AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Lot de 50 masques à 10.99 €
Voir le deal
10.99 €

Partagez
 

 PV • You can fly! You can fly! You can fly!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 262
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty
MessageSujet: PV • You can fly! You can fly! You can fly!   PV • You can fly! You can fly! You can fly! EmptyLun 20 Juil - 12:16

Jensen & Ivalyana.
When there's a smile in your heart there's no better time to start. Think of all the joy you'll find when you leave the world behind and bid your cares goodbye. You can fly! You can fly! You can fly!
Jensen était de particulièrement bonne humeur depuis la rentrée. Serpentard avait gagné le dernier match de Quidditch de l’année contre l’équipe de Gryffondor et il avait été nommé durant l’été capitaine de l’équipe suite au départ de Derek. Il avait ensuite participé au stage organisé par le Ministère et avait brillé dès la première journée. Forcément, cela n’aidait absolument pas son ego, loin de là. En plus de cela, pour bien commencer l’année, Jensen et l’équipe de Serpentard avaient gagné leur premier match, le premier de la saison, contre l’équipe de Poufsouffle. Autant dire que le jeune sorcier était ravi de faire se preuves en tant que joueur, surtout qu’il avait occupé le poste d’Attrapeur qu’il détestait -merci Nono, bravo le cousin absent- et en tant que capitaine, pour cette première victoire.

Toujours est-il que le début d’année de Jensen était particulièrement mouvementé. Il y avait les entrainements de Quidditch bien sûr, qu’il se devait désormais de les organiser lui-même, les cours de vol qu’il prenait en plus de ceux obligatoires avec son frère, mais également, et cela le réjouissait énormément, les cours privés avec Minerva McGonagall, Directrice de Poudlard et Animagus, qui avait accepté de lui révéler les secrets de cette transformation. Jensen était plutôt doué pour son âge, il avait, après tout, réussi à maitriser le patronus corporel l’an passé avant la fin de l’année scolaire à force d’entrainements intensifs, et avait brillé durant le stage du Ministère. Il avait également longuement répété son discours pour qu’elle ne le trouve pas complètement idiot de lui demander une telle chose. Il avait exposé ses idées, ses envies de protéger ceux qu’il aimait -même si pour le moment, cela ne comprenait que Gabrielle et Terence- mais aussi le fait que sa vision des choses changeait. Depuis sa première rentrée à l’école de Poudlard, les notions qui lui avaient été inculquées étaient mises à rude épreuve. Viska était la première à le secouer, mais il tenait bon sur certains points. Puis lorsque Magicis Sacra avait pris possession de l’école, Jensen s’était trouvé tiraillé entre les idées qu’ils avaient -qu’il comprenait et qu’il validait plus ou moins- et leurs agissements. Gabrielle avait été mise en danger et Heaven avait décidé de lui faire oublier cet épisode traumatique. Sa nièce avait été oubliettée, et Jensen n’acceptait pas qu’elle doive subit cela. Il se garda bien, cependant, de parler d’un épisode plus récent, où l’une des élèves s’était transformée en un basilic, en plein milieu du terrain de Quidditch. Ivalyana Van Cress, nouvelle venue à l’école, avait été confiée aux bons soins de Jensen pour surmonter sa peurs des balais. Et à la fin de leur premier cours particulier, la brune s’était transformée, apeurée par la vue de Jensen dans les airs. Le brun avait été particulièrement surpris en la voyant changer complètement de forme et, sur l’instant, s’était demandé si elle était un animagus non déclaré. Il était resté à ses côtés jusqu’à ce qu’elle reprenne forme humaine puis elle lui avait tout expliquer. Loin d’être effrayé, Jensen était plutôt… Subjugué ? Curieux ? Un mélange des deux, sans doute.

Cette année, Jensen retrouvait à nouveau Ivalyana pour les cours de vol particulier. La brune n’était toujours pas montée sur un balai elle-même, mais Jensen ne perdait pas espoir. Cela prendrait sans aucun doute du temps -si elle se transformait en plein vol, le balai ne ferait pas long feu dans les airs, il ne se leurrait pas, et ne voulait pas qu’elle se blesse, elle avait assez donné- mais il avait bon espoir d’y arriver. De plus, puisqu’elle avait partagé son secret avec lui, il souhaitait partager le sien aussi. Devenir animagus était particulièrement long et douloureux, mais il avait le meilleur professeur au monde pour cela. Et de ce qu’ils avaient pu voir avec McGonagall, il y avait fort à parier que Jensen se transformerait en Mamba Noir, image de son Patronus. Apparement, les deux formes étaient étroitement liées. Arrivé sur le terrain, son balai en main et un Nimbus 2001 appartenant à l’équipe de Serpentard sous le bras, Jensen attendait Iva, prêt à en remettre une couche. Il n’allait pas la mettre sur le balai dès son arrivée, mais peut-être qu’aujourd’hui était le bon jour… Même si elle se contentait de voler avec lui comme pilote de balai, Jensen y verrait là un énorme progrès !
acidbrain



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 70
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty
MessageSujet: Re: PV • You can fly! You can fly! You can fly!   PV • You can fly! You can fly! You can fly! EmptyMar 21 Juil - 16:23

you can flyJensen
Les vacances furent chargées de surprises. J'avais croisé Vanellope et avec joie découvert le plaisir des glaces. Il y en avait eu beaucoup en peu de temps, mais celle aux fruits du bois enchanté m'avait le plus plu. Je ne comprenais qu'à moitié ce nom, parce qu'il n'y avait pas de bois enchanté dans le coin. Peut-être était-ce pour donner un peu de fantaisie ou de mystère? Toujours était-il que ce fut une journée très agréable. Alors que le reste de mes vacances fut tourné vers mes cours. Je n'avais reçu aucune lettre du mystérieux AA, jusqu'à mon retour à Pouddlard. Dès le second jour, l'une d'elle arriva à ma plus grande joie.

En parlant de mon retour, j'avais pris une chose que je ne pensais pas utiliser avant un moment: mon balai. J'en avais un et en faisant mes bagages, Alexandre me fit remarqué que je n'avais jamais posé mes fesses dessus. Certes, je m'étais entraînée pour le faire venir dans ma main et même à utiliser l'accio, mais voler...  Bien que Jensen avait été super comme professeur, et comme personne se retrouvant face à un basilic, je gardais un souvenir amère de mon premier cours. Le balai, ce n'était pas pour moi, mais c'était une obligation de savoir voler pour un sorcier. Il était donc important que je prenne ce maudit objet avec moi en retournant à l'école.

Le plus surprenant, fut la vitesse à laquelle un professeur m'informa que j'avais une leçon de vole avec le serpentard. Je venais à peine de terminer ma journée de cours quelle se rallongeait. J'avais hâte de voir le beau Jensen, mais j'appréhendais trop le vole pour me réjouir pleinement de revoir ce beau et gentil élève. J'avais vraiment envie de la voir et le pire, fut qu'il m'avait invité à assister à un match de quidditch avec lui. Si seulement je ne paniquais pas en voyant quelqu'un voler! Je m'en voulais, vraiment beaucoup, mais je n'y pouvais rien. C'était encré en moi, sans grande raison valable. Faire une chute en étant enfant, n'était-ce pas pathétique d'avoir peur de quitter le sol après? Bien sûr, je m'étais transformée pour la première fois et cet incident avait tout changé.

Mes cahiers de cours en main, j'approchais du terrain. Liana était resté dans ma chambre, je devais m'habituer à me débrouiller seule, bien que j'avais beaucoup de difficulté à gérer mon stress sans elle. Je frottais mon col en entrant pour regarder avec un léger vertige la hauteur des gradins. Je ne monterais jamais là! JAMAIS!  Pas très loin de l'entrée, Jensen attendait. Son balai sous le bras, j'avais oublié de prendre le mien.

-Bonjour Jensen. Souriais-je gentillement.

Mon stress et mon appréhension s'envolait déjà. Je posais mes affaires avant de sortir ma baguette pour lancer un accio balai très réussi. Celui-ci arriva en moins d'une minute. Je l'attrapais en main en me rapprochant du jeune professeur improvisé.

-Félicitation pour la victoire au match. J'ai entendu dire que tu étais devenu le capitaine de l'équipe aussi.

Ce n'était pas juste des "on-dit", je savais qu'il avait été pas mal occupé pendant les vacances. Bien plus que moi avec mes problèmes de cours en retard, mais je ne m'en préoccupais pas. Tout ce qui m'intéressait pour l'instant, était de ne plus m'angoisser à l'idée de voler. La seconde étape pour un débutant, je redoutais cet instant, un peu moins avec ce capitaine. Il avait déjà fait preuve de gentillesse et d'attention envers moi, ce qui ne m'aidait pas à avoir le cœur moins rapide.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 262
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty
MessageSujet: Re: PV • You can fly! You can fly! You can fly!   PV • You can fly! You can fly! You can fly! EmptyMar 28 Juil - 14:44

Si la première fois que Jensen avait du donner un cours particulier à Ivalyana, il y avait été à reculons et pas forcément de bonne humeur, de voir que sa cohabitation avec la brune se passait plutôt bien le mettait dans un tout autre état d’esprit. Loin de considérer Iva comme une amie proche, il devait avouer cependant que sa compagnie ne le dérangeait pas, loin de là. Quand il la vit arriver, un sourire étira ses lèvres. Etait-elle encore plus jolie que l’an passé ? Depuis que le jeune homme s’était découvert un coeur, il voyait les demoiselles qui l’entourait différemment.  Enfin, pas toutes, mais certaines, oui. D’ailleurs, il semblait que l’une des nouvelles arrivantes à Serpentard était particulièrement intéressée par sa personne, bien qu’elle posait essentiellement des questions sur les jumelles Lloyd, pour une raison qu’il ne connaissait pas. Et comme elle détestait le Quidditch, Jensen doutait que sa position de Capitaine l’ai beaucoup impressionnée. « Salut Iva ! Tu vas bien? » Il esquissa un sourire et remarqua qu’elle n’avait pas de balai. Cependant, avant qu’il ne puisse ajouter quoi que ce soit, la jeune sorcière lança un Accio et un balai fit son apparition quelques secondes plus tard, que la brune saisit avec une assurance certaine. Peut-être était-ce en effet le bon jour pour qu’elle monte enfin sur un balai. « Tu as un balai ?! Je t’en avais pris un au cas où. » Mais maintenant que le sien était là, autant utiliser ce dernier, elle aurait peut-être un peu plus confiance. Encore que, Jensen ne comptait pas la mettre sur un balai si elle ne s’en sentait pas prête. Si elle se transformait en serpent géant sur ce dernier, les deux s’écraseraient au sol dans un mélange d’écailles, de brindilles et de bois cassé.

« Merci ! Je déteste jouer en tant qu’attraper mais mon cousin Noé était retenu à l’infirmerie. Sûrement un coup des Poufsouffle pour s’octroyer la victoire… Et oui, j’ai eu la lettre cet été avec le badge. » Bombant fièrement le torse, Jensen montra le badge de capitaine épinglé sur sa poitrine. Pour ce qui était des Poufsouffle, Jensen exagérait largement, il le savait. Les Poufsouffle étaient sûrement les derniers à faire des coups en douce pour être avantagé pendant les matchs -a moins que De Guise soit de la partie, elle ne semblait pas être la plus amicale du monde, après tout, elle s’était pris un chauve-furie de la part de Victoire, chose que même Jensen n’avait eue, et pourtant, leurs altercations étaient nombreuses et houleuses ! « Tu as passé de bonnes vacances ? » Jensen n’avait pas vu la brune au stage du Ministère, donc il n’avait pas pu lui demander à ce moment là comment ses vacances se passaient, et il l’avait seulement entre-aperçue depuis la rentrée. S’il arrivait à lui dire au moins bonjour, il était rare qu’il puisse passer plus de cinq minutes avec la jeune fille. Dommage, peut-être devait-il faire des efforts de ce côté là. Quant à écrire des lettres, ce n’était pas vraiment le fort de Jensen. Après tout, il n’en n’écrivait pas à sa meilleure amie, ni même à sa famille -l’avantage d’avoir sa fratrie dans la même école, les messages pouvaient être délégués aux plus âgés- donc ce n’était pas vraiment contre Iva. « Si tu as ramené un balai, c’est que tu te sens prête ? Je pensais qu’on pourrait déjà voler à 30 centimètres du sol, pour commencer, voire comment tu te sens, avec ou sans moi, comme tu préfères. » Rappelons que la première fois qu’Iva avait vu Jensen sur un balai dans les airs, elle avait fini par se transformer en serpenter géant et avait particulièrement honteuse de son état.
acidbrain



So much more than royal.
count my cards, watch them fall, blood on a marble wall. I like the way they all scream (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 70
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty
MessageSujet: Re: PV • You can fly! You can fly! You can fly!   PV • You can fly! You can fly! You can fly! EmptyDim 2 Aoû - 22:13

you can flyJensen

Debout, fièrement sur le terrain, il se tenait comme n'importe qui aurait pu se tenir là, mais mon cœur s'accéléra brusquement. La son de sa voix fut du velours sur ma peau. Je ne me souvenais pas qu'il me faisait un effet aussi... Aussi fort! J'en gardais le souffle coupé un instant avant de sourire en priant pour que ma peau mâte cache mes joues rouges.

Il était néanmoins, heureux de sa médisance, je ne la lui reprochais pas. Dans le Quidditch, tout le monde est près à tout et je n'y connais pas assez pour pouvoir juger. Même si au fond, il le disait sans doute sans le penser, pas plus que l'équipe adverse ne devait être incriminé. Au fond, peu importait ce qu'il pensait sur les autres joueurs, le plus important, c'était qu'il était content d'avoir quand même gagner. Malgré l'absence de son cousin et sa mauvaise place, il avait réussi à faire gagner son équipe. N'était-ce pas là tout ce qui comptait pour un capitaine d'équipe? Je ne pouvais qu'imaginer.

Mon regard se tourna un instant vers les hauts gradins. De là haut, la foule devait hurler. Le vent devait souffler dans les oreilles si fort que les cris n'étaient qu'un son lointain. Je serrais mon balai en me demandant si un jour je parviendrai à vaincre cette peur. Celle là même qui me retenait depuis un moment dans mes études. La peur de ne pas avoir une réponse ou d'en obtenir une sans savoir de qui elle provient. Cette sensation que j’éprouvais a chaque fois que j'ouvrais l'une des lettres de ce mystérieux AA.

Sa question sur mes vacances me ramena aussitôt sur la terre ferme. Loin de mes idées étranges et de mes pensées mêlées. J'approuvais d'un hochement de tête avec un grand sourire. S'intéressait-il vraiment à moi? Etait-ce une question bancale? Je n'avais pas vraiment envie de le savoir et en même temps, je voulais connaitre le fin mot.

-Assez courte en fait. j'ai beaucoup étudier pour rattraper mon retard. Je peux dire fièrement qu'il n'y a plus que le balai qui me fait peur! Et toi? c'était bien ce stage au ministère? J'en ai entendu parlé, mais je n'ai pas osé participer vu que... enfin, au vue de ma situation.

Ce n'était pas bon, je m'éloignais du sujet. J’embrouillais mes paroles. J'étais un peu perdue face au ministère. Devais-je craindre les Aurors? Mon père en avait été un, mais en France. Étais-je une menace à leur yeux? Je ne savais pas et il allait sans doute falloir que j'en parle avec un professeur un de ses jours. Je n'avais pas hâte d'avancer sur mon sujet.

Le sujet le plus épineux, c'était mon balai. Je le serrais contre moi en le tenant à deux mains. Mon professeur ultra sexy et gentil voulait que je vole à quelques centimètres du sol. L'idée seule me mettait un peu mal à l'aise. Je ne voulais pas non plus qu'il soit collé à moi quand je me transformerais. Je partais du principe qu'une telle chose allait forcement arriver! Je n'étais pas défaitiste, mais la peur était mon talon d’Achille.

-Tu es sûr? Je ne me sens pas à l'aise, ni prête... J'ai même peur rien que de ne plus avoir les pieds sur terre. Et je ne voudrais pas que tu sois près de moi si je venais à me transformer. J'ai déjà brisé une chaise en me changeant dessus. Je ne veux pas, mais vraiment pas te blesser. Mes paroles étaient accompagnées d'une grimace très peu élégante.

Je posais mes yeux sur mon balai avant de le poser au sol en pliant mes jambes. Ainsi proche du sol, je l'observais avant de me tenir bien droite et encrée sur mes deux jambes. Je n'étais pas peu fière de tendre la main pour le voir arriver dans celle-ci. Un seul souffle, à peine un mot, j'avais progressé. Je me débrouillais même très bien pour le faire venir à moi, aussi bien avec un accio qu'un geste. Le soucis, c'était l'étape suivante.

-Et si... et si je posais mes fesses dessus sans voler tout de suite? Ma propre voix me faisait honte. Je baissais les yeux en soupirant.-Où est passé mon courage?... c'est pas le moment d'être une greluche sous ses yeux...

Heureusement, j'avais parlé à voix basse. Le dire a voix haute était déjà assez gênant, mais s'il venait à m'entendre! Je ne saurais plus capable de lui dire bonjour ou de me trouver face à lui. J'avais déjà du mal à regarder quelqu'un dans les yeux sauf pour deux trois personnes. Il fallait en plus qu'il n'y ait pas trop de monde dans la même pièce! Ma timidité me perdrait!

Perdue dans mes pensées, je secouais la tête avant de regarder mon balai. "Vas-y!" Lançais-je avant de passer une jambe pour grimper dessus. J'avais beau le tenir fermement, mon corps se mit à trembler. Mon coeur s'accélérait d'un coup alors que je retenais mon souffle en le fixant, le balai bien sûr! Et ensuite? Rien, je ne bougeais plus, totalement déboussolée par mon action si déterminée qui était coupé court.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty
MessageSujet: Re: PV • You can fly! You can fly! You can fly!   PV • You can fly! You can fly! You can fly! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • You can fly! You can fly! You can fly!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: