AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
Voir le deal
109 €

Partagez
 

 [THEME - PV] Les derniers potins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 363
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyLun 4 Mai - 8:53

Les derniers potinsVanellope avait demandé à Fiona si elles pouvaient manger ensemble dès son arrivée au stage. D’autres de ses amis étaient venus à ce stage, mais elle avait l’impression qu’ils étaient tous, sans exception, posés sur une mine… et elle n’avait aucune envie d’exploser en même temps qu’eux. Victoire était, comme toujours, embarquée dans ses histoires de cœur, entre Ted, Erin et Alfie. Alan ne représentait pas une solution de repli acceptable dans la mesure où Viska paraissait furieuse contre lui (et le monde entier). Peony et Dahlia paraissaient embarquées dans des trucs un peu louches… La rousse en raison de son nouveau look et de son agressivité latente envers Victoire, la brune parce qu’elle laissait Montgomery lui tourner autour (à moins que ce ne soit qu’une idée?). Quant à Quino… comment allait-il prendre toutes ces histoires ? Les élèves de cinquième année à Poudlard étaient tous dans tellement… préoccupés. V ne comprendrait jamais qu’on puisse se pourrir la vie à ce point.

Dès que la pause du midi arriva, V attrapa la main de son amie pour qu’elles aillent un peu à l’écart. « OK. Ce stage est super intéressant, mais je crois que ce qui se trame parmi tous les petits groupes de nos pairs est encore plus passionnant, non ? » souffla-t-elle en déballant la nourriture que sa mère lui avait prévu. « Et après réflexion, je regrette un peu de ne pas avoir annoncé à toute la salle que je serai préfète à la rentrée, après tout, il y en a d’autres qui n’ont pas eu tant de scrupule que moi... » Elle songea à Alfie, tellement imbu de lui-même. Elle avait bien cru qu’ils en viendraient aux mains dans le Poudlard Express, après tout, il ne comprenait rien au second degré et était misogyne au possible. Elle était bien contente que Gina l’ai repoussé ! Certes, elle n’avait pas voulu d’elle non plus, mais quand on était une fille qui draguait une autre fille, on ne pouvait pas parier que ça allait forcément fonctionner. Et à sa connaissance, la seule autre personne à n’avoir aucun problème avec ça était Viska. La Serpentard se disait bi, V se donnait plutôt l’étiquette de pan, si la frontière entre les deux pouvait paraître floue au premier abord, la lionne la trouvait assez essentielle : V ne regardait pas de quel sexe était l’autre personne, ni quelle était son identité de genre, elle avait juste des coups de coeur pour des personnalités. Viska, de son côté, pouvait être attirée par des garçons et des filles mais il y avait une certaine conscience du genre de l’autre personne derrière cette attirance. Elles en avaient discuté l’an dernier et Viska lui avait avoué que, de son côté, elle ne cherchait jamais à draguer personne dans Poudlard. Fille ou garçon, la Serpentard était finalement très discrète.

V n’avait pas autant de scrupule, même si ça aboutissait assez rarement, surtout à cause du vase clos de Poudlard. L’avantage, c’est qu’elle était bien loin des drames sentimentaux de l’école ! « Tu sais ce qu’ils ont tous exactement ? Je veux dire… pour certains, le problème est évident, mais pour d’autres, j’ai l’impression que c’est plus… inédit… » D’ordinaire, V n’était pas à ce point branchée potins, mais puisqu’ils allaient passé la semaine tous ensemble, ça ne faisait pas de mal de se tenir au courant.

{563}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 304
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyLun 4 Mai - 9:27

Pour l'instant, la présence de Fiona au stage du Ministère n'était pas synonyme d'une (trop) grande catastrophe, même si la blonde accueillit la pause du midi avec un certain soulagement. Elle allait enfin pouvoir se détendre, sans craindre le moment fatidique où elle se ridiculiserait devant une congrégation des élèves les plus populaires/intelligents/influents de Poudlard. Elle n'était pas la pire. Elle était en fait très bas sur l'échelle Tempérance Biel de la débâcle, car elle n'était pas une maladroite compulsive comme l'était apparemment la Poufsouffle. Elle manquait de confiance en elle au sein du monde sorcier, et tous ses mystères qu'elle ne découvrait qu'au compte-goutte depuis ses seize ans. Et puis, elle avait toujours été casse-fou, sans cet esprit de préservation de soi le gêne Gryffondor comme on l'appelle qui aurait pu prévenir ses chutes et autres soirées passées à l'hôpital. Cela dit, dans une situation comme celle du stage, c'était vraiment sa première tare qui posait problème. La seconde, elle savait la maîtriser : pas besoin de faire du parkour au milieu de l'Atrium du Ministère a priori.

Plutôt contente de quitter la salle, elle adressa un signe rapide à Graham et à Louis, leur indiquant qu'elle déjeunait avec V et qu'ils pourraient se rejoindre ensuite, avant d'être entraînée par son amie vers l'infini et au delà (ou quelque chose qui s'en rapprochait : elle avait encore beaucoup de mal à se repérer dans le Ministère). Elle esquissa un sourire amusé en entendant la Gryffondor entrer directement dans le vif du sujet (il était vrai qu'elles n'avaient pas besoin de préambule, et puis, elles s'étaient déjà parlées pendant le cours) tout en sortant son repas de son sac à dos. « C'est vrai que ça paraît encore plus électrique qu'au cours sur les sortilèges de projection, non ? » approuva-t-elle en observant avec attention la salade préparée par sa mère. « Tu aurais dû, ça aurait pu être très théâtral. Mais t'inquiètes, Graham se fera un plaisir de diffuser la nouvelle pour toi, il est ravi d'avoir du renfort... » Elle haussa les sourcils, clairement pas inquiète pour V (peut-être un peu plus pour Graham ?) « Alfie adore se faire remarquer. » ajouta-t-elle, car elle avait bien compris la référence à peine voilée de V au nouveau préfet de Serpentard, avec qui elle s'entendait plutôt bien au demeurant. Il avait le mérite de partager son amour du football, or il était bien l'un des seuls à Poudlard.

Fiona piqua un bout de laitue avec sa fourchette, tandis que V l'interrogeait sur les infos qu'elle possédait le comptoir des potins est ouvert. Elle prit le temps de réfléchir quelques instants, tout en mâchouillant sa bouchée. « Eh bien, il y a l'histoire entre Victoire, Alfie et Peony, mais ça tu le sais déjà. J'espère que ça va quand même s'arranger, l'ambiance tendue aux répétitions c'est pas très rigolo. » Elle supposait que ça ajoutait de l'animation, mais elle n'avait pas (plus) vraiment envie d'être en vigilance constante, juste dans l'éventualité où Victoire marcherait accidentellement sur le pied de Peony et provoquerait une troisième guerre mondiale par réactions en chaîne. Elle n'avait pas peur de se salir les mains, mais elle n'avait pas envie de jouer les gros bras pour les séparer. « Et tu peux y ajouter Ted et Erin, je suppose. » Ce qui regroupait déjà cinq élèves dans une même affaire. Ensuite, Fiona pensa bien à Graham et ce qui s'était passé avec Alan dans le Poudlard Express, mais cette histoire-là, son ami la leur avait dite en confidence, à Louis et à elle. Si elle avait toute confiance en V, ça n'était pour autant ni son secret, ni son droit. « Il y en a quand même beaucoup qui sont de ton année, est-ce que ça n'est pas plutôt toi qui devrais avoir des infos sur ces 'problèmes inédits' ? » demanda-t-elle en adressant un regard entendu à son amie. Pour sa part, les élèves qu'elle connaissait le mieux pouvaient se compter sur les doigts d'une main : V, Graham et Louis. Il y avait aussi Lucas, mais le Poufsouffle était particulièrement réservé, et puis, les autres filles de Magic Mix depuis quelques mois, mais sur ce front-là, Fiona pensait à peu près avoir fait le tour !

[ 728 ]
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 363
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyMar 5 Mai - 14:11

Les derniers potins« Ouais, ça ressemble plus à l’ambiance qu’il y avait au bal. Peut-être parce qu’on n’est pas dans une salle de classe avec un prof’ qui peut nous punir. » Même si V se doutait qu’une auror expérimentée avait tous les moyens de faire plier des ados en cas de manquement aux règles Alfie n’est pas loin de tester les limites de Carry et le stage ne fait que commencer!, il fallait bien admettre que l’auror Kostovak-Peterson ce nom est beaucoup trop long pour V n’avait pas un physique très impressionnant. Même en l’ayant observée plusieurs fois dans la matinée, Vanellope n’arrivait pas à lui donner un âge précis, en tout cas elle faisait jeune… et elle tenait plus du mannequin pour sous-vêtement la faute à Barb’ que de la guerrière sans pitié. Mais la nouvelle préfète des Gryffondor savait qu’il ne fallait pas se fier aux apparences et qu’un joli minois pouvait cacher des folles furieuses Victoire? comme de grandes combattantes. Quand elle était plus jeune, elle pouvait rester scotchée pendant des heures devant les rediffusions de Xena La Princesse Guerrière. L’actrice était une bombe à l’époque (et se défendait encore pas mal maintenant pour autant que V ait pu en juger sur ses chers réseaux) mais son personnage était avant tout une battante. V avait un faible pour les femmes fortes, elle espérait que l’auror saurait la surprendre, ça ne ferait qu’ajouter du sel à ce stage… pour l’instant plutôt pimenter par les relations sociales au sein de Poudlard.

Quant à sa nomination, qu’elle avait préféré ne pas annoncer pour ne pas paraître prétentieuse, elle répondit : « Tant mieux, je trouve ça cool aussi de bosser avec Graham même si je le connais plus pour ses exploits de Mister Poudlard que de préfet. » Vanellope faisait très attention à ne pas faire de vagues à Poudlard. Son caractère rebelle ne se remarquait que par son look et ses couleurs de cheveux changeante. Menant sa barque de jeunes sorcière née moldue aussi habilement que discrètement, elle n’avait que peu à faire avec son préfet. Puis, il était déjà bien assez occupé avec sa horde d’fans en furie admiratrices. Elle ne pourrait jamais se mettre à la place des filles sans aucun orgueil qui courait après un garçon uniquement parce qu’il était populaire. C’était faire preuve de si peu d’estime de soi… quelque chose dont V ne manquait pas. Elle assumait depuis si longtemps ses propres choix – sa mère et sa grand-mère n’avaient pas le temps de se mêler de sa vie – qu’elle avait cultivé une bonne image d’elle en plus d’une certaine maturité (même si il n’y avait que Poudlard pour la sauver de son addiction au téléphone!).

Quant au nouveau préfet de Serpentard : « Mouais… et il comprend pas tout je crois... pas autant qu’il se l’imagine en tout cas. J’ai voyagé un peu avec lui au retour du Poudlard Express et il m’a traité de coincée, encore qu’en fait ses mots exacts étaient que les balais étaient pour voler, pas pour se les mettre dans le cul. Ce mec est tellement classe. » V leva les yeux l’air en riant. Il ne fallait vraiment pas la connaître pour croire que ses mots bien choisis étaient la marque de quelqu’un de coincé, la lionne savait seulement que pour emporter une partie, il fallait avancer ses pions avec un minimum de réflexion. Or V ambitionnait de révolutionner le monde magique, de lui donner un petit coup de neuf, et ce plan demandait plus de doigté que simplement vouloir se taper le plus de filles possibles. Comprenez aussi que la lionne avait du mal avec Alfie car il semblait très peu considérer les femmes, ou à minima la cause féministe. Et V était très impliquée dans la cause, même si elle se disait qu’à ce niveau les sorciers ne se débrouillaient pas trop mal, au Royaume-Uni ils étaient dirigés par des femmes à Poudlard et au Ministère. Ce genre de point la rendait assez fière d’être sorcière, peut-être plus que le côté fun de la magie.

L’histoire entre Alfie, Victoire et Peony ne rendait pas grâce à ses yeux le nouveau préfet. Elle aimait vraiment bien les deux filles, elle trouvait dommage qu’elles se chicanent pour un garçon. « C’est si dur que ça aux répétitions ? Erin a l’air de réussir à arrondir les angles, non ? À ce niveau… ce n’est même plus du talent, c’est un don. » Après tout, la métis arrivait aussi à supporter Victoire. Quand on était la petite amie de Ted, ce n’était pas rien. « En tout cas, je trouve Vic’ très… raisonnable. Pour l’instant du moins. » Pas de cris, pas de larmes, même pas de drame, non, vraiment, V trouvait que Victoire n’était – pour une fois – que très peu coupable de l’ambiance électrique qui régnait dans ce stage. Les causes étaient ailleurs, même si Fiona avait raison, c’était encore son année la coupable. Peut-être parce que tout le monde parlait à tout le monde au point que les relations en devenaient plus compliquées que dans d’autres années. Celle de Fiona avait l’air plus calme, Graham soulevait les foules, certes, mais sans que de gros ragots l’éclabousse. Fiona et Lucas étaient quant à eux de parfaits exemples de moralité et de tempérance, contrairement à leurs cadets.

Elle croqua dans une tomate cerise, réfléchissant aux éventuels potins en sa possession. Ils n’étaient pas très nombreux et majoritairement issus de ses observations du matin-même. « Hum… Lucas semble draguer ouvertement Peony. Pour une nouveauté, c’en est une ! » V n’aurait jamais cru voir un jour le préfet des Poufsouffle draguer quelqu’un, comme quoi, tout arrivait. « Et Viska est collée à Jensen depuis qu’elle est arrivée… je n’ai pas l’impression que c’est romantique, mais ne devrait-elle pas plutôt être avec Prudence à un stage organisé pour la Brigade ? » Les deux filles étaient normalement très proches, néanmoins elle supposait que personne n’était à l’abri d’une chamaillerie pour des motifs plus ou moins sérieux. Surtout que Prudence comme Viska avaient un caractère plutôt tempétueux. V chercha Alan du regard, sans trop savoir pourquoi, sûrement parce que son sort était lié à celui des deux filles dans son esprit. Elle ne l’aperçut pas, peut-être à cause de quelqu’un qui faisait écran entre elle et lui...

{1 054}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 304
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyMer 6 Mai - 1:19

Si Fiona était au fait des rumeurs circulant dans le château, elle n'avait pour l'instant jamais eu le déplaisir d'y entendre son nom cité, que ça soit en bien ou en mal. S'étant tenue plutôt discrète jusqu'à sa cinquième année à l'école (et même depuis), le seul élément l'ayant mise légèrement plus en avant était son amitié avec Graham, et le fait que celui-ci était devenu le centre d'attention de bien des demoiselles de l'école après avoir été élu Mister Poudlard à deux reprises. Et encore, il n'y avait que Ciara qui semblait vraiment faire une fixette sur son amitié avec le Gryffondor. Pour le reste, elle était davantage spectatrice des aléas des vies de ses camarades plus jeunes ou plus âgés (les cinquième et les septième années semblaient excessivement fébriles ces derniers mois, trop d'agitateurs parmi leurs rangs ?)

« Oui, peut-être. » acquiesça-t-elle d'un air pensif à l'hypothèse de V, bien qu'un peu dubitative. Kostovak-P (son nom était définitivement trop long pour être prononcé ou pensé !) n'était peut-être pas leur professeur, mais elle représentait quand même une figure d'autorité, et au sein du Ministère de la Magie. « C'est peut-être son look ? » proposa-t-elle en espérant que son amie comprendrait où elle voulait en venir même si elle n'avait pas suivi tout son chemin de pensée. « Kostovak, j'veux dire. Elle est sérieuse, c'est évident dès qu'elle parle. Ou qu'elle te fixe - on dirait un peu qu'elle peut lire dans les pensées, non ? » Elle grimaça à cette perspective. « Mais sa tenue ne fait pas très... ben flippante quoi. » conclut-elle un peu platement. Accessoirement, elle avait l'air assez jeune, mais c'était aussi le cas du professeur Jones, et pourtant, personne ne s'était permis de demander des dispenses pour ses activités extra-scolaires (coucou Alfie) pendant son cours !

A l'évocation de Graham, Fiona esquissa un sourire joyeux, sincèrement contente que ses deux amis les plus proches soient prochainement amenés à travailler ensemble. Elle osait espérer que ça se passerait bien, et que Graham n'allait pas réellement essayer de refourguer tout le travail ingrat à V, mais elle savait aussi que sa cadette était tout à fait capable de se défendre. En plus, Graham n'était pas connu pour être susceptible : avec leur franchise à tous les deux, ils devraient tout à fait être capables d'arrondir les angles. « Il est très cool tu verras. Il n'est juste pas hm, ravi d'être préfet ? Mais à part ça il ne se prend vraiment pas la tête, et il est bon délire. » résuma-t-elle avant de piquer une tomate avec sa fourchette, tout en poursuivant : « Je les ai vus avec Louis au début de cet été à Traverse. Louis a commencé à travailler au Ministère d'ailleurs. Du coup, petite angoisse à l'idée de devoir bientôt choisir une "voie" moi aussi. » Elle mima un guillemet et demi, sa fourchette l'empêchant d'avoir toute à fait la liberté de mouvement désirée. Évitant de s'attarder sur Louis trop longtemps (au risque de laisser ses pensées divaguer un peu trop loin), elle reprit, pensive : « Je me demande si je peux juste coller Graham dans son choix. » En espérant que ça ne soit pas un truc trop pourri, genre concierge de Poudlard "et voici mon assistante, Fiona ! Fais pas la timide Fifi, viens par ici ! Bon, elle ne maîtrise aucun sort pour faire le ménage, mais au pire elle s'habille en swiffer géant et elle se roule par terre, c'est tout pareil..."

« Ah ouais ? » s'étonna-t-elle à l'évocation d'Alfie. Si elle appréciait généralement le Serpentard, elle était aussi consciente qu'il avait ses défauts, le premier étant qu'il draguait de façon ostentatoire toute personne portant une jupe dans un rayon de vingt mètres autour de lui. « C'est imagé dis donc. Alfie n'est pas vraiment connu pour sa subtilité, cela dit. » observa-t-elle en haussant les sourcils, dissimulant difficilement un sourire : « La formulation est un peu drôle. Même si pas du tout méritée. » Elle connaissait en fait peu de personnes à qui l'expression aurait moins bien convenu qu'à V, en vérité. « Mais ça va quand même le faire si tu dois aller en ronde avec lui à la rentrée, non ? » Elle connaissait V pour sa retenue, elle aurait du mal à l'imaginer se disputant ouvertement avec qui que ce soit - et encore moins avec Alfie, qui pouvait, certes, être irritant, mais qui n'était pas vraiment méchant. « D'ailleurs, comment ça se passe ? C'est pas des duos par maison, si ? Est-ce que ça tourne ? Tous les combien de temps ? » Elle visualisait la majorité des préfets, mais ils étaient pour la plupart dans des années inférieures à la sienne. Difficile donc de juger s'il y avait une association nettement pire que les autres pour V. Si ce n'était Alfie, du coup ?

Au sujet des répétitions de Magic Mix, Fiona secoua la tête en signe de dénégation, finissant d'avaler sa bouchée avant de répondre : « Non, en vrai ça va, elles font toutes les deux des efforts pour le groupe. C'est juste que ça se sent, tu sais ? » Ses sourcils se froncèrent brièvement. « Par contre » Et elle leva l'index pour donner plus de poids à ses propos suivants. « Devine qui attend Peony à la sortie des répétitions et m'ignore comme si le fait de m'adresser un mot lui coûterait des années d'espérance de vie ? » Plutôt douce d'apparence, Fiona avait la rancune facile. Et certes, Jensen leur avait fait l'honneur de les saluer en arrivant le matin au stage (et encore !), mais elle n'oubliait pas pour autant son comportement des plus douteux. Quand on se retrouvait face à face avec une personne (même une connaissance), le minimum était de reconnaître son existence, non ? Même quand il ne s'agissait que d'une malheureux petite Née-Moldue on la sent l'amertume ou pas ? « C'est clair pour Erin, elle en a de la patience... » Quant à Victoire, Fiona opina doucement du chef. Même si elle n'était pas proche de l'autre blonde, elle s'était toujours plutôt bien entendue avec elle, d'autant plus qu'elle était une bonne amie de Graham. Elle savait qu'elle agaçait parfois V par ses réactions théâtrales à ce que d'autres auraient considéré comme des mondanités "Quoi, tu as éternué à côté de Teddy ? Tu es amoureux de lui c'est ça Bishop ? Mais avoue le bordel, qu'on en finisse de ces cachotteries ! mais elle la trouvait, pour sa part, sympathique (bien qu'un peu impressionante).

Enfin, Fiona retourna sa question à la Gryffondor, et plaqua brusquement la main sur la table en entendant le prénom de Lucas. « Mais oui c'est vrai ça, il lui a apporté une fleur, non ? C'est mignon. Je ne pensais pas Lucas romantique comme ça. » En fait Fiona n'a rien suivi au cours, elle a juste pris des notes pour sa prochaine colonne de la Plume Empoisonnée. Même si elle considérait le Poufsouffle comme un ami, elle ne se serait jamais doutée qu'il avait des sentiments pour sa collègue de Magic Mix (quoique, objectivement, elle ne tombait pas non plus des nues : Peony était ravissante et absolument adorable). Quant à Viska et Prudence, là, Fiona avait moins d'expertise à apporter. Elle haussa les épaules d'un air neutre : « Aucune idée. C'est vrai qu'elles ont fondé la BAM ensemble... T'es sûre qu'elle ne s'est pas découvert une passion renouvelée pour McGowan - pour une raison inconnue ? » proposa-t-elle en vérifiant quand même que personne à proximité ne les entendait. Elle ne faisait déjà pas partie du gratin, elle n'avait pas envie en plus de finir complètement ostracisée - et elle n'était pas sûre que ses connexions avec Graham ou V puissent la sauver d'un l'exil social quasi unanime.

[ 1312 ]
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 363
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyVen 8 Mai - 12:50

Les derniers potins« Oui, elle fait très jeune. » Le look chemisette nouée au-dessus du nombril avec petit décolleté comme il faut, ça ne faisait pas très sérieux, il fallait l’avouer. Mais V avait conscience aussi qu’on ne devenait pas auror par hasard encore que, quand on voyait ceux qui postulaient de chez eux, le Ministère allait droit au massacre, si Kostovak avait réussi à le devenir et ensuite à rester en vie, c’est que ce n’était pas une totale charlot. « Cela dit, je l’ai entendue discuter avec quelques personnes et il semblerait qu’elle ait déjà deux enfants en plus de celui qu’elle attend, alors elle ne doit pas l’être tant que ça. » De visu, V aurait donné à leur formatrice une petite vingtaine d’année, mais puisqu’elle avait parlé d’un fils qui entrerait bientôt à Poudlard, elle devait être plus âgée que ça. « Moi je crois que si certains ne la prennent pas au sérieux c’est parce qu’elle a plus l’air d’un mannequin que d’un auror... mais on l’a déjà vu plusieurs fois à l’école et à priori elle devrait pouvoir mater nos petits camarades facilement. Erin m’avait raconté qu’elle avait un don... » V essaya de se rappeler ce qu’Erin – qui connaissait malheureusement trop bien l’auror Kostovak à son goût – lui avait raconté une fois au détour d’une conversation sur les pouvoirs spéciaux. « La prémonition je crois, elle peut voir ce qui va se passer dans un futur proche juste en te regardant. » Ce n’était pas lire dans les pensées, mais ça pouvait quand même être un peu flippant : on avait l’impression que, quand Kostovak les regardait, ce n’était pas eux qu’elle voyait.

« Ah bon ? Ça existe des gens pas content d’être préfet ? Pourtant il y a pas mal d’avantages… la salle de bain déjà, qui a vraiment l’air top, et puis tu peux te balader un peu partout sans te faire engueuler, et quand tu as besoin d’un livre de la réserve, c’est bien plus facile de l’obtenir avec l’insigne. » Il était bien entendu que tous ces privilèges n’étaient pas gratuits, les préfets devaient veiller à la bonne tenue des élèves de leur maison gérer Victoire allait être sympa mais Poudlard n’avait pas tant de règles que ça, surtout de règles absolues. Tant que les élèves ne se faisaient pas la malle de l’école et encore et qu’ils ne se battaient pas à coups de baguette magique Victoire toi encore? il n’y avait pas de sanctions lourdes. V n’avait jamais considéré que perdre des points pour sa maison était une vraie punition, quant aux heures de colle, comme elle était sage comme une image, elle n’en avait jamais eu. Et cette partie là concernait plutôt les professeurs que les préfets de toute manière. « Tu n’as aucune idée de ce que tu veux faire plus tard ? Parce que coller Graham me paraît un peu léger comme plan... » V ne manquait pas d’idée : productrice de musique, créatrice de produits modernes pour jeunes sorciers, tout ce qui lui permettrait de mettre en avant les idées qui fourmillaient dans son esprit serait bon à prendre. Après, concernant Fiona, il lui restait toujours l’option d’essayer de percer dans la musique puisque avec Magic Mix elle avait une formation accélérée et, surtout, des contacts professionnels grâce aux parents de Psychée. Mais ce n’était pas un métier fait pour tout le monde et, surtout, ça demandait du temps pour que ça marche.

V résuma ensuite sa rencontre avec son futur collègue de Serpentard dans le Poudlard Express « Oh, tu sais, moi je le trouve juste inintéressant, alors ça ira. » Elle avait essayé de parler avec lui, il ne comprenait pas grand-chose à ce qu’elle avait essayé de lui dire et se vexait tout seul, V l’avait donc catalogué comme ennuyeux. Au-delà de ça, elle ne pensait pas éprouver plus de difficulté que ça à faire des rondes avec lui. Ils pouvaient très bien marcher sans parler. « En général ce sont deux préfets de maisons différentes, mais je crois que ça peut varier vu que certains ont des clubs ou des entraînements de Quidditch. J’aimerais bien faire mes rondes avec Peony ou Dahlia, dans les préfets ce sont celles que je connais le mieux. » Elle ne fréquentait pas Prudence, même si au bout de quatre ans ensemble, elle voyait bien qui elle était. Lucas n’était pas un marrant, Candys ne l’intéressait pas plus que ça les jolies filles en couple c’était si nul, elle n’avait jamais vraiment parlé à Ash ou Nate, les deux autres petits nouveaux, alors ça limitait un peu les possibilités. V était flexible de toute façon, elle saurait s’adapter.

« Ouais. » Elle voyait bien ce que Fiona voulait dire à propos des répétitions de Magic Mix. Il n’y avait pas nécessairement besoin que ça crie pour que l’ambiance soit mauvaise. « McGowan ? » devina-t-elle « Tu devrais l’ignorer… Il n’aime pas les nées moldus et nous on a pas fait exprès de l’être, alors ça ne vaut pas la peine de se prendre le chou pour lui. » V avait depuis très longtemps pris son parti de faire comme si Jensen n’existait pas – ce qu’il lui rendait bien -. Une discussion avec le Serpentard à ce sujet n’avait aucune chance de bien se passer et puis il y avait déjà Viska sur le coup (même si les efforts de la Serpentard paraissaient un peu vains).

Notons que pour ce qui concernait Erin et Victoire, V aimait bien les deux. Erin était une bonne camarade même si V ne la fréquentait réellement que depuis la création des Magic Mix – V servait de support technique pour lancer les musiques, enregistrer, choisir les lumières, ce genre de choses - quant à Victoire, elles étaient pour ainsi dire amies, même si la née moldu n’arrivait pas à lui faire totalement confiance. Elle laissa toutefois le sujet passer, Fiona sachant bien à quoi s’en tenir vu que V devait parfois évacuer sa frustration auprès de quelqu’un « Victoire a encore passé la soirée à parler de Ted et Joséphine, combien de fois faudra que je lui dise que j’en ai rien à faire hein ?! »

« Moi je ne suis pas étonnée, sa mère est une spécialiste des ballades romantiques… Il a du être à bonne école. » Après, la technique de drague était un peu vieillotte. Elle avait néanmoins la qualité de ne pas être intrusive et de se démarquer de celles qu’utilisaient les dragueurs patentés de l’école. Soyons clairs : elle trouvait Lucas rasoir, mais au moins lui il respectait les femmes. Quant à Viska… « Peut-être… après tout, il n’est pas moche. » Accorda-t-elle à Jensen, même si elle continuait de penser qu’il y avait anguille sous roche et que cela n’avait rien à voir avec une potentielle relation Jensen/Viska. « Mais je pensais que Viska me l’aurait dit si il y avait quelque chose entre eux… on a eu un truc en fin d’année elle et moi. » Expliqua-t-elle en jetant un coup d’œil dans la direction de la blonde, ravissante dans sa jolie tenue fleurie – mais objectivement ça manquait d’un côté pratique quand même ! -.

{1 203}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 304
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyVen 8 Mai - 14:09

Bien qu'ayant déjà seize ans, Fiona se considérait encore loin d'être une adulte - ce que l'Auror Kostovak-P était mais pour autant... « Quoi ? Deux enfants ? » répéta-t-elle bruyamment, grimaçant avant de reprendre plus doucement : « Soit elle les a eus super jeunes, soit elle a une excellente crème de jour... » conclut-elle d'un air entendu. Rien qu'un enfant, ça lui aurait paru conséquent, mais deux ! Et un troisième en route. Ses parents à elle en avaient eu assez du premier. Ils s'étaient même séparés pour s'assurer qu'il n'y en aurait pas un suivant, c'est pour dire comment ça ça ne s'est pas passé comme ça ? « J'avoue que quand ils parlaient de leurs Aurors, j'imaginais plutôt genre Rambo, tu vois ? Peut-être avec une oreille ou quelques dents en moins. Un peu grisonnant éventuellement... » médita-t-elle oralement, avant de poursuivre : « Mais t'as raison, je ne pense pas qu'Alfie ferait autant le malin s'il se retrouvait en duel face à elle. » Surtout qu'apparemment, Kostovak-P pouvait prédire leur avenir ?! « Quoi ?! » dit-elle pour la seconde fois en l'espace de deux minutes, profitant cela dit de son expérience passée pour ne pas renouveler les mêmes erreurs. Sur un ton égal, elle continua : « Dans le futur proche de la personne qu'elle regarde ? Ou de manière générale ? Tu veux dire qu'elle sait si je vais me marier - potentiellement avec un David Beckham étant remonté dans le temps pour me retrouver ? » interrogea-t-elle avec un sérieux très relatif. Elle se demandait si elle serait capable de poser directement la question à Kostovak entre Alfie et Fiona, Charisma va commencer à regretter d'avoir quitté la maison aujourd'hui. En soi, ça ne lui coûtait rien - si ce n'est un de ces regards glaciaux de l'Auror, mais Fiona n'était pas très impressionnable, et puis, elle ne la reverrait probablement jamais. Pour préserver sa propre dignité, elle pouvait juste se passer de citer Beckham ouvertement, supposait-elle.

Quant à être préfet, ce n'était pas un poste que Fiona avait convoité, et elle pouvait comprendre qu'à Serdaigle, on ait choisi Lloyd pour cette tâche - bien que plus jeune qu'elle, la galloise dégageait une autorité qui n'était pas sans rappeler celle de son frère aîné, l'immanquable Léopold. « Ben j'sais pas, à mon avis il profite bien de tous les avantages que t'as cités - à part peut-être les livres » Son esprit s'attarda brièvement sur cette affaire de rendez-vous secret entre Graham et Alan dans la salle de bain des préfets justement, et un sourire amusé passa fugitivement sur son visage « mais c'est plutôt les responsabilités qui vont avec qu'il n'aime pas, je pense. Et puis, ça attire l'attention sur toi, et il en avait déjà marre d'être Mister Poudlard. » Elle haussa les épaules. Elle ne pouvait pas prétendre comprendre tout ce qui se passait dans l'esprit de Graham, mais elle compatissait néanmoins pour les corvées accompagnant le poste de préfet. Elle leva l'index d'un air docte : « Le vrai bon plan, c'est d'être bonne pote avec deux préfets. Comme ça ils t'emmènent avec eux pour des petites virées illicites dans le château, et Rusard ne peut pas te pendre par les orteils dans les cachots car tu as une excuse. » souligna-t-elle en haussant les sourcils d'un air ravi.

Elle perdit de sa superbe à l'évocation de son Avenir, haussant les épaules en remuant sa salade avec sa fourchette. « Franchement, je sais pas V. J'sais même pas si j'ai envie de travailler dans le monde sorcier. Le Ministère ça a l'air un peu... normé, non ? Et en plus je suis une bille en sortilèges... » Elle soupira. « J'aime bien l'étude des runes, et l'histoire de la magie - même si Binns est un horrible prof. Mais même mes parents moldus me diraient que c'est le genre de voies où t'as pas de débouchées. Et puis le Quidditch, c'est très cool, mais en faire une carrière... » Restait l'option de se lancer dans Magic Mix de manière professionnelle, seulement, les autres filles seraient-elles du même avis ? Accessoirement, ça ne paraissait pas être une option beaucoup plus sûre que de devenir une spécialiste obscure de la révolution des Trolls de 1715. « Tu sais ce que tu veux faire, toi ? » demanda-t-elle, histoire de savoir si elle pouvait se raccrocher à V plutôt qu'à Graham. Il ne faisait jamais de mal d'avoir un plan B déso Bishop.

Comme elle s'y était attendue, malgré ses désaccords avec Alfie, V n'était pas inquiète de devoir collaborer avec lui, ce qui rassura la blonde. Quant aux autres préfets, elle acquiesça d'un hochement de tête, tout en mâchant sa salade. « Peony est vraiment cool. Dahlia est... cool quand tu la connais bien, j'ai l'impression. » nuança-t-elle en haussant les épaules. Elle n'était pas proche de sa préfète, qui avait un an de moins et était la moins accessible des jumelles. Les deux filles étaient en revanche amies avec un certain Serpentard, dont le comportement irritait particulièrement Fiona. Elle fronça les sourcils en racontant les dernières frasques de McGowan. « Lui-même. » Si elle était consciente que les paroles de V étaient tout à fait raisonnables, elle savait aussi que la prochaine fois que le Serpentard se montrerait ouvertement impoli envers elle, elle allait craquer. Elle n'était pas connue pour être conciliante, et si elle était généralement réservée, elle ne tolérerait pas qu'on lui manque de respect. « Oui mais c'est pas normal. Lucas est son cousin et t'as vu à quel point sa vie est différente des nôtres. Il est quand même capable de nous dire bonjour sans avoir l'air dégoûté par la vie. » contesta-t-elle en donnant un coup vengeur à une tomate, qui manqua de se faire la malle.

Et justement, par une transition naturelle des potins, V revînt sur le préfet de Poufsouffle, et son acte romantique envers Peony dans la matinée. Avide de musique, Fiona avait écouté les chansons de Carnal Spark depuis qu'elle avait découvert leur existence, et elle devait admettre que V n'avait pas tort. « C'est vrai, mais je crois que je ne le voyais pas faire ça aussi ouvertement ? Peut-être parce qu'il est toujours si flegmatique. Et puis, tu te doutais qu'il avait des sentiments pour Peony, toi ? » Car il n'était tout de même pas évident de lire les expressions si impassibles du préfet, même quand on le connaissait depuis cinq ans comme c'était le cas de Fiona. « Non. » souffla-t-elle à contrecœur au sujet de McGowan et son apparence physique globale - car hormis son attitude scandaleuse envers le monde moldu, le Serpentard avait le toupet d'être plutôt beau de rien Jensou. Son visage s'éclaira aux dernières paroles de V : « Ah, mais tu avais gardé un potin pour la fin ! Et du coup ? Raconte ! J'avoue que ça anéantit peut-être ma théorie, alors. » concéda-t-elle en jugeant que c'était même mieux comme ça : elle ne voulait pas que V en souffre, même si connaissant son amie (et voyant sa réaction actuelle), elle comprenait bien qu'elle n'en aurait pas le cœur brisé.

[ 1197 ]
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 363
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyDim 10 Mai - 15:37

Les derniers potins« Ouaip, elle en parlait à j’sais plus qui en disant que le plus vieux entrerait à Poudlard dans un an. » C’était presque une maladie chez les mères, elles se sentaient obligée de parler de leur progéniture à tout bout de champ. À la décharge de l’auror Kostovak-Peterson, nombreux avaient été ceux qui avaient essayé d’engager la conversation avec elle, que ce soit pour son don, pour les sorts qu’elle avait utilisé le matin même ou pour savoir comment elle était devenue auror. Le fait qu’elle soit leur formatrice parce qu’elle était enceinte rendait le sujet de sa famille évident : elle avait du porter une protection lors des exercices pour se protéger. « Il y en a sûrement des comme ça aussi. Je doute qu’elle soit le modèle standard. » Sinon cela voudrait dire que la beauté était un critère pour devenir auror et ce ne serait pas très très juste. V approuva d’un petit signe du menton quand Fiona évoqua Alfie : il était à peu près sûr que cette grande gueule ne pourrait pas s’en sortir face à une auror bien entraînée. Est-ce que le nouveau préfet était au courant ? Ça, ça restait moins sûr. V était encore étonnée que sa tête passe les portes tant elle devait être bouffie par son orgueil. « Dans le futur proche de la personne qu’elle regarde je crois, mais je doute qu’elle puisse te prédire ton mariage – qui que soit l’heureux élu -. » Vu qu’elles étaient encore toutes les deux jeunes – surtout sur des critères moldus où la majorité n’était pas à 17 ans -, V ne pensait pas que les mots futur proche puisse englober leur mariage, un truc qui n’arriverait que dans des années. Elle laissa passer la mention de David Beckham, n’ayant jamais vraiment compris ce que son amie pouvait trouver au footballer – si ce n’est d’être marié à une Spice Girl -.

« Moi j’adore qu’on me remarque tu vois ? » Dit-elle en montrant ses cheveux bleus. « Après je comprends Graham, certaines de ses admiratrices n’avaient pas l’air bien fin, elles devaient être dures à supporter. » V savait qu’elle n’aurait jamais ce genre d’ennuis. Même si elle venait à être élue Miss Poudlard, ce serait plus un genre d’énorme blague qu’une réelle marque de succès. Vanellope n’était pas populaire et ne cherchait pas à l’être. Elle se contentait très bien de la reconnaissance de ses quelques amis. La vie réelle n’était pas comme les réseaux sociaux, si les gens la likaient sans la connaître, ce serait plus hypocrite que gentil. «Je te laisserai venir avec moi, sauf si je suis en train de faire une ronde avec Dahlia car je doute qu’elle apprécie la blague. » Sa future collègue n’était pas le genre à blaguer sur le règlement en emmenant Fiona avec elles juste pour papoter. Pas grave, il y avait d’autres combinaisons où ça paraissait possible !

Ensuite, elles abordèrent la question du futur qui paraissait plus inquiéter Fiona qu’elle. « Binns est un fantôme, je suis sûre qu’un poste d’assistant ne serait pas de trop dans sa matière mais que Poudlard manque juste de candidat. » Commença Vanellope avant de réfléchir à ce que lui demandait son amie. « Moi j’aimerais être productrice de musique, mais je n’abandonne pas non plus mon ambition de créer une tablette sorcière. Si c’est faisable, je me lancerai dans les deux, quitte à vendre mon brevet une fois que l’invention sera au point. Objectivement, pour produire, il me faudra de l’argent de toute façon. » Et son invention avait fait une belle avancée depuis leur visite chez Lucas. L’été mettait tout en pause, sauf la lecture, car elle n’avait pas le droit de faire de la magie chez elle. En dehors de ce contretemps, elle trouvait que ça avançait bien, surtout que les professeurs de Poudlard l’aidaient volontiers. Elle était presque sûre que c’était ce projet extra-scolaire (outre son bulletin parfait) qui lui avait fourni l’insigne de préfet. Mais si elle aimait inventer, elle n’était pas convaincue d’avoir l’âme d’un PDG… Elle verrait quand il faudrait qu’elle se pose vraiment la question.

« J’aime bien les deux. Ça va peut-être te paraître bizarre comme constat, pourtant je crois que je suis assez proche de Dahlia au niveau du fonctionnement : la réflexion, tout ça… » Après Dahlia n’était pas super fun, mais elle paraissait quand même moins imperméable que Lucas par exemple. Elle avait l’air de s’intéresser à certaines choses, comme sa jumelle ou les cours. Ce qui gênait V avait Lucas c’était surtout que rien ne paraissait avoir d’effet sur lui… bien qu’elle soit en train de réviser sa copie maintenant qu’il draguait outrageusement Peony. Elle reviendrait là-dessus plus tard car là, c’était McGowan le propos. « Lucas est riche mais sa mère a l’air d’avoir eu son lot de problèmes avec les sang-pur. » remarqua V, se rappelant que Lucas leur avait dit que leur mère était malade à cause de la consanguinité qui avait court dans sa famille maternelle. « La famille de Jensen n’a peut-être pas vécu les mêmes écueils ? Pas que je veuille le défendre, mais reconnaît qu’il est là aujourd’hui et qu’il est aussi venu au cours sur le sortilège de projection, il est peut-être en train de changer. » Le ton de V était bien moins assuré que d’habitude. Elle avait tendance à vouloir voir le verre à moitié plein (en partie parce qu’elle se fichait complètement de Jensen mais il était ami avec plusieurs des siens, donc elle était tentée d’arrondir les angles pour Peony et Viska), cela dit il fallait reconnaître que Fiona et elle n’héritait généralement que du mépris du Serpentard depuis leur première année. « Il s’est même souvenu de nos noms de famille en arrivant ce matin, ne le classons pas trop vite dans les causes perdues. » Conclut-elle, seulement à moitié convaincue par ses propres paroles. Il faut dire que les réserves de Jensen à son égard, parce qu’elle était née moldue, ne l’avait jamais empêchée de dormir. MS étant en activité depuis sa première année à l’école, elle avait vite compris que certains n’acceptaient pas les moldus. Elle détestait les pertes inutiles d’énergie alors elle avait catalogué ça dans les trucs dont elle n’avait pas besoin de s’occuper. MS était, après tout, un danger bien plus immédiat.

Elles en revinrent à des potins, car spéculer sur le comportement de Jensen ne leur apportait pas grand-chose, et en revinrent à Lucas. « Non, je n’en avais aucune idée. Mais j’admire la méthode : elle a d’autant plus d’impact qu’on ne s’attendrait pas à ce qu’il agisse ainsi. » Dommage que Peony n’y soit pas très sensible… si Alfie n’avait pas été présent, ça aurait peut-être mieux fonctionné ? Quant à sa petite histoire avec Viska… « Pas sûr. Viska était pas partante pour une histoire sérieuse… et en même temps, c’est pas forcément ce que je cherche non plus. C’est venu plutôt naturellement : elle doutait de son sex appeal, je lui ai prouvé qu’elle avait pas de souci à se faire. » Elle fit un clin d’oeil à Fiona. V aimait bien s’amuser : le hic c’est qu’à Poudlard tout le monde était bien trop sérieux !

{1 211}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 304
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyDim 10 Mai - 18:40

Non contente d'avoir déjà deux enfants et un troisième en cours d'arrivage c'est un colis Amazon, le premier d'entre eux entrerait même à Poudlard dans un an : décidément, Kostovak-P était pleine de surprises. « Donc il a environ... dix ans ? C'est ouf. » conclut-elle avec grande éloquence. « Il a pratiquement l'âge de Leith, t'imagines ? » Donc, de manière tout à fait improbable son demi-frère côtoierait potentiellement le fils de leur instructrice à l'école dans les années à venir. « J'ai vu un mec à qui il manquait un bout de nez pendant que j'attendais mon badge » Elle désigna celui-ci en parlant. « C'était peut-être un de ses collègues ? On ne pouvait pas dire que c'était une gravure de mode. » Même s'il avait l'air relativement sympathique, pour sa défense. Après tout, avoir un nez ne faisait pas tout (sauf quand on était Voldemort).
Affichant une moue déçue suite aux révélations de V sur les pouvoirs de Kostovak, elle haussa l'épaule en piquant dans sa salade : « De toute façon je préfère que ça soit une surprise je pense. » Elle n'était pas sans ignorer que V ne partageait pas son amour à sens unique pour David, mais après tout, tous les goûts étaient dans la nature. Elle grimaça soudain. « Ah mais est-ce que ça veut dire qu'en me regardant, elle a vu que j'allais foirer misérablement mon sort ? » Perspective déprimante. Kostovak avait donc posé un regard sur elle et avait pu déduire : "bon celle-là même pas la peine, mon gosse de dix ans est plus doué qu'elle".

Au sujet de Graham, Fiona apporta quelques éclaircissements grâce à cinq années passées dans la même promotion que le préfet de Gryffondor - dont les dernières où elle s'était nettement rapprochée de lui. Elle sourit. « Oui je sais. Graham n'est pas trop comme ça, il a un petit côté papy. » médita-t-elle avec amusement. En tout cas, il racontait certainement ses histoires à la vitesse d'un papy. « Il craquait complètement. Je crois qu'elles se sont un peu calmées après que Louis ait été choisi plutôt que lui, l'année dernière. » Elle haussa les épaules. Elle savait que Victoire avait essayé de l'aider à ce sujet, et la capitaine de Gryffondor était mieux placée qu'elle pour se prêter à ce genre d'exercice. Fiona ne dégageait pas tout à fait la même aura de douce folie qu'elle.

« C'est probablement mieux comme ça, je ne suis pas sûre d'avoir grand-chose à raconter à Dahlia ! » admit-elle avec tranquillité, plutôt réjouie que V accepte implicitement sa requête. Quant à la préfète de Serdaigle, elle se voyait difficilement parler de Justin Timberlake ou des Take That avec elle ("pour ou contre la nouvelle coupe de cheveux de Robbie Williams, Dahlia ?"), et venant d'une famille sorcière, elle ne s'y connaissait probablement pas en football non plus. A la rigueur, elles auraient pu discuter au sujet de Peony, mais elle doutait que ça ne les occupe si longtemps que ça. Dahlia n'était pas très bavarde au premier abord, et si Fiona appréciait beaucoup Peony, elle ne l'adulait pas non plus au point de vouloir décrire sa vie/son oeuvre pendant deux heures.

Fiona écouta attentivement les réponses de V concernant l'Avenir, espérant profiter des conseils avisés de sa cadette. V n'avait pas tort, Binns ne pourrait que bénéficier d'un assistant dans sa matière, mais Fiona n'était pas sûre d'être la personne la plus adaptée pour le job. Elle doutait d'être assez pédagogue pour enseigner quoi que ce soit, et accessoirement, elle craignait que ses origines moldues ne la mettent en porte-à-faux face à des individus sinistres comme Jensen McGowan, qui ne la prendraient certainement pas au sérieux. « Je ne suis pas sûre que faire de l'enseignement me convienne vraiment. J'ai quand même plutôt envie de quitter Poudlard que de m'y établir pour de bon, tu sais ? » Elle appréciait le château et tous ses camarades, mais elle avait l'impression que sa vraie vie ne commencerait qu'une fois qu'elle serait en dehors de celui-ci. L'avenir de V paraissait en revanche beaucoup moins obscur que le sien, et Fiona en vînt à regretter brièvement l'absence de Graham, qui avait le mérite d'être généralement aussi paumé qu'elle. « T'as déjà tout prévu, V... » se lamenta-t-elle gentiment, avant de poursuivre : « Sérieusement, ça me paraît être deux super idées, qui en plus se combinent très bien. C'est vrai que ça serait chouette de bosser dans la musique... » convînt-elle après réflexion.

Elles en revinrent à parler des jumelles Lloyd, et Fiona ne fut pas tout à fait surprise d'apprendre que V s'entendait bien avec Dahlia, elle. Elles étaient toutes les deux plutôt cartésiennes, et puis, il y avait bien des raisons pour lesquelles Peony - dans le caractère de qui Fiona se retrouvait davantage - était sa jumelle, après tout. Dahlia, elle pouvait comprendre, en somme, par contre, que V se mette à défendre McGowan, là, on marchait sur la tête trahison, disgrâce. « Oui c'est vrai. » convînt-elle au sujet de la famille de Lucas, avant de réagir avec mauvaise grâce : « Tu te montres vachement magnanime avec lui, c'est le poste de préfète qui te fait cet effet ? » plaisanta-t-elle à moitié. Après s'être appesantie quelques instants sur les paroles de V, elle reprit la parole : « Moui enfin en gros, il participe juste aux activités qui lui permettent de s'améliorer lui, quoi. Un peu comme moi, sauf que ça n'est certainement pas pour les mêmes raisons. » Comprendre que les siennes étaient pures : elle était nulle en sortilèges, et elle ne voulait pas handicaper ses petits camarades. Peu de chances que ça soit le cas de Jensen - qu'elle ne connaissait, au demeurant, pas si bien que ça, elle devait l'admettre.

Elle renifla cependant avec incrédulité au dernier commentaire de V. Décidément, elle ne reconnaissait plus du tout son amie ! « Oui enfin V, on ne va pas non plus lui donner une médaille pour avoir retenu nos noms. Il est de ton année, quand même. A la limite, moi, admettons, c'est pas comme si j'avais marqué les annales... » reconnut-elle avec plus de réalisme. Ce qui était - relativement - remarquable, c'était que le Serpentard ait fait l'effort de venir les saluer alors que les ignorer aurait pu passer tout à fait inaperçu au vu du nombre d'élèves présent. A l'inverse, quand il était venu se mettre sur leur rangée et n'avait dit bonjour qu'à Alan, ça avait été le summum de la désobligeance. « Peut-être que tu l'as traumatisé quand tu l'as enguirlandé en cours. » proposa-t-elle en haussant les épaules avec indifférence. Elles n'allaient pas résoudre le mystère "Jensen McGowan" aujourd'hui.

Plutôt que d'épiloguer sur le comportement de McGowan, Fiona préféra donc se concentrer sur celui de Lucas, et son béguin visiblement avoué pour Peony. « Tu crois qu'ils vont sortir ensemble ? Je ne sais pas trop si je les visualise tous les deux. » réfléchit-elle avant de croquer dans une feuille de salade. Il faut dire que les caractères des deux élèves contrastaient nettement, mais après tout, on avait vu des combinaisons plus bizarres que ça. Encore fallait-il d'abord que Peony fasse une croix sur ses sentiments pour Alfie. « C'est vrai ? Elle est tellement jolie pourtant. Et j'avais l'impression qu'elle faisait partie des élèves 'populaires' de votre année, non ? Comme quoi on ne sait jamais trop ce qui se passe dans la tête des gens. » conclut-elle avec philosophie. « Du coup, chou blanc avec Viska ? Tu as quelqu'un d'autre en vue  ? » interrogea-t-elle avec intérêt.

[ 1273 ]
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 363
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyLun 11 Mai - 16:41

Les derniers potinsV approuva vigoureusement d’un signe de tête affirmatif. Que l’auror qui leur faisait cours ait un gosse de dix ans paraissait improbable… mais elles devaient bien admettre qu’il n’y avait aucune raison que la jeune femme mente. Pour ce qui concernait les autres aurors, V ne voyait pas bien dans quel autre branche que les forces de l’ordre on pouvait perdre un nez… mais à cet égard, les sorciers savaient être particulièrement imaginatifs (oui, oui Voldy on pense à toi!). « S’il n’est pas auror ou, au moins, policier, je ne vois pas comment il aurait pu perdre son nez... » Songea-t-elle à voix haute avant d’enchaîner sur cette histoire de don. Elle était désolée de briser les rêves de mariage de son amie mais elle pouvait au moins la rassurer pour le reste : « Je ne pense pas qu’elle ait fait ça… on est trop nombreux, même en admettant qu’elle soit curieuse. » Ce qui n’avait pas l’air d’être le genre de la maison, le jugement par contre, ça…

« Ah mais… il lui reste deux ans pour redevenir Mister Poudlard. » Pas qu’elle-même comptait voter pour lui, mais il ne pouvait pas exclure que ça arrive. Louis était parti et si les filles populaires  étaient relativement nombreuses, chez les garçons ça se bousculait un peu moins. Lucas avait déjà réussi à se hisser ex-æquo et peut-être que ses nouvelles tendances à offrir des fleurs à la dame de ses pensées créerait de nouveaux fantasmes chez les filles de l’école, mais Graham restait sûrement dans le haut du panier.

V se contenta d’approuver pour ce qui était de Dahlia, il était vrai que Fiona et elle n’avaient pas grand-chose en commun. Elle n’était pas si sûre de pouvoir lister non plus tant de trucs que ça entre la Serdaigle et elle, leur amitié tenait plus à une compatibilité de caractère qu’à des goûts qu’elles partageraient… contrairement à Fiona avec qui l’amitié était née parce qu’elles avaient des tonnes de choses en commun, à commencer par le lieu de résidence, le statut de sang et la musique (même si V était plus branchée rock que pop…).

« Je comprends. Un monde sans portable ne mérite pas qu’on s’y attarde. »V ne comptait vraiment pas s’enterrer à Poudlard, même si elle y resterait quand même jusqu’à ses Aspics car elle ne se voyait pas quitter l’école avec juste un tout petit diplôme. Et à seize ans, dans le monde sa mère, on ne pouvait pas faire grand-chose d’intéressant. Après Poudlard, elle ne se voyait pas aller dans un lycée moldu lambda. « Les deux idées se combinent bien mais elles supposent que j’arrive à terminer mon invention… » Elle pensait pouvoir le faire, même les professeurs trouvaient l’idée réalisable, toutefois elle ne pouvait pas complètement exclure la possibilité d’un échec. « Tu ne voudrais pas être dans la musique toi ? Tu adores ça après tout... » Et il y avait visiblement un marché de niche (les jeunes, rien que ça!) dans laquelle tous ceux qui participaient de près ou de loin au projet Magic Mix devaient pouvoir s’engouffrer.

« Peut-être… » Oui, peut-être que le fait de se savoir préfète à partir de septembre la rendait plus souple envers Jensen. Cela dit, elle trouvait que Fiona faisait beaucoup trop attention à lui : le mieux était de répondre à l’indifférence par l’indifférence, non ? « Je ne pense pas que mes paroles aient autant de poids sur lui, mais Peony et Viska sont ses amies, et ce sont des bonnes personnes. Il ne peut pas être si… horrible. » Elle aimait bien son frère et sa sœur aussi, le professeur de vol (qui était aussi son directeur de maison) et le professeur de potions, matière dans laquelle elle brillait, comme dans toutes les autres.

« Aucune idée. Pour le moment, je ne miserai pas mon déjeuner sur Lucas, mais il se donne du mal alors il mérite qu’on lui accorde quelques… possibilités. » C’était difficile d’imaginer la flamboyante Peony avec le trop calme Lucas. Toutefois, il avait l’air de vouloir faire des coups d’éclat et V trouvait ça amusant… même si son avis n’avait guère d’importance, elle accordait son soutien au Poufsouffle un peu aussi parce qu’elle ne respecte pas Alfie.

« Elle fait partie des élèves populaires… je n’sais pas trop ce qui a pu lui passer par la tête, mais la petite robe à fleur j’adore. » Gloussa V en prenant une bouchée. Elle savait que Viska ne s’était pas habillée comme ça pour elle – et elle doutait même qu’elle l’ait fait pour Jensen ! -, néanmoins la lionne avait le droit de regarder, non ? Elle reprit son sérieux pour répondre à la question de son amie. « Hum… non, personne en vue. Je crois qu’ils se prennent un peu trop tous la tête pour moi… et toi ? Quelqu’un te branche ? » Pas Jensen de toute évidence, mais il y avait d’autres garçons dans cette école ! V regarda sa montre, il allait falloir qu’elle accélère côté bouffe parce que la pause était bien entamée à force de faire un point sur la situation des uns et des autres.
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 304
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. EmptyMar 12 Mai - 1:04

Quel genre d'accident pouvait causer la perte d'un bout de nez : une excellente question que Fiona ne pensait jamais avoir à se poser. Et très sincèrement, elle voyait difficilement d'autre réponse qu'au travers d'un métier incluant une part de bataille ou de combat ou de tremper son nez dans une cuve d'acide qui traînait par là. Une idée étonnamment précise lui vînt soudain à l'esprit, et prenant des airs conspirateurs, elle se pencha un peu plus vers V : « Ou bien, c'est un de ces bails où ton oncle prétend qu'il te vole ton nez quand t'es petit ? Et si t'es un peu crédule comme Leith à qui j'ai fait cette blague la semaine dernière tu fonds en larmes sous le regard excédé de tes parents ? Sauf que - retournement de situation : dans la version sorcière de cette bonne blague, tu peux vraiment y laisser ton nez ? » conclut-elle, visiblement assez fière d'elle. Au moins, on ne pourrait pas lui dire qu'elle n'avait pas une imagination bien fournie. D'ailleurs, la créativité était une qualité dont on faisait grand cas à Serdaigle ne me virez pas j'ai inventé cette serpitoufle moi-même.

Acquiesçant doucement aux paroles rassurantes de V concernant Kostovak-P (et songeant que de toute façon, même si l'Auror avait prédit son futur proche, elle n'y pouvait plus grand-chose à présent), Fiona évoqua Graham, et les raisons pour lesquelles le poste de préfet lui déplaisaient. Elle mima à sa cadette de baisser la voix, clairement amusée : « Dis pas ça, s'il t'entend ça va le tuer. » Elle plaisantait, et heureusement. Si elle adorait se chamailler - gentiment - avec Graham, elle ne souhaitait vraiment que son bonheur - et a priori, cela incluait de ne jamais redevenir Mister Poudlard.

Aussi connectée que V, Fiona souffrait elle aussi du manque de technologies moldues à l'école, même si ça n'était pas son argument principal pour vouloir quitter l'école. Certes, ça ne l'arrangeait décidément pas, notamment parce qu'il était quasi impossible de justifier auprès de ses amis de Bristol de n'avoir jamais aucun accès à Internet ("Mais Fio comment ça se passe, on vous enferme dans une grotte ou quoi ? Comment on peut ne pas avoir Internet ?"), mais aussi parce qu'elle regrettait amèrement l'accès à ses playlists. Tout cela était déjà particulièrement contraignant, mais de toute façon, elle ne se voyait pas passer sa vie à Poudlard : elle s'y plaisait, mais c'était temporaire et quant au monde sorcier dans son ensemble, elle n'était pas encore certaine d'y trouver sa place. « Mais bon, tu vas bientôt nous régler ça, hein ! » fit-elle observer à son amie, qui enchaînait justement en parlant de ses projets d'avenir. Elle fit les gros yeux à Vanellope devant les hésitations exprimées : « Bien sûr que tu vas finir ton invention ! Les sorciers en ont besoin, V. Ne serait-ce que pour arrêter de croire que Celestina Warbeck est ce que la musique a fait de mieux. » Elle réfléchit un instant : « Accessoirement, quelques petits apps pour passer le temps pendant les cours de Binns, ça peut sauver des générations d'élèves d'une mort par ennui hyper tragique, l’œil vitreux et la bave aux lèvres. » souligna-t-elle avec - de son point de vue - une grande sagesse. Elle opina du chef au sujet de la musique comme plan de carrière. « J'y pense. Peut-être avec Magic Mix ? Le souci c'est que je ne sais jouer d'aucun instrument. » Si on omettait une année de cours de piano peu reluisante. Mais elle supposait que l'idée était à creuser. Au moins, elle ne faisait pas se former une horrible boule dans son ventre, comme c'était le cas quand elle pensait au Ministère.

Si V trouvait que Fiona portait trop d'attention au comportement de McGowan, pour la blonde, c'était son amie qui n'en portait pas assez. Mais elle concevait aussi qu'elle commençait peut-être à transformer sa frustration concernant ses propres capacités magiques et le comportement offensant du Serpentard en plus que ça ne justifiait de l'être. Cela dit, elle n'acceptait pas qu'on l'ignore éhontément pour des raisons qui allaient nettement au-delà de sa propre volonté, et elle n'en démordrait pas. En attendant, McGowan avait fait un micro effort depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu, et elle pouvait concéder que c'était mieux que rien. « T'as sûrement raison. » accepta-t-elle en haussant les épaules, décidée à passer à un autre sujet. Elle ne comptait plus se soucier davantage du Serpentard tant qu'il se montrerait un minimum décent envers elles.

Fiona aimait bien Lucas contrairement à Jensen, et elle aurait aimé le voir heureux (surtout qu'elle avait plutôt l'habitude de le voir impassible). Elle ne savait pas si ça serait avec Peony, mais elle devait lui reconnaître le courage de s'être jeté à l'eau, ce qui n'était pas toujours évident à leur âge, avec en plus la pression d'une vingtaine d'yeux observant tous ses faits et gestes. « Il a tout de même été Mister Poudlard ex-æquo, il ne faut pas le sous-estimer. » Et puis, tout le monde aimait les outsiders, non ? Alfie avait la vie bien trop facile de ce côté-là : toutes les filles tombaient à ses pieds même Ringo.

Souriant et jetant un œil vers Viska à son tour suite à la réaction de V, elle acquiesça d'un hochement de tête vif, avant de ramener les yeux vers V : « J'avoue qu'elle est mignonne ! Bon choix de robe d'été. Je me demande où elle l'a achetée ? » réfléchit-elle en plissant les yeux, avant de poursuivre en réponse à la question retournée par V : « Oh, moi... » Elle lâcha un petit rire sans joie, tout en jouant distraitement avec sa salade à moitié mangée. « J'avais ce truc regrettable pour Louis - » souffla-t-elle à mi-voix - il ne manquerait plus que Graham ou Louis l'entendent -, les joues légèrement rosies : « Mais je crois que c'est passé. Quand je l'ai vu ce matin je n'ai pas eu cette impression ridicule que des centaines de papillons essayaient de s'échapper de ma cage thoracique - franchement, une image de film d'horreur, non ? - donc au moins, c'est un point positif ! » conclut-elle après avoir consciencieusement évité le regard de V tout du long. Ce béguin pour le meilleur ami de Graham n'était certainement pas quelque chose dont elle s'était réjouie, d'autant plus qu'il était parfaitement heureux avec Payton Harris, mais elle n'avait pas non plus eu de contrôle dessus. Pendant longtemps, elle s'était tout à fait satisfaite de cet amour à sens unique de petit cœur d'artichaut, mais il semblait que ledit cœur se décidait enfin à lui ficher un peu la paix. Elle pouvait donc reconnaître ses égarements passés devant V sans trop de honte. De toute façon, ça faisait un moment qu'elle avait besoin de se décharger de ce poids-là.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME - PV] Les derniers potins. Empty
MessageSujet: Re: [THEME - PV] Les derniers potins.   [THEME - PV] Les derniers potins. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME - PV] Les derniers potins.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: