Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -64%
DODO – Couette très chaude 450gr/m² ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 [Défi des 30 baisers] Dahlia Lloyd [30/30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1995
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


[Défi des 30 baisers] Dahlia Lloyd [30/30] - Page 4 Empty
Ξ Sujet: Re: [Défi des 30 baisers] Dahlia Lloyd [30/30]   [Défi des 30 baisers] Dahlia Lloyd [30/30] - Page 4 EmptyDim 10 Avr - 18:50

{ Suite de cette fic }
made by black arrow

Citation :
Titre : Jalousie
Thème : 15. Le bleu le plus pur
Couple : Dahlia Lloyd & Joaquín Kostas
Autres personnages concernés: Peony Lloyd, Léopold Lloyd, Ash Lloyd, Katarzyna Ells (citée)
Contexte : Tout le monde est en 4e année. Dahlia sort avec Joaquín. En tout cas c'est ce que tout le monde disait... Jusqu'à ce qu'elle n'en détrompe le principal intéressé lors d'un séjour à l'infirmerie.
Rating : G
Mots : 1649

« Je te préviens, elle est d'une humeur massacrante. »
Dahlia entrouvrit les yeux. Deux silhouettes se trouvaient de l'autre côté du rideau encadrant son lit. Leurs paroles lui parvenaient par des chuchotements respectables mais malgré tout intelligibles.
« Tu veux dire, pire que lorsque Faraday a pris le dernier mi-cuit cœur fondant au chocolat/caramel juste sous son nez ? »
« Pire. »
« Pire que lorsque Tempérance Biel lui a renversé tout un bocal de crottes de Démonzémerveille dessus dans les cachots ? »
« Oui. Et je vais te faire gagner du temps : c'est aussi pire que la fois où maman lui a fait porter une robe rose bonbon aux fiançailles de la tante Cecil. »
Un silence lourd de sens s'ensuivit, au cours duquel Dahlia sentit l'irritation mentionnée par sa sœur grossir encore davantage. Puis, Léopold Lloyd tira le rideau pour apparaître face à son lit de grande malade. L'apercevant les yeux grands ouverts, Peony grimaça. « Bonne chance ! » lança-t-elle à la cantonade, avant de tourner les talons et filer sans demander son reste. Famille de traîtres. Léo, lui, ne paraissait absolument pas perturbé par l'air meurtrier qu'elle était pourtant certaine d'afficher.
« Qu'entends-je à propos de toi et d'un garçon qui se permet de t'appeler "Dada" ? »
Son air narquois laissait à penser qu'il n'avait pas décidé d'assassiner Quino pour cet affront, pour l'instant.
Elle leva les yeux au ciel avec exaspération, croisant les bras sur sa poitrine.
« Quand est-ce que je sors d'ici ? Je vais bien. » choisit-elle répondre avec entêtement. Elle détestait le fait que son frère puisse continuer à afficher cet air si flegmatique. Il demeurait l'une des seules personnes à qui elle ne faisait absolument pas peur - même pas un tout petit peu.
« Une semaine de repos, c'est raisonnable Dahlia, après ce qui s'est passé. Les parents voulaient - et veulent encore - qu'on te fasse un bilan à Sainte Mangouste - » Il poursuivit en voyant son expression scandalisée, levant une main pour l'apaiser. « On les a rassurés sur le fait que ça n'était pas nécessaire. » Elle hocha la tête, mais resta muette, décidant que le silence la protègerait des remarques intrusives de sa fratrie. C'était sans compter sur la détermination de Léo à mener son sujet jusqu'au bout - et de toute évidence, il n'était pas uniquement là pour vérifier qu'elle était encore en vie après sept jours passés à l'infirmerie (peut-être aurait-il plutôt dû s'assurer que Madame Pomfresh tenait le coup, malgré l'humeur tout à fait exécrable de sa patiente, dont elle avait réussi à déjouer plusieurs tentatives - piteuses - d'évasion).
« Ne me demande pas comment je le sais, mais il paraît qu'il sort déjà avec quelqu'un d'autre. Une nouvelle - Ells ? Il ne perd rien pour attendre, ce crétin. »
Ha.
Il était donc là pour ça.
Pour lui annoncer que Quino l'avait remplacée ?
Et lui promettre qu'il allait la venger ?
Elle lança un regard exaspéré à son frère, réfrénant l'envie soudaine de le secouer comme un prunier. Son instinct chevaleresque était à la fois honorable, absolument pas nécessaire et totalement dépassé. Elle n'avait certainement pas besoin qu'on la protège.
Sa colère contre son aîné n'était - incidemment - pas du tout liée au sentiment ressenti à la mention d'une relation unissant Quino à Katarzyna Ells.
Ou au fait qu'elle avait passé les six dernières nuits à ressasser les mots que lui avait adressés le Poufsouffle quand il était venu lui rendre visite.
Le fait était que Léo lui offrait l'exutoire parfait, de par sa venue et cette quête des plus stupides qu'il s'était auto-attribuée.
C'est tout.

--

« Salut Dahlia. »
Ash se tenait face à elle, visiblement pas à l'aise pour un sou.
Il avait donc entendu parler de sa dispute de la veille avec Léo.
Elle fit l'effort de sourire à son cadet, qui paraissait prêt à sursauter au premier éclat de voix de sa part. Pour autant, elle était à peu près sûre qu'il ne prendrait pas ses jambes à son cou. Ash était résiliant, si toutefois facile à ébranler.
Elle réalisa qu'il tenait dans ses mains une plume, un encrier et un morceau de parchemin. Il se racla la gorge en s'approchant, semblant juger qu'elle n'allait pas se mettre à lui hurler dessus sans raison.
« Je me disais que tu pourrais... hm... lui écrire une... lettre ? » Comme Léo la veille, il reprit très vite avant qu'elle ne puisse l'interrompre ou l'envoyer bouler. « J'ai déjà commencé à écrire le début pour que ça puisse t'inspirer, je sais que ça n'est pas trop ton truc, mais moi je sais que ça m'aide beaucoup à mieux poser mes pensées en général, et tu n'es même pas obligée de lui donner tu peux juste la garder pour toi. » prononça-t-il extrêmement vite, tenant ses outils d'écriture en avant pour les lui tendre et trébuchant au passage sur l'un des pieds de son lit. Il s'écrasa les bras et la tête les premiers sur celui-ci, là où se seraient trouvées les jambes de Dahlia si elle ne les avait pas ramenées contre sa poitrine précédemment. Prête à se montrer légèrement plus magnanime que la veille, elle saisit d'abord le parchemin, auquel elle jeta un coup d’œil rapide et circonspect.
« "Joaquín Kostas, tu as les yeux du bleu le plus pur que j'aie vu de ma vie toute entière" ? Sérieusement ? Tu te fout de ma gueule Ash. Non seulement c'est la chose la plus mièvre que j'aie lue de ma vie, mais en plus, il n'a même pas les yeux bleus. Ils sont vert-gris. » Elle leva les yeux pour apercevoir le regard victorieux de son petit-frère, qui ne lui plut absolument pas. Pire, il l'agaça extrêmement. Chose que Ash dut comprendre assez rapidement, puisqu'il recula de manière visible, dans un effort d'éviter toute attaque physique, supposa-t-elle.
« Essaye d'écrire Dahlia, tu verras ! » insista-t-il, avant de décamper prestement - pour quelqu'un d'aussi maladroit que lui. Elle l'entendit se prendre - d'après le bruit métallique et le cri étouffé qui s'ensuivit - un porte-manteau en quittant l'infirmerie.

--

Pomfresh la laissa enfin quitter l'infirmerie le lendemain, et accompagnée de Peony - qui la surveillait avec une vigilance qu'elle jugeait tout à fait excessive -, Dahlia put prendre le chemin de la Grande Salle, impatiente de retrouver les repas qui lui étaient si chers et où elle avait le choix de manger un poulet rôti entier en une fois. Elles atteignaient le Hall quand Dahlia les aperçut : Quino et Ells. C'était une chose d'en entendre parler par le biais de Léo - qui s'émouvait vraiment de tout et n'importe quoi quand ses cadets étaient concernés : rien ne lui avait garanti jusque là qu'il y avait vraiment quoi que ce soit à signaler - c'en était une autre de devoir le constater par elle-même alors qu'elle n'avait même pas eu l'occasion de manger pour se détendre un minimum. Occupé à sourire à Ells, Quino l'aperçut pourtant. Visiblement incertain, il leva tout de même une main pour lui faire signe.
Elle sentit plus qu'elle ne vit Peony la pousser en avant. Se tournant pour suivre le regard de Quino, Ells la vit à son tour. Dahlia ne sut comment interpréter l'expression de son visage. Elle semblait... sereine ? Calme ? Nonchalante ? Après avoir adressé un dernier mot à Quino, la blonde se dirigea vers la Grande Salle, et ce fut au tour de Dahlia de se trouver face à lui. Il semblait prêt à dire quelque chose, mais elle ne lui en laissa pas le temps : « Alors comme ça tu sors avec Ells ? » Elle détestait tout ce qui était en train de se produire. Le fait qu'elle avait posé la question. Le fait que la réponse lui importait. Le fait que ses stupides mots ne cessaient de tourner dans son esprit, même maintenant. Le fait qu'elle était - contre son gré - victime de ces émois adolescents qu'elle méprisait tant.
Quino ne parut pas vraiment surpris.
« Pourquoi, tu es jalouse ? »
Et elle fut soudain frappée par l'évidence. Elle connaissait cette technique. Elle l'avait aidé à l'utiliser précédemment, croyant qu'il voulait rendre Victoire jalouse. Il devait être satisfait de son petit effet, car il poursuivit, arborant cet air enfantin qu'elle lui connaissait bien : « Il paraît que tu m'as écrit une lettre, Dada ? »
« Quoi ? Comment tu es au courant de ça ? » C'était décidé, elle allait demander une émancipation immédiate de sa famille, qui faisait désormais preuve de trop d'ingérence pour son propre bien. Quino leva les mains en l'air en signe d'apaisement. « Je suis juste passé te voir hier et tu dormais donc je n'ai pas voulu te déranger. Mais la lettre était sur ta table et j'ai aperçu mon nom... » Il semblait difficilement se contenir de rire. Elle détestait ce crétin.
« C'était très observateur de ta part de remarquer que j'ai les yeux vert-gris, et pas bleu. Tu n'étais pas obligée de raturer le mot bleu avec autant de hargne, cela dit. » Elle n'avait fait que corriger les inepties de son frère. C'est tout. Et voilà comment on la récompensait.
Elle l'embrassa avant que ses bavardages insensés ne puissent l'en détourner ou la distraire. Si elle se laissait prendre dans l'une de leurs traditionnelles joutes verbales, ils n'en viendraient jamais au fait.
Fait qui était qu'en effet, Joaquín Kostas lui plaisait plus que de raison.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi des 30 baisers] Dahlia Lloyd [30/30]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Dahlia Lloyd {Rps}
» Family first ≈ Dahlia Lloyd
» Les 30 baisers maladroits d'Ash Lloyd • 08/30
» Magic Mail de Dahlia Lloyd
» Dahlia Lloyd + Magic Insta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Hors-jeux :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: