AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -50%
XIAOMI Mi band 5 – Montre Connectée
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 Rupture et Conséquence [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 464
Âge : 24 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptyVen 20 Mar - 10:41

Rupture et ConséquenceRomilly était revenue vivre chez ses parents suite à sa rupture avec Alek. Elle savait qu’elle ne pourrait pas y rester encore très longtemps – à son âge, ça ne faisait pas sérieux – mais elle n’avait pas très envie de partir. Bien entendu sa rupture avec Alek avait été inéluctable : il était toujours en déplacement, elle était toujours au bureau, ils ne se voyaient jamais. Elle pensait que, peut-être, leur amour pourrait surmonter cette épreuve, mais ça n’avait pas été possible. En premier lieu parce qu’il y avait toutes ces femmes qui tournaient autour de son petit ami quand il n’était pas chez eux. Romilly avait beau être extrêmement confiante en ses capacités, elle était aussi très très possessive. Elle avait toujours besoin qu’on la rassure, qu’on soit là pour elle, et ça n’était plus possible avec Alek. Il avait bien proposé qu’elle arrête de travailler pour pouvoir le suivre dans ses déplacements mais Romilly n’avait pas voulu de cette solution : qu’était une relation où l’un des deux devait sacrifier ses ambitions professionnelles au profit de l’autre ? Romy savait que ça ne fonctionnerait pas, que ça ne fonctionnait plus. Ils décidèrent donc de se séparer. Elle quitta l’appartement qu’ils partageaient et elle retourna chez ses parents, retrouva son ancienne chambre d’adolescente et la chaleur d’un foyer rempli d’amour quand elle rentrait le soir.

C’était peut-être ce qui avait le plus manqué avec Alek : rentrer et retrouver quelqu’un après une longue journée de travail. Elle ne demandait pas non plus une présence de tout les instants, pourtant Romilly avait quand même besoin qu’on lui montre de l’affection. Ses parents étaient idéaux dans ce rôle, ils avaient toujours été géniaux, bien loin des problèmes et des angoisses que d’autres élèves de Poudlard pouvaient vivre. Roy et elle avaient grandi dans une famille pleine d’amour et maintenant encore, la porte leur était toujours ouverte.

Même si elle était de retour chez les Bradley, elle ne collait pas son frère. Elle savait bien qu’il avait sa vie avec Joy et il n’était pas question d’interférer avec ça. En plus, aller voir son frère était prendre le risque de croiser Alek en visite chez sa cousine… non, décidément, ce n’était pas une bonne idée. Alors elle voyait Roy chez leurs parents quand il leur rendait visite, ce qu’il faisait de façon plutôt régulière.

« Ton frère va arriver Romy ! » Lui lança sa mère depuis la cuisine dans laquelle s’amoncelait des tas de plats qu’aimaient les jumeaux. L’ex-Serpentard, pour sa part, était dans le jardin (le printemps était plutôt chaud et agréable). Des parchemins étaient étalés devant elle et sa plume s’agitait tandis qu’elle l’actionnait avec sa baguette, sourcils froncés sur tout ce qu’elle devait coucher sur le papier pour l’organisation d’une grande soirée sorcière en Allemagne. Elle ne leva les yeux de sa tâche que quand elle sentit, effectivement, que son frère était arrivé. Elle n’avait pas besoin de le voir, elle savait toujours quand il était là. « Roy ! Te voilà ! » Sourit-elle en s’approchant de son jumeau. « Tu vas bien ? Pas trop de travail au Ministère ? » Elle n’approuvait pas forcément le choix de métier de son frère, toutefois, elle l’acceptait, car le respect était la base de leur relation. « J’étais en train de finir de remplir tout un tas de papiers, tu n’imagines combien de formulaire il faut pour un simple bal… » D’un coup de baguette magique, elle termina de tout ranger pour leur faire de la place. « Il faudrait que je me trouve un appart’, quelque chose… mais je n’en trouve jamais le temps... » Ni l’envie, elle n’avait jamais officiellement vécu seule, elle ne savait pas si elle y arriverait… Mais rien ne pressait, ce n’était pas comme si ses parents avaient l’intention de la mettre dehors !
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 557
Âge : 25 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptyJeu 2 Avr - 19:35

Fut un temps où Roy avait fait de grandes déclarations, s'était bercé de douces illusions où il était capable de "casser la gueule" (c'était bien le terme, non ?) d'Alek s'il faisait de la peine à sa jumelle, même s'il était très bien placé pour savoir que Romy n'avait jamais eu besoin de sa protection - ou de celle de qui que ce soit d'autre, en définitive -, elle était parfaitement capable de se défendre elle-même, et réalistiquement, avait toujours été la plus impressionnante de leur duo. A Poudlard, si on craignait un Bradley, c'était plutôt Romilly que lui, sauf s'il s'agissait de craindre une blague ou autre farce, et alors là, oui, évidemment, on pouvait compter sur lui. Peut-être que Rusard le craignait, à la rigueur ? Et les petits potes de Grayson qu'il avait un beau jour transformés en dindons (ou autre volatil, il perdait le fil de ses propres conneries tours, avec l'âge le temps).

Sans surprise, lorsque Romy avait rompu avec Alek, elle n'avait pas eu besoin que Roy aille lui péter les dents (ce qu'il aurait pu faire, s'il l'avait vraiment fallu, mais Alek étant Alek, peut-être aurait-ce été son dernier acte de bravoure dans ce monde ?), elle avait simplement eu besoin qu'il soit présent. Et ça, il en était entièrement capable. Joy était sa meilleure amie et sa fiancée, mais Romilly était sa jumelle, et il était prêt à tout pour elle, lui qui n'avait pas toujours été le plus fiable des élèves ou des fils. En outre, d'après ce que sa jumelle lui avait dit, ce n'était pas comme si Alek était entièrement à blâmer. Il ne s'agissait pas d'une rupture violente, désastreuse. Leur relation s'était effilochée au fil du temps et de la distance, et il en résultait que sa jumelle ne sortait plus avec le cousin de Joy. Ce qui n'était pas une situation aisée en soi, étant donné que lui, en revanche, était fiancé à Joy - se marierait bientôt à Joy quand ? Mystère !

Dernièrement, Roy redoublait d'effort dans son boulot. D'une part, parce qu'il espérait prochainement laisser le mot 'apprenti' de côté pour ne plus être qu'un Auror-tout-court ça a plus de gueule, et d'autre part, parce qu'il s'était débrouillé pour attirer l'attention du chef du bureau des Aurors, Harry Potter en personne, et qu'il ne tenait pas à s'humilier sous les yeux verts du Survivant. Il sentait bien que c'était l'occasion d'une vie, le genre qu'il voyait parfois passer quand il était élève à Poudlard, qu'il observait de loin avec un intérêt distant, et qu'il laissait disparaître derrière le nuage de fumée d'une explosion provoquée par des Feuxfous Fuseboum. Mais Roy n'avait plus seize ans. Il en avait vingt-cinq, et s'il restait le grand enfant qu'il avait toujours été, il n'était plus aussi irresponsable qu'avant. Même les Peter Pan des temps modernes étaient appelés à grandir (un peu).

Penché sur un rapport particulièrement compliqué - à croire que l'Auror en charge du dossier avait pris un malin plaisir à contourner le plus de réglementations possibles pour lui compliquer sa relecture -, il se frotta les yeux, et leva la tête vers l'horloge. Coïncidence étrange, son ventre profita de ce bref moment de distraction pour gargouiller bruyamment. Il était attendu. Rangeant ses papiers, dont il réduisit la taille pour pouvoir les ranger dans la poche de sa tenue d'Auror un tutu rose à paillettes, donc, il s'étira sur sa chaise, avant de se lever. Il terminerait sa relecture après le dîner : le clan Bradley l'attendait.

Après avoir embrassé sa mère, il retrouva Romilly dans le jardin, entourée de ce qui semblait être un bon morceau de la forêt amazonienne. Et la planète dans tout ça ? Dématérialisation ! « Presque à l'heure ! » confirma-t-il en souriant. « Je finissais de la paperasse, rien de très exotique ou excitant. Par contre je devrais bientôt être un Auror 'pour de vrai' ça y est. Je crois que si on m'avait dit ça à onze ans je n'y aurais jamais cru, pas toi ? » Comme à onze ans, il avait essentiellement une passion pour le chocolat et les frisbee à dents de serpent, il se doutait quelque peu de la réponse de sa jumelle. « Mais ça va oui, et toi Romy ? » Il n'eut pas à lui demander ce qu'elle trafiquait avec tous ces parchemins, car elle lui donna presque aussitôt la réponse, qu'il écouta attentivement tout en s'installant confortablement dans l'herbe. Après tout, il pouvait faire comme chez lui : il y était. Et il y avait bien envie de profiter de l'extérieur avant de rentrer pour dîner. « Je vois ça ! Je t'avoue que jusqu'à récemment, je ne pensais pas qu'il y avait besoin de formulaire du tout. » Tout aurait été plus simple si les gens pouvaient juste débarquer, non ? Pas complètement à l'improviste, mais peut-être avec un peu moins de difficultés administratives ? Son commentaire était certes initialement issu d'une profonde aversion pour tout ce qui touchait à l'administration, mais il le ressentait aussi dans son travail. Il n'avait jamais songé que le métier d'Auror pouvait consister en autant de paperasse.

« T'es pas bien chez les parents ? Remarque, ça doit être bizarre. T'as quand même pas de couvre-feu, hein ? Est-ce qu'ils t'attendent systématiquement pour manger ? » demanda-t-il, curieux. « Tu as pensé à faire une colocation avec des gens de l'école ? » De son côté, à part Joy et Romilly, qui faisaient irrémédiablement partie de sa vie, il y avait peu d'amis qu'il avait le temps de voir régulièrement, en tout cas depuis que son travail s'était intensifié.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 464
Âge : 24 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptyMar 14 Avr - 14:20

Rupture et Conséquence« Il faut dire qu’à onze ans, ton ambition principale était de devenir le plus grand farceur de l’histoire de Poudlard ! Ce doit être un truc de Poufsouffle. » Sourit la jeune femme, heureuse d’avoir l’occasion de taquiner son jumeau. Même s’ils se voyaient souvent, leur enfance l’un avec l’autre, quand ils dormaient dans des lits superposés, lui manquait un peu, ou en tout cas, tous ces souvenirs la laissaient un peu nostalgique. Leur vie était un peu plus simple à l’époque, le seul souci qu’avait Romilly était de savoir qu’elle ne serait pas répartie dans la même maison que son petit plaisantin de frère. C’était le bon temps ! « Enfin… je suis super contente pour toi, depuis le temps que tu attendais ça ! Mais tu savais que ce serait plus dur en n’étant pas entré dans la formation directement après l’école. » Déjà qu’il fallait des résultats excellents partout… sûrement que Romilly aurait pu faire un bon auror, du moins pour ce qui était de la théorie. Son perfectionnisme avait fait d’elle une des meilleures élèves de leur promotion, elle y avait cependant laissé sa santé par moment.

« Hum… oui, ça va. Enfin disons que c’est comme d’habitude. » Elle se demandait quand est-ce qu’elle avait réellement été bien. Non pas qu’elle aille mal non plus, c’était plutôt que sa vie manquait de sel. A part crouler sous la paperasse de son boulot, elle n’avait ni passion, ni passe-temps, elle n’avait que Roy, or son jumeau, lui, avait bien plus que sa sœur. Il avait Joy, et même sans la jeune fille, il avait toujours eu cette petite étincelle qui lui manquait à elle. Il était comme un soleil, il brillait par lui-même, alors que Romilly était plutôt comme la lune, elle avait besoin que quelqu’un lui prête de sa lumière pour briller.

« Il faut des autorisations pour tout : le lieu, les boissons, la nourriture… ça en fait de la paperasse. » Et si elle aimait les soirées, les préparer pouvait être un brin fastidieux. « Oh non, ils ne m’attendent pas ! Sauf s’ils savent que je vais rentrer, mais mes horaires de travail sont trop erratiques. Ce n’est pas vraiment que ça se passe mal ici, c’est juste que je me sens d’être revenue vivre chez mes parents à mon âge tu comprends... » Cela dit, même si la proposition de Roy aurait pu être intéressante, elle ne se sentait pas capable d’être en colocation. « Non, je ne crois pas que ce soit fait pour moi de vivre avec des gens qui ne sont pas de ma famille. Alek c’était différent, tu vois ? » Parce qu’elle avait cru qu’il serait de sa famille un jour… ce qu’elle avait pu être bête. Ou tout du moins naïve. Son conte de fée avait tourné court et maintenant elle ne savait plus trop dans quelle direction aller.
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 557
Âge : 25 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptySam 18 Avr - 20:40

Roy haussa humblement les épaules à la description que Romy fit de lui à onze ans, son regard se faisant lointain. « C'est vrai... J'espère que les nouvelles générations ont pris la relève. » dit-il très solennellement. Après tout, il fallait une manière de garder Rusard en alerte. Si sa vie était trop facile, il prenait la confiance et se montrait plus mesquin que jamais. Et certes, ses farces le rendaient peut-être acariâtre, mais a priori, il lui en voulait alors à lui et pas aux autres élèves Roy est une sorte de Batman des temps modernes en fait. Il devient pensif. Comment se débrouiller pour avoir des infos sur ce qui se passait à Poudlard ? Qui saurait lui dire quels élèves avaient su reprendre le flambeau, et sous quelle forme ? "Chère Minerva, ici Roy Bradley. Je me posais une toute petite question à laquelle vous avez sans doute la réponse : qui a pris ma relève en tant que roi des farceurs à Poudlard ? Vous trouverez ci-dessous les critères pour être considéré comme le 'roi' : les sourcils de Rusard doivent se hausser de précisément 3.2 cm à son approche..." ll chassa cette idée de son esprit. Il ne pressentait que trop bien la Beuglante qu'il risquait de recevoir en retour. C'était malheureux, mais le temps avait fait son effet. Il n'avait plus de contacts à Poudlard parmi les élèves. Quant aux professeurs, certains avaient été à l'école en même temps que lui, mais aucun n'avait fait partie de son entourage qu'à cela ne tienne on contacte Heaven ! Et rôder devant le château n'apparaissait pas non plus comme une solution viable. Il se dit que le temps apporterait peut-être la réponse à son dilemme.

Il acquiesça doucement concernant la formation d'Auror : « Oui. Comme quoi étudier à Poudlard est utile, qui l'eût cru ? » plaisanta-t-il, armé de son insouciance habituelle. « Merci Romy, j'espère que je vais pouvoir m'attaquer à des missions un peu plus concrètes ! » En tout cas, il se sentait prêt pour ça. Lorsque Magicis Sacra avait attaqué sur le chemin de Traverse, il y avait de cela plus de deux ans, il avait été sincèrement terrifié. Il s'était senti petit, et vulnérable d'une manière dont il ne l'avait été qu'une seule autre fois dans sa vie. Lorsque la Vague incontrôlable de magie avait frappé l'une des serres de botanique à Poudlard. Il s'était alors promis de ne plus jamais se sentir comme ça, et si rien n'était garanti, il avait au moins le sentiment d'avoir mis toutes les chances de son côté désormais. Il n'était pas invincible, mais il savait se défendre, et défendre ceux qui lui étaient chers. L'une de ces personnes se trouvait justement à côté de lui, et sa réponse ne suffit pas à satisfaire le jeune Auror. « Comme d'habitude, mais pas super ? J'peux faire quelque chose ? » demanda-t-il en levant les yeux vers sa jumelle, plein de bonne volonté. En cet instant, il aurait accompli ce qu'elle voulait. Il avait toujours aimé les gages, et ce n'était pas une habitude qu'il avait perdue en grandissant. Si en plus, ça pouvait ramener un vrai sourire sur le visage de sa jumelle adorée, alors ce serait simplement parfait.

L'administration et Roy, ça faisait deux, alors voir sa jumelle entourée d'autant de papiers divers et variés le rendait presque nerveux t'as ton attestation ? « Olala... » commenta-t-il en fronçant les sourcils. « Et c'est pour quel événement ? » Il espérait que le jeu en valait la chandelle ! Mais connaissant sa sœur, il n'en doutait pas vraiment. En outre, elle faisait ce qu'elle aimait, et c'était tout ce qu'il lui souhaitait.

Si Roy n'avait pas été en couple avec Joy, sans doute vivrait-il encore chez ses parents. Même s'il avait toujours été indépendant dans ses escapades et ses mauvais coups (encore que, même à l'époque de Poudlard, il s'était créé sa propre petite armée de larbins petites fripouilles pour participer à ses farces), il était quand même bien chez papa et maman : on lui faisait à manger, on gérait sa lessive, on l'aimait inconditionnellement (et il avait fait le test aux limites là-dessus, donc il savait que c'était vrai !), que demander de plus ? Deuxième prénom, Tanguy. Cela étant, il adhérait tout de même aux paroles de Romilly : « Oui je comprends, ça doit faire bizarre d'être partie puis revenue. Ce serait limite plus simple d'être toujours restée. » dit-il avec sagesse. « C'est quand même pas mal chez eux... » ajouta-t-il, rêveur. Puis, il reprit avec plus de dynamisme en ce qui concernait une potentielle colocation pour Romy : « Je t'aurais bien proposé de vivre avec nous, mais ça serait bizarre, non ? Oui ça serait bizarre, je m'en suis rendu compte en le disant. Ce serait comme si moi j'étais venu vivre avec Alek et toi. » Pourtant bien parti, il s'interrompit, pensif. Une idée lui était venue, mais il n'avait pas envie de la formuler à haute voix. Soupirant, il reprit : « Il y a Rosalie... » Les mots lui coûtaient beaucoup, il n'appréciait pas leur cousine, c'était un fait qui ne semblait pas prêt de changer. D'ailleurs, il considérait que la balle était dans le camp de Rosalie, pas le sien. C'était elle qui le traitait comme un vulgaire vermisseau. Elle n'avait qu'à reprendre ses esprits, et il se montrerait aimable. En attendant, il continuerait à la mépriser de loin.
Revenir en haut Aller en bas

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 464
Âge : 24 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptyVen 22 Mai - 18:38

Rupture et Conséquence« Je ne m’inquiéterai pas trop à ta place. » Romy était sûre qu’il y avait encore des blagueurs à l’école, il y en avait toujours, c’était un profil d’élève comme un autre. De la même manière, elle était sûre qu’il y avait une autre fille comme elle, sérieuse et limite psycho-rigide coucou Dahlia. « Mais si tu es vraiment curieux, demande aux aurors chargés de surveiller Poudlard, ils ont forcément eu à faire avec les blagueurs et autres farceurs, non ? » Depuis que Magicis Sacra avait lancé des menaces contre l’école, des aurors faisaient des enquêtes et des patrouilles à Poudlard. Même si Roy n’avait aucun indic chez les professeurs, il pouvait en avoir dans sa branche ! Mais Charisma et les ragots ça fait deux, le voilà prévenu!

« Oui, c’est vrai, c’est très étonnant. » Répondit Romilly sur le même ton alors que Roy plaisantait sur les études qu’il avait un peu prise à la légère à l’époque. Rien qu’un peu. C’était même presque un miracle qu’il ait été accepté dans la formation des aurors vu l’excellence scolaire que le Ministère demandait pour celle-ci. Il fallait croire que sa bonne mine avait payé : personne ne pouvait résister à Roy, elle était bien placée pour le savoir. « Tu vas assurer petit frère, t’en fais pas. » Le rassura-t-elle ensuite, très confiante de ce côté-là. Les missions pratiques ne pouvaient que donner des résultats avec Roy, peu porté sur la théorie.

« Non… ne t’inquiète pas. Il n’y a rien de grave, je crois que c’est juste que… je m’ennuie… il ne se passe rien de bien folichon dans ma vie tu vois ? » Même si elle n’était pas très fan de sensation forte, elle aurait aimé quand même un peu plus de piment dans sa vie. Et Roy ne pouvait pas grand-chose pour ça, c’était à elle de trouver une solution. Peut-être que si elle ne s’enfouissait pas sous le travail, elle trouverait plus facilement comment remplir le vide laissé par Alek dans sa vie ?

« Un rassemblement de noblesse allemande. Les sorciers de là-bas sont restés royalistes alors même que les moldus sont passés à une république.Ils payent très chers pour avoir des soirées parfaites. » Romilly parlait allemand, anglais, français et espagnol. Elle étudiait actuellement l’italien. Cela faisait parti des dons qu’elle cultivait depuis qu’elle avait du temps libre. Elle détestait ne rien faire et elle avait besoin de connaître beaucoup de langues différentes pour son travail, alors ça alliait l’utile à… l’utile. On vous avait dit que sa vie n’était pas hyper fun hein !

Contrairement à Roy (encore une fois!), Romilly était solitaire et très indépendante. Son patronus, un écureuil roux, était à cette image : prévoyante, Romilly pouvait vivre sur ses réserves et n’avait pas besoin de grand monde autour d’elle. En réalité, si elle avait pu vivre avec son frère, elle n’aurait même pas ressenti le besoin d’avoir plus d’action dans sa vie. Son frère jumeau lui suffisait. Mais lui avait sa vie dans laquelle elle avait une place certaine mais limitée. Alors Romy était retournée dans le giron familial même si cela lui pesait. « Ce serait bizarre oui, surtout que Joy ne serait pas d’accord. » Elle s’entendait bien avec l’ancienne Gryffondor mais sûrement pas au point de vivre ensemble, surtout que c’était la cousine d’Alek… « Hum… Pourquoi pas Rosalie… Au moins c’est la famille. » Rosalie était leur cousine germaine et pour Romy, c’était le pendant de leur gémellité à Roy et elle car elle était physiquement une copie parfaite d’elle-même. Cela dit, entre Rosalie et Roy, ce n’était pas le grand amour, alors est-ce que c’était vraiment une bonne idée de vivre avec elle ?
2981 12289 0


Dernière édition par Romilly Bradley le Jeu 22 Oct - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 557
Âge : 25 ans {06/06/1990}
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] EmptyMar 14 Juil - 14:14

Roy se fit pensif à l'évocation de Poudlard ça lui arrive, songeant à Charisma Kostovak qui se rendait régulièrement au château, justement (avec qui devrait-il négocier pour pouvoir en faire de même ? L'Armée de Roy : le retour). Il ne s'était jamais cru particulièrement unique en tant que fauteur de troubles, avant lui, il y avait eu les jumeaux Weasley (ses idoles) et encore avant, les célèbres Maraudeurs, et même du temps où il causait lui-même bien des soucis à Rusard, il était loin d'être le seul (d'où l'Armée de Roy, justement). Cela dit, il était assez curieux de savoir comment les nouvelles générations avaient fait pour se renouveler je veux du panache ou rien les gars. « J'imagine que je pourrais demander à Charisma, j'avoue. Mais elle est pas très... Enfin, pas très farces, j'sais pas trop comment elle va le prendre si je lui en parle. » songea-t-il en adressant un regard dubitatif à sa sœur. Avec neutralité, pouvait-il supposer, au vu du comportement qu'avait habituellement son aînée ? La connaissant, il était effectivement possible qu'elle lui fasse un compte-rendu détaché de la situation - le rêve -, mais il prendrait quand même le risque de se faire juger (et Charisma avait le regard parfait pour ça, pas sans lui rappeler les airs sévères du professeur McGonagall, jadis).

La réponse de Romy à sa question rhétorique le fit rire, et il lui sourit d'autant plus quand elle se fit le devoir de le rassurer sur son avenir. « Merci Romy ! » Il trouvait ça d'autant plus drôle qu'elle l'appelle 'petit-frère', maintenant qu'ils avaient atteint l'âge canonique (à peine) de vingt-cinq ans (et bientôt vingt-six !) Certes, Romy était née plus tôt, mais au bout d'un moment, ça ne comptait plus vraiment, si ?

Inquiet pour sa jumelle, Roy se redressa pour l'observer, alors qu'elle lui expliquait qu'elle allait bien mais qu'en fin de compte, elle s'ennuyait. Roy était bien placé pour la comprendre : il avait toujours été un grand hyperactif, incapable de tenir en place, abhorrant le silence ses parents l'adorent et surtout, l'inactivité. Que Romy trouve sa vie trop plan-plan l'attristait, mais il était tout à fait capable de sympathiser on se fait chier Joy, c'est dit ! Et bonne journée bien sûr « Il faudrait que tu rencontres de nouvelles personnes ! Tu peux v'nir avec moi la prochaine fois qu'on fait un truc avec les autres du Mimi Ministère, ils sont cool en vrai. En plus il y a les nouveaux qui vont arriver là, ça va être rigolo. Oh ! » Son regard se fit enthousiaste. « Ils auront sûrement des nouvelles de Poudlard en plus ! » Une pierre, deux coups. Roy était tout à fait ravi de son idée - et ce même s'il était parti, comme à son habitude, sur une légère tangente.

Attentif aux explications de sa jumelle, Roy songea que l'événement qu'elle organisait était typiquement le genre d'endroit où il ne se serait pas senti à sa place. Ils avaient beau être différents comme le jour et la nuit, leur duo était pourtant pour lui la chose qui faisait le plus de sens au monde. « Il y aura des gens que je connais ? » demanda-t-il à tout hasard, songeant que ça ne coûtait rien. « Nicolas ? » proposa-t-il, en se disant que s'il n'y avait pas eu le minuscule détail de ses fiançailles, l'ancien Serpentard aurait pu être un bon choix pour sa jumelle, justement Roy, entremetteur sur son temps libre.

Roy était bien conscient que sa proposition d'héberger Romy n'était pas viable. Il était un grand optimiste, mais pas (plus ?) totalement inconscient. Pour autant : « Tu pourrais v'nir juste quelques temps, pour ne pas être tout le temps chez les parents, et être dans Londres. » Rien de définitif, mais avoir un point de chute ne coûtait rien. Et même s'il ne voulait pas faire vivre sa jumelle et sa fiancée ensemble indéfiniment, il était en revanche convaincu que Joy ne trouverait rien à redire à accueillir Romy de temps en temps. Elle était sa jumelle, après tout. Restait l'inconvénient qu'elle puisse tomber sur Alek, mais ça, il pouvait en faire son affaire. Il avait esquivé Rusard pendant sept années entières (avec plus ou moins de réussite), il pouvait bien faire en sorte que sa jumelle ne tombe pas de manière impromptue sur son ancien petit-ami ! Affichant un air déconfit alors que Romy approuvait pourtant sa propre proposition, Roy réfléchit rapidement à une autre option. « Sinon chez papa et maman c'est bien aussi Mouais. Faudrait pas qu'elle te contamine avec ses mauvaises ondes par contre. » avertit-il à défaut d'avoir trouvé une meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Rupture et Conséquence [PV] Empty
MessageSujet: Re: Rupture et Conséquence [PV]   Rupture et Conséquence [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rupture et Conséquence [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre-
Sauter vers: