AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Baisers Express [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyDim 29 Mar - 12:58

- C'est, très, très, intéressant Maureen.

Maureen Gable, telle une moule à son rocher, s'accrochait à quiconque voulait bien l'écouter pour raconter ce qui s'apparentait à une... vie. Joséphine avait déjà fait comprendre à l'adolescente que sa logorrhée avait parfois - pour rester polie - quelques effets laxatifs sur elle (parfois oui, Jo mettait de l'eau dans son vin), mais la jeune fille refusait obstinément d'en tenir compte. Ce n'était pas tant sa diatribe sur telle ou telle autre camarade de classe qui était usant, mais c'était d'avantage le fait que la demoiselle se moque éperdument de la vie de ses interlocuteurs. Avec toute la diplomatie du monde, Joséphine avait tenté de lui faire comprendre, mais en vain.

- Non en fait, tu m'ennuies.

La patience n'avait jamais été son fort, de toute manière. Jo venait de voir Cole monter dans le Poudlard Express et se dirigea donc naturellement, vers... Tempérance, sa meilleure amie située devant elle. Logique.

- Temp', attend moi.

'Par pitié', faillit-elle rajouter, mais c'était donner trop d'importance à l'autre adolescente. Les deux amies montèrent en même temps dans le train et après que Jo eut posé ses affaires, elle lança à sa meilleure amie oui c'est officiel :

- Je vais rejoindre Cole, je l'ai vu monter dans le wagon d'à côté. Tu restes avec Teddy ?

Si Ted avait d'autres projets – se débarrasser des tentacules de Victoire, par exemple, ou plus récemment de celles d'Erin – il était hors de question que Tempérance reste seule. Cole avait d'autres amis, il pourrait se passer un temps de sa petite amie mais pas trop longtemps quand même.
L'Irlandaise rassura cependant vite Joséphine : elle n'était pas seule et Jo serait de toute manière à temps de se déplacer d'un wagon à l'autre pendant le long trajet. Inutile de croire que Jo allait rester collée à Cole tout le chemin du retour : même si elle en était capable, elle comptait aussi passer du temps avec ses amis avant les vacances scolaires amis qu'elle ne voyait pas trop dans la salle commune, c'est vrai.

Elle se promit d'ailleurs de sonder Alan et Prudence pour savoir si leur invitation à Galway tenait toujours pour cet été : elle avait très envie de retrouver la petite bande du golden trio, composée de Prue, Alan et Quino en Irlande, et celle du golden trio plus âgé, composé d'elle-même, de Ted et de Tempérance.

Une fois rassurée, elle fila à l'anglaise vers le compartiment de son Serdaigle de petit-ami : pour sûr qu'il comptait la rejoindre, mais elle préférait lui faire la surprise. Déjà parce que c'était bien son genre et surtout parce que les baisers volés dans les couloirs de l'école lui manquaient déjà. Que l'été allait être long !

Arrivée dans le wagon suivant, elle trouva Cole, seul, en train de ranger ses valises dans les rangements prévus à cet effet. Le couloir donnant aux compartiments était peu occupé, quelques élèves allaient et venaient. Elle arriva derrière lui, effleura son épaule et quand il se retourna, posa sa main sur sa joue et l'embrassa.

- Alors Mr. Prinston, on quitte Poudlard sans dire au revoir ?

Alors oui... ils s'étaient certes vu ce matin, mais le fait qu'ils passent le plus clair de leur trajet de retour ensemble était si limpide qu'ils n'en avaient même pas parlé. Ils avaient plus parlé de quand et comment se voir cet été, ce qui était à son sens bien plus vital. Si sa mère refusait qu'elle ne le voit pas au moins la moitié du temps, elle péterait un câble. Parole de De Guise !

(586)


Baisers Express [PV] Club_d10 Baisers Express [PV] Bam10 Baisers Express [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 237
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyMar 31 Mar - 14:45

« Tu es prêt à te trouver un travail ? » Demanda Bartley à Cole alors qu’ils avançaient droit vers le Poudlard Express. Les deux amis allaient se séparer bientôt car Bartley restait préfet-en-chef jusqu’à ce que le train n’arrive à Londres. Cela ne gênait pas Cole, il avait l’habitude de voyager avec ses autres amis, son meilleur ami étant préfet depuis des années maintenant. « J’y réfléchis en tout cas, mais hors de question de bosser à la boutique de mon père. J’attendrai peut-être que le stage de combat du ministère soit passé pour postuler quelque part. » Expliqua-t-il à son meilleur ami qui lui apprit que, lui, il songeait à devenir médicomage. Cole n’en fut pas surpris, ça faisait un moment que l’idée lui trottait dans la tête.

Quelques minutes plus tard de conversation, Bartley avait posé ses valises dans le compartiment et était parti rejoindre les autres préfets. Cole l’avait aidé à mettre tous ses bagages avant de s’occuper des siens. Il n’avait pas tout à fait terminé d’accomplir cette tâche quand il sentit une présence arrivée derrière lui. « Je n’y comptais pas mademoiselle De Guise mais je ne savais pas si tu viendrais ici ou si tu passerais le voyage avec Tempérance. » Il l’embrassa à son tour en souriant. Jo’ était toujours très proche de ses amis, ce que Cole comprenait, lui-même étant bien certain que les vrais amitiés avaient besoin d’être entretenus. Mais, en dehors de Tempérance, on ne pouvait pas dire que les deux jeunes gens fréquentent vraiment les mêmes personnes. Cole avait été très ami avec Julian, et Tempérance était aussi une proche car il lui donnait des cours depuis qu’elle était en première année, mais sinon, il traînait plutôt dans Poudlard avec Candys, Bartley, Ringo et compagnie.

« Tu restes un peu avec moi ? » Lui proposa-t-il. « Bartley vient de partir pour faire ses dernières rondes. Sa brillante carrière de préfet en chef se termine ! Et on parlait de ce qu’on allait faire maintenant… lui veut devenir médicomage, moi je ne sais toujours pas. Je pensais devenir apothicaire mais bon... » Il ne termina pas sa phrase, Joséphine savait combien ses rapports avec son père pouvait être difficiles. Il avait bien envisagé aussi le journalisme, sauf que le manque d’objectivité chronique de la Gazette ne lui inspirait pas confiance. Restait éventuellement le ministère. Il pensait creuser tout ça en juillet, faire le stage de combat en août, et se décider définitivement après. Bien entendu, l’avis de Joséphine sur tout ça serait bien accueilli car Cole nageait dans le flou total depuis trop longtemps à son goût.
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyVen 17 Avr - 19:40

- Non, elle est avec Ted

Répondit Jo pour parler de Tempérance : elle n'aurait pas laissé son amie seule et ça, Cole l'aurait compris. Les deux adolescents s'installèrent dans un compartiment et la jeune fille posa ses jambes sur les siennes, assise à côté de lui. Le Serdaigle semblait vouloir se confier : rien de très surprenant à ça, Cole vivait la fin sa dernière année à Poudlard. Un petit pincement au cœur, Joséphine prit sa main dans les siennes, elle savait combien cette épreuve était douloureuse pour tout un chacun, ou dans tous les cas, importante. Elle-même n'avait pas commencé sa scolarité à Poudlard et il ne lui tardait pas d'en partir... en partie parce qu'elle ne savait toujours pas quoi faire après. Pour le coup, le cas de son petit ami était plus important : lui ne savait toujours pas quoi faire alors qu'il venait à peine de terminer sa scolarité. Il y avait urgence.

- Tu pourrais, travailler avec ton père ?

Répondit Jo, connaissant les problèmes que rencontrait Cole avec celui-ci.
Le fait que le Serdaigle ne sache pas ce qu'il voulait faire remplissait la Poufsouffle d'angoisse : elle trouvait cette situation terrifiante. Ils avaient tous les deux tout fait pour avoir une scolarité discutable sérieuse et n'avaient pas été une seule fois aiguillés dans leur futur choix de carrière par la direction. Résultat des courses, aucun d'eux ne savait vraiment ce qu'ils allaient faire de leurs vies !
Jo avait son petit avis sur ce que pourrait faire Cole, mais le fait que celui-ci n'ait absolument aucune piste la stressait : partait-il déjà défaitiste ? Si tel était le cas, même lui proposer le métier de ses rêves ne le séduirait pas. Il allait falloir qu'il écoute un peu son cœur et surtout il allait falloir qu'elle le remotive. Elle était après tout là pour ça.

- Qu'est-ce que tu aimes vraiment ? Qu'est-ce qui te fait vibrer à part moi ?

Jo se souvenait comment Cole écrivait et elle se rappelait également que Julian était son ami proche. Une carrière à la Gazette du Sorcier pourrait peut être lui plaire. Il n'était pas sans savoir que le copain de Tempérance se battait tous les jours ou presque contre Rita Skeeter, et ses méthodes de charlatan, mais ça ne devait pas entrer en ligne de compte : la Gazette était un quotidien plutôt respecté.

- Tu aimes écrire, tu adores ça et tu le fais merveilleusement bien ! Je sais que Julian joue des coudes pour se faire une place à la Gazette, mais ça pourrait être extrêmement formateur d'y aller, non... Qu'en penses-tu ?

La pire des choses qu'elle puisse faire, c'était de l'aiguiller dans la mauvaise direction au lieu de l'aider vraiment, ainsi, elle préférait savoir ce qu'il pensait avant de s'engouffrer dans une brèche. Personne mieux que lui n'était de toute façon qualifié pour le guider dans ses choix futurs. Ses parents en tête de liste.
Elle allait devoir l'écouter et surtout, tout faire pour qu'il ait des pistes sérieuses avant le début de l'année : hors de question qu'il rate des stages ou des boulots importants au profit de d'autres : son CV était en béton, il ne fallait pas qu'il tarde.


Baisers Express [PV] Club_d10 Baisers Express [PV] Bam10 Baisers Express [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 237
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyDim 26 Avr - 21:27

Jo' préjugeait peut-être un peu de ce que Cole pensait, mais il n'y avait pas de problème puisque finalement sa petite amie était venue le rejoindre. Il aurait été très déçue qu'ils ne passent pas son dernier voyage ensemble, surtout que son meilleur pote était encore préfet-en-chef pour une journée et ne pouvait donc pas rester avec lui. Surtout parce qu'il était peu sûr de lui concernant son avenir : s'il aimait vraiment le métier d'apothicaire, on ne pouvait pas nier que ses relations avec son père étaient très compliqué. S'il n'était qu'une déception pour son géniteur, il pouvait lui retourner le compliment : en vieillissant, il s'était bien rendu compte que les préjugés de son père ne valaient pas mieux que ceux de MS. Il était une personne à part entière, pas un prolongement de Mr Prinston, apothicaire à Londres.

"Honnêtement ? Non. Être son apprenti ressemblerait au septième cercle des enfers." Cercle dans lequel on était ébouillanté dans un fleuve de sang, pour se faire une petite idée de l'image qu'il se faisait de travailler avec son père. Il n'était pas certain que sa petite amie ait lu la Divine Comédie pour tout vous dire, je n'ai pas tout lu non plus, loin de là, mais la mention des enfers paraissait assez explicite sans qu'il ait besoin de développer.

La question suivante de Joséphine ne manquait pas d'intérêt, il n'était cependant pas si simple que ça d'y répondre. Cole aimait beaucoup de choses, très différentes, de là à dire que ça le faisait vibrer, il ne s'y risquerait pas. "Hum... je ne sais pas, j'aime beaucoup la littérature évidemment, ainsi que la botanique... mais je n'ai pas vraiment de passion, plutôt des occupations je dirais." Même s'il avait brièvement songé à rejoindre une carrière dans le journalisme comme Julian, il avait rapidement renoncé, ce métier étant bien trop palpitant pour quelqu'un comme lui. Cole aspirait à une certaine quiétude ainsi qu'à une émulation plus intellectuelle que concrète. "Je ne crois vraiment pas que ce soit fait pour moi. Bien sûr, j'aime écrire et j'ai aimé dirigé le Hibou Bavard, mais le métier de journaliste ne me conviendrait pas... non, en fait, j'aime beaucoup le métier d'apothicaire, c'est mon père le problème." Il pouvait toujours faire son apprentissage ailleurs mais encore fallait-il qu'il reste des places à pourvoir !

"Et toi ? Ce n'est que dans un an, mais tu sais déjà ce que tu feras ?" Car après tout, ils n'allaient pas passer tout le voyage à ne parler que de lui. Il était curieux de savoir si Joséphine était mieux préparée que lui - il y a un an, il repoussait déjà le problème de son choix de carrière -.
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyLun 4 Mai - 0:19

Loin de se débiner, Joséphine comptait bien prouver à Cole qu'elle savait être d'un soutien inébranlable envers lui. Dans le cas contraire, de toute manière, hors de question de montrer au Serdaigle combien son avenir inquiétait aussi la Française. Ils allaient trouver une solution, et si ce n'était pas dans le Poudlard Express, ce serait pendant les vacances à grand coups de soutien familial, amical et même professionnel : Jo n'était pas effrayé le moins du monde à aller sonder les commerçants de Traverse un à un pour recueillir leurs conseils. Après tout, des fois il fallait un peu forcer le destin pour qu'il vous s'ouvre à vous.

- D'accord... conclut-elle au long monologue de son petit-ami: le journalisme n'était pas fait pour lui, fort bien, ça excluait au moins un choix. Savoir ce qu'on ne voulait pas était au moins aussi bien que savoir ce qu'on voulait. Dans ce cas, c'est pas compliqué. Il te faut trouver un apothicaire qui te prenne en apprentissage à la rentrée. Elle hésita un temps... Il y'en a beaucoup, des apothicaires ?

Joséphine était loin de s'y connaître dans ce domaine là, surtout qu'elle n'était pas encore une spécialiste de Londres : Paris lui était déjà plus familier.
Ce qui lui parlait plus en revanche, c'était le côté relationnel et affectif d'une relation et dans ce que lui disait Cole, la Poufsouffle voyait un problème se dessiner.

- Tu sais comment tu vas l'annoncer à ton père ?

S'il savait, c'était tant mieux, sinon, les deux tourtereaux allaient devoir trouver une solution à cet épineux problème : comment faire comprendre à son paternel qu'on voulait faire le même travail que lui mais... pas avec lui. L'excuse du « j'aimerai apprendre ailleurs, pour voir autre chose » semblait être la meilleure, aux yeux de Joséphine. Ça restait à creuser.

- Moi ? S'étonna t-elle : elle ne l'avait pas vu venir. Sujet épineux.

Jo replia ses jambes sous elle, laissant celles de son petit-ami respirer. Cette position de repli n'avait rien d'anecdotique : le sujet mettait Joséphine dans une angoisse palpable, plus encore que d'aborder le sujet de l'avenir de Cole. Bizarrement, elle voyait très bien Cole retomber sur ses pattes, au contraire d'elle.
Avoir comme solution de repli l'option 'Ministérielle Française' bloquait Joséphine plus qu'autre chose : comme si, au pire des cas elle pouvait toujours travailler avec sa mère, à Paris. Qu'on se le dise : c'était la pire des choses. Joséphine aspirait à faire de grandes choses, elle ne voulait pas se laisser couler de Poudlard à un poste de gentille secrétaire sans ambition qui atterrirait au Service des Catastrophes Magiques du Ministère de la Magie sans savoir ce qu'elle faisait là. Elle voulait construire une carrière, elle voulait faire de grandes choses, aider les gens et elle voulait le faire sans le soutien de sa mère, ça, elle en était certaine.

- Je n'en sais rien, encore. Apparemment, faire de grandes choses n'est pas une réponse appropriée.

Elle sourit à son petit ami. Ça pouvait paraître prétentieux, mais Joséphine n'avait pas travaillé autant à l'école pour rien : elle avait un but. Combattre Magicis Sacra avec la Brigade Anti-menace n'avait fait que renforcer sa certitude qu'on ne pouvait pas rester passif quant à son avenir à 17 ans. Non, il fallait se prendre en main, avancer et viser loin. Le club de duels lui avait appris ça, qu'il ne fallait jamais rien lâcher et surtout il lui avait appris à être plus combative que ne l'était de base un De Guise.

(579)


Baisers Express [PV] Club_d10 Baisers Express [PV] Bam10 Baisers Express [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Indépendant

Parchemins : 237
Âge : 18 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyDim 17 Mai - 17:14

« Pas énormément… il y en a trois en fait, en comptant mon père. » Il faut dire que la seule clientèle étant sorcière, ça limitait beaucoup le marché. « Cela dit, ça, c’est pour ceux exerçant au Royaume-Uni. Je suppose que si je ne trouve pas, je pourrais chercher dans un autre pays... » En France peut-être, même si son français était des plus rudimentaires, ou alors aux États-Unis ou au Canada ? Il commencerait sûrement par aller demander à leur ancien professeur de botanique, qui avait aussi été son directeur de maison pendant un an. Cet homme connaissant le sérieux de Cole, il lui donnerait peut-être une place… dans le cas contraire, il lui resterait une dernière boîte à prospecter, sachant que celle-ci ne faisait pas uniquement dans le milieu des apothicaires, elle vendait aussi des chaudrons. C’était une plus grosse entreprise, ils prenaient peut-être plus souvent des apprentis !

« Hum… quelque chose du genre : papa je m’en vais vivre et travailler ailleurs… me semble être la seule honnête à lui dire. Ce n’est pas comme si on s’entendait bien au départ… il n’y a plus grand-chose à sauver dans notre relation. » Que vouliez-vous dire à un père qui vous faisait payer de ne pas être dans la même maison que lui ? Ou plus simplement de ne pas être une copie de lui-même. Cole avait toujours eu un certain recul par rapport à cette situation et il se disait que ce n’était pas sain, la preuve, ils n’étaient même plus capables de se parler normalement. Et sa pauvre mère au milieu de tout ça… c’était le plus dur finalement, de voir qu’elle souffrait de leur mésentente à tous les deux. Elle était encore la seule raison pour Cole de ne pas définitivement couper les ponts avec son père. Il restait toujours relativement correct avec son géniteur, même si ça lui coûtait (parce que son père ne lui rendait pas la politesse et une énième leçon sur sa coupe de cheveux restait très lassante).

« Et bien… faire de grandes choses reste un objectif louable. Est-ce que tu as des idées de ce que tu ne veux pas faire ? Sachant que rien ne presse, tu as encore un an devant toi… » Il regrettait un peu d’avoir amené le sujet, il ne pensait pas que c’était à ce point un sujet de tracasserie pour Joséphine. Surtout qu’elle venait d’une bonne famille, elle devait pouvoir aller à l’université moldu pendant un temps si elle n’avait pas d’idée de ce qu’elle ferait dans l’avenir, pour gagner quelques années. Cole avait toujours pensé que devoir tracer sa voie à seulement 18 ans était ridicule : ils devraient avoir le droit de se tromper et de changer d’avis plus facilement que ça ! « Moi je t’aurais bien vu auror… avec le club de duel, tout ça… » mais peut-être que Jo’ envisageait de changer le monde autrement : bizarrement, c’était la première fois qu’il parlait de l’avenir. Cole se fit alors la remarque qu’ils auraient du s’y mettre plus tôt… surtout si c’était une source de soucis pour sa petite amie.
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] EmptyLun 1 Juin - 21:34

Concernant la faible présence des apothicaires au Royaume-Uni, Joséphine ne put qu'aquiescer : elle en connaissait très peu et ignorait complètement si d'autres exerçaient dans le pays. En revanche, elle était sûre d'en connaître dans son propre pays : la France. Et manifestement Cole était prêt à voyager, mais aussi loin ?

-  Je sais qu'il y'en a au moins trois à Paris...  

Et elle voyait très précisément où. Après... Cole était-il prêt à venir vivre dans un pays autre que le sien ? C'était là toute la question. Elle se sentait capable de le faire uniquement parce qu'elle avait presque toute sa scolarité au Royaume-Uni, autrement elle doutait en avoir été capable.

Quand le Serdaigle lui confia qu'il n'y avait plus rien à sauver dans la relation qu'il entretenait avec son père, la Poufsouffle s'en trouva si désolée qu'elle en perdit les mots pendant quelques secondes. Devait-elle déplorer et pleurer cette situation compliquée, ou devait-elle redonner confiance en son petit-ami pour qu'il essaye de recoler les morceaux avec son père ? Une partie d'elle voulait qu'il se préserve d'une éventuelle nouvelle déception et l'autre n'arrivait pas à concevoir une vie sans un lien fort avec ses deux parents. Perdre ses parents était une de ses antises.

-  Je suis sûre que si, il faut y croire.  

C'était peut être ça, après tout, qui décevait tant Cole : qu'à  chaque fois il y croyait. Elle n'en savait rien et n'osait à vrai dire pas trop sans mêler : cette histoire ne la regardait pas mais elle ne pouvait pas s'empêcher de la trouver cruelle et mourrait d'envie d'aller s'expliquer avec le père du Serdaigle une bonne fois pour toute sinon, tes oignons ?.

Vint ensuite le sujet de sa propre carrière future et la jeune fille perdit instantannement de sa plussoyance : rien ne l'angoissait d'avantage en ce moment.

-  Ce que je ne veux pas... déjà, travailler avec maman au Ministère des Affaires Françaises. Je m'y refuse : je veux construire ma propre carrière toute seule.  C'était au moins une chose de très clair dans sa tête. Si elle arrivait un jour au Ministère Français, ce serait pour elle un grand échec Ministre de la Magie ? Non, non, et non, je vous ai dit ! Pas la France ! Ensuite je me refuse à une carrière plan-plan : je veux bouger. Jamais je ne pourrais tenir derrière un bureau.  ça, c'était une autre certitude : il y'aurait des morts si on s'amusait à la caser dans un boulot routinier où elle ne bougeait pas pendant des années.
La jeune fille réfléchit et ajouta, pour conclure : Et je ne veux pas un travail vide de sens. Si elle pouvait aider des gens, c'était le principal.

Joséphine ne se voyait pas Médicomage ou Assistante Sociale, elle savait qu'elle en serait incapable (de part son niveau en potions et botanique pour être Médicomage, surtout) elle se voyait plus en gardien de la paix, mais qui fait plus que fliquer les gens : elle pullullait d'idées et ne se sentirait bien que quand une serait réalisée. Le système actuel n'était pas parfait et on devait pouvoir l'améliorer : que la BAM soit invitée à un stage d'été au Ministère de la Magie prouvait bien que leurs actions n'avaient pas été vaines.


(527)


Baisers Express [PV] Club_d10 Baisers Express [PV] Bam10 Baisers Express [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Baisers Express [PV] Empty
MessageSujet: Re: Baisers Express [PV]   Baisers Express [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Baisers Express [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» [UploadHero] L'Express du colonel Von Ryan [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: