AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Assistance à personne en danger [ Victoire ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 694
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyDim 19 Jan - 18:02

Assistance à personne en danger
Victoire & Tempérance

made by black arrow


Tempérance vaquait paisiblement à ses occupations. Elle avait passé la période de pause avec Jo', assises dans la cour intérieure de l'école par un temps qui se faisait de plus en plus doux. La perspective de la fin d'année la laissait mi-figue mi-raisin. Sa sixième année à Poudlard s'achevait : bientôt plus qu'une. Bien sûr, cela signifiait qu'elle retrouverait très vite Julian pour les vacances - ce dont elle se réjouissait avec impatience -, mais également que sous peu viendrait le fatidique moment où elle devrait quitter l'école pour de bon. Elle avait fait part de ses inquiétudes à sa meilleure amie, mais comme souvent, celle-ci était bien plus pragmatique qu'elle. A chaque jour suffit sa peine, lui avait certifié Jo', et l'Irlandaise songeait qu'elle n'avait probablement pas tort. La sonnerie résonna dans la cour, et Jo' la quitta pour rejoindre Cole, tandis que Tempérance restait quelques instants supplémentaires dehors, peu encline à retrouver les couloirs du château immédiatement ou à jouer la chandelle.

Finalement, elle se résigna à se coller à ses devoirs - il paraît qu'ils avaient des examens de fin d'année. Elle passait juste devant la tour de l'horloge lorsqu'un élève coupa sa route, toussant bruyamment droit dans sa direction, son teint verdâtre ne présageant rien de bon. Gilbert, s'avérait-il, était un Poufsouffle de deuxième année ayant visiblement contracté quelque chose, qui ressemblait vaguement à la Dragoncelle. Tempérance jeta un œil aux autres élèves présents dans la cour, en quête de l'un de ses préfets. Pas qu'elle ait vraiment en tête ce qu'elle annoncerait à Prudence si jamais elle venait effectivement à la repérer : "Gilbert a des pustules et une forte envie de dégobiller sur tout ce qui bouge. Je te le laisse ?" Connaissant sa cadette, pas sûre qu'elle pourrait lui refiler le bébé aussi facilement. Et puis, elle serait capable de lui contester la légitimité même de cette requête. Il était de notoriété publique que Prudence avait été terrassée par la grippe sorcière qui avait saisi l'école en début d'année, et nul doute qu'elle se passerait d'être exposée à une autre maladie contagieuse et par-dessus le marché, pas du tout esthétique. Lucas, alors ? Mais de son ami elle ne voyait nulle trace, aussi Tempérance, en proie à un vague sentiment de naufrage, les yeux larmoyants de Gilbert posés sur elle, sut qu'elle était foutue : elle allait devoir le traîner jusqu'à l'infirmerie.

Le chemin jusqu'au repère de Madame Pomfresh s'avéra particulièrement périlleux. Gilbert réprima plusieurs hauts-le-cœur, dont un dernier particulièrement réaliste au beau milieu de la troisième marche de la tour de l'horloge, durant lequel Tempérance crut voir sa vie défiler devant ses yeux. Et dire qu'elle associait normalement cet endroit à de bons souvenirs, ceux d'une matinée passée en compagnie de Julian, un jour où elle s'était crue à l'abri de tous les regards, ses (horribles) lunettes chaussées sur son nez, et qu'elle était tombée sur le Serdaigle. Elle n'avait pas envie de voir son affection pour ce lieu effacée par des flashbacks post-traumatiques alliant vue et odorat dans une danse nauséabonde. Mais Gilbert avait tenu bon, et comme un héros, le petit Poufsouffle avait atteint le palier de l'infirmerie, plus verdâtre que jamais, et transpirant abondamment. Tempérance lui adressa un sourire lumineux, ignorant ostensiblement qu'il pourrait lui rendre son déjeuner dessus à tout instant, avant de pousser la porte de l'infirmerie.

« Madame Pomfresh ? Miss Strue ? Je vous amène Gilbert, il est heum... un peu mal en point. »
annonça-t-elle avec délicatesse, voyant avec soulagement Pomfresh sortir de son bureau pour venir prendre en charge le jeune patient. Restait à espérer que Gilbert ne lui avait pas trop, trop postillonné dessus. Elle avait pris soin de retenir sa respiration de manière absolue dès qu'il toussait un peu trop près d'elle manquant de s'évanouir par manque d'oxygène, mais on n'était jamais sûr de rien. « Vous n'auriez pas un p'tit traitement préventif ? » questionna-t-elle à mi voix, histoire de ne pas enfoncer Gilbert davantage. Elle suivait Pomfresh jusqu'au lit dans lequel elle voulait placer Gilbert, son attention entièrement concentrée sur l'infirmière - avait-elle l'air inquiète ? Allait-on mettre Gilbert en quarantaine ? Gilbert allait-il clamser ? -, et heurta accidentellement un lit sur son passage. « Oups pardon ! » s'exclama-t-elle par automatisme, avant de s'apercevoir que le lit en question était occupé. Elle s'interrompit dans son mouvement, posant un regard surpris sur une certaine tête blonde... « Victoire ? » Elle pencha la tête, observant la meilleure amie de Teddy comme si elle la voyait pour la première fois. « Qu'est-ce qu'il t'arrive ? » Elle avait failli lui demander si elle était malade, puis s'était ravisée. De toute évidence, Victoire n'allait pas bien, si elle était alitée. A sa connaissance - et elle en savait déjà bien trop sur la capitaine de Gryffondor à son goût, merci Teddy -, Victoire n'était pas hypocondriaque. Si elle était là, c'était donc bien parce qu'elle avait été fauchée en pleine jeunesse. Ou bien - et cette perspective inquiéta Tempérance - parce qu'une de ses innombrables altercations avec Jo' s'était mal terminée ? Mais sa meilleure amie ne ferait rien qui enverrait Victoire à l'infirmerie. Pour l'essentiel, leurs désaccords récents s'étaient résumés en quelques échanges de maléfices peu flatteurs, mais plutôt inoffensifs.

[ 923 ]
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1666
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyDim 29 Mar - 1:43

Victoire & Tempérance

Un visage d’ange. Un corps dont les formes naissantes se révélaient parfaites. Une famille aimante. Le meilleur ami d’enfance de tout le monde sorcier. Le rôle de capitaine de l’équipe de Quidditch des Gryffondors comme tonton Charly et tonton Harry. Le titre de Miss Poudlard 2014. Quelque part, Merlin avait dû décider que tout ça était un peu trop pour une seule personne. Ça ou le karma l’avait frappé pour lui faire payer l’agression de Joséphine –dont Victoire soutenait toujours la légitimité. D’abord, il fallut que Teddy lui fasse la peur de sa vie au bal de Noël. Ensuite, il avait commencé à sortir avec une fille sortie de nulle part. Puis, sa mère avait appris que l’agression de Joséphine lui avait laissée plus de traces que ce que sa fille avait tenté de lui faire croire. Sans même parler du fait que Victoire avait toujours l’impression que sa relation avec Teddy avait changée, sans s’expliquer exactement ce qui avait conduit à un tel changement. Et maintenant, alors qu’elle avait résisté sans problèmes à l’épidémie foudroyante de coronavirus ah non mauvaise maladie grippe sorcière contrairement à Teddy, ce faible, voilà que cela faisait quelques jours qu’elle ne se sentait pas dans son assiette. Une immense fatigue l’envahissait par moments. Elle se sentait faible, avait froid aux mains et aux pieds et surtout, elle n’avait plus la faim. Or, c’était toujours un signe inquiétant chez un Weasley.

Bien sûr, Victoire refusait tout net l’idée même d’être malade. Elle se sentait peut-être moins en forme qu’habituellement mais ce n’était pas une raison pour se donner moins à fond dans ses cours ou ses clubs. Ce n’était qu’un moment passager à traverser, elle finirait par retrouver l’énergie qui l’avait toujours habitée. Elle n’avait pas besoin qu’on s’inquiète pour elle, et elle n’avait absolument pas besoin de se faire soigner.

Ce bel état d’esprit s’effrita néanmoins au fur et à mesure des jours qui passaient, au fur et à mesure que la fatigue la gagnait. Mais plus le temps s'écoulait, plus Victoire s’enfermait dans sa fierté et refusait d’écouter ses amis lorsqu’ils lui demandaient d’aller à l’infirmerie. Vic n’avait pourtant rien contre ce lieu, elle ne craignait pas d’avaler des décoctions magiques pour se remettre d’aplomb simplement, dans le cas actuel, ça ne servait absolument à rien. Elle n’était pas malade.

Pourtant, ses proches continuaient de croire qu’elle couvait quelque chose. A croire que Victoire n’avait pas le droit, elle aussi, de temps en temps, de subir un petit coup de mou ! Graham décréta qu’elle avait l’air encore plus blanche que d’habitude et que cela lui donnait le droit de la conduire chez Pomfresh. La jeune lionne protesta, évidemment mais que serait victoire sans ses ronchonnements ? mais son ami et préfet ne voulut rien entendre, la menaçant même de lui enlever des points si elle ne voulait pas entendre raison. C’est donc une Victoire forcée et contrit qui débarqua à l’infirmerie. Graham avait dû acheter Pomfresh car elle lui imposa immédiatement de se reposer. Vic refusa, tempêta si bien que Pomfresh lui refila un carré de chocolat qu’elle avait trempé dans une Potion de sommeil.

Vic se réveilla dans un lit douillet avec un mal de crâne et de très mauvais poil. On avait pas idée de séquestrer les gens contre leur propre volonté ! Elle allait immédiatement le faire savoir à l’infirmière en chef avant de partir de ce lieu. Elle avait un Graham Bishop à enguirlander. Se redressant péniblement dans son lit, Vic chercha Pomfresh à travers le brouillard flou qui avait envahi son champ de vision. Elle entendit son prénom, prononcé d’une voix douce, vaguement familière mais que Victoire ne parvient pas tout à fait à identifier. Elle ferma les yeux, puis les ouvrit de nouveau. Sa soudaine myopie devait être un effet indésirable lié à son réveil car elle voyait désormais parfaitement son interlocutrice. « J’ai atterri là par erreur » assura la blondinette avec toute la confiance dans la voix d’un innocent envoyé à tort à Azkaban Victoire ne rigole pas avec les comparaisons. « Tu vas pouvoir m’aider Tempérance, il faut absolument que je m’en aille d’ici. » Et c’est là que Vic, avec des mois de retard, se rendit compte qu’elle aurait certainement dû se montrer un peu plus sympa avec Tempérance ces dernières années. Elle avait peut-être relâché son agressivité depuis que la Poufsouffle sortait avec son beau Serdaigle mais avant, elle avait été plutôt du genre à tout faire pour qu’elle arrête de traîner avec Teddy mais elle avait échappé au sort de Chauve-Furie.

[760 mots]


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 694
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyDim 29 Mar - 15:34

Gilbert disparut presque entièrement de l'esprit de Tempérance après qu'elle ait heurté un lit occupé de l'infirmerie. Dans le fond, elle avait fait son devoir civique, et plutôt bien : elle avait rapatrié le petit Poufsouffle jusqu'à Pomfresh, en un seul morceau, et ce au péril potentiel de sa propre vie. Qui savait quel genre de virus le pauvre bougre était allé récupérer ? Si elle avait échappé à la grippe sorcière, ce n'était pas pour être emportée maintenant, par une affreuse maladie comme la Dragoncelle, ou l'Eclabouille. Elle allait bientôt revoir Julian, il était hors de question qu'il puisse la confondre avec Elephant Man. Ces considérations hautement philosophiques lui échappèrent cependant quand elle s'aperçut que Victoire était éveillée, et qu'elle avait son air des mauvais jours.

Comme la capitaine de Gryffondor n'avait pas l'air d'afficher de blessure externe quelle qu'elle soit, l'Irlandaise se rassura en se disant que Jo' ne lui aurait pas provoqué de dégâts internes. Teddy ne le lui aurait jamais pardonné si elle esquintait réellement Victoire. En revanche, elle qui était habituellement impeccable au point de faire vaguement complexer Tempérance sur son apparence un peu plus relâchée bien que toujours branchée, merci bien n'avait décidément pas l'air bien. Ayant interrompu son mouvement pour suivre Pomfresh jusqu'au lit de Gilbert, Tempérance fit trois pas en arrière pour que Victoire ne puisse pas lui refiler ses microbes observa Victoire alors que cette dernière l'informait qu'elle allait pouvoir (quel honneur !) l'aider. Il semblait que la Gryffondor ne réalisait pas tout à fait que Tempérance ne la portait pas très haut dans son cœur, dernièrement. Ou Victoire oubliait-elle que Tempérance était à la fois la meilleure amie de Jo', et celle d'Erin ? Or, la blonde s'était montrée particulièrement désagréable envers les deux filles cette année, en particulier Jo', qu'elle avait tenté de défigurer pas plus tard qu'en septembre dernier. En outre, ce n'était pas comme si Victoire avait toujours été sympathique avec elle non plus. Cela étant, Tempérance avait toujours été plus préoccupée par le sort des autres que le sien. Elle s'en fichait comme de la guigne, que Victoire soit agressive envers elle à l'âge de onze ans, quand sa possessivité était encore à peu près mignonne et que tout ce qu'elle pouvait faire, c'était secouer sa baguette dans sa direction générale en lançant des Lumos. Elle appréciait beaucoup moins qu'elle s'en prenne à ses amies sous prétexte que Teddy ne lui accordait pas assez d'attention à son goût. Tempérance était certes réputée pour être douce, mais elle ne tolérait vraiment pas l'agressivité gratuite.

Croisant les bras dans un geste défensif, elle étudia le teint pâle de sa cadette. « Comment as-tu atterri là, précisément ? » demanda-t-elle avec une cordialité qui manquait de sa chaleur habituelle. Pas besoin de frapper quelqu'un qui était - visiblement - déjà à terre, mais elle n'allait pas non plus feindre une amitié qui serait hypocrite. « Tu n'as pas l'air très bien, Victoire. Tu ferais peut-être mieux de rester ici. » dit-elle avec douceur, mais fermeté. « Je viens d'amener un élève qui se sentait mal à Pomfresh, si ça se trouve il y a un nouveau virus qui circule. » ajouta-t-elle en désignant du pouce le lit dans lequel l'infirmière avait finalement placé Gilbert. Un son peu ragoûtant lui apprit que Gilbert venait de rendre son déjeuner dans le seau que Pomfresh avait fait apparaître sur sa table de nuit. A quel point serait-il malpoli de filer sans demander son reste ?

[ 582 ]
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1666
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyLun 13 Avr - 2:14

Tout bien réfléchi, demander de l’aide à Tempérance Biel pour échapper à la vigilance de l’intraitable Pompom Pomfresh (si, si, intraitable, elle avait quand même drogué Victoire contre sa volonté !) et s’enfuir de l’infirmerie ne semblait pas être une si bonne idée que cela. Cette fille semblait disposer de la même capacité époustouflante que Teddy à se retrouver les quatre fers en l’air parce qu’ils ne regardaient pas ils marchaient. Victoire n’était pas discrète, Tempérance non plus. Ce n’était pas exactement le duo gagnant pour une évasion réussie. D’autant plus que Tempérance, pour une raison qui échappait totalement à Victoire, semblait quelque peu remontée contre elle. En tout cas, elle ne l’abreuvait pas de sourires gentillets et de jets de cheveux brillants comme elle le faisait avec tous les autres. Qu’avait-elle fait pour s’attirer l’ire de la douce Poufsouffle un indice : ça commence par José ? Vic le reconnaissait : elle ne s’était jamais montrée trop sympathique avec l’Irlandaise. Lorsqu’elle avait débarqué à Poudlard, elle avait eu la nette impression que Teddy l’avait remplacé par une autre blonde, une blonde plus calme, plus gentille qu’elle, et plus maladroite que lui. Sauf qu’elle lui avait fait rapidement comprendre que la place de meilleure amie de Ted Lupin était déjà prise et que, merci d’avoir assuré pendant son absence, mais maintenant Vic était alors elle pouvait vaquer à d’autres occupations. Mais depuis que Tempérance sortait avec son Julian, Vic s’était beaucoup adoucie donc non, vraiment, elle ne voyait pas pourquoi elle refuserait de l’aider. Et la fameuse charité des Poufsouffles dans tout ça ? Puis, soyons honnête : Victoire ne pouvait compter que sur elle Joaquín Kostas était pris, une histoire de babysitting de préfète à priori.

« Graham. Il a osé me menacer pour que j’accepte de le suivre ici ! Crois-moi, il va m’entendre celui-là » répondit Victoire qui, même malade, enfin non, pas malade justement, trouvait tout de même de l’énergie pour s’énerver. Tempérance se rangea du côté de ses autres traîtres d’amis et décréta qu’elle n’avait "pas l’air bien". Pff ! Depuis quand Tempérance Biel était-elle infirmière ? Ça ne voulait rien dire n’avoir pas l’air d’aller bien ! Vic étai une Anglaise pur jus, son teint approchait du blanc cachet d’Aspirine d’octobre à juin. Ce n’était pas pour ça qu’elle avait chopé un quelconque virus ! Et même si c’était le cas, elle ne le laisserait pas l’arrêter, foi de Weasley ! « Je vais très bien. C’est juste un peu de fatigue. Ça doit être à cause des examens. » Elle faillit ajouter "et de tout le reste" censé représenter ses entraînements intenses avec l’équipe de Quidditch, les répétitions de Sterne et de Magic Mix, sans compter l’histoire de Teddy et d’Erin qui lui prenait la tête. « Peu importe. J’ai pas eu la grippe sorcière. C’est pas pour attraper la première cochonnerie venue. »

Vic tenta de se redresser dans le lit de l’infirmerie afin de prendre une position un peu plus digne qu’actuellement –complètement affalée, la couverture moelleuse remontant jusque sur son menton, mais elle sentit un léger vertige l’envahir aussi jugea-t-elle préférable de ne pas bouger –sait-on jamais que Tempérance ne décèle cette faiblesse et décide qu’elle avait bien sa place ici et qu'une fuite n'était pas vraiment conseillée. « Comment tu t’es retrouvé avec un élève malade sur les bras ? » demanda finalement Vic en jetant un vague coup d’œil à Pomfresh qui s’affairait dans un autre coin de la pièce. Tempérance n’était, après tout, pas préfète. Elle n’avait pas à s’occuper de tous les jeunes sorciers indisposés qu’elle croyait –ce qui ne s’appliquait pas à Victoire car elle était la meilleure amie de Teddy et qu’elle n’était pas indisposée.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015



Dernière édition par Victoire Weasley le Dim 26 Avr - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 694
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyMar 14 Avr - 21:32

Une chose était sûre : Tempérance abhorrait les conflits, et elle avait ainsi très peu d'ennemis - voire pas du tout. La seule personne qu'elle détestait sincèrement (et de manière quasi irrémédiable) était l'Autre, ce crétin avec qui sa mère s'entêtait à sortir, et qui l'avait toujours contemplée comme une sorte de nuisance à sa vie quotidienne ô combien fascinante. Il était désagréable, et généralement d'humeur inégale, ce qu'elle n'avait jamais compris. Mais la vraie raison pour laquelle elle ne se voyait absolument pas lui pardonner ses écarts, c'était son comportement avec sa mère. Qu'importe qu'il voie sa vie à Poudlard comme une sorte de fantaisie sortie d'un esprit déséquilibré (car après plusieurs années de relation et la conviction que cet amour allait durer, Siobhan s'était débrouillée pour obtenir l'aval du Ministère et lui révéler la 'vérité' je sais que c'est choquant, mais non, Tempérance n'est en fait pas à l'école des clowns les trois quarts de l'année). Qu'importe, puisqu'elle se débrouillait pour l'éviter lorsqu'elle était à Dublin. Mais son comportement envers sa mère était inacceptable, et ça, même la douce Tempérance ne pouvait faire l'impasse dessus.

Une fois qu'on avait évoqué l'Autre, on avait quelque peu fait le tour. Si elle avait été sceptique du comportement de Derek initialement, elle ne l'avait jamais détesté, d'autant plus que le meilleur ami de Julian avait toujours été gentil avec elle. C'était contre le Royaume-Uni tout entier qu'il en avait au début, et si une irlandaise était certes bien placée pour comprendre son inimité pour les terres de la Reine, elle n'appréciait quand même pas des masses son attitude si négative. Pour autant, elle s'était toujours bien entendue avec lui, et si ça n'avait pas suffi, leur retenue ensemble avait définitivement fini de la réconcilier avec l'Américain. Ne restait donc plus que Victoire, qui était un cas à part entière. La blonde n'était, certes, plus désagréable envers elle (mais elle l'avait été par le passé, ne nous y trompons pas ! elle avait encore des bleus aux cuisses des coups de fesses reçus, non elle n'exagère pas), mais son comportement envers Jo' était tout à fait injustifiable (bien qu’explicable, car contrairement à Teddy, Tempérance n'était pas dupe). Si elle n'avait donc absolument aucune envie de se prendre le chou avec Victoire elle tient à son brushing elle, elle n'était pas non plus encline à réaliser ses quatre volontés contrairement à Teddy encore une fois. Elles n'étaient amies qu'à travers Teddy, sa loyauté était, elle, envers Jo' et Erin (même si l'Irlandaise ne pouvait que louer les efforts faits par la blonde à l'égard de son autre meilleure amie comprendre qu'elle ne l'a pas encore menacée dans un couloir).

En entendant Victoire formuler de sombres menaces à l'égard de Graham, Tempérance songea qu'elle avait tout intérêt à éviter de s'attirer les foudres de la Gryffondor. C'était bien plus d'énergie que ce dont elle était capable, elle qui appréciait la paix et la sérénité en toute circonstance. Elle se racla la gorge, mal à l'aise. « Je suis sûre que Graham ne pensait pas à mal. Il t'a menacée de quoi ? » demanda-t-elle, conciliante, se disant qu'elle gagnerait à changer légèrement l'orientation de la conversation, histoire de distraire Victoire de ses paroles véhémentes envers le préfet de Gryffondor il faut sauver le soldat Graham. Pourtant, Tempérance ne put retenir un rire de pur réflexe en entendant les paroles suivantes de sa cadette : « On croirait entendre Teddy. » lâcha-t-elle sans réfléchir, mue par un instinct naturel. Le déni jusqu'au bout des ongles, elle avait déjà vu ça de très, très près. Erin n'avait-elle pas dû faire dépêcher une civière pour le faire transporter jusqu'à l'infirmerie ?

Victoire évoqua d'ailleurs d'elle-même la grippe sorcière, et Tempérance haussa les épaules, l'air de ne pas vouloir y toucher. Elle se gardait bien de lui faire remarquer qu'elle non plus ne l'avait pas eue, cette grippe sorcière, et que si Victoire pouvait éviter de postillonner dans sa direction, ça vaudrait mieux pour tout le monde (mais surtout pour elle ! La charité ancestrale des Poufsouffles est morte) Elle ne manqua pas non plus le petit manège de Victoire, qui pâlit encore davantage en voulant se redresser et se rabattit automatiquement sur son lit dans un stoïcisme total (des plus rares pour la capitaine de Gryffondor !) « Tout va bien ? » demanda-t-elle en se rapprochant malgré elle d'un air concerné. Comme Victoire était partie pour jouer les héroïnes jusqu'au bout, elle reprit en réponse à sa question sur Gilbert : « Pur hasard. J'allais rentrer au château, mais Gilbert m'a foncée dessus en me toussant dessus. Et très honnêtement, son teint a une petite teinte verdâtre assez alarmante - ne lui dis pas que j'ai dit ça - » Elle jeta un œil vers le lit d'un Gilbert à l'état quasi larvaire. « C'est un Poufsouffle. Et je n'ai pas trouvé Lucas ou Prudence, alors je l'ai amené, on n'était pas très loin depuis la cour. » conclut-elle avec simplicité. En vérité, Poufsouffle ou pas, elle l'aurait rapatrié à l'infirmerie, mais elle se voyait moins refourguer un élève de sa propre maison à Graham ou à Candys ou à Dahlia ah non pardon elle on l'évite qu'un autre.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1666
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyDim 26 Avr - 1:23

Victoire s’énervait souvent l’euphémisme de l’année. Et parfois, c’était effrayant. Même si ces menaces s’avéraient souvent aussi dangereuses que ses coups de poing "James si tu continues à être méchant avec moi, je dis à Viska de t’interdire de partie de la Brigade Anti Menace ! Dominique, si tu n’arrêtes pas de m’abreuver de tes répliques de théâtre pourries, je t’appelle Mini pendant une semaine devant tous tes copains !" La plupart du temps, Victoire se calmait aussi rapidement qu’elle se mettait en colère –même si James continuait à prétendre qu’elle avait instauré un régime tyrannique avec ses cousins. Peut-être pouvait-on distinguer encore une fois son héritage Vélane dans sa propension à faire peur autant qu’à être incroyablement belle. N’empêche que peu importe ses excuses, une fois qu’elle aurait débarrasse le plancher de l’infirmerie, ce ne serait pas la douce Super Victoire qui irait trouver Graham mais bien Vic la tornade en colère. « Il a dit que si je refusais de le suivre, il me retirerait des points ! Tu te rends compte ?! » Or, Graham savait bien qu’hormis ses diverses incartades au règlement, Vic faisait plutôt tout pour rapporter des points à sa maison, à commencer par ses diverses victoires au Quidditch. « C’est clairement de l’abus de pouvoir ! Pour ça, il est content d’être préfet, hein ! » Vraiment, c’était intolérable ! Jamais Victoire, si elle avait été préfète, n’aurait agi ainsi ! Enfin jamais…Bon peut-être un peu mais juste pour s’amuser alors ! Pas pour traîner ses prétendus amis là où ils ne voulaient pas se rendre –et où ils n’avaient pas besoin de se rendre surtout.

Victoire tressaillit en entendant le prénom de Teddy. Ça ne faisait que lui rappeler que ce n’était pas elle qui était présente aux côtés de son meilleur ami lorsque les premiers symptômes de la grippe sorcière s’étaient déclenchés, que ce n’était pas elle qui avait dû insister pour qu’il se rende à l’infirmerie, que ce n’était pas elle qui l’avait emmené en civière, parce que Teddy était si borné, aussi têtu qu’elle, qu’il refusait toute aide, jusque dans l’antre de Pomfresh. Lorsqu’elle avait appris la nouvelle, elle s’était rendu aussi vite que possible à son chevet, en courant et des larmes dans ses yeux Lavande Brown style. Elle l’avait trouvé si affaibli qu’il dormait, Erin assise à proximité, serrant ses mains. L’image lui avait brûlé la rétine, lui avait égratigné le cœur et elle secoua la tête pour la faire disparaître de sa tête. « Ça n’a rien à voir !, s’époumona-t-elle ce qui, au vu de sa maladie-qui-n’en-était-pas-une, n’était pas forcément une bonne idée. Teddy était vraiment malade, lui ! » Franchement, ça se voyait bien qu’elle ne couvait rien d’aussi grave que la grippe sorcière ! Que Tempérance ne lui assure pas le contraire, sinon elle finirait vraiment par croire que tout le château s’était ligué contre elle.

« Mais oui tout va bien je te dis ! J’aurais pu me reposer dans mon dortoir, ça n’aurait rien changé ! » Victoire se décida à croiser les bras, l’air agacé. A défaut de pouvoir s’asseoir correctement, cela avait au moins le mérite de montrer à quel point cette situation l’avait remontée. « C’est gentil de ta part, répondit-elle d’une voix douce cette fois tout en songeant qu’elle aurait fait pareil si elle avait croisé un jeune sorcier à l’air malade et hagard –sauf qu’elle se serait montrée sûrement plus autoritaire et ronchonne que Tempérance "Si tu dégobilles sur mes chaussures Gilbert, je te tue et j’accuserai Jo de t’avoir assassiné pour me débarrasser d’elle !" En tout cas, il t’arrive toujours des histoires. Ça amuse beaucoup Teddy, d’ailleurs. » Un sourire tendre s’épanouit sur les lèvres fines de Victoire alors qu’elle visualisait cet air que son ami d’enfance arborait toujours lorsqu’il évoquait les péripéties maladroites de Tempérance Biel. Un air dont elle avait été longtemps jalouse parce qu’elle n’était pas la fille dont il parlait avec tant d’affection. « Enfin, ça le fait rigoler mais il se moque pas de toi hein… » ajouta-t-elle précipitamment en songeant que ses paroles précédentes pouvaient être mal prises. Mais bon, Tempérance n’était pas connue pour sa susceptibilité alors elle ne devrait pas s’exaspérer et la laisser là sans lui apporter son aide elle n’abandonne pas l’idée, non ?


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 694
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] EmptyJeu 30 Avr - 14:37

Tempérance adressa un regard intéressé à Victoire alors qu'elle lui indiquait que Graham l'avait menacée de lui retirer des points. « Les préfets peuvent retirer des points ? Je ne sais jamais trop où on en est là-dessus. » demanda-t-elle du même ton que celui sur lequel elle l'aurait interrogée sur le grand retour des pantalons à pattes d'éléphant ("Pour ou contre Victoire ? Réponds sans réfléchir !"). Elle était en tout cas assez surprise que Graham soit allé jusqu'à menacer de retirer des points à sa propre maison. Observant Victoire avec précaution, l'Irlandaise ne savait pas tout à fait comment formuler sa pensée oralement, sans risquer de s'attirer l'ire de sa cadette. « S'il a menacé d'enlever des points à Gryffondor, c'est peut-être qu'il était vraiment inquiet ? » suggéra-t-elle finalement avec neutralité, et l'air de ne pas trop y toucher. C'était que si pour l'instant, la colère de Victoire était concentrée sur Graham, Tempérance était parfaitement consciente que la situation pourrait instantanément tourner en sa défaveur. L'impulsivité de Victoire était devenue quasi proverbiale.

Et l'Irlandaise avait raison d'être prudente : la suite de la discussion ne fit qu'étayer ses craintes. A peine mentionnait-elle - malencontreusement - le nom de Teddy que la petite blonde se mettait à s'égosiller comme une vendeuse de volaille au marché du coin ("je peux te trouver une super position sur Dublin Victoire si tu veux, entre la maraîchère et la vieille Sally O'Connell qui vend des serpitoufles de sa propre création") Tempérance plissa les yeux devant cet assaut brutal envers ses tympans elle regrettait nettement de ne pas avoir laissé Gilbert clamser dans un coin, songeant que Victoire était décidément bien émotive dès qu'il était question de Teddy - même dans un contexte relativement innocent comme celui-ci. Elle regretta sa propre erreur : elle était familière de cette situation depuis trop longtemps pour commettre des impairs dignes d'un bleu. « C'est vrai. » concéda-t-elle histoire de calmer Victoire, avant d'ajouter doucement : « Mais il était convaincu du contraire pendant un long moment, comme toujours. » Elle posait cette information là : Victoire pouvait en faire ce qu'elle voulait. Accepter les insinuations sous-jacentes ou pas, s'irriter davantage ou pas. Tempérance, elle, avait bien l'impression que sa cadette se sentait plus mal qu'elle ne voulait bien l'admettre tous des plaies ces quatrième années.

Il fallait croire qu'elle était un peu maso, car Tempérance fit tout de même une sorte de dernière tentative désespérée, un "tout va bien ?" suffisamment candide pour, peut-être, susciter une confession soudaine, mais que nenni : au jeu du déni, Victoire Weasley était trop forte pour elle. Acquiesçant plutôt docilement aux affirmations teintées d'agacement de la capitaine de Gryffondor, Tempérance préféra tenter un subtil détournement d'attention en évoquant le cas de Gilbert. Gilbert, qui, incidemment, avait pleinement accepté sa condition, lui. Tempérance tâcha de ne pas se concentrer sur les bruits de haut-le-cœur retentissant à intervalles réguliers. Constatant presque avec soulagement que Victoire s'était radoucie en entendant parler de Gilbert, Tempérance prit le risque de se hisser sur le lit le plus proche pour s'y asseoir sur la pointe des fesses, pour pouvoir fuir au premier signe d'hostilité provenant de Victoire. « Il se moque un peu de moi, mais c'est pas grave. C'est vrai que c'est plutôt drôle parfois. » reconnut-elle en affichant un sourire timide. Ses frasques n'étaient pas exactement la part de sa vie qu'elle appréciait le plus, mais elle avait appris à s'y faire - puisqu'elle ne parvenait apparemment pas à s'en détacher. « Il me parle aussi beaucoup trop de toi, et de ta famille. Il vous aime vraiment beaucoup. » ajouta-t-elle avec sincérité, tout en observant la forme alitée de sa cadette. Elle ne paraissait pas aller trop mal, peut-être s'agissait-il simplement d'un gros rhume ? Elle n'avait certainement pas envie d'être la personne devant annoncer à José Teddy que Victoire avait contracté une forme de rare d'Eclabouille incurable.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty
MessageSujet: Re: Assistance à personne en danger [ Victoire ]   Assistance à personne en danger [ Victoire ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Assistance à personne en danger [ Victoire ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: