AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Hercule Poix-rot [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Hercule Poix-rot [PV] Empty
MessageSujet: Hercule Poix-rot [PV]   Hercule Poix-rot [PV] EmptyMar 2 Juin - 18:31

Joaquín & Graham


Septembre 2015

Après un été haut en rebondissements, Quino n'était pas mécontent de rentrer à Poudlard. Là-bas, il pourrait revenir à son passe-temps principal qui était de pousser Rusard à bout par le biais de diverses farces chaque fois plus ingénieuses les unes que les autres. De plus, il allait retrouver ses amis et en premier, bien sûr, ses fidèles acolytes, Prudence et Alan. Avec eux, il pourrait oublier toute once de drama romantique - qui s'était malencontreusement immiscé dans sa vie dernièrement - et continuer à se taper des grosses barres comme à l'ancienne. Du coup, le garçon misait beaucoup sur cette cinquième année d'études. S'il comptait rester le même, il y avait quand même de nouvelles aventures qu'il voulait découvrir, comme le fait d'avoir une petite amie. Aussi bizarre que cela puisse paraître, Joaquín Kostas s'intéressait aux filles et ce, depuis son crush sur Dahlia. Il n'avait pas clairement pas encore digéré le fait qu'elle ait préféré Noé Montgomery à lui mais il n'allait pas se laisser abattre. En plus du fait qu'il l'avait sciemment ignorée sur le quai de la voie 9 3/4 gamin va, il se dit que si elle le voyait assez proche d'une autre demoiselle, elle deviendrait jalouse. Si les plans du gréco-argentin en matière de blagues étaient le plus souvent au point, on pouvait constater que ce n'était pas le cas dans tous les domaines. Il n'avait aucune idée de comment les filles de son âge fonctionnaient et il ne tarderait certainement pas à s'en rendre compte par lui-même.

Quino avait donc naturellement passé son trajet dans le Poudlard Express en compagnie de Prue et d'Alan et de qui voulait bien se joindre à eux. Il aurait bien voulu croiser Viska pour lui raconter ses vacances en Grèce mais la Serpentard avait l'air d'éviter le golden trio, ou peut-être que seuls les deux Irlandais étaient visés mais quoi qu'il en soit, le troisième membre se retrouvait impliqué malgré lui. Comme quoi, il n'était pas le seul à fuir des amis pour des raisons futiles. Arrivés au château, les étudiants s'étaient - presque - tous dirigés vers la Grande Salle pour la cérémonie de répartition. Cette étape dans le banquet paraissait bien trop longue pour Quino et il ne put s'empêcher, à plusieurs reprises, de tenter de démarrer une bataille de bouffe. Le seul problème, c'est que, comme il n'y avait encore aucune nourriture sur les tables, il était obligé de jeter sur les gens des dragées surprises de Bertie-Crochue qu'il sortait de ses poches et la plupart du temps, ses camarades ne comprenaient pas ses intentions et, au lieu de se fâcher, ils acceptaient la friandise avec plaisir et l'avalaient en remerciant le cinquième année. Après de multiples tentatives échouées, il avait capitulé en poussant un soupir tellement bruyant que la moitié de la table des Serdaigle l'avait probablement entendu.

Finalement, de délicieux plats préparés par les elfes de la maison à bas l'esclavage ! apparurent sur la table et Quino se fit sauter la panse, comme à son habitude. Heureusement qu'il était relativement sportif car au niveau de l'appétit, c'était un vrai ogre l'adolescence, la puberté, tout ça, tout ça. Étant donné que Prue et Alan connaissaient déjà les moindres détails de ses grandes vacances, le gréco-argentin s'était rabattu sur le trio de Poufsouffle plus âgé, autrement dit Tempépé, Jojo et Lulu parce que Tété, c'est limite. Malgré ses grands discours, le jeune sorcier n'en avait pas oublié l'objectif principal de ce jour de rentrée : enquêter sur Graham, alias le crush de son meilleur ami, et quelle meilleure source que Mister Poudlard lui-même pour obtenir des informations ? Ainsi, quelques minutes avant la fin du repas oui, Quino était même prêt à sauter le dessert pour essayer d'arranger le coup à Alan - entremetteur, une nouvelle passion, le Poufsouffle se leva de la table sans prévenir ses potes de la raison de son départ. Joaquín Kostas agissait toujours sans réfléchir : c'était, pour lui, la manière la plus efficace de procéder.

Une fois à la table des Gryffondor, il alla d'abord faire un gros câlin à Victoire - tandis que Ted l'observait avec des éclairs dans les yeux - ; elle lui avait manqué et il était quelqu'un d'expressif en amitié. Pour ce qui est de l'amour, c'était tout à fait autre chose… Ensuite, il continua jusqu'à arriver à Graham et enfonça son derrière entre deux jeunes étudiants qui n'avaient rien demandé à la vie, afin de faire face au préfet. « Salut Kilo-Graham ! A c'qui parait, tu pèses dans le milieu ! » déclara-t-il tout sourire. Décidement, Poudlard avait-il vraiment besoin de ses nouvelles blagues, dont la probabilité de rires était de 0,01% ? La réponse est non.

Quelques instants plus tard, le professeur McGonagall annonça la fin du souper et les préfets durent être appelés à leur tâche. Dès lors, lorsque Graham se leva nonchalamment pour aller remplir son devoir, Quino l'imita, enjamba la table et le suivit, sourire aux lèvres. « Je suppose que ça te dérange pas si je t'accompagne dans ta tâche de préfet ? » demanda-t-il de manière rhétorique. Il ne lui laissa pas le temps de répondre et ajouta « Cool ! » Puis, histoire de montrer qu'il n'était pas qu'un animal, il baissa le ton et se pencha vers le Gryffondor et paf, un nouveau baiser, le drama ne s'arrête jamais « Alors, petite question Grahamou, qu'est-ce que tu penses de mon pote Alan ? » Joaquín Kostas ou l'art de mettre les pieds dans le plat sans ménagement. Il n'y avait pas non plus mille manières de poser la question. Quino finirait bien par voir s'il allait pouvoir se reconvertir en Cupidon ou pas.

[1001]
Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1337
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Hercule Poix-rot [PV] Empty
MessageSujet: Re: Hercule Poix-rot [PV]   Hercule Poix-rot [PV] EmptyDim 7 Juin - 15:17





At long last, when the last morsels of pumpkin tart had melted from the golden platters, Dumbledore gave the word that it was time for them all to go to bed, and they got their chance.

L'une des meilleures parties de la rentrée restait bien évidemment le banquet de début d'année. Si les repas de Poudlard étaient tous, sans exception, excellents, ceux du début et de fin d'année, étaient, avec celui de Noël, les meilleurs. Après un grand repas passés à discuter avec certains de ses camarades (il était content de pouvoir compter sur Victoire dans sa maison car en dehors d'elle il ne comptait pas vraiment d'amis parmi les rouges et ors maintenant que Louis était parti), il soupirait à l'idée de ce qui allait l'attendre. En effet, avec Vanellope, sa nouvelle camarade préfet, il allait devoir guider les nouveaux élèves répartis à Gryffondor jusqu'à leur salle commune. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il aurait préféré confier la tâche à la jeune fille, seule elle pourrait bien gérer une bande d'élèves paumés, mais non, le regard acéré du Professeur McGonagall au loin lui indiquait clairement qu'il n'avait pas d'autres choix. « Wow. » Ce qu'il ne vit pas arriver c'est un jeune homme avec qui il avait peu voir pas du tout eu l'occasion de discuter et qui se hissa entre deux élèves plus jeune qu'eux pour faire face au préfet de Gryffondor qui leva un sourcil intrigué. « Joaquín Kostas, dit Quino. Ou Quinoa si on veut faire des les blagues pourries. » répondit-il avec un sourire de défi sur le visage. Il se demandait bien ce que lui voulait le Poufsouffle. S'il ne lui avait jamais abordé réellement la parole il se souvenait l'avoir vu de multiples fois en compagnie d'Alan Carmichael. Coïncidence qu'il vienne alors lui adresser la parole ? Graham espérait ou alors cela signifiait qu'Alan, à l'instar de ce que Graham avait fait avec Louis et Fiona, avait évoqué toute cette histoire auprès de son ami.

La directrice de l'école indiqua alors qu'il était temps pour les élèves de regagner leurs dortoirs, le jeune homme se leva et interpella ses jeunes camarades. « Les premières années suivez nous. Vanellope et moi-même Graham, sommes vos préfets et allons vous guider jusqu'à vos dortoirs. » annonça-t-il d'une voix las ignorant brièvement la présence surprise de Joaquín pour remplir son devoir. « Et attention, je ne répète pas les choses donc si vous n'écoutez pas tant pis pour vous. » ajouta-t-il le ton un peu plus sévère. Sa première année en tant que préfet il s'était fait bombardé de questions, il ne comptait pas voir l'évènement se reproduire aujourd'hui. Le Poufsouffle demanda alors s'il lui était possible de se joindre à lui ce qui désarçonna Graham et son silence, Joaquín le prit comme une réponse positive. Le préfet soupira. « Tu devras quand même nous quitter quand on arrivera à la tour de Gryffondor. Pas question que tu connaisses le mot de passe bien évidemment. » répondit-il finalement. Puis commençant à quitter la Grande Salle, une tribu de petits chapeaux pointus à sa suite, le préfet de Gryffondor jeta un nouveau regard surpris à son cadet Poufsouffle dont les intentions semblaient à présent un peu plus clair. « Et d'où vient cette question ? » demanda-t-il. Il avait chaud, c'était indéniable, mais feignit l'ignorance. Il ne savait pas encore la nature des choses qu'avait pu lui dire Alan et il ne tenait pas à outer le Poufsouffle à ses amis si ce dernier ne leur avait pas encore expliqué son attirance pour les garçons. Quant à sa propre position dans tout cela, Graham ne savait pas où s'en tenir. « C'est un pote déjà si c'est ce que tu veux savoir, mais j'imagine que vu que vous trainiez ensemble tu le savais déjà et ça ne nécessite pas de baisser le ton de ta voix Quinoa. » ajouta-t-il le regard suspicieux alors qu'ils commençaient à s'aventurer vers les escaliers mouvants. Il laissa sa camarade se charger des explications sur ces impressionnants escaliers jaugeant le Poufsouffle du regard souhaitant en savoir plus sur ses intentions.

( 641 )

(c) SIAL ; icons sial


Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 177
Âge : 15 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Hercule Poix-rot [PV] Empty
MessageSujet: Re: Hercule Poix-rot [PV]   Hercule Poix-rot [PV] EmptyLun 31 Aoû - 11:45

Joaquín Kostas était un as pour les entrées hautes en couleur et, sans surprise, il avait réussi à surprendre Graham en débarquant à sa table sans prévenir. Introduit avec une vanne bien pourrie sur son prénom, le préfet des Gryffondor n'avait pas tardé à renvoyer la pareille à son interlocuteur. En temps normal, Quino aurait râlé qu'on l'affuble de ce surnom mais ce jour-là, il était en mission, aussi devait-il prendre un peu sur lui. Il garda son sourire farceur et répondit au grand brun. « Étant donné que je suis le Dieu des blagues, j'accepte ton sobriquet un peu naze ! » Au final, les deux sorciers n'avaient jamais vraiment eu ou pris le temps de discuter. Ils avaient, certes, des amis en commun mais pas forcément d'autres centres d'intérêt qui auraient pu les réunir. Au final, le Poufsouffle ne serait peut-être jamais venu lui parler si Alan ne s'était pas retrouvé dans l'équation.

Quino observa le spectacle de Grahamounet-tout-ronchon-d'avoir-été-nommé-préfet montrant son autorité face aux première année. Quoi que l'on dise, ce rôle semblait bien lui aller. Probablement par peur d'offenser le nouvel arrivant, le rouge et or accepta qu'ils fassent le trajet ensemble. « Ah merde, dommage ! Moi qui voulais venir faire peur à Victoire pendant la nuit, voilà que mon plan tombe à l'eau… » avoua-t-il, à moitié ironique. Il rêvait d'avoir accès à toutes les parties du château, malheureusement, le système de maisons l'en empêchait très clairement. Heureusement que le polynectar existait…

Le groupe d'élèves se mit en route, Vanellope et Graham en tête suivi d'un Joaquín Kostas impatient. Sans perdre plus de temps, le gréco-argentin dévoila la raison de sa petite enquête impromptue. Son meilleur ami, Alan, craquait pour Graham, et il voulait tâter le terrain pour savoir si c'était réciproque ! Après tout, tous les crush de Poudlard n'étaient pas voués à l'échec, si ? Eh ben si ! « Oh, ça va, je pose pas cette question par hasard ! » Si ce qu'Alan lui avait raconté était vrai, alors Graham faisait exprès de ne pas comprendre. Quino était quand même assez clair dans sa demande, non ? « J'ai beau être quelqu'un de pas très discret, je sais quand il faut éviter de parler tout haut. » dit-il en regardant autour de lui pour s'assurer que les autres élèves étaient à une distance assez lointaine pour ne pas l'entendre. Puis, refusant de tourner autour du pot, il demanda « En gros, tu le kiffes ou pas ? Ou bien t'as quelqu'un d'autre en vue ? Si c'est le cas, tu peux me dire qui c'est, promis, je dirai rien ! » Mais les proches de Quino savaient très bien que ce n'était pas toujours une bonne idée de lui confier des secrets…
Revenir en haut Aller en bas

Graham Bishop
Graham Bishop
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 1337
Âge : 16 ans (12/07/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Hercule Poix-rot [PV] Empty
MessageSujet: Re: Hercule Poix-rot [PV]   Hercule Poix-rot [PV] EmptyDim 13 Sep - 18:18





At long last, when the last morsels of pumpkin tart had melted from the golden platters, Dumbledore gave the word that it was time for them all to go to bed, and they got their chance.

Graham n'était pas particulièrement fier de son jeu de mots, mais puisque Joaquin jouait sur un terrain de blagues faciles, il n'allait pas s'en empêcher pour le suivre. Au moins il ne risquait pas d'être jugé. Lorsqu'en revanche le préfet de Gryffondor expliqua que la route du Poufsouffle s'arrêterait lorsqu'ils approcheraient de la tour de Gryffondor, ce dernier feignit de voir son plan de sabotage de la capitaine de quidditch des rouges et or, tomber à l'eau. « À mon humble avis je ne m'avancerais pas sur cette pente glissante avec Victoire. Elle serait capable de creuser un trou dans les murs des cuisines de Poudlard pour atteindre ta salle commune et te le faire payer si tu es tenté une seule seconde de mettre en échec sa course à la Coupe de Quidditch. » L'inintérêt de Graham pour le Quidditch n'était pas secrète, alors il trouvait un peu ridicule les petites rivalités entre maisons à ce sujet. Mais en même temps, il était ami avec Victoire, il aimait, du coup, bien se moquer de son esprit de compétition.

Cependant, l'arrivée de Joaquin auprès de Graham n'avait rien à voir avec une volonté d'enquiquiner la capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison. Non, ses motivations étaient plutôt du domaine de l'amour (?) ou en tout cas de l'amitié, il venait s'adresser à Graham motivé par un sujet qu'ils avaient en commun, Alan Carmichael. Une vague de chaleur engouffra le corps du Gryffondor lorsque Joaquin lui posa la question, mais il ne rentra pas tout de suite dans les confidences. Il tenait à savoir pourquoi est-ce que le jaune et noir lui posait cette question. Surtout à voix basse. « Parler à voix basse oui, mais tout dépend du sujet. Même si je pense qu'on imagine tous les deux très bien de quoi il s'agit. » répliqua Graham. À l'attitude de Joaquin, il semblait clair qu'Alan, à l'instar de Graham lorsqu'il avait vu Louis et Fiona cet été, s'était confié auprès de ses amis. Combien d'entre eux ? Il ne saurait dire. Puis à la grande surprise du préfet, le poufsouffle se montra bien plus direct. Cela fit l'effet d'un coup dans le ventre de Graham. Non pas parce que c'était dit d'une violence inouï mais parce que cela rendait les choses on ne peut plus réelles qu'il ne s'accordait à le croire. « Et donc bien évidemment, se balader dans les couloirs de l'école en pleine nuit est tout à fait interdit comme vous l'a expliqué le professeur McGonagall. D'autant plus que si j'étais vous je ne m'y tenterai pas, les escaliers peuvent être parfois capricieux. » expliqua Graham aux élèves de première année. Etait-ce le regard de sa camarade préfète ou l'étaux dans lequel Joaquin l'avait coincé, mais tout d'un coup le jeune homme de sixième année s'était senti responsable d'expliquer clairement les règles aux nouveaux arrivants de l'école. Mais rapidement ces derniers continuèrent de suivre Vaneloppe, laissant de nouveau Graham et Joaquin dans une intimité de laquelle le première aurait bien voulu s'échapper.

« Est-ce que Alan sait que tu es là ? Au vu de sa réaction dans le train j'en doute cela dit. Puis ce n'est pas vraiment son genre. » demanda Graham. Malgré son élan de courage dans le Poudlard Express avant les vacances d'été digne d'un élève de Gryffondor (ou d'un patient de Sainte Mangouste), Alan imaginait mal envoyé Joaquin (qui ne semblait pas être la personne la plus délicate du monde) à la quête d'information. Ne lui avait-il pas demandé d'oublier tout ça ? Mais en même temps, pour quelqu'un qui avait voulu faire de cet évènement le passé, il en avait tout de même parlé à ses amis... Mais bizarrement Graham semblait avoir une réponse à la question de Joaquin, après tout, en discuter avec Fiona et Louis lui avait permis de mettre un peu les choses au clair dans sa tête. « Eh ben... Il prit un air gêné, puis parla plus franchement ensuite. Je ne te le dirai pas Quinoa, désolé. Je te connais pas assez pour me confier. » Il esquissa un petit sourire juste pour se montrer un tantinet amical, mais c'était la vérité. Puis au vu de la discrétion actuel du Poufsouffle, il n'était pas sûr que c'était la personne vers qui il avait envie de se tourner pour se confier. « Par contre tu tombes un peu à pique pour totalement autre chose. » Le préfet de Gryffondor se remémora sa conversation avec Ted Lupin un peu plus tôt dans le train. « Je sais pas si Ted a eu le temps, mais on a prévu de faire une petite farce pour sa dernière année et il devait t'en parler. Apparemment ça fait parti de ton domaine avec les blagues un peu vaseuses ? » lui lança Graham sans manquer, comme à son habitude, de balancer quelques petits piques. Sans doute un effet du côté intrusif de son camarade d'école qui avait fait mouche chez lui et pas forcément dans le bon sens.

( 824 )

(c) SIAL ; icons sial


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Hercule Poix-rot [PV] Empty
MessageSujet: Re: Hercule Poix-rot [PV]   Hercule Poix-rot [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hercule Poix-rot [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: