AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyLun 4 Mai - 0:16

Qu'on se le dise et contre toute attente, Joséphine évoluait au Ministère de la Magie anglais comme une puce au salon de la moquette. Jamais la jeune fille n'aurait cru être aussi à l'aise dans un environnement d'adultes et elle se surprit même, pour la première fois depuis des mois, à être optimiste sur son avenir. La sorcière avait envoyé bouler un passant dans les rues Londoniennes quelques jours plus tôt, elle faisait ses courses toute seule, elle avait d'excellents résultats scolaires, bref, son avenir professionnel lui tendait les bras.
Si Joséphine n'avait jamais envisagé une carrière Ministérielle, c'est avant tout parce que sa mère avait un poste très important au Ministère de la Magie Français, le Ministère des affaires magiques et que métier futur s'il y'avait, impliquait nécessairement de travailler avec - ou pour - sa maman. Bien que les relations entre la mère et la fille de Guise étaient très bonnes, il était hors de question qu'elle commence sa carrière par du piston. Joséphine était grande, débrouillarde, volontaire et ne tolérerait aucun traitement de faveurs. Son avenir lui appartenait à elle.
En revanche, ne pas vouloir de piston de sa mère ne l'empêchait pas d'envisager une carrière Ministérielle anglaise, au contraire : si la française n'avait de Britannique que l'enseignement scolaire, elle avait maintenant des amis anglais, écossais et irlandais. Si elle avait toujours projeté son avenir en France, force était de constater que toute sa vie maintenant s'articulait autour de ce pays, il n'était donc pas aberrant de la voir s'y intéresser pour sa vie future.
Même si la France et la Grande-Bretagne n'était qu'à un 'pop' de transplanage, la rouquine ne se voyait à présent plus loin de ses amis : c'était décidé, l'an prochain, quoiqu'elle fasse clocharde ou fille de joie elle le ferait en Grande-Bretagne.
Il lui restait certes un an pour réfléchir à ce qu'elle voulait faire de sa vie, mais ce stage d'été au Ministère allait être un bon moyen pour elle d'écarter ou non l'éventualité 'Ministérielle'.

Le second jour de stage se termina à 17h et après avoir embrassé Cole – ce qui lui semblait de moins en moins naturel et elle ne savait pas dire pourquoi  - Jo remonta dans le Londres moldu pour rentrer chez elle. Comme convenu, elle attendait Quino pour le ramener chez lui, mais il n'était pas encore arrivé trop occupé à embrasser des filles intempestivement, sûrement. Il fallait bien évidemment le temps que monsieur prenne congés de tous ses amis, avant de perdre encore une heure ou deux à parler à droite et gauche. Joaquin Kostas, alias monsieur ponctualité donc.
Joséphine était énervée.
Pourquoi ?
Elle ne savait pas : pas à cause de Quino en tout cas, elle ne le connaissait que trop bien pour savoir que dans 50 ans, elle ne pourrait toujours pas lui en vouloir pour quoique ce soit tu as tué mes enfants ? Humpf ! T'es mignon.. Non, c'était autre chose.
Le fait que Cole soit admirablement parfait à tous les niveaux et que Joséphine sentait – la pire sensation du monde – qu'il était bien plus aimant et attentionné qu'elle, était une des raisons ? Très certainement. Elle détestait ce sentiment là, ce sentiment de constater qu'il était prêt à tout pour elle alors qu'elle, n'éprouvait qu'une forte attirance et une grande affection à son égard : ça lui mettait la pression. Elle en était certaine, elle l'aimait, mais pas encore d'amour. Et cette inégalité lui faisait ressentir à quel point elle était imparfaite, médiocre, qu'elle ne le méritait pas, à un moment de sa vie ou tout le reste ou presque allait bien.
Bref, Jo était en pleine remise en question. A chaque fois qu'elle imaginait Cole avec une autre fille son cerveau vrillait : ça la rendait folle. C'était bien une preuve ça, non ?

Jo attendit Quino, adossée contre le mur en face la cabine téléphonique menant au Ministère, voyant les élèves du  stage sortir un par un. Il était tôt, elle n'avait pas envie de rentrer : il faisait bon en plus pour une fois, un temps parfait pour manger une glace chez Florian Fortarôme et pas pour rentrer tranquillement chez ses parents.
Elle remarqua qu'un couple d'adolescents sortait du Ministère – normal, ils sortaient tous en même temps, c'était les vacances et personne n'avait envie de faire des heures supp' – il s'agissait de Noé Montgomery et Dahlia Lloyd.
Noé et Dahlia, tient donc...
Tic et Tac.
La belle et le clochard.
Le duo comique.
Son cœur se serra un peu. Le duo comique : carrément ! Dahlia Lloyd, belle et intelligente, avec Noé. Tsss...
Pfff ! Ils se voulaient quoi, eux deux ?
Ils s'étaient jamais parlé de leur vie – de toute manière Noé ne savait pas parler aux gens – et voilà que comme par hasard, ils devenaient les meilleurs amis du monde. Comme c'est étrange.
Qu'on ne lui fasse pas croire qu'il n'y avait pas anguille sous roche : ô ça non !
Puis, comme une ombre, Quino sortit de la cabine téléphonique à son tour, juste après le Serpentard et la Serdaigle. Il avait la tête baissée, l'air las.

- KOSTAS ! Cria Joséphine, en agitant sa main en direction du Poufsouffle, afin qu'il la voit féminité et grâce.

Mais déjà, d'où Noé n'était pas soudé à sa jumelle d'abord elle-même soudée à son Bradford, oui, ça faisait beaucoup ? Et Dahlia à la sienne ?
C'était ça leur kiff ? Échanger des banalités entre jumeaux interposés ?
Non parce que s'il n'y avait que ça, y'a pas de soucis, Jo en connaissait des tas de jumeaux avec qui papoter aucun, non. Et d'où ils se parlaient maintenant ? Ça faisait 5 ans qu'ils parcouraient la même école – Oui 5 ans parce que Dahlia est un vrai petit bébé. Il fait dans la jeunette, maintenant ? - et comme par hasard, 7ème année, Monsieur se réveille. Paf.
La 7ème année d'étude n'est pas le moment pour se faire de nouveaux amis, Mr Montgomery c'est pas des amis qu'il veut ! C'est le moment de réviser ses ASPICs, d'être un peu sérieux, et d'arrêter de souffler le chaud et le froid à tout va. Que c'est agaçant !
Mais sans déconner, le gars passe 6 ans dans sa grotte son cachot et voilà qu'à sa septième année comme par hasard, le gars découvre qu'il n'est pas seul. C'était moins une, Jeannot !
Et en plein stage au Ministère de la Magie, bien évidemment. Ce n'est pas un centre de vacances, Mrs Lloyd et Mr Montgomery, il va falloir commencer à s'affoler et à ouvrir grand ses esgourdes nous sommes en guerre, alors sortez vous les doigts !

- Ah ben quand même, c'est pas dommage ! Lança Joséphine à Quino qui arrivait vers elle, visiblement plus irritée qu'elle n'aurait du l'être. Elle regretta immédiatement le ton adopté, surtout quand elle vit la tête de l'Argentin t'as tes règles ?. Pour sûr, il n'était pas dans son assiette. T'étais où ? Demanda t-elle, plus doucement.

Voyant que le sorcier était loin du sauvage petit lutin de Cornouailles sous acide qu'il était d'habitude, Jo proposa au sorcier, en regardant Dahlia et Noé s'éloigner.

- Tu veux aller manger une glace à Traverse ? Je t'invite.

En finissant le stage à 17h, les parents Kostas devaient bien se douter que Quino ne serait pas chez lui à 17h02 surtout qu'il était quand même 23h, avec tout ça, du moins Joséphine le supputait.

(1204)


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Club_d10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Bam10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyLun 4 Mai - 0:48

Joaquín & Joséphine


Août 2015
Après une discussion mouvementée avec Peony, Quino avait repris du poil de la bête : pas besoin de se prendre la tête avec une rumeur si puérile. Même si la préfète de Serpentard était une jolie fille, c'était sa sœur qui l'intéressait. Il ne lui restait plus qu'à avoir une petite discussion avec Dahlia histoire de mettre les choses au clair et, par la même occasion, tenter de percer sa carapace pour en apprendre plus sur ses sentiments : ce n'était pas gagné mais le Poufsouffle était désormais déterminé à faire les choses correctement. Le premier jour de stage avait été plutôt productif : en plus des nouvelles techniques que les élèves apprenaient, c'était, pour le garçon, l'occasion de retrouver tous ses amis de Poudlard en avance. Du coup, cela n'allait pas sans son lot de tranches de rires et de bêtises en tous genres. Franchement, on n'avait pas idée de laisser un énergumène tel que Joaquín Kostas vagabonder dans un endroit aussi majestueux que le Ministère de la Magie. Heureusement pour ses employés, il y avait beaucoup plus d'adultes dans le bâtiment qu'à Poudlard ; de quoi freiner un tantinet les loufoqueries du jeune sorcier.

Hélas, sa béatitude n'avait pas beaucoup duré. Quino avait trop attendu pour tenter quelque chose avec son crush et dès lors, il s'était fait devancé par celui qui prenait désormais officiellement la place d'ennemi public numéro un à ses yeux. Le jaune et noir ne portait déjà pas Montgomery dans son cœur mais en ce deuxième jour de stage, il l'abhorrait au plus haut point. Il ne fallait pas être Einstein pour comprendre ce qui s'était passé : Noé et Dahlia semblaient désormais former un couple des plus détestables. En tout cas, c'est ce que les nouvelles rumeurs disaient merci de laisser Quiny de côté et le futur cinquième année les croyaient. Les nouveaux tourtereaux à la mode n'avaient pas eu besoin de s'embrasser en public pour que Quino s'imagine le pire. Après tout, Noé Montgomery, cet abominable personnage, faisait partie de la bande de dragueurs à deux balles de septième année de Serpentard. C'était logique qu'il jette tôt ou tard son dévolu sur une jeunette ; il ne faisait que suivre les traces d'Alfie et Léopold.

Quino en était venu à penser que, histoire de faire d'une pierre deux coups, il devrait se trouver une vraie copine au lieu de laisser de fausses rumeurs s'en charger. Premièrement, il pensait que ça lui permettrait de guérir son chagrin d'amour mode Ted Lupin activé et deuxièmement, ça démentirait tous ces ragots sur sa potentielle relation avec Peony. Il avait besoin d'en parler à quelqu'un : Joséphine lui avait proposé de se retrouver après le deuxième jour de stage et cette proposition tombait à pic. Elle pourrait sûrement l'aiguiller vers la demoiselle adéquate. Le gréco-argentin faisait toujours la gueule à Estefanía et il avait informé Valentina qu'il ne rentrerait pas à la maison directement. S'occuper l'esprit était devenu une priorité pour lui. Néanmoins, ayant un sacré entraînement en matière de comédie, le Poufsouffle n'avait rien laissé paraître pendant cette deuxième journée de stage, du moins quand il était en public : il avait même doublé la fréquence de ses pitreries, histoire de penser le moins possible à l'idée que Noé et Dahlia étaient en couple. À cette allure, il ne serait pas surprenant qu'il se fasse virer du Ministère avant la fin de la semaine. Tout le monde autour de lui à part Alfie, merci à lui semblait prendre ce stage bien au sérieux et refusait de prendre part aux farces de Quino.

Seulement, ce masque d'adolescent que rien n'atteignait avait ses limites : en cette fin d'après-midi, après avoir bavardé comme à son habitude avec Alan et Prudence, le poursuiveur des blaireaux était tombé sur ceux qu'il voulait probablement croiser le moins possible : le nouveau couple sans allure qui faisait fureur au sein du stage. Son sang ne fit qu'un tour : pour la première fois de sa vie, il ressentait quelque chose de comparable à de la jalousie. Alors certes, il ne connaissait rien du tout à l'amour, lui, son Dada dada, c'était plus les explosions innocentes rigolotes à gogo mais voir ce grand blond mettre ses sales pattes sur sa Dada le rendait fou. Qui aurait cru que Joaquín Kostas était en réalité un jaloux maladif ? Il s'arrêta de marcher, ignorant les regards intrigués des élèves autour de lui avant de se mettre à courir d'un coup jusqu'aux toilettes. Une fois sur place, ill ne savait pas s'il avait envie de vomir ou d'exploser le miroir en face de lui. Quoi qu'il en soit, il agrippa le lavabo et se regarda dans la glace. Une goutte de sueur perlait sur son front et sa respiration était saccadée. Était-il vraiment en train de se mettre dans un état pareil pour une fille ? Lentement, il desserra son étreinte et prit de longues inspirations. Il avait toujours été un garçon jovial et voilà qu'il se retrouvait à avoir des envies de meurtre envers ce crétin de Montgomery. Quelque chose ne tournait décidément pas rond.

Il attendit quelques minutes dans une cabine de toilettes histoire de se calmer, ignorant les rires des garçons qui faisaient des va-et-vient dans la pièce autour de lui. Une fois qu'il était sûr qu'il n'enverrait pas valser tous les objets fragiles qui se trouveraient sur son chemin, il quitta les toilettes et sortit du Ministère. Comme il s'y attendait, la belle rouquine l'attendait de l'autre côté de la rue. Quino lui adressa un léger sourire manquant de conviction avant d'arriver à sa hauteur. Fidèle à elle-même, elle entreprit de se plaindre de l'arrivée tardive de son ami mais à vrai dire, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. La seule image qui tournait en boucle dans sa tête en ce moment était celle de Dahlia et Noé ensemble. Les mains dans les poches, il haussa les épaules à la remarque de son amie. Joaquín Kostas n'était pas forcément connu pour être quelqu'un de ponctuel. « J'étais en train de gerber aux toilettes. » répondit-il à la question de sa précédente localisation, tout en faisant un signe de tête en direction du couple de l'année qui quittait les lieux.

Joséphine sembla remarquer l'absence de l'habituel sourire sur le visage du gréco-argentin, aussi lui proposa-t-elle d'aller manger une glace sur le Chemin de Traverse. Le garçon releva la tête vers la jeune fille. « Avec plaisir. J'espère juste qu'ils ont des glaces au Whisky Pur Feu. » déclara-t-il, avant d'attraper le bras de la rouquine pour pouvoir transplaner loin de cet endroit où tous ses problèmes avaient commencé.

[1169]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyLun 4 Mai - 9:21

Si l'état de l'Argentin aurait du émoeuvoir Joséphine, ce ne fut pas du tout le cas. La jeune fille ne décolérait pas, elle regardait Dahlia et Noé s'éloigner dans la rue et cette vision lui donnait la nausée. Pourquoi d'ailleurs ?
Oui, Joséphine, pourquoi ?
Parce que Monsieur Montgomery, la perversion narcissique en personne, manipulateur émérite, escroc en chef, diseur de bonne aventure et enfoiré notable, aimait se moquer des gens. C'était sa passion ! Il ne faisait que ça ! Un an à lui pourrir la vie, à Poudlard, à soit-disant lui en vouloir parce qu'elle lui avait demandé gentiment de la boucler à un moment critique de leur vie où le silence était vital. Déjà, le mec pas du tout rancunier quoi... Vive la stabilité.
Et là, après un an à lui pourrir la vie, à la mépriser et à la détester – n'ayons pas peur des mots – cordialement, après avoir créé une bonne demi-douzaine de confrontations houleuses et désagréables, monsieur décidait d'enterrer la hache de guerre et de faire la paix avec elle.
Et qu'arrivait-il, quelques jours plus tard ? Aha ! La blague !
Ce gars là était le cynisme pur, la méchanceté personnifiée. Être aussi perfide et mal-intentionné relevait du défi. Il était le diable en fait... Ni plus ni moins : une saleté de séducteur, égocentrique, joueur, qui se plaisait à charmer, tout comme ses copains pathétiques Hartley et Lloyd c'est cadeau. Joséphine n'en revenait pas de s'être autant laissé avoir par un garçon.

- Ah. Répondit Jo, restée bête. Effectivement, quand Quino lui lança ironiquement qu'il était parti vomir on espère pour toi que ce n'est pas vrai en lui montrant le couple le plus improbable de la création après Ted et Erin, oui c'est gratuit aussi, Joséphine réalisa que Quino aussi devait en avoir gros sur le cœur. Ce n'était pas lui qui craquait justement pour la préfète de Serdaigle ?
Ben tiens, ces deux faisaient vraiment des émules avec leur début de couple en carton !
Car oui, Jo était réaliste, le Serpentard et la Serdaigle allaient certainement finir par se mettre en couple. Noé faisait tout pour l'embêter, alors ... comment ça j'ai déjà quelqu'un ? Quel rapport ?
Et d'ailleurs, elle sortait d'où, celle-là ? Elle avait pas des options à choisir pour sa troisième année ou une cérémonie de répartition à passer ? Pof ! La meuf apparaît du néant, comme ça ! Encore un mystère de la nature... comment ça elle est préfète ? Quel rapport ?

Voyant que le sorcier n'était pas dans son assiette, Joséphine lui proposa de lui offrir une glace. Le sorcier accepta et sans attendre, les deux adolescents disparurent dans une ruelle sombre, juste à côté de là où était Joséphine et paf un nouveau couple : un peu plus de drama, oui !. Dans un 'pop' sonore annonçant l'arrivée d'un être supérieur doté d'un haut potentiel magique : un adulte donc, les deux Poufsouffle arrivèrent sur le Chemin de Traverse. Après avoir tapoté avec sa baguette sur les trois briques rouges menant à la rue commerçante – qu'elle ne connaissait que trop bien – Joséphine accompagnée de Quino, se dirigèrent vers le glacier « Hey Doris, comment tu vas ? On se fait toujours l'apéro samedi en huit ? Yes gros bisous, j'apporte les bières ! ».

- T'as l'air chafouin, t'as mangé un truc pas frais? Qu'est-ce qui te ferais plaisir ? Triple Vodka, un shot de Tequila ? Ou une glace te suffira ? Parce que je crains qu'on ne remarque que tu sois mineur, mon cher ami...

Lança t-elle, pour plaisanter, pendant qu'ils s'asseyaient à la terrasse encore nimbée de soleil de Florian Fortarôme. Hors de question de lancer le sujet Noé-Dahlia, même si Quino en mourait d'envie. Qu'allait-elle dire ? Qu'elle raison avait-elle de râler, en plus ? Noé n'était rien pour elle et puis elle sortait avec Cole : à l'inverse de Quino, Jo n'avait pas pour projet de sortir avec le Serpentard Quino veut sortir avec Noé ?  Alerte scoop, alerte scoop !, elle n'avait donc aucune raison de s'agacer du rapprochement vipère - aigle

Et pourtant... Et pourtant, ça l'agaçait tellement ! Mais au plus haut point ! Quand elle avait revu le Serpentard dans la pâtisserie moldue quelques jours plus tôt, tout lui avait paru différent. Tout. Ils n'étaient plus à l'école et c'était la première fois qu'ils se revoyaient depuis leur 'réconciliation' voir épisode 357 des cachots à Poudlard. Et ça c'était... étrangement bien passé. Était-ce l'effet 'vacances' ou le fait que maintenant qu'ils avaient 17 ans, les incidents de Poudlard ne semblaient plus les concerner ? Ou le fait qu'ils aient grandit et qu'ils étaient prêts à tenir leurs engagement prononcés dans les cachots : essayer de pacifier leur relation en devenant amis.
Jo avait vu quelque chose ce jour là en Noé, elle ne pourrait jamais l'oublier. Elle n'oublierait pas non la facette de lui qu'elle avait découverte à la pâtisserie de sa mère.
C'était ce qui rendait son comportement encore plus insupportable : pourquoi ça l'agaçait autant qu'il se rapproche de Dahlia ? Il ne lui avait rien promis, a priori ? Et pourtant, leur discussion apaisée, le fait qu'elle apprenne toujours un peu plus à le connaître et qu'elle apprécie ce qu'elle voyait, tout ça, à ses yeux, était une promesse.
Pas pour lui - manifestement - qui venait juste de le lui signifier en lui hurlant que non, en riant aux éclats et en roulant une pelle de l'espace à Dahlia tout en la regardant fixement.

- Sympa, le stage... Qu'en as-tu pensé ?

Elle le sentait, Quino était autant qu'elle à bout, prêt à hurler ce qui lui restait en travers de la gorge. Faire semblant aller nécessairement l'énerver et même elle, peinait à parler avec détachement du stage. Elle l'avait cependant fait toute la journée : une fois absorbée dans le travail, elle n'avait calculé personne, même pas les bavardages de ses amis. Mais maintenant que la journée était finie et qu'elle voyait Dahlia et Noé partir ensemble la bouche en cœur pour nécessairement finir par sceller leur couple par un baiser beurk – ça allait arriver, si ce n'était pas déjà fait – lui serrait le cœur. Elle n'était pas aveugle à ce point, elle l'aurait vu s'il y avait déjà eu rapprochement. Mais ça allait finir par arriver, deux personnes aussi opposées ne se rapprochaient pas autant sans aucune raison apparente et ils n'étaient pas juste amis, non. Une espèce de gigantesque boule au ventre s'était emparé d'elle et elle ne comprenait pas pourquoi : ces sentiments là étaient inappropriés. Plus elle pensait à Cole, plus elle s'en voulait. Cette nouvelle situation amoureuse n'aurait du la gêner en RIEN – hormis pour Quino, peut être, qui ne cachait plus ses sentiments pour Dahlia – mais pourtant c'était bien le cas.

- Bon allez vas-y, crache ta pastille. Faut que ça sorte. Quino avait rarement parut aussi éteint. Et à la réflexion, bien qu'elle comprenait, Jo détestait ça. Il n'y avait pas quarante solution, l'Argentin devait parler pour aller mieux. Ça lui ferait nécessairement du bien après avoir réalisé qu'il n'était – semble t-il – pas allé assez vite avec Dahlia : c'était triste à dire, mais c'était le cas. C'était sans doute peut être pour ça aussi que Quino allait si mal.

(1182)


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Club_d10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Bam10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyLun 4 Mai - 23:42

Comme seule réponse à sa justification, Quino obtint un simple "Ah", aussi se demanda-t-il s'il ne devait pas préciser que son action était figurée. Puis, après réflexion, il trouva tout aussi intéressant de laisser planer le doute. De toute façon, le gréco-argentin n'avait personne à embrasser dans les années heures à venir. Dès lors, que sa déclaration soit vraie ou non importait peu. Apparemment, Joséphine avait déjà remarqué par le passé que son ami en pinçait pour la préfète de Serdaigle, d'où sa petite allusion lors de leurs vacances à Galway. Du moins, elle avait cherché à le titiller sur le sujet en espérant peut-être le mettre mal à l'aise mais Quino n'avait pas perdu la face : la moitié du château semblait déjà penser qu'il sortait en réalité avec Peony, il n'était pas essentiel qu'elle apprenne que son crush était en réalité la sœur de la préfète de Serpentard. Ce stage au Ministère avait déjà apporté tellement de drama et on n'était que le deuxième jour ! Incroyable . À croire que l'idée de réunir les élèves de Poudlard en plein milieu des grandes vacances n'était finalement pas si idéale.

Tellement préoccupé par le nouveau couple que formaient Dahlia et Noé, le garçon en avait même oublié qu'il était désormais dans un lieu public, à la vue des Moldus et donc que ce n'était pas spécialement le meilleur endroit pour transplaner. Aussi enleva-t-il sa main du bras de la rouquine avant de la suivre dans une ruelle j'ai menti quand j'ai dit qu'il n'allait embrasser personne ce jour-là plus isolée pour se rendre finalement au Chemin de Traverse. Toujours la tête baissée, le jeune sorcier observait ses chaussures avec un intérêt relatif tandis que Joséphine libérait l'accès à la rue commerçante. Les deux Poufsouffle se mirent alors en route pour le célèbre glacier et Jo' rebondit sur l'envie soudaine d'alcool de son camarade. « Mais toi, t'es majeure ! » répondit-il en offrant à la jeune fille son premier sourire de la journée - bien que ce sourire servait seulement à essayer de la convaincre. Il était facile de deviner les intentions du garçon : s'il y avait la possibilité de commander quelque chose de corsé, il n'allait pas se faire prier ils sont beaucoup trop sages ces adolescents, il est temps de remuer tout ça, surtout qu'il n'avait pas vraiment envie d'une glace. « Je peux toujours t'attendre sur une table en faisant comme si de rien n'était pendant que tu commandes deux Tequilas ! Je te rembourse après. » proposa-t-il ensuite, en baissant la voix une première. Comme le dit le dicton : qui ne tente rien n'a rien. Si Maman Kostas savait où partait l'argent de poche de son fils, on ne donnait pas cher de sa peau. À voir si Joséphine voulait jouer le rôle de l'amie au top ou celui de la rabat-joie, même si Quino l'avait rarement vue dans ce second rôle.

Ils s'installèrent ensuite en terrasse - après tout, on était le deuxième jour du mois d'août, autant en profiter - et la Française choisit d'ouvrir la conversation sobrement. L'esprit ailleurs, Quino avait été occupé à observer les passants en maudissant encore et encore le nouveau couple tendance. « Hein, quoi ? Ah… Le stage. C'est sympa. » offrit-il comme simple réponse. Il se rendait bien compte qu'en cet instant, il était un fardeau pour son amie mais il n'avait pas la tête à converser sur des banalités. Il avait besoin de libérer la rage enfouie en lui. Seulement, histoire de faire semblant de s'intéresser quand même au sujet du stage, il renvoya la question à son interlocutrice « Et toi ? » En temps normal, il aurait déblatéré des bêtises histoire de provoquer le rire chez son amie mais on était loin d'un temps normal ou du moins, idéal. Dans l'idéal, Quino prenait son courage à deux mains, s'avançait vers Dahlia et lui proposait de sortir avec lui, et ce avant que Noé ne lui coupe l'herbe sous le pied, quitte à se prendre un râteau monumental. Quoi que, en y songeant, une honte supplémentaire n'aurait pas forcément amélioré l'humeur du gréco-argentin.

Finalement, la jolie rousse intima Quino de cracher le morceau. Quiconque connaissait vraiment le garçon savait qu'il était d'un naturel joyeux et que, s'il tirait la gueule, c'était qu'il y avait une bonne raison. Il prit une grande inspiration et posa son regard sur Jo'. « C'est quoi ce couple de merde, sérieux ?! Montgomery ? Montgomery ?? Parmi tous les mecs de Poudlard, elle ne pouvait pas trouver mieux que lui genre moi ?! Je mettrais bien ma main à couper qu'il va lui briser le cœur vite fait bien fait mais j'en ai trop besoin pour l'étrangler… » Il souffla brièvement avant de reprendre : « Au final, ce qui me fait le plus chier, c'est de m'être fait devancé. » Quino préférait faire croire aux autres que la source de son humeur exécrable ne venait que du fait qu'il n'avait pas été assez rapide et non pas parce qu'il était en réalité amoureux de Dahlia. Il s'affala un peu plus sur sa chaise avant de poursuivre sur un autre sujet qui le tracassait : « Le pire, c'est que plein d'abrutis pensent que je suis en couple avec Peony. Ca n'a aucun sens. »

Après avoir déballé ce qu'il avait sur le cœur, le Poufsouffle se sentit tout de même plus léger. Depuis Galway, Quino s'était encore plus rapproché de Joséphine et il la considérait maintenant comme une amie proche. En plus de ça, étant plus âgée, elle avait plus d'expérience et pourrait peut-être le conseiller sur la démarche à suivre pour mettre toutes ces débilités de coté. Maintenant qu'il s'était exprimé sur ce qu'il ressentait, le grand brun se décrispa un peu. Il pouvait désormais exposer la suite de son plan pour oublier Dada il a pas le temps, le bougre. « J'ai réfléchi oui ça m'arrive, incroyable, non ? :  il faut que j'me trouve une copine. T'as une idée de qui je pourrais intéresser ? » demanda-t-il sincèrement, déterminé à passer à autre chose au plus vite le romantisme est mort. Même si Joséphine n'était pas à Poudlard depuis le début de sa scolarité, elle semblait aujourd'hui connaître un grand nombre d'étudiants et surtout, d'étudiantes. Quino avait besoin de son savoir pour la sagesse, on repassera.

[1120]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyMar 5 Mai - 23:30

Prise à son propre jeu, Joséphine ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel quand Quino lui détailla avec précision un plan digne d'un braquage d'unijambistes évoluant à dos de lévriers afghans. Lui et ses idées saugrenues... c'était à se demander pourquoi il ne mettait pas toute cette énergie dans les cours Les cours ? Mais c'est pour les faibles ! Non Quino, c'est assez utile tu verras.. Ils s’essayèrent tous les deux à la terrasse de Fortarôme merci encore Rowling pour tes noms très recherchés. Pourquoi ne pas donner une consonance animale à un prénom de sorcier loup-garou, tiens, tant que j'y suis ?, et Joséphine se demanda – maintenant qu'elle était majeure, tout était possible ah décidément cette soudaine liberté lui donnait le tournis – s'il était vraiment raisonnable de faire boire un adolescent de quinze ans. Joaquin Kostas, de surcroît : l'être le plus excité – de base – de la création. Quoi que là il était plus triste qu'excité, à la réflexion, hum... Ce n'était pas forcément mieux.

- Une boule citron et une framboise pour moi, s'il vous plait. lâcha Joséphine au serveur qui venait d'arriver, en finissant par un regard à l'Argentin, pour voir ce qu'il prenait à son tour. Elle hésita un temps, puis finit par conclure, avant que le serveur ne reparte. Et une bière, s'il vous plait. Voici ma carte. La jeune fille présenta spontanément sa carte d'identité, histoire d'éviter de potentiels et ennuyeux soupçons de la part du serveur et surtout pour lui prouver que oui, oui, elle avait bien 18 ans (sa bonne foi donnerait peut être de bons résultats 18 ans, oui c'est ça, vous avez 18 ans !. Une fois qu'il était parti, Jo regarda Quino dans les yeux, et lui lança, en pointant le doigt sur lui : Je te préviens, on partage ! Espérons que ça marche.

Il était hors de question que le Poufsouffle reparte saoul éméché du Chemin de Traverse, il était encore mineur, après tout si ses parents le savent, t'es quand même morte, De Guise.
Le sujet 'stage' lancé, même si c'était flagrant que c'était pour faire diversion, Jo ne pouvait s'empêcher de s'y replonger dedans. Elle s'était régalée.

- Moi ? Franchement, je me régale. Je ne sais pas encore ce  que je vais faire l'an prochain, mais il faut que ça ait un rapport avec les sorts. Je pourrai pas faire un boulot plan-plan, c'est clair...
Changer des vies, c'était un beau projet, fallait-il encore qu'elle trouve ce qui lui plaisait vraiment et surtout ce qui ne lui plaisait pas.

Voyant bien que le sorcier Argentin n'avait qu'une envie, c'était picoler cracher son venin sur Noa et Dahlié oui ils ne méritent pas qu'on orthographie bien leur prénom, Joséphine somma Quino de s'exprimer. Elle ne fut pas déçue.

- Ola, calme-toi... Ne put-elle s'empêcher de lancer à l'évocation de Noé, pour calmer un peu Quino. Alors, qu'il critique cette aberration de la nature qu'était le couple Néo - Délhia : oui. Mais attention à ne pas s'en prendre aux individus. Indépendamment de cette sordide relation, le Serpentard et la Serdaigle étaient des êtres... particuliers oui... plutôt très froids, certes, mais pas vraiment méchants, aux tendances asociales et aux sourires inexistants MAIS, qui étaient quand même des êtres humains. Et en ça, ils avaient le droit à une petite part du respect.
Alors oui on est d'accord, ce couple est atrocement pathétique, mais, ceux qui le composent ont droit à un minimum de respect, Quino comprendre ce déchet nucléaire de Noé. Le respect est bien mort oui.

Et elle conclut par Mais oui, je comprend que tu sois déçu. Tu sais, tout arrive pour une bonne raison, en général. Tu parles ouais, quelle connerie ! Si Jo balançait cette phrase à tout va et savait que souvent dans une situation négative il y'avait tout un tas de leçons à tirer - on tirait parti de ses erreurs on apprenait, des fois on souffrait mais on sortait plus fort -, là, elle ne voyait vraiment pas laquelle.

Joaquin eut ensuite l'idée saugrenue de se trouver une copine pour rendre jalouse Dhallya déjà, bonne idée et Jo, ne put s'empêcher d'immédiatement plaisanter quel plaisantin celle-ci.
- Ben t'as qu'à sortir avec Peony. Ça lui foutra bien les boules à l'autre Bleuet, tu verras. plus 10 points de maturité Joséphine, amère ? Du tout.
La sorcière s'y connaissait bien en matière de rivalité familiale : elle n'avait pas ça chez elle – ne manquerait plus qu'elle soit jalouse de Nathan tiens – mais elle en avait déjà vu beaucoup dans sa longue vie d'adulte chez ses amis. Mais blague à part, Quino ne pouvait pas faire ça, c'était la dernière des bonnes idées.

- Par contre, hors de question que tu sortes avec quelqu'un pour oublier ta préfète, hein ? Aucune fille ne mérite ça.
Girl power avant tout, merci bien.

En revanche, si Quino voulait vraiment tourner la page et oublier son cactus, Joséphine avait plein d'idées.

- Bon déjà tu peux sortir avec Erin, comme ça elle lâche Teddy, Victoire nous fout la paix et tout le monde est content Tu t'es déjà intéressé à Estefania ? Apparemment tout le monde la veut ! Même Alan ! Alors tu dois avoir tes chances aussi Viskeusea ? C'est une fille géniale ! Après, je ne suis pas sûre qu'elle te supporte... Ben au moins c'était sincère... Et il fallait être un peu réaliste : Jo l'était et elle connaissait de surcroit très bien Quino.
Quelle autre fille de l'âge du sorcier, Joséphine connaissait... ?
- Qui je connais d'à peu près ton âge...? Il y'a Fiona Quincy, en 6ème année... mais elle est trop bien pour toi, alors oublie. Réaliste, on a dit : réaliste. Tu as la sœur de Lucas, Psychée, à Gryffondor, qui a ton âge. Et dans le même style mais en plus ravagé tu as Louise Blue Victoire. Mais bon tu n'es pas maso, donc on oublie. Puis, en revenant au même point, réalisant que ce n'était finalement pas une si mauvaise idée que ça Jo ajouta : Après, on en revient encore à Peony. Elle est très jolie et elle est préfète : toi, tu l'aimes bien ? C'était a priori ça le plus important. On ne sortait pas avec quelqu'un comme on jouait à la roulette russe.

Pour le cas Peony : il aurait été idiot de se priver d'une jumelle parce que l'autre avait des goûts de chiotte c'est cadeau : et puis, indépendamment de ça, il fallait quand même rappeler que la rumeur courrait déjà que Quino sortait effectivement avec la préfète des Serpentard : pour une fois qu'une rumeur donnerait lieu à quelque chose de vrai, autant en profiter !

(1094)


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Club_d10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Bam10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyMer 6 Mai - 16:05

Joaquín Kostas avait rarement des idées qu'on pouvait qualifier d'intelligentes. Ainsi, boire de l'alcool pour oublier son chagrin d'amour semblait la pire des consolations, surtout que du haut de ses quinze d'inexpérience, il risquait plus de se faire du mal qu'autre chose. Seulement, en général, le jeune sorcier ne se posait pas vraiment la question de savoir si ces actions étaient bonnes ou mauvaises : il agissait comme bon lui semblait, satisfaisant ainsi ses désirs. Une fois installés à la terrasse de Floflo, la rouquine commanda une glace puis attendit que son cadet passe sa commande. « Rien pour moi, merci. » signifia-t-il d'un air las. En temps normal, Quino aurait débarrassé le glacier de la plupart de ses sucreries ; voilà encore une preuve qu'il n'était pas dans assiette. Puis, comme Joséphine De Guise était plutôt badass, elle accepta de commander une bière que les deux étudiants pourraient partager. Il lui adressa un large sourire, ravi d'avoir une amie sur qui il pouvait compter. « T'es la meilleure ! » avoua-t-il dès que le serveur prit congé d'eux, en accompagnant ses paroles d'un clin d'œil, attendant impatiemment de se délecter de ce breuvage alcoolisé l'alcoolisme ça commence de plus en plus tôt. Boire une bière à deux, ce n'était pas non plus la fin du monde. La puberté n'avait pas seulement orienté l'intérêt du gréco-argentin vers les filles ; depuis un certain temps l'alcool l'intriguait aussi. Son frère ne se privait pas pour se bourrer la gueule avec ses copains oui sauf que lui, il est majeur, ça change tout et à l'instar de Ted, Gabriel était un peu, sans le savoir, un modèle pour Quino.

Loin d'être au cœur de l'action de ce stage au Ministère (qui était décidément plus centré sur les tribulations des étudiants de Poudlard que sur les sortilèges d'auto-défense), la Française semblait en apprécier son contenu. Pour dire vrai, le Poufsouffle, lui, avait eu l'esprit ailleurs toute la journée et n'avait pas vraiment progressé dans son apprentissage. « Totalement d'accord avec toi. Tu penses travailler au Ministère ? » l'interrogea-t-il, ayant toujours imaginé Joséphine comme une (com)battante. Quant à lui, il avait largement le temps avant de décider ce qu'il ferait après sa scolarité. Après tout, c'était encore un grand enfant.

Par la suite, Quino explosa lorsqu'il fut question de partager ce qui le préoccupait. Il n'avait jamais porté Montgomery dans son cœur et il n'allait certainement pas commencer à le couvrir d'éloges. Si le jaune et noir avait effectivement envoyé un balai dans la tronche de Noé il y a plusieurs années de ça, la vengeance du Serpentard c'est le nom du prochain opus de Pirates des Caraïbes avait été bien pire en se mettant apparemment en couple avec Dahlia. Certes, le futur septième année ne pouvait pas savoir que le fauteur de troubles s'était entiché de la belle brune mais Quino ne pouvait s'empêcher d'avoir la haine. Aussi se contenta-t-il de hausser les épaules quand Jo' lui signala que les deux étudiants méritaient qu'on les respecte. « T'es consciente que Montgomery est pote avec les plus gros dragueurs de Poudlard ? J'suis sûr qu'il cache son jeu et que c'est un coureur de jupons lui aussi. Donc, il est pas fait pour être avec Dahlia. » expliqua-t-il d'un ton qui se voulait persuasif. De toute façon, Joaquín Kostas avait toujours raison : c'était un fait. Néanmoins, le fait que son amie partage son point de vue sur le couple lui permit de se détendre un chouïa. Il était loin de se douter que la moitié du château s'opposait aussi à cette union n'est ce pas ?.

Elle réussit aussi à trouver les mots justes pour continuer à calmer le Poufsouffle. Ce dernier souffla un coup tandis que le serveur amenait leur commande à table. Il lui adressa un sourire forcé en attendant que Joséphine s'occupe de payer. Comme il l'avait promis, il la rembourserait mais il se voyait mal lui donner les sous devant l'employé de Florian Fortarôme ; ça aurait paru louche. « T'as sûrement raison. » parvint-il à prononcer, le cœur battant toujours à mille à l'heure après l'avoir laissé s'exprimer.

Puis, le gréco-argentin se pencha sur le sujet "Peony". Au final, le seul côté positif aux batifolages de Dahlia et Noé étaient que les rumeurs étaient maintenant dirigés vers eux, ce qui permettait à Quino et à la préfète de Serpentard de respirer un moment. Bien qu'il soit ravi de voir que Jo' continuait de partager son aversion pour Noé Montgomery, il ne put s'empêcher de douter de sa suggestion. « Hmm non, c'est pas si simple. En plus, Peony kiffe quelqu'un d'autre je pense. » avoua-t-il. Il s'était volontairement montré évasif à ce propos, histoire de respecter la vie privée de Peony mais surtout parce qu'avec tous ces rps superposés, il ne savait pas encore ce qu'elle avait répondu à sa question la veille. De plus, il était conscient que, dans l'éventualité où la belle rousse était attirée par lui, cela n'amènerait que davantage de problèmes. De toute manière, il était certain du contraire et surtout, c'est pour sa sœur jumelle qu'il en pinçait.

Jo' avait probablement vu juste dans le jeu de son ami : s'il voulait désormais se trouver une copine à tout prix, c'était partiellement pour oublier Dada. « C'est pas ce que fait Ted, justement ? » demanda-t-il innocemment. Si Quino n'était pas au courant que son attirance pour Dahlia était cramée par la moitié du château, il avait en revanche réalisé que Ted aimait Victoire plus qu'en amitié. Quoi qu'il en soit, l'idée de se mettre en couple trottait dans la tête du garçon depuis un petit temps déjà.

La rouquine se montra relativement efficace dans leur mission "trouver une copine à Quino". Il l'écouta attentivement avant de commenter ses propositions : « Viska ? Ouais, c'est une bombe mais on a toujours été amis. Ca ferait bizarre. » admit-il. « Puis elle fait que de coller McGowan depuis le début du stage. » ajouta-t-il, au courant malgré lui de toutes les autres bizarreries qui avaient lieu autour de lui. Il haussa ensuite un sourcil à la remarque de la Poufsouffle. « Je suis si insupportable que ça ? » demanda-t-il franchement même s'il était conscient qu'il n'avait pas l'image du petit-ami idéal. « Quincy ? C'est celle qui traîne souvent avec Graham, c'est ça ? » Trop obnubilé par Dada, le grand brun n'avait pas spécialement fait attention aux autres filles de Serdaigle. « Ben dis donc, t'as une belle image de moi, on dirait ! » continua-t-il, quand Joséphine affirma qu'elle était trop bien pour lui. Puis, il rigola à la mention de la capitaine des lions. « Haha, non, Victoire je la laisse à Ted. Mais Psychée c'est une idée. » affirma-t-il. La Gryffondor était effectivement jolie mais Quino n'avait pas souvent été amené à discuter avec elle. Elle avait aussi l'air plus timide que ses camarades de maison. En même temps, à côté de Victoire, difficile de se faire remarquer. « Mais non, Peony, c'est hors de question. Comme je t'ai dit, je suis pas son genre. Et puis, je crois que suis juste pas fait pour sortir avec une Lloyd. » Il ne servait à rien de tenter le diable.

Après cela, le jeune sorcier prit la bière en main et la leva devant lui. « Aux couples de merde ! Et surtout, à l'amitié ! Santé ! » déclara-t-il en fixant la jeune fille dans les yeux, avant de porter le verre à ses lèvres. Il but une gorgée avant de repousser la boisson vers la Française. Un frisson parcourut le corps du garçon ; il n'était pas encore habitué à boire de l'alcool et le goût de la bière anglaise ne satisfaisait pas vraiment ses papilles. « Et toi alors ? Tout roule avec Cole ? » demanda-t-il, histoire de s'intéresser aussi aux histoires de son amie vous remarquerez la transition subtile juste après avoir parlé de "couples de merde". Aux dernières nouvelles, les deux étudiants étaient toujours ensemble malgré le fait que Cole venait de sortir de Poudlard.

[1423]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptySam 9 Mai - 11:47

Comme elle l'avait dit, Joséphine offrait ce petit goûter alcoolisé à Quino, elle ne le laisserait donc pas lui rembourser la bière, bière qu'elle avait miraculeusement obtenu malgré ses 17 ans l'art de la manipulation psychologique messieurs dames !. Elle sourit au jeune homme, bien décidée à savourer avec lui du délicieux breuvage pratique interdite en tant de confinement, finalement pas tant habituée que ça à boire de l'alcool. Elle n'aurait jamais cru qu'une de ses premières bières en terrasse se ferait quand elle serait encore étudiante à Poudlard et surtout accompagnée d'un ado de 15 ans. Tout arrive !

Pour ce qui relevait de l'avenir professionnel de la sorcière, qu'elle venait succinctement de mentionner, en avouant qu'elle ne pourrait de sa vie jamais rien faire de pépère (et c'était un euphémisme) – elle se voyait plutôt ne pas tenir en place – Jo répondit :

- Très honnêtement, je n'en sais rien. Il faut que je vois le professeur McGonagall à la rentrée à propos de ça.

Sujet épineux s'il en est, même si Jo était plus confiante qu'à son départ de Poudlard, en juin. Des projets plein la tête, elle décidait chaque jour des métiers qui ne lui correspondaient pas et barrait au fur et à mesure sur le mur de sa chambre les choix de carrières à ne JAMAIS prendre joueuse de Quidditch (vertige aidant), professeur de potions, professeur de botanique et maître du monde. Apparemment le poste ne recrutait pas.
Le sujet aigle-serpent lancé, Jo ne pouvait plus arrêter Quino : elle n'aurait pas cru – vu son état de rage – qu'elle arriverait toutefois à prendre parti pour Noé. Et pourtant si. Voir Quino enfoncer à ce point le Serpentard faisait d'ailleurs bizarrement retomber les nerfs de la jeune fille...

-  Non je pense pas, il est très différent d'Hartley et Lloyd... Elle en était persuadée : la sorcière aimait à croire qu'elle connaissait Noé un minimum. Il fallait au moins lui reconnaître ça, à Montgomery : dans l'optique où Jo ne se trompait pas bien sûr, parce que jusque là, elle se sentait quand même un peu idiote d'avoir autant mal cerné le sorcier. Ou il l'avait bien embobinée, ou elle n'avait pas vu le coup venir et s'était fait des idées ce qui serait franchement très surprenant Mais qu'il n'est pas fait pour être avec ta copine est une évidence, oui...

Même Jo le voyait, elle qui n'en avait rien à carrer de ce couple en carton kof kof threuh, auto-contradiction. Pourquoi ça l'agaçait autant, alors  ? Dahlia ne lui avait jamais rien fait, a priori ? Jo essayait de se rappeler à quel moment la préfète l'aurait réprimandée ou punie, mais ça n'était jamais arrivé à Poudlard, ni même avec un autre préfet d'ailleurs.
Jo répondit à l'affirmation de Quino par l'affirmative inception : évidemment qu'elle avait raison, elle ne parlait jamais pour rien dire d'intelligent, le sorcier devait le savoir avec le temps. Non ?

- Ah bon ? Peony s'intéresse à qui ?

Bon du coup, ça n'arrangait pas leur histoire, Quino allait devoir viser ailleurs.
Il n'en perdait cependant pas son impertinence : l'Argentin demanda à Jo – avec une candeur visiblement feinte – si le fait de sortir avec quelqu'un pour oublier quelqu'un d'autre n'était pas précisément ce que faisait Ted. Jo ne put s'empêcher de sourire, amusée du toupet de l'Argentin, devant la fausse question rhétorique de son ami.

- Quino... Lança t-elle, mi-dépitée, mi-amusée Ted aime sincèrement Erin, sinon il ne sortirait pas avec.

Et ça elle le savait, bien qu'elle soit persuadée qu'il aimait Victoire encore d'avantage et qu'il se refusait encore à se l'avouer. Elle pouvait comprendre, Vic et Ted étaient amis depuis l'enfance et ce brusque changement de relation devait bien les effrayer tous les deux, Jo avait eu un avant goût de la réaction de Victoire à ce sujet.

Après le listing proposé par Jo, Quino détailla un à un les choix de son amie : il ne put s'empêcher de lui demander s'il était effectivement aussi insupportable que ça. Jo sourit à la mention de Fiona, qu'elle venait de décrire trop bien pour lui, en rigolant : il y avait du vrai, mais c'était surtout une incompatibilité de caractère, à ses yeux. Et Fiona était sa protégée, aussi.

- Je plaisante.

Jo sourit quand Quino porta son choix sur Psychée : dis comme ça, ça faisait un peu étalage de viande chez le boucher du coin et choix un peu par dépit, mais Jo connaissait suffisament Quino pour savoir qu'il était – sous son humour – très respectueux de la gente féminine. Elle se permit de demander, un peu curieuse :

- Je ne connais pas trop Psychée, comment est-elle ?

Si elle plaisait à Quino, déjà, c'était un plus ! Il n'y avait aucune raison pour que l'inverse ne soit pas vrai.

Les deux amis trinquèrent à l'amitié et à la santé, plus qu'aux couples discutables : parce que pour le coup, Jo n'avait pas trop envie de penser à ça, elle était bien posée là, sans soucis particulier pour une fois. Et ces glaces étaient délicieuses ! Car Merlin savait qu'il y'en avait, à Poudlard des couples discutables : s'ils devaient trinquer pour tous, ils n'allaient pas rentrer entiers, c'était clair comme de l'eau de roche.
- A l'amitié oui !

Quino – trop aimable, merci à toi – se sentit obligé de parler du couple que formait Joséphine avec Cole : la jeune fille, bien que très attachée à son petit-ami, ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi le couple moineau-lézard la dérangeait tant : il y avait nécessairement anguille sous roche et elle devait impérativement s'y pencher dessus pour y voir plus clair.

- Tout roule oui. Il est adorable avec moi !

Ce qui était en soi, au fond, peut être un problème : Cole était la bonté née et Jo finissait par se demander si ce genre de caractère collait au sien. Attention, elle adorait ça, être avec un sorcier beau et attentionné comme Cole comme petit ami, mais force était de constater que quand elle était avec lui était beaucoup plus douce et collante que d'ordinaire. Au fond, ne pouvait-elle s'empêcher de se demander, était-ce qu'elle voulait vraiment ?

(1006)


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Club_d10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Bam10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyDim 10 Mai - 1:35

Devoir établir un plan pour son avenir après Poudlard était l'une des pires phobies de Quino. Fort heureusement, il avait encore trois ans avant de devoir faire face à l'entrée dans le monde adulte. Quant à Joséphine, il était naturel qu'elle se pose déjà des questions sur sa future profession. La jeune fille possédait un fort caractère et avait repris en main le Club de duels de l'école ; de ce que le jeune Poufsouffle en savait, elle était plutôt douée en sortilèges et donnait même des cours particuliers à certains élèves en difficultés. En plus de ça, elle parlait vraisemblablement deux langues, ce qui était toujours un atout. Toutes ces qualités laissaient présager une belle réussite professionnelle pour la Française. Naturellement, Quino décida de la soutenir. « Je suis sûr que, quelle que soit la profession que tu choisis, tu vas tout déchirer ! » Peut-être que McGo' pouvait s'avérer être une bonne conseillère d'orientation ? De son côté, le gréco-argentin ne songeait pas spécialement à lui demander quelque conseil que ce soit. Il était persuadé que la directrice le tenait à l'œil.

Par la suite, Jo' intima son ami de lui faire part de ce qui le tracassait et pour une raison qui échappait à Quino, la rouquine s'entêtait à vouloir défendre Noé. Selon lui, les deux étudiants s'étaient toujours détestés ; du coup, il ne comprenait pas la réaction de son aînée. « T'es pote avec lui, maintenant ? » demanda amèrement le jaune et noir. Peut-être que ses accusations n'étaient pas fondées, peut-être que ce crétin de Montgomery ne méritait pas qu'on le critique mais il venait quand même de lui voler celle qu'il aimait, et ça, ce n'était pas rien. À ce moment-là, tous les coups étaient permis.  « Ma copine ? Pfff, c'est déjà derrière moi tout ça. » déclara-t-il. Le garçon aurait pu avoir un gros panneau clignotant sur son front avec écrit "menteur" que ç'eut été exactement pareil. Qui comptait-il berner avec ces bobards ? Il n'avait clairement pas encore digéré la nouvelle.

Dès lors, sa stratégie pour oublier Dada était simplement d'occuper ses pensées par quelqu'un d'autre : après tout, il y avait beaucoup de jolies filles dans son année ; il ne fallait pas se laisser abattre. Évidemment, son idée était tout ce qu'il y a de plus innocente et en réalité, cela faisait un moment qu'il pensait à se mettre en couple. Que ce soit avec Dahlia ou avec quelqu'un d'autre importait peu, au final c'est beau de se voiler la face. Jo' suggéra d'abord Peony comme copine potentielle mais Quino avait déjà risqué de la perdre avec ces stupides rumeurs qui couraient à leur sujet. Pas question d'envenimer encore plus leur relation. Fort de ses nombreuses maladresses passées, le gréco-argentin s'était désormais juré de garder les secrets qu'on lui confiait. C'est pourquoi il répondit à la jeune fille :  « Je lui ai promis de rien dire, déso mais c'est surtout parce que j'ai pas encore la réponse ! » De toute façon, il ne voyait pas en quoi connaître la vie amoureuse de la préfète de Serpentard avancerait Joséphine.

La jolie rousse (Jo', pas Peony) étant plutôt proche de Ted, elle ne manqua pas de défendre son couple, ce qui était tout naturel. Seulement, cela ne suffisait pas à convaincre Quino.  « Mouais… Je me demande quand même pourquoi il s'emporte toujours autant quand on parle de Victoire et Hartley. » fit-il remarquer. Après, Joaquín Kostas était loin d'être un expert en amour mais heureusement, il n'était jamais trop tard pour se bouger le popotin.

Les deux Poufsouffle tentèrent alors d'établir une liste des potentielles futures copines du garçon. Quoi qu'il en soit, il fallait viser large : Quino n'était pas vraiment au courant du succès qu'il avait, ou non, auprès de la gente féminine. Et, après s'être fait piqué Dahlia, il n'avait plus peur de se prendre des râteaux. La fille qu'il aimait était maintenant prise, il pouvait donc essayer de mettre ses sentiments de côté. Il ne fallait pas forcément être amoureux pour être en couple. Le jeune sorcier haussa les épaules et renvoya alors un sourire à Jo'.  « T'façon, tu dis ça parce qu'elle a pas encore entendu mes blagues ! » se vanta-t-il, bien que si c'était le cas, la jeune Serdaigle aurait probablement eu une simple raison de le fuir. La conversation s'orienta alors sur Psychée, la sœur de Lucas.  « Ben, physiquement elle est jolie, y a pas à dire. J'pense qu'elle est un peu timide mais elle est sympa, du peu que je la connais. Il faudrait que je demande à Victoire d'enquêter pour moi pour savoir si je lui plais. » suggéra-t-il, car s'il n'avait plus peur de se faire recaler par une fille, il ne voulait pas non plus se jeter dans la gueule du loup. En outre, il était persuadé que la capitaine des lions se réjouirait d'être chargée de cette mission.

Finalement, le moment de goûter cette bière à l'apparence délicieuse arriva, et Quino ne se fit pas prier. Seulement, à quinze ans, il n'appréciait pas encore vraiment ce breuvage, à l'inverse de ses parents, par exemple, qui s'en donnaient souvent à cœur joie aux soupers de famille Quino vit dans une famille d'alcooliques en fait, gare à vous Stef et Tina, vous êtes les prochaines ! Mais bon, il avait quinze ans et le cœur brisé, alors tout bon sens avait quitté son esprit ce qui ne changeait pas vraiment de d'habitude. Le sourire aux lèvres, le fauteur de troubles décida alors de s'intéresser à la vie sentimentale de Joséphine car, après tout, il en fallait pour tout le monde il est sympa, t'as vu ?. « Eh bien, s'il te rend heureux, c'est le principal. Parce que sinon, je le transforme en saucisson ! » prévint-il, s'improvisant défenseur de la veuve et de l'orphelin. En réalité, il ne pensait pas faire le poids dans un duel contre l'ancien Serdaigle. Rien que ce dernier mot suffisait à prouver l'avantage de Cole, en dépit des années d'expérience qu'il avait en plus que Quino. Au fond, c'était surtout une plaisanterie mais le gréco-argentin ne supporterait pas qu'on brise le cœur d'une de ses amies il a déjà assez avec le sien, merci.

[1101]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyMer 13 Mai - 8:39

- Merci, tu es mignon.

Après lui avoir souhaité le meilleur pour sa carrière future ce ne serait pas du luxe, Quino réalisa que Joséphine avait malgré elle, prit la défense de Noé.
Alors non, elle ne prenait pas la défense de cet immondice : elle essayait juste d'être réaliste. Et d'un point de vue purement objectif – même si elle avait visiblement de la bouse d'Hippogriffe dans les yeux – il ne ressemblait pas à ses petits crétins de camarades de maison. Du moins PURÉE ce qu'elle l'espérait !!

- Mon pote ? Humpf, ça, sûrement pas.

"Je croyais" avait-elle faillit répondre, mais elle ne voulait pas prendre le risque que Quino se moque d'elle. Quelle idiote elle avait été de se laisser avoir ! Avec ses petits manigances, son histoire de famille, son rôle de frère attachant, de fils aimant et agréable, il lui avait presque fait croire qu'il était un mec en or qui avait changé. Voir ce côté de lui l'avait profondément marquée et le fait que la rencontre soit fortuite rendait le tout encore plus sincère.

- Ah ! Alors ne me dis rien, si c'est une promesse, tu la gardes.

Bien évidement Jo n'insisterait pas, elle ne voulait surtout pas qu'une promesse soit rompue. Mais si Peony avait effectivement quelqu'un en vue, ça réduisait hélas forcément les chances de Quino Tu es sûr hein ? Parce qu'elle est rousse et que franchement, tu auras difficilement mieux !.

- Ils ont un lien fort. Je pense que peu de personnes peuvent le comprendre, même eux.

Jo se souvint de son 'explication' avec Victoire aux Trois balais et se demandait encore comme Teddy pouvait aimer une fille pareille : preuve s'il en fallait que l'amour ne se contrôlait pas, Victoire était d'une immaturité défiant l'imagination, d'une pénibilité rare et d'une mauvaise fois intersidérale et Jo connaissait Noé, c'est dire !. D'ailleurs, la rouquine supputait que le comportement hyper agréable et tolérant de Teddy avait fait de Victoire ce qu'elle était aujourd'hui : une sorcière pourrie gâtée, capricieuse, qui croyait que le monde devait être à ses pieds et devait l'idolâtrer. Voici, en exclusivité, les conséquences de la passivité : merci Ted !

- Ouais enfin... Vas-y molo sur les blagues .

Vas-y molo sur les blagues : de bébé, surtout. Quino avait la fâcheuse tendance par moment à oublier que son humour n'était pas universel. Il allait être temps de grandir – dans la tête aussi – même si à l'extérieur le sorcier avait déjà bien changé. Et continuer ses blagues quand même, parce qu'elles étaient drôles.

- OK.

Répondit-elle, en parlant de Psychée, parce qu'il n'y avait rien d'autre à dire. Jo espérait juste que la petite sœur – adoptive certes – n'avait pas le même comportement passif-nonchalant que son frère : Jo détestait les paquets de nouilles trop cuites comme Lucas c'est cadeau.

- Oui, on fait ça oui...

Jo sourit, parce que bien évidement elle ne pouvait que rire : le jour où Cole la ferait souffrir les oiseaux auraient des dents. Il était la bonté né et Jo savait pertinemment que dans son couple, si l'un devait faire souffrir l'autre, ce serait elle. Elle ne le voulait pas, mais se sentait si indigne de son amour qu'elle redoutait plus que tout de finir par y arriver.


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Club_d10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Bam10 [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] EmptyVen 15 Mai - 16:45

Quino renvoya un sourire resplendissant à son amie. Joséphine était une sorcière brillante et nulle doute qu'elle trouverait sa voie. Quant à lui, c'était une autre paire de manches mais il ne s'inquiétait pas pour son avenir pour l'instant. Il n'avait pas encore fini de secouer le château écossais. Puis, la rouquine apaisa les craintes du garçon. Pendant un moment, il avait cru que Joséphine et Noé étaient devenus les meilleurs amis du monde, par on ne sait quel coup du destin. « Pfiou, tu m'as fait peur pendant un moment. » Car, en ce moment, il n'y avait personne que le gréco-argentin haïssait plus que ce crétin de Montgomery.

Ensuite, histoire de ne plus commettre les mêmes erreurs que dans le passé - Alan était le premier à pouvoir en témoigner - Quino choisit de ne pas révéler l'identité du crush de Peony. Garder des secrets pour soi était souvent la meilleure option. Ce n'était pas la peine de propager d'autres rumeurs pendant ce stage au Ministère. Le Poufsouffle se contenta alors d'opiner du chef, ravi que Jo n'insiste pas plus. Il avait déjà assez de problèmes à gérer.

Vint alors le sujet Victoire-Ted, sujet qui suscitait généralement un bon nombre d'opinions différentes. Il y avait, d'un côté la team Tedoire et de l'autre, la team Alfoire ou Vicie et Terin décidément, y a vraiment des noms de ships qui ne fonctionnent pas. Leur relation de prétendus meilleurs amis paraissait bien différente de celle que Quino entretenait avec Prudence. Dès lors, le garçon se contenta d'hausser les épaules. « Si tu le dis… » Il ne servait à rien de s'éterniser à ce propos.

Joaquín Kostas était un grand blagueur : jamais il ne pourrait abandonner ses nombreuses vannes qui faisaient mouche, ou non, en fonction de son public. De toute manière, il savait à qui s'adresser s'il voulait obtenir des rires à partir de maintenant, tous ceux qui ne rigolent pas à ses blagues ne feront plus partie de son cercle d'amis. C'est bien compris ?!. « Arrête va, je suis hi-la-rant. » se vanta-t-il en bombant le torse. Les élèves de Poudlard avaient sérieusement besoin de péter un coup, ils sauraient alors reconnaître l'étendue du talent humoristique de leur camarade de Poufsouffle.

En ce qui concernait Psychée, Quino allait devoir attendre la rentrée scolaire. Inutile d'ajouter encore plus de drama au Ministère. N'étant pas un pro des sentiments, Quino ne remarqua pas que quelque chose clochait dans le couple que Joséphine formait avec Cole. Si elle lui disait qu'il le rendait heureux, c'est que ça devait être vrai, non ? De toute façon, il n'était pas du genre à donner de bons conseils en amour. Lucrecia l'avait déjà assez sermonné à propos de ses choix hasardeux. « On en reprend une puis on y va ? » proposa-t-il finalement, bien qu'il n'avait pas son mot à dire sur l'achat d'une nouvelle bière. Au moins, cette conversation avec la Française avait eu le don d'apaiser son humeur.

[Terminé pour Quino]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le coeur a ses raisons [PV]   [THEME] Le coeur a ses raisons [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Le coeur a ses raisons [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Glaces Florian Fortarôme-
Sauter vers: