AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Visite inattendue [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 424
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMar 13 Oct - 16:22

Visite inattendue « Oui sûrement. » Elle se retint de se mettre frénétiquement à la recherche de son arme. Chaque fois qu’elle pensait à son père biologique, elle sentait une sourde angoisse lui étreindre le cœur, elle ressentait le besoin de fuir ou de se battre. Mais elle avait déjà fui, elle était arrivée à destination, et il n’y avait pas d’ennemi à vaincre. Peut-être que c’était trop, que son mois de décembre avait été trop riche en catastrophe. Parfois, elle avait l’impression que les hommes en général lui en voulaient : son agresseur pervers, Nathan, mais aussi Alan qui l’ignorait presque systématiquement - alors que pas au bal, elle n’y comprenait vraiment rien ! -. Évidemment, il y avait des degrés dans la détresse, mais elle n’aurait pas classé les six derniers mois comme les meilleurs de sa vie.

Ayant néanmoins eu une éducation équilibrée, elle parvenait à tempérer cette espèce de frénésie qu’elle sentait poindre en elle. Intellectuellement, elle savait qu’elle était en sécurité chez Jensen, donc qu’elle n’avait pas besoin de son arme. C’était bien pour ça qu’elle était venue après tout, non ? « Je te crois. De toute façon, pourquoi viendrait-il me chercher ici en premier lieu ? » Même si ce n’était pas le plan le plus imprévisible de l’année, elle pensait que Nathan la chercherait d’abord à Pré-au-lard ou chez ses meilleures amies : Prudence et Victoire. Elle semblait alors oublier la raison qui l’avait motivée à venir chez Jensen au premier chef, la géographie. Londres était sûrement plus accessible de Glasgow mais elle n’y avait pas de proche, venait ensuite l’Écosse, et là, il n’y avait plus que Jensen. Mais pour le moment, il était tard, et elle ne connaissait pas Nathan si bien qu’elle puisse réellement deviner comment il allait penser.

« C’est pas vrai ! » protesta-t-elle mollement. « Je parle un peu gaélique… mal… mais quand même. » Elle préféra esquiver le fait que les seules phrases en gaélique qu’elle connaissait réellement venait d’un roman, le chardon et le tartan, parce que Jensen la prendrait encore moins au sérieux après ça. Pourtant, elle était née en Écosse et y avait grandi, ce n’était pas sa faute si dans son quartier les accents n’étaient pas hyper prononcés !

Tiens, tiens… Jensen cédait à son caprice, voilà qui dénotait la gravité de ce qui avait eu lieu la veille. En d’autres circonstances, il n’aurait pas fait d’effort, Viska en était sûre. Quoique… il s’adoucissait avec le temps, alors peut-être que si, avec de bons arguments. Comme elle se disait que ce bel élan pouvait être brisé si elle allait trop loin dans la taquinerie, elle se contenta de joindre les deux mains et de sourire de son air le plus angélique. Pas que Jensen puisse en être dupe : il savait depuis leur première engueulade ce qui se cachait derrière ces boucles blondes et ces grands yeux bleus. Et contrairement à lui, elle ne se bonifiait pas avec l’âge ! Pas à ce niveau du moins !

Elle ne releva pas non plus concernant Heaven, à qui elle parlerait sûrement au dîner (même si elle avait du mal s’imaginer dans un peu plus de douze heures dans une robe comme il faut à faire des sourires polis, mais bon, chaque chose en son temps), après tout, c’était aussi sa directrice de maison et Viska était une élève appréciée des professeurs… même si pas assez pour la choisir comme préfète apparemment.

« Oh ! Je vois ! Il va dire que je suis une de tes conquêtes ! » Si ça c’était pas drôle quand même ! Car celle qui avait des conquêtes dans cette pièce, c’était plutôt elle. Rien de sérieux, jamais, car elle n’arrivait pas à ressentir ce phénomène communément appelé amour qui paraissait frapper ses camarades. Elle aurait bien aimé, mais entre autre malédiction, il fallait croire qu’elle n’était pas faite pour le sentimentalisme. « C’est ce dont ça a l’air je suppose. » Elle laissa planer sa phrase pendant quelques secondes avant de reprendre comme si elle venait de s’ébrouer mentalement : « Bah, c’est sans importance, nous on sait bien ce qu’on est ! » Encore que plus fin psychologue qu’elle lui ferait remarqué qu’elle n’avait, justement, pas pris la peine de préciser ce qu’ils étaient.

« Roh, j’allais pas me déshabiller sans prévenir ! Ce que tu peux être prude dis-donc : avec des amies comme Peony et moi, c’est très bizarre d’ailleurs. » Releva-t-elle en détournant la tête pour cacher une légère rougeur naissante avec ses cheveux. Elle n’eut pas le temps de s’appesantir sur le trouble entre eux car Jensen lui prit la main pour la conduire dans sa chambre à lui. Allait-elle faire toutes les pièces de la maison ? Toujours en nuisette, rappelons-le!

Elle ne protesta pourtant pas, cherchant quelque chose qu’elle pourrait mettre au moins le matin en attendant des instructions de la maîtresse de maison. Elle était sûre que la mère de Jensen avait déjà plus ou moins une idée de ce qu’elle ferait de Viska, elle avait l’air organisée, et la petite Serpentard savait être docile quand il le fallait. Elle s’habillerait comme on lui dirait de le faire, même si elle devait mettre un truc qui ne lui allait pas vraiment, ce ne serait jamais que pour un temps limité. Bientôt ils retourneraient à Poudlard et tout serait peut-être moins bizarre. Peut-être.

« Un sweat et un jean qu’à mon avis t’as pas mis depuis trèèèès longtemps. » Montra-t-elle fièrement à bout de bras avant de les poser dans un coin. Jensen s’était mis légèrement plus à l’aise : Viska réalisa alors qu’elle ignorait au bout de quatre ans et quelques dans la même salle commune comment dormait Jensen ! Honteux ! C’était le signe qu’elle n’allait pas assez souvent dans le dortoir des gars !

Elle attrapa la peluche et la serra contre elle avec ravissement : « Oh elle est mignonne ! C’est sûrement pas une aussi bonne peluche que toi mais on va dire que ça fera l’affaire. » D’un pas presque sautillant, elle alla rejoindre Jensen sur le lit et s’allongea sur le dos en soupirant. Elle faisait de son mieux pour être joyeuse mais elle-même sentait qu’elle forçait sa nature : elle parlait comme d’habitude alors que c’était son univers entier qui était en train de s’effondrer. Elle n’avait aucune envie que le jour arrive, elle se sentait plus en sécurité, là, avec pour seule compagnie celle de Jensen.

C’est pour ça qu’il fallut un moment avant qu’elle ne reparle. Elle s’était un peu perdue dans la contemplation du plafond, la peluche sur le ventre et une main cherchant celle de Jensen. « Tu l’aurais entendu parler… il me voit comme… une chose. Je lui appartiens. Entre lui et ce sale type de l’autre fois… j’ai le don de les attirer. » Elle se mit sur le côté pour voir le visage de son ami. « Tu crois que c’est la malédiction ? Elle n’est pas sensée être active mais… j’ai peut-être un mauvais karma... » Elle avait murmuré la fin, sentant quelques larmes perler à nouveau au bord de ses yeux. Elle s’approcha de Jensen, s’accrochant de nouveau à son bras, car elle n’avait rien ni personne d’autre, et parce qu’elle avait confiance en lui. « J’ai si peur… comme si celle que j’étais avant allait cesser d’exister. » Aussi son univers s’étrécissait-il, se réduisant pour le moment à Jensen, elle, une peluche et un lit.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 350
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMar 13 Oct - 18:28

Pourquoi Nathan Symphonie viendrait chercher sa fille ici, en effet ? A moins qu’il n’ait mis un sort quelconque sur l’adolescente pour la traquer, il penserait plutôt à ses amies proches, voire peut-être Alan. Encore que, Alan ignorait Viska depuis l’été passé -on se rappelait de la pyjama party- et plus généralement, toutes les personnes qu’il avait l’habitude de côtoyer. « Je ne sais pas. Même moi je me demande encore pourquoi t’es venue ici. » Pas qu’il n’était pas content de la voir, elle restait son amie. Mais à part la proximité, Jensen ne voyait pas trop ce qu’il pourrait faire. Certes, son père était au Ministère, mais c’était le cas de nombreux élèves. Au final, tout le monde aurait pu prévenir le Ministère que Nathan Symphonie était de retour. Elle est folle de lui en fait, avoue !! « Tu es une honte pour l’Ecosse ma pauvre Viska ! Même le casse-bonbon qui sert de frère à Quincy parle gaélique. Il a essayé de me draguer en gaélique, t’y crois toi ? » Laissant échapper un petit rire moqueur, Jensen ne pensait pas du tout ce qu’il disait. Enfin, sauf pour Leith Thompson, mais il fallait dire qu’ils n’avaient pas vraiment démarré du bon pied. Pourquoi en venait-il à parler de Fiona alors que Viska était là avec lui ? Le stress, peut-être, de ce qui pouvait se passer avec la blonde. La situation était bien trop étrange pour qu’il puisse penser clairement à presque quatre heures du matin alors qu’il n’avait dormit que quelques heures dans un fauteuil.

La remarque de Viska sur le fait que son frère dirait qu’elle était une de ses conquêtes et que cela en avait probablement tout l’air le laissa sans voix. Elle était sérieuse là ? Jensen n’avait jamais ne serait-ce qu’embrasser une fille, alors si Viska pouvait éviter de faire des allusions pareilles, il lui en serait pour le moins reconnaissant. « Hum. » pour seule réponse, préférant éviter de s’aventurer sur ce terrain dangereux, Jensen passa à autre chose. « Peony fait ça pour faire chier Leo, ça lui passera quand elle aura tourné la page. » Peut-être en disait-il trop, mais il n’était de toute façon pas sûr de ce qu’il avançait. Enfin, si, tout le monde savait que Peony s’habillait de manière bien plus provocante depuis le printemps dernier pour faire vriller Leopold après une dispute qui s’était mal finie. Mais elle avait été particulièrement élégante lors du bal de Noël et Jensen espérait que la rousse finirait par comprendre qu’avoir des sentiments amoureux pour son propre frère était complètement idiot. Il ne serait jamais rien de plus que cela, un frère. Comme lui était un ami pour Viska.

Jetant un regard aux vêtements que Viska brandissait désormais devant ses yeux, Jensen du admettre qu’il n’avait en effet pas vu ces deux pièces depuis un long moment. Il avait énormément grandit depuis sa première année, alors que même à l’époque là, il passait facilement pour un élève d’un ou deux ans de plus. Désormais, il passait facilement pour un sixième ou un septième année, jusqu’à ce qu’il parle des BUSEs, ce qui lui valait un regard surpris à chaque fois. Pour ce qui était de la peluche, la remarque de Viska le perturba deux secondes avant qu’il ne passe à autre chose. « En même temps, personne ne m’arrive à la cheville… » Il blaguait à moitié, pour dire vrai. Jensen avait toujours eu une très haute estime de lui-même, et même à Poudlard, il ne se gênait pas pour avoir cet air suffisant de petit prince de Serpentard. Ce n’était pas pour rien que, malgré le fait qu’il relativement social et qu’il avait une gueule d’ange, il avait moins d’amis que certains autres élèves. Non pas qu’il les triaient sur le volet, mais son caractère avait de quoi énerver. Preuve en était, même Steve qui était pourtant dans son dortoir n’était pas son plus grand fan… Quand Viska vint le rejoindre, il trouva presque cela bizarre. Ils n’avaient pas l’habitude d’agir comme ça l’un avec l’autre. La complexité de la situation n’aidait sûrement pas et les faisaient donc agir différemment. Preuve en était, Jensen avait bien accepter de rester auprès de Viska s’il le fallait, quitte à dormir dans la même pièce qu’elle. Pire, dans le même lit. Que lui était-il donc passé par la tête ?

Il sentit un frisson lui parcourir l’échine quand Viska trouva sa main, qu’il tenta tant bien que mal de reléguer à un simple symptôme de fatigue. Pour se donner plus de contenance, il bailla, faussement. « N’importe quoi. C’est la peur qui te fait des dires bêtises plus grosses que toi. » Cela étant, Jensen ressentait une certaine colère, aussi bien envers Nathan Symphonie -même si cela n’aiderait sûrement pas Viska à se sentir mieux- et surtout envers celui qui avait osé agresser la vipère à l’école. Il avait de la chance que Jensen avait un certain standing, mais il s’en fallait de peu pour qu’il lui écrase son poing en pleine figure.  « Ça va aller, il ne te touchera pas. Aller, viens là va. » Sans vraiment réfléchir, Jensen attira Viska vers lui et la prit dans ses bras. Pas tactile, certes, mais pas non plus insensible. Si son amie était mal en point et déprimé, il ne pouvait objectivement pas la laisser broyer du noir alors qu’elle était venue chercher protection et réconfort chez lui. Voyez, ce gosse est une crème. « Tu ne vas pas cesser d’exister, c’est n’importe quoi. C’est pas un connard au château qui va ébranler Viska Spingate. Tu vaux mieux que ça, tu le sais. Et ton père, le Ministère s’en chargera. » Instinctivement, il joua avec les boucles blondes qui lui tombaient sur les mains, maintenant que Viska était dans ses bras. Par Merlin, Nathanaël s’en donnerait à coeur joie s’il les trouvaient comme ça. Heureusement que, dans son malheur, Jensen était toujours relativement couvert.

acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 424
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMar 13 Oct - 22:08

Visite inattendue « C’est la première idée qui m’est venue alors j’ai suivi mon instinct. » Si c’était plutôt faible en terme d’argumentation, ça se défendait quand il fallait absolument quitter son foyer avant que ses parents se lèvent, tout ça pour échapper à un père meurtrier. La première idée était devenue la meilleure et pour le moment, vu qu’on lui avait vendu la maison de Jensen comme impénétrable, elle n’avait pas vraiment l’impression de s’être trompée. « Et puis, sur le papier, je suis plus proche de Victoire et Prudence, mais sur certains aspects de ma vie, je ne crois pas qu’elles me comprennent tant que ça. » Les traditions de vieilles familles de sang pur, les malédictions… tout ce qui concernait la partie sombre de sa vie, elle avait l’impression que seul Jensen la comprenait, que ça lui était plus familier… et puis, lui, au moins il n’était pas pris par le drame du moment (à savoir la nouvelle couleur de Ted ou les dernières inventions de Rusard pour une bonne heure de colle, on vous laisse définir quel drame est à qui). Viska aimait les futilités, les amusements, mais sa vie ne se résumait malheureusement pas à ça, alors que son père était un criminel recherchée et sa tante une tueuse sur-entraînée.

« Une honte ! Carrément ? Qu’est-ce qu’il faut pas entendre ! » Reprit-elle sur un ton plus léger. Elle s’étonnait assez peu que Jensen ne rebondisse pas sur les spéculations de son frère : il était vraiment beaucoup trop coincé et elle probablement pas assez. « Peony a trouvé son style, à mon avis elle n’en changera plus. » Et pourquoi est-ce que tout ce qu’ils disaient finissaient immanquablement par virer sur des considérations vestimentaires ? Y avait-il un rapport avec le fait qu’elle, elle n’avait presque rien sur elle ?

Heureusement, dans la chambre de Jensen, elle régla une des questions « fringues » qui les occupait depuis qu’ils étaient réveillés. Ça ne résolvait rien aux vrais ennuis de Viska qui refirent surface malgré elle. « Moui, c’est sûr que question ego, t’as carrément une longueur d’avance sur tout le monde. » Répondit-elle juste avant de rejoindre Jensen dans le lit. Ce qui lui semblait bizarre à lui ne l’était plus tant que ça pour Viska. Une part d’elle savait pourquoi elle était venue chez Jensen plutôt que, mettons, chez Victoire : même elle, elle avait parfois besoin que plus grand qu’elle la rassure. Se défendre toujours toute seule envers et contre tous, ça l’épuisait… Or, Jensen se comportait toujours comme le parfait petit mâle alpha pas d’équivalent pour les Serpents, je fais avec les métaphores que je peux!. En d’autres termes, il pouvait être rassurant, même si elle était à des lunes de pouvoir se l’expliquer.

Preuve qu’elle ne s’était pas trompé, il la prit finalement dans ses bras et elle s’accrocha d’abord convulsivement à lui, le visage dans le creux de son épaule. La peluche, de son côté, avait fini dans un coin plus éloignée : Viska avait prévenu qu’elle préférait Jensen ! « Je ne sais plus qui je suis… Spingate… Symphonie… » Elle releva son visage à hauteur de celui de son ami, ses yeux légèrement embués de larmes croisant les siens : « Qui tu vois ? » Elle remonta doucement sa main le long du dos de Jensen, glissant jusqu’à sa nuque pour arriver à son visage. Et, finalement, elle l’embrassa, se collant encore plus à lui si c’était possible. Une ligne rouge venait d’être franchie.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 350
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMar 13 Oct - 23:13

Il pouvait comprendre, ou tenter de comprendre au moins, la façon de penser de Viska. Jensen était un Sang-Pur, il avait une soeur qui était plus proche de Drago Malefoy que n’importe qui d’autre qu’il connaissait, et dont les complications de vie étaient monnaie courante. Ils avaient également toujours parlé assez librement de la malédiction des Symphonie, peut-être parce que Jensen ne voyait là rien de bien étrange. Après tout, il avait grandit dans ce monde, tout cela, il l’avait lu de nombreuses fois. Il n’avait pas non plus été effrayée lorsqu’Ivalyana s’était transformée en basilic devant ses yeux. Tout cela étaient des choses dont il avait plus ou moins l’habitude, même s’il n’en n’avait jamais vraiment vu avant. Les contes et les histoires pour enfants en regorgeaient. « Absolument, tu devrais porter fièrement le drapeau écossais. Peony parle bien gallois toutes les trois secondes elle. » Lui-même avait tendance à échanger en gaélique avec Haven. Il n’avait jamais eu ce réflexe avec sa soeur, mais il savait qu’elle connaissait quelques mots. Cependant, elle n’avait jamais prêté plus d’importance à cette langue.

« Tout le monde ne peut pas être aussi parfait que moi, c’est un fait… » A défaut de se défendre sur les accusations possibles de son frère -Jensen était bien trop prude pour cela, et clairement pas à l’aise avec ces idées là- il préférait en rajouter une couche sur ce qu’il savait, pouvait embêter la demoiselle à ses côtés. C’était de bonne guerre, après tout. Et il était hors de question qu’il ne se laisse diminuer par miss Spingate, donc si elle tentait de montrer qui était le plus fort des deux, il gagnerait sans aucun souci, parole de McGowan.

Viska au creux de ses bras, Jensen sentait le sommeil pointer. En pleine croissance, il mangeait des quantités phénoménales de nourriture et dormait beaucoup. Elle s’accrochait à lui comme à une ancre et il ne savait pas trop quoi faire de plus. Ses doigts jouaient toujours avec les boucles blondes de l’adolescente, et il rouvrit les yeux quand il sentit qu’elle relevait la tête. Ses yeux gris-bleus s’ancrèrent dans ceux embrumés de la jeune fille. Qui voyait-il ? Il voyait Viska, la même boule de feu qui lui hurlait dessus depuis le premier jour d’école, il y avait quatre ans et demi de cela, alors qu’il faisait une remarque particulièrement cinglante sur les moldus et les nés-moldus. Il voyait son amie, qui, à peine en troisième année, avait eu assez de courage pour monter une brigade contre la Menace, et avait rallier de nombreux élèves à ses côtés. Mais il voyait aussi la jeune fille fragile et apeurée qu’elle était désormais, suite à la menace que représentait son père biologique. « Je te vois toi, Viska. Pas un nom de famille. » Et au final, n’était-ce pas pareil pour elle ? Elle le voyait, surtout maintenant, différemment que ce qu’il voulait bien laisser entrevoir au quotidien. Un adolescent de quinze, inquiet pour une amie, prêt à tout pour la défendre, même s’il n’était clairement pas de taille à affronter un mangemort à lui seul. La main de Viska dans son dos le tira de ses pensées. « Viska, qu’est-ce que… » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que les lèvres de la jeune fille rencontrèrent les siennes. Jensen, bien que bellâtre, n’avait pour autant jamais embrassé de fille. Et peut-être était-ce la fatigue, peut-être était-ce la peur, ou alors un mélange subtil d’hormones, de non-dits et de tension conflictuelle depuis presque cinq ans, mais ce baiser électrisa le brun. Sans vraiment y réfléchir, il bascula Viska sur le dos, se postant au-dessus d’elle. Les yeux fixés sur ceux de la Serpentard, Jensen paru bloqué, le temps d’un instant. « Putain, Viska… » murmura-t-il, plus pour lui-même que pour la blonde. Que faisaient-ils ? C’était idiot, stupide et totalement suicidaire. Finalement, Jensen posa à son tour ses lèvres sur celles de Viska, l’attirant vers lui une nouvelle fois.

Jensen rouvrit les yeux plusieurs heures plus tard. Encore relativement fatigué, il lui fallu quelques secondes avant de se rendre compte d’ il était, et avec qui. Et surtout, avant de se rappeler de ce qu’il s’était passé. Par Merlin, ce n’était pas possible, pas vrai ? Tournant la tête, il trouva Viska à ses côtés, lovée dans ses bras. La chemise de nuit semblait avoir disparut, tout comme ses vêtements à lui, éparpillés au sol. La peluche du fléreur s’était, elle aussi, retrouvée par terre. « Eh merde. » laissa-t-il s’échapper d’entre ses lèvres. Rappelons tout de même que la vulgarité et Jensen, cela faisait deux... Il s’écarta de Viska, qui dormait toujours et récupéra sous-vêtements, jeans et t-shirt. Se retournant vers le lit, il passa une main sur son visage et dans ses cheveux. Ce n’était pas possible. La situation ne s’y prêtait absolument pas et… Et il y avait Fiona. Même si la Serdaigle ne savait rien des sentiments contradictoires qui régnaient dans les coeur de Jensen, il ne pouvait nier qu’il avait eu un coup de coeur pour elle. Probablement pas un coup de foudre, mais assez pour que son monde parfait soit ébranlé. Et voilà que Viska, avec qui tout semblait pourtant plus que platonique, débarquait, cherchant sa protection. Et voilà où elle terminait. « Viska? » murmura-t-il, d’une voix à peine audible. La blonde ne bougea pas, et après avoir encore failli s’arracher les cheveux, il s’approcha du lit. « Viska ? Réveille-toi… » Deux options s’offraient désormais aux adolescents : soit ils assumaient ce qu’il venait de se passer -que s’était-il réellement passé, au final ? Peut-être que Jensen imaginait des choses ? Malheureusement pour lui, ses souvenirs étaient bien trop clairs pour qu’il ne se trompe- comme des adultes et décidaient ensemble de ce qu’il se passait, soit la situation était bien trop accablante pour qu’ils ne puissent vivre avec, ou tout du moins l’assumer et les jours qui restaient avant de retourner à Poudlard allaient passer longuement et difficilement. Spoiler alert : Jensen était à deux doigts de faire une crise existentielle, donc on n’était pas vraiment à l’abris que tout se passe parfaitement bien.

acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple


Dernière édition par Jensen McGowan le Mer 14 Oct - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 424
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 10:06

Visite inattendue Au moment de s’endormir, après le point critique de la soirée, Viska se demanda à quel moment ils avaient perdu le contrôle de la situation. Elle était peut-être destinée à déraper à compter du moment où elle avait décidé de venir ici. Immobile, elle regarda Jensen dormir. Pourquoi l’avait-elle embrassé ? Est-ce que ça avait été une invitation à en arriver là ? Après tout, elle savait que Jensen avait besoin qu’on le pousse un peu pour agir vu sa pudibonderie tout de suite les grands mots et son inexpérience avec les filles. Force était de constater que Jensen n’était pas gay : maintenant qu’elle  y repensait, ça avait été idiot de penser ça, et Jensen avait du la regarder plus qu’elle ne l’avait imaginé. On ne pouvait pas dire qu’elle ait eu à beaucoup insister (un baiser avait suffi à mettre le feu aux poudres) et que dans la confusion qui avait débouché sur ce le dit baiser, elle n’avait pas pensé qu’ils iraient si loin. Le retour à la réalité allait sûrement être compliqué… mais force était d’admettre que Jensen avait complètement chassé Nathan de son esprit. Même si elle avait voulu réfléchir à la suite concernant ce qui l’avait amené chez son ami en premier lieu, elle en aurait été incapable. Elle soupira, un peu désespérée d’elle-même (quelle simplette pouvait oublier un risque mortel en ayant une aventure? Sa tante!), et ferma les yeux : mieux valait dormir à son tour… il ne restait plus que quelques heures avant que les adultes ne les cherchent pour les vrais problèmes de mangemort et de tante furieuse.

Quand Jensen quitta le lit, elle se tourna en s’enserrant dans les couvertures pour compenser la perte de chaleur. Elle commençait à se réveiller mais n’avait pas très envie d’atterrir dans la réalité : la nuit était finie et elle ne savait pas si elle saurait y faire face. Son aventure avec Jensen ne la dérangeait pas en tant que tel, ce qu’elle craignait c’était comment lui allait le prendre. Viska avait à la fois une façon différente d’aborder la vie et une expérience plus grande. Elle n’avait jamais été jusqu’au bout avec un garçon, en revanche, elle avait quelque chose de similaire avec une fille, et puis c’était une spécialiste du flirt depuis ses quatorze ans à peine, or elle en avait seize. N’ayant pas grandi dans un foyer où les sujets privés étaient tabous, elle avait eut une éducation sexuelle solide (consentement, limite, fonctionnement, tout ça quoi) et prenait la pilule. Si on exceptait la perte d’une virginité qu’elle ne sacralisait pas particulièrement, cette nuit avec Jensen ne portait pas à conséquence… ou en tout cas c’est ce qu’elle pensait, car évidemment, toute la maturité du monde ne pouvait pas anticiper comment un événement tel que celui-ci pouvait modifier les habitudes dans une relation !

Elle ignora Jensen la première fois et mais se redressa en repoussant ses cheveux à la seconde. « Oui, oui, c’est bon, je me réveille. » Elle se frotta les yeux et bailla en s’étirant – en tenant le drap contre elle -. « Il est quelle heure ? » Elle chercha du regard la nuisette histoire de ne pas être sans rien si quelqu’un venait à frapper à la porte… Une fois qu’elle l’eut repérée, elle se leva et la passa. Elle tournait le dos à Jensen et avant de faire volte-face, elle prit une profonde inspiration. Lentement, elle se tourna pour le regarder et eut aussi le lit dans son champ de vision : il allait falloir changer les draps mais elle ne savait pas s’ils devaient le faire eux ou pas. Forcément, elle avait un peu saigné, même si ça ne lui avait pas tellement fait mal. Elle avait entendu tellement d’histoire à ce sujet qu’elle avait eu peur que ce soit bien pire ! Mais ce n’était pas vraiment le moment de penser à son hymen ça devrait mais non : « ça va ? » hasarda-t-elle, connaissant assez son Jensen pour savoir que quand il était de mauvais poil, quoi qu’elle dise, ça partait en cacahuète on a dépassé le stade de la cacahuète là en même temps. Elle s’assit sur le lit, non loin de lui qui était encore debout.

« C’était bien, non ? Enfin j’veux dire… tu regrettes ? » Elle n’était pas très sûre d’avoir envie d’avoir la réponse à cette question parce que 1) c’était elle qui l’avait embrassé, mais c’était lui qui s’était emballé au point de demander s’il pouvait continuer, évidemment elle aurait pu dire non, mais elle en avait eu envie, elle… 2) même si elle ne faisait pas grand cas de sa virginité, elle trouverait dommage que ça se finisse sur un drame. Ils pouvaient peut-être juste être détendus par rapport à tout ça, non ? Ils n’étaient pas les premiers amis dans le monde pour qui ça dérapait de façon incompréhensible ! Ils étaient tellement sous pression depuis qu’elle était arrivée chez lui… Et ils avaient toujours eu une relation propice aux étincelles. D’ordinaire, ça finissait plutôt par des cris à en faire trembler la salle commune, mais ils grandissaient… « Parce que moi non, mais bon, moi c’est moi. » Ajouta-t-elle d’une voix blanche. Ça lui avait paru tellement naturel à la faveur de la nuit, et elle savait que ça lui paraîtrait encore naturel si ça devait se reproduire… mais ça ne voulait pas dire quoi que ce soit de plus : on n’était plus dans les années 1920 où il fallait se marier après avoir fauté hein ! Si elle ne craignait pas que Jensen le vive mal, ça pourrait tellement bien se passer ! Et tout redeviendrait comme avant une fois à Poudlard (rien de moins sexy qu’un pensionnat), elle en était persuadée.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 350
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 11:45

La situation lui échappait complètement. Et Jensen détestait cela. Il avait pour habitude de parfaitement maîtriser ce qu’il se passait dans sa vie, et là, tout était parti en vrille. Il était parti en vrille, électrisé par un simple baiser. Certes, il avait fait attention aux désirs de Viska également, il n’aurait jamais été si loin si la blonde lui avait dit non, mais au final, c’était lui qui avait pris les devants, une fois qu’elle avait eu posé ses lèvres sur les siennes. En proie à une bataille interne donc, Jensen se demandait ce qu’il convenait de faire. Il avait passé un stade important avec Viska, qui changerait sans doute à jamais l’aspect de leur relation. Comment en étaient-ils arrivés là ? Etait-ce la situation, ou y avait-il plus que cela ? A bien y repenser, Jensen se souvint de la gêne ressentie durant l’été, quand il avait effleuré du bout des doigts la marque de Viska, sur son dos. Ce même jour, il l’avait maté sans vergogne, sans même s’en cacher. Etait-il possible qu’il ai, depuis si longtemps, été attiré par son amie sans s’en rendre compte ? Possible, après tout, il était à des lieux de savoir à quoi l’amour pouvait ressembler, et, dans son inexpérience, voyait Fiona comme la lumière au bout du tunnel. Et pourtant, Viska avait réussit à lui faire oublier Fiona en un quart de seconde, le laissant en proie à ses hormones.

Alors que Viska ouvrait enfin les yeux, Jensen lui, tentait toujours de comprendre ce qu’il s’était passé, pourquoi ils en étaient arrivés là et comment il allait bien pouvoir survivre à toute cette histoire. Clairement inexpérimenté, aussi bien dans les relations amoureuses que charnelles, il ne savait pas trop comment la nuit s’était passée, pour Viska. Il lui avait semblé que tout avait été correct, mais un doute subsistait en lui. Est-ce qu’il lui avait fait mal ? Est-ce qu’elle regrettait ce qu’il s’était passé ? Et lui, regrettait-il ? Il n’en savait absolument rien, l’esprit bien trop embrumé par toutes ces pensées qui se bousculaient dans sa tête. Inévitablement, il vint à se demander si la même situation aurait pu déraper ainsi avec Fiona. Car la serdaigle hantait son esprit depuis le printemps passé et Jensen ne savait pas vraiment comment accepter la chose. Il balaya rapidement ces pensées parasites quand la demoiselle dans son lit lui demanda l’heure qu’il était. Viska était dans son lit, pas Fiona. C'était idiot de penser à sa cavalière en cet instant. Un coup d’oeil à sa montre plus tard, il répondit : « Onze heures. », posant son regard sur la blonde, sentant le rouge lui monter aux joues alors qu’elle se levait pour récupérer ses affaires. C’était stupide, pas vrai ? Ils venaient de passer la nuit ensemble, pourquoi rougissait-il ainsi ? Il porta son regard sur autre chose, remarquant les draps tâchés. Avait-elle eu mal ? La question s’imposait de nouveau dans son esprit et son coeur se serra. Il n’y connaissait rien, et on ne pouvait pas dire que le sexe était un sujet particulièrement évoqué dans sa famille -si ce n’est pas Nathanaël, qui prenait un malin plaisir à mettre son jeune frère mal à l’aise dès qu’il en avait l’occasion. Quand elle se retourna, Jensen posa son regard sur elle. Elle semblait presque aussi à l’aise que lui -c’est dire ! Cependant, la question qu’elle lui posa le surpris. Ce n’était pas plutôt à lui de lui demander comment elle allait ? Parce que lui, en soit… Ça allait. Il était encore particulièrement déphasé, ne sachant pas trop comment avaler toute cette histoire, mais au fond, il allait bien. « Hein ? Bah euh, oui, c’est plutôt à moi de te demander ça… » Et parce que la question lui brûlait les lèvres, il se vit obliger de continuer : « Je t’ai fait mal ? Je… Enfin… » Il ne voyait pas trop comment s’expliquer, mais il aurait nettement préféré qu’elle ait pris un certain plaisir plutôt que la nuit ne soit qu’une douleur pour elle. Après, Jensen n’ayant aucune expérience -il n’imaginait pas Viska coucher avec les trois quart du château, hein, mais elle était certainement plus avancée que lui sur le sujet- il préférait être sûr.

Viska vint reprendre sa place sur le lit, et Jensen hésita quant à sa propre position. Debout, clairement hésitant sur la suite des évènements, il tentait de peser le pour et le contre. Nul doute qu’il ne risquait pas de court-circuiter à nouveau dans les minutes qui venaient, ils avaient déjà bien assez à prendre en compte pour recommencer une nouvelle fois, mais tout de même. Viska, elle, semblait bien déterminée à clarifier la situation en tout cas. Alors qu’elle lui demandait si la nuit était bien et s’il regrettait, Jensen reposa ses yeux gris-bleus sur la blonde. Tout se mélangeait dans sa tête, des flashs de la nuit passée, certaines de ses réactions ou de ses pensées qu’il avait espérer enfouir au plus profond de son être. D’habitude, avec Viska, ils s’engueulaient, se hurlaient dessus et la Salle Commune finissait en terrain miné. Cette fois, la tension les avaient plus que rapprochés. Restant muet un moment, il détourna le regard, tournant en même temps le dos à l’adolescente. Il était en proie à une bataille intérieure de taille. Finalement, il se retourna quand Viska lui dit qu’elle ne regrettait rien. Cela eut, étrangement, le don de l’apaiser un peu. Son esprit était toujours assené de questions diverses et variés, mais étrangement, il se sentait moins mal. « Non, je ne regrette pas. Enfin, ça aurait pu être plus… moins… Enfin… En d’autres circonstances, je veux dire, ça aurait pu être plus… romantique ? » Mais si tel avait été le cas, auraient-ils jamais succombé ? Peut-être que non. Et en même temps, qu’en savait-il ? « Enfin, je veux dire… Oui, c’était bien, je crois ? Enfin, c’était… Tu es la première… Je suis pas tout à fait sûr tu sais, j’ai jamais fait ça avant, on recommence ? Juste pour voir si c’est pareil la deuxième fois! En tout bien tout honneur, of course ! » Viska devait bien s’en douter, ce n’était pas comme Jensen collectionnait les demoiselles à l’école -non, il n’est pas gay, merci pour lui !

Il décida, finalement, de se rapprocher d’elle. Après tout, ils n’avaient rien fait de mal. Remontant la couverture sur le lit -Lita s’occuperait de changer les draps plus tard- il s’assit dessus, s’adossant à la tête de lit et regardant Viska, comme s’il la découvrait sous un nouveau jour. « Ecoute, je… Je ne sais pas ce qu’il va se passer ensuite. C’est… Enfin, je ne m’attendais pas à ça, quand t’es arrivée tu vois… Et j’ai pas envie de te faire du mal non plus. » Que cherchait-il à dire ? Il n’en savait rien. Il y avait bien une raison pour laquelle il avait suffit d’un simple baiser pour qu’il soit ainsi électrisé. Mais était-il seulement prêt à l’accepter ? Pire encore, que ressentait Viska à son égard ? Peut-être avait-elle seulement craqué compte tenu de la situation dans laquelle elle était. « Eh puis merde. » Rappelons que Jensen et la vulgarité… De toute façon, qu’avait-il à perdre ? Ils avaient déjà dépassé le stade le plus intime. Il s’approcha de Viska, et posa ses lèvres sur celles de la blonde. Un baiser plus chaste que celui de la nuit dernière, sans aucun doute, mais en même temps, plus sincère. Il ne savait pas ce qu’il ressentait, mais peut-être que Viska non plus et qu’au fond, ils devaient juste profiter de l’instant présent. Ils n’allaient pas se marier dans la foulée, c’était clair et net, mais peut-être, juste peut-être, pouvaient-ils rester ensemble le temps qu’il le fallait ? Se trouver, s’apprivoiser… Et advienne que pourra ?

acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 424
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 13:56

Visite inattendue Même si la raison pour laquelle elle s’était retrouvée chez Jensen demeurait, elle était carrément passé au second plan des préoccupations des deux adolescents. Encore une fois, Viska se demanda ce qui débloquait chez elle pour passer d’un état émotionnel à un autre en l’espace de seulement quelques heures (et encore…). « Onze heures ? Mais… ils nous ont laissé dormir tout ce temps ?! Et ça veut dire qu’il me reste combien de temps pour trouver comment je m’habille pour ce soir ? » Ce sursaut de normalité la fit se lever pour de bon mais elle retomba assez vite dans ses songeries. Elle n’osait pas demander à Jensen s’il pensait que quelqu’un était entré pendant qu’ils dormaient et que pour éviter un moment gênant à tout le monde, ils les avaient laissé dormir. Malheureusement, c’était plausible à moins que personne ne réveille personne dans cette maison (ce qui la changeait de chez elle parce que sa mère considérait la grasse matinée comme une perte de temps).

Laissant momentanément les questions pragmatiques du reste de la journée, Viska aborda l’essentiel : en effet, elle ne se voyait pas du tout rejoindre les parents du jeune homme avant qu’ils aient parlé. Si elle n’était pas mal à l’aise avec ce qu’ils avaient fait, en revanche elle n’aurait pas supporté de ne pas savoir comment lui se sentait ! Finalement, sa réponse la rassura, il paraissait plus choqué que vraiment mal, ce qui se rapprochait assez de son état à elle : elle ne voyait toujours pas très bien comment ils en étaient arrivés là. Seulement elle avait toujours été d’une froide logique, donc si ça avait été aussi naturel de coucher avec Jensen alors qu’elle ne l’avait jamais fait avec un garçon avant, c’était que ça ne sortait pas de nul part. Elle n’avait juste pas su voir qu’il y avait autre chose entre eux que cette électricité qui faisait régulièrement exploser les tympans de leurs camarades ou une franche (et asexuée) amitié. Difficile de dire ce qu’il y avait à ce stade, si ça se trouve, c’était surtout hormonal, mais en tout cas il fallait qu’ils révisent leur copie.

« Non… enfin… un peu au début... mais c’est toujours comme ça la première fois... » Histoire de bien dégoûter les filles de faire des bêtises, c’était même souvent le premier truc qu’on leur disait. Sauf que la mère de Viska avait été bien plus mesurée : si sa fille n’avait jamais eu de rapport avec un garçon avant c’était parce qu’elle ne l’avait pas voulu, et non par peur de la sexualité. Quand elle avait dit oui à Jensen, c’était en pleine conscience de ce qu’elle était en train de faire, ce qui l’amenait aussi à se dire qu’ils n’avaient vraiment rien à se reprocher ni l’un, ni l’autre. Quant au fait que ce soit sa première fois, Jensen en serait peut-être surpris, ou pas. Après tout, elle passait le plus clair de son temps à Poudlard et n’y avait pas une réputation particulièrement sulfureuse. Quelques flirts de ci, de là, mais jamais rien de sérieux : elle n’avait jamais réussi à s’attacher à eux sans vraiment se l’expliquer. Sa seule réelle aventure remontait à l’été dernier, avec une moldue de ses amies, Mylène, qui l’avait un peu consolée quand elle s’était sentit abandonnée par tout le monde. Mais là encore, ça avait duré une semaine et s’était fini comme ça avait commencé, sans grande passion. On était assez loin de l’ambiance enfiévrée de la nuit passée… donc l’aspect hétéro n’était pas la seule des nouveautés pour Viska.

« J’sais pas… c’était un peu romantique quand même en un sens… » répondit-elle, songeuse. « Ce que je veux dire c’est que c’était spontané, et puis, je n’aurais pas fait ça avec n’importe qui. » Elle tenait quand même à clarifier ce point : elle avait toujours l’air un peu éthéré d’une fille superficielle et frivole, sauf qu’elle était bien plus complexe que ça. « Une fois qu’on avait… commencé… je savais que ça se passerait bien, parce que c’était toi. » Il lui en coûtait de dire des trucs pareils car Viska détestait se livrer, mais pour qu’ils puissent y voir clair, il fallait qu’ils se montrent honnête l’un avec l’autre. Il ne lui semblait pas qu’elle était amoureuse de Jensen mais ça en prend le chemin *dramaaaaaa*, cela dit, ils étaient quand même proches. Elle se demandait si elle n’allait pas finir par avoir une migraine à force de réfléchir : sans doute qu’il fallait un peu plus de recul pour y voir clair.

« Bah hum… si on a trouvé tous les deux que c’était bien, c’est que ça devait l’être, non ? » Ils devaient avoir une grande marge de progression possible, mais mieux valait ne pas trop y penser sinon ses hormones allaient revenir faire des leurs et ils n’avaient plus trop le temps pour ça ce qui veut dire que quand ils auront le temps... ! L’heure tournait ! Mais Viska était au moins soulagé qu’aucun drame ne pointe à l’horizon dans l’immédiat qui entacherait le souvenir de cette nuit. Positive de nature, elle avait envie de garder les bons côtés de la situation : à ses yeux, c’était plutôt une jolie première fois, avec quelqu’un de confiance. Plein de filles ne devaient pas pouvoir en dire autant !

Jensen paraissait chercher une conclusion de son côté alors Viska patienta, attentive à ce qu’il disait. Elle allait lui dire qu’il ne fallait pas qu’il s’en fasse pour elle, elle allait bien : en fait, c’était à peine si elle arrivait encore à penser à Nathan, donc elle était même carrément dans un meilleur état psychologique que la veille Ah, le pouvoir de l’endorphine ! Elle fut un peu surprise quand il l’embrassa, mais elle répondit avec douceur à son baiser. Visiblement, Jensen était arrivé au bout de sa réflexion, elle n’avait même pas besoin de mots pour le comprendre.

Quand le baiser se rompit, elle ancra de nouveau son regard dans celui de Jensen : « Je ne sais pas ce qui va se passer non plus, mais si je vais bien, et que toi aussi, il ne faut pas chercher des problèmes là où il n’y en a pas. On a peut-être juste besoin de temps pour nous comprendre nous-même, mais on en a, rien ne presse. » Elle déposa un nouveau baiser, très léger, sur les lèvres de Jensen avant de se lever. « Maintenant, il faut que tu me montres où est la salle de bain : je me douche et on va voir quel est le plan pour le reste de la journée auprès de tes parents ! » Le frère de Jensen allait très probablement les charrier (même si personne n’était entré pendant qu’ils dormaient, ça avait du se remarquer qu’ils étaient ensemble dans la chambre de Jensen!), mais Viska était prête à faire face à tout sauf à ses sentiments !
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 350
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 17:12

Jensen préféra éviter de dire à Viska que Lita, ou pire, sa mère, s’étaient sans doute rendu compte de leur petite mascarade, puisque la chambre de Viska était vide et que sa mère ne le laissait généralement pas dormir longtemps passé dix heures du matin. Il préféra donc hausser les épaules, pas vraiment certain non plus de ce qu’il pouvait répondre. A dire vrai, il n’en savait rien, sa mère les avaient peut-être réellement laissé dormir sans chercher bien loin. Mais il préférait éviter d’imaginer sa mère ouvrir la porte et trouver Viska, nue, dans les bras de son fils, pour sa propre santé mentale. « Parce que tu crois que tu vas avoir le choix ? » De ce côté là, Jensen était plus ou moins sûr que sa mère était déjà sur le qui-vive. Au mieux, Viska devrait choisir entre plusieurs robes que sa mère aurait sélectionné, au pire, elle ne lui laisserait pas le choix quant à sa tenue. Bref, pourquoi finissaient-ils toujours par parler chiffon, enfin ?!

Le mal aise de Jensen était palpable. Mais il tentait de faire de son mieux pour ne pas complètement paniquer Viska. Si la situation n’était pas évidente pour lui, il n’imaginait même pas ce que cela pouvait être pour Viska. Certes, elle était plus libérée que le Serpentard, mais cela n’empêchait pas que ce qu’il s’était passé entre eux n’était pas anodin. Loin de là même. Il fut cependant rassurer quand Viska lui dit qu’elle n’avait pas eu trop mal, même si c’était le lot des premières fois. Lui il a rien sentit. Si lui trouvait que ça n’avait rien de romantique, Viska semblait penser le contraire, du moins, un minimum. Disons qu’il n’avait jamais imaginer sa première juste après une crise existentielle de la part de la personne avec qui il venait de coucher. Enfin bref, tout cela était fait de toute manière, cela ne servait à rien de polémiquer là-dessus. Un fin sourire étira ses lèvres néanmoins quand Viska lui assura qu’elle n’aurait pas fait cela avec n’importe qui. Si cela le rassurait -il n’était donc pas n’importe qui, cela lui faisait presque peur en même temps. « Moi non plus ! » précipita-t-il, comme s’il devait se justifier. Nul doute, pourtant, que Viska était bien au courant de tout cela. Après tout, elle fréquentait l’écossais depuis plus de quatre ans, elle l’aurait su bien assez tôt s’il se laissait aller avec la première venue. Pour le reste, la blonde devait avoir raison. Si aucun des deux n’était plus traumatisé que cela, c’est que ça avait du être correct, dans la mesure du possible, pour une première. Jensen évita ardemment de penser à ce que la suite pouvait réserver, préférant éviter pour le moment, de repartir dans quelque chose d’aussi intime. Il avait besoin de digérer le premier épisode avant de passer à la suite, voilà tout.

Lorsqu’il l’embrassa, elle ne le repoussa pas et il fut étrangement soulagé. Elle lui affirma qu’elle allait bien et qu’ils avaient juste à prendre leur temps. Tout à fait, très bonne idée. Puis elle déposa un dernier baisers sur ses lèvres avant de se lever avec énergie. « Ah, oui. Je vais te montrer celle près de ta chambre, viens. » Jensen se leva et récupéra les vêtements que Viska avait sorti de son armoire, tout en tendant sa main à la blonde. Elle était à moitié déshabillée, et contrairement à cette nuit, la maisonnée était réveillée. Il passa devant l’ancienne chambre d’Heaven, où Viska allait probablement rester si elle restait au Manoir après tout cela, et remarqua que le lit avait été refait et qu’un paquet attendait sur ce dernier. Il déglutit difficilement, tentant de cacher la gêne soudaine qu’il ressentait. Arrivé devant la salle de bain, deux portes plus loin, il laissa Viska là. « Tu prends ce que tu veux d’accord ? Et pareil dans la chambre d’Heaven, t’inquiète pas pour ça. Je vais aller prendre une douche aussi et euh… » Il se racla la gorge, légèrement mal à l’aise « On se retrouve dans ma chambre quand t’as fini ? » Il serait bien assez rapidement l’heure de déjeuner, et à moins que Viska ne soit capable de se rendre à la cuisine seule, il préférait l’emmener. Retournant dans sa chambre, Jensen s’assit quelques minutes sur son lit, réfléchissant à ce qu’il devait faire. Est-ce qu’il devait se considérer en couple avec la blonde ? Est-ce qu’elle avait envie d’être en couple ? Et surtout, de l’être avec lui ? Ces questions le tiraillaient et il préféra tout mettre dans un coin de sa tête, attrapant des fringues sans vraiment les regarder et s’engouffrant dans la salle de bain jouxtant sa chambre. L’eau chaude lui ferait sans doute du bien. Une fois sa douche terminée, Jensen retourna dans sa chambre. Lita était arrivée entre temps et avait visiblement changé les draps et refait le lit. Le brun sentit la pointe de ses cheveux chauffer et préféra éviter d’y penser plus, jusqu’à ce qu’il trouve une boite sur sa table de nuit. Par Merlin ! Ne pouvait-on pas avoir un minimum de pudeur et d’intimité dans cette maison ?

Le déjeuner se passa relativement sans trop de souci. Ses parents évoquèrent les différentes mesures qu’avait pris le Ministère suite au rapport qu’avec fournit Raphaël sur le retour de Nathan Symphonie et ils prirent le temps de parler avec Viska, l’informant de tout ce qui allait suivre. Elle devrait avoir un entretien avec des aurors, des membres de la brigade des tireurs d’élite de baguette magique. Pour le moment, sa tante semblait être encore hors de toute cette histoire, mais la décision de Viska pourrait faire changer la donne. Il n’imaginait même pas si Myrielle Symphonie-Montgomery débarquait en furie au manoir et qu’elle apprenait ce qu’il s’était passé la nuit passée. « Viska, tu as trouvé la robe dans ta chambre ? Elle te plait ? Si tu n’aimes pas, on peut toujours en changer. J’espère que tu pourras profiter de la soirée pour te sortir un peu la tête de tout ces problèmes. N’hésites pas si tu as besoin de quoi que ce soit, d’accord ? Lita pourra t’aider. » avait finalement annoncé Ellasandra, un fin sourire aux lèvres et couvant la jeune fille du regard. Jensen échappait pour le moment à un moment gênant avec ses parents, mais pour combien de temps ?

Le soir arriva rapidement, et les jumeaux arrivèrent à dix-neuf heures tapantes. Heaven, en compagnie de Raphaël, Gabrielle et Terence, furent surpris de voir Viska ici. « Viska ? Je ne savais pas que tu faisais Nouvel an avec nous. Je te présente mes enfants, Gabrielle et Terence. » Elle les avaient sûrement déjà aperçu une ou deux fois, mais ne les connaissaient sûrement pas plus que cela. Ellasandra prit sa fille à part pour lui expliquer toute l’étendue de la situation et la raison pour laquelle elle n’avait pas été mise au courant de suite -elle était bien trop proche de Myrielle voyez-vous, c’était un risque à ne pas prendre. Haven arriva avec Fire, pour distraire les enfants et salua l’écossaise comme si tout était normal. Il devait sans doute être déjà au courant de toute l’histoire. Se glissant derrière la blonde, il lui murmura à l’oreille « Si jamais t’es pas à l’aise, tu me le dis, okay ? Cette robe te va très bien en tout cas. » Il esquissa un sourire qu’elle ne put voir, et tenta ensuite de faire bonne figure. Gabrielle et Terence lâchèrent le petit dragon pour venir dans ses bras et Jensen s’apaisa. C’était pour eux, qu’il s’était décidé à changer. Cela prenait du temps et beaucoup d’efforts, mais il refusait de baisser les bras. « C’est qui la jolie fille ? C’est ta chérie tonton ? » laissa entendre Gabrielle, de sa voix fluette, les bras autour du cou de Jensen et ses grands yeux acier fixés sur l’adolescente. Il n’en fallut pas plus pour que Jensen devienne rouge pivoine jusqu’aux oreilles. « Euh, bah... » Il coula un regard vers Viska. Qu’était-il censé répondre ? Il avait mis cette question de côté jusqu’à nouvel ordre mais c’était sans compté sur sa nièce et sa langue acérée. « Elle est avec moi à l’école. » finit-il par répondre, tout en évitant de regarder Viska, remarquant le regard plus qu’intéressé de Nathanël, plus loin. Cela sembla intriguer sa nièce, qui avait visiblement hérité de la curiosité de sa mère. « Et elle est à Serpentard comme nous aussi ? » « Non, comme moi, Gaby. Toi tu n’es pas encore à Poudlard. » « Oui, mais papa il dit que j’ai l’étoffe d’une vraie Serpentard ! » Et Jensen n’en doutait pas. Sa nièce, bien qu’adorable, pouvait être un sacré fardeau quand elle s’y mettait. La demoiselle finit par lâcher son oncle pour se réintéresser à Fire, et Jensen se redressa, s’approchant de Viska. « Désolé, elle est curieuse. On peut… On pourra parler de ça plus tard ? » Parce qu’au final, si Gabrielle se posait des questions, Jensen aussi…

acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 424
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 20:21

Visite inattendue Bonne remarque de Jensen, mais qu’il se rassure : Viska avait l’intention d’être la fille la plus docile de l’univers connu tout le reste de la journée. À un moment, il fallait savoir arrêter de provoquer des remous partout où elle passait. « Je mettrai ce qu’elle me dira. » Comme disait Peony : il n’y avait pas tant de soucis que ça à se faire, tout lui allait. Parfois elle en doutait, mais son pouvoir de séduction ne pouvait pas être si naze que ça vu les derniers développement de sa vie personnelle.

Finalement, ils firent un point sur ce qui se passait entre eux et, s’ils n’étaient pas forcément beaucoup plus avancé sur la nature exacte de leur relation, au moins étaient-ils apaisés. Aux yeux de Viska, c’était le plus important parce qu’elle n’a pas tellement envie de réfléchir à ses sentiments. Maintenant il fallait s’occuper de la vie quotidienne, à commencer par une douche. Elle suivit Jensen en priant pour qu’ils ne croisent personne, pas par pudeur vis à vis de sa tenue, mais parce qu’ils avaient l’air fautif tous les deux. C’était tellement grand chez Jensen que quand ils étaient dans les chambres, elle en aurait presque oublié qu’ils étaient entourés par d’autres personnes de sa famille. Leur isolement relatif et la proximité physique qui en avaient découlé prenait fin, au moins jusqu’à ce qu’ils puissent de nouveau se retrouver seuls, sûrement seulement après la soirée. Cette journée allait être définitivement bizarre. « Oui, je te retrouve là-bas quand j’ai fini. » Elle entra en souriant dans la salle de bain et se glissa en soupirant dans la douche. Elle y resta un moment, plongée dans ses pensées : c’était bien joli de dire qu’ils allaient prendre leur temps mais elle ne savait même pas par quel bout commencer à retourner ce qui s’était passé.

Elle repassa par la chambre d’Heaven avant de rejoindre Jensen pour regarder la tenue pour la soirée mais ne s’attarda pas. Elle retrouva son ami amant et remarqua la boîte sur la table de chevet. « Carrément la boîte de vingt, ils nous prennent pour des lapins ? » Juste des ados en fait ! Elle se doutait que Jensen devait trouver ça beaucoup moins drôle qu’elle donc elle reposa sagement ladite boîte mais elle ajouta quand même : « Je prends la pilule, au fait ». Au moins, la famille McGowan pouvait respirer de ce côté là, leurs ébats de la nuit dernière resterait sans conséquence gênante.

Le déjeuner se déroula sans heurt même s’il fallut faire un point sur son père biologique. Elle était un peu désolée de dire à ses hôtes qu’elle ne serait probablement d’aucune aide pour le Ministère : il n’avait rien dit qui puisse apprendre comment il faisait pour leur échapper depuis des années. Elle demanda à prévenir elle-même sa tante des derniers développements une fois le réveillon passé. Elle précisa aussi qu’elle téléphonerait à sa mère. Celle-ci aurait peut-être besoin de parler à un adulte pour vérifier certains points, mais ça sembla assez logique à tout le monde. Tout ce que Viska espérait c’était que quand les parents communiqueraient ensemble, le sujet du couple-mais-en-fait-on-sait-pas n’arriverait pas sur le tapis. Pas que Viska veuille faire des cachotteries à sa mère, mais l’idée que des adultes puissent discuter de sa vie sexuelle était un peu dérangeant. Surtout que les principaux intéressés ne savaient pas trop où ils allaient au-delà de l’aspect physique, et même ça, Viska ignorait si ça allait se reproduire, ou pas… y’avait des chances quand même. Puisqu’ils avait décidé d’explorer leur relation… il fallait aller jusqu’au bout de la démarche. Non ?

« La robe est très bien, merci. » Elle sourit poliment et songea qu’il allait lui falloir deux ou trois trucs parce qu’elle était partie un peu précipitamment de chez elle, mais en même temps, elle allait aussi devoir faire venir ses affaires pour repartir à Poudlard, donc pas la peine de demander à Lita de trouver trop de trucs non plus. Une fois qu’elle aurait sa malle, elle aurait tout ce qu’il lui fallait au quotidien.

Le soir arriva, elle mit la tenue choisit par la mère de Jensen et se prépara comme elle l’aurait fait pour une soirée chic chez Myrielle. Elle mit aussi un peu d’ordre dans ses cheveux, qu’elle lissa juste assez pour que ses ondulations restent maîtrisées. Côté chaussures, on les lui fournit aussi, et elle se retrouva perchée sur des escarpins argentés dont le talon était moins haut que certaines de ses paires, mais qui la rehaussait quand même de quelques centimètres. On était à mille lieux de la Viska qui avait frappé à la porte la veille en jean et pull !

« Bonsoir Professeur Gibson. Ce n’était pas prévu mais je suis ravie d’être ici avec vous. » Elle forçait un peu le trait côté ravissement (difficile de se réjouir du retour de Nathan dans sa vie), mais après tout son père biologique n’allait pas leur gâcher le réveillon ! « Ta mère a vraiment un œil sûr, elle a pris exactement ce qu’il fallait pour me mettre en valeur. » Répondit-elle en premier lieu à Jensen : « Et t’inquiète, je gère. » Il était assez difficile de déstabiliser Viska lorsqu’elle était en mode warrior : ce n’était pas pour rien qu’elle menait la résistance contre MS à Poudlard. Elle laissa néanmoins Jensen gérer ses neveux, de toute façon, elle ne savait pas trop ce qu’elle pourrait répondre aux questions de la petite fille non plus. En revanche, elle nota que Jensen était attendrissant quand il était avec les petits, et ce n’était vraiment pas un adjectif qu’elle accolerait d’ordinaire au Serpentard.

« C’est pas grave, c’est une bonne question. La réponse habituelle sonnerait un peu bizarre ce soir. » Même si elle était la première à ne pas vouloir s’emballer, dire qu’ils étaient juste amis sonnerait comme un mensonge. Surtout que la boîte de préservatifs dans la chambre de Jensen ne laissait pas de doute sur le fait que certaines personnes savaient dans cette pièce. Peut-être que c’était seulement Lita, ou alors quasiment tout le monde. Dur à dire : seule une enfant osait mettre les pieds dans le plat. « J’ai l’impression qu’ils nous observent… ou alors je deviens parano ? » Murmura-t-elle en se penchant légèrement vers Jensen pour que ses cheveux la cachent aux autres personnes présentes. Quand elle se redressa, elle regarda de nouveau le reste de l’assemblée : elle ne savait pas pour les autres, mais Nathanaël avait souvent le regard qui glissait sur eux. Il cherchait peut-être des indices pour pouvoir taquiner son frère ? Quand ses yeux croisèrent les siens, elle lui sourit avec simplicité : il pouvait toujours chercher, elle ne ferait rien qui n’ait pas l’aval de Jensen !

Tenue de Viska
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 350
Âge : 15 ans (20.06.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 EmptyMer 14 Oct - 22:13

Quand Viska réapparut dans sa chambre, commentant au passage la boite sur sa table de nuit que Jensen ne savait d’ailleurs pas utiliser, rappelons qu’il était complètement à la masse de ce côté là, Jensen grommela quelque chose plus pour lui que pour la blonde. Il ne savait pas qui avait mis ça là -il pensait qu’il s’agissait de Lita, puisqu’elle avait changé son lit,  mais il n’était sûr de rien. Et surtout, il ne savait absolument pas si seule son elfe de maison était au courant de ce qu’il s’était passé la nuit passée ou si cette dernière avait cafté à sa mère, son père, ou pire, Nathanaël. Cette dernière option était clairement la pire. Qu’il se prenne un sermon de la part de son père sur la sexualité, le consentement et tout ce qui allait avec passe encore. Mais que Nate lui foute la honte sans vergogne, Jensen n’était pas prêt à l’accepter. Déjà qu’il ne savait même pas ce que cette relation lui réservait, il n’avait pas besoin d’avoir son frère aîné sur le dos à se foutre ouvertement de ses capacités à « faire grimper les filles aux rideaux » comme il savait si bien le dire -et si vous vouliez l’avis de Jensen, son frère manquait cruellement de classe et de retenue. A moins que la pudibonderie de Jensen ne soit plus forte qu’il ne le pensait. Une fois le déjeuner passé, l’après-midi fut principalement occupée par les différents membres du Ministère, et les entretiens se succédèrent pour Viska, ce qui laissa Jensen seul avec ses pensées. Ce qui n’était pas forcément pour le mieux, mais il tenta, du mieux qu’il pu, de ne pas se laisser submergé par tout ce qu’il pouvait ressentir. Il verrait plus tard comment les choses évolueraient, même si son côté control freak en prenait un sacré coup.

Une fois tout le monde arrivé et ses neveux de nouveau intéressés par Fire, qui ronronnait si fort  que les enfants éclataient de rire à tour de rôle, Jensen, légèrement gêné encore, tentait de faire bonne figure. « Nate, ouais. Je sens la remarque salace pointer le bout de son nez… Pour le reste, je pense que ma mère et ma soeur tentent juste de voir si tu vas bien. » Son père lui, discutait en compagnie de Haven et Raphaël, et ses neveux jouaient avec Fire, sans trop se soucier du reste. Du haut de ses six ans, Gabrielle avait d’ailleurs tendance à donner des ordres à son petit frère de quatre ans, pour ensuite être reprise par sa mère. La petite fille, première née des petits-enfants Clarks, avait été élevée comme une petite princesse, couvée par ses parents. Décidant de confier à Viska la raison principale des changements qu’il tentait d’opérer sur sa personne, il l’emmena un peu à l’écart, pour lui expliquer le fond du problème. « Ils ont du oublietter Gabrielle après l’attaque de MS sur le Chemin de Traverse. Ma soeur était chez Ollivanders ce jour-là, pour chercher ma baguette magique. Elle en a été traumatisée, c’était la meilleure option… » Et ça l’avait outré. Sa nièce, si innocente, avait été oubliettée pour pouvoir vivre à nouveau une vie de petite fille. Et c’était à ce moment là que Jensen avait décidé qu’il n’en pouvait plus. Il avait cru, à un moment, qu’il partageait les mêmes idéaux. Et ce n’était pas faux, en soit, quand il y repensait. Mais sa nièce avait été touchée, et c’était ce qui avait changé Jensen. D’où son envie -très récente certes- de rejoindre la BAM, ses participations aux cours de Runes dédiés et au stage du Ministère. « Bon les amoureux, on passe à table ! » Forcément, il avait fallu que Nathanaël se la ramène. Jensen remarqua le regard que sa soeur lui adressa, arquant un sourcil, puis elle jeta un coup d’oeil à sa mère qui hocha négativement la tête, intimant qu’elle n’en savait rien -ou tout du moins, si elle savait, elle ne dirait rien. « Nathanaël, s’il te plait, Viska à d’autres choses à faire de supporter tes remarques. » laissa échapper Heaven. « Il a dit qu’elle allait à l’école avec lui, elle est à  Serpentard maman ! » Heaven esquissa un sourire, avant de répondre à sa fille. « Je sais ma chérie, c’est  la nièce de tata Myrielle. » La bouche de la petite fille s’ouvrit en un grand rond , ses yeux gris-vert -qu’elle avait hérité de son père- s’illuminèrent d’un millier d’étoiles et elle se rua dans les jambes de Viska. « Tata Myrielle elle te fait des jolies robes aussi ? Tu en as là ? Je peux les essayer ? Dis ouiiiii! » Alors qu’Heaven laissait un rire s’échapper d’entre ses lèvres, Jensen ne put s’empêcher de sourire. « Gaby, laisse Viska tranquille. On va manger viens… » « Non, moi je veux rester avec Viska ! » Jensen s’excusa d’un regard envers la blonde, que la petite fille ne comptait visiblement pas lâcher. Heureusement pour elle, la petite fille était encore trop jeune pour tenir longtemps le soir. Elle alla donc se coucher vers vingt-deux heures, après avoir forcé et repoussé les limites de ses parents. Une fois les deux terreurs couchées dans l’ancienne chambre d’Haven, puis que Viska restait dans celle de leur mère, la soirée fut plus calme. Vint alors le compte à rebours, et le passage à la nouvelle année. Jensen venait de finir 2015 et commençait 2016 dans une situation particulièrement étrange. Mais il affrontait cela avec Viska, donc il pouvait au moins être rassuré, il n’était pas seul. « Bonne année. » dit-il à l’adolescente, un sourire aux lèvres et une coupe de champagne à la main, qu’il leva pour trinquer. Il l’embrassa sur la joue, moins risqué qu’un vrai baiser, aussi bien pour lui, pour elle et pour la paix que pouvait leur procurer, pour le moment, le secret qu’ils étaient les seuls -avec Lita- à connaître.

acidbrain



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Visite inattendue [PV]   Visite inattendue [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite inattendue [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse-
Sauter vers: