AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-40%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
229 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1003
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyVen 8 Mai - 18:06

Forte d'une semaine de vacances passée en Irlande avec ses amis et d'une discussion avec Noé au détour d'une pâtisserie moldue Londonienne, Joséphine resplendissait. La jeune fille semblait se réveiller tous les jours en voyant clignoter dans sa tête, en grandes lettres lumineuses, le mot « Avenir », dans des couleurs solaires et épileptiques éblouissantes, à tel point qu'elle ne pouvait à présent plus l'ignorer. Mais pour une fois, elle n'était pas inquiète et son avenir justement, sentait bon.
La sorcière n'avait pas le moins du monde décidé ce qu'elle ferait l'année suivante – elle avait un an pour voir venir ! - mais avait déjà constitué un plan d'attaque qui consistait à s'ouvrir le maximum de portes possibles. Autant vous le dire, cette 7ème année allait être studieuse.
La jeune fille avait donc prévu de demander conseils au professeur McGonagall herself dès la rentrée – cette femme avait toujours été un modèle pour elle veuve, jamais remariée, tout ça – mais avait surtout hâte d'intégrer le stage d'été du Ministère de la Magie. Un stage réservé en théorie aux membres actifs de la Brigade Anti-Menace, dans le but de leur en apprendre d'avantage sur leur ennemi commun et surtout comment plus efficacement les combattre. Jo y voyait là un insigne honneur : on reconnaissait enfin à la BAM leur efficacité et leur contribution dans la lutte contre Magicis Sacra et ce n'était pas rien pour un groupe d'adolescents (d'enfants même, quand ils avaient commencé).

La jeune fille entra dans le Ministère et se dirigea naturellement vers les ascenseurs. Joséphine avait le pas décidé, vêtue d'une robe courte beige, le haut rayé de bleu foncé  : il faisait chaud et elle ne voulait pas s'enterrer sous une couche de vêtements, tout en restant un peu classe. Elle tomba sur Cole au même moment et l'embrassa, contente de le voir. Puis la jeune fille décida en voyant le panneau 'toilettes' de s'y rendre, vite fait - puisque l'heure n'était pas encore arrivée – et prit congé de son petit-ami en lui promettant de se dépêcher Chéri ! Garde-moi une place près de Victoire !. Pendant qu'elle se lavait les mains et se rafraîchissait un peu, une dénommée Patty, un peu plus âgée qu'elle mais à peine, lui demanda ce que faisaient tous ces étudiants dans le Ministère. Jo lui expliqua qui elle était et ce qu'était la Brigade Anti-Menace sans une petite once de fierté et, de fil en aiguille, les deux sorcières finirent par discuter orientation, travail et débouchés. Avare en conseils, la sorcière ne vit pas le temps passer et en riant, pris congé de son interlocutrice pour se rendre au stage « Oh Patty you're so funny ! I'm late, bye ! »
Avec tout ça, elle en arrivait presque en retard !

Voyant que les présentations avaient déjà commencé, Jo resta près de l'entrée. Elle écouta donc avec intérêt les nombreuses présentations de ses amis présents et remarqua enfin Noé. Elle ne put s'empêcher de lui adresser un sourire complice quand il la regarda toi aussi tu sais, finalement – tout arrive – contente de le voir là. Vint le tour du Serpentard de se présenter et Jo ne put qu'être touchée par ses confessions : Noé s'ouvrait de plus en plus, et elle aimait à croire que c'était un peu grâce à elle et à leurs nombreuses disputes. De toute façon, l'épreuve de Sabriye ne pouvait s'effacer de leur esprit mutuel que tant qu'ils seraient en paix tous les deux et qu'ils ne formeraient qu'un.

La Française ne put s'empêcher toutefois de réagir en levant les yeux au ciel, bonne réponse de Victoire ! à la présentation de certains de ses 'camarades' : Alfie il avait mangé un clown lui, non ? Espèce de crétin., Jensen ton père est Président-sorcier, et ...?, Graham et sinon le respect est mort ? Tu sais à qui tu parles au moins ? et le petit Baker, qui venait manifestement de se perdre. Le bureau des échanges de livres c'est plus loin mon chou, pour ne citer qu'eux. Mais franchement, ils se croyaient où ? Oui non Quino a abusé aussi, mais lui il a le droit. A Poudlard, dans la cours de récré ? Jo ne se serait même jamais permise de prendre la parole comme ils l'avaient fait en plein cours, à Poudlard, et eux ? Ah ben eux se sentait vraiment comme à la maison. Détente, on parle à une auror comme si c'était sa copine et surtout on parle devant un groupe d'une trentaine d'élèves comme s'il s'agissait des membres de sa famille : sans aller jusqu'à être une Tempérance ou une Valentina en puissance, il y'avait quand même un pas entre timidité et politesse.
Un pas que venait de franchir Ringo – qui ne se laissait pas faire et c'était génial – en renvoyant la balle à Alfie : la Française ne put s'empêcher de sourire.
Le tour de Joséphine venu, la jeune fille quitta des yeux Fiona, dont le discours lui avait donné à réfléchir, et porta ses yeux sur l'auror Kostovak qu'elle n'allait pas tarder à aller soûler de questions :

- Bonjour. Je m'appelle Joséphine de Guise, j'ai 17 ans et je suis à Poufsouffle n'en déplaise à certains. Je fais partie de la Brigade depuis le début et je suis ici car j'ai hâte de connaître les nouveaux sortilèges que le Ministère a à nous enseigner.

Car ils étaient là pour ça, en fin de compte : s'ils n'étaient venus que pour jeter des Stupéfix et des Expelliarmus, le club de duels était parfait pour ça, ils avaient mieux à faire durant l'été que de potasser des sorts qu'ils connaissaient déjà par cœur. La jeune fille planta ensuite ses yeux bleus dans ceux des élèves qui avaient oublié qu'ils étaient au Ministère de la Magie et qu'il ne s'agissait pas d'une pool-party, notamment Alfie et ne cilla pas. S'il  croyait que ses propos machistes à l'égard de Ringo sans exagération et son apparente décontraction allaient passer crème, il se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude oui c'est comme ça, il me faut toujours avoir un Serpentard dans le pif sinon je ne suis pas bien. Bisous Noé. Entre secourir Fiona si besoin, papoter avec Temp et Ted, et allait saluer Noé, Jo avait tout le temps de s'occuper du cas Hartley.

(1033)


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Club_d10 [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Bam10 [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Beauxb10


Dernière édition par Joséphine De Guise le Ven 22 Mai - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 439
Âge : 12 ans
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyVen 8 Mai - 20:28

Une fois qu'Elizabeth et Charlotte furent arrivées dans l'atrium, la maman de la Poufsouffle se renseigna pour savoir où se déroulait le stage réservé aux élèves de Poudlard : elle eut sa réponse quelques secondes plus tard et la réaction de sa petite fille – qui avait tout entendu toutes les explications – fut surprenante « Je peux y aller seule maman, ne t'inquiète pas. » lança la sorcière, aussi surprise que sa génitrice de ce brusque excès de courage mais que m'arrive t-il ?. Oui, Charlotte avait bien compris que la salle n'était pas très loin, elle était de surcroît persuadée qu'elle trouverait sur sa route d'autres élèves qu'elle pourrait suivre à la trace elle le faisait si bien, et avait surtout envie de lire un peu de fierté dans les yeux de sa mère. Depuis qu'elle était petite, Elizabeth Follet ne voyait en elle qu'une petite chose fragile que la vie terrorisait ben c'est tout à fait ça, merci, baisser de rideau, au revoir, fin de chantier et s'attendait, à tout moment, à lire du courage. Un courage qui n'arrivait jamais, ce qui décevait plus encore Charlotte : elle redoutait plus que tout de lire de la déception dans les yeux de ses parents. Elle savait qu'à son âge, Elizabeth avait été une Chapeauflou de Poufsouffle et de Gryffondor, tout comme Dominique et que ses principaux amis avaient 3 ans de plus qu'elle coucou Alexander, Susan, Megan et Ernie : Elizabeth Harris était loin de ressembler à sa fragile petit fille Merci papa et tes gênes Bones-Follet.

Une fois qu'elle eut embrassé sa mère, Charlotte partit fièrement vers les ascendeurs. Elle voyait des adultes la regarder par moment mais elle ne s'en inquiéta pas, son discours était bien au point :   « Je suis Charlotte Follet, je fais partie de le Brigade Anti-Menace et je viens suivre un stage de survie. ».. Comme ça, elle n'allait pas du tout passer pour une folle non. L'ascenseur se referma sur elle et l'impensable arriva : elle cru voir Douglas.
Enfin, Douglas, quelque chose qui ressemblait à Douglas un truc fin et discret qui ne passe pas les portes ?. Elle n'eut pas le temps de se le confirmer que l’ascenseur dessendait déjà brusquement.
A peine sortie, Charlotte remarqua la direction à prendre et s'y rendit sans attendre : inutile de stresser, elle avait du mal voir : Douglas ne pouvait pas faire le stage, ses parents étaient moldus et ne devaient pas savoir où se trouvait le Ministère. De toute façon, il devait certainement avoir mieux à faire que de participer à un stage d'été harceler ses voisines de quartier ou idolâtrer une blonde d'un mètre quatre-vingt peut être.

La Poufsouffle arriva dans la salle de classe et son cœur s'arrêta un instant va falloir faire surveiller ça ma chérie, ça devient récurrent : elle ne remarqua ni Dominique, ni Valentina, ni Ash, mais constata surtout qu'il y'avait BEAUCOUP de monde. Pour ne pas qu'on la remarque, elle contourna le groupe par derrière et se fondit dans le tas en direction du centre, l'endroit où on avait le moins de chance de la voir. La sorcière souffla quand elle fut rejointe quelques secondes plus tard par Dominique, Valentina, puis  Ash dans cet ordre là svp, j'ai lu tous vos rps.
Après la présentation de son amie jaune et noir Charlotte faillit simplement décéder. Elle se contenta donc d'essayer de respirer normalement en écoutant Vali, dont la présentation lui paraissait ressembler plus à l'idée qu'elle se faisait d'une présentation standard. Sans se départir de son courage si, on va dire qu'il était là, Charlotte embraya à la suite de Valentina : si elle ne le faisait pas maintenant, elle ne le ferait jamais.

- Bonjour je suis Charlotte Follet, j'entre en deuxième année à Poufsouffle et comme Valentina, je viens pour apprendre le plus de sorts possibles.

En disant pareil, elle était sûre de ne pas se tromper, c'était sûr.
Valentina lui ressemblait de toute manière beaucoup plus que Dominique, il n'y avait pas à tortiller.

Soulagée d'avoir réussi à prendre la parole en public devant autant d'élèves plus âgés qu'elle – qui lui donnaient tous l'impression de rendre sa présence ici inappropriée mais Dominique est là pour nous défendre, aha ! Vous faites moins les malins maintenant ! – Charlotte manqua un nouveau battement de cœur quand elle se rendit compte que ses pires craintes étaient exactes. Non. Et si ! Mais non... Ce n'était pas possible.
Douglas la terreur de ces dames venait de passer la porte de la salle pour se fondre dans la foule. Il était donc venu... Ça y était, c'était clair, la semaine la plus longue de sa vie venait de commencer.

(765)
Revenir en haut Aller en bas

Douglas MacLeod
Douglas MacLeod
Serdaigle

Parchemins : 88
Âge : 12 ans (7/04/2003)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyVen 8 Mai - 23:52

- Excusez-moi, mon brave, pourriez-vous m’indiquer la salle dans laquelle doit avoir lieu le stage de défense, à destination des élèves de Poudlard ? C’est que j’y suis attendu, voyez-vous, et personne n’a jugé judicieux de flécher le parcours… C’est un peu idiot, tout de même, vous avouerez…
Douglas, le dos bien droit, les deux mains fermement appuyées sur le comptoir de la sécurité, installé au fond de l’Atrium, fixait avec aplomb l’employé qui se trouvait en face de lui. Il était arrivé au Ministère un bon quart d’heure plus tôt, en utilisant la vieille cabine téléphonique qui servait d’entrée aux visiteurs, et avait déjà eu le temps de se faire une idée assez précise de l’état de décrépitude totale dans lequel se trouvait l’institution. Ce n’était pas étonnant, avait-il songé, en tournant, d’un doigt dégoûté, le cadran circulaire du téléphone déglingué, que leurs dirigeants soient incapables de mettre un terme au chaos semé par Magicis Sacra, si tout le Ministère était à l’avenant. Même le badge « Douglas MacLeod, stagiaire », qu’il avait épinglé sur le devant de sa veste, n’avait pas trouvé grâce à ses yeux. De l’argent, avait-il constaté, quand il l’avait soupesé dans sa main. Quel était l’intérêt de dépenser les deniers publics dans des babioles de ce genre, alors que, dans le même temps, on n’entreprenait aucuns travaux de rénovation du Londres sorcier ? Doug aurait eu deux ou trois conseils « BTP » à donner à ceux qui laissaient des endroits abominables comme, disons, l’allée des Embrumes, subsister.

La magnificence de l’Atrium ne l’avait pas davantage impressionné : beaucoup trop grand, beaucoup trop sonore, beaucoup trop clinquant, s’était-il dit, tandis qu’il cherchait vainement un plan du bâtiment. De guerre lasse, il avait fini par se diriger vers le bureau… de l’agent ? du concierge ? du Gardien ? Quel était, au juste, le titre de cet homme, gris, gras et mal rasé, auquel il venait de s’adresser ? En tout cas, ce n’était pas le respect de sa fonction qui l’étouffait, pensa Doug, en son for intérieur : avait-on idée, de se présenter aussi débraillé au travail ? Ah ça ! Si tous les employés des lieux étaient aussi laxistes, les dossiers ne devaient pas avancer bien vite ( « Ecoutez, Chef, je sais que la révision des règles d’accord commercial avec l’URSS est urgente, mais franchement, je ne vois pas pourquoi vous vous inquiétez, on est quasiment dans les tem… Ah ? C’était pour Avril 88 ? Oui, ben comme quoi, ce n’était pas si pressé ! »).
- V’nez d’Poudlard, c’bien ça ? Finit par laisser tomber le vieillard. Il adressa un regard torve à Douglas – qui se promit aussitôt d’écrire une lettre bien sentie à ses supérieurs hiérarchiques (non mais vraiment, pour qui se prenait-il, ce sinistre individu ? Quand on ne savait pas faire preuve d’amabilité et de déférence, on ne travaillait pas dans le service à la personne !) – et, dans un horrible raclement de papier de verre, se gratta longuement la barbe. De temps à autre, de petits morceaux de peau morte, que ses ongles arrachaient, allaient voleter jusque sur les parchemins éparpillés sur son bureau. Douglas réprima un frisson écoeuré.
- C’est cela, oui. C’est exactement ce que je viens de dire, répondit-il, en articulant avec soin les syllabes, afin de montrer à ce béotien ce qu’on attendait d’un être civilisé. Alors, ce lieu de réunion ?

Une dizaine de minutes – et quelques explications scandaleusement inintelligibles ( « C’pas compliqué, t’vois, g’min, s’ffit d’prendre l’couloir d’droite à gauche d’la s’tue d’vieux Ruffy S’crimgeour – paix à son âme… ») – plus tard, le Serdaigle pénétrait enfin dans la pièce où, remarqua-t-il, mécontent, toute l’école semblait s’être donnée rendez-vous. Lui qui avait tablé sur la fainéantise naturelle de ses camarades pour bénéficier d’un cours de défense quasiment particulier, dont il aurait pu se servir pour épater la galerie, à la rentrée, en était pour ses frais. Pire ! La femme de sa vie Victoire Weasley, la seule personne digne de lui à Poudlard, était flanquée de son toutou habituel, un grand dadais de Poufsouffle, dont le jeune garçon n’avait jamais jugé utile de retenir le nom. Fred, ou Ed, ou Ned, quelque chose comme ça. Un de ces prénoms insipides et diminués, dont ceux qui en étaient affublés, transpiraient immanquablement l’ennui et la bêtise. Plutôt mourir que de l’approcher : Douglas était intimement convaincu que la fadeur du personnage était contagieuse.

Alors que Charisma s’apprêtait à prendre la parole, l’écossais avisa Dominique et Charlotte, à quelques mètres de lui. Sans hésiter un seul instant, il se dirigea vers elles : après tout, les deux fillettes lui vouaient, naturellement, un culte, elles seraient ravies de le voir. Certes, Dominique pouvait se montrer caustique, parfois, mais Douglas s’efforçait de rester magnanime, à son égard : la pauvre petite n’avait pas une vie facile… Etre aussi disgracieuse et avoir une sœur aussi belle… Elle devait être rongée d'une jalousie bien légitime.
- Alors, Mesdemoiselles, susurra-t-il, penché au-dessus de l’épaule de Charlotte, je vous ai manqué ? Follet, je dois dire que tu m’as déçu : moi qui attendais une carte postale de ta part pendant les vacances… Ton hibou s’est perdu en chemin, j’imagine ?
Il n’eut pas le loisir d’en dire plus, cependant : l’auror en charge de leur formation (* Une femme ? Et jeune en plus ? Par les saintes culottes de MacGregor, j’espère qu’on ne nous a pas refourgué tous les bras cassés du Ministère… *) venait de demander aux élèves de se présenter, et les premiers d’entre eux prenaient déjà la parole.

Doug, raide et immobile, écouta avec un intérêt tout relatif les petits discours des autres stagiaires. Merlin, que certains d’entre eux étaient empotés… Quand ils ne faisaient pas, tout simplement, preuve d’une bêtise crasse. Il jeta un coup d’œil méprisant à Quino (encore un qui avait tiré le gros lot à la grande foire des prénoms…), qui avait vraisemblablement confondu le Ministère avec la scène d’un festival miteux de l’humour foireux, et roula des yeux lorsque Graham tenta de se montrer spirituel. Que. Ces. Gens. Se. Taisent. Par. Pitié.
Finalement, ce fut son tour de parler. Le Serdaigle se redressa un peu plus encore et, parcourant d’un regard fier la foule de ses camarades, décréta avec assurance :
- Je m’appelle Douglas MacLeod, j'ai douze ans, et j’entre en deuxième année, à Serdaigle. Je suis venu aujourd’hui car je crois qu’il est temps que la BAM et le Ministère unissent leurs forces. J’ai hâte de découvrir tous les sortilèges que vous pourrez nous apprendre, Madame. Ajouta-t-il, pour bien montrer à leur instructrice qu’il ne prenait pas les choses à la légère, lui.

[1116 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 790
Âge : 28 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptySam 9 Mai - 11:53

Les élèves de Poudlard se comportaient tous globalement bien même s’ils étaient bien trop nombreux, malheureusement certains essayaient déjà de faire les malins. Peut-être croyaient-ils que parce qu’elle n’avait que 28 ans on t’en donne à peine 20 cocotte, elle ne pouvait pas les envoyer hors de la salle d’un simple petit sortilège ? Certains risquaient de ne pas être déçus du voyage. Encore une fois, elle maudit ses chefs et leur politique de non mise en danger des femmes enceintes (comme si une bande d’ado était une compagnie sécurisante!), et commença par reprendre le premier des plaisantins, à savoir Quino « Très spirituel Monsieur Kostas. Gardez vos plaisanteries pour ceux que ça intéresse. » Elle détestait déjà les plaisantins quand elle était élève à Poudlard, le frère de Nicolas avait à cet égard été une plaie. Plus âgée heureusement, aussi en avait-elle été vite débarrassée. Quino devait être le Roman de cette génération. Le Poufsouffle bavard, bruyant et blagueurs que chaque promotion se devait d’avoir. Je vous ai déjà dit qu’elle détestait ça ? Oui ? Bon, alors passons à l’autre type de personne que Carry ne supportait pas quand elle était élève et qui était ici représenté par Alfie Hartley. « Quant à vous monsieur Hartley, si je vous vois ne serait-ce qu’approcher de la sortie avant qu’il soit 17h, je vous exclue de ce stage pour le reste de la semaine. » On ne leur apprenait rien à ces jeunes, comme le respect des règles ? Il était pourtant écrit sur le papier que le stage avait lieu de 9h à 17h.

Carry n’a pas de sens de l’humour. Ce serait la première chose que toutes les personnes présentes à cette semaine de cours allaient devoir retenir. « Je vous rappelle à tous que malgré une ouverture des inscriptions assez libre, ce stage est surtout destiné aux membres de la Brigade Anti-Menace, ceux-ci ayant eu l’occasion de se battre contre des élèves formés par Magicis Sacra. Notre but cette semaine est de vous rendre aussi opérationnel que possible face aux enfants d’Ilvermorny dont la loyauté à l’égard de notre système actuel reste des plus vacillantes. » Le but de ce stage était, autrement dit, de fournir aux élèves de Poudlard des armes efficaces contre des personnes de leur âge mais avec une formation plus offensive que celle qu’ils recevaient à Poudlard. Car il ne suffisait pas d’être bon en classe pour savoir se battre. Ça aidait, mais il fallait aussi exercer d’autres talents pour devenir vraiment bons. Carry n’ayant pas souhaité enseigner à tant d’élèves, elle trouvait un peu frustrant qu’il y ait d’autres personnes en présence que les membres de la BAM… mais là encore, ses supérieurs avaient trouvé qu’il fallait laisser l’opportunité à tous les élèves volontaires d’apprendre à se défendre. Après tout, MS avait déjà envahi une fois Poudlard, si ils recommençaient, ce serait toujours un peu utile que les enfants sachent se protéger.

« Messieurs Prinston, Hazzard et Bradford, mademoiselle McConnel avec moi. » Carry fit signe aux quatre jeunes adultes de monter sur l’estrade. « Vous allez avoir l’occasion de prouver à certains ce que valent les femmes. » Souffla l’auror à Ringo tout en allant chercher une sorte de large ceinture qu’elle passa autour de sa taille dénudée. « Ceci est un bouclier anti-sortilèges. Je ne pense pas qu’il soit très utile mais je suis enceinte alors il ne faut prendre aucun risque. » Expliqua-t-elle en vérifiant que tout était bien attaché. Elle prit ensuite sa baguette et expliqua : « Nous allons débuter ce stage par un petit échauffement. Les jeunes adultes ici présents et moi allons vous attaquer, vous allez devoir parer, esquiver ou riposter de façon à ne pas être touchés. Cette salle a été conçue pour vous autoriser à faire de la magie, il est aussi impossible de se faire mal si vous tombez au sol ou vous cognez aux murs. Ce sera comme tomber sur du coton. » Elle sauta de l’estrade, invitant les quatre jeunes adultes à faire de même. « Que la partie commence. » Et aussitôt, l’auror transplana dans un coin de la pièce, lança des sortilèges de désarmement à Viska, Jensen et Peony d’un côté puis Prudence et Alan de l’autre. Ensuite, elle devint invisible, passa au milieu des élèves qui ne pouvaient la voir et frappa par magie Fiona et Vanellope.

Consignes


  • Ce second tour va durer deux semaines. Vous postez dans l'ordre que vous voulez, autant de fois que vous voulez.
  • Derek, Cole, Louis, Ringo et Charisma attaquent les élèves restants (avec des sorts peu dangereux, type désarmement), à ce stade, seule Carry peut se rendre invisible, mais tous les élèves ayant leur permis de transplanage et plus de 17 ans peuvent le faire pour aller d'un coin à l'autre de la salle. Ils mettent les noms des personnages qu'ils visent en gras ou en souligné pour faciliter le repérage. Ils peuvent en mettre autant qu'ils veulent, y compris des personnages déjà visés/touchés.
  • En défense, les autres élèves peuvent utiliser des actions grâce aux GE (esquive ou parade). 1 GE = 1 action. Le système de réussite est le même que d'habitude pour le moment ( - de 50 échec, + de 50 réussite). Si vous avez été visé deux fois avant que vous postiez, vous pouvez donc lancer 2 GE.
Revenir en haut Aller en bas

Derek Bradford
Derek Bradford
Ministère

Parchemins : 292
Âge : 17 ans
Actuellement : Apprenti Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 21


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptySam 9 Mai - 17:17

Alors que les trois sorciers entrèrent dans la cabine téléphonique servant d'entrée des visiteurs, Candys commenta la plaisanterie de son petit-ami. « Je connais le code bien sûr, c'est pour voir si vous vous en souvenez ! » déclara-t-il en rigolant. En réalité, sa copine avait peut-être un peu raison. La jolie brune se plaignit ensuite de l'exiguïté de la cabine et Derek ne put qu'approuver ; vivement qu'ils sortent de là. Ils arrivèrent finalement dans les premiers dans la salle où allait se dérouler le stage. Le futur apprenti Auror détourna brusquement le regard quand Candys partit embrasser saluer Cole ; Derek savait ce qu'il valait et n'était pas quelqu'un de jaloux à l'inverse de Quino, en revanche, il n'avait jamais réellement apprécié l'ancien Serdaigle.

De plus en plus d'élèves arrivaient et la salle paraissait déjà bondée. Dans les derniers souvenirs de l'Américain, la BAM ne comportait pas autant d'élèves. Apparemment, des étudiants n'étant pas membres du petit groupe de rebelles s'étaient pointés, comme Alfie, par exemple. Le grand blond ne manqua pas de faire une entrée remarquée, comme à son habitude. Évidemment, Derek l'accueillit comme il se doit d'un léger coup de poing dans l'épaule après avoir été traité de "naze". « Tiens, qui voilà ! » commenta l'ancien capitaine, surpris de voir que l'Anglais s'intéressait désormais à la lutte contre Magicis Sacra. Ce coureur de jupons était quand même un sacré numéro. « Décidément, la vieille McGo' devait être bourrée quand elle a fait la liste des préfets ! » blagua-t-il en fait, un dialogue entre 2 de mes persos, ça s'apparente fort à un monologue, après l'annonce de son ami. Il se doutait qu'Alfie profiterait à fond de tous les privilèges qu'offrait ce poste - comme lui-même avait pu le faire pendant ses deux années de capitanat. D'ailleurs, Noé semblait partager l'opinion de son beau-frère et Candys se montra évidemment plus mordante.

Puis, il suffit d'une seule nouvelle arrivée et le sourire de l'ancien Serpentard disparut aussitôt. Cet idiot de McGowan avait aussi décidé de se pointer. Aux dernières nouvelles, est-ce que ce véracrasse ne soutenait pas les idéaux de MS ? Quoi qu'il en soit, Derek exécrait son ancien coéquipier et le voir là suffisait à lui gâcher la journée. Ayant été témoin d'une de ses transformations, le blondinet il est bien blond, Jensen ? tenait littéralement l'Américain en laisse. Avec l'apparition de Jensen, cette semaine de stage allait probablement se transformer en cauchemar. Cerise sur le gâteau : Candys informa Alfie que cette ordure avait finalement obtenu le poste de capitaine qu'il désirait tant. Derek serra les poings et ne rendit pas son salut à Jensen. Depuis quand est-ce qu'ils se saluaient ? Ce n'est pas parce que l'Animagus était voué à devoir aider McGowan dans sa transformation qu'ils allaient commencer à faire copain-copain.

Heureusement, Alfie offrit son opinion sur le physique de l'Auror qui les prenait en charge, ce qui eut pour effet de détendre Derek. À sa remarque, l'Américain se contenta simplement de rire. Avec Candys à côté de lui, il ne voyait pas de quelle autre manière il aurait pu réagir. Juste après cela, une Tempérance essoufflée les rejoint je vais pas vous mentir, je suis pas sûr d'avoir bien suivi le déroulement des choses : certaines habitudes ne se perdaient pas... « Salut Tempérance ! Réveil difficile ? » demanda-il, laissant ensuite Candys prendre des nouvelles de sa meilleure amie. Cette dernière fit alors de même avec ses interlocuteurs et Derek répondit simplement, en parlant évidemment pour Candys et lui : « On est allé à New York ! C'était génial. » À défaut d'être une destination exotique, il y avait énormément d'attractions touristiques dans la Big Apple. Après ce petit conciliabule, Alfie s'éloigna pour aller courtiser des jeunes demoiselles ; vraiment, certains étudiants ne changeaient jamais.

Vint alors le tour des présentations. Pas timide pour un sou, Derek fut le deuxième à prendre la parole et puis les autres élèves les imitèrent. Sans surprise, Alfie choisit encore de se faire remarquer en taquinant McConnell. Le grand blond semblait bien déterminé à lui tenir compagnie. Grand bien lui fasse ! Moins l'Américain voyait la sale tronche de l'ancienne Serdaigle, mieux il se portait. Jensen décida de péter encore une fois plus haut que son cul en se vantant d'être le fils du Président-Sorcier. « Pfff, que quelqu'un l'abatte, s'il vous plaît ! » grommela-t-il. Néanmoins, Graham parvint à décrocher un rire de la part de Derek : il était plutôt d'accord avec lui : la pratique, il n'y avait que ça de vrai. Il remarqua aussi la présence de son amie Joséphine, qu'il saluerait lorsqu'ils auraient du temps libre.

Les présentations terminées, l'auror Kostovak-P reprit la parole pour remettre en place certains trublions. Celle-là, Alfie ne l'avait pas volée. Puis, elle invita les élèves les plus vieux, dont Derek à la rejoindre. Le jeune homme s'exécuta, curieux de voir ce qu'elle leur réservait. En s'avançant sur l'estrade, il avait d'abord pensé qu'il allait devoir se battre en duel avec les trois autres et il jubilait déjà à l'idée d'attaquer Ringo. Lorsqu'elle expliqua la suite, l'ancien capitaine comprit qu'il devrait en fait attaquer les autres élèves. Et zut, une bonne petite Chauve-Furie sur McConnell ne lui aurait pas fait de mal au sens littéral, parce qu'au sens propre, ça fait plutôt mal, demandez à Joséphine. Bon, au moins, Derek allait pouvoir montrer ses compétences en combat version sorcier. Sans plus attendre, il fit craquer ses phalanges tout en faisant pivoter sa nuque avant de dégainer sa baguette magique : le show allait pouvoir commencer. Mme Kostovak-P lança le top départ et l'Américain l'imita, transplanant à l'arrière de la salle, histoire de surprendre ses adversaires. Naturellement, il choisit de viser son beau frère, Noé, en premier. « Expelliarmus ! » s'écria-t-il en pointant sa baguette dans sa direction. Ni une ni deux, il pointa directement son arme sur une nouvelle cible, Joséphine, histoire qu'il y ait un peu de challenge : viser les plus jeunes ne lui paraissait pas très équitable. « Petrificus Totalus ! » La rouquine allait-elle se transformer en statue ? L'avenir nous le dira.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 353
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyDim 10 Mai - 16:08

Vanellope répondit à toutes les personnes qui l’avaient saluée – même Jensen – même si elle y mit plus ou moins de chaleur en fonction de l’interlocuteur. Elle remarqua que Viska était passée presque sans la voir pour se jeter sur Jensen aucune exagération, jamais ce qu’en d’autres circonstances elle aurait pu trouver vexant. Mais il en fallait bien plus pour l’atteindre. V avait une très grosse estime d’elle-même : il n’y avait pas grand monde chez elle pour la nourrir quand elle était enfant (pas parce qu’on ne l’aimait pas mais parce que sa mère travaillait beaucoup – trop -), alors elle avait cultivé elle-même son image pour qu’elle corresponde à ses attentes. Ainsi, elle ne craignait ni de parler en public, ni de faire montre de ses talents – du moment qu’on ne lui demandait pas de jouer de la flûte ou un autre truc du genre dans lequel elle serait forcément nul -.

Au contraire d’elle, Fiona semblant inquiète au sujet des sorts pardon mais en fait si ça va être ça, V fit de son mieux pour la rassurer. « Ne t’inquiète pas, il y a des gamins de deuxième année, alors ils demanderont sûrement des trucs simples. » V avait repéré la sœur de Vic’ et ses copines. Avec des élèves aussi jeunes dans les rangs, on n’allait pas leur demander de faire un patronus corporel (même si V savait le faire et qu’elle n’avait jamais trop saisi à quoi ça pouvait bien servir quand il n’y avait aucun détraqueur dans le coin).

Lucas, qui venait d’arriver, avait donné une fleur à Peony. C’est qu’il devenait romantique le Lulu ! V avait hâte d’être au midi pour le point potin avec Fiona : il se passait pas mal de trucs et il y avait du lourd ! « Eh ! On a un nouveau, sérieux ? » Dit-elle en désignant Pandanjila qu’elle n’avait jamais vu avant alors qu’objectivement il se remarquait. La seule explication était donc que c’était un nouveau : cool du sang neuf ! V espérait que c’était quelqu’un de sympa (parce qu’on ne va pas se mentir, elle n’était pas super fan de la plupart des mecs de l’école).

Graham vint ensuite les rejoindre, plus pour le plaisir de la compagnie de Fiona que de la sienne, même s’ils seraient amenés à se fréquenter souvent dans le futur au vu de la promotion de V : même si elle ne l’avait pas dit à la cantonade comme Alfie, elle aussi allait être préfète cette année.

Après les présentations de tout le monde, l’auror Kostovak Peterson annonça la partie échauffement de ce stage et les règles étaient simples si, si, j’vous jure : elle et les « anciens » élèves allaient les attaquer, ils devaient juste se défendre. V prit sa baguette dans une main et se mit à courir, Fiona à ses côtés, mais un sort se dirigeait droit sur elle, aussi tenta-t-elle d’esquiver en plongeant vers la droite et en enchaînant avec une roulade. Elle aurait pu utiliser sa baguette mais le vide dans son cerveau lui avait fait choisir une réponse moins intellectuelle qu’instinctive. Seul l’avenir lui dirait si ça avait été une bonne décision ou non.

{533}
{Utilisation d’1 GE}

résumé:
 



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Vif d'Or
Vif d'Or
Quidditch

Parchemins : 2106



[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyDim 10 Mai - 16:08

Le membre 'Vanellope Reynolds' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Attrapeur' :
[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Qjzy
Résultat : 49
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 299
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun

En ligne

[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyDim 10 Mai - 17:04

Fiona n'était pas là pour se faire remarquer. Son plan actuel - et pour sa sixième année à Poudlard - consistait à enfin s'améliorer en sortilèges, ne serait-ce que parce que son tutorat avec Joséphine avait apporté quelques fruits en fin d'année précédente, et aussi parce qu'avec les manigances de MS envers les moldus et les Nés-Moldus, elle commençait à se dire que savoir se défendre un minimum pourrait lui être utile à l'avenir - après tout, ses deux parents étaient moldus, et face à des menaces magiques, il semblait plutôt logique que la responsabilité lui revienne à elle de les défendre. Elle n'était pas rassurée pour autant : le nombre d'élèves présents dans la salle ne cessait de grossir, et si V avait raison, certains étaient très jeunes, il y avait aussi parmi eux des élèves qui avaient carrément quitté l'école depuis les dernières escapades de la BAM.

« Je ne suis pas sereine pour autant. Il ne manquerait plus que je sois plus nulle qu'un gamin de douze ans. » murmura-t-elle en avisant Douglas du regard. Le Serdaigle, pourtant haut comme trois pommes bisous Doug affichait une assurance qui était soit synonyme d'une très grande maîtrise de la magie, soit d'une inconscience rare chez un Serdaigle, voire les deux ? Il avait en tout cas l'air plus à l'aise qu'elle dans cette situation, et Fiona commença à se demander si, faute de dextérité, il ne lui faudrait pas compenser en faisant semblant et en espérant que le talent suivrait. Faisant tourner sa baguette entre ses doigts, elle en était là de ses réflexions quand McGowan passa à côté de V et d'elle, les saluant en citant leurs noms de famille. Surprise, elle répondit pourtant machinalement « Salut McMachin : dans les dents McGowan. » avant d'échanger un regard silencieux avec V. Elles avaient donc gagné en galon depuis leur dernier échange avec le Serpentard, puisqu'il les honorait désormais d'un salut.

En outre, les développements étonnants s'enchaînaient à une vitesse impressionnante, puisque lorsque Lucas fit son apparition dans la pièce, il se dirigea droit vers Peony, une fleur à la main. Comme l'échange n'avait pas échappé à V non plus, Fiona se doutait qu'elles auraient le temps d'en reparler par la suite. Acquiesçant à la question de V, Fiona avait suivi son regard posé sur Pandanjila : « Ah oui je ne te l'ai pas dit ? Je l'ai croisé sur le chemin de Traverse la semaine dernière. Il est en échange, il vient de Uagadou. » informa-t-elle d'un air savant, et se gardant d'ajouter que Pandanjila lui avait ouvertement avoué ne pas être familier des Beatles - l'information semblait quelque peu superflue dans le contexte actuel.

« Graham ! » s'exclama-t-elle joyeusement en voyant effectivement le préfet de Gryffondor apparaître à ses côtés. « Comme tu peux le voir je suis venue aussi, finalement. » indiqua-t-elle en se désignant elle-même. « Ah je mange avec V ce midi ! » ajouta-t-elle en incluant son amie dans la conversation. « Mais vous pouvez nous rejoindre après. Et d'ailleurs quand on parle du loup, voilà Louis. » dit-elle en faisant signe à l'ancien Lion, soulagée de constater qu'outre la joie ressentie à la vue de leur ami commun, l'accélération caractéristique des battements de son cœur n'était, elle, pas présente.

« Quel cancre ! » chuchota-t-elle d'un air narquois à Graham après sa présentation, qui, si elle avait le mérite d'être originale, n'atteignait nullement le niveau atteint par celle d'Alfie, qui prit un malin plaisir à entraîner Ringo avec lui dans sa chute - puis connut une issue tragique tant il se fit rabattre le caquet par l'Auror Kostovak-P. « Dur dur. » murmura-t-elle pour le bénéfice des deux Gryffondors qui l'encadraient, un sourire amusé sur le visage. Malheureusement, elle n'eut pas le temps d'apprécier davantage les mésaventures du nouveau préfet de Serpentard bisous Alfie, car une fois que tous les élèves se furent présentés, Kostovak décida d'entrer brutalement dans le vif du sujet. Se sentant nettement visée par cette distinction entre les membres de la BAM et les autres, elle tâcha de se faire toujours plus discrète, tandis qu'elle observait Alfie, Ringo, Derek et Cole monter sur l'estrade.

Heum, attaquer ? Pardon ? Attaquer qui ? Elle ? Non non non, elle n'avait pas signé pour ça. Non seulement Kostovak venait d'anéantir ses espoirs de ne pas commencer par de la pratique, mais elle avait pour ainsi dire signé son arrêt de mort. L'heure du ridicule était là, il lui ouvrait les bras comme un vieil ami à l'air moqueur, et Fiona resserra sur sa baguette, les mains moites et espérant qu'elle ne lui glisserait pas des mains dans un moment de panique. Sois baguette sois baguette sois baguette se répéta-t-elle comme un mantra fou, suivant V sans trop savoir vers quoi elles se dirigeaient. Il n'y avait pas d'issue. Du moins, elle n'était pas sûre que se barrer dès le début du stage serait très bien vu, et Kostovak n'avait pas l'air d'être une grande rigolote. Prenant une inspiration désespérée, Fiona murmura la formule du sortilège de protection, qui n'avait que peu de chances de fonctionner tant sa main tremblait.

Résumé:
 

[ 857 ]
Revenir en haut Aller en bas

Alfie Hartley
Alfie Hartley
Préfet de Serpentard

Parchemins : 195
Âge : 17 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 12


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyMar 12 Mai - 14:55

En arrivant dans la salle prévue pour le Stage, Alfie s'était naturellement dirigé vers son meilleur ami qui était accompagné de Derek et Candys. Il confirma les craintes de Noé d'un simple « Hé ouais ! » clairement impatient de se délecter de cette salle de bain des préfets dont il avait tant entendu parler, puis ricana simplement aux paroles de Derek. « Merci frère ! » ajouta-t-il à la suite des félicitations de Noé, en lui donnant une tape sur l'épaule « Bah Nono, pourquoi tu t'es jeté par terre ? T'essayes d'imiter Tempépé ? ». Candys le félicita à son tour et Alfie  afficha un grand sourire malicieux à la suite des propos de la préfète-en chef. « Tu veux dire que c'est possible de rentrer dans la salle de bains quand y a déjà une fille dedans ? » demanda-t-il, très intrigué. De toute manière, le Serpentard ne reculerait devant rien pour trouver un moyen de profiter d'une compagnie féminine dans cette pièce. Puis, Jensen entra dans la pièce et la jeune fille l'informa du nouveau poste dont il avait hérité. Alfie répondit à son salut par un léger geste de la main avant de commenter la nouvelle. « Je me doutais que ce serait lui qui choperait le poste. McGo' pouvait pas me faire à la fois préfet et capitaine ! » répondit-il fièrement. Tempérance arriva à son tour et elle rejoint leur groupe. « Salut Temp' ! » reprit-il avec un sourire. Même si les cheveux de la blonde avaient l'air de se faire la guerre, elle paraissait de bonne humeur. Elle donna alors son impression sur ses vacances passées avec Julian avant de retourner la question aux garçons. Derek les informa de sa visite à New York et Alfie, même s'il n'avait pas voyagé, devait avouer qu'il s'amusait comme un fou pendant ces vacances. « Ca se passe super bien, merci ! » Après tout, si Tempérance n'avait pas encore remarqué que le grand blond était le nouveau préfet de Serpentard, elle aurait toute une année pour s'en rendre compte et être obligée de rigoler à ses blagues douteuses sous peine de se voir retirer des points. Puis, ayant repéré Dahlia et Peony, il décida de se diriger vers elles.

Une fois à leur hauteur, il remarqua que Peony semblait se réjouir de la nomination du blondinet. Ca faisait au moins une préfète qui ne traînerait pas les pieds à l'idée de faire des rondes en sa compagnie bisous Vanellope. « Ouais, c'est bien moi ! A l'aise, merci ! » répondit-il. Après tout, la rouquine semblait rodée en tant que préfète et puis, de cette façon, Alfie pourrait se retrouver en en tête-à-tête avec elle pour des raisons purement "scolaires" ; Léopold ne pourrait pas se dresser contre les règles imposées par la directrice. Le batteur des vipères continua alors son chemin pour finir aux côtés de Ringo McConnell, alias la personne qu'il aimait le plus embêter.

« Eh bien, tu m'en vois ravi ! Je suis venu juste parce que Noé m'a dit que tu serais là. » répondit-il du même ton sarcastique que la belle brune, bien que dans son cas, la véracité de ses propos n'était pas à douter. Le meilleur ami d'Alfie avait su lui vendre ce stage comme il le fallait pour qu'il y mette bien les pieds. Jusque là, il n'était pas déçu, mais tout le monde ne semblait pas se délecter de la présence du futur préfet. Apparemment, l'Auror Kostovak-P ne possédait pas un sens de l'humour aussi large qu'Alfie. Il s'était forcément attendu à se faire remballer après sa présentation mais il ne pouvait manquer une occasion de se faire remarquer, surtout que la moitié des élèves de Poudlard semblaient être présents et surtout parce que Rinrin' était à côté de lui. Graham aussi s'était fait remarqué en se présentant mais l'Auror ne jugea pas nécessaire de le réprimander, lui. Était-ce son poste de préfet qui lui garantissait cette immunité bienvenue à Koh-Lanta ? Alfie devrait tester cette théorie lors de sa dernière année. « Bon ben je suppose que le stage ne durera qu'un jour pour moi ! » songea-t-il à voix basse en haussant les épaules. Pour Alfie, gagner un match de foot était plus important qu'apprendre à se défendre avec des sortilèges. De toute façon, s'il se faisait virer, il passerait le reste de la semaine avec Léopold qui ne participait pas non plus au stage. Puis, fidèle à lui-même, il rebondit sur la remarque de l'ancienne Serdaigle.« Oh crois-moi, je préférerais t'épuiser d'une autre manière. » dit-il en plissant les yeux d'un air sexy séducteur la relève de Riley est assurée. La retenue ? Non, il ne connaissait pas ce mot. Franchement, Ringo lui avait tendu une perche, il fallait bien qu'il y réponde en conséquences. McConnell se présenta à son tour et en profita pour retirer sa main que le Serpentard venait d'attraper. Alfie était habitué aux esquives de la demoiselle mais il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir continuellement engendrer un contact avec elle l'amour ça.

Joséphine se présenta ensuite avant de se tourner vers le vert et argent pour le fusiller du regard ("girl power, et caetera, et caetera"). Celui-ci lui renvoya un grand sourire, refusant toujours que quiconque perturbe sa béatitude. Il faudrait bien plus qu'un regard noir de la part de la Poufsouffle pour le déstabiliser. Finalement, la belle Auror expliqua comment allait se dérouler cette première journée de stage. Les élèves les plus âgés furent invités sur l'estrade et Alfie ne put s'empêcher d'être un peu déçu que Ringo lui fausse déjà compagnie. Néanmoins, il lui adressa un sourire rassurant avant qu'elle parte. Il n'avait pas l'impression qu'elle soit le genre de fille qui ait besoin d'encouragement pour se manifester devant une foule pareille mais que voulez-vous, l'amour ça vous fait faire n'importe quoi. Puis, la bataille commença. Alfie dégaina sa baguette et se tint prêt. Mme Kostovak-P faisait clairement preuve d'une grande maitrise de la magie et, en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "Experlliarmus", Fiona et Vanellope furent touchées et tombèrent au sol. Étant donné que personne n'avait décidé de l'attaquer lui, il se dirigea vers les deux sorcières. « Bah alors, votre lit vous manquait trop ? » plaisanta-t-il en tendant d'abord la main à Fiona. Il hésita une seconde avant de ranger sa baguette afin de tendre son autre main vers Vanellope. « Allez, debout les marmottes. » Toutefois, il n'était pas certain que la Gryffondor attrape sa main, étant donné qu'elle était du genre à revendiquer que les femmes n'avaient pas besoin de l'aide des hommes ou quelque chose comme ça, de ce qu'il avait compris lors de leur trajet dans le Poudlard Express.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 333
Âge : 15 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 EmptyMer 13 Mai - 12:50

Viska avait dit bonjour à tout le monde mais était restée assez fermée, préférant s’occuper de Jensen, Peony, bref, des gens qui ne l’avaient pas laissé tomber quand elle avait besoin d’eux et/ou qui volaient ses amis. Elle prit d’ailleurs la défense du look de Peony : « Oh, allez, ça lui va bien ! » remarqua-t-elle juste avant de repérer Lucas qui s’approchait de la rousse pour lui offrir une fleur. Elle trouvait que c’était trop mignon mais retint ses couinements de midinettes si vous voulez Viska, voilà le mode d’emploi puisque les présentations débutaient.

Ce fut ensuite à l’auror de parler. Alfie ne serait donc pas des leurs plus d’une journée car la Serpentard doutait que Kostovak bluffe. Dommage, les beaux garçons avaient leurs avantages dans le décor, même si son absence apaiserait peut-être Peony et Victoire. Le fait que ce n’était plus la folle amitié entre les deux jeunes filles n’était un secret pour personne. Viska étant pour la paix parmi les membres de la BAM, elle souhaitait un apaisement tout en préférant rester loin des dramas. Il y en avait assez dans sa vie sans se rajouter ceux des autres – même si dans son cas, il n’y avait aucun rapport avec les relations amoureuses -. Elle n’avait jamais éprouvé de sentiments assez forts pour se fâcher avec ses amis. Elle espérait même que ce ne serait jamais le cas : l’amour c’était bien, mais que serait-on sans l’amitié ? Et si on prenait les exemples des cinquièmes années, ça ne mettait pas vraiment les personnalités en valeur en plus...

L’exercice commença – ou plutôt l’échauffement, ça promettait ! -. Elle supposait que c’était normal d’être dans les premiers visés puisqu’elle co-dirigeait la BAM. Elle avait déjà sa baguette à la main (elle avait lâché Jensen évidemment) et elle lança un protego pour éviter le sortilège de l’auror.

{Utilisation de 1 GE}



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie   [Intrigue] Stage au Ministère de la Magie - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Stage au Ministère de la Magie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: