AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -30%
Promotion sur les maillots de football Nike des ...
Voir le deal
62.97 €

Partagez
 

 Incognito [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 251
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyVen 11 Sep - 17:02

Après de longues semaines remplis d'immaturité, d'enfantillages et de morfonte sur soi-même, Quino avait décidé de reprendre du poil de la bête. Après tout, depuis quand une personne pouvait-elle le stopper dans ses activités illicites ?  Il refusait que son cœur brisé ne le ralentisse dans sa conquête de Poudlard. Dahlia avait choisi de fricoter avec un crétin de septième année, grand bien lui fasse. Le Poufsouffle, lui, avait une mission dans le château : le mettre sens dessus dessous avant son départ dans un peu moins de trois ans. Une idée lui avait longuement trotté dans la tête : désormais en possession d'un bon nombres d'objets illégaux en tout genre, originaires de chez Zonko, de la boutique Weasley ou encore de sa propre huile de coude, il avait tout ce qu'il fallait pour ouvrir un commerce clandestin. Il ne restait plus qu'à trouver un endroit pour procéder aux transactions sans être trop exposés. Malheureusement pour les professeurs de Poudlard, le Ministère de la Magie avait eu l'idée ingénieuse d'enseigner le sort d'invisibilité à Joaquín Kostas. Dès lors, son champ d'action était largement étendu.

Le jeune trublion avait sollicité l'aide de plusieurs de ses camarades pour afficher son annonce (anonyme) dans chaque salle commune. Pour Poufsouffle, c'était facile, il s'en était chargé lui-même une fois que tout le monde était couché - n'oublions pas que sa meilleure amie était elle-même préfète. Pour Gryffondor, il avait naturellement demandé à Victoire et du côté des vipères, Viska semblait la plus prompte à le soutenir dans ses plans loufoques. Peony aurait également pu s'en charger mais vu les évènements des grandes vacances, il avait préféré jouer la carte de la sécurité. Chez les aiglons, il avait demandé à Ivalyana. Vu l'ambiance générale à Poudlard, Quino était persuadé que les élèves avaient bien besoin de rire un bon coup ! Heureusement, il était là pour ça. Son annonce anonyme expliquait donc que "quelqu'un" avait ouvert un commerce clandestin d'objets illicites en tout genre, comme des objets de farces et attrapes mais aussi des potions a priori illégales, comme des philtres d'amour ou, en édition très limitée, du polynectar. La vente de ces objets se faisait les mardis et jeudis entre dix-neuf heures et dix-neuf heures trente. Comme quoi, il ne fallait pas se fier aux apparences : Joaquín Kostas avait beau avoir l'air bête, il savait dans quoi investir le peu d'intelligence qu'il possédait.

Pour ce qui était de l'endroit utilisé pour les transactions, le garçon avait choisi un couloir du sixième étage, dans lequel se trouvait la statue d'un certain Glanmore Peakes. En attendant les clients et afin de ne pas se faire prendre par des professeurs ou des préfets (bien qu'on avait l'impression qu'il avait la moitié d'entre eux dans la poche…), le cinquième année avait choisi de se cacher dans une armure de chevalier médiéval. Les horaires d'ouverture de son magasin clandestin étant fort réduites, il n'avait qu'à rester immobile dedans pendant une demi-heure, ce qui n'était pas la mort. L'utilisation du sortilège d'invisibilité arriverait en dernier recours. Aussi, en ce mardi soir de décembre, Quino s'était-il mis à la tâche. Cette activité lui permettrait de découvrir de nouveaux potentiels acolytes pour foutre le bordel dans le château et en plus de ça, ça lui rapporterait de l'argent. Oui, Joaquín Kostas était confiant quant au succès de sa mini-entreprise.

L'inconvénient de ce camouflage dans l'armure, c'était qu'il y faisait chaud, même très chaud, particulièrement après y être resté un quart d'heure sans la venue d'un seul client. Dès lors, Quino décida qu'il pouvait bien en sortir un moment pour respirer, aussi commença-t-il par soulever la visière de son casque, ce qui laissa entrevoir ses yeux gris-vert. Seulement, c'est à ce moment-là que quelqu'un décida de se pointer, et ce quelqu'un, le gréco-argentin le reconnut direct : c'était Dahlia Lloyd, la fille qu'il cherchait tout bonnement à éviter. Quelles étaient les chances pour qu'elle se pointe dans ce couloir à cette heure-ci ? Soit elle se baladait là par hasard, soit elle avait deviné qui était le mystérieux vendeur en lisant l'annonce accrochée au tableau d'affichage de sa salle commune. Quoi qu'il en soit, il ne devait pas se faire remarquer. D'un geste qu'il voulut discret, il referma sa visière. Seulement, l'armure en métal qu'il portait ne rendait pas forcément ses mouvements silencieux. Il priait simplement pour que Dada n'ait pas entendu ce bruit métallique, mais les chances étaient maigres. Sérieusement, qu'avait-il fait au bon Dieu pour se retrouver dans cette situation ?

[816]


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Incognito [PV] Poufso10 Incognito [PV] Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1912
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptySam 12 Sep - 0:21

Incognito
Joaquín & Dahlia

made by black arrow


Le début d'année semblait être passé en un éclair, et déjà, la désagréable période du bal de Noël se profilait à l'horizon le Grinch le retour. Mais cette année, contrairement aux deux précédentes depuis qu'elle était devenue préfète, la situation était légèrement différente pour Dahlia. Après que McGonagall lui ait délicatement fait comprendre que "oui Miss Lloyd, les préfets ont obligation de se rendre au bal de Noël" et "non, rester debout dans un coin sans bouger ne compte pas comme danser" en passant par Peony lui rabâchant que "Lila, si tu viens en uniforme, je te renie (bien sûr, je plaisante... mais pas vraiment ! Mets une robe ne fais pas l'enfant.)", elle avait accepté, lors de sa troisième et de sa quatrième année qu'il lui faudrait être présente à cet événement tristement célèbre pour vous ambiancer pour le bal n'hésitez pas à contacter Dahlia. Fort heureusement, elle avait alors eu Jensen pour l'accompagner dans cette entreprise, et le Serpentard avait l'immense mérite de maîtriser la partie "danse" de la soirée, ce qui lui avait évité l'épreuve supplémentaire de devoir esquiver toute tentative d'écrabouillement en règle. Cette année, néanmoins, oui j'en viens au fait elle avait un... Noé. Un petit-ami, si l'on en croyait la rumeur populaire. Si le terme lui était encore étranger, elle devait bien admettre qu'elle était dans une relation avec le blond, relation qui suivait son cours et était essentiellement constituée de moments agréables passés en sa compagnie et de baisers échangés à l'abri des regards indiscrets de José, qui les surveillait avec ses rayons X. La prochaine étape logique semblait être de se rendre au bal ensemble, perspective qui ne lui était pas désagréable il faut prendre les petites victoires Nono. Elle n'aimait pas le bal : être enfermée dans une pièce avec la grande majorité des élèves de l'école habillés en meringues et valsant autour d'elle était une sorte d'image de l'enfer à ses yeux. Mais le passer en compagnie de Noé, de Peony (car elle ne comptait pas se séparer de sa jumelle de sitôt !) et a priori, de Léo (car les deux Serpentards étaient en phase d'enterrer pour de bon la hache de guerre), semblait plutôt acceptable. Bizarre, aussi, mais elle n'était plus à ça près.

Comme elle n'avait pas à se soucier outre mesure du bal (elle comptait sur sa mère et Peony pour la partie "tenue" "vous choisissez sinon j'y vais en short !", et Jensen avait réussi à se débrouiller pour être le cavalier de Quincy, ce qui signifiait qu'elle n'avait pas à s'en vouloir de rompre leur duo comique : on les appelle les Laurel et Hardy de Poudlard), la Serdaigle avait pu se concentrer avec l'esprit libre sur ses devoirs - qui semblaient croître de manière exponentielle en cette cinquième année ils se reproduisent entre eux, au point où même avec son sens de l'organisation légendaire : Préfète Weekly en parle éprouvé, elle en venait à négliger certaines matières de temps à autres - ainsi que sur ses fonctions de préfète. C'était d'ailleurs ces dernières qui l'amenèrent, un jour de décembre, à mettre les pieds dans un couloir éloigné du sixième étage de l'école, en quête d'une stupide statue de Glanmore Peakes.

Rien ne la prédestinait à se mêler des activités illicites de Quino à part le Destin finalement. En fait, elle n'avait pas vu le mot de la discorde, avant d'apercevoir Nathaniel planté devant le tableau d'affichage de la salle commune, les sourcils froncés et l'air caractéristiquement sérieux et c'est elle qui dit ça. Elle avait automatiquement déduit de qui il pouvait s'agir elle connaît son écriture par cœur. Qui d'autre ouvrirait spontanément un commerce clandestin d'objets illégaux dans l'enceinte de l'école, en fin de compte ? Elle devait le reconnaître : c'était osé. Nathaniel semblait prêt à s'en référer aux hautes autorités le Pentagone et tutti quanti, et sans réfléchir, Dahlia lui avait affirmé qu'elle s'en chargeait. Elle était curieuse. L'opération paraissait étonnamment bien ficelée (était-ce réellement si étonnant que ça ? Quino semblait capable de bien des choses quand il s'y mettait vraiment comme la libérer des griffes de Madame Pomfresh), et elle avait envie de voir à quoi ça ressemblait. Et accessoirement, il paraissait préférable d'éviter que McGonagall ne débarque là-bas avec ses grands sabots - Quino se comportait certes de manière étrange, mais elle n'avait pas envie qu'il se fasse virer pour autant. Poudlard serait simplement trop ennuyeux en son absence (même si avec son comportement récent, ça l'était déjà un peu).

Dix-neuf heures : Dahlia repéra Glanmore Peakes de loin, avec son chapeau ridicule et une barbe qui n'avait rien à envier à celle d'Hagrid. De Quino en revanche, pas de trace. La visière d'une armure à proximité se rabattit brutalement alors qu'elle interrompait ses pas, et la préfète fronça les sourcils, pas immédiatement alarmée. Les armures, comme le château, étaient vieilles et décaties est-ce qu'on n'augmenterait pas le budget déco Minerva ?, et il n'était pas rare qu'elles grincent au passage des élèves. Ce qui était plus rare, c'était que leur bras bouge. Elle haussa un sourcil, un fin sourire venant étirer ses lèvres, et sortit sa baguette de la poche de sa robe. « Wingardium Leviosa. » prononça-t-elle en visant la visière précédemment en mouvement. L'armure était nettement plus grande qu'elle : elle semblait frôler les deux mètres, aussi dut-elle se mettre sur la pointe des pieds pour essayer d'y voir quelque chose. « Sympa le déguisement, mais c'est un peu tard pour Halloween tu ne crois pas ? » lança-t-elle avec légèreté. Ce n'était pas cette fois que Quino allait pouvoir lui fausser compagnie : l'opportunité idéale pour enfin comprendre ce qui lui prenait cette année. « J'ai encore fini tous mes stocks de Bombabouses. » prétendit-elle d'une voix faussement déçue, tout en rangeant sa baguette. Le déguisement n'était pas mal, et le choix du lieu plutôt stratégique. Restait la qualité de la marchandise, mais elle doutait que Quino ne soit dupe : il ne lui dévoilerait pas ses secrets aussi aisément - et de toute façon, elle n'était pas vraiment là pour ça.

[ 1015 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 251
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyJeu 17 Sep - 2:18

La stratégie pensée par Joaquín Kostas était presque parfaite : la preuve, il ne s'était pas encore fait attrapé par d'autres membres du corps professoral ou préfectoral - après, ce n'était que le début. Le seul hic, ça devait être la tenue de camouflage. Finalement, le jeune homme aurait peut-être dû opter pour l'utilisation du sortilège d'invisibilité appris lors du stage au Ministère de la Magie. Le problème avec ce sort, c'est qu'il ne durait que dix minutes tout au plus et ce, à condition de le maîtriser parfaitement, ce qui n'était pas le cas du cinquième année peu impliqué dans la plupart de ses cours.

Cette erreur tactique lui valut de se faire découvrir par Dahlia - qui était préfète, mine de rien. Bien plus habile que lui dans le domaine de la magie, elle n'eut pas de mal à repérer la faille dans le plan de son ami. C'est ainsi qu'elle souleva avec grande facilité la visière de l'armure après, Wingardium Leviosa c'est un sort de première année, rien de bien folichon, dernier rempart protégeant Quino de son assaillante celle qui lui avait brisé le cœur sans le savoir. Dans son état normal - c'est-à-dire, quand il passait encore pas mal de temps avec la Serdaigle - le garçon aurait probablement scandé quelque chose de comique comme « Utilisation illégale de la magie en dehors des cours, appelez la poliiiiice ! » ou toute autre bêtise de ce genre pour tenter d'obtenir un sourire de la part de la jeune fille. Hélas, cette époque semblait bel et bien révolue. Aussi, après s'être fait démasqué, le jeune garçon poussa simplement un soupir de dépit. Toutefois, face à la vanne de Dada, il ne put s'empêcher de répondre, lui aussi, par une blague à deux balles, même si le ton n'était pas des plus enjoués. « Non, t'y es pas. C'est le costume que je prévois de porter au bal de Noël. » Sans s'en rendre compte, le gréco-argentin venait de reposer le sujet du bal sur le tapis, ce qui ne fit que lui rappeler qu'il n'irait pas à cette soirée avec celle qui occupait ses pensées - et qui se trouvait en ce moment juste devant lui. La logique voulait qu'elle s'y rende avec son parfait petit ami Noé Montgomery. Quino n'avait pas du tout hâte d'assister à ce spectacle Joséphine compatit.

Bien qu'il ne pût s'échapper de cette situation embarrassante - il n'avait aucune envie d'entendre la jolie brune parler de sa nouvelle vie avec son nouveau mec, même s'il doutait qu'elle soit aussi insistante à ce sujet que Victoire ne l'était avec Ted gros bisous, Vic - Quino se sentait en quelque sorte protégé grâce à l'armure qu'il avait revêtu. Tout d'abord, cela lui avait fait gagner en taille et en plus de ça, il avait l'impression d'être immunisé contre la plupart des sorts de projection (c'est pas une lumière, mais c'est un brave enfant ce petit Joaquín). Cependant, la tenue de chevalier médiéval ne bloquait apparemment pas les Wingardium Leviosa. Dommage. Le Poufsouffle allait être obligé de tenir une conversation avec Dahlia, du moins, jusqu'à ce qu'il trouve une excuse suffisamment plausible pour déguerpir de cet endroit à vitesse grand V. Bien décidée à garder son sens de l'humour (« C'est nouveau ça chez toi, l'humour, non ? »), la brunette renchérit sur un mensonge bien flagrant. « Très drôle. » lâcha-t-il nonchalamment. Comme si la parfaite préfète de Serdaigle allait transgresser le règlement. Selon Quino, les seules fois où elle avait enfreint les règles, c'était à ses côtés. « J'vais d'voir changer de planque maintenant… » marmonna-t-il dans sa barbe, réaliste.

Il avait envie d'ôter cette grosse combinaison en métal et, pourquoi pas, de s'enfuir en courant mais il sentait que Dada ne le laisserait pas faire. Quitte à devoir l'affronter, autant essayer de s'en sortir sans punition. Après tout, elle avait déjà été indulgente par le passé, ne pouvait-elle pas lui faire une fleur une fois de plus ? Comment ça, 'non' ? « J'peux faire quoi pour acheter ton silence ? » demanda-t-il simplement. Oui, il était cash. Pas la peine de tourner autour du pot ou de prendre des pincettes. Peu importe le sujet sur lequel la jeune fille s'embarquerait, Quino était préparé. Il avait tout un tas de mensonges à lui partager au cas où.


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Incognito [PV] Poufso10 Incognito [PV] Bam1010


Dernière édition par Joaquín Kostas le Jeu 8 Oct - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1912
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptySam 19 Sep - 21:48

Contre toute attente au vu de leurs caractères respectifs, Dahlia s'était toujours bien entendue avec Quino. Peut-être bénéficiait-il du fait qu'ils étaient devenus amis lorsqu'ils n'étaient encore qu'en première année et finalement, pas si différents que ça. Deux enfants issus de familles nombreuses, qui découvraient la vie en internat et voulaient explorer les multiples facettes du château - car quand bien même elle était préfète,  Dahlia avait toujours été curieuse - l'une des raisons pour lesquelles le Choixpeau l'avait placée à Serdaigle -, et qu'était-ce qu'une petite infraction inoffensive au règlement si le rapport sur investissement le justifiait ? Passer du temps en compagnie de Quino était alors excitant : il était toujours plein d'idées et était une source de divertissement constant. En grandissant, les choses avaient un peu différé, mais il restait l'un de ses seuls vrais amis à l'école, une fois qu'on excluait sa famille c'est une enfant très sociable. Il lui avait semblé que le garçon ne se comportait pas tout à fait comme d'habitude dernièrement, et elle avait vu ses soupçons confirmés par Vanellope. Seulement, elle ne comprenait pas pourquoi. Or, maintenant qu'elle se retrouvait face à face (ou face à visière ?) avec Quino, elle comptait bien le découvrir, car s'il y avait bien une chose qu'elle détestait, c'était de ne pas comprendre bonne chance Quino.

« Original, mais un peu encombrant. Tu vas écrabouiller les pieds de Prudence. » lui fit-elle observer d'un air critique. Elle ne savait pas réellement s'il se rendrait encore une fois au bal avec l'irlandaise, elle était seulement partie sur une hypothèse - et puis, ça marchait mieux avec sa blague. Elle se demanda (pas pour la première fois), comment serait un bal avec pour cavalier Quino. Elle ne le voyait pas vraiment faire l'ouverture, par exemple, et d'ailleurs l'année précédente, Prudence et lui l'avaient clairement esquivée (avant de se faire rattraper par la patrouille… Et ça se prétendait élusif !) Sans doute serait-ce drôle en revanche, s'il était capable de se retenir pendant deux secondes de mettre le bazar.

Elle fronça les sourcils avec perplexité. Sa remarque n'était pas hyper drôle, mais elle avait connu Quino plus réactif. La principale composante de leurs conversations était une forme distrayante de chamaillerie (un jeu de ping-pong qu'elle était toujours bien décidée à emporter !), seulement, le gréco-argentin avait opté pour un défaitisme qui ne lui était pas coutumier. Elle pointa un index accusateur dans sa direction j'accuse. « Tu te comportes bizarrement depuis le début de l'année… non - depuis le stage. » déclara-t-elle de manière factuelle, essayant d'apercevoir les yeux du brun malgré son accoutrement. Au moins semblait-il pour l'instant immobilisé, ce qui l'arrangeait bien. Il ne pourrait pas prendre la poudre d'escampette cette fois-ci. « C'est parce qu'on vous a ratatinés au Quidditch ? Prudence pose ce revolver s'il te plait un truc avec Carmichael ? » proposa-t-elle en repensant à sa conversation avec Vanellope. Elle ne voyait pas bien quel rapport elle avait avec le capitaine de Poufsouffle, et elle ne le fréquentait pas assez pour savoir si son comportement irrationnel avait débuté au même moment que celui de Quino.

Quino n'était décidément pas drôle aujourd'hui, et Dahlia commença à se sentir frustrée. Si elle avait fait quelque chose, il pouvait juste le lui dire, non ? L'idée que ça puisse avoir quelque chose à faire avec sa jumelle lui traversa - désagréablement - l'esprit, mais elle ne la formula pas tout de suite à haute voix. En fait, avec le comportement récent du Poufsouffle, ils n'étaient jamais vraiment revenus sur la rumeur qui les avait concernés, Peony et lui, ou sur quoi que ce soit d'autre, en fait. Elle savait que Noé ne le tenait pas en haute estime, et elle se doutait que ça devait être réciproque, mais était-ce une raison suffisante pour qu'il l'évite ? Décidément, les émotions complexes qui se cachaient sous la caboche des Poufsouffles (et surtout de celui qui se trouvait en face d'elle à cet instant) lui échappaient entièrement : c'était épuisant.

« Je ne venais pas pour te punir, tu sais. » dit-elle avec détachement, puisqu'il lui demandait comment acheter son silence, sa queue de cheval se balançant légèrement pendant qu'elle secouait la tête. Elle venait le sauver de l'ire du petit Baker, elle s'était dit qu'elle lui devait au moins ça. Non ? Pensive pendant quelques instants, elle finit par demander : « T'as un frisbee à dents de serpent ? J'ai toujours voulu essayer. » pour tout échange de bons procédés. Que Quino lui doive une faveur avait été utile par le passé, elle devait l'admettre, et elle était du genre prévoyante. Mais elle était aussi le genre de personne qui n'aimait pas devoir demander de l'aide, et en cet instant, elle trouvait plus d'intérêt dans une satisfaction immédiate (l'occasion de tester l'une de ces farces et attrapes dont le brun était si passionné) que dans une pseudo-assurance future.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 251
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyVen 9 Oct - 3:07

À la vue de la préfète de Serdaigle, les battements de cœur de Quino s'étaient accéléré, à son grand désarroi. Il concentrait tous ses efforts pour éviter que sa voix ne tremble ou qu'un quelconque geste trahisse cette sensation - et c'est là qu'il remerciait son camouflage de fortune sous la forme d'une vieille armure très encombrante. Il était hors de question que Dada se rende compte de l'attirance qu'elle exerçait sur son interlocuteur, encore plus maintenant qu'elle était en couple. Joaquín Kostas avait beau avoir une grande gueule, en quelque sorte, pour ce qui était des blagues et de se faire remarquer, dans le domaine de l'"amour" - avec un petit A et à prendre avec des pincettes - c'était la pire des poules mouillées.

À la suite de sa blague improvisée, Dada mentionna Prudence, en pensant sûrement que le gréco-argentin se rendrait à nouveau au bal avec elle. Avec tous ses "problèmes de cœur", le garçon ne s'était pas encore penché sur la question. Le bal de l'année passée ne s'était pas exactement passé comme prévu, étant donné que les deux Poufsouffle s'étaient fait attrapés par McGo' avant la danse d'ouverture des préfets et surtout, avant même qu'ils n'aient le temps de finaliser leur plan de farce hilarante. Dans le pire des cas, Quino se rendrait au bal avec son meilleur ami, qui semblait dénué de toute envie de s'y rendre. Si Prudence n'était pas prise, elle les rejoindrait forcément tout ça, c'est sans compter le drama qui te guette Quiqui. Aussi avait-il l'idée d'inviter Victoire, cette année, mais il fallait encore qu'il en discute avec la principale concernée. Pour l'instant, le cinquième année ne comptait pas révélér à la Serdaigle qu'il n'avait pas encore de cavalière, aussi décida-t-il de jouer le jeu. « T'inquiète, je trouverai un autre subterfuge pour éviter la première danse. » inventa-t-il, décidé à ne pas se faire prendre deux années de suite. Une chose était sûre, il avait encore des progrès à faire en matière de discrétion.

Pris au piège, Quino savait que ce n'était plus qu'une question de minutes avant que Dahlia n'évoque son comportement distant. Ce fut d'ailleurs le sujet sur lequel elle bifurqua directement après leur échange mou de vannes pas très drôles. Il avait l'impression de se faire engueuler une énième fois par l'un de leurs professeurs. Et, comme à chaque fois, il avait des excuses toutes préparées pour se tirer d'affaire. « Je vois pas de quoi tu parles. » mentit-il en évitant le regard de son interlocutrice. La jolie brune émit une supposition par rapport à Alan et le jaune et noir sauta sur l'occasion. « Ouais, c'est ça. » assura-t-il avec conviction. Il ne lui restait plus qu'à assumer la suite de son mensonge et, pour le coup, il se demandait bien ce qu'il pourrait inventer.

À son grand soulagement, une fois de plus en la présence du jeune Poufsouffle, la préfète de Serdaigle se montra indulgente et en arrivant à l'endroit prévu pour la contrebande made-in Poudlard, elle semblait avoir délaissé momentanément son rôle de préfète. Quino soupira de soulagement mais fut directement pris de court par la demande de la brunette. Était-elle sérieuse quand elle suggérait de s'essayer aux farces et attrapes ? Aux dernières nouvelles, Dahlia Lloyd était plutôt du genre à respecter le règlement à la lettre. Après, il est vrai qu'elle avait été amenée, à plusieurs reprises, à l'enfreindre en compagnie de Quino. Autant dire que ce dernier était loin d'être un élève modèle et il semblait arriver à faire ressortir le côté curieux ou aventurier de la galloise, côté qui l'emportait sur son côté sérieux, dans certaines situations. Le gréco-argentin parvint à balbutier « Euh… Bah… Oui, j'en ai. » avant de concentrer tous ses efforts pour que son bras gauche atteigne sa baguette magique qui était planquée à l'arrière de son armure. D'un geste rapide, le garçon se défit de son accoutrement grâce à un sortilège, tandis que les morceaux de métal s'envolaient en l'air. Il sauta de son piédestal et put enfin respirer normalement. Les parties de l'armure se rassemblèrent à nouveau une fois que son propriétaire s'en fût défait.

Maintenant libre de ses mouvements, Quino se dirigea vers l'armoire qui se trouvait dans le couloir, le tout dans un silence désagréable. Il ne voyait pas de quoi il pourrait parler à présent avec la fille dont il semblait être tombé amoureux « Ca se passe avec Montgomery ? Des projets d'avenir ? Dis-moi tout. ». Il ouvrit la porte du meuble et en tira une sacoche qui avait subi le sortilège d'extension et y plongea un bras entier afin d'en retirer un frisbee à dents de serpent, en tâchant de faire attention de ne pas se faire mordre les doigts. Joaquín Kostas avait de l'expérience en la matière, ce qui lui permettait, en général, de ne pas se faire avoir par l'une des farces dont il était bien souvent l'auteur. « Euh bah, si tu le veux, je peux te faire un prix d'ami : moitié prix. Deux gallions au lieu de quatre. » dit-il en présentant l'objet magique à Dada, toujours en cherchant à éviter son regard. Le grand brun aurait préféré vendre ses produits à d'autres client(e)s, mais le business restant le business, si Dahlia voulait vraiment lui acheter des marchandises, grand bien lui fasse. Il ne se sentait simplement plus aussi à l'aise qu'avant avec elle, et c'était forcément dû à la situation amoureuse de la jolie brune. Au plus vite elle achetait ce frisbee, au plus vite Quino pourrait être libéré de cette gêne omniprésente. Il pourrait ainsi continuer à éviter à tout prix la jolie préfète.

[1004]


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Incognito [PV] Poufso10 Incognito [PV] Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1912
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyLun 12 Oct - 20:11

Quino sembla confirmer l'hypothèse de Dahlia selon laquelle il se rendrait (encore) au bal avec Prudence, ou du moins, il ne vînt pas la démentir. Dahlia ne savait pas tout à fait quoi faire de cette information, d'autant plus que le garçon semblait surtout préoccupé par la nécessité de se dérober à la danse d'ouverture. Or, s'il y avait bien un point sur lequel la préfète de Serdaigle était d'accord avec lui, c'était celui-là le plus simple ce serait qu'il n'aille pas au bal avec Prudence en fait, il serait tout aussi bien avec l'une de ses sœurs, ou sinon, elle avait entendu dire que Madame Pince était en quête d'un cavalier : un plan en or. « C'est vraiment une plaie la première danse, je ne comprends pas pourquoi McGonagall y tient autant. » convînt-elle d'un air pensif. L'idée de danser avec Noé ne paraissait pas désagréable un beau compliment pour Nono, mais pas non plus nécessaire personne ne lui a expliqué la notion de bal. Leur rôle en tant que préfet était de faire respecter le règlement, et non pas de se pavaner devant toute l'école réunie.

Le comportement du gréco-argentin - comme souvent ces derniers temps - se fit ensuite plus évasif, et n'y tenant plus, Dahlia décida de mettre les pieds dans le plat. Elle n'accepterait pas ce nouveau statu quo plus longtemps, et certainement pas avant d'avoir eu des explications. Elle regretta cependant presque aussitôt d'avoir évoqué Alan - et par la même occasion, la théorie de Vanellope -, car Quino ne perdit pas un instant pour s'engouffrer dans la brèche, sous le regard particulièrement sceptique de la préfète. « Comment ça c'est ça ? C'est quoi ça ? » demanda-t-elle à savoir, les mains posées sur les hanches, toisant Quino d'un regard perçant, malgré la supériorité géographique offerte par son accoutrement.

Il était évident que Quino évitait son regard, et Dahlia sentit désagréablement ses suspicions se confirmer. Elle ne le croyait pas du tout quand il lui disait que ça avait quelque chose à voir avec Alan. Il avait l'air tout aussi louche que lorsque Tugdual lui avait affirmé qu'il n'avait "jamais vu ces Bombabouses de sa vie" (bah voyons Tugdual, à d'autres !). Pourtant, elle n'insista pas plus pour l'instant, trop agacée par les réponses lacunaires de Quino, qui se mettait à présent à lui demander d'un air résigné  quelle serait sa punition, comme s'il n'était qu'un fauteur de trouble qu'elle aurait pris en faute, et pas d'abord un ami. Déjà qu'elle n'en avait pas beaucoup, elle n'était pas hyper partante pour en perdre. Faute de se réserver un futur service (les assurances, c'était bien, mais parfois ça paraissait trop lointain), Dahlia demanda à Quino s'il était en possession d'un frisbee à dents de serpent gotcha, forçant finalement le Poufsouffle à sortir de sa planque, par le biais d'une petite prouesse magique pas dégueu les compliments pleuvent. Le silence qui suivit n'irrita la préfète que davantage : elle n'avait jamais eu besoin de forcer Quino à communiquer, avant.

Elle haussa les sourcils alors que Quino reprenait enfin la parole, le regard plus fuyant que jamais. « Je croyais que tu cherchais à acheter mon silence ? » Elle croisa les bras, tapotant distraitement du pied par terre, sans faire de mouvement pour récupérer le frisbee. Lasse, elle finit par secouer une main devant son visage pour le forcer à ramener l'attention vers elle tu ne me regardes plus Quino. « Je suis , hein. Le sol est si fascinant que ça ? » Elle soupira. « Ça n'aurait pas un rapport avec ma sœur ? » Elle ne voulait pas vraiment connaître la réponse à cette question, en fait, mais elle ne voyait plus d'autre issue - ni explication. Pour une raison ou une autre, tout semblait intimement lié au stage du Ministère, et la rumeur les concernant, Peony et lui, avait été partie intégrante de cette semaine. L'idée que Quino soit amoureux de Peony lui était désagréable, c'était plus fort qu'elle. Elle avait été attirée par Lucas, et il était tombé fou amoureux de sa jumelle, et à présent, il était probable qu'il en aille de même pour son autre ami de Poufsouffle. « T'aimes genre... bien Peony ? C'est pas une raison pour m'éviter, tu sais. » Sa sœur lui avait juré qu'il n'y avait rien entre Quino et elle - et elle la croyait -, ce qui ne signifiait nullement qu'il n'y avait pas quelque chose à creuser du côté de Quino. Mais elle ne ressemblait pas à Peony, aussi ne voyait-elle pas bien comment un cœur brisé pourrait induire qu'il l'évite elle. Accessoirement, c'était nettement trop de drame pour elle, qui aspirait plutôt à la tranquillité et appréciait surtout les situations sociales faciles à aborder, plutôt que les casse-tête sentimentaux. Rien qu'avoir prononcé cette dernière phrase lui en avait beaucoup coûté : c'était si sirupeux.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 251
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyJeu 15 Oct - 4:56

Au vu des événements récents, cet échange entre Quino et Dada était forcément ponctué de mensonges fréquents de la part du garçon. S'il y avait bien un domaine dans lequel il excellait, c'était de cacher la vérité à son entourage c'est pas pour rien que son meilleur ami est Alan et aux dernières nouvelles, Dahlia était toujours son amie, même si c'était lui qui se comportait comme un gamin. Pour le coup, leur conversation avait perdu de sa folie d'antan, mais encore une fois c'était un peu la faute du Poufsouffle mais surtout celle de Noé Montgomery. Même si la préfète avait le don de lui faire perdre ses moyens, il ne pouvait pas lui balancer la vérité en toute simplicité.

Aussi avait-il été pris de court par la mention de Prudence comme future cavalière au bal, bien que ce fût Quino qui ait abordé le sujet de cette soirée via sa blague un peu nulle concernant son accoutrement. Heureusement pour lui, la brunette choisit de ne pas insister à ce sujet et elle lui fit part d'un air détaché de l'aversion qu'elle partageait elle aussi pour la danse d'ouverture des préfets. Profitant de cet instant de répit - car il savait que Dada n'allait pas le laisser filer sans obtenir une certaine explication sur son comportement récent - il répondit d'un ton amusé. « McGo' est coincée dans ses traditions qui datent de l'époque de la création de Poudlard et c'est nous qui en subissons les conséquences ! » Quoi que, il n'était pas sûr de la date à laquelle le bal de Noël avait été instauré au château.

En revanche, la jeune Serdaigle continua d'insister sur le sujet tant attendu, autrement dit la raison pour laquelle Quino était aussi distant d'elle. Face à cela, le gréco-argentin dut faire travailler ses méninges à mille à l'heure oui oui, ça lui arrive parfois afin de balancer un mensonge qui tenait la route. « Faut que tu gardes ça pour toi : je peux pas vraiment te dire ce que c'est précisément mais disons qu'Alan et moi, on s'est lancé dans l'apprentissage d'une forme de magie… disons… illégale en certaines circonstances. » Il espérait que ce bobard serait suffisant pour mener Dahlia sur une fausse piste, celle selon laquelle les deux Poufsouffle aspiraient à devenir Animagus aucune originalité ce joueur. Après tout, si c'était vrai, ils devraient bien s'éloigner un minimum de leur entourage pour garder le secret, non ? Derek lui, n'avait pas d'autre ami que Julian, c'était bien plus facile.

Le jeune gréco-argentin aurait pu se forcer à taper la causette à son interlocutrice mais il y avait des limites à ses efforts. Déjà qu'il devait inventer des contrevérités à tour de bras, il ne pouvait pas, en plus, maintenir la conversation sur un ton enjoué. Ca, c'était trop pour lui. Finalement, lors de la transaction, le jaune et noir proposa un premier prix de vente pour le frisbee mais celui-ci sembla ne pas convenir. Tant pis, au moins, il aurait essayé. « Eh merde… » maugréa-t-il en posant le jouet sur le rebord de l'étagère pour que Dahlia puisse s'en saisir, gratuitement. « Tiens. Fais attention quand tu le prends en main, quand même. » le prévint-il. Après tout, la jolie brune était nouvelle dans ce domaine des farces et attrapes. Au moins, elle semblait avoir franchi le pas ou alors, c'était simplement une ruse pour garder Quino plus longtemps dans ses griffes afin de lui tirer les vers du nez.

Puis, la préfète perdit patience. Le cinquième année reporta timidement son attention sur son amie, avant que celle-ci ne mentionne sa sœur, ce qui eut le don de faire hausser l'un des sourcils de son interlocuteur. Décidément, jamais au grand jamais il n'aurait pensé que la simple évocation de ce bobard auprès de Stef dans les cuisines l'année scolaire précédente puisse atteindre une telle proportion, et ce, encore de nombreux mois après. Sur le coup, le poursuiveur des blaireaux avait envie d'engueuler sévèrement sa sœur, une nouvelle fois mais il l'aime, j'vous jure. « Hein ? Mais non, pas du tout. » Et pour une fois, il disait la vérité. Il ne voyait pas ce que Peony venait faire là-dedans. Dada lui demanda alors s'il aimait "genre bien" la préfète de Serpentard. Certes, elle était jolie mais c'était sur Dahlia que le cœur de Quino avait jeté son dévolu comme c'est romantiiique. La meilleure solution en ce moment aurait été de balancer la vérité sans prévenir (« C'est de toi que je suis amoureux, Dahlia, ouvre les yeux. Merci, content de t'avoir connue. ») mais ça aurait forcément provoqué un malaise certain. Décidé à apprendre de ses erreurs, il refusa d'inventer un nouveau mensonge au sujet d'une autre fille qui le ferait craquer, au risque que cette rumeur s'ébruite à nouveau dans tout Poudlard « Je suis amoureux de McGo'. Voilà, c'est dit. Ah non, c'est juste une amie. C'est juste que le truc avec Alan me prend beaucoup de temps, rien de plus. » inventa-t-il à nouveau, se concentrant pour fixer la Serdaigle dans les yeux. Au final, il troquait un mensonge pour un autre, que pouvait-il y avoir de bon là-dedans ?


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Incognito [PV] Poufso10 Incognito [PV] Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1912
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptySam 17 Oct - 13:52

Dahlia adressa un sourire en coin amusé à Quino le dernier alors qu'il cassait du sucre sur le dos de directrice j'vais l'dire à la maîtresse. Elle était plutôt d'accord avec lui, et pourtant, elle appréciait vraiment le professeur McGonagall. Elle avait une approche claire et rationnelle dans tout ce qu'elle entreprenait, que ça soit ses décisions pour l'école ou lors de ses cours. La métamorphose était une matière compliquée (mais dont l'enjeu n'était pas toujours des plus évidents, surtout quand on leur demandait de métamorphoser des petits rongeurs en objets d'art déco dans les petites années...), et avec un prof' incompétent, nul doute que ça aurait été un désastre complet. Pour autant, malgré cette haute estime que la préfète portait d'elle, le bal de Noël était là où les choses tournaient au vinaigre - car après tout, personne n'était parfait à part Dahlia. Son obsession pour les traditions centenaires entourant cet événement dépassaient l'entendement - surtout pour une personne comme Dahlia qui avait ce genre de cérémonial en horreur.

Mais Dahlia n'était pas là pour discuter du programme pédagogique de l'année plus de frites à la cantine et moins de devoirs !, qui ne faisait d'ailleurs guère partie des sujets évoqués de manière récurrente lors de ses discussions avec Quino. Pas habituée à faire dans la dentelle, elle ne tarda pas à rentrer dans le vif du sujet et à énoncer clairement son problème : Quino se comportait de manière encore plus irrationnelle que d'habitude (et c'était quelque chose, quand on voyait son attitude en fin d'année précédente !) Certaine qu'il lui mentait, Dahlia ne lâcha rien, insistant encore davantage pour décerner le moment où il se trahirait c'est un interrogatoire de police en fait. Surprise par sa réponse, elle plissa légèrement les yeux, observant le brun avec un scepticisme non dissimulé.

Acceptant pourtant de mordre à l'hameçon, elle capitula (temporairement) : « Une forme de magie illégale en certaines circonstances ? » répéta-t-elle platement, réfléchissant à son tour. Elle ne connaissait pas bien Alan, et ne le fréquentait pas tant que ça, elle aurait donc eu du mal à définir à quel point son comportement avait changé. Ce dont elle était sûre, c'était ce que Vanellope son indic' lui avait dit. Alan évitait Viska et Prudence. Soit. Mais Quino, lui, évitait-il les deux filles ? Et quel rapport obscur avec une forme de magie-un-peu-illégale-mais-pas-tout-le-temps ? Lassée, elle finit par répondre d'un air buté : « Je ne te crois pas. » Elle s'approcha d'un pas, fixant le gréco-argentin qui s'entêtait à éviter son regard. « Pourquoi est-ce que vous auriez exclu Prudence de votre "coup" ? » Après tout, il était de notoriété commune que ces trois-là passaient la quasi intégralité de leur temps ensemble why is it always you three. En plus, en matière d'opérations illégales, Dahlia était bien placée pour savoir que Prudence n'était pas en reste : elle s'était tapé une année de rondes avec elle, et la Poufsouffle était toujours en train de chercher la faille pour déjouer le règlement. Alan, en revanche, paraissait nettement plus rangé. Pas qu'elle avait envie de rédiger une dissertation sur les rapports entre ces trois-là non plus, on était quand même en train de parler d'un trio 100% Poufsouffle le Diable donc.

Refusant la proposition financière de Quino essentiellement pour le tester - il lui avait demandé son prix après tout un baiser ! Non je rigole - elle pinça les lèvres alors qu'il posait le frisbee pour qu'elle puisse l'utiliser. Faire face à si peu de combattivité retirait un peu tout le plaisir de la chose, mais elle s'approcha malgré tout pour saisir délicatement le frisbee. Silencieusement ambiance église, elle l'observa pendant quelques secondes. Pour l'essentiel, il ressemblait à un frisbee classique, vert, la seule particularité étant les petites dents pointues ornant tout le contour. Perplexe, elle se détourna de Quino salut, et vérifiant qu'il n'y avait personne à l'horizon, elle fit le geste pour l'envoyer voltiger - avec une précision certaine - au-dessus de l'armure où s'était précédemment caché Quino, jusqu'à atterrir plusieurs mètres plus loin. « Mouais. » Un peu décevant. Elle sortit sa baguette pour le récupérer, mais fronça les sourcils en voyant ses doigts couverts d'une substance écarlate. Il lui fallut une fraction de seconde pour comprendre ce qui s'était passé, et elle jura de manière peu commune (mais pas nouvelle : elle n'avait jamais été aussi polie que Jensen)  : « Mais c'est nul ce truc, je me suis coupée ! » s'exclama-t-elle d'une voix mêlant surprise et vague curiosité remboursée ! Remboursée !, tendant la main vers Quino pour le frapper : vengeance ! pour qu'il puisse voir l'étendue des dégâts. Comme il s'agissait de sa main droite et qu'elle était droitière, elle laissa pour l'instant sa baguette de côté, là où Quino avait précédemment posé le frisbee, se contentant d'observer la blessure sur sa main comme s'il avait s'agit d'une curiosité vaguement divertissante. Elle ne s'en détourna que parce que Quino continuait à se montrer particulièrement distant. Comprendre que s'il l'avait plantée là sans rien ajouter de plus, elle n'aurait pas été si surprise que ça.

Agacée par le comportement du brun - c'était pas les filles qui se montraient compliquées d'habitude ? Les garçons étaient censés être simples à déchiffrer ! -, elle lui demanda ouvertement si son attitude était liée à un béguin pour Peony. Elle n'aimait pas les incertitudes - même si elle n'aimait pas non plus l'idée que Quino en pince pour sa jumelle. Pour une fois, il lui répondit rapidement et explicitement, et si elle ressentit une bouffée de soulagement, elle se garda bien de s'attarder dessus. Comme il paraissait particulièrement outré (au moins se montrait-il enfin expressif !), elle haussa les épaules, pas plus émue que ça pour changer. « J'en sais rien moi, tu te comportes pas comme d'habitude, et les gens parlaient de ça pendant le stage. » Elle continuait à scruter le visage du brun, cherchant à y lire une quelconque vérité. « Peo' me tuerait si elle savait que je parle de ça, elle m'a répété quinze fois de laisser tomber. » Ce qui n'était pas forcément bizarre en soi, connaissant sa sœur et son insistance pour qu'elle s'intéresse à Quino. « Oui voilà, le truc secret avec Alan. Vous sortez ensemble ou quoi ? » lâcha-t-elle, vaguement excédée. Les cachoteries, ça allait cinq minutes !



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 251
Âge : 16 ans
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyMer 4 Nov - 11:31

Au moins, en évoquant les coutumes archaïques de la directrice de Poudlard, Quino avait réussi à arracher un sourire à son interlocutrice. Serait-ce assez pour qu'elle lui lâche la grappe au sujet de son éloignement ? Probablement pas. Et puis, même si les deux étudiants étaient amis, ils n'étaient pas obligés de tout se dire, si ? Le garçon était proche de Dahlia, mais pas autant qu'il l'était d'Alan ou de Prudence, par exemple. Dès lors, il ne voyait pas d'autre solution que celle de clôturer ce sujet de conversation d'une manière ou d'un autre. « Désolé Dada, je peux pas t'en dire plus. » lui offrit-il comme simple réponse, l'air désolé. On notera la mention du sobriquet made in Kostas histoire d'amadouer la préfète. La brunette était loin d'être crédule et, en plus de ça, elle n'avait pas l'air de vouloir lâcher l'affaire de sitôt. Sa proximité soudaine avec son camarade eut pour effet de lui infliger une bouffée de chaleur ; heureusement, son armure cachait la plupart de ses manifestations corporelles. Pourquoi diable cette jeune fille devait-elle lui faire autant d'effet ?!

Ravi de pouvoir faire appel à une distraction, le cinquième année procéda à la vente - ou plutôt, au don gratuit - de l'un de ses objets de contrebande, maintenant qu'il était libéré de son camouflage pour le moins encombrant. Seulement, comme il fallait s'y attendre, Dada n'était pas une pro dans l'utilisation des objets de farces et attrapes tels que le frisbee à dents de serpent. Enfin, cet objet portait quand même bien son nom ! Ca n'avait rien d'un jouet vraiment divertissant, plutôt un présent à offrir à quelqu'un qu'on aimait moyennement, pour lui jouer un tour. Légèrement amusé, le jaune et noir se retint tout de même de pouffer : la situation ne s'y prêtait pas spécifiquement. « Mais enfin Dada, c'est le principe de ce frisbee ! » expliqua-t-il, comme si cela était logique pour l'ensemble des élèves de Poudlard. Même s'il voulait se débarrasser de la brune le plus vite possible, il n'était pas un rustre pour autant. Il dégaina alors une nouvelle fois sa baguette et la pointa sur la main de son amie. « Bouge pas. » lui conseilla-t-il : quand on connaissait Joaquín Kostas, il valait mieux obtempérer sous peine de voir sa main disparaître ou n'importe quel autre phénomène magique inexplicable. « Episkey. » prononça-t-il distinctement ce qui provoqua une énorme explosion qui mit fin à leurs jours, ainsi qu'à ceux de leurs comparses à proximité. Le sortilège trouva une issue satisfaisante, étant donné que les coupures de Dahlia commencèrent à se résorber doucement grâce à l'amour que Quino éprouvait pour Dada. « Essaye de le transporter avec toi avec un sort de lévitation et évite que ce soit toi qui le touches. Garde le pour faire une farce à quelqu'un d'autre. » avisa-t-il, conscient que la Serdaigle n'avait peut-être pas réalisé le meilleur achat possible parmi l'éventail d'objets que proposait son ami.

Par la suite, la bleu et bronze choisit une nouvelle fois de se pencher sur un sujet délicat : le stage au Ministère de la magie qui avait eu lieu cet été. Après avoir poussé un soupir las, Quino répondit « Ah oui, le stage… c'était un beau bordel. » admit-il en plissant les yeux, en visant particulièrement le rapprochement - soudain ? - de Dahlia et Noé Montgomery. Alors oui, les rumeurs au sujet d'une prétendue romance entre Peony et lui lui avaient carrément couru sur le haricot pour rester poli mais en dehors de ça, ce stage n'avait pas été si catastrophique que ça. La preuve, Joaquín arrivait maintenant à maîtriser le sortilège d'invisibilité presque pendant plus d'une minute ! « C'était juste des rumeurs à la con. » affirma-t-il sur un ton posé, ce qui n'était pas vraiment dans sa nature.

Dans une tentative ultime pour se débarrasser de Dada, le garçon remit le sujet de son apprentissage supposé de l'animagie sur le tapis, mais la jeune fille ne voulait décidément pas accepter ses bobards : elle ne croyait apparemment pas un mot de ce que lui racontait son interlocuteur. Certes, Quino se comportait comme un gamin mais il n'était pas le seul adolescent de quinze ans à être aussi têtu : alors qu'il découvrait à peine les tourments que pouvaient provoquer les sentiments amoureux, voilà que son crush avait décidé de sortir avec l'un des garçons de la bande de Serpentard de septième année il va falloir qu'on leur donne un nom à ceux-là. Avouer son attirance à la principale concernée reviendrait à un suicide social prémédité, or, Quino avait encore envie de profiter de ses amis au sein du château. « Ouais, c'est ça, comment t'as deviné ?! » plaisanta-t-il sur un ton plus léger, au sujet d'Alan. Cela ne serait sûrement pas suffisant pour détendre l'atmosphère, mais il avait toujours utilisé l'humour comme échappatoire à des situations embarrassantes. Baguette toujours à la main après avoir soigné Dahlia, le poursuiveur des blaireaux observait cette dernière - la baguette, pas Dada - d'un air intéressé et une pensée lui traversa l'esprit. Sa maîtrise du sortilège d'invisibilité enseignée au Ministère n'était, certes pas encore au point, mais s'il la tentait, peut-être que ça lui donnerait assez de temps pour disparaître et déguerpir loin du champ de vision de la préfète ? C'était une option à prendre en considération si elle continuait à vouloir lui tirer les vers du nez.

[951]


Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

Incognito [PV] Poufso10 Incognito [PV] Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 1912
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] EmptyJeu 5 Nov - 1:13

Le comportement de Quino était frustrant, et Dahlia n'était pas réputée pour sa patience. Elle savait que le Poufsouffle pouvait se montrer très opaque c'est une vitre teintée quand il préparait des mauvais coups la Team Rocket plus rapide que la lumière, mais même dans ces cas-là, elle avait généralement réussi à lui faire cracher le morceau jusqu'à maintenant. En l'occurrence, quelque chose était différent : elle en était sûre, et en toute modestie, elle avait de très bons instincts heureusement qu'on a précisé qu'elle était modeste. Le fait qu'il ne veuille pas contester sa remarque concernant Prudence, et qu'il préfère à la place botter totalement en touche ne fit que confirmer ses suspicions tout confirme ses suspicions désormais : "Regardez ! Il s'est gratté le nez, c'est un signe vous dis-je il est coupable". « OK. » répondit-elle simplement, lassée d'essayer de lui arracher les vers du nez de rien pour l'image. « Dis donc, pour un peu j'ai cru en être débarrassée. » nota-t-elle au sujet du fameux sobriquet, vaguement surprise. Depuis l'année précédente, elle avait rarement échangé deux mots avec Quino sans qu'il n'emploie ce surnom de deux syllabes ou toute autre vile variation - dont l'originalité la faisait souvent sourire.

Dahlia ne comprenait pas l'intérêt de vendre un jouet capable de blesser son possesseur. Quel genre d'idiot achèterait une chose pareille ? Toi apparemment. « De se blesser ? » demanda-t-elle platement alors que Quino s'affairait face à elle. Toujours pas décidé à la regarder dans les yeux, il lui dicta pourtant de se tenir immobile le toupet sans bornes, et le voyant sortir sa baguette magique, elle devina qu'il s'occuperait de la soigner. Chose qui l'arrangeait en vérité, car si elle n'avait pas extrêmement mal, elle n'était pas spécialement habile de sa main gauche et ne tenait pas à s'essayer à l'ambidextrie pour se soigner par contre les autres ça ne la dérange pas. « Merci Quino ! » Elle haussa les sourcils. « Fais gaffe, il ne faudrait pas que des gens se rendent compte que tu suis parfois en cours. » lui fit-elle remarquer en s'attendant pleinement à ce que sa blague tombe une fois de plus à plat. Elle avait un public très difficile devant elle aujourd'hui. Acquiesçant à la suggestion du brun, elle utilisa sa main nouvellement guérie pour attirer le frisbee droit dans la tête de Quino jusqu'à proximité, où elle le fit s'immobiliser. « Mouais, bof en fait. Je te le rends en vrai, je ne vais jamais l'utiliser c'est sûr merci pour ton cadeau pourri ! » Elle pensait qu'elle aurait un truc pour s'amuser elle, pas un objet à dents pointues qui mutilerait le premier inconscient venu et cherchant à s'en saisir ! Il y avait déjà bien assez de remue-ménage dans la salle commune de Serdaigle, sans qu'elle ne doive en plus gérer les conséquences d'un frisbee vengeur.

Foutue pour foutue, Dahlia abattit sa dernière carte, c'est-à-dire l'évocation de la rumeur ayant rapidement fait le tour du stage comme quoi Quino était amoureux de Noé : le monde sorcier est sous le choc. Si la dénégation du gréco-argentin fut immédiate, ce qu'elle comprit moins, ce fut sa remarque sur le stage en général. Elle fronça les sourcils, confuse. « Qu'est-ce que tu veux dire par là ? Ça s'est plutôt bien passé, non ? » Pour elle, en tout cas, car pour Quino, elle en était moins sûre. N'était-ce pas à partir du stage qu'il avait commencé à se comporter de manière distante ? Elle ne comprenait pas pourquoi il fallait qu'elle se montre aussi sensible à tout ça. Elle était plutôt du genre à se dire YOLO carpe diem et tant pis pour le reste, et certainement pas à poser des questions à tiroirs pour essayer de comprendre le comportement d'un grand dadais brun aux yeux d'une couleur éternellement indéfinissable quand il voulait bien la regarder. « Si tu le dis. » répondit-elle d'un air buté, et surprise par la familiarité du Poufsouffle. Certes, Quino n'avait jamais été un modèle de langage châtié, mais elle l'entendait rarement jurer en sa présence.

Il réitéra son excuse - qui lui paraissait bidon -, et excédée, elle lui balança une réplique sarcastique à laquelle il offrit une réponse tout aussi sarcastique ou pas. « Bah toutes mes félicitations alors, j'espère que vous serez très heureux ensemble. » Elle lui adressa un bref sourire exagérément enjoué, saisissant bien qu'il ne lui en dirait pas plus. Peut-être manigançait-il réellement un grand plan secret avec Alan, mais elle restait dubitative. Et les pseudo protestations du Poufsouffle ne l'avaient pas vraiment convaincue. Tant pis, puisqu'il ne voulait pas lui parler, elle n'allait pas le forcer, ça serait vraiment le comble de l'ironie ! Elle devant forcer Quino à lui parler. Bientôt les poules auraient des dents.

[ 801 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Incognito [PV] Empty
MessageSujet: Re: Incognito [PV]   Incognito [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Incognito [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: