AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €

Partagez
 

 Mise au point [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptyMar 5 Mai - 21:30

Joaquín & Peony


Août 2015

À la fin de cette première journée de stage, Quino et Peony avaient prévu de se retrouver histoire de mettre les choses au clair. Pour le gréco-argentin, il était hors de question que son amie croit qu'il était responsable de la propagation de ces stupides rumeurs. Il pouvait bien perdre Dahlia si elle choisissait d'aller batifoler avec des garçons plus âgés mais hors de question de perdre sa sœur jumelle aussi bim ça c'est gratuit. L'amitié, la vraie, c'était le plus important au yeux du Poufsouffle. Dès lors, rien de mieux que l'honnêteté afin de calmer les tensions : Quino avait prévu de tout expliquer à Peony, de la source de ces potins jusqu'à son attirance pour Dada. Après Alan, son meilleur ami et Lucrecia, sa cousine, la préfète de Serpentard allait être la prochaine à être mise au courant. Peut-être que le jeune sorcier avait tendance à donner sa confiance trop facilement mais il devait bien ça à Peony, après l'avoir vu, le matin-même, se mettre en rogne contre lui pour ces stupidités.

Si Lucas Montgomery était en quelque sorte venu en aide à Quino - sans le savoir - en offrant une rose à la jolie rousse au vu et au su de tous les autres élèves présents au stage, le poursuiveur des blaireaux n'était pas certain que cela soit suffisant pour écarter la rumeur qui le concernait, lui. Heureusement, il arrivait parfois au futur cinquième année de se creuser les méninges - action qui n'augurait jamais rien de bon pour son entourage - et après avoir cogité toute l'après-midi, il était arrivé à échafauder un plan. Et comme tout plan made in Kostas, il était persuadé qu'il allait fonctionner il est mignon cet enfant…. Quino avait donc hâte d'exposer son plan à Peony afin que tout rentre dans l'ordre une bonne fois pour toutes.

En sortant de la salle réservée pour le stage, le jaune et noir fit semblant de ne pas être préoccupé par le fait que Dahlia rejoigne Montgomery. Aux dernières nouvelles, ils étaient amis, il était donc normal qu'ils se parlent de temps à autre mon pauvre coco, si seulement tu savais. La preuve, Quino avait bien un rendez-vous purement amical avec Peony. Il dit alors au revoir à à Alan et Prudence - étant donné que Viska les évitait étrangement et se dirigea vers son autre amie de Serpentard. Arrivé à sa hauteur, il lui offrit son plus beau sourire, histoire de mettre toutes les chances de son côté : il ne voulait pas qu'elle s'énerve avant qu'il ait la possibilité de tout lui raconter. « Coucou Peo ! »  Il se mit alors à marcher en direction de l'Atrium en sa compagnie histoire de faire le chemin avec Dada et Nono, la promenade parfaite. Comme lors de leur précédente conversation, le grand brun n'était pas à son aise : pour lui avouer les raisons pour lesquelles il avait dû faire croire qu'il était en couple avec elle, il devait bien passer par l'étape qui consistait en la révélation de son vrai crush. Seulement, il avait beau être du genre à se donner en spectacle, il était conscient que ce sujet ferait mieux d'être traité en privé. « On sort d'ici ? On peut trouver un café où quoi pour se poser ? Genre celui où vont Dahlia et Noé, qu'en dis-tu ? Sauf si tu connais quelque chose d'autre aux alentours ? » suggéra-t-il, impatient de quitter ce lieu où la moitié des regards se tournaient vers lui à chacun de ses mouvements Mission Impossible 7 Édition Poudlard, bientôt sur vos écrans.

Une fois à l'extérieur du Ministère, les deux étudiants décidèrent de trouver un endroit cosy pour discuter mais loin de Dahlia et Noé svp, y a déjà assez de drama comme ça. Sur le chemin, après avoir jeté un coup d'œil devant et derrière lui, au cas où la Plume Empoisonnée passait par là, le garçon décida de prendre son courage à deux mains ; il inspira un bon coup avant de s'expliquer une bonne fois pour toutes. « Bon alors, je t'explique : je suis amoureux de ta sœur. »  Hop là, première bombe lâchée. « Et… Si tu veux, l'autre jour, Stef est venue m'infliger un questionnaire sans queue ni tête parce qu'elle était persuadée que j'avais une meuf. J'avais beau lui dire que non, elle me croyait pas, du coup, je lui ai fait croire que je sortais avec Prudence. Comme elle y a pas cru non plus, elle a continué à sortir des noms de filles de notre année jusqu'à ce qu'elle cite Dahlia et toi.  Comme je voulais pas que ma sotte de sœur sache qui je kiffais vraiment, j'ai dû improvisé en disant que c'était toi ma meuf. »  Deuxième bombe lâchée. « J'suis désolé, j'ai paniqué ! »  s'empressa-t-il d'ajouter, redoutant à nouveau les foudres de la rouquine. « Bref, je sais pas comment mais apparemment cette histoire s'est propagée jusqu'ici… Stef m'a répété cent fois que c'était pas elle qui avait été le raconter mais je la crois pas. C'est clairement la seule à qui j'ai mythoné ça. »  conclut-il, ne se gênant pas pour tenter de rallier la préfète à sa cause « Estefania Kostas, vous êtes en état d'arrestation pour avoir balancé ces rumeurs sur moi et Quino ! Comment ça je suis préfète et pas policière ? Les préfets peuvent arrêter les élèves qui commettent de tels délits ! »

Une fois arrivés à destination je te laisse choisir où ils vont t'as vu j'suis gentil, Quino enchaîna sur le sujet : « Mais t'inquiète. J'ai réfléchi cette aprem' et j'ai un plan pour nous sortir de là. » En réalité, ce fameux plan avait très peu de chances de fonctionner. De toute façon, les chances pour que Peony accepte d'y prendre part étaient très minimes.

[1008]
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 355
Âge : 15 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptyMer 6 Mai - 0:54

Le stage du Ministère n’avait absolument rien à voir avec ce à quoi Peony s’était attendue. Pas le contenu bien entendu, tout était très bien de ce côté là, le Ministère avait fait les choses correctement. Mais côté ambiance, clairement, ce n’était pas ça du tout. L’ambiance était électrique, un tiers des élèves était sur la défensive, un autre tiers faisait la tête au dernier tiers qui lui, tentait de faire sa vie du mieux possible. On ne pouvait pas dire qu’il s’agissait donc d’une ambiance idéale pour un stage. Mais le pire, en réalité, était la bombe que Quino lui avait balancé le matin-même. Qu’il avait dit qu’il sortait avec elle, Peony Lloyd, et que, si elle pouvait, elle devait dire qu’ils avaient rompu ou que c’était du grand n’importe quoi. Elle avait évité de dire quoi que ce soit au stage -ce n’était pas l’endroit pour lui passer un savon- mais il allait l’entendre. Alors qu’elle retrouvait le Poufsouffle à la fin de la journée de stage, elle acquiesça quand il proposa d’aller autre part. « Attends, je dois prévenir Ash. Leopold vient nous chercher. Vous avez une cheminée que je pourrais utiliser pour rentrer à Cardiff ? » Car il était clair que, si Peony sortait pour discuter avec Quino, elle n’allait certainement squatter chez lui. Et il faudrait bien qu’elle retourne à Cardiff après leur petit échange. « Je sais qu’il y a un salon spécialisé en cupcakes pas loin, ça te va ? Dahlia a déjà goûté tous les cupcakes, en une seule fois, elle avait pris trois kilos et se demandait pourquoi. » Ils finirent donc par sortir du Ministère une fois que Peony avait prévenu Ash qu’elle ne rentrerait pas avec Leo et lui. Leopold hurlerait sans aucun doute au scandale, surtout qu’il ne validait pas du tout la tenue de sa soeur. Alors qu’ils étaient enfin dans la rue et que Peony emmenait Quino à son petit salon de cupcakes, ce dernier décida de briser le silence en lâchant une bombe, qui, néanmoins, eu le mérite de mettre un sourire sur le visage de la rouquine.

« Je le savais que c’était louche ce coup de l’infirmerie ! Elle m’a juré qu’il n’y avait rien, la peste. »  Ronchonnant, plus pour elle-même qu’après Quino, elle laissa le jaune et noir continuer son explication. Et quelle explication ! Peony était bien loin de s’imaginer une chose pareille. Bon, d’accord, Joaquín lui avait déjà dit dans le couloir le matin même qu’il avait dit qu’ils étaient ensemble pour tromper sa petite soeur, mais Peony, allez savoir pourquoi, avait refusé d’y croire. Peut-être parce que cela était bien trop dingue et complètement insensé pour que cela puisse être vrai. Et pourtant. Force était de constater que Peony n’avait clairement pas rêvé la petite confession que Joaquín Kostas le matin-même. Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas pourquoi, sur toutes les filles de quatrième -bientôt cinquième- année, il avait fallut qu’il dise son nom à elle. Elle, la soeur jumelle de Dahlia Lloyd. La soeur jumelle de la fille, dont, visiblement, il était amoureux. « Mais, Quino ! » Elle poussa un soupir, sachant très bien qu’il ne servait strictement à rien de s’énerver. « Ecoutes, ça fait six mois que je la tanne pour qu’elle m’avoue qu’il se passe un truc. Elle m’affirme que non à chaque fois. Ca fait six mois, six mois Quino, que je m’efforce de lui faire comprendre que peut-être, elle pourrait sortir avec toi, parce que, ouvre tes oreilles, je trouve que vous iriez bien ensemble. » Elle planta son regard sur le brun, l’air sévère. « Ca fait six mois, que je me tue à la tâche Quino, et toi… Toi tu fait tout exploser en deux minutes, avec une bêtise plus grosse que toi ! Tu imagines si elle entend cette rumeur ? Tu te rends compte que j’ai du lui cacher que Lucas, qui m’a dit au mois de juillet qu’il était amoureux de moi, m’a demandé si ce qu’il avait entendu sur « Quino et Peony » était vrai ? Tu te rends comptes de tout ça ?! »  Quoi, elle exagérait ? Mais pas du tout enfin ! Elle y avait vraiment mis tout son coeur pendant six mois, avait rabâché la même chose et fait des allusions bien casse-pieds toutes les cinq minutes à sa soeur quand Quino était non loin d’elles, ou qu’il faisait quelque chose qui attirait l’oeil de Dahlia, et là, en l’espace de quelques secondes, son château de cartes s’effondrait.

Finalement, ils arrivèrent dans un petit salon de thé, tout ce qu’il y avait de plus banal et british. Il était dix-sept heures, après une longue journée, Peony ne pouvait pas dire non à un bon thé et, pourquoi pas, un petit gâteau. Elle avait cela de commun avec sa soeur, le sucre coulait dans ses veines à la place du sang. Elle finirait donc diabétique et obèse d’ici peu. Bien évidement, son look dénotait clairement avec l’ambiance plus traditionnel du salon de thés. Heureusement, il n’y avait pas de petits napperons partout comme chez Madame Pieddodu. Par contre, il y avait un étalage monstre de cupcakes et Peony ne pouvait pas mentir, elle mourrait d’envie d’en manger. Et peut-être en prendrait-elle pour sa fratrie, si elle était de bonne humeur à la fin de sa discussion avec Quino. « Tu as un plan ? » Elle haussa un sourcil perplexe en sa direction, alors qu’elle passait la commande pour son thé et son cupcake, laissant Quino choisir ce qu’il voulait. « Je ne sais pas pourquoi, je le sens pas ton truc… » Elle récupéra sa commande et alla s’installer à une table avec le greco-argentin. « Bon… Vas-y, je t’écoute. C’est quoi ton plan ? Je t’en supplie, dis-moi que ce n’est pas un plan foireux… J’adore tes pièges, et j’adore les nouvelles aventures, mais pas un truc qui ne tient pas la route… » Après tout, Lucas avait de lui-même commencé à démentir le fait que Peony sortait avec Quino en lui offrant une rose le matin. En toute logique, un garçon un temps soit peu intelligent n’offrirait pas de fleur à une fille qui sortait déjà avec quelqu’un… Mais en même temps, la logique n’était pas vraiment la qualité première de Quino. Oui c’est gratuit, déso pas déso. 
acidbrain


• 1 042 mots •


'Cause I'm a Primadonna girl, yeah. All I ever wanted was the world. I can't help that I need it all the primadonna life, the rise and fall. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptyMer 6 Mai - 13:36

Comme il s'y était attendu, Peony ne respirait pas la bonne humeur après cette première journée de stage. La jolie rouquine avait sûrement mieux à faire que de se retrouver au centre des potins inventés par les élèves de Poudlard. Jamais Quino n'aurait pu imaginer qu'une simple plaisanterie puisse prendre autant d'ampleur. Désormais, il était formel : il ne confierait plus jamais rien à Stef, que ce soit une vérité ou un mensonge. Décidément, les drames de l'adolescence étaient arrivés plus vite qu'il ne l'aurait pensé. Lui, il voulait juste continuer à mettre Poudlard sans dessus-dessous sans que personne ne le dérange - même si, il devait l'avouer, l'idée d'avoir une petite amie à ses côtés lui trottait dans la tête depuis un moment ; encore fallait-il qu'il trouve quelqu'un d'assez courageux pour le supporter au quotidien. « Une cheminée ? » Pour dire vrai, le gréco-argentin n'avait pas prévu de retourner chez lui avec la rouquine (les rumeurs allaient déjà bon train, pas besoin d'en rajouter). Seulement, il n'avait pas envie de frustrer son amie plus qu'elle ne l'était déjà. « Euh, oui j'en ai une chez moi. Et je peux toujours appeler Gab'. Il a le permis de transplaner. » proposa-t-il, incertain de la suite. Bien que les Kostas vivent dans le monde magique depuis leur naissance, Quino avait insisté pour que ses parents lui achètent un téléphone portable un Nokia 3310, histoire d'assommer ceux qui lui causaient du tort… « Tiens, Noé, qu'est-ce que tu fabriques par ici ?  ». C'était quand même beaucoup plus rapide que d'envoyer une lettre par hibou. De cette façon, il pouvait contacter son grand frère quand il le voulait. Quand la préfète proposa un salon de thés, le Poufsouffle acquiesça. « C'est parfait. » Le plus loin il serait des regards indiscrets, le mieux ce serait.

Puis, une fois que la voie était libre, le jaune et noir s'empressa de déballer ce qu'il avait sur le cœur. Peut-être qu'il aurait même dû en faire une annonce public, ça aurait certainement arrêté les ragots sur son prétendu couple avec Peony ou alors, ça aurait empiré les choses. En y repensant, les élèves de Poulard qui propageaient ce genre de rumeurs étaient tellement débiles qu'ils auraient pu encore une fois mal interpréter les actions du garçon. « L'infirmerie ? Ben il s'est rien passé à l'infirmerie, Peo. » certifia-t-il. En réalité, l'ambiguïté de la relation entre Quino et Dada semblait avoir débuté juste après cet épisode, se confirmant lors de leur échange dans le Poudlard Express. Ensuite, il se prépara à subir les foudres de la jolie rousse. Seulement, un détail le fit tiquer : « Attends… T'insinues que je pourrais plaire à Dada ? » Honnêtement, le fauteur de troubles avait abandonné l'espoir que son attirance puisse être réciproque. Pour lui, les belles histoires d'amour n'arrivaient que dans les films. « Tu veux dire que toi, tu veux voir ta sœur et moi ensemble ? » demanda-t-il ensuite, en agitant dans un premier temps son index vers Peony, puis dans le vide avant de le ramener à lui, histoire d'être certain d'avoir bien compris. Il laissa alors couler le nouveau scoop selon lequel Lucas était amoureux de Peony et s'attarda sur ses dernières paroles. « Hein ? Lucas t'a déjà parlé de cette rumeur au mois de juillet ?! Il t'a dit de qui il avait entendu ça ? » Cette déclaration eut le don de remettre en question l'accusation de sa petite sœur quant à la propagation de ces potins. Quand on y réfléchissait, Stef et Lucas n'étaient pas du genre à se fréquenter. « Écoute, je sais que j'ai merdé en racontant ces conneries à Stef mais tu devrais la voir quand elle veut obtenir quelque chose, elle s'arrête jamais avant d'y être arrivé ! Et maintenant que tu me dis que Lucas t'a parlé de ça, je me demande si y'a pas d'autres débiles qui se sont fait des films tout seuls. » Vraiment, Poudlard, ce n'est plus ce que c'était mais y avait-il jamais eu une période de tranquillité dans ce château ?.

Finalement, les deux amis arrivèrent dans un salon de thé. En attendant de commander, Quino confia à la vert et argent qu'il avait un plan pour les sortir de cette situation embarrassante. Quiconque était proche du Poufsouffle savait que tout ce qui sortait de son imagination finissait le plus souvent en catastrophe. Dès lors, Peony ne manqua pas d'exprimer ses doutes par rapport aux idées de son ami. Il acquiesça pour la rassurer, réfléchissant à la meilleure manière de formuler ses propos. « Je vais prendre cinq cupcakes au chocolat, s'il vous plaît. » dit-il au serveur/à la serveuse venu(e) prendre leur commande, s'efforçant de sonner poli, pour une fois. Une fois en possession de ses gourmandises, il s'installa à une table avec la rouquine. « Même énervée contre moi, tu arrives encore à me flatter, Peo'. T'es la best ! » commenta-t-il en souriant, avant de croquer dans son gâteau, cette première journée de stage ayant creusé son appétit. « Alors voilà ce que j'avais en tête rien d'intelligent donc : c'est simple, il faudrait juste qu'on embrasse quelqu'un d'autre, devant tout le monde, et paf, le tour est joué ! » expliqua-t-il simplement, convaincu que cette stratégie s'avérerait efficace. « Il y a bien quelqu'un que tu kiffes, non ? » demanda-t-il, faisant preuve de prudence en utilisant le terme neutre "quelqu'un". Son meilleur ami était intéressé par les garçons, aussi se dit-il que d'autres de ses amis pouvaient, eux aussi, être attirés par des personnes du même sexe. Dans son cas, s'il pouvait jeter son dévolu sur Dahlia, ça résoudrait tous ses problèmes malheureusement le pauvre garçon n'était pas au bout de ses peines. Depuis longtemps maintenant, il repoussait le moment où il devrait se confronter à la préfète de Serdaigle pour lui avouer ses sentiments ou du moins, pour lui proposer qu'ils forment quelque chose comme… un couple ? Pfiou, rien que d'y penser, Quino était dépassé par cette notion. Après tout, il découvrait seulement les joies - et les tourments - de l'adolescence. Les hormones en ébullition, ça ne se contrôlait pas.

[1078]
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 355
Âge : 15 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptyDim 10 Mai - 13:53

Lorsque Quino parla de son frère et de son permis de transplanage, Peony haussa un sourcil, perplexe. Elle n’avait pas encore son permis, elle n’avait pas non plus l’âge de commencer les cours et elle avait encore le temps de voir venir, mais elle ne savait pas vraiment si elle pouvait faire confiance au frère de Quino. La cheminée lui paraissait nettement plus appropriée, et en même temps, elle se disait qu’aller chez Quino n’était pas spécialement une très bonne idée. Peut-être pouvait-elle envoyer un patronus porteur de message à son frère ? Leopold se ferait sûrement prié après qu’elle l’ai abandonné comme ça, mais elle avait envie d’espérer qu’il répondrait présent si elle l’appelait à la rescousse. « Et il est déjà venu à Cardiff ? » Parce que bon, c’était bien beau que Gabriel ai le permis de transplanage, mais s’il n’était jamais venu à Cardiff, ça ne servirait pas à grand chose, il aurait bien du mal à transplaner dans un endroit où il n’était jamais allé, pas vrai ? Ou alors, il serait capable de la débarquer à l’autre bout de la ville… Pire encore, avait-il déjà transplanté si loin de chez lui ? Non pas que Peony ne faisait pas confiance à Gabriel -au final, même s’il était dans sa maison, elle ne le connaissait que très peu, comme le reste de la fratrie Kostas-, mais disons qu’elle préférait éviter de finir désartibulée car Gabriel s’était loupé dans son transplanage.

Lorsque Quino lui assura qu’il ne s’était rien passé à l’infirmerie, Peony lui lança un petit regard en coin. Il n’allait pas s’y mettre lui aussi ? Avait-il passé un pacte avec Dahlia pour ne jamais plus reparlé de ce moment ou quoi ? Non Peony, tu t’es juste fait des films, accepte. La réaction du jaune et noir quant à ses paroles suivantes lui firent esquisser un petit sourire. Certes, elle avait déjà dit à Dahlia tout cela, elle se répétait depuis six mois quand même, mais elle n’avait jamais vraiment pris le temps de demander à Joaquín ce qu’il en pensait. « On ne pointe pas les gens du doigt Quino, c’est malpoli. » commença-t-elle, avant de continuer : « Je ne sais pas si tu pourrais plaire à Dahlia, elle ne veut rien me dire là-dessus. Elle se garderait bien de dire que Dahlia avait confirmé que Quino était mignon, elle ne pouvait pas trahir sa soeur non plus. Mais bon, moi je trouve que vous iriez bien ensemble… Ça à l’air de t’étonner ? Tu pensais que j’en pinçais pour toi ou quoi ? » Haussant un sourcil, Peony ne savait pas trop à quoi s’attendre. Elle avait toujours été plutôt proche de Quino, mais tout avait toujours été très platonique, jusqu’à ce que ce dernier ne décide de raconter des bobards à sa petite soeur pour qu’elle lui fiche la paix. Elle poussa ensuite un soupir, un peu réticente à partager les sentiments de Lucas à Quino, mais elle n’avait pas vraiment le choix. « J’ai vu Lucas en juillet, et il m’a dit qu’il était amoureux de moi. Et qu’il ne savait pas ce qu’il y avait entre toi et moi, ou avec Alfie, mais qu’il était prêt à se mesurer à vous, quelque chose dans le genre. Mais il ne m’a pas dit où il avait entendu ça non. Sûrement à l’école, qu’est-ce que j’en sais moi ? C’est toi qui a raconté des bobards à ta frangine pas l’inverse ! Tu lui as dit ça où ? Dans une salle avec plein de monde encore ? Par Merlin, si Dahlia entend ça… » Pour le coup, Peony en voulait quand même à Quino. Il s’était tiré une balle dans le pied tout seul et en plus de cela, il n’avait choisi personne d’autre que la jumelle de la personne dont il était amoureux ! Quel idiot aurait eu ce réflexe là, franchement ? Celui à côté de toi. Pour ce qui était des autres débiles qui se faisaient peut-être des films, Peony haussa les épaules. Elle n’avait pas vraiment une relation si étrange que cela avec Quino. Ils étaient amis mais ça n’était pas bizarre ni étrange. A défaut, une rumeur sur elle et Jensen aurait été plus facile à croire que sur eux deux…

Au salon de thé, Peony ne fut même pas surprise des cinq cupcakes que Quino commanda. Petit joueur, Dahlia en mange six, elle ! Elle le voyait manger tous les jours au château et savait qu’il fallait une certaine quantité de nourriture pour le jeune garçon. Elle, au contraire, mangeait de moins en moins. Encore que, elle devait se forcer devant ses parents et sa fratrie, sous peine de recevoir non pas un, mais bien quatre regards noirs. Ash était celui qui se fichait le plus de toute cette situation, chose que Peony ne pouvait pas lui reprocher. Au contraire, savoir qu’au moins un membre de sa famille ne regardait pas tous ses faits et gestes était relativement appréciable. Elle se disait d’ailleurs qu’elle devrait d’ailleurs lâcher un peu du leste avec sa surprotection intensive de son cadet, mais dans les faits, elle avait encore bien du mal à le faire. « Oui, et bien la best, si tu lui fais encore un coup comme ça, elle va te mettre les cupcakes dans la figure ! Alors attention à toi Kostas ! » Elle esquissa cependant un petit sourire, se détendant un peu. Elle savait, au fond d’elle, qui Quino n’avait pas pensé à mal quand il avait menti à sa soeur. Peut-être que, dans la même situation, elle aurait fait la même boulette. Cependant, lorsque Quino lui fit par de son plan « simple » Peony leva les yeux au ciel. N’apprenait-il donc rien de ses erreurs ? S’il embrassait une autre fille que Peony, qui n’était pas Dahlia, qu’allait donc penser Dahlia ? « Mais t’as vraiment rien dans le crâne ma parole ! Tu sais ce que ça pourrait engendrer ? Première option, elle leva un doigt, fixant Quino, Dahlia, si elle a entendu cette rumeur, va penser que tu me trompes, ou que je te trompes, ou je ne sais quoi. Deuxième option, elle leva un second doigt, si tu l’embrasses elle, alors qu’elle a entendu cette rumeur, elle va être super énervée, troisième option, elle leva un dernier doigt, si tu embrasses une autre fille, elle ne va rien comprendre, être énervée et en plus de cela, tu vas griller tes chances. » Prenant son cupcake en main, elle continua cependant « Je te déconseille vraiment de l’embrasser elle, tu risquerais de te prendre une claque, qu’elle ai ou non entendu cette rumeur idiote. » Elle connaissait sa soeur, elle n’aimait pas être prise par surprise… « Quoi, tu crois que je n’ai pas de sentiments ou quoi ? A ton avis, pourquoi je ne parle plus à Victoire ? » Elle mordit dans son gâteau et avala sa bouchée, avant de reprendre. « Je suis amoureuse d’Alfie. Vas-y moque-toi, c’est stupide je sais. Mais je ne peux pas l’embrasser, certainement pas comme ça, de but en blanc. Et puis… » Elle baissa les yeux, sentant ses joues s’empourprer : « Je n’ai jamais embrassé personne, moi. » Elle ne savait pas si Quino lui, avait déjà embrassé une fille, mais il était hors de question que son premier baiser soit simplement une ruse pour se débarrasser d’une rumeur idiote devant tous les élèves du stage !
acidbrain


• 1 215 mots •


'Cause I'm a Primadonna girl, yeah. All I ever wanted was the world. I can't help that I need it all the primadonna life, the rise and fall. doll heart.


Dernière édition par Peony Lloyd le Sam 16 Mai - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptyLun 11 Mai - 18:17

En toute honnêteté, Quino n'avait pas encore réfléchi à l'endroit où ils finiraient après leur discussion au salon de cupcakes. Le plus important pour l'instant était de trouver une solution à cette histoire qui menaçait leur amitié. Du coup, le garçon se mit à réfléchir à la meilleure option pour que Peony rentre saine et sauve chez elle.  « Mmmh, non, j'crois pas. Mais il peut toujours nous ramener chez moi et de là tu peux utiliser notre réseau de cheminée. » proposa-t-il alors, prouvant qu'il était parfois capable de pondre quelque chose de sensé. Peut-être que Gabriel était ami avec Léopold et que, de cette manière, il avait déjà pu se rendre à Cardiff, mais si c'était le cas, son petit frère n'en savait rien.

Concernant l'épisode de l'infirmerie, Quino était formel : il ne s'était rien passé avec Dada. La prendre dans ses bras pour l'aider dans son évasion avait été un geste anodin : le poursuiveur des blaireaux était quelqu'un de plutôt tactile et ses amies proches le savaient. Dès lors, prendre quelqu'un dans ses bras ne signifiait pas grand chose ; ç'aurait très bien pu être Peony ou Victoire à la place de la Serdaigle. En revanche, les frissons qu'il avait ressentis à ce contact étaient bel et bien réels, mais il préférait mettre ce détail de côté. Quand la Serpentard l'informa que ce n'était pas poli de pointer les gens du doigt, le gréco-argentin soupira. Il allait déjà certainement s'en prendre plein la gueule, ce n'était pas la peine d'en rajouter. Puis, il afficha un air sceptique : d'un coup, il ne savait vraiment plus quoi penser.  « Hein ? Non non, j'ai jamais pensé ça… C'est juste que je me suis jamais dit que je pourrais potentiellement plaire à Dada... » confia-t-il, loin de posséder la même assurance dans le domaine de la drague que dans celui des farces et attrapes. Faire exploser un chaudron, c'était un jeu d'enfant ; en revanche, avouer à Dahlia ses sentiments, c'était une autre paire de manches. Les aveux de Peony vinrent ensuite confirmer les doutes que Quino avait sur Lucas Montgomery. Le préfet s'était pointé le matin-même avec une rose à la main, qu'il avait offerte à la jolie rousse, ce qui prouvait probablement qu'il avait le béguin pour elle. Mais plus Peo avançait dans son discours, plus les yeux de son interlocuteur s'agrandissaient. Lucas, se mesurer à Alfie et à lui ? Mais dans quel monde Louis vit-on ? Un peu étonné, le jeune sorcier choisit tout de même de répondre sur son éternel ton de plaisantin :  « Décidément, Peo, t'en as du succès ! » Ben oui, Peony était une jolie fille, il était donc normal que des garçons commencent à tomber sous son charme. Puis il se défendit :  « Non, on en a juste parlé dans les cuisines, et y avait que nous deux. À moins que Peeves… » il décida de laisser sa phrase en suspens, histoire d'éviter de s'imaginer le pire scénario possible. Si l'esprit frappeur de Poudlard avait espionné leur conversation, ce n'était pas étonnant que la rumeur se soit répandue si rapidement.  « Tu penses que Dada serait du genre à croire cette rumeur débile ? » s'inquiéta-t-il ensuite. Après tout, aux dernières nouvelles, la préfète de Serdaigle était quelqu'un de sensé.

Une fois à table avec leur commande, Peony menaça d'étaler les succulents cupcakes que Quino avait commandés sur sa figure. Par réflexe, il attrapa ses derniers et les garda au creux de son bras. Mieux valait prévenir que guérir.  « Oh non, ce serait du gâchis ! » blagua-t-il, vrai glouton dans l'âme mais surtout dans l'estomac. Heureusement, la rouquine lui adressa un nouveau sourire ce qui le détendit également. Finalement, le plan proposé par le fauteur de troubles ne parut pas convenir à son amie. Après Lu, c'était donc au tour de Peony de l'enguirlander, aussi se contenta-t-il de lever les yeux au ciel lorsqu'elle remit sa stratégie en question. Évidemment, Quino avait dans l'idée d'embrasser Dahlia le lendemain, de but en blanc.   « Moi je pense que justement, si j'embrasse Dada, ça annulera la rumeur sur nous. » Selon lui, sa théorie tenait la route. Après, mettre sa stratégie en pratique était indéniablement plus compliqué. Il croqua à nouveau dans son gâteau avant de tenter de réconforter son amie.  « J'ai jamais dit que t'avais pas de sentiments, Peonychou. » À vrai dire, il n'avait pas vraiment suivi les discordes entre ses amies. Selon lui, Victoire et Peony finiraient bien par se rabibocher, quelle que soit leur querelle à la base. Puis, elle lui avoua qu'elle était amoureuse d'Alfie et Quino avala de travers. Celle-là, il ne l'avait pas vue venir. Après une quinte de toux bien sonore, le garçon reprit ses esprits.  « Kof kof… Sérieux ? Je vais pas me moquer Peo mais je me demande juste ce que toutes les filles trouvent à ce gars-là et à son groupe de Serpentard. » Joaquín Kostas, jaloux ? Pas dans l'immédiat mais il faut dire que le fait qu'Alfie était le meilleur ami de Noé ne facilitait pas le jugement du Poufsouffle. La préfète lui confia également qu'elle n'avait jamais embrassé personne. De son côté, il n'était pas du genre à s'imaginer le premier baiser comme un évènement obligatoirement réfléchi ou extraordinaire. Tout le monde autour de lui semblait en faire tout un foin mais ce n'était pas son cas. « J'ai jamais embrassé personne non plus, mais j'vois pas où est le problème. J'suppose que j'suis pas un grand romantique. » conclut-il en haussant les épaules. Plutôt que de se prendre continuellement la tête avec ça, autant passer à l'acte une bonne fois pour toutes, comme ça, on n'en parlait plus.
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 355
Âge : 15 ans - 16/09/1999
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptySam 16 Mai - 22:34

La vert et argent acquiesça d’un mouvement de tête à la proposition de Quino pour le retour à Cardiff, lorsqu’ils auraient titré toute cette histoire au clair. Elle était sûre que la soirée s’annoncerait particulièrement compliquée, notamment du côté de Leo, qui lui ferait sans doute une petite crise, mêlant à la fois sa tenue « absolument pas appropriée » et son retour tardif à la demeure familiale. Elle avait presque seize ans, par Merlin, n’avait-elle pas le droit à un peu de liberté ?! Pas d’après son frère aîné, visiblement. « Je n’ai pas dit que tu lui plaisais. J’ai dit que moi, je vous verrais bien ensemble, il y a une différence quand même. » Et une de taille. Si Dahlia ne se voyait pas avec Quino, l’idée de Peony serait tuée dans l’oeuf, et le couple ne verrait jamais le jour. Autant dire que la rumeur stupide qui courrait désormais sur elle et le Poufsouffle n’aiderait sûrement pas à faire pencher sa soeur du bon côté de la balance. A la remarque sur son succès, la rouquine fusilla le gréco-argentin des yeux. Elle avait tout, sauf du succès. Lucas était peut-être amoureux d’elle, mais il était bien le seul. Et malheureusement pour lui, Peony n’était pas spécialement ouverte à voir qu’il était probablement le meilleur parti. Elle échangeait des cris avec Leopold depuis six mois, et Aflie Hartley, le seul pour qui son coeur battait, préférait batifoler avec feu son amie Victoire. Peony lui en voulait toujours autant de lui avoir fait une crasse pareille. Pour ce qui était de son histoire avec sa soeur, le fait que cela ait été discuté dans les cuisines aurait, en effet, pu être gage de confidentialité. Jusqu’à ce que Joaquin prononce le nom de l’esprit frappeur de Poudlard. « Je croyais que tu t’entendais bien avec Peeves ? » Certes, l’esprit frappeur n’était pas connu pour être particulièrement ami avec les élèves de l’école, mais l’on pouvait clairement voir que certains énergumènes avaient droit à un léger traitement de faveur. « Je n’espère pas, mais elle pourrait avoir des doutes… Ou alors elle pensera qu’il y a anguille sous roche… Dans tous les cas, ce n'est pas bon du tout. » Même si Peony avait été tellement chiante avec Quino qu’elle trouverait cela vraiment étrange que sa soeur pense qu’elle aurait pu lui faire une crasse pareille. Qui donc pouvait avoir l’idée de caser sa soeur avec un garçon, pour sortir avec lui deux mois plus tard ? Bah, Quino en fait, même si ce n’était que des mensonges. Au pire des cas, elle lui demanderait peut-être d’où sortait cette sordide histoire, ou alors, peut-être penserait-elle que Quino avait des sentiments pour Peony… Et clairement, la rousse ne pouvait pas se permettre d’avoir ce genre de rumeur sur le dos pour le moment.


L’attitude protectrice de Quino avec les cupcakes restant -il mangeait bien trop vite, prenait-il seulement le temps de mâcher ? S’il s’étouffait, elle refusait de lui faire du bouche-à-bouche, désolée Quiqui, tu vas donc mourir étouffé par un cupcake. Pour ce qui était d’embrasser Dahlia… « C’est à tes risques et périls. Elle est très forte en sortilège tu sais ? En plus, on est censé apprendre à se défendre, je suis sûre qu’elle n’aurait aucun scrupule à t’envoyer un Chauve-Furie en pleine tête… » D’autres ne se gênaient pas coucou Vic, alors pour Dahlia devrait-elle se laisser faire, hein ? Mais surtout, Peony ne voulait pas que le premier baiser de sa soeur soit ainsi volé ma pauvre si tu savais. « Son « groupe de Serpentard » contient mon frère, je te rappelle. » Et même si elle était en rogne après Leo, elle ne pouvait s’empêcher de le défendre férocement lorsqu’on l’attaquait. « Je ne sais pas. Il est beau, drôle, il a un sourire magnifique… Je t’ai dit qu’il était beau ? »  Et malheureusement pour elle, il était le meilleur ami de son frère, ce qui faisait qu’il prenait un malin plaisir à flirter avec tout le château, sauf elle. Merci Leopold, vraiment. « Sans déconner ? » Elle eut un petit ricanement, avant de poursuivre :  « Ne le prends pas mal, Quino, mais je ne t’ai jamais vu comme quelqu’un de particulièrement romantique… » Peony était fleur bleue, certes, mais elle était aussi bien trop blasée ces derniers temps pour avoir de grands élans romantiques. Elle avait, bien sûr, été très surprise par la chanson que Lucas lui avait composé et aussi par la fleur qu’il lui avait offert le matin même, qu’elle avait d’ailleurs dans son sac, mais elle-même ne se voyait pas faire de grandes déclarations. Du moins, pour le moment. Peut-être que plus tard, elle en serait capable, mais pour le moment, elle n’avait juste pas la tête à être la fille la plus romantique du monde. Pour autant, il était hors de question que son premier baiser soit donné au premier venu juste pour faire plaisir à Quino. « Je ne dis pas que je veux que ça soit un moment magique. Mais juste qu’il soit pour quelqu’un qui… Quelqu’un qui ne s’en fiche pas comme de sa première chaussette, tu vois. » Et elle ne pouvait clairement pas faire ça à Lucas, en plus de ça. Elle n’était peut-être pas en mode romantique, mais elle n’était pas non plus en mode méchanceté gratuite juste pour faire plaisir à son ami. « Tu n’as rien d’autre en tête ? Pourquoi tu ne dirais juste pas ce que tu ressens à ma soeur ? Je veux bien qu’elle ne soit pas la plus drôle du monde, mais bon… Elle a un coeur, promis. » Et Peony était bien placée pour le savoir, puisqu’elle occupait au moins la moitié dudit coeur !  
acidbrain


'Cause I'm a Primadonna girl, yeah. All I ever wanted was the world. I can't help that I need it all the primadonna life, the rise and fall. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] EmptySam 23 Mai - 23:25

Les espoirs de Quino partirent en fumée quand Peony lui expliqua son point de vue. Du coup, il n'y avait vraiment aucune manière de savoir si le garçon intéressait un tant soit peu Dahlia. Le jeune sorcier soupira et baissa la tête. « Ah merde, dommage… »  déclara-t-il simplement. Franchement, depuis quelques temps, sa petite vie tranquille d'adolescent s'était transformée en véritables montagnes russes : avec tous ces crétins qui alimentaient des rumeurs débiles, il n'avait plus un seul moment de répit. Puis, lorsque la préfète le fusilla du regard, le Poufsouffle afficha un air surpris. « Bah quoi ? »  De son point de vue, c'était en quelque sorte un compliment. Peony avait au moins la certitude qu'elle plaisait à quelqu'un ; Quino, de son côté, doutait fortement de son potentiel de séduction, principalement parce qu'il ne s'était jamais vraiment intéressé aux filles avant de tomber amoureux de Dada.

Pour ce qui était des espions dans cuisines du château, le gréco-argentin ne voulait rien avancer mais il connaissaient quand même bien les manigances à répétition de l'esprit frappeur de Poudlard. S'ils leur arrivaient parfois de s'allier pour pousser à bout un Rusard à l'air mauvais ou pour retourner toute une salle de classe, leur semblant d'amitié s'arrêtait là. Au fond, les fantômes avaient-ils seulement des sentiments ? « J'ai pas encore réussi à apprivoiser totalement Peeves. Il en fait qu'à sa tête ce gogole. »  expliqua-t-il, même si Peeves lui avait récemment été d'une grande aide lorsqu'il avait aidé Dahlia à l'infirmerie dans un remake parfait de Prison Break. En parlant de la Serdaigle, Quino se demandait vraiment si elle était du genre à croire des stupides ragots probablement propagés par des sorciers sans neurones bisous Stef. « Il faut que j'aille lui expliquer que c'est pas vrai avant que ça arrive à ses oreilles. »  se convainquit-il, espérant qu'il ne soit pas trop tard raté, elle l'a entendu le matin-même mon petit.

Finalement, Quino révéla son intention d'embrasser Dada dès le lendemain. À ses yeux, tout était assez simple mais Peony ne semblait pas partager son point de vue. « Ah oui, j'avais pas pensé à ça, t'as raison. »  Dahlia était, en effet, une sorcière douée en sortilèges et à vrai dire, le futur cinquième année n'avait pas particulièrement envie de débuter la deuxième jour de stage transformé en chou-fleur. Il allait devoir changer de tactique. La rouquine lui avoua ensuite en pincer pour Alfie Hartley. Le jaune et noir ne le connaissait que de réputation et autant dire qu'elle n'était pas spécialement des plus glorieuses. Au moins, le Serpentard semblait être du genre à mettre l'ambiance dans sa maison et ça, c'était quand même stylé. Quand Peony lui rappela que son frère faisait partie du groupe d'Alfie, Quino haussa les épaules. « Je sais, mais tu dois bien avouer qu'ils sont pas vraiment réputés pour être des enfants de chœur. »  soutint-il. En réalité, il n'avait pas envie que Peony tombe entre de mauvaises mains et se fasse briser le cœur par la suite. C'était aussi simple que ça. Néanmoins, il n'était pas du genre à épier les moindres faits et gestes de son aîné, aussi se pouvait-il que l'image qu'il avait de lui soit entachée par sa réputation. Du coup, il se permit d'écouter la description qu'en faisait son amie. Il émit un rire bref quand elle répéta ô combien elle le trouvait beau et il lui adressa un sourire compatissant. « Et quoi, tu lui as déjà parlé ? Il est sympa en vrai ? »  demanda-t-il simplement, ne sachant pas vraiment quel type de relation elle entretenait avec le Dom Juan. Puis, le garçon leva les yeux au ciel, un sourire amusé au coin des lèvres. Si Joaquín Kostas était un grand romantique, ça se saurait. « Tu veux dire que c'est ptet' pas la meilleure idée d'offrir des Bombabouses à une fille à un premier rendez-vous ? »  blagua-t-il, se gardant bien de notifier que, de son point de vue c'était un geste tout à fait normal. Après tout, à l'instar de Lucrecia, Peony pourrait peut-être aider son ami à se comporter de manière un peu plus normale auprès de la gente féminine.

Quino étira ses deux bras derrière lui tout en se balançant sur la chaise sur laquelle il était assis. Il n'avait pas encore dit son dernier mot. « Et qui te dit qu'Alfie s'en fiche de toi ? »  l'interrogea-t-il en haussant les sourcils, histoire de redonner confiance à la jolie rousse. Le plan du gréco-argentin n'était certes, pas parfait, mais il pouvait fonctionner dans un monde parallèle. À son tour, Peony suggéra une manière bien plus mesurée de s'y prendre avec Dada. « C'est pas un peu ringard, ça ? »  demanda-t-il, le sourire toujours aux lèvres. Puis, après avoir réfléchi, il poussa un long soupir et déclara : «  Bon… d'accord. C'est décidé, je vais avouer mes sentiments à Dada demain… » Qu'est-ce qu'il y avait de difficile là-dedans, après tout ? « Et puis je l'embrasse direct après ! » enchaîna-t-il en rigolant. Il était certain que Peony n'approuverait pas sa tactique mais il ne manquerait pour rien au monde d'être témoin de l'air exaspéré qu'elle affichait chaque fois qu'il proposait des idées sans queue ni tête.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Mise au point [PV] Empty
MessageSujet: Re: Mise au point [PV]   Mise au point [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise au point [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: