur relation actuelle. Pouvait-on encore être ami quand l'un des deux éprouvait plus que de l'amitié ? Enfin, ça avait du lui passer avec le temps, mais Romy s'était néanmoins déjà sentie plus à l'aise dans ses chaussures non, elle ne porte pas de basket.

Finalement, ce fut elle qui ouvrit lorsqu'on frappa à la porte. Elle avait lissé ses cheveux ce qui faisait qu'elle ressemblait beaucoup à Rosalie, sa cousine, qu'on différenciait d'elle uniquement par certains détails en temps normal : Romilly avait les cheveux plus foncés que sa cousine et légèrement ondulés, elle est légèrement plus musclée car plus sportive et elle fait quelques centimètres de plus (deux ou trois). Cela lui avait pris comme une lubie le matin même de se coiffer comme Rosalie, elle avait même poussé le vice jusqu'à s'habiller comme sa cousine, c'est à dire tout en noir. Pantalon en simili-cuir, débardeur en coton noir, bijoux en argent histoire que ça brille un peu quand même... sans les talons vertigineux qui étaient la marque de fabrique de Romilly depuis qu'elle avait atteint l'âge où sa mère l'autorisait à en porter, on aurait vraiment pu croire que c'était sa cousine qui ouvrait la porte de la maison familiale. Peut-être avait-elle inconsciemment pris l'apparence de Rosalie pour échapper à son propre marasme. L'approche de l'âge adulte n'avait pas réussi à Romy qui était devenue encore plus compliquée qu'elle ne l'était auparavant. Elle se posait sans cesse des questions depuis qu'elle avait accepté une vérité indubitable : le monde ne tournait pas autour d'elle et elle n'avait absolument aucune empathie avec autrui. Elle craignait sans cesse de faire souffrir ses proches ou bien qu'ils ne la fasse souffrir. Elle était obsédée par l'idée qu'on risquait de l'abandonner... heureusement, Roy avait l'habitude et pouvait se montrer étrangement calme lorsqu'il s'agissait de Romilly, quant à Alek, il faisait de son mieux pour la rassurer. Ce dernier cependant manquait parfois lui aussi d'assurance quand il s'agissait de sentiments... Ils s'étaient disputés l'été précédent à cause de ça, depuis, ils essayaient d'être plus francs pour éviter de retomber dans les erreurs passées.

Elle remarqua tout de suite que Rhys avait fait un effort de toilette. Et qu'il avait grandi aussi. Mais ça, elle s'y attendait, après tout, les garçons grandissent vite, elle s'en était assez plainte à propos de son frère jumeau. Le port de la chemise (noire, on aurait pu croire qu'ils l'avaient fait exprès), était nettement plus choquant. Port de l'uniforme et jour de bal excepté, elle n'avait jamais vu Rhys en chemise. Remarquez, la plupart du temps, il était en uniforme à l'époque où ils se voyaient souvent, sinon, ils étaient à Sterne. Elle chassa l'idée qu'il ait voulu se faire beau pour elle de son esprit et s'aperçut qu'elle le fixait sans rien dire depuis plusieurs secondes. Elle se gifla intérieurement, mortifiée de se montrer aussi impolie avec un ami.

Salut, tu rentres ? Choisit-elle de dire, éludant volontairement son silence précédent. il ne servait à rien qu'elle cherche à se justifier, elle ne ferait que s'enfoncer un peu plus. Elle se mit sur le côté pour le laisser passer dans le couloir. A l'extérieur il faisait chaud (surtout que sa tenue n'était pas appropriée à la chaleur), ils seraient mieux dans le salon.


Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyLun 23 Déc - 3:19

Si vous posiez la question à Rhys sur la manière de différencier Romilly et Rosalie, il vous regarderait en riant car il en est bien incapable. Sur un plan purement corporel, il ne voyait aucune différence et il s'était fait avoir à de nombreuses reprises, surtout lorsqu'il n'était pas encore au courant de l'existence de la cousine jumelle. Avec le temps, il réussissait à ne plus se tromper. Certes, leurs tenues n'étaient pas exactement les mêmes mais ce n'était pas un indice fiable car elles jouaient régulièrement, peut-être trop au gout des autres, de cette ressemblance.

Lorsque Romilly lui ouvrit la porte, il aurait pu être un peu déçu qu'elle ne lui saute pas au cou mais ce n'était pas non plus le genre de la demoiselle, elle contrôlait, ou du moins le tentait-elle, tout ce qui était du paraître. De toute façon, il n'eut pas à y penser car, en la voyant, il crut faire face à Rosalie. Cependant, sans l'expliquer, il savait que ce n'était pas la cousine. Il fallut au garçon quelques secondes pour que son cerveau puisse faire le tri des informations. Il était finalement persuadé que celle qu'il avait en face de lui était bien son amie. Etait-ce de l'instinct? De l'expérience peut-être? Un effet secondaire de ses sentiments? Il était plus probable qu'à force d'avoir passé du temps avec Romilly, il parvenait à percevoir certains détails de manière inconsciente que ce soit physique ou d'un autre ordre. Une odeur par exemple ou le regard. Rhys faisait partie de ces gens qui considèrent qu'il est possible d'en apprendre plus d'une personne par ses yeux que par ses mots. Après tout, l'ex-Poufsouffle n'avait pas de lien particulier avec Rosalie, il était donc normal que le regard des deux demoiselles soient différents à son égard.

Lorsqu'il finit sa partie mentale de "qui est-ce?", il avait à peine remarqué le blanc qui s'était installé et se faufila à l'intérieur de la maison lorsqu'il y fut invité. Comme beaucoup de gens qui s'apprêtent à vivre un moment stressant, il avait fantasmé cette rencontre à longueur de journée, allant de scénario se passant très bien pour lui à d'autres se passant très très bien pour lui (et inversement pour Benson) mais là, il ne savait pas trop comment réagir. Il se contenta pendant quelques instants de visiter l'entrée des yeux. Combien de fois avait-il rêvé de venir ici alors qu'il était encore élève de Poudlard? Et là, il savait pertinemment qu'il n'y aurait certainement jamais mit les pieds s'il n'avait pas tout quitté. De son point de vue, la séparation les avait plus rapprochés qu'avant bien qu'il était difficile de dire ce qu'était leur relation et qu'elle n'avait jamais encore souffert d'une rencontre.


- Est-ce qu'il y a quelqu'un d'autre?


Oui, bon, on a déjà fait mieux comme première phrase après deux ans d'absence mais elle n'était pas non plus anodine. Déjà, il saurait s'il devait dire bonjour à quelqu'un mais il redoutait un peu la présence de Roy, de Benson ou même de Rosalie. Petit plus, il pouvait aussi estimer le degré d'intimité que Romilly accorderait à leur rencontre.


- Comment vas-tu?

-
Il avait perdu toute sa belle confiance qu'il avait lors de leur relation épistolaire. Il est plus difficile d'être sincère lorsque l'on peut lire dans les yeux de l'autre. Prenant son courage à deux mains, il se força à être celui qu'il lui avait présenté pendant deux ans. Après tout, elle lui avait déjà balancé qu'il n'était et ne serait qu'un ami, elle ne pouvait pas lui envoyer plus violent dans les dents.


- Tu es ravissante. Comme toujours.


S'empourprant un peu trop rapidement à son gout, il décida de détourner l'attention. Quel meilleur moyen que de sortir le paquet cadeau qu'il avait dans la poche de sa veste.


- Je sais que j'ai un peu de retard mais je te souhaite un bon anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 487
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptySam 4 Jan - 11:21


    « Mes parents. » Répondit-elle simplement en laissant passer Rhys devant elle et en fermant la porte sur lui. Elle le guida ensuite jusqu'au salon qui était vide, comme prévu. « Ils sont dans le jardin » Précisa-t-elle alors. Elle avait demandé à ses parents de se faire discret parce que c'était assez compliqué comme ça de revoir son ami après tout ce temps, pas besoin de se prendre en plus la tête avec des présentations. Cela dit, elle avait parlé de Rhys à ses parents, plus d'une fois même. Sa mère surtout savait que pour la jeune Serpentard ce n'était pas facile à gérer. Finalement, c'était parce que Rhys était parti de Poudlard que tout était devenu compliqué dans l'esprit de la brunette. Enfin, il y avait ça et puis il y avait aussi le fait que sa relation avec Roy ait changé. Disons qu'on pouvait faire porter la responsabilité des changements chez Romy aux deux garçons à parts égales. Quant à Alek, lui, il lui permettait plutôt de ne pas sombrer complètement. Son petit ami l'aimait avec ses prises de tête et ses complications inutiles, ça l'aidait, surtout qu'elle n'avait pas vraiment (sauf occasionnellement) à réfléchir à leur relation. Elle n'en dirait pas autant de Rhys ou Roy. Avec Rhys, la relation épistolaire faisait qu'ils n'étaient pas confrontés à la réalité de leurs différences, et avec Roy, elle avait beau bouillir de jalousie et être malheureuse de ce qu'ils étaient devenus, elle était assez mature pour se taire, mais ça rendait parfois pesant leurs moments ensemble.

    Cependant, cela rendait difficile une réponse honnête sur son état morale. Elle décida de biaiser : « Bien, bien, j'entre en septième année en septembre, on peut dire que je touche au but. En plus je commence à avoir une vague idée de ce que je ferai après Poudlard. Et toi ? » Après tout, il ne lui avait pas posé une question précise, et d'une manière générale, elle allait assez bien. Elle était toujours une élève exemplaire, elle continuait la danse, sa famille et ses amis étaient en bonne santé, elle avait un petit ami qu'elle voyait peu mais avec qui ça se passait bien... On ne pouvait pas dire qu'elle allait mal quoi. C'était juste que là, dans l'instant T, elle était un brin nerveuse. Elle entendit à peine le compliment d'ailleurs, mais elle finit par réaliser que ça attendait une réponse : « Merci. » Elle ne se voyait pas s'étendre sur le sujet, rappelons que Alek n'allait probablement pas être ravi quand il saurait qu'elle avait vu Rhys. Quoique, il pouvait être surprenant.

    « Oh ! C'est gentil ! Mais... je n'ai rien pour toi... » Soupira-t-elle. Elle aurait du y penser, quelle idiote ! Elle l'ouvrit néanmoins. « C'est très joli, merci. » Elle fit signe à Rhys de s'asseoir et lui sourit avec douceur. Elle passa la montre à son poignet et la désigna à son ami. « Cela me va bien ? » Un petit rire s'échappa de ses lèvres, il fallait qu'elle se détende, allez ! « Tu veux boire quoi ? J'ai du thé glacé de prêt mais on a sûrement d'autres trucs. »


Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyDim 5 Jan - 2:53

Rhys devenait très fort au jeu du "je ne sais même pas si les choses me satisfont ou pas". Lorsque Romilly lui a dit qu'il n'y avait que ses parents, il fut d'abord déçu de savoir qu'ils n'étaient pas en tête à tête. Après un petit temps, il se disait que ce n'était pas non plus si mal que ça puisqu'avec du monde dans les environs empêcherait les choses de dégénérer dans un sens ou dans l'autre. Finalement, la seule réaction du garçon fut:

- Donc pas de Roy…


Il n'avait que chuchoté quelque chose d'à peine audible mais le léger sourire qu'il affichait exprimait bien son plaisir de ne pas avoir son frère de maison dans les environs. Les deux garçons n'avaient pas échangé de nouvelles depuis un petit moment, Rhys n'était donc pas au courant de dernières nouvelles concernant la vie privée de son ainé.

La réponse de Romy sur son état n'avait pas convaincu son ami. Rappelons qu'avant de devenir "le garçon qui a abandonné ses études de magie", Rhys était… non, en fait, il n'était toujours personne. Cependant, il observait beaucoup les gens et avait vu de nombreuses fois son amie présenter sa plus belle façade. A l'école, elle tenait son rôle à la perfection et Rhys avait longtemps vu que du feu. A force de jouer les pervers qui poursuit la brune tapi dans l'ombre passer du temps avec elle, il avait vu à travers et n'avait pas hésité à lui dire. Si elle se cachait ce coup-ci, il y avait surement un problème. Rhys savait cependant être un bon ami, si elle ne voulait rien lui dire, ce n'était pas à lui de lui tirer les vers du nez. Peut-être quelque chose était brisé dans leur relation. Peut-être que ça le concernait directement. Si c'était important, elle lui dirait peut-être au cours de leur rendez-vous.


- Han. Déjà sept ans là-bas. Je me demande comment tu as fait pour tenir tout ce temps. Quand, j'y pense, ça devrait faire…


Il se mit à compter sur ses doigts


- Je devrais entrer en sixième année. Enfin, une de moins que toi, quoi.


Il allait sortir un "en fait, je veux trop me faire une vieille" mais se retint à temps. Cette seule phrase comportait trois grosses erreurs. Plaisanter sur ses sentiments n'était surement pas une bonne idée tout comme dire à une jeune demoiselle qu'elle est vieille. En plus, la tournure était pour le moins vulgaire, la mauvaise influence de sa nouvelle école.  


- Tu veux te diriger dans quelle branche? Moi, ça va bien. Il me reste à faire deux ans dans mon école actuelle et j'ai l'impression d'avoir un déguisement vu que je n'ai plus l'habitude de ce genre de fringues mais je devrais y survivre.


Toujours la même chose avec Rhys, quand il est assez mal à l'aise, il essaye de s'en sortir par l'humour ou l'insolence. Pour ce qui était de son avenir, il n'y avait rien de plus flou pour lui.


- Ce que je ferai après, par contre… Ca me plairait de vivre du sport, mon maitre me dit qu'en continuant à m'entrainer, ça peut être possible. Ou alors me trouver un truc dans les sciences. Ou encore, dans mes vieux fantasmes, remonter sur un balai et retourner sur le terrain. C'est l'une des choses qui me manquent le plus, après toi et d'autres personnes.


Rhys n'espérait qu'une chose du monde de la magie, que la directrice de Poudlard organise un nouveau match entre les élèves et les anciens. Là, il se porterait volontaire sans problème.


- La danse aussi, ça aurait pu être bien mais je manque beaucoup d'entrainement. Déjà que, tu en conviendras, je n'étais pas très doué à l'époque de Sterne. Ca se passe bien d'ailleurs? Tu rempiles une dernière année comme présidente?


Oui, Rhys est quelqu'un de très peu bavard mais là, il n'était pas sûr de supporter si un blanc s'installait.

Lorsque Romy lui dit qu'elle n'avait pas de cadeau pour lui, ça lui paraissait évident puisque ce n'était pas son anniversaire. Imaginez-vous devoir faire un cadeau de contre-anniversaire, c'est un truc à vous ruiner ça.


- Mon plus beau cadeau, c'est toi. Bisou, bisou, bisou

- C'est dommage, on va devoir se revoir en janvier pour mon anniversaire alors.


Il lui afficha un sourire mi-amusé, mi-"euh, ça te tente?" et mi-"ce n'est pas grave" parce que oui, Rhys à des sourires à trois moitiés. Il la regarda ouvrir son cadeau et mettre la montre. Ouf, elle lui plaisait.


- Elle te va bien. J'ai eut du mal à trouver quelque chose qui te plaise et qui ne fasse pas trop… pas trop… enfin, tu vois quoi…


C'était partie plus vite qu'il ne l'avait voulu mais il se disait qu'en ne mettant pas de mot sur ce qu'il ressentait, ça n'allait pas les influencer. Il sauta néanmoins sur la proposition de boisson. Même s'il était Britannique, il n'avait jamais vu de thé mais il n'allait pas chipoter et faire fouiller dans les frigos, un bon invité accepte ce qu'on lui propose.


- Du thé, volontiers. Il fait super chaud dehors.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 487
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyMar 7 Jan - 17:04

    Romilly ne releva pas la remarque sur l'absence de son frère qu'elle n'avait par ailleurs presque pas entendue. Sa (douce?) voix s'éleva néanmoins lorsque Rhys demanda comment elle avait fait pour tenir si longtemps à Poudlard. Elle savait que lui n'y était pas parvenu, mais ce n'était pas vraiment la règle de tout un chacun. La plupart des jeunes sorciers restaient dans l'école au moins jusqu'aux BUSES.

    « Une de moins, oui, mais tu sais bien que j'ai toujours beaucoup aimé Poudlard. Je suis d'ailleurs assez triste que ce soit ma dernière année, même si ça aura aussi des avantages d'en sortir. » Comme être avec Alek par exemple. Son petit ami était plutôt du genre occupé (enfin comme n'importe quel adulte quoi) et cela allait nettement faciliter leurs rendez-vous que Romilly ne soit plus en internat. Mais elle comptait rester vivre chez ses parents dans un premier temps parce qu'elle n'aurait jamais les finances pour partir directement, même dans l'optique où elle trouverait un boulot tout de suite (ce qui était rien moins qu'improbable).

    « Organisatrice dans l'événementiel, ou bien chargée de relation publique, selon ce que je trouve, au final les deux ont beaucoup de points communs. » Son besoin de tout gérer serait suffisamment satisfait dans ce genre de métier, elle pensait à long terme monter sa boite, sauf si elle trouvait tout de suite une personne vraiment importante dont elle pourrait se charger. Elle avait bien pensé faire jouer ses relations, mais elle n'en avait pas tant que ça non plus. Enfin, elle avait au moins la direction de Sterne dans son CV. Le club avait sa petite réputation chez les sorciers maintenant, ce n'était pas grand chose, mais ce n'était pas vraiment rien non plus.

    « Quel genre de fringue ? » Romilly ne comprenait pas à quoi Rhys faisait référence, mais il fallait dire aussi qu'elle avait toujours besoin de détails quand on évoquait l'apparence (la sienne, certes, mais aussi celles des autres).

    « Je ne suis pas sûre que tu puisses faire du balai sans avoir de diplôme de magie, mais dans le sport moldu pourquoi pas. » Ce n'était peut-être pas très sympa de casser le rêve de Rhys, mais elle pensait que l'amitié c'était aussi être honnête, et puis, c'était seulement ce que elle, elle pensait, elle pouvait aussi bien avoir tord. Qu'en savait-elle après tout ? Elle ne connaissait aucun autre élève ayant décidé de quitter Poudlard pour retourner vivre chez les moldu. Il faut dire que la moitié de sa famille était sorcière, et ce n'était pas la moindre moitié !

    Le sujet dériva sur Sterne. Il était vrai qu'à l'époque Rhys manquait de grâce, mais elle avait remarqué que c'était souvent le cas des garçons au début, alors que les filles c'étaient plutôt les muscles qui faisaient défaut. Cela avait beau être un peu cliché, c'était souvent vrai. Et vu qu'elle était à Sterne depuis un moment maintenant, elle pensait en savoir un rayon en la matière désormais. « Oui, je rempile. Il est assez difficile de trouver quelqu'un pour me remplacer en plus. Beaucoup font du quidditch en plus de la danse et la présidence demande beaucoup de boulot... » Elle-même avait du arrêter la pratique régulière du Quidditch à cause de ça. Elle remplaçait encore ponctuellement lorsque c'était nécessaire parce qu'elle savait jouer, cependant, elle n'avait pas pu rester dans l'équipe des titulaires après son accident. Du surmenage à l'adolescence... Ses parents n'en revenaient pas (surtout avec un jumeau comme Roy!).

    « Si tu veux, mais je doute que ce soit possible, à moins que tu n'aies le courage de te coltiner plusieurs heures de train jusqu'à Pré-au-lard. » Elle sourit à son ami, elle lui enverrait quelque chose par la poste, ce serait plus simple !

    « Je vois. » Simple, concis, et aussi direct que possible. Le ton était posé et montrait clairement qu'elle ne désirait pas s'étendre sur la question. « Une jolie montre, c'est parfait. » mais parlons plutôt des boissons, n'est ce pas Romy ? « Je vais nous chercher du thé alors. » Aussitôt dit, aussitôt fait, elle passa dans la cuisine et revint avec un plateau sur lequel étaient posés deux verres, des glaçons et une carafe. Elle était toujours efficace. « Glaçons ? »


Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptySam 11 Jan - 0:16

Et voilà que Rhys passait pour un crétin. Il avait passé tellement de temps seul, ces deux dernières années, à ruminer tout ce qui lui était tombé dessus qu'il avait finit par se convaincre que c'était entièrement la faute de l'école et donc, par déduction, que personne n'avait envie d'y rester. Evidemment que ce n'était pas le cas de tout le monde mais la vérité dépend toujours du point de vue d'où on la regarde. Il avait peur d'avoir un peu "blessé" ou plutôt agacé la miss par sa remarque.

- Excuse-moi, je ne voulais pas être désagréable.


Pour ce qui était du bon côté de quitter l'école pour Romilly, les deux jeunes pensaient bien à la même chose et Rhys n'avaient pas trop envie de s'attarder à imaginer le couple ensemble, c'était toujours au dessus de ses forces, ce qui avait au moins l'avantage d'être clair sur ses sentiments.

Pour ce qui était de devenir chargée de relation publique, Rhys avait un peu de mal à voir la brunette à ce poste. Non pas qu'il ne l'imagine pas capable d'abattre le boulot mais parce qu'il avait tellement vu Romy faire en sorte d'être la numéro 1 qu'il avait du mal à la voir bosser pour quelqu'un, dans l'ombre, malgré tout ce qu'il pouvait savoir sur elle.


- C'est sympa mais tu n'es pas prête de soigner ton surmenage. J'ai confiance en toi. Et si jamais t'as besoin pour trouver un stage ou un truc comme ça, n'hésite pas à me demander, je pourrais toujours passer un coup de fil aux Carnal Spark.


Ca ne promettait pas de réponse positive, après tout CS ne lui devait aucun service.

Au sujet de la tenue, il attrapa un pan de sa veste pour attirer l'attention dessus.


- Le pantalon. La chemise. La veste. Au risque de passer pour un blasphémateur, ce n'est pas mon style. Maintenant, je porte un jean confortable et un t-shirt. Ma tenue la plus classe, c'est mon kimono, même si j'ai une manche qui a souffert dernièrement.


Honnête jusqu'au bout. Là dessus, il était sûr que la vision des deux sorciers divergeait. Rhys n'avait jamais été dans le principe de plaire aux gens. Pour lui, une tenue doit remplir une fonction, c'est à dire tenir chaud, préserver la pudeur et laisser libre d'agir.


- Merci de me démoraliser…


Il se mit à rire. Bien qu'il s'avait qu'il ne remonterait probablement jamais sur un balai, pas plus qu'il ne remettrait les pieds à Poudlard, sauf dans des conditions extrêmes.


- Ceci dit, si je n'ai vraiment plus le droit de voler, je trouverai ça abusé. En gros, je n'ai pas de diplôme alors je perds mon statut de sorcier? Ce serait un peu comme si on m'empêche de jouer au foot parce que je ne suis pas footballeur professionnel.


Bon après, Romilly se trompait peut-être. Il faut dire qu'il y a un certain clivage entre sorciers et non sorciers. L'un ne connaît pas l'existence de l'autre et l'autre ne se préoccupe généralement pas de la vie de l'un. Quel élève s'inquiète de savoir ses droits s'il arrête la magie alors qu'il sait qu'il ne le ferait jamais?


- Mais tu as raison, si je devais faire du sport un métier, ce serait bien évidemment dans les Arts Martiaux. Enfin, ce n'est pas spécialement un sport MOLDU.


Toujours cette petite nuance qui n'était peut-être pas volontaire de la partie de Romilly mais qui sous entendait que Moldus et Sorciers ne pouvaient pas pratiquer les mêmes sports. L'une des grandes raisons de son départ de l'école.


- Tu finiras bien par trouver quelqu'un qui trouvera grâce à ses yeux.


Parce qu'il s'agissait peut-être aussi de l'un des problèmes pour la succession, la demoiselle est une perfectionniste. Un défaut pour certains, une qualité aux yeux de Rhys. Quoi qu'il en soit, il valait mieux éviter de stresser la miss davantage, inutile de préciser qu'il ne lui restait qu'un an pour former la suivante sinon ce sera l'anarchie l'année suivante.


- L'important, c'est de profiter au maximum de la dernière année.


Pour ce qui était de faire la route jusqu'à pré-au-lard pour la voir et, en prime, avoir un cadeau d'anniversaire, ce n'était vraiment pas le genre de chose qui effrayait Rhys. Il était devenu un adepte du train, presqu'un mini Sheldon Cooper.


- Il me faudra plus que quelques heures de train pour m'arrêter. Depuis deux ans, je passe mon temps sur les rails. Le billet de Carlisle à Londres dure un peu moins de 4h pour environ £75. Enfin, ça c'est pour filer sur le quai 9 3/4, faudrait que je me renseigne pour pré-au-lard.


Rhys n'avait jamais vraiment refait surface dans le monde magique, quelques fois le chemin de traverse comme la fois où il était passé voir Roman, c'est tout. Il n'avait jamais pensé remettre les pieds dans les environs de poudlard. Malgré sa proximité avec la frontière Ecossaise, les Highlands étaient bien trop loin pour que ça paraisse imaginable.

Ceci dit, l'idée de se revoir semblait soudainement lointaine lorsque Romy indiqua plus que clairement, en deux mots, qu'elle ne souhaitait pas que les sentiments du garçon soient évoqués. Du coup, ça chagrinait le Blaireau qui à l'origine avait le même souhait mais là, il aurait aimé se retrouver sur le fait accompli. Il était plus qu'évident qu'il y avait une certaine tension dans l'air à cause de ça et qu'il faudrait bien crever l'abcès à un moment ou un autre. Mais ce ne serait pas pour maintenant.

Il regarda son amie s'éloigner vers la cuisine Enfin, surtout une certaine partie en double relief pour apporter les boissons.


- Sans glaçon, s'il te plait. J'ai les gencives sensibles.


Un tonnerre d'applaudissement que M. Ellis qui nous transmet une information capitale des retrouvailles. Allez, tous avec moi. Clap clap clap. Se sentant con de sa remarque, il concentra toute son attention sur son verre et aurait bien tenté de se noyer dedans pour faire diversion mais, malheureusement, il avait pied.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 487
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyMer 15 Jan - 14:31


    « Ce n'est rien, je sais que tu n'étais pas bien là-bas. » Et que c'était pour ça qu'il en était parti (entre autre), mais elle ne pouvait seulement pas adhérer à son opinion. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle ne la respectait pas. A elle, Poudlard lui manquerait, si Rhys se sentait mieux chez les moldus, elle ne souhaitait, ma foi, que son bonheur (dans la mesure où ça n'incluait pas qu'elle y participe de manière amoureuse, entendons-nous bien). Elle sourit à son ami pour le rassurer. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle n'était pas tellement à l'aise. Trop de temps avait passé peut-être. Elle n'était plus exactement la même qu'autrefois, elle avait perdu une partie de sa naïveté et pas mal de ses espoirs avec. Quand ils étaient à Poudlard ensemble, elle était très tactile, presque spontanée pour quelqu'un qui est toujours sous contrôle, désormais, elle était dans la mesure, toujours. Ce n'était la faute de personne, elle avait grandi et avait été de désillusion en désillusion. Tenez, par exemple, dans un monde parfait, elle pourrait prendre le thé avec Rhys et Alek en même temps. Dans la réalité, c'était inenvisageable. Non seulement ce ne serait pas très gentil pour Rhys (bien qu'elle espérât encore qu'il soit passé à autre chose), mais en plus Alek pouvait se montrer aussi jaloux et possessif qu'elle (ce qui donnait une bonne idée de ce que ça pouvait donner).

    « Il faut se faire une raison pour le surmenage, ça fait parti de mon mode de fonctionnement. Je ne sais pas être dans la demi-mesure, il faut que je me donne à fond. J'ai bien compris que je ne pourrai pas briller comme je le voulais, mais je suis une acharnée de boulot, je vais me creuser mon trou et devenir la big boss de l'événementiel. » Si elle avait été plus grande, elle aurait peut-être tenté le mannequinat, mais elle était trop petite, trop grosse sûrement aussi. Puisque Rhys parlait de CS, quand on regardait Keira, et qu'on voyait Romy à côté, on se rendait compte que la brunette n'avait pas les bonnes mensurations pour faire ce métier.

    « C'est bête, ce style là te va bien. Cela dit, moi non plus je ne suis pas habillée dans mon style aujourd'hui, j'ai eu comme une envie de m'essayer au style de Rosalie. Du coup, je sais que ça me va forcément, mais je ne crois pas que ça corresponde vraiment à mon caractère. » Parce que oui, elle avait changé, mais pas au point de devenir Dark Romilly. Elle restait une jeune fille au cœur pure, fragile, avec le soucis du détail. Le style de Rosalie était trop sombre et trop épuré.

    « Malheureusement, je crains que ce ne soit le cas. A la différence du monde du football que tu prends comme exemple, ceux des sorciers et des moldus sont comme de l'huile et de l'eau, ils ne se mélangent pas et ce depuis des temps immémoriaux. Quand mon père s'est marié avec ma mère, il a du renoncé à beaucoup de choses du monde sorcier parce qu'elle n'a rien de magique en elle. Après, je n'en sais rien, les cas d'élèves partis avant les BUSES sont très rares et pour ce que j'en sais aucun n'a émis le souhait de remonter sur un balai, ce n'est peut-être pas interdit, c'est peut-être juste qu'en général en vivant chez les moldu, on a peu l'occasion de faire du balai volant. » car qu'en savait-elle, elle ? Sa mère était moldu, son père sorcier, donc elle allait dans chacun des mondes avec l'un ou l'autre. Cela dit, elle ne s'était jamais sentie moldu justement, mais que quelqu'un vienne insulter sa mère parce qu'elle ne pratiquait pas la magie, et il apprendrait qu'il ne fallait pas chercher la famille Bradley !

    « Moldu peut-être pas, mais ce n'est pas un sport magique en tout cas. Et tu as remarqué quand tu étais à Poudlard qu'en fait les sorciers n'étaient pas très sportifs ? Sterne est une exception. » Adrien l'avait fondé car le monde magique manquait à son goût de modernité à ce niveau, ça avait bien marché vu l'âge qu'il avait à l'époque et donc celui de ses camarades. Mais globalement, les petits sorciers étaient très formatés pour aimer les sports magiques. Un peu comme dans certaines villes les petits garçons sont supposés aimer le foot, ce devait être culturel. Romy préférait la danse quand même hein.

    « Il faudra, je ne peux pas laisser le club sans président. » Vu la majorité féminine du club, elle pouvait même pousser jusqu'à mettre au féminin mais ne le fit pas. Elle hocha la tête pour confirmer qu'elle devait profiter de sa dernière année, même si, ne nous faisons pas d'idées, elle passerait surtout beaucoup de temps à réviser pour ses ASPICS.

    « Il faut presque la journée pour aller de Londres à Pré-au-lard, mais tu peux peut-être trouver quelqu'un qui te fasse transplaner. » Elle-même avait eu son permis il y a peu, mais comme elle n'avait pas le droit de l'utiliser quand elle était scolarisée, ça lui faisait une belle jambe pour ce dont ils parlaient. Comme la conversation prenait un tour déplaisant, Romilly esquiva (sans habilité, certes, mais une esquive est une esquive) et revint avec des boissons qu'elle servit.

    « Ah, attention alors, le thé est très frais, il sort du frigo. » Elle se mit elle même un glaçon, repoussa ses cheveux derrière son épaule (geste ô combien familier) et but une gorgée du breuvage. Il était délicieux mais elle n'y était pour rien, c'était sa mère qui l'avait préparé. « Et sinon alors ? Ton école ça donne quoi ? Les matières sont très différentes de Poudlard non ? ce n'était pas trop dur au début ? » Romilly n'avait aucune idée de ce qui s'enseignait dans les écoles moldu, elle se doutait que ça devait être... autre chose. Peut-être qu'ils apprenaient comment l'électricité fonctionnait. Ils en avaient chez elle puisqu'ils n'étaient pas tous sorciers, mais elle ne savait pas du tout comment ça marchait. Elle avait bien posé la question une fois ou deux quand elle était petite, mais elle ne se souvenait pas de la réponse. Elle soupçonnait même que personne ne le savait vraiment et que sa mère se contentait de payer les factures à la fin du mois. Après tout, tant que ça marchait hein... Et puis il y avait toute la bi... bichomie ? Non, ce n'était pas ça. La... biolicie ? Non toujours pas. Ah, la biologie ! Les sorciers étudiaient uniquement la magie car ils faisaient tout avec, les moldus semblaient avoir plein de connaissances sur le monde extérieur. Sûrement que ceux qui trouvaient tout ça auraient fait de parfaits Serdaigle, peut-être même que Rosalie avait plus de connaissance qu'elles sur ces points là. Ce ne serait pas bien dure, Romy avait déjà à peine assez de temps pour dormir, alors pour faire autre chose que ce qui était aux examens hein...


{1 165}


Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyDim 19 Jan - 0:06

C'était dans ce genre de situation qu'on pouvait mesurer à quel point Rhys avait changé. Il avait un peu agressé Romy (ce qui est déjà exceptionnel) en généralisant ses gouts (alors qu'il était quelqu'un de très effacé) et c'était Romy qui le rassurait. Non pas que Romilly n'était pas du genre à le faire mais Rhys avait été le garçon parfait comme confident à une époque, on pouvait tout lui dire, il ne vous jugeait pas, il vous soutenait. Plus maintenant apparemment. Au moins, il s'en rendait compte, c'était un bon point pour modifier ça.

- Mais ce n'est pas une raison pour faire de mon cas une généralité.


La vie était tout de même beaucoup plus simple quand ils étaient jeunes. On croit au père noël et on ne croit pas à tout ce qui vous pourri la vie.


- Pour tout te dire, le jour où tu ne te surmèneras plus, là, je m'inquièterai, ça ne serait plus la grande Romy. Je te jure, je déménage tout de suite dans le coin pour t'obliger à bosser nuit et jour.


Il se mit à sourire. Bien qu'il ne soit pas trop pour le surmenage et ses effets secondaires sur la santé, il reconnaissait que Romilly mettait tout son cœur dans ses entreprises et le respectait. Elle avait de l'ambition, certes revue et corrigée en fonction de la réalité mais de l'ambition. Etrangement, pour Rhys, l'expression "creuser son trou" pour réussir rimait beaucoup avec "mettre un cadavre avant de reboucher le trou". Mais bon, je ne vous l'apprends pas, Rhys n'est pas forcément très net dans sa petite tête.


- En tout cas, je suis sûr que tu vas tout déchirer. J'espère d'ailleurs que j'aurai des entrées gratuites. Ou mieux, un boulot. Je peux faire vigile.


Et bah voilà, un nouveau plan de carrière en tête. Ceci dit, ça ennuierait Rhys de passer tant de temps dans les dojos pour finir vigil. Il n'y a pas de sous-métier mais là, ça serait de la surqualification.


- Merci, c'est gentil mais j'ai l'impression d'être à l'étroit dedans.


D'un côté, il était assez peu probable qu'il se retrouve dans une situation où il aurait besoin de beaucoup bouger. L'activité qui lui venait en tête rapidement en voyage Romy se passait justement sans vêtement.


- Je dois t'avouer que quand tu as ouvert la porte, j'ai eut une petite hésitation.


Il préférait tout de même la Romy-Romy à la Romy-un-peu-Rosalie mais il n'allait pas le faire remarquer. Ca pourrait être vexant alors qu'elle était tout de même très attirante.


- C'est vraiment ce que je trouve dommage. On se retrouve à devoir choisir entre être sorcier ou pas, comme si on ne pouvait pas être les deux à la fois. Mon père a aussi changé de côté pour ma mère. Ah ce qu'on ne ferait pas pour vous… Bah, ya plein de fois où je l'ai vu attraper mes cours pour faire son curieux. On voit que ça lui manque alors qu'il n'y a pas touché depuis plus de 15 ans. C'est d'ailleurs con, tout petit j'ai fait cramer l'appartement parce qu'il n'était pas capable d'utiliser la magie pour éteindre le feu. En tout cas, je prendrai le temps de vérifier et je te dirai.


C'est clair que les sorciers n'étaient pas très sportifs, c'était le moins qu'on puisse dire. D'accord, il y avait les quatre équipes de Quidditch mais c'était quasiment tout. Et, soyons clair, le Quidditch te fait battre le cœur rapidement mais c'est le balai qui fait pas mal du boulot. Si tu finissais ton match en aillant mal quelque part, c'est parce que tu avais encaissé un cognard.


- Il n'y avait pas un truc de natation aussi? En fait, je devais trop passer pour un extra-terrestre d'aller courir tous les matins. Plus le Quidd. Plus Sterne. En fait, je ne suis pas normal. Je suis arrivé en étant le petit intello qui crache ses poumons en montant des marches et je suis devenu le sportif qui n'a pas envie de bosser ses cours.


Il voyageait entre les extrêmes. Ceci dit, il n'était pas encore prêt à devenir un homme du monde. La renommée et la popularité n'étaient vraiment pas pour lui.

Transplaner. Brrr. Quelle horreur.


- Franchement, j'ai toujours flippé à cette idée. Je crois que je n'aime pas l'idée d'avoir les morceaux de mon corps qui passent je ne sais où. Je m'imagine trop bien apparaître dans un mur ce qui ne doit pas être cool. En plus, je dois avouer que je ne fréquente plus spécialement de sorcier. Je ne me vois pas trop retrouver Eva-Rose ou Keira pour faire le transport.


Il prit en compte l'avertissement sur la température de sa boisson en en buvant une gorgée. Il se glaça immédiatement les dents. En homme courageux, il supporta la douleur. Sa virilité était en jeu.


- C'est bon et ça rafraichit.


Bon, il n'était pas un super grand fan du thé mais ça se buvait sans difficulté.


- Pfffiou, l'école, c'est la misère. J'ai franchement galéré au début. Rattraper 3 ans de maths, d'anglais, de physique, de biologie, histoire-géo. Après, ya des matières plus simples comme le sport ou la chimie qui ressemble beaucoup au cours de potion. Là où j'ai morflé, ce sont les langues étrangères. T'as des mecs qui se la pètent avec des accents de ouf et toi, t'as pas les bases. Tout ce que je connaissais en Français, ce sont les mots que j'ai entendu avec les Français de Poudlard. Du coup, j'ai saturé depuis, j'ai arrêté de bosser comme avant. Par contre, le bon point, depuis que je suis au lycée, je me fais des amis.


Il y a peut-être aussi le fait qu'il n'avait pas eut à se battre depuis, il paraît que ça améliore les qualités relationnelles.


- Et toi? Ces foutus ASPICs en fin d'année? Au fait, c'est bien les cours de défense contre les forces du mal? Suis sûr que ça m'aurait bien botté ce truc là.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 487
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard EmptyMar 4 Fév - 12:27

    Romilly se contenta d'un haussement d'épaule aux paroles de son ami qui était en train de reconnaître ses tords. Elle n'avait rien contre les gens qui font des erreurs du moment qu'ils en ont conscience, et c'était bel et bien le cas de Rhys, il faisait de son mieux, mais parfois le mieux est l'ennemi du bien, un point c'est tout. Elle le savait puisqu'elle était toujours en train de faire de son mieux et que c'était très loin de vouloir dire qu'elle faisait tout bien.

    « Ce ne sera pas nécessaire, ne t'en fais pas, je compte bien poursuivre sur ma lancée et continuer à me fatiguer jusqu'à atteindre l'objectif fixé. » C'était sa plus grande qualité au milieu de tous ses défauts, elle était une battante, très volontaire, qui ne perdait jamais de vu son objectif. Le temps avait seulement fait qu'elle ne pouvait pas toujours faire se plier à sa volonté les gens en fonction de ses besoins. Et donc, ils partaient loin d'elle, alors qu'elle aurait voulu les garder tout près. Rhys, puis Roy et dans une moindre mesure (car c'était uniquement géographique) Alek, tout le monde s'éloignait à un moment ou à un autre sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit. Elle l'acceptait comme une fatalité. Enfin, accepter, ça restait un bien grand mot quand même, car Romilly avait du mal à renoncer à son rêve d'une unité dont elle serait le centre (mais elle avait réalisé qu'elle ne pourrait pas être la reine de l'univers, c'était bien déjà hein!)

    « Tu trouveras sûrement mieux que vigile comme métier. » Nota-t-elle en souriant, après tout, rhys avait de la ressource.

    « C'est juste par manque d'habitude, qui te dit que tu ne devras porter un costume dans ton futur métier hein ? Quant à moi... oui, je sais, je crois que je l'ai fait exprès mais sans en avoir conscience. Parfois j'envie ma cousine, tout est si simple dans son esprit. C'est à l'image de son style, complètement sobre. J'aimerai être capable de ne pas me soucier des détails. » L'herbe paraît toujours plus verte chez le voisin, alors que le voisin vous ressemble comme deux gouttes d'eau, c'est encore pire. Voilà la morale de l'histoire. Heureusement, Romy savait qu'elle devait rester elle-même, c'était comme ça qu'on l'aimait.

    « Oui, tu me tiendras au courant, si tu pouvais entrer dans une équipe, même juste en amateur pour t'amuser, je viendrai te voir lors des matchs. » Romilly avait toujours été une très bonne supportrice, bien que très orgueilleuse, elle n'était pas spécialement nombriliste, les autres avaient beaucoup d'importance à ses yeux, du moins quand les autres en question étaient des proches. Ce qui était bien entendu le cas de Rhys même si elle ne le voyait presque plus (ce qui était sûrement mieux, Alek n'apprécierait probablement pas, quoique, elle ne savait pas, elle ne lui en avait pas parlé – dans le doute, ça évitait une dispute, et elle savait bien qu'elle aurait toujours sa conscience pour elle -).

    « Il y a eu un club de natation mais il a vite périclité, le lac n'est pas très adéquat pour nager. » Et elle était d'accord sur le fait que Rhys avait changé, mais pas la peine d'insister là-dessus car elle restait assez nostalgique de leur enfance innocente. Or, elle doutait que ce soit le cas de son ami.

    « Ah, moi j'aime bien transplaner, c'est quand même super rapide. Mais il y a le magicobus aussi sinon ! » Elle n'y avait pas pensé de suite car même quand elle n'avait pas son permis, son père faisait du transplanage avec elle, et elle l'avait toujours à peu près bien vécu à quelques vertiges près à l’atterrissage. Une fois les boissons apportées, elle écouta ce que Rhys avait à dire sur sa nouvelle école (plus si nouvelle que ça, certes).

    « Ah oui, c'est vrai, tu es au lycée maintenant, j'avais oublié qu'on changeait d'école encore une fois dans ce système scolaire. Mais si ça t'a été bénéfique, je suis contente pour toi. C'est important d'avoir des amis. Enfin, des amis que tu peux voir souvent je veux dire, car des amis tu en as forcément. » Mais des sorciers, donc qui étaient pour la plupart encore à Poudlard. Quoi que là, beaucoup allaient commencer à en sortir. « Moi l'école ça va toujours, j'espère avoir les notes maximales partout. Y compris en défense contre les forces du mal, c'est pas mal comme matière, mais je ne sais pas si ça a vraiment une utilité quand on ne veut pas devenir auror. » cela dit, elle, elle avait gardé presque toutes les matières pour avoir un CV d'enfer (on est ambitieuse ou on ne l'est pas). La conversation avançait donc, mais Romy savait bien qu'ils n'abordaient pas le sujet principal mais plutôt qu'ils l'éludaient... et avec un certain panache qui plus est.


{802}


Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Avec deux ans de retard Empty
Ξ Sujet: Re: Avec deux ans de retard   Avec deux ans de retard Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec deux ans de retard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En retard, en retard, j'ai rendez-vous quelque part ! PV
» Avec ses deux amies mauvaise humeur et pensées sombres...
» Deux ames abimées, deux êtres fragilisés *pv*
» retard
» Je suis en retard !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: