Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -50%
JBL Xtreme 2 – Enceinte Bluetooth portable
Voir le deal
149.99 €

Partagez
 

 PV • Que comience la fiesta.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyLun 1 Juin - 9:20

Lu y Tina.
It started when I looked in her eyes I got close and I'm like "Bailemos" hey. La noche está para un reggaetón lento de esos que no se bailan hace tiempo. Yo sólo la miré y me gustó me pegué y la invité: "Bailemos?" hey. So now we dancing un reggaetón lento just get a little closer, baby, let go.
Le grand jour était arrivé. Lucrecia entrait officiellement à Poudlard en ce premier Septembre 2015, et quittait donc sa chère école brésilienne de Castelobruxo. Elle quittait ses amis, sa famille, mais surtout, elle quittait Thiago. Et c’était sûrement la chose la plus dure qu’elle avait du faire depuis qu’elle était née. Elle devait bien se l’avouer, elle n’aurait jamais cru que la séparation avec son meilleur ami et partenaire de danse allait être aussi compliquée. Et pourtant. L’argentine était arrivée la veille à Londres, en compagnie de ses parents, de ses frères et soeurs et, bien évidemment, de Thiago. Il était hors de question qu’elle quitte l’Argentine et le Brésil sans lui à ses côtés. Elle avait bien tenté de le faire venir à Poudlard avec elle, mais il ne semblait pas plus intéressé que cela. Si elle l’avait un peu mal pris au début -ne valait-elle pas la peine qu’il la suive à l’autre bout du monde, franchement ?- elle s’était finalement faite à l’idée qu’elle passerait une année loin de lui. En même temps, elle n’en n’avait pas vraiment eu le choix, la date fatidique approchant et Thiago n’ayant rien n’acheté qui aurait pu laisser entendre à la jeune fille que peut-être, il lui faisait une blague et qu’il la suivrait le premier septembre en Ecosse. Après une journée passée à flâner dans les rues de Londres, aussi bien du côté moldu que du côté magique, Lucrecia et sa famille étaient rentrés à l’hôtel où ils restaient. Leandro, Thiago et Lucia avaient également leur rentrée le premier septembre, mais le décalage horaire leur permettait d’accompagner Lucrecia sur le quai 9 3/4 avant de repartir directement pour l’Argentine, le Brésil, et la forêt amazonienne qui abritait Castelobruxo.

C’est à ce moment là que tout se déroba sous ses pieds. Thiago entra dans sa chambre d’hôtel, pour une dernière danse. Lucrecia avait du mal à se dire que c’était la dernière avant de longs mois. Elle savait qu’elle retrouverait Thiago à Noël, mais cela lui semblait bien trop loin. Surtout que Stef n’avait pas spécialement aidé à lui vendre l’Ecosse, son climat océanique, ses températures fraiches… Une dernière danse donc, semblait tout à fait raisonnable. Un dernier tango, leur dernière prestation avant un long moment. Heureusement, son passage au Ministère lui avait montré qu’il y avait des élèves sympas là où elle allait. Au pire du pire, elle connaitrait déjà quelqu’un là-bas, en plus de ses cousins. Car elle avait bien compris que Quino n’allait clairement pas passer tout son temps avec elle, ayant ses blagues à faire et les jumelles Lloyd à courtiser -elle était persuadée qu’il s’était mis dans le pétrin jusqu’au cou, mais elle n’était pas sûre qu’il accepterait son aide pour que sa chère et tendre Dahlia lui tombe dans les bras. Stef elle, allait devoir faire avec, il était hors de question que Lu lui lâche la grappe ne serait-ce qu’une seule seconde. Bien évidement, rien ne disait qu’elles seraient dans la même maison -même si Lu avait bien compris que sa cousine espérait vraiment la voir à Gryffondor à ses côtés- mais cela n’empêcherait certainement pas l’argentine de coller sa cousine chérie. Après cette dernière danse, Thiago et Lu restèrent longtemps à discuter, allongés l’un à côté de l’autre sur lit d’hôtel de la jeune fille. A parler du passé, du fur, de ce que l’avenir pouvait potentiellement leur réserver. puis tout bascula. Au détour d’une remarque à priori sans danger, les voix s’échauffèrent. Suivirent rapidement les coeurs et les corps, avant que la jeune fille, prise d’un doute, n’arrête tout, en une fraction de seconde. Ils ne pouvaient pas se quitter sur un tel chamboulement dans leurs vies. Lucrecia aurait forcément refusé de partir et de monter dans le Poudlard Express. Son meilleur ami quitta sa chambre, la mine renfrognée, sans dire un mot. Et la voilà qui était désormais sur le quai 9 3/4, prête à partir.

Alors qu’elle consolait Lucia, qui pleurait à chaudes larmes en la serrant dans ses bras, le regard de Lu’ dévia vers son meilleur ami. Il la fixait, l’air morose. Elle savait bien qu’il n’était pas spécialement emballé par son départ, elle l’avait compris la veille, mais elle lui avait proposé de l’accompagner, de faire son dossier. Alors que Lucia allait pleurer dans les jupes de leur mère, Lu se tourna vers Thiago. « Prête à partir ? Tu n’as rien oublié ? » Esquissant un léger sourire, elle répondit « Je ne pense pas. Tu sais, tu peux encore venir, enfin, peut-être pas aujourd’hui, mais tu peux faire un dossier… » Thiago agita la tête de droite à gauche, faisant comprendre à la brune qu’elle ne risquait pas de le voir la semaine prochaine en Ecosse. Puis la main de Thiago pressa sur ses reins, l’attirant vers elle, et Lucrecia laissa ses larmes couler, dans les bras de son meilleur ami. Le quitter, lui et sa famille, allait être plus compliqué qu’elle ne le pensait. Heureusement, alors que ses larmes coulaient encore le long de ses joues, les Kostas se profilèrent au loin et Lucrecia mit la main sur Tina, après avoir fait coucou à Stef, Quino et Gab, alors qu’ils se dirigeaient vers le train. Un dernier au revoir à sa famille et son meilleur ami, et Lucrecia mit un pied dans le Poudlard Express. Ca y est, elle entrait à Poudlard. Enfin, ce n’était plus qu’une question d’heures. « Tina, tu restes avec moi pour le trajet ? Je ne sais pas où est passée Stef, je voulais lui poser d’autres questions… » Et Quino était sans doute d’ores et déjà avec ses petits copains irlandais, abandonnant sa famille sans une once de regret, ou peut-être en train de transformer en dindon de pauvres petits premières années qui n’avaient rien demandé à personne -et surtout pas à Quino- quant à Gab… D’après les dires de Quino, il devait sûrement avoir la langue au fond de la gorge d’une fille. Cette simple pensée fit frissonner Lucrecia, qui s’assit sur la banquette, regardant par la fenêtre sa famille qui lui faisait un dernier signe avant de repartir en Argentine. « Alors, tu es à Serpentard toi, c’est ça ? Stef m’a expliqué un peu les maisons cet été. Elle n’a pas oublié de mentionner le vieux chapeau miteux aussi… » A croire que Stef ne voulait pas qu’elle vienne !  
acidbrain


• 1 059 mots•


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Valentina Kostas
Valentina Kostas
Serpentard

Parchemins : 371
Âge : 13 ans (10 février 2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Sarah Jeffery/Cierra Ramirez


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyLun 1 Juin - 10:37


Que comience la fiesta

I'll paint the picture, let me set the scene, you know the future's in the hands of you and me. So let's all get together, we can all be free, spread love and understanding positivity.
Valentina & Lucrecia

Le premier septembre 2015 aurait dû signer la plus incroyable des rentrées pour Valentina. L’un des jours les plus importants de sa vie oui rien que ça. C’était le jour où elle verrait pour la première fois en vrai son futur mari, l’amour de sa vie, le garçon qui peuplait tous ses songes depuis qu’elle avait vu sa photo dans la Gazette du Sorcier. Peut-être qu’elle ne lui parlerait pas aussitôt, sans doute d’ailleurs car, entre le voyage dans le Poudlard Express et la répartition, puis le dîner, il n’y avait pas beaucoup d’occasions de se croiser. Surtout que, d’après les dires de Dominique et de Victoire, James était un pur Gryffondor, elle n’avait aucune chance de le retrouver dans son dortoir le soir même à moins qu’il ne décide de s’y infiltrer grâce à du Polynectar, Harry et Ron style.

L’arrivée à Poudlard de James aurait donc dû être la plus grande préoccupation de Valentina. La seule à dire vrai. Sauf que ces bêtas de frère et de sœur en avaient décidé autrement. Elle qui croyait dur comme fer, durant tout le mois d’août, que le conflit entre Stef et Quino s’arrangerait, elle était amèrement déçue. Quino ne parlait toujours pas à leur sœur, qui n’arrangeait pas les choses, et les moues de chiot battu et les pleurs même pas feints de Tina ne changeaient rien. Gab avait l’air de se ficher de cette dispute comme de sa première conquête, mais la fillette, elle, ne le vivait pas bien. Elle ne supportait pas les conflits, encore moins lorsqu’ils duraient autant de temps. En tant qu’infatigable optimiste, la dernière des Kostas se persuadait que tout s’arrangerait très bientôt, il fallait juste que ses aînés reviennent à la raison quelqu’un lui dit que c’est peine perdue ? Mais en attendant, Tina souffrait de la situation et seule la perspective d’apercevoir la chevelure brune de James au dîner lui remontait actuellement le moral.

Bon, elle exagérait c’est de famille il parait. Il y avait bien un événement qui surpassait même la venue de James dans l’école de sorcellerie je serais Lu je me sentirais honorée. Lucrecia, sa cousine argentine adorée, effectuait, elle aussi, sa rentrée à Poudlard. La brune leur avait annoncé la nouvelle, toute fière, alors que la famille Kostas était en vacances à Bahia Blanca, comme chaque année, alors que Stef boudait Quino pour une quelconque histoire de poussage dans la piscine. Tina en avait évidemment pleuré de joie. Lu avait bien gardé le secret, la petite vipère ne se serait jamais douté que sa cousine quitterait la chaleur de l’Argentine, la beauté du Brésil et surtout, surtout son meilleur ami-partenaire de danse-promis (Tina en était persuadée depuis l’enfance : Lu et Thiago finiraient ensemble déso Ash) pour venir en Ecosse la terre hostile.

Même si Valentina savait donc qu’elle retrouverait Lu sur la voie 9¾ le premier septembre, elle fut tout de même un peu surprise de l’y voir, avec son oncle et sa tante, Leandro et Lucia et bien sûr Thiago. C’était bien réel, Lu partagerait leurs aventures cette année ! Les Kostas rejoignirent les Castillo mais les heureuses retrouvailles furent bientôt remplacées par une pointe de tristesse lorsque ses aînés se dispersèrent. Heureusement, Lu resta auprès de Tina. La petite fille se laissa traîner conduire par sa cousine jusqu’à un compartiment vide. « Faut pas en vouloir à Stef, Quino lui fait toujours la tête à propos de cette rumeur stupide d’un soit disant couple entre la préfète de Serpentard et lui et Stef le vit mal, expliqua-t-elle à Lu –qui n’était peut-être pas prête à affronter des dramas alors qu’elle n’était même pas encore à Poudlard. Je suis sure qu’elle nous retrouva, tu pourras lui poser toutes les questions que tu veux. Tu m’aides pour la valise ? Gabriel a préféré aider Stef ce traître. » Elle posa un regard sur sa cousine qui atteignait, contrairement à elle, sans mal le filet des bagages. « Serpentard, c’est la maison des personnes ambitieuses, rusées et déterminées. Elle a été vue pendant longtemps comme une mauvaise maison, qui accueillait que des méchants et des Sang-Pur prétentieux, mais c’est pas le cas. » Tina ne l’aurait jamais avoué à Stef, car cela lui aurait causé trop de peine, mais au vu du caractère de Lu, elle n’avait pas de mal à la voir à Serpentard. Sa cousine lui avait toujours paru posséder cette volonté indéfectible de réussir dans ses projets, ce qui cadrait bien avec les sorciers répartis à Serpentard. « Oui, le Choixpeau est un peu abîmé mais t’inquiètes pas, la répartition passe très vite et puis, il te fait pas de mal contrairement à ce que Quino m'a faire croire pendant des années ! » Elle se rappelait comme si c’était hier de sa propre répartition. Le Choixpeau avait hésité pendant un moment avec Serdaigle, mais Valentina avait refusé catégoriquement de se retrouver dans une maison où ne se trouvait aucun Kostas et il avait fini par la placer à Serpentard, un choix qu’elle ne regrettait nullement.

839 mots




Hold on to your dreams
I'll forever be whatever you want me to be. I'd go under and all over for your clarity. When you wonder if I'm gonna lose my way home, just remember that come whatever I'll be yours all alone. I'm heading straight for you. You will only be eternally the one that I belong to. Hopeless romantic
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyLun 1 Juin - 17:50

Passer son premier voyage dans le Poudlard Express avec sa famille avait été une évidence pour Lucrecia. Visiblement, ce n’était pas pareil pour tout le monde, mais elle pouvait comprendre que Stef soit chafouine, Quino pouvait être vraiment casse-pieds quand il s’y mettait. Sa cousine lui avait dit durant le mois d’août que Quino n’était pas spécialement très sympa depuis qu’il pensait qu’elle avait balancé son secret à tout le monde -Lu s’était bien gardé de dire à Quino que Stef lui avait déjà parlé de la rousse qui était censée lui servir de fausse petite-amie et elle s’était aussi bien gardée de dire à Stef que Quino mentait sur toute la ligne pour cette histoire, elle était neutre dans cette affaire, elle prenait juste les informations de tous les côtés possible. Aussi quand Tina lui dit que Stef et Quino étaient toujours en froid, Lucrecia soupira. Ne pouvaient-ils pas s’entendre alors qu’elle arrivait à Poudlard ?! Ce n’était clairement pas cela qui lui donnait envie d’être dans l’une de leurs deux maisons, si c’était pour les entendre râler après l’autre à longueur de journée. Elle était sûre qu’ils le feraient déjà même si elle se retrouvait à Serpentard -car il était hors de question qu’elle finisse à Serdaigle, il n’y avait aucun Kostas là-bas. « Encore ?! Mais elle lui a déjà dit au moins trente fois que ce n’était pas elle ! » Lu’ secoua la tête, tout espoir perdu. « Oui bien sûr, donne moi ça. » dit-elle, s’emparant de la malle de sa cousine et la mettant à l’endroit prévu. Elle ne comprenait vraiment pas comment Stef et Quino pouvaient toujours être en rogne l’un contre l’autre. Lu elle, était sûre et certaine que sa cousine disait la vérité, elle n’avait aucune raison de mentir, encore moins à Lu, et si cette rumeur s’était propagée, c’était forcément à cause de Quino. Il parlait tellement fort parfois, peut-être ne s’était-il pas rendu compte que quelqu’un d’autres était présent ? Après tout, il n’était pas des plus attentifs, il fallait bien l’avouer. «J’espère qu’il va se rendre compte rapidement que ce n’est pas elle. Sinon je vais les secouer, tu vas voir… » Et vu le caractère de Lu, Stef et Quino ne risquaient pas d’en sortir vivant si elle se mêlait de cette histoire. Elle ne restait qu’une année, voulaient-ils vraiment se livrer à une guerre interne juste quand elle était là ?

Lorsque Tina lui réexpliqua les caractéristiques de sa maison, Lu trouva qu’elle était plutôt pas mal semblable à ce qu’elle était. Après tout, elle avait une détermination sans faille quand il était question de gagner, qu’il s’agisse des concours de danse ou même d’être la meilleure à l’école. Elle ne savait pas trop si elle était complètement faite pour cette maison, mais elle le saurait d’ici quelques temps. « Ah oui, à cause du Seigneur des Ténèbres c’est ça ? On a vu cette partie de l’histoire à Castelobruxo aussi, il n’était pas aussi international que Magicis Sacra, mais quand même… » Disons qu’entre Gellert Grindelwald et Lord Voldemort, le continent européen semblait regorger de sorciers qui tournaient mal. Il y en avait moins de l’autre côté de l’Atlantique -pourquoi avait-elle décidé de changer d’école du coup ?- « Attends, Quino t’as fait croire qu’il faisait mal ? Qu’est-ce qu’il t’as raconté ?! » Franchement, ça ne l’étonnait pas plus que cela de la part de Quino, il était un farceur né, mais faire croire à sa petite soeur qu’elle allait avoir mal durant sa répartition ? Ne manquerait plus qu’il lui ai dit qu’elle devait faire un duel dès sa première soirée à l’école de sorcellerie ! « En tout cas, je sais que je ne veux pas aller à Serdaigle, et Stef m’a dit que je pouvais le demander au Choixpeau. Hors de question que j’aille dans une maison où il n’y en a pas un seul de vous ! » Elle venait à Poudlard en grande partie pour ses cousins, se retrouver dans la seule maison où ils n’avaient pas été répartis était tout simplement hors de question !
acidbrain


• 674 mots•


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Valentina Kostas
Valentina Kostas
Serpentard

Parchemins : 371
Âge : 13 ans (10 février 2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Sarah Jeffery/Cierra Ramirez


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyJeu 4 Juin - 23:53

Valentina avait toujours passé ses trajets dans le Poudlard Express avec les membres de sa famille. Généralement Gabriel qui était celui qui ressentait le plus de scrupules à la laisser toute seule. Si Gab ne l’accompagnait pas aujourd’hui, c’était parce qu’il avait bien vu que Lucrecia souhaitait voyager avec elle. Tina était contente de passer du temps avec ses aînés, évidemment, mais elle ne voulait pas les forcer à abandonner leurs amis pour elle. En soi, elle s’accommodait plutôt bien de la solitude, et de la séparation avec ses aînés. Elle s’y était habituée. En tant que petite dernière de la famille, elle avait passé deux ans toute seule avant de rejoindre les trois autres Kostas à Poudlard. Mais elle préférait définitivement passer du temps avec eux. Et désormais, ce cercle familial ne se réduisait pas à Gabriel, Quino et Stef. Désormais, Lucrecia était des leurs. Cela ravissait Tina mais elle se sentait tout de même triste que sa rentrée à Poudlard s’effectue en pleine guerre intestine entre les deux plus têtus de la famille. Mais peut-être qu’à coups de sourires et de menaces Lu réussirait là où elle même avait échoué ? Tina l’espérait en tout cas. Elle ne supporterait pas un mois de plus une ambiance pareil Tu repars à Castelobruxo Lu ? Tu m’emmènes avec toi ?

« Oui, mais au début elle lui a dit des trucs vaches, alors forcément, Quino l’a mal pris. » Valentina se sentait obligée de prendre la défense de son frère c’est bien la seule. Elle refusait de se ranger d’un côté ou de l’autre dans cette histoire, et pourrait vraiment s’énerver si Stef ou Quino la forçait à choisir entre eux deux. A vrai dire, elle les trouvait tous les deux très bêtes et leur voulait un peu d’imposer à leur famille un énième conflit pour une telle idiotie. Plus personne ne parlait de cette histoire entre Peony et Quino depuis le stage ! Tout le monde était bien trop occupé avec Lucas Montgomery qui draguait la même Peony ou encore le couple supposé de Noé Montgomery avec Dahlia Lloyd. « Merci » souffla-t-elle avec un sourire lorsque Lu chargea sa valise dans le filet à bagages l’avantage de voyager avec des élèves plus âgés.

« Tu les secoueras doucement dis ? Ils agissent bêtement là, en ce moment, mais en vrai, ils s’aiment très fort » tempéra Valentina. Elle ne doutait pas qu’une Lu en furie pourrait faire de sacrés dégâts, même face à un Quino et une Stef plus bornés que jamais et oui, peut-être, peut-être qu’elle s’inquiétait pour ses deux aînés. Elle n’aurait pas voulu être à leur place, c’est sûr !

Si Tina pensait que Lucrecia se plairait bien à Serpentard, elle ne cherchait pas à faire peser la balance en la faveur de sa maison. Même si évidemment, elle serait comblée de joie que sa cousine les rejoigne, Gabriel et elle. Mais elle savait qu’Estefanía se sentait seule à Gryffondor, qu’elle subissait les taquineries à répétition de Mulligan (et par conséquent, Tina devait subir les râlements de Stef à son sujet) et qu’elle aurait bien besoin d’une comparse de taille à ses côtés. Au moins Lu serait dans la même année qu’elle, même si elle était plus âgée de quelques mois. « Oui, mais ce n’est pas que lui. La plupart de ses mangemorts sortaient de Serpentard. Et le fondateur lui même ne jurait que par la pureté de sang. Même Magicis Sacra a marqué sa préférence pour Serpentard, alors forcément, les gens se font des idées. » Pourtant, il n’y avait pas que des vilains qui faisaient partie des verts et argent, loin de là. D’ailleurs, Tina elle même était loin de cette image que certains se faisaient de sa maison.

« Rien de bien méchant. Juste que le Choixpeau t’infligeais un tel mal de crâne que tu devais dormir pendant deux jours d’affilée après pour te remettre. J’aurais du me rendre compte qu’il blaguait » raconta Tina en haussant les épaules. Son sourire aux lèvres témoignait qu’elle n’en voulait pas à Quino prends exemple sur moi mon frère, sois moins susceptible. C’était son grand frère, et il faisait des blagues pourries constamment, mais elle l’aimait tout de même très fort. « Je comprends, le Choixpeau voulait me mettre à Serdaigle mais je ne voulais pas me retrouver toute seule là bas. » Résultat, elle avait atterrie dans la maison de Gabriel. Cela avait attristé Stef, mais Tina n’avait vraiment pas l’âme d’une Gryffondor.

738 mots



Hold on to your dreams
I'll forever be whatever you want me to be. I'd go under and all over for your clarity. When you wonder if I'm gonna lose my way home, just remember that come whatever I'll be yours all alone. I'm heading straight for you. You will only be eternally the one that I belong to. Hopeless romantic
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyMar 14 Juil - 18:12

La brune leva les yeux au ciel quand Tina lui dit que Stef n’avait pas été des plus tendres avec Quino. Forcément, la brune était une forte tête et si elle savait qu’elle avait raison, elle ne laisserait pas son frère dire des bêtises sur son compte. Malheureusement, quand Quino avait une idée derrière la tête, il ne l’avait pas ailleurs. Il lui avait parlé de cette histoire, du moins, du fait qu’il avait dit à Stef qu’il aimait la jumelle de la vraie demoiselle qui faisait battre son coeur, et si Lu’ lui avait fait la morale, il n’avait pas eu l’air ravi. Mais Quino était un garçon, il était gauche avec les sentiments, et cela n’aidait clairement pas ses relations familiales ! Il faudrait qu’elle ait une discussion sérieuse avec son cousin préféré. « Mais non ne t’en fais pas, je ne suis pas violente non plus ! » Lucrecia avait beau être particulièrement énergique, elle n’était cependant pas violente et n’aimait pas se battre. Elle défendait la veuve et l’orphelin, certes, mais sans pour autant prendre en duel le premier venu ou lui coller son poing dans la figure. Elle réservait la mort par noyade à Quino lorsque celui-ci la taquinait un peu trop à Bahía Bianca. Elle prit sa cousine dans ses bras et la serra fort, comme pour la rassurer. « On va faire en sorte qu’ils se reparlent, d’accord ? Il est hors de question qu’ils se fassent la tête la seule année où je suis là ! » Et manque de bol pour ses cousins, Lucrecia était très bornée, et elle réussissait généralement à avoir ce qu’elle voulait. Après, elle savait que Stef et Quino allaient être compliqué à convaincre, les deux ayant un très fort caractère. Et même si elle les aimait de tout son coeur, et que justement, elle les connaissaient bien, cela ne voulait pas dire qu’elle réussirait en un claquement de doigts. Il fallait d’ailleurs qu’elle trouve Stef pour lui raconter ce qu’il s’était passé avec Thiago, pour préserver les oreilles de Tina, et parce que Quino n’était clairement pas celui vers qui elle se tournerait pour ce genre de discussions. Déso Quiquito !

Alors que sa cousine lui expliquait un peu plus les problèmes que pouvaient rencontrer les élèves de Serpentard, Lu prit mentalement des notes. Elle trouvait que tout cela était un peu idiot, car même si beaucoup de mauvais sorciers étaient sortis de cette maison, ça ne voulait pas dire que tous les sorciers passés par Serpentard étaient foncièrement mauvais. Elle voyait, par exemple, très mal Gabriel et Tina se mettre à vouloir dominer le monde -encore que, la question pouvait se poser pour Gab- en propageant la peur parmi les sorciers. « N’importe quoi. Moi je sais que tu n’es pas méchante pour un sous ! Et je serais très contente si le Choixpeau me mettait dans la même maison que toi ! Je sais que Stef aimerait que j’aille à Gryffondor, mais bon… On verra bien ! » De toute façon, comme elle n’avait aucun apriori, elle se fichait pas mal d’où elle finirait, tant qu’il y avait un Kostas à ses côtés. Elle aurait aimé pouvoir assurer à Stef qu’elle serait à ses côtés vingt-quatre heures sur vingt-quatre, elle adorait sa cousine, mais elle ne pouvait s’empêcher de se demander comment cela se passerait si elles partageaient absolument tout, y compris leur dortoir, pour autant de temps. Elles avaient bien entendu l’habitude de rester ensemble des semaines durant pour les vacances, mais il n’y avait pas de stress, pas de rumeurs, c’était les vacances.

Elle laissa un petit rire percer ses lèvres à l’anecdote de sa cousine, sans pour autant se moquer d’elle. Elle devait avouer que Quino était plutôt doué dans ses farces, même si celle-ci semblait tout de même plus grosse que lui. « Quino et ses farces… Il m’a dit qu’il y avait un concierge à qui il faisait vivre un enfer. Runard ? Musard ? Il m’a aussi dit qu’il s’agissait d’un cracmol, c’est bien qu’un cracmol puisse être utile ! Mais ça doit être dur pour lui de voir tout le monde faire de la magie sauf lui… » Lu était ultra tolérante, elle se fichait bien du sang, de l’origine ethnique ou de n’importe quelle autre caractéristique des gens avec qui elle discutait et se lier d’amitié. Mais elle devait avouer que si elle avait été cracmole, elle n’était pas sûre qu’être dans une école de magie à longueur d’année était une idée du tonnerre…
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Valentina Kostas
Valentina Kostas
Serpentard

Parchemins : 371
Âge : 13 ans (10 février 2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Sarah Jeffery/Cierra Ramirez


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyMar 2 Fév - 23:16

Valentina leva un sourcil brun charnu, amusée, lorsque Lucrecia lui asusra qu’elle n’était pas violente et qu’elle ne massacrerait pas ses imbéciles de frère et sœur à cause de leur dispute stérile et puérile. En toute objectivité, elle était la seule parfaitement pacifiste et non violente de sa famille de fous furieux. Et si elle n’avait pas été là pour apaiser les discussions de temps en temps, Stef et Quino se seraient déjà entre-tués cinq ou six fois. Il était vrai que Lu était proche des deux et qu’elle jouait souvent un rôle de conciliatrice mais de manière bien différente de Tina. Aux yeux de la brunette, sa cousine avait une façon d’être et de s’exprimer bien plus rentre dedans qu’elle ne le serait jamais. Peut-être devraient-elles s’allier pour faire entendre raison à Stef et Quino ? Après tout, leurs méthodes utilisées seules n’avaient pas fonctionnées, mais ensemble...Oui, ensemble, elles constitueraient sûrement un duo terrible tous à l’abri. « Tu sais quoi ? On devrait s’y mettre à deux pour les secouer un peu ! », proposa-t-elle donc à sa cousine. Elle avait beau être pour la paix des ménages, la dispute de ses aînés n’avait que trop duré et durera encore quatre mois, bon courage Tina. Lu la prenant dans ses bras, la petite gréco-argentine ne se gêna pas pour la serrer fort dans ses bras -sans surprises, elle adorait les câlins et se montrait généralement tactile avec les membres de sa famille. « Oui sinon tu vas pas vouloir rester parmi nous après ! Mais je suis sure qu’on peut les forcer à se reparler de manière civilisée et que tout finira par s’arranger ! », s’exclama-t-elle avec optimisme. Bien sûr, Tina savait que Lu était censée repartir de Poudlard après la fin de sa quatrième année mais peut-être que ces quelques mois de césure finiraient par se transformer en années ? Elle l’espérait de tout cœur en tout cas car maintenant que Lu se teniat auprès d’elle en direction du château écossais, elle ne souhaitait certainement pas la voir s'envoler pour Castelobruxo. Et puis ne dit-on pas "Essayer Poudlard c’est l’adopter" ? Comment ça non ?

Quand elle expliqua les critiques que certains bisous James pouvaient émettre à l’encontre sa maison, Tina ne put s’empêcher de se demander, et ce n’était certainement pas la première fois, comment cela pouvait se passer dans les écoles sans maisons -comme Castelobruxo. Elle en avait d’ailleurs plusieurs fois parlé avec Lu. Au final, si les préjugés ne se portaient pas sur les maisons, ils existaient toujours et Tina trouvait ça vraiment dommage. C’est pour ça qu’il était important pour elle, et malgré sa timidité maladive, de communiquer avec des élèves de toutes les maisons : c’était en apprenant à se connaître qu’on parvenait à chasser les idées reçues. A Poufsouffle, elle avait ses deux meilleures amies et son frère, à Gryffondor sa sœur et très bientôt très certainement l’amour de sa vie. En fin de compte, la maison où elle avait le moins de liens était Serdaigle mais elle n’entrait que dans sa seconde année à Poudlard, alors sans doute que cela viendrait attendez qu’elle rencontre Chiara. « Stef se sent seule à Gryffondor la pauvre...Moi j’ai Gabriel avec moi au moins et Quino a ses deux meilleurs amis. Mais tu peux pas te forcer à aller dans une maison juste pour elle, c’est à toi de voir. Le Choixpeau pourra t’éclairer, mais des fois il se montre assez...cryptique. » Elle sourit doucement. Il était évident que le mot méchant ne pouvait pas s’appliquer à sa personne, c’était même l’antithèse de sa personnalité.

« Le concierge s’appelle Argus Rusard. Beaucoup d’élèves, comme Quino, s’amusent à l’embêter car il est vrai qu’il se montre un peu...acariâtre de temps en temps. Mais il n’est pas aussi méchant qu’il n’en as l’air, je t’assure ! » Eh oui, Tina ne pouvait s’empêcher de défendre même le concierge mal-aimé de Poudlard Argus est sous-côté. Mais même si elle reconnaissait qu’il n’était pas le sorcier le plus agréable qu’elle ait pu croiser, elle trouvait que se moquer de lui n’était pas acceptable. Quand on était Cracmol, être entouré depuis des décennies de sorciers en devenir, ça pouvait être frustrant. Aussi, fut-elle satisfaite d’entendre que sa cousine partageait cette opinion. « C’est exactement ce que je pense ! C’est même ce qui l’a rendu ronchon, j’en suis sure ! Ça et les pitreries de Peeves, aussi. C’est notre esprit frappeur. » Or, Tina craignait bien plus Peeves que Rusard. L’esprit n’avait aucune pitié alors qu’elle était certaine d’avoir déjà vu un sourire fleurir sur le visage ridé du Cracmol quand elle lui avait apporté des chocolats pour Pâques -elle en avait profité pour s’excuser à la place de son frère pour toutes les bêtises qu’il faisait mais avait surtout passé son temps à lui assurer que son cadeau n’était pas empoisonné et avait même manger un chocolat pour le lui prouver finissant par vomir partout car Quino avait remplacé la gourmandise par des Pastilles de Gerbe.

839 mots




Hold on to your dreams
I'll forever be whatever you want me to be. I'd go under and all over for your clarity. When you wonder if I'm gonna lose my way home, just remember that come whatever I'll be yours all alone. I'm heading straight for you. You will only be eternally the one that I belong to. Hopeless romantic
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. EmptyVen 5 Fév - 18:01

Un petit sourire malicieux étira les lèvres roses de Lucrecia quand sa petite cousine préférée lui dit qu’elles devraient peut-être s’allier pour essayer de réconcilier Stef et Quino. Lucrecia aimait trop sa famille pour leur rentrer dedans avec son mauvais caractère de jalouse/possessive -elle réservait cela à toutes les filles qui tentaient d’approcher Thiago de près ou de loin- mais elle était aussi bien déterminée à leur faire comprendre qu’il était hors de question qu’elle supporte leurs chamailleries stupides alors qu’elle n’allait rester qu’un an dans leur école. Enfin, peut-être qu’elle finirait par rester plus longtemps, mais il était encore bien trop tôt pour y penser. Elle venait seulement de dire au revoir à Thiago, le coeur et l’esprit lourds, à se demander s’il serait toujours à ses côtés lorsqu’elle reviendrait aux vacances de Noël. La brunette le savait, sa vie ne pouvait décidément pas s’inscrire dans la durée sans son meilleur ami et partenaire de danse. « Tu sais que je suis obligée de rester toute l’année ? Je ne crois pas qu’ils me laisseraient repartir en plein milieu d’année, juste parce que mes cousins se font la tête ! » Si, par contre, elle faisait une dépression et que l’environnement écossais ne faisait pas bon ménage avec son caractère solaire, là, par contre, peut-être qu’ils considèreraient l’option « retour à Castelobruxo » dans le premier train disponible.

Pour ce qui était de la maison dans laquelle elle allait devoir être repartie, Lucrecia ne savait pas trop à quoi s’attendre. Si ce n’est qu’elle ne voulait pas aller à Serdaigle et qu’elle ferait tout son possible pour ne pas y atterrir, elle ne savait pas si elle voulait ou non être avec Stef. Elle adorait sa cousine, bien sûr, et la perspective de passer tout son temps avec elle était bien évidement très tentante. Elle fronça les sourcils sur le dernier mot prononcé par sa cousine, qu’elle ne comprit pas tout à fait. Elle avait beau avoir un niveau correct en anglais, Thiago était bien meilleur qu’elle de ce côté là. « On verra bien alors. Je ne veux juste pas aller à Serdaigle, je veux être avec vous. Mais Stef m’a dit que j’aurais ma place à Serpentard, donc peut-être qu’elle aura raison. » Après, elle espérait seulement que le Choixpeau comprendrait qu’elle ne voulait pas être à Serdaigle. Mais Lu’ pouvait être particulièrement casse-pieds quand elle voulait -ou ne voulait pas- quelque chose. Si Thiago était encore plus têtu qu’elle, cela lui permettait cependant généralement d’avoir ce qu’elle voulait.

Pour Lucrecia, l’inclusion des cracmols et des nés-moldus était très importante. D’ailleurs, même si le père de Thiago était un moldu, elle ne l’avait jamais pris de haut, et cela ne lui viendrait même pas à l’esprit. Après tout, sans lui, Thiago ne serait pas là, et après autant d’années aux côtés du brun, Lucrecia ne se voyait pas passer sa vie sans lui. Certes, elle venait sans lui à Poudlard, mais ce n’était pas faute d’avoir tenté de le motiver. Elle avait même été râler auprès de sa mère et de sa sœur, mais rien n’y avait fait, il avait la tête dure, quand il s’y mettait. « Ah oui, on en a entendu parlé à Castel. Il paraît qu’une ancienne directrice a voulu envoyer des chipota à un ancien directeur de Poudlard, pour lui montrer ce que c’était, un vrai esprit frappeur. Enfin, ce n’est qu’une rumeur, mais ça fait toujours parler malgré les années ! » Même si la directrice de l’époque avait pris sa retraite depuis longtemps. « Bon, en même temps, les caipora sont vraiment casse-pieds. Mais ils nous protègent la nuit, donc je suppose qu’ils ne sont pas si mauvais que cela. » Mais elle préférait quand même éviter de tomber nez-à-nez avec un caipora en plein milieu de la nuit, elle devait bien l’avouer. Pas folle la guêpe.

Les deux cousines continuèrent à discuter tout le long du trajet. Lorsque vint enfin le moment de se changer, Lu céda à la tristesse, laissant des larmes rouler sur ses joues, en pensant à Leandro et Lucia, qui arriveraient eux aussi bientôt à Castelobruxo. Et bien entendu, le manque de Thiago se faisait déjà sentir, surtout après ce qu’il s’était passé la nuit précédente. Ou ce qu’il ne s’était pas passé. Mais Poudlard l’attendait, et elle devait en tirer le meilleur. Elle était comme cela, une battante, une gagnante. Elle ferait fi de ses sentiments, au moins jusqu’à Noël. Poudlard se passerait bien, il n’y avait pas de raison, pas vrai ?
acidbrain


• 755 mots •
topic terminé


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





PV • Que comience la fiesta. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • Que comience la fiesta.   PV • Que comience la fiesta. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Que comience la fiesta.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: