AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Percer les secrets de S [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alice Orwell
Alice Orwell
Ministère

Parchemins : 516
Âge : 21 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptySam 31 Aoû - 22:30

Percer les secrets de « S »

Alice travaillait au département des mystères. Apprentie efficace, sa participation active à la libération de Poudlard lui avait permis d’obtenir une certaine largesse dans sa marge de manœuvre. Depuis un peu plus de six mois, avec d’autres personnes de son département, dont parfois sa colocataire, elle cherchait à comprendre comment fonctionnait la magie qu’utilisait les membres de Magicis Sacra. Elle avait fait quelques avancées, mais guère plus que ce qu’avaient déjà trouvé les élèves de Poudlard.

Cela ne faisait pas assez longtemps qu’elle avait quitté Poudlard pour oublier totalement ce que ça faisait d’être élève là-bas et de se donner à fond pour son école. Alice ne mettait donc de côté aucune information, même quand elle lui venait d’un jeune encore scolarisé. En ceci, parfois, elle se démarquait de ses collègues, surtout les plus âgés, qui sans mépriser les membres de la fameuse Brigade Anti-Menace, prenait un peu à la légère leurs investigations. Et pourtant, encore une fois, ils avaient été les premiers à trouver le passage qui conduisait à Ilvermony depuis Poudlard. Celui-ci avait été condamné après avoir été étudié pour éviter que MS puisse encore l’utiliser pour envahir l’école britannique.

Par ce froid jour de janvier 2015, elle devait retrouver sa sœur aînée, Nasira. En réalité, elle arriva à l’avance au café où elles devaient se retrouver et où elle en profita pour remettre de l’ordre dans ses notes manuscrites. Elle réfléchissait mieux quand elle était à l’extérieur de son bureau, comme son nom l’indiquait, le département des mystères cachait plein de secrets et l’ambiance y était, par conséquent, rarement à la fête.

Alice ne leva le nez de ses notes que quand l’ombre de sa sœur apparut au-dessus d’elle. Mais elle aurait été bien en peine de dire si Nasira était à l’heure ou non, elle n’avait pas regardé sa montre depuis qu’elle avait commencé à travailler. « Ah tiens, te voilà !  Ça va ?» Elle se redressa et fit la bise à son aînée tout en lui souriant, même si son regard trahissait le fait que ses pensées étaient toujours tournées vers ses recherches. « J’ai déjà pris un café, je pense que maintenant je vais plutôt passer au thé. » Elle se repositionna sur sa chaise en soupirant, repoussant des mèches de cheveux blonds derrière ses oreilles d’un air soucieux.

Elle se noyait sous le travail mais c’était aussi pour oublier qu’à son âge – elle était adulte, flûte ! - son seul rendez-vous de la semaine était avec sa sœur, Nasira ou Lana, en tout cas, elle n’avait jamais de rendez-vous romantique et elle commençait à s’en inquiéter. Au-delà de ça, elle avait aussi la sensation que sa vie sociale, relativement riche à Poudlard, se délitait de plus en plus, ses amis étant tous très occupés. Aliénore avait ses matchs, Dwayne faisait… et bien, ce que faisait Dwayne, il était peut-être encore au hara, mais elle n’en était pas sûre, sa relation avec Hugh n’était plus ce qu’elle était depuis la déclaration de celui-ci… il ne lui restait donc que Wilhelmina, sa colocataire et collègue, qui ne parvenait pas à elle seule à combler le vide. Surtout qu’elles parlaient presque toujours de boulot en premier. Et nul doute que les tentatives d'Alice de percer les secrets de S allaient finir par passer dans celle qu'elle aurait avec sa sœur aussi !

2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 716
Âge : 23 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptySam 9 Nov - 1:21

Nasira & Alice

« Merde ! » lâcha Nasira en jetant un coup d’œil au radio réveil. Elle se dépêcha de s’extirper du lit, se dégageant sans ménagement des bras du type avec lequel elle venait de coucher (Ryan ? Ou était-ce Rhysand ? Elle ne s’embêtait jamais à retenir leurs prénoms.) Elle n’avait pas prévu de rester aussi longtemps avec ce mec mais une fois dans son appartement, le gars avait voulu discuter d’abord au lieu de passer aux choses sérieuses. Nasira avait été à deux doigts de le planter mais il s’était plutôt bien rattrapé. N’empêche qu’à cause de ces bavardages à la con, elle était en retard pour son rendez-vous avec Alice. Elle se rhabilla en vitesse alors que le mec déclarait en chouinant : « On va se revoir hein ? Laisse-moi ton numéro… » Nastia ne lui laissa pas le temps de finir et fila. Il avait beau posséder un beau minois et un beau corps, et n’être pas un mauvais coup, il était beaucoup trop ennuyeux pour qu'elle considère sérieusement le fait de le voir une seconde fois.

Sortie de la résidence, la brunette mit un temps fou à trouver une allée sombre empruntée par personne où elle pourrait transplaner tranquillement. Sachant qu’elle devait retrouver Alice dans un café moldu, elle aurait pu prendre le bus, le métro ou encore commander un taxi mais la magie apparaissait souvent à l’ancienne Poufsouffle comme une solution de facilité. Il s’agissait en tout cas d’un moyen beaucoup plus sûr quand, trop pompette pour tenir de manière stable sur ses pieds, elle devait rentrer de soirée. Pas de regards lourds sur ses formes, pas de commentaires ni de gestes déplacés, pas de rencontres problématiques. Même si la jeune femme vivait une vie bien plus tranquille désormais, elle n’avait pas oublié le quartier craignos où elle avait grandie entourée de gangsters et de criminels. Si peu de choses pouvaient vraiment l’effrayer, Nasira était en réalité plus prudente et méfiante que son attitude désinvolte ne le laissait supposer.

Poussant vivement la porte du café, Nasty ne mit que quelques minutes à repérer sa sœur. Le visage d’Alice lui était tellement familier, aussi familier que ses propres traits, qu’elle aurait pu le dessiner dans son sommeil. Comme à son habitude, la blonde travaillait sur ses notes. Elle n’avait sans doute pas remarqué son retard et Nasira ne comptait pas spécialement le lui faire remarquer. Inutile de pointer du doigt qu’elle s’était plus ou moins éclaté au pieux alors qu’Alice bossait sur la meilleure façon de terrasser ces ignobles gus de Magicis Sacra. Dire que ces barjots avaient osé enfermer son bébé Micah et accessoirement une école entière sans lui donner la possibilité de leur envoyer des lettres ! La Menace avait quitté Poudlard suite à la bataille survenue six mois auparavant mais cela ne signifiait pas que le monde magique n’était plus en danger. Ces dingues avaient une idée en tête, Nasira en aurait mis sa baguette au feu. « Nickel ! J’ai mon week-end, on va pouvoir aller rendre visite aux parents. » La jeune femme travaillait depuis la fin de son alternance dans un Selfridges londonien en tant que vendeuse et maquilleuse ce qui lui plaisait au plus haut point. Mais cet attachement moldu ne lui faisait pas oublier son appartenance à la communauté sorcière, surtout pas avec MS qui rodait Helga savait où. « Et toi ? Tout va bien ? Tu avances dans tes recherches ? » Nasty se débarrassa de son lourd manteau rouge et passa une main dans ses cheveux, tentant vaguement de paraître moins échevelée qu’elle ne l’était en réalité.

« Je vais prendre un café moi » déclara-t-elle en faisant signe à un serveur mignon qui vint aussitôt prendre leur commande. Il adressa un sourire séducteur à Nasira qu'elle ne retourna pas car elle trouvait toujours bizarre de chauffer des mecs en présence de sa petite sœur, même si celle-ci l’avait déjà vu à l’œuvre lorsqu’elles volaient en bande étant plus jeunes et que Nastia leur servait de distraction.


Dernière édition par Nasira Orwell le Ven 10 Avr - 1:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Alice Orwell
Alice Orwell
Ministère

Parchemins : 516
Âge : 21 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptyLun 25 Nov - 12:22

Percer les secrets de « S » « Hum… Oui, enfin, on pourra rendre visite aux parents si je parviens à en finir avec mes dossiers en cours. » Elle soupira, repoussant ses cheveux complètement à l’arrière et se décoiffant totalement au passage. Alice n’était pas vilaine, au contraire, mais dans leur famille, c’était Nasira qui avait hérité du sens de la mode (façon de parler vu que le lien entre elles tenait plus de l’acquis que de l’inné). « Je n’avance à rien ! Enfin… j’ai bien quelques pistes, mais j’ai du mal à mettre de l’ordre dans mes idées. » Elle montra la pile de papiers devant elle à sa sœur. « Il y a quelque chose qui me dérange dans les comptes rendus d’Ilvermony. MS utilise un genre de mélange… de mots de plusieurs pays, de traditions magiques différentes… Je ne comprends pas comment ça marche. Une idée ? » Qui sait, Nasira aurait peut-être un œil nouveau à fournir. Comme la récupération de la BAM à Ilvermony était par définition publique, elle pouvait en parler librement à sa sœur (quoi qu’elle devait faire attention que les moldus ne fassent pas attention à elles).

Leurs boissons arrivèrent. Alice commença à siroter son thé. « Tu viens d’où au fait ? Je te trouve l’air… dépenaillé. » Tout était relatif, évidemment, mais Nasira était très attentive aux détails et là, ses vêtements étaient un peu fripés. Alice devinait qu’elle avait du passer la nuit avec une de ses conquêtes. Il fallait croire que Nasira avait trop de succès pour compenser le fait que sa petite sœur n’en avait pas du tout. « Au moins, tu as des rendez-vous. Même le serveur se retient de baver. Je ne lui ai pas fait autant d’effet. » Elle ponctua sa remarque d’un petit sourire : elle n’enviait pas complètement le succès de Nasira car ce qu’elle cherchait, elle, ce n’était pas une histoire d’un soir, c’était le grand amour qu’elle voulait ! Ou un amour de taille moyenne en tout cas…

Au fond, elle savait très bien que Nasira couchait avec des hommes mais qu’elle n’arrivait pas à s’engager, à être amoureuse… Alice avait cru un moment qu’elle avait un petit coup de coeur pour Daël, mais il semblait que la découverte de l’existence de Lana et le passage dans le monde adulte n’avait pas permis à ces sentiments naissants de s’épanouir. « Tiens, ça n’a rien à voir mais j’y pense, là : tu as revu Daël récemment ? » Après tout, c’était un rendez-vous entre sœurs, elles n’allaient pas seulement parler de son travail (même si c’était un sujet important).
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 716
Âge : 23 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptyVen 10 Avr - 2:54

Nasira sourit, un sourire plein de tendresse, aux paroles d’Alice. Si Nastia avait été répartie à Poufsouffle, la maison des travailleurs, c’était bien sa petite sœur la plus sérieuse de la famille. Elle ne semblait jamais décrocher de ses fameux dossiers. Mais avec Magicis Sacra qui rodait, Nasira se doutait qu’elle devait être débordée. Voilà pourquoi elle n’avait jamais souhaité bosser pour le Ministère après Poudlard, la paperasse te bouffait tout ton temps, t’en laissant bien trop peu pour les sorties entre copines et les plans d’un soir (même si Nasty savait bien que sa sœur ne versait pas vraiment dans les histoires de fesses). « Tu as songé à faire une pause ?, osa-t-elle, peu certaine que ses paroles aient un effet quelconque sur Alice. Parfois, c’est en revenant sur un dossier que l’on a pas consulté depuis un petit moment qu’on s’aperçoit de quelque chose auquel on avait jamais pensé auparavant. » Nasira n’était pas bête, elle n’était pas la plus brillante des sorcières, et disposait de pouvoirs limités –bien qu’elle se débrouille correctement en duels, comme elle l’avait prouvé dernièrement à la Bataille de Poudlard- mais elle était maligne. Peut-être pas autant qu’Alice ou que Micah, mais elle l’était quand même. « Leurs techniques différentes montrent leur ancrage mondial. Ils ont inventé une magie que personne ne pourrait reproduire mais elle doit bien s’appuyer sur quelque chose…J’ai l’impression que MS utilise beaucoup les runes. Est-ce qu’une rune pourrait permettre de lier toutes leurs techniques magiques ensemble ? » avança-t-elle. Nastia n’avait jamais étudié la magie particulière des runes aussi avançait-elle dans un terrain particulièrement méconnu. Mais sa sœur saurait sûrement si son hypothèse se tenait ou pas. Mais le plus dur, en fin de compte, pour la jeune femme était de parler à voix basse afin que les moldus autour ne l’entende pas. Nasira n’était pas du genre discrète, loin de là. En plus, murmurer ainsi lui rappelait la sombre période où elle devait se rendre à la bibliothèque de Poudlard pour y draguer un élève qui préférait passer son temps dans les rayonnages de bouquins poussiéreux plutôt que de voir le jour travailler sur un devoir.

Alors qu’Alice sirotait son thé, Nasira soufflait sur son café –un peu trop brûlant pour qu’elle n’y trempe tout de suite les lèvres- dont elle avait bien besoin après sa soirée de la veille. Sa sœur ne manqua pas de remarquer son allure. Cela n’étonna pas spécialement Nastia, sa sœur les connaissait très bien son besoin d’avoir toujours une apparence nickel et elle. « Chez un gars que j’ai rencontré hier en boîte. Il m’a tenu la jambe pendant hyper longtemps et j’ai dormi chez lui. » Elle haussa les épaules. Elle n’aimait guère dormir chez ses conquêtes habituellement car cela conduisait parfois à des discussions gênantes, remplies de silence, car au final, aucune des deux parties n’avait rien à partager hormis le sexe, ou alors le garçon croyait qu’il avait une chance de la revoir. Or, Nastia ne laissait pas de faux espoirs aux hommes avec lesquelles elle couchait, ils savaient bien que pour la plupart, leur aventure ne durerait qu’une nuit, voire deux, mais que ce ne serait jamais du long terme. « Ces types ne voient que mes formes, dit-elle, lucide, en désignant le serveur qui l’observait du coin de l’œil –elle était prête à parier qu’il lui écrirait son numéro de téléphone sur l’addition, et en boîte, c’est toujours facile de dénicher des garçons prêt à s’amuser avec toi. Mais tu sais que je ne vais jamais à des rendez-vous à proprement parler. » Et en même temps, Nastia les fuyait. Si elle avait envie de parler, elle avait sa famille et ses amis.

« Daël ? Pourquoi tu me parle de Daël ?, demanda Nasira d’une voix suspicieuse, tentant de retenir le rouge d’orner ses joues (parce que c’était ridicule) et le trouble d’envahir son esprit (encore plus idiot, Daël était son ami, en quelque sorte). Mais oui, je l’ai revu. On se voit assez régulièrement, d’ailleurs. Il bosse à Fleury & Botts maintenant. Je suis sure que ses rayons sont remplis à craquer de filles en chaleur. » Non que la jeune femme y accorde la moindre importance. Daël était très mignon, c’était un fait, c’était d’ailleurs pour cette raison que Nasira l’avait dragué il y a désormais fort, fort longtemps. C’était logique qu’il intéresse les filles -même si elle préférait éviter d’y penser.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Alice Orwell
Alice Orwell
Ministère

Parchemins : 516
Âge : 21 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptySam 18 Avr - 18:40

Percer les secrets de « S »Alice leva les yeux au ciel. Sa sœur devait bien se douter qu’elle n’avait pas le loisir de faire une pause, la présence de ses dossiers à leur rendez-vous en était la preuve la plus formelle. « Je n’ai pas le temps de faire une pause Nasira, on me demande des résultats, et en général on me les demande pour hier. » Parce que ses supérieurs n’avaient jamais peur du manque de bon sens, ils lui refilaient des recherches très longues et inédites, mais malgré son statut d’apprentie, elle devait trouver des solutions là où, eux, avaient séché. Elle soupira. « Les runes servent de lien, en effet, mais cette partie-là nous l’avons comprise assez vite, c’est le reste qui nous pose problème. En théorie, ça ne devrait pas fonctionner. Les magies se mélangent mal et si les runes seules avaient pu permettre de résoudre ce problème, cela ferait longtemps que nous aurions appris comment le faire. Il est très probable que S utilise un système qui permet de faire plier la magie. » Principe que l’on découvrira plus tard, Alice en a encore pour quelques nuits blanches, malheureusement pour elle. Ce n’était pas faute d’y mettre toute son énergie ! Remarquez, ce n’était pas comme si elle avait vraiment eu une vie sociale à préserver : elle n’avait pas de petit ami, et maintenant comme autrefois, c’était sa famille qu’elle voyait le plus. Enfin, si on oubliait sa colocataire quand même… Alice n’avait eu ni les moyens, ni l’envie, de vivre seule. Et comme elle participait aussi aux frais pour loger ses parents, elle ne pouvait pas se permettre de faire la fine bouche. Heureusement (en quelques sortes), c’était le cas de beaucoup de jeunes à la sortie de Poudlard.

« Tu devrais éviter de dormir chez des inconnus, on ne sait pas ce qu’ils pourraient te faire pendant que tu dors. » Et elle ne pensait pas à des choses sexuelles, évidemment, car de ce côté là elle savait que Nasira était plutôt très active, mais quand on dormait, on était potentiellement en danger, on pouvait se faire voler ses affaires, son identité… non, vraiment, ça ne paraissait pas très sage. Même si le type lui tenait la jambe. Après tout, elles en savaient long toutes les deux sur les menues activités criminelles…

« Certes, mais comment tu expliques que, moi, ils ne me voient pas ? Je commence à être… je n’sais pas… désespérée ? » Elle en rajoutait un peu Alice en mode drama queen ça promet, mais... pas tant que ça finalement, elle avait vraiment envie de trouver quelqu’un. Pas de la même façon que Nasira, néanmoins puisque les hommes ne l’approchaient pas, comment pouvait-elle espérer trouver l’amour ? Alice et Daël, même combat, en fait c’est Nasira qui leur porte la poisse c’est ça?

Son cas semblant réellement sans espoir, si on en croyait les serveurs de café du moins, elle changea de sujet (ou pas, ça dépend du point de vue). Elle sourit dans sa tasse de voir Nasira se défendre alors qu’il n’y avait même pas d’accusation. N’était-elle pas mignonne ? « C’est sûr, il doit toutes les attirer comme du miel attire les mouches, le tout est de savoir si tu veux jouer à l’insecticide ? » Elle se racla la gorge et repoussa ses longs cheveux blonds une nouvelle fois derrière ses épaules. « C’est précisément pour ça que je t’en parle. Tu ne crois pas qu’il serait temps d’admettre que Daël est un peu différent des autres garçons pour toi ? Je ne prétends pas savoir dans quelle mesure hein… mais j’ai toujours eu l’impression que… j’sais pas… tu l’aimais bien. » Et pas comme Connor, autre garçon avec qui Nasira avait toujours été un peu différente, mais lui, il sortait avec Wood et Nastia était loyale. Alors, Alice n’avait jamais eu de doute sur leur amitié. Elle se posait bien plus de question sur Daël que Nasira trouvait visiblement si joli garçon…
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 716
Âge : 23 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptyVen 1 Mai - 23:03

Aux yeux de Nasira, les supérieurs d’Alice s’assimilaient aux pires des tortionnaires. Alice figurait probablement parmi leurs plus brillants éléments juste derrière Winifried, ils feraient mieux de la choyer au lieu de la traiter telle une elfe de maison avant qu’elle ne les plante pour un boulot mieux payé et plus gratifiant. « On ferait mieux de les trouver eux-mêmes s’ils sont si intelligents que ça » grommela-t-elle. Nastia supportait plutôt bien la hiérarchie, elle n’avait pas de mal à suivre les ordres et à ce cantonner à ce que la cheffe maquilleuse du magasin lui disait mais c’était parce que ses consignes étaient pleines de bon sens : "n’enguirlande pas les clients, même s’ils te parlent mal", "surveille les qu’ils ne volent rien" (et tout le monde l’ignorait mais Nasira était experte en ce domaine), et bien sûr "ne mets jamais, jamais, un rouge à lèvres bleu à une personne qui porte du orange". « Faire plier la magie…Comme en faisant un genre de sacrifice ? » L’ancienne jaune et noire n’avait aucune idée de comment on pouvait faire plier la magie, mais l’idée du sacrifice lui était venu naturellement. N’était-ce pas en sacrifiant des bouts de son âme que Voldemort ne pouvait pas mourir ?

« Je sais. J’évite d’habitude, et j’éviterai à l’avenir. »
Malgré son côté très sociable, Nasira était en réalité quelqu’un de très méfiant. Elle savait mieux que personne, à l’image d’Alice, à quel point une apparence pouvait être trompeuse. Après tout, jouer avec son apparence, ça avait été son meilleur atout pour tromper les personnes qu’ils avaient volé avec sa fratrie. « Ce genre de types ne cherchent qu’à coucher avec toi, Alice, moi ça me va, mais ce n’est pas plus mal qu’ils ne t’abordent pas. Et je suis sure qu’ils te voient, mais tu parais impressionnante, on a pas envie de te déranger. » Elle désigna d’un geste les dossiers qui traînaient sur leur table, ce n’était pas en s’entourant de dossiers qu’Alice attirerait un mec ou une fille. « Faut pas désespérer à chérie, tu es belle comme un cœur ! N’importe quel mec serait chanceux de sortir avec toi ! » Certainement que Nasira ne se montrait pas objective. A ses yeux, Alice était la fille la plus formidable qui existe sur Terre. N’empêche que la détresse qu’elle exprimait à l’idée de ne pas trouver l’amour rendit Nastia perplexe. Elle n’avait jamais pensé que l’amour préoccupait sa sœur et elle ne savait, à vrai dire, pas comment faire pour la réconforter. Elle n’avait jamais éprouvé une telle inquiétude.

Nasira jeta un regard surpris à Alice. Elle avait été comparée à beaucoup de choses dans sa vie, que ce soit en mal ou en bien d’ailleurs, mais jamais à une bombe destinée à éliminer des insectes. « Je comprends pas... débuta-t-elle. Mais ce n’est pas avec ce genre de filles qu’il trouvera le grand amour qu’il recherche tant, si tu veux mon avis. » Sur ce point-là, Alice semblait décidément bien rassembler à Daël, bien plus qu’elle-même en tout cas. Nasira évita de formuler cette pensée à voix haute, plus mal à l’aise encore à l’idée d’imaginer sa sœur avec l’ancien Gryffondor.

Cette fois ci, Nasira ne put s’empêcher de rougir violemment. Elle pouvait mentir à tous ses amis. Elle pouvait même mentir à Linwood et à Connor. Elle pouvait se mentir à elle-même. Mais elle ne pouvait pas mentir à sa petite sœur. Alice la connaissait mieux que personne. Si Nasira avait peut-être été plus proche de Micah dans leur enfance et Alice de Mattew, la donne avait changé ces dernières années. Alice était celle de sa fratrie que Nasira voyait le plus, et celle qui, visiblement, parvenait à voir clair dans ses sentiments alors qu’ils semblaient si obscurs pour elle. « Il est différent, oui j’imagine. Parce qu’il m’a résisté, parce que je lui ai confié des trucs que j’avais jamais dit hormis à Connor et Wood. Et je le trouve beau garçon et sympa et tout un tas de trucs que je ne pense pas sur mes conquêtes parce que je me laisse pas le temps de le faire. Et c’est vrai, je l’aime bien oui mais pas comme ça...enfin je l’aime pas comme ça...enfin tu vois. » Son visage s’empourpra de nouveau. Elle avait vidé son sac et elle ne savait pas elle-même qu’elle avait toutes ses choses à dire sur Daël. Elle soupira et but une bonne gorgée de café histoire de se rafraîchir les idées. « Mais je ne crois pas en l’amour et lui veut d’une de ces histoires qu’il n’y a que dans les livres. Ce serait une très mauvaise idée de coucher avec lui, ça ruinerait notre relation. » Elle n’arrivait pas à dire amitié, même après tout ce temps, parce qu’elle savait elle-même, et qu’elle venait en plus de l’avouer à Alice, que Daël représentait plus qu’un ami à ses yeux. Et elle raccrochait tout au sexe parce que c’était plus facile que d’imaginer qu’elle avait peut-être envie de plus qu’une coucherie d’un ou de plusieurs soirs avec quelqu’un. Parce que penser cela la terroriserait. Elle n’était pas faite pour l’amour romantique, elle le savait depuis longtemps, et elle n’y croyait toujours pas plus que lorsqu’elle était gamine. Le sexe c’était facile, c’était ce à quoi elle s’était toujours raccrochée, la séduction, le charme, les parties de jambes en l’air. Rien de compliqué. Personne avec qui il y avait un enjeu. Le reste, c’était beaucoup, beaucoup trop pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Alice Orwell
Alice Orwell
Ministère

Parchemins : 516
Âge : 21 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] EmptyJeu 2 Juil - 10:33

Percer les secrets de « S »Alice n'épilogua pas sur le sujet de ses patrons, Nasira n'avait jamais été vraiment faite pour un travail de bureau alors elle devait avoir du mal à se mettre à la place de sa petite soeur qui s'y épanouissait. Elle ne pouvait pourtant pas en dire autant des autres aspects de sa vie mais à ce niveau Nasira n'avait rien à lui envier : les relations sérieuses semblaient fuir les filles Orwell, peut-être à cause du milieu dans lequel elles avaient grandi. Alice chassa cette idée d'un frémissement d'épaule et répondit au sujet, plus sérieux, de la magie de MS : "Quelque chose dans ce goût là oui, je crois qu'il faut donner une contrepartie pour réaliser un de leur sort, sauf que je n'ai pas encore trouver laquelle." Alice espérait qu'il ne s'agissait pas de tuer une chèvre à la pleine lune, ça manquerait singulièrement de classe.

Rassurée sur la conduite de sa soeur, qu'elle n'avait pas envie de savoir chez des inconnus pour la nuit, elle s'ouvrit sur sa peur de la solitude et son besoin de se trouver quelqu'un. Elle écouta d'abord Nasira la rassurer sans mot dire puis, finalement, elle gémit en répondant : "Quelle importance qu'ils puissent être chanceux s'ils ne m'abordent pas pour s'en rendre compte ! J'ai presque 21 ans et je n'ai jamais eu de copain !" Pendant longtemps, ça ne l'avait pas intéressé. Tout comme Aliénore, son amie de promotion, elle voyait les relations avec un brin de méfiance. Pourtant, elle avait été amoureuse, de son meilleur ami Dwayne. Cela n'avait bien entendu rien donner car lui ne la voyait pas de cette manière. Leur amitié y avait survécu en partie parce qu'Alice n'en avait plus jamais reparlé. Elle était bien placée pour savoir que les déclarations donnaient lieu à des moments gênants puisqu'elle avait elle-même éconduit Hugh. Le bilan n'en restait pas moins affligeant pour Alice qui, bien que remise de son chagrin depuis longtemps, n'avait jamais trouvé personne d'autre à aimer... "J'ai vraiment peur que ça ne m'arrive jamais, je ne sais pas, je dois mal m'y prendre..." Remarquez, Nasira non plus n'avait jamais vraiment eu de copain, mais elle c'était un choix, alors qu'Alice subissait plutôt la situation.

"Pourquoi pas ? Il y en a peut-être une dans le lot qui est faite pour lui." Pure provocation de la part d'Alice : Nasira semblait tellement certaine qu'elle ne sortirait jamais avec Daël qu'il fallait bien la mettre devant le fait que lui finirait par trouver quelqu'un. Il n'y avait qu'ainsi que sa grande soeur verrait qu'elle était dans l'erreur, et Alice savait aussi qu'elle était la seule personne au monde à pouvoir se permettre de mettre à sa soeur le nez dans sa propre bêtise, avec quelqu'un d'autre, elle essaierait de fuir ou de changer de sujet, voire elle se fâcherait. Mais pas avec sa chère petite Alice qui la regardait avec franchise. Elle qui se languissait de trouver le grand amour trouvait carrément débile que sa soeur laisse passer sa chance par peur de l'engagement.

Heureusement, Nasira se montra par la suite un peu plus honnête. "Je ne comprends pas ce que tu as contre les histoires d'amour. Evidemment que ça ne se passe jamais comme dans les livres, pas vraiment, mais si tu ne laisses pas sa chance à une vraie relation, Daël risque de te passer sous le nez alors que tu as sûrement la possibilité de vivre quelque chose de chouette avec lui. C'est sûr que juste coucher avec ne donnerait rien, alors pourquoi ne pas essayer de sortir pour une fois ? Tu n'es pas obligée d'appeler ça de l'amour si c'est ce qui te gêne, et encore une fois, je ne vois pas pourquoi ça te gêne. Papa et maman ont leur défaut mais ils ont toujours été un modèle de couple soudé, tu ne peux pas dire qu'ils ne s'aiment pas." En ayant été élevée par un couple très amoureux et extrêmement constant dans leurs sentiments, sans jamais une trahison et des disputes toujours inconséquentes, Alice ne comprenait vraiment pas pourquoi Nasira avait à ce point peur de s'engager, ou même comment elle pouvait dire qu'elle ne croyait pas en l'amour. Surtout qu'elle avait d'autres exemples : Connor et Linwood, Matt' et Sam, que des couples qui avaient l'air de bien marcher ! Vouloir s'amuser quand on était jeune et belle comme sa soeur, c'était une chose, se rendre malheureuse quasi-volontairement, là, ça la dépassait. Car pour Alice, il était très clair que si une fille lui soufflait Daël, Nasira serait malheureuse. Elle le lisait dans ses paroles, dans sa jalousie à peine voilée envers ces filles qu'elle ne connaissait pas... si ça ce n'était pas, au moins, un prémice à l'amour, alors Alice voulait bien brûler tous ses romans sur le sujet !
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Percer les secrets de S [PV] Empty
MessageSujet: Re: Percer les secrets de S [PV]   Percer les secrets de S [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Percer les secrets de S [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: