AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 La pire retenue de ma vie • Chiara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 110
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


La pire retenue de ma vie • Chiara Empty
MessageSujet: La pire retenue de ma vie • Chiara   La pire retenue de ma vie • Chiara EmptyDim 18 Oct - 17:37


La pire retenue de ma vie

J't'invite à tout refaire comme les fesses de Kylie Jenner. J'peux séparer la mer mais j'peux pas rassembler nos cœurs. Dangereux délinquant ambitieux, OG Larry Hoover. Bien sûr qu't'es sur la liste, pour toi il n'y a plus d'videur.
Leith & Chiara


A peine la rentrée de janvier était passée que Leith se retrouvait déjà en retenue. Que les choses soient bien claires : Leith se retrouvait très souvent en retenue depuis le début de l’année. Ses frasques en cours et ses diverses entorses au règlement l’avaient bien vite fait remarqué aux yeux des autorités. Sans que le garçonnet n’en ressorte véritablement traumatisé : Rusard, le vieux concierge de l’école, n’était pas aussi terrifiant que ce qu’on laissait entendre, il avait les articulations si rouillées qu’il n’arrivait pas à le poursuivre dans les couloirs et devait se reposer toutes les deux secondes pour souffler, ni même la magie de son côté. Et puis, les retenues c’était cool. Leith s’était très vite forgé une réputation de clown dans son année, mais aussi de rebelle de bas étage et il en était satisfait : autant que son image soit bonne dès le début. Ses parents n’avaient pas été très étonnés des premiers échos qu’ils avaient pu recevoir sur le comportement de leur fils –ils ne s’étaient pas attendu à autre chose, à vrai dire.

La raison pour laquelle il se retrouvait en retenue ce jour-là n’avait pourtant rien à voir avec une quelconque escapade dans les Bois Interdits ou pour avoir glissé du jus de piment dans le lait d’Hagrid pour son petit-déjeuner. Peu après les vacances de Noël, où Leith avait passé le vingt-quatre décembre à Bristol avec Claire, son père et Fiona, avant de partir pour l’Ecosse –et sa mère l’avait même pas autorisé à fêter le nouvel an avec ses copains alors qu’il avait mis son fichu costume lors du bal ! C’était trop injuste-, Leith avait donc de nouveau pris le Poudlard Express direction l’école de sorcellerie où il avait repris ses petites habitudes. Y compris se disputer avec Miss Toute ma famille est à Poudlard. C’était d’ailleurs à cause d’elle qu’il se retrouvait collé bien sûr tout est de la faute de Chiara. Le fait que la pas-si-parfaite Chiara Montgomery s’y retrouvait coincée avec lui l’amusait énormément, même si la perspective de passer deux heures avec elle dans la même pièce lui filait la Dragoncelle. Pour tout avouer, Leith ne se souvenait même plus de quoi ils discutaient avec Chiara (se criaient dessus serait plus exact) lorsque Dahlia Lloyd, préfète de son état, leur avait demandé sèchement de se calmer. Les préfets de Serdaigle étaient carrément nuls. Le garçon sortait tout droit du bouquin du Parfait Serdaigle ennuyant et insipide. Et Lloyd avait beau être méga fraîche, elle ne semblait pas apprécier ses expressions tendances et sa manie de rapper devant ses potes en pleine salle commune –était-ce sa faute si son iPod ne fonctionnait pas à Poudlard et que c’était le seul moyen de faire découvrir Drake à ses copains ? Ses petites disputes avec Chiara semblait l’agacer, et là, la meuf devait avoir ses règles parce qu’elle décréta que c’était la fois de trop. A priori, leurs hurlements avaient réveillé tout le monde –d’accord, on était un dimanche, mais il était huit heures passé ! Les aiglons étaient de vraies feignasses- alors que le lundi, une semaine de BUSEs blanc commençait –les cinquièmes années ne devraient-ils justement pas être en train de réviser ? Leith avait bien essayé de protester mais Lloyd (qui était vachement canon en colère) n’avait rien voulu savoir.

Leith se retrouvait donc collé en compagnie de Princesse Chichi en personne. Curieusement, le jour de la retenue, il arriva le premier devant la salle de cours qu’on leur avait assigné. Il ne se pria pas pour entrer. Qu’allait-on leur demander de faire aujourd’hui ? Il avait entendu dire qu’une fois, deux élèves avaient dû éviscérer des crapauds sans magie. Si ça c’était pas cool ! Il avait hâte de voir comment Miss J’me la pète s’en sortirait, et surtout, comment il pourrait lui coller un crapaud dans ses cheveux ridiculement toujours bien coiffés. « Weesh ! Ça va gros ? », demanda-t-il en entrant dans la pièce et en s’apercevant qu’un mec assez jeune s’y trouvait déjà –leur nouveau CPE ? il serait grand temps de remplacer Rusard, même si ce type avait l’air définitivement plus athlétique que le Cracmol. « Assez-vous monsieur Thomson, et si vous faisiez un peu plus attention en cours, vous sauriez que je suis l’assistant du professeur Bones. » Ah bon ? La rouquine un peu perchée avait un sous-fifre  Il n’avait jamais remarqué. Sans doute préférait-il jouer avec les plumes en chatouillant les filles de son année avec à distance. Il haussa les épaules et s’assit au fond de la classe. Il s’aperçut alors que Chiara le suivait. « Madame la Ministre a aménagé son emploi de temps pour assister à cette retenue. Que c’est honorable de ta part ! », lui lança Leith, se faisant réprimander immédiatement par le pseudo prof. Par Rowena, il n’avait pas l’air commode celui-là. « Vous allez devoir rédiger une dissertation sur l’importance du respect et de la cordialité entre camarades de classe. Ensemble. » La bouche de Leith s’ouvrit tout seul. « Wesh mais c’est nase ça comme retenue ! Elle va encore faire crari rien que pour m’faire câbler ! » L’équipe enseignante voulait que ça s’arrange entre Chiara et lui ? Ce n’était pas en les forçant à travailler ensemble que ça fonctionnerait, foi de Thomson ! « Les retenues ne sont pas faites pour que vous vous amusiez, monsieur Thomson, alors au travail ! Vous ne ressortirez pas de cette salle de classe tant que je n’aurais pas un rouleau de parchemin sur mon bureau. » "Oh mais le relou !" Leith sut qu’il avait prononcé ces mots à voix haute lorsqu’il vit le regard noir de l’assistant se poser sur lui. Mais tant pis, c’était la pire retenue de sa courte vie et il comptait bien que tout le monde soit au courant !
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 75
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


La pire retenue de ma vie • Chiara Empty
MessageSujet: Re: La pire retenue de ma vie • Chiara   La pire retenue de ma vie • Chiara EmptyDim 18 Oct - 22:49



La pire retenue de ma vie

Chiara & Leith

Janvier 2016

Reconnaissons quand même à Chiara qu’en dehors du simple fait d’exister, elle ne cherchait pas à provoquer Leith. La plupart du temps, elle ne remarquait même pas qu’il était là, sauf bien sûr s’il se mettait à rapper – vulgairement -, la dérangeant ainsi dans ses leçons. Leurs nombreuses disputes n’étaient pas donc réellement de son fait, ce qui les causait, en vérité, c’est que la petite Serdaigle répondait au jeune garçon et le faisait bruyamment si nécessaire. Elle n’allait quand même pas se laisser faire par ce gamin vulgaire simplement parce que sa tête à elle ne lui revenait pas ! Objectivement, elle ne s’en était même jamais prise à sa personne. Elle avait même été plutôt gentille quand ils s’étaient rencontrés pour la première fois à la pâtisserie de sa mère. En revanche, force était d’admettre qu’elle supportait assez mal Amy : la faute à pas de chance, la Serpentard se trouvait toujours sur son chemin, renversait toujours ses affaires (entendez par là aussi bien les siennes que celles de Chiara) et était à peine capable de tenir debout. Autrement dit, c’était une honte pour la sorcellerie toute entière ! S’il y avait bien quelqu’un à qui, éventuellement, la misanthrope Chiara cherchait effectivement des poux, c’était bien la fille Flint.

Il semblait cependant que ces deux plaies n’en fassent qu’une, ce qui occasionnaient de longues suites de mésententes et de cris. Jamais avec Amy cela dit, leur bonne éducation mutuelle rendait leurs échanges vifs mais d’un volume sonore modéré. Avec Leith par contre… Un dimanche matin, Chiara s’était réveillée de bonne heure et lisait dans la salle commune de façon à ne pas réveiller ses camarades. Leith avait fini par la rejoindre, lui avait pris son livre des mains pour en regarder le contenu – sûrement trouvait-il son pyjama offensant ou quelque chose du même genre -, elle le lui avait repris sans ménagement, et c’était parti pour un concert de cris ! Malheureusement ça n’avait pas été au goût de leurs camarades encore ensommeillés et la voilà, elle, Chiara Montgomery, collée.

Elle arriva juste après Leith. Comme à son habitude, sa mise était impeccable et ses cheveux correctement attachés en une queue de cheval haute. Cela valait d’autant mieux que certaines heures de colle avaient la réputation d’être pour le moins salissantes. « Bonjour monsieur, excusez-le, sa musique de dégénéré l’empêche de retenir les visages des gens. » Un petit sourire satisfait, elle alla s’asseoir. Quant à répondre à Leith précisément… « Les heures de colle sont obligatoires, tu te rends compte que ça fait tomber à plat ta soit disant plaisanterie n’est-ce pas ? » Elle sortit sa plume et son encrier, vu la salle, on allait sûrement leur demander une dissertation. « Mademoiselle Montgomery, silence. » Intima l’assistant de sa tante donc redescend gars, dans la chaîne alimentaire, j’suis au-dessus d’toi. Chiara se tint coite et bien droite : aucune envie d’avoir une deuxième heure de colle.

Le sujet quant à lui fit redescendre son enthousiasme. Si écrire une dissertation ne lui posait aucune difficulté, une se posait à elle : collaborer avec Leith. Le pire étant que ce petit crétin l’ouvrait encore ! *Mais faites-le taire par Merlin, faites-le taire !* Pensa-t-elle en fermant les yeux, les mains crispées sur sa plume. Quand elle les rouvrit, elle posa calmement son regard émeraude sur son camarade et siffla entre ses dents : « Maintenant ferme-la Thomson et sors ta plume. Plus vite nous finirons cette dissertation, plus vite on sortira d’ici. » Il avait intérêt à obtempérer parce que l’assistant les regardait et elle voulait que cette colle appartienne le plus vite possible au passé.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Serdaigle

Parchemins : 110
Âge : 11 ans (11 juillet 2004)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 4


La pire retenue de ma vie • Chiara Empty
MessageSujet: Re: La pire retenue de ma vie • Chiara   La pire retenue de ma vie • Chiara EmptyAujourd'hui à 0:29


Qu’on réponde à Leith ne l’étonnait pas forcément –heureusement qu’il n’était pas le seul avec du caractère dans l’école sinon, il se serait vite ennuyé. Néanmoins, il n’avait jamais rencontré une fille comme Chiara prends-le comme un compliment Chichi. Les fifilles à son papa dans son genre, il en avait croisé beaucoup, et il arrivait toujours à un moment donné à les faire redescendre de leur piédestal et à les faire chialer oui il se prend vraiment pour un caïd. Or, pour le moment, il n’avait pas réussi à ce que Miss Pseudo Parfaite retire son satané air méprisant de son visage. Alors peut-être qu’il l’embêtait alors qu’elle ne lui avait techniquement rien fait -mais elle était agaçante naturellement, et en plus, elle s’en prenait à Amy qui n’avait absolument rien fait pour mériter ça, à part lui avoir cassé sa plume préférée ou une autre sottise du genre. Peut-être qu’il lui avait chipé son bouquin, histoire de comprendre ce qu’elle pouvait bien trouvée d’intéressant à ces lignes pour avoir tout le temps le nez fourré dedans. Mais il fallait évidemment qu’elle le prenne de la mauvaise manière, cette relou. Franchement il n’y avait rien de mal ! A cause d’elle, Lloyd s’était rameutée et les avait collé, ce dont Leith se foutait royalement, en soit, mais il avait fallu qu’on leur refile une retenue le même jour. Au même moment. Vraiment ? On tenait à les avoir tous les deux dans une même pièce ? Qu’on ne se plaigne pas après s’il pétait un câble. Chiara était simplement insupportable.

Leith ne fournissait aucun effort lors des retenues : il se ramenait en jogging et bomber et tant pis si on lui redisait quelque chose sur sa tenue. Ne manquait plus qu’on les oblige à porter leurs uniformes ringards en colle ! Il devait déjà bien assez le porter comme ça. Encore heureux que ses potes e Bristol ne pouvaient pas le voir en robe, sinon, il aurait été la risée de tout le collège. Déjà que s’ils savaient qu’il n’arrivait pas à rabattre le claquet d’une gamine blondasse haute comme un gnome tu es à peine plus grand qu’elle mais qu’importe…Même si, en soit, ses disputes avec la Chichiteuse en Chef ne semblaient pas entacher la réputation qu’il commençait à construire au château, Merlin soit loué. Il salua le CPE au visage de bébé comme si c’était un de ses copains (bien qu’il ne l’ait pas checké) car le mec semblait à peine plus vieux que les septièmes années. Il ricana à la remarque de Chiara. Comment pouvait-on lui demander de s’écraser face à une meuf qui qualifiait la vraie musique de "musique de dégénérés" ? Ça ne l’étonna même pas qu’elle pense un truc pareil. Sûr qu’elle n’avait jamais écouté du bon rap pour oser déclarer ça. « C'est sûr que toi qu’écoutes que Wolfgang Beethoven, Phil Lennon et Keira Moldubec, ou des blaireaux du même style, les vrais poètes, ça t’parle pas trop. » Ce qu’elle pouvait être chiante, sérieux !

Evidemment, Madame J’veux toujours avoir le dernier mot ce qui n’est pas son genre à lui n’est-ce pas se sentit obligée de redire quelque chose sur sa blague. Cette zouz n’était décidément pas kiffante. « Obligatoires vraiment ? J’étais pourtant sûr qu’une fayote comme toi, qu’a la moitié de sa famille dans l’établissement pourrait s’en sortir », persifla-t-il, avant que l’autre casse-couilles de sous-fifres le reprenne. Donnez un rien de pouvoir aux imbéciles et voilà ce que ça donnait…Mais Madame Montgomery s’était fait reprendre aussi, au plus grand plaisir de Leith.

Les deux premières années s’étaient presque assis à l’opposé l’un de l’autre et le garçon attendait les instructions de l’autre qui s’y croyait trop avant de sortir quoi que ce soit de sa besace Adidas. Et quand il entendit les dites instructions, il n’eut absolument aucune envie de sortir ses parchemins et sa plume (déjà qui utilisait ce genre de matériel avec plaisir ? Il était temps que Poudlard se mette à la page tu m’entends Minerva ?) La dernière remarque de Miss J’pète plus haut que mon cul, et surtout la manière dont elle avait de lui parler, n’arrangea pas l’humeur du blondinet, bien au contraire et il ne put s’empêcher de répliquer (et balek de l’assistant) : « Oh d’jà tu redescends princesse, et tu m’parles plus gentiment, sinon tu peux toujours aller te carrer. Moi j’m’en tape des retenues. » Elle en revanche…Ça devait déjà assez la contrarier d’entacher son bulletin supposément parfait avec cette colle pour qu’elle veuille recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





La pire retenue de ma vie • Chiara Empty
MessageSujet: Re: La pire retenue de ma vie • Chiara   La pire retenue de ma vie • Chiara Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La pire retenue de ma vie • Chiara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Sortilèges-
Sauter vers: