AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyJeu 16 Avr - 11:10

Joaquín & Lucrecia


Juillet 2015

L'avantage d'avoir une grande famille, c'est qu'on ne s'ennuyait jamais : entre les fous rires, les disputes, les réconciliations et les voyages, il y avait de quoi faire. En parlant de voyage, la visite annuelle des Kostas chez leurs cousins argentins était prévue pour mi-juillet. Le jour du grand départ était arrivé et la famille s'était rendue à l'aéroport de Londres. Heureusement pour ses parents - et ses sœurs, Quino avait dormi durant la presque totalité du trajet d'avion, légèrement crevé de sa virée en Irlande avec ses copains de Poufsouffle. C'est qu'à Galway, le soir, au lieu de dormir, les garçons passaient des heures à se raconter des anecdotes croustillantes et comme le disait si bien le gréco-argentin : « J'aurai tout le temps de dormir quand je serai mort. » Seulement, voyager du Royaume-Uni à l'Argentine ne se faisait pas en une heure, aussi le garçon était-il vraisemblablement jetlagué à son arrivée, malgré sa grosse sieste dans les airs. Décidément, son entourage allait enfin bénéficier de répit, du moins le premier jour des vacances ! Une fois arrivé à Bahía Bianca, Quino n'avait qu'une hâte : retrouver sa cousine chérie. Lorsqu'elle arriva dans son champ de vision, il s'approcha d'elle en courant et la compressa dans ses bras. Il n'y avait plus de doute là-dessus, Lucrecia était bien sa cousine préférée. Elle lui fit signaler que s'il ne la relâchait pas rapidement, elle allait manquer d'air. Ne souhaitant pas avoir un crime sur la conscience dès le début, il reposa la brunette et lui adressa un grand sourire. Les vacances pouvaient enfin commencer !

Le lendemain, Lu s'était levée assez tôt pour se rendre à son entraînement de danse tandis que Quino avait choisi de faire une grasse matinée. Plus il restait au lit, plus ses parents pouvaient profiter du soleil au calme. Avant que la grasse matinée ne se transforme en grasse après-midi, Gabriel vint tirer son frère des bras de Morphée pour qu'il profite quand même du soleil. Toujours à moitié endormi, le jaune et noir s'était mis en route pour commencer sa morning routine la journée et une fois prêt à se baigner dans les rayons du soleil, il sortit sur la terrasse. Lunettes de soleil sur le nez, essuie sur les épaules et claquettes au pied, il se dirigea vers Stef et Lu qui discutaient au bord de la piscine. Trop absorbées par leur conversation, les deux sorcières n'entendirent pas Quino arriver et il décida de profiter de ce moment d'inattention pour se faufiler derrière sa sœur et la pousser dans la piscine. Après un gros "splash !" et des protestations de la part de Stef, le Poufsouffle adressa un grand sourire à sa cousine et puis redirigea son regard vers sa petite sœur. « Ton temps avec Lu' est écoulé, je te la vole ! » et il proposa son bras à sa cousine quel romantique avant de s'éloigner avant que Stef ne mette en place son plan de vengeance. « On va à la plage ? » proposa-t-il à Lucrecia, en espagnol. En attendant sa réponse, Quino attrapa la bouée en forme de flamant rose qui flottait sur l'eau et la cala sous son bras. C'est qu'il avait besoin de se confier à quelqu'un qui n'était pas de Poudlard : il y avait tellement de drama dans ce château que les rumeurs fusaient sans arrêt. Lu était la mieux placée pour écouter les semblants d'histoires d'amour de son cousin.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 153
Âge : 14 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyVen 24 Avr - 11:59

Lu' y Quino.
Lucrecia, absorbée par sa discussion avec Stef, et la grande révélation qu’elle lui avait fait, n’avait absolument pas entendu Quino arriver. Par contre, elle vit très distinctement le visage de Stef se décomposer quand elle fit un plat dans la piscine, poussée sans gêne par son grand-frère. Eclaboussée de partout avec les remous faits par Stef, Lu’ se redressa rapidement avant de connaitre le même sort. Le grand sourire de Quino était parfois trompeur, elle le savait. Mais lorsqu’il annonça que c’était son tour de passer du temps avec Lu, elle se dit qu’elle allait pouvoir éviter la noyade encore un peu. Elle adressa un petit regard désolé à sa cousine, qui boudait dans la piscine, avant de reporter son regard sur son cousin. « Elle va te tuer… » Lucrecia esquissa un petit sourire, ceux qu’elle réservait à Quino, quand il faisait une bêtise qu’elle ne cautionnait pas spécialement -on parlait de sa Stef chérie quand même, elle aurait pu tout aussi bien se retrouver elle-même dans l’eau !- mais qui étaient quand même bien drôle -aux dépends de Stef, certes, mais quand même. Elle se releva, prenant le bras de Quino et adressant un dernier signe de main à Stef qu’elle retrouverait pour le déjeuner, un peu plus tard. « Si tu vois Thiago, tu lui dis que je suis à la plage, d’accord ? » Elle savait qu’il finirait par la chercher, ils passaient le plus clair de leur temps ensemble, même quand les Kostas étaient là… Elle attrapa elle aussi une bouée -en forme de licorne cette fois- et les deux adolescents se dirigèrent vers la plage.

Le bon côté de la maison de vacances des Castillo était qu’elle avait littéralement les pieds dans l’eau. Aussi, la plage n’était pas bien loin, et une fois les petits escaliers menant au rivage passé, Lu’ pu sentir le sable chaud sous ses pieds nus. « Ah, j’adore cette sensation. Le sable, l’air marin. C’est juste par-fait ! » Lucrecia aimait tellement la mer. Elle avait d’ailleurs du mal à comprendre les gens qui pouvaient dire « Oh non, moi la mer, pas trop, par contre la montagne, c'est la vie ! » La plage avait absolument tout pour ravir la moindre personne ! Il faisait beau, chaud, le sable était fin et blond comme de l’or, et l’eau était d’un bleu azur à en faire pâlir le ciel. Non, vraiment, il y avait des choses qu’elle ne comprenait. Comme le fait que les Kostas aient emménagé au Royaume-Uni, plutôt qu’en Argentine ou en Grèce… C’était tout de même un climat tout autre, il fallait se l’accorder ! Elle-même ne savait pas si elle réussirait à le supporter pendant neuf mois et demi à Poudlard, c’est dire ! Alors qu’ils avançaient tranquillement jusqu’à l’eau, Lu lâcha Quino et le regarda, un sourire en coin sur le visage. « Le dernier à l’eau est un pitiponk ! » Et elle s’élança vers l’eau. Ayant pris Quino en traître -avouons le- et habituée à courir sur le sable chaud, Lucrecia arriva la première à l’eau, lançant sa bouée au passage. « J’ai gagné ! » Elle lui tira la langue, puis reprit : « Alors, comment c’est Poudlard? T’as piégé combien de personnes cette année ?! T'as une copine ? Et Gabriel ? Y'a des beaux garçons ? Je veux tout savoir ! » Lu’ parlait vite, surtout quand elle parlait en espagnol. Elle avait tendance aussi, à enchaîner ses questions, mais Quino en avait l’habitude. Après tout, ils n’avaient qu’un peu moins d’un an d’écart !  
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyDim 26 Avr - 12:44

Évidemment, Quino avait épargné sa cousine chérie d'un saut impromptu dans la piscine : il l'aimait trop pour se la mettre à dos. Quant à Stef, elle était malheureusement habituée aux farces de son frère et il savait qu'elle se vengerait tôt au tard, mais pour l'instant, le gréco-argentin voulait passer un moment tranquille avec Lucrecia. Lorsqu'elle le mit en garde sur les intentions de la Gryffondor, le garçon ne put s'empêcher d'inventer une nouvelle anecdote farfelue. « Tu sais, j'ai combattu des dragons à Poudlard, alors c'est pas ma sœur qui va me faire peur .» se vanta-t-il en souriant. Avant que la principale concernée n'ait le temps de réagir, Quino s'éloigna d'elle en compagnie de Lu'. Cette dernière demanda à sa cousine d'informer Thiago de sa destination et puis elle prit le chemin de la plage avec le Poufsouffle.

Le grand brun était ravi de pouvoir enfin profiter de réels rayons de soleil. L'Angleterre, c'était sympa un moment mais si on voulait se dorer la pilule, ce n'était pas l'endroit idéal, surtout que Quino avait une peau propice au bronzage. En Argentine, il était certain de rentabiliser son capital soleil ! Comme si Lu' avait été dans la tête de son cousin, elle prononça tout haut ce qu'il pensait justement. « À qui le dis-tu ! » confirma-t-il, un rien jaloux que Lucrecia ait la chance de profiter de cette chaleur toute l'année. À peine les deux sorciers eurent-ils avancé de quelques mètres sur la plage que l'argentine défia son cousin sur un rituel dont ils avaient tous deux l'habitude. « Ah ! Tu triches ! » s'exclama-t-il avant de se mettre à la poursuite de la jeune fille qui venait de le prendre au dépourvu.

Grâce à son acte de traître - qui ne resterait pas impuni, foi de Kostas ! - Lu' arriva en première à l'eau et elle ne manqua pas de se faire mousser auprès de Quino. « C'est pas juste, tu m'as pris de court ! » répliqua le jaune et noir en faisant semblant de faire du boudin, avant d'éclabousser légèrement la brunette. Puis, il prit place sur sa bouée flamant rose avant de tenter de décomposer les interrogations de sa cousine. « Eh, doucement, Lu' ! » commença-t-il, avant de procéder sujet par sujet : pour se situer, il s'aidait de ses doigts, qu'il levait à chaque réponse. « Alors, par où commencer ? Poudlard, c'est génial. Faudrait que j'essaye de te faire rentrer en douce un jour pour que tu vois ça de tes propres yeux. » suggéra-t-il, loin de se douter que Lu' n'aurait en réalité pas à frauder pour mettre les pieds dans le château écossais. « Pour les personnes piégées... je compte plus tu sais. En plus, y a pas vraiment de concurrence en ce moment… Les autres élèves sont trop sérieux. » avoua-t-il, l'image de Dahlia s'imposant brièvement dans son esprit. Puis, Quino rit brièvement à l'évocation du thème suivant. « Nan, j'ai pas de copine… Mais... y a une fille que j'aime bien, on va dire. » déclara-t-il, modérant ses propos. Il ne voulait pas que Lu' se mette à s'imaginer n'importe quoi. Le garçon n'était pas prêt d'avouer qu'il était en réalité amoureux de la préfète. « Gab' ? Je pense qu'il a plus qu'une copine, en vrai. C'est compliqué de s'y retrouver dans toutes ses histoires. » admit-il ensuite. Puis, Quino rigola à nouveau en songeant à la question de sa cousine. « Et j'en sais rien moi si y a des beaux garçons ! Tu dois demander ça aux filles. » précisa-t-il, en haussant les épaules, "les filles" désignant bien sûr ses deux petites sœurs. Il était loin de s'intéresser à leurs histoires, en réalité. Il aimait mieux être au courant des derniers potins concernant ses amis proches.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 153
Âge : 14 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyMar 5 Mai - 16:53

A la remarque de Quino sur les dragons, Lucrecia haussa un sourcil perplexe. Déjà, eux, à Castelobruxo, ne voyaient pas les dragons avant d’être en sixième année au moins, et ils étaient l’école spécialisée dans les soins aux créatures magiques. Donc elle se permettait de douter de la véracité des propos de son cousin, aussi répondit-elle : « Tu sais, Quiquito, je ne crois pas que les Dragons en peluche, ça compte beaucoup… » Esquissant un petit sourire taquin envers son cousin, elle s’éloigna bien vite de la piscine, sait-on jamais. Au demeurant, elle trouvait qu’une Stef trempée de la tête aux pieds étaient plus dangereuse qu’un dragon en peluche. Peut-être pas qu’un vrai dragon, mais comme dit, elle doutait que son cousin n’ai jamais vu un vrai dragon. Ou alors, Poudlard était vraiment une école qui n’avait pas peur pour ses élèves. Parce que Quino en face d’un dragon ? Son cousin se transformerait vite fait en kebab sur pattes, si vous vouliez son avis.

Bras dessus, bras dessous avec Quino, elle profitait vraiment de ces moments. Même si, d’ici quelques temps, elle serait dans la même école que lui, elle aimait beaucoup les moments qu’ils partageaient en Argentine, qui semblaient, parfois, suspendus hors du temps. Elle aimait ses cousins plus que tout et était ravie de les voir chaque été. Avant, ils se voyaient beaucoup plus, lorsqu’ils étaient encore tous petits et loin de Poudlard ou Castelobruxo. Mais quand Gabriel et Leandro étaient entrés dans leurs écoles respectives, les petits avaient été coincés chacun sur leurs continents. Heureusement, les lettres et les téléphones existaient ! Lu avait d’ailleurs un portable, mais il ne fonctionnait que deux mois et demi dans l’année, donc elle n’avait pas vraiment eu le temps d’y prendre particulièrement goût. Elle passait du temps sur Instagram bien entendu, et les autres réseaux « à la mode » mais y participait très peu. S’il y en avait un qui s’axait plus sur la danse, peut-être qu’elle y participerait au moment. Lu’, star de TikTok. Prenant Quino en traitre, elle éclata de rire quand il lui dit qu’elle trichait. Elle lui tira la langue, tournant la tête pour qu’il la voit faire. Lu et Quino étaient nés la même année, mais à onze mois et trois semaines d’écart. Ils auraient pu être dans la même année si Lu était née plus tôt, mais étant née à la fin de l’année… Cependant, cela lui permettait d’être aussi proche de Quino que de Stef, et ça, c’était quand même super cool.

Quino, bourgeonnant et ronchonnant d’avoir perdu, rappela encore une fois que Lu’ avait triché et qu’elle l’avait pris de court. « Tu sais que je n’aime pas perdre… » Elle se laissa éclabousser, c’était de bonne guerre. Tant qu’il ne cherchait pas à la noyer, elle était encore dans ses bonnes grâces. Alors que Quino s’installait dans sa bouée, Lu’ nagea jusqu’à lui et s’appuya sur le rebord, poussant les grosses jambes poilues de son cousin assénant le Poufsouffle de questions, elle avait retenu sa maison, on applaudi ! Quand il lui dit que Poudlard était « génial » et qu’il allait devoir trouver un moyen de la faire rentrer en douce, Lu’ pinça les lèvres, retenant un rire. Elle ne pouvait pas encore lui annoncer la grande nouvelle, elle avait trop de questions à lui poser avant ! Elle hocha donc vigoureusement la tête, les yeux rivés sur son cousin, buvant presque ses paroles après Jésus Christ, Jésus Quino. « Oh je vois. Et puis entre les pièges et les dragons, ça doit vraiment être impossible de tout retenir, humhum. » Elle retenait encore une fois un rire, qui ne se fit pas attendre bien longtemps. Elle imaginait tellement Quino tenter de décoincer tout un château… Mais enfin, elle le verrait bientôt de ses propres yeux !

Finalement, la partie plus croustillante des potins arriva sur le tapis. Quino lui dit qu’il n’avait pas de copine et Lu’ fronça les sourcils. Ce n’était pas ce que Stef lui avait dit, mais elle resterait muette comme une carpe. Elle imaginait, certes, très mal son cousin en couple, il était bien trop immature pour ce genre de choses, mais il était loin d’être vilain… Donc pour passer le temps, pourquoi pas ? Cependant, il lui dit qu’il y avait une fille qui lui plaisait, et là, Lu’ était aux anges. Elle voulait tout savoir. Absolument tout. « Ooooh, c’est vrai ? » Ses yeux pétillaient et elle s’appuya un peu plus sur la bouée coulant donc Quino, déso. « C’est qui ? C’est ta copine là, Pru… Prudence, c’est ça ? » C’était le seul nom de fille que Lu était censé connaitre, il était donc obligatoire qu’elle dise celui-ci. « C’est elle que t’as été voir en Irlande, non ? Maman m’a dit que tu étais parti une semaine tout seul. » Et sa mère avait bien insisté sur le « tout seul » comme si son cousin ne pouvait survivre par lui-même. Avait-elle tord ? Peut-être pas. « Noooon ? » dit-elle, un air surpris sur le visage, suite aux dires de son cousin sur son autre cousin. Bon, certes, Gabriel était canon, mais de là à en profiter comme un vulgaire ado de bas étage ?! Elle imaginait mieux de lui ! « Oh mais aller Quiquito, tu as bien des copains à l’école non ? Ils sont mignons ou pas ? Moi j’ai des copines à l’école, elles sont très jolies, ça ne me dérange pas de le dire ! »  Parce que bon, Lu’ pouvait toujours prétexté une semaine de vacances dans la demeure londonienne des Kostas pour rencontrer lesdits copains… Quino n’était pas vraiment du genre protecteur avec elle, si ? Et de toute façon, même s’il l’était, qu’il se rassure, Thiago était le premier à faire la police dans la vie de Lucrecia. En tout bien tout honneur bien sûr. D’ailleurs, elle se demandait si Quino penserait à Thiago avec la question qu’elle lui avait posé. Beaucoup estimaient que les deux jeunes gens étaient ensemble et refusaient juste de le dire. Elle savait que Stef connaissait la vérité, Tina aussi, mais elle se demandait si Quino était lui aussi au courant de toute cette étrange histoire. Bon, d’accord, il n’y avait pas grand chose d’étrange en soit, mais quand même.
acidbrain


• 1 026 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyJeu 7 Mai - 12:48

Ce que Quino aimait particulièrement chez sa cousine, c'est qu'elle avait du répondant : aussi, à l'inverse de Tina, par exemple, elle ne se laissait pas berner par les bobards du jeune sorcier. Il se mit donc à pouffer à la suite de l'objection de Lucrecia. « Mdr Tant pis, j'aurai essayé ! » lâcha-t-il, une main en dessous de ses narines pour se retenir d'éclater de rire. Si cette histoire avait été vraie, le gréco-argentin n'aurait probablement fait long feu devant un dragon fait long feu… Vous l'avez ? ; ses compétences magiques étaient plutôt limitées en matière de sortilèges et de Défense Contre les Forces du Mal.

Les grandes vacances étaient toujours synonymes de retrouvailles familiales : aussi, Quino voulait-il en profiter au maximum : il ne voyait pas souvent ses cousins, dès lors, lorsqu'ils se retrouvaient, ils avaient toujours des milliers d'anecdotes à se raconter. Et, à vrai dire, le Poufsouffle avait besoin des conseils de sa cousine. Hors de question que sa petite sœur cette balance prenne part à leur conversation entre grands oui, Lu' a le même âge que Stef actuellement mais au début du mois de janvier elle partage celui de Quino pendant 6 jours. Une fois sur la plage, les deux sorciers débutèrent une course afin de plonger dans l'eau le plus vite possible.

Même s'il était arrivé en dernier sur ce sprint, il accueillit avec grande satisfaction la sensation de l'eau fraiche sur son corps. Comme il avait pu le réaliser à Galway, les plages d'Irlande n'étaient pas les meilleures pour se baigner, à l'inverse de celle d'Argentine. Heureusement pour Lu', Quino n'était pas un mauvais perdant et il se contenta d'hausser les épaules quand elle lui rappela qu'elle n'aimait pas perdre. Cette qualité chez le grand brun lui permettait de ne pas se mettre en rogne comme Alan lorsqu'ils perdaient un match de Quidditch - ce qui, soyons honnêtes, n'arrivait pas souvent. Désormais bien installés sur leur bouée, les deux cousins commencèrent à se raconter leur vie - ou plutôt, Lu' décida de bombarder le jaune et noir d'un nombre incommensurable de questions. Quino était habitué à un tel débit de paroles - il est quand même ami avec Victoire Weasley, rappelons-le ! - aussi procéda-t-il point par point. Lorsqu'il évoqua l'idée d'une visite clandestine de sa cousine au sein du château écossais, celle-ci se retint de rire, ce qui ne manqua pas d'interpeller son cousin. « Pourquoi tu ris ? Tu me crois pas capable de te faire rentrer ? Sachez, mademoiselle, que le grand homme que vous avez devant vous a découvert un passage secret à Poudlard ! Eh oui, vous avez bien entendu, mademoiselle on m'appelle Albator, le corsaire de l'espace ! » se vanta-t-il en imitant le ton d'un bourgeois du XVIe siècle. Il était loin de se douter que la jeune fille avait en réalité prévu de passer la prochaine année scolaire en Écosse. Puis elle revint sur le sujet des dragons, histoire de le taquiner. « Exactement ! Et encore, les dragons c'est qu'un jeu d'enfants comparé à toutes les autres créatures qu'il y a dans la Forêt Interdite ! » blagua-t-il à nouveau. Joaquín Kostas adorait inventer des histoires rocambolesques. Il décida aussi de rejoindre Lu' dans son fou rire, ravi de partager ses moments de complicité avec elle.

Forcément, Lu' ayant eu une conversation avec Stef un peu plus tôt voilà ce qui arrive quand on dort toute la matinée, elle avait probablement assimilé des informations erronées. Le visage de l'Argentine sembla s'illuminer à nouveau lorsque Quino mentionna qu'il aimait bien une fille. « Ca va, j'suis pas non plus amoureux hein… » mentit-il. Malheureusement, il n'avait pas pu échapper aux vicissitudes de l'adolescence. Puis, il décida que ça ne servait à rien de cacher la vérité à sa cousine. Ce n'est pas comme si elle allait un jour voir Dahlia en personne raté ! « Enfin, peut-être que si, en fait… » Lucrecia semblait finalement l'une des mieux placées pour écouter les amourettes de son cousin. Sans surprise, elle pensa d'abord à Prudence, la meilleure amie du gréco-argentin. « Nan, Prudence, c'est ma meilleure amie. Eh ouais, j'suis allé la voir mais y avait aussi quatre autres de mes potes ! C'était top ! » confia-t-il, se remémorant cette splendide semaine en Irlande. Ne voyant pas de raison de cacher cette nouvelle à sa cousine, il entreprit de révéler le prénom de son crush. « Stef pense que je sors avec Peony mais c'est sa soeur jumelle, Dahlia, que j'kiffe. Mais chut hein, tu dis rien ! » déclara-t-il, en amenant son index devant ses lèvres pour lier le geste à la parole. Il faisait confiance à Lu' pour qu'elle garde ce secret. Ensuite, Gabriel fut évoqué. « Je crois que Gab' essaye d'imiter les autres garçons de son année si on décide qu'il est de l'année d'Alfie et Léo, c'est-à-dire de ne pas se limiter à une seule copine. » Franchement, quelle année de dévergondés ! Puis, comme Lu' était une jolie fille de quatorze ans, il était normal qu'elle s'intéresse aux garçons. Quino dut alors se creuser les méninges pour trouver des beaux gosses. « Aloooors, y a bien Graham qui fait des vagues. Il a un an de plus que moi et il a été élu Mister Poudlard deux fois d'affilée je crois. Sinon, y a aussi des septième année, genre Alfie et Léopold, le frère de Dahlia, qui ont pas mal de succès. Y aussi Noé Montgomery qui va me voler mon amoureuse mais bon, passons Y a mon pote Ted qui sait changer de couleur de cheveux à volonté, c'est trop drôle ! Mais il a déjà une meuf, lui et c'est pas la bonne, apparemment. ». songea-t-il, ne s'étant jamais vraiment penché sur le sujet. Il faudrait peut-être qu'il demande à ses amies comme Peony ou Victoire quels garçons leur plaisaient.

[1030]
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 153
Âge : 14 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyDim 10 Mai - 16:55

Lucrecia était une mauvaise perdante. Surtout quand il s’agissait de la danse. Principalement quand il s’agissait de la danse. Heureusement pour elle, elle s’était toujours tellement donnée qu’elle avait réussi à gagner, en compagnie de Thiago, tous les concours de danse auxquels ils avaient participé. Et c’était également pour cela qu’ils continuaient de s’entrainer, tous les jours. A l’école, cela était beaucoup plus compliqué. Ils s’entrainaient dans une salle vide deux fois par semaines et trois heures le samedi et le dimanche. Mais Lu savait très bien que s’ils comptaient reprendre les concours, ils allaient devoir faire beaucoup mieux. Cela étant, avec son départ pour Poudlard, cela risquait d’être bien plus compliqué. Voire même impossible, car deux entrainements, en hiver et en été, ça n’amènerait rien. Elle devait encore voir avec Thiago ce qu’ils feraient pour la danse, s’ils laissaient tomber l’entrainement ou s’ils continueraient, chacun de leur côté. C’était en partie pour ce qu’elle le voulait avec elle à Poudlard, mais l’argentin semblait bien déterminé à ne pas la suivre. Heureusement pour Lu cependant, Quino était une bonne pâte et elle savait qu’il ne lui en voudrait pas. La chose inverse aurait pu être questionnée.

Lorsqu’il lui parla d’un plan potentiel pour la faire entrer en douce dans l’école de Poudlard, le fou rire réprimé de l’argentine fut néanmoins capté par son cousin qui s’offusqua presque de sa réaction. Il parti alors dans une tirade des plus drôles, vantant sa capacité à trouver des passages secrets dans Poudlard. « Pardon, pardon, mais c’était trop drôle ! Je t’imagine bien tenter de me faire rentrer une valise pour passer votre sécurité ! » Elle éclata de rire suite à cela, persuadée que le plan de Quino partirait en fumée du moment où Lu lui dirait qu’elle ne rentrerait jamais de la vie dans une valise pour passer la sécurité de Poudlard. Surtout qu’elle ne savait pas vraiment comment ils faisaient. Lançaient-ils des sorts à chaque malle ? Allez savoir, même les dispositifs de sécurité de Castelobruxo lui étaient inconnus. « Et il mène où ton passage secret ? Aux cuisines pour que tu puisses vider le garde-manger ? » D’accord, Lu se fichait peut-être un peu de son cousin, mais c’était de bonne guerre. Il était tellement rocambolesque dans ses récits qu’elle était obligée de lui lancer de petits pics de temps en temps. Il devait bien avouer que la vie sans Lu serait bien plus morose pas vrai ? Elle se demandait d’ailleurs comment il survivait le reste de l’année, sans sa chère cousine à ses côtés. Qu’il se rassure, elle allait bientôt lui coller aux basques pendant neuf mois et demi sur douze, hors vacances ! Aucun doute là-dessus, Joaquín Kostas allait être ravi d’apprendre qu’en plus d’avoir ses deux petits soeurs dans les pattes, il allait avoir sa chère cousine dès la rentrée. Lu avait hâte de lui dire. Elle se retenait cependant, estimant que le bon moment n’était pas encore arrivé. Il fallait que l’annonce de sa venue se fasse pile au bon moment, quand Quino s’en douterait le moins. En même temps, Lu n’ayant jamais dit qu’elle comptait venir à Poudlard, il devait sûrement être à des lieues de s’imaginer pareille nouvelle !

Lu adorait les potins. Surtout quand ils venaient de l’autre côté de l’océan, et qu’ils concernaient ses cousins. Bien évidement, elle voulait essentiellement en savoir plus sur leur vie anglaise, mais c’était toujours bien d’avoir un avis extérieur sur la situation. La preuve, elle savait qu’elle pouvait compter sur Stef pour tenter de comprendre quelque chose à sa relation avec Thiago. Cependant, ce que Quino lui annonça la laissa… A la fois surexcitée et complètement dépitée. Pas spécialement sûre d’avoir compris ce qu’il venait de lui dire, elle reprit donc, en répétant ce qu’il venait d’annoncer : « Attends, attends. J’ai bien compris ? T’aime une fille et t’as dit à Stef que tu sortais avec la jumelle de la fille ? » Lu attendit confirmation de Quino, avant de reprendre « Mais il t’es passé quoi par la tête ? Elles s’entendent bien ces jumelles ? » S’appuyant un peu plus sur la bouée de son cousin -oui elle avait ramené la sienne, et alors ? Elle l’attendait plus loin- pour le fixer dans les yeux, elle reprit : « Il y a un truc qui va pas chez toi ? Comment tu peux dire que tu sors avec la jumelle de la fille que t’aime ?! Tu te rends compte que tu te tires une balle dans le pied tout seul, gros malin ?! Et si la fille elle t’aimait bien, qu’est-ce qu’elle va croire si elle apprend que tu « sors » avec sa jumelle ?! » Mais qu’avait-il en tête enfin ?! Devait-elle tout faire à sa place ? Il ne savait vraiment pas y faire avec les filles ! Au final, encore heureux qu’il n’était en couple avec personne, Lucrecia aurait été obligée de lui mettre une claque monumentale pour lui remettre ses deux neurones en place.

L’énonciation de plusieurs garçons, dont des septièmes années en couple laissa un peu Lucrecia sur sa faim. Non pas qu’elle cherchait absolument un petit ami, mais s’il y avait des garçons plutôt mignons, elle n’allait pas se priver de les regarder. « Bon… Il faudra que je vois par moi-même alors. J’espère que ton plan pour me faire entrer illégalement dans l’école sera assez poussé… Sinon… » Etait-il temps de dire à Quino qu’elle allait faire, de toute manière, son entrée à l’école de sorcellerie de Poudlard à la rentrée de Septembre, donc dans un mois ? « Sinon je peux faire ça aussi très légalement. J’espère que tu comptes me réserver ton voyage aller le premier septembre, Quiquito… » Elle choisit finalement de laisser planer le doute un petit peu, bien qu’elle trouvait qu’elle avait déjà vendue pas mal la mèche. Et de toute façon, il était bien trop tard pour Quino, nier tout ce qu’il venait de lui confier en bloc n’allait servir à rien. Esquissant un sourire, Lu lâcha la bouée de son cousin et se dirigea vers la sienne, sur laquelle elle s’installa, attendant que Joaquín percute à l’annonce qu’elle venait de lui faire. Elle était, certes, moins grandiose que celle qu’elle avait fait à Stef, mais elle était bien plus marquante. Après tout, Quino ne devait clairement pas se douter que Dahlia et Peony allaient être des demoiselles que Lu allait un jour rencontrer -et à qui elle raconterait tous les petits secrets de ce cher Quiquito !
acidbrain


• 1 062 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyLun 11 Mai - 14:07

À l'évocation du plan imaginé par sa cousine, le garçon pouffa brièvement. « C'est vrai que ça serait marrant ! » Puis, le Poufsouffle avait certifié à Lu qu'il avait trouvé un passage secret à Poudlard et qu'il pourrait donc la faire entrer dans le château, s'il le voulait vraiment. Joaquín Kostas vouait un culte aux oncles de Victoire, Fred et George Weasley. Pour lui, ils étaient des modèles à suivre, des dieux de la farce, les fauteurs de trouble suprêmes. La capitaine des lions ne manquait jamais une occasion de raconter à son ami leurs aventures lorsqu'ils étaient à Poudlard et Quino comptait bien marcher sur leur traces, bien qu'il n'ait aucun lien de parenté avec eux. Il était de son devoir d'apporter un peu de fun au sein de toute cette ambiance sérieuse qui régnait à Poudlard. Les adolescents avaient besoin de s'amuser, par Merlin ! Aussi s'était-il acharné à découvrir tous les secrets du château. Avec l'aide de l'ancien capitaine des vipères, Derek, le gréco-argentin était parvenu à découvrir un passage secret ; et pas n'importe lequel ! « C'est presque ça ! Il mène à Honeydukes, le magasin de bonbons de Pré-au-Lard ! C'est un village sorcier qui est pas loin de Poudlard. » précisa-t-il, fier. Le jeune sorcier avait effectivement désormais accès à la boutique mais, s'il était un grand perturbateur, il n'était pas pour autant un voleur, ainsi ne s'était-il jamais permis de subtiliser des confiseries dans l'arrière-boutique. Pour l'instant, ce passage secret n'avait réellement été utilisé que par Derek, pour Merlin sait quelle raison. Quino n'avait pas enquêté sur la question, ravi d'avoir trouvé quelqu'un pour l'aider à découvrir les mystères de Poudlard.

Ensuite, sans surprise, le jaune et noir se fit réprimander sur ses agissements, pour le moins, maladroits. « Euh… oui c'est ça. » confirma-t-il, voyant bien que Lu' n'approuvait pas forcément sa décision. « Ben, j'sais pas, j'ai paniqué. » avoua-t-il, observant désormais les vagues qui s'abattaient sur sa bouée. Il avait l'impression d'entendre ses sœurs l'enguirlander ou même pire, sa mère. « Ouais, elles s'entendent bien, elle font presque tout ensemble. » expliqua-t-il, ne se rendant pas compte qu'il s'enfonçait encore plus. « Vu ta réaction, je suppose que c'était pas la meilleure idée… Mais tu connais Stef ! Elle était persuadée que j'avais une copine et elle ne voulait pas me croire quand je lui disais que c'était faux. Du coup, j'ai été obligé de mythoner pour qu'elle me lâche les baskets. De toute façon, y a aucune chance pour que Dahlia m'aime bien aussi. On est trop… différents. » affirma-t-il, toujours un rien peureux quand il s'agissait d'assumer ses sentiments. Peut-être que Lu pourrait le guider sur la meilleure manière d'agir avec une fille ? Car Joaquín Kostas était à des lieux de comprendre la gente féminine. « Et t'inquiète, y a que Stef qui est au courant de cette histoire, donc pas de chances que ça s'ébruite. » et c'est là que tu te mets le doigts dans l'oeil jusqu'au coxys.

Puis, l'Argentine commença à faire des allusions bien mystérieuses quant à sa présence au sein de l'école de sorcellerie écossaise. Quino haussa peu à peu les sourcils en écoutant les propos de sa cousine. Finalement, il ouvrit de grands yeux, se demandant si elle ne le faisait pas encore tourner en bourrique. « Attends… Quoi ?! Tu viens à Poudlard l'année prochaine ??? » demanda-t-il impatiemment, préférant être sûr de ce qu'il avançait avant de se jeter dans les bras de la jeune fille pour ainsi l'entraîner dans les abysses de l'Océan Pacifique. Craignant apparemment l'étreinte de son cousin, la brunette rejoignit son bouée mais cela ne serait clairement pas suffisant pour stopper Quino dans son élan si cette annonce se révélait vraie.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 153
Âge : 14 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyMer 13 Mai - 0:01

L’argentine devait bien l’avouer, elle ne faisait pas vraiment confiance à Quino pour réussir une mission d’infiltration. Son cousin était peut-être un pro des pièges, mais elle doutait fortement qu’il ne soit un pro des affaires illégales. Cela dit, c’était tout à son honneur de vouloir faire venir sa cousine à Poudlard. Pour ce que était du passage secret, la curiosité de Lu fut piquée à vif. « Un magasin de bonbons ? Oh, mais c’est ce qu’il y a sur les sachets que tu as dans ta chambre non ? Et le gros paquet que tata a ramené aussi non, avec les caramels et les chocolats ? Ils sont trop bons !! » Bien évidement, il y avait également des magasins de bonbons tenus par des sorciers dans le quartier magique de Cordóba, mais les bonbons étaient plus typés argentins, sud-américains voire même américains et n’avaient rien à voir avec les caramels, fudges et autres chocolats que sa chère tante avait ramené avec eux pour les enfants Castillo.

Clairement, Joaquín Kostas n’était pas le roi de la drague. Loin de là même, puisque ce qu’il venait de lui avouer relevait bien plus de l’idiotie d’un jeune garçon inexpérimenté que d’un plan machiavélique destiné à faire tomber dans ses bras la fille dont il rêvait. Lucrecia n’était pas spécialement bien plus expérimentée que son cousin sur le sujet, loin de là même. Elle n’avait jamais eu de petit ami et n’avait embrassé qu’un seul garçon, Thiago, qui lui avait hurlé dessus qu’elle faisait « une grave erreur » et qu’il fallait qu’elle se souvienne que « les sentiments avaient le pouvoir de tout détruire » et que si elle voulait qu’ils excellent en danse, elle devait « arrêter de faire des choses aussi idiotes » … Un amour ce garçon, n’est-ce pas ? Cela étant, elle avait assez de jugeote pour savoir que ce que son cousin avait fait relevait plus de la bêtise que du drame. Après tout, ce n’était pas parce qu’il mentait à Stef qu’il allait perdre toutes ses chances avec ladite Dahlia. Encore que, si Quino avait été aussi discret qu’il avait l’habitude de l’être, toute l’école risquait d’être au courant de son petit mensonge. « C’était même la pire des idées ! Elles sont soeurs Quino ! Jumelles en plus ! » Déjà qu’il était clair qu’entre membres d’une même famille, ou même de très bons amis, on ne plaisantait pas sur ce genre de choses, imaginez un peu ce que cela donnait lorsque des jumelles étaient concernées ! « Si ta Dahlia l’apprend, même si elle a des sentiments pour toi, elle ne va jamais vouloir être avec celui qui a été avec sa soeur ! C’est trop… Dégoûtant ! » Lu tira langue en fronçant les sourcils.  Cependant, elle comprenait maintenant où était le problème. Posant une main sur celle de son cousin, elle esquissa un sourire. « Tu veux me parler un peu d’elle ? Elle est comment ? » Et avant qu’il ne puisse répondre, elle précisa : « Elle serait bien stupide de ne pas t’aimer parce que vous êtes différents. C’est ce qui donne un peu de piment, non ? » Esquissant un sourire, elle attendit la réponse de Quino. S’il ne souhaitait pas lui parler plus en détail de la jeune fille, elle le comprendrait. Mais elle reviendrait à l’attaque plus tard, il restait encore du temps avant que les Kostas ne repartent au Royaume-Uni.

Loin d’être très courageuse quand il s’agissait des capacités de noyade de Quino, Lu prit la poudre d’escampette à peine sa petite bombe lâchée. Elle n’avait pas spécialement envie qu’il la noie pour l’empêcher de venir à Poudlard. Cependant, Quino ne semblait pas encore comprendre ce que la venue de Lu pouvait avoir comme répercussion. A la question de son cousin, Lu se contenta de le regarder, un sourire taquin aux lèvres, les yeux pétillants. Comme elle ne lui fait jamais parlé de son envie de venir à Poudlard, il était normal qu’il ne s’en soit pas douté. Elle finit par hocher la tête positivement, avant de reprendre : « Ma demande a été acceptée, je viens avec vous à la rentrée ! » Maintenant, elle attendait que Quino se rende compte qu’elle allait donc rencontrer Prudence et ses copains de l’école, mais également et surtout, Dahlia et Peony, les deux filles pour qui le coeur et le cerveau de Quino n’étaient visiblement pas en mesure de se mettre d’accord sur la marche à suivre. Franchement, comment pouvait-on avoir l’idée de dire qu’on l’aimait la soeur jumelle de la fille que l’on aimait réellement pour se protéger de sa petite soeur, tout détective qu’elle soit ?!
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyLun 18 Mai - 1:25

Qu'on se le dise, la tentation de voler des bonbons dans l'arrière-boutique du magasin Honeydukes était énorme et Quino avait dû faire preuve de beaucoup de volonté pour y résister. Il ne voulait pas tomber du côté obscur en étant considéré comme un bandit. Au fond, le garçon avait un grand cœur et ses farces étaient, en général, à but purement ludique ; du moins, de son point de vue. Pour ce qui est des emballages de bonbons, le Poufsouffle plaidait coupable : il n'avait pas pu résister d'en fourrer une quantité considérable dans sa valise avant de prendre l'avion. « Ouais, c'est ça ! » Lu devait s'avouer chanceuse d'avoir pu goûter aux confiseries avant que toute la fratrie Kostas ne les dévorent. Heureusement, ils avaient prévu un sacré stock c'est au cas où Freja décide d'assiéger la maison de vacances de Lu.

Puis, la conversation prit une autre tournure. Il fallait dire que, plus Quino s'avançait sur le sujet des jumelles Lloyd, plus il se rendait compte qu'il était sacrément dans la panade. De toute façon, le sort de toute l'Égypte son sort était entre les mains d'Estefania. Comme seule réponse aux remontrances de sa cousine, le gréco-argentin s'enfonça un peu plus dans sa bouée en affichant une moue contrariée. « Mais Dahlia est intelligente, elle saura que c'est que des conneries… » se persuada-t-il si seulement tu savais ce qui t'attend, mon pauvre coco. Il tourna ensuite la tête vers Lu quand elle lui proposa de lui parler de la Serdaigle. Quino haussa les épaules - du moins, autant qu'il pouvait en étant enfoncé dans sa bouée - et posa son regard sur l'horizon avant de soupirer. Il savait qu'il pouvait se confier sans souci à sa cousine. « Ouais, j'sais pas… Ce serait trop beau que mon premier crush soit réciproque, tu vois ? » « Demande à Ash, il pense pareil. » Quant à la description de la jeune fille « Elle est préfète dans une autre maison que la mienne. » Le garçon ne voyait pas l'intérêt d'embrouiller Lu avec les noms de maisons à Poudlard. « Elle est brune, intelligente - mais ça je te l'ai déjà dit - et elle a toujours l'air exaspérée quand je fais des blagues. » confia-t-il avec un sourire en coin. En réalité, elle n'était pas la seule mais l'attention de Quino n'était tournée que vers elle. « Puis bien sûr, c'est la plus belle fille de notre année, sinon je craquerais pas pour elle ! » conclut-il en rigolant brièvement désolé Vic, Peo, Viska etc.. Il se tourna alors vers la brunette, un sourire espiègle et des étincelles dans les yeux. « Et toi alors ? T'as un ceum ? » Ils avaient assez parlé de lui, Lu avait peut-être aussi des histoires à raconter.

Ensuite, le cerveau de Quino se mit à travailler à mille à l'heure : il essayait de décrypter les sous-entendus de sa cousine par rapport à sa prétendue entrée à Poudlard. Quand elle lui confirma l'information, le garçon s'exclama « Mais c'est trop cool ! » avant de tenter de se redresser sur sa bouée flamant rose dans l'idée de sauter sur celle de Lu pour la noyer, histoire de montrer tout l'enthousiasme que provoquait cette nouvelle chez lui. Évidemment, il glissa sur la surface mouillée et tomba la tête la première dans l'eau. Il se mit alors à nager sous l'eau en direction de l'Argentine et n'en ressortit que lorsqu'il fut à sa hauteur.  « Comment ça se fait ? J'suis trop content en tout cas ! » dit-il avec un sourire ravi, après l'avoir éclaboussé en secouant ses cheveux trempés. Cependant, ce sourire ne tarda pas à s'affaisser. Une fois de plus, les méninges du gréco-argentin s'enclenchèrent dans sa tête, lui faisant se rendre compte de tout ce que la venue de Lucrecia à Poudlard impliquait. Il venait juste de lui révéler ses plus lourds secrets sans savoir qu'elle allait carrément se retrouver dans la même école que les jumelles Lloyd dès la rentrée prochaine ! Il fronça alors les sourcils et fixa sa cousine d'un air sévère. « Attends… Mais… Mais ça veut dire que tu vas voir Peony et Dahlia… » réalisa-t-il finalement. Il soupira alors. « Pff, t'aurais pas pu me dire ça avant que je te raconte ma vie amoureuse inexistante ?! Si tu savais déjà que t'étais admise avant qu'on parle de tout ça, pourquoi tu m'as rien dit ?! » s'exclama-t-il en levant les mains au ciel dans un geste dramatique. Il se sentait trahi. Lu ferait bien d'avoir une excuse du tonnerre sinon elle était bonne pour se mettre son cousin à dos elle veut faire équipe avec Stef en fait pour un long moment.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 153
Âge : 14 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] EmptyLun 1 Juin - 20:41

Lucrecia bougea la tête de droite à gauche, navrée par ce qu’elle entendait. « Quino… Tu ne comprends vraiment rien aux filles ! » Franchement, il était l’archétype même du garçon maladroit, pas doué et franchement dans la panade. « Même si elle est intelligente, si elle t’aime un tant soit peu bien, c’est sa soeur. C’est comme si… Comme si moi, je disais à Thiago que j’étais amoureuse de son frère ! » Elle n’avait pas trouvé meilleur exemple, après tout, elle n’était même pas amoureuse de Thiago, mais c’était le seul exemple potentiellement compréhensible par son cousin qu’elle avait trouvé. Cela étant, elle doutait tout de même sur la capacité de Quino à comprendre qu’il avait fait une vraie boulette. « Trop beau, peut-être, mais pas impossible… » Déso Ash, ça ne te concerne pas. Après tout, on ne pouvait pas dire que cela était fondamentalement impossible. Ce serait un heureux hasard, certes, mais l’espoir n’avait jamais tué personne, si ? Et puis, ce n’était pas parce que les sentiments étaient mutuels, que tout se passerait bien ! De ce que Quino lui disait, cette Dahlia semblait quand même bien différente de lui... Et si elle savait bien qu’on disait que les contraires s’attirent, elle savait aussi qu’il fallait un minimum de points communs malgré tout pour que tout se passe bien. Sinon, elle ne donnait pas cher de leur histoire, malheureusement. « Tu as vraiment l’air de l’aimer beaucoup… J’espère que tu trouveras le courage de lui dire, Quino ! » Après tout, qui était-elle pour ne pas vouloir le bonheur de son cousin ? Bien au contraire, elle voulait le voir heureux avec une fille -ou un garçon, si jamais il changeait d’avis sur la question ! Quand il lui retourna la question, elle fit non de la tête, tout en lui répondant : « Haha, non, je n’ai que Thiago. C’est déjà pas si mal tu me diras ! » Elle esquissa un sourire à l’intention de son cousin préféré, même si, au fond, elle était un peu triste. Alors qu’elle partirait à Poudlard, Thiago lui, resterait à Castelobruxo. Donc au final, elle n’aurait même plus Thiago…

Une fois sa grande nouvelle annoncée à Quino, la brune attendit sa réponse avec impatience et peut-être, un peu de peur. Finalement, le jeune homme sembla plutôt content, à tel point qu’il se retrouva la tête la première dans l’eau, en tentant de se redresser dans sa bouée. Lu ne se fit pas prier pour éclater de rire, et le paya quelques secondes après, lorsque Quino l’éclaboussa en se secouant les cheveux, pour tenter de se sécher un minimum -comme si ça allait servir à quelque chose, il était dans l’eau… « Pour être avec vous, un peu, et pour voir autre chose que Castelobruxo. J’aime beaucoup mon école, mais je suis sûre qu’il y a plein d’autres choses à voir et à apprendre ! » Et comme elle avait de la famille à Poudlard, son choix avait été plutôt facile. Puis Quino se rendit compte que la venue de Lucrecia allait engendrer une rencontre possible avec Dahlia et Peony, le ramenant soudainement sur terre. « Si je te l’avais dit, tu ne m’aurais rien dit ! Et je vois bien que tu as besoin d’en parler à quelqu’un ! » N’était-elle pas une adorable cousine ? Elle n’avait pas envie que Quino se fasse du souci quant à ce qu’il venait de lui dire, elle serait une véritable tombe, mais ne se sentait-il pas mieux d’en avoir parlé à quelqu’un, plutôt que de garder ça pour lui, franchement ?! « Je te promets, sur la tête de Thiago, que je ne dirais rien à personne. » Et elle espérait bien qu’il allait comprendre que jamais elle ne mettrait la vie de son meilleur ami en danger, surtout pour des histoires de coeur ! « Aller Quino, j’ai fait ça pour ton bien, tu ne peux pas m’en vouloir, je suis ta cousine préférée ! » S’approchant de son cousin, elle déposa un baiser sur sa joue, un sourire aux lèvres. Elle espérait bien l’avoir par les sentiments, surtout qu’elle était relativement bornée… Donc si Quino voulait passer ses vacances à Bahía Bianca avec une Lucrecia déterminée à le faire céder… Elle le ferait, même pas peur !
acidbrain


• 690 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty
MessageSujet: Re: Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]   Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le reste du Monde-
Sauter vers: