AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 PV • Did you hear the thunder? Or the rain?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 274
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyDim 12 Juil - 21:31

Jensen & Fiona.
Just a young gun with a quick fuse I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower. Fit the box, fit the mold. Have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder
La nouvelle année de Jensen à Poudlard se passait plutôt bien. Il avait été nommé durant l’été comme le nouveau capitaine de l’équipe de Quidditch de Serpentard -et Alfie n’était pas en reste en tant que préfet, pour le plus grand bonheur de Peony- et avait réussit à gagner le premier match de l’année contre l’équipe des Poufsouffles menée par Alan, alors qu’il jouait à un post qu’il détestait, celui d’attrapeur. La prouesse qu’il avait réalisée là avait ajouté de l’eau à son moulin, déjà bien abreuvé par sa réussite flagrante lors du stage du Ministère au début du mois d’août, où il avait réussit à parer les sorts tirés contre lui et le sortilège d’invisibilité dès la première journée de stage. Autant dire qu’autant de réussite, là où, Weasley notamment, s’était largement foirée, le mettait dans un bon état d’esprit. Alors forcément, gagner son premier match -et donc enchaîner deux victoires, suite au dernier match contre Gryffondor remporté l’an passé- Jensen était sur un petit nuage. Et pour le moment, rien ne semblait entacher sa bonne humeur, pas même la nouvelle venue de Castelobruxo qui semblait lui trouver un intérêt tout particulier et le collait quand elle n’était ni avec sa cousine de Gryffondor, ni avec Joaquín Kostas, qui s’avérait être son cousin. Si, en soit, Lucrecia n’était pas insupportable et que Jensen s’entendait plutôt bien avec elle, il ne comptait pas non plus passer tout son temps avec la brune. Ce qu’elle avait à raconter sur Castelobruxo était, certes, très intéressant, mais elle détestait le Quidditch et n’hésitait pas à le lui faire savoir dès qu’elle le surprenait le nez dans ses techniques et autres parades.

Le mois d’octobre était maintenant proche, et le temps changeait à vue d’oeil. Entre les jours où la pluie tombait, battante contre les vitres du château et les dernières journées très -trop ?- chaudes dignes d’un été indien, Jensen était constamment sur le qui-vive. Qui disait chaudes journées d’été, disait temps orageux. Et si Jensen n’avait pas vraiment peur de beaucoup de choses, il y avait bien un truc qu’il ne supportait pas. Une phobie qu’il ne savait expliquer et que sa mère n’avait jamais réellement comprise. Jensen, grand dadais de cinquième année de quinze ans, flippait au moindre orage, à la moindre vue d’un éclair. Sa phobie, présente depuis sa plus tendre enfance, restait un secret qu’il gardait précieusement. Personne, si ce n’est ses parents et ses frères et soeurs, n’était au courant de ce qu’il vivait lorsqu’un orage éclatait. Le pire était lors des matchs de Quidditch, où Jensen devait se faire violence pour rester sur son balai malgré le temps. Cela était d’ailleurs l’un des points sur lesquels il travaillait depuis sa première année avec son frère, lors des temps orageux. Car à défaut d’être roulé en boule au fond de son lit, Jensen trouvait du réconfort en la présence de son frère à ses côtés. La présence d’une personne à ses côtés avait généralement le don d’atténuer sa phobie, ou tout du moins, lui permettait de garder une certaine contenance.

Ce jour là, alors que la journée avait été plutôt belle, la fin d’après-midi vit le ciel tourner du bleu au gris. C’était le signe avant coureur de la hantise de Jensen. Il venait de finir son dernier cours de la journée, et comptait bien se rendre dans la Salle Commune des vipères le plus vite possible, et tant qu’à faire, s’enfermer dans son dortoir. Steve n’allait sûrement pas lui en vouloir de préférer rester seul dans le dortoir des cinquièmes années. Alors qu’il traversait à grands pas la galerie des armures pour rejoindre le Grand Hall puis les cachots, la tête baissée pour éviter de ne serait-ce qu’entre-apercevoir un éclair, il heurta quelqu’un qu’il n’avait absolument pas vu devant lui, qui semblait s’acharner sur la porte, bizarrement fermée de la galerie. Celle, bien évidement, qui menait vers le Grand Hall et la rassurante Salle Commune des Vipères. « Pardon, je t’avais pas v-… » dit-il levant la tête et s’arrêtant presque de respirer aussitôt. « Quincy ? Qu’est-ce que tu fais devant la porte ? Elle se tire, hein, elle ne se pousse pas… » dit-il, voyant la main de la blonde sur la poignée. Pitié, faites que la porte n’était pas coincée, ce n’était vraiment pas le moment ! Surtout pas avec Fiona Quincy dans les parages !
acidbrain


• 730 mots•



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 383
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyLun 13 Juil - 13:44

Did you hear the thunder? Or the rain?
Jensen & Fiona

made by black arrow


Fiona sortait d'une répétition de Magic Mix. L'emploi du temps de sa sixième année, avec ses trous apparemment destinés à être dédiés aux révisions se prêtait bien à ses activités extra-scolaires. Elle ne doutait pas qu'une fois que les professeurs auraient passé la vitesse supérieure et commenceraient à leur donner de plus en plus de devoirs de niveau ASPIC, les choses se complexifieraient pour elle, mais en attendant, elle en profitait pour passer du temps à faire ce qu'elle aimait (au moins avait-elle le réconfort cette année d'avoir abandonné la Métamorphose et de ne plus se coltiner d'essayer de transformer des hiboux en lunettes de théâtre - utilité : aucune, on est d'accord -, comme elle avait récemment vu faire Ciara). Contre toute attente, les choses semblaient relativement calmes sur le front du girlsband pour l'instant, malgré ce que le stage du Ministère aurait pu laisser présager de tensions. Peut-être parce que Victoire avait rarement eu l'air aussi posée ? Ou peut-être qu'à force de se tenir à l'écart de tout conflit, Fiona avait réussi à s'en extraire pour de bon : quelle qu'en soit la raison, elle était satisfaite. Elle n'avait pas peur des disputes, mais quand c'était pour des sujets aussi triviaux que les derniers flirts d'Alfie, elle s'en passait très bien.

Elle quitta la salle de répétition en tenue de sport, les cheveux attachés en une queue de cheval serrée pour qu'aucune mèche de cheveux ne vienne la déconcentrer pendant qu'elle répétait ses pas de danse. L'heure était à l'orage, elle en avait eu un aperçu par la fenêtre de la pièce dans laquelle elles s'entraînaient, ce qui n'avait rien d'étonnant. Ayant grandi en Angleterre, Fiona était habituée des climats changeants de ces contrées dès que l'automne approchait. Ce qui était certain, c'était que l'Ecosse avait un temps plus glacial que celui de Bristol, et Fiona aurait volontiers troqué les lochs contre une vue sur la mer, aussi froide soit-elle, mais on n'avait pas toujours ce qu'on voulait dans la vie.

Seule élève de Serdaigle au sein de Magic Mix, la blonde faisait généralement son bout de chemin retour par elle-même, sauf quand V était là et était partante pour aller manger un bout avant de retourner dans leurs salles communes respectives. En l'occurrence, ce n'était pas le cas, et elle s'enfonça seule dans la galerie des armures, fredonnant distraitement la dernière chanson du groupe. Arrivée au bout du couloir, elle essaya de tirer la porte, qui était inhabituellement fermée, mais rencontra de la résistance. Fronçant les sourcils, elle actionna à nouveau la poignée, sans plus de réussite. Elle regarda autour d'elle, se sentant vaguement embarrassée, mais pas prête à faire demi-tour pour autant : elle ne voulait pas faire de détour. Mettant plus de poids sur la poignée, elle réessaya, avant d'être heurtée de plein fouet par quelqu'un arrivant derrière elle. Elle fronça les sourcils, prête à protester - elle n'était pas invisible aux dernières nouvelles ! D'ailleurs, ce n'était pas comme si elle avait brillé dans l'apprentissage du sort en question au Ministère, alors sauf si elle avait miraculeusement appris à jeter des sorts sans sa baguette et à maîtriser parfaitement celui-là... l'espoir fait vivre -, mais sa surprise se transforma carrément en offense en entendant les paroles suivantes de nul autre que Jensen McGowan - encore celui-là ! « Je sais comment fonctionne une porte Jensen, t'inquiètes, on a les mêmes chez les moldus. C'est pas évident hein, appuyer et tirer, mais on s'en sort. » répliqua-t-elle avec agacement. S'ils s'étaient entendus de manière cordiale lorsqu'ils s'étaient retrouvés en binôme au stage, elle n'en oubliait pas pour autant le comportement du garçon au cours de l'année écoulée. Qu'il se montre condescendant maintenant ne jouait vraiment pas en sa faveur.

« Je crois qu'elle est coincée. » dit-elle d'un air pincé, s'écartant pour laisser passer le Serpentard - qui développait décidément une manie de lui rentrer constamment dedans. C'était un peu offensant. Pour ajouter à son embarras, Fiona réalisa qu'elle n'avait pas sa baguette : dans tous les cas, ils n'avaient pas le droit de l'utiliser en dehors des cours, donc elle n'y voyait jamais trop d'utilité (surtout au vu de ses capacités avec), mais en plus de ça, elle avait vu encore moins d'intérêt que d'habitude à l'avoir avec elle, puisqu'elle était partie s'entraîner à danser et à chanter. Pas l'endroit où une baguette servait le plus. Soupirant, elle reprit machinalement : « Il faut peut-être que t'essayes un sort, j'ai pas ma baguette, moi. » Histoire d'apporter un peu plus d'eau au moulin du Serpentard, sans doute. "Née-Moldue : découvre les portes et n'a pas de baguette. Qu'est-ce qu'on en pense Minerva, on la renvoie dans son patelin, non ?"
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 274
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyMar 14 Juil - 22:00

Le stage du Ministère s’était relativement bien passé. Jensen, par un hasard total, s’était retrouvé dès le premier jour en duo avec Fiona Quincy ici présente, à devoir échanger des sortilèges d’attaque et de protection. Le bon côté de la chose, c’est qu’ils ne s’étaient pas entretués ni éborgnés ou gravement blessés l’un l’autre. Et vu comment la Serdaigle s’était vendue, Jensen avait presque eu peur pour sa vie quelques fois. Il serait pas Marseillais lui ? Mais au final, leur entrainement avait porté ses fruits, puisque Jensen avait réussi à maitriser le sortilège d’invisibilité dès la fin de la première après-midi, tout comme Fiona d’ailleurs, qui avait semblé aussi surprise que lorsque Jensen lui avait demandé le matin-même d’être sa camarade d’entrainement. Comme quoi, être en duo avec le Serpentard avait été bénéfique pour cette dernière, puisque d’autres élèves plus âgés n’avaient pas réussi cette prouesse -et surtout Weasley, ce qui avait fait jubiler Jensen, il fallait bien l’avouer.

L’agacement de Fiona était palpable, mais Jensen s’en fichait, lui, tout ce qu’il voulait, c’était sortir de cette fichue galerie des armures pour aller se mettre au fond de son lit avant que l’orage n’éclate pour de bon. Pour le moment, il était encore loin, donc il avait un peu de temps devant lui, mais tout pouvait changer en moins d’une seconde et il était hors de question pour Jensen qu’il ne montre sa faiblesse à quiconque, et encore moins à Fiona Quincy. « Comment peut-elle être coincée ? Ce n’est qu’une vieille porte en bois. » Alors que la blonde s’écartait pour lui laisser sa chance, le vert et argent posa sa main sur la poignée, la tourna et tira vivement dessus. Sans résultat. Il haussa un sourcil, puis recommença de plus belle, y mettant plus de force. Mais rien n’y faisait, la porte restait close et refusait tout simplement de s’ouvrir. « Par Salazar… » Jensen n’était pas vulgaire. Il disait très peu voire pas du tout de gros mots, aussi, ce genre de « jurons » étaient les plus poussés qu’il pouvait dire. Encore que, sous la colère, il ne pouvait jurer de rien, mais cela ne s’était encore jamais produit. Même quand ils se disputaient avec Viska -ou même Victoire- il était toujours resté un minimum poli -il n’avait jamais dit à Victoire qu’elle était une sale garce par exemple, même s’il n’était pas loin de le penser par moment !

Jensen lança un regard furtif vers les fenêtres de la galerie des armures, tentant d’évaluer la situation. Avait-il le temps de faire demi-tour pour passer par un autre chemin ? Probablement pas, ce chemin était le plus court lorsqu’on arrivait de ce côté là. A la remarque de la blonde sur les baguettes, le regard de Jensen quitta les fenêtres pour se poser sur sa camarade. Pas de baguette ? Mais n’avait-elle donc rien appris en cinq années complètes à Poudlard ?! « Ca se tente oui… Mais ce n’est pas normal, elle ne devrait pas bloquer. Sauf si quelqu’un la retient de l’autre côté, et encore… Si c’est un coup de Kostas… » Le poufsouffle allait l’entendre et finirait en canari, comme casse-croûte pour le Calmar géant. Sortant sa baguette de la poche interne de sa robe de sorcier, Jensen se racla la gorge, et prononça : « Alohomora. » Des étincelles crépitèrent au bout de sa baguette et la serrure émit un bruit. Il adressa un sourire, pas peu fier, à Fiona et posa sa main sur la poignée. Puis rien. La porte de bougea pas. Pourtant, il avait réussit son sort, il en était sûr. « Eh merde ! » La colère et la frustration avaient eut raison des bonnes manières du jeune sorcier. Son regard se posa une nouvelle fois les fenêtres. « Et si on essayait de la faire exploser ? Un petit bombarda ? » Normalement, Kostas était celui qui faisait tout exploser. Voire Faraday lorsqu’il s’agissait des chaudrons de potions, mais là… Il devait avouer que la tentation était forte.
acidbrain



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 383
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyVen 24 Juil - 22:38

Fiona ne s'était pas attendue à ce qu'on la bouscule, et encore moins à poser les yeux sur le visage familier de Jensen McGowan, approximativement trois secondes avant qu'il ne l'offense en lui indiquant - avec agitation - comment ouvrir une porte. Piquée au vif, la Serdaigle lui rétorqua sans attendre que - contre toute attente -, et oui, même une pauvre petite Née-Moldue comme elle savait comment actionner une poignée, ça n'était pas évident, hein, mais en connectant ses deux neurones, elle pouvait s'en sortir. Heureusement, elle ne le formula pas tout à fait comme ça, même si les pensées lui traversèrent effectivement l'esprit. Elle n'était pas vindicative à ce point-là.

Sa remarque dégoulinant de sarcasme ne lui valut littéralement aucune réaction de la part de Jensen, et, s'écartant pour lui laisser la voie libre, et lui permettre d'essayer à son tour, Fiona étudia le visage de son cadet avec circonspection. Il semblait... nerveux. Et surtout, inquiet ? Etait-il en retard pour un quelconque rendez-vous amoureux ? Pire, était-il en partance pour l'infirmerie avant de se retrouver face à porte close ? Avait-il la nausée ? Inconsciemment, la jeune fille se recula un peu plus Jensou tu pues, au cas où - on ne sait jamais - il lui viendrait l'idée mal venue de dégobiller sur ses chaussures de sport.

« J'sais pas, elle bouge pas d'un poil. » répondit-elle avec neutralité au sujet de la porte, se gardant d'en rajouter une couche ("à toi de me le dire, ô toi, grand maître des portes !" semblait carrément agressif, et pas entièrement mérité : Jensen ne s'était rendu coupable que d'une remarque un brin condescendante pour l'instant, rien de plus). Elle le laissa s'exciter sur sa porte, haussant simplement les sourcils en l'entendant invoquer le nom de "Salazar". Décidément, elle ne comprendrait jamais les expressions des sorciers. Après six années, elle avait plus ou moins intégré qu'il s'agissait pour eux d'une sorte de juron, mais pour elle, ça sonnait à peu près aussi désuet qu'un bon vieux "Doux Jésus". « Wow, ne sois pas aussi vulgaire Jensen. » lui reprocha-t-elle faussement, son ton étant immanquablement celui de la plaisanterie. Pas qu'elle s'éclatait non plus : elle avait envie de retourner à ses affaires elle aussi, mais le Serpentard semblait excessivement tendu pour quelqu'un qui n'arrivait pas à passer une malheureuse porte. Elle ne voulait pas s'empêcher de se moquer un peu pour détendre l'atmosphère.

Si Fiona était partie pour se calmer sur les sarcasmes, ses bonnes résolutions fondirent comme neige au soleil en voyant l'expression affichée par Jensen quand elle annonça ne pas avoir sa baguette sur elle. Son silence subséquent l'irrita encore plus que s'il s'était ouvertement offusqué de cette faute élémentaire. « Quoi ? Je n'en avais pas besoin pour Magic Mix. » se défendit-elle en se sentant un peu idiote. Sans doute que Jensen se brossait les dents avec sa baguette posée sur le rebord de l'évier. Jamais sans ma baguette, hein. « Pourquoi quelqu'un la retiendrait de l'autre ? Tu parles du frère de Gabriel ? » demanda-t-elle, ouvertement confuse. Elle n'avait jamais fréquenté Jensen de très près, mais même elle le connaissait assez pour savoir qu'il se comportait de manière étrange. Le Serpentard accédant néanmoins à sa proposition, elle l'observa tenter un sortilège de déverrouillage - en vain (même si son sourire victorieux laissait initialement penser le contraire !)

« Bon, tant pis non, on fait demi-t- » put-elle formuler avant d'être interrompue de manière très malpolie par Jensen. D'abord un vrai juron, puis une suggestion un tant soit peu extrême. « Hein ? Tu veux jeter un Bombarda sur la porte ? Ça vaut pas le coup, il suffit que Rusard soit dans le coin et on va finir en retenue pour rien. Autant essayer un autre chemin. » décréta-t-elle en se demandant à quel moment elle était devenue plus raisonnable que McGowan. L'orage gronda dehors, et fronçant les sourcils, Fiona tourna le regard vers les fenêtres les plus proches, reproduisant par inadvertance le mouvement de Jensen quelques instants plus tôt. « Il a l'air de faire un sale temps dehors, j'espère que ça va s'améliorer avant le match contre Gryffondor... » songea-t-elle à haute voix, tout en ramenant les yeux sur le Serpentard, un air expectatif sur le visage. Il la suivait, ou il voulait rester là pour faire tout péter ? S'il avait décidé - pour une raison obscure - de jouer les kamikazes, c'était son droit, mais elle n'était pas partie pour le suivre dans ses délires !
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 274
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyDim 26 Juil - 13:20

Le stress qui grandissait en Jensen au fur et à mesure que l’orage approchait n’aidait clairement pas à sa sociabilité. Normalement assez à l’aise, même si l’on ne pouvait pas dire qu’il était le plus adorable du monde, il savait néanmoins tenir une conversation et ne pas donner envie à l’autre de l’étriper. Sauf pour certaines personnes, mais que voulez-vous, tout le monde n’avait pas aussi bon que lui oui Vicky, on parle de toi. « Tu apprendras, Fiona, que la vulgarité n’est pas commune chez nous. » Bien sûr, quand il disait chez nous, il parlait essentiellement de sa famille, d’illustres Sang-Pur venant du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d’Italie ou d’Allemagne. Pas spécialement de tous les Sang-Purs -bien que l’éducation était plus ou moins pareille chez toutes les familles, mais il fallait bien avouer que les Gryffondor avaient un certain goût pour les jurons.

Jensen leva les mains, d’un air innocent à la remarque de Fiona sur sa baguette et sa non-utilité lors de la répétition de Magic Mix. « Je n’ai rien dit, je ne prends pas ma baguette pendant les entrainements de Quidditch… » Enfin… C’était à moitié vrai. Il avait bien sa baguette sur lui quand il allait à l’entrainement, mais elle restait dans les vestiaires le temps que l’équipe était sur le terrain. Bien évidement, maintenant qu’il était capitaine, cela allait changer, car il y avait certaines séances où il aurait besoin de sa baguette pour les balles, mais c’était encore autre chose. « Parce qu’il est complètement idiot ? Oui, le Poufsouffle de mon année. » On l’avait bien compris donc, Jensen ne portait pas spécialement Joaquín Kostas dans son coeur. Mais comme cela était réciproque, il s’en fichait pas mal. Certes, Kostas n’avait rien demandé et n’était sûrement pas de l’autre côté de la porte, mais que voulez-vous, l’orage grondait, Jensen n’arrivait pas à penser clairement !

Que son sortilège rate l’énerva encore un peu plus. Alors forcément, il eu une réaction un peu… Excessive, dirons-nous. Malheureusement pour lui, Fiona ne semblait pas convaincue par son idée, mais alors pour le coup, vraiment pas. « Rusard est sûrement occupé par P- » commença-t-il, avant d’être interrompu par un grondement puissant et un éclair aveuglant. Son poing se serra automatiquement autour de sa baguette et il recula sans s’en rendre compte vers le mur. Avec un peu de chance, Fiona n’avait rien vu. Alors qu’elle énonçait espérer que le temps s’améliore avant le prochain match, opposant Serdaigle à Gryffondor, elle reposa les yeux sur Jensen, toujours prostré contre le mur, tentant de reprendre possession de ses moyens. La blonde s’avançait déjà vers l’autre bout de la galerie quand un nouvel éclair scinda le ciel en deux. S’en fut trop pour le Serpentard, qui se décolla rapidement du mur, attrapa la main de Fiona par réflexe et se hâta dans la galerie, courant presque. Il devait trouver un abri, il devait trouver un endroit sans fenêtre et vite. Une porte sur sa droite attira son regard et il l’ouvrit à la volée et la pénombre lui suffit à pousser Fiona devant lui avant de refermer la porte derrière lui. Haletant, transpirant de stress, Jensen s’appuya sur la porte dans son dos, les yeux rivés sur le sol, tentant de reprendre possession de lui. Heureusement pour lui, s’il semblait avoir poussé Fiona dans un placard à balais -ou une pièce qui s’en rapprochait-, ce dernier semblait assez grand pour eux deux. « Désolé je… » finit-il par laisser entendre à l’attention de la sixième année. Il avait beau être grand et aisément passé pour plus âgé, Jensen n’avait que quinze ans et une peur panique des temps orageux. Et malheureusement pour lui, il avait fallu que Fiona soit celle qui découvrait cette partie de lui. Heureusement que ce n’était personne d’autre genre Vicky quoi. « Vas-y, fous toi de moi si ça te fais plaisir. Le grand Jensen McGowan, terrifié par l'orage. Belle tête d’affiche pour la prochaine Plume Empoisonnée, pas vrai ? »  
acidbrain



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 383
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyDim 9 Aoû - 11:03

Fiona s'était retrouvée face à Jensen avec l'impression que le Serpentard se moquait ouvertement d'elle - ouvrir une porte n'avait vraiment rien de sorcier, pour le coup -, mais force était de constater que son cadet n'était pas tout à fait dans son état normal. Balançant un juron somme toute classique des sorciers (mais a priori peu caractéristique de Jensen, les rares fois où ils avaient parlé), il suscita la dérision (légère) de la Serdaigle. Il faut dire qu'invoquer Salazar, niveau street cred ça n'était pas non plus hyper probant (si un jour il entendait Leith s'exprimer, Jensen était bon pour un vrai choc...). Elle fronça cependant les sourcils en entendant la réponse du brun : « Vous ? » répéta-t-elle en déglutissant désagréablement. Nous les Sang-Purs, nous les vrais sorciers, nous les Serpentards ? Aucune réponse ne paraissait tout à fait acceptable à ses yeux. Le sous-entendu paraissait dans tous les cas être que McGowan, contrairement aux vulgaires moldus, était habituellement un parangon de politesse et de distinction.

Toujours avec l'impression de marcher sur des œufs dès qu'elle était confrontée au Serpentard, et sa méfiance sous-jacente refaisant surface face à ses regards indéchiffrables, elle se sentit obligée de justifier l'absence de sa baguette. Elle nota la différence subtile dans son choix à lui : il ne l'avait pas pendant les entraînements, ce qui ne signifiait nullement qu'il ne l'emmenait pas avec lui jusqu'au stade de Quidditch. Une moue dubitative apparut sur le visage de la blonde. « Pour le coup ça pourrait être plus utile pendant les entraînements qu'à une répétition de danse. Pour ensorceler les balles, non ? » lui fit-elle observer avec neutralité. Ils perdaient un peu de vue le débat initial, mais en l'occurrence, ça n'était peut-être pas plus mal - elle n'avait pas spécialement envie de s'entendre dire par Jensen que la baguette était l'instrument essentiel du sorcier et que franchement, si elle ne prenait même pas la peine de se la trimballer, autant tout abandonner (les a priori ont la vie dure !)

Peu familière de Joaquín Kostas, Fiona avait tout de même tendance à accueillir avec une pincée de sel toute véhémence exprimée par McGowan, qui n'était après tout pas connu dans le château pour sa tolérance à toute épreuve. « J'en déduis que ce n'est pas ton meilleur ami ? » demanda-t-elle de manière rhétorique. De ce qu'elle avait pu observer, le Serpentard traînait davantage avec les jumelles Lloyd, dont l'une était justement la préfète de sa propre maison, et l'autre était l'une de ses camarades de Magic Mix. Un argument qui jouait plutôt en sa faveur, car Fiona s'entendait très bien avec Peony.

C'est après ça que Jensen vrilla complètement, et suggéra de faire exploser la porte bloquée, histoire de se mettre tout le château sur le dos. Contrant sa proposition tout à fait excessive, Fiona s'attira une réponse partielle, interrompue par un grondement de tonnerre vaguement alarmant, mais qui la laissa perplexe. « C'est violent dehors, j'ai rien entendu. Occupé par quoi ? » P comme... Prudence ? P comme... Peony ? P comme... Perroquet ? Mystère et boule de gomme. Mais Fiona n'avait plus tout à fait le temps de s'en soucier : quelque chose clochait pour de bon. Le dernier coup de tonnerre semblait avoir eu un effet décisif sur Jensen, et quand elle posa à nouveau les yeux sur lui, après s'être brièvement attardée sur la fenêtre la plus proche, elle le trouva accolé au mur, immobile, visiblement pâle. « Jensen ? » Elle qui venait de suggérer un autre chemin réalisait que le Serpentard n'était absolument pas prêt pour ça. Il avait l'air plutôt mûr pour un évanouissement en règle, ce qui l'inquiéta nettement. « Tu- » Elle revenait vers lui d'un air concerné quand il se mit à se mouvoir avec l'agilité d'un chat en cavale c'est cadeau. Prise de court, elle se laissa entraîner on-ne-sait-où stranger danger en l'espace de seulement quelques secondes.

Debout dans l'obscurité, Fiona affichait un air de chouette surprise qui aurait été tout à fait comique s'il avait été visible. Elle se racla la gorge. « Tu ne lancerais pas un petit Lumos ? » proposa-t-elle en murmurant sans trop savoir pourquoi - l'ambiance globale, sans doute. Elle saisissait bien à présent le niveau de peur atteint par Serpentard, qu'elle n'avait pour ainsi dire jamais vu dans cet état, lui qui paraissait toujours imperturbable et surtout, en plein contrôle de ses moyens. Décontenancée par la situation, et la réplique revêche - voire de défi - de Jensen, Fiona hésita brièvement sur sa réponse. « Le grand Jensen McGowan ? Même quand tu flippes tu ne perds pas le nord, toi. » lui fit-elle observer, cherchant à contrer l'ambiance tendue par un poil de dérision. « Je ne comptais pas me moquer de toi McGowan. » ajouta-t-elle plus doucement, bien que perturbée par l'étrangeté de toute cette situation. Enfermée dans un vieux placard à balais avec Jensen McGowan - une future anecdote édifiante pour ses amis (si tenté qu'elle la leur raconte, car pour la réputation du Serpentard, ça n'était quand même pas le top). « Ça va là ? Je comprends mieux ton envie de tout faire exploser tout à l'heure au moins. Ça te fait toujours ça ? » demanda-t-elle avec sollicitude, pouvant difficilement reprocher au Serpentard une peur qui était, par essence, irrationnelle. Elle s'évanouissait quand elle voyait du sang, elle n'avait rien à redire sur les orages.

[ 906 ]
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 274
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyLun 7 Sep - 12:26

La réaction de Fiona aux paroles de Jensen lui fit presque lever les yeux au ciel. Ne pouvait-elle pas se détendre un peu ? Il ne voulait pas dire, pour une fois, que les Sang-Purs étaient mieux élevés que les nés-moldus… Cependant, il se retint de dire quoi que ce soit, car il savait qu’il avait bien trop parlé avant. Avant de voir ses idées se modifier, avant de voir Gabrielle se faire oublietter,. Il ne pouvait pas en vouloir à Fiona, il aurait totalement été capable, il y a quelques temps de cela, de dire que les sang-purs étaient bien mieux éduqués que les nés-moldus. « Ma famille. Tu as déjà entendu Candys être vulgaire ? »  Certes, elle haussait parfois le ton en tant que préfète-en-chef -ou après Derek, parce qu’il était quand même connu pour la faire sortir de ses gonds- mais elle ne disait jamais de gros mots. Tout comme Noé. Il n’avait d’ailleurs jamais entendu sa soeur et ses frères utiliser de tels mots et il se doutait que Raphaël n’allait pas laisser ses enfants être ainsi éduquer. Par contre, quant on voyait certaines autres familles… Oui Weasley, on parle de toi. Et de toi aussi Kostas. Même Peony était plus vulgaire que Jensen. Et pourtant, le Serpentard se prenait souvent la tête avec la capitaine des rouge et or, donc il avait tout de même de quoi péter un plomb de temps à autre ! Tout le monde n’était pas Leith, voyez-vous ! Certains avaient reçu une bonne éducation.

Il devait avouer, cela dit, que Fiona n’avait pas spécialement tort. Il haussa les épaules, l’air de rien, tout en déclarant : « Oui c’est pas bête, mais tant que j’ai les balles déjà ensorcelées, ce n’est pas bien grave… » Mais Fiona marquait un point, même si Jensen n’avait pas encore eu le cas, puisqu’il avait, pour le moment, uniquement fait usage du souafle et des cognards déjà ensorcelés que l’école possédait. Mais peut-être qu’il devrait passer aux balles en mousse qu’utilisait son frère lors des cours de vol sur balais, s’il voulait éviter de voir ses coéquipiers blessés trop régulièrement. Pour ce qui était de Joaquín Kostas, Jensen ne pouvait pas dire qu’il le détestait de tout son être. Ce serait mentir. Sauf que la situation faisait que ses paroles dépassaient ses pensées et que le premier qui lui était passé par la tête avait été le trublion de Poufsouffle. « Pas spécialement non. Je ne comprendrais jamais pourquoi Peony l’aime autant. » Même s’il savait que Peony voyait très bien Kostas avec sa soeur jumelle -et qu’il se demandait d’où elle tirait une si drôle d’idée- il ne comprenait quand même pas ce que la rousse lui trouvait. Cependant, si la discussion semblait prendre une tournure un minimum agréable -tout est relatif-, la météo semblait vouloir réduire à néant tous les efforts -aussi faibles soient-ils- de Jensen. Ecoutant à peine ce que la blonde lui disait, il tentait, tant bien que mal, de faire abstraction de la situation. S’il arrivait à oublier l’orage, peut-être avait-il encore une chance de s’en sortir vivant, indemne et avec sa fierté entière ? Malheureusement pour lui, tout cela n’eu pas vraiment d’impact, puisqu’il venait de se vendre comme jamais, emportant Fiona avec lui dans rien d’autre qu’un fichu placard à balais.

A la demande de la blonde, il tenta, tant bien que mal, de lancer le sort lumos pour illuminer le placard. En vain. Sa peur était encore trop grande et le sort refusait de tenir. Il grimaça lorsqu’elle l’appela McGowan. Ses sentiments étaient bien trop contradictoires pour qu’il puisse faire la part des choses. Il n’allait pas lui sauter au cou et l’embrasser -il avait certaines valeurs, merci pour lui- mais si elle persistait à mettre cette distance entre eux deux -à juste titre, il le comprenait, il n’avait pas été des plus amicaux au fil des ans- il risquait de ne jamais pouvoir lui dévoiler ce qu’il ressentait pour elle. « Toi peut-être pas, mais la Plume s’en fera une joie… Et on ne peut pas dire que je sois spécialement petit… » Pour preuve, il était plus grand que Fiona et presque aussi grand que Noé -encore que son cousin avait encore une bonne longueur d’avance sur lui. Mais dans sa famille, tout le monde semblait particulièrement grand. Sauf Candys, qui avait visiblement tout filé à Noé. « Tu peux m’appeler Jensen tu sais, ça ne va pas te tuer… »  Et ça n’allait sûrement pas le tuer lui. Il sentait son coeur tambouriner dans sa poitrine, encore secoué de l’effet qu’avait les orages sur lui ainsi que par la proximité de Fiona. Il se sentait presque trop à l’étroit et en même temps, il n’arrivait pas à se résigner à sortir de là. Heureusement qu’il était tombé sur Fiona et non pas sur Weasley. Si tel avait été le cas, il était persuadé que Weasley l’aurait laissé pour compte sans chercher bien loin et que toute l’école aurait été mise au courant dans la seconde qui suivait.  Tentant de respirer et de se calmer le plus possible, il s’accroupit, toujours dos à la porte. « Pas vraiment. Ça va passer. Désolé de t’avoir embarqué là-dedans… Normalement ça va quand il y a quelqu’un mais là… » Les fenêtres donnant sur l’extérieur et le laissant voir les éclairs avaient eu raison de lui. « Toujours depuis que je suis petit. Je ne sais pas pourquoi. Ma mère et ma soeur ont essayé diverses potions, mais rien ne marche. C’est tellement la honte. » Sortant sa baguette, il finit par murmurer « Lumos » pour apporter un peu de lumière dans ce placard à balais. Maintenant qu’il se calmait petit à petit, qu’il avait récupéré un minimum ses esprits, ses sorts avaient plus de chance de marcher. La lumière au bout de sa baguette vacillait cependant encore beaucoup. « Tu n’as peur de rien toi? » Lui avait une peur panique des orages, des sentiments qu’il avait pour la blonde près de lui et de la réaction qu’elle aurait si elle était au courant. Est-ce qu’elle se ficherait de lui ? Est-ce que, par un heureux hasard, elle pourrait ressentir la même chose ? Il en doutait vraiment, il n’avait pas été le plus sympathique avec elle auparavant, mais elle ne pouvait pas le détester non plus, si ? Quoi qu’au final, cela aurait peut-être été l’option la plus simple ?  
acidbrain


• 1 066 mots •



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Fiona Quincy
Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 383
Âge : 16 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 7


PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? EmptyLun 7 Sep - 13:24

Fiona ne savait jamais sur quel pied danser avec Jensen : elle ne le connaissait pas suffisamment pour pouvoir interpréter ses propos et ses réactions. N'étant ni de la même année, ni de la même maison, le peu d'informations dont elle disposait à son sujet était : il était à Serpentard, et en cinquième année ; son frère et sa sœur aînés étaient profs et directeurs de maison ; il était capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison, et un Sang-Pur aux idées parfois ouvertement étriquées. Elle lui avait peu prêté attention autrefois, du moins jusqu'à l'année précédente, et les occasions où il s'était mis à explicitement l'ignorer, en cours ou au sortir de répétitions de Magic Mix. Fiona était peut-être discrète, mais elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, et elle ne tolérerait certainement pas qu'on la juge pour ses origines, quand bien même Jensen McGowan se comportait comme si le château tout entier lui appartenait (et vu ses connexions, ça ne l'aurait pas tant étonnée que ça...) Aussi, quand le brun lui déclara dignement que la vulgarité n'était pas commune chez eux, elle eut une réaction automatique, mêlant méfiance et outrage. Qui était ce nous, au juste ?

Le Serpentard explicita la chose en précisant qu'il faisait référence à sa (nombreuse) famille, et Fiona haussa les épaules avec circonspection : « Non, mais je ne la connais pas vraiment. » répondit-elle honnêtement. Que Candys Montgomery se montre vulgaire - ou pas - ne l'émouvait pas outre mesure : la préfète-en-chef pouvait bien parler comme elle le voulait - et Jensen aussi, par ailleurs. L'entourage de Fiona ne pratiquait pas un langage particulièrement soutenu bisous Leith, elle en avait l'habitude. Elle faisait la part des choses quand elle était à Poudlard, mais un juron lâché dans la frustration "merde alors Leith, qu'est-ce que t'as foutu avec mon poster des Spice Girls ?" était vite arrivé. Quant à la relation qui unissait Jensen à Candys, elle restait un brin floue aux yeux de la blonde. Il lui semblait avoir déjà entendu Peony la désigner comme étant sa cousine, elle en resterait donc là.

Jensen semblait décidé à tempérer la discussion, et Fiona baissa peu à peu sa garde quand il fut question de Quidditch. « Ah oui, c'est sûr. » reconnut-elle en hochant la tête, ne sachant plus tout à fait comment ils en étaient arrivés à débattre de balles de Quidditch ensorcelées. N'avait-il pas été question de la cruelle absence de sa propre baguette magique, initialement ? Plutôt que de revenir sur ce terrain glissant, elle préféra interroger le Serpentard sur son animosité visible envers un Poufsouffle de son année, qu'elle ne connaissait pour sa part que de réputation. « Il n'y avait pas une rumeur comme quoi ils sortaient ensemble, quand on était au stage du Ministère ? Les gens inventent tout et n'importe quoi. » Après tout, il était aussi de notoriété commune (ou le savait-elle parce qu'elle faisait partie de Magic Mix avec Peony et Victoire ?) que c'était Alfie Hartley qui plaisait à la rouquine. « Je ne le connais pas moi en tout cas, hormis au Quidditch. » nota-t-elle en pensant brièvement au match qui opposerait bientôt Serdaigle à Poufsouffle, justement.

La discussion, plutôt civilisée pendant quelques secondes, tourna au drame complet quand l'orage se mit à gronder de plus belle, et que Jensen décida de les barricader dans un placard à balais (car Fiona, qu'elle le veuille ou non, avait été embarquée dans la fuite effrénée du Serpentard.) Décontenancée, et enfermée dans un vieux placard dégageant une vague odeur de renfermée, elle demanda à son cadet s'il n'avait pas envie de lancer un petit sortilège pour les éclairer. Comme ses efforts furent vains, et que Fiona était soucieuse de ne pas remuer le couteau dans la plaie - alors que Jensen était visiblement en proie avec une sorte de crise de panique -, elle commenta distraitement la réplique bravache du Serpentard, amusée qu'il puisse se montrer aussi pompeux dans sa situation actuelle. Elle leva les yeux au ciel en l'entendant prendre ses mots au premier degré (et surtout, l'usage du mot grand). « C'est plutôt impressionnant que t'aies réussi à le cacher jusqu'à maintenant, c'est loin d'être le premier orage qu'on a par ici. Mais tu sais, avec le bal qui arrive, je pense que la Plume va avoir d'autres priorités que notre partie de cache-cache dans les placards. » le rassura-t-elle avant d'écarquiller les yeux de surprise - toujours dans la quasi obscurité, sympa l'ambiance ! - quand il lui reprocha de l'avoir appelé 'McGowan' : « C'est ton nom, en soi... » lui fit-elle observer avant d'ajouter : « Mais oui d'accord, Jensen. » accorda-t-elle de bonne grâce, parce qu'après tout, pourquoi pas.

« Ok, pas de souci t'inquiètes. C'est pas comme si j'avais une folle soirée en perspective. On n'a qu'à attendre que ça se calme un peu. Ça te va si je m'assieds ? » Joignant le geste à la parole, elle laissa glisser son dos contre la paroi du mur, jusqu'à atteindre le sol. Repliant ses jambes contre elle, elle reprit : « C'est le principe d'une peur j'imagine, c'est irrationnel. Franchement, je pense qu'il doit y avoir des trucs largement plus gênants. » le rassura-t-elle avec simplicité. « Ah mes yeux ! Mes yeux ! ! » s'exclama-t-elle quand la lumière fut enfin, plissant les yeux le temps de s'y réhabituer. Elle sentit se joues chauffer en entendant Jensen l'interroger sur ses peurs, mais finit par répondre, évitant presque inconsciemment son regard : « Erm, je sais pas si c'est vraiment une peur, mais je ne supporte pas vraiment les trucs... dégueu. Genre, le sang ? » détailla-t-elle avec plus de gestes que nécessaire. « Surtout si c'est le mien. Je faisais des malaises quand j'étais petite. » admit-elle en opinant lentement du chef. Elle avait été une cliente fidèle de l'hôpital où travaillait sa mère. D'autant plus qu'elle avait été une enfant casse-cou, ce qui avait statistiquement favorisé sa propension à se blesser - donc à s'évanouir. Heureusement, ça n'était encore jamais arrivé à Poudlard - mais comme on dit, il y a une première fois pour tout (même par exemple, pour papoter avec Jensen McGowan dans un placard).

[ 1045 ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty
MessageSujet: Re: PV • Did you hear the thunder? Or the rain?   PV • Did you hear the thunder? Or the rain? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • Did you hear the thunder? Or the rain?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers :: Galerie des armures-
Sauter vers: