AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Don't know what to do [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] EmptyMer 14 Oct - 22:12:29

Don’t know what to doRetour à Poudlard, premier soir. Viska était prise d’une sorte de frénésie : il fallait qu’elle parle à Victoire. À peine le banquet terminé, elle prévint Jensen qu’elle rentrerait à la salle commune un peu plus tard : ce serait leur première nuit totalement l’un sans l’autre depuis le retour de Nathan. Elle supposait/espérait qu’elle arriverait à dormir quand même, même si elle avait peur, elle n’était pas seule dans son dortoir. De toute façon, la question de la reprise d’un rythme de vie normal devait attendre, elle voulait absolument voir sa meilleure amie avant la reprise des cours le lendemain matin. De son côté, Jensen verrait qui il voulait pendant ce temps, peut-être Peony ? C’était difficile de savoir quoi dire à qui tant les choses s’étaient précipités pendant les vacances !

« Vic’ ! Avec moi et pas de discussion. » Elle entraîna Victoire dans les couloirs de l’école et se réfugia dans un des passages secrets. Elle s’assit sur une vieille pierre, sa baguette allumée, et attendit que Victoire s’installe à son tour. C’était peut-être en faire beaucoup pour simplement parler de garçons, mais les deux filles n’étaient pas dans la même maison, et il y avait quand même des détails de l’histoire qui ne devaient pas être ébruités.

« J’ai un truc à te dire mais je te jure sur mon nom que si tu éventes cette histoire tu me le paieras ! » Pas très détaillé comme menace mais c’était difficile en même temps d’être crédible quand on parlait à une de ses meilleures amies. Cela dit, Victoire la connaissait assez pour mesurer que Viska avait de vrais trucs à lui dire : ce n’était pas le genre de la Serpentard de brasser du vent pour se faire remarquer. « Ohlala… je sais même pas par quoi commencer… c’est tellement compliqué… » Elle secoua ses boucles blondes en inspirant pour se donner du courage : mauvaise idée car elle respira de la poussière et se mit à tousser.

Quand elle eut repris son souffle, elle prit le parti d’être directe, après tout, il n’y avait pas de bonne façon de parler de ça : « J’ai couché avec Jensen ». Elle savait que Victoire n’était pas la plus grande fan de Jensen, et c’était réciproque d’ailleurs, mais il fallait qu’elle parle à une de ses proches pour faire le point. Prudence était disqualifiée d’office : elle trouvait les histoires d’amour nulles. Au moins, Victoire s’y intéressait, et puis elle savait ce que ça faisait d’être prise dans des intrigues inextricables : on se souviendra à cet égard de Erin-Ted-Victoire-Alfie. Côté quadrature du cercle, c’était pas mal !

« Je sais, je sais, tu l’aimes pas, mais laisse ton ressenti de côté pour le moment. » Intima-t-elle avant de continuer : « Parce que là, je sais pas du tout quoi faire. On a plus ou moins statué qu’on était en couple mais y’a des moments où je sais pas si on en est arrivé là parce que je lui plais ou parce que c’est ce qu’il croit devoir faire. J’suis même pas sûre qu’il saurait me le dire si j’lui posais la question… et ça allait très bien tant qu’on était en vacances, chez lui, mais là qu’on va être en public tout le temps, comment j’suis sensée me comporter ? On fait quoi d’abord quand on est en couple ? Et qu’est-ce que j’dis si on me demande comment c’est arrivé ? Je peux pas parler de notre vie sexuelle dans toute l’école, Jensen me tuerait ! Ou mourrait en essayant! » Est-ce que Viska paniquait maintenant qu’elle n’était plus dans le confort douillet de la demeure des McGowan ? Tout à fait ! Elle avait à peu près réussi à se contrôler pendant le trajet et le banquet, mais la journée de cours qui l’attendait la terrifiait. Bien sûr, elle avait songé à la technique de l’autruche : faire comme d’habitude en public et voir ce que ça donnait… Seulement, elle avait des doutes sur la viabilité d’un tel procédé. Ça laisserait penser qu’elle était libre et elle avait quand même quelques flirts réguliers dans l’école. Il valait mieux être claire sur le fait que ça c’était fini. Viska ne savait pas trop ce que devait faire un couple mais la notion de fidélité lui paraissait être un basique.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1683
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Re: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] EmptyVen 16 Oct - 20:20:55


Don't know what to do

If you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you.If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you. Find out what we're made of when we are called to help our friends in need.
Victoire & Viska

En cette soirée de rentrée de janvier 2016, il s’avérait que Victoire, elle aussi, avait absolument besoin de parler à Viska. Dans une tournure pour le coup beaucoup plus prévisible que ce que son amie s’apprêtait à lui annoncer quoique moi je l’avais venu venir le Jenska, Victoire sortait désormais avec Teddy. Une évolution dans leur relation jusqu’à présent amicale, même si certains s’amuseraient à pointer du doigt qu’ils n’avaient jamais eu une amitié ordinaire, qui n’était que l’aboutissement de ce qu’ils s’étaient dit, le jour où elle lui avait piqué une crise de nerfs car il osait l’abandonner au bal pour sa petite-amie de l’époque une crise basique pour Victoire. Heureusement qu’elle s’y était rendue avec Quino, avec qui elle avait passé un très agréable moment, et qu’elle avait pu l'embêter à propos de Dahlia Quino n’est pas prêt, que Teddy et Erin n’avaient pas joué au couple parfait, même s’ils avaient arrêté de se comporter comme un vrai couple depuis quelques semaines, et qu’Alfie avait fait le choix stupide de se pointer avec Jo au bal, tous ces éléments réunis lui avaient fait oublier sa vie sentimentale. Avoir la certitude que Teddy l’aimait, et qu’ils seraient ensemble dans quelques jours était une chose, et elle savait que jamais Teddy ne se jouerait pas d’elle de toute façon il se prendrait un Chauve-Furie dans la tronche si c’était le cas alors..., l’attendre en était une autre -et on le savait, Victoire n’était pas réputée pour sa patience, bien au contraire. Cette situation compliquait les moments qu’ils passaient à deux. Ils savaient ce qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre, mais ils ne pouvaient pas (encore) être ensemble. Vic n’avait toujours pas bien compris pourquoi Teddy devait aller au bal avec Erin, d’autant plus après le grand déballage des sentiments on le sent le romantisme chez cette personne, on le sent. Mais c’était comme ça, elle avait dû s’y plier et même si le temps avait semblé à la vitesse d’un géant, il avait filé quand même.

Teddy et Erin s’étaient séparés après le bal et ils avaient alors pu débuter le nouveau chapitre de leur histoire. Passer de meilleurs amis depuis quinze ans à petits amis pouvait être compliqué, même si tout dans leur relation, hormis l’année écoulée, paraissait d’une simplicité et d’un naturel aveuglants. Aussi avaient-ils décidés de garder la nouvelle secrète au début Jenska les a copié et pas l’inverse. D’autant qu’annoncer un tel chamboulement au moment des fêtes de Noël, entre la dinde et le pudding, alors que la famille était réunie au grand complet et la distance sociale dans tout ça ? n’était pas idéale –on connaissait les Weasley et leur manière pour le moins expressive de manifester leurs émotions. Mais Victoire n’était pas connue pour sa discrétion, et franchement Teddy non plus. Leur petit mystère avait été découvert visiblement très rapidement, et Ron et Georges s’étaient amusé à récolter les mises de tout le monde, n’oublions pas le pari dans toute cette historie dévoiler leur couple tout nouveau (et le fait que tout le monde était au courant sauf Bill qui du coup sauta sur Teddy pour le mordre) en plein déballage des cadeaux. Résultat, Victoire et Teddy s’étaient retrouvés harcelés de questions, les plus petits cousins de Victoire leur sautant dessus, sauf Lily, qui tirait la tronche évidemment, sans oublier Louis qui voulait savoir absolument quand est-ce que Teddy venait dormir à la maison, dans sa chambre, pour jouer avec lui, du coup.

Pas le temps de respirer pour les deux puisqu’après un crochet chez Andromeda, qui avait passé Noël avec les Weasley comme chaque année et avait accueilli la nouvelle sans sourciller, si ce n’est un léger sourire amusé devant les semblants de protestations qu’ils avaient poussé et leurs rougissements effrénés, ils étaient partis pour la France. Victoire y avait déjà traîné Teddy lors des vacances d’été pour compenser son abandon lors de sa petite sauterie en Irlande avec ses copains Poufsouffles, il était hors de question qu’il ne l’accompagne pas maintenant qu’ils étaient en couple –tout drôle ce terme fut-il à dire. Son arrière-grand-mère Vélane avait menacé Teddy de le poursuivre sous sa forme de harpie si jamais il lui venait l’idée saugrenue de faire du mal à sa petite-fille et Victoire n’avait pas réussi à savoir si c’était une bonne ou une mauvaise chose que son meilleur ami ne sache pas bien parler français. Comprendre ses mots l’a rendait-elle moins ou plus effrayante ? Sa tante Gabrielle lui avait aussi confié qu’elle s’était attendu à cette relation, et Victoire se posait la question si cela avait étonné quelqu’un qui les connaissait un peu Teddy et elle la réponse est non.

Il n’y avait pas de raison de cacher leur amour à Poudlard. De toute façon, Victoire en était bien incapable. Elle collait déjà Teddy avant alors maintenant…Et elle ne pouvait s’empêcher de se montrer tactile. Mais se pointer le jour de la rentrée main dans la main sur le quai 93/4 paraissait un poil brutal pour leurs amis qui ne s’attendaient pas à voir ça genre ça fait pas un an qu’ils attendent le dénouement de ce drama aussi avaient-ils décidé de prévenir leurs amis chacun de leurs côtés. D’où ce besoin pour Victoire de parler avec Viska. La Serpentard était probablement son amie la plus proche, après Teddy, ce qui signifiait certainement qu’elle héritait désormais du titre privilégiée de meilleure amie de Victoire Weasley, miss Poudlard 2014 et 2015, laissé vacant par Teddy, devenu petit-ami quel honneur n’est-ce pas Viska. Ayant fait le trajet de train avec sa sœur et ses cousins, puis devant rester à la table des Gryffondors pour le dîner, sans même pouvoir informer Graham, Stef et Flynn sinon tout le monde serait au courant dans la minute qui suivait, car ses trois amis n’étaient, eux non plus, pas connu pour leur discrétion, Victoire n’avait toujours pas pu s’entretenir avec la blonde.

Finalement, ce fut la blonde qui vint à elle. Victoire ne chercha même pas à discuter ce qui n’arrive pas souvent, j’en conviens et se leva aussitôt. Quand Viska usait de ce ton-là, son ton de leadeuse de la Brigade Anti-Menace, c’était vraiment qu’elle avait besoin d’elle et tout de suite. Vic se leva donc, contourna sa table et suivit d’un pas pressé son amie. La lionne sut que, peu importe ce que Viska comptait lui dire, cela relevait d’une affaire hyper importante genre même plus importante que les cheveux de Teddy, c’est pour dire parce qu’elle les emmena dans l’un des coins les plus secrets de Poudlard où même les plus grandes fouines elle donc n’allaient jamais laisser traîner leurs oreilles. « On a pas trop le temps de faire un Serment Inviolable là, car mon cœur va exploser tout court, trop d’émotions pour un simple organe avec tout ce suspens ! Qu’est-ce que tu as de si important à me dire ? » répliqua Victoire, légèrement impatiente, assise inconfortablement elle aussi sur une vieille pierre. La baguette de Viska éclairait suffisamment le recoin pour qu’elle n’utilise pas la sienne, sagement rangée dans la poche de sa veste et il vaut peut-être mieux pour Viska qu’elle ne soit pas armée lorsqu’elle entendra le choc de sa vie. « Tu m’inquiètes Viska. Qu’est-ce qui est si compliqué ? » releva Victoire avant de hausser un sourcil lorsque son amie toussa Covid à cause de la poussière présente dans le réduis. Il ne manquerait plus que Viska clamse sur ses mots, sans qu’elle ne sache rien de l’anecdote hyper vitale qu’elle allait lui raconter.

Et quelle anecdote ! Aux mots de Viska, la bouche de Vic se décrocha de sa mâchoire, formant un o de surprise parfait. Alors ça, pour ne pas s’y attendre, elle ne s’y attendait pas ! Elle avait quitté Viska en plein flirt avec Flynn (et pas que lui d’ailleurs) et la retrouvait à la rentrée après qu’elle ait batifolé avec son grand copain McGowan. La première réaction de Vic fut évidemment "Pardon ?? Jensen ? Le Jensen qu’on connait toutes les deux ? Jensen McGowan ?" mais évita de prononcer ces mots à voix haute. Comme le soulignait justement Viska, elle savait assez qu’entre Victoire et McGowan, c’était une vraie histoire de haine, partagée, mutuelle, et sans grand espoir d’amélioration future mais on ne sait jamais, le Jenska a basculé si vite après tout. Aussi demanda-t-elle plutôt : « Mais attends, c’est arrivé comment ? » Le pourquoi Jensen, en soit, elle pouvait comprendre. Même s’il était insupportable, McGowan était assez canon –pas aussi beau que Teddy commentes si toi aussi tu te demandes quand un jour elle trouvera quelqu’un plus beau que Teddy mais elle pouvait au moins reconnaître que ce type était vraiment pas mal. Et puis Viska et lui se hurlaient dessus depuis leur première année ce qui, à ses yeux de grande experte, ne pouvait signifier que deux choses : soit ils ses détestaient (comme McGowan et elle), mais ce n’était pas ce cas là puisque les deux verts et argent étaient amis, soit cela cachait une vive tension sexuelle. Du coup, ils rentraient carrément dans la seconde catégorie.

Victoire se fit la réflexion que Viska et elle avaient vécu leurs premières fois presque au même moment avec la même personne dans le même lit et oui on vous a caché des trucs, mais il serait temps de revenir plus tard sur sa propre situation comme quoi elle est pas si égocentrique que ça plus tard. Pour le moment, trop de questions se bousculaient dans sa tête, et dans celle de Viska aussi. « Et c’était bien ? Parce que je sais que je l’aime pas, et donc j’suis pas hyper objective, mais quand même, il a un sacré balai dans le cul ce mec ! » Oui, c’était la première question qu’il lui était venue à l’esprit. En même temps Viska, elle, était plutôt libérée. « Attends quoi ? Vous êtes en couple ?? Ah ouais c’est sérieux… » En même temps, elle venait justement de relever à quel point McGowan pouvait se montrer vieux jeu (sûrement son côté Sang-Pur, même si dans la famille Weasley, on était pas trop comme ça) alors ça ne la surprenait pas tant que ça qu’il n’ait pas voulu d’une coucherie sans lendemain. En plus, ils étaient amis avec Viska et si on croyait les multiples comédies romantiques qu’elle avait regardé –et forcé Teddy à regarder avec elle, avec un quizz à la fin pour vérifier s’il avait bien tout suivi redonnez à ce garçon son titre de meilleur meilleur ami, il l’a pas volé. « Viska, même si je ne doute pas que McGowan ait un sens du devoir particulièrement développé tu vois qu’elle t’aime bien Jensou, elle te complimente même, tu lui plais, C’est évident on vous dit que c’est une experte. En tout cas un minimum, sinon un gars comme lui n’aurait jamais sauté le pas », souligna-t-elle avec véhémence et grands gestes.

« Mais vous avez décidé quoi exactement ? Vous allez vous afficher devant le tout Poudlard ou plutôt vous la jouer discrets comme Noé et Dahlia même s’ils sont pas assez discrets pour Quino ? Et t’as survécu à ses parents, je pense que tu peux gérer les autres élèves. » Quant à savoir ce qu’on faisait lorsqu’on était en couple…Victoire commençait tout juste à l’apprendre, elle aussi. « Tu passes des moments avec l’autre personne, tu partages tes passions avec, tu te trouves des activités qu’avec lui…et puis tu partages des moments intimes mais ça, à priori, t’as pas besoin que je te le dise » souleva Victoire avec amusement. « Tu peux envoyer bouler les gens tu sais…Ils n’ont pas à connaître tous les détails de votre vie privée et c’est la plus grosse commère de Poudlard qui dit ça. » Si on lui demandait à elle comment elle s’était retrouvée en couple avec Teddy le peuple veut savoir, elle ne se prierait pas pour tout raconter en long, en large et en travers "Ce jour-là Teddy portait un pull en laine marron, mais pas marron marron, marron un peu châtaigne tu vois…" pour chasser les curieux qu’elle trouverait trop lourds.



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Re: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] EmptyVen 16 Oct - 21:46:25

Don’t know what to doViska ne laissa pas mariner Victoire trop longtemps dans son jus. À un moment, il fallait que ça sorte et elle en vint, de manière assez abrupte, aux faits. Faut dire qu’après avoir failli s’étouffer avec de la poussière, elle voulait absolument lâcher le morceau. Victoire fut extrêmement surprise et, vu que Viska n’avait rien vu venir de son côté, elle aurait quand même été étonnée que son amie lui dise « Oui, ça on s’en doutait, et alors ? ».

« Victoire, essaie de te concentrer s’il te plaît : Jensen, moi, un lit et puis voilà ! » plaisanta Viska avant de reprendre son sérieux car en réalité elle avait trop de trucs importants à dire à sa meilleure amie pour perdre du temps en futilité. « Bon, en gros, mon père biologique a voulu m’enlever – on s’occupera de ça une autre fois d’ailleurs hein parce que dans le genre c’est aussi un beau bordel ce truc là -, j’ai été me cacher chez Jensen, je l’ai embrassé et lui… disons qu’il était carrément chaud bouillant. En même temps son elfe de maison m’avait habillée avec une nuisette qui laissait très peu de place à l’imagination, ça avait du lui faire vachement plus d’effet que ce que je pensais. » On ne le répétera jamais assez : c’est la faute de la nuisette. Enfin… pour le fait que ça se soit emballé ! Pour le baiser, c’était autre chose, elle avait éprouvé une envie irrépressible de l’embrasser, d’être dans ses bras… elle n’avait pas vraiment réfléchi avant, mais si elle avait eu le temps de le faire, elle n’aurait jamais cru que ça finirait ainsi. Elle aurait plutôt imaginé Jensen en train de l’engueuler ou un truc du genre…

Comme Victoire pouvait, parfois, avoir un brillant sens des priorités on n’aurait pas forcément cru, elle s’enquit de si c’était bien. « Il est un peu différent dans le feu de l’action, c’était déjà bien la première fois, mais on a pas arrêté de recommencer les jours d’après. » Ils avaient une boîte de vingt à vider ! « J’ai passé la fin des vacances chez lui, on dormait ensemble et tout… ça va me manquer. » Elle soupira : c’était la première fois depuis qu’elle était scolarisée à Poudlard qu’elle n’avait pas eu envie d’y revenir. Elle savait que tout deviendrait beaucoup plus compliqué à gérer avec Jensen une fois qu’ils y seraient, et en plus de ça, elle se sentait moins en sécurité à Poudlard. Pour une raison qu’elle ne s’expliquait pas, elle sentait une sourde angoisse l’étreindre depuis qu’elle avait quitté le domicile des McGowan. Comme si Nathan la surveillait.

« Oui, on est en couple, parce que les plans cul c’est pas son truc et moi… » Elle ne savait pas trop comment finir cette phrase. « Moi, je n’avais pas envie que ça s’arrête entre nous, alors j’ai accepté. » Elle découpait chaque syllabe, comme si elles avaient un peu de mal à sortir. Elle avait la gorge sèche et les yeux qui piquaient, mais c’était peut-être juste à cause de la poussière.

Elle était pleine de doute et se posait pas mal de questions aussi. Elle espérait qu’en discutant avec Victoire, elle arriverait à y voir plus clair, au moins sur l’attitude qu’elle devait tenir en tant que petite copine. « C’est ce que je pensais aussi – que je lui plais je veux dire -, mais si on y réfléchit un peu, on a passé les quatre dernières années à se hurler dessus. On restait amis quand même hein… mais d’habitude, les couples, ils sont pas sensés s’entendre ? Parce que Jensen et moi, on s’est toujours apprécié, par contre on est assez rarement d’accord... » Elle n’avait pas osé dire que Jensen et elle s’adoraient ou s’aimaient bien alors même que c’étaient des mots qu’elle aurait pu utilisé quelques semaines plus tôt pour parler d’eux. Maintenant qu’ils sortaient ensemble, ces mots prenaient une connotation romantique qu’elle trouvait un peu trop précipitée. « Il a dit que notre première fois n’était pas romantique... » avoua-t-elle à mi-voix, la gorge de nouveau serrée. Elle savait bien qu’ils avaient un peu fait les choses à l’envers, mais elle avait trouvé, elle, que leur première fois était assez romantique. Un peu fiévreuse, c’est vrai, et en même temps tellement naturelle, douce, et faite dans le respect l’un de l’autre.

« On est sensé s’afficher comme étant ensemble – ses parents nous voient comme un couple, alors ce serait bizarre que le professeur Gibson et le professeur Clarks le sachent mais pas nos camarades ! -, mais comme il est un peu… pudique… je ne sais pas trop ce que je peux acceptablement faire devant les autres sans que ce soit déplacé. Tu sais, si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais aucun problème pour le prendre dans mes bras ou lui sauter au cou, mais il trouverait probablement c’est trop démonstratif. » Elle grimaça un peu mais il fallait bien reconnaître qu’entre son côté hyper tactile et le côté réservé de Jensen, il faudrait trouver un juste milieu. « Les moments intimes, c’est un peu le seul truc que je suis sûre de bien gérer tu vois. » Sourit-elle en songeant que c’était exactement pour ça qu’elle était aussi peu à l’aise depuis qu’ils étaient de nouveau obligé de se fondre dans la masse de leurs camarades. Quand ils n’étaient que tous les deux, elle savait comment agir, même avec les parents de Jensen en fait, car c’étaient des adultes. Avec leurs pairs, les règles lui paraissaient moins établies.

« Pour le reste, on le faisait déjà tout ça. Je passe beaucoup de temps avec Jensen déjà à la base, et depuis qu’Alan m’évite, je crois bien que c’est le garçon avec qui je suis le plus souvent déjà ! Si je partage plus de choses avec lui, clairement, je peux tout aussi bien m’installer dans le dortoir des gars ! » Croyez bien qu’elle aurait aimé que ce soit possible, mais aucun des préfets ne la laisserait faire une chose pareille (Alfie peut-être?), puis Jensen ne serait sûrement pas d’accord parce qu’il est pas tout seul dans son dortoir. « De toute façon, il faut que je trouve un truc qui montre clairement que je suis prise : y’a au moins cinq ou six personnes qui pourraient me faire une proposition super gênante si je laisse traîner. » Elle ignorait si Jensen était du genre jaloux, en revanche elle savait qu’il était soupe au lait, et elle n’était pas sûre d’avoir envie de se disputer avec lui à cause d’un de ses (anciens) flirts. Elle mit la tête dans ses bras… elle était vraiment beaucoup trop stressée : Jensen y avait certes sa part, car leur relation était encore toute neuve et en construction, mais il y avait aussi l’histoire avec Nathan, toujours en liberté… D’ailleurs, ce n’était que grâce au premier qu’elle avait réussi à supporter le second. Instinctivement, elle avait du le savoir, puisque c’était chez lui qu’elle s’était réfugiée quand elle s’était sentie le plus en détresse.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1683
Âge : 15 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Re: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] EmptyDim 18 Oct - 23:34:37


Si Victoire avait dû tenir les paris sur laquelle de ses copines vivrait sa première fois la première mais c’était plutôt des paris qui se tenaient dans le dortoir des septièmes années de Serpentard, elle aurait misé ses jetons sur Viska. La jeune fille était assez libérée, et connue pour ses nombreux flirts, et Vic savait qu’elle avait une expérience assez intime avec une fille. Au final il y avait aussi Vanellope, qui ne semblait pas vouloir s’attacher à quiconque (ou ne trouvait pas) tous des dépravés ces cinquièmes années. En revanche, elle n’aurait certainement pas parié sur une coucherie entre Viska et Jensen, ils étaient amis d’accord, à son grand damne d’ailleurs, mais n’avaient jamais paru plus proches que ça, hormis lorsqu’ils se criaient dessus pendant de longues minutes à un centimètre l'un de l'autre –mais Victoire n’était personne pour sermonner Viska sur la gestion de la colère. « McGowan coucher, excuse-moi c’est dur à imaginer ! », répliqua Victoire. Ce n’était pas juste parce qu’elle n’aimait pas ce crétin qu’elle disait ça, mais il était tellement vieux jeu, paraissait si pudique…le genre de gars qui ne voulait absolument pas qu’on le touche, sous prétexte qu’on allait décoiffer sa précieuse chevelure. Non, Victoire avait décidément bien trop de mal à imaginer McGowan fougueux et en plein acte ça tombe bien parce que personne ne te le demande en fait.

Sa première question, le comment diable Viska avait fini par coucher avec McGowan rendit encore plus confuse Victoire. Comment ça le père biologique de Viska était réapparu dans sa vie ? Mais que faisaient les Aurors par Merlin ? Ce n’est pas comme si les anciens Mangemorts couraient les rues, quant à Magicis Sacra, l’organisation se tenait assez discrète en ce moment. James pouvait blablater des heures sur les qualités de son très cher papa, mais il fallait bien reconnaître que même le grand Harry Potter avait des failles (et elle le pensait tout en ayant une grande affection et une profonde admiration pour son oncle). Décidément entre son mangemort de père qui décidait de se souvenir de son existence, et son histoire avec McGowan qui est sans doute le pire évènement des deux, le moins qu’on puisse dire c’était que les vacances de Viska avaient été mouvementées. « Ah oui, faudra absolument que tu me fasses un brief dessus car je ne me contenterai pas juste de cette phrase et tu le sais ! », s’exclama-t-elle vivement. C’était quand même une information qui pouvait affecter la vie entière de son amie ! Mais Victoire pouvait comprendre qu’elle s’attarde plutôt sur le sujet Jensen. Déjà, c’était perturbant de finir dans les bras d’un ami, et peut-être que ça l’aidait justement à ne pas focaliser de trop son esprit sur le retour d’un homme qu’elle ne connaissait pas et qu’elle ne pensait jamais avoir le déplaisir de connaître. « Et comment ça t’es venu cette envie de l’embrasser ? Après c’était peut-être un geste impulsif…mais ça vient de quelque part ? J’veux dire tu le trouvais attirant avant de te réfugier chez lui ? Et tu m’étonnes qu’il soit chaud bouillant après t’avoir vu en nuisette… » Victoire sourit. C’est presque comme si l’elfe de maison des McGowan avait voulu qu’il se passe quelque chose entre les deux élèves ou plus simplement qu’Heaven ne disposait d’aucun pyjama. Viska était une belle fille, elle avait des formes, et dégageait un certain charme –très différent de l’aura qu’elle dégageait elle-même. C'était logique que McGowan ait craqué.

« Genre vous bougiez pas de son lit quoi… » Un sourire malin releva ses lèvres fines. C’est à croire que Viska et Jensen avaient échangé leurs cris de désaccords contre d’autres cris…de plaisir cette fois. A croire que leurs disputes à répétition cachaient vraiment quelque chose. « Différent tu disais ? Plus doux ? Moins égocentrique ? » D’accord, d’accord, c’était un peu une pique cette dernière question mais bon…on ne pouvait pas dire que Jensen McGowan était l’être le plus dévoué et généreux de la Terre. « T’as l’air…accro », remarqua Victoire sans jugement aucun –elle savait mieux que quiconque ce que cela faisait de développer une obsession pour quelqu’un il lui arrive d’être réaliste. « Et du coup ses parents ont capté ce qui se passait entre vous j’imagine ? » On pouvait difficilement se cacher dans une chambre toute la journée sans que personne ne remarque rien, même en étant discrets. « En soit, tu pourrais le retrouver dans son lit, vous êtes dans la même salle commune », s’amusa-t-elle. Bien sûr, elle doutait que les camarades de chambre de McGowan soient d’accord pour supporter des gémissements à trois heures du matin.

« C’est plutôt une bonne chose du coup ? Tu aurais eu du mal si ça avait été juste un plan cul ? » Viska et j’ai failli écrire Jenska paraissait vraiment attachée. Et si elle avait connu sa dose de flirts légers et sans conséquence, elle était presque aussi possessive que Victoire. Elle n’aurait pas pu voir McGowan avec une autre, et lui…et bien Vic n’était pas étonnée de savoir qu’il ne versait pas dans les coucheries d’un soir –même si le déclencheur de son couple avec Viska avait d’abord et physique. S’ils voulaient tous les deux que ce soit sérieux, ça signifiait forcément quelque chose. Et sans doute le désir couvait entre eux depuis plus longtemps qu’ils ne le pensaient. « Tout dépend des couples tu sais. Tonton Harry dit toujours que ma tante Hermione et mon oncle Ron ont passé leurs années à Poudlard à se disputer avant de se mettre finalement ensemble le meilleur slow burn de tous les temps. Comme tu dis, vous êtes restés amis malgré tout, ça veut dire que quelque chose vous liait en dépit de vos différences. J’ai toujours pensé que c’était parce que vous étiez obligé de vous voir tous les jours –ne me tues pas s’il-te-plaît, mais vous vous appréciez, c’est indéniable. Et puis t’as pas besoin d’être toujours d’accord avec quelqu’un pour bien l’aimer. » Vic ne comprenait pas trop pourquoi, dans la mesure où McGowan était un grossier personnage, et hautain de surcroit, mais c’était comme ça. « Et c’est bien d’être en couple avec un ami, tu connais déjà ses défauts, il connait les tiens… » Elle allait ajouter "par exemple Teddy et moi", mais se retint juste à temps. Elle était capable de ne pas parler d’elle pendant une conversation, ni de Teddy c’est plus dur cela dit, et en plus ce n’était pas du tout le moment de parler de son couple à Viska –elle tentait d’y voir clair dans le sien, et elle semblait assez perdue comme ça sans qu’elle n’en rajoute avec ses propres rebondissements personnels.

Elle leva les yeux au ciel, agacée que McGowan ne mette Viska dans un état pareil. « C’est pile le truc à dire après une première fois dis donc. J’espère qu’il t’a rassuré par la suite sinon je lui envoie un Chauve-Furie en pleine gueule. » Victoire fronça les sourcils. Viska lui paraissait bien trop peu sure d’elle sur le coup, et c’est une image d’elle qu’avait pas l’habitude de voir. « Tu lui as demandé ? Parce que c’est peut-être encore le plus simple…Je me doute bien qu’il n’est pas aussi démonstratif que toi, mais vu que vous avez passé les vacances sous la couette, et que vous avez décidé de vous afficher, je doute qu’il n’ait pas envie que tu l’embrasses ou que tu lui tiennes la main. » Elle, elle était beaucoup trop tactile pour se retenir. Si elle avait envie de se blottir contre Teddy, il n’y avait jamais rien eu (hormis son couple avec Erin dernièrement) qui l’avait empêché de le faire. Teddy avait semble-t-il toujours accepté ce côté de sa personnalité –tous ses côtés en réalité- mais elle imaginait que parfois, il fallait s’adapter à l’autre. « C’est déjà quelque chose. C’est genre votre première relation à tous les deux, c’est normal de tâtonner un peu, surtout au début. Vous avez été amis pendant des années, il faut que vous preniez vos marques en tant que petits-amis. » Peut-être qu’elle parlait un peu pour elle aussi, même si l’évolution de sa relation avec Teddy paraissait finalement extrêmement naturelle.

« C’est top alors ! Bien sûr, vous êtes plus que des amis maintenant, et vous êtes plus que des amis qui couchent simplement ensemble, mais si vous avez déjà la complicité...il y a pas de raison que vous perdiez ça ! » Les amis qui sortaient ensemble, ce n’était pas si rare et elle se rendait compte à quel point elle avait été stupide de dire à Teddy, lors du bal de Noël, que les meilleurs amis ne sortaient pas ensemble une longue liste lui donne tort. « Embrasse le dans la Grande Salle au moment du déjeuner. C’est simple, efficace et ça ne laisse pas de place au doute. » Victoire haussa les épaules. Trop brutale comme solution ? Les actes les plus directs parlaient toujours plus que les longs discours. Vic se leva directement de sa pierre et s’approcha de Viska, posant sa main sur l’une de ses épaules. Elle n’aimait vraiment pas McGowan, et Merlin savait qu’elle prenait sur elle pour ne pas l’insulter alors qu’il était le sujet principal de leur discussion, mais elle serait toujours là pour soutenir son amie, foi de Weasley.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.


Miss Poudlard 2014 & 2015

Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 430
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Re: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] EmptyMar 20 Oct - 19:12:56

Don’t know what to do« Hum… et bien, avec le temps, ça le devient de moins en moins. » De base elle n’imaginait pas spécialement ce que ça donnerait si ses amis avaient une vie sexuelle après on dit qu’c’est elle qui manque de pudeur!, mais elle comprenait ce que Victoire voulait dire : on imaginait mal Jensen se délurer ! Et pourtant, Viska était bien placée pour savoir qu’il en redemandait : le feu sous la glace sûrement. Vic’ ne pouvait que la croire sur parole, Viska pensait que ça ne lui poserait pas de problème, après tout, la vipère n’avait aucun intérêt à mentir sur un truc pareil !

« J’te ferai un debrief pour Nathan mais à dire vrai, j’ai pas tant de trucs à dire de plus là-dessus. » Comme depuis le jour de sa conception, il se baladait dans la nature et personne n’arrivait à mettre la main sur lui. Viska était plus ou moins persuadée que, si les aurors n’arrivaient pas à le retrouver, c’était tout simplement parce qu’il s’était intégré sous une fausse identité dans le monde moldu, peut-être même à l’étranger. Mais tout le monde recherchait un sorcier, or rien n’obligeait un Symphonie à utiliser la magie, qu’ils considéraient comme sacré dans sa famille, pour survivre. Après tout, il avait eu une aventure avec sa mère, et c’était justement une moldue. Nathan avait effacé ses traces et disparu après la grande bataille de Poudlard, ne réapparaissant que pour avoir une fille avec une inconnue, qu’il reconnut assez pour écrire à McGonagall qu’elle existait et l’inscrire à Poudlard. Il n’aurait même pas eu à se donner cette peine car le Ministère aurait trouvé Viska quand même sans son aide, mais il avait sciemment dévoilé sa paternité, puis il avait de nouveau disparu pour revenir une nouvelle fois, cette fois pour enlever sa fille de seize ans à sa vie (presque) confortable. Mais pour l’essentiel, Victoire savait déjà tout ça, seul le dernier développement lui manquait et à part raconter l’horreur des mots que son père lui avait dit, la folie dans ses yeux, Viska n’avait pas tellement de pierre à ajouter à l’édifice. Au demeurant, elle avait toujours su que son père était atteint d’une maladie mentale d’autant plus handicapante qu’il n’avait jamais voulu la faire soigner, ça avait été l’une des premières choses qu’on lui avait dite sur lui quand on avait considéré qu’elle était en âge de savoir. Elle avait treize ans à l’époque.

« J’sais pas... » commença-t-elle à répondre au sujet de pourquoi elle avait embrassé Jensen, mais Victoire ne se contenterait pas de ça. « J’avais l’impression de me noyer. Dans un premier temps, quand je me suis enfuie de chez moi, j’étais obsédée par l’idée d’arriver vivante chez lui. C’était effrayant. Une fois que je suis arrivée, je me suis tout de suite sentie à l’aise et en sécurité. Je suis incapable de te décrire ce que je ressentais à ce moment-là, mais c’était comme si mon univers dépendait totalement de Jensen. Et comme j’avais besoin qu’il focalise son attention sur moi, j’ai adopté la technique éculée qui consiste à l’embrasser. Le résultat a de beaucoup dépassé mes espérances… » Et depuis il y avait une sorte de tension sexuelle entre Jensen et elle qu’elle s’expliquait mal. Autant elle y répondait très volontiers, autant elle se demandait d’où elle venait. Car si son état psychologique l’avait conduite à embrasser Jensen, il n’était en rien dans la suite. Elle n’avait pas accepté de coucher avec lui parce qu’elle était triste, fragile ou quoi que ce soit d’autre, elle en avait vraiment eu envie. Or, si Jensen était beau gosse, elle n’avait jamais eu l’impression de baver sur lui avant toute cette affaire. Elle supposait que pas mal de trucs se passaient à un niveau inconscient aussi, parce que ça avait été trop facile de mettre le feu aux poudres pour qu’il n’y ait pas eu des mines là-dessous !

« On en a bougé mais… pas beaucoup. » admit-elle avec un sourire faussement contrit. « Il est prévenant au lit si c’est ça ta question ! Mais Jensen n’a jamais été égocentrique avec moi, c’était mon ami avant ça, tu t’souviens ? » Ahlala, sacrée Victoire. Viska avait du mal à comprendre cette inimitié entre les deux capitaines, mais ça venait peut-être du Quidditch justement. Il y avait beaucoup trop de tension lors des matchs, même si Viska allait toujours encourager ses camarades – et surtout Jensen -, c’était un peu pour ça aussi qu’elle avait arrêté (de toute façon, avec Sterne et la BAM, elle avait rapidement manqué de temps!).

Au terme « accro », en revanche, elle grimaça. « C’est juste que j’ai envie que ça fonctionne. » Tempéra-t-elle (quoi qu’avec Victoire ce soit toujours difficile à faire!). « C’était dur à louper mais ses parents ont vraiment été très gentils, ils n’ont pas vraiment posé de questions, et ils se sont bien occupés de moi. » Parce que quand elle était arrivée chez eux, elle était quand même dans un état assez déplorable, donc elle leur était reconnaissante d’avoir géré toute la partie pénible avec le Ministère. Ils s’étaient très peu souciés de l’état de sa relation avec leur fils (peut-être avaient-ils posé des questions à Jensen, mais à elle non!), et beaucoup plus de son état après autant d’émotions négatives.

Elle ne répondit pas concernant le dortoir des garçons, si l’idée l’avait effleurée (mais pour dormir seulement – elle était impudique, pas exhibitionniste ! -), elle y avait très rapidement renoncée, sachant que ça gênerait Jensen. Il faudrait qu’elle arrive à trouver le sommeil seule. Et pour le reste… le château était grand !

« Tout s’est passé si vite ! Maintenant, au bout d’une semaine, c’est sûr que je considère que Jensen est mon copain et qu’il faut que personne l’approche, mais c’est aussi parce qu’on est un couple. Si on avait tourné les choses différemment, je le considérerais peut-être moins comme étant… à moi ? C’est pas comme si je sacralisais ma virginité ou un truc du genre. » Finalement, elle n’avait pas eu à se poser autant de question, Jensen avait pris le rôle du mâle alpha dans leur couple aussi et il avait pris les décisions. Viska étant un peu trop perturbée pour avoir les idées claires, ça l’arrangeait. Et le fait d’être en couple ne la dérangeait vraiment pas, même si ça induisait un attachement auquel elle n’était pas habituée. « Pour tout te dire, je pensais que je vivrais ma première fois avec un mec, juste comme ça, un jour, sur un coup de tête et que je passerais direct à autre chose. Comme avec Mylène quoi. » Elle avait eu beau se plaindre de son célibat sur tous les tons, elle n’avait jamais réussi à s’imaginer en couple. D’où sa panique à l’idée de devoir être dans une relation officielle devant toute l’école !

« Tu as peut-être raison... » Notez combien Viska devait être paumée pour accepter d’autant donner raison à sa meilleure amie. Car dans le genre pas toujours d’accord, les deux filles avaient leur lot aussi. Son expérience dans le domaine amoureux se restreignait un peu trop à la fiction pour qu’elle contredise Vic’, en plus sa meilleure amie était amoureuse de Ted depuis toujours donc elle avait l’avantage de l’expérience. Disons que Vic’ avait déjà du se demander à quoi ressemblait un couple ! Et elle avait une grande famille, contrairement à elle qui était fille unique avec une seule tante au compteur.

« Bah… c’était pas si important que ça, donc j’avais peut-être pas vraiment besoin qu’on me rassure non plus. Disons plutôt que le fait qu’on ait ressenti des trucs différents m’a mis le doute. J’me suis dit qu’encore une fois, on était différent... » Ce qui avait lien avec ce qu’elles avaient déjà dit. Quant à parler à Jensen, elle ne savait pas trop, elle hésitait, ne sachant pas ce qu’il convenait de faire. « Je lui ai rien demandé encore… mais il devrait faire le premier pas, non ? S’il a envie de me toucher je veux dire. Il sait bien que moi ça me dérangera pas ! » Quant à embrasser Jensen dans la Grande Salle devant tout le monde sans préavis, ça lui paraissait être totalement impossible et inadaptée. Elle secoua ses boucles blondes en signe de négation : « Trop direct, Jensen détesterait. » Sinon elle pouvait aussi simplement aller voir chacun de ses flirts pour le leur dire, mais la démarche était quand même assez bizarre. Elle se voyait pas aller voir Flynn – le dernier en date – pour lui dire entre deux commentaires musicaux Tiens au fait, on pourra plus rien faire tous les deux parce que je sors avec Jensen McGowan : ça faisait beaucoup trop… nunuche !
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Don't know what to do [PV] Empty
MessageSujet: Re: Don't know what to do [PV]   Don't know what to do [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't know what to do [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers :: Les Passages Secrets-
Sauter vers: