AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 1383
Âge : 17 ans [05.1998]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyLun 1 Juin - 11:39

Candys & Chiara.
I'm hard on the outside but if you give me time then I could make time for your love. I'm hard on the outside but if you see inside, inside, inside...
Le grand jour était enfin arrivé. Candys et Noé faisaient leur dernière rentrée à Poudlard, alors que leur petite soeur chérie, Chiara, faisait sa première rentrée. Ashaiah et Christian, les parents, semblaient aussi nostalgiques qu’excités. Enfin, surtout Ashaiah, leur mère, qui passait d’enfant à enfant, les serrant plus d’une fois dans ses bras, la larme à l’oeil. Candys pouvait comprendre sa mère. Elle avait eu les jumeaux à peine sortie de sa septième année, et maintenant, ils étaient adultes, pouvaient transplaner et allaient bientôt quitter l’école -bon, d’accord, en juin prochain seulement- pour se faire une place dans le monde magique. Elle perdait donc, avec cette dernière rentrée, deux bébés. Heureusement, elle avait encore Chiara après qui se raccrocher. La petite dernière avait, certes, un caractère bien différent de ses aînés, mais ce n’était pas pour autant que les jumeaux ne l’appréciait pas et ne l’aimait pas. Et surtout, ça ne changeait rien pour leur mère, qui se refusait toujours d’imaginer le manoir vide, sans enfant dedans. Candys se demandait si elle le vivrait bien, d’avoir ses trois enfants loin d’elle en Ecosse, mais elle connaissait sa mère. Elle aurait du mal les premiers temps, peut-être pendant une semaine, puis tout irait mieux. Elle avait réagit exactement de la même manière lorsque Candys s’était rendue à New York l’année passée, pour la première fois, en compagnie de Derek.

En parlant de Derek, ce dernier fit son apparition sur le quai 9 3/4, pour le plus grand bonheur de la septième année. Même si elle avait longuement discuté avec son petit ami, qu’ils avaient passés de magnifiques vacances et que tout allait à merveille dans leur couple -quel drôle de miracle, vraiment- elle ne pouvait s’empêcher de redouter cette séparation. Aussi, elle était ravie de le voir, et surtout, de voir qu’il comprenait ses doutes et ses peurs. L’enlaçant tendrement, elle resta avec lui un moment, alors que Christian aidait Chiara à choisir un compartiment et à monter sa valise au moins dans le train, à défaut de pouvoir l’aider à la monter jusque dans le repose bagages. Après un dernier au revoir à son petit ami et à ses parents, Candys monta dans le Poudlard Express, et se dirigea naturellement dans le compartiment où se trouvait sa petite soeur. Noé avait d’ores et déjà filé, ce que la jeune fille trouvait étrange, mais peut-être n’était-il pas encore monté, trop occupé à bécoter sa copine. « Tu es bien installée ? Attends, je vais te monter ta valise. » Candys fit léviter la valise d’un coup de baguette magique et elle se plaça toute seule dans le repose bagage. Être adulte et pouvoir user de sa baguette comme elle le souhaitait même en dehors de l’école était un luxe sur lequel elle ne crachait pas du tout. « Je dois aller voir les autres préfets, ça va aller ? Je reviens dès que la réunion est finie ! » Elle prit sa petite soeur dans ses bras, déposant un baiser sur sa tempe. « Je suis tellement contente que tu sois là ! »

Candys était, de nature, très ouverte et très aimante. Il lui arrivait d’être une vraie petite peste bien sûre, Derek pouvait en témoigner, elle n’avait pas été des plus adorables avec lui, au tout début -même si, pour sa défense, il n’avait rien du prince charmant non plus !- mais elle savait que sa petite soeur était plus… Difficile disons. Elle avait un caractère bien trempé et se rapprochait malheureusement plus de Jensen que de Candys et Noé niveau caractère. Et pourtant, Noé n’étant pas des plus aimables parfois, c’est dire… La brunette quitta le compartiment où se trouvait sa soeur et fila en direction du wagon de tête, réservé aux préfets. La réunion commença rapidement, les nouveaux préfets eurent toutes les informations nécessaires au bon déroulement du voyage ainsi qu’aux premiers jours d’école, et une fois cela terminé, Candys les laissa partir par deux ou trois faire des petites rondes, pour s’assurer -entre autre- que Kostas ne faisait rien exploser et que les premières années n’étaient pas complètement perdues. Candys elle, retourna vers sa soeur, toujours assise dans son compartiment, seule, sans une seule trace de Noé. Peut-être était-il parti chercher Dahlia, il serait ravi de tomber sur elle en compagnie d’une Peony de très mauvaise humeur… « Je suis là ! Alors, dis-moi tout. Tu as hâte ? Tu as des questions ? Je pensais que Noé serait avec toi, où est-ce qu’il est passé encore ? » Peut-être avait-il été voir Erin ou Tempérance, ou ses trois copains Dom Juan cela dit… A moins qu’il ne soit tout simplement allé aux toilettes, auquel cas, Candys était peut-être un peu trop sur la défensive quand il s’agissait de sa petite soeur. Pourtant, Chiara pouvait largement se défendre, elle n’avait aucun doute là-dessus. La langue de sa petite soeur était particulièrement aiguisée.  
acidbrain


• 811 mots•


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 67
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyLun 1 Juin - 14:34




Ask me to be nice and then I'll do it extra mean

Chiara & Candys

mardi 1er septembre 2015

Chiara Heaven Montgomery s’apprêtait à se rendre pour la première fois à Poudlard. Si l’idée de devoir partager sa chambre avec des inconnues lui filait de l’urticaire, elle n’en avait pas moins hâte de découvrir l’école par elle-même plutôt que par les histoires de ses aînés ainsi que d’apprendre tout un tas de nouvelles choses. « Essaie d’être mignonne mon poussin… c’est important de se faire des amis. » Lui conseilla Christian, son cher papa, alors qu’elle s’engageait sur le Quai (qui n’avait rien de nouveau pour elle, elle allait dire au revoir à ses aînés et avant eux à Opaline chaque premier septembre). « Mais oui papa, c’est juste que je ne compte pas frayer avec n’importe qui. » Chiara ne croyait vraiment pas qu’elle avait besoin d’amis, mais elle supposait qu’au cours des sept années à venir, elle serait bien obligée d’en passer par un minimum de sociabilisation. De plus, son père était quand même très mal placé pour critiquer ce choix de faire un petit tri dans ses amitiés : elle ne lui avait jamais connu qu’une seule amie en dehors de leur famille (Megan Jones, dont le frère était professeur) ! Cela voulait dire que même si elle n’avait qu’un seul ami, cela suffirait à remplir le quota familial.

Un peu après avoir fini d’échanger d’émouvants adieux avec sa famille, elle grimpa dans le Poudlard Express et Candys prit le relais pour se charger de ses valises. Elle se laissa câliner, un fin sourire sur les lèvres, elle sentait que sa première année à Poudlard lui collerait définitivement l’image d’un bébé choyé par les siens avec une sœur pareille… « Oui, oui, ça va aller, ne t’inquiète pas. » rassura-t-elle sa sœur tout en s’asseyant sur une banquette et en sortant un manuel pour étudier en attendant que son aînée revienne de sa réunion. Même si elle adorait sa famille et plus particulièrement les jumeaux, elle n’avait pas besoin de leur présence à ses côtés (heureusement vu que ça faisait six ans qu’elle était seule avec ses parents au manoir!). Elle savait très bien s’occuper toute seule et elle était dans un chapitre très intéressant sur le bézoard, elle avait de quoi faire pendant que Candys allait faire une petite mise au point avec le reste des préfets.

Quand celle-ci revint, elle leva le nez de son manuel, y plaça un marque page et le referma pour le ranger avec soin dans sa besace. « Noé ? En train de bécoter sa copine peut-être ? Quoique… c’est peu probable vu qu’elle est préfète aussi. » Commença par répondre Chiara songeuse. Visiblement son grand frère était moins ému que sa sœur de voir la petite dernière de la famille entrer à Poudlard. Si elle ne lui en voulait pas de l’avoir laissée seule avec son manuel, en revanche, elle avait du mal à comprendre sa passion soudaine pour une fille. Du haut de ses onze ans, la seule chose qui pouvait émoustiller Chiara était la publication d’un nouveau livre sur les potions, alors forcément, la découverte des relations amoureuses heureuses par Noé avait de quoi la laisser dubitative. Déjà qu’elle n’avait pas été très convaincue quand c’était arrivé à Candys…

« Enfin, je le verrais à Poudlard. Mais j’ai surtout hâte d’être répartie, tu me vois dans quelle maison ? » Elle avait très envie d’être à Serdaigle, mais certains lui disaient que son sale caractère faisait très Serpentard… sauf qu’en réalité, elle n’était ni très rusée, ni très ambitieuse. Son seul objectif était d’être la meilleure élève possible, d’apprendre beaucoup de choses, elle n’était pas non plus animée par le désir d’écraser les autres : elle voulait seulement ne pas leur adresser la parole. La misanthropie n’étant la caractéristique d’aucune maison en particulier, Chiara pensait avoir ses chances pour Serdaigle, finalement, elle n’avait juste aucune chance d’aller à Poufsouffle (encore que Lucas y était, il était même préfet en chef dans cette maison, alors tout était possible hein!). « Et bien entendu j’ai hâte d’être à demain pour commencer les cours. Tu vas voir, je vais assurer, j’ai étudié tout l’été ! » Voire toute sa vie…

{725}
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 1383
Âge : 17 ans [05.1998]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyLun 1 Juin - 18:23

Candys était très protectrice avec sa petite soeur, mais les séparations depuis six ans avaient tout de même eut raison de son côté pot de colle -coucou Leo- et si elle ne résistait pas à la prendre dans ses bras, elle savait que la traiter comme un bébé n’aurait clairement pas d’effet positif. Aussi, elle préféra ne pas trop la bombarder de questions et la croire quand elle lui dit qu’elle s’en sortirait toute seule le temps de la réunion des préfets. Une fois de retour, l’absence flagrante de Noé dans le compartiment lui fit froncer les sourcils. La remarque de sa soeur lui arracha malgré tout un petit sourire, bien qu’elle doutait de la précision de ses propos. « Je ne pense pas, Dahlia est partie avec Peony et elle ne semblait pas très pressée de semer sa soeur… » Candys ne voulait pas mettre le carrosse avant les abraxans, mais elle était prête à parier que Dahlia et Peony allaient avoir une conversation, sur, au pif, Leopold Lloyd, leur frère aîné et que cela ne sentait pas forcément bon, pour l’une comme pour l’autre. Ceux proches de Leopold ou des jumelles étaient au courant de toute cette sombre histoire de dispute entre l’aîné des Lloyd et la rousse, et franchement, Candys était bien contente que rien de tel n’ait lieu chez les Montgomery. Certes, vu l’étendue de la famille Montgomery, il y avait aussi des frictions par-ci par-là -elle n’avait, par exemple, jamais vu les Montgomery-White, alors qu’elle savait très bien qu’ils existaient, elle avait vu l’arbre généalogique de son père- mais tout cela était bien plus ancien qu’elle et elle préférait ne pas poser de questions là-dessus. Enfin, elle doutait que sa soeur s’en soucie beaucoup, elle était de toute façon trop jeune pour s’intéresser à qui que ce soit et en plus, elle était bien trop absorbée par ses livres. Candys ne voyait rien de mal là-dedans bien sûr, mais les yeux au ciel à chaque baiser échangé avec Derek étaient parfois insupportables, elle devait bien l’avouer.

Lorsque sa petite soeur lui demanda dans quelle maison elle pensait qu’elle irait, Candys réfléchit. Par instinct, elle avait voulu lui dire Serpentard, parce que le caractère de sa soeur, assez semblable sur certains points à celui de Jensen, était franchement taillé pour la maison des jumeaux. Mais en même temps, elle était très studieuse, et aimait tellement ses livres que Candys avait du mal à départager Serdaigle et Serpentard. « J’aimerais te dire Serpentard, pour qu’on soit tous ensemble. Mais peut-être Serdaigle ? Je pense que les deux pourraient t’aller. Et malgré ce qu’on peut croire, ces deux maisons ont beaucoup de points communs, se sont de petites choses qui nous différencient parfois. » Bien évidement, si sa soeur finissait à Serdaigle, Candys serait ravie pour elle, mais ne pas l’avoir dans sa maison lui briserait aussi un peu le coeur. Après tout, si côté caractère, elles étaient assez différentes, elles partageaient cependant la même couleur d’yeux, celles de leur mère. Chiara était une mini-Ashaiah niveau physique, les cheveux aussi blonds que ceux de sa mère, et Candys pouvait vraiment lui ressembler quand elle s’éclaircissait les cheveux.

Quant à la réflexion de sa soeur sur son été passé à étudier, Candys laissa un petit rire percer ses lèvres. Comme si elle n’avait pas remarqué ! Certes, elle avait passé deux semaines à New York, loin de sa famille, mais elle connaissait sa petite soeur. « Je le sais bien, je t’ai vu quand je suis revenue tu sais. Tu as déjà lu le livre que je t’ai ramené de New York ? Tu sais que j’ai demandé exprès à Derek de m’amener dans cette librairie sorcière super connue, juste pour toi ? » Parce qu’elle savait que ramener un petit souvenir des Etats-Unis sans grande importance ne ferait pas plaisir à sa petite soeur, elle avait cherché le cadeau parfait. Et quand on parlait de Chiara, le cadeau parfait avait souvent l’apparence d’un livre. Jetant un petit coup d’oeil à celui qu’elle avait posé sur la banquette à côté d’elle, Candys reprit : « C’est celui que tata t’as donné celui-là ? Tu ne l’as pas déjà lu au moins deux fois ? » haussant un sourcil. Il lui semblait bien l’avoir déjà vu dans les mains de sa soeur, mais sans grande conviction, elle avait tellement de livres.  
acidbrain


• 725 mots•


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 67
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyMer 3 Juin - 16:45




Si Chiara levait les yeux au ciel quand Derek embrassait Candys ce qu’elle n’était pas sensée faire alors j’improvise, cela n’avait rien à voir avec un quelconque dégoût pour Derek ou pour les baisers. Elle avait toujours vu ses parents se bécoter allègrement depuis aussi loin qu’elle puisse s’en souvenir, alors elle avait l’habitude des marques d’affection publique. Non. Ce qui lui faisait lever les yeux au ciel c’était que Candys paraissait s’oublier dans cette relation. Toute ses conversations tournaient presque exclusivement autour de Derek, et du fait que Derek quitte Poudlard, et que – oh ! - Derek avait été un si bon capitaine de Quidditch, et puis Derek était si beau malgré ses ronchonneries… Voilà deux ans que Chiara n’avait l’impression d’entendre que ce prénom et pas grand-chose à propos, à tout hasard, des projets professionnels de sa sœur. Au même âge que Candys, Opaline était déjà en couple avec Daryl depuis un moment, et même si la petite fille était alors très jeune et n’était donc pas une oreille très attentive à des préoccupations d’adultes, elle avait toujours su ce que Line voulait faire après Poudlard, quels étaient ses rêves, ses pensées, ses préoccupations. Si Chiara devait résumer la vie de Candys, elle ne serait capable de dire que trois choses : Derek, Noé et Chiara. Sa grande sœur ne pensait qu’aux autres, par les autres, et pour les autres, au point que cela rendait chèvre sa blondinette de benjamine, bien en peine de pouvoir l’imiter autant par misanthropie que par manque d’empathie. Chiara voulait bien croire qu’elle se trompait, car là encore, elle n’avait que onze ans et n’était donc pas la personne la mieux placée pour conseiller une jeune femme de dix-sept ans sur son avenir, mais la seule chose qu’elle avait compris de l’été de Candys était bel et bien qu’elle ne se souciait que de la rentrée de sa plus jeune sœur, des débuts de la vie d’adulte de son petit-ami et de la nouvelle copine de son jumeau. Chiara, Derek et Noé, la sainte trinité de Candys Montgomery.

« Il est peut-être avec un de ses dégénérés de copain alors ? Je ne sais plus lequel m’a dit que ma bouche était une voie de chemin de fer quand je l’ai croisé sur le quai. Fais-moi penser à lui péter les genoux quand il y aura moins de monde. » Elle n’avait pas retenu lequel des amis de Noé elle devait remercier pour cette gentillesse (était-ce seulement vraiment un ami ? C’était peut-être juste un gars de son dortoir…) mais Chiara n’oubliait jamais une vacherie si c’était une plaisanterie, il apprendrait qu’on ne plaisante pas avec Chiara, elle n’a aucun humour! et elle ne manquerait pas de mettre sa menace à exécution. On sous-estimait trop souvent le mal que pouvait faire une tranche de manuel bien placée.

Malgré cette violente menace sortie de sa bouche enfantine, Chiara respirait le calme et la confiance en elle. Elle était des plus sereine. Machinalement, elle ramena ses cheveux en queue de cheval et les attacha comme elle avait l’habitude de le faire. Leur père trouvait qu’elle était plus mignonne les cheveux détachés mais objectivement ça n’avait rien de pratique pour travailler, surtout quand il fait encore un peu chaud dehors. « Serpentard ne me dérangerait pas, mais je crois que je préférerais Serdaigle. Après tout, la seule plus value de Serpentard, c’est que Noé et toi y êtes encore, mais ça ne durera qu’un an… pour la suite de ma scolarité, je me dis qu’une maison qui mise beaucoup sur l’intelligence et le sérieux me conviendrait mieux. Je ne suis pas certaine de m’adapter à Serpentard : on ne peut pas dire que j’ai grand-chose en commun avec maman et toi si ce n’est le physique. » Car physiquement, elle ressemblait vraiment beaucoup à sa mère. Même cheveux blonds, même yeux émeraudes… mais au-delà de ça, elle avait hérité d’un caractère renfermé qui, bien que proche de celui de Noé, était bien plus intransigeant. Elle se voyait plus dans une maison telle que la lui racontait Tatie Roze ou Tatie Isa’ que dans celle que lui narraient les jumeaux. Il suffisait de voir les copains de Noé, elle ne serait pas capable de supporter d’être dans la même maison que des dragueurs notoires… ou alors, même, de voir Jensen : son cousin était dans une lutte de pouvoir au niveau du Quidditch qui était à mille lieues de ses préoccupations à elle. La seule chose à laquelle aspirait la petite fille, c’était à pouvoir lire tranquille ses manuels et ses romans. La popularité et tous ces trucs sociaux, elle les laissait à d’autres, son frère, sa sœur et ses cousins compris…

« Oui, ton cadeau était parfait d’ailleurs ! Enfin quelqu’un qui comprend que ce qu’il faut me ramener de voyage c’est un livre ! Je n’en peux plus des robes que m’achètent Tatie Vickie ! » Elle n’en avait rien à cirer d’avoir une nouvelle robe, elle pourrait sortir avec un sac à patate que ça ne lui ferait ni chaud ni froid si en échange on lui promettait la dernière édition d’un très gros manuel de botanique ou de potion ! Mais dans sa famille, la mode était un truc plutôt répandu, on avait du mal à accepter qu’elle ne souhaite pas plus que ça se faire jolie pas la peine, je suis déjà parfaite merci bien!

« Non, c’en est un autre. Maman me l’a acheté pendant les vacances parce que j’avais été très sage. Je n’ai même pas envoyé son gâteau à la figure de ce petit péteux que j’ai rencontré à la pâtisserie. » Elle avait même fait de gros efforts pour être gentille et sociable deux adjectifs qu’on lui collait difficilement, surtout quand la conversation commençait aussi mal. Si elle n’était pas sûre parce que le topic est pas fini d’avoir complètement fait illusion, en tout cas, elle y avait mis plein de bonne volonté et avait été récompensée comme promis de ce manuel de potions qu’elle avait repéré un mois auparavant et qui venait juste de sortir. Il n’était pas utilisé à Poudlard mais il était conseillé à Salem : de quoi enthousiasmer Chiara, jamais lassée de lire des bouquins sur sa passion. « Mais celui de tata est dans ma besace aussi, j’essaie de les comparer pour voir les points communs et les différences entre les techniques. S’il y a bien un cours où je veux briller, c’est celui de potion ! » Après tout, elle s’appelait Chiara Heaven Montgomery alors elle devait assurer !

{1 097}
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 1383
Âge : 17 ans [05.1998]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyMer 3 Juin - 18:13

Depuis sa cinquième année, Candys avait eut de nombreux entretiens avec sa tante Heaven, directrice de Serpentard, quant à son futur, dans le monde adulte. Et malgré tous ces rendez-vous, les nombreuses propositions de sa tante, Candys restait toujours complètement ignorante quant à ce qu’elle voulait faire après cette dernière année à l’école. C’est pourquoi elle préférait penser à autre chose. Le coeur brisé de son frère l’hiver dernier lui avait vraiment causé du souci, tout comme l’état de sa meilleure amie Erin, sachant pertinemment qu’elle ne pouvait rien faire pour l’aider. Elle était la jumelle de celui qui lui avait brisé le coeur, ce n’était pas vraiment une place idéale pour l’aider à s’en remettre. Elle faisait de son mieux bien sûr, mais elle ne pouvait pas non plus renier son frère pour Erin. Puis il y avait eu le départ de Derek de Poudlard, et Candys n’avait pas pu se focaliser sur autre chose. Et s’il l’oubliait ? S’il la quittait comme une vieille chaussette ? Une longue discussion avec Tempérance lui avait permis de mettre un peu de calme dans son esprit avant d’avoir une profonde discussion avec l’américain, qui s’était révélée salvatrice. Et enfin, l’entrée de sa petite soeur à Poudlard, les craintes de sa mère quant à ce dernier départ, Candys avait du jongler avec tout cela et au final, elle n’était toujours pas plus avancée. Elle aimait beaucoup trop de choses, avait des bonnes notes toutes les matières qu’elle avait gardé et avait donc une multitude de choix devant elle. Si elle avait eu quelques idées qu’elle avait gardé de côté, celle qu’elle avait refusé directement était celle d’être mannequin, que sa mère tentait, encore et toujours, de lui faire accepter. Candys était trop petite, avec son mètre soixante-trois, et clairement pas dans l’optique de voir son corps étalé dans tous les magazines. Elle préférait laisser cela à sa mère, et faire sa petite vie de son côté. Mais du coup, il allait falloir qu’elle reprenne de nombreux rendez-vous avec Heaven, pour enfin mettre le doigt sur ce qui la faisait vibrer.

« Harvey ou Alfie sans doute… Je n’ai pas fait attention, désolée. » Mais cela semblait plus crédible tout de même, Leopold se voulait presque trop distingué parfois -malgré ses pratiques douteuses- et elle le voyait mal parler ainsi à une première année. D’ailleurs, n’était-il pas trop occupé à se prendre la tête avec sa petite soeur ? Candys ne suivait toute cette histoire que de loin, et elle était bien contente de savoir que sa propre fratrie s’entendait très bien et ne s’étripait pas à la moindre occasion. Elle savait que l’appareil dentaire de sa soeur la complexait, mais elle savait aussi que ses parents n’avaient pas eu le choix. La pseudo violence de sa soeur la laissa relativement de marbre. Chiara était une petite chose toute mignonne, qui pouvait être particulièrement acerbe et insupportable, mais elle la voyait mal réussir à « péter les genoux » d’un septième année. Surtout s’il s’agissait d’Alfie ou Harvey. Peut-être pouvait-elle demander à Noé un petit peu d’aide. Après tout, n’était-il pas censé défendre sa petite soeur envers et contre tout ? Même contre ses copains lourdauds ? Pour ce qui était de la future maison de sa petite soeur, Candys avait préférée être honnête. « De toute façon, tu n’es clairement pas une Poufsouffle ou une Gryffondor, Chiara… Mais on t’aimera même si tu vas à Serdaigle, tu le sais ça, hein ? » Elle préférait être sûre, car parfois, certaines familles prônaient une seule maison et les enfants pouvaient avoir un certain poids sur les épaules, quand arrivait l’heure de la répartition. Et puis, il n'y avait plus de Montgomery à Serdaigle depuis longtemps...

« Moi je les aime bien les robes qu’elle t’achète ! Et puis, tu es tellement jolie, ça serait dommage de ne pas te mettre en valeur. Ça viendra, crois-moi. » Bon, d’accord, elle avait peut-être un peu trop d’espoirs quant à l’évolution de sa petite soeur, mais Candys avait toujours été une petite poupée. Sa mère l’avait toujours habillée avec beaucoup de goût et de style, et Candys avait suivit les pas de sa mère de ce côté là, sans vraiment le vouloir. Disons qu’elle n’avait pas vraiment eu le choix, et qu’en même temps, comme elle aimait beaucoup tout ce qui touchait à la mode, elle n’avait pas cherché bien longtemps. « Et même si ça ne vient pas, je serais là pour te faire ton dressing. N’espère même pas pouvoir sortir habillée n’importe comment… » Leur grande différence d’âge faisait que les deux filles Montgomery n’avaient pas vraiment pu jouer longtemps ensemble petites. Candys avait six ans quand Chiara était née, et lorsqu’elle était finalement en âge de jouer avec ses aînés, ils étaient entrés à Poudlard. Et même si elles s’entendaient bien, Candys aurait voulu être plus présente pour sa cadette. Et si cela devait passer par son dressing, elle le ferait sans aucun souci. Après tout, avec une mère mannequin et deux tantes stylistes, il était impensable que Chiara soit mal fagotée déso Chichi.

La blondinette lui dit ensuite qu’il ne s’agissait pas du livre que leur tante lui avait offert, mais un que leur mère lui avait offert. Puis elle lui parla d’un petit « péteux » qui fit hausser un sourcil à la préfète-en-chef « Un petit péteux ? Derek ? Attends, j’ai loupé un épisode là, non ? C’est qui ce garçon ? Un sorcier ? » Elle n’était partie que deux semaines, comment avait-elle pu louper quelque chose comme cela ?! Et surtout, pourquoi personne ne lui en avait parlé ?! C’était quand même un exploit non, que Chiara ne balance de gâteau dans la figure de personne ?! « Je ne suis pas sûre que Maman soit ravie que tu lances des pâtisseries au visage des clients cela dit… » Aussi insupportables soient-ils, Ashaiah était bien trop attachée à la pâtisserie, et jamais elle n’accepterait que sa propre fille y mette le bazar. « Je n’en doute pas. Je parie que tu as déjà au moins deux rouleaux de parchemins d’annotation. A moins que tu n’écrives directement dans les livres? Madame Pince en ferait une attaque… Papa aussi, maintenant que j’y pense… » Après tout, leur père était un écrivain, donc il aimait les livres. Imaginer la tête que Christian Montgomery ferait si sa propre fille gribouillait dans ses livres avait au moins le bon côté de faire rire Candys. 
acidbrain


• 1 050 mots•


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 67
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyJeu 4 Juin - 18:04



« Alfie c’est le nouveau préfet ? Parce que c’était pas lui, peut-être Harvey alors. » Elle haussa les épaules, elle s’en moquait comme d’une guigne dans l’immédiat. Elle n’avait pas de temps à perdre en futilité : même si elle n’aimait pas son appareil dentaire et qu’elle n’avait pas l’intention de supporter de quelconques moqueries à ce propos, elle comptait bien remettre ce problème à plus tard. Quant à péter les genoux, elle avait ses propres idées sur comment parvenir à ce résultat sans se faire prendre… Mais se garda bien de les faire partager à sa préfète de sœur. De toute manière, pour passer de la théorie à la pratique, il y aurait quelques écueils si elle n’était pas dans la même maison que ces malotrus. C’était bien plus difficile d’atteindre des garçons de septième année quand on ne les croisait pas dans la salle commune, ça paraissait logique. « Hein ? Oui, bien sûr que je le sais ! Pourquoi vous ne m’aimeriez plus ? Ce n’est pas comme si c’était un pré-requis absolu d’être à Serpentard dans notre famille, Line était à Gryffondor. » Et Tonton Edward aussi, Tatie Isabelle à Serdaigle et Tatie Ana’ à Poufsouffle. Chez les Montgomery, être à Serpentard était certes courant, mais n’était en rien une règle, alors Chiara ne comprenait pas la question de sa sœur. « D’ailleurs, comme je te disais, je préférerais être à Serdaigle, alors je compte bien sur vous pour l’accepter si mon souhait se réalise. » Chiara ne fréquentait pas vraiment de famille de sorciers dans laquelle on était hyper centré sur une seule maison au point d’en faire une fixation. Elle trouvait même l’idée bizarre : ce n’était jamais qu’un dortoir dans lequel on dormait, si elle adorait être au calme et en faisait de ce fait sa priorité, ce n’était pas pour autant qu’elle pensait qu’une maison devait définir toute la vie de quelqu’un.

« ça ne viendra pas. » Contrecarra calmement la fillette. Si elle pouvait appréciait, comme tout un chacun, de se déguiser de tulles et de satin pour des occasions spéciales, elle n’avait pas hérité de la passion de la mode qui habitait presque toutes les filles de sa famille (sauf sa tante Anabelle, comme quoi, elle tenait peut-être effectivement de quelqu’un…). « Je ne m’habille pas n’importe comment, je mets ce qui me passe sous la main. Si tu y mets des vêtements qui te plaisent à toi, c’est ce que je porterai, mais ne compte pas sur moi pour faire des essayages. » Elle sortit son sandwich de son panier déjeuner et mordit dedans. Rien ne l’ennuyait plus que de parler de fringues…

« Moui, c’est un sorcier de mon âge. Il s’appelle Leith quelque chose… j’ai pas retenu son nom de famille. On l’a croisé avec maman pendant une de ces fameuses séances shopping où elle me traîne, mais là il y avait un livre et du gâteau à la clef, alors j’ai fait des efforts… figure-toi qu’il a commencé à me bousculer parce qu’il voulait la dernière part de je n’sais plus quelle tarte, et ensuite il a maté le physique de maman. Il a onze ans quoi… on croirait rêver ! Mais j’ai fait de gros efforts pour être polie. » La preuve, elle avait réussi à avoir son livre ! De toute façon, avec sa mère juste à côté, Chiara était un peu forcée de s’auto-censurer… aucun de ses deux parents ne comprenaient bien ce qu’ils avaient loupé avec leur benjamine pour qu’elle soit à ce point misanthrope !

« C’est vrai… mais j’ai rien fait finalement, alors l’honneur est sauf. » N’était-elle pas un vrai petit ange ? En tout cas, elle affichait un sourire très satisfait : Chiara était rarement mécontente d’elle. Côté orgueil, elle était une vraie Montgomery, rien à redire ! Quand sa sœur évoqua ses notes, Chiara garda son sandwich d’une main et attrapa quelque chose dans son sac, à savoir… des post-it ! « En fait, j’utilise ça ! Les parchemins ne sont pas pratiques, et je n’aime pas écrire dans les livres non plus. J’en ai amené des tas de blocs pour bien commencer l’année. » C’est qu’elle était prévoyante. « Elle est vraiment dure Pince ? J’espère qu’elle m’aimera bien, parce que je compte tout lire ! » Et nous ne sommes pas surpris par cette assertion…

{731}
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 1383
Âge : 17 ans [05.1998]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyMer 10 Juin - 22:43

A la réponse de sa soeur, Candys hocha la tête. En effet, par elle ne savait quel hasard, Alfie avait été nommé comme nouveau préfet de Serpentard pour sa dernière année. La préfète-en-chef n’avait pas tellement compris ce choix, mais elle savait également que Noé n’avait pas particulièrement à coeur d’être préfet et que Jensen aurait sûrement fait toute une histoire s’il avait été nommé Préfet et non pas Capitaine, même si elle estimait que tout n’était pas gagné d’avance de ce côté là non plus. Et elle préférait ne même pas imaginer Leo, Gabriel ou Harvey en préfets, car ces trois là partageaient avec Alfie une obsession pour les jolies filles qui donnait des nausées à la septième année. Il avait semblé important à Candys de rappeler à sa soeur que peu importe la maison dans laquelle elle atterrirait, sa famille l’aimerait et ne la renierait jamais. Cela pouvait sembler stupide, quand on savait que les Montgomery étaient dans toutes les maisons de l’école de Sorcellerie. A la limite, la seule maison qui ne connaissait aucun Montgomery à l’instant T était la maison des bleus et bronze, celle de Serdaigle. Mais ce n’était qu’une question de temps. Mais Candys, Noé et Chiara avaient des oncles et des tantes qui étaient passés par cette maison et tout semblait se passer pour le mieux pour eux. On ne pouvait pas dire qu’ils étaient une famille de Serpentard, comme d’autres, même s’ils avaient été nombreux à y aller. « Je sais. Mais tu verras que pour d’autres, c’est une question de vie ou de mort. Que ce soit d’atterrir ou d’éviter une maison… » Elle pensait notamment à la petite soeur de Victoire Weasley, que tout le monde avait vu aller à Poufsouffle, alors que les Weasley avaient comme tradition d’être, tous autant qu’ils soient, à Gryffondor. Ou encore Jensen. Elle n’aurait jamais vu son cousin autre part qu’à Serpentard. Elle était persuadée que ce dernier n’aurait jamais survécu à une répartition dans une des autres maisons. « Bien sûr qu’on l’acceptera, qu’est-ce que tu crois ? » Elle s’approcha de sa soeur et la prit dans ses bras. Elle savait bien qu’elle était trop gaga et maman poule avec sa cadette, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Son coeur et son corps guidaient ses actions et prendre Chiara dans ses bras était tout ce qu’elle voulait.

Quand la blondinette rétorqua immédiatement que jamais elle n’apprécierait au même niveau que sa mère et sa soeur les froufrous et autres sequins, Candys poussa un soupir las. Sa soeur avait un sacré caractère tout de même. Loin d’être comme les jumeaux, elle se rapprochait cela dit bien plus de Noé que de Candys. Candys était la pile électrique du duo Montgomery, le côté social et enjoué, là où Noé était plus froid et distant. Il n’était pas asocial non plus, mais à l’instar de Chiara, il préférait ses livres aux gens.Cela avait été vrai jusqu’à l’an passé où son coeur avait décidé de se briser pour la mauvaise personne. « C’est du gâchis. » Non pas que Candys ne jurait que par la mode, loin de là, elle avait tendance à s’habiller comme elle le sentait, mais arrivait toujours a composer des looks plutôt sympathiques. Elle était loin d’être ultra sexy, et peut-être devrait-elle faire un effort pour Derek, mais ce n’était sûrement pas un sujet qu’elle partagerait avec sa soeur. Elles avaient beau être aussi blonde l’une que l’autre pour le moment, Chiara avait six ans de moins qu’elle tout de même, ne l’oublions pas.

« Leith ? Ca ne me dit rien. » Elle écouta la suite du récit de sa soeur et arqua un sourcil lorsqu’elle lui dit que ce jeune avait éhontément maté leur mère. Alors certes, Ashaiah Montgomery était d’une beauté sans nom -Candys avait toujours pris sa mère en exemple, elle ne se teignait pas en blonde pour rien- mais à onze ans, était-ce vraiment un comportement adéquat ? Elle en doutait grandement. En tout cas, si tant est qu’il ait déjà de la famille à Poudlard, Candys n’avait jamais entendu personne, de son entourage du moins, parler d’un Leith. Elle espérait pour le garçon qu’il ne soit pas dans la même maison que sa soeur, car il partait visiblement avec un handicap sévère. « C’est bien, je suis fière de toi ! » Et ce n’était pas rien, Chiara pouvait être une vraie peste, et vu ce qu’elle lui avait raconté, sa soeur avait vraiment fait de gros efforts. A l’apparition des post-it de sa soeur, Candys eut un petit sourire, suivit d’un rire. Des post-it, bien sûr ! Pourquoi n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? « C’est une bonne idée, au moins si tu changes d’avis, tu peux changer ton post-it. Tu as pris des couleurs différentes aussi, pour différents thèmes ? » Candys était très visuelle, elle appréciait donc beaucoup les codes couleurs et ses propres notes en étaient pleines. « Eh bien… Disons qu’elle ne supporte pas le moindre bruit et que les livres sont ce qu’il y a de plus important pour elle. Si tu te tiens bien à la bibliothèque, ça devrait aller. Mais elle déteste qu’on lui pose trop de questions, même quand cela concerne les livres… » Madame Pince était le Rusard féminin de l’école, si vous demandiez l’avis de la préfète-en-chef. Non pas qu’elle ne les appréciaient pas, mais disons qu’ils vous donnait du fil à retordre pour les apprécier… « Ne t’en fais pas, je suis sûre qu’elle te laissera lire ce que tu veux. » A condition qu’elle soit silencieuse et respectueuse des livres, mais Candys ne se faisait pas de souci là-dessus.
acidbrain


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 67
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. EmptyDim 13 Sep - 10:25


« Mouais… à chacun ses petites préoccupations. » Dont Chiara se moquait éperdument puisqu’elle se fichait comme d’une guigne de la vie des autres. Elle prit quand même sur elle de ne pas repousser sa grande sœur quand celle-ci la prit dans ses bras, même si elle leva discrètement les yeux au ciel. On ne pouvait pas dire que Chiara craignait la solitude à Poudlard : entre sa fratrie et sa tripotée de cousins, elle n’aurait peut-être même pas à se chercher des amis.

« Je n’vois pas en quoi. Je préfère être jugée sur mon intelligence que sur mon physique dont on sait par ailleurs très bien qu’il est en adéquation avec la norme. » Elle haussa les épaules : ça n’avait rien d’un gâchis de ne pas aimer la mode. D’ailleurs, il s’agissait moins d’indifférence que de réel désamour, comme elle l’avait fait remarquer à son aînée, si on lui mettait sur sa pile de beaux vêtements, elle les mettrait. Elle refusait seulement de perdre du temps dans des magasins de fringues sans intérêt pour ses études.

« Comme tu es préfète en chef, tu auras sûrement l’occasion de le rencontrer. » Leith ne lui avait pas donné l’impression d’être quelqu’un de discret. « Merci, ce n’était pas simple. » Elle avait quand même réussi à avoir le dernier mot (puisqu’elle était partie sans attendre) et c’était déjà une consolation. Après tout, il l’avait quand même presque insulté : qu’elle ne s’en énerve pas était déjà un sacré exploit. Remarquez, dans la liste de ses défauts il n’y avait pas trace de susceptibilité. Chiara était beaucoup trop sûre d’elle pour douter simplement parce qu’on lui faisait une remarque un peu acerbe. C’était probablement pour cette raison qu’elle n’avait pas répondu trop fermement à Leith : il pouvait bien penser ce qu’il voulait d’elle après tout. Surtout que ce qu’il lui avait reproché était uniquement d’être contente d’avoir sa tante comme professeur – et encore, elle n’avait alors mentionné que Heaven ! -, Leith en sortait plus ridicule qu’elle car c’était un fait qu’elle avait de la famille à Poudlard. Chiara adorait les faits, ils étaient objectifs et n’étaient pas soumis à interprétation. Pourtant, il était monté sur ses grands chevaux tout seul : l’avoir dans son année et dans sa maison promettait d’être fatiguant.

« Oui, j’en ai de toutes les couleurs ! J’ai aussi des stylos effaçables pour me corriger si besoin. » Sa main replongea dans son sac, elle en sortit une trousse transparente avec du matériel scolaire. Même si la plume était obligatoire à Poudlard, rien n’empêchait d’avoir en plus de beaux crayons de toutes les couleurs. Pour juste prendre des notes sur ses post-it, la plume n’était pas pratique de toute façon, et elle n’aimait pas écrire au crayon à papier qu’elle trouvait plus difficile à relire. À force de lire et relire depuis le plus jeune âge, elle commençait à avoir de légers problèmes de vues. Elle avait des lunettes pour reposer ses yeux qu’elle mettait uniquement en cas de fatigue et que, par conséquent, elle ne portait quasiment jamais la fatigue c’est pour les faibles. Cela dit, elles étaient toujours dans son sac : c’était de la précaution à pas cher.

« Oh, ça devrait aller alors, je n’ai pas l’intention de beaucoup lui parler. » Si elle comptait faire de la bibliothèque son fief, elle n’avait pas pour projet de coller Mme Pince. Elle voulait seulement avoir accès aux livres !

Le silence s’installa pendant quelques minutes et finalement Poudlard apparut sous leurs yeux. « On arrive ! » Elle ressentit un peu d’excitation, se levant pour regarder à la fenêtre. Le train entrant en gare, Chiara se prépara à se séparer de son aînée : alors que la plus jeune irait à Poudlard en barque, Candys s’y rendrait en calèche pour arriver plus vite, avant les répartitions. « On se voit rapidement au banquet ? Tu diras à Noé de remettre à leur place ses copains de ma part, d’accord ? » C’est qu’elle n’allait pas se laisser embêter par les copains de son frère ! La grande aventure Poudlard pouvait maintenant commencer !

{694}
{Terminé pour Chiara}
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty
MessageSujet: Re: • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.   • PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
• PV • Ask me to be nice and then I'll do it extra mean.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Gendarme et les gendarmettes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: