AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 82
Âge : 12 ans (28.09.2002}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV] Empty
MessageSujet: Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV]   Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV] EmptySam 15 Aoû - 19:49

Attends-moi ! Il faut qu’on parle !« Ted ! Ted ! Attends-moi ! » Dominique courait dans les couloirs dix points en moins pour Poufsouffle à la poursuite de Ted Lupin, son ami d’enfance / presque grand-frère / grand amour de Victoire. « Il faut absolument que je te parle ! » Dit-elle quand elle eut enfin attraper la cape du Poufsouffle. Elle reprit quand même un peu son souffle car cela faisait deux couloirs au moins qu’elle lui courait après : c’est qu’il avait des jambes bien plus grandes que les siennes et une belle avance au départ !

Elle fit signe à Ted pour qu’ils aillent s’asseoir dans la cour plutôt que de discuter debout comme deux idiots en plein milieu du passage. Les cours étaient terminés et il y avait encore du temps avant le dîner. Elle aurait pu attendre de le voir dans la salle commune mais Dominique avait du mal avec les « grands » de Poufsouffle : Joséphine était la pire ennemie de sa sœur (même s’il paraissait que ça s’était amélioré, elle demandait encore à voir hein!) et Tempérance était Miss Catastrophe numéro 1 (la deuxième étant la nouvelle, Amy Flint, et le Mister en titre ce bon vieux Ash!).

« Ok, alors deux choses : la première c’est qu’il me faut absolument un plan pour que James accepte d’aller au bal avec Tina. Elle veut bien le lui demander, je crois, mais tu sais comment il est, il déteste tout ce qui touche à Serpentard ! Or, il va bien falloir que ce petit crétin évolue un peu. Il a déjà beaucoup de chance qu’une fille comme Tina s’intéresse à un gringalet dans son genre. » Dominique, jamais extrême, toujours mesurée dans ses opinions… Bien entendu, toute Poufsouffle qu’elle était, elle avait déjà essayé de persuader son cousin que Valentina était adorable, gentille, pas du tout snob, etc. et dans une certaine mesure, James l’avait écoutée. Il faisait de gros efforts pour ne pas critiquer la meilleure amie de sa cousine. Mais Dominique se rendait bien compte que ce n’étaient que des avancées de surface et que, dans le fond, James était aussi intolérant qu’un mangemort très logique pour le fils de l’élu, on sait.

« Et la deuxième chose : maman a envoyé des gâteaux et c’est moi qui ai ta part. » Elle ouvrit sa besace et tendit à Ted un petit paquet stylisé parfaitement fermé qui renfermaient des douceurs. Fleur en envoyait régulièrement à ses filles et surtout à Dominique, car depuis l’été, les parents des deux filles Weasley avaient enfin compris que les complexes de la cadette n’étaient pas une lubie. Ils essayaient par conséquent de nouer des liens solides avec elle, non pas uniquement d’affection – ça n’avait jamais été le problème – mais de confiance, pour qu’elle puisse se sentir libre d’exprimer son mal être. Évidemment ce plan parfait sur le papier se heurtait toujours à l’inconséquence et l’incompréhension de Victoire, freinant par la même les progrès de ses parents.

Ces préoccupations n’empêchaient pas Fleur d’inclure Ted dans ses envois de gâteaux, après tout, il était de la famille (en cas de grosses fournées, James et Molly avaient aussi leur part!). « Papa et Maman m’écrivent plus souvent depuis cet été. » confia-t-elle avec simplicité. « J’essaie de négocier avec eux pour me teindre les cheveux… mais ils ne veulent pas. Ils disent que je suis encore trop jeune. » Ce qui était vraiment dommage, surtout si près du bal, car trouver une robe qui allait convenir à sa silhouette éflanquée et à ses cheveux roux n’allait pas être une partie de plaisir. Mais Fleur ne voulait rien entendre à ce sujet : sa petite fille ne se teindrait pas les cheveux, encore moins parce qu’elle était complexée par eux. Si bien des discussions avaient été ouvertes, elles ne menaient clairement pas toutes là où Dominique le voudrait…

Et en parlant de truc qu’elle voudrait, elle aurait bien aimé demander des nouvelles de sa vie sentimentale à Ted. Si les sentiments de Victoire étaient sans équivoques pour sa jeune sœur, elle ne savait pas trop ce qu’il en était de Ted dans la mesure où il avait une petite amie – très gentille en plus, elle lui avait appris à lancer protego lors du stage -. Elle avait toujours trouvé leur relation bizarre mais peut-être que ça ne venait que de Victoire et que Ted, lui, menait sa vie indépendamment de son amie d’enfance. Tout ça paraissait quand même très complexe à Dominique : dans les tragédies, c’était bien joli, mais dans la vraie vie, elle n’avait pas envie de voir des histoires d’amour mal se terminer !
2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 253
Âge : 17 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV]   Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV] EmptyDim 16 Aoû - 19:38

Ted Remus Lupin, dix-sept ans au compteur (depuis le mois d'avril), toutes ses dents (celles de sagesse étaient en pleine pousse), sa nonchalance en étendard et son sac balancé négligemment à l'épaule, avançait à grands pas dans un couloir du rez-de-chaussée de l'école. Sorti de soins aux créatures magiques - cours qu'il partageait avec Tempérance - il avait abandonné contre lui son amie (au vu de son insistance), visiblement occupée à restaurer sa dignité mise à mal lors de la séance (une tape dans le dos administrée par Hagrid pour l'empêcher de s'étouffer avec une plume d'Augurey avait parachevé sa journée en l'envoyant valser dans son plan de potirons avec - Ted devait l'admettre - assez peu de grâce). Comme ils devaient rejoindre Jo' pour étudier dans la salle commune, l'Irlandaise l'avait donc envoyé en éclaireur, histoire de ne pas trop faire poireauter leur amie française c'est important à préciser.

Progressant à bonne allure, il fronça les sourcils lorsqu'il sentit quelque chose tirer sur sa cape sans doute une fan, interrompant du même coup son mouvement. Il sourit en reconnaissant la voix de Dominique, qui l'observait de ses yeux si sérieux. « Tu me suivais depuis longtemps espèce de stalkeuse ? » demanda-t-il en remarquant qu'elle était essoufflée. Il la suivit sans broncher vers la cour la bonne pâte, vaguement soucieux devant le silence de la fillette : « Tout va bien ? » Dominique avait, certes, un amour prononcé du théâtre et des répliques dramatiques, mais il savait aussi qu'en cas de pépin, elle n'hésiterait pas à s'adresser à lui. Elle le rassura pourtant dès qu'ils furent assis.

Il cacha difficilement son amusement face aux lamentations exprimées par la fillette au sujet de James. Une chose à la fois : « Tina c'est ta copine de Serpentard, c'est ça ? » Jusque là c'était facile, il gardait forcément un œil sur Dominique, et il l'avait notamment vue accompagnée de son groupe d'amis lors du stage du Ministère c'est qui ce gringalet de Serdaigle qui te tourne autour et qui me fixe avec haine Domimi ? C'est moi ou il a prononcé un sortilège impardonnable en me visant ? « James disait qu'il discutait parfois avec elle, non ? » Il essaya de se rappeler ce que son ami lui avait dit à ce sujet - hormis le fait que les serpents étaient des animaux maléfiques et pourquoi est-ce qu'on n'avait pas supprimé Serpentard comme maison déjà ? Ah oui : il faisait des efforts avec les amies de Dominique. « Je peux tâter le terrain avec lui si tu veux, voir ce qu'il a en tête pour le bal déjà. » S'il était aussi doué que les mâles Potter avaient réputation de l'être l'hôpital se fout de la charité, il y avait fort à parier qu'il ne s'était pas encore penché sur la problématique de sa cavalière. Et puis, la propre petite-amie de Ted était à Serpentard, James ne pourrait pas se montrer fermé ainsi ad vitam eternam.
« Tu sais avec qui tu vas y aller toi d'ailleurs ? » demanda-t-il avec intérêt à la Poufsouffle si tu veux je m'occupe de tout : Ted Lupin, entremetteur à ses heures perdues.

La "deuxième chose" s'avéra avoir trait à la nourriture, et en bon glouton, Ted lâcha un "trop cool" enchanté pendant que Dominique cherchait les gâteaux en question dans son sac. « T'en veux un ? » En effet, il venait d'ouvrir la boîte pour en scruter son contenu avec gourmandise. Saisissant un biscuit, il laissa les autres à portée de main de Dominique. « Je lui enverrai un mot pour la remercier. » Il était toujours touché que Fleur pense à l'inclure quand elle envoyait des victuailles à ses filles. C'était une petite attention, mais ça lui faisait plaisir - et pas uniquement parce qu'il était un goinfre avéré.

Il était content que ses parents aient renforcé leur vigilance vis-à-vis de leur cadette. Ça n'était pas un secret que Dominique était complexée par rapport à Victoire (pour Fleur, Ted en était moins conscient). Son aînée attirait l'attention, c'était un fait (et elle était sa meilleure amie - dont il était accessoirement amoureux, donc lui le premier), mais Dominique brillait aussi - à sa façon, mais de manière tout aussi étincelante. Il fallait seulement qu'elle puisse en prendre conscience. « C'est une bonne chose, non ? » Il haussa les sourcils, un éclair de malice dans les yeux. « Surtout si ça veut dire qu'ils t'envoient plus souvent à manger ! » Toujours garder le sens des priorités.

« Ah oui ? En blond ? » devina-t-il avec hésitation. « Moi j'aime bien la teinte de tes cheveux. » dit-il en clignant brièvement des yeux pour faire prendre à ses cheveux la même couleur que ceux de Dominique. Il songea ensuite que c'était peut-être maladroit - sans doute aurait-elle été ravie de pouvoir en faire de même, et avec autant d'aisance. Grimaçant légèrement, il essaya de se rattraper : « Sinon je t'apprends à les métamorphoser. » De quoi ravir les Weasley. Etape suivante : la drogue !
Revenir en haut Aller en bas
 
Attends-moi ! Il faut qu’on parle ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: La Cour Intérieure-
Sauter vers: