AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 I Spy [ Alexandre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 377
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyLun 1 Juin - 11:42

I Spy
Alexandre & Estefanía

made by black arrow


Dès son arrivée dans la Grande Salle, Stef s'était mise à la recherche de sa cousine Lucrecia. Les élèves issus d'échanges étaient répartis avant les première années d'après ce qu'elle avait compris, ce qui signifiait que Lu' devait déjà se trouver à la table des Gryffondors (ce qui comptait, c'était d'y croire). Avec Quino qui s'entêtait à lui faire la tronche, Stef pourrait vraiment profiter de la présence de sa cousine à ses côtés. C'était tellement stupide que Stef commençait à lui en vouloir à lui désormais, de lui accorder si peu de foi, et surtout, de montrer une telle persévérance pour la première fois de sa vie, lorsqu'il fallait jouer les têtes de mule et l'ignorer alors qu'elle était innocente ! Pourquoi, ô pourquoi, irait-elle raconter à tout le monde que son aîné sortait avec Peony Lloyd alors que 1. même si Quino ne le lui avait pas dit explicitement, il s'agissait d'une confidence, elle en était consciente, même si la mauvaise foi l'avait amenée à balancer le contraire au Poufsouffle et surtout 2. elle avait de gros doutes concernant cette confession faite sous pression. D'accord, elle ne lui avait pas exactement mis le couteau sous la gorge, ou projeté un spot surpuissant dans la figure pour le faire céder parce qu'elle n'avait pas le budget, mais elle avait beaucoup insisté, et son frère s'était montré particulièrement louche. Suffisamment de raisons pour qu'elle prenne sa déclaration avec des pincettes, et qu'elle se promette d'enquêter davantage sur le sujet plutôt que prendre les paroles de Quino pour argent comptant. Alors oui, d'accord, elle avait abordé le sujet avec Tina - une valeur sûre - et Lu' - qui lui avait promis de ne rien dire -, mais elle ne voyait pas comment la rumeur aurait pu fuité d'elles. Lu' ne connaissait personne à Poudlard à part eux, et pourquoi Tina - la douce, innocente et fiable Tina - irait colporter pareil ragot ? Non, décidément, Quino - le si peu discret Quino, roi des beuglements et des secrets ébruités à tours de bras -, s'était mis dans cette situation tout seul. Elle l'avait vu faire des messes basses avec Peony au début du stage, mais elle n'en savait pas plus - si ce n'était moins qu'avant qu'il ne lui parle de toute cette sordide histoire. Et c'était tout à fait nul de sa part.

Tordant le cou pour voir jusqu'au bout de la table des Gryffondors, Stef se mit sur la pointe des pieds, et se fit bousculer par le troupeau des élèves (bravo la mentalité bétail !) qui se ruait vers les bancs, pour pouvoir se mettre avec leurs copains. Elle s'appuya sur le bras d'Alexandre, qui avait le malheur de passer à côté d'elle à ce moment-là. « Ah, salut ! Désolée ! Tu vas bien ? » demanda-t-elle en souriant au brun, grâce à qui elle avait pu retrouver l'équilibre. « Je cherche ma cousine, tu l'as vue ? Elle est brune, grande, elle rejoint Poudlard cette année. Elle vient de Castelobruxo. J'ai entendu dire qu'ils répartissaient les élèves en échange avant les première années, mais si elle a été répartie à Gryffondor alors elle devrait être l- » Elle s'interrompit. Derrière Alexandre, à la table des Serpentards, elle venait d'apercevoir le visage familier et souriant de Lucrecia. « Oh. » Elle ressentit un pincement de déception, mais força un sourire à l'intention de sa cousine. « Elle est à Serpentard. » reprit-elle en indiquant Lu' à Alexandre, avant de lui faire signe pour trouver des places à leur table. « J'espérais vraiment qu'elle serait à Gryffondor. J'veux dire, Gabriel et Tina sont déjà à Serpentard, c'est un peu injuste, non ? » continua-t-elle en repérant deux places libres. C'était bizarre : elle était à la fois déçue et un peu... soulagée ? Pouvait-on ressentir ces deux émotions-là à la fois ? Elle avait l'impression que oui. Lu' avait une aussi forte personnalité que la sienne, qu'adviendrait-il si elles étaient amenées à se côtoyer à longueur de journée ? Il semblait qu'elle n'aurait pas à le découvrir.

« Tu as passé un bon été ? On n'a pas trop pu se parler au stage. C'était intéressant, non ? J'espère que je vais m'améliorer en duel cette année, pas question de me rétamer comme ça à nouveau. » déclara-t-elle avec conviction. Stef n'aimait pas perdre (une caractéristique qu'elle partageait avec Victoire, et qui les rendaient un peu dérangées intenses lors des matchs de Quidditch). Plus jeune, son jeu préféré était le cap' ou pas cap', dans lequel elle pouvait devenir extrêmement compétitive, surtout quand ses frères aînés étaient concernés. Cap' ou pas cap' d'arrêter de lui faire la gueule, Quino ? A ce jeu-là, tout le monde était perdant.

[ 823 ]
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 122
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyMer 3 Juin - 19:50

Alexandre Symphonie-Montgomery avait passé un été très normal selon les critères de sa famille : entre incursions aux concours de danse, remise à niveau en arts martiaux, passage de ceinture, visite à ses oncles, tantes, cousins… Il n’avait qu’un seul « oncle » qu’il voyait vraiment et qui avait le lien de sang auquel on attribuait ce titre, c’était le frère de son père adoptif, Oncle Julien. Mais il avait une famille étendue : le père adoptif de Viska par exemple était considéré comme son oncle, Damian son père biologique à lui en était un autre, etc. de toute façon, quand on portait le nom de Montgomery, on avait quand même une grande famille ! C’était même pour se différencier de tous ceux qu’il y avait à Poudlard qu’il ne portait que le nom de sa mère dans l’école !

Il n’était pas malheureux chez lui mais il était quand même content de retrouver ses amis à Poudlard, et surtout l’une d’entre elles. Justement, Stef – puisque c’était elle – s’accrochait à lui pour ne pas tomber. Il n’eut pas vraiment le temps de répondre à ses civilités car elle enchaîna directement avec l’histoire de sa cousine. Il suivit le regard de son amie et tomba sur ladite cousine qu’il reconnut, parce qu’en fait il la connaissait ! « Tu parles de Lucrecia ? Je la connais, on a fait des concours de danse ensemble. C’est cool qu’elle soit à Poudlard, dis ! » Il ne serait plus le seul à faire de la danse de salon dans cette école ! Mais le sourire d’Alexandre fondit sur ses lèvres face à la déception d’Estefania. « C’est vrai, ça paraît un peu injuste, mais dis-toi qu’elle est à Poudlard quand même, donc bien plus près de toi en étant à Serpentard que dans son ancienne école, tu n’es pas d’accord ? » Il passa un bras autour des épaules d’Estefania pour la presser gentiment contre lui, en toute amitié bien sûr, de façon à la réconforter. Alex’ avait ce gros avantage que même s’il était d’un an plus jeune que son amie, il était très grand ce qui évitait de rendre ce genre de geste ridicule. « Allez, haut les cœurs ! On est reparti pour une nouvelle année ! »

Les deux lions s’installèrent à leur table et Stef’ le lança sur le sujet de ses vacances. « Oh et bien, tu sais, chez moi les vacances, c’est souvent plus fatiguant que Poudlard. Je n’ai pas réussi à passer ceinture noir en karaté, mais je crois que ça vient moins de mes capacités que du fait que mon sensei n’a pas voulu me la donner à cause de mon âge. C’est pas comme si c’était un loisir pour moi, j’ai un bien meilleur niveau que d’autres ! Ma mère pourrait me la faire passer logiquement, mais bon… ça pourrait me faire passer pour un vendu pendant les compétitions d’été, alors on a laissé tomber. » Myrielle, en tant que ceinture noire avec certification et plusieurs dan derrière, pouvait assurer l’entraînement d’élèves (ce qu’elle faisait avec ses enfants et sa nièce), et donc leur faire passer les ceintures… mais pour la ceinture noire, la fédération était plus stricte, et un passage artificiel ne servirait absolument à rien si Alex ne pouvait pas participer aux compétitions derrière. Le lion se demandait encore pourquoi il s’enquiquinait avec tout ça… Pour ne pas perdre la main dirait sa mère, mais Alex n’aimait pas se battre, il préférait la danse. Ce qui ne l’empêchait pas d’envisager de prendre la place de Viska comme héritier de la malédiction, mais c’était un problème qu’il ne se voyait pas évoquer à froid, au banquet de début d’année.

« Le stage c’était pas mal, dommage que ça n’ait pas fait changer Nate d’avis sur la BAM. » Son (ancien?) ami Serdaigle avait été très hostile au petit groupe de sa cousine pendant le stage… « Tu vas t’inscrire au club de duel du coup ? » Lui était remplaçant batteur au Quidditch, danseur à Sterne et il était à la BAM évidemment. Il allait rester là-dessus question club.

Les répartitions des premières années commencèrent. Alex’ applaudit très fort quand sa petite cousine, Chiara, fut répartie à Serdaigle. « C’est ma cousine, la petite sœur de Candys et Noé. » Expliqua-t-il à Stef. C’était cool que les Montgomery aient de nouveau des Serdaigle en leur sein, ça commençait à manquer. La majorité d’entre eux allaient à Serpentard puis ensuite venait Gryffondor. C’était un peu comme ça chez les Symphonie aussi : Nathan et Myrielle avaient été à Serpentard tandis que Clément était à Gryffondor. « Je peux te dire que je suis bien content d’avoir des élèves vraiment plus jeunes que moi maintenant ! » Même si, de visu, on avait toujours eu du mal à donner à Alex son âge véritable, il était quand même passé par une phase petit première année perdu et c’était une période qu’il ne regrettait absolument pas. Au demeurant, concernant Chiara, il ne s’inquiétait pas pour elle : avec autant de membres de sa famille préfet ou juste dans l’école, elle ne serait jamais toute seule paumée dans un couloir. Et même si ça arrivait, il imaginait mal l’irascible Chiara se mettre à pleurer parce qu’elle était perdue. C’était plutôt le genre à engueuler les tableaux pour qu’ils lui donnent la bonne direction !

Quand James Potter fut réparti à Gryffondor, Alex’, là aussi, applaudit chaudement car ça restait un peu une célébrité par ses parents, tout particulièrement dans l’histoire de Gryffondor ! « Valentina est toujours fan de James ? Là, c’est elle qui doit être déçue qu’il soit chez nous ! » Il avait vaguement entendu la petite sœur de Stef’ en parler à ses copines, il avait trouvé que c’était mignon. Il aurait bien aimé que la grande sœur en pense autant de lui, mais il sentait bien que l’été ne leur avait pas fait passer le cap de la franche camaraderie : Eurydice avait peut-être enfin pu enquêter comme il le lui avait demandé en juin ! Il faudrait qu’il attrape la Serdaigle pour faire le point dès le lendemain, qu’il sache bien à quoi s’en tenir. En attendant, il restait gentil et souriant : il sentait bien que ce soir, c’était d’un ami que Stef avait besoin, et pas d’un type qui la draguait. Surtout qu’il ne savait pas bien comment on faisait ça… il avait bien tenté de demander à son père, mais ça avait été comme lui parler une langue étrangère… et non, il n’avait pas voulu demander à sa mère, il était presque sûre que les méthodes de séduction de sa mère était comme tout le reste de sa personnalité : beaucoup trop agressives pour lui !

{1 117}


Dernière édition par Alexandre Symphonie le Dim 12 Juil - 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 377
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptySam 6 Juin - 23:08

Stef ressentit une grande déception en apercevant Lu' à la table des Serpentards plutôt que celle des Gryffondors, mais sa cousine croisant son regard, elle se força tout de même à lui sourire, peu désireuse de lui gâcher son premier banquet à Poudlard par sa mauvaise humeur. Préférant enchaîner rapidement - pour ne pas pouvoir s'appesantir sur ses propres sentiments -, elle entraîna Alexandre dans son sillage, jusqu'à deux places libres à la table des Lions, puis tourna un regard surpris vers son cadet quand il lui apprit qu'il connaissait Lu'.

« Ah bon ? Je ne savais pas que vous vous connaissiez... Tu as rencontré Thiago aussi alors ? » demanda-t-elle avec une curiosité non dissimulée. Elle était suffisamment proche d'Alexandre pour être la vraie Stef à son contact : très bavarde, un peu indiscrète et parfois forçeuse, mais toujours avec de bonnes intentions. « C'est sûr. » reconnut-elle, non sans mauvaise grâce, consciente que dans le fond, Alexandre avait tout à fait raison, mais peu adepte de se montrer aussi raisonnable. Avec sa stature et ses mots sages, Alexandre lui avait toujours donné l'impression d'être presque plus vieux qu'elle. On aurait difficilement pu savoir qui de lui ou de Quino était le plus âgé par exemple, de son point de vue. « Mais je suis déçue quand même. » ajouta-t-elle par principe, l'air un peu revêche. C'était plus fort qu'elle.

Si elle fut surprise qu'Alexandre passe le bras autour de ses épaules, elle cacha son trouble derrière un rideau de cheveux bruns, et enchaîna sur le sujet de l'été pour retrouver contenance.  En outre, leurs places les attendaient, et il n'était pas question qu'on les leur chipe sous le nez. Elle pencha la tête, perplexe, tout en écoutant le récit d'Alexandre sur ses vacances : « C'est parce que tu es trop jeune ? Il y a des limites officielles ? Mais si tu as le niveau, c'est pas juste, non ? » Une injustice de plus ! Décidément, ils n'étaient pas gâtés à la table des Gryffondors. Sans exagérer. « Tu pourras la passer l'an prochain ? » demanda-t-elle à savoir avec intérêt. Elle savait qu'Alexandre était très fort en arts martiaux, et qu'il avait même aidé Ash à mieux se défendre l'année précédente. Pour sa part, Stef comptait plutôt sur ses capacités - relatives - en magie que sur son physique pour se protéger. Elle n'était pas particulièrement petite pour son âge - elle était plutôt dans la moyenne désormais - et elle était plus forte qu'elle n'en avait l'air, mais elle ne savait pas se battre pour autant. Parmi les nombreuses activités qu'avaient testé les enfants Kostas, il y avait bien eu le judo, mais à part Gabriel aucun d'entre eux n'avait vraiment eu l'air de développer un véritable intérêt pour le domaine (même si leurs parents avaient bien espéré que le sport calmerait un brin Quino... bel échec !)

Elle acquiesça lentement au sujet de Nathaniel. « Ah oui Eurydice m'en a parlé dans le train ! Il te fait la gueule du coup ? C'est un peu puéril, t'essayes juste d'aider. » nota-t-elle en haussant les épaules. Quant au club de duel : « Je t'avoue que je n'y ai pas trop réfléchi. Ça n'a pas vraiment de rapport, mais Lu' a essayé de me convaincre de rejoindre Sterne pendant l'été. Je vais peut-être tenter... T'en penses quoi ? » demanda-t-elle en levant un regard presque timide sur Alexandre, puisqu'elle savait qu'il faisait justement partie de la troupe. Avec sa cousine qui rejoignait Poudlard, Stef se disait qu'elle avait une nouvelle alliée de poids pour essayer de mieux s'intégrer dans son école. Bien sûr, elle gardait l'espoir de partir en échange à Castelobruxo tôt ou tard, mais pourquoi ne pas commencer par améliorer sa situation à Poudlard d'abord ?

La cérémonie de répartition débutant finalement, Stef tourna son regard vers le tabouret sur lequel se trouvait le Choixpeau, songeant à sa propre répartition trois ans plus tôt. Elle avait été si petite, et terrifiée ! Et puis, le Choixpeau avait prononcé le mot 'Gryffondor', ôtant toute perspective d'être auprès de l'un de ses frères, en sécurité. Pas qu'être à Poufsouffle ou à Serpentard l'aurait alors tant aidée que ça : Gab' et Quino étaient tellement concentrés sur leurs amis qu'elle était prête à parier que ça ne leur aurait fait ni chaud ni froid.

Elle sourit à Alexandre alors qu'il lui désignait une petite blonde venant d'être répartie à Serdaigle. « Vous êtes proches ? J'oubliais que tu avais une famille aussi nombreuse. » Ce qui était aussi le cas de Stef en fin de compte. Rien qu'à Poudlard, elle avait deux frères, une sœur, et à présent une cousine. Et c'était sans compter le reste de sa famille, éparpillé entre l'Argentine - et donc Castelobruxo - et la Grèce - où ses cousins plus âgés s'étaient partagés entre Poudlard et Beauxbâtons. « Elle a beaucoup d'écart avec eux du coup, ça doit faire bizarre pour elle ! » Les années qui la séparaient de Gabriel faisaient déjà qu'il était celui de sa fratrie dont elle était la moins proche - car elle avait le moins grandi avec lui, une fois qu'il avait rejoint Poudlard. « C'est vrai, on n'est plus des bébés maintenant. L'année prochaine je passe mes BUSEs, t'imagines ? » Sans parler de Gabriel, qui quittait Poudlard pour de bon cette année, ou Quino qui entrerait en sixième année : une idée à laquelle elle avait bien du mal à se faire, tant son frère lui paraissait encore être un grand enfant. Et ça, c'était sans même évoquer sa petite Tina, qui entrait déjà en deuxième année ! Le temps passait plus vite qu'elle ne l'avait anticipé.

Applaudissant en même temps que tous les Gryffondors à la répartition de James Potter, Stef se redressa sur son banc pour essayer d'apercevoir Tina. Alexandre avait visiblement eu la même idée qu'elle, puisqu'il évoqua justement sa petite-sœur. Se rasseyant, Stef haussa les épaules : « En soi, c'était presque sûr qu'il finirait à Gryffondor, non ? Ses deux parents y étaient, et quasiment tous les Weasley... Sa cousine avait l'air de dire qu'il n'y avait aucune chance pour qu'il soit réparti ailleurs. » Elle tenait ses mots de Tina, qui lui avait rapporté ceux de Dominique Weasley. D'ailleurs, elle en savait bien plus qu'elle ne l'avait jamais souhaité concernant la famille Potter dans son intégralité - merci Tina.

[ 1070 ]
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 122
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyDim 12 Juil - 19:06

« Oui, Thiago aussi. Le monde des compétitions de danse de salon est tout petit, c’est moins populaire que d’autres sports, surtout chez les garçons. » Pour diverses raisons, Alexandre ne s’était jamais soucié de sa virilité. Plus grand que la plupart des garçons de son âge, plus fort aussi, il n’avait jamais subi aucune moquerie. En revanche, à cause de cette même apparence, on ne le prenait pas toujours au sérieux quand il disait préférer la danse aux sports de combat. « Ma partenaire n’est pas une sorcière, d’ailleurs elle me fait des infidélités pendant l’année scolaire. On ne fait plus que des compétitions amicales, mais ça embête plus ma mère que moi. » Il avait l’esprit de compétition, de manière bien plus modérée cependant que ses parents. En effet, Alexis Montgomery avait été un grand danseur classique avant de tomber malade. Cette passion avait rapproché ses parents ce qu’Alex trouvait très romantique : il restait néanmoins persuadé que ça n’avait fonctionné que parce qu’ils ne performaient pas dans le même domaine l’un et l’autre.

Il ne répondit rien quant à la déception, palpable, de son amie au sujet de la répartition de sa cousine. Il comprenait que ce devait être difficile vu que Stef se sentait un peu seule dans son année et même dans sa maison alors qu’il était là lui!, ne pouvant pourtant pas se mettre réellement à sa place, il voulait éviter d’être maladroit.

Une fois assis, ils se mirent à discuter de leur été. « Oui. Pour ma catégorie, je suis déjà d’un trop haut niveau. Enfin… en même temps, la plupart des ados ne font pas du karaté cinq jours sur sept depuis qu’ils sont tout petits. » Tout comme la plupart des ados n’avait pas un dojo dans leur jardin. L’un dans l’autre, ses maîtres qui organisaient les passages de ceinture auraient du prendre en compte ces informations… surtout qu’Alex n’était pas beaucoup plus petit que certains élèves plus âgés, il devait pouvoir entrer dans leur catégorie de poids et de taille à défaut de l’âge. « On retentera sûrement l’an prochain : ma mère y tient, moi je m’en fiche un peu vu que de toute façon pendant les grandes compétitions annuelles, je suis ici. » Il haussa les épaules : même s’il pouvait continuer à passer ses ceintures (enfin « sa ceinture » plutôt vu qu’il ne lui en manquait qu’une) et ses dan, il ne serait jamais champion du monde de karaté alors ça avait un intérêt somme toute limité d’avoir une case précise à cocher sur sa licence.

« Mouais, Nate ne m’adresse plus la parole depuis des mois. Je pensais qu’il finirait par céder mais il faut croire que je l’ai sous-estimé. » Nate se montrait carrément buté. Alex se disait qu’à un moment il faudrait bien crever l’abcès, et en même temps il ne pouvait pas faire ce que son ami lui avait demandé. Quitter la BAM reviendrait à abandonner Viska et il n’en était pas question. Et puisqu’il pensait à sa cousine, Stef lui parlait justement de l’autre groupe que dirigeait sa cousine et dont il faisait parti, à savoir le club de danse. « Tu devrais essayer ! Si au bout des quelques séances d’essai ça ne te plaît pas, tu pourras toujours laisser tomber. » Il sourit à Stef, se voulant encourageant mais sans pression. Il était dans son intérêt que la jeune fille entre dans le club car il pourrait la voir plus souvent. Certes, il la voyait déjà pas mal comme ils étaient dans la même maison, mais Sterne lui fournirait tout un nouveau panel d’occasions de lancer la conversation ! Néanmoins, il ne voulait pas se montrer trop pressant, car ça pouvait typiquement avoir l’effet inverse de celui désiré.

Ils suivirent la répartition et celle-ci devint leur nouveau sujet de conversation « On est hyper nombreux plutôt tu veux dire. » sourit Alex avant de répondre à la réelle question de son amie : « Je ne sais pas si Chiara est réellement proche de quelqu’un en dehors des jumeaux... mais parmi mes cousins, c’est l’une de celle avec qui j’ai le moins de différence d’âge donc on était souvent ensemble lors des fêtes de famille. » Il hésita à brosser un portrait plus précis de Chiara, c’est qu’il était difficile de se montrer très élogieux au sujet de sa cousine. La blondinette avait un sale caractère, pire encore que celui d’Ayelet qui en tenait une sacrée couche aussi pour ses six ans ! « Je ne crois pas que ce genre de détail atteigne Chiara. Mais, tu sais, ma petite sœur n’entrera à Poudlard qu’après que j’en sois parti. On a sept ans de différence. » Estefania n’aurait pas le plaisir de la rencontrer non plus, pas à Poudlard en tout cas. Peut-être à Pré-au-lard. Au demeurant, Ayelet n’était pas si terrible que ça, Alex avait juste une vision de sa sœur influencée par leurs chamailleries toutes familiales. De plus, Ayelet était une petite fille qui voulait assumer une ressemblance avec leur mère là où Alex avait toujours plutôt chercher à se démarquer – tout en étant un fils obéissant ! -. Là où le Gryffondor n’avait jamais ressenti de plaisir à se battre et n’avait donc commencé les arts martiaux que le plus tard possible, sa sœur avait réclamé de pratiquer alors qu’elle avait à peine quitté les couches ! Alex se faisait parfois la très juste remarque que c’était parce qu’elle était la plus petite et qu’elle l’avait toujours vu prendre des cours avec leur mère avant et après l’école. S’il n’avait pas été l’aîné, son avis sur tous ces cours aurait peut-être été différent, ça aurait peut-être été lui qui aurait été belliqueux et surmotivé ! Encore qu’il eut bien du mal à se l’imaginer, son tempérament naturel étant plutôt doux et contemplatif. Tout petit, il avait même été très timide, du genre à se cacher dans les jupes de sa mère sans aucune honte. Ce temps était bien loin maintenant qu’il entrait en troisième année !

« C’est vrai, ça fait bizarre. On sera majeurs avant de s’en rendre compte, tu verras ! » Et Estefania avant lui puisqu’elle avait un an de plus. Alex avait tendance à oublier leur différence d’âge vu qu’ils avaient le même cercle d’amis, mais elle n’en restait pas moins une réalité et Stef deviendrait adulte avant lui… comme cette idée le rendait un peu triste, il préféra ne plus y songer. « Les elfes se sont encore surpassés pour ce banquet ! » D’ailleurs, pour leur faire honneur, il se resservit.

{1 101}
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 377
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyLun 13 Juil - 12:14

Évoquer Thiago rappela à Stef la discussion qu'elle avait eue avec Lu' à la rentrée, et son regard passa fugitivement sur sa cousine, qui avait alors semblé tellement perdue ! Pour Stef, il n'y avait pas de doute : il y avait un vrai truc entre Lu' et Thiago, quand bien même le garçon n'avait pas fait l'effort de la suivre au Royaume-Uni. Quant à Lu', Stef était convaincue qu'elle avait des sentiments pour Thiago, mais sa cousine ne semblait pas prête à (se ?) l'admettre, et la Gryffondor ne comptait (pour une fois) pas forcer les choses. Elle se contenterait d'être la confidente de Lu', et l'aider à faire le tri dans ses sentiments.

N'épiloguant pas concernant Thiago - pas question de lâcher une info accidentellement -, Stef reprit avec curiosité au sujet de la partenaire de danse d'Alexandre : « Tu la connais depuis combien de temps ? Tu as toujours eu la même partenaire ? » demanda-t-elle en imaginant à quoi elle pouvait bien ressembler. Elle devait être grande, sans doute, puisqu'Alexandre l'était - surtout pour son âge -, et athlétique, comme l'était Lu' ? Elle pensa à sa propre silhouette, qui était loin d'égaler celle de sa cousine - car l'équitation, bien qu'elle l'ait aidée à mieux tenir sa posture, ne l'avait pas pour autant rendue svelte.

Alexandre n'insistant pas sur la répartition de Lu', justement, - et ça valait sans doute mieux comme ça, Stef avait généralement besoin de temps pour digérer les nouvelles contrariantes, au risque de laisser ses émotions l'emporter -, la Gryffondor put se détendre quelque peu en évoquant son été, et celui de son cadet. « Cinq jours sur sept ? Tu dois vraiment aimer ça alors ! Je ne sais pas si je pourrais faire de l'équitation tout le temps. » observa-t-elle, pensive. Elle avait bien fait un stage, quelques années plus tôt, et elle avait adoré ça, mais cinq jours sur sept, toutes les semaines, depuis toujours ? Elle aurait peur que ça la dégoûte du sport, et ça, c'était quelque chose qu'elle ne désirait vraiment, vraiment pas ! « C'est nul ça, tu ne pourrais pas avoir un genre de dérogation, pour participer ? C'est chouette les compétitions ! Moi non plus je ne peux pas en faire quand on est à Poudlard du coup. » regretta-t-elle amèrement. Il faut dire qu'elle raffolait des compétitions : c'était l'occasion de se prouver et de prouver aux autres ses capacités, car à quoi servait tout cet entraînement, si on ne pouvait pas se mesurer au reste des gens ? Et puis, elle aimait gagner, c'était indéniable (car non, elle ne doutait pas de sa capacité à ratatiner la compétition...)

A part avec Angus - qui avait simplement cessé de lui parler du jour au lendemain -, Stef ne s'était encore jamais disputée avec l'un de ses amis. Avec ses frères en revanche, c'était une autre paire de manches, et Quino refusait d'ailleurs toujours de lui adresser la parole depuis l'été - quel enquiquineur ! Elle n'était pas assez têtue pour dire que son frère ne lui manquait pas, et que cet éloignement ne la faisait pas souffrir, mais en revanche, elle était assez blessée dans sa fierté pour refuser de faire le premier pas. Elle était innocente, elle n'en démordrait pas. Adressant un regard compatissant à Alexandre, elle l'interrogea : « Tu vas faire quoi alors ? En même temps, s'il n'est pas capable de t'accepter comme tu es... » Elle ne termina pas sa phrase : ça lui semblait trop froid à dire à haute voix. Mais si Nathaniel était vraiment aussi ancré dans ses positions, au détriment de son amitié avec Alexandre, c'était peut-être juste à lui de se remettre en question - et tant qu'il ne le ferait pas, à quoi bon ? Après tout, Eurydice n'avait certes jamais rejoint la BAM - pour des raisons qui étaient les siennes -, mais elle n'avait aucunement jugé ses amis pour autant - au contraire.

Elle hocha la tête, pensive, au sujet de Sterne. « Oui t'as raison. Je pense que je vais essayer. » Alexandre avait raison : si ça ne lui plaisait pas, elle n'aurait qu'à se débiner. Ce ne serait pas glorieux mais après tout, elle n'allait pas non plus se forcer - ce serait tout aussi contre-productif. Au moins pourrait-elle dire qu'elle avait essayé et puis, il y avait quand même plusieurs de ses amis à Sterne, ce serait donc l'occasion de passer plus de temps avec eux ! (Et puis, Alexandre n'avait pas essayé de la dissuader catégoriquement - au contraire - ce qui prouvait que ça n'était pas une si mauvaise idée que ça ?)

Elle sourit à la nuance qu'apporta le Gryffondor au sujet de sa famille, puis acquiesça concernant sa cousine Chiara. « Oui je vois ! Moi j'avais de la chance, j'avais toujours Tina et Quino » Citer son frère lui fit de la peine, mais elle poursuivit : « Et puis Lu' est pile entre Quino et moi. Mes cousins de Grèce sont plus âgés, eux, alors on se mélangeait toujours moins. » raconta-t-elle en omettant volontairement Gabriel, qui, s'il était plus jeune que les cousins Kostas, restait quand même le plus âgé d'entre eux. En cela, il avait donc toujours été un peu à part - le premier né et l'enfant chéri avant que sa ribambelle de frère et sœurs ne débarque dans sa vie. Un peu l'inverse de Chiara, visiblement. Et de manière analogue, de la petite-sœur d'Alexandre : « Ah oui ? Tu n'es pas triste ? J'aurais trouvé ça nul de ne pas être à Poudlard en même temps que mes frères et ma sœur... Je ne sais pas si Gabriel dirait la même chose cela dit, il a toujours été très indépendant. Peut-être qu'il aurait préféré être tout seul ? » Sans son frère et ses sœurs collants à traîner derrière lui, avec leurs réputations diverses, et les parents qui lui demandaient des comptes à leur sujet.

Stef grimaça à l'idée de devenir majeure : ça lui semblait encore très, très loin, et heureusement ! Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait faire plus tard, et aucune envie de devenir une adulte. Être une élève lui convenait très bien : peu de responsabilités, le plaisir de rentrer chez papa et maman pendant les vacances, et être constamment entourée soit de ses amis, soit de sa famille. En un sens, elle se demandait ce qu'elle ferait si elle était réellement acceptée à Castelobruxo pour un échange, car elle ne se sentait pas vraiment prête à quitter le cocon familial - étendu à Poudlard - au sein duquel elle se sentait en sécurité. « Ne dis pas ça on a encore du temps. » intima-t-elle au garçon - d'autant plus que la perspective de voir ses frères quitter Poudlard chacun leur tour ne la réjouissait guère. Elle préféra renchérir à sa remarque sur la nourriture : « Grave c'est trop bon, j'ai l'impression d'avoir déjà trop mangé, mais c'est dur d'arrêter de se resservir. » confia-t-elle en déposant une nouvelle portion de pommes de terre dans son assiette, pour faire bonne mesure.
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 122
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyJeu 6 Aoû - 12:15

« Depuis que j’ai six ans environ, et j’ai toujours eu la même partenaire. C’est souvent le cas car on est meilleur quand on ne change pas trop souvent : la danse de salon c’est aussi une question d’affinité. » Répondit avec enthousiasme Alex’, réellement passionné par ce sujet (bien plus que par les sports de combat en tout cas). « Elle s’appelle Ethel et elle a un an de plus que moi. Je pense que tu t’entendrais bien avec elle, c’est quelqu’un de très sympa. » Malheureusement, comme c’était une moldue, Alex’ ne voyait pas bien comment les deux filles pourraient se rencontrer un jour.

Le lion eut un petit rire aigre concernant son soit disant amour des arts martiaux : « En réalité, c’est ma mère qui aime beaucoup ça. Moi, pas vraiment… bien sûr, c’est agréable d’être assez fort pour ne jamais être embêté, mais je ne crois pas qu’on puisse régler les problèmes par la violence. » Là encore, c’était une manière de penser très différente de sa mère. Cela dit, ils avaient été élevés très différemment aussi : là où Myrielle avait été orpheline très jeune, son fils avait été choyé par ses deux parents plus une très grande famille étendue dans laquelle son oncle était son père et son père son oncle, Alex est donc étrangement équilibré c’est un fait.

« Je n’y tiens pas : les compétitions gâchent le plaisir du sport si tu veux mon avis. » Il savait que Stef ne pensait sûrement pas comme elle vu qu’elle se donnait vraiment à fond au Quidditch (pendant que lui se contentait d’un poste de batteur remplaçant). Il trouvait cette passion admirable, toutefois, lui, il n’avait pas la flamme. Sûrement était-il un brin trop flemmard pour ça : allez savoir de qui il tenait ça ! D’aucun de ses parents en tout cas !

Concernant Nate, le jeune homme soupira : il trouvait tellement dommage que son amitié avec le Serdaigle soit désormais mis à mal au point d’en devenir inexistante. « Effectivement… Mais c’est mal barré. Il croit que c’est trop dangereux, quelque chose comme ça… je ne dis pas qu’avec la Brigade on a toujours été au top, hein, c’est pas ça… seulement… c’est toujours mieux que de ne rien faire, tu ne crois pas ? » Il comprenait très bien que Nate, lui, ne se sente pas d’aller crapahuter en pleine nuit dans le château ou bien d’aller à Ilvermorny pour se battre contre des sorciers nord-américain. N’était-ce pas pour autant son choix à lui dans lequel le Serdaigle n’avait aucune raison d’interférer ? Et les valeurs familiales n’avaient-elles à ce point aucune importance pour son ami ? Tout ceci déprimait profondément Alex’…

Une lueur se profilait cependant au bout du couloir car Stef songeait à s’inscrire à Sterne. Même s’il ne s’était jamais senti seul dans ce club car il était tenu par sa cousine, il était bien content de cette nouvelle. « Cool ! On s’amusera bien tu verras ! » Il pêchait peut-être par excès d’enthousiasme mais l’idée de pouvoir danser avec Stef lui demander son avis ? Inutile! donnait des ailes au jeune homme.

« C’est vrai que tu as ton frère et ta sœur avec qui tu as peu de différence d’âge. Au moins tu n’as jamais été seule même s’ils ne sont pas à Gryffondor. » Alex’ ignorait qu’il allait toucher une corde sensible, il disait ça sans aucune mauvaise intention, comparant seulement sa situation – dans laquelle il était le seul de son âge (ou presque) dans sa famille – à celle de Stef qui avait un peu plus de monde entre sa cousine et ses frères et sœur. « Ou peut-être que ton frère ne s’est jamais posé la question aussi. » Sourit Alex qui ne pensait pas que même le pire des septième années puisse désirer faire sa scolarité sans sa fratrie. Même Chiara n’était pas comme ça, et de l’avis de tous, elle était parfaitement odieuse. Alex’ savait déjà que protéger sa cousine d’elle-même serait un travail à temps complet. « C’est un peu triste de me dire que je serai déjà adulte quand Ayelet aura l’âge de venir ici, mais sa naissance était déjà un petit miracle alors il ne faut pas être trop gourmand. » En parlant de gourmandise, il commença à dévorer son repas avant de raconter à son amie : « Mon père a été très malade peu de temps après sa sortie de l’école, on lui a annoncé qu’il n’aurait probablement pas d’enfant. Finalement, pour m’avoir, mes parents sont passés par un donneur – qui est mon oncle Damian -, alors quand j’étais petit, il paraissait certain que je serai fils unique. Et finalement, miraculeusement, papa et maman ont eu Ayelet de manière naturelle quand j’avais sept ans. Ça a été un vrai chamboulement, mais je trouve que c’est une jolie histoire parce que c’est quand on ne l’attendait plus qu’elle est apparue… un peu comme dans un conte de fée. » Même si ce n’était pas vraiment un secret, Alex parlait rarement de la maladie de son père et des circonstances de sa naissance. Seulement, dans ce contexte-ci, pour évoquer la naissance de sa sœur et pourquoi avoir autant de différence avec elle ne le dérangeait pas, il trouvait que ça faisait assez joli. Il avait adoré devenir grand frère, à aucun moment il ne s’était senti laisé. Et ensuite ils avaient découvert l’existence de Viska, et il avait eu l’impression de se découvrir cette fois-ci une grande sœur. C’était pour ça qu’il ne pouvait pas abandonner la BAM comme le demandait Nate, la famille passait avant tout pour Alex, sûrement comme elle passait aussi en priorité pour Stef vu son attachement visible à sa cousine ainsi qu’à sa fratrie.

« Plein de temps. » confirma Alex pour rassurer son amie avant de changer de sujet pour parler du banquet. « Je suis d’accord, les elfes sont les meilleurs du monde pour la cuisine. Même si leur esclavage n’était pas bien, je comprends qu’on ait voulu s’accaparer un tel talent ! » Maintenant les elfes de Poudlard étaient payés (ceux qui le voulaient du moins), et Alex faisait parti de ceux qui pensaient que c’était une bonne chose que ces chers employés soient restés car il adorait leurs bons petits plats.

{1 054}
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 377
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyMar 11 Aoû - 23:44

Stef était fortement curieuse de nature - ses frères et sa sœur étaient bien placés pour le savoir -, et elle le fut indubitablement lorsqu'Alexandre évoqua sa partenaire de danse de longue date, qu'elle ne pouvait qu'imaginer (quelque chose lui disait que demander une photo son numéro de sécurité sociale et une pièce d'identité récente : trois fois rien quoi Alex' serait un peu trop) à partir du peu d'information apporté par le garçon. Elle se demanda s'il avait avec elle quelque chose d'analogue à ce que Lu' partageait avec Thiago - bien que ça ne fut pas entièrement possible a priori - après tout, Lu' et Thiago étaient partenaires depuis une éternité, mais ils étaient aussi tout le temps collés ensemble parce qu'ils allaient à l'école ensemble, ce qui n'était pas le cas pour Alexandre. Acquiesçant d'un air pensif,  Stef n'eut même pas à formuler oralement ses prochaines questions avant que son cadet n'y réponde. Ethel, donc pas très exotique. « Ah oui ? Peut-être que je la rencontrerai un jour. » offrit-elle sans grande conviction, parce qu'à part si Alexandre l'invitait à son prochain concours... Et puis, allait-elle vraiment s'entendre avec cette Ethel, d'abord ? Elle n'avait jamais trop réfléchi à la vie qu'Alexandre menait en dehors de Poudlard - pas avant sa discussion poussée avec Eurydice à son sujet dans le Poudlard Express, du moins. Elle avait considéré comme acquis qu'il faisait partie de son cercle d'amis à elle, sans songer à la moindre Ethel. Elle avait toujours été possessive, avec sa famille, avec ses amis, mais prenant le parti de refouler cette curiosité teintée de jalousie elle est plus belle que moi c'est ça ?, elle se concentra plutôt sur l'autre activité fétiche d'Alexandre je parie qu'Ethel ne sait même pas se battre, à savoir les arts martiaux.

« Tu n'aimes pas ça ? Tu ne peux pas arrêter ? On a essayé plein d'activités quand on était petits, nous. » Elle eut un air rêveur en songeant à son époque poterie "c'est moi qui l'ai fait ! Comment ça 'encore heureux' ?" « C'est sûr que c'est pratique, mais si ça t'ennuie d'y aller, ça ne sert à rien, non ? » demanda-t-elle avec simplicité. Bien sûr, elle ne connaissait pas la mère d'Alexandre, et elle ne pouvait pas se douter des pressions qu'elle exerçait éventuellement sur lui pour qu'il poursuive son activité. Mais de son point de vue innocent, il aurait paru logique qu'elle laisse Alexandre arrêter, surtout maintenant qu'il était assez grand pour pouvoir raisonnablement juger qu'il en avait assez ?

Ouvrant des yeux ronds au sujet des compétitions, Stef finit par secouer la tête avec incrédulité : « Alors là je ne te suis plus. C'est trop bien de se mesurer aux autres, ça te permet de voir ton vrai niveau. » Sa moue se fit pensive. « Et de gagner. C'est trop cool de gagner. » Par contre, perdre était impensable. Raison pour laquelle toute compétition devenait très intense dès que Stef était impliquée. A quoi bon jouer s'il n'y avait pas d'enjeu ?

Évoquer la BAM rendit Stef plus hésitante, car si elle était loin de partager les opinions de Nathaniel à ce sujet, elle ne s'y était elle-même jamais impliquée non plus. Elle ne se sentait pas forcément bien placée pour contribuer au débat, en tout cas, pas concernant l'adhésion à leur organisation, ou même leurs actions. « C'est sûr... » reconnut-elle précautionneusement. « Il était au stage du Ministère cet été en soi, peut-être qu'à force, il finira par changer d'avis... Et peut-être qu'Eurydice peut le convaincre ? D'ailleurs ! » Elle frappa la table de la paume de la main, son visage s'éclairant brusquement. « Tu crois qu'il va se passer un truc entre eux ? Nathaniel et Eurydice ? Ils ont l'air proches. » avança-t-elle sans pour autant dévoiler tous ses arguments d'un coup - à savoir la correspondance épistolaire de l'été et l'évocation systématique de 'Nate' dans le train que du lourd. Si elle connaissait très bien Eurydice, Stef avait en revanche très peu fréquenté Nathaniel. Même s'il ne lui parlait plus actuellement, peut-être qu'Alexandre aurait quand même quelques lumières à apporter au sujet du nouveau préfet de Serdaigle ?

Satisfaite des réactions d'Alexandre concernant Sterne - pas de moue horrifiée, et même mieux, un enthousiasme qui semblait réel à l'idée de sa participation ! -, Stef bifurqua sur le sujet de sa fratrie, mais perdit quelque peu de sa superbe en pensant à Quino. Pas vraiment grâce à mes frères aurait-elle répondu amèrement encore une année plus tôt, mais elle n'était vraiment pas rancunière à ce point. A ce stade, l'eau avait coulé sous les ponts pour cet événement-là. Elle ne pouvait malheureusement pas en dire autant de sa querelle avec Quino. « Franchement, ça m'étonnerait pas de lui. Il bougonne dès qu'il nous a dans les pattes. Il était triste quand les parents lui ont dit qu'il ne serait plus enfant unique. Complètement mégalomane. » conclut-elle avec pourtant une affection réelle. Ses disputes avec Gabriel, bien que plus rares qu'avec Quino, avaient toujours été plus profondes, mais elle n'avait aucun doute sur le ait que son frère l'aimait - et c'était réciproque.

Elle se fit attentive quand Alexandre se lança dans un récit concernant sa famille, repensant en parallèle aux paroles récentes d'Eurydice. « C'est dingue comme histoire ! Mais alors attends, ton oncle est en fait... ton père biologique ? Vous vous entendez bien ? » demanda-t-elle, intriguée. « C'est trop chouette pour ta sœur, tes parents devaient être tellement contents, et surpris ! C'est vrai que c'est une belle histoire. » Elle sourit au Gryffondor, heureuse d'en apprendre davantage sur lui. Elle côtoyait Alexandre depuis longtemps, mais leur relation avait souvent été plus superficielle que celle qu'elle partageait avec Eurydice, ou avec Ash.

Ne souhaitant guère s'attarder sur la perspective de quitter un jour Poudlard il faudra me passer sur le corps Minerva, Stef acquiesça plus vivement au sujet de la nourriture, dont elle s'était d'ailleurs généreusement resservie. Même sans avoir d'elfe de maison, chez les Kostas, on n'était généralement pas en reste quand il était question de cuisine, mais Stef devait tout de même admettre que les elfes de Poudlard faisaient une belle concurrence aux plats que leur cuisinait leur mère.
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 122
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyVen 14 Aoû - 19:41

« Peut-être, si tu accompagnes Lucrecia à une compétition estivale, ce n’est pas totalement impossible. » Juste très improbable. Pourtant, Ethel et Estefania avaient plusieurs points communs, Alex’ était bien certain qu’elles s’entendraient. Le hic restait qu’Ethel n’était pas une sorcière : la mère d’Alex’ avait longtemps pesté contre ce fait, ne comprenant pas pourquoi ce duo avait été formé ! En réalité, c’était Alex’ qui avait choisi sa partenaire, tout simplement parce qu’il s’entendait très bien avec elle et qu’à l’époque Poudlard lui paraissait une perspective lointaine.

« Je n’ai jamais aimé ça. » Confirma Alexandre avant d’expliquer à son amie – qui en savait visiblement peu sur les traditions étranges des Symphonie -. « Il y a une malédiction sur notre famille : à chaque génération, l’un de nous devient l’homme de main d’une autre famille de sang pur à cause d’un genre de pacte magique. C’est pour ça que je dois faire des arts martiaux de façon aussi intensive, c’est aussi le cas de Viska depuis qu’elle sait qu’elle appartient à notre clan. Techniquement, d’ailleurs, c’est ma cousine qui est maudite… mais rien ne sera définitif avant plusieurs années et j’hésite à prendre sa place. Moi j’ai été formé depuis que je suis petit, elle ça lui ait tombé dessus brusquement comme ça… Enfin, voilà, c’est pour ça que je fais du karaté et du judo, et que ma mère est aussi à cheval sur la discipline. » En plus, même si Viska prenait effectivement la marque pour de bon, c’était un pacte dangereux. Des tas de Symphonie, dont les grands-parents d’Alex, étaient morts jeunes. Et quand ça avait lieu avant que l’héritier ait des enfants, c’était le deuxième dans la ligne de succussion qui récupérait la marque maudite. Autrement dit, Alexandre n’était pas à l’abri de devoir un jour se battre pour les Malefoy – il y avait tellement d’inconnus ! -, alors arrêter les entraînements n’étaient pas une option. La meilleure des sécurités pour eux tous étaient encore qu’ils soient capables de faire face au danger, c’était bien plus sûr que d’attendre le bon vouloir des Malefoy et de finalement se retrouver sans défense en mission. C’est du moins ce que répétait à l’envie Myrielle, et Alex’ (d’un naturel plutôt obéissant) n’y avait jamais vu à redire. Juste, il n’aimait pas ça. Donc s’entraîner oui – surtout qu’il était doué -, y mettre de la passion… il ne fallait pas abuser non plus.

« C’est toujours mieux de gagner, c’est sûr, mais on apprend parfois beaucoup d’une défaite, non ? » C’était tout à fait la philosophie de ses maîtres en arts martiaux justement. Et peut-être qu’à avoir eu une mère très compétitrice, il en avait hérité un caractère plus porté sur la tempérance, parce que ça aurait vraiment fait trop que tout le monde à la maison éclate au moindre échec ! Car Alexis n’était pas forcément du genre à accepter facilement de perdre non plus : père, mère et sœur, Alex’ était vraiment le seul de la famille à prendre du recul.

« Si seulement Eurydice pouvait y faire quelque chose… » Soupira-t-il, peu convaincu néanmoins que la douce Serdaigle, qui exécrait les conflits, puisse avoir une influence sur leur ami commun : Nate était tellement têtu ! Ce pouvait être une qualité, mais là, quand même… n’était-ce pas un peu trop ? « Nate et Eurydice ? Aucune idée… Pourquoi tu penses ça ? » Il imaginait mal ses deux amis – qui chacun à leur manière faisaient encore très bébés jusqu’à peu – se lancer dans des histoires d’amour… mais bon, ils avaient quand même treize ans maintenant, ce n’était pas impossible qu’il ait loupé une évolution dans leur relation ! Surtout avec Nate qui ne lui parlait plus !

Il sourit à l’évocation du frère de Stef. Il était clair que leurs deux familles étaient différentes : lui avait sauté de joie en apprenant pour Ayelet ! « Je suis sûr qu’il bougonne uniquement pour la forme. » Lança Alex’, après tout, aucun grand frère ne pouvait détester ses petites sœurs ! Elles, par contre, pouvaient leur en faire voir de toutes les couleurs Ayelet qui saute sur le lit à 5h du matin, merci hein.

« Oui, c’est ça, mais à l’époque de ma naissance, il n’était pas encore marié à Vickie alors disons plutôt qu’il est devenu mon oncle après. Je m’entends bien avec lui sauf que je ne le vois plus autant maintenant. Juste aux repas de famille. » C’est que Damian avait sa propre petite famille, et qu’Alex, de son côté n’était chez sa mère que deux mois et quelques dans l’année. « On a des tas d’histoires de ma famille, des pas trop chouettes, et des chouettes. » Sourit à son tour Alex’, pas réellement perturbé de raconter sa vie à son amie. Après tout, il ne pouvait pas uniquement compter sur l’entremise d’Eurydice pour se rapprocher de Stef’.
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 377
Âge : 14 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyLun 17 Aoû - 23:48

Sceptique à l'idée de rencontrer réellement Ethel (bien qu'intriguée, elle ne pouvait pas le nier, même à elle-même), Stef se concentra plutôt sur les aveux suivants d'Alexandre, au sujet des arts martiaux. Pour le coup, elle ne pouvait pas dire qu'elle comprenait - elle pouvait difficilement se mettre à sa place. Hésitante, elle acquiesça doucement avant de reprendre la parole : « Eurydice avait très vaguement évoqué le sujet dans le train. » avoua-t-elle histoire de ne pas passer pour une ignorante totale. Les Kostas côtoyaient des familles comme celle d'Eurydice - du moins, du côté de sa mère -, mais ils n'étaient pas anglais à l'origine - ils n'étaient pas familiers de toutes les histoires entourant les grandes familles britanniques. « Une autre famille de Sang-Pur ? Toujours la même ? » demanda-t-elle, profitant du fait qu'Alexandre avait l'air plus volubile qu'à son habitude. Les pactes de sang, elle connaissait, même si elle avait toujours cru que c'était un truc d'un autre temps - pas quelque chose qui se pratiquait encore aujourd'hui au Royaume-Uni. « Mais, pourquoi les arts martiaux ? Vous vous entraînez aussi aux sorts ? Dans un contexte sorcier, tu pourrais t'attendre à te retrouver dans un duel magique, non ? » Elle se mordilla la lèvre, incertaine. « Et qu'est-ce qui rend ça définitif ? Comment tu sais si c'est toi ou Viska ? Vous décidez vous-mêmes ? T'es pas obligé de répondre, hein. » le rassura-t-elle soudain, soucieuse de ne pas se montrer excessivement indiscrète trop tard. « Ça n'a pas dû être évident pour elle... Enfin ça ne l'est pas pour toi non plus, mais elle a découvert ça du jour au lendemain du coup ? C'est lourd à porter... » Elle ne savait vraiment pas ce qu'elle aurait fait à la place d'Alexandre - ou de Viska. L'éventualité ne se produirait jamais, de toute évidence, mais même l'imaginer semblait impossible - que Quino, Gab', Tina ou elle, soient destinés à combattre au service d'une autre famille de sorciers. A côté de ça, leurs propres querelles habituelles paraissaient si... anodines.

Stef n'était pas têtue au point de contredire encore Alexandre sur la dichotomie victoire/défaite, et elle haussa finalement les épaules, acceptant son argument sans (trop de) mauvaise grâce. « C'est sûr. » Elle marqua un temps de pause, se resservant en purée. « Mais je préfère quand même gagner. » conclut-elle d'un air malicieux - toujours prête à avoir le dernier mot elle fait la paire avec Victoire.

Quant à Eurydice, Stef ne savait pas si son amie parviendrait à convaincre Nathaniel de se montrer raisonnable envers Alexandre, mais si quelqu'un en était capable, il lui semblait que c'était la Serdaigle. Elle était toujours si diplomate, comment Nathaniel pourrait-il trouver une faute dans ses arguments ? Mais tout ça n'était que supposition. Un peu comme ses soupçons sur une potentielle romance entre les deux Aigles, sauf que là, elle avait quand même un peu plus de concret à apporter : « Elle n'arrêtait pas de parler de lui dans le Poudlard Express. Et elle a admis qu'elle le trouvait beau - après que je lui aie posé explicitement la question, certes, mais tu sais comment elle est, il faut lui arracher les vers du nez parfois. » raisonna-t-elle d'un air entendu. Elle était un peu déçue qu'Alexandre n'ait pas plus d'eau à apporter à son moulin, mais elle s'en était doutée. Peut-être que son ami se montrerait plus vigilant à partir de maintenant, et pourrait ainsi étayer ses propos ?

Comme Alexandre n'avait pas forcément tort pour Gab' - il était un ronchon émérite -, Stef lui accorda sa supposition d'un sourire, avant de lui poser toujours plus de questions sur sa propre famille - mais pour sa défense, c'était le Gryffondor qui avait commencé. Elle ne se serait pas permis de le mitrailler de questions de but en blanc, mais Alexandre se montrait bavard sur le sujet, et elle était intriguée d'en savoir plus sur lui. Elle opina du chef : « C'est cool en tout cas, j'veux dire, c'est toujours sympa d'avoir un peu plus de famille. » Plutôt que moins. Elle sourit. « Nous aussi. Un peu moins compliquées quand même je pense ! » rigola-t-elle avec amusement. « C'est chouette que tu en parles en tout cas ! » L'occasion de mieux connaître son ami. Au bout de deux années entières passées dans la même maison, c'était plutôt agréable.
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 122
Âge : 13 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] EmptyLun 7 Sep - 8:32

« Les Foster sont une vieille famille, son père est peut-être même ami avec les adultes concernés. » Ici il pensait à Malefoy car ses parents ne fréquentaient pas beaucoup la famille d’Eurydice, Eustache et Eulalie étaient un peu plus âgés que Myrielle et Alexis, il apparaissait qu’ils n’avaient pas vraiment sympathisé à Poudlard. Pourtant, il était arrivé qu’Alex et Eurydice se croisent quand ils étaient enfants, lors des grandes fêtes organisés pour les bonnes familles de sorciers anglais. « Oui, toujours la même. Il s’agit des Malefoy, tu les connais ? » En Angleterre, ils étaient surtout sinistrement célèbres pour être d’anciens mangemorts. Alex’ ne jugeait pas, ses grands-parents et son oncle en étaient aussi – les premiers étant morts depuis et le second encore en fuite -. « Dans ma famille, on pense que les sorciers se reposent trop sur la magie et pas assez sur leurs autres capacités. C’est pour ça les arts martiaux, mais en réalité les techniques qui nous sont propres portent plutôt sur la maîtrise des armes blanches : les armoiries des Symphonie sont une rose noire et un poignard. Ma mère a toujours minimum quatre lames sur elle, j’en ai aussi chez moi, mais McGo’ a interdit que je les emmène à Poudlard. Apparemment, quand elle était élève, maman avait un peu tendance à lancer ses poignards sur tous ceux qui la contrariait – juste pour leur faire peur hein ! -. » Alex’ haussa les épaules : sa mère devait sûrement maîtriser les duels sorciers, mais il l’avait toujours senti très réticente à utiliser la magie pour se battre (alors que balancer ses poignards à tout va, ça, ça ne lui posait de toute évidence aucun problème!). Puisqu’elle était son professeur, il suivait simplement son exemple. En plus, il était interdit aux mineurs de lancer des sortilèges en dehors de Poudlard, donc même si elle l’avait voulu, Myrielle n’aurait pas pu lui apprendre à se battre avec une baguette.

« Ce sont les Malefoy qui choisissent celui d’entre nous qui leur obéira, en général ils prennent l’aîné, mais parfois ils utilisent celui qui est le plus proche en âge de leur héritier. C’est ce qui s’est passé pour ma mère. » Raconta-t-il, pas gêné de parler de tout ça – puisque ça n’avait rien d’un secret, tous les aspects de ce pacte étaient trouvables dans les livres sur les familles de sang pur, c’était juste que ce genre de vieux bouquins n’intéressait pas grand monde -. En plus, ça avait eu le mérite de détourner l’attention de Stef de sa déception d’avoir vu sa cousine répartie ailleurs. Tout benef’ donc. « Quant au côté définitif, en cas de rupture du contrat, les conséquences sont mortelles. Mais même si Malefoy et ma mère ont un pacte actif, en réalité il ne fait jamais appel à elle. On peut espérer que ce sera pareil pour nous, même si avec Magicis Sacra etc. peut-être que l’intérêt d’avoir un Symphonie de leur côté reviendra… On verra bien. » Scorpius était encore jeune, il serait temps d’y réfléchir quand le moment viendrait… même si Alex voyait bien que cela souciait déjà pas mal Viska. Ce qui était presque banal dans la vie du lion ne l’était pas nécessairement pour sa cousine, élevée chez les moldus en plus de ça ! « Elle n’en parle pas, j’espère que ça ira pour elle quand même. » Un pli soucieux naquit entre les sourcils du jeune garçon. Il s’inquiétait pour sa cousine. Malheureusement, il ne pouvait rien faire actuellement pour l’aider.

Plus tard, il sourit à Stef’ quand celle-ci chercha à avoir le dernier mot au sujet des victoires/défaites. Lui ne cherchait pas absolument à avoir raison, ce n’était pas dans sa nature instinct de survie, aussi ne surenchérit-il pas. La conversation dériva, à la surprise du lion, sur une potentielle romance entre son ex-meilleur ami et Eurydice. Bien que pas totalement convaincu, il ne demandait qu’à l’être : avoir une copine permettrait peut-être à Nate de se détendre ! « C’est vrai qu’ils ont pas mal de points communs, Eurydice serait parfaite pour lui. » De là à dire que l’inverse serait vrai… Enfin, si ça faisait plaisir à Stef’ (et ça paraissait être le cas), Alex’ voulait bien garder l’œil ouvert pour déceler des indices !

« Je suppose que plus on est nombreux et plus c’est compliqué ! » Ponctua Alex’, bien certain que le nombre de personnes impliquées dans la famille Montgomery n’aidait pas à tendre vers la simplicité. Cela dit, ça lui faisait au moins des tas de trucs à raconter, même si d’habitude, il n’y pensait pas forcément. Une fois pris dans la routine de Poudlard, ses diverses histoires de famille paraissaient moins pressente. « Je n’ai pas de problème pour parler de tout ça, je crois que c’est juste que d’habitude je n’y pense pas forcément. Il se passe déjà tellement de trucs à Poudlard ! » Expliqua-t-il donc à son amie en lui souriant. Il était sûr que cette année serait encore riche en événement, même si, dans le fond, le fait que MS se tienne à peu près tranquille allait peut-être leur laisser plus de temps libre.

Le reste du repas se passa sur le même mode mais les deux lions furent plus occupés par leur fourchette et moins par leurs bavardages. Finalement, le banquet prit fin et il fut temps pour les grands de quitter la grande salle pour la salle commune : Vanellope était passée plus tôt dans les rangs pour leur donner le nouveau mot de passe, de leur côté les préfets accompagneraient les premières années sans en perdre un en cours de route de préférence, James on t’a vu essayer de quitter le rang!. Alex’ resta aux côtés de Stef tout le long du trajet, autant pour continuer à profiter de la présence de son amie que pour éviter qu’elle ne se sente seule comme au moment de la répartition de sa cousine. Il savait bien qu’il ne pouvait pas remplacer Lucrecia, mais il espérait qu’à force Stef’ verrait qu’elle pouvait vraiment compter sur lui à Gryffondor !

Une fois dans la salle commune, il dut cependant la laisser vu qu’ils n’allaient pas au même endroit : « C’est là qu’on se quitte, bonne nuit Stef’, à demain ! » Lui lança Alex’ avec bonne humeur avant de suivre les garçons de son dortoir.

{1 066}
{Terminé pour Alexandre}
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





I Spy [ Alexandre ] Empty
MessageSujet: Re: I Spy [ Alexandre ]   I Spy [ Alexandre ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I Spy [ Alexandre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: