AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Un brin de soleil [ Vanellope]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 74
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyVen 17 Juil - 11:36

a wisp of sunVanellope
Le soleil, il était si important, si peu souvent présent dans ce pays. Je me demandais s'il existait un sortilège pour faire fuir les nuage pendant une journée, histoire d'avoir quelques rayons agréable pour en profiter. Je me doutais bien qu'un tel sort ne serrait jamais approuvé, mais je pouvais toujours rêver. Ce que je ne manquais pas de faire depuis que les lettres étaient revenues. Je parle de celle que je recevais l'année passée avec ce mystérieux AA. Il ne m'en avait envoyé aucune durant les vacances, ce qui fut fort désagréable. J'avais hâte de découvrir qui c'était, mais en même temps, je craignais qu'il s'agisse de mon grand-père maternelle. Cette possibilité ne me plaisait pas, ce mage noir avait jeté une malédiction à ma grand-mère et celle-ci était passée par le sang à ma mère, puis à moi. Les deux étant mortes, j'étais devenue l'unique héritière de son oeuvre. Bien qu'Alexandre, mon oncle, m'avait dit qu'il était un dangereux mage noir, j'avais quand même envie de le rencontrer une fois.

Pour avoir un peu de tranquillité et d'espace, j'étais sortie du château avec les trois dernières lettres que je n'avais pas eu le temps de lire. La reprise des courts n'étaient pas évidente pour moi. Beaucoup de matière à revoir et mon retard toujours présent, mais je m'en sortais bien. J'avais déjà améliorer mes notes et je ne craignais plus de dire aux professeurs que je ne comprenais pas. Un changement radicale, qui me rendait plus présente dans la classe. Mes questions étaient parfois trop pointilleuses, mais nécessaire pour moi.

Dès que je vis l'herbe, j'ôtais mes chaussures pour profiter de la douceur de celle-ci. Liana qui dormait toujours autour de mon cou se réveilla pour venir lécher mon menton. Je lui offris une caresse avant de la sortir pour la poser dans l'herbe fraîche. Elle me regarda un instant avant de siffler un remerciement pour aller se promener un peu plus loin. Je la regardais filer avant d'avancer un peu à mon tour pour aller m'installer dans l'herbe. Couchée, j'observais ce ciel bleu avec quelques nuages. Si seulement le soleil pouvait être celui de la Bourdons-sur-Rognon. Mes yeux se fermèrent un instant alors que la douce chaleur entrait en moi par mon visage. Si paisible, le murmure de la vie au loin qui me permettait de ne pas m'endormir trop vite. Ce n'était peut-être pas une bonne idée, mais je somnolais déjà.

La caresse du vent me soufflait des bribes de vie que n'était pas loin. Un touché délicat s'invita dans mon colle, je reconnaissais la froideur de la peau de Liana, mais elle venait se cacher et non chercher un câlin. Du moins, ce fut ce qu'elle me murmura en sifflant. Je n'avais pas envie d'ouvrir les yeux, mais je le fis à contre cœur. Une main tendue au dessus de mon visage, je me cachais un peu du soleil avant de me redresser. Mon regard éblouit glissa sur l'herbe pour remarquer une jeune et joyeuse Vanellope.

-Salut, tu t'es perdue? Riais-je en souriant.

Je posais une main sur mon colle pour siffler en fourchelangue à mon amie qu'elle pouvait retourner se promener. Elle ne risquait rien venant de la préfète à qui j'avais choisi de confier mon secret.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 497
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyMar 21 Juil - 11:19

Un brin de soleilVanellope faisait les premiers essais sur son invention dans le parc. Le lieu était idéal pour un peu de tranquillité. Casque sur les oreilles, elle écoutait de la musique, pour le moment il semblait fonctionner mais elle testait l’autonomie avant de devoir réutiliser le sortilège (sachant qu’elle n’était pas complètement certaine de pouvoir le lancer, Flitwick s’en étant chargé jusqu’ici). Si tout marchait comme elle le voulait, elle pourrait montrer l’appareil à Fiona et à Flynn : elle avait hâte ! Elle était sûre qu’ils seraient tous les deux impressionnés. Côté tablette, elle avait un peu plus de mal : elle n’avait toujours pas trouvé comment les faire communiquer entre elles bien qu’actuellement elles fonctionnent de manière indépendante. Toutefois, ça la perturbait moins que l’ancien professeur de sortilèges, il paraissait prendre leurs échecs comme une sorte d’affront personnel. Au moins était-il très motivé, un vrai plus pour les petites affaires de la Gryffondor qui ne manquait pas d’ambition du point de vue pro’.

Alors qu’elle avançait au rythme des musiques de Magic Mix, elle aperçut son amie Vanellope. Elle ouvrit les yeux et la salua, V lui adressa un grand sourire avant de s’asseoir à côté d’elle. « Salut belle endormie ! Non, je ne suis pas perdue, je testais le lecteur de musique de mon invention. Je ne l’ai pas fait dans le château pour ne pas être assaillie par les petits premières années perdus. Ce n’est pas qu’ils me dérangent mais je ne peux m’occuper que d’une tâche à la fois. Et toi, qu’est-ce que tu fais là ? Tu te reposes ? » Les débuts d’année étaient toujours un tourbillon de nouvelles informations, en plus, en cinquième année, ils étaient direct mis dans l’ambiance : chaque professeur leur parlait en long, en large et en travers des BUSES qu’ils passeraient en juin. Pour certains élèves, c’était une vraie source de stress, V espérait que ce n’était pas le cas pour Iva, elle avait déjà assez à faire avec sa malédiction étrange.

« Tu veux tester mon appareil ? Pour l’instant, je n’ai pas encore beaucoup de musiques dessus mais le son est de qualité. » Elle tendit le casque à Iva’ : elle n’était pas sur la liste de ses bêta testeurs (vu qu’elle ne l’avait rencontrée que l’an dernier) mais la Serdaigle était son amie donc il était normal qu’elle lui montre son nouveau lecteur de musique magique hyper fonctionnel sur lequel on pouvait aussi mettre des musiques moldus ! Il fallait absolument qu’elle trouve un nom plus court! « J’essaie de voir combien de temps l’appareil fonctionne avant qu’on doive relancer le sortilège qui lui donne de l’impulsion magique. » Expliqua-t-elle, songeant au passage que dans ce but, il faudrait peut-être justement créer une playlist plus longue.
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 74
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyMar 21 Juil - 16:43

a wisp of sunVanellope
Mon amie avait avec elle un drôle d'objet. Elle m'expliquait ne pas être perdue, seulement en mission! Je trouvais ces inventions géniales. Le simple fait de les mettre en pratique faisait avancer le monde des sorciers comme jamais. Jusqu'ici tout les sorciers se reposent uniquement sur la magie, il n'y avait aucune place pour autre chose que des sortilèges. Le fait que Vanellope créée une place à la technologie moldu changeait le contact du monde magique. Tout du moins, de mon point de vue. J'avais même hâte de découvrir toutes les possibilités dissimulées derrière la porte que la préfète avait osé ouvrir.

-Je profitais du calme, j'avais des lettres à lire, mais il fait si beau que je somnolais.

La curiosité des plus jeunes étaient compréhensible. J'étais moi-même très intriguée par ce qu'elle faisait et l'objet qu'elle avait en main. Elle s'installa à côté de moi pour profiter du calme. Je ne comptais pas l'ennuyer, si elle devait faire des essais. D'autant que j'avais moi aussi des choses à faire que je reportais un peu. Il faisait si beau, ne pas en profiter était du gâchis.

-Vraiment? Je peux? M'étonnais-je à sa proposition.

Il m'était impossible de refuser une telle offre. Même si elle avait pu se sentir un peu obligée, puisque je louchais dessus depuis son arrivée. Je voyais bien qu'il ressemblait à un casque et un mp3, mais je n'étais sûr de rien. Le fait qu'elle parle du son me fit sourire. Je n'allais pas lui faire perdre son temps trop longtemps. Je posais le casque sur mes oreilles pour écouter.

Elle m'informait qu'elle voulait savoir combien de temps il pouvait tenir. Je penchais un peu la tête sans être capable de lui répondre. Les sortilèges complexes sont encore si mystérieux pour moi. Certes, mes niveaux dans les matières s'étaient beaucoup améliorés en fin d'année. Avec mes études durant les vacances, j'allais sûrement avoir des points très convenables, sauf en pratique. Pour les potions, c'était encore une autre histoire, Alexandre m'avait apprit plein de choses très techniques et un peu dangereuses. J'avais fait devenir la pièce bleu à cause d'un échec. Tout était passé au bleu, mes vêtements, ce jour là, furent bon pour la poubelle. La couleur était restée deux semaines sur ma peau et celle de mon oncle. C'était très drôle, mais pas très pratique pour marcher parmi les non-mages.

-Il doit bien y avoir un moyen pour lui donner assez d'autonomie pour une semaine. Je suis sûr que tu trouveras. Le son est magnifique. Approuvais-je.

Je ne connaissais pas beaucoup de musique faites par des mages, mais celle que j'entendais me plaisait. Je me demandais combien il pourrait y avoir de titres dans ce petit appareil magique.  Je retirais avec soin le casque pour le rendre à sa propriétaire.

-Il n'y a pas énormément de musique chez les sorciers. Les non-mages ont plus de variétés. Tu penses pouvoir réussir à permettre d'ajouter celle qui sont des moldus?

Ma question n'était pas juste pour discuter. Je voulais savoir comment elle allait s'y prendre. L'objet ne fonctionnait pas avec de l’électricité, contrairement à tout ce que font les moldus. Parvenir à convertir les ondes sonores allaient être compliqué, d'autant que les non-mages n'enregistraient pas toujours leurs musiques avec une qualité aussi bonne que celle des sorciers.

Un sifflement attira mon attention. Liana se glissait entre mes jambes pour s'approcher de la Griffondor. Elle se frotta, un peu comme un chat, sur sa cuisse avant de monter le long de ma main. Je souriais en la voyant agir de la sorte. Les serpents n'apprécient pas beaucoup le contact physique, l'offrir à quelqu'un était donc un signe d'affection.

-Liana t'apprécie beaucoup. A part moi, elle ne se laisse pas toucher.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 497
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyMer 5 Aoû - 11:39

Un brin de soleil« C’est vrai qu’il fait encore très beau aujourd’hui. » Approuva V en pointant le nez vers le soleil pour en profiter. Malheureusement, malgré des cheveux bruns au naturel, la lionne avait plutôt la peau pâle. Elle devait se montrer très précautionneuse avec le soleil sous peine de rougir exagérément sous ses coups. « Oui, vas-y, il n’y a pas de problème ! » Elle lui tendit l’appareil avec le casque, contente de pouvoir le lui montrer. Après tout c’était le résultat d’un an et demi de travail acharné, elle mentirait si elle disait qu’elle n’était pas un tout petit peu fière d’elle ! « Une semaine ce serait pas mal, ce qui m’ennuie c’est qu’actuellement le sortilège est trop compliqué pour être fait par des très jeunes. Pour nous qui sommes en cinquième année, c’est déjà très limite : une fois sur deux, je me plante. Mais bon, chaque chose en son temps, surtout que le professeur Flitwick travaille sur ce problème. Il pense que si notre appareil devait se populariser, le sort pour le recharger pourrait être au programme de première année à l’école. » C’était l’une des idées de l’ancien professeur de sortilège (qui ne s’occupait plus que de la chorale, les sortilèges étant enseignés par le professeur Montgomery-Bones). V trouvait que ça pourrait être une solution, vu qu’avant d’entrer à Poudlard, les enfants pouvaient parfaitement utiliser la technologie moldue ou, à défaut, demander à leurs parents de relancer le sortilège pour eux. C’était forcément à Poudlard, endroit où ils étaient tous en relative autonomie, que ça pouvait réellement coincer. Le chemin de l’innovation n’avait rien de simple, croyez-le bien !

« Il n’y en a pas pour le moment car j’ai fait la playlist avec ce que j’avais sous la main mais c’est déjà le cas, on peut y mettre de la musique moldue. Ça fonctionne un peu comme un téléchargement sauf qu’au lieu d’un ordinateur c’est un sortilège qui fait passer la musique d’un support à un autre. Je dois dire que c’est avec un CD que ça fonctionne le mieux, la magie semble avoir un peu de mal à trouver la musique sur les ordinateurs, ça a tendance à cafouiller sauf si l’ordi est en train de la jouer… Mais c’est normal qu’il nous reste encore tout un tas de réglage à faire. Déjà il fonctionne alors c’est pas si mal pour un prototype. » Expliqua la lionne, un peu songeuse. Son but avait toujours été de pouvoir écouter indifféremment de la musique moldue comme sorcière. Elle n’avait rien contre les groupes du monde de la magie, certains comme Carnal Sparks était très bien, mais comme le soulignait très justement Iva’, ils n’étaient pas si nombreux que ça et on en faisait vite le tour.

Liana interrompit le cours de ses pensées en se frottant à elle. V sourit. Cela ne la dérangeait pas même si elle jeta un coup d’œil alentour pour vérifier que personne ne traînait dans le parc. En effet, il fallait se méfier car il n’y avait que trois sortes d’animaux autorisés dans le château et les serpents, aussi mignons soient-ils, n’en faisaient pas parti. « Je l’aime bien moi aussi, encore que ce soit parce que je lui fais confiance à elle, je ne sais pas si j’apprécierai un serpent rencontré en pleine nature. » Jugeant qu’il ne fallait pas que ses paroles prêtent à confusion, elle ajouta : « Je veux dire par là qu’il y a une différence entre un serpent que je connais et un qui arriverait de nul part. Surtout que je suis assez nulle dans ce domaine, je serais bien en peine de différencier un serpent venimeux de… je ne sais pas… une simple couleuvre par exemple. » Fille des villes, elle n’y connaissait pas grand-chose en animaux sauvages en général, c’était complètement hors de ses compétences et elle n’était, par ailleurs, pas très portée sur la vie à la campagne. Mais elle savait qu’on pouvait croiser des serpents sauvages dans les forêts ou dans les domaines sauvages et que si ça devait lui arriver, elle serait bien embêtée. Une rencontre avec un ours ou un loup ne serait pas mieux accueillie, ça paraissait néanmoins moins probable, ces deux animaux étant en voie de disparition. Remarquez, avec la pollution et le reste, peut-être qu’il y avait aussi bien moins de serpents sauvages qu’autrefois… elle n’en savait rien – mais c’était malheureusement possible -.

{738}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 74
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyMar 11 Aoû - 16:14

a wisp of sunVanellope
Une semaine d'autonomie me disait la préfète. J'imaginais que c'était déjà pas mal. Bien que j'avais grandit dans le "monde" des non-mages, je n'étais jamais sortie de ma maison avant l'année passée. Autant dire, que j'avais seulement vu de trucs à la télévision et lu beaucoup de livres et coupures de presses. Un appareille musical, c'était tout nouveau pour moi. J'adorais et j'appréciais beaucoup de pour le tester. Surtout si le sortilège demandé pour le faire fonctionner était un peu compliqué. Mes jolis mots n'étaient pas encore au point pour bien formuler les sorts. Souvent, surtout l'année passée, et encore celle-ci, je me trompais. J'avais passé mes vacances à bosser ce soucis, mais c'était encore présent. Je n'allais quand même pas rattraper mon si gros retard en si peu de temps, mais j'espérais y arriver avant la fin de l'année.

Ma question sur la playlist la motivait à parler. Une fois lancée, Vanellope était difficile à stopper. Surtout dès qu'il était question de ses inventions! J'adorais ça, cette énergie et motivation qu'elle dédoublait hors des cours. Tout le monde l'avait remarqué, son assurance maladroite qu'elle cache parfois, mais elle se débrouille si bien. Son nouveau titre de préfète lui allait d'autant plus quand elle s'y mettait un peu. Il suffisait juste de la houspiller un peu pour l'avoir aussi motiver. Un côté si spontané que j'envie un peu. Cette énergie de lion me dépasse parfois. Pourtant, alors qu'elle me parlait de son prototype, je ne trouvais rien de plus qu'entendre ses explications. Elle sait de quoi elle parle! Normal non?

L'arrivée de mon amie reptile ne déstabilisa pas la lionne. Une chance? Je n'étais pas certain que c'était le cas avant d'entendre ce qu'elle pensait. Pour sûr, tous les serpents n'étaient pas des anges. Je riais dans ma manche avant de ne plus me cacher. Vanellope se mélangeait un peu les pinceaux. Je trouvais ça si mignon et d'une incroyable honnêteté.

-Je t'apprendrais des paroles pour chasser les serpents. Mais, Ha! Liana est bien un des serpents qui pourraient te rendre très malade. Les larmes aux yeux tant je riais.

L'origine de ce petit animal peu commun n'était autre que l'Australie. Dans ce magnifique pays, tous les animaux veulent votre mort ou sont équipés pour. Liana n'en faisait pas exception. Elle siffla en regardant la préfète avant de se tortiller pour venir à moi. Je la soulevais pour la poser sur mon épaule. Le serpent noir à collier rouge alla se glisser autour de mon cou. Rire autant me faisait un bien fou. Je reprenais mon souffle en frottant mes yeux.

-Liana n'est pas méchante, la majorité de ses semblables ont tendance à être moins tendre. Il vaut mieux faire attention où tu marches quand c'est un coin à serpent. Bien que la majorité des morsures possèdent un traitement efficace. Du moins, chez les non-mages. Je ne connais pas beaucoup de congénères dans le monde magique.

En réfléchissant un peu, je savais que j'étais un basilic, donc le serpent le plus imposant de notre monde. Il devait bien y en avoir d'autre. Est-ce qu'un dragon était vu comme un reptile? Je n'étais pas certaine de pouvoir avancer des informations sur ce sujet, alors je n'allais pas en parler. Tant que je n'oubliais pas de faire quelques recherches sur le sujet plus tard.


-Pour chasser un serpent agressif, tu peux essayer de dire ça: Je me raclais brièvement la gorge avant de siffler dans cette langue si particulière qu'est le fourchelangue. En gros, les sons que je lui donnais voulaient dire: [ Toi, sache que j'ai pour amie un basilic. Que j'ai sa protection, alors ne m'attaque pas, je ne te veux pas de mal.]

Avec de telles paroles, peu de serpents allaient continuer de l'ennuyer. Même s'il fallait encore travailler la prononciation pour ne pas dire autre chose. Je sortais un bout de papier pour lui écrire comment il fallait prononcer cette petite formule avant de le lui tendre en souriant. Venais-je de lui accorder une sorte de protection?

Comme pour répondre, Liana pointa le bout de son nez pour regarder la préfète d'un air nouveau. Curiosité et penchemment de tête incertain. A quoi pensait donc mon amie qui ne sifflait mot?
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 497
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyJeu 13 Aoû - 10:52

Un brin de soleil« Oh oui, elle pourrait, mais elle ne le fera pas. N’est-ce pas Liana ? » Demanda V avec un sourire avant de fermer les yeux et de tourner son visage vers le soleil. La jeune fille craignait les serpents sauvages mais aucunement son amie ou son serpent domestique. L’une des premières règles de l’amitié selon Vanellope était d’avoir confiance en l’autre. Pas une confiance totalement aveugle non plus, elle avait eu de trop nombreuses déceptions avec son père pour faire une profession de foi… en revanche, croire que ses amis n’essayaient pas de la tuer, c’était la base, même pour elle.

« Honnêtement, je suis plutôt un rat des villes plutôt qu’un rat des champs. Les chances pour que je rencontre un serpent dans ma rue bitumée est quand même très faible, quoi qu’avec le réchauffement climatique, la pauvre nature devient folle, alors va savoir... » Elle rouvrit les yeux et soupira. Sans être une extrémiste de l’écologie, elle s’inquiétait quand même un peu de tous les bouleversements dont souffraient la nature et surtout les animaux. Elle songeait sérieusement à devenir végétarienne. Mais à Poudlard, ça paraissait trop compliqué, ce serai plus simple quand elle préparerait elle-même sa nourriture.

Même si elle pensait peu probable qu’elle rencontre un serpent sauvage, elle se mit néanmoins assise en tailleur et écouta la leçon que lui donnait Ivalyana. Elle tenta de répéter les mots de son amie mais ce n’était pas du tout naturel. « Hum… je ne sais pas trop si le fourchelangue ça peut vraiment s’apprendre. » Après tout, c’était un don inné pour les gens comme Iva’. La preuve en était que presque personne ne savait parler aux serpents (en plus ce talent était mal vu depuis Voldemort, ce type avait vraiment tout sali!). « En tout cas, ce que je prononce ne ressemble pas du tout à ce que toi tu dis. » V se mit à rire avec bonne humeur : ça ne la dérangeait pas de ne pas être doué dans certains domaines du moment qu’elle parvenait à avancer dans ses plans, surtout professionnels. Mais elle trouvait quand même que c’était une bonne chose d’essayer des trucs nouveaux comme parler aux serpents par exemple.

« Et sinon, alors, ça se passe comment cette année ? Tu y arrives plus facilement en classe maintenant que tu as un an d’expérience ? » V se doutait que ça devait rester un peu compliqué mais au moins son amie ne devait plus avoir de mal à se repérer dans le château. Ça devait lui faire gagner du temps pour ses études !
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 74
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyJeu 20 Aoû - 20:24

a wisp of sunVanellope
Rat des villes, qu'elle était le sens de cette expression? Je n'avais jamais lu celle-ci dans un livre, pas une seule fois. Il faut dire que les bouquins pleins de poussières que j'avais étudier contenaient beaucoup de savoir scientifiques et certains alchimiques. Je n'avais pas forcement tout compris, mais assez pour savoir comment faire quelques tours intéressants. Certes, beaucoup de créatures magiques m'étaient passées sous les yeux. Tout comme certain sort un peu trop compliqué pour que je puisse les utiliser, mais j'avais étudier leur origine. La pratique me faisait toujours cruellement défaut.

-La nature s'adapte toujours. La preuve, les créatures magiques ne se montrent que rarement sous le nez des non-mages. Rétorquais-je poliment.

Certes, je ne savais pas tout, mais j'avais rarement entendu un moldu parler de griffon volant dans son jardin. Bon, mon exemple n'était pas des meilleurs, mais l'idée y était. Alors de là à ne pas croiser un serpent en ville. N'était-ce pas plus probable? Je ne voulais pas la contre dire, après tout, je n'avais pas souvent mis mon nez dehors et encore durant les vacances je n'étais pas sortie souvent.

Les quelques paroles prononcées par la préfète était plutôt bonne. Après tout, une langue reste une langue. L'apprendre demandait seulement de la pratique et non beaucoup de savoir complexe. Je voyais un peu cette langue maternelle de ma seconde nature, comme celle pour un enfant ayant un parent américain et un français. Ils allaient forcement apprendre les deux langues avec le temps et la pratique.


-Tu te débrouilles plutôt bien pour une première fois! Il a fallut du temps à Alexandre pour apprendre ma langue. Bien que c'est inné chez moi, ce n'était pas le cas pour lui. Pourtant, maintenant, il pourrait chanter n'importe quelle chanson en fourchelangue. Même si ça reste avec un gros accent. Je riais un peu en le revoyant essayer de me prouver qu'il pouvait chanter un classique français dans ma langue. Autant dire que le résultat fut très hilarant et pas beau à entendre. Il faut dire que le sifflement doit se faire naturellement avec la langue et les dents. Ce qui demande un travail très complexe et peut-être pas aussi facile à apprendre que je le pensais.

La question sur les cours m'étonna. J'approuvais d'un hochement de tête en souriant." Je m'en sors bien. J'ai plus de temps libre pour lire d'autres livres. D'ailleurs, c'est plutôt toi qui devrais me dire comment ça va avec ton rôle de préfète. Les plus jeunes ne sont pas trop difficile à gérer?" Je me souvenais de la tête que j'avais fait en apprenant la nouvelle. C'était bien loin derrière moi désormais. Savoir que c'était une amie qui était au courant de mon secret me soulageait beaucoup, même si les autres préfets n'étaient pas venus me voir sur le sujet. J'avais quand même remarqué des regards en coin venant de certain, mais je ne pouvais pas leur en vouloir.

-D'ailleurs, tant que j'y pense. Le professeur qui t'aide avec tes inventions, il s'y connait bien en sortilège. Tu penses qu'il pourrait jeté un œil à mon pendentif. Le sort qui est dessus dure depuis déjà longtemps, peut-être qu'il pourrait t'aider avec tes inventions? Ce n'était qu'une idée. J'ignorais comment mon collier fonctionnait et quel type de magie il avait subit pour être si efficace et particulier. Son job n'était pas de tout repos. Empêcher un regard de basilic d'être mortel. Au fond, c'était plus sur mon père que je devrais m'interroger que sur les lettres du mystérieux AA que j'avais reçu encore cette année. Devrais-je en parler à quelqu'un?


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 497
Âge : 15 ans [29.04]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyLun 7 Sep - 17:17

Un brin de soleil« C’est vrai mais c’est plus parce que le Ministère les surveille que parce qu’ils n’ont pas envie de faire un tour à Saint James Parc, tu ne crois pas ? » V était une née moldue donc elle ne pouvait pas trop s’avancer sur ce genre de choses mais il lui avait semblé que le secret magique n’était pas à prendre avec des pincettes et que, par conséquent, aucun sorcier n’aurait l’idée de laisser un griffon ou un hyppogriffe se balader chez les moldus l’air de rien. Il devait sûrement y avoir une punition de prévue pour les sorciers peu attentifs qui laissaient leurs bestioles magiques se promener n’importe où ! V n’avait pas ce problème, elle n’était pas tellement branchée animaux magiques (sa vie de sorcière lui paraissait assez riche sans y ajouter des événements mystérieux liés à un compagnon trop exotique).

« On peut chanter en fourchelangue ? J’ai du mal à l’imaginer. » Cela dit, maintenant qu’elle y songeait, les serpents étaient des animaux sensibles à la musique. Elle avait déjà vu dans des films ces spécimens qui sortent d’un panier au son d’une flûte et qui font des mouvements comme une danse gracieuse. Si un serpent pouvait danser, pourquoi ne chanterait-il pas après tout ? Mais V doutait de pouvoir apprécier leur chant, son oreille ne serait pas capable de s’y adapter, déjà que parfois elle avait du mal avec les musiques étrangères… Erin avait essayé de lui faire découvrir la K-pop et elle avait un peu de mal avec les chorégraphies à accrocher à des refrains qu’elle n’était pas capable de retenir. Si le coréen passait mal, vous pensez bien que le fourchelangue, ce n’était pas gagné…

« Oh non, les petits sont plutôt sympa, ils sont encore impressionnables pour la plupart. Finalement il n’y a que Potter qui me donne un peu de fil à retordre, il pense que parce qu’il a une cape d’invisibilité, il peut aller se faire des promenades après le couvre-feu. Heureusement qu’il est tout sauf discret, jusqu’ici il n’a pas encore réussi à passer la porte sans que je l’entende. » Raconta V pour ses aventures de nouvelle préfète. Elle devait admettre qu’à part Potter et de temps en temps son pote Flynn, elle n’avait pas vraiment de problème à gérer ses camarades. Elle était plutôt respectée dans sa maison et on la savait intransigeante sur certaines choses tandis que plus cool sur d’autres, donc ça passait bien.

« C’était l’ancien professeur de sortilèges donc il s’y connaît bien. » Confirma V au sujet du professeur Flitwick. « Depuis qu’il n’enseigne plus qu’à la chorale, il a du temps, alors ça ne coûte pas grand-chose de le lui demander. Je viendrai avec toi si tu veux. » On pouvait dire que maintenant elle était une habituée de son bureau vu qu’ils travaillaient sur ses inventions ensemble. Peut-être que c’était dur pour un professeur de Poudlard de prendre sa retraite après avoir passé toute sa vie dans l’école, en tout cas c’était l’impression qu’elle avait. V avait toujours eu le professeur Montgomery-Bones en sortilège, mais le respect que tout le monde avait pour son prédécesseur et sa gentillesse avec elle laissait penser qu’il avait été un super prof’ et un super directeur de maison. S’il y avait des trucs à faire pour le pendentif d’Iva, il le saurait probablement.

{560}
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 74
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] EmptyMer 9 Sep - 13:40

a wisp of sunVanellope
Je n'avais aucun mal pour imaginer Vanellope en train de gronder un mini-Potter dans les couloirs du dortoir essayant de faire les quatre cent coup comme son père. C'était impossible de ne pas rire sur cette image très drôle. Il fallait bien reconnaître, que même enfermée chez moi, j'avais entendu parler des aventures dangereuses de ce grand sorcier. Il fallait le reconnaître, tout le monde n'était pas fait pour affronter les forces du mal. Si je devais me retrouver face à un ennemi, le mieux que je pouvais faire, c'était de prendre ma forme de basilic. Après tout, j'avais une certaine petite immunité aux sortilèges sous un tel aspect. Je me demandais même si elle n'était pas encore présente, même sans mon manteau d'écaille? Mais qui voudrait vérifier ça avec un bon Expelliarmus dans les dents? Je passais mon tour, j'aurai l'occasion de me faire botter les fesses un jour ou l'autre dans un cours.

"Je te vois bien en pyjama en train de gronder le garçon avec sa cape. Si tu la confisquais, se serait plus simple non?" Avec deux petites couettes de chaque côté de la tête, pour parfaire sa tenue de nuit à la jolie préfète. L'idée même me fit sourire jusqu'aux oreilles. Pas de doute, j'aurai adoré faire une bataille de coussins avec elle.

Quand on revient sur le sujet du professeur de sortilège, au plutôt, de ce bon vieux retraité qui ne savait pas quoi faire de sa vie après des années de dévotion à l'école. J'enviais un peu cet homme, d'avoir pu faire ce qu'il voulait, d'autant que j'allais finir en serpent dès mes trente printemps et pour les siècles a venir. Un basilic vit longtemps, trop à mon goût.

"Se serait super. Je ne connais pas bien cet ex-professeur et j'avoue que j'ai un peu de mal avec les inconnus. Il faudrait vraiment que je vaincs cette timidité." Avouais-je à moitié convaincue. Je me voyais mal lancer un bonjour sous le nez de n'importe qui et devenir ami avec! C'était généralement le contraire qui arrivait. Vanellope était venue me parler la première, de même pour Jenson. En parlant du loup, je me demandais si mon amie préfète avait des informations sur lui.

"Tant que j'y pense. Vanellope, tu es dans l'école depuis ta première année. Tu connais bien Jenson McGowan?" Venais-je vraiment de le faire? Le rouge monta à mes joues alors que je baissais les yeux. Qui aurait cru que j'aurai le coup de foudre pour ce serpentard? Il avait été un peu désagréable à notre rencontre arrangée, pour un cours de vole qui ne s'était toujours pas concrétisé par du vole, mais après... son côté compréhensif et assez doux avait fondre mon cœurs de serpent. N'était-ce pas un peu gênant de ne savoir presque rien sur lui? Je ne voulais pas vraiment que mon coup de coeur soit révélé à tout le monde, d'autant qu'on ne se disait même pas bonjour quand on se croisait en cours...

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Un brin de soleil [ Vanellope] Empty
MessageSujet: Re: Un brin de soleil [ Vanellope]   Un brin de soleil [ Vanellope] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un brin de soleil [ Vanellope]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Parc-
Sauter vers: