AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveau Fire TV Stick avec Alexa (2020) à 29,99€
29.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1950
Âge : 28 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptyLun 13 Avr - 20:07


Ça n'arrive qu'à moi
Quentin + Emma
(c) princessecapricieuse


Les journées d'Emma passaient mais ne se ressemblaient pas contrairement aux miennes. Preuve à l'appui : rien n'aurait pu la préparer à l'après-midi qui l'attendait.
Demandée aux urgences du service des blessures par créatures vivantes, la jeune Médicomage avait laissé sa nouvelle ouaille - une dénommée McConnell, ancienne Serdaigle comme elle solidarité oblige avec le patient qu'elles passaient voir pour un contrôle de routine -, se pressant dans les couloirs de l'hôpital Sainte Mangouste. Habituée aux bizarreries depuis le temps, elle ne fut pas vraiment surprise lorsqu'elle se retrouva face à face avec un sorcier s'étant pris un coup de queue fourchue de son propre Croup dans la cuisse - preuve s'il en était que les gens n'apprenaient pas. Elle se retînt de soupirer - ce n'était pas professionnel -, observant la blessure du patient, un grand sorcier costaud et à l'air vraiment pas commode. « Monsieur... Nutter. Je n'ai pas besoin de vous rappeler qu'un Croup n'étant pas censé avoir sa queue, vous ne devriez donc pas être blessé, si tenté que vous ayez respecté la loi ? » demanda-t-elle d'un ton neutre, jugeant que la plaie n'avait rien de sévère. Les Croups n'étaient pas tout à fait réputés pour leur férocité. Tout pointait vers l'accident, a priori. Restait à vérifier que la blessure n'était pas infectée, tâche à laquelle Emma s'appliqua tandis que Nutter partait dans un grand discours bourru sur l'inutilité de l'ablation chez les Croups, étant donné que les Moldus étaient trop aveugles pour distinguer une queue fourchue d'un balai volant, et que d'ailleurs, il en avait fait l'expérience pas plus tard que la semaine dernière. Quelque chose faisait penser à Emma que Nutter finirait devant le Magenmagot plutôt tôt que tard. Ignorant les divagations de son patient - elle était là pour le soigner, pas se lancer dans un débat pour raisonner l'irraisonnable -, elle écarquilla les yeux en entendant du raffut provenant du lit adjacent.

Passant la tête hors du rideau entourant le lit de Nutter, elle vit avec surprise Lily, l'une de ses collègues, s'élever à plusieurs mètres du sol sous le regard hilare de son propre patient. Un bruit de froissement d'ailes à proximité du visage d'Emma la fit tressaillir et se pencher vivement vers le sol, tandis qu'elle comprenait rapidement de quoi il en retournait. Les Billywigs étaient originaires d'Australie, était-il possible que cet inconscient en ait ramené avec lui à Sainte Mangouste ? A voir son air évocateur d'une douce stupidité, elle n'avait plus trop de doutes sur la question. Elle dut cependant faire un bond en arrière alors que Nutter s'envolait à son tour, renversant dans son envol et avec sa corpulence tout objet entrant en contact avec sa personne : armoire, porte-manteau et autres dispositifs médicaux. Il ne faudrait pas attendre longtemps avant que toute la salle des urgences ne se transforme en véritable foire. « Hé Einstein ! » lança-t-elle à l'intention du coupable, qui grattait ses propres piqûres avec une assiduité sans faille. Accroupie par terre, elle avait sorti sa baguette afin de se protéger. « On peut savoir combien tu avais de Billywigs avec toi ? » Le chiffre dix lui arriva dans le visage comme une énorme enclume. Elle n'avait vraiment pas que ça à faire. Pour quelle raison Einstein s'était senti obligé de libérer ses maudits Billywigs, elle n'en avait pas la moindre idée, mais Nutter, flottant dans les airs comme un ballon de baudruche vaguement menaçant, venait de mettre une droite accidentelle à une autre patiente, et Emma battit brièvement en retraite, entrant directement en collision avec quelque chose qui s'avéra être un sorcier de grande stature, et dont le visage lui était nettement familier. « Quentin ? » Présent avec elle lors de la reprise de Poudlard l'année précédente, Emma se sentait soulagée de tomber sur le sorcier en cet instant périlleux - même si elle se doutait bien qu'il n'était pas là pour ça. Elle avait déjà perdu Lily aux Billywigs, et Nutter n'avait pas le moindre contrôle sur son propre corps (ou bien il n'essayait pas, et franchement, ça lui faisait une belle jambe !). L'heure était grave. « On a un léger souci, tu ne me donnerais pas un petit coup de main, dis ? » Par exemple, en immobilisant tous les Billywigs pour un renvoi express en Australie, et, cerise sur le gâteau, en soignant ce grand génie de Nutter ? Bon, peut-être que la dernière requête était excessive, mais elle ne crachait vraiment pas sur l'aide avec les Billiwigs : ils ne seraient certainement pas trop de deux.


Dernière édition par Emma Carter le Dim 13 Déc - 15:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Quentin Montgomery-Bones
Quentin Montgomery-Bones
Indépendant

Parchemins : 1702
Âge : 35 ans [16/05/80]
Actuellement : Gérant de la Jobarbille - Ménagerie magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptySam 18 Avr - 0:37

En cette belle journée ensoleillée, Quentin laissa son esclave assistant s'occuper de la Jobarbille – une fois n'était pas coutume – car il avait rendez-vous à Ste Mangouste. Quitter le brouhaha ambiant allait lui faire du bien : Quentin adorait les animaux, mais il fallait reconnaître qu'après une  journée à la ménagerie, il était content de rentrer chez lui, au calme avec quatre enfants. Parfois, l'ex-Serpentard se demandait à quel moment sa vie lui avait échappé et qu'il avait décidé que la solitude n'était plus faite pour lui. Quand il se voyait, marié, quatre enfants, gérant d'une ménagerie, et sans cesse entouré de monde, Quentin se disait que l'ancien préfet de Serpentard, meilleur ami de Dawn Kostovak et Raphaël Gibson et un brin asocial, ne l'aurait pas reconnu. Et pour cause, il avait tellement changé...

Contre toute attente, se rendre à Ste Mangouste était toujours pour lui un vrai petit plaisir. Il y allait certes pour faire contrôler la blessure que Magicis Sacra lui avait faite sur le Chemin de Traverse il y'avait deux ans – et qui avait failli le laisser pour mort, disons-le – mais ce petit moment pour lui le détendait beaucoup. Comme pour un massage ou un soin du corps, le sorcier se plaisait à quitter sa chemise pour se faire examiner phrase très bizarre.

Cette fois-là, parti pour le Service de pathologie des sortilèges administrés par des sorciers à faible QI, Quentin entendit un bruit venant du premier étage. Un bruit, bien trop familier pour qu'il puisse l'ignorer. Pour sûr, un Billywig voletait dans ce couloir : il en aurait mis sa main à couper. Le sorcier changea immédiatement de direction et constata avec stupeur qu'un véritable remue-ménage avait lieu dans une salle, plus loin dans le corridor. Accélérant le pas, qu'elle ne fut pas la surprise de constater qu'en plus d'y avoir une demi-douzaine de Billywigs voletant à leur guise tel des lutins de Cornouailles enragés,, quelqu'un venait de lui rentrer dedans.

- Emma ? Ça va, c'est la fête, on prend ses aises ?

Alors oui, pour mettre les choses au clair tout de suite : tous les sorciers présents lors des Events offensives contre Magicis Sacra se réunissent tous les samedi soir à 20h15 pour l'apéritif et plus si affinité et se connaissent donc tous sauf Maximilien qui ne retient pas les prénoms. Le prochain aura lieu ce samedi, chez la petite rouquine Winnifred.

Le sorcier releva les yeux : les Billywigs avaient déjà fait des victimes et Emma lui demanda de l'aide : Déjà inquiet de voir que quelqu'un avait été touché (les piqûres de Billywigs avaient la fâcheuse manie de faire léviter leurs victimes pendant plusieurs jours), Quentin n'attendit pas une seconde. Sans demander ce qui se passait, ni ce que les créatures faisaient là, il sortit la baguette de sa poche et lança :

- Immobilus !

Les Billywigs étaient si rapides qu'il n'avait pas d'autres choix que de bloquer toute la pièce... en espérant qu'aucun n'ait pu s'échapper plus loin dans le service.

- D'où ils sortent, ceux là ?

Lança t-il avec un regard suspect à l'attention d'Emma, comme si elle en savait plus que lui.

- Je vais les remettre en cage...Tu devrais t'occuper d'eux. Lança t-il à la jeune femme en regardant un gros monsieur et une jeune sorcière voleter maladroitement en l'air Si la piqûre s'infecte, leur état sera permanent.

Quentin ne rigolait pas avec ça, il savait que c'était déjà arrivé. Et bonjour la galère !
Se dirigeant vers les Billywigs, Quentin constata avec déplaisir qu'il n'y avait pas la moindre cage : pas de problème, il était créatif. Il allait les isoler dans un tiroir et bloquer le tout avec un sortilège de protection. C'est alors qu'il remarqua...

- Mais... C'est quoi ce bordel. A qui est ce Croup ?

Quentin, comme à la maison, déambulait comme le chef du service : mais quel était l'imbécile qui n'avait pas procédé à ce sortilège d'ablation sur la queue de ce Croup ? Cet énergumène là avait intérêt d'avoir son permis de possession rendu par le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Quentin connaissait encore du monde au Ministère de la Magie et ces gars là ne rigolaient généralement pas.


Dernière édition par Quentin Montgomery-Bones le Dim 26 Avr - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1950
Âge : 28 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptyDim 19 Avr - 14:31

Et on esquive un uppercut de Nutter, et on sursaute violemment en pensant entendre un Billywig à proximité de son oreille droite. Par Merlin, Emma était bien contente que McConnell ne soit pas là pour assister à cette véritable foire d'empoigne. Il fut un temps où l'ancienne préfète de Serdaigle avait pensé à quitter le monde sorcier pour une vie nettement plus moldue, marchant dans les traces de son père pour devenir un médecin parfaitement normal. En cet instant, elle se demandait si ça n'était pas là un des ces moments cruciaux de la vie, ces instants où un choix décisif altérait toute votre existence. Si elle était retournée vivre à Vancouver, elle serait sûrement tranquillement en train de prendre son petit-déjeuner : décalage horaire oblige une version d'elle-même sereine et paisible - comme semblaient toujours l'être les Canadiens et hop la généralisation, non sujette à l'angoisse latente qu'était devenue sa vie à Sainte-Mangouste. Gros inconvénient : elle ne sortirait pas avec Nick, mais tant qu'elle en était à s'inventer une vie fantaisiste, peut-être pouvait-elle aussi rêver que son meilleur ami (et petit-ami) serait venu à Vancouver avec elle.

Mais la vie était injuste, et plutôt que d'être en train d'étaler du sirop d'érable sur des pancakes on continue les clichés jusqu'au bout, Emma venait de heurter un sorcier qu'elle identifia rapidement comme étant Quentin Montgomery l'aimant à problèmes comme on l'appelle sur le terrain. Le sorcier réagit au quart de tour, lançant un sortilège d'immobilisation général qui l'immobilisa elle aussi, et bonne chance hein Tintin, tu me raconteras !. Emma en profita pour se précipiter vers une Lily aux yeux si exorbités qu'elle craignit qu'ils ne sortent prochainement de leurs orbites accio globe oculaire, cette journée ne fait que s'améliorer. Avant de la faire redescendre sur la terre ferme, cependant, Emma se tourna pour répondre à Quentin, qui l'observait comme si elle avait lâché tous ces Billywigs au milieu de sa salle d'urgence. Elle désigna Einstein de l'index c'est pas poli de montrer du doigt et blablabla « Le patient de Lily les avait avec lui. Ils sont dix a priori, tu les vois ? » lui indiqua-t-elle de manière aussi expéditive que lorsqu'elle gérait un cas à la fois pressant et particulièrement difficile (ce qui n'était pas si loin de la vérité). Est-ce qu'elle le soupçonnait, lui, d'être responsable de cette tragique affaire ? Mes Serdaigles sont susceptibles faites passer.

Agitant sa baguette, elle lança un "Wingardium Leviosa" pour contrôler la trajectoire de Lily, juste à temps pour qu'elle évite Nutter, arrivant inexorablement vers elle comme un gros ballon dirigeable menaçant. « Il y a des grosses boîtes pour les bandages, si tu ne retrouves par leur cage. » dit-elle à l'intention de Quentin. Occupée à maintenir Lily sur le lit, et éviter un nouveau décollage impromptu, Emma perdit brièvement Nutter des yeux. Après les avoir survolées, le malheureux se dirigeait droit vers Quentin, secouant les bras de manière désordonnée pour essayer de se raccrocher à quoi que ce soit : rideaux, armoire, crâne de Quentin... « Quentin, attention ! » La mort dans l'âme, elle lança un "Stupéfix" à Nutter, au moment où son poing arrivait droit vers Quentin. Comme si ça ne suffisait pas, elle enregistra alors les dernières paroles prononcées par le brun. Un Croup ? Faisant volte-face, elle aperçut en effet un gros fox-terrier à la queue fourchue je démissionne.

« Oh, Nutter » marmonna-t-elle en adressant un regard exaspéré en direction du ballon de baudruche géant qui était aussi son patient. « Il ne manquerait plus qu'il soit infesté de Ciseburines je connais Vie et habitat des animaux fantastiques par cœur, dites moi que je suis une bonne Serdaigle, et on est bons pour condamner cette pièce... » Et elle pour se faire virer, probablement. "Si je résume bien Carter, nous avons : une Guérisseuse en soins intensifs, un patient dégonflé en urgence qui porte plainte contre cet hôpital, et une pièce à laquelle vous avez foutu le feu ? Ne vous humiliez pas en vous cherchant des excuses, prenez vos affaires en silence et foutez-moi le camp, hein ?" Tâchant de faire preuve de sang-froid, elle termina d'attacher les sangles liant Lily à son lit, avant d'endormir celle-ci à l'aide d'un sort. Un problème ridicule à la fois, merci. Elle se tourna vers Quentin : « Ta préco' pour le Croup ? Après tout, c'est toi l'expert. » Elle visualisait déjà l'air ahuri qu'allait afficher Mary - sa meilleure amie et colocataire - quand elle lui raconterait cette tragique affaire... "Emma, ta meilleure amie est une célèèèbre Magizoologiste, et t'es pas capable d'arrêter dix Billwygis et un Croup toute seule ? Ah Carter, je ne t'ai donc rien appris..." Monde moldu, la voilà.
Revenir en haut Aller en bas

Quentin Montgomery-Bones
Quentin Montgomery-Bones
Indépendant

Parchemins : 1702
Âge : 35 ans [16/05/80]
Actuellement : Gérant de la Jobarbille - Ménagerie magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptyDim 26 Avr - 20:33

Entendons-nous bien, si Quentin avait voulu passer une journée normale, entouré de créatures magiques glapissant, gloussant Susan, tu as fini les cours?, aboyant, miaulant et babillant, il serait resté à la Jobarbille. « Le Persan est dans la plaine des Focifères ! Je répète, le Persan est dans la plaine des Focifères ! » C'était ça aussi l'inconvénient d'avoir une ménagerie aux allures de parc zoologique où tous les animaux s'entrecroisaient ou presque : ils avaient de la place, mais avaient aussi la place de s'entretuer la dure loi de la jungle.
C'était aussi le cas à Ste Mangouste, manifestement, où l'ex-Serpentard avait mis les pieds dans le seul but – rappelons-le - de se détendre c'est une visite de contrôle Quentin, pas un soin du visage, mais où il avait été mis à contribution pour rétablir l'ordre une année avec Ombrage et les bonnes vieilles habitudes reprennent vite le dessus. Décidément, cette casquette de préfet-policier-papa-patron et maintenant de proctologue pompier de l'extrême ne le quitterait jamais. A croire qu'il avait une prédisposition pour la direction et les responsabilités. Et les urgences, aussi.

- Non. Mais je vais les trouver.

Quentin avait plus d'un tour dans son sac et à présent, plus aucune créature magique ne lui résistait, pas même une ciseburine dans le pelage d'un Éruptif tu côtoies souvent des Éruptifs ? Dis-moi tout.... Il était en plus de ça relativement têtu et persévérant et avait l'échec en horreur ego de Serpentard bonsoir.

Tout en cherchant un contenant pour y placer les Billywigs, de sa baguette le sorcier amenait les petites créatures bleues à lui. Emma lui conseilla de prendre une boite qui leur servait de rangement pour les bandages et les bandages je les mets où ? Par terre ? Ce service manque vraiment d'hygiène et d'organisation, c'est du n'importe quoi ! et Quentin s’exécuta aussitôt. Il songea un instant à récupérer les dards pour les vendre à Heaven, à Poudlard il en tirerait un bon prix à la petitesse de l'espace qu'aurait les Billywigs, mais il n'avait clairement pas le temps de lancer un sortilège d'extension maintenant.

Le sorcier piqué par le Billywig en profita pour flotter en direction de Quentin c'est la fête et le frôla presque. Prévenu par Emma, Quentin se baissa, laissant le gros bonhomme virevolter à son aise avant de recevoir dans les dents le sortilège de Stupéfixion de la Médicomage. Quentin se rappela alors de ne jamais venir se faire soigner à Ste Mangouste.

A peine Quentin remarqua le Croup debout sur un lit, qu'il constata sans surprise que son propriétaire était le sorcier-montgolfière si inconscient que de la bave lui coulait presque d'entre les lèvres bon appétit bien sûr : l'animal aboyait en sa direction, comme paniqué. Quentin s'agenouilla alors près de l'animal et l'appela Michel, vient ici Michel.. Les Croups adoraient les sorciers et l'ex-Serpentard avait de surcroît sur lui tout un tas d'odeurs intéressantes large choix de bouses et de crottins ! Ne soyez pas timides, c'est du bio ! pour un chien. Par chance, il réussit à le caresser et à le calmer assez rapidement.
Emma eut un éclair de génie en émettant l'hypothèse que l'animal avait peut-être sur lui tout un tas de Ciseburines. Ces Serdaigle – même des années après Poudlard – avaient toujours le don d'impressionner Quentin, finalement et à son grand dam, beaucoup moins logique et réfléchi qu'eux.

- Les Ciseburines... Bien vu femme.

Quentin passa alors sa baguette sur l'animal : un examen visuel aurait été beaucoup trop long et clairement, Quentin n'avait pas la patience pour ça c'était les stagiaires qui s'y collaient, en général. Un bref examen lui indiqua que l'animal étaient sain, hormis les deux queues qui le suivait partout bravo le veau. Le sortilège d'ablation des queues du Croup était obligatoire parce que ces bêtes là non pas les Gryffondor, les autres se fondaient souvent dans la masse d'animaux de compagnie moldus – moldus qu'ils détestaient, par ailleurs – et un chien à deux queues chez les moldus, ça faisait tâche.

- Qu'est-ce que je préconise ?

Demanda Quentin en lançant un regard sceptique à Emma. Les Billywigs étaient apparemment tous capturés et leurs victimes immobilisées, il n'y avait à présent plus d'urgence.
Tout en continuant de caresser le chien, Quentin lança à la jeune femme :

- Je ne sais pas... On ne va quand même pas balancer ton Gus au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques sans avoir eu son explication, quand même...

Quentin jeta un regard au sorcier stupéfixé, hésita quelques secondes – quand il était employé au Ministère Quentin n'aurait pas hésité une seconde, mais depuis qu'il avait une bonne douzaine de Némésis dans leurs locaux, la situation lui apparaissait sous un angle nouveau à présent - et ajouta :

- Je n'ai pas mon matériel pour l'ablation de la queue, de toute façon et en toute franchise je n'ai pas que ça à faire...

Il décida de se fier au diagnostic d'Emma : devait-on réveiller le sorcier avant de faire quoique ce soit ? Quentin ne s'était jamais amusé à s'occuper d'un animal sans le consentement de son propriétaire, aussi hors-la-loi fut-il. C'était donc à la médicomage de décider démerde-toi, Georgette.
Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1950
Âge : 28 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptySam 23 Mai - 0:43

Emma Carter, vingt-huit ans, toutes ses dents (et oui, même celles de sagesse), meurt tragiquement (dans la fleur de l'âge, si, si) après une collision brutale avec le tristement célèbre Nutter. Décidément, cette Une là ne plaisait absolument pas à Emma : c'était à la fois d'une banalité affligeante (le crâne entré en contact avec un gros objet contondant, ça n'avait rien d'innovant, à Sainte-Mangouste) et d'une absurdité presque comique ("Elle est morte comme elle a vécu : stupidement"). A priori, si Quentin Montgomery avait quelque chose à dire sur le sujet, la fin de la jeune Médicomage n'était pas encore venue. Et si elle-même avait quelque chose à y redire aussi, d'ailleurs. Car Emma ne s'était pas étendue les bras en croix par terre, attendant sa dernière heure avec résignation ("Continue sans moi Quentin : tu es encore si jeune, la vie te sourit alors que moi, moi, je suis perdue - pire, périmée. Hier j'ai mangé un yaourt qui avait un goût bizarre, cette issue était inévitable"). Non, Emma avait pris les choses en main, elle aussi. Gérant la situation lunaire dans laquelle se trouvait sa malheureuse collègue, Lily, elle indiqua à Quentin le nombre précis de Billywigs à localiser t'es content d'être là Quentin ?

Apaisée par l'assurance de son aîné en fait il n'attendait que ça, elle se détourna de lui pour sangler Lily à son lit et paf, une démission, puis, une fois cette tâche accomplie, elle avisa le reste du cirque prenant place dans la pièce (elle aurait voulu prétendre que c'était la première fois que pareil désordre régnait à Sainte-Mangouste, mais elle ne voulait pas se mentir à elle-même par contre, mentir à Quentin, ça elle peut : "oui j'ai mon diplôme pourquoi ?"). Nutter, flottant toujours dans les airs dans un ballet aérien des plus grotesques, fonçait droit sur son ancien compagnon de galère et c'est pas fini. Heureusement, l'ancienne préfète de Serdaigle put le prévenir à temps, et l'agilité de Quentin pour son âge, combinée au sortilège de Stupéfixion lancé par Emma on est clairement sur de la maltraitance de patient parvinrent à sauver Quentin de la commotion qu'Emma avait initialement visualisée pour elle-même un cadeau de Noël en avance, si je puis dire.

Faisant l'étal de connaissances en matière de créatures magiques acquises lors de ses études à Poudlard quand elle restait enfermée la nuit dans la bibliothèque pour lire tous les ouvrages, les cheveux en pétard, les yeux grands comme des soucoupes : bienvenue à Serdaigle, elle déplora une potentielle infestation de Ciseburines sur le Croup qui venait de faire son apparition c'est plus un hôpital c'est une ménagerie et qui appartenait de toute évidence à Nutter merci Monsieur d'avoir décimé tout un service à vous tout seul. « Il n'en a pas alors ? » demanda-t-elle à se faire confirmer après que Quentin ait passé sa baguette au-dessus du chien magique on est radin sur les infos Quentin ? Le sorcier n'avait pas l'air alarmé, aussi se doutait-elle de la réponse, mais dans le contexte actuel, elle préférait être sûre.

« Je voulais dire qu'il a l'air un peu... agressif ? » déglutit-elle en adressant un sourire mal à l'aise à la bestiole, occupée à montrer les dents. « Alors l'explication, je l'ai. Mais on peut le réveiller si tu préfères entendre l'histoire directement de la source. Si je paraphrase, c'est quelque chose comme : 'les moldus sont trop bêtes pour remarquer sa queue fourchue' ? » détailla-t-elle en haussant les sourcils. Vraiment, la répéter donnait à cette histoire une nouvelle saveur, des plus nauséabondes. « En tout cas, je n'avais pas prévu de le dénoncer à qui que ce soit, ça ne fait pas partie du job, tant qu'il ne met personne en danger - à part lui-même s'entend, parce que son Croup l'a blessé. Et nous maintenant j'imagine, si jamais il - ou elle - s'excite un peu trop. » Et après, Nick osait lui dire que sa vie n'était pas aussi palpitante que celle de Carry. D'accord, elle ne sauvait pas le monde, mais travailler à Sainte-Mangouste était aussi un combat de tous les instants - juste, pas de la façon dont on se l'imaginait à la base bonne chance à Ringo.
Revenir en haut Aller en bas

Quentin Montgomery-Bones
Quentin Montgomery-Bones
Indépendant

Parchemins : 1702
Âge : 35 ans [16/05/80]
Actuellement : Gérant de la Jobarbille - Ménagerie magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptyDim 15 Nov - 21:06

Quentin passa sa baguette magique sur tout le corps du Croup : elle ne vibra pas, ce qui était le signe qu'aucune espèce de parasite n'infestait son pelage. Il caressa alors le chien et se tourna vers Emma, qui lui demanda si tout danger pour le service était écarté :

- Pas de ciseburines ! En revanche il est farci de puces. Ça craint, ici ? Négatif docteur c'est pas toi qui est censé dire ça ?! Il sourit à Emma, content de lui annoncer la première bonne nouvelle depuis qu'il était arrivé Oh purée je t'ai pas dit ? L'apéro de samedi est annulé, Max' a choppé la grippe.. Il se leva alors, et jeta un coup d'œil dans la pièce : il aurait été dommage de rater un Billywig, ces petites saletés étaient extrêmement rapides et se faufilaient partout. Il ne manquerait plus qu'ils en retrouvent un plus loin dans le service, tiens La sécurité est demandée en salle d'opération ! Je répète : LA SECURITÉ EN SALLE D'OPÉRATION !.

Quentin passa sa main sur la tête du Croup, qui – stressé d'avoir vu son maître voltiger dans les airs – finit par se calmer. Alan fit signe à Emma qu'ils ne risquaient rien : les Croups étaient de toute manière inoffensifs avec les sorciers, du moins en théorie. Ce qui était certains, c'est qu'ils détestaient les moldus comme certains sorciers, coïncidence ?.
Emma fit part à Quentin que Nutter – le gros bonhomme en pétard immobilisé – était du genre à se foutre royalement du Ministère, et même des moldus un homme charmant, en somme. Voilà qui était fâcheux.
Quentin détestait ce genre de personnage : déjà, il était hors la loi deux poids, deux mesures, ne réfléchissait pas plus de 5 secondes par jour, très certainement et mettait la vie de plusieurs personnes en danger. Sans parler du secret magique. Si ça ne tenait qu'à lui, il aurait appelé ses anciens collègues du Ministère pour lui retirer la garde du Croup vite fait bien fait. Ce cher monsieur oubliait qu'en plus de l'ablation de la queue, un examen était obligatoire pour la garde d'un Croup. Et vu dans quel état était le propriétaire, il y'avait fort à parier qu'il n'avait pas été passé Bingo.

Quentin réfléchissait à toute allure : ils avaient plusieurs solutions, mais aucune ne le satisfaisait pleinement.
Emma ne comptait apparemment pas le dénoncer grave erreur, croyant le danger absent : la jeune femme se trompait. La queue fourchue du Croup n'était pas le seul problème, c'était la capacité de ce monsieur a bien s'occuper de l'animal qui l'était. Or, le fait qu'il se retrouva à Ste Mangouste pour une blessure de son animal pouvait déjà certifier qu'il n'était pas le maître idéal. Sans compter que le chien était peut-être aussi un animal battu ou même maltraité : Quentin ne rigolait pas avec la loi. Si la loi obligeait à avoir un laisser-passer pour la garde de cet animal, ce n'était pas pour rien. L'animal devait être entre de bonne main, par un propriétaire compétent, qui l'aimait et s'occupait bien de lui.

- Attends...

Le problème, c'était que appeler les autorités maintenant n'était peut être pas la solution idéale. Quentin connaissait ses ex-collègues et savait surtout que ce service n'était pas réputé tendre. Les faire venir allait entraîner tout un tas de contrariétés qui allaient mettre Nutter en pétard.
Ce qui n'était peut-être pas bénéfique à Emma, vu la situation. Il allait falloir la jouer fine.

- Si tu as ce qu'il faut, je vais m'occuper de la queue du Croup. Il ne peut pas rester comme ça. Quentin n'avait pas du tout prévu de s'occuper d'un truc pareil aujourd'hui – à vrai dire il n'avait pratiqué l'opération qu'une fois, de surcroit – et n'était certainement pas équipé pour. Mais après tout, il était dans un hôpital, Emma devait sûrement avoir ce qui lui manquait sangles, chloroforme et tronçonneuse : sa baguette ferait le reste.

- Quant à lui... Je pense qu'il serait sage de ne pas le dénoncer au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques du moins pas maintenant. Il porta son regard sur Emma, debout à côté de lui. Pas que l'envie m'en manque, mais imagine qu'il porte plainte contre l'hôpital ? Je veux dire, il a été piqué par un Billywig, stupéfixé et va être cloué au lit pendant plusieurs jours à cause de cette histoire. C'est peut-être mieux d'avoir une monnaie d'échange, non ? Il jugea bon de préciser : Son silence contre le tien.

Quentin avait pensé à cette solution là : laisser le pauvre Nutter récupérer, ne pas impliquer l'hôpital – et donc Emma, surtout – et s'occuper de cette affaire plus tard. Quentin n'aurait qu'à adresser un petit courrier à son ex-collègue du Département de contrôle avec le nom de ce cher monsieur et avec un peu de chance ils seraient déjà connu de leur service.
De son côté, Emma, n'aurait plus rien à craindre de ce cher Monsieur sauf s'il revenait à cause d'une brûlure de dragon, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1950
Âge : 28 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] EmptyDim 13 Déc - 15:38

Emma aurait préféré que Quentin ne se pointe pas dans son service le jour où celui-ci se transformait en véritable foire d'empoigne. Malheureusement, s'il y avait bien une chose qu'elle avait compris de la vie, c'était qu'elle n'avait pas souvent son mot à dire, et qu'il lui fallait en revanche composer avec ses aléas. Elle vérifia sa liste mentale. Lily : immobilisée ; les Billlywigs : contenus grâce à l'aide de Quentin ; Nutter : flottant désormais de manière stationnaire ; Quentin : non assommé par le patient volant il faut prendre les petites victoires Quentin. Restait donc le Croup, qui montrait les dents et était ou n'était pas infesté de Ciseburines. Malgré le chaos régnant autour d'elle et la dégradation de son image personnelle auprès de Quentin, l'ancienne préfète était finalement rassurée qu'il soit là. Il était plus à même qu'elle de savoir comment gérer le Croup.

« Ouf, ça aurait été la goutte de trop. » soupira-t-elle avec soulagement. Elle n'avait pas particulièrement envie de devoir condamner le service entier, et encore moins d'avoir à annoncer la nouvelle à tout son management "bilan des courses : une collègue en accident du travail, un patient qui s'est envolé par la fenêtre et une invasion de Ciseburines dans l'hôpital, laissez-moi deviner je suis virée ?" (quand bien même elle n'y couperait pas entièrement).

Comme les choses semblaient légèrement se calmer, Emma put finalement revenir vers Quentin, tandis que celui-ci l'interrogeait sur les motivations de Nutter. Du peu qu'elle avait compris de son patient, il ne paraissait pas être l'individu le plus responsable qui soit, et surtout, il émettait une vague aura anti-moldue qu'elle trouvait tout à fait nauséabonde. Pour autant, son travail était de le soigner, qu'elle le trouve vile ou pas.

« On a ce qu'il faut oui, mais pas ici. Attends mais avec tout ce bazar, je ne t'ai même pas demandé pour quoi tu étais là. » Elle fronça les sourcils, observant Quentin avec attention, comme pour distinguer ce qui clochait chez lui. Elle savait qu'il avait été blessé lors de l'attaque de Magicis Sacra sur le Chemin de Traverse quelques années plus tôt, et espéra donc qu'il s'agissait seulement d'une visite de routine. « Ecoute, ne t'en fais pas pour le Croup. » le rassura-t-elle aussitôt, réalisant à présent qu'elle avait totalement détourné Quentin de la raison justifiant sa présence à Sainte-Mangouste. L'employer pour capturer des Billywigs et gérer un Croup enragé ne figurait pas parmi les activités proposées traditionnellement aux patients de l'hôpital pourtant c'est très fun. Quentin récapitula les sévices mésaventures vécues par Nutter dans les quinze dernières minutes, ce qui fit grimacer la jeune femme. Ce n'était pas aujourd'hui qu'on lui attribuerait le prix de la Médicomage de l'année un titre détenu par Robert du service des virus et microbes magiques depuis des temps immémoriaux, ça sent la corruption.

« Je te promets que ce n'est pas comme ça d'habitude. » indiqua-t-elle à Quentin, l'air accablé. Elle secoua cependant la tête en signe de dénégation. « Je ne peux pas me lancer dans le chantage Quentin, je ne suis pas un Serpentard pourrais pas vivre avec ça, et puis, ça ne serait pas très déontologique. Écoute tant pis, je vais prévenir le Ministère tu as raison l'inverse serait irresponsable. Ils pourront vérifier son permis et s'occuper de la queue du Croup. Pour le reste, tout ce qu'on sera en mesure de faire, c'est dire que tout était de ta faute Quentin, ça te va si on t'appelle le "dangereux psychopathe" ou pas ? lui expliquer la situation, qui résulte des merveilleuses actions d'Einstein » Elle désigna le patient en question du doigt. « Et espérer qu'il se montre compréhensif. Notons que ni lui, ni Nutter n'étaient censés amener des Billywigs ou un Croup à Sainte-Mangouste, sinon on n'en serait pas là. » conclut-elle en soupirant. Derrière elle, l'affiche indiquant que le service était interdit aux animaux en tous genres clignotait en lettres vertes.

C'était un joyeux désordre : Emma leva sa baguette, guidant Nutter jusqu'à son lit pour l'y sangler. Restait à vérifier l'état de la patiente que le charmant sorcier avait heurté en s'envolant, puis elle pourrait prévenir le département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Une chose était certaine, elle n'allait pas manquer de choses à raconter à la prochaine réunion du personnel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty
MessageSujet: Re: Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]   Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ça n'arrive qu'à moi [ Quentin ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ste Mangouste-
Sauter vers: