AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 218
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyMer 6 Nov - 17:28


Le cours de sorts et enchantements avait débuté depuis bien longtemps. Un cours qui regroupait les deuxièmes années des maisons Serdaigle et Gryffondor en compagnie du Professeur Montgomery-Bones. Nathaniel, plume en main, prenait d'attentives notes sur le sortilège qu'ils devaient pratiquer, celui d'engorgement. Pour commencer ils devaient s'exercer sur des objets, car même s'ils allaient aussi apprendre à le faire sur des animaux, tant qu'ils ne maitrisaient pas le contre-sort il était hors de question pour eux de le pratiquer sur des êtres vivants. Bien évidemment Nathaniel maitrisait déjà le contre-sort, mais il était bien sûr assez responsable pour suivre les consignes de son professeur et ne pas outre passer les règles. Contrairement à la majorité des élèves qu'il connaissait. Il pensait bien sûr à ses camarades qui s'étaient rendus jusqu'à Ilvermony grâce à un passage secret dans Poudlard et qui avait été un véritable échec. Bien sûr que ça en avait été un, Nathaniel n'en était pas étonné. Quelle idée d'aller affronter un groupe de mages noirs sans l'aide d'adulte. Toutes ces personnes étaient irresponsables. Et il était déçu de savoir que certains de ses amis avaient fait parti de ces personnes à l'instar d'Ash Lloyd ou Alexandre Symphonie. Si le premier n'était pas présent au cours de par son appartenance à la maison Poufsouffle, le second était bien là, derrière un bureau à l'opposé du sien et Nathaniel le foudroyait du regard.

« Amplificatum ! » s'exclama la voix d'un élève de Gryffondor quand soudainement une épaisse fumée noir s'empara de toute la salle de classe et excita tous les élèves présents. « Ah qu'est-ce que c'est ?! » lança une des filles de la classe tout en toussant. D'autres commencèrent à vouloir quitter la pièce, se marchèrent sur les pieds. Le professeur Montgomery-Bones tenta de les calmer et leur demanda de gentiment sortir, mais penser que des élèves de douze ans suivrait ses directives relevait de l'insouciance. Comme le reste de ses camarades, Nathaniel se glissa hors des tables et avec difficulté il réussit à atteindre la sortie. La fumée noirâtre les accompagna tous jusque dans le couloir. Leur professeur tenta de contrôler cette drôle de réaction magique, mais de ne pas en connaître concrètement les raisons fut difficile pour elle. Le cours de sorts et enchantements fut raccourci d'une demi heure. « Roh, moi qui voulait montrer que je le maitrisais parfaitement. » râla Nathaniel auprès d'un de ses camarades de classe avant de s'éloigner de la porte car la fumée qui s'échappait restait tout de même nocive. Tout autours de lui les élèves de deuxième année des maisons Gryffondor et Serdaigle savaient difficilement quoi faire. Il était vrai qu'ils avaient une demi heure de libre, mais rien qui ne leur permettrait de commencer quoique ce soit comme activité avant leur prochain cours. Mais rester ici debout à ne rien faire ne semblait pas être une bonne idée non plus, Nathaniel eut une idée. « Alexandre ! » s'exclama-t-il en interpellant le Gryffondor. Il s'avança vers lui en accourant pour réduire la distance qui les séparait et lui demanda : « Ca te dit d'aller t'asseoir près de l'horloge et discuter un peu ? » Il adorait la vue de la vitre de la grande horloge de Poudlard et l'idée de discuter lui était venue car il avait par tous les moyens envie de dissuader le Gryffondor de continuer à se mettre en danger avec la brigade anti menace. Peut-être que seul à seul il aurait plus de facilité à le convaincre et ainsi à lui sauver la vie. Là était la mission qu'il s'était donné auprès du Gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 125
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyMar 12 Nov - 23:01

Contrairement à Nath’, Alex’ ne crachait pas sur une demi-heure en moins de cours de sortilège. C’était une matière certes assez amusante, car ils y pratiquaient beaucoup, mais moins il restait enfermé dans une salle de classe, mieux il se portait. Alexandre aimait le grand air et la liberté de mouvement… ses résultats scolaires s’en ressentaient d’ailleurs : il n’était qu’un élève moyen. Si sa mère ne lui en tenait que modérément rigueur, son père, Alexis, le grondait presque à chaque fin de trimestre. Il était moins impressionnant que sa mère mais il possédait quand même le droit de le punir… la dernière fois, Alex n’avait plus pu voir son faucon pendant des semaines : son père l’avait retenu chez eux !

Car, oui, Alexandre n’avait pas de hibou. Il possédait un faucon pèlerin comme les autres membres de la famille de sa mère (encore que, maintenant, ils en étaient les derniers membres, mais passons). Il n’avait pas le droit de l’avoir au château mais comme ses parents vivaient à Pré-au-lard, son oiseau faisait le trajet jusqu’à l’orée de la forêt interdite régulièrement pour lui rendre visite. Comme Alex faisait du Quidditch, il allait y traîner à horaires assez régulier pour que Icare s’y retrouve. Le jeune lion était très attaché à son faucon et, pendant quelques temps, la punition avait fait son effet. Ceux-ci commençaient à se déliter peu à peu et Alex’ n’avait écouté que d’une oreille distraite le cours de sortilège.

En sortant de celui-ci, il prenait le chemin du cours suivant d’un pas tranquille (ils avaient le temps!) quand il entendit la voix de son ami de Serdaigle dans son dos. « Ah, tiens, salut Nath’ ! » Comme ils n’étaient pas dans la même maison, il arrivait que les deux amis ne fassent que se croiser en classe… surtout quand Viska l’agrippait à peine un pied hors de la salle pour l’entraîner à l’écart. Au moins, avec sa cousine dans les parages, il ne risquait pas de perdre la main : il lui apprenait tout ce que lui-même avait acquis auprès de sa mère dans le domaine des arts martiaux.

Viska, tout comme lui, avait mal vécu leur défaite contre les sbires en culottes courtes de Magicis Sacra. Il était encore un novice dans l’art familial, et pourtant il savait que sa mère au même âge était bien plus douée que lui dans tous les domaines, et Harry Potter n’avait pas attendu pour être un héros non plus ! Bref, Alex’ s’était senti blessé dans son orgueil, mais ce n’était pas son genre d’étaler ses états d’âme et il n’en avait ouvertement parlé avec personne.

Avec Nath’, ils avaient à peine évoqué le sujet de cette mission avortée. Alex savait que son ami n’était pas d’un caractère très aventureux… et vu qu’ils s’étaient pris une sacrée raclée, il ne pouvait pas lui jeter la pierre. Instinctivement, pourtant, il se dit que l’envie subite du serdaigle de lui tailler un brin de causette ne devait pas être sans lien avec la BAM, MS et tout le tintouin. « Oui, si tu veux, tu as envie de parler de quelque chose en particulier ? » Autant l’inviter à se lancer maintenant qu’ils étaient là, tous les deux, seuls, en haut de la tour de l’horloge.

{548}
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 218
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyMer 4 Déc - 17:15


Le pendule de l'horloge oscillait à intervalle régulier face à eux. Alexandre avait accepté la proposition de Nathaniel et les deux garçons s'étaient installés sur un banc face à ce pendule. Derrière lui, la vitre de la tour donnait une grande vue sur l'une des cours de l'école et sur les montagnes qui entouraient le château de Poudlard. Le bleu et bronze ne savait pas réellement comment commencé sa discussion avec Alexandre puisqu'il comptait évoquer un sujet de la plus haute importance. Mais en même temps il ne voulait pas perdre son ami. Mais il savait aussi que s'il n'évoquait pas cela il risquait fort de bel et bien perdre Alexandre non pas parce que ce dernier serait parti voir ailleurs, mais parce qu'il serait tout simplement mort, ou pire renvoyer Hermione Granger is back. « Alexandre... » Il se tortilla sur le banc, ses petites jambes touchant à peine le sol de par sa petite taille. « Je suis en colère ! » s'exclama-t-il attirant soudainement le regard des élèves qui passaient près d'eux. Il se saisit alors de son manuel de sorts et enchantements de niveau 2 et frappa de plusieurs petits coups inoffensifs l'épaule de son ami gryffondor. « Qu'est-ce qui te passe par la tête de continuer les réunions de la brigade anti menace ? » demanda-t-il décidément en colère. Il avait arrêté de frapper son ami et lui montrait à présent sa plus terrible moue de colère. « Tu aurais pu te faire tuer tu sais ! Vous êtes tous des irresponsables ! » ajouta-t-il. Maintenant qu'il avait commencé à parler plus grand chose ne l'arrêtait. « Je suis sûr que si Magicis Sacra n'avait pas menacé le Professeur McGonagall pour nous forcer à aller à l'école, vous auriez déjà tous été renvoyés et ça aurait été bien fait ! » Il posa son manuel de sorts et enchantements à côté de lui et croisa les bras laissant son regard se perdre sur le paysage lointain.

La vue de l'extérieur suffit à apaiser un peu sa colère, mais le garçon n'en restait pas moins convaincu de l'irresponsabilité de son camarade et il ne le laisserait pas repartir pour son prochain cours tant qu'il ne l'aurait pas convaincu d'arrêter de se rendre aux réunions de la brigade anti menace. « Je sais que ça a l'air fun, mais aucun de vous n'êtes des aurors tu sais. Pire encore, tu n'es qu'en deuxième année ! Tu ne peux quand même pas imaginer que tu vas réussi à battre des mages noirs tout seul ? Il te faudrait quand même connaître plus qu'un ou deux sortilèges. Rahlala, je suis sûr que tu n'es même pas capable de réussir correctement un sortilège d'engorgement ou son contre-sort. Certes en duel ça n'aurait pas grand intérêt, mais il faut quand même partir sur les bases avant de s'attaquer aux maléfices les plus complexes. » dit-il comme s'il avait lui-même étudier la question. En terme de duel il était totalement novice parce que cela ne l'avait jamais réellement intéressé, mais cette deuxième année à Poudlard lui avait au moins permis d'apprendre le sortilège de désarmement qui était déjà bien utile en duel et égal à lui-même il le maitrisait très bien. « Bon qu'est-ce que tu as à dire pour ta défense ? Tu vas arrêter bien sûr hein ? » demanda-t-il décidément bien inquiet pour la santé et le cursus scolaire de son ami.

(560)
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 125
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyLun 13 Jan - 9:40

Alexandre était plus grand que tous ses amis. En ceci, il promettait d’être comme sa mère et son père biologique, mais ce n’était pas une partie de son patrimoine qui le dérangeait. Il savait, aussi, que la plupart des garçons de son entourage allaient finir par le rattraper, ou du moins à avoir l’air moins enfantin, comblant ainsi le décalage entre lui et eux. Il n’en restait pas moins un peu amusant de voir Nath’ se mettre en colère contre lui. C’était touchant, mais son ami se faisait du soucis pour rien : Alex avait été à bonne école avec sa mère. Certes, il ne croyait pas que la violence puisse résoudre quoi que ce soit, toutefois il ne craignait pas le danger pour autant. Alex était aventureux dans l’âme, il aimait repousser ses limites. Ce n’était pas le cas du Serdaigle, ni de Ash maintenant qu’il y pensait. La seule personne de son entourage qui partageait un peu ses ambitions de découverte était Stef, pour les autres… ils étaient tous bien trop sages !

« Mais non… ce n’était pas si dangereux. » Tenta-t-il en se doutant que ce ne serait pas suffisant pour rassurer son ami. « McGo’ ne nous renverra pas, on n’a même pas été puni tu sais... » Il sentait qu’il pataugeait un peu mais la réaction du Serdaigle lui paraissait si disproportionnée ! Alex avait été vexée d’avoir perdu le combat contre les élèves d’Ilvermorny, c’est vrai. Son orgueil avait été la seule victime réelle de leur escapade… La directrice était trop en colère contre MS pour penser à les punir, surtout que sans eux, les mages noirs auraient pu continuer leurs allées et venues à Poudlard ! Enfin… surtout grâce à Viska, Alex avait tendance à faire de la figuration à la Brigade… Il n’était pourtant même pas le plus jeune participant !

« Eh ! Me prends pas pour un troll quand même ! Je sais très bien exécuter mon sortilège d’engorgement ! » Ses notes en sortilèges étaient tout à fait corrects grâce à la pratique, là où il pêchait c’étaient dans les matières plus théoriques comme l’histoire de la magie – il se prenait mauvaises notes sur mauvaises notes – ou dans les devoirs sur papier (son dernier parchemin rendu en potion n’allait encore pas lui permettre de briller, et il n’était pas doué en potion tout court…). « Et je ne vais rien arrêter du tout. La famille c’est sacré et ma cousine dirige les opérations de la Brigade. En plus, on ne s’est pas battu contre MS mais contre des élèves d’Ilvermony, c’est quand même très différent. Je reconnais que je n’ai pas été très utile avec ma baguette, mais tu oublies que je suis ceinture marron en karaté et en judo. C’est un niveau bien supérieur à tous les autres ado de mon âge ! » Il faut dire qu’il avait été à bonne école, son entraînement avait été intensif toute son enfance… Il avait toujours été doué en sport, cela dit, il était plutôt pacifiste par nature et préférait les entraînements de danse. Il n’était passé ceinture marron que l’été précédent (ce qui était déjà énorme et extraordinaire pour son âge !), c’était un déception aux yeux de sa mère. Elle ne le lui disait pas, ça se voyait. Elle le jaugeait, se demandant si elle l’entraînait assez sans pour autant être une mauvaise mère ou un tyran… Alors Alex redoublait d’efforts pour lui faire plaisir. C’était peut-être parce qu’il passait autant de temps à s’entraîner physiquement qu’il détestait les études ? Il ne pouvait pas être bon partout comme sa mère avant lui… il était trop normal, car en dépit de tout ce sport intensif, il avait eu ne enfance des plus correctes comparé à sa mère. Il en avait bien conscience… et ça le complexait quand même.

« Tu peux bien comprendre quand même que je n’ai pas eu la même éducation que toi, non ? Se battre, c’est normal dans ma famille. Ce serait de ne pas le faire qui serait mal vu chez moi. Mais ça ne veut pas dire que je cautionne tout ce que fait la BAM, on manquait clairement de préparation la dernière fois. Si on avait su que ça finirait comme ça, on n’aurait quand même pas emmené tous ces premières années… » Lui n’était qu’en deuxième année mais il pouvait utiliser autre chose que la magie contre des adversaires de son âge, alors que des petits de première année… là, ça avait été une mauvaise idée il faut bien une excuse pour avoir perdu ! « Bon. Vu que je ne peux pas te promettre d’arrêter la BAM, est-ce qu’il y a autre chose que je pourrais faire pour te rassurer ? » Alex avait bon fond, il ne voulait pas soucier inutilement son ami. Arrêter la BAM était hors de question, sa loyauté envers sa famille, envers Viska, le lui interdisait. Il pouvait néanmoins mettre de l’eau dans son vin et accepter d’autres termes pour assurer sa sécurité (il ne craignait vraiment pas d’être renvoyé, il pensait donc à des critères plus concrets) sans renier les valeurs de sa mère. Il avait imaginé l’espace d’un instant la tête de sa mère en apprenant que son fils fuyait le danger : la punition serait pire que celle infligée par son père quand il avait ramené son dernier bulletin… sans compter le drama que ça ne manquerait pas de provoquer ! Et Ayelet se serait moqué de lui jusqu’à la fin des temps ! Alors, clairement, ça c’était non. Ce devait être dur à concevoir pour Nath mais le lion ne venait pas d’une famille ordinaire… sa mère avait beau avoir raccroché, certaines choses étaient inscrites en elle et influençait l’éducation qu’elle donnait à ses enfants. Ayelet avait commencé seulement depuis un an sa formation et elle était déjà très forte. C’était spartiate, pour certains c’était même sûrement de la maltraitance (il avait bien vu le regard de certains sorciers quand il parlait de ses entraînements), pourtant chez eux c’était ça qui comptait : être assez fort pour se battre pour les siens. Fuir n’était jamais une option. Et même Viska, qui n’avait pourtant pas été élevée comme eux, avait un peu ce trait. Ce devait être instinctif, ça venait même peut-être de la malédiction qui frappait leur famille depuis des siècles ? Comme quelque chose d’inscrit dans les gênes… Alex n’aurait su le dire, pour lui c’était seulement un fait, point.

{1 082}


Dernière édition par Alexandre Symphonie le Ven 24 Avr - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 218
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyDim 5 Avr - 11:53


À la réponse de son ami, Nathaniel grimaça. Ils n'avaient même pas été punis, c'était une honte, un outrage, McGonagall se faisait-elle tellement vieille qu'elle ne punissait plus personne ? Avait-elle besoin qu'on le lui suggère ? « Mais si, mais si bien sûr que ça l'était ! » continua-t-il ponctuant chacun de ses mots par des coups de livre sur l'épaule de son camarade. Puis une fois qu'il jugea qu'il avait donné assez de coups, il reposa le manuel et souffla se laissant distraire par le paysage extérieur. Puis il n'hésita pas à surenchérir, mais de manière plus calme soulignant le caractère irresponsable de la conduite de son camarade surtout compte tenu de leurs capacités en tant que deuxième années. Même si Nathaniel savait qu'il maitrisait quelques sortilèges il était évident que face à Magicis Sacra il ne ferait pas long feu du tout alors Alexandre lui de son côté c'était forcément pire, il était à Gryffondor après tout. Ami ou non, il n'y avait aucune raison de le surestimer. Le rouge et or s'en offusqua. « Je ne te considère pas comme un troll mais comme un garçon de douze ans comme moi c'est tout ! » répondit le bleu et bronze montrant clairement que lui connaissait son niveau et n'était pas assez fou pour aller affronter un groupe de mages noirs. Mais il ne fut pas content d'entendre son camarde dire qu'il n'était pas prêt à arrêter ses aventures avec la brigade anti menace. « Vous êtes tous cinglés ! Ne put s'empêcher de lâcher Nathaniel. En plus s'ils ont fait combattre des élèves d'Ilvermorny imagines ce qu'ils pourraient faire avec vous. Oh la la. » Les bras de Nathaniel s'agitaient dans tous les sens montrant clairement s'on état d'inquiétude et d'incompréhension. Comment pouvait-on être irresponsable à ce point. « Et puis je suis désolé karaté ou judo ou ce que tu veux, face à un sortilège de la mort tu feras pas long feu. » Il bomba le torse fièrement (parce qu'il avait fait une belle rime) continuant de fixer l'extérieur.

« Et tu parles de famille, mais ça veut dire que ta maman serait d'accord avec tout ça ? » Ses yeux se dirigèrent en coin vers son camarade attendant patiemment sa réponse. A l'aura terrifiante que dégageait la mère d'Alexandre lorsque Nathaniel la voyait sur le quai de la gare, le garçon n'imaginait pas qu'elle puisse accepter que son fils se mette en danger inutilement. Oui parce que pour le bleu et bronze qu'un deuxième année cherche à arrêter un groupe de mages noirs, c'était se mettre en danger inutilement. « Puisque n'est pas Harry Potter qui veut. » ajouta-t-il. En effet, quiconque avait pu lire les histoires sur Harry Potter savait que chaque année à Poudlard avait été pour lui une nouvelle aventure et il avait notamment pénétré la chambre des secrets lorsqu'il avait douze ans pour sauver l'école d'un gigantesque basilic. « La seule chose qui me rassurerait ce serait que tu arrêtes la BAM malheureusement. Ou de te mettre en danger inutilement. Je suppose que tu peux toujours faire leur réunion pour apprendre des trucs mais aller jusqu'à Ilvermorny via des passages secrets je ne sais pas... » Bien sûr que Nathaniel ne pouvait pas empêcher son ami de faire quoique ce soit, mais il trouvait quand même sa conduite idiote. Si seulement il pouvait imaginer un moyen de l'en empêcher. Peut-être en dénonçant chacune des futures réunions de la Brigade Anti Menace à McGonagall ?
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 125
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyVen 24 Avr - 18:08

"Nate ! Si tu continues à me taper avec ce livre, je te préviens, je te le confisque !" Alex était mi sérieux, mi amusé par les efforts de son ami. Il n'aurait aucun mal à l'arracher à son camarade : ça suffisait un peu de prôner la non-violence en le frappant quand même ! Ils n'étaient pas des sauvages tout de même ! Bon. Nate avait des livres plein son sac, mais Alex devait pouvoir tous les lui prendre avec un peu d'adresse. Et ça continuerait d'occuper les mains du Serdaigle au moins. "Mais je ne suis pas comme toi Nathaniel, ma mère est une combattante respectée et je suis son héritier." Répondit calmement Alexandre en plongeant son regard azur dans les prunelles de son ami pour lui montrer qu'il était très sérieux. Son héritage était très loin d'être un cadeau au quotidien, il avait sacrifié ses loisirs favoris aux arts martiaux alors qu'il n'aimait même pas ça ! Mais ça rassurait sa mère, alors il le faisait sans broncher, parce que c'était aussi ça la famille : faire des concessions. Se rouler par terre parce qu'il préférait les cours de danse de salon et hurler qu'il ne voulait pas aller au judo lui aurait peut-être permis d'avoir la paix - ses parents n'avaient rien de tortionnaires -, seulement Alex n'avait jamais été un enfant capricieux. Alors depuis qu'il avait l'âge de réfléchir, il obéissait, simplement parce qu'il savait ce qui était en jeu : il savait très bien pour la malédiction des Symphonie, pour le contrat avec les Malefoy, pour son oncle mangemort en fuite. On lui avait imposé une vie difficile, mais on lui avait expliqué aussi pourquoi il fallait s'entraîner. Quand il était petit, il ne savait pas - personne ne savait - qu'il avait une cousine, et si Viska n'avait pas existé, la malédiction aurait fini par être sur lui à la mort de son oncle. Maintenant que sa cousine était dans sa vie, elle endossait cette responsabilité, pourtant, Alex ou Ayelet pouvaient l'en débarrasser, et le Gryffondor n'excluait pas de le faire.

"Magicis Sacra ne tue pas les enfants, ils ne tuent pas tout court pour ce que j'en sais. Leur truc c'est plutôt la séquestration." Corrigea machinalement le jeune garçon, un peu las. Bien qu'étant issue d'une famille versée dans le drama (de tous les côtés en plus de ça), lui n'en était vraiment pas très friand. Il se lassait vite des débats où aucun des deux parties ne voulait changer d'avis. Surtout quand il était l'un d'eux. Nate mésestimait clairement l'importance de la Brigade aux yeux de sa mère ! S'il fallait choisir ses combats, il préférait éviter celui avec Myrielle Symphonie ! Et ça, ça s'appelle l'instinct de préservation ! "Oh mais ma mère me punirait jusqu'à ma majorité si je quittais la Brigade ! Alors elle est plus que d'accord, tu peux me croire ! Elle est excessivement fière que sa nièce ait formée la BAM. Crois-moi, elle n'a jamais été aussi contente de moi : elle me trouve un peu trop mollasson pour un Symphonie. Elle a peur que je ne m'en sorte pas, que je ne puisse jamais être aussi bon qu'elle, quelque chose comme ça... mais renoncer n'est pas une option. Ce n'est jamais une option pour les gens comme nous." Une pointe d'amertume pointait dans les paroles du lion. Car aussi mature qu'il soit vis à vis de ses entraînements intensifs, il regrettait toujours de décevoir sa mère, tout comme il regrettait de ne rien pouvoir faire pour apaiser la mélancolie qu'il voyait chez elle depuis toujours. Parfois, elle le regardait, un voile de tristesse dans les yeux, et des larmes perlaient à ses yeux. Dans ces moments-là, elle transplanait, autant dire qu'elle fuyait. Il avait demandé, il y a déjà longtemps, pourquoi elle agissait ainsi à son père, Alexis lui avait répondu qu'il n'y a pas que les malédictions du sang qui pouvait poursuivre toute une lignée, que les guerres qui se répétaient sans cesse était aussi très douloureuse pour des parents. Alex n'avait pas très bien compris cette réponse puisque, clairement, sa mère aimait se battre, c'était même là leur différence principale, mais il avait quand même retenu qu'elle n'était pas tout à fait triste à cause de lui, mais plutôt à cause du contexte. Parce qu'ils étaient maudits au sens propre comme au figuré. cela avait néanmoins de réconfortant que le petit garçon qu'il était alors ne pouvait rien y faire, si ce n'est continuer comme d'habitude à faire de son mieux, même si ça restait très insuffisant.

"Je te l'ai dit, je ne peux pas, là où ira Viska, j'irai. Trouve quelque chose de faisable, je ne sais pas moi... si je laissais un mot bien en évidence pour dire où nous sommes partis par exemple ? Comme ça, si on disparait, les adultes savent où nous chercher. Et ce ne serait pas vraiment une trahison, après coup, Viska leur dire toujours où on était et ce qu'on y a fait." De ce côté-là, la BAM n'était que semi-clandestine, le Ministère de la Magie avait même leurs noms à tous et ils avaient tous déjà vu une ou deux fois les aurors chargés de la liaison avec Poudlard. L'école écossaise avait toujours été un peu laxiste à ce niveau, même si Myrielle disait que c'était quand même plus sévère qu'à son époque où on pouvait quasiment tout faire sans ingérence adulte en même temps avec des profs comme Lockhart, on comprend bien que Myrielle ait pu traîner après le couvre-feu.
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Baker
Nathaniel Baker
Préfet de Serdaigle

Parchemins : 218
Âge : 13 ans (30/05/2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyMar 5 Mai - 20:25


Nathaniel se ferma lorsque Alexandre parla d'être héritier de sa mère. Est-ce qu'on était forcé de reproduire ce que nos parents faisaient ? Est-ce qu'il était voué à être comme son père un joueur de quidditch ou alors un employé du ministère comme sa mère ? Si un métier comme l'autre était intéressant ce n'était pas seulement parce qu'ils étaient réalisés par ses parents et il refusait de penser qu'on était forcé de faire comme ses parents. Pour autant le garçon ne dit rien. Surtout lorsque son ami lui raconta que sa mère était même fière de la création de la brigade anti menace et qu'au contraire elle était plus qu'encourageante envers les actions mises en place par le groupe. Le garçon n'en croyait pas ses oreilles. Comme une mère pouvait approuver un comportement aussi irresponsable ? McGonagall devait en être avertie ! Mrs Symphonie devait être convoquée ! Quelqu'un devait faire quelque chose ! Mais en bon ami Nathaniel ne pouvait décemment pas dénoncer Alexandre, non, cela ne se faisait pas, mais il arrivait à bout de ses arguments alors qu'il espérait que son ami renonce à ses conduites dangereuses. « Je ne te comprends vraiment pas Alexandre. Je ne vous comprends pas j'ai même envie de dire. » répondit le Serdaigle alors que son ami lui expliquait qu'il suivrait sa cousine Viska n'importe où. Quelle folie. « Même si comme tu le dis Magicis Sacra ne tue pas, ils séquestrent et ben parfois c'est pire tu sais. J'ai lu que certains mages noirs arrivaient à se faire craindre pas parce qu'ils ont tué pleins de sorciers mais grâce à quelque chose qu'ils appelaient " pression psychologique ". Bref ils faisaient peur parce que justement ils séquestraient et tout et faisaient du mal et moi je ne veux pas que ça t'arrive. »

Le garçon se laissa tomber sur ses pieds du banc et se leva face à Alexandre tournant le dos au pendule de l'horloge. Le regard sévère (ou en tout cas aussi sévère qu'il pouvait l'être avec cette petite bouille enfantine qu'il avait encore) il fixa son ami dans les yeux avant d'ajouter : « Tu sais, moi tant que tu n'arrêteras pas d'aller te mettre en danger juste parce que tu veux faire comme ta maman ou ta cousine eh ben je te causerai plus. Quand tu auras pris une vraie décision censée tu pourras venir me voir. » Le garçon ne s'était pas attendu à avoir ce genre de réaction, mais Alexandre et sa bêtise avait fini par l'irriter. La bêtise de tout le monde l'agaçait déjà à un certain point mais là c'était le summum du summum. Au moins il avait d'autres amis censés comme Eurydice ou encore Ash qui eux ne participaient pas non plus à la brigade anti menace (de ce qu'il en savait en tout cas). Au moins il pouvait compter sur eux. Bien sûr il garderait un oeil sur Alexandre, c'était son ami après tout, mais il le bouderait tant qu'il continuerait à prendre des décisions comme celle-ci.

( 507 mots et terminé pour Nathaniel )
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 125
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie EmptyLun 1 Juin - 8:50

Nate se leurrait, évidemment, s’il croyait que le professeur McGonagall n’était pas au courant des histoires des Symphonie. Elle avait été l’enseignante de ses grands-parents, de ses parents, de son oncle… ainsi que de tous les Malefoy. Elle était parfaitement au courant de ce qui se passait chez Alexandre. Il faut dire que si le jeune garçon n’en parlait que de manière allusive au quotidien, ce n’était pas vraiment un secret : les sang purs étaient devenus rares mais tous savaient ce qu’il en était, sans compter tous les camarades de promotion de sa mère… bref, pour Alexandre, dire qu’il était l’héritier de sa mère était lourd de sens. Néanmoins, si cela n’échappait pas à leur directrice, cela semblait passer complètement au-dessus de la tête de Nate. Alexandre aurait pu engager la conversation sur le fond du problème – et de ce fameux héritage – mais Nate paraissait bien trop buté. Alexandre ne pouvait pas parler des souffrances familiales et de tout ce qu’ils se traînaient Viska et lui comme fardeau à quelqu’un qui ne faisait pas l’effort de comprendre. En même temps, c’était facile pour Nate : ses parents avaient l’air de faire un travail prenant mais totalement normal, en fait ils ne devaient pas faire peser grand-chose sur le Serdaigle puisque qu’il avait semblé à Alex’ qu’ils n’étaient pas très présents. Il aurait été cruel de la part du Gryffondor de faire remarquer que sa mère faisait peut-être peser son héritage sur elle, mais qu’au moins, elle, elle ne déléguait pas son éducation à une nourrice ! Il le pensa, cela dit, à cause de la colère, pinçant fort les lèvres pour qu’aucun mot désagréable ne sorte. Alex était pacifiste dans l’âme (malgré ses talents certains en combat), il ne voulait pas que la conversation dégénère encore plus et que les dégâts soient littéralement irréparables… même s’il sentait que la frustration le rendait amer et qu’il serait difficile, dès lors, de renouer le dialogue à l’avenir.

« Tu risques d’attendre longtemps. » Conclut alors simplement le Gryffondor en se levant à son tour, dominant de presque une tête Nate. « Mais fais comme tu veux. » Ajouta-t-il tout en reprenant son sac. Il le remit sur son épaule dans une position plus confortable (c’est qu’un manuel, ça pèse…) et se dirigea vers ses prochains cours, ruminant la réaction de Nate. Certes, c’était peut-être sa faute si ça avait tourné comme ça, parce qu’il n’avait jamais détaillé en détail ce qu’était son histoire familiale à ses amis – même avec Viska, il l’évoquait peu, préférant parler de MS qui était un problème actuel plutôt qu’aux soucis passés ou à venir -, il sentait toutefois que son ami n’aurait pas réagit très différemment pour autant. Nate croyait vraiment que les adultes pouvaient et devaient s’occuper de MS. Dans sa famille, on pensait plutôt que les enfants devaient pouvoir se défendre, voire attaquer, Alex n’avait pas cette confiance innée de Nate dans leurs professeurs ou le Ministère. Plus il y pensait, et plus le jeune Gryffondor se disait que ces deux positions, à Nate et lui, étaient irréconciliables… et c’est ainsi qu’il n’écouta pas grand-chose de tous les cours qu’il eut le reste de la journée, tournant et retournant inlassablement sa pseudo-dispute avec Nate.

{540 et topic terminé}
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty
MessageSujet: Re: L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie   L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure d'être sérieux. PV. Alexandre Symphonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: