AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Directrice de Poudlard

Parchemins : 1054
Âge : 86 ans (4 octobre 1926)
Actuellement : Directrice de Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 1


Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Empty
MessageSujet: Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus   Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus EmptySam 25 Juil - 17:44

Minerva avait un assistant pour ses cours de métamorphose et un pour la direction de l’école, ce qui lui permettait de faire l’un et l’autre en dépit de son âge déjà avancé. Pour les élèves de Poudlard, c’était toujours un peu la surprise de voir si ce serait leur directrice qui ferait le cours ou si elle ne serait pas là, prise par ses autres tâches dans le château. À la veille du grand banquet d’Halloween, elle décida d’assurer le cours car cela faisait bien deux semaines qu’elle ne l’avait pas fait. Elle trouvait que continuer à faire classe lui permettait d’être plus proche de ses élèves – même si sa popularité restait discutable auprès de certains d’entre eux, Miss Faraday par exemple -.

Son assistant lui annonça que cette semaine était celle des cours communs – il y en avait quelque fois pour favoriser le tutorat histoire de justifier les topics mélangeant les années -, aussi prépara-t-elle un cours pour les élèves de première à cinquième année et un autre pour ceux ayant validé leurs BUSES.


Pour le groupe des élèves ayant décidé de poursuivre les cours de métamorphose après les BUSES, elle choisit Inanimatus Apparitus, un sortilège assez difficile mais qui ne poserait aucun problème à des élèves ayant passé l’étape de la sélection de fin de cinquième année. « Installez-vous rapidement, vous allons commencer. » Invita-t-elle les élèves. « Nous allons réviser Inanimatus Apparitus puisque vous êtes tous ensemble aujourd’hui. Quelqu’un peut-il me rappeler les propriétés de ce sortilège ? A quoi pourrait-il vous servir dans la vie quotidienne ? » Une fois ce petit rappel fait, ils passeraient directement à la pratique dans la mesure où ils avaient normalement tous le niveau pour lancer cette métamorphose un peu particulière.

****
Consignes
Dans votre premier poste, vous racontez l’arrivée de votre personnage en cours. Vous pouvez aussi répondre à la question de Minerva si vous le désirez.


"Hogwarts is threatened!" shouted Professor McGonagall. "Man the boundaries, protect us, do your duty to our school !"

Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 681
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Empty
MessageSujet: Re: Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus   Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus EmptyLun 27 Juil - 23:00


Tempérance Biel
(c) princessecapricieuse


Tempérance 2.0 (Tempétator pour les intimes) avait vacillé. Tempérance 2.0 avait tremblé. Tempérance 2.0 avait failli connaître une issue prématurée et des plus funestes (la personnification de l'expression "morte dans l’œuf" en fin de compte) mais ô surprise, ô allégresse (sinon ça va, elle ne s'enflamme pas du tout), Tempérance 2.0, petite braise quasi éteinte, reliquat d'une flamme qui avait brillé si fugitivement (mais avec tant d'ardeur !) au cours de l'été, avait survécu. Elle avait réchappé aux courses de la rentrée (première pièce de Jenga retirée et ayant menacé l'architecture entière de l'édifice), aux vacances (les oublis ça arrive !) et surtout, au stage du Ministère (le boulet de canon, que nenni, la bombe nucléaire ayant bien manqué de tout détruire sur son passage, avec ce retard catastrophique et cette course effrénée, si familière, et si désagréable jusqu'aux lieux du crime !). Confrontée à une performance pas hyper reluisante le premier jour du stage (niveau prouesses techniques, on avait clairement vu mieux) et une gêne difficilement gérable vis-à-vis de Noé (qui s'était tout de même tassée depuis qu'un certain potin s'était répandu parmi tous les élèves du stage telle une traînée de poudre Noé est amoureux de Quino faites passer; elle s'en était pourtant sortie plutôt honorablement. Et à l'aube de sa dernière rentrée à Poudlard (le cœur avait été lourd ce matin-là, sur le quai 9 3/4 Victoire lui avait écrabouillé le pied en passant), Tempérance s'était couchée avec le fol espoir que peut-être, Tempérance 2.0 aurait encore ses chances dans l'enceinte rassurante du château.

Réveillée aux aurors onze heures et demie grosso modo - ou du moins, tôt -, l'esprit un peu confus et surtout ensommeillé (lorsqu'elle se levait à une heure aussi matinale, c'était généralement pour partir en voyage en route pour le 4e district de Dublin...), elle était pourtant bel et bien levée. Fut une époque où elle s'était montrée capable de cet effort surhumain, ne lésinons pas sur les mots pour pouvoir passer plus de temps avec Julian avant son départ de l'école. Aujourd'hui, c'était sans son petit-ami qu'elle retrouvait les bancs de la Grande Salle il l'a quittée pour Derek, mais le cœur pourtant plein d'optimisme. Elle était un peu sonnée et elle aurait clairement à se réadapter au rythme scolaire après avoir passé l'été à écumer les bars de Dublin : on l'appelle le pilier de comptoir, mais elle était , oui madame. Même la vision horrifique du petit Dagobert, baillant ouvertement et sans mettre la main devant sa bouche et ton masque il est où ?, une cuillerée de porridge à moitié mâchée visible dans son gosier, ne suffit pas à lui faire perdre de sa superbe (mais elle se décala quand même de quelques places, hein, parce qu'elle ne faisait pas non plus dans la charité, faut pas déconner).

Elle arriva la première dans la salle de Métamorphose ("Eh oui Minerva c'est bien moi Anastasia"), saluant (avec une note de surprise) la directrice de l'école qui débarquait désormais quand bon lui plaisait : "non franchement les théières en hérissons j'ai déjà donné t'es mignon Bernard mais tu te les gardes"), avant de sélectionner une place tout au fond près du radiateur, avec vue sur le parc et sieste en option à l'avant de la salle - myopie non soignée oblige. Un jour peut-être, elle accepterait la situation de ses globes oculaires ou mieux, elle se procurerait des lentilles. En attendant, elle semblait destinée à poursuivre sa carrière dans l'assistanat. Une fois installée (c'était donc ça, de choisir sa place et de poser ses affaires sur sa table dans la paix et la sérénité ? Un sentiment des plus agréables), elle posa les yeux sur McGonagall, puis sur la porte ouverte. C'était bien beau d'arriver avant les autres, encore fallait-il qu'ils arrivent. L'inconvénient d'être en avance, c'était qu'on s'ennuyait Calimero.

[ 633 ]
Revenir en haut Aller en bas

Joséphine De Guise
Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 1458
Âge : 17 ans (03/11/97)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 24


Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Empty
MessageSujet: Re: Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus   Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus EmptySam 29 Aoû - 8:38

Absorbée par une discussion avec Alan « la poisse » Carmichael, son camarade de maison capitaine de Quidditch pour l'instant, une tartine pain - beurre salé - confiture d'abricot, Joséphine n'avait pas vu le temps passer. Elle n'avait pas remarqué le départ de Tempérance du petit-déjeuner, non plus tu crois vraiment qu'un jus d'orange ça va te tenir au corps toute la journée Tempérance ? Non, le petit-déjeuner est le repas le plus important  de la journée, alors tu vas me faire le plaisir d'avaler cette demi-douzaine de croissants, ces quelques quatorze tartines et ses vingt-trois œufs brouillés. Merci. : son amie avait du partir en classe de méta toute seule, la voyant absorbée en pleine discussion ça t'arracherait les cheveux de m'attendre cinq minutes ? avec son cadet quant à Teddy, il devait très certainement fricoter avec une nouvelle Serpentard aux origines étrangères, histoire de s'ouvrir à de nouvelles langues. Se relevant d'un bon, la sorcière salua l'Irlandais à la hâte (qui n'avait vraiment pas l'air dans son assiette, à la réflexion), quitta la grande salle et fila au pas de course vers la salle de métamorphoses. Elle détestait être en retard, particulièrement pour les cours qu'elle aimait beaucoup. Arriver en retard en potions ne ferait certainement pas avancer l'opinion qu'avait le professeur d'elle elle allait continuer à lancer des fléchettes sur un portrait peu avantageux d'elle. Un portrait offert par Noé, très certainement, alors qu'en sorts, en DCFM ou en méta', elle attachait une grande importance à l'image qu'elle donnait. C'était des matières où elle savait qu'en bossant d'arrache-pied elle pouvait avoir les meilleurs notes. Ça tombait bien, c'était son objectif cette année.
Et si elle pouvait arriver en avance, par contre, c'était toujours un plus : surtout qu'il s'agissait là du premier cours de la journée, elle n'avait aucune excuse Mon oreiller m'a retenu madame ! Oui, je l'ai transformé en ours brun par mégarde !

- Bonjour professeur. Lança t-elle, trop heureuse de voir que le cours était donné par la directrice elle-même. Que nous vaut cet honneur, Minerva ?
La directrice de l'école ne donnait plus tous les cours de Métamorphoses, elle se faisait remplacer par Rusard quelqu'un pour (très certainement) vaquer à ses autres occasions les parties de Bridge avec Flitwick, la peinture sur soi, le krav-maga, administratives principalement. Il n'était pas rare de la voir et bien que le professeur officiel que nous appellerons Donald, comme ça soit très compétent, avoir une sorcière de son niveau était un vrai plus. Elle enseignait depuis des siècles années, savait de quoi elle parlait ou du moins en donnait l'impression et surtout, était une excellente animagus. Pour Joséphine, ça faisait toute la différence.

La jaune et noire posa sans ménagement ses affaires sur la table voisine de Tempérance tiens, tu es là toi ? T'étais passée où ? et s'assit dans la foulée sur sa chaise. Elle sortit toutes ses affaires de classe avec une organisation non attendue, sans toutefois prêter attention à ce qui était écrit au tableau Poulet sauce thaï aujourd'hui ? On ne s'est pas trompés de salle ?

- Tu sais ce qu'il a, toi, Alan ? Lança la Française à sa meilleure amie sans préambule. Bon en même temps, ce n'était pas comme si elles s'étaient vues quelques minutes plus tôt, qu'elles avaient fait leur lit, leur toilette et préparer leurs affaires ensemble. Elle avait bien vu que le sorcier n'était pas dans son état normal, dans la Grande Salle : il était un peu moins souriant que d'habitude et bien qu'il essayait de le cacher, on voyait bien que quelque chose le préoccupait. La sorcière avait mis ça sur le compte de Graham – dont les retrouvailles avaient dû être complexes à gérer pour lui après l'épisode 'Poudlard Express' une sombre histoire secrète que tout le monde connait donc -, preuve en était que le sorcier n'avait pas cessé de jeter des coups d’œils pétrifiés à la table des Gryffondor, à la recherche de quelque chose qui n'y était visiblement pas.
C'était peut-être tout autre chose, mais Joséphine avait besoin d'en savoir plus avant de se lancer dans des conseils de grande sœur : rôle qu'elle prenait d'ailleurs alors qu'on savait tous qu'il incombait à Tempérance. Parmi les deux trios de Poufsouffle, c'était bien de Tempérance qu'Alan était le plus proche Ted est neutre et Jo elle, gère Quino et Prue.

Les élèves arrivèrent un à un quatre ans après le déluge et quand la salle fut pleine, le cours put commencer c'est pas dommage !. Joséphine se mit en mode 'travail', ce qui excluait toute forme de bavardages : elle n'était pas sérieuse tout le temps, mais était assez consciente de quand la situation l'exigeait. Ici, Minerva McGonagall l'exigeait : elle l'avait en trop haute estime pour se faire remarquer devant elle. Elle devait autant que possible montrer combien elle était devenue mature, ou tout du moins studieuse.

Le sujet du jour n'était pas des plus simple et la Française se mordit la lèvre en réalisant qu'elle n'était pas arrivée jusqu'à ce chapitre durant l'été : par chance, elle connaissait ce sort partiellement via ses parents et n'était pas trop mauvaise en latin home sweet home. La jeune fille leva la main, d'abord timidement (oubliant ses bonnes résolutions), puis plus franchement, le bras tendu, quand elle se souvint que cette année elle n'était pas là pour enfiler des perles : elle était là pour essayer, pour prendre des risques. C'est comme ça qu'on apprenait.

- L'Inanimatus Apparitus étymologiquement, permet de faire apparaître un objet inanimé. Répondit-elle une fois interrogée. Il exclu donc tous ceux compris dans les exceptions de la loi de Gant sur les métamorphoses élémentaires et n'est pas à confondre avec le sortilège de transfert, qui lui inverse deux objets. Elle prit une petite inspiration, réalisant que son débit était – encore une fois – peut être un peu excessif. Elle avait depuis quelques temps la fâcheuse tendance à parler de plus en plus vite, la faute à sa trop grande impatience. Elle n'était pas du genre à participer – elle assez discrète en cours pour tout ce qui n'était pas potins surtout - , mais après avoir passé l'été à préparer l'année, elle se sentait pousser des ailes. Dans la vie de tous les jours on peut imaginer utiliser ce sort pour cuisiner, par exemple, faire apparaître à ses côtés une louche, une assiette, peu importe. Il n'est cependant pas à confondre non plus avec le sortilège d'attraction, qui nécessite déjà de posséder l'objet en question.

Satisfaite de sa réponse je m'aime, je m'auto-suffit. Appelez-moi Victoire, Joséphine passa ses yeux du tableau (qu'elle avait peu quitté durant sa tirade) au professeur McGonagall, qui l'impressionnait toujours beaucoup. Le sortilège d'Inanimatus Apparitus était un de ceux les plus utiles à la vie d'une sorcière : Jo rêvait de l'apprendre depuis toute petite, voyant ses parents faire venir à eux des objets dont elle ignorait jusqu'à l'existence.

Une fois son monologue (on pouvait le dire) terminé, Joséphine perdit un peu de sa raideur et s'enfonça légèrement dans sa chaise, plus confortable. La plume dans sa main droite, elle était prête à noter tout ce qu'allait lui dire le professeur McGonagall tout est faux De Guise, moins cent points pour Poufsouffle. Vous avez parlé sans avoir été interrogée et en plus de ça vous m'avez fait perdre de précieuses minutes ! Ma partie d'aqua-licorne sur le lac noir va bientôt commencer !. Elle avait milles et une choses à apprendre et n'avait dit que ce qui lui paraissait essentiel (par chance elle s'y connaissait un peu en sort et connaissait parfaitement le sortilège d'attraction et de transfert), elle était donc peut être passée complètement à côté du sujet.

(1265)


Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Club_d10 Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Bam10 Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Beauxb10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Empty
MessageSujet: Re: Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus   Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Niveau VIème et VIIème année - Inanimatus Apparitus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Métamorphoses :: Cours de Métamorphoses-
Sauter vers: