AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Visite inattendue [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyDim 11 Oct - 19:06

Visite inattendue Viska toqua à la porte de chez Jensen le 30 décembre au soir. Il faisait déjà nuit. Elle était venue en train puis en bus, vu que ça avait été le trajet conseillé par Google pour rejoindre Lairg depuis Glasgow, ville dans laquelle vivaient ses parents. Ses yeux étaient rouges, son teint plus pâle que d’ordinaire et ses cheveux étaient négligemment attachés en queue de cheval. En guise de tenue, elle portait une simple parka rouge, un pull épais blanc et un jean. Elle avait aussi un sac à dos contenant sa baguette, ses papiers, ses économies et un roman qu’elle n’avait pas réussi à lire pendant le trajet. Dans sa bottine, elle avait glissé un poignard. Depuis son agression dans Poudlard, elle avait bien conscience d’être une proie potentielle, aussi ça ne lui avait pas paru superflu bien qu’elle sache qu’il ne fallait surtout pas que les autres passagers le remarque. Elle aurait préféré pouvoir prendre le magicobus, plus rapide et plus sûr, mais les sorciers de premier cycle n’avaient pas le droit de faire de la magie en dehors de Poudlard. Ses parents n’avaient pas de pouvoir et, de toute façon, elle était partie sans le leur dire à la faveur du petit matin. Son téléphone était dans la poche arrière de son jean mais il était éteint.

Elle était déjà venue chez son ami l’été dernier, dans des conditions plus favorables que ce jour-là. Ses envies d’alors de se venger de la trahison d’Alan et Prudence lui paraissaient désormais assez inepte. Elle aurait tout donné pour avoir sa meilleure amie à ses côtés en cet instant, seul problème, elle était en Irlande. Quasiment l’autre bout du monde chez les moldus de quinze ans ! Jensen vivait en Ecosse, et puis, c’était un sang pur. Peut-être qu’il comprendrait.

Un elfe de maison lui ouvrit qui la conduisit en premier lieu à la maîtresse des lieux. Mains jointes devant elle, dans une attitude aussi digne que possible, Viska énonça sa demande : « Bonsoir Madame McGowan, j’aimerais voir Jensen s’il vous plaît. C’est assez… important. » Elle espérait que son air suffisait à repousser toutes les questions à plus tard, y compris celle concernant le fait qu’une mineure comme elle était seule, le soir, à des kilomètres du domicile de ses parents. Pour une raison ou une autre, elle obtint ce qu’elle voulait.

« Jensen... » Sans vraiment savoir pourquoi, elle sauta au cou de son ami pour y pleurer. Cela dura quelques minutes durant lesquelles elle fut incapable de prononcer une seule parole cohérente. Tous les adultes et serviteurs les avaient laissé seuls. Quand elle se fut un peu calmée, elle lâcha Jensen et commença à jouer nerveusement avec le collier qu’il lui avait offert tout en reniflant. Elle se sécha maladroitement le visage avec un mouchoir en papier qu’elle glissa ensuite dans sa poche. Chaque geste semblait être là pour reculer le moment où elle devrait expliquer la raison de sa présence.

Il fallait cependant y venir. Elle coula un regard vers la porte, se demandant si on les espionnait. Quel dommage qu’elle ne puisse pas utiliser la magie pour les isoler et être ainsi certaine de leur intimité ! Enfin… elle devait bien se lancer à un moment ou un autre. « Pardon pour… ça. Il fallait que je parte de chez moi, et venir ici paraissait être une bonne idée... » Sauf que, maintenant, elle ne savait plus très bien comment ça lui était venue, toutes circonstances géographiques mise à part.

« Nathan Symphonie est venu me voir dans ma chambre la nuit dernière. » énonça-t-elle finalement, la gorge serrée, en resserrant ses bras autour d’elle, une main sur son épaule, là où elle avait son tatouage. Elle n’avait rien mangé de la journée, à peine bue, elle tremblait légèrement et se sentait faible. D’ailleurs, à peine son aveu fait à Jensen, elle s’effondra, évanouie.

{650}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 358
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyDim 11 Oct - 21:28

visite innatendue.
Some days, you're the only thing I know, only thing that's burning when the nights grow cold. Can't look away, can't look away. Beg you to stay, beg you to stay, yeah. Sometimes, you're a stranger in my bed, don't know if you love me or you want me dead. Push me away, push me away. Then beg me to stay, beg me to stay, yeah. Call me in the morning to apologize, every little lie gives me butterflies. Something in the way you're looking through my eyes. Don't know if I'm gonna make it out alive.
Jensen était rentré à Lairg le lendemain du bal de Noël et avait retrouvé le manoir familial avec plaisir. Le bal ne s’était pas si mal passé -ou du moins, on l’espère- mais ce n’était clairement pas demain la veille qu’il dirait à Fiona Quincy ce qu’il avait sur le coeur. Il avait bien trop de mal à se l’avouer à lui-même, encore maintenant, pour pouvoir le dire clairement à la blonde. Il avait bien remarqué les regards de ses camarades, surveillant le moment où il commettrait l’irréparable Avada Kedavra Quincy, désolé, c’est le stress. Chez lui, il avait retrouvé ses parents, bien entendu, mais également son frère aîné qui passait les fêtes de fin d’année en Ecosse et non pas aux Etats-Unis. Nathanaël prit d’ailleurs un malin plaisir à asticoter le jeune sur sa cavalière, étant presque encore plus insupportable que les camarades de dortoir du cinquième année. Nate n’était pas un mauvais bougre, et il aimait son frère, Jensen le savait, mais il en profitait toujours pour rattraper le temps perdu qu’il passait à l’autre bout de l’océan durant les rares périodes où ils étaient tous les deux au manoir de Lairg. A Noël, toute la famille avait été réunie. Heaven était venue avec Raphaël, Gabrielle et Terence, Haven était venu avec Fire -à défaut de venir avec une petite amie, une fois de plus, au grand damne de leur mère- et Nate, fidèle à lui-même, avait assuré qu’il préférait éviter de ramener une fille différente chaque année. Avec qui sortait réellement son frère -pour un peu qu’il soit réellement avec quelqu’un- était un secret bien gardé par ce dernier.

Tout ce joyeux petit monde reviendrait à la fin de l’année pour fêter le nouvel an tous ensemble. En attendant, Jensen révisait ses techniques de Quidditch avec son frère, profitant de l’avoir à sa disposition. Haven n’habitait pas si loin, puisqu’il était resté en Ecosse, à St Andrews. Il avait également participé à un gala mondain pour les Sang-Purs, auquel il avait pu voir Amy, qui semblait ravie de son premier bal à l’école. La pauvre enfant y avait été accompagné du frère de Fiona, avec qui Jensen avait beaucoup de mal, mais il s’était retenu de le critiquer ouvertement. Amy semblait singulièrement enchantée et, malgré tout, il restait le frère de Fiona. Il avait réussit à redorer légèrement son blason auprès de la blonde, il aurait été dommage de tout faire planter si stupidement estime toi heureux Leith.

Le trente septembre au soir, ses parents prenaient un thé dans le grand salon où brulait un feu de cheminée, débattant sur des sujets divers et variés, argumentant sur les différentes annonces récentes du Ministère, tout en feuilletant des livres. Sa mère, comme à son habitude, feuilletait un livre sur les potions. Heaven et Jensen tenaient d’elle leurs amour pour cet art compliqué. Son père lisait la Gazette du Soir, qu’il venait de recevoir par Hibou Express. Nathanaël quant à lui, était dans sa chambre, à faire on ne savait quoi et Jensen recherchait dans un de ses livres la réponse à l’une des dissertation qu’il devait rendre à la rentrée. Il avait toujours été un élève studieux, il avait été élevé ainsi et ne s’en n’était jamais vraiment plaint. Lorsque la cloche de l’entrée retentit, il leva les yeux sur l’horloge au mur, arquant un sourcil surpris. Qui pouvait bien venir si tard? Surtout que s’il s’était s’agit de quelqu’un de leur famille, ils seraient passé directement par la cheminée, ou se seraient contenter de transplaner.

Ellasandra, au rez-de-chaussée, fut donc celle qui accueillie Viska, une fois que l’elfe de maison, Lita, l’ait conduite dans le salon. « Miss Spingate, bonsoir. » Ella dévisagea la jeune fille, puis échangea un regard avec son mari, qui envoya un patronus à son fils pour qu’il descende dans le salon. Jensen arriva relativement rapidement, et sa mère leur fit savoir qu’ils les laissaient avant de quitter la pièce, tout en indiquant à Lita de rapporter de quoi boire et manger. « Viska ? Qu’est-ce que tu fais ici ? » Avant qu’il ne put comprendre ce qui lui arrivait, Viska s’était précipité à son cou et pleurait à chaudes larmes sur son épaule. Instinctivement, il restera son étreinte sur la blonde. Elle était en baskets, et semblait relativement frêle, sans ses talons de trois mètres à pleurer ainsi. Il la laissa pleurer tout son saoul, relâchant son étreinte seulement quand Viska s’éloigna de lui. Les yeux rouges et gonflés, il sortit un mouchoir de sa poche qu’il lui tendit une fois qu’elle eut terminé de réduire en bouillie celui en papier qu’elle venait de sortir. « Qu’est-ce qu’il se passe? Pourquoi t’es dans cet état ? Tu t’es encore faite agressée ?! » Bien sûr, Jensen était au courant. Viska ayant parlé aux professeurs de son agression, toute l’école avait été mise au courant et la punition rendue publique. Lorsqu’il avait appris cela, une certaine colère s’était emparée du jeune homme. Il taquinait énormément Viska, ils se disputaient souvent, mais jamais il n’aurait pensé que quelqu’un puisse vouloir l’agresser. Et de savoir que son amie était si mal l’avait réellement énervé. Il remarqua le regard qu’elle porta sur la porte, et reprit, le temps qu’elle se remette : « Ils ne sont pas comme ça. Même Nate n’oserait pas aller à l’encontre des ordres de mes parents. » Si Nathanaël faisait relativement ce qu’il voulait, si son père lui ordonnait formellement de laisser son frère tranquille et qu’Ella y mettait son grain de sel, l’ancien Serpentard ne moufterait pas. Finalement, Viska retrouva l’usage de la parole et lui dit qu’elle devait partir de chez elle et qu’elle avait pensé que le manoir était une bonne idée. Ne comprenant toujours pas la situation, Jensen la regardait, stupéfait : « Partir de chez toi ? Mais pourquoi ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je croyais que tes parents étaient sympa ? » Ou tout du moins, c’était ce qu’elle lui avait toujours dit. Puis la bombe éclata. « Quoi ?! Ton père biologique ? Ce mec là ? Mais t’avais pas dit qu’il était en cavale et potentiellement… mort ? » Bon, d’accord il exagérait peut-être un peu, mais quand même, elle ne l’avait pas vu en quinze ans, pourquoi s’était-il ramené juste maintenant ? Jensen n’eut cependant pas de réponse à sa question, puisque Viska s’évanouit juste après. Il la rattrapa de justesse avant qu’elle ne touche le sol et il hurla pour appeler Lita, qui arriva dans un « pop » significatif, suivie de près par les parents de Jensen. « Par Salazar. Lita, montez la dans la chambre d’Heaven s’il vous plait, et changez-la, il y a de quoi faire dans l’armoire. » Jensen regardait la blonde, impuissant, le poing serré. « Son père est venu la voir. C’est un ancien mangemort, il aurait pu la tuer ! » lâcha-t-il, sous le coup de la colère. « Jensen, calme-toi, son père ne peut pas entrer ici. Lita va la coucher, tu pourras aller dans la chambre après. Est-ce que tu connais sa mère ? » Le brun hocha négativement la tête. Il ne connaissait pas les parents moldus de son amie, mais il connaissait Myrielle. Mais s’ils prévenaient cette dernière sans l’accord de Viska… Jensen ne donnait pas cher 1/ de la peau de Nathan Symphonie 2/ de la sienne, juste parce qu’il savait que Myrielle maitrisait les poignards comme personne.

Lita arriva une heure plus tard dans la chambre de Jensen, lui dire qu’il pouvait maintenant aller voir son amie. Il ne se fit pas prier et pénétra dans l’ancienne chambre de sa soeur, où dormait Viska, au milieu du grand lit de soie argentée de sa soeur. Un verre de lait et des gâteaux étaient posés sur une des tables de nuit et Viska semblait presque apaisée. Jensen prit place dans l’un des fauteuils, qui avait été tourné vers le lit, surveillant la blonde. Des milliers de questions se bousculaient dans sa tête. Que voulait Nathan Symphonie ? Pourquoi Viska avait-elle décidé de quitter ses parents ? Pourquoi était-elle venue ici, alors que sa tante était une dompteuse de poignards. « Viska, qu’est-ce qu’il t’est passé par la tête, par Merlin ? » Jensen resta assit dans le fauteuil jusqu’à ce que ses yeux se ferment tous seuls. Il avait lutté, un long moment, mais Viska dormant à poing fermé, il n’avait pas réussit à se forcer plus longtemps. Sa mère était passée par là, venant voir si tout allait bien. Viska dormait encore, et trouvant son fils ainsi assoupi, elle avait prit un plaid qu’elle avait déployé sur ce dernier, l’embrassant tendrement sur le crâne. Elle avait compris l’urgence, et avait retenu tout le monde de prévenir qui que ce soit. Si Nathan Symphonie était de retour, il allait falloir être vigilant. Après tout, Raphaël et elle étaient d’anciens mangemorts. Repentis et jamais découverts, certes, mais leur passé était là malgré tout.
acidbrain


• 1 472 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyDim 11 Oct - 22:52

Visite inattendue Lorsque Viska ouvrit les yeux, il lui fallut quelques minutes pour se souvenir d’où elle était. Apercevoir Jensen endormi non loin l’aida à tout remettre en place dans son esprit mais elle se sentait encore faible. Elle aperçut les gâteaux et les attrapa pour grignoter. Elle se sentit rapidement mieux. Elle observa l’endroit où elle était : une chambre, mais pas celle de Jensen, et on l’avait changé. Elle était désormais vêtue d’une chemise de nuit qui n’était pas à elle et qui était assez éloignée de ses pyjamas en cotons avec des personnages Disney dessus. Elle chercha si elle voyait ses affaires et les repéra bien pliées dans un coin. Elle se leva, encore un biscuit à la main, et alla prendre son portable. Elle l’alluma et envoya rapidement un message à sa mère qui avait essayé de l’appeler au moins cent fois : « Je suis chez Jensen, je t’expliquerai plus tard. Ne t’inquiète pas, je t’aime, Viska ».

Dire où elle était ne représentait aucun risque puisque sa moldue de mère serait bien incapable de retrouver la demeure de son ami même si elle essayait. Bien entendu, Myrielle devait le savoir, mais avec un peu de chance, sa mère serait rassurée de la savoir à l’abri et attendrait un peu pour contacter par hibou la tante sorcière de sa fille. Elle reposa son téléphone sur la table de nuit et alla secouer légèrement Jensen. « Jensen ! Eh ! Réveille-toi ! Ehoh ! C’est pas le jour pour jouer les beaux endormis ! » Elle réalisa qu’après être enfin arrivée à destination, elle se sentait mieux. Après une journée de crapahutage, s’être autorisée à craquer un bon coup comme elle ne l’avait jamais fait l'avait soulagé (même après son agression récente, les larmes n'avaient pas coulé ainsi : pleurer devant Jensen, son ami depuis des années, ou le faire devant Louna, une camarade dont elle savait uniquement le prénom, c’était de toute façon très différent dans la démarche. Et puis, à ce moment-là, elle avait su maîtriser son agresseur, elle était choquée mais elle s’en était bien sortie. C’était différent cette fois. Plus grave aussi) Avoir dormi plusieurs heures comme une souche l’avait aidé quand même... Ou, en tout cas, elle avait l’esprit moins embrumé.

Elle se remit dans le lit dès que Jensen se réveilla parce que ce n’était pas le moment de montrer ses jambes, en plus les lieux étaient un peu trop classe pour se la jouer pyjama party mixte. « Je ne suis plus très sûre de ce que j’ai eu le temps de te dire avant de tomber dans les pommes... » avança-t-elle assez rapidement tout en continuant de grignoter pour lui laisser le temps de finir d’émerger. « J’vais commencer par ce que tu m’as demandé à propos de mes parents. Nathan est venu pour m’emmener avec lui, mes parents ne sont pas des sorciers et j’avais l’impression que prévenir ma tante sans avoir le temps de faire le point avant... bof... alors il fallait que je m’en aille. Vu qu’on vit tous les deux en Écosse et que tes parents sont sorciers, je me suis dit que je pouvais venir me cacher ici. En plus tu sais qui est Nathan... » Ce qui n’était pas nécessairement le cas de ses autres amis. Elle essaya de se souvenir de ce qu’il avait dit avant qu’elle plonge à part la question de son arrivée ici.

C’était difficile de reprendre le fil de la conversation, en plus, elle sentait qu’elle avait encore un peu mal au crâne d’avoir pleuré. « Tes parents vont me laisser rester tu crois ? Je me doute qu’un mangemort en cavale n’est pas un très bon cadeau de fin d’année... » Elle rassembla ses genoux sous son menton. Elle se sentait encore abattue. Venir chez Jensen avait été sa seule idée mais maintenant qu’elle était là... elle se rendait bien compte que ça n’arrangeait rien. Nathan voulait quand même la récupérer, qu’elle quitte toute sa vie pour aller avec lui, alors qu’en dehors des gênes, ils ne partageaient rien. Elle avait une furieuse envie de se remettre à pleurer mais se contint : elle n’allait pas encore infliger ce spectacle à Jensen.

{695}
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 358
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyDim 11 Oct - 23:23

Jensen s’était endormi sans vraiment s’en rendre compte. Ses yeux s’étaient fermés plusieurs fois et il avait combattu le sommeil du mieux qu’il le pouvait. Mais il était tard, il avait subit un certain choc que de voir Viska arriver à l’improviste chez lui, un sac sur le dos, pour ensuite se mettre à pleurer devant lui -chose qu’elle n’avait jamais fait avant- pour finalement s’évanouir dans ses bras. Le trouillomètre du Serpentard était passé de zéro à cent en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire « Quidditch » et l’épuisement émotionnel avait fini par prendre le dessus. C’est dans un sommeil sans rêve qu’il s’enfonça, jusque’à ce qu’il entende une voix, celle de Viska, le tirer des bras de Morphée. Il ouvrit difficilement les yeux, la pièce toujours dans la pénombre. Les rideaux étaient tirés et seuls quelques rayons de lune perçaient à travers le lourd tissu. Jensen se redressa dans le fauteuil de sa soeur, se frottant les yeux, remarquant que Viska était retournée se lever au fond de l’ancien lit de sa soeur. Il sentit le plaid tomber sur ses genoux, comprenant que sa mère était passée par là. Il lança un « lumos » sur la lampe située à l’autre bout de la pièce, sur le bureau, plongeant ainsi la pièce dans une lumière tamisée, n’agressant pas les yeux des deux vipères. Viska prit rapidement le pli de lui expliquer ce qui l’avait amenée à débarquer chez les McGowan si tard le soir sans s’annoncer au préalable. Ses parents connaissaient bien Viska depuis qu’elle était entrée à l’école -de part ce que leur fils leur racontait-, et l’ayant vu l’an passé  lorsqu’ils avaient organisé la Slytherin Party, mais tout de même, ça n’excusait pas tout.

« Il voulait t’emmener avec lui ? Et il est reparti comme une fleur quand t’as dit non ? Ou t’as du te battre ? T’es blessée ? Lita ne m’a rien dit. » La colère pouvait se sentir dans la voix de l’écossais, complètement réveillé désormais. Son elfe de maison avait changé Viska pour un des pyjamas de sa soeur, elle l’aurait bien vu si Viska avait été blessée, non ? A moins que les elfes de maison n’aient des pouvoirs curatifs et qu’elle avait pris la décision de les utiliser sur Viska sans rien dire pour ne pas affoler son maître ? Serrant les dents, Jensen gardait les yeux fixés sur la blonde. Il ne comprenait pas. Comment son père, ce bandit, ce hors-la-loi, pouvait-il se pointer comme ça, après l’avoir abandonnée pendant quinze ans et espérer qu’elle le suive sans rien dire ? Il était complètement barge.

« Parce que tu crois que je vais te laisse partir ? Sauf si ta tante débarque en furie avec ses poignards, tu ne vas nulle part. » Jensen connaissait sa mère. Elle avait recueillie Ruby quand elle s’était enfuie de chez sa mère -ou son père, il ne se souvenait plus, mais il n’avait jamais été très proche de la blonde et elle avait coupé les ponts avec les McGowan depuis plusieurs années maintenant. « Et puis de toute façon, Heaven ne dort plus ici, la chambre est libre. » Comme si cela résolvait tout. Jensen se leva et alla s’asseoir près de Viska, sur le bord du lit. « Comment tu te sens ? Je veux dire, ça doit pas être évident de voir son père, après tant d’années, alors qu’il n’est pas des plus fréquentables… » Jensen ignorait tout du passé de ses propres parents. Mangemorts puis membres des Sombrarcanes, ils avaient eu aussi leur lot de complication. Mais tout ça n’était jamais sorti au grand jour -sans cela, son père ne serait sûrement pas Président-Sorcier et sa mère ne serait pas la secrétaire de Julian Gibson, Directeur du département de la Justice Magique. « Tu veux autre chose à manger ? A boire ? Quelle heure il est ? » dit-il, en posant son regard sur la montre à son poignet. Trois heures du matin. Il était peut-être tôt pour un petit déjeuner. Encore que, avec seulement quelques gâteaux dans le ventre, Viska pouvait risque de s’évanouir à nouveau non ? « Si tu veux, j’appelle Lita, elle te ramènera quelque chose… T’as pas froid ça va ? Tu veux un gilet ? Il doit y avoir ce qu’il faut, ma soeur pourrait ouvrir un magasin… » Jensen, tentant d’alléger un peu l’atmosphère ? Tout à fait. Pas dit que ça marche particulièrement bien cela dit. « C’est Lita qui t’as changé, d’ailleurs. » Juste au cas où, pas qu’elle ne croit qu’il était un pervers profitant de la situation.
acidbrain


• 747 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyLun 12 Oct - 9:23

Visite inattendue Toujours dans un geste nerveux, Viska tripotait son collier. Vu qu’elle se rendait chez Jensen, il avait été assez naturel de le mettre avant de partir. Le contact du bijou lui fit remarquer le léger décolleté de la chemise de nuit mais, en dehors du fait que d’habitude elle portait quelque chose en dessous, elle avait déjà mis bien pire devant Jensen. Viska avait toujours joué subtilement avec la limite entre sexy et provoquant. Elle y songea donc quelques secondes avant de se concentrer sur l’essentiel, à savoir l’arrivée de son père biologique dans sa vie.

« Non… Non, non, je n’suis pas blessée. Il ne m’a rien fait. Il est juste arrivé dans ma chambre, en pleine nuit. Au début, je n’ai pas trop compris ce qui se passait, parce que je dormais tu vois… j’ai eu peur parce que ce n’est jamais terrible qu’un homme entre dans ta chambre comme ça mais… il m’a attrapé les épaules, et là j’ai vu ses yeux. » Elle fixait la couverture sur le lit, impassible. « C’étaient les miens. Alors j’ai compris qui il était. Et lui aussi, il a vu que je savais. Il a commencé à me parler, à me dire que je ne devais pas rester avec des moldus, que mon sang était précieux… ce genre de chose. Je lui ai dit que j’étais bien, que mes parents étaient gentils, et que j’allais à Poudlard. Il a répondu que l’école lui avait volé Myrielle, qu’il ne laisserait pas la même chose m’arriver. Il est reparti en disant qu’il viendrait me chercher le 1er janvier, alors je me suis enfuie. » Elle secoua la tête, l’air un peu perdu. « Je ne pense pas qu’il fera du mal à mes parents parce que ça attirerait l’attention des aurors sur lui. Tout le monde sait que je suis sa fille en plus… donc j’ai pensé que le mieux à faire était de m’échapper. Une fois que je serai revenue à Poudlard à la rentrée, il ne pourra plus m’atteindre. » Au moins jusqu’en juin, ce qui laissait le temps de voir venir et de trouver un plan.

« Même si ça va être compliqué, je préférerais que Myrielle reste en dehors de tout ça. La dernière fois qu’ils se sont vus, ils ont failli s’entre-tuer… » Sa tante n’avait pas vraiment ce qu’on pouvait appeler une bonne gestion de la colère. Elle avait tendance à exploser ce qui avait beaucoup surpris Viska au début car elle était un peu comme ça aussi. Sauf qu’évidemment, elle, quand elle avait des coups de sang, elle ne se mettait pas à balancer des poignards à travers la pièce. L’histoire entre Nathan et Myrielle était compliquée, et encore, Viska soupçonnait n’en savoir qu’une partie. Si elle pouvait éviter qu’ils se croisent à nouveau, elle ferait tout pour. Elle n’avait pas envie que des gens soient blessés à cause d’elle… donc se cacher était sûrement plus sage que se battre.

Pour Jensen, la solution paraissait toute trouvée mais son amie considérait que ce serait plutôt à ses parents de décider s’ils voulaient bien garder Viska quelques jours. « On demandera à tes parents tout à l’heure. Ils n’ont peut-être pas envie de prendre de risque… comme tu l’as souligné, ma tante peut être difficile à gérer, alors imagine avec Nathan en plus. » Elle eut un sourire amer : elle n’avait vraiment rien fait pour mériter ça. Elle avait grandi au milieu des moldus et elle était finalement très ordinaire dans sa façon d’être, toutes ces histoires dans le côté sorcier de sa famille… elle n’arrivait pas complètement à l’intégrer. Parce qu’elle était normale, elle. Dans le bon sens du terme.

Jensen la rejoignit sur le lit, elle s’approcha de lui et posa la tête sur son épaule, son buste contre son dos, une main sur le bras de son ami. « Je n’sais pas trop… Je crois que je me sens un peu bizarre. Je me doutais bien qu’il était vivant quelque part… mais comme il est toujours recherché, je pensais que je ne le verrai jamais. Que ce serait un peu comme s’il était mort. Puis, j’ai déjà un père. C’est un moldu, et je ne lui ressemble pas, mais il est gentil, et il n’a jamais fait de mal à personne… tu comprends ? » Ses mots étaient presque un murmure, mais dans le silence de cette chambre, ses paroles restaient parfaitement audibles. Elle avait du mal à expliquer ce qu’elle avait ressenti, au-delà du choc et de la peur, elle avait aussi l’impression que Nathan essayait de gommer ce qu’elle était. Or, sang-mêlée ou non, Viska avait été élevée par des moldus. Avant d’être une Symphonie, elle était surtout une Spingate. Pour des gens comme Jensen, ça n’avait peut-être pas grande valeur, mais elle en était fière, surtout que ses parents étaient de bonnes personnes : elle ne pouvait pas en dire autant de son père biologique.

« Non, ne dérange pas Lita. » Elle rompit partiellement le contact physique avec Jensen en se redressant un peu. « J’ai mangé les biscuits mais j’ai encore l’estomac un peu noué. J’ai du venir jusqu’ici en utilisant les transports moldus, c’était long et compliqué. » Expliqua-t-elle sur le même mode que son ami, c’est à dire en cherchant à détendre légèrement l’atmosphère. « J’me doute bien que c’est pas toi, tu n’en aurais pas enlevé autant. » Elle sourit. Si c’était une sorte de plaisanterie, elle le pensait quand même : elle n’avait plus son soutien-gorge, or Jensen n’aurait pas été jusque là s’il avait été contraint de la changer lui-même. Au demeurant, elle pensait qu’elle aurait parfaitement pu rester habillée, vu son état de fatigue initial, elle ne s’en serait pas rendu compte. Mais dans un lit aussi chic, son jean aurait peut-être fait mauvais effet.

« Avec les couvertures, je n’ai pas froid. » Reprit-elle pour répondre à l’une de ces questions. « Je ne t’apprends rien si j’te dis que ça ressemble pas du tout à ma chambre ici. » Commenta-t-elle ensuite en regardant autour d’elle. Elle l’avait déjà remarqué l’été dernier, mais la maison de Jensen n’avait rien à voir avec la sienne. Elle trouvait que c’était presque trop grand, pas assez cosy, mais c’était sûrement une question d’habitude.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 358
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyLun 12 Oct - 12:21

Jensen était réellement surpris par les révélations de Viska. Certes, ils avaient déjà parlé du père de la demoiselle, quand celle-ci avait appris qui il était et durant l’été quand elle lui avait dévoilé le tatouage qu’elle avait dans le dos, signe de la malédiction qu’il lui avait transmise, étant la première née des Symphonie. Cela dit, il n’avait jamais imaginé que Nathan Symphonie réapparaitrait dans la vie de Viska. Pour Jensen, c’était acte, il était parti, il l’avait abandonnée à son triste sort et avec un peu de chance, il était mort dans un coin sombre d’Europe. Okay, il abusait peut-être un peu pour la dernière option, mais vraiment, il aurait nettement préféré que ce soit le cas plutôt que de retrouver Viska dans cet état. Bien réveillé cette fois, il remarqua le collier qui pendant au cou de son amie. Celui qu’il lui avait offert une semaine plus tôt pour Noël. Un petit collier en argent, au bout duquel pendant un petit poignard en argent. Jensen avait trouvé l’idée plutôt bonne à l’époque. Maintenant, il espérait surtout que la vipère en face de lui n’ai pas à réellement utiliser un poignard si son père biologique se ramenait dans le tableau. Serrant les dents et les poings -son calme naturel était mis à rude épreuve, il fallait bien l’avouer, il n’était pas sûr que rester calme encore bien longtemps- il répondit, plus pour lui que pour Viska, dans un sens « On n’est pas tous comme ça. » Certes, Jensen était comme ça. Ou du moins, il avait été comme ça, pendant longtemps. Mais il évoluait doucement. Son frère y était pour beaucoup, Haven mettant un point d’honneur à lui léguer les enseignements qu’il avait lui-même reçu de son père, Seth, avant qu’il ne décède tragiquement lors de la bataille finale contre le Seigneur des Ténèbres. Les sentiments récents qu’il s’était découvert pour une née-moldue et le fait que Magicis Sacra s’attaque à Gabrielle avaient également joué. Preuve en était, il avait participer au stage du Ministère de son plein gré et avait même rejoint la BAM depuis début Septembre. « Mon père peut sûrement dépêcher des aurors pour veiller sur eux. T’es bien consciente qu’il ne peut pas ne rien dire au Ministère, hein ? » Après tout, son père était le Président-Sorcier, par Merlin ! S’il venait à cacher une information aussi cruciale à ceux chargé de l’enquête, il pouvait dire adieu à son poste et Jensen à son petit confort. Myrielle Symphonie, passe encore, si tel était le souhait de Viska, Jensen pourrait sûrement réussir à convaincre sa mère de taire tout cela pour le moment. « Ok pour ta tante, mais le Ministère, on ne pourra pas y échapper. »

Pour ce qui était de rester au manoir des McGowan, Jensen ne voyait pas où était le problème. Peut-être parce que lui savait comment réagirait sa mère, alors que Viska ne la connaissait pas. « T’inquiète, c’est une forteresse ici, on est obligé avec mon père et ma soeur. » Comme s’ils allaient mettre à mal la vie d’un membre éminent du Ministère, mais aussi pour empêcher Julian Gibson de débarquer en furie avec des envies de meurtres sur sa belle-fille. Mais là n’était pas le sujet. Assis sur le bord du lit, il retint difficilement un frisson quand son amie s’appuya contre lui. Il n’était pas le genre de personne à consoler les autres. Il était très gauche dans tout cela. Mais défendre, il faisait de son mieux. Depuis que Gabrielle avait été la cible de Magicis Sacra, il avait mis toute sa rage dans des entrainements intensifs, en compagnie de Raphaël, le mari de sa soeur. Ce dernier le ménageait pas, même s’il n’était qu’un « gosse », aussi Jensen progressait plutôt bien. Ses cours particuliers avec McGonagall depuis la rentrée pour devenir Animagus aidaient eux aussi. Il n’arrivait toujours pas à se transformer complètement, mais ça venait. Au moins avait-il la partie basse de son corps qui se transformait. Sans grande surprise, son Animagus ressemblait à son patronus, du moins pour ce qu’il en voyait pour le moment, un mamba noir, aux reflets verts et argentés. Et il restait un garçon, même s’il faisait tout pour ne pas ressembler aux énergumènes de septièmes années dont faisaient partie Alfie, Harvey ou même le frère de Peony. Collectionner les conquêtes n’était pas du tout son genre. Mais il n’était pas non plus très tactile, bien qu’avec Peony ou même Candys, il n’avait pas souvent le choix. Par automatisme, il posa une main sur celle de Viska. Il était hors de question qu’il la relâche dans la nature, et sa mère avait plutôt intérêt à aller dans son sens. Mais il ne doutait pas qu’Ella se refuse à laisser une mineure impuissante livrée à elle-même contre un mort en cavale. « De toute façon, ta vraie famille, c’est eux. Tes parents, même s’ils ne sont « que » tes parents adoptifs. » Il pouvait comprendre. Il savait que Heaven et Nathanaël avaient eu beaucoup de mal à s’entendre par le passer, mais maintenant, ils s’entendaient presque à merveille. Et même si Myrielle et sa famille était là pour Viska, au final, ses parents moldus étaient ses racines. Bien entendu, Jensen avait du mal à s’imaginer vivre sans magie, mais Viska avait grandit là-dedans. Elle avait été propulsée dans un monde magique dont elle ne savait rien, c’était différent. Pour le reste, tant qu’elle était un minimum heureuse, ça allait à Jensen. Ses parents moldus ne semblaient pas de mauvaises personnes, pour le peu qu’il connaissait sur eux.

« Les transports moldus ? Mais t’es partie à quelle heure de chez toi ? » Jensen habitant tout au nord de l’Ecosse, plus haut qu’Inverness encore, au bord du Loch Shin, d’où un accent particulièrement prononcé. La demeure McGowan offrait d’ailleurs une vue imprenable sur le loch, et un accès privatif, pour les plus téméraires décidés à se baigner dans les eaux froides écossaises. Et il savait que cela prenait énormément de temps pour venir depuis les grandes villes d’Ecosse, dont Glasgow, où habitait Viska, Haven le lui avait expliqué lorsqu’il était plus jeune et qu’il était venu le voir à St Andrews, faisant la comparaison avec les voyages en balais -étrangement presque plus long qu’en voiture, pas si performant que ça, et surtout, pas spécialement approprié pour les très longs voyages. Pire encore, le trajet en voiture jusque Londres prenait facilement une journée complètement de voiture. Heureusement qu’il utilisait le réseau de Cheminée ou le transplanage. A la remarque de Viska sur ses vêtements, les joues du brun s’empourprèrent. Heureuse que la semi-clarté cachait cette réaction. « Merci, ça fait chaud au coeur. » grommela-t-il, malgré tout conscient que Viska le taquinait sur ce point. Il restait un garçon, que voulez-vous.

Lorsqu’elle lui fit remarquer que cette chambre n’avait rien à voir avec la sienne, Jensen jeta un coup d’oeil autour de lui. Spacieuse, l’ancienne chambre de sa soeur baignait dans des couleurs claires. Le blanc, l’argenté et le vert d’eau étaient de mise, d’anciens fanions aux couleurs de Serpentard étaient accrochées au dessus du bureau, en compagnie d’anciennes photos du temps de sa scolarité, de vacances ou de souvenirs d’enfance. « Ma soeur a toujours eu un goût très prononcé pour les trucs bizarres de toute façon. » Bon, d’accord, c’était bizarre aux yeux de Viska peut-être, pas spécialement aux yeux de Jensen. Sa propre chambre, aux murs blancs, au mobilier de bois clair et avec des touches de gris n’était pas des plus chaleureuses non plus, si on parlait color-coding. Mais il l’avait agrémentée de plein de choses et de souvenirs, ce qui rendait la pièce plus agréable. En tout cas à ses yeux. Celle d’Haven par contre, était plus chaude, plus orientée Gryffondor aussi. « Sans déconner ? » laissa-t-il s’échapper d’entre ses lèvres, dans un sourire. « Ca manque de Disney, c’est ça ? Tu veux une peluche peut-être ? » Okay, il n’en n’avait pas -en tout cas, pas de personnages de Disney- mais il avait des jouets de son enfance, dont des peluches. Il n’était pas un monstre, merci pour lui ! « Je crois que ma mère n’a jamais touché à sa chambre depuis qu'elle est partie. » Il se leva, direction le bureau de sa soeur, en face du lit. « Là, il y a des photos d’elle et Marie, sa meilleure amie. Tiens… » Jensen se stoppa dans ses mots en voyant des photos de sa soeur, bien plus jeune, en compagnie de garçons dont elle semblait proche. Il n’avait jamais connu que Raphaël, mais savait que sa soeur s’était une fois entichée d’un né-moldu, un serdaigle. Peut-être marchait-il dans les pas de sa soeur… « Elle détestait les pantalons plus jeune, si tu veux des jeans, il va falloir aller en acheter… » Ah, les manies de sa soeur… Elle n’était pas plus portée pantalons maintenant qu’elle était adulte, mais en portait de temps à autre. « Ils viennent tous pour le nouvel an, ça va aller pour toi ? » Non pas qu’il ne voulait pas afficher Viska au reste de sa famille, mais les jumeaux étaient tout de même professeurs à Poudlard et en plus, Heaven était très amie avec la tante de la vipère, puisqu’elles travaillaient ensemble…



acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyLun 12 Oct - 16:25

Visite inattendue « Mais lui, si. » Il était comme ça, et en fait, il était même pire. Il avait un problème, sûrement lié au traumatisme d’avoir vu ses parents mourir, mais ce type n’était pas net. Si le fait de savoir qu’il avait une fille sans pour autant être jamais venu la voir n’était pas une preuve suffisante, il y avait aussi tout ce qui s’était passé avec Myrielle, et le fait qu’il ait été un mangemort. Son père biologique n’avait rien d’un modèle et ses idées d’un autre temps étaient plus dignes de MS que de Jensen.

« Hein ? Oui bien sûr ! Je me cache de Nathan, pas du Ministère. » Elle haussa les épaules dans un petit soupir. Elle allait sûrement être interrogée par des aurors alors qu’elle ne savait presque rien. Enfin, si, elle savait que Nathan viendrait la chercher le 1er janvier, mais sûrement que s’il avait des soupçons de présence du Ministère sur les lieux, il abandonnerait ses projets pour ce jour-là. « Et ma tante le saura forcément à un moment, je voudrais juste qu’elle évite d’essayer de l’attraper elle-même. Les vendetta ça n’apporte jamais rien de bon et puis, je me rends pas trop compte, parce que je n’ai pas de frère et sœur, mais les luttes fratricides… je trouve ça triste. » Expliqua-t-elle au sujet de Myrielle. Il allait être impossible qu’elle ignore pour toujours que son frère avait refait surface, si Viska n’avait pas été la voir elle en premier lieu, c’était uniquement pour court-circuiter toute initiative malheureuse. Elle était comme ça, Viska, hyper prévoyante. Sauf que là, ses plans étaient un peu brouillons, car elle n’avait pas vraiment eu le temps de réfléchir avant d’agir : ils étaient déjà le 31 décembre vu qu’elle avait mis une journée pour arriver jusque chez Jensen.

« Je ne m’inquiète pas… ou plus. C’était assez stressant d’être dehors, toute seule, sans vraiment pouvoir utiliser ma magie, ni rien… mais maintenant que je suis là, avec toi, c’est comme si j’étais revenue à Poudlard. Ce n’est plus aussi effrayant. » Il y avait une forme de normalité dans la présence de Jensen. Comme ils étaient dans la même maison et dans la même année, ils étaient tout le temps ensemble, même quand ils n’y pensaient pas. On aurait pu croire que Peony lui ferait cet effet encore plus vu qu’elle était sa camarade de dortoir, mais elle n’était pas aussi proche de la rousse que du brun. À force de se crier dessus, on pouvait dire qu’ils s’étaient apprivoisés. Après tout, ils avaient fini par accepter ce qui l’agaçait chez l’autre pour être avant tout des amis. Parfois, rarement, ils se prenaient encore la tête… mais avec la maturité, ça arrivait bien moins. Puis, avec MS et le reste, ils avaient généralement d’autres chats à fouetter.

Elle pressa un peu la main de Jensen. C’était bien d’être au calme. Elle appréciait le silence relatif de cette chambre après une journée à traverser l’Écosse en regardant par dessus son épaule. « Mon père adoptif. » Corrigea-t-elle machinalement, sa mère étant bel et bien sa mère biologique (même si ça restait encore un mystère sur comment ça avait pu arriver!).

« Il faisait encore nuit quand je suis partie ce matin, ou plutôt hier matin vu l’heure qu’il est. Il a fallu que je prenne vite une décision : mes parents ne m’auraient pas laissé partir, or il le fallait. » Elle désigna du menton son téléphone posé sur la table de chevet. « J’ai envoyé un message à ma mère pour lui dire que j’étais ici. Elle ne sait pas où c’est précisément, mais au moins elle est rassurée sur mon état de santé. » Vanellope avait raison : les téléphones avaient quand même un aspect pratique, surtout pour les gens comme elles qui fréquentaient des moldus.

Elle esquissa un petit sourire narquois à la remarque de Jensen sur sa confiance et fut prise d’une furieuse envie de le taquiner. Quand il fut mention de peluche, elle se redressa sur le lit et l’enserra de ses deux bras : « Oh, voyons Jensen, tu sais bien que c’est toi ma peluche préférée ! » Elle lui ébouriffa les cheveux et le lâcha en riant. C’était toujours mieux que de la voir pleurer, non ? Cela dit, les larmes étaient taries mais beaucoup de choses restaient à voir. « Je pourrai laver mon jean, et sinon je peux mettre des robes. Le problème c’est que je suis une fausse maigre, je ne suis pas sûre de rentrer dans les vêtements de ta sœur : ça a pas l’air d’être le genre à mettre de l’oversize pour faire cool. » Une chemise de nuit, passe encore, c’était naturellement fluide, mais pour les robes de jour… Viska voyait bien comment était fichue sa prof de potion, et elles n’étaient pas vraiment taillée dans le même moule.

Oubliant toute pudeur de toute façon, c’est pour les nazes, elle sortit du lit et s’approcha des armoires. « Je peux regarder ? » Demanda-t-elle : après tout, si elle n’avait rien à se mettre sur le dos, il faudrait bien qu’elle le sache à un moment ou à un autre. « J’te préviens, j’ai dépensé toutes mes économies dans les transports en commun, j’ai même plus de quoi m’acheter un pain au chocolat, alors un jean... » Non qu’elle tienne particulièrement à être en pantalon, à Poudlard elle était généralement en robe ou jupe, même si depuis l’affaire de l’agression, elle se méfiait un peu plus des mains baladeuses non désirées. C’était pour ça qu’elle avait choisi une tenue plus couvrante pour son trajet jusque chez Jensen. « Ta famille ? Oui, ça ira. J’suis pas vraiment du genre timide. C’est plus de m’imposer au dernier moment pour des histoires de famille qui m’embête. » En d’autres circonstances, elle aurait été plus que ravie de passer une soirée chez Jensen avec sa famille à lui. C’était toujours intéressant de rencontrer du monde, surtout qu’elle avait peu l’occasion de discuter avec des sorciers adultes. À Poudlard, le temps de parole était divisé par le nombre d’élèves, autant dire une peau de chagrin.


2981 12289 0



    Viska Coline Spingate



Dernière édition par Viska Spingate le Lun 12 Oct - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 358
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyLun 12 Oct - 19:46

« Tu crois qu’elle essayerait, alors qu’elle à Alex et sa soeur ? » Si Jensen était proche d’Alex parce qu’ils avaient souvent joués ensemble petits, il n’était pas spécialement proche de sa petite soeur. L’écart d’âge jouait probablement beaucoup également, mais en soit, il n’avait rien contre la petite. Il se demandait seulement si Myrielle était capable de mettre sa propre vie en danger quand elle avait deux enfants à la maison. Heaven aurait, sans aucun doute, tout fait pour protéger ses enfants, et même son frère. Mais de là à se lancer dans une mission presque suicide ? Peut-être pas. Raphaël ne l’aurait de toute façon pas laisser faire, il couvait son épouse comme si elle pouvait se briser à chaque seconde.

« Fais gaffe, je vais prendre ça pour une déclaration Viska. » Il esquissa un léger sourire moqueur, même s’il comprenait ce qu’elle voulait dire. Jensen passait le plus clair de son temps en Ecosse et voyait, durant les vacances, sa famille, ses cousins éloignés et parfois quelques camarades de classe. Mais toujours dans des lieux extérieurs, et ça ne rappelait pas forcément Poudlard. Mais il pouvait comprendre que Viska voyait les choses de cette façon. Après tout, elle vivait dans le monde moldu le reste du temps, donc arriver dans un manoir où la magie régnait en maître, ça rappelait forcément l’école de sorcellerie. A sa gaffe sur les parents de Viska, il s’excusa de son erreur. Jensen s’était emmêlé les pinceaux, mais la fatigue jouait aussi sur ses capacités à remettre l’histoire de famille de Viska dans l’ordre. Après tout, il avait dormi seulement quelques heures sur un fauteuil, pas la meilleure façon d’être au top de sa forme. Il sentait d’ailleurs que son lit commençait à l’appeler, mais se refusait de laisser la blonde tant qu’elle était réveillée.

A l’explication de son voyage et la mention du téléphone, Jensen se rendit compte qu’il n’avait même pas remarqué le téléphone de son amie. Venait-elle de le sortir ou avait-il été là dès le départ ? Jensen n’était absolument pas technologie moldue, il était presque surpris de savoir que le manoir laissait passer ce genre d’ondes, avant de se rappeler qu’à une époque, la magie avait disparu et que sa famille aussi avait du se mettre aux technologies moldues. Nate et Haven se moquaient souvent de leur soeur, rappelant à son bon souvenir son incapacité flagrante à se servir d’un téléphone. De ce que le cinquième année avait compris au fil des ans, c’était que sa soeur avait perdu/cassé bon nombres de portables, et avait rendu son époux chèvre à ne pas répondre, le bloquer ou lui raccrocher au nez.

« Bah bien sûr ! Tu peux rêver pour dormir avec moi, je ne partage pas mon lit. » lança-t-il, en se recoiffant en même temps. Lui qui était toujours tiré à quatre épingles -vieille habitude qu’avait sa mère, qui avait également déteint sur Heaven- il ne supportait que très peu d’avoir l’air débraillé. Cependant, la bonne humeur presque retrouvée de son amie le rassurait malgré tout. Elle était peut-être encore affaiblie, mais il était encore tôt, ils avaient encore toute une journée pour se reposer avant de devoir rester debout jusqu’au bout de la nuit pour fêter la nouvelle année. « Toi, une fausse maigre ? Et moi je suis le pote de Victoire ! » Jensen n’était pas aveugle, merci pour lui. Il avait déjà vu Viska habillée avec des robes, des tenues bien plus moulantes -comme à Halloween- et ne trouvait pas qu’elle avait l’air d’une fausse maigre. Mais il savait également que sa soeur avait eut des problèmes de trouble alimentaires dans sa jeunesse, ce qui pouvait, en effet, poser problème si elle ne faisait pas la même taille que la directrice de Serpentard au même âge. « Ouais, pas vraiment. Je ne sais même pas si elle sait ce qu’est l’oversize… » Bon, d’accord, Jensen abusait peut-être un peu, après tout, sa soeur, avant d’être maitre des potions de Poudlard, était styliste. Mais cela ne voulait pas dire qu’elle portait tout ce qu’elle confectionnait. Imaginez un peu Myrielle Symphonie dans une robe rose bonbon…

Alors que Viska s’extirpait du lit, Jensen remarqua que Lita n’avait pas pris la chemise de nuit la plus innocente. Il s’en voulu presque aussitôt de penser cela. Après tout, la tenue appartenait à sa soeur. Il laissait les sister complex et autres choses du genre à Peony, elle en avait bien plus besoin que lui. « Ouais vas-y, je te dis, ça déborde de trucs là-dedans. Au pire tu donneras ta taille à Lita, et elle ira te chercher des trucs. » De toute façon, Jensen était plus ou moins sûr que sa mère n’allait pas laisser Viska se pointer en jean à la soirée du nouvel an. On parlait d’Ellasandra McGowan, pas de Dahlia Lloyd c’est gratuit Dada ! « Je sens que Nate va me soûler. S’il te gonfle, t’as le droit de le snober, ça ne le changera pas trop de moi. » Il connaissait son frère, quand il avait une idée derrière la tête, il était du genre à forcer jusqu’à ce qu’on craque et qu’on lui donne raison. Sauf que Jensen savait pertinemment ce qu’il dirait à Viska. Qu’elle devait être particulière pour Jensen pour venir ici en cas de pépin, qu’il l’avait surveillée pendant qu’elle dormait, qu’il y avait anguille sous roche… Son frère tout craché quoi. Alors que lui-même était ultra secret sur ses relations. Il n’y avait pas de justice. Jetant un coup d’oeil à l’armoire ouverte de sa soeur -impeccablement rangée par type de vêtements et par couleurs- Jensen repéra une jupe sur le rail du bas, et tendit son bras pour l’attraper, se plaçant derrière Viska et plaçant une main sur sa taille pour se tenir un minimum et ne pas s’étaler par terre. « Elle a l’air jolie celle là, non ? Tu pourrais l’essayer. » Il n’avait pas réfléchi en se penchant ainsi, mais Viska était Viska. Elle savait qu’elle n’avait pas à avoir peur de Jensen, n’est-ce pas ? Il ne ferait rien qu’elle ne valide pas.
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyLun 12 Oct - 22:26

Visite inattendue « Une arme frappe ou se brise. Pas de fuite, ni de reddition, on doit mourir l’arme à la main. C’est la première leçon. D’ailleurs… j’avais un poignard sur moi. Tu penses que Lita me l’a pris ? » Vu le peu de tissu qu’elle portait maintenant, elle ne l’avait plus sur elle, c’était sa seule certitude. En même temps, ici, elle n’en avait plus vraiment besoin. Elle ne connaissait pas bien les parents de Jensen mais elle se doutait qu’ils vivaient dans une maison parfaitement sécurisée et qu’ils étaient tous les deux doués. Son maigre talent avec une lame n’aurait plus à être mis à l’épreuve maintenant qu’elle était arrivée chez eux.

« C’est déclaratif, donc tu peux le prendre comme une déclaration, mais que ça ne te donne pas la grosse tête McGowan. J’te rappelle que moi aussi j’ai la tête dure, je suis écossaise ! » Pour elle, ça expliquait tout : si Jensen et elle se disputait depuis toujours, ce n’était pas uniquement à cause de leur différence. Ils étaient deux têtes de pioche, super têtus, et Viska pensait que ça devait venir de leur sang écossais. Cela dit, elle avait grandi en ville donc elle n’avait pas d’accent, ça se perdait quand on y pensait…

« Oh, c’est pas gentil ça. Moi qui pensais que tu resterais avec moi : j’veux dire, on mettrait trois fois ma chambre dans celle-ci sa chambre est très petite, même en le voulant on ne se marcherait pas dessus. » Enfin, elle disait ça, mais même pour elle (c’est à dire avec un niveau de pudeur proche de zéro), ce serait peut-être un peu bizarre de dormir avec Jensen. Pas pour des questions de convenance, juste parce qu’ils ne faisaient pas des trucs comme ça tous les deux. Elle avait déjà dormi avec des garçons vous emballez pas, j’ai bien écrit dormir, pas autre chose, mais Jensen n’était pas aussi tactile qu’elle. En général, c’était quelque chose dont elle prenait compte. Là… disons qu’elle n’était pas tout à fait maîtresse d’elle-même : elle avait vu son père biologique recherché par la police des sorciers depuis vingt ans bon sang de bois !!!!

« J’te jure, ça ne se voit pas, mais on n’peut pas dire que j’sois maigre. Après, j’me plains pas, c’est juste que le professeur Gibson est plus mince que moi sur ces photos. » Viska était une jolie fille mais elle avait des formes prononcées que même le sport ne pouvait gommer, donc elle doutait très fort que ses hanches rentrent dans les robes de la sœur de Jensen. Après, elle pouvait toujours essayé hein ! « Dommage, ça lui irait bien je pense. » La mode, voilà un sujet qu’elle maîtrisait bien mieux que celui de sa vie qui partait dans un grand n’importe quoi à cause d’un père sorcier qu’elle ne connaissait pour ainsi dire pas ! Elle commença à regarder dans l’armoire, effectivement bien remplie.

« Hum ? Pourquoi il me gonflerait ? » Elle ne connaissait pas Nathanaël mais elle ne voyait pas trop pourquoi il l’ennuierait. Elle savait bien à quoi ça ressemblait – ça lui rappelait les deux ou trois mots échangés à propos de Jensen avec Peony d’ailleurs -, mais elle s’en fichait de ce que les autres pensaient. Elle avait une relation parfaitement saine avec Jensen, et donc rien à cacher. Si elle était venue ici plutôt qu’ailleurs, c’était juste parce que c’était plus pratique. Ils étaient amis quoi !

Le fait qu’elle ait légèrement frémi en sentant la main de Jensen sur sa taille n’avait donc absolument aucun sens. Comme elle était très douée pour éviter les pensées parasites, elle rangea même cette réaction dans les trucs à traiter plus tard. « Oui, pourquoi pas ! Mais j’essaie maintenant ? Il vaudrait mieux demander à ta mère avant, non ? » Demanda-t-elle en prenant la jupe des mains de Jensen, ce qui fit qu’ils se retrouvèrent l’un contre l’autre, visage quasiment contre visage. Tâchant de ne pas se démonter pour autant (elle est seulement fatiguée, c’est tout), elle sourit et recula très légèrement, attendant la réponse de son ami.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 358
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] EmptyMar 13 Oct - 12:19

« Il est peut-être dans ton sac ou sous tes fringues. Elle n’a sûrement pas voulu l’exposer aux yeux de tous. » Lita, l’elfe de maison des McGowan, était là depuis des années. Elle avait, encore avant la naissance de Jensen, connu Seth Clarks, le père des jumeaux. Et Lita avait toujours été très fidèle à sa famille sorcière. Peut-être parce que Seth, très pro-moldu pour l’époque, avait insisté pour qu’elle soit rémunérée, et même si l’elfe avait eu du mal à comprendre tout cela au début, elle semblait s’y être faite. Bien que vieille famille de Sang-Pur, Jensen n’avait jamais vu Lita être maltraitée. Il savait que cela arrivait, il lisait, merci pour lui, mais Lita avait échappé à ce triste sort grâce à Seth et Ellasandra ne semblait pas avoir changé depuis que son premier mari avait perdu la vie. « Tu n’en n’auras pas besoin. Parole de McGowan. » conclua-t-il, sur le poignard de son amie. Il était hors de question qu’il la laisse s’en servir s’il pouvait l’éviter. Certes, il aurait pu se transformer et mordre son père biologique, lui injectant le venin mortel du mamba noir. S’il était capable de se transformer complètement, ce qui n’était toujours pas le cas. Il faisait des progrès, mais c’était encore très instable.

« Tu n’as même pas d’accent et tu ne parles ni gaélique, ni scots. Tu parles d’une écossaise… » Jensen, provoquer Viska de son plein gré ? Tout à fait ! Le sourire narquois qui étirait ses lèvres voulait tout dire. Certes, il tentait du mieux possible de gommer son accent au château -c’était un échec cuisant, cela dit en passant, son accent était bien trop prononcé pour qu’il ne puisse en faire quoi que ce soit, preuve en était, les jumeaux avaient eux aussi toujours cet accent et Heaven habitait pourtant à Londres depuis ses dix-sept ans ! Mais ils étaient comme ça, ils cherchaient toujours la petite bête pour embêter l’autre, ça n’avait pas changé depuis leur première année. Même si, à l’époque, leurs disputes étaient bien plus centrées sur les nés-moldus et les moldus en règle générale. A force de cohabiter, ils étaient devenus plus proches qu’ils ne voulaient bien l’admettre, sans doute.

La réponse de Viska le fit tiquer. Pouvait-il la laisser là, dormir seule, alors que son père rôdait en Ecosse ? Etait-ce assez sûr pour elle, que de dormir seule ? Certes, le manoir était protégé par des dizaines de sorts plus puissants les uns que les autres, mais au final, pouvait-il la laisser seule ? Voulait-elle rester seule ? Voulait-il la laisser seule ? Ces questions se bousculèrent dans sa tête, et il resta muet quelques secondes, avant de reprendre : « Si t’es gentille, je peux faire un effort. » levant les yeux au ciel au passage. Il n’était pas tactile, ce n’était pas nouveau, mais il pouvait faire des efforts. Preuve en était, il s’était rendu au bal chaque année depuis la rentrée et avait toujours fait l’effort de danser. Avec Peony et Dahlia principalement, certes, mais tout de même. A la remarque sur la taille de sa soeur, Jensen ne put qu’acquiescer. Sa soeur était mince, voire beaucoup trop maigre sur certaines photos, ça se voyait. Mais Heaven n’avait pour autant jamais été cadavérique non plus elle laisse ça à Kiera. Cela étant, Jensen avait beaucoup de mal avec toutes ces discussions de filles. Lui ne voyait pas de problème avec le physique de Viska, elle était très jolie et séduisante, il ne le niait pas. Et de toute façon, elle ne pourrait jamais ressembler à sa soeur, elles n’avaient pas les mêmes gênes par Merlin merci. « Je t’en prie, parles lui au dîner, si ça te fait plaisir. » De toute façon, Heaven avait au moins le quintuple de ce qu’il restait à Lairg à Londres, au grand damn de Raphaël, donc ce n’était pas bien grave. Peut-être que les tenues actuelles de sa soeur iraient d’ailleurs mieux à Viska ? Heaven était mince certes, mais elle était loin d’être l’adolescente anorexique du passé.

« Parce que Nate est un gros lourd qui va insinuer quinze milliards de trucs juste pour voir si je réagis. Ou si tu réagis. Il est sympa, vraiment, mais quand il a une idée derrière la tête, il n’en démord pas. » Poussant un soupir las, Jensen lâcha les photos de sa soeur du regard pour jeter un coup d’oeil à son armoire. Elle était parfaitement rangée, certes, mais contenait bien trop de vieux habits pour son propre bien. A quoi tout ces vêtements lui servait-ils ? Est-ce qu’elle les gardaient pour Gabrielle ? Jensen espérait que non. La proximité soudaine de Viska le surprit, et il se racla la gorge en reculant. « Bien sûr que non. T’as vu l’heure ? Et puis je suis là, abuse pas, je sais que t’as pas de pudeur mais quand même… » Jensen était, d’un coup, mal à l’aise. Toujours en jean et pull, alors que la blonde n’avait presque rien sur le dos, il sentit une certaine tension. Oubliant complètement la question sur l’accord de sa mère au passage -mais c’était elle qui avait proposé la chambre de sa soeur, ne l’oublions pas. « Bon, viens, on va te chercher un truc dans mon armoire pour demain. » finit-il par laisser entendre, prenant la main de Viska dans la sienne pour ne pas la perdre dans les dédales de couloirs. Sa chambre n’était pas si loin de celle d’Haven, mais il doutait que Viska connaisse le chemin.

Une fois arrivé dans sa chambre, qui baignait là aussi dans la lumière de sa lampe de bureau, il ouvrit son propre placard, sortant un t-shirt pour lui et laissa Viska voir si elle trouvait quelque chose. Une chemise, un pull, ce qu’elle voulait, il s’en fichait. Au moins, elle aurait autre chose pour le lendemain que les vêtements avec lesquels elle était venue, jusque’à ce que sa mère brandisse une robe parfaite pour la soirée. Il enleva ensuite son pull, sans vraiment faire attention à la blonde, plongée dans les vêtements qu’il possédait. S’il n’était pas tactile, se mettre torse-nu n’était pas un problème pour autant. Surtout qu’il passa ensuite son t-shirt, donc ça passait. Il ouvrit un placard proche de son bureau, et en sortit, une peluche, qu’il lança sur Viska, avec la simple instruction : « Attrape ! ». Si elle voulait une peluche, elle en aurait une. Il s’agissait par ailleurs d’une peluche qu’il avait eu bébé, représentant un bébé fléreur particulièrement doux. Il alla ensuite s’affaler sur son lit, pour tenter de vaincre la fatigue qui s’immisçait en lui. « J’en reviens pas qu’il ai eu le culot de se pointer comme ça dans ta chambre à vouloir que tu viennes avec lui… » Jensen, rancunier ? Si peu enfin ! Le visage tourné vers le dos de la serpentard, il se demandait si elle serait capable d’échapper à son père longtemps, ou si le Ministère réussirait à l’enfermer.
acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Visite inattendue [PV] Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite inattendue [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse-
Sauter vers: