AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 [THEME] Halloween revisions [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2160
Âge : 15 ans [10/05/2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Halloween revisions [PV] Empty
MessageSujet: [THEME] Halloween revisions [PV]   [THEME] Halloween revisions [PV] EmptyMar 4 Aoû - 19:19

Tel un roseau courbé par le souffle du vent, Alan se plia en deux : ses yeux caressèrent le sol de la forêt parsemé de feuilles mortes et d'aiguilles de sapins, mais il se corrigea prestement : il leva ses yeux devant lui, sans ciller. Le sorcier resta ainsi plusieurs secondes, immobile, jusqu'à ce qu'il constate un changement d'attitude : Comme d'habitude, ce ne fut pas très long. Ironeye, l'hippogriffe femelle au pelage brun-acajou du domaine de Poudlard, plia la patte droite et salua à son tour le sorcier. Sans attendre, toujours avec douceur, le Poufsouffle se releva, sourit et s'approcha de la créature sans manquer de la traiter de saleté de poulet, parce que c'est quand même bien le cas. Fin du livre. : il venait voir l'animal tous les jours, ou peu s'en faut.
Depuis la rentrée – précisément, depuis une semaine après la rentrée – pas un jour ne passait sans que le capitaine des Poufsouffle n'aille nourrir et passer du temps avec les Hippogriffes et les Sombrals de l'école. Bien que les Sombrals le fascinent au plus haut point, Alan préférait les Hippogriffes : plus francs, plus attachants peut être et en tout cas plus visibles. Il enviait parfois la capacité d'invisibilité à ces créatures incomprises qu'étaient les 'tireurs de carrosse', mais le fait est qu'elles faisaient bien leur travail : il était compliqué pour lui – malgré ses talents d'observateur aguerri – d'arriver à les cerner. Avec les Hippogriffes, c'était plus simple : il les voyait, connaissait tout de leurs habitudes, de leur régime alimentaire, de leur goûts et surtout, il s'était pris d'affection pour l'un d'entre eux. Le lien qu'il avait tissé après plusieurs semaines avec Ironeye était sans pareil : aucun des autres hippogriffes ne lui avait confiance aussi vite, aucun ne se laissait aussi longtemps caresser par lui, aucun ne semblait l'apprécier autant. Ces derniers jours, le sorcier avait même réussi à se caler à côté de la créature pendant que celle-ci dormait grassement. Ce rapprochement était le premier qu'il tentait et il s'était plutôt bien passé. Le sorcier avait donc sorti un livre et avait continué – comme à Poudlard – ses révisions.

Ses révisions étaient d'ailleurs la seule chose qui empêchaient Alan de passer plus de temps entouré d'animaux : l'année des BUSEs était la plus importante à Poudlard et les révisions devaient passer avant tout. Alan avait réussi à caler les entraînements de Quidditch le samedi matin et le reste du temps, tout le reste du temps, toute sa vie n'était consacrée qu'à l'assimilation de données. De données oui, car réviser quatre années entières en y ajoutant une 5ème d'étude relevait plus du parcours du combattant que de la promenade de santé. Heureusement Alan avait toujours bien travaillé et il s'agissait plus là de révisions que d'apprentissage pur.
Jugeant qu'il manquait de parchemins pour continuer à travailler, Alan gratifia Ironeye d'une dernière caresse avant de se lever et de rentrer au château.

A peine la porte de la salle commune passée, Prudence l'intercepta prestement comme si elle l'attendait depuis plusieurs secondes minutes. Alors que la jeune fille le noyait de questions et d'informations en tout genre ce qui vraiment, n'était pas son genre sur Léo, le nouveau première année pléonasme qui s'était pété la cheville dans les escaliers, ce qui l'intéressait autant que la couleur des lunettes du professeur Trelawney, la nécessité de déplacer l'entraînement de Quidditch de samedi parce que Victoire veut le stade, comptes-y Ginette, t'as la coupe et tu veux quoi en plus, un tapis rouge ? et surtout, surtout, sur le fait qu'elle n'aurait jamais sa BUSE en métamorphose tant que McGonagall s'obstinerait à venir donner ses cours..
Alan était mal à l'aise : toujours depuis plusieurs semaines en fait. Prudence était sa meilleure amie, il lui disait tout depuis toujours et même si ça devait finir en dispute, une grande transparence existait entre eux depuis leur enfance.
Et ce n'était plus le cas.
A présent, dès qu'il la voyait, le sorcier était gêné et voulait fuir.
Alan cachait à l'irlandaise ainsi qu'à tout le monde, le fait qu'il ait été agressé par des élèves plus âgés que lui, peu après la rentrée. Il avait fait passer ses plaies pour des blessures liées au Quidditch et à un cognard fou et avait réussi à cacher à tous l'impact de son altercation sur son mental : il avait perdu ce jour là sa baguette magique et une partie de son innocence.
Il n'aurait su dire quelle perte était la plus douloureuse.
Pire que tout, loin de pouvoir se permettre de se reconstruire auprès de ses amis à qui il vouait un amour infini, Alan s'était isolé. Par la force des choses et par pression : il avait trop peur qu'ils découvrent la vérité et que la situation empire. Pire encore, il avait peur qu'on s'en prenne à eux. La peur l'habitait si quotidiennement que le jaune et noir avait, par mécanisme de survie, finit par se fermer totalement à autrui. Pas totalement extérieurement : il essayait toujours de tromper les apparences en répondant aux questions et en prétextant des révisions. Et en souriant aussi, il savait sourire sur commande maintenant. Pour l'instant, son personnage faisait mouche et personne n'avait soupçonné anguille sous roche : par 'chance', ces événements tombaient l'année des BUSEs où de toute façon Alan aurait fini par s'isoler de ses amis pour travailler . Ça tombait plutôt bien. Mais il avait toujours l'impression que Prudence et Tempérance lisaient en lui comme dans un livre ouvert et ça l'inquiétait.

Alan devait donc soigneusement éviter chacun de ses amis pour vivre en paix. Mais c'était sans connaître Prue, qui en plus de connaître parfaitement Alan – et qui se doutait donc certainement de quelque chose – avait besoin de travailler. Et comme depuis 4 ans ils faisaient tout ensemble, il n'y avait aucune raison pour elle pour que ça change. Surtout après qu'Alan leur ait seriné l'an passé à elle et Quino que leur programme de révisions devaient être commun et militaire.

Alors que la jeune fille continuait de déblatérer de la nécessité de travailler urgemment sa Méta' sous peine de finir sous un pont de Londres ' Et ça maman ne me le pardonnera jamais, ô non !', et bla bla bla, Alan perdit son regard derrière Prudence, sur une citrouille décorée.
Tiens, c'était Halloween aujourd'hui. Il avait oublié.
- Bon ok. Je dois réviser les sorts de DCFM et de Méta tout à l'heure... Tu veux venir ? Lança t-il, hésitant. Pour être sincère, Alan pensait là plus à l'efficacité de ses révisions si Prudence était là qu'à l'incident qu'il était censé lui cacher. Dans ce cas, je te laisse trouver une salle de classe vide où on pourra s'entraîner. Devant le regard dubitatif (qu'il prit comme ça, du moins) de la sorcière, il ajouta T'es préfète non ? Tu connais pas Poudlard comme ta poche ?. Le sorcier hocha alors la tête, content de s'être débarrassé de son amie – un temps du moins – et surtout d'avoir trouvé une solution à leurs problème commun : il pouvait l'aider à réviser ses sorts de Métamorphoses, tout en lui-même continuant de respecter son programme de BUSEs. Et il devait leur préparer un semblant de programme de révisions, aussi.
- 20h ! Après le dîner, sous-entendu.
Prue le savait, Alan ne mangeait plus que très rarement dans la Grande Salle, maintenant. Il chipait son repas aux cuisines : tout le monde croyait que c'était pour gagner en tant de révisions, mais c'était plus parce que se retrouver devant tout ce monde le terrorisait littéralement. Certaines personnes en particulier.
Le sorcier passa sa main dans ses cheveux nouvellement très longs – merci la magie -, du moins beaucoup plus longs qu'ils les avaient toujours portés et adressa un signe de la main à Prue, avant de disparaître dans son dortoir. Il s'en voulait, à chaque fois, d'abréger ses discussions avec la sorcière, mais n'aurait su dire pourquoi lui parler à cœur ouvert le terrifiait au haut plus point. Des réactions de ses amis qu'il voulait éviter suite à son agression, celle de Prudence était celle qu'il appréhendait le plus.

(1320)


[THEME] Halloween revisions [PV] 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f3563314c72524b306b6f59456d413d3d2d3731393934353430392e313539356238353866376339626134333136323033343330363037352e676966
[THEME] Halloween revisions [PV] Poufso10[THEME] Halloween revisions [PV] Club_d10 [THEME] Halloween revisions [PV] Bam10
Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Halloween revisions [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: