Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Partagez
 

 Pas le bon coloc ♦ Nikolaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 676
Âge : 24 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyJeu 16 Avr - 1:01


Pas le bon coloc

Hey boy whatcha got for me, whatcha got in store? Hey boy damn you're so sexy, got me wanting more. Not going to be single, not tonight
Nasira & Nikolaï

Le mois de juillet venait de débuter. Les vacances d’été commençaient pour les étudiants. Et qui disait vacances, signifie plus de clientèle dans les commerces, des clients demandeurs en conseils et qui prenaient plus le temps. C’était la deuxième année que Nasira vivrait cette période particulière pour la vente au Selfridges. Si certains ne supportaient pas la période des soldes, pour Nastia, en revanche, c’était sans doute son moment préféré de l’année. Elle adorait le contact, et même si elle avait beaucoup aimé passer ses années d’alternance avec une esthéticienne, bosser pour Selfridges lui permettait de croiser plus de monde ce qui ravissait sa personnalité très sociable. Cet afflux de clients lui permettait aussi de réaliser plus de maquillage, pour lequel elle s’était découvert une vraie passion. Sans se croire la meilleure dans son domaine, Nastia se trouvait tout de même assez talentueuse. Elle passait beaucoup de temps à s’exercer que ce soit sur elle ou sur ses deux colocataires Cecilia et Jane. Cecilia était devenue esthéticienne mais Jane travaillait, elle, pour une marque de maquillage professionnel et elle donnait souvent des conseils à Nasira. Après une période compliquée dans le monde du mannequinat, la brunette avait été ravie de retrouver cette solidarité qui lui tenait si à cœur en tant qu’ancienne Poufsouffle dans son école.

Nasira finit sa journée de travail en fin d’après-midi. Elle avait commencé tôt le matin et n’avait eu qu’une pause d’une petite heure pour déjeuner une petite salade composée. Mais hors de question de rentrer chez elle et de s’affaler dans son lit pour ne plus rien fait d’autre. Non, ce n’était pas du tout le style de la jeune femme. Nastia croquait la vie à pleines dents, et si cela recouvrait le fait d’aligner les conquêtes, cela montrait surtout sa volonté indéfectible de profiter de la vie à chaque moment. Au vu des conditions dans lesquelles elle avait grandie, Nasira avait perdu son innocence très tôt. Elle n’avait pour ainsi dire pas connu de véritable enfance. Quant à son adolescence à Poudlard, elle avait été perturbée par la certitude absolue que cette parenthèse enchantée ne durerait pas. Et pourtant, cinq ans après sa sortie de l’école de sorcellerie, la jeune femme devait bien reconnaître que sa vie était bien plus paisible qu’elle ne l’aurait jamais pensé. Surtout, ses parents étaient à l’abri, loin de leur quartier pourri d’origine, loin des problèmes, loin de la délinquance. Nasira ne roulait pas sur l’or, mais elle ne connaissait aucun problème d’argent depuis qu’elle avait commencé à travailler. Son estomac n’était plus rongé par la faim. Elle ne tremblait plus jamais de froid. Alors, oui, elle s’éclatait autant qu’elle le pouvait parce que désormais, ça lui était possible.

Après une longue douche relaxante, Nasira revêtu une robe rouge cintrée. Elle se maquilla aussi. Elle était très jolie naturellement mais ce qu’elle aimait en se maquillant, c’est la créativité. Quand elle fut prête, Nastia n’hésita qu’un instant avant de se décider sur sa destination. Avec un pop retentissant, elle se retrouva dans une autre rue londonienne et se mit aussitôt en quête du bon numéro. Elle s’était déjà rendue à cet appartement, même si généralement, Daël et elle se retrouvaient en ville ou à Traverse. Pourquoi avait-elle décidé de le voir lui en particulier ? Nasira ne se posait même pas la question. Elle en avait envie, et elle agissait donc en conséquence. Arrivée devant la porte, Nasira sonna, quelque peu fébrile –enfin non, pas fébrile, c’était ridicule, à l’idée de revoir le brun. Pourtant, ce ne fut pas lui qui lui ouvrit mais un rouquin. Surprise, Nastia ne trouva rien d’autre à dire que : « Tu n’es pas Daël. » Bien observé Nasira ! Vraiment, elle aurait pu trouver mieux ! En plus, le visage de celui qu’elle imaginait, selon toute vraisemblance, être le colocataire de l’ancien Gryffondor, ne lui était pas inconnu. « On s’est pas déjà vu ? En Ecosse, l’année dernière. Je m’appelle Nasira, je suis une amie de Daël. » La jeune femme se montrait plus précautionneuse elle a eu des ennuis pour non respect du secret magique après sa discussion avec Valeryia c'est pour ça que d’ordinaire, au cas où le jeune homme ne soit en réalité ni le coloc de son ami, ni un sorcier.


girl on fire
I don't know where to start, I'm just a little lost, I wanna feel like we're never gonna ever stop. I don't know what to do, I'm right in front of you asking you to stay, you should stay, stay with me tonight. But if I fall for you, I'll never recover, if I fall for you, I'll never be the same.


Dernière édition par Nasira Orwell le Mer 25 Nov - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Nikolaï Hristov
Nikolaï Hristov
Ministère

Parchemins : 486
Âge : 26 ans ( 02-01-1990 )
Actuellement : Sergent détective à la brigade de police magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyLun 20 Avr - 1:09





Even if I could, I wouldn't. Scars can come in handy. I have one myself above my left knee that is a perfect map of the London Underground.

Jour de repos pour Nikolaï et il en avait bien besoin. Le garçon n'avait cessé de travailler ces derniers mois, voir cette dernière année avec Magicis Sacra, même si son métier requérait plutôt son attention sur des crimes un peu plus mineurs (c'est comme ça que les aurors appelaient le travail de la brigade de police magique, du travail " mineur "). Après une bataille éprouvante à Ilvermorny, le jeune homme avait eu besoin de faire une pause et s'était accordé quelques jours de vacances. Pas grand chose, juste trois quatre jours, mais suffisamment pour rattraper le sommeil qui lui manquait. Cela dit il n'avait pas été très tranquille. Sa soeur était venue lui rendre visite une journée, il continuait de recevoir des hiboux du foyer et il avait pas mal de paperasse personnelle à gérer. Mais aujourd'hui pour le moment, rien n'avait frappé à sa porte par contre sonner, cela n'allait pas tarder. Le jeune homme avait passé la journée dans des vêtements confortables. Dans un premier temps parce qu'il avait été en salle de sport pour se dépenser et à présent pour se relaxer. Il portait un sweatshirt et un pantalon de jogging montrant clairement qu'il ne comptait plus sortir de sitôt. Et ce n'était pas son colocataire qui allait l'importuner avec ça sachant que pour aujourd'hui il était absent.

Musique classique en arrière plan, une habitude laissée par le Docteur Lubenovitch, un verre de vin sur le comptoir de la cuisine, il finissait de servir un apéritif. Rien de bien élaboré, mais après une grosse séance de sport, c'était le genre de choses qu'il aimait bien se faire. Il anima un couteau de cuisine pour découper de fines tranches de pain qu'il envoya griller et sortit de la ricotta à tartiner et du pesto. Une fois le pain grillé, il commença à se tartiner un petit toast, mais au moment où il voulut le mettre en bouche, on sonna à la porte. Il soupira. Qui pouvait bien venir à cette heure-ci ? Certainement pas Daël, ce dernier avait ses clés et Nikolaï n'attendait pas spécialement de visite, mais jusqu'ici ses jours de repos avaient toujours été occupés par des imprévus. Une fois à la porte, il l'ouvrit pour découvrir une personne inconnue, mais en même temps familière. « Bonsoir ? » lança-t-il alors qu'elle fit remarquer qu'il n'était pas son colocataire. Jusqu'ici elle n'avait pas tort. La jeune femme était plutôt bien apprêtée, mais jusqu'ici le rouquin ne l'avait jamais vu aux côtés de Daël. Une de ses conquêtes ? Daël était-il du genre à avoir des conquêtes cela dit ? « Heu peut-être ? Répondit-il à la question de son interlocutrice sur une possible rencontre passée. La bataille à Poudlard contre Magicis Sacra ? » supposa-t-il. Si c'était quelqu'un qu'il avait croisé en Ecosse, il était fort probable qu'il s'agisse d'une sorcière. Même si Daël avait été à l'université moldu, il était peu probable qu'il ait fait la rencontre d'une moldue aussi loin de Londres.

L'odeur du pain grillé embaumait l’appartement, mais Nikolaï ne savait pas trop quoi faire de cette arrivée imprévue pour pouvoir aller manger son apéritif tranquillement. « Je m'appelle Nikolaï au fait. Du coup je suppose que tu voulais voir Daël ? Il doit être encore au boulot, mais je peux te faire patienter en attendant. » proposa-t-il ouvrant un peu la porte d'entrée. L'entrée donnait directement sur le salon avec la cuisine ouverte. L'appartement n'était pas bien grand, après tout on était à Londres, mais il y avait quand même un petit escalier donnant sur la chambre de Daël tandis que la chambre de Nikolaï était près de la cuisine. L'avantage de cet appartement restait le plafond haut qui donnait une impression de grandeur. « Je peux te proposer quelque chose à boire ? J'ai du vin si tu veux. » Puis il s'arrêta un instant jetant un regard sur son apéritif en cours de préparation. Il n'allait pas pouvoir le manger sans en proposer à la jeune femme. Ce fut difficile à concéder, mais il s'y résolut : « Et peut-être quelque chose à manger ? » demanda-t-il en montrant d'un signe de tête sa préparation sur le comptoir.

(c) SIAL ; icons sial




You think you’re alone in the dark. Close your eyes. Remember everything good.
My mom said that to me just before she died.


Dernière édition par Nikolaï Hristov le Sam 28 Nov - 19:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 676
Âge : 24 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptySam 2 Mai - 0:46

Nasira n’était pas du tout du genre casanier. Elle aimait son appartement, il était grand et elle le partageait avec deux de ses amies. Mais elle aimait sortir. Déjà à l’époque de Poudlard, il était rare de la croiser dans son dortoir. Il lui arrivait de rester chez elle lorsque ses colocataires et elle organisaient des soirées ou lorsqu’elles décidaient de se lancer dans un marathon d’une série (encore un truc moldu inconnu que Nastia avait découvert récemment) en mangeant des pop-corn. Mais ce jour-là, une de ses copines travaillaient jusqu’en début de soirée, et l’autre voyait son copain du moment. Et comme il était hors de question qu’elle passe le reste de sa journée seule, il était assez évident qu’elle  allait partir. Si son choix de sa destination se porta instinctivement sur l’appartement de Daël, Nastia n’était pas certaine qu’il soit présent. Il travaillait aussi dans la vente et ses horaires s’avéraient aussi contraignants que les siens.

La jeune femme sentit que son cœur battait un petit peu plus vite lorsque la porte s’ouvrit –même si cela ne voulait rien dire. Mais ce ne fut pas le visage ridiculement beau et familier de Daël qu’elle vit mais bien d’un inconnu bizarrement familier. La surprise de Nasira s’entendit dans sa voix et avec tout ça, elle oublia les politesses d’usage. Elle ne se démonta pourtant pas. Son sourire charmeur étira ses lèvres et c’est de sa voix suave qu’elle répondit : « Bonsoir. » Pas farouche pour un sou, Nastia posa la question qui lui brûlait les lèvres. « Ouf ! Tu es bien sorcier. J’avais peur de faire une bourde » avoua-t-elle sans complexe. Daël n’avait pas une tonne d’amis (et à vrai dire, elle était presque certaine d’être l’une des personnes les plus proches du garçon), encore moins des moldus d’après ce qu’elle en savait, mais mieux valait être prudent un conseil qu’elle aurait mieux fait d'appliquer face à une certaine Valeryia. « J’y suis ! Tu es ce charmant garçon que j’ai vu avec Connor. Je n’oublie pas facilement un beau visage. » Nouveau sourire charmeur. Nasira pouvait difficilement s’empêcher de séduire, c’était dans sa nature, même lorsque la personne en face d’elle était le colocataire du type dont elle n’arrivait pas tout à fait à savoir ce qu’il représentait exactement pour elle -et refusait de se le demander plus que ça. « Tu travailles avec lui ? C’est mon meilleur ami » continua-t-elle en jetant un regard dans l’entrebâillement de la porte, se demandant vaguement si elle pouvait forcer le passage Nasira Orwell forceuse professionnelle.

« Enchanté Nikolaï, dit-elle en lui tendant la main et en accentuant son sourire charmeur. J’arrive pas à croire qu’on se rencontre seulement maintenant. » Ça faisait quoi ? Deux ? Trois ans que Daël habitait avec le rouquin ? « J’avais pas forcément prévu de voir Daël aujourd’hui en fait. Pour tout te dire, je cherche un partenaire pour faire la fête. Ça te dit ? » Elle lui adressa un clin d’œil –et non elle n’était pas incorrigible, enfin juste un peu- avant qu’il ne la fasse entrer enfin j’ai failli attendre. Elle allait lui demander de lui offrir un verre non elle n’a aucune limite quand il l’a devança. « Je veux bien, merci. » Même si elle avait été élevée par deux voleurs et qu’elle avait passé son enfance à détrousser les poches de touristes naïfs et de Londoniens trop absorbés par eux-mêmes pour faire gaffe à leurs portefeuilles qui dépassaient de leurs poches, Nasira avait quelques principes et exiger la liste des boissons que Nikolaï avait à lui proposer faisait un peu trop princesse pourrie gâtée à son goût. « Oh pourquoi pas ! Tu es mignon, le remercia-t-elle sans se départir de son sourire, mais tu attendais peut-être quelqu’un ? Je ne veux pas déranger. » Qui se préparait un tel apéritif pour une seule personne Kolia à priori ? Tant pis pour Daël, elle n’était pas sans le revoir et elle avait tout un tas d’autres amis à qui rendre visite "Comment ça Aélys tu es à Ste Mangouste ? Jade a bu trop d’alcool, est devenu folle et a attaqué Riley ? T'es sûre qu’Arthur l’avait pas mise sous Impérium ?"


girl on fire
I don't know where to start, I'm just a little lost, I wanna feel like we're never gonna ever stop. I don't know what to do, I'm right in front of you asking you to stay, you should stay, stay with me tonight. But if I fall for you, I'll never recover, if I fall for you, I'll never be the same.


Dernière édition par Nasira Orwell le Mer 25 Nov - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Nikolaï Hristov
Nikolaï Hristov
Ministère

Parchemins : 486
Âge : 26 ans ( 02-01-1990 )
Actuellement : Sergent détective à la brigade de police magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyDim 31 Mai - 20:01





Even if I could, I wouldn't. Scars can come in handy. I have one myself above my left knee that is a perfect map of the London Underground.

Si Nikolaï n'avait pas été certain de ce qu'il avançait, bien évidemment qu'il n'aurait pas mis le secret magique en danger et il ne s'était pas trompé lorsque la jeune femme à qui il s'adressait afficha son soulagement lorsqu'il confirma qu'ils s'étaient déjà vus. Il ne manqua pas de rougir lorsqu'elle le qualifia de charmant, mais nota surtout qu'apparemment ils avaient plus que Daël en commun. « Oh tu connais Connor aussi. Je me demande ce qu'il devient maintenant qu'il travaille chez les tireurs d'élite. » Alors qu'il avait partagé un statut de stagiaire avec le sujet de leur discussion, maintenant qu'ils travaillaient dans des départements différents, les deux garçons avaient bien moins de temps pour se retrouver. Elle précisa que le tireur d'élite était son meilleur ami, le monde était décidément petit. « On a travaillé ensemble en tant que stagiaires au département de la justice magique, mais je suis dans la brigade de police magique alors qu'il est devenu tireur d'élite. » expliqua le rouquin le plus simplement possible. Il n'évoqua ni grade, ni autre chose complexe appartenant au monde du ministère qu'une personne qui y était extérieure ne comprendrait pas. Enfin il n'était pas sûr que son interlocutrice ne travaille pas là bas, après tout le ministère était assez grand pour qu'il n'y ait pas rencontré tout le monde.

Nikolaï finit par se présenter. Il connaissait le nom de son interlocutrice mais ce n'était pas réciproque et c'était la moindre des choses. Le rouquin lui proposa par ailleurs de la faire patienter en attendant le retour de son colocataire. Il n'allait quand même pas la laisser attendre sur le pas de la porte ce n'était pas poli, même si cela devait signifier qu'il allait devoir post-poner son moment rien qu'à lui avec son verre de vin et son apéritif. « Je n'ai pas vraiment prévu de sortir donc non. » répondit-il peut-être un peu plus sèchement qu'il ne l'aurait voulu, mais tenta de se rattraper en proposant à la jeune femme  un verre de vin et une part de son apéritif, ce que, malheureusement, elle accepta. Elle le gratifia même d'un nouveau compliment qui cette fois ne le fit pas rougir, cela semblait plus être dans les habitudes de la jeune femme que véritablement dirigé pour le garçon. « Non je n'attendais personne, c'est jour de repos donc je voulais me faire plaisir. » répondit-il passant derrière le comptoir à l'opposé de Nasira qui se trouvait à côté des tabourets, pour lui faire face et continuer à tartiner les toasts de ricotta et pesto qu'il disposa sur une assiette. « Sers-toi. » dit-il avant d'en saisir un et de le manger. Puis il versa du vin dans deux verres dont un qu'il tendit à Nasira. « Du coup tu te pointes chez tes amis à la recherche d'un partenaire de soirée comme ça ? » demanda-t-il. C'était un comportement plutôt étonnant qui portait à sourire, ce qu'il fit. « Tu comptais faire quoi ? Aller en boite de nuit ? Je n'imagine pas Daël en boite de nuit... » ajouta-t-il d'un ton léger. Il voyait plutôt son colocataire comme quelqu'un de très sérieux alors l'imaginer se trémousser dans une salle plongée dans l'obscurité sur de la musique dispensée à un volume trop élevé... hum... non. Sur cette drôle de pensée, il avala une gorgée de vin.  

(c) SIAL ; icons sial




You think you’re alone in the dark. Close your eyes. Remember everything good.
My mom said that to me just before she died.


Dernière édition par Nikolaï Hristov le Sam 28 Nov - 19:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 676
Âge : 24 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyMer 25 Nov - 17:31

Nasira remarqua le rougissement du jeune homme en face d’elle, et ne put s’empêcher de sourire, le trouvant très chou. Elle avait toujours abordé les autres, et évidemment les hommes, avec une grande facilité. Son charmant minois et ses capacités de séduction avaient été ses armes pendant son enfance et son adolescence, et elle avait gardé cette habitude de draguer chaque homme qui lui plaisait. Et puis, qui n’aimait pas un petit compliment ? « Plutôt bien. Il s’y plaît. Il est toujours avec Linwood sinon, elle était aussi venue à Ilvermorny. » Nasira ne savait pas si Nikolaï connaissait également la petite amie de Connor. Cette dernière, contrairement à Conny chouchou et à Jade, n’avait jamais travaillé au Ministère. Cela semblait être le lieu de bien des rencontres, un peu comme Poudlard, mais Nasty ne s’était jamais vu y travailler. Les emplois de bureau, c’était pas du tout son truc, et même son meilleur ami, en tant que membre de la brigade d’élite des tireurs de baguette magique, avait de la paperasse à remplir. Le colocataire de Daël précisa dans quel département il avait connu Connor. « D’accord ! Et pourquoi tu t’es plutôt orienté vers la police magique ? », demanda-t-elle, curieuse. Nasira ne s’était jamais intéressée aux carrières ministérielles et avait sciemment écarté tous les flyers de présentation qu’ils avaient reçu lors de sa cinquième année aussi était-elle peu familière des différents travails là-bas hormis dans les grandes lignes : Magenmagot,  Ligue de Quidditch, Aurors, et département des mystères qu’elle connaissait grâce à sa sœur. Elle connaissait le post de Connor, et celui de Jade. Tout le reste dépassait ses compétences.

Nikolaï finit par la laisser entrer dans l’appartement de Daël, qu’elle connaissait déjà, en soit, même si généralement, elle entraînait plutôt son ami dehors. Pas qu’elle n’aimait pas rester dans le canapé à regarder des films et des séries, mais elle préférait largement aller à l’extérieur. Il y avait tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre ! Quel intérêt y avait-il à rester cloitré dans son appartement ne voir personne mais la misanthropie est un concept étranger à Nasira ? Le rouquin semblait, lui, préférer opter pour cette option puisqu’il refusa tout net sa proposition de sortir. Cela ne retira pas le sourire du visage de la brune, qui se contenta de hausser les épaules et de dire : « Dommage, j’ai repéré des supers soirées dans le coin. » Mais évidemment, elle n’allait pas lui en vouloir de préférer rester chez lui et de ne pas être réceptif à son charme. Elle en avait vu d’autres et il y avait bien d’autres hommes qui n’attendaient qu’elle !

Le jeune homme lui proposa un verre de vin et une part de son apéritif et Nasira en tant que gratteuse professionnelle ne se fit pas prier pour accepter. Elle était plutôt simple comme fille : si Nikolaï ne voulait pas d’elle à ses côtés, il suffisait qu’il le lui dise et elle s’en irait, sans le prendre mal. Elle n’était ni susceptible, ni rancunière et pouvait comprendre qu’il ne veuille pas s’encombrer d’une compagnie imprévue. « Tu as bien raison ! Il y a pas de mal à se faire du bien ! » Elle lui adressa un clin d’œil avant de trinquer avec lui, de boire une gorgée de vin puis de saisir un petit toast. « Merci beaucoup. Quand je t’aurais piqué la moitié de ton apéro, tu seras autorisé à me virer », blagua-t-elle. « Je n’aime pas rester seule, répondit-elle après en avoir dégusté une bouchée. Mais si personne est dispo, je me trouve de la compagnie sans trop de problèmes. » C’était facile. Elle avait toujours su capter les regards et les attentions en un clin d’œil. Un atout indispensable lorsqu’on devait distraire l’attention d’une personne à qui l’on dérobait son portefeuille et ses bijoux de valeur. Nasira avait été si programmée pour le vol que chaque fois qu’elle entrait dans un endroit nouveau, ou qu’elle croisait quelqu’un, son esprit dressait automatiquement tout ce qu’elle pourrait voler, bien qu’elle ait abandonné cette pratique depuis la fin de sa scolarité à Poudlard. Elle n’en avait plus besoin pour survivre, même si elle s’en savait encore capable. « Pourtant, il sait mettre l’ambiance sur le dance floor, plaisanta-t-elle. C’est vrai que j’emmène rarement Daël en boîte. On va plutôt dans des bars sympas, des restaurants chaleureux ou on traîne à Traverse. Par exemple, je comptais lui proposer un concert scènes ouvertes qui se déroule dans un bar où on va de temps en temps. » Daël était plutôt posé comme garçon, aussi ne lui proposait-elle pas trop des soirées où le volume sonore atteignait un niveau si élevé qu’on ne s’entendait même pas parler. Et puis, objectivement, elle aimait discuter avec Daël donc ne pas pouvoir l’entendre…non, ça c’était bon pour ses conquêtes d’un soir avec lesquelles elle n'avait aucune envie de se lier.


girl on fire
I don't know where to start, I'm just a little lost, I wanna feel like we're never gonna ever stop. I don't know what to do, I'm right in front of you asking you to stay, you should stay, stay with me tonight. But if I fall for you, I'll never recover, if I fall for you, I'll never be the same.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Nikolaï Hristov
Nikolaï Hristov
Ministère

Parchemins : 486
Âge : 26 ans ( 02-01-1990 )
Actuellement : Sergent détective à la brigade de police magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptySam 28 Nov - 19:38





Even if I could, I wouldn't. Scars can come in handy. I have one myself above my left knee that is a perfect map of the London Underground.

Linwood était un peu moins connue au bataillon pour Nikolaï que son ancien collègue Connor avec qui il avait partagé plus de temps. Il savait qui elle était mais cela s'arrêtait là. Il haussa les épaules. « Peut-être. Enfin je sais que c'est sa copine, mais je ne la connais pas outre mesure. » Il ferait une belle gaffe s'il avait fréquenté la jeune fille durant sa scolarité à Poudlard, mais le rouquin n'avait pas la meilleure des mémoires d'autant plus lorsqu'il s'agissait de ses souvenirs de scolarité qu'il ne considérait pas comme les plus joyeux. Il fronça légèrement les sourcils devant l'interrogatoire que lui menait son interlocutrice. Justement, bossait-elle pour la police magique ou quoi ? « Parce que je préférais ? » répondit-il sous forme d'une question rhétorique laissant sous entendre qu'il n'y aurait rien de plus à ajouter à l'histoire (qu'il ne veuille déclarer à vrai dire. Il avait ses propres raisons pour avoir rejoint la police, mais rien qu'il ne délivrerait à une jeune femme qu'il connaissait à peine quand bien même ils aient combattu ensemble).

Finalement, faisant preuve d'un peu d'hospitalité, le garçon la laissa pénétrer dans l'appartement au grand damne de son apéritif qui se faisait attendre. Sa soirée solo c'était pas pour maintenant. « Je pense qu'à Londres ça ne manque pas de soirées quoiqu'il arrive. » répondit-il tentant un tant soit peu de se montrer cordial. Ils trinquèrent avant qu'il ne porte le verre de vin à ses lèvres. Au moins l'alcool l'adoucirait un peu lui qui se montrait plutôt rustre contre son gré. Il avait perdu l'habitude de socialiser, vivant sa vie que dans le travail. Les seules personnes avec qui il prenait soin de se montrer sympathique étaient Daël, après tout ils vivaient ensemble et son collègue et partenaire Benoit. Mais ce soir il avait laissé tombé tous ses efforts, il était chez lui, seul, il était temps d'être un peu plus lui-même (tout en étant pourtant bien différent de ce qu'il était), sauf que Nasira était arrivée. Le vin allait l'aider à se remettre en selle. « Promis. » ne put-il s'empêcher de dire, esquissant cela dit un fin sourire pour montrer qu'il rigolait (plaisantait-il vraiment ?) « Pourtant rester seul c'est bien de temps en temps. » rétorqua-t-il appuyant sur son propre plaisir de solitude avant de prendre place sur l'un des tabourets proche du comptoir de la cuisine et invitant Nasira à faire de même d'un geste de la main.

Le jeune homme la regarda de manière suspicieuse lorsqu'elle affirma que Daël était un bon danseur de boite de nuit. Cela ne collait pas à l'image qu'il en avait de son colocataire et elle confirma qu'il s'agissait bien d'une plaisanterie. « Ça lui ressemble plus. » répondit le rouquin se saisissant d'un toast avant de le mettre en bouche. Une fois sa bouchée avalée, il déclara : « Eh bien Nasira je suis désolé, je ne peux t'offrir de partenaire de danse. En revanche j'ai toujours des cas de meurtres classés que j'aime bien lire pour glaner en expérience si cela t'intéresse ? » Un sourire se dessina sur son visage. Si en effet c'était devenu une habitude chez lui, il n'imaginait pas une simple civile prendre plaisir à cela, peut-être faire un effort de curiosité, mais quitte à ce qu'elle s'impose à sa porte, autant qu'il lui impose aussi un peu ses passes-temps, il n'allait pas ruiner sa soirée solo pour une simple visite impromptue.

(c) SIAL ; icons sial




You think you’re alone in the dark. Close your eyes. Remember everything good.
My mom said that to me just before she died.
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 676
Âge : 24 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyMer 9 Déc - 2:27


Nasira continuait de poser son regard sur le jeune homme en face d’elle. Elle était plutôt une fille observatrice, même si ce n’était clairement pas l’adjectif qu’on lui aurait attribué, ni la qualité qui sautait aux yeux chez elle en premier lieu, car elle était bien moins calme que sa fratrie. Mais c’était un penchant naturel pour une ancienne voleuse comme elle, même si ça avait toujours été Alice la plus douée de la famille de ce côté-là. Nasira observait donc Nikolaï et tentait de déterminer son âge. Elle le pensait plus vieux qu’elle c’est un cheveu blanc que je vois dans ta mèche Kolia ?, et que Connor –d’autant qu’il lui disait ne pas connaître Linwood, qui avait commencé à sortir avec le brun après son retour de Durmstrang-, par extension, mais pas beaucoup plus âgé non plus. Elle ne se souvenait vraiment pas de lui à Poudlard, et même si on ne pouvait décemment se rappeler  de toute sa promotion, ni de toute sa maison, elle était plutôt certaine qu’ils n’avaient pas été dans la même année, et qu’il n’avait pas été réparti à Poufsouffle. Serpentard peut être ? Comme Fafa Conninou ? « Tu n’étais pas à Poufsouffle, je me trompe ? », demanda-t-elle donc. Mais le colocataire de Daël ne semblait pas raffoler des questions, la preuve en était avec sa réponse laconique sur son choix de carrière. Elle sentait le roux réfractaire à l’idée d’en parler davantage et se contenta donc d’hocher la tête à ses paroles, tout en lui souriant doucement, sans rien ajouter de plus. Nasira était une fille très intense, et plutôt impulsive, mais elle ne s’offusquait pas de grand-chose et si Nikolaï ne souhaitait pas discuter plus avec elle, elle ne le prendrait définitivement pas mal. De base, elle était ici pour savoir si Daël était dans le coin, mais elle pouvait tout à fait repartir seule si elle dérangeait le policier magique.

Nikolaï la fit néanmoins rentrer, et peut-être que c’était juste histoire d’être poli, mais Nasira ne se pria pas pour passer le pas de la porte dans deux secondes, elle s’assoit en mode larve sur le canapé et n’y bouge plus. « Non c’est clair ! C’est pour ça que j’ai voulu habiter ici après Poudlard ! » La capitale bouillonnait de vie, ce qu’adorait Nastia dans une ville. Elle n’aurait jamais pu habiter en pleine campagne, ou même dans une commune où la plupart des bars fermaient à vingt-et-une-heure et où les rues étaient silencieuses à vingt-deux non ce n’est pas à Lisieux que je pense, du tout. Et puis, Londres, c’était la ville où elle avait toujours vécu, même si rien au monde n’aurait pu la pousser à retourner dans le quartier craignos où elle avait grandie. « Et toi ? T’es Londonien de base ? Ou t'es venu ici juste pour être plus près du Ministère ? » Peut-être que le rouquin ne répondrait pas plus à ces questions-là qu’à celle sur son métier mais la brune n’allait pas se contenter de rester dans le silence. Ça non !  

Il lui avait proposé du vin, et Nasira ne pouvait s’empêcher de le trouver un peu plus charmant. Il faut dire que la galanterie, elle n’avait jamais vraiment connue. Elle avait été élevée par deux voleurs, dans un coin sordide de Londres où les personnes peu fréquentables étaient légion et puis on ne pouvait pas dire qu’elle tombait toujours sur des mecs tops dans des boîtes ou dans des bars mais c’était le jeu et à vrai dire, elle trouvait surtout les gentlemen niais. Elle s’assit avec grâce sur l’un des tabourets à la suite de l’invitation de Nikolaï elle a attendu avant de s’installer, c’est un effort surhumain, goûta son breuvage, afin de fixer son interlocuteur de ses yeux très clairs, qui détonnaient largement sur sa peau mat. « Tout dépend de ta personnalité, je suppose. Moi, j’ai un grand frère, une sœur et un petit frère alors la solitude, je connais pas trop au final. » Nasira avait habité seule, durant son année où elle avait été mannequin catalogue, puis pendant ses études, mais au final, elle était toujours tellement fourrée chez l’un ou l’autre de ses amis, chez l’un ou l’autre de ses conquêtes, qu’elle ne faisait quasiment que dormir et se laver dans son premier appartement. Elle n’aimait pas vivre seule, et elle était bien contente d’avoir aujourd’hui deux colocataires sur qui compter.

Ils abordèrent évidemment la raison de la jeune femme à l’appartement, à savoir Daël et son envie de l’embarquer dans une soirée de folie dans une ambiance de ? foliiiiie et comme le jeune homme ne semblait pas partant pour une soirée, et elle supposa qu’il devait bien s’entendre avec Daël car pour le peu qu’elle en voyait, il y avait des similitudes entre les deux colocataires, il lui fit une proposition singulière. « C’est la proposition la plus originale qu’on m’ait jamais présenté ! », s’exclama-t-elle avant d’exploser de rire. « Pourquoi pas écoutes. Quelle vieille affaire croustillante as-tu en magasin ? » Elle prit un autre toast et ne put s’empêcher d’afficher un sourire mutin. Peut-être que Nikolaï ne s’attendait pas à une telle réponse de sa part, peut-être sûrement espérait-elle la faire fuir, mais pour le moment, elle ne comptait pas bouger. Il y avait de l’alcool, quelque chose à grignoter, et un joli garçon en face d’elle. Que pouvait-elle demander de plus ?


girl on fire
I don't know where to start, I'm just a little lost, I wanna feel like we're never gonna ever stop. I don't know what to do, I'm right in front of you asking you to stay, you should stay, stay with me tonight. But if I fall for you, I'll never recover, if I fall for you, I'll never be the same.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Nikolaï Hristov
Nikolaï Hristov
Ministère

Parchemins : 486
Âge : 26 ans ( 02-01-1990 )
Actuellement : Sergent détective à la brigade de police magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyMar 15 Déc - 22:48





Even if I could, I wouldn't. Scars can come in handy. I have one myself above my left knee that is a perfect map of the London Underground.

À la réponse que le rouquin fournit à Nasira, cette dernière lui posa une nouvelle question (n'était-il pas le policier à l'origine ? Pourquoi jouait-elle les interrogatoires ? Comment, Nikolaï pas sociable ?) « Non, j'étais un Gryffondor. » répondit-il. Le garçon n'avait pas spécialement de fierté pour sa maison. Après tout il n'avait pas été dans la maison des lions pendant les sept années de sa scolarité, lui qui avait commencé à Durmstrang. « Tu étais une Poufsouffle je présume alors ? » demanda-t-il à son tour dans une vaine tentative de faire la conversation avec la jeune femme.

Nasira et Nikolaï ne pouvaient pas être plus différents. La jeune femme affichait clairement son envie de socialiser là où le garçon n'hésitait pas à se fermer à l'autre tenant une certaine Joy responsable malgré toutes les années. Et surtout elle ne manquait pas de questions. Généralement lui, il posait les questions avec un but précis. Meurtre, vol à l'étalage, recherche de colocataire, ce n'était en tout cas jamais sans raison alors il ne comprenait pas l'intérêt de Nasira pour sa personne. Mais il joua le jeu et accepta de répondre. Ce n'était pas comme si sa vie était un secret d'état. « Non je ne suis pas d'ici. Je viens de Bulgarie à la base et ouais je tenais à vivre à côté du Ministère. » expliqua-t-il même si au départ les prix des loyers londoniens l'avaient un peu refroidi, heureusement qu'il avait trouvé Gaël son ancien colocataire et ami et à présent Daël (drôle de coïncidence sur les noms n'est-ce pas) et l'appartement était plutôt agréable et à eux deux ils étaient grandement en mesure de payer le loyer d'autant plus que depuis qu'il avait changé de grade, Nikolaï pouvait se permettre de vivre encore plus confortablement, pas qu'il ait ressenti le besoin de changer ses habitudes. « Je t'invite à essayer un de ces jours alors, c'est plutôt rafraichissant. » répondit-il tandis qu'ils discutèrent de solitude. Des violoncelles diffusaient une douce musique en arrière plan et Nikolaï esquissa un sourire prenant plaisir à en écouter les accords. Le Docteur Lubenovitch avait définitivement eu une grande influence sur lui.

Nasira semblait être intéressée par les anciennes affaires que le rouquin lisait pour glaner en expérience. Il mit cela sur le compte de la curiosité (elle était définitivement très curieuse), mais peut-être que la suite ne lui plairait pas. Il déposa son verre et se leva de son tabouret pour rejoindre brièvement le coin salon où sur une table basse les dossiers étaient empilés. Il en prit un sur lequel il avait apposé un sticker rouge et l'amena à sa précédente place. « Le cas Willerman. » lut-il. Il ouvrit le dossier et la photo d'un corps éviscéré apparut accroché à gauche du dossier, tandis que le compte rendu était inscrit à droite. « Ou comment les rumeurs d'un Retourneur de Temps ont amené un meutrier à ouvrir l'abdomen d'un sorcier pour essayer de s'emparer d'un objet longtemps détruit. » introduit-il avec une certaine fascination. Il lut le cas à voix haute. L'affaire n'avait pas été très compliquée. Il y a quelques années de cela, vers 2000, une rumeur comme quoi des retourneurs de temps avaient survécu avait surgi dans le milieu sorcier « Et apparemment certains sont prêts à tout pour changer le passé. » ajouta le rouquin. La victime s'était ventée lors d'une soirée alcoolisée dans un pub, d'avoir avec lui un retourneur de temps qui s'était avéré n'être qu'une réplique parfaite, mais inefficace. Cependant, le meurtrier dans le même pub était grandement intéressé et a attendu que la victime soit bien alcoolisée et qu'elle commence à vouloir rentrer pour l'intercepter dans une ruelle et le menacer da sa baguette pour qu'il lui donne le retourneur de temps. Persuadé d'en avoir un vrai, la victime ne désirant pas le donner, a fini par l'avaler, ce qui n'a pas arrêté son agresseur qui après l'avoir assassiné, l'a éventré pour y récupérer l'objet. « Apparemment le plus dur dans cette affaire a été de savoir pourquoi la victime a été éventrée et surtout à quel moment, si c'était avant ou après sa mort. Une fois qu'ils ont su ce qu'ils cherchaient, ils ont réussi à retrouver le meurtrier et à l'inculper. » expliqua-t-il avant de croquer dans un autre toast. « C'est passionnant. Qu'en penses-tu ? » demanda-t-il en refermant le dossier et en le glissant sur le plan de travail.

(c) SIAL ; icons sial




You think you’re alone in the dark. Close your eyes. Remember everything good.
My mom said that to me just before she died.
Revenir en haut Aller en bas

Nasira Orwell
Nasira Orwell
Indépendant

Parchemins : 676
Âge : 24 ans (3 avril 1992)
Actuellement : vendeuse/maquilleuse à Selfridges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyDim 27 Déc - 14:46

Evoquer leurs maisons respectives ne pouvait que permettre à la conversation de perdurer. Même si toutes les maisons se mélangeaient à Poudlard, et pour preuves Nasira avait des amis dans toutes, leur maison formait leur seconde famille et pour beaucoup de sorciers revêtaient une importance particulière. « Comme Daël », fit-elle remarquer simplement. « Oui, j’étais à Poufsouffle, mais mon frère aîné était à Gryffondor. Mattew Orwell ça te dit quelque chose ? » Elle n’aurait pas été surpris outre mesure que ce ne soit pas le cas, Matt s’était toujours plus ou moins tenu à l’écart des autres, et trainait derrière lui une réputation de bagarreur solitaire. Il avait, en revanche, été batteur dans l’équipe de Quidditch, carrière qu’il poursuivait désormais à un niveau professionnel.

Nikolaï semblait s’être détendu et répondait à ses questions en adoptant un ton moins réfractaire. Enfin, c’était son impression, en tout cas. Peut-être que cela la soulait qu’elle se montre bavarde et qu’elle pose autant de questions, mais à ce moment-là, il pouvait simplement le lui dire. La curiosité naturelle de la jeune femme ne s’éveilla que davantage lorsqu’il lui confia qu’il venait de Bulgarie. « Oh ! Et tu y as vécu longtemps ? C’est marrant, je connais une autre Gryffondor qui a grandi en Bulgarie… » Nasira se stoppa et jeta un regard intrigué au jeune homme. Elle était presque sure maintenant de l’avoir déjà croisé à Poudlard, avec Joy, mais cela remontait à de nombreuses années, avant même que cette dernière ne sorte avec Roy. Elle guetta la réaction du roux, elle sentait qu’elle aurait dû se souvenir de quelque chose qui s’était déroulé entre Joy et lui mais tut ça était si loin qu’elle n’aurait su dire quoi exactement.

Elle esquissa un simple sourire lorsqu’il lui conseilla d’essayer le silence de temps en temps. Des violoncelles s’entendaient dans le fond, et elle trouvait ça mortellement ennuyant. Elle ne voulait pas se montrer désagréable avec le colocataire de Daël, d’autant qu’il était beau garçon, mais elle n’allait pas changer son comportement uniquement parce qu’un inconnu le lui suggérait. Par la suite, Nkolaï lui fit une proposition qu’elle n’aurait jamais pensé entendre. Peut-être qu’elle avait aussi accepté pour voir s’il allait vraiment sortir des affaires criminelles devant une jolie fille en robe, alors qu’ils buvaient du vin et dégustaient de bons petits toasts. N’était-il vraiment pas sensible à son charme ? A moins qu’il ne soit homosexuel ? La question trotta dans la tête de Nasira alors qu’elle suivait des yeux la silhouette de Nikolaï. Il revint avec un dossier à la main et parla plus qu’il ne l’avait fait depuis qu’elle avait toqué à la porte de l’appartement. Il était définitivement passionné par son métier. Elle jeta un coup d’œil à la photo et aucun dégoût ne se refléta sur son visage. S’il pensait l’impressionner avec un peu de sang, il avait tort. Nasty avait été confrontée très tôt à la violence. Elle avait appris à détourner les yeux lorsqu’elle entendait des bruits de coups et des cris. « Fascinant. Les objets magiques peuvent vraiment révéler le pire chez les autres. » Elle eut un rictus lorsque le policier magique dit que certains étaient prêts à tout pour changer le passé. Elle était plutôt d’accord avec cela, même si pour elle, ceux qui voulaient changer leur passé avaient tort. Le passé vous construisait, il fallait se contenter de l’accepter et de vivre avec. Elle avait récolté de nombreuses cicatrices invisibles de son enfance mais elle n’y aurait pas touché pour rien au monde. Ça avait été sa vie et aujourd’hui, cela lui permettait d’apprécier davantage ce qui pouvait lui arriver.

« Les motivations des meurtriers sont souvent le plus intéressant dans ce genre d’affaires, je trouve », remarqua-t-elle en se faisant la réflexion qu’elle ferait mieux de ne jamais se vanter, bourrée, de posséder Merlin savait quelle réplique d’un objet rare. « En effet, mais j’aurais pensé que tu m’aurais fait découvrir un dossier sur lequel tu avais travaillé. » Elle lui fit un clin d’œil avant de manger un autre toast. Nasira termina ensuite son verre puis s’extirpa de son siège. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Elle se dirigea donc vers Nikolaï de son pas de prédatrice séductrice, roulant les hanches, et le fixa avec une expression joueuse sur le visage. « Alors à chaque fois que tu as une jolie fille intéressée avec qui tu partages l’apéro, tu lui montres des photos d’horreurs commises par des criminels ? Est-ce que je dois en conclure que tu verses dans le BDSM ? » Son sourire s’étendit, reflétant clairement son amusement. Néanmoins, elle ne le touchait pas. Elle savait mieux que quiconque comment on pouvait se sentir quand quelqu’un posait ses mains sur vous sans votre consentement.


girl on fire
I don't know where to start, I'm just a little lost, I wanna feel like we're never gonna ever stop. I don't know what to do, I'm right in front of you asking you to stay, you should stay, stay with me tonight. But if I fall for you, I'll never recover, if I fall for you, I'll never be the same.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Nikolaï Hristov
Nikolaï Hristov
Ministère

Parchemins : 486
Âge : 26 ans ( 02-01-1990 )
Actuellement : Sergent détective à la brigade de police magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï EmptyDim 31 Jan - 21:09





Even if I could, I wouldn't. Scars can come in handy. I have one myself above my left knee that is a perfect map of the London Underground.

Nikolaï tenta de se rappeler le dénommé Matthew Orwell, mais à vrai dire il n'avait finalement pas gardé grand chose de ses années à Poudlard une fois que Joy avait rompu avec lui. C'est comme s'il s'était totalement refermé au reste de la vie et avait vécu la fin de sa scolarité dans sa petite bulle, ignorant le reste du monde. Il se demandait encore comment il avait pu réussir ses examens dans cet état là. « Non désolé. Enfin peut-être, mais je ne sais plus. » dit-il. Il aurait été même honteux que ce dénommé Matthew ait été dans la même année que Nikolaï car cela aurait signifié alors qu'ils avaient partagé le même dortoir ce dont le rouquin ne se souvenait pas non plus.

Une autre personne qui venait de Bulgarie hein... Le garçon ne releva pas, ne tenant pas à aborder Celle dont on ne doit pas prononcer le nom. « Je suis né là-bas surtout, je suis juste rentré revoir mon pays natal. » expliqua-t-il brièvement ne cherchant pas à s'attarder trop sur ce sujet sous peine de se voir questionner à propos de cette autre élève, Vous-Savez-Qui. Il préféra plutôt conseiller à Nasira un peu de solitude de manière à lui faire comprendre que ce moment avec lui-même n'était pas une demande de compagnie mais bien quelque chose qu'il appréciait réellement.

Puis, las de subir les questions de la jeune femme, le garçon proposa plutôt ce à quoi il comptait s'occuper ce soir, à savoir de lire d'anciennes enquêtes afin de développer un peu ses connaissances, un atout primordial pour un sergent détective. En effet, plus il avait une idée de la variété de meurtres possibles, plus il lui serait facile de repérer de potentiels indices. « De toute façon sans motif il est difficile d'accuser quelqu'un du crime et c'est ce qui permet de faire le lien dans toute l'affaire. » En effet, un suspect était désigné comme tel à condition d'avoir une hypothèse sur les raisons pour lesquelles il aurait voulu commettre le crime. En revanche son interlocutrice ne semblait pas particulièrement satisfaite de la présentation de Nikolaï, ayant espéré qu'il exposerait l'un de ses exploits. « Désolé, je n'ai aucun intérêt à relire mes propres expériences, le but c'est simplement de glaner de nouvelles connaissances grâce aux anciennes enquêtes, pas de juste relire ce que je sais déjà. » répondit-il alors à la remarque de Nasira, lui faisant bien comprendre qu'il ne sortirait pas de ses propres plans pour la satisfaire (déjà qu'il lui avait proposé à boire, il aurait pu tout simplement lui fermer la porte au nez). Mais la jeune femme n'était pas facile à vaincre Nasirator, le boss ultime vous attaque et s'approcha du rouquin avec une attitude qui se voulait séduisante.

En soi elle était une très belle jeune femme, c'était certain, mais pas au goût du garçon malheureusement pour elle, si bien que lorsqu'elle lui fit comprendre qu'elle était intéressée et surprise des propositions du garçon en terme d'activité, elle ne manqua pas d'y aller de son petit commentaire. Point décidé à se laisser dominer (sans qu'il n'y ait quelque chose à voir avec le BDSM), Nikolaï teint position face à elle, se levant de son tabouret pour lui faire face de toute sa hauteur. « Non, je montre simplement que je sais ce que je veux et que peut importe les distractions je ne dévie pas de mes plans. » rétorqua-t-il avec un sourire en coin avant d'ajouter : « Désolé Nasira, je ne sais pas ce que tu cherchais ce soir, mais je doute pouvoir te l'apporter. » Il doutait qu'elle ait prévu de tomber nez à nez avec lui en venant chez Daël ou alors peut-être comptait-elle simplement avoir une aventure avec le colocataire de Nikolaï. Qui sait quelle était leur relation après tout.

(c) SIAL ; icons sial




You think you’re alone in the dark. Close your eyes. Remember everything good.
My mom said that to me just before she died.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty
Ξ Sujet: Re: Pas le bon coloc ♦ Nikolaï   Pas le bon coloc ♦ Nikolaï Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas le bon coloc ♦ Nikolaï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: