AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -53%
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – ...
Voir le deal
15.99 €

Partagez
 

 [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1588
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty
MessageSujet: [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]   [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] EmptyDim 12 Avr - 23:51

Victoire & Dominique

Victoire observait les vagues qui s’écrasaient sur la plage. La côte des Cornouailles ne se situait qu’à quelques mètres de la Chaumière aux Coquillages, un lieu rêvé par toutes les personnes en manque de solitude et de bon air frais. Victoire ne faisait pas partie de ces gens-là. Elle avait toujours bouillonné d’énergie, dès toute petite, avait toujours multiplié les activités, peu importe l’école qu’elle intégrait. S’il y avait un lieu qui aurait dû lui correspondre, c’était plutôt le Terrier, la maison de mamie Molly et papy Arthur. Le Terrier semblait toujours animé, même si plus aucun de ses oncles et tantes n’y habitait désormais. Elle et son expansivité, son excessivité, s’y sentaient complètement à l’aise.  La bicoque de Loutry Ste Chaspoule lui ressemblait plus, lui semble-t-il, que le paisible cottage de Tinworth. Victoire avait toujours trouvé la maison de ses parents absolument magnifique. Ses murs blanchis à la chaux, scintillant de coquillages, formaient presque un décor onirique. Elle n’avait pas de mal à comprendre comment sa mère avait pu tomber sous le charme de cet héritage après son mariage avec son père. Victoire avait un physique aussi joli que l’intérieur de l’habitation mais quand elle ouvrait la bouche, on se rendait vite compte qu’elle était aussi déchaînée, qu’elle pouvait se montrer aussi violente que la mer qui léchait le sable près de la chaumière. Peut-être que c’était pour ça que Victoire aimait observer la côte. Mais ça la calmait aussi, elle toujours si intense. D’une manière que seul Teddy arrivait à le faire tu le prends comme tu veux Ted. Sentant son cœur se serrer à la pensée de son meilleur ami, Victoire s’éloigna de l’eau, récupéra ses sandales qu’elle avait retirées, et se dirigea vers la chaumière.

Victoire avait eu quinze ans il y a peu. Elle rentrerait bientôt en cinquième année à Poudlard. Et si elle se sentait encore bien plus enfant que femme dans sa tête, elle savait qu’il était grand temps qu’elle prenne en maturité. Et qu’elle apprenne à regarder vraiment la vérité en face. Voilà : elle était amoureuse de Teddy je vous autorise à applaudir derrière vos écrans. Il lui en avait fallu du temps pour arrêter de s’aveugler. Pour penser que oui, ses sentiments dépassaient la simple amitié qu’elle avait toujours portée au jeune homme, mais que c’était encore plus fort que ça. Bien sûr, Victoire avait toujours aimé Teddy. Elle l’admirait depuis son enfance. Mais elle ne savait pas exactement à quel moment cet amour-là, de gamine, avait mué en ce sentiment si puissant, si fort qu’il l’ébranlait complètement. Comment la transition s’était effectuée entre le "je l’aime" et le "je suis amoureuse de lui". Elle eut un rire amer oui toute seule appelez la Joker. Tout ça importait peu. Teddy ne la voyait peut-être pas comme une pseudo petite-sœur collante et agaçante on progresse, on progresse mais il était impossible qu’il ressente les mêmes sentiments à son égard. Il sortait avec Erin, une fille de son âge, dont la personnalité était si éloignée de celle de Victoire que "différentes" n’était pas un terme assez fort pour les désigner. Il n’allait certainement pas s’intéresser à une gamine de quinze ans, possessive au possible, qui lui avait tapé les pires crises qu’une fille ait jamais fait, surtout pas quand celle-ci n’était que sa bonne vieille copine Vicky.

La porte de la bâtisse clinqua lorsque Victoire la poussa en soupirant. Sa dernière année avec Teddy à Poudlard s’annonçait bien plus compliquée que ce qu’elle avait toujours imaginé. Elle n’avait vraiment pas besoin que des sentiments se mêlent alors qu’il fallait qu’elle passe le plus de temps possible avec son ami d’enfance avant qu’il ne s’en aille. Portant son regard vers le salon, Vic aperçut la silhouette familière de sa sœur. Louis, lui, était à un goûter d’anniversaire d’un de ses petits copains moldus. Vu l’âge de Victoire, et considérant que les deux filles, toutes deux se débrouillant relativement bien toutes seules entre lancement de sorts, insurrection devant le choix arbitraire des binômes de classe, et dérogation au règlement oui, tout se passait bien dans une école de sorcellerie, leurs parents avaient choisi de les laisser seules et d’aller travailler l’Incendie de la Chaumière aux Coquillages : Victoire Fleur versus Dominique Anne, quelle sœur Weasley est la coupable ? « Tiens, Domi… » Victoire allait continuer sa phrase puis se rappela que, désormais, sa petite sœur ne supportait plus les nombreux surnoms dont elle l’avait affublé petite on se demande pourquoi. « Dominique, tu n’es pas en train de lire l’une de tes pièces de théâtre ? » Vic faisait des efforts, vraiment. Elle n’avait pas ajouté "poussiéreuses" après théâtre malgré l’ennui terrible que lui inspirait toujours le passe-temps de Mini. Elle essayait de s’intéresser au hobby de Nini alors même que celle-ci considérait le Quiddtch, passion ultime de Victoire ah non pardon c’est Teddy et son futur métier, on le rappelle, comme un vulgaire sport, et barbare par-dessus le marché.


proud to be a Weasley
I love you, but I hate you when you're with someone else and I want you wrapped around me, but I don't trust myself. I hate the way that you're better off, better off. I numb the pain, but it never stops, never stops. Wish I could say that I'm better off, better off now but I don't really like myself without you. Won't you say something?
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 78
Âge : 12 ans (28.09.2002}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty
MessageSujet: Re: [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]   [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] EmptyDim 19 Avr - 18:35

Why so serious ?Dominique passait plutôt de bonnes vacances. La présence de sa sœur aînée la dérangeait moins qu’elle ne l’aurait cru, sûrement parce qu’il était assez facile, chez elles, d’oublier que Victoire était Miss Poudlard/Parfaite/Quidditch adulée des petits crétins comme Douglas. Bien entendu, ça n’enlevait rien à ce qui avait exacerbé depuis toujours leurs différences, à savoir le fait que Victoire ressemblait à leur mère, alors que Dominique était une vraie Weasley rousse au visage constellé de tâches à cause du soleil. Et aussi les surnoms et diverses humiliations à laquelle Victoire l’avait soumise quand Dominique était plus jeune, tout ça parce qu’elle était soit disant amoureuse de Ted ou la Poufsouffle ne savait quelle autre idiotie du même genre…

Bref, Victoire la fatiguait toujours autant, mais moins que ce qu’elle avait initialement craint. Aussi, quand celle-ci s’approcha d’elle alors qu’elles étaient les seules âmes vivantes de leur domicile, elle ne sentit pas aussitôt venir l’habituelle vague de rancœur qui la tenaillait en présence de son aînée. Surtout qu’elle prit la peine de prononcer son prénom en entier, effort très appréciable, Dominique ne supportant pas qu’on raccourcisse son prénom. Déjà qu’il n’avait pas la classe de celui de sa sœur, le minimum était de le retranscrire dans son entièreté. « Non, je fais des croquis, pour des costumes. Tu sais pour la pièce que j’essaie de monter avec Charlotte ? Et toi, tu reviens de promenade ? » Elle referma son carnet, prête à discuter avec Victoire plutôt qu’à continuer ses dessins. Elle avait tout l’été pour les finir, ça ne pressait pas, et sa sœur n’était pas dans une forme olympique depuis quelques temps. Dominique aurait été bien en mal de l’expliquer vraiment, même si ça avait forcément un rapport avec Ted, ça avait toujours un rapport avec Ted !

« Tu es sûre que ça va ? » Se hasarda-t-elle à demander après un léger silence. « Je te trouve… mélancolique… depuis que nous sommes en vacances. » Bien entendu, ça lui en faisait à elle, des vacances, mais en même temps Dominique n’aimait pas se dire que sa sœur avait peut-être des problèmes. Même si les chances pour qu’elle ait de réels ennuis sans lien avec leur ami d’enfance étaient faibles… en tant que sœur, elle se devait de vérifier que Victoire n’avait rien de plus grave. Des camarades lui avaient dit qu’elle était souvent avec des garçons de petite vertu depuis quelques mois, l’un d’eux avait peut-être eu des gestes déplacés envers sa trop jolie sœur ? Auquel cas, que le malotru compte ses abbatis, Dominique lui casserait toutes les côtes pour la peine. Mais en même temps, ce ne devait rien être d’aussi grave, Ted lui en aurait parlé.
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1588
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty
MessageSujet: Re: [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]   [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] EmptyDim 26 Avr - 0:09

Victoire entretenait un rapport complexe et compliqué avec sa petite sœur. Elle en était consciente depuis bien longtemps –elle ne se montrait pas aveugle sur tout- même si elle n’aurait su exactement comment agir pour que les choses s’arrangent. Elle aimait Dom, vraiment, de tout son cœur. Elle avait accueilli sa naissance avec toute la joie et l’expansivité dont elle avait toujours fait preuve. Elle avait toujours pensé qu’elle avait rempli son rôle de grande-sœur correctement. Mais il était vrai que sa différence avec sa sœur la déconcertait. Ce n’était pas qu’au niveau physique, même si Victoire, dans toute sa confiance en elle, ne pouvait pas comprendre les complexes entretenus par Domi, mais également au niveau de leurs personnalités. Elles étaient très différentes, bien que Dominique montre également des signes d’excessivité. Et bien sûr, la jalousie de Victoire avait eu sa part dans la tension qu’elle sentait dans leur relation. Si Vic se satisfaisait d’être la filfille à son papounet chéri, et celle des trois enfants qui ressemblait le plus à sa mère, son héroïne, elle n’avait jamais supporter que Dom la colle lorsqu’elle était avec Teddy. Elle avait pensé que sa sœur cultivait un béguin pour le Poufsouffle, même s’il paraissait assez évident désormais que c’était son propre attachement envers le jeune homme qui obscurcissait ses pensées alléluia.

Si la passion de Domi lui paraissait toujours aussi incompréhensible, Victoire était déterminée à améliorer ses rapports avec sa sœur. Aussi l’interrogea-t-elle naturellement sur son occupation. « Des croquis ? Oh fais-moi voir !! » L’enthousiasme de Victoire n’était pas feint. Comme Fleur, elle adorait la mode, en prouvait son dressing indécemment rempli, et tout ce qui avait un lien avec. « Vous faites quoi comme pièce ? Encore une de Shakespeare ? » Bon, peut-être qu’elle aurait pu éviter de prononcer le nom de l’auteur favori de Mini avec autant de mépris, mais au moins avait-elle évité de dire "vieux", "désespérant", "déprimant", ou tout autre qualificatif qu’elle utilisait dans sa tête lorsqu’elle pensait au dramaturge. « Oui, j’ai été sur la côte. Il fait un temps formidable, même si je ne tenterais pas de glisser un pied dans la mer ! » Un rire cristallin s’échappa de la gorge de Victoire. Elle aimait se baigner mais les températures anglaises ne s’y prêtaient pas souvent. Elle avait hâte de partir en France, au moins pourrait-elle profiter de la plage lorsqu’elle séjournait chez ses grands-parents.

Lorsque Dominique lui demanda si elle allait bien, Vic ouvrit la bouche, prête à déballer son habituel discours "Moi ? Bien sûr que ça va ! Je pète la forme même !" mais sa petite-sœur l’avait percé à jour. Peut-être parce qu’elles avaient grandi ensemble, qu’elle était celle qui connaissait le mieux Victoire après Teddy. Mais peut-être aussi parce qu’elle était plus observatrice qu’elle-même. Vic fit la moue, la bonne humeur qu’elle avait retrouvée en évoquant des choses futiles avec Mini envolée. Elle avait eu beau connaître son moment de clairvoyance, elle ne savait pas si elle était prête à en parler à ses proches. Mais elle voyait difficilement commente esquiver la question de Nini. « Teddy me manque. Il est parti à Galway avec toute sa bande de Poufsouffles. Il reste là-bas une semaine ! C’est énorme tu te rends compte ??! » Triste ou pas, Vic ne perdait jamais son intensité sa capacité à dramatiser pour des détails aussi. « Tu penses que les parents le laisseront venir avec nous en France ? J’aimerais bien l’inviter pour compenser… » Victoire se mit à triturer les lanières e ses sandales, pensive. Faire découvrir le pays natal de sa mère à son meilleur ami lui tenait à cœur depuis longtemps, même si au vu de toutes les crises qu’elle lui avait tapé, et la dernière plus particulièrement qui lui avait laissé un goût amer, elle n’était pas certaine qu’il accepte.


proud to be a Weasley
I love you, but I hate you when you're with someone else and I want you wrapped around me, but I don't trust myself. I hate the way that you're better off, better off. I numb the pain, but it never stops, never stops. Wish I could say that I'm better off, better off now but I don't really like myself without you. Won't you say something?
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 78
Âge : 12 ans (28.09.2002}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty
MessageSujet: Re: [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]   [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] EmptyMar 28 Avr - 14:30

Why so serious ?Fleur et Bill avaient fini par comprendre que Dominique avait un réel mal être, et que son comportement vis-à-vis de sa sœur et de Fleur elle-même n’était pas juste une lubie d’enfant. Il était difficile de réellement les applaudir vu que ça leur avait pris presque six ans pour admettre que, oui, en effet, Dominique était complexée. C’est que ça pouvait paraître si ridicule pour ses parents vu que leur fille était à leurs yeux très mignonne, même jolie, et très charismatique. Sauf que Dominique s’était mise à pleurer au début de l’été quand Fleur avait simplement suggéré qu’elle récupère des anciens vêtements de Victoire. Et ce n’étaient pas des larmes de caprice parce qu’elle voulait des vêtements neufs, en fait Dominique avait même proposé de se coudre des robes dans des nappes, non c’était bien parce que voir son reflet dans les vêtements de sa sœur aînée lui était insupportable. Dominique se trouvait laide et elle doutait très sincèrement d’avoir hérité du don (même amoindri) de sa mère, bien qu’elle sache qu’elle en avait le sang. Cette crise avait causé une telle fatigue émotionnelle à Dominique pendant plusieurs jours qu’ils avaient même craint de devoir l’emmener chez un médicomage. Mais Dominique avait de la ressource en dépit de ses complexes, et la perspective d’aller rendre bientôt visite à son amie Charlotte chez elle avait suffi à lui faire reprendre ses activités et une humeur normale. La rouquine n’était pas à proprement parler déprimée, ce qui ne signifiait pas que son mal être n’existait pas, contrairement à ce que ses deux parents, sa sœur, et à peu près toute sa famille, pensaient depuis qu’elle avait commencé à protester contre ses cheveux roux vers six ou sept ans. Fleur avait donné toutes les anciennes robes trop petites de Victoire à une bonne œuvre et en avait acheté des neuves à Dominique. Elle en avait moins en procédant ainsi, mais Dominique n’était pas très férue de mode, alors ça ne la dérangeait pas d’avoir peu de vêtements pour peu qu’ils soient confortables et que Victoire ne les ait jamais eu sur le dos.

Cette révélation avait peut-être permis à Dominique de mieux supporter sa sœur que ce qu’elle craignait aussi. En effet, depuis, Fleur et Bill cherchaient comment aider leur cadette à aimer son physique ce qui passait par moins de comparaison avec sa sœur. Plus question de lui proposer absolument de faire du Quidditch, ou de lui demander encore une fois pourquoi elle n’avait pas été à Gryffondor alors qu’elle en avait le profil. Si la découverte des complexes de leur fille était trop récente pour qu’ils puissent y faire quelque chose (et quoi, d’ailleurs?), ils la laissaient en paix, et Dominique appréciait vraiment. Cela lui permettait, ainsi, de faire preuve à l’égard de Victoire d’un peu plus d’empathie. Elle était un peu plus capable de regarder sa sœur en face, sans se comparer à elle, le temps d’une activité ou d’une conversation.

Bien entendu, cet équilibre était très précaire, car Victoire n’était pas Bill et Fleur. Elle pouvait très vite amener au détour d’une phrase le mot de trop. Dominique remarquait toutefois qu’elle faisait des efforts, aussi en faisait-elle à son tour. « Si tu veux. Ce sont des costumes inspirés de l’époque victorienne. On a décidé de ne pas être trop respectueuse de la date de la pièce, parce que les robes à ce moment-là, c’était plutôt moche. Cela dit, je vais sûrement jouer un homme. » Elle tendit son carnet à Victoire pour qu’elle regarde les robes qu’elle avait dessiné (plutôt bien, Dominique avait la fibre artistique), jusqu’aux détails et au choix du tissu. La rouquine n’était pas très branchée mode, mais la confection de costume faisait parti des impondérables quand on créait une pièce. Elle avait toujours trouvé qu’à l’école primaire on était un peu léger à ce niveau. Mais elle détestait la demi-mesure, quand elle faisait quelque chose, elle y allait à fond. « Oui, on va jouer Hamlet, enfin si on arrive à trouver le nombre de comédiens qu’il nous faut. Le professeur McGonagall m’a donné son accord et le professeur Filtwick veut bien nous aider vu qu’il n’enseigne plus vraiment. » Elle savait très bien que Victoire ne connaissait aucune pièce de Shakespeare (sauf peut-être celles que Dominique jouait dans le jardin, et encore…), mais comme elles n’intéressaient généralement pas sa sœur non plus, elle ne jugea pas très utile de lui en dresser spontanément un résumé. Si elle parvenait vraiment à monter la pièce, Ted viendrait la voir, alors il raconterait à Victoire (qui viendrait peut-être juste pour le coller, qui sait?).

Dominique n’était plus très concentrée sur sa pièce, elle se souciait un peu de l’état de sa grande sœur. Pour une fois, leurs parents étaient si préoccupés par elle, qu’ils n’avaient pas paru le remarquer, mais Victoire manquait un peu de peps depuis leur retour au sein du foyer Weasley-Delacour. « Oui, c’est vrai qu’elle est fraîche. » Commença-t-elle par répondre avant de clairement demander à sa sœur comment elle allait. Elle ne fut qu’à demi-convaincue par les paroles de Victoire. Certes, elle devait réellement être contrariée par l’absence de Ted, mais ça lui paraissait un peu faible comme raison pour avoir les regards qu’elle l’avait surprise avoir depuis quelques temps. « Tu es sûre qu’il n’y a que ça ? Je te trouvais déjà triste avant qu’il parte... » tenta-t-elle de nouveau au risque d’être un peu trop insistante. Elle se promit que ce serait la dernière fois, ne serait-ce que parce que ce n’était pas dans ses habitudes de se mêler des histoires de Victoire. Souvent, elle jugeait que c’était trop dangereux pour sa santé mentale. « Enfin… s’il n’y a que ça pour te faire plaisir, je suppose que papa et maman ne seront pas contre. » On pouvait difficilement traiter leurs parents de tyran hein… et ils aimaient beaucoup Ted aussi, alors…
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty
MessageSujet: Re: [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]   [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Tinworth-
Sauter vers: