Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 170
Âge : 12 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Justin Bieber/Alex Lange


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptySam 11 Avr - 3:15

Leith & Fiona

Sur le quai de la voie 9¾ , Leith piaffait d’impatience. La dernière semaine du mois de juin arrivait à son terme. Par conséquent, Fiona, la demi-sœur de Leith, revenait de Poudlard. Le jeune garçon guettait l’arrivée du train rouge, qu’il emprunterait à son tour en septembre, depuis une éternité, lui semblait-il. Comme chaque année depuis que son père sortait avec Claire, la mère de Fiona, Leith insistait pour se rendre en avance à King's Cross pour ne pas rater le moment où la locomotive entrait en gare. Il aimait particulièrement l’agitation qui régnait le 1er septembre. De nombreuses familles débarquaient en retard, couraient dans tous les sens envoyaient les enfants dans un compartiment, les valises dans un autre, lançaient les cages d’animaux à la dernière minute l’école allait devoir engager une thérapeute animale pour calmer les pauvres bêtes traumatisées à force. Sans compter les élèves qui rataient une marche en grimpant dans un wagon bisous Tempérance ce qui ne manquait jamais de faire rire aux éclats Leith –vaguement réprimandé par son père "On verra quand tu y seras, petit coq !" lui disait-il alors. On pouvait toujours voir mais Leith n’allait certainement pas risquer de subir une humiliation le premier jour en s’étalant dans un couloir parce qu’il aurait voulu s’engouffrer trop rapidement dans une voiture.

Le retour des élèves pour les vacances d’été était moins agité mais tout aussi animé et bruyant. La plupart des familles venant récupérer les jeunes sorciers était déjà présente. Tout le monde discutait. Leith, lui, commençait à trouver l’attente particulièrement longue. Il fourra ses mains dans son jogging gris, fit crisser ses sneakers Adidas sur le sol régulier. Il ne portait pas un de ses bombers –la température était plutôt douce, mais un simple tee-shirt bleu à manches longues où se détachait sa chaîne. « Il fout quoi le Poudlard Express ? Ça fait grave longtemps qu’on attend là ! » râla-t-il, ne s’attirant qu’une vague œillade réprobatrice de son père. Aonghas s’était habitué au langage verlan, familier de son fils. Il n’y faisait presque plus attention à force. Claire ne lui fit pas non plus de commentaire, préféra pointer du doigt le bout du quai où on voyait poindre une tâche rouge. Enfin ! Il n’était pas trop tôt ! Leith avait hâte de revoir sa demi-sœur. Elle aurait sûrement des tas de trucs à leur raconter –il se passait toujours pleins événements délirants à Poudlard. A moins bien sûr qu’elle ne leur demande lequel de ses boys band stupides avait atteint le Top 50 dernièrement. Leith adorait Fiona, sincèrement, mais elle avait vraiment des passe-temps nuls à chier c’est dit, désolé Justin.

Le train finit donc par arriver. Les premiers élèves descendirent, retrouvèrent leurs proches dans une grande effusion de joie. Leith cherchait des yeux une tête blonde, ce qui n’était pas facile dans une marée sorcière aussi importante, on est d’accord. Il finit par l’apercevoir, devant la troisième voiture, à dix mètres d’eux. « Venez !, indiqua-t-il impérieusement aux adultes. Elle est là. » Fiona n’était pas seule, Leith reconnaissait Graham, l’ami pour lequel elle l’abandonnait toujours lorsqu’on l’accompagnait pour ses trajets. Mais le garçon avait bien une famille à retrouver lui aussi, non ? « Fiona !, l’interpella Leith, sa joie renforçant encore son accent écossais. On s’impatientait grave. Vous êtes à la bourre, nan ? Quelqu’un a voulu faire dérailler le train ou quoi ? »  Si tel avait été le cas, il n’aurait même pas été étonné. Mais sa demi-sœur avait l’air indemne, et entière, aussi ne croyait-il pas trop à cette hypothèse.


J'me la raconte pour rien
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 598
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Lili Reinhart / Angèle Van Laeken


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyDim 12 Avr - 15:55

T'es à la bourre ma reuss !
Fiona & Leith

made by black arrow


La cinquième année de Fiona à Poudlard s'achevait, et elle laissait derrière elle bien des choses : les BUSEs d'abord, et des résultats qui arriveraient on ne sait quand durant l'été, mais aussi certains de ses camarades. En effet, c'était bien la dernière fois qu'elle prenait le Poudlard Express en sens retour, accompagnée de Louis, ou de Ringo. Tandis qu'elle récupérait ses affaires à l'arrivée du train, elle vit ses deux amis passer, et leur adressa un sourire enjoué. Poudlard ne serait pas tout à fait pareil sans eux, et elle était convaincue que Graham était du même avis qu'elle. Après tout, Louis était son meilleur ami, même si le préfet s'était montré distant avec leur aîné cette année - pour une raison que son ami ne lui avait pas encore tout à fait expliquée. Elle aurait aimé que Graham puisse lui faire confiance, elle était toujours de son côté, même quand il avait l'idée saugrenue d'inviter Perrine au bal de Noël plutôt qu'elle. Certes, elle le lui avait reproché, mais quand Perrine l'avait largué comme une vieille chaussette après l'élection de Louis en tant que Mister Poudlard, la blonde avait dû se retenir consciemment d'aller dire deux mots à leur camarade de classe. Graham méritait nettement mieux qu'une fille aussi intéressée que Perrine.

Elle était en compagnie du Gryffondor quand elle mit les pieds en dehors du train, s'attendant - comme d'habitude - à apercevoir sa mère, Aonghas et Leith occupés à l'attendre. Pour une raison inexplicable, il fallait toujours que Leith se précipite vers elle d'un air surexcité, lui reprochant son retard apparent et parlant à la vitesse d'un TGV. Elle était heureuse pour sa mère, vraiment, mais elle ne comprenait toujours pas comment elle s'était débrouillée pour sortir avec un sorcier, qui avait, pour couronner le tout un fils bientôt en âge d'entrer à Poudlard. En posant les yeux sur Leith, Fiona était pleinement consciente qu'elle disait en cet instant adieu à sa dernière année de tranquillité passée au château. Si Leith était un quart aussi collant à Poudlard qu'il l'était quand elle était chez sa mère, sa vie à l'école telle qu'elle l'avait connue prenait définitivement fin aujourd'hui.

Adressant un dernier signe de la main à Graham, elle désigna Leith d'un mouvement du menton. « Je crois qu'on m'appelle. » Traînant ses affaires avec elle, elle les jeta au visage de Leith, rends-toi un peu utile mon garçon !, elle arriva à la hauteur du garçon en lui adressant un sourire amusé. « Salut le morveux, je t'ai manqué ? » lui adressa-t-elle pour toute salutation, profitant de l'avance que Leith avait pris sur leurs parents pour le moquer gentiment. Elle détailla rapidement la tenue du blond, qui était comme à son habitude vêtu d'un jogging. « Je vois que tu t'es fait tout beau pour moi. » Elle appréciait vraiment Leith, et son père Aonghas. Même si elle trouvait encore toute cette situation profondément bizarre - elle avait un demi-frère de onze ans ? Vraiment ? Elle savait aussi que sa mère était heureuse, alors qu'elle ne l'avait plus été avec son père. Et puis, elle aimait bien se moquer de Leith : c'était divertissant. « Je ne sais pas trop, je ne m'étais pas vraiment rendue compte qu'on était en retard j'observais Louis ça occupe. Pourquoi quelqu'un voudrait faire dérailler le train ? » demanda-t-elle avec intérêt, partie pour donner un minimum de crédit à l'hypothèse du blond. Même si, si quelqu'un avait vraiment voulu le faire dérailler, elle doutait qu'elle se serait trouvée là sur le quai 9 3/4 avec seulement quatre petites minutes de retard. Juste une intuition.




fiona; — They said I would never make it but I was built to break the mold. The only dream that I've been chasing is my own. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 170
Âge : 12 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Justin Bieber/Alex Lange


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyVen 17 Avr - 0:54

Leith avait longtemps demandé une petite sœur à ses parents. Une petite sœur avec laquelle il pourrait jouer, avec laquelle il pourrait faire plein de bêtises, une petite sœur qu’il aimerait embêter. Mais ses parents lui avait offert à la place un beau substitut Machan. Et aussi amusant que soit son Maine Coon, il n’était pas un être humain il ne criait pas, ne vomissait pas sur toi et n’écoutait pas des chansons nulles. Peu de temps après, ses parents s’étaient séparé brusquement, sans que Leith n’en comprenne la raison –et il n’en savait pas plus aujourd’hui. Son père avait réussi, Merlin savait comment, à se dénicher une nouvelle copine qui, même si elle s’avérait être une moldue, avait une fille sorcière. Les premières fois où Leith avait entendu parler de Fiona, il avait été très excité. Et puis il l’avait rencontré et il devait bien l’avouer, il avait été un peu déçu c’est dit avec une si grande délicatesse. Fiona était plus âgée que lui, possédait une appétence pour les groupes de pop qu’il ne comprendrait probablement jamais et surtout, ne semblait pas vouloir passer du temps avec lui, en tout cas, pas autant de temps que lui le souhaitait. Aussi pour Leith, hors de question de louper ses retours de l’école, même si elle semblait toujours prise dans des conversations hyper importantes avec ses amis. De quoi pouvait-elle bien leur parler hein ? De la nouvelle coupe de cheveux de Justin Styles ? D’Harry Sheeran qui s’était fait plaquer par sa petite-amie du moment ? Et "oh tu crois qu’il va sortir une chanson sur son pauvre petit cœur brisé ? Je suis tellement triste pour lui ! Il est si beau en plus, je comprends vraiment pas le choix de cette fille. Mais tu sais quoi ? Je lui ai toujours trouvé l’air d'une dinde."

Ça ne manqua pas. Graham, un ami de Fiona, l’accompagnait. Mais sa demi-sœur le congédia en l’apercevant et Leith ne put que s’en satisfaire. Elle était quand même un peu contente de le voir, ça lui faisait plaisir. Elle ferait mieux de s’habituer d’ailleurs, car il comptait bien intégrer Serdaigle à la rentrée. Ses deux parents avaient étudié à Serdaigle. Que cela soit également la maison de Fiona était un incroyable hasard, mais un hasard bienvenu, en tout cas pour lui parce que Fiona, elle, envisage de changer de maison en septembre. « Ne m’appelle pas morveux !, s’exclama Leith vivement, jetant un regard autour de lui, espérant que personne n’avait entendue Fiona –c’est qu’il tenait à sa réputation de mec cool. Dans deux ans, large, jte dépasse, alors te la pète pas trop Fiofio il a tout appris du grand maître Joaquín Kostas niveau surnoms pourris. » Elle ferait moins la maligne quand, dans quelques mois, il viendrait l’enquiquiner dans leur salle commune Fiona t'as plus qu'une solution : ne plus quitter le dortoir des filles. « Eh ! C’est un nouveau jogging jte f’rai dire. Tu crois qu’on me laissera les porter à Poudlard ? Jveux pas mettre un uniforme. C’est grave ringard. » Ce n’était pas la première fois que Leith posait la question, ni n’adressait cette réflexion sur le port de l’uniforme. A force, son père ne finissait par lui répondre qu’à grand renforts de soupirs exaspérés et de levage d’yeux au ciel. Leith, lui, ne voyait pas où était le problème. On était en 2015, il était temps que les sorciers cessent de porter des robes et des capes !

Leith prit une valise de Fiona, principalement pour montrer à son père à quel point il était grand et fort, puis la fit rouler vers leurs parents, qui n’avaient pas bougé de place, observant le manège du garçon avec amusemeng. « Jsais pas moi, répondit-il en haussant les épaules, se rendant compte qu’il avait probablement exagéré le retard du Poudlard Express, il s’y passe toujours des trucs grave cool genre le chariot de friandises qui se retrouve coincé au niveau d’un seul wagon. J’ai entendu dire qu’une fois, il y a même un Détraqueur qui a fait un petit tour dans le train. Tu t’rends compte ? Un Détraqueur ! C’est chanmé. » Les yeux bleus du garçonnet brillaient d’excitation. Il avait hâte de vivre un tas d’aventures à Poudlard. « Mais ça aurait pu être un coup de ce groupe de mages tarés là. C’est comment déjà ? Magicis Cracra c’est ça ? » Mais bon, à chaque péripétie son vilain, il supposait.


J'me la raconte pour rien
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.


Dernière édition par Leith Thomson le Dim 26 Avr - 2:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 598
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Lili Reinhart / Angèle Van Laeken


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptySam 18 Avr - 13:36

Fiona adorait embêter Leith. Agée de cinq ans de plus que lui, avec des goûts nettement différents des siens, elle ne pouvait que s'amuser des réactions si dramatiques du blond. Voir sa mère heureuse l'enchantait, et de toute évidence, Claire l'était avec le père de Leith. Elle ne s'était pas attendue à hériter d'un demi-frère alors qu'elle avait déjà atteint l'adolescence - elle avait été fille unique pendant si longtemps ! -, mais malgré leurs chamailleries, Leith et elle vivaient quand même plutôt en harmonie lorsque Fiona passait du temps chez sa mère.  

Laissant Graham derrière elle, l'Anglaise s'approcha d'un Leith surexcité, qui se mit à vérifier tous les alentours comme si quelqu'un allait remarquer qu'elle l'avait traité de morveux. Elle lui tapota la tête avec une douce condescendance. « On devient parano ? T'en fais pas je ne dirai à personne que tu connais les paroles de Blank Space par cœur. » claironna-t-elle joyeusement, retrouvant aisément ses petites habitudes. Et puis, il n'y avait pas de quoi s'offenser, qui ne connaîtrait pas ce chef d'oeuvre ? C'était l'inverse qui serait choquant. Que Leith se rassure, Fiona lui faisait une faveur.

Elle grimaça néanmoins lorsqu'il l’appela 'Fiofio'. Déjà qu'elle n'aimait pas trop, trop son prénom - l'image de la petite-copine de Shrek s'imposait systématiquement à son esprit, sorte de stress post traumatique né de plusieurs années de railleries à l'école primaire. Les enfants n'étaient pas toujours cléments -, elle n'avait certainement pas besoin de surnoms ridicules en prime elle ne parlera jamais à Quino. « Si tu le dis, MacNuggets. » Car oui, elle avait vu sa carte d'identité avec sa bouille toute mignonne c'était avant qu'il devienne un petit garnement et son deuxième prénom, et oui, elle continuerait à l'embêter jusqu'à sa mort. Elle leva la main au niveau de la tête de Leith, puis la monta jusqu'à la sienne, avant d'afficher une moue dubitative. « Deux ans ça me paraît un peu optimiste quand même. » Surtout que les garçons tendaient à avoir leur poussée de croissance plus tard que les filles ! Nul doute qu'elle aurait largement quitté Poudlard d'ici là.

Leith avait toujours eu son style vestimentaire bien à lui - qu'il partageait avec plusieurs des garçons du quartier de Bristol dont venait Fiona -, mais elle voyait difficilement McGonagall approuver son accoutrement jogging + chaîne autour du cou tu imites Adrien Sallers ? « Il est pas mal. Et pour la millième fois, tu seras obligé de porter l'uniforme à Poudlard, sauf si tu veux finir en retenue jusqu'à la fin de ta scolarité. McGo - » Elle vérifia rapidement que la directrice ne se trouvait pas à proximité. « ne rigole pas avec l'étiquette sauf quand elle laisse des gens se promener en pull à capuche pendant un film entier. » l'informa-t-elle de manière très factuelle. Fort heureusement, Leith et elle n'avaient pas le même nom de famille. Peu de risque donc qu'on les associe du premier coup, et qu'on vienne lui demander pourquoi son demi-frère sortait ses plus beaux jog' pour aller en cours de Métamorphose. Par contre, une fois que les gens savaient, ils leur faisaient souvent la remarque (insensée) qu'ils se ressemblaient et ça, ça la faisait beaucoup moins rire. Ils étaient blonds aux yeux bleus tous les deux, ça ne signifiait pas qu'il se ressemblaient.

Amusée que Leith se saisisse de sa valise, Fiona le laissa faire on fait travailler les enfants, tout en l'écoutant divaguer concernant le retard (apparent) du Poudlard Express. « Il n'y avait pas de Détraqueur dans le train, juste un gosse qui a fait exploser son propre poids en Bombabouses apparemment. Et heureusement, j'ai vraiment pas envie de croiser un Détraqueur. » Déjà qu'elle n'était pas très à l'aise en sort, elle n'avait pas besoin de tester ses capacités en étant opposée à sa plus grande peur que les Spice Girls se séparent, ah non ça ça c'est déjà produit. « Magicis Sacra » corrigea-t-elle machinalement, avant de poursuivre : « Maintenant que tu le dis, Graham - il est préfet tu sais - était justement en train de me dire... » Elle se pencha vers Leith, baissant le volume de sa voix d'un air conspirateur. « qu'apparemment, Magicis Sacra avait formulé des menaces concernant notre retour dans le Poudlard Express - le conducteur serait dans le coup - et que du coup, ils ont dû leur promettre de fermer Poudlard aux nouveaux élèves l'année prochaine, en échange d'un retour sans accroche. Ça doit être pour ça qu'on s'est arrêté longtemps au-dessus du pont. » conclut-elle avec sérieux. « Enfin bon, ça n'est qu'une rumeur. » Le genre de rumeur issue d'un esprit tordu.




fiona; — They said I would never make it but I was built to break the mold. The only dream that I've been chasing is my own. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 170
Âge : 12 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Justin Bieber/Alex Lange


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyDim 26 Avr - 3:17

C’était un fait avéré : Leith était un garçon susceptible comme 90% de mes persos. Coïncidence ? Je ne crois pas. Mais il n’avait rien contre une petite taquinerie, surtout lorsqu’elle venait de Fiona. Sa demi-sœur le chamaillait et mieux valait ça qu’elle ne l’ignore ou pire, qu’elle ne le torture à coups de chansons de Taylor Tisdale. D’ailleurs, elle mentionna l’une des musiques de l’artiste –si on pouvait appeler une personne qui massacrait autant la musique une artiste- que Leith connaissait, à sa plus grande honte, bien trop bien à son goût. Il grinça des dents, son vague agacement renforcé par la petite tape que lui adressa Fiona. « A qui la faute ? Tu mets cette cochonnerie à fond chez nous, j’suis genre obligé de la connaître ! ragea-t-il. Ça m’est même pas utile pour pécho des meufs, les meufs qui écoutent cette daube sont nulles. » Et il disait ça avec tout le respect qu’il éprouvait pour Fiona. Sa sœur n’était pas nulle –mais sa passion délirante pour les groupes et les chanteurs les plus pourris de pop moldue le dépassait franchement. Le pire c’est que Fiona se montrait beaucoup trop entêtée, elle refusait de reconnaître qu’il avait raison et de se mettre à écouter de la vraie musique genre Drake ou Kanye West. Non que Leith ne courbe l’échine devant la blonde, et bien souvent du rap anglais ou américain répondait aux morceaux qu’affectionnait Fiona.

« Tu t’es amélioré en surnoms Fifi. On t’as donné des cours d’humour à Poupou ? » railla Leith lorsqu’elle l’affubla d’un nom qu’il trouva honnêtement très bof trop charitable Leith –mais elle pouvait s’améliorer si elle le voulait Quino donne des cours entre 17 h 03 et 17 h 17 si tu veux. « Tu veux parier ? P’pa est grave grand, et ma daronne, c’est pareil » répondit-il arrogant. Fiona n’était pas forcément très grande et il jugeait raisonnable l’idée de la dépasser d’ici sa sortie de Poudlard.

Si Leith tenait bien à quelque chose, c’était à son style immanquable. Il ne brillait pas par une originalité folle, la plupart de ses potes s’habillait comme lui, mais il avait le mérite d’exister. L’idée de se déguiser en parfait petit élève coincos et ennuyant en portant un uniforme moisi à Poudlard ne le bottait pas du tout. Mais visiblement, les règles vestimentaires n’avaient toujours pas évoluées à l’école de sorcellerie. Il avait entendu dire que la directrice était aussi vieille que le château il a le même sens de la mesure que Victoire alors évidemment, rien ne devait beaucoup bouger. « C’est cool les retenues ! Sauf si ça m’empêche du coup d’aller explorer la Forêt Illégale…Mais bon cet uniforme naze, on peut le retirer après les cours quand même j’veux me balader à walpé dans l’école moi ? En vrai, ça craint grave d’être encore obligés de porter des trucs aussi moches. » Il porterait peut-être le même habit que tout le monde à la rentrée, mais ça ne voulait pas dire qu'il n’avait pas fini sa bataille acharnée contre le port ridicule d’uniformes, foi de Thomson.

Alors qu’ils s’approchaient tranquillement de leurs parents, Leith interrogea Fiona sur son voyage qui s'avéra assez calme –décevant. « Il a fait exploser des Bombabouses tu dis ? Intéressant…Faudra que j’te file mon biff histoire que tu m’achètes ça. C’est grave nul qu’on puisse pas aller à Pré-au-Lard en première année. » Quand il y réfléchissait bien, Leith trouvait qu’il y avait vraiment plein de règles à changer à Poudlard. Il espérait que lorsqu’il y étudierait, le règlement poussiéreux serait modifié. « J’préfère Nullicis Sacra. Ça leur va bien » répliqua aussitôt Leith avant d’écouter le ragot de Fiona –enfin un bon bail ! « Genre ?? En vrai ça m’étonnerait pas de ces malades ! réagit Leith avec toute la naïveté dont un enfant de onze ans était capable, surtout avec une personne supposée de confiance grave erreur, il ne faut jamais croire sa fratrie Leith. C’pas grave, P’pa me f’ra du Polynectar et j’pourrais m’infiltrer dans le train ! » Il était hors de question qu’il ne rate sa rentré, Magicis Cracra ou pas.


J'me la raconte pour rien
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.


Dernière édition par Leith Thomson le Ven 5 Juin - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 598
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Lili Reinhart / Angèle Van Laeken


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyDim 26 Avr - 22:53

La réplique de Leith fit nettement se hausser les sourcils de Fiona, signe irréfutable qu'elle se retenait de rire - et avec peine. C'était plus fort qu'elle : répéter les paroles de son demi-frère dans sa tête la fit craquer, et s'esclaffer sans plus aucune retenue. Leith, dix ans au compteur et quarante-cinq kilos tout mouillé (à vue de nez elle a le compas dans l’œil comme on dit chez les moldus), discutait de ses stratégies pour pécho des meufs. On aurait vraiment tout vu sa mère avait décidément des goûts discutables en matière d'hommes et de leurs progénitures associées. « Dis-moi, tu pécho beaucoup de meufs, Leith ? » demanda-t-elle tout en luttant pour ne pas lui rire au nez à nouveau. Leith était petit, mais il était aussi furtif, elle l'avait déjà découvert à son propre détriment par le passé. « Sympa pour moi ! Au moins je sais que je ne te manquerai pas quand j'irai au Downs cet été ! » Le festival ne durait certes qu'un jour, alors Leith aurait à peine le temps de remarquer son absence, mais il avait attaqué ses goûts musicaux, aussi se sentait-elle d'humeur à répliquer.

Comme Leith n'était pas en reste, leur 'conversation' se transforma bien vite en joute verbale, et profitant de sa position d'aînée, Fiona joua joyeusement la carte de la condescendance. Il fallait bien se moquer un peu de Leith, sinon il prenait grave la confiance - selon ses propres termes. « Je ne te dis pas que tu ne vas pas grandir - imagine si tu restais un petit morveux à vie ? -, j'ai juste des doutes sur le fait que tu me dépasses d'ici deux ans ! » déclara-t-elle avec insouciance, pas émue pour deux sous qu'il l'appelle 'Fifi'. Son prénom ne générait pas vraiment une grande variété de surnoms (Fifi, Fio, Fionula), et tout restait préférable aux allusions à Shrek.

Au vu des discours que tenait Leith, Fiona sentait bien qu'il était parti pour une vie d'infraction au règlement et de soirées passées en retenue, et pour la énième fois, elle se surprit à espérer qu'il ne finirait pas avec Serdaigle avec elle. Ils étaient suffisamment à la traîne pour la coupe des quatre maisons ces dernières années, ils n'avaient vraiment pas besoin d'un handicap supplémentaire, sous la forme d'un petit blond se promenant en jogging dans les couloirs ancestraux du château. McGonagall allait leur faire une syncope, à n'en pas douter. « Interdite. Et c'est plutôt dans l'autre sens en général : tu visites la forêt interdite, et tu finis en retenue. » Elle poussa un faux soupir d'admiration. « Quand je pense qu'une heureuse maison va avoir l'honneur de t'avoir dans ses rangs l'année prochaine ! » Poufsouffle, de préférence. Pas que quelqu'un lui ait demandé son avis, mais elle le donnait quand même. « Les gens sont encore en uniforme au dîner à 17h donc, heure anglaise mais après tu fais ce que tu veux dans ta salle commune qui n'a pas intérêt à être la même que la mienne et le week-end aussi. » détailla-t-elle, comprenant néanmoins l'irritation du blond. Elle n'était pas exactement fan de leur uniforme - si austère et impersonnel - elle non plus, même si elle supposait en comprendre la raison.

Se gardant bien d'indiquer à Leith que des farces et attrapes, il pouvait déjà en trouver sur le chemin de Traverse, elle se concentra plutôt sur l'incident en question : « Mouais, un première année passait en courant dans le couloir en parlant de ça. Je crois qu'il s'est fait choper par la préfète de Serdaigle au final, un peu bête à une heure du retour. » Surtout que Lloyd n'était pas vraiment réputée pour sa personnalité chaleureuse - ni même clémente. « Pas faux. » accorda-t-elle au sujet de MS (ou Nullicis Sacra, d'après Leith). Elle se serait même très bien passée de leur existence toute entière, mais malheureusement, ça n'était pas elle qui décidait sinon Leith aurait été envoyé à Durmstrang.

Lancée dans son mensonge, Fiona constata avec une certaine satisfaction qu'elle avait réussi à faire marcher Leith. Levant la tête vers leurs parents, elle jugea qu'elle avait encore quelques minutes pour prolonger la blague - avant que le père de Leith ne lui révèle le poteau pot-aux-roses. Elle prit un air faussement navré. « Ils ont des détecteurs de Polynectar, t'imagines bien. » dit-elle avec fatalité. « A mon avis, le mieux, c'est que tu demandes direct à partir dans une autre école tiens j'ai une brochure pour Beauxbâtons dans mon sac, qu'est-ce qu'elle fait là ? » S'arrêtant en chemin - et poussant Leith à s'arrêter à son tour -, elle étudia le visage du blond avec attention, tendant l'index pour le planter joyeusement dans l'une de ses joues potelées. « Tu vas me manquer quand tu seras dans le sud de la France, MacNugget ! » En fait, son propre mensonge commençait à la déprimer. Qui embêterait-elle si jamais Leith n'était pas dans sa vie ? Probablement Graham.




fiona; — They said I would never make it but I was built to break the mold. The only dream that I've been chasing is my own. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 170
Âge : 12 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Justin Bieber/Alex Lange


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyVen 5 Juin - 14:07

Leith n’était pas un petit garçon que l’on pouvait qualifier de modeste, loin de là. Depuis des années il cultivait cette attitude un brin arrogante qui lui avait valu le surnom de petit coq. Avec les filles, c’était bien pareil. Il en avait embrassé plus que tous ses potes réunis et considérait donc qu’il était le plus cool d’entre tous et que, même s’il n’avait que dix ans, il aurait bien du succès plus tard. Il fronça les sourcils lorsqu’il s’aperçut que Fiona était à deux doigts de rire. Il aurait été méchant, elle n’aurait pas été sa demi-sœur, il lui aurait volontiers répliqué qu’elle, elle ne semblait pas pécho beaucoup de mecs. Mais il se contenta d’arborer l’air le plus digne qu’il avait en stock pour lui répondre : « Bien sûr. Toutes les meufs de ma classe bavent sur moi. Elles sont trop vénères que j’aille pas au bahut du coin. » Son excuse pour ne pas aller au même lycée que tous ses amis avait été vite trouvée : Leith avait dit à tout le monde qu’il retrouvait son Ecosse natale pour l’année scolaire et qu’il vivrait avec sa mère. Mais que promis, il donnerait des nouvelles. Le comment était encore à régler. La plupart des élèves de son école moldue auraient des téléphones à la rentrée, et Leith ne se voyait pas vraiment garder contact en leur envoyant des lettres via hibou.

« ‘Tain mais t’as trop de chance d’aller au Downs ! P’pa veut pas que j’aille à des concerts seul. » Ce qu’il trouvait complètement nul, même s’il ne le dirai jamais à voix haute, il respectait trop son père pour ça, surtout quand Aonghas se tenait à proximité. Même si les groupes et les chanteurs qui venaient au festival n’étaient pas de ceux que Leith écoutait, c’était surtout l’ambiance dans ce genre d’événement qui comptait. Mais bon, il parait qu’il est “trop jeune” pour être lâché tout seul dans la nature. Quelle connerie ! Il était assez vieux pour se rendre à Poudlard et y vivre en autonomie pendant dix mois. « Mais t’inquiètes Fifi, quand tu seras chez ton daron en août, je t’enverrais des lettres tous les jours. » Il lui adressa un clin d’œil. Le planning des gardes avait été bien fait pour ça : quand Fiona restait avec son père, lui était à Aberdeen chez sa mère. Ce serait donc elle qui l’emmènerait à King’s Cross le premier septembre.

Charrier Fiona et la laisser le taquiner était devenu presque une seconde nature pour Leith. Il aimait la relation qu’ils avaient tissée tous les deux bien que la blonde ne passait pas encore assez de temps avec lui à son goût. « Même si je restais petit, je resterais toujours cool ! se défendit-il avec joie. Tu verras, bientôt t’auras plus de doutes. » Pourtant, Leith n’était pas forcément très grand pour son âge, et en dépit de son attitude de bagarreur et de sa pratique assidue de boxe, il n’était pas bien épais. Mais il aimait croire qu’il dépasserait rapidement Fiona. Et alors, ce serait lui qui lui donnerait une petite tape sur la tête ! Vengeaance.

Leith n’entretenait pas une bonne relation avec les règlements. Son carnet de liaison était rempli de mots de ses instituteurs, des mots soulignant son insolence et sa propension affolante à vouloir amuser la galerie. Ses parents accueillaient ces remarques d’un air blasé. Ils avaient bien du mal à le réprimander, puisque de toute manières, Leith s’en fichait. Respecter les règles lui avait toujours paru d’un ennui abyssal. « J’vois vraiment pas ce qu’elle a de si dangereux. Une ou deux bestioles peuvent pas faire beaucoup de mal » affirma-t-il de manière péremptoire. Quant à sa future maison, un sourire malin vont étirer ses lèvres, soulignant encore plus la malice que contenait ses yeux bleus. « Serdaigle, c’est sûr. Et c’est toi qui seras grave heureuse de m’avoir parmi vous. » Fiona ne pourrait pas lui échapper dans leur salle commune, il s’en assurerait alerte kidnapping : Fiona Quincy retenu contre sa volonté par son demi-frère.

Et parmi les règles, il y avait bien sûr l’uniforme que les britanniques appréciaient tant. Sauf lui. « Naan ? Au dîner aussi ? Mais c’est grave nul ! » Comment pouvait-il être à l’aise pour manger en chemise-cravate-cape ? Et encore heureux que le week-end, la tenue restait libre. Ses joggings confortables lui manqueraient déjà bien trop en semaine.

« Il doit être bien teubé pour s’être fait chopper par une préfète. Crois-moi, elle m’aura pas moi » assura-t-il d’une voix confiante. Il avait toute foi en ses capacités et il ne se laisserait pas arrêter par des gens scrupuleux de faire respecter le règlement il ne connaît pas encore Dahlia c’est pour ça qu’il dit ça.

Leith avait trouvé le temps long en attendant Fiona, mais en même temps, il s’impatientait assez rapidement sans blagues. Sa demi-sœur évoqua avec lui une rumeur qu’elle avait entendue de son grand copain Graham et Leith s’inquiéta naturellement pour son avenir proche. Il n’avait jamais entendu dire que des jeunes sorciers avaient été privés de leur première rentrée. Mais tout était possible. Surtout avec Nullicis Nazecra. « Des détecteurs de Polynectar ? C’est la première fois que j’en entends parler...Faut que j’le dise à P’pa, il saura quoi faire ! » Son père était le meilleur, un sorcier hyper doué, Leith le savait : il pouvait régler tous les problèmes au monde au moins. « Pff la France c’est grave nul ! Genre ils portent des chapeaux super moches et ils bouffent tout le temps du pain ! J’vais pas aller là bas ! s’exclama-t-il vivement. Ou alors, tu viens avec moi. » Il adressa un grand sourire à Fiona. Maintenant qu’il allait enfin pouvoir passer les deux prochaines années en sa compagnie, il refusait d’en être séparée. Et qu’elle soit reconnaissante : il n’avait même pas grogné lorsqu’elle lui avait touché la joue ! Elle était peut être la seule, hormis ses tantines, qui pouvait le décoiffer -c’est qu’il tenait à sa super coiffure- ou qu’il laissait faire ce genre de gestes. Mais c’était sa sœur, et même s’il ne la connaissait pas depuis toujours, il l’avait adoptée immédiatement sens toi honorée Fiofio.

1 022 mots



J'me la raconte pour rien
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 598
Âge : 17 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Lili Reinhart / Angèle Van Laeken


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptySam 20 Juin - 22:19

Fiona avait du mal à prendre Leith au sérieux quand il affichait ses airs de cador et lui certifiait que toutes les filles de sa classe voulaient le pécho. Leith était un enfant de dix ans, pas Abell une sorte de grand séducteur - qu'il se voulait pourtant être. « Les pauvres, j'espère qu'elles arriveront quand même à se remettre de ton départ, MacNugget ! » répondit-elle d'un air faussement compatissant et surtout, clairement amusée par les airs théâtraux du petit blond. Chiara Poudlard n'était pas prête pour son arrivée.

Elle esquissa un sourire ravi à l'évocation du Downs, les yeux pétillant d'enthousiasme, mais modéra tout de même ses propos suivants pour rassurer Leith : « T'inquiètes mes parents ne voulaient pas non plus quand j'étais plus petite, il finira par accepter. » Parce que mine de rien, ils avaient six ans d'écart, et ça n'était vraiment que cette année que Fiona avait été autorisée à se rendre à un festival par elle-même - et en compagnie de Vanellope, tout de même. Sa moue se fit intriguée en apprenant que Leith comptait lui écrire pendant l'été - en fait, la perspective était plutôt réjouissante : elle adorait avoir de la lecture. « Tu vas vraiment m'écrire ? J'ai hâte de lire ça ! » avoua-t-elle volontiers tout en observant Leith parler avec animation. Cet enfant était décidément plein de surprises.

« Mais oui, tu resterais cool. » concéda-t-elle par souci de calmer les ardeurs de Leith - et son besoin irrépressible de prouver qu'il était cool. Elle n'avait pas envie qu'il lui fasse une scène au beau milieu du quai 9 3/4, c'était qu'elle connaissait du monde à Poudlard, mine de rien, dont des gens qui seraient capables de se moquer d'elle à vie (les prénoms de Graham et d'Alfie venaient à l'esprit). « Et c'est pas des bestioles inoffensives, a priori il y a vraiment des créatures dangereuses. Va savoir pourquoi l'école y est collée, du coup. » De son humble point de vue, c'était la porte ouverte aux accidents. Mais quand on avait un prof' comme Rubeus Hagrid, qui trouvait qu'un animal capable de vous arracher le nez pensée pour Voldy en un claquement de doigts était mignon, on finissait par ne plus se poser trop de questions. Elle secoua la tête quand Leith révéla sa préférence de maison (et pas pour la première fois, malheureusement !), toujours prompte à le contredire sur le sujet : « C'est Gryffondor qui t'attend MacNugget. Gry-ffon-dor. » Elle comptait même annoncer son arrivée à V et à Graham pendant l'été, histoire de préparer le terrain. Si tout le monde pensait qu'il était attendu à Gryffondor, il ne pourrait pas en être autrement, n'est-ce pas ?

« Oui oui, tout le temps. » dit-elle, balayant les protestations de Leith du revers de la main. S'il finissait effectivement à Serdaigle, il n'avait pas intérêt à faire perdre de points à leur maison ! Elle éclata d'ailleurs d'un rire incrédule en entendant Leith évoquer la préfète de Serdaigle, Dahlia. Alors là, il n'était vraiment pas prêt Dada non plus. « Je te dis bonne chance pour ça, elle déconne pas du tout. » Pour sa part, Fiona était tout de même plus à l'aise auprès de Peony, qui avait un caractère un peu plus proche d'elle que Dahlia - avec qui elle s'entendait cela dit cordialement. Le truc, c'était surtout que Dahlia semblait être l'image de ce que devait être une Serdaigle : brillante en classe, sérieuse, et abordant les cours avec une aisance déconcertante. Pendant ce temps-là, avec un an de plus au compteur, Fiona avait besoin de cours particuliers pour réussir à lancer un sortilège de mutisme...

« Je n'crois pas, non ! Moi je vais à Poudlard, toi tu vas à Beauxbâtons MacNugget. » insista-t-elle avec conviction, alors qu'ils arrivaient finalement à hauteur de leurs parents. Sa mère lui adressa aussitôt une mine réprobatrice, ayant vraisemblablement perçu la fin de leur conversation - ou en ayant deviné le contenu. « Fiona... » avertit-elle d'une voix calme mais teintée de reproche. « Arrête de faire marcher Leith. Bien sûr qu'il va aller à Poudlard comme toi. » Levant les yeux au ciel, elle retrouva pourtant agréablement les bras de sa mère. « Commence à réviser ton français MacNugget, la France c'est pour bientôt ! » s'exclama-t-elle une fois libérée de l'étreinte, sous les réprobations de sa mère : "ah non, vous n'allez pas recommencer !" L'été débutait en beauté.

[ Terminé pour Fiona ! ]




fiona; — They said I would never make it but I was built to break the mold. The only dream that I've been chasing is my own. ;;

Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 170
Âge : 12 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Justin Bieber/Alex Lange


T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] EmptyDim 9 Aoû - 18:03


Leith était tout à fait persuadé qu’il manquerait énormément à tous ses camarades de classe –surtout les filles, les pauvres, qui devraient se contenter des restes, et qu’au prochain été, ceux-ci le supplierait de bien vouloir revenir à Bristol et de les rejoindre au collège où ils s’ennuyaient beaucoup trop sans lui. Il n’avait pas assez vécu, et il restait assez naïf, pour savoir que les amitiés d’enfance ne survivaient pas toujours à la distance et aux années. « J’en suis pas sûr. Elles ont grave pleuré le dernier jour d’école ces nunuches ! » se rengorgea-t-il avec son habituelle arrogance. Leith, poète et gentleman à ses heures perdues.

S’il y avait bien un truc qui mettait en pétard Leith et il y en a beaucoup, je vous assure, c’était bien qu’on le considère encore comme un bébé. Il avait presque onze ans par Merlin ! Il était grand et il était temps que ses parents le reconnaissent ! « Pff ce que les darons c’est grave nul ! Ils pensent trop qu’on peut pas gérer nous-mêmes ! » Sa voix vibra d’une amertume de gosse, son accent ressortant encore davantage. Il avait vraiment hâte d’être à Poudlard –là bas son père ne pourrait pas lui interdire de se balader tout seul dans les couloirs sombres du château ou dans la Clairière Interdite, même s’il tirerait probablement la gueule en apprenant ses futurs exploits. Peut-être même qu’il lui enverrait une Beuglante ? Leith n’arrivait pas à savoir si c’était cool ou carrément naze. « Bah ouais vraiment. Wesh t’as cru j’allais te laisser oublier mon existence pendant tout un mois ? Tu rêves ! » Non, il comptait bien faire en sorte que Fiona entende parler de lui régulièrement jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à Poudlard, où il la taquinerait évidemment en s’installant à côté d’elle après avoir été réparti et bon courage Fifi surtout.

Un sourire rehaussa les lèvres du petit blond lorsque sa demi-sœur finit par avouer qu’elle le trouvait cool. Il aimait l’entendre de sa bouche –c’est que, malgré toutes ses railleries, il avait bien conscience que Fiona était plus grande et plus expérimentée que lui en de nombreuses choses. « Ça m’fait pas peur. C’est même encore plus amusant si elles sont un peu dangereuses » frima Leith, avec une inconscience qui n’était certainement pas Serdaigle. Lui était bien content de la disposition du château, il avait décidément envie de se prouver qu’il était bien le dur qu’il pensait qu’il était. « Comptes sur ça Fifi ! » s’amusa-t-il lorsque la blonde tenta de le rediriger vers Gryffondor. Oui, la maison des lions portait en étendard des qualités qu’il pensait posséder, mais ça ne voulait pas forcément dire qu’il s’y retrouverait. Il voulait aller à Serdaigle depuis sa plus tendre enfance et personne, et certainement pas sa chère demi-sœur, ne le ferait changer d’avis. « Oh là elle a l’air chiante ! J’ai  hâte de la rencontrer ce n’est pas réciproque ! » ajouta-t-il concernant la fameuse préfète-terreur des fauteurs de trouble. Leith n’avait rien contre une bonne petite confrontation et cette fille ne lui faisait définitivement pas peur rendez-vous dans plusieurs mois pour savoir si ça a changé. Spoiler : non.

Fiona tenait visiblement à ce qu’il se retrouve dans une école loin d’elle, ce qui le chagrina une microseconde. Et puis, à la rigueur, il préférerait se retrouver à Durmstrang plutôt qu’à Beauxbâtons. L’école bulgare recueillait bien des mystères ce que ne pouvait qu’apprécier le toujours curieux Leith. Heureusement, Claire le rassura mais Fiona en rajouta un coup. Fronçant les sourcils et s’adressa à son père : « P’pa c’est vrai que les détecteurs de Polynectar existe ? Tu crois que Nullicis Crari Crara ils voudront pas des premières années ? » Aonghas adressa un coup d’œil amusé à sa belle-fille avant d’expliquer en long et en large que oui, si Leith ne se conduisait pas mieux d’ici la rentrée, il risquait bien de ne pas être admis à Poudlard –tout ça ponctué des soupirs excédés de Claire. Les vacances commençaient bien !

679 mots

Topic terminé



J'me la raconte pour rien
J'me suis fait tout seul, j'ai taffé, j'ai jamais quémandé. J'ai roulé ma bosse, rongé mon os toute la noche sans rien demander. Ouvre-moi la porte, j'y passe un doigt, demain le poing, après demain, le bras. Et quand j'serais dedans, même pas invité, j'vais m'imposer, ils vont m'analyser. Petit coq.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty
Ξ Sujet: Re: T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]   T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
T'es à la bourre ma reuss ! [Fiona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: