AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1465
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyLun 4 Mai - 7:46

Noé & Dahlia

Au vu de la question qu’il s’apprêtait à poser à Dahlia, on aurait pu croire que Noé se sentait nerveux, voire angoissé. Pourtant, c’est l’air tranquille, le sourire aux lèvres, les mains fourrés dans les poches de son jean, tranquillement adossé au mur longeant leur salle de cours pour la semaine dans une posture volontiers nonchalante, que le Serpentard attendait sa belle la Serdaigle. Si le stress le prenait, le jeune homme ne le laissait pas paraître, arborant son air impassible habituel. Noé se révélait un poil maniaque du contrôle sur les bords. S’il avait appris à ses dépens qu’on ne pouvait maîtriser ses sentiments, savoir savamment garder le contrôle de son sang-froid et de ses émotions lui paraissait autant important qu’avant l’Affaire Tempérance, si ce n’est plus. D’ailleurs, en soi, Noé n’avait aucune raison de paniquer. Dahlia lui plaisait, c’était indéniable, elle lui avait plu dès l’instant où ils avaient conversé pour la première fois ensemble. Attirance qui ne s’était que renforcée par la suite, au fur et à mesure de leurs discussions, lorsqu’ils se croisaient au détour d’un couloir à Poudlard, même si Noé avait tenté d’ignorer ce sentiment, l’esprit encore marqué par son amour pour Tempérance et la présence ombrageuse de Léopold, son meilleur ami et grand-frère surprotecteur façon sorcier des cavernes bien en tête.

Il avait donc fallu régler le problème Léo. Noé avait bien conscience de commettre une grave entorse aux sacro-saintes règles qui régissaient les relations entre meilleurs amis en draguant plus ou moins la sœur de Léo. Et s’il s’estimait plutôt comme quelqu’un de solitaire, il reconnaissait complètement qu’il avait besoin de la présence de ses amis à ses côtés pour se sentir pleinement vivant. Il connaissait Léopold depuis sa première nuit à Poudlard, s’était tout de suite entendu avec le brun. Il multipliait les points communs avec lui et pour rien au monde, il ne renoncerait à son amitié. Peu avant le stage au Ministère, où Dahlia devait participer, et peu après avoir croisé la jeune fille sur le chemin de Traverse, Noé avait envoyé une lettre à Léopold, lui intimant de le rejoindre au manoir Montgomery. De son point de vue, Léo risquait moins de le tuer s’en prendre à lui s’ils étaient chez ses parents, et non l’inverse. A l’arrivée du grand brun, Noé l’avait conduit dans le jardin de la maison loin de tout objet contendant et lui avait longuement parlé. Evidemment, son camarade n’avait pas bondi de joie aux paroles de Noé –le contraire aurait été étonnant. Son humeur d’ordinaire sombre s’aggravait ces temps-ci à force de voir les jumelles grandir et changer, notamment Peony qui, d’après Léo, semblait bien décidé à le mettre en rogne toutes les secondes –Noé préféra ne pas se positionner sur cette histoire il a besoin de l’assentiment de Léo comprenez. Il s’avéra que si Léopold n’était pas enchanté par le rapprochement de son meilleur ami avec Dahlia "mon meilleur ami et ma sœur ensemble ???", il préférait largement que ce soit lui son premier petit-copain (à priori Léopold s’était résigné à l’idée que non, les jumelles ne seraient pas célibataires toute leur vie) plutôt qu’un petit crétin de Poufsouffle qu’il ne connaissait pas ni de Merlin ni de Salazar. Il savait que Noé n’abuserait pas de sa sœur, parce que même après six ans auprès d’Alfie, d’Harvey, de Gabriel et de lui-même, Noé ne s’était jamais transformé en dragueur du dimanche. Il avait aussi conscience que Noé ne pensait pas du tout aux relations charnelles et qu’il n’entraînerait pas Dahlia dans une voie dissolue. Il s’amusait sans arrêt à se plaindre du sérieux du blond mais cette fois ci, il s’en félicita.

Bien sûr, le plus grand défi pour Noé consistait à obtenir l’approbation de Peony qui rappelons-le, vomis tous ses petit-déjeuner à cause de Nolia Dahlia. Il sentait qu’il plaisait à la préfète, mais peut-être se trompait-il lourdement. En tout cas, il n’avait pas envie d’attendre la rentrée. S’il devait se prendre un râteau, autant se l’infliger maintenant, alors qu’il lui restait encore quelques semaines de vacances où il pourrait noyer son chagrin dans du Whisky Pur Feu comme Quino oublier puis repartir à zéro en septembre. Et si par bonheur, Dahlia ressentait la même affection à son égard, alors, ils pourraient déjà commencer à se fréquenter et continuer à apprendre à se connaître. Noé avait franchement passé assez (trop même) de temps à s’extasier sur la chevelure désordonnée de Tempérance Biel, sur ses robes tachées et sa fâcheuse manie à tout faire tomber, puis à tenter de l’oublier, pour ne pas se décider à agir lorsque l’occasion de potentiellement sortir avec une fille jolie, sympathique, sarcastique qui détestait les Poufsouffles comme lui possédait le même goût pour les sucreries que lui se présentait.

Lorsque Dahlia sortit enfin de la salle, le sourire de Noé s’agrandit. Il la laissa parler un petit peu avec ses amis mais une fois qu’on sortira ensemble Dada, tu vas me faire le plaisir de changer ton cercle d’amis, on a pas idée de papoter tous les jours avec un imbécile comme Kostas et sa jumelle. La sienne, de son côté, s’était déjà envolée avec Derek –le point positif d’être tous les trois majeurs, c’est qu’ils n’avaient pas besoin de s’attendre, ils pouvaient vaquer à leurs occupations comme ils le voulaient. Candys lui avait soufflé "bonne chance" avant de s’éclipser –ce qui avait arraché un éclat de rire joyeux à Noé. Il ne comptait pas sur la chance pour quoique ce soit dans sa vie mais bon, c’était une sorte de formule rituel. Ce qui comptait vraiment, c’était le soutien de Candys. Noé la savait pas forcément favorable à cette histoire (elle trouvait Dahlia un peu jeune pour lui), mais pas non plus réfractaire difficile de faire pire après Tempérance en même temps. Derek, de son côté, se réjouissait avant l’heure ça lui évitera de se trimballer le beau-frère lors d’une prochaine soirée supposé romantique avec Candys.

Dahlia finit par se tourner vers lui enfin j’ai failli attendre. « C’était plutôt intéressant. J’ai hâte de voir quels sorts on pratiquera le reste de la semaine » débuta-t-il gentiment faudrait pas brusquer Dada trop vite. Noé se décolla du mur et désigna d’un geste la sortie –mieux valait ne pas rester dans ce hall bruyant et rempli de monde pour ce qui s’apprêtait à suivre sait-on jamais qu’un Quino sauvage apparaisse soudainement. « On s’entend bien toi et moi non ? Qu’en penses-tu ? » demanda-il en marchant d’un pas plutôt lent histoire de ne pas perdre Dada en cours de route. « Je t’apprécie beaucoup Dahlia. Je te trouve belle, remarquablement intelligente, dénuée de toute considération pour les blagues douteuses drôle. J’adore que tu sois capable de manger ton propre poids en gâteaux et je trouve qu’on a beaucoup points communs. » Noé marqua une pause, ils étaient sortis à l’extérieur du Ministère et Dahlia devait très certainement sentir il voulait en venir sinon il retirait le compliment sur l’intelligence. « Est-ce que tu voudrais sortir avec moi ? » Honnêtement, cette question sonnait bien mieux dans sa tête que dans la réalité, mais tant pis, il s’était jeté dans le Lac Noir et c’était quand même plus classe que "On fait quoi, on sort ensemble ?"

1 212 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1183
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyLun 4 Mai - 12:48


Se jeter dans le lac noir
Dahlia Lloyd
(c) princessecapricieuse


Dahlia n'avait pas l'habitude d'être au centre de tensions, ou des petits drames qui semblaient ponctuer la vie de certains de ses camarades. Elle roulait sa bosse en toute sérénité depuis quatre années entières passées à Poudlard, ne cherchant pas particulièrement à se faire remarquer hormis sur le plan académique, où elle avait été récompensée par l'obtention du poste de préfète, et s'accommodant pour l'essentiel de la compagnie de sa jumelle - qui avait toujours été la personne comptant le plus à ses yeux - et de quelques autres amis, dont Jensen et Quino. Si des garçons - ou des filles, d'ailleurs - lui plaisaient, c'était essentiellement visuellement - elle n'était pas aveugle ! -, car elle ne cherchait pas à se mettre en couple. Les relations amoureuses lui apparaissaient comme une distraction peu souhaitable dans son existence actuelle. Elle n'avait jamais été très en phase avec ses propres sentiments. Et de ce qu'elle avait pu observer à Poudlard, ça semblait surtout être beaucoup de drames pour pas grand-chose. Or, elle aimait sa vie comme elle était Dahlia n'est pas une mamie, c'est un papy : bien à l'aise dans ses pantoufles, pas très adepte des grands bouleversements de son quotidien, aime bien tester des nouvelles technologies qu'elle ne maîtrise pas entièrement. Elle avait Peony, sur laquelle elle pouvait compter depuis sa naissance, qui l'acceptait comme elle était, c'est-à-dire le package complet : qualités et défauts (et elle était assez réaliste sur ces derniers, elle n'était pas facile à vivre, même si elle était relativement discrète : elle pouvait être grincheuse - surtout quand elle n'avait pas mangé dans les cinq dernières minutes -, elle avait un sens de la mode très relatif "tu connais mon dicton Peo : tant que je ne suis pas engoncée dedans comme un saucisson, je le porte" ce qui pouvait être une faute grave quand on était la sœur de Peony Lloyd, elle n'était pas très patiente et elle n'aimait des types de films que très spécifiques - plus il y avait de dinosaures, mieux ça valait). Sans sa jumelle, sans doute se serait-elle sentie seule de temps à autres, mais elle n'avait jamais eu à en faire l'expérience.

Et pourtant, malgré tous ces principes de vie qui lui convenaient très bien, son comportement vis-à-vis d'un certain Noé Montgomery semblait lui attirer les foudres de sa jumelle et de José, qui souffle bruyamment derrière sa nuque dès qu'elle passe un peu trop près. Jumelle qui était elle-même, impliquée dans un jeu d'échecs titanesque avec leur frère aîné et auquel Dahlia ne voyait pas d'issue tant ces deux-là pouvaient se montrer têtus (et elle savait de quoi elle parlait, ce charmant trait de caractère était commun à tous les Lloyd). Si on y ajoutait pour couronner le tout la rumeur qu'elle avait captée à l'aide de ses oreilles aiguisées avant même que le stage n'ait débuté, et qui concernait non seulement Peony, mais également - et de manière tout à fait imprévue - Quino, on pouvait comprendre que cette semaine au Ministère censée être synonyme d'apprentissage et d'amélioration de soi (des sujets qui auraient dû emplir son petit cœur rabougri de joie) commence doucement mais sûrement à prendre la forme d'une purge. Mais comme Dahlia n'était pas du genre à se ratatiner sans avoir lutté, elle comptait bel et bien prendre le taureau par les cornes. Et le premier sujet à l'ordre du jour devait être d'avoir une discussion avec Peony concernant Quino. Peut-être aurait-elle dû parler à sa sœur plus tôt de cette attirance récente qu'elle avait ressentie pour le Poufsouffle (qui était objectivement mignon, lorsqu'il n'était pas entièrement couvert de sirop d'érable ou de jus de limace pour l'une de ses "fameuses" farces le sarcasme est dans les guillemets), mais pour sa défense, cela n'avait jamais été aussi critique que lorsqu'elle s'était retrouvée en tête-à-tête imprévu avec lui dans le Poudlard Express. Bref, il n'y avait pas mort d'homme. Elle n'était pas follement amoureuse de Quino. Mais l'idée que sa jumelle puisse sortir avec Quino - un garçon qu'elle avait eu envie d'embrasser - lui était particulièrement désagréable. D'autant plus que le contexte ne s'y prêtait pas : Peony n'aurait jamais joué à ce jeu-là. Il y avait donc forcément anguille sous roche. Et si c'était bien Quino qui s'intéressait à Peony, la perspective n'en était qu'encore plus déconcertante.

Prête à larguer la bombe avec la finesse qui lui était caractéristique, Dahlia avait cependant été détournée de son sommet diplomatique par une nouvelle attendue : la proposition que lui avait faite Noé de se retrouver à la fin du stage. Même si elle avait été surprise de la formalité de l'affaire, la préfère avait accédé aisément à sa requête, sans toutefois savoir à quoi s'attendre. Retarder l'échéance des prochains échanges d'amabilités entre Peony et Léopold lui apparaissait dans tous les cas comme une excellente opportunité, d'autant plus que Noé lui plaisait et que l'idée de passer du temps en sa compagnie était loin de lui être désagréable.

Quittant la salle avec Peony, elle indiqua à sa jumelle qu'elle la retrouverait ensuite puisqu'elle avait un rendez-vous secret avec Quino de toute façon, on ne vous félicite pas !. Il s'agissait essentiellement d'une formalité, puisque Peony avait été présente lorsque Noé lui avait proposé ce point d'avancement. Ordre du jour : que faire des Poufsouffles ? rendez-vous. Vêtue de manière très simple cette tenue vous est présentée par Peony Lloyd c'est-à-dire d'un jean bleu clair et d'un t-shirt blanc "tu vois Peony, là je peux faire la roue à tout instant si besoin, c'est parfait j'accepte", elle retrouva le Serpentard, à qui elle adressa un sourire en s'approchant. « Oui moi aussi, des choses utiles pour notre prochaine rencontre avec des gens de MS, j'espère. » acquiesça-t-elle en repensant aux paroles du Serpentard lors du cours. « Je ne savais pas que tu avais été piégé par S. » ajouta-t-elle histoire de casser l'ambiance en étudiant le visage du blond.

Mais Noé n'était visiblement pas là pour lui parler du curriculum du stage grosse déception je m'en vais. Se calquant sur les pas du Serpentard, elle l'écouta faire une déclaration véridique, mais inattendue. Elle acquiesça sans trop savoir s'il attendait une réponse de sa part :  « Oui c'est vrai. » dit-elle en se demandant où il voulait en venir tu vas ramer Nono, et surtout, s'il souhaitait qu'elle développe cet assentiment. Elle était plutôt en faveur des réponses concises, elle. Mais elle n'eut pas à réfléchir longtemps : Noé enchaîna de lui-même, et si elle vit effectivement vers quoi il tendait cette fois on ne critique pas mon intelligence merci, elle fut prise totalement de court. Interrompant ses pas à son tour, alors qu'ils arrivaient à l'entrée du Ministère, elle cligna des yeux argh du soleil, ma peau translucide brûuuule, avant de répondre d'une voix mesurée : « Merci toi aussi tu es très belle Je ne m'attendais pas à ça ! » En vérité, elle ne s'attendait pas à grand-chose du tout, car il n'était pas dans sa nature d'angoisser avant que les faits se soient produits. Que Noé souhaite lui parler était une bonne nouvelle, même si elle n'avait aucune idée de la teneur de ladite discussion, et elle ne comptait pas passer des heures à échafauder des théories élaborées sur le sujet. « Je trouve aussi, pour les points communs. » continua-t-elle, tandis que les pensées se bousculaient dans son esprit, de manière désordonnée et peu caractéristique. Elle pensait à ses grands principes ("se laisser guider par ses hormones c'est pour les nazes"), aux réprobations de Peony (qui la connaissait après tout mieux que personne), à la rumeur qui courait sur Quino et au fait que Noé se trouvait en face d'elle, lui disant qu'elle lui plaisait, et consciente que c'était réciproque. Elle acquiesça lentement. « On pourrait prendre un verre, tiens c'est Quino que je vois en train d'enquiller une bouteille de rhum ? café ensemble ? » suggéra-t-elle en souriant au Serpentard, ne se sentant pas tout à fait en mesure de répondre explicitement à la question adressée de manière aussi formelle ("Oui je le veux" sonnait affreusement mièvre à ses oreilles).

[ 1441 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1465
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyMar 5 Mai - 2:11

Noé était à des lieux d’imaginer toutes les rumeurs qui couraient déjà et se répandaient dans les toilettes du Ministère. A vrai dire, il portait rarement attention à ce genre de potins, sauf lorsque cela concernait sa sœur jumelle, évidemment. Même celles qui parlaient de lui, il s’en fichait royalement. Noé ne portait pas d'attention au regard des autres, il s’était toujours montré très détaché vis-à-vis du jugement de ses camarades, tant que Candys le soutenait, il s’estimait satisfait. Bien sûr, la rumeur propagée par la Plume Empoisonnée l’an dernier sur son amour pour une fille en couple l’avait atteinte, celle-ci, puisqu’elle s’avérait vraie et qu’elle ne pouvait qu’aiguiser la curiosité de Tempérance. Heureusement, il avait réussi à noyer le poisson et aujourd’hui, alors que Dahlia le rejoignait, un beau sourire s’épanouissant sur ses lèvres, cette histoire lui semblait bien lointaine. La préfète ne s’était pas opposée à l’idée de cette petite entrevue Peony, par contre, si et Noé avait décidé d’en voir un signe positif. Peut-être qu’il interprétait trop mais il avait passé assez de temps en compagnie d’Alfie et de Léopold pour reconnaître les signes lorsqu’un garçon plaisait à une fille par contre quand une fille est amoureuse, ça non, il a dû sécher la leçon. Mais il n’en était pas sûr pour autant. Or, Noé n’aimait pas vivre avec des incertitudes. Il s’était promis d’écouter davantage son cœur (sauf lorsqu’il s’éprenait d’une fille pas du tout libre, ce traître) et d’agir au lieu de penser pour une fois. Si Dahlia ne voulait pas sortir avec lui il se jetterait de la tour d’astronomie : c’est dit cela répondrait à sa question. Il fallait savoir prendre quelques risques dans la vie dont l’assassinat par un Léopold enragé si l’on voulait obtenir ce que l’on désirait.

Du genre discret, le jeune homme ne souhaitait pas non plus déballer ses sentiments devant les différents élèves qui sortaient de la salle qui leur était réservé pour le stage tiens José ça va pas ? t’as l’air un poil énervé aussi Noé s’aventura sur un sujet à priori léger. Il acquiesça aux paroles de Dahlia. Leurs professeurs à Poudlard semblaient aussi dépassés qu’eux sur la forme de magie utilisée par Magicis Sacra mais ils avaient déjà appris à lancer le sortilège de projection en fin d’année, lorsque le professeur Jones avait terminé ses découvertes sur le sujet, et Noé ne pouvait que se montrer impatient à l’idée de prendre connaissance d’autres sortilèges de ce type. Il n’avait pas été manipulé comme Julian et Erin mais il faisait partie des mieux placés pour comprendre à quel point les jeunes sorciers avaient besoin de s’armer face aux mages noirs. « Ouais c’était au tout début de l’année. S. nous avait paralysés avec Joséphine pour qu’on lui révèle l’emplacement où on avait trouvé le Vase des Sang-Pur. Elle semblait détenir la liste de membres de la Brigade, se souvint Noé. Elle m’a jeté une illusion, m'a fait voir la mort de Joséphine et a menacé d’infliger le même sort à Candys. » Si le sujet lui avait quelque peu fait perdre son sourire bravo Dada, Noé éprouvait moins de mal à évoquer ce traumatisme qu’auparavant. Il hantait moins ses cauchemars, peut-être parce que le temps avait passé depuis, mais aussi qu’après un moment à reporter toute sa frustration et son impuissance sur Joséphine, il avait fait la paix avec elle il est pas prêt pour la guerre qui va de nouveau exploser. « C’était difficile lorsque MS a envahi le château, on a jamais vu le visage de S. mais je l’ai reconnu à sa voix. » Chaque minute de l’évènement restait tout de même gravé dans son esprit et il doutait d’ailleurs de pouvoir totalement l’oublier un jour.

Mais Noé n’avait pas souhaité cette conversation avec Dahlia pour s’épancher sur sa rencontre avec la projection de S. dans un couloir des cachots de leur école de sorcellerie il existe des psys pour ça. Il voulait l’emmener sur un terrain totalement différent et sa voix ne trembla à aucun moment. Il avançait des faits, et Dahlia marquait son accord. Il ne pensait pas qu’elle se doute de quelque chose, hormis un peu de flirt lors de leurs conversations précédentes, Noé n’avait jamais laissé transparaître son envie de sortir avec elle. Parce qu’il y avait eu le Problème Léopold à régler avant tout et qu’il avait eu peur de s’aventurer dans une autre histoire compliquée après s’être remis douloureusement de son cœur brisé. Mais tant pis, il en avait marre que sa raison guide toujours le moindre de ses faits et gestes. Peut-être qu’il le regretterait si Dahlia lui riait au nez en entendant sa proposition, mais en attendant, elle ne s’était pas encore enfuie en courant. « Tu pensais que je t’avais rapporté une pâtisserie ?  C’est peut-être le cas mais ne t’enthousiasme pas trop bruyamment, je n’ai pas envie que tous les gloutons de Poufsouffle Poudlard se radinent. » Il ne plaisantait qu’à moitié. Il avait effectivement emmené avec lui un délicieux gâteau au chocolat qu’il avait cuisiné lui-même la veille au soir il sait prendre Dada par les sentiments.

Le jeune homme en vint finalement à poser la question fatidique "Dahlia Lloyd, veux-tu m’épouser ?" ah non, c’est pas celle-là. Noé s’estimait plutôt romantique pas difficile de l’être comparé à un trio de dragueurs et il trouvait que le lieu ne manquait pas de charme pour une telle demande. Et si, dans son esprit, il associait surtout le Ministère de la Magie à ses aspirations professionnelles, on ne pouvait pas dire que l’endroit n'était pas fastueux. Si ses paroles étaient, il le reconnaissait, assez formelles et presque désuètes Alfie et Léopold ne lui ont rien appris, la réponse de Dahlia fut positive, en tout cas il le prit comme ça alors qu’en réalité, Dada souhaitait juste lui extorquer un verre avant de lui révéler le fond de sa pensée, à savoir qu’elle ne s’acoquinerait jamais avec le meilleur ami de son frère. « Avec plaisir. Il parait qu’il y a un café pas loin qui est très fréquenté par les employés du Ministère, répondit Noé en souriant, je pourrai te ramener ensuite à Cardiff, je connais le chemin. » Depuis qu’il avait obtenu son permis de transplanage, il avait rendu une fois visite à Léo au Pays de Galles. Et en six ans d’amitié, il avait déjà eu l’occasion de se retrouver dans la maison des Lloyd.

1 074 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1183
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyMar 5 Mai - 19:20

Suivant sereinement Noé dans les couloirs du Ministère, Dahlia méditait sur l'étrangeté de ce premier jour de stage. Étrangeté suffisante pour qu'elle l'air remarquée, alors qu'elle aurait nettement préféré se garder de se mélanger aux messes basses et au climat de tension général généré par la plèbe. Peut-être aussi parce qu'elle était directement concernée, ce qui ne lui plaisait guère papy veut faire la sieste. Elle fut extirpée de ses pensées par la voix de Noé tu peux tout répéter ?, évoquant Magicis Sacra. Si elle avait rejoint la BAM en même temps que Peony, Dahlia n'avait jamais été directement confrontée à l'organisation qui avait brièvement pris le contrôle de Poudlard. Jamais de manière personnelle du moins, et elle s'en estimait heureuse. Elle ne répondait de rien si on touchait aux membres de sa famille - en particulier à sa jumelle. « Et tu as su leur tenir tête malgré tout ? Comment ? » demanda-t-elle, intriguée. « Je ne sais pas comment j'aurais réagi à ta place. » avoua-t-elle sobrement. Aurait-elle cédé si ça signifiait garantir la sécurité de sa jumelle, si tenté qu'il y ait la moindre garantie que S respecte ses engagements ? Et voir un autre élève mourir... Elle avait assez de mal à l'imaginer, en fin de compte. « Et Joséphine voyait autre chose en même temps, elle ? » Puisque Noé n'avait pas l'air (trop) réticent à répondre, elle ne se privait pas. C'était glauque, c'est sûr, mais plus ils en sauraient tous sur le modus operandi de MS, mieux ça vaudrait, non ? Si S comptait menacer sa jumelle parce que Dahlia avait eu le malheur de croiser son chemin, elle préférait le savoir par avance. « Tu m'étonnes. Un petit croche-pied dans les escaliers mouvants, et paf... » dit-elle sombrement. Au vu des capacités magiques de S, pas de doute qu'elle aurait aisément contré une telle attaque, mais on pouvait rêver d'un monde où MS est vaincu par le mobilier de Poudlard.

En matière de sentiments, Dahlia pouvait se montrer impulsive. Elle privilégiait l'action à une réflexion stérile on demande un transfert à Gryffondor ou comment ça se passe ? Noé lui plaisait. Il était mature, beau, partageait des centres d'intérêt avec elle. Elle n'était pas amoureuse de lui, certainement pas - la notion même lui paraissait très étrangère. Et comment aurait-elle pu : elle ne le connaissait pas suffisamment bien pour ça, et elle était très sceptique de ces fabulations sur les coups de foudre. Il était aussi l'un des meilleurs amis de son frère, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise chose. D'un côté, ça ferait les pieds à Léo ses sœurs ont pour objectif de provoquer sa mort prématurée qui pouvait se montrer sacrément enquiquinant avec les jumelles (sans compter que ça répartirait peut-être un peu sa colère entre Peony et elle) et ça signifiait qu'il avait toujours un peu gravité dans un cercle proche du sien - assez pour qu'elle le voie, lui parle occasionnellement et le trouve intéressant ; de l'autre, ça voulait dire que Léo allait en faire une mission personnelle de mettre son nez là où ça ne le regardait pas.

Elle n'avait pas de difficulté à lui avouer qu'elle était surprise - c'était le cas - et elle n'avait jamais été du genre à s'embarrasser de fioritures Dahlia le Bulldozer qu'on l'appelle dans le métier. Comme le blond lui répondait en lui parlant de pâtisseries alerte kidnappeur, elle haussa les sourcils avec intérêt : « Disons que ça n'aurait pas fait de mal. » Puis, son visage s'éclairant : « C'est vrai ? T'as quoi ? Raboule la marchandise, on est sur combien de kilos, deux, trois ? C'est de la pure au moins ? » demanda-t-elle, brièvement distraite du caractère plus sérieux de leur discussion. Mais Noé, lui, n'avait pas oublié quelque part au loin, Quino poussa un cri de rage. Et si Dahlia ne répondit pas avec la formalité qui aurait peut-être été d'usage, elle acquiesça tout de même d'un petit hochement de tête. Sortir avec Noé lui semblait incroyablement officiel et engageant. Le mot provoquait une réaction quasi épidermique chez elle t'as tiré le gros lot mon pote. Mais elle avait envie de passer du temps avec Noé. Ce qu'elle trouvait nettement plus frustrant, c'était que l'image de Quino décide de s'imposer à son esprit au moment où elle proposait au blond de prendre un café ensemble. C'était d'une stupidité folle. Mais elle n'arrivait pas à effacer entièrement les paroles des deux commères de son esprit - c'était comme si elles y étaient gravées depuis le début de la matinée. "Kostas et Lloyd, tu savais ?" D'abord, l'incrédulité : heum, pardon, d'où est-ce qu'on parlait d'elle moins cinquante points pour Gryffondor bravo les filles et en plus dans les toilettes on cite son nom dans un palace ou nulle part, capisce ? ? Et à quel propos, exactement ? Si c'était encore le sauvetage de l'infirmerie, ce serait du ragot périmé, mais alors hyper périmé. Le genre qui a muté et développé son propre écosystème capable de vivre en autarcie, loin du royaume des hommes Ash gardait ses expériences du cours de science dans le frigo en fait. Et puis, le bug total : "Stef et Ash ?" "Mais non Jacqueline !" "Tu veux dire... Léopold et Gabriel ? Nooon ?" "Tu fais pas d'efforts. Quino et Peony. Ils sortent ensemble il paraît !" Plus elle y pensait, et plus il était impossible que Peony ne lui en ait pas directement parlé. Ce qui signifiait que Quino serait d'une quelconque manière à l'origine de l'affaire. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle avait voulu l'embrasser. Écartant avec force - et pour de bon - ces pensées de son esprit, elle ramena les yeux vers Noé, et sourit : « Il faut juste que je prévienne ma sœur et mon frère, sinon Léo va organiser une battue d'ici une heure. » répondit-elle avec réalisme. Si elle poussait le scénario hypothétique encore plus loin, ça commencerait même plutôt par Peony indiquant à Léo qu'elle avait disparu avec Noé, et ça s'achèverait par la mise à mort tragique du blond actuellement debout devant elle pas de demi mesure chez les Lloyd. « Je crois qu'Ash est dans l'Atrium probablement tombé dans la fontaine, je ne sais pas où est passée Peony en train de galocher son nouveau keum j'imagine. D'ailleurs, t'es conscient que Léo va piquer une crise ? Car moi oui, mais bon, tout le monde n'a pas envie de se coltiner ce niveau de délire. Déjà qu'il est tendu en ce moment... » marmonna-t-elle tout en retournant à l'intérieur du Ministère sans vérifier si Noé la suivait. Apercevant Ash en train d'épousseter le sol avec sa robe de sorcier, c'est gentil mais fallait pas, elle s'approcha vivement de lui le faisant sursauter et rentrer dans six personnes et lui expliqua rapidement que Noé la ramènerait à Cardiff. Elle pouvait pratiquement visualiser la tête que ferait Peony à cette annonce. Sa mission accomplie, elle revînt vers Noé : « Je te suis ! »

[ 1182 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1465
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyMer 6 Mai - 18:08

Noé avait longtemps ressassé sa rencontre avec S. Se demandant sans cesse comment il aurait pu agir pour qu’elle se déroule différemment. Comment il aurait pu lutter contre la paralysie et les illusions de la mage noir. Après cet événement, il n’avait plus jamais voulu ressentir l’impuissance qui l’avait étreint ce jour-là, dans ce couloir des cachots. Il s’était inscrit au club de duels, même si c’était Joséphine, devenue sa bête noire, qui l’avait relancé. Il s’était impliqué à fond dans les diverses réunions de la Brigade Anti-Menace. Pourtant, lorsque Magicis Sacra avait occupé le château, c’est bien ce sentiment d’impuissance qui prédomina en lui. Entendre la voix de S. lors des cours qu’elle dispensait le remuait à chaque fois, lui faisant revivre ce traumatisme. Et il faisait partie des chanceux, il n’avait pas subi d’Impérium, ni attaqué une de ses camarades de classe. « J’ai essayé de résister au début. Mais quand S. m’a fait voir Candys, j’ai complètement vrillé. Je savais qu’elle n’était pas censée se trouver là, qu’il s’agissait sûrement d’une autre illusion, mais j’ai fini par obéir. » Noé s’en était longtemps voulu pour cette faiblesse. Mais il avait fini par accepter qu’à quinze ans, c’était normal de flipper. Les adultes connaissaient eux-mêmes des difficultés face à MS, il n’y avait rien de honteux à ce qu’il ait finalement révélé l’emplacement du Vase à S. Les sorciers composant MS se montraient juste plus forts, ils savaient utiliser les liens entre les sorciers contre eux. Ils se servaient de l’amour comme d’une arme. « Espérons que tu n’auras jamais à le découvrir » observa Noé avec un petit sourire. Il ne souhaitait à personne, même pas à Joaquín Kostas son pire ennemi de vivre ce qu’il avait vécu. Mais il avait fini par s’en remettre, bien que les images de la mort de Joséphine reviennent toujours dans certains de ses cauchemars. « Elle voyait ce qui se passait vraiment. » Il avait longtemps cru que l’événement n’avait pas marqué la rousse, d’abord parce que, lorsqu’il lui en avait parlé, elle le lui avait assuré, et aussi parce que c’était sans doute plus facile d’avoir quelqu’un à détester, quelqu’un qui était présent à Poudlard et pas Merlin sait où, dans une base secrète, loin de lui et qui pourtant pouvait le blesser. « Certainement que quelques-uns des membres de MS se sont perdus à cause des escaliers. Cette école sait se défendre » remarqua-t-il, amusé. Même les fantômes de l’école s’étaient rassemblé en une espèce de congrégation pour embêter MS, évidemment à l’initiative de Peeves qui, peu importe la personne à la tête de Poudlard, ne reculait devant rien pour faire de la vie des habitants du château un enfer.

Si évoquer sa manipulation par S. ne dérangeait pas (plus) Noé, l’objectif de cette conversation avec Dahlia était tout autre. Connaissant bien l’appétit de la jeune fille, et son amour des sucreries qui la classe forcément dans les gens bien, le jeune homme s’amusa à plaisanter sur ce sujet. « Un gâteau au chocolat. Recette de ma mère. Garanti plein de beurre, de calories, bref un pur régal. » Noé pâtissait depuis son plus jeune âge. D’abord sous la supervision de sa mère, puis tout seul en grandissait. Il ne possédait pas une âme de cuisinier, et ne souhaitait en aucune cas travailler dans une pâtisserie comme sa mère, mais l’activité lui plaisait, indéniablement. Il adorait cuisiner des gâteaux pour toute sa famille et Candys, même si elle était moins gourmande que lui, partageait son amour des desserts.

Bien loin de penser à ce crétin de Kostas, n’imaginant pas du tout le trouble qui agitait Dahlia depuis qu’elle avait entendu la rumeur d’un couple entre sa jumelle et le Poufsouffle, Noé se lança donc dans sa grande déclaration. Il n’était pas amoureux de la préfète, mais elle lui plaisait vraiment beaucoup et lorsqu’elle acquiesça à ses paroles et lui proposa même de passer un peu de temps avec lui après leur journée de stage, il sentit son cœur battre légèrement plus vite, d’une manière qu’il trouvait tout à fait agréable. Son sourire ne semblait plus vouloir quitter ses lèvres, animant son visage d’ordinaire si impassible. « Bien sûr. Je préfère éviter que Léo ne lance un avis de recherche dans tout le monde sorcier. » Bien sûr, Léopold connaissait les plans de son meilleur ami avec sa sœur, mais il ne savait pas quand exactement Noé franchirait le pas et parlerait avec Dahlia "Enfin Léo, je vois pas pourquoi tu gueules c’est bien toi qui m’a conseillé de ne jamais perdre de temps avec une fille ?" De son côté, Noé avait mis au parfum Candys et Derek très tôt et comme ils n’avaient pas besoin de s’attendre, ils étaient partis. Mais nul doute que sa jumelle l’attendait de pied ferme au manoir Montgomery pour qu’il lui raconte tout. « En fait, j’ai parlé avec Léopold avant de te parler, avoua-t-il, nullement gêné d’avoir cherché à se mettre Léo dans la poche –ils connaissaient tous les deux le caractère surprotecteur du grand brun. Justement pour éviter une crise –je ne tiens pas à ce que mon dortoir se transforme en scène de crime. Alors je te rassure, il n’a pas forcément bien pris la nouvelle, mais il a décidé de me laisser le champ libre sans m’agresser à la première occasion venue. » Léo lui avait lancé "J’espère qu’elle te foutra un vent magistral !" après leur conversation mais Noé avait décidé de le prendre comme une boutade. « C’est vrai que je le trouve particulièrement irascible en ce moment. A chaque fois qu’on s’est vu, il était en boucle sur Peony. » Et pourtant Léopold savait bien ce que Noé pensait de son comportement de grand frère poule.

Dahlia partit donc avertir sa famille et ne revint jamais. Fin du rp. A son retour qu’est-ce qui t’as pris si longtemps ? Comment ça Ash a des ennuis parce qu’il a renversé son soda sur des papiers ultra confidentiels ?, Noé lui adressa un grand sourire et lui désigna la direction d’un signe de la main. Il hésita une seconde à la glisser dans celle de Dahlia, mais cela semblait 1) un peu prématuré 2) beaucoup trop ostensible, des élèves continuaient à sortir du Ministère et déjà qu’une rumeur ne manquerait pas de circuler lorsqu’on les verrait ensemble, Noé ne voulait même pas imaginer ce que cela serait s’ils se tenaient par la main. Comme le café n’était pas loin, les deux élèves y furent en quelques enjambées. Noé commanda un thé glacé avant de laisser Dahlia faire de même. Il régla leur commande puis se tourna vers la brune. « Tu veux t’installer en terrasse ou à l’intérieur ? » Il faisait plutôt bon en ce début de mois d’août et comme tout le monde, Noé aimait profiter des rayons de soleil avant que la pluie ne s’abatte de nouveau sur le Royaume-Uni. « Au fait, c’était comment la Jordanie ? » demanda le blond une fois assis.

1 171 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1183
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyJeu 7 Mai - 1:21

Dahlia ne comptait pas juger Noé pour une situation qu'elle était incapable de se représenter, et dans laquelle, très probablement, elle aurait réagi de la même manière. S'assurer qu'il n'arrivait rien de mauvais à Peony était extrêmement haut parmi ses priorités (peut-être même la priorité la plus haute), et elle n'aurait pas tenté le diable - elle le savait. Acquiesçant doucement, elle répondit avec entendement : « Je comprends. Tu n'allais pas prendre le risque, normal pour un Serpentard. » Même s'il n'y avait qu'un pour-cent de chance pour que ça soit vrai, c'était déjà trop. Et puis, elle osait espérer que leur capacité à arrêter MS ne se limitait pas à réussir à les empêcher de récupérer ce satané bol vase, car ça aurait été bien malheureux (et pas un très bon présage pour les batailles à venir). « Tu l'as dit ! » ajouta-t-elle ensuite, car si elle aimait prendre des risques par exemple se servir du punch alors que Quino se trouvait dans les parages, l'air louche et l’œil vif : alors, il a renversé de l'absinthe dedans ou pas ? La roulette russe dans un saladier., elle n'aimait pas se mettre en danger pour rien, et n'était pas confiante dans ses capacités au point de croire qu'elle pouvait s'opposer à S à elle toute seule (car ce stade là de confiance en soi, on l'appelait plutôt la Gryffondorite de l'inconscience).
Hochant la tête, pensive, au sujet de ce que voyait Joséphine "donc elle te regardait parler tout seul c'est ça ? Et ça t'arrive souvent, de parler tout seul, Noé ?", elle proféra ensuite quelques prédications post mortem à l'égard de S du temps de son séjour à Poudlard "c'est très embarrassant, mais on ne vous avait pas invitée en fait, Madame. Donc si vous pouviez reprendre vos charmants petits... erm, instruments de torture ? - et vos tenues de styliste, ça nous arrangerait bien, vous voyez ?"

Le ton de la discussion se fit cependant plus léger suite à la réponse de Noé, et surtout, à l'évocation d'un gâteau. Dahlia, ventre sur pattes malgré sa taille fine (et on remercie le métabolisme qui l'empêche pour l'instant de se transformer en une énorme boule dédicace à la tante Marge), adressa un regard enthousiaste au blond. « Tu l'as cuisiné toi-même ? Je suis impressionnée, je ne pensais pas que les copains de mon frère avaient l'occasion de développer des savoir-faire additionnels, avec tout le temps que doit déjà prendre le repérage et la drague de toujours plus de filles. » nota-t-elle tout en sarcasme, mais d'un air ouvertement rieur. A sa connaissance, cette caractéristique concernait surtout Léopold lui-même, ainsi qu'Alfie Hartley. Noé avait toujours semblé plus en retrait de ces activités - ou bien, il était simplement plus discret dans son 'art' ?

Puisque les deux élèves se décidaient à aller prendre un café ensemble, Dahlia se mit en tête de chercher Ash, pour que son petit-frère puisque indiquer à Léo de ne pas l'attendre pour rentrer. Elle n'était que trop consciente du rôle de grand protecteur que se donnait le Serpentard, et qu'il prenait beaucoup trop à cœur. En plus, ce grand dadais avait la patience d'un golden-retriever à l'heure de son déjeuner, alors autant dire qu'une minute de retard de la part de l'entre eux et tout le Ministère en entendrait parler - inutile de préciser que c'était pourtant lui qui avait insisté pour jouer les taxis, leur faisant grâce de son temps apparemment si précieux. « Moi aussi. » marmonna-t-elle en songeant que ça serait vraiment sacrément la honte. Quand elle pensait qu'elle n'avait qu'un an d'écart avec Léo... Noé la coupa dans ses pensées révoltées en lui avouant qu'il avait prévenu Léopold tu veux mourir Noé en fait ? Ce qui indiquait donc qu'il ne s'agissait pas du tout d'une décision prise à la volée, mais bien d'un plan que le Serpentard avait préparé, et en avance. Et elle ne savait pas du tout comment l'interpréter.

« Léo est au courant ? » répéta-t-elle tout en essayant - difficilement - d'imaginer la chose. « Vous n'aviez pas une espèce de pacte ridicule avec lui, Hartley et toi ? » demanda-t-elle en songeant à Peony. Il était plutôt malheureux pour leur frère que sa jumelle s'intéresse à Alfie, et que d'autre part, Dahlia se rapproche de Noé. Le karma, peut-être ? En tout cas, l'idée que Léo n'ait pas décidé de la boucler dans un couvent en apprenant la nouvelle était... intéressante. Etait-il possible que leur frère calme un peu ses tendances psychotiques ? Pas que Dahlia ait prévu de se restreindre en quoi que ce soit pour épargner sa sensibilité fragile, mais elle se passerait quand même très bien de ces guerres intestines. Sujet qui revînt d'ailleurs sur le tapis quand Noé cita le nom de Peony. « Oui, c'est une guerre constante chez nous. » acquiesça-t-elle avec le détachement de quelqu'un qui avait fini par accepter que c'était désormais ça, sa vie, une lutte de tous les instants entre sa jumelle et leur aîné. « Peut-être qu'il est trop concentré sur elle pour déporter son attention sur moi en plus. » songea-t-elle à haute voix, se disant qu'il y avait pire, comme hypothèse. Elle n'avait jamais eu besoin de l'attention de Léo comme c'était le cas de Peony. Au contraire, elle se sentait étouffée par ses sollicitudes constantes. Elle avait besoin d'être libre, libre de faire ce qu'elle voulait, et mener sa vie comme bon lui semblait - sans que Léo ne vienne lui dicter sa conduite.

Après avoir trouvé un Ash à l'air morose - elle supposait qu'il allait se coltiner un Léo ronchonnant sur le retour, étant donné que Peony n'était pas non plus dans les parages quand elle avait parlé à leur cadet -, elle rejoignit à nouveau Noé à l'extérieur à côté de Peony et Quino dis donc, le monde est petit ! Ils n'eurent pas à marcher longtemps pour atteindre leur destination. Commandant un thé chaud et remerciant Noé alors qu'il payait deux fois qu'on paye sa commande en deux mois : jackpot (même si son esprit lui soulignait qu'elle pouvait payer elle-même : elle avait son portefeuille avec elle, mais elle supposait que c'était ce qui se faisait, pendant un rendez-vous ?), elle désigna l'extérieur du doigt : « Dehors, non ? En espérant que d'autres élèves n'aient pas eu la même idée que nous. » Pas qu'elle n'aurait pas adoré croiser le tout Poudlard en cet instant, mais les rumeurs circulaient déjà bien assez vite, et dans des contextes beaucoup moins ostentatoires que celui-là.

Elle s'assit à une table libre, et alors que Noé lui parlait de la Jordanie, elle se mit à raconter avec une certaine animation : « C'était vraiment super. Léo t'en a parlé ? Complètement dépaysant. Forcément on est allé à Pétra, c'est gigantesque et il y a plein de trucs à voir ! Des vestiges antiques, et dans le désert on a croisé un groupe de sorciers, vaguement perchés, mais ils nous ont indiqué l'emplacement d'un tombeau qui sera notre tombeau avec plein de vieux maléfices. Papa ne nous a pas laissés y aller, même si Léo avait l'air partant pour une fois - bon, Ash a failli y entrer, lui, mais il avait trébuché sur une pierre juste devant. J'ai pris pas mal de photos, je les ai avec moi d'ailleurs je devais les montrer à Qui- » Elle venait de sortir lesdites photos de son sac. « - no. » termina-t-elle en fronçant les sourcils. « C'est un ami à Poufsouffle. » dit-elle très succinctement, avant de passer sur ce moment de flottement pour poser les photos devant Noé.

[ 1278 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1465
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyDim 10 Mai - 23:42

Le plus gros point commun que Noé partageait avec Dahlia, c’était qu’ils étaient tous les deux membres d’une paire de jumeaux. Le lien gémellaire était si puissant, si fort, ceux qui n’avaient pas de jumeaux ne pouvait pas le comprendre. Selon Noé, sa relation avec sa sœur était aussi magique que les sorts qu’ils lançaient avec sa baguette. Il sentait quand Candys avait peur, quand elle était malheureuse ou enjouée. Il avait compris qu’elle était amoureuse de Derek bien avant elle, elle comprenait lorsqu’il était blessé alors qu’il montrait au reste du monde que tout allait bien. Alors quand il expliqua à la préfète des bleus et bronze ce qu’il lui était arrivé dans ces cachots, un sombre jour de septembre, et qu’elle assurait qu’elle le comprenait, il savait que c’était vraiment le cas. Dahlia n’aurait jamais risqué la vie de Peony, même si, probablement, les menaces de S. n’étaient que du bluff. Parce que la perdre, ça aurait se perdre soi même. Pourtant Noé possédait une personnalité bien distincte de Candys, comme Dahlia et Peony d’ailleurs, mais elle était plus qu’une sœur à ses yeux. Ils partageaient une seule âme. Il n’ajoute rien sur le sujet "traumatisme du cachot infernal, Sabriye la mage noire qui aimait torturer les enfants avec des illusions, Magicis Sacra : pourquoi Freja possède-t-elle une telle passion pour le violet ?" pensant avoir fait le tour du sujet. La rencontre avec S. lui avait laissé des traces, il ne le nierait pas, mais en aucun cas aussi profondes que celles d’Erin.

La première fois que Noé avait vraiment discuté avec Dahlia, il s’était rendu compte que la jeune fille possédait le même appétit gargantuesque que lui, et surtout son amour pour les sucreries. Alors c’est sa demande en tête, le stage en perspective, que Noé avait cuisiné. Il adorait les pâtisseries de sa mère, mais il trouvait que le geste n’aurait pas été le même, si ça avait été quelqu’un d’autre qui l’aurait réalisé à sa place on atteint le pic du romantisme quand même. Le sarcasme de Dahlia le fit sourire franchement Dada si tu l’acceptes, je t’épouse dans la seconde. « Bien sûr que non, la pâtisserie c’est pour les filles c’est bien connu, répondit-il d’un ton traînant dans une parfaite imitation de Harvey. Oui, j’adore cuisiner depuis que je suis petit. » Il n’avait jamais repéré de filles avant sa sixième année, ni trop draguer d’ailleurs, au plus grand désespoir de Léopold et d’Alfie. Surtout que lorsqu’il s’était "enfin" intéressée à d’autres personnes de manière romantique, il avait fallu qu’il tombe amoureux d’une fille déjà en couple on ne te félicitera jamais assez Nono et il éprouvait désormais de l’attirance pour la petite-sœur d’un de son meilleur ami il faut que l’autre personne ait un post-it affichant “ici une histoire compliquée” pour qu’il accepte de la regarder en fait. « Je crois qu’Alfie et Léo veulent que je change de dortoir ils veulent m’échanger avec Gabriel, ils sont très déçus de ne pas avoir réussi à me transformer en Don Juan de pacotille. » Noé ne disait pas ses mots par hasard : il voulait que ce soit bien aux yeux de Dahlia qu’il ne ressemblait en rien à son frère, en tout cas au niveau de son attitude avec les filles. Il ne voulait pas qu’elle se fasse des idées, surtout avec la question qu’il s’apprêtait à lui poser.

S’il ne s’estimait pas (encore) le petit-copain de Dahlia Lloyd, Noé pensait tout de même qu’ils empruntaient le bon chemin. Ou alors il ne comprenait vraiment rien aux filles c’est plutôt ça lapin. « Bien sûr. Je ne t’aurais jamais parlé s’il ne m’avait pas donné son accord -plus ou moins. Même si tu m’avais donné une réponse négative d’ailleurs. Je ne voulais pas qu’il l’apprenne après. » Noé haussa les épaules. Il aimait à croire qu’il possédait un certains sens du respect et avouer à son meilleur ami qu’il avait des vues sur sa sœur, c’était quand même le minimum. « Un pacte ? Disons qu’il y a quelques règles entre amis, du genre ne drague pas la même cible que ton pote, ni sa sœur, ni sa mère. Et c’est vrai que je sais qu’Alfie s’interdit d’aller fricoter Peony par rapport à Léo. Mais Alfie n’a pas...comment dire...les mêmes intentions que moi avec toi. » Autrement dit, il ne pensait pas a coucher avec tout ce qu’il bougeait, lui. Non que Noé juge Alfie, il faisait bien ce qu’il voulait, mais passer d’une fille à une autre n’avait jamais fait partie de ses objectifs. Il était sans doute trop romantique, et trop respectueux des filles pour les traiter comme des objets, pour ça. « A ce point ? Il y en a chacun d’eux l’un en face de l’autre et toi tu te charge de l’arbitrage pendant qu’Ash se prend encore les pieds sur le tapis, pour pas changer ? » Imaginer la scène l’amusait beaucoup -même si les récits, racontés d’une voix de plus en plus ombrageuse, sur les différentes "provocations" de Peony à l’encontre de Léopold le faisaient beaucoup moins rire. « Peut-être. Je te dis, il ne m’a pas sauté dans les bras non plus, mais je pense qu’il a apprécié mon honnêteté. » Très égoïstement certainement envers cette pauvre Peony, Noé était en soi content que l’attention de Léo soit potentiellement détournée par un autre problème il tenait à son nez merci bien. Se fâcher avec son meilleur ami l’aurait très affecté.

Noé sortit naturellement son portefeuille avec sa monnaie moldue au café. Il était tout à fait conscient que Dahlia aurait très bien pu payer sa part et la sienne aussi Dada t’abuses quand même je t’ai fait un gâteau tu pourrais au moins me payer mon thé glacé mais c’était lui qui l’avait invité, alors il trouvait que c’était normal mais t’en fais pas, les prochains rencards c’est toi qui payes Dada. J’ai bien choisi ce restau hein ? C’est un trois étoiles. « Il y a d’autres cafés du genre dans le coin » tenta-t-il de la rassurer, même si, au fond, le blond n’était pas aussi confiant qu’il ne le paraissait. Il ne souhaitait pas particulièrement croiser d’autres élèves de Poudlard tiens José on picole avec des mineurs maintenant ? alors qu’il était en compagnie de Dahlia tu lui fais honte en fait Dada. Noé était du genre à cultiver sa discrétion, et il souhaitait que cela reste ainsi. Même s’il ne se faisait guère d’illusions : en sortant avec une préfète, il risquait mal de passer inaperçu, surtout en commençant à la fréquenter durant un stage qui rassemblait autant d’élèves vraiment, bonne stratégie Nono.

Un grand sourire s’épanouit sur les lèvres du jeune homme lorsque Dahlia parla de ses vacances en Jordanie. Les yeux de la bleue et bronze brillaient, elle semblait avoir laissé derrière elle sa carapace de papy jeune fille blasée et cela plaisait à Noé de la voir ainsi. De connaître une autre facette d’elle. « Il m’a surtout dit que les Jordaniennes étaient très jolies » plaisanta d’abord Noé -Dahlia connaissait bien les habitudes de dragueur de son frère aîné maintenant c’est à dire depuis que Noé lui en a raconté plus qu’il ne l’aurait dû. « Il y a une partie magique à Pétra aussi, c’est ça ? Ça doit être tellement différent de Londres... » Noé avait très peu voyagé dans sa vie. Ce n’était pas un regret : il était très casanier, mais peut-être qu’il partirait davantage dans le futur.

« Ah oui, Léo m’a mentionné cette fameuse virée ratée du tombeau, il était très remonté contre vos parents “Quels vieux chacals franchement ! Dire que j’ai loupé ça...Quoi, on dit des chacaux ?” C’est dommage d’avoir raté ça. » Même si la part raisonnable de Noé qui était bien présente contrairement à celle de Victoire comprenait que des parents n’aient pas voulu prendre le risque, surtout pour leur petit dernier qui semblait se fourrer tout seul dans des situations impossibles. Noé se contenta de sourire lorsque Dahlia sortit les photos, précisant qu’elle les avait emmené pour les montrer à un autre que lui de base. Bien sûr, il savait qu’elle était amie avec cet imbécile de Kostas, il les avait vu ensemble lors du trajet retour du Poudlard Express. Mais ce n’est pas parce qu’il n’appréciait pas le garçon qu’il avait besoin de le descendre à chaque fois qu’on parlait de lui devant lui contrairement à Quino qui ne s’en prive pas, lui. Il posa donc le regard sur les photos de Dahlia, curieux de découvrir les paysages de la Jordanie. La première était celle de la famille Lloyd au grand complet devant le fameux tombeau. Ash était couvert de poussière et tirait la gueule son expression habituelle quoi et Noé supposa que c’était après sa chute. Il parcourut avec attention chacune des photos, prenant tout son temps laissant Dada dans le silence, c’est pas une bonne technique ça Nono. « Ça a vraiment l’air d’être une ville magnifique effectivement, observa-t-il en les tendant ensuite à Dahlia, ça donne envie d’y aller. Tu aimes la photographie ? Je te trouve très douée. » Il but une gorgée de son thé glacé puis sortit de son sac à dos la boîte qui contenait son gâteau. « Chose promise, chose due » dit-il, l’air malicieux, à Dahlia en lui tendant la pâtisserie.

1 562 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Dernière édition par Noé Montgomery le Ven 15 Mai - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1183
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyLun 11 Mai - 19:11

Dahlia n'avait pas l'habitude de traîner avec les amis de Léo (et a priori, Peony non plus). Même s'il n'avait qu'un an de plus que les jumelles, Léo se trouvait deux années au-dessus de la leur à Poudlard, avec un groupe d'élèves bien distinct du leur. S'il était extrêmement protecteur avec elles, il était en revanche bien plus secret sur sa propre vie, ses conquêtes, son temps libre. Cela ne dérangeait pas Dahlia outre mesure (même si ça dérangeait sans doute Peony davantage), notamment car elle se préoccupait peu de la vie amoureuse de Léo. Elle avait même l'impression que moins elle en savait, mieux ça valait, car les paroles qu'elle avait proférées à l'encontre de l'une de ses dernières conquêtes en date semblaient avoir résulté en une rupture peu amicale (elle recevait encore des regards en chien de faïence de la demoiselle en question, dont elle se fichait éperdument). Non, ce qui l'embêtait vraiment, c'était l'hypocrisie de Léo : s'il avait le droit à son jardin secret, pourquoi pas eux (car cela incluait Ash) ? D'accord, Poudlard avait ses dangers, mais les jumelles les avaient navigués sans encombres au cours des quatre dernières années. Elles n'avaient pas besoin d'une ombre omniprésente dans leur vie, leur indiquant ce qu'elles pouvaient ou ne pouvaient pas faire - du moins, du point de vue de Dahlia, qui avait toujours été plus indépendante que sa jumelle. Ce qui était certain, c'était qu'un rapprochement entre Noé et elle déplairait forcément à Léo sur plusieurs tableaux : à la fois parce que ce serait laisser l'une des jumelles fréquenter un garçon (le diable, donc et Léo s'y connaît bien) et d'autre part, parce que ça l'amènerait potentiellement à mettre davantage le nez dans ses affaires. Affaires qui incluaient la fréquentation de bons nombres de demoiselles de l'école, par lui, Alfie ou Harvey. Quant à Noé, Dahlia l'avait toujours visualisé un peu à l'écart de tout ce cirque - car si elle ne côtoyait pas régulièrement les amis de son frère, elle les voyait tout de même -, aussi sa question sur ses potentiels talents en cuisine était surtout pensée comme une pique à son égard - une blague, quoi oui ça lui arrive.

Reconnaissant le style de Harvey dans la réponse du blond, Dahlia fronça le nez - des trois grands copains de Léo, c'était nettement celui qu'elle appréciait le moins. Il semblait un peu bête, non ? « Pas lui. » commenta-t-elle donc en levant les yeux au ciel. « Vraiment ? J'avoue que j'aime manger la foule est sous le choc, mais je ne sais pas du tout cuisiner. Comme quoi ! » Elle haussa les épaules : si c'était vraiment le genre de chose que Harvey aurait dite, il se serait (comme souvent !) planté en beauté.

Dahlia commençait à se dire qu'elle allait obtenir plus d'informations que jamais sur Léo au travers de Noé - ce que le blond n'avait pas forcément en tête en évoquant les tendances de coureur de jupon du Serpentard -, et elle se demanda dans quelle mesure elle pourrait utiliser les renseignements obtenus le KGB est parmi nous pour aplanir les choses au sein de sa fratrie - sans pour autant faire de peine à Peony, car jusque là, si elle n'avait pas à lui fournir les détails grivois d'activités extra-scolaires de Léo, glanées par pur hasard, elle se gardait bien de le faire. Sa jumelle était suffisamment touchée par ces histoires en l'état. « Moi je te préfère comme ça. » déclara-t-elle très simplement tout en observant le Serpentard de ses yeux clairs, car si elle pensait quelque chose, elle avait tendance à le dire.

Par contre, Noé en vînt à développer concernant Léo, et Dahlia songea que décidément, sa vie tournait bien trop autour de celle de son frère aîné, ces derniers temps "bizarrement je préfère que ça soit Ash qui me surveille, si ça ne te dérange pas trop trop Léo" « Tu ne m'aurais jamais parlé si mon grand-frère ne t'en avait pas donné l'autorisation ? »  reformula-t-elle d'une voix teintée d'ironie. Ce qui était bien, c'était qu'elle n'avait pas du tout l'impression d'être un sac à patates dont Léo et Noé essayez de le dire trois fois très vite se partageaient la garde. Le mieux, ça aurait quand même été que tous ces hommes de cro-magnon fassent leur (brutale) transition vers le XXIe siècle, non ? Histoire de rejoindre le reste de l'humanité. Elle était tellement stupéfaite qu'elle resta muette quelques instants, soupesant les paroles du Serpentard. « Perso je ne considère pas que Léo doive me donner son accord pour faire quoi que ce soit. Je pense que tu devrais en faire de même, Noé. » dit-elle d'un ton mesuré, bien que réellement sidérée que le comportement de son frère ait pu l'amener à ce stade. Que Noé prévienne Léo, admettons c'est un garçon sensible (et encore, elle ne voyait pas bien en quoi ses affaires le concernaient, est-ce qu'elle lui demandait un état des lieux à chaque fois qu'il sortait avec une fille de son année, elle ?), mais qu'il faille une autorisation, d'une formalité approchant potentiellement le formulaire qu'on faisait remplir à leurs parents pour pouvoir se rendre à Pré-au-Lard ? Ridicule.

Les paroles suivantes de Noé commençaient à tendre vers des territoires qu'elle jugeait dangereux, mêlant 'intentions' et derrière, l'idée de relation, d'engagement, et tout ce que ça impliquait de plus (incluant effectivement les relations plus intimes, auxquelles Noé faisait certainement référence, mais qui n'étaient, étrangement, pas la raison pour laquelle une sonnette d'alarme s'était mise à retentir dans son esprit). Les intentions d'Alfie Hartley étaient légères. Celles de Noé ne l'étaient pas. Avec son inexpérience la plus totale dans les relations amoureuses, et ses réticences à s'enfermer dans quelque chose de sérieux, Dahlia ne savait pas tout à fait sur quel pied danser. Comme elle n'avait pas l'habitude de faire dans la dentelle, elle mit donc les pieds dans le plat bonne chance Noé : « Tes intentions qui sont... ? » demanda-t-elle en scrutant le visage de son aîné, partie pour aller au fond des choses.

Elle secoua la tête devant la scène peinte par Noé avec pour acteurs principaux Léo et Peony, amusée : « L'arbitrage c'est pour les problèmes faciles. Je suis plutôt adepte de solutions plus radicales genre les enfermer dans une pièce ensemble jusqu'à ce qu'ils détruisent la maison ou qu'ils se réconcilient, mais pour l'instant je crains que ça ne fasse qu'empirer les choses. » Elle haussa les épaules. « Honnêtement, j'ai du mal à comprendre. » Et comment pourrait-elle résoudre ce qu'elle ne comprenait pas ? Ce qui était sûr, c'était qu'elle allait finir par avoir une vraie discussion avec Peony sur le sujet, car si elle ne le faisait pas, personne d'autre ne s'en chargerait - et puis, c'était son rôle.

Découvrant les us et coutumes d'un rendez-vous, Dahlia se laissa guider par Noé - malgré ses propres instincts -, et tandis qu'il payait, elle observa la terrasse du café. A priori, pas de camarades de classe en vue. Pas que ça soit une solution pérenne, de toute façon. Vue la vitesse à laquelle circulaient les informations à Poudlard, elle s'attendait presque à ce que Peony soit au courant au moment où elle poserait les pieds à Cardiff le soir-même "Euh Lila, tu m'expliques stp ?"

Préférant cependant éviter de s'attarder sur les joies de la vie en internat là où votre vie privée n'a plus de rien de privé, Dahlia s'installa à table en abordant avec animation ses vacances en Jordanie. Noé lui apprit que Léo lui avait surtout parlé des jordaniennes, et elle leva les yeux au ciel : « Evidemment. C'est vrai en soi. » Elle haussa les épaules. « Oui c'est ça ! Ils ont une histoire magique très riche. » confirma-t-elle dans une démonstration de joie qu'on ne lui trouvait que lorsqu'elle parlait de : 1. nourriture 2. trésors antiques. « Ouais, je crois qu'il nous aurait bien largués derrière pour y aller tout seul » Car elle avait beau pester contre lui, Léo restait son grand frère : sans peurs et sans reproches (ou presque), et elle ne doutait pas un instant qu'il eût été capable de braver les mystères du tombeau en solitaire. « Peut-être que j'y retournerais un jour ! Ils doivent bien avoir besoin de briseurs de sorts dans ce genre d'endroits comment ça je devrais demander au père de Victoire ?. »

Citer Quino avait fait hésiter Dahlia, qui s'était promis d'écarter toute pensée du greco-argentin de son esprit. Malheureusement, le silence s'étant installé entre Noé et elle pendant qu'il observait les photos la laissait quelque peu oisive, et elle se demanda malgré elle ce que le Poufsouffle penserait de son association avec Noé probablement quelque chose comme : "le lion ne s'associe pas avec le cafard ?" Elle saisit volontiers la perche que lui tendait Noé en lui rendant les photos tout en les commentant : « Tu as voyagé un peu toi ? » demanda-t-elle, consciente que ça n'était pas forcément une évidence. Elle sourit, satisfaite du compliment que lui adressait le Serpentard. « J'aime bien oui je prends surtout des photos de Peony pour son Insta et des vidéos d'Ash en train de tomber dans des bouches d'égout pour des bêtisiers, j'ai eu un vrai appareil photo pour mon anniversaire l'an dernier, il est pas mal je trouve. » Son sourire s'élargit en voyant (enfin) apparaître le gâteau promis. « Il a l'air trop bon ! Tu veux une part ou comment ça se passe ? Je mange tout et tu me regardes ? On devrait demander des couverts sauf si tu veux voir une jeune fille de quinze ans gober un gâteau entier tel un animal de la forêt. » décida-t-elle joyeusement. Peut-être que finalement, son Patronus serait un gâteau ?
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1465
Âge : 17 ans (mai 1998)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyMar 12 Mai - 3:56

Hormis Graham, ainsi que ses cousins Lucas et Jensen Noé n’avait jamais traîné avec des personnes plus jeunes. Il avait son cercle d’amis depuis sa première année, sa jumelle, et même s’il était plutôt sociable, il restait finalement souvent avec les mêmes personnes. Et puis Léopold s’était toujours montré si protecteur avec sa fratrie que cela l’avait plutôt poussé à rester éloigné des jumelles. Bien sûr, lorsqu’il les voyait, il les saluait, échangeait quelques mots. Au final, c’était à la suite d’un défi stupide, reçu lors d’une des soirées alcoolisées qu’organisait ses camarades de Serpentard qu’il avait parlé pour la première fois avec Dahlia. Il avait tout de suite senti que le courant passait entre eux. Il avait découvert qu’ils possédaient de nombreux points communs. Ce qui l’avait conduit à vouloir fréquenter davantage la préfète.

Noé aimait souvent se moquer de ses meilleurs amis et d’Harvey, surtout sur leur habitude à draguer toutes les filles qui bougeaient et sur leur petite compétition concernant leurs tableaux de chasse respectifs. Au ton de Dahlia, Noé comprit qu’elle ne respectait pas beaucoup son camarade de dortoir. Mais Harvey avait beau se montrer complètement stupide parfois, il restait son ami et il n’allait pas l’enfoncer. Il préféra rebondir sur ses capacités en cuisine : « Ma mère est pâtissière, j’étais tout le temps fourré dans ses pattes quand j’étais jeune. Elle me faisait souvent participer. Mais je cuisine surtout des gâteaux. » Noé savait cuire des pâtes, mais comme sa gourmandise s’exprimait surtout par son appétence pour tout ce qui était sucré, il préférait généralement réaliser des desserts. Mais à leur âge, ce n’était pas très étonnant de ne pas savoir cuisiner. À Poudlard, tous leurs repas étaient assurés par les elfes de maison et pour la plupart des sorciers, chez eux, c'était leurs parents qui s’occupaient de la cuisine.

Si Noé se fichait généralement de l’avis des autres, celui de Dahlia comptait à ses yeux. La jeune fille lui plaisait, et il avait envie de lui plaire. Aussi, s’il ne s’embêtait pas d'habitude à rétablir la vérité lorsqu’on le prenait pour un séducteur comme ses meilleurs amis, il tenait par contre à ce que Dahlia comprenne bien qu’il n’avait pas les mêmes penchants de Don Juan de pacotille que son grand-frère. Un grand sourire étira les lèvres de Noé. « Moi aussi je me préfère comme ça » plaisanta-t-il. Dahlia appréciait son attitude, l’appréciait tout court semble-t-il, et cela ne pouvait que le réjouir. « Ça sonne vraiment pas bien dit comme ça » grimaça Noé après avoir avoué qu’il avait parlé à Léopold de ses vues sur sa sœur. Il avait conscience que le comportement de son meilleur ami était complètement dépassé. Dahlia avait quinze ans, bientôt seize, elle pouvait très bien se défendre toute seule. « Tu sais que je le trouve bien trop protecteur avec vous, et évidemment, je considère que tu n’as pas besoin qu’il veille autant sur toi. Mais c’est mon meilleur ami. Je ne voulais pas me brouiller avec lui. » Si Léo n’avait pas été son ami, Noé se serait probablement jamais allé le voir et aurait donc fini jeté du haut de la tour d’astronomie car Dahlia pouvait décider toute seule si elle voulait ou non sortir avec quelqu’un. Mais il aimait Léo comme un frère et lui parler avant Dahlia était une marque de respect aux yeux du blond. Il comprenait néanmoins que cette information exaspère la jeune fille, Peony et elle avaient l’impression que leur frère aîné les traitait comme des bébés et que Noé ait demandé l’accord de Léopold avant d’aller la voir ne faisait que renforcer ce sentiment.

Dahlia n’était pas du genre à tourner autour du pot. Noé appréciait cette facette de sa personnalité. Aussi, quand elle lui demanda de préciser ses intentions envers elle, il posa son regard marron, qui brillait de sincérité, sur elle. « J’aimerais passer plus de moments avec toi, apprendre encore plus à te connaître. Devenir ton petit-ami si tu l’acceptes, déclara-t-il, de manière un peu formelle, toujours avec l’impression qu’il ne s’y prenait pas forcément bien. Mais je veux pas sortir avec toi juste pour...enfin tu vois. Je suis pas comme Alfie. » Ses joues avaient légèrement rosies -il pouvait posséder tout le sang-froid du monde, contrôler la coloration de son visage restait hors de sa portée. Il avait beau avoir l’habitude d’entendre les anecdotes sexuelles de ses camarades de dortoir alcool, sexe, cigarettes : découvrez la vraie vie des étudiants de Poudlard dans ce nouveau numéro de Sorcier Spécial, une émission animée par Rita Skeeter, même s’il ne les écoutait généralement que d’une seule oreille, il n’y connaissait rien lui même. Il y pensait, il n’allait pas mentir, comme un peu tous les adolescents de son âge, mais il n’envisageait absolument pas de coucher avec Dahlia encore heureux sinon il était vraiment bon pour mourir assassiné par Léo. Il voulait juste savoir si elle ressentait la même volonté d’être en couple que lui c'est le cas, mais elle préfère Quino comme copain en fait, déso Nono.

« Vraiment ? Quelle sortes de solutions radicales ? » interrogea-t-il, clairement amusé. Noé était plutôt du genre pacifiste, il ne préconisait ni la violence ni l’extrémité et il devait bien avouer qu’il avait du mal à percevoir Dahlia comme quelqu’un qui favorisait le choc façon hyppogriffe en colère à la discussion. « Moi aussi. Léopold agit de manière totalement inexplicable lorsque vous êtes concernés. » Noé considérait que lorsque vous étiez l’ami de quelqu’un, cela faisait partie de votre rôle de leur dire lorsqu’ils dépassaient les bornes, tout en évitant de les juger. Mais Léopold se renfermait chaque fois qu’on mentionnait l’attitude qu’il adoptait avec ses sœurs. Des lors aucune discussion n’était possible.

Une fois attablés au café, lorsque Dahlia mentionna de nouveau le nom de Léopold, Noé se dit qu’ils avaient bien trop parlé du grand brun dont les oreilles doivent bien siffler à l’heure actuelle à son goût. Non qu’il n’appréciait le jeune homme, au contraire, mais parler uniquement du grand-frère de la fille avec qui on avait rendez-vous pour la première fois, ce n’était pas idéal. Aussi Noé préféra éviter d’épiloguer sur les repérages de Léo, qu’il soit en plein cours à Poudlard, en week-end à Cardiff, ou en vacances en Jordanie. « Ah oui ?  La communauté sorcière doit être très présente là bas alors. Donc vous avez surtout arpenter les ruines et Ash a réussi s’en sortir en un seul morceau ? » Le sujet semblait passionner Dahlia et il appréciait de découvrir la jeune fille sous un jour nouveau la prochaine fois Dada je t’offre une boule à neige magique Petra. « Ah mais s’il était resté coincé, il n’aurait plus eu le loisir de ronchonner et de vous faire la morale. » Or, Noé suspectait Léopold de prendre un certain plaisir à se plaindre de sa fratrie , ce qui expliquait qu'il le fasse aussi souvent "Ash s'est encore retrouvé dans un pétrin pas possible tu te rends compte ! Je ne sais pas ce qu'il va devenir." « Tu souhaites devenir briseuse de sorts ? » demanda-t-il avec intérêt. A la réflexion, peut être que Léopold l’avait déjà mentionné dans un grognement du genre : "c’est un métier bien trop dangereux, tu te rends compte de tous les risques qu’elle prendrait ?" Il y avait tant de détails que Noé ne savait pas encore sur Dahlia. L’idée d’en savoir plus sur elle le remplissait de joie.

Regarder les photos de Dahlia fit voyager Noé et c’est naturellement ce th-me qu'ils abordèrent. « Non très peu je dois avouer. L’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles, un peu, mais c’est tout. Candys a été aux Etats-Unis avec Derek mais moi, j’ai jamais vraiment bouger hors du Royaume-Uni. Juste en Allemagne aussi -ma mère est allemande. » Au final, chaque fois qu’il avait voyagé, c’était chez de la famille, que ce soit pour aller voir Haven à St Andrews ou les Dunkel. « En tout cas, il donne des photos de bonne qualité » observa Noé avant de lever le bras pour demander des couverts à une serveuse qui était sur le point de rentrer à l'intérieur du café. « C’est l’un des premiers gâteaux que j’ai appris à cuisiner. La recette est super facile » dit Noé en haussant les épaules modestement. Si Dahlia aimait celui ci, il avait hâte de lui faire goûter d’autres pâtisseries un jour de stage, un gâteau, t’as tiré le gros lot Dada.


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Dernière édition par Noé Montgomery le Ven 15 Mai - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1183
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] EmptyMar 12 Mai - 18:35

Dahlia ne pensait pas mourir de faim en cas de crise majeure (parents/Léo absents, elfes de maison en grève, etc), mais elle savait aussi qu'elle ne cuisinerait pas de festin de sitôt. Adepte de l'efficacité, elle visualisait plutôt des plats préparés dans son futur proche, le genre fourni par ses parents et qu'elle n'aurait qu'à décongeler, ou ceux que les moldus achetaient à emporter. Elle aimait manger, mais elle n'aimait pas préparer à manger pas chiante la gamine. Elle écouta Noé d'un air intéressé. « Je ne savais pas, la chance ! Remarque, je ne sais pas si un accès facilité aux pâtisseries aurait été une bonne chose pour moi. » Elle haussa les épaules. L'idée était quand même séduisante. C'était plutôt Peony qu'elle visualisait alors en train de lui recommander de se calmer sur les cupcakes, mais ça ne l'aurait pas traumatisée plus que ça. Elle était active, même si elle ne pratiquait pas régulièrement de Quidditch. Elle trouvait en revanche que Poudlard pêchait un peu sur les alternatives possibles en matière de sport (la course à pied était une option viable dans bien des situations, mais c'était d'un ennuyeux...). En tout cas, elle ne craignait pas spécialement les kilos liés aux pâtisseries, et tout le monde était assez svelte dans la famille - elle pariait sur ses gènes. « Et ta mère est de la famille de Jensen du coup ? Ou c'est ton père... Qui est aussi de la famille de Lucas ? » demanda-t-elle en regrettant presque aussitôt cet élan de curiosité : elle était déjà affreusement perdue.

« Tu crois ? » répondit-elle ironiquement au sujet du fameux 'accord' délivré par Léo, observant Noé d'un air pincé. Pour un peu, on se serait cru à l'époque victorienne : bientôt on allait lui annoncer qu'elle devait être accompagnée d'un chaperon pour ne pas se retrouver seule avec des garçons ? Pas déraisonnable, elle écouta tout de même attentivement les justifications de Noé - qui dans le fond, n'y était pas pour grand-chose. Son seul tort était d'être le meilleur ami de Léo, et de visiblement se plier à ses exigences d'un autre temps. Noé respectait Léo, c'était tout à son honneur, mais ça signifiait aussi que dans tout ça, on traitait vaguement Dahlia comme une marchandise - et c'était fort désagréable. Elle acquiesça d'un hochement de tête compréhensif : « Je réglerai ça avec Léo. » Forte de cette décision, elle songea qu'il ne faudrait pas que leur aîné commence à la brider elle aussi de trop, car sinon leur vie de famille allait vraiment tourner au carnage. Elle n'aimait pas être contrôlée.

Noé avait décidément un petit côté vieux jeu, que Dahlia trouvait aussi charmant que déroutant. Etudiant le visage du blond avec attention, elle sélectionna précautionneusement ses paroles suivantes : « Je ne sors pas vraiment... avec des gens qu'avec des plantes, déso, si tu avais été un Bonsaï, là on aurait pu parler » dit-elle lentement, avant de passer la langue sur ses lèvres avec hésitation. Comment expliquer. « Je t'aime vraiment bien Noé. » Elle n'avait pas tout à fait les mots pour le décrire, et ne se lança pas dans une tentative maladroite sur le sujet. Le plus simple, finalement, lui sembla être de parler de manière plus concrète. « OK. En gros, je ne me vois pas dans une relation comme genre... Biel et Farrow, ou hm, Hazzard et Harris... tu vois ? C'est pas trop... moi. » développa-t-elle avec la vague impression de patauger dans la semoule. Il fallait clore cet instant gênant : « C'que j'veux dire, c'est que tous ces trucs fleur bleue, ça me met un peu mal à l'aise. » A court de mots, Dahlia prit une inspiration décidée. Laissant parler ses actions plutôt que ses mots, elle se redressa au-dessus de la table, et après avoir laissé quelques secondes au Serpentard pour battre en retraite comment te dire... garde ta face loin de la mienne stp ?, elle posa ses lèvres sur les siennes. Adressant un sourire incertain à Noé, elle se rassit à sa place. Le fait que ses joues se soient empourprées dès qu'il avait dû évoquer plus explicitement les activités extra-scolaires d'Alfie lui confirmait que Noé était loin des comportements de séducteur du préfet de Serpentard (ou même de Léo, a priori), et elle ne jugea pas utile d'épiloguer davantage sur le sujet.

Il l'interrogea ensuite sur les solutions 'radicales' qu'elle avait abordées, et elle haussa les épaules d'un air mystérieux. « Rien de très dramatique je laisse ça à Quino. J'aurais plutôt tendance à foncer dans le tas, tu sais ? Dire tous les trucs, une bonne fois pour toutes, même si c'est pas beau. Mais là l'issue paraît trop incertaine. » Et beaucoup trop impactante. Sous ses airs innocents, Dahlia cachait une vraie âme de bourrine Dahlia 'boule de démolition' Lloyd, mais elle préférait garder ses remarques bien senties pour un moment où toutes les dynamiques de sa famille - établies depuis belle lurette - n'étaient pas aussi fragilisées. « On dirait pas comme ça, mais on a eu une enfance tout à fait normale. Il agit comme si on avait vécu la guerre ou j'sais pas quoi. » Comme si les jumelles avaient été kidnappées à la naissance par une horrible marâtre, et n'avaient été sauvées de l'enfermement dans un donjon que par l'intervention divine, ou une chance inespérée (la voiture de la marâtre n'avait plus d'essence, et un passant les avait identifiées à la station service ?). Franchement, il abusait.

Elle préférait nettement parler de la Jordanie que des agissements de Léo, et Dahlia retrouva rapidement le sourire : « On y était qu'une semaine en fin de compte. On est aussi allé voir la Mer Morte, même si on ne peut pas vraiment nager dedans. Il paraît qu'on peut faire de la plongée dans la Mer Rouge, mais on n'a pas eu le temps. Tu en as déjà fait ? » demanda-t-elle d'un air intéressé. Fan de sensations fortes, elle avait été déçue de ne pas pouvoir ajouter une nouvelle corde à son arc (bien qu'avec la plongée, on était quand même a priori très loin d'une activité comme le saut en parachute ou à l'élastique...) « S'il était resté coincé, on serait allé le chercher. » objecta-t-elle avec simplicité, comme s'il s'agissait d'une évidence. Ce n'était pas un malheureux tombeau qui allait l'empêcher de retrouver Léo. « Oui, pour Gringotts ou pour le Ministère, je ne sais pas encore. Tu sais ce que tu veux faire, toi ? » Elle avait l'impression que pour beaucoup de ses camarades, c'était la grande inconnue, mais pour Dahlia, c'était devenu une évidence extrêmement tôt. Le métier de briseur de maléfices alliait tout ce qu'elle aimait sauf les gâteaux : l'aventure, une corrélation avec la famille Weasley les voyages, une vraie maîtrise de la magie.

« Tu n'es jamais allé en dehors de l'Europe alors ? Remarque le transplanage va te faciliter la vie à partir de maintenant. » Elle enviait le Serpentard. Les avions, ça faisait le travail, mais ce n'était pas vraiment rapide. Acquiesçant au reste des paroles de Noé, elle avisa le gâteau au chocolat d'un air ravi. Que le festin commence !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]   [Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème] Se jeter dans le Lac Noir [Dahlia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: