AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -50%
Nouvel Echo Dot (4e génération), ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 PV • One thousand years ago this story starts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 257
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun

En ligne

PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyLun 1 Juin - 21:37

Lucrecia & Moussa.
There were four sorcerers with strong and kind hearts. They had a dream to teach all that they knew witches and wizards came far and it grew 'til a castle stood tall by the shores of a lake. And a thousand years later the magic remains
Le voyage de Londres au château de Poudlard s’était relativement bien passé. Lucrecia était restée avec sa cousine chérie Tina et même si elle n’avait pas pu mettre la main sur Gabriel, Stef ou Quino, elle avait tout de même passé un bon moment. Une fois arrivée à la gare de Pré-au-Lard, Lucrecia s’avança comme le reste des élèves, en compagnie de sa petite cousine toujours, vers des calèches qui avançaient toute seules, comme par magie. Trouvant cela cependant un peu étrange, Lucrecia questionna sa cousine « Tu es sûre que ce ne sont pas des Sombrals ? Ce sont des chevaux invisibles, qu’on ne peut voir que lorsque l’on a été témoin de la mort de quelqu’un… Cela paraitrait quand même plus logique que des calèches qui avancent toutes seules… » Il ne fallait pas oublier que Castelobruxo était spécialisée dans les soins aux créatures magiques, et le programme de l’école était du plus haut niveau. Les élèves avaient des cours de Soins aux Créatures magiques dès la première année, plusieurs fois par semaine. Autant dire qu’ils couvraient de nombreuses créatures en seulement un an. Lucrecia allait s’approcher de l’avant de la calèche quand on la pressa, derrière, de monter et d’avancer. Levant les yeux au ciel, elle battit en retraite et grimpa dans la calèche. Le bruit des sabots, à peine perceptible pour la plupart des sorciers, la fit sourire doucement. Elle ne dirait rien à Tina, mais était bien contente de savoir qu’elle avait raison. Les calèches étaient bel et bien tirées par des sombrals !

Une fois arrivée devant le château, dont de nombreuses fenêtres étaient allumées, Lucrecia serra la petite main de sa cousine dans la sienne. Ça y est, elle y était. Elle y était vraiment. Elle devait bien l’avoué, elle avait espéré retrouver Thiago sur le quai de la gare, qu’il lui ai fait la surprise et qu’il arrive en lui disant « Surprise ! », s’étant caché aux côtés de Quino ou de Gabriel pendant le trajet. Mais rien n’en n’était. Thiago ne s’était pas montré. Il fallait qu’elle l’accepte, même si elle n’en n’était pas ravie. Une fois arrivée dans l’enceinte du château, le concierge - Rusard, lui avait soufflé Tina, l’ennemi numéro un de Quino- vérifia son identité et la fit attendre sur le côté. Elle fut rapidement rejointe par quatre autres élèves, qu’elle salua rapidement. Visiblement, ils seraient donc cinq à entrer à Poudlard par la petite porte cette année. Un homme arriva rapidement pour les emmener vers le bureau de la Directrice, alors que le reste des élèves continuait d’arriver, au fur et à mesure. « Je suis le Professeur Clarks, directeur de la maison Gryffondor et professeur de vol sur balais. Je vais vous emmener au bureau de la directrice, Mrs. McGonagall, veuillez me suivre s’il vous plait. Et restez groupés, les escaliers ont une fâcheuse tendance à se déplacer. » Lucrecia regarda les quatre autres élèves et emboita le pas du professeur Clarks, passant enfin les portes du château. Il changeait clairement de l’école de Castelobruxo, et alors qu’elle regardait autour d’elle, elle manqua presque un tournant. Elle avança un peu plus vite et se retrouva à la hauteur d’un des nouveaux élèves. « Salut, je suis Lucrecia, et toi ? » Elle lui adressa un sourire, suivant tout le professeur Clarks, montant de nombreux escaliers. « Je viens de Castelobruxo, au Brésil. Tu étais dans quelle école toi ? Pas la mienne, pas vrai ? » Le jeune garçon ne lui disait absolument rien, et même s’ils étaient nombreux, elle connaissait un grand nombres de personnes à l’école !

Ils finirent par arriver devant le bureau de la directrice McGonagall -sans qu’un seul escalier ne leur fasse l’honneur de bouger-, et le professeur Clarks prononça un mot de passe, permettant ainsi à la statue de tourner sur elle-même, dévoilant ainsi un escalier, qu’ils empruntèrent à la suite du professeur de vol. Ce dernier frappa à la porte en haut des escaliers puis fit signe aux cinq nouveaux élèves d’entrer. « Ma cousine m’a dit qu’ils allaient nous mettre un chapeau sur la tête pour nous répartir… » souffla-t-elle à Moussa, qu’elle n’avait pas quitté depuis qu’elle était arrivée à sa hauteur dans les escaliers. Après un court discours de la Directrice, elle leur présenta le Choixpeau, qui trônait sur son bureau, puis appela : « Lucrecia Castillo ? » Lu s’avança, pas spécialement rassurée, posant son regard en alternance sur le Choixpeau et sur la directrice. Elle prit une inspiration profonde, pendant que la directrice lui posait le Choixpeau sur la tête. « Hum, Castelobruxo… Je vois… » Lucrecia fut surprise d’entendre une voix dans sa tête, et commença à prier de toutes ses forces, pour ne pas finir à Serdaigle, maison où aucun des Kostas n’avait été réparti. « Non, pas Serdaigle… Gryffondor par contre… » Lucrecia n’avait aucun apriori sur Gryffondor, c’était, après tout, la maison dans laquelle Stef avait été répartie. Cette dernière lui avait d’ailleurs dit qu’elle espérait qu’elle serait répartie à Gryffondor. Franchement, pour Lucrecia, tant qu’elle n’était pas à Serdaigle, n’importe laquelle des trois autres maisons lui allait. Le Choixpeau continua ses petites discussions, et après un temps qui lui paru interminable, le vieux chapeau fini par scander, haut et fort cette fois « Serpentard ! » Lucrecia esquissa un petit sourire, ravie. Certes, elle ne serait pas avec Stef et ne partagerait pas son dortoir, mais au moins, elle serait avec Tina et Gabriel ! Et surtout, elle n’était pas, toute seule comme une âme en peine, à Serdaigle.

La directrice lui ôta le Choixpeau de la tête et la laissa retourner auprès des autres élèves. Elle appela ensuite une jeune fille blonde. « Tu penses aller dans quelle maison ? » chuchota-t-elle à l’attention de Moussa, ne sachant pas vraiment ce qu’il connaissait ou non de Poudlard. Certes, elle avait eu la chance d’avoir sa famille déjà à l’école, et ils en avaient profité pour lui en parler, beaucoup. Mais ce n’était peut-être pas le cas de tout le monde ici. « Mes cousins sont à Poufsouffle, Gryffondor et Serpentard, j’espérais être répartie dans une de leurs maisons, je suis trop contente ! » Au moins, elle ne serait pas seule dans la salle commune. Déso Tina et Gab ! 
acidbrain


• 1 047 mots•
Revenir en haut Aller en bas

Moussa Nkrumah
Moussa Nkrumah
Serdaigle

Parchemins : 63
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyMar 2 Juin - 18:14

Moussa & Lucrecia


Septembre 2015

Le moment tant attendu était enfin arrivé : la rentrée à Poudlard. Même s'il était nerveux à l'idée d'arriver seul dans une si grande école, il avait vraiment hâte de la découvrir. Sortir de sa zone de confort, c'était un peu le but de cet échange scolaire et Moussa allait bien devoir se faire violence pour nouer de nouvelles amitiés en Écosse. Afin d'arriver à l'école de sorcellerie britannique, les élèves devaient monter dans un énorme train rouge à la gare de King's Cross. Un phénomène qui aurait pu paraître curieux au moindre moldu était que les sorciers atteignaient la voie 9 3/4, voie réservée aux sorciers, en fonçant tout bonnement dans un mur, mais pour Moussa qui baignait dans la magie depuis sa naissance, ça n'avait rien d'extraordinaire. C'était même plutôt amusant. Dès lors, il avait imité les familles sorcières pour atteindre la fameuse voie puis était monté dans le train, après avoir salué sobrement son père. Les démonstrations d'amour n'étaient jamais très présentes avec son paternel, à l'inverse de sa mère.

En cherchant un compartiment dans lequel s'installer, il avait vu défiler bon nombre d'étudiants, aussi uniques les uns que les autres : des jeunes filles qui parlaient une langue différente, un garçon à la peau matte qui paraissait chercher sa proie pour lui jouer un mauvais tour, deux garçons plus âgés, bras dessus, bras dessous qui semblaient heureux de se retrouver ou encore une jeune fille qui ressemblait étrangement au potentiel fauteur de troubles et qui semblait d'humeur maussade tandis qu'un autre jeune homme l'aidait à déplacer sa valise c'est une nouvelle version de "Où est Charlie ?", vous devez retrouver de qui je parle. Finalement, Moussa ajusta ses lunettes et pénétra dans un compartiment occupé par des élèves d'âges différents. Après un bon moment de silence, il avait essayé d'entamer une conversation mais était tombé sur des élèves qui préféraient la sieste aux discussions endiablées, aussi avait-il décidé de les imiter.

Une fois à Poudlard, il fut orienté vers un groupe d'étudiants qui semblaient tous être nouveaux. En tout cas, leur apparence laissait fortement douter qu'ils étaient originaires du Royaume-Uni. Pandanjila se trouvait là, forcément ; Moussa avait cherché à savoir quel autre élève de Uagadou avait suivi son exemple et Pan' en faisait bien partie. À ses côtés, deux élèves avec des traits des pays de l'Est attendaient et enfin, une jolie jeune fille avec un air latino je ressens le tempoooo. Après les instructions du dénommé professeur Clarks, ce fut la brunette qui vint parler au jeune Kényan afin de faire connaissance. Moussa l'accueillit avec un sourire et lui répondit : « Enchanté, Lucrecia. Je m'appelle Moussa. » Il fit de son mieux pour assimiler le trajet que leur faisait emprunter le professeur mais ce château lui semblait être un vrai labyrinthe. Puis, Lucrecia lui demanda s'il ne venait pas de Castelobruxo, tout comme elle. Si Moussa avait été un clown, il aurait fait croire à Lucrecia qu'il était effectivement un ancien élève de Castlebruxo. Au lieu de ça, il répondit avec la plus grande sincérité « Non, en effet, je viens de Uagadou, en Afrique. Ca fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls à tenter notre chance dans une autre école, avec Pan'. » S'il n'avait, jusque là, pas l'habitude de traîner avec Pandanjila à Uagadou, il le connaissait forcément, étant donné qu'ils avaient le même âge. Qui sait ce que ce séjour à Poudlard leur réserverait ? « Tu entres en quelle année ? » demanda-t-il ensuite ; elle ne semblait pas avoir trop d'écart d'âge avec lui.

Puis, ils arrivèrent dans le bureau de la directrice, via un passage des plus pittoresques, et l'étudiante de Castelobruxo lui parla du rituel de répartition propre à cette école. « Quelle étrange méthode de répartition ! » fit-il remarquer, en baissant toutefois le ton pour ne pas que les professeurs présents l'entendent.  La brunette fut donc la première à être appelée. Un vieux chapeau moisi coiffa sa tête et cet objet bizarre se mit même à parler. Moussa ne put s'empêcher de trouver la situation drôle. Il espérait cependant que Lucrecia ne penserait pas qu'il se moquait d'elle. Quoi qu'il en soit, il avait hâte de voir ce que ce fameux "Choixpeau" allait trouver dans sa tête à lui.

La jeune fille revint à sa hauteur et Moussa lui sourit à nouveau. Elle semblait réellement sympathique et il était ravi que ce soit elle qui endosse le rôle de sa première nouvelle connaissance. « Je n'en ai aucune idée. Je préfère garder la surprise. » avoua-t-il. Il avait été bien occupé pendant l'été et surtout, il avait choisi de ne pas trop se documenter sur Poudlard afin de tout découvrir une fois sur le terrain. Dès lors, il n'avait aucun préjugé sur Serpentard, la maison dans laquelle Lucrecia venait d'être répartie. Se retrouver dans cette même maison aurait probablement facilité son intégration, étant donné que la jeune fille lui avait déjà adressé la parole mais premièrement, ça aurait été trop facile, voire trop beau et deuxièmement, les étudiants étaient répartis en fonction de leur personnalité et l'Argentine avait l'air de nature plus énergique que lui. Elle lui avoua ensuite qu'une partie de sa famille étudiait déjà à Poudlard. « C'est génial que vous ayez de la famille ici. » commenta-t-il, inconscient de son tic à vouvoyer tous ceux dont il n'était pas - encore - proches. « À part Pan', je ne connais absolument personne. » ajouta-t-il en désignant le principal concerné d'un geste de tête. De toute façon, même s'ils avaient été les meilleurs amis du monde, ils se seraient tous les deux retrouvés dans la même situation : arriver dans une nouvelle école sans y connaître qui que ce soit. Explorer l'inconnu faisait grandement partie de cette aventure.

Après la répartition des étudiants de Durmstrang, ce fut au tour de Moussa. Curieux, il s'avança et s'assit sur le tabouret prévu pour cette répartition un peu hors-norme. Être coiffé d'un chapeau qui lisait la moindre de vos pensées n'était pas la sensation la plus agréable mais fort heureusement, celui-ci ne mit pas longtemps avant de se décider sur la maison de l'étudiant de Uagadou. « Thunderbird ! Ah non, ça c'est la mauvaise école Serdaigle ! » Le Kényan haussa les épaules et retourna aux côtés de Lucrecia. Apparement, c'était la maison des sages et des érudits, et il faut dire que ça le caractérisait plutôt bien. L'autre élève de Durmstrang avait, lui aussi, été réparti chez les aigles. « Dommage ! » lâcha-t-il simplement à l'adresse de sa nouvelle connaissance. Ils auraient quand même l'occasion de se croiser pendant les cours.

[1158]
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 257
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun

En ligne

PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyDim 12 Juil - 22:31

Lorsque le jeune sorcier se présenta à son tour, la brune esquissa un sourire, et lui répondit : « Ravie de faire ta connaissance Moussa ! » Il était clair pour Lucrecia que Moussa n’était pas de Castelobruxo, elle ne l’avait jamais vu de sa vie. Et pourtant, ils semblaient avoir sensiblement le même âge, donc elle l’aurait forcément vu à Castelobruxo s’il en avait fait partie. Lorsqu’il lui confirma qu’il venait de Uagadou en Afrique, Lucrecia sentit sa curiosité piquée à vif. Qu’il se prépare, car Lucrecia pouvait sortir de nombreuses questions les unes à la suite des autres -il suffisait de demander à Quino, il validerait cette information sans aucun problème. Alors qu’il mentionnait un certain « Pan’ » en désignant un des autres nouveaux élèves, Lucrecia suivit le regard du jeune homme pour esquisser un petit geste de la main audit « Pan’ ». « Moi je suis la seule de Castelobruxo, visiblement. » Elle haussa les épaules, pas spécialement contrariée par la chose. Certes, elle aurait préféré que Thiago l’accompagne, mais comme ce n’était pas le cas, elle préférait penser à autre chose. « Je vais entrer en quatrième année, et toi ? »

Les cinq nouveaux étudiants suivirent le professeur de vol, et arrivèrent ensuite dans le bureau de la directrice. Son air sévère eut le don d’impressionner Lucrecia, qui préféra chuchoter aux oreilles de Moussa plutôt de clamer haut et fort que la répartition à Poudlard était particulièrement étrange. Lorsque Moussa lui répondit que la répartition de leur nouvelle école de Sorcellerie était relativement étrange, la brune acquiesça d’un mouvement de tête, évitant de répondre sur l’instant puisque la directrice était en train de parler.  Sa sévérité ne donnait pas spécialement envie à Lucrecia de se la mettre à dos dès la première soirée qu’elle passait en Ecosse. Elle fut la première à être appelée par la directrice et fut envoyée à Serpentard. Suivirent les deux élèves qui semblaient être frères et soeurs, puisqu’ils portaient le même nom de famille. La fille fut envoyée à Serpentard -Lu lui adressa un petit sourire et un signe de main- et son frère fut envoyé à Serdaigle, la maison que Lucrecia ne voulait absolument pas. « C’est déjà bien, de connaitre une personne ! C’est un ami à toi ou tu le connais juste comme ça ? » Et puis maintenant, il la connaissait elle, c’était bien aussi non ? Alors certes, ils n’étaient clairement pas proches, loin de là même, ils avaient encore beaucoup à apprendre l’un de l’autre s’ils voulaient être amis, mais au moins, il connaissait quelqu’un d’autre au cas où ledit Pan était occupé une fois.

Moussa fut ensuite appelé pour être réparti. Lucrecia croisa les doigts pour qu’il se retrouve à Serpentard avec elle, mais le Choixpeau en décida autrement et l’envoya lui aussi chez Serdaigle. Il y avait donc deux filles à Serpentard et deux garçons à Serdaigle pour le moment. Ne restait plus qu’un garçon à répartir. Serait-il réparti dans l’une des deux maisons, ou serait-il mis dans l’une des autres qui n’avaient pas encore été déclamée par le Choixpeau ? Lorsque Moussa revint, elle esquissa un sourire à ses mots « Bon, c’est pas grave, on sera quand même ensemble en cours ! » La directrice appela ensuite « Pan’ », et Lu en profita pour poser une nouvelle question au jeune sorcier à ses côtés: « Comment ça se passe à Uagadou ? Vous avez une répartition vous ? Parce que nous à Castelobruxo ça n’existe pas, on est tous habillés pareil, il n’y a pas de maisons. » Lucrecia avait encore beaucoup de choses à apprendre sur les autres écoles, et Moussa était la cible de ses questions pour Uagadou. Pas de bol pour lui. 
acidbrain


• 602 mots•
Revenir en haut Aller en bas

Moussa Nkrumah
Moussa Nkrumah
Serdaigle

Parchemins : 63
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyMer 9 Sep - 9:44

Apparemment, la tendance de Moussa à vouvoyer les personnes qu'il rencontrait pour la première fois semblait lui être unique. Toutefois, il en prenait peu à peu conscience et n'y voyait aucun inconvénient. En revanche, il allait lui falloir un certain temps avant de perdre cette habitude. Lucrecia paraissait vraiment sympathique et, même si elle venait elle aussi d'une école étrangère, il espérait que les autres élèves de Poudlard étaient du même acabit. Le Kényan acquiesça quand la jeune fille souligna le fait qu'elle était la seule élève de Castelobruxo. Il est vrai qu'il était probablement plus aisé d'arriver avec un camarade de classe ou une connaissance de son école. Puis, elle lui apprit qu'elle allait entrer dans la même année que lui, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. « Ah, cool, moi aussi ! » répondit-il avec un sourire. En toute logique, ils assisteraient à plusieurs cours ensemble. De plus, Lucrecia semblait loin d'être bête.

On pouvait dire que la directrice dégageait une certaine classe et qu'on n'avait pas envie de se la mettre à dos. Aussi Moussa se retint-il d'ajouter quelconque autre commentaire sur la méthode de répartition de Poudlard. Une fois que Lucrecia fût répartie, les deux nouveaux élèves parlèrent de leurs connaissances déjà présentes au château. « On avait cours ensemble mais je ne le connais pas tant que ça. Et vous, vous avez combien de cousins ici ? » Le jeune garçon préférait s'intéresser à la vie de son interlocutrice, la sienne lui paraissait trop banale pour s'y attarder.

Puis vint le tour de Moussa d'être réparti. Comme le garçon juste avant lui, il fut choisi pour intégrer les Serdaigle. Apparemment, c'était la maison que Lu voulait éviter à tout prix, étant donné qu'aucun de ses cousins ne s'y trouvait. Comme elle le précisa, ils pourraient toujours se revoir en cours. « Oui, c'est vrai ! » répondit-il simplement. Nul doute que les élèves de Castelobruxo possédaient des compétences avancées dans certaines matières, mais il ne savait pas encore lesquelles. « Oh ben écoutez, c'est bien différent d'ici. On n'a pas vraiment de répartition. Pour savoir qu'on a été sélectionné pour l'école, il y a un Messager des rêves qui vient nous rendre visite pendant notre sommeil. Sinon, les spécialités de Uagadou sont l'alchimie, la métamorphose et l'astronomie, mais j'ai cru comprendre que ces deux dernières matières étaient aussi enseignées ici. Et vous, vous avez des cours plus poussés que d'autres ? » Pour dire vrai, Moussa se sentait à l'aise avec Lucrecia, c'est pourquoi il n'hésitait pas à échanger avec elle sans crainte. Pour l'instant, il n'avait pas mentionné la maîtrise de l'animagie, car cela lui semblait évident. Quant à l'utilisation de la baguette, il ne savait pas vraiment comment les Brésiliens s'y prenaient. Peut-être qu'ils utilisaient leurs doigts, eux aussi ? En tout cas, pour l'instant, le Kényan n'allait pas bombarder sa nouvelle connaissance de questions. Ils auraient toute l'année pour en apprendre plus l'un sur l'autre.

Pandanjila fut le dernier à être réparti et, sans grande surprise, il rejoint également les rangs des bleu et bronze. Moussa lui adressa un sourire puis reporta son attention sur la jolie Argentine. « Apparemment, Gryffondor et Poufsouffle - si je ne me montre pas - n'ont pas eu beaucoup de succès cette année. » commenta-t-il, étant donné que sur cinq nouveaux élèves, les trois garçons avaient été répartis à Serdaigle tandis que les deux filles avaient été envoyées à Serpentard.

[606]
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 257
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun

En ligne

PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyJeu 8 Oct - 21:18

« Génial, on se verra aux cours alors ! Tu m’en voudras pas si je me mets à côté de toi des fois du coup ?! » Elle savait qu’elle se mettrait principalement aux côtés de Stef, mais si sa cousine était déjà occupée et aux côtés de quelqu’un, elle pouvait tout à fait aller avec d’autres personnes. Et comme elle ne connaissait que Moussa de la même année, le pauvre Serdaigle allait devoir se coltiner Lucrecia. Pour se plaindre, merci d’adresser vos beuglantes à Stef, qui préfère la compagnie de Flynn à celle de sa cousine. « Quatre ! Un cousin à Poufsouffle, une cousine à Gryffondor, et les deux derniers, une fille et un garçon, à Serpentard ! » Elle aurait volontiers continué à discuter avec moussa, mais son nom étant appelé, Lucrecia avait du se soumettre à la répartition de sa nouvelle école. Heureusement, elle avait des cousins du tonnerre qui lui avait tout raconté, et, contrairement à Tina, personne n’avait tenté de lui faire croire qu’elle aurait un horrible mal de tête suite à cette répartition -on parle de toi, Quiquito, oui oui !- Une fois répartie, elle retourna aux côtés de Moussa, adressant un sourire à l’unique autre fille de leur petit groupe. « Ma cousine à Gryffondor aurait aimé que je sois dans sa maison, mais visiblement, le chapeau en a décidé autrement… J’espère qu’elle ne sera pas trop déçue, ce n’est pas parce qu’on n’est pas dans la même maison qu’on ne pourra pas se voir… » souffla-t-elle doucement. Elle était un peu triste, mais elle n’avait fait que demander de ne pas être à Serdaigle. Le Choixpeau avait délibéré avec lui-même pendant un temps, allant de Gryffondor à Serpentard, pour finalement arrêter son choix sur la maison au serpent. Elle espérait que Stef ne lui en voudrait pas trop. Peut-être aurait-elle du forcer son admission à Gryffondor ? Est-ce que cela était possible ? Après tout, elle avait bien prié pour ne pas avoir Serdaigle, peut-être que l’inverse aurait été également possible… Elle se retiendrait de poser la question à Stef, qui risquait de prendre la mouche si Lu lui disait qu’elle ne s’était pas plus battue que cela pour Gryffondor.

« Un messager des rêves ?! » laissa-t-elle échapper un peu trop fort, s’attirant le regard de la directrice, alors qu’elle bredouillait un « Pardon, désolée. » à peine audible, piquant un fard au passage. Bon, ça, c’était fait. « Un messager des rêves? » répéta-t-elle bien plus bas, à l’intention unique de Moussa. « On a pas ça nous, on reçoit une lettre, comme ici… » Ce qui était bien moins folklorique, maintenant qu’elle y pensait ! Certes, l’école était entourée de la forêt amazonienne et dans une partie peuplée de nombreuses créatures magiques plus ou moins dangereuses, mais au final, recevoir une lettre, c’était nul, face à un messager des rêves ! Alors qu’elle buvait les explications de Moussa -bon, l’an prochain, elle allait à Uagadou, désolée les Kostas !- elle acquiesça quand il lui demanda si Castelobruxo avait des matières plus poussées. « Oui, on est très réputés pour les Soins aux Créatures Magiques et pour la botanique ! J’aimerais beaucoup travailler dans un de ces deux domaines plus tard, si je ne peux pas être danseuse professionnelle… » La danse faisait intégralement partie de sa vie et elle rêvait d’en faire son métier depuis qu’elle savait mettre un pied devant l’autre, mais sans Thiago, elle n’était pas sûre de le vouloir. Et maintenant qu’ils étaient séparés par un océan, elle se demandait si cela était vraiment fait pour elle. « Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais faire, après, toi ? » D’ailleurs, resterait-il un an, ou plus ?Bien sûr, les trois quatrièmes années, n’étant là que pour le programme d’échange, ne devaient normalement rester qu’une année à Poudlard, mais que leur réservait l’avenir ? Peut-être se plairaient-ils d’avantage ici !

A la remarque de Moussa, Lucrecia acquiesça d’un mouvement de tête, tandis que le professeur McGonagall leur expliquait les subtilités de Poudlard. « Pourtant, mes cousins y sont et ils n’ont pas l’air de s’en plaindre. » Finalement, la directrice mit fin à ses explications et décréta qu’il était temps de se rendre dans la Grande Salle pour procéder à la répartition des élèves de première année. « Le professeur Clarks vous emmènera, profitez bien du banquet. » Lucrecia suivit alors les autres élèves, restant toute proche de Moussa. « J’ai hâte de voir la Grande Salle ! Ma cousine m’a dit que le plafond était enchanté pour copier le ciel. Les soirs d’orage sont apparement stupéfiants ! » Et si elle n’aimait pas spécialement le mauvais temps, l’orage, le tonnerre et les éclairs ne lui faisaient pas énormément d’effet. Par contre, elle allait sûrement déchanter lorsqu’il pleuvrait des jours durant.
acidbrain


• 781 mots•
Revenir en haut Aller en bas

Moussa Nkrumah
Moussa Nkrumah
Serdaigle

Parchemins : 63
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyJeu 12 Nov - 15:30

Le fait que les deux nouveaux étudiants soient de la même année était plutôt une bonne nouvelle : si Moussa ne savait pas à côté de qui s'asseoir en cours, il pourrait toujours s'installer à côté de l'Argentine. Apparemment, celle-ci eut la même idée que lui car elle la formula à voix haute. « Pas du tout ! » la rassura-t-il. Au moins, ils étaient sur la même longueur d'ondes. Pan' avait toujours eu l'air plus sociable que son camarade de Uagadou, aussi se doutait-il qu'il trouverait plus facilement des voisins de classe. Lu évoqua d'ailleurs le grand Sénégalais, étant donné qu'il faisait également partie du nouvel arrivage d'élèves. Comme la jeune fille connaissait déjà des personnes dans le château, Moussa essaya d'en apprendre un peu plus sur eux. Il n'eut cependant pas le temps de faire un commentaire sur les maisons des cousins de la brunette car celle-ci fut appelée pour être répartie.

En revenant, elle expliqua que sa cousine, qui était à Gryffondor, aurait aimé que Lu y soit envoyée aussi. «  Oui, c'est dommage ce système de maisons. Mais je suppose qu'il faut qu'il y ait un certain esprit de compétition dans chaque école. » commenta-t-il. Il espérait seulement que les étudiants ne s'emballaient pas trop dans la course à la coupe des quatre maisons. Quoi qu'il en soit, il tâcherait quand même de faire perdre le moins de points possibles à la maison qui lui serait attribué.

Finalement, ce fut au tour de Moussa d'enfiler le Choixpeau, et celui-ci décida que le nouveau-venu rejoindrait les rangs de Serdaigle. Lors de son passage, le Kényan n'avait pensé à rien de spécial aussi cette répartition avait dû être tout ce qu'il y a de plus naturel. Puis, Moussa expliqua brièvement le fonctionnement pour être accepté à Uagadou. Apparemment, cette explication étonna Lu qui ne manqua pas de se faire remarquer par la directrice. Eh bien, elle commençait bien l'année ! Face à cette scène, le garçon eut un petit sourire en coin. Castelobruxo et Uagadou devaient forcément comporter un grand nombre de différences, tout comme Poudlard. Il acquiesça alors pour confirmer ses dires et tâcha d'expliquer un peu plus en profondeur. « Oui, ça peut paraître bizarre mais il y a un messager, qui a une forme différente en fonction de chacun, qui s'incruste dans nos rêves, pour faire simple. C'est lui qui nous notifie de notre intégration à Uagadou en nous laissant une pierre dans la main. Ca peut être flippant quand on s'y attend pas ! » Étant né dans une famille purement sorcière, le jeune homme s'attendait à être appelé de la sorte. L'Argentine lui expliqua à son tour les spécialités de son école d'origine. « Vous aurez l'occasion de me montrer vos talents dans ces deux matières ! » lui signala Moussa, confirmant ainsi le choix d'une de ses matières optionnelles, le cours de soins aux créatures magiques. « Danseuse professionnelle, comme ça ? » commenta-t-il directement après, l'air intéressé. Le garçon avait toujours été intéressé par toutes les formes d'art qui pouvaient exister sur la planète. Apparemment, Lucrecia regorgeait de ressources ! Quant à son avenir professionnel, le Kényan ne s'était pas encore décidé. « Aucune idée. Peut-être travailler avec des animaux magiques. Mon père tient une ferme au Kénya. » expliqua-t-il avec un sourire, heureux de parler de ses origines.

Seulement deux des quatre maisons de Poudlard avaient accueilli les nouveaux élèves cette année. Cela voulait peut-être dire que ces cinq étudiants avaient déjà des points en commun ? « Il faudra que vous me les présentiez. » suggéra Moussa, au sujet des cousins de Lu. Il était quand même venu dans l'école britannique pour créer de nouveaux liens. Finalement, ils quittèrent le bureau de la directrice, escortés par un professeur. « C'est vrai ? » demanda-t-il, curieux. « J'ai hâte de voir ça aussi ! » partagea le Serdaigle, à propos du plafond enchanté de la Grande Salle.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 257
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun

En ligne

PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... EmptyDim 15 Nov - 13:15

Lu ne pouvait qu’être d’accord avec Moussa sur le point des maisons. Elle trouvait cela un peu étrange, essentiellement parce qu’elle n’en n’avait pas connu l’idée auparavant. Elle savait bien que cela existait et que Poudlard n’était pas la seule école à procéder de cette manière, mais elle préférait se dire que Castelobruxo au moins, ne rendait pas ses élèves complètement tristes parce qu’ils étaient séparés dans des maisons différentes. Et pourtant, l’esprit de compétition était toujours aussi intact !

« Oh d’accord. En effet, si on sait à quoi s’attendre, ça va, mais si on est né-moldu, ça doit être particulièrement surprenant et effrayant ! » Elle était issue d’une famille de sang-mêlés, et elle avait toujours baigné dans le monde magique. Ses parents utilisaient quotidiennement la magie, sans vraiment y réfléchir. Certes, ils savaient également se servir des objets moldus, mais la solution de facilité qu’offrait la magie était le plus souvent préférée, surtout lorsqu’il fallait, par exemple, ranger toute la maison en très peu de temps. « Oui, je fais de la danse en couple depuis mon plus jeune âge. Ma mère a toujours dit que j’ai su danser avant même de savoir marcher. Mon partenaire de danse n’a pas voulu venir ici, c’est vraiment dommage, il me manque déjà, mais ma cousine m’a dit qu’il y avait un club de danse, donc au moins, je garderais la forme ! » De toute manière, il était tout simplement hors de question qu’elle ne s’arrête de danser juste parce que Thiago n’était pas là. Elle savait qu’il s’entrainerait seul aussi, de son côté. Et elle ne pouvait clairement pas être le maillon faible de leur duo. Ils étaient tous les deux particulièrement ambitieux et la danse était la discipline dans laquelle ils se pliaient le plus à toutes les règles qui la régissait. La rigueur, il n’y avait que cela de vrai.  « Ah oui ?! C’est génial ça ! Tu crois que je pourrais venir la visiter une fois ? J’adore les créatures magiques, c’est une des spécialités de mon école comme je disais, donc on est normalement tous bons là-dedans. » Bien entendu, il y avait des exceptions, comme partout. Certaines de ses camarades ne supportaient pas d’avoir à s’occuper d’un Sombral qu’elles « ne pouvait pas voir non mais franchement c’est quoi ce truc débile ? Ils existent vraiment ? » et idem pour la botanique, puisqu’elles ne supportaient pas de tâcher leurs vêtements avec de la terre ou de la sève. Lu’ faisait également très attention à ses tenues, mais elle s’habillait pour le coup en conséquence à chaque cours !

Sur le chemin vers la Grande Salle, Lu continua à discuter avec Moussa. Le deuxième élève de Uagadou semblait bien plus renfermé et restait dans son coin. Si Lu avait normalement tendance à aller vers tout le monde, elle le laissa cependant tranquille. Peut-être n’était-il pas encore à l’aise avec son transfert, qui sait ? « Oui ! Comme Stef est de notre année, je pense qu’on se verra demain du coup. On aura sûrement des cours tous ensemble, tu ne crois pas ? Tu verras, elle est géniale ! C’est comme une soeur pour moi ! » Tout comme Quino ou Tina d’ailleurs. Elle était moins proche de Gab, mais c’était essentiellement dû au fait qu’il était plus âgé et qu’il faisait plus souvent bande à part, ou qu’il trainait avec Leandro, le frère aîné de Lu. Une fois arrivés dans la Grande Salle, Lu pointa le plafond du doigt, émerveillée. Stef ne lui avait pas menti, c’était vraiment magnifique. Il fut cependant temps de se séparer, et Lu adressa un dernier sourire au nouveau Serdaigle. « Bonne soirée Moussa. Et à demain ! Je suis ravie d’avoir fait ta connaissance ! » Elle laissa le bleu et bronze, se dirigeant vers la table des vert et argent en compagnie de la seconde fille du petit groupe d’élèves. Cela commençait relativement bien, même si son coeur et son esprit se tournait inévitablement vers l’Argentine et le Brésil, et surtout, Thiago. Vraiment, elle aurait tout donné pour découvrir cette nouvelle école avec lui.
acidbrain


• terminé pour Lucrecia •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • One thousand years ago this story starts... Empty
MessageSujet: Re: PV • One thousand years ago this story starts...   PV • One thousand years ago this story starts... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • One thousand years ago this story starts...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Bureau de la directrice-
Sauter vers: