AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -39%
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy ...
Voir le deal
479 €

Partagez
 

 I'm losing sleep • Lucrecia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 330
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyJeu 29 Oct - 0:05


I'm losing sleep

Alors je pense mais je pense à quoi ? Je pense que j'assume pas. J'pense trop dans ces cas-là et je pense mal. Je pense mais je pense à quoi. Je pense que j'assume pas. J'pense trop dans ces cas-là et je pense mal, si mal, si mal.
Ash & Lucrecia

Ash tenait à peine debout. Il peinait à se concentrer en cours, et ses bourdes redoublaient. Il s’en voulait de se montrer aussi faible. Que ses insomnies redoublent avant la rentrée, avant le bal de Noël ou à la perspective des examens, il voulait bien. Mais là…Il n’y avait pas de raison pour que son anxiété soit aussi grande. La relation entre Léopold et Peony semblait s’être calmée depuis le bal, les deux semblant prêts à faire des compromis pour le bien de la famille Lloyd. Que cela soit la dernière année de Léo au château jouait certainement dans la conduite de sa sœur et de son frère. Bien sûr, maintenant que ce chapitre semblait être clos, Ash se demandait quand ses aînés décideraient de s’occuper de nouveau de son cas. Non qu’ils l’avaient complètement oublié ces derniers mois, mais lui expliquer qu’il fallait qu’il s’endurcisse et cesse d’être aussi sensible passait visiblement après les engueulades –et il en avait bien été content, d’ailleurs, même si Peony lui avait fait beaucoup de peine. Il avait été plus proche de Léo fut une époque, et peut-être qu’il aurait pris son parti il n’y a pas encore si longtemps, mais sa manière de surprotéger ses cadets, alors qu’il adoptait un comportement qu’il leur proscrivait l’agaçait énormément. Plus il grandissait, plus sa différence avec Léopold le marquait. Son frère était grand, beau, populaire, doué avec les filles, dur, froid, impassible. Tout ce qu’il n’était pas. Tout ce qu’il ne serait jamais. Il était connu dans tout le château et on avait évidemment tendance à lui en parler. Comme s’il avait pu oublier qu’il avait un frère à Serpentard que tout le monde aimait ! On le regardait, et on lui cherchait des ressemblances avec Léo, et on tournait la tête, déçu, en s’apercevant qu’il n’y en avait pas beaucoup. Non, lui, il était maladroit. Pas doué. Méfiant et réservé, mais pas assez mystérieux pour que cela attire. Il avait au moins une amie qui pouvait comprendre ses insécurités, et se satisfaisait d’ailleurs de compter Dominique dans sa vie.

Reste que sa relation compliquée avec Léopold ne datait pas d’hier. Aucune raison pour qu’il tourne et retourne sans cesse dans ses couvertures sans trouver le sommeil. Lire le soir ne le fatiguait même pas. Il ne savait pas quoi faire et était bien trop fier pour en parler à ses aînés, car ils présupposaient déjà leurs réponses "Tu fermes les yeux et tu t’endors. C’est simple pourtant Ash !", ni demander à Heaven Gibson une potion de sommeil –sous réserve qu’elle lui accorde, et il n’en était absolument pas certain vu qu’il accumulait les catastrophes dans sa matière et qu’il était obligé d’assister à ses cours de soutien qui avaient plutôt pour réputation d’accueillir des trouble-fête du genre de ce crétin de Mulligan. La rentrée de janvier était déjà loin, et la vie poursuivait son cours. Mais il se sentait mal, et il ne savait même pas pourquoi, ce qui ne faisait que renforcer son impression d’être un grand nul. Il n’avait pas tant de problèmes dans sa vie, surtout quand on comparait à d’autres élèves. Il n’avait pas à laisser l’anxiété bouffer sa vie.

Ash ne pouvait que constater les implacables conséquences de son manque de sommeil. Il somnolait en cours, se faisait bien évidemment reprendre par ses professeurs, et parvenait, il ne savait comment, à survivre à ses rondes. Vu qu’il était à peine conscient et qu’il se contentait d’acquiescer à tout ce qu’on lui disait, il aurait pourtant parié finir kidnappé par un centaure en colère lors d’une trépidante expédition avec Prudence "mais si Ash, on doit aller vérifier la Forêt interdite. J’suis sure qu’il y a des élèves planqués dedans !" Mais non, visiblement, il avait survécu. N’empêche que cette fatigue le rendait irritable, lui qui n’était déjà pas la personne la plus agréable au monde il a tout appris de Dada. Son côté paranoïaque avait tendance à voir dans les personnes qui l’approchait des personnes qui ne cherchaient en lui qu’un moyen d’approcher sa famille on l’appelle the Duff. Sa méfiance ne voyait que des élèves qui voulaient se rapprocher d’un préfet. Son angoisse lui soufflait qu’elle ne partirait plus.

Irascible donc. Mieux valait ne pas le chercher. Et à la suite d’un cours de botanique, où il s’était fait mordre à la main par il ne savait quelle plante carnivore, et où il avait recouvert son uniforme de terre, il était sacrément remonté contre lui-même. Il en avait tellement marre d’être une telle calamité. De n’être pas capable de faire attention plus de trente secondes et de se retrouver toujours à être celui dont on riait. Il en avait marre de lui. Comme si ça ne suffisait pas, en se dirigeant vers le couloir qui desservait les cuisines et sa salle commune, dans l’idée de se changer, il percuta une personne, son esprit trop focalisé sur la griffure de son doigt qui commençait à le gratter. « Bouge ! », grogna-t-il tout en sachant que ce n’était pas la faute de l’autre s’il ne faisait pas gaffe et qu’il lui était rentré dedans –mais il était de mauvais poil que voulez-vous. « Lu ? dit-il d’un ton incrédule en reconnaissant l’Argentine. Désolé. J’avais pas vu que c’était toi. » Evidemment. Il fallait toujours qu’il se ridiculise/se cogne/tombe en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyLun 2 Nov - 9:16

Lucrecia & Ash.
My presence sweet and my aura bright. Diamonds good for my appetite. Guess it fuckin' just clicked one night. All them demons helped me see shit differently so don't be sad for me.
Le retour des vacances d’hiver avait eu pour résultat de mettre Lucrecia dans un état relativement second. Grincheuse, relativement souvent ces derniers temps, le temps maussade et l’abondance de neige se transformant en gadoue glissante et salissante, en plus de l’humidité ambiante avait de quoi la rendre passablement de mauvaise humeur. Heureusement, les séances de répétition s avec Sterne et Magic Mix avait de quoi lui donner du baume au coeur. Le chant et surtout la danse, avaient toujours été pour la jeune sorcière un échappatoire. Surtout lorsqu’il ne faisait pas particulièrement beau. La saison des pluies dans la forêt amazonienne avait d’ailleurs un effet glaçant sur la personnalité solaire de l’argentine.

Comme tous les Serpentard de quatrième année, Lucrecia était désormais dans la Grande Salle pour une heure d’études, avant d’avoir un double cours de potions avec les Serdaigle. Lucrecia s’était alors penchée sur la dissertation qu’elle devait fait en cours d’Histoire de la Magie, alors que le cours était plus que soporifique. Cependant, elle n’était là que pour quelques mois encore, et se refusait de voir son dossier entaché par une retenue ou une mauvaise note. Elle avait cette envie de réussir, de faire les choses bien depuis sa plus tendre enfance et ce n’était pas parce qu’elle était à l’autre bout du monde qu’elle se relâcherait, quand bien même Quino avait une certaine influence sur son sérieux. Mais il en avait toujours été ainsi, les cousins se cherchaient toujours, depuis leur plus jeune âge, ça ne changeait donc, au final, pas grand chose. L’heure d’étude n’était pas finie, mais un petit bruit attira son attention. Sa tablette magique, créée par Vanellope, venait de biper. La brunette récupéra ses affaires, et, tablette à la main, se dirigea vers la sortie.

Alors qu’elle était en plein milieu du hall, vérifiant le message qu’elle avait reçu sur sa tablette -qui venait de Peony, lui posant une question pour Magic Mix- elle sentit un corps se cogner contre elle, et releva la tête. « Aïe, attention! » L’injonction froide qu’elle reçu la fit froncer les sourcils. Ash Lloyd, Poufsouffle de son état, semblait particulièrement de mauvaise humeur. Lorsqu’il l’a reconnu, il eut l’air d’avoir vu un fantôme. La détestait-il ou y avait-il autre chose sous-jacent ? « Ash, tu vas bien ? Tu as l’air épuisé... » La quatrième année posa une main sur la joue de son cadet, pour relever sa tête et le regarder un peu mieux. « Tu dors assez ? Tu as vraiment mauvaise mine... » Fixant de ses prunelles noisettes le jeune sorcier, Lucrecia sentir l’inquiétude pointer. Elle était naturellement tournée vers les autres. Elle défendait volontiers la veuve et l’orphelin et voir un ami en si mauvais état l’attristait. Surtout qu’elle ne voyait pas vraiment ce qu’elle était capable de faire pour que le garçon aille mieux, ou tout du moins, soit un peu plus reposé. Elle pouvait toujours lui faire une tisane à base de différentes plantes, mais elle n’était pas tout à fait aussi douée que leur professeur de potions. Elle se défendait assez bien, et elle connaissait les propriétés de nombreuses plantes, mais de là à faire une tisane qui marcherait du tonnerre, elle ne pouvait pas trop s’avancer.

« Ash, qu’est-ce qu’il se passe? Quelque chose te tracasse ? » Il ne lui semblait pas que quelque chose allait mal dans la vie de son ami -après tout, Peony et Leopold semblaient avoir enterré la hache de guerre-, mais en même temps, elle n’était pas tout le temps collée à ses côtés. « Tu veux en parler ? Tu sais que je ne te laisserais pas partir tant que je ne sais pas ce qu’il y a, pas vrai? Tu veux qu’on aille dans les cuisines ? Du chocolat ça pourrait te faire du bien... » Surprotectrice avec sa famille par nature, Ash avait ce côté fragile qu’elle ne pouvait s’empêcher de vouloir également protéger. Nul doute que si le jaune et noir était au courant, il l’enverrait voir ailleurs s’il y était. Mais Lucrecia était comme ça, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Et elle appréciait Ash, donc son instinct premier revenait toujours au galop.
acidbrain


• 683 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 330
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyLun 2 Nov - 9:52

Son corps maigre qui en heurte un autre, le choc qui en résulte, une petite douleur qui lui fit oublier sa griffure à la main, ces éléments combinés fit quelque peu sortir Ash de son état quasi léthargique. Il ne pouvait pas être entré dans un quelconque première année facile à impressionner ou qui se serait contenté de l’insulter "wesh l’endormi, tu peux pas faire attention ?", non, il avait fallu qu’il aboie sur la fille la plus merveilleuse que connaissait cette école déso Peony, déso Dada, mais c’est pas vous. Lors de leur première rencontre, Ash avait démontré, en l’espace de deux minutes, toute l’étendue de sa maladresse à Lucrecia. Il s’en sentait toujours extrêmement honteux mais à choisir, il préférait encore passer pour une petite chose fragile le garçon le plus maladroit de Poulard, qu’ils ne se croisent lors de ses mauvais jour. Cela dit, en vivant tous les deux dans un internat, et même si elle n’était ni de son année ni de sa maison, il n’était pas si incroyable qu’elle le voie un jour aussi ombrageux qu’il l’était aujourd’hui.

Il avait donc bousculé Lu, lui avait (plus ou moins hurlé) dessus et devait maintenant tellement se sentir lamentable que son visage devait être aussi gris et terne que celui d’un fantôme. « Ce serait plutôt à moi de te demander ça, fit-il remarquer d’un ton désolé. Non ça va, une fichue plante carnivore a juste décidé de prendre ma main pour un jouet. » Il leva sa main blessée avant de parcourir d’un œil il en profite pour mater, il perd pas le Nord ce garçon pour vérifier qu’au moins, la terre dont son uniforme était couvert n’avait pas voltigée pour se loger sur le vêtement de Lu –mais il semblait impeccable. Mais il n’eut pas le loisir de s’attarder sur la manière dont le pull de Lucrecia la mettait en valeur. Un picotement –que pensait-il, un crépitement, une décharge électrique, le foudroya lorsque la jeune fille posa sa main sur sa joue et releva sa tête. Il recula vivement, il se tenait trop près, beaucoup trop près de Lu pour sa santé mentale, mais dans sa précipitation, il faillit trébucher –son équilibre interne était vraiment désastreux- et il se raccrocha au bras de Lu. Tout rouge, il refusa obstinément de regarder l’Argentine. Il sentait son regard sur lui, ce regard si sombre et où pourtant une lumière si intense brillait, ce regard qui faisait immanquablement battre son stupide cœur plus vite, ses mains devenir moites, et son âme plus amoureuse encore d’elle.

Ses questions l’agacèrent, le blessèrent dans sa fierté. Était-il si cerné pour qu’elle distingue aussitôt son manque de sommeil. Il était si nul, si faible, trop émotif, pour parvenir à donner le change. « Ça va, je te dis, répliqua-t-il sèchement. Je dors pas hyper bien en ce moment mais ça va passer. » Pour la première fois depuis des mois, Ash se fit la réflexion qu’il n’avait pas envie de passer du temps avec Lucrecia. Il n’avait pas envie de traîner avec elle dans le Hall, alors que son uniforme était sale et qu’il avait la dégaine d’un zombie. Il n’avait pas envie qu’elle le voie aussi ronchon. Enervé contre la Terre entière. Refusant que quiconque l’aide. Y compris elle.

« Non, il y a rien. Tout va bien », grommela-t-il en tentant un pas en arrière –il ne pouvait pas se tenir aussi prêt d’elle, ça le perturbait bien trop. Ce n’était même pas un mensonge en soi, tout allait bien, même mieux qu’en début d’année scolaire vu que Peony et Léopold s’étaient enfin réconciliés et que le calme et la paix avaient régnés durant les vacances de Noël –sauf lorsque tout le monde avaient paniqué en ne le trouvant pas parce qu’il était tombé dans un trou au milieu de la neige. Aucune raison pour qu’il perde le sommeil donc. « Non c’est bon Lucrecia, je veux pas aller aux cuisines boire un fichu chocolat. » Il ferma les poings. II était tellement enragé contre lui-même qu’il s’en prenait à la fille qui lui avait ravi le cœur sans le savoir. Il s’en voulait de lui parler comme ça, mais en même temps, il ne parvenait pas à comprendre pourquoi elle se souciait autant de lui. « Pourquoi tu me laisserais pas partir sans que j’te parle ? finit-il par demander plus calmement. J’veux dire, j’suis pas ton petit frère. Ou ton grand copain d’Argentin là. » Une amertume perçait dans sa voix, son accent gallois perçant un peu plus que d’ordinaire.

762 mots



Dernière édition par Ash Lloyd le Dim 15 Nov - 19:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyLun 2 Nov - 13:22

Loin d’avoir un sentiment de pitié pour le jeune sorcier en face d’elle, Lucrecia était sincèrement inquiète. Ce sentiment l’avait pris à la gorge à peine avait-elle posé son regard sur le troisième année, voyant clairement que quelque chose n’allait pas. Et, comme ils étaient amis -ou du moins, elle pensait, mais peut-être se faisait-elle des idées- elle s’était inquiétée pour lui. Rien de plus normal donc, que de vouloir s’assurer du bien être de quelqu’un dont vous étiez censé être un minimum proche. Sans être les meilleurs amis du monde, Lu et Ash discutaient de temps à autre, parfois en compagnie de Stef. Elle n’aurait jamais cru qu’il lui répondrait avec autant de froideur, ses paroles frappant la jeune fille au coeur comme des coups de poignards.

Alors que son ami lui retournait sa question, la brunette secoua la tête, ses cheveux ondulant dans son dos. « Non, ça va, je ne m’y attendais juste pas. » Elle esquissa un petit sourire, se souciant peu, contrairement à Ash, si ses vêtements se retrouvaient avec un peu de terre. Elle adorait les cours de Botanique et de Soins aux Créatures Magiques, ce n’était pas un peu de terre qui allait lui faire peur ! « Oh. Oui, elles sont souvent de mauvaise humeur, à Castelobruxo, on leur donnait des mouches enrobées de feuilles de verveine, ça les calmaient un peu, tu pourrais essayer la prochaine fois ? » Alors qu’elle posait sa main sur le visage du troisième année, ce dernier sembla vouloir à tout pris s’éloigner d’elle. Venait-elle de faire une bourde monumentale ? Parce qu’il semblait vraiment avoir envie d’être à des lieux d’elle. Malheureusement pour lui, son équilibre -bancal depuis le premier où elle l’avait rencontré- ne semblait pas vouloir coopérer et il s’accrocha au bras de la vipère pour se retenir. Heureusement qu’elle avait elle-même un bon équilibre, sinon ils se seraient probablement retrouvés tous les deux par terre.

Ash finit par admettre qu’il ne dormait pas très bien ces derniers temps, et Lu s’inquiéta encore un peu plus. « Tu pourrais essayer une tisane calmante, avant de te coucher. En plus votre salle commune est juste à côté des cuisines, ça devrait être assez facile… » Elle même avait déjà fait plus d’un tour dans les cuisines de l’école, essentiellement pour se faire de petits plaisirs avec des douceurs typiquement de chez elle. Notamment le chocolat chaud mexicain dont elle raffolait. Le ton sec du Poufsouffle lui fit cependant arquer un sourcil, mais elle préféra passer au-dessus plutôt que de lui répondre avec autant de mauvais humeur que lui. Visiblement, il était grand temps qu’il retrouve le sommeil, il ressemblait presque à Jensen, la semaine où ils étaient rentrés ! Et pour le Serpentard, les raisons étaient toutes autres !

« Pardon ? » C’était elle, ou elle avait bien entendu Ash lui dire qu’il ne voulait pas lui parler, qu’il n’était pas son petit frère -spoiler alert, elle avait une petite soeur, pas un petit frère !- ni même son « grand ami argentin » ? Parlait-il de Thiago ? Lu se demanda un instant comment il pouvait connaitre l’existence de son meilleur ami et partenaire de danse, avant de se rappeler que l’argentin avait fait preuve d’une très mauvaise humeur lorsqu’elle avait eu rendez-vous au Ministère de la Magie britannique, endroit où elle avait rencontré Ash Lloyd pour la première fois. Et il n’avait absolument rien à voir avec le poufsouffle qui se tenait là devant. « Alors déjà, je sais que tu n’es pas mon petit frère, mais tu es mon ami. Sauf si cette définition est différente ici -ce dont je doute- les amis sont là les uns pour les autres quand ça ne va pas. » Sa voix, soudainement froide et dure, claquait dans l’air. Elle ne se serait jamais attendue à être ainsi traitée par Ash, qu’elle avait toujours énormément apprécié. « Et je ne vois pas le rapport avec Thiago. » Cette dernière phrase fut prononcée en espagnol, la colère gagnant le coeur de la jeune fille. Elle était décontenancée, se demandant réellement pourquoi le jeune sorcier réagissait ainsi. Elle ne lui voulait aucun mal, bien au contraire. Et elle était sincèrement inquiète pour son bien être. Depuis que Viska avait été attaquée dans les couloirs, Lu’ était encore plus son tension. Elle refusait que l’on fasse du mal à ses amis -pire encore, elle n’imaginait pas comment elle réagir s’il s’agissait de sa famille- et Ash avait vraiment l’air mal en point. « Mais peut-être qu’au final, tu ne me vois pas comme une amie, toi. » lâcha-t-elle froidement, le regard dur et fixé sur le Poufsouffle. S’il ne l’aimait pas, qu’il lui dise une bonne fois pour toute, elle arrêterait de l’ennuyer, puisque visiblement, sa présence lui était insupportable.
acidbrain


• 769 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 330
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyMer 4 Nov - 21:58

Après sa bataille avec une plante carnivore –quel était l’intérêt de les étudier ? après plus de deux ans de scolarité, il cherchait toujours à comprendre- Ash ne voulait croiser personne. Il était énervé, contre lui-même essentiellement, mais aussi un peu contre le professeur Londubat qui n’avait visiblement jamais souffert quand il était élève jamais, effectivement pour leur imposer de devoir rempoter des plantes qui tentaient de vous tuer à chaque manipulation. Entre ça et les potions qui pouvaient vous exploser à la figure à chaque liquide ajouté dans la mixture qui bouillonnait dans le chaudron, il était définitivement dangereux d’être élève à Poudlard. Bref, il ne voulait croiser personne jusqu’à ce qu’il retrouve une certaine dignité. Mais il rentra dans quelqu’un, et dans Lucrecia en plus. « C’est le principe des collisions, on ne s’y attend pas, souligna le garçon, pince sans rire. Enfin sauf moi. Moi, je devrai m’y attendre. » Il fallait se montrer réaliste et Ash reconnaissait sans problèmes sa propre maladresse, en revanche, il se montrait susceptible lorsqu’on souligne ce qu’il jugeait être une tare à ses yeux. Parfois, il arrivait à prendre du recul et à comprendre qu’on ne lui voulait pas de mal et que s’inquiéter pour lui n’était qu’une preuve d’affection. Mais aujourd’hui n’était pas l’un de ses jours, et bien qu’il n’ait pas eu l’impression que Lu le prenait en pitié lors de leur première rencontre, son jugement était obscurcisse par sa mauvaise humeur.

Sa curiosité naturelle l’agita, le sortant quelque peu de ses pensées ombrageuses, lorsque Lu avança une solution au problème des plantes carnivores –la vraie Menace, c’était elles. Un instant, il se replongea dans la contemplation dans le visage de la jeune fille. Elle était si belle, si parfaite, si gentille, si intelligente…Et lui, il se montrait bêtement désagréable avec elle. « Merci du conseil. Londubat ne nous a jamais parlé de ça. » Ou alors, il avait trop été aux prises avec Merlin savait quelle plante magique pour écouter les conseils de leur professeur. Il sourit, mais ce sourire n’atteignit pas ses yeux sombres. Et le contact furtif de la main de Lu acheva de le rembrunir. Il était stupidement tombé amoureux d’elle, au premier regard, et qu’elle se montre aussi proche de lui le perturbait énormément. C’était difficile, qu’elle soit aussi tactile avec lui alors qu’il savait que cela ne voulait rien dire, et ne voudrait jamais rien dire.

« Oh, une tisane calmante, merci, vraiment, je n’y avais jamais pensé », ironisa Ash. Il fallait qu’il se calme. Ça le bouleversait peut-être de voir que Lu tenait absolument à aider le pauvre petit garçon qu’il était, et ça lui abimait un peu plus l’ego, mais elle était si généreuse et adorable (et jolie, et empathique, et pétillante et…il fallait qu’il arrête) que ce n’était pas étonnant. Cette réflexion n’améliorait pourtant pas son état. Il lâcha d’ailleurs qu’elle n’avait pas à veiller sur lui comme s’il était son frère ou son petit-ami aux yeux revolver et aux gros muscles. Sans surprises, parce que même s’il était à fond sur elle il a emprunté le langage de Leith depuis la première fois où il avait vu sa chevelure cuivrée ondulée, et qu’il l’idéalisait donc, il avait bien remarqué qu’elle possédait son petit caractère, la voix de Lu, avant aussi douce et chaleureuse que son accent irrésistible, se durcit et se refroidit très nettement. Loin de se décontenancer, même s’il s’agissait de la première fois où la jeune fille lui parlait durement, mais la réciproque était vraie aussi, il s’entêta : « C’est tout à fait vrai, mais je te dis que tout va bien. » Bien sûr, alors qu’il était à deux doigts de s’effondrer de fatigue tout allait bien. Mais il n’avait pas besoin de l’aide de Lu. Il pouvait s’en sortir tout seul, il était un grand garçon. Lu prononça ensuite quelques mots en espagnol auxquels il ne comprit rien du tout aussi ne pouvait-il réagir.

La dernière phrase de Lucrecia le laissa coi et il finit par reposer un regard brûlant sur elle, ses joues blanches chauffant très nettement, signe qu’il devait très certainement rougir.  Effectivement, il ne voyait pas totalement Lu comme une amie, puisqu’il l’aimait pour ainsi dire avant même qu’ils ne se rapprochent, mais il se douta que ce n’était pas ce que l’Argentine supposait et il se sentit soudain très mal. Elle risquait de s’éloigner de lui à cause de son comportement et c’était la dernière chose qu’il souhaitait. « Mais si ! s’exclama-t-il vivement. C’est pas du tout ça…Je…Enfin…T’es mon amie. Mais c’est que…je…enfin…je. » Ash passa une main dans ses cheveux bruns, dont une mèche couvrait son front. Son bégaiement l’agaçait. Il ne savait pas comment formuler ce qu’il avait en tête. « Je souffre d’insomnies. C’est pas nouveau. J’en ai beaucoup en ce moment, c’est pour ça que je suis fatigué et euh…que je m’énerve plus facilement –désolé d’ailleurs. Mais ça va, je gère. » Son ton était plus assuré, cette fois ci, et il avait retrouvé un certain calme même s’il sentait toujours la fébrilité l’agitait. Était-ce dû au manque de sommeil, à son agacement ou tout simplement à la présence de Lucrecia ? Il n’aurait su le dire.

871 mots




Dernière édition par Ash Lloyd le Dim 15 Nov - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyDim 8 Nov - 9:18

Dans un premier temps, Ash sembla tout à fait normal, bien que très cerné, mais fidèle à lui même. Un peu gauche -rappelons qu’il s’était étalé de tout son long dans le hall du Ministère de la Magie quand Lu l’avait rencontré, et que son équilibre restait relativement bancal, même une fois à quatre pattes, tentant de se redresser comme il le pouvait-, il était cependant toujours aussi amical et aimable. Pour le moment, on ne pouvait pas dire que la famille Lloyd était insupportable, sauf peut-être pour Leopold, le frère aîné. Mais Lu avait un problème avec les gros dragueurs de base, donc ce n’était pas non plus gagné d’avance pour l’aîné de la fratrie. Peony, la jumelle dont elle avait le plus l’habitude, puisqu’elle traînait souvent avec, d’autant plus maintenant qu’elle avait rejoint le Girlsband, était une grande pipelette avec qui elle s’entendait bien. Dahlia, qu’elle avait rencontré officiellement seulement tout récemment était elle aussi très intéressante. Puis il y avait Ash, ici présent, qu’elle considérait comme un ami depuis le jour où ils s’étaient rencontrés, quand bien même ils n’avaient pas pu échanger énormément. Depuis que Lu était arrivée à Poudlard, ils avaient pu discuter à nouveau et elle avait été confortée dans son idée qu’elle pouvait, en effet, considérer le Poufsouffle comme un ami loupé, c’est un petit con de première, Leith lui a tout appris en cinq mois!

Alors qu’elle lui donnait un conseil pour calmer les plantes carnivores, plus que nombreuses à Castelobruxo, elle esquissa un sourire quand Ash lui dit que leur professeur ne leur avait jamais dit cela. « On est spécialisé en botanique à Castelobruxo, c’est pour ça. Mais votre professeur ne se défend pas trop mal, pour un anglais. » Elle pouffa doucement, mais en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire Filet du Diable -qui laissait, certes, une certaine marge, mais quand même- le jeune sorcier en face d’elle changea radicalement de comportement et se rembrunit. Elle se demanda tout d’abord si elle avait fait et/ou dit quelque chose de mal, mais alors qu’elle repensait au début de leur conversation, elle ne voyait pas ce qui aurait pu mettre Ash Lloyd dans un tel état. Certes, elle était du genre à foncer dans le tas, à défendre la veuve et l’orphelin à tout va et à aller porter secours au premier venu sans se soucier de la situation, mais là... Non, vraiment, elle ne comprenait pas. Elle avait posé sa main sur sa joue, elle n’avait pas tenté de le gifler ! Ce n’était pas comme si elle faisait preuve d’une certaine violence avec lui. En plus, il avait tout de même attrapé son bras en désespoir de cause pour éviter de tomber… Vraiment, les garçons étaient un vrai mystère !

Le comportement du troisième année commençant réellement à taper sur les nerfs de Lucrecia, la jeune fille en perdit son sourire. Elle se faisait sincèrement du souci pour lui, et alors qu’elle tentait de lui proposer une solution, somme toute innocente et probablement vue et revue, il ironisait et lui parlait comme il ne l’avait jamais fait auparavant. « Tu aurais pu ne pas y penser, qu’est-ce que j’en sais moi? » répondait-elle en fronçant les sourcils, passablement énervée de sa façon d’être et de faire. Vraiment, s’il avait un problème avec elle, qu’il lui dise directement ! Elle n’était pas une petite chose fragile elle, elle pouvait tout à fait entendre ce qu’il avait à lui dire ! Si tant est qu’il ai quelque chose à lui, après tout, elle n’en savait rien, vu qu’il se bornait à lui rire au nez sans pour autant lui dire ce qu’il n’allait pas. Enfin, si, il manquait de sommeil, mais ça, merci Captain Obvious elle l’avait bien remarqué !

De toute façon, si le gallois ne voulait rien lui dire, elle ne pouvait pas vraiment le forcer. Preuve en était, ça ne menait à rien, si ce n’est à leur première dispute, alors que Lucrecia n’aurait jamais pensé possible qu’elle puisse se prendre la tête avec Ash, surtout pour des broutilles pareilles. Parce qu’au final, elle ne savait pas vraiment pourquoi il lui répondait comme ça. Certes, il manquait de sommeil, cela se voyait, mais alors qu’elle tentait de trouver une solution pour qu’il puisse se reposer, le brun l’avait battue froid comme jamais. Elle ne comprenait même pas pourquoi, d’un seul coup, il lui parlait de Thiago. Bien entendu, Lu parlait souvent de son meilleur amant ami, il lui manquait cruellement et elle ne s’en cachait pas, mais où était le rapport avec les crises d’insomnie du benjamin de la fratrie Lloyd ? Finalement, ses derniers mots eurent l’air de faire réagir le jaune et noir, qui changea rapidement de comportement. Ses prunelles brunes sur le garçon en face d’elle, Lu était devenue impassible. S’il tenait à se moquer d’elle, il était hors de question qu’elle ne rentre dans son petit jeu. « Et bien moi je n’en n’ai pas l’impression. On ne parle pas comme ça à sa future femme ses amis. » Sa voix était toujours froide, l’Argentine étant blessée au plus profond de son être. Elle aurait pu imaginer ce comportement de la part de n’importe qui d’autre, Stef, Quino, Jensen ou Peony pour ne citer qu’eux, mais clairement pas de la part de Ash Lloyd. « Je ne suis pas ton punching-ball. Alors débrouille toi tout seul avec ton insomnie, tu n’as visiblement pas besoin de moi de toute façon. » Vexée comme un poux, la quatrième année fusilla le garçon du regard avant de se remettre en mouvement, s’éloignant de lui. Comment osait-il lui parler ainsi, juste parce qu’il était en manque de sommeil?! C’était tout simplement injuste et elle découvrait une facette d’un supposé ami qu’elle n’aimait, mais alors, absolument pas. Elle nota mentalement tout de même, qu’elle devrait poser la question à sa cousine. Stef était amie de longue date avec Ash, elle serait donc sûrement capable de lui dire si ce comportement était normal et récurrent chez le jeune sorcier ou s’il y avait strangulot sous roche. Après tout, il était tout à fait possible qu’au final, elle se soit trompée sur les signes envoyés par le Poufsouffle. Peut-être qu’il la détestait et qu’il ne supportait plus sa présence...
acidbrain


• 1 043 mots •
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 330
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyDim 15 Nov - 22:40


Quand Lucrecia évoqua la spécialité en botanique de Castelobruxo, Ash se fit la réflexion qu’il n’aurait jamais pu survivre s’il avait habité en Amérique du Sud. En effet, la seconde spécialité de l’école brésilienne était les soins aux créatures magiques, et si Ash aimait cette matière en théorie, il finissait par haïr toutes les bestioles qu’on leur faisait étudier –il ne fallait pas être sain d’esprit pour avoir nommé Hagrid à ce poste. Ash ne comptait plus les fois où un animal l’avait attaqué, mordu, où il avait chuté sur une déjection de Crockdur. Il sortait à chaque fois vivant des cours, mais c’était à se demander comment. Il ne voyait pas bien ce qu’il pourrait ajouter d’intelligent au sujet de la Botanique. Une fille comme Circé Blackwood ou même Prudence pouvait comprendre ses réticences avec cette matière, mais dans les cours communs qu’il avait eus avec les quatrièmes années, Ash avait bien remarqué que Lu, elle, se débrouillait comme une cheffe. Ce qui n’était pas étonnant car elle était brillante scolairement parlant et intelligente et vive d’esprit et absolument pas maladroite, contrairement à lui.

Et maladroit, Ash ne l’était pas d’ailleurs que du point de vue physique, il était aussi maladroit dans ses paroles. La preuve : il parla très mal à Lu, qui ne lui avait pourtant rien fait, sinon poser gentiment sa main sur lui, l’électrifiant totalement et lui détraquant le cerveau au passage. Pourtant, il n’était pas dans son caractère de s’énerver très vite, il était patient comme garçon et il lui en fallait beaucoup pour le pousser à bout. Mais en ce moment, il était sur les nerfs, à cause de ses insomnies à répétition. Et cette mauvaise humeur retombait sur les autres. Pire, elle retombait sur Lu qui devait très certainement regretter de l’avoir croisé désormais. Tachant de réprimer ses envies de meurtre la planter là et de s’enfuir en courant dans sa salle commune pour y ruminer son absence de compétences en Botanique et sa manière de tout gâcher, il concéda : « J’aurais pu, oui. » Il jeta un bref regard en sa direction. Elle affichait vraiment un air soucieux, derrière ses froncement de sourcils impressionnants ainsi qu’un soupçon de…De quoi ? Ash sentait qu’il l’avait blessée, et ça lui égratignait le cœur. La blesser, c’était la dernière chose qu’il voulait. « Je sais. Désolé, j’aurais pas dû te parler comme ça mais… » Mais quoi ? Qu’elle en particulier veuille prendre soin de lui le remuait complètement. Parce qu’il avait assimilé l’envie de l’aider au besoin de le couver parce qu’il n’était pas assez fort pour s’occuper tout seul de lui mais venant d’elle, en fait, il avait juste envie qu’elle continue à se préoccuper de lui. Et en même temps, comme d’habitude, il s’enfermait dans sa fierté et refusait toute aide, y compris la sienne. Ses pensées contradictoires tournaient en boucle dans sa tête mais il était sûr d’une chose : il lui avait fait perdre son sourire et elle si solaire lui parlait désormais avec la froideur de Léopold sauf qu’il ne meurt pas d’amour pour Léo. Il l’avait tellement fâché qu’elle avait l’air déterminée à le planter là. Et elle n’avait pas tort. Il n’avait pas à mal lui parler, juste parce qu’il n’était pas bien, et il n’avait pas besoin d’elle. Et peut-être qu’après s’être pris une rafle par ses si beaux yeux, il hésita une seconde à reprendre son chemin pour sa salle commune. Mais il ne pouvait pas la laisser partir. Il ne pouvait juste pas accepter d’avoir tout gâché avec elle en seulement quelques phrases et la laisser lui en vouloir. Il n’aurait jamais une seule chance avec elle, il le savait très bien, mais il ne voulait pas perdre leur amitié. Il ne se le pardonnerait jamais s’il n’essayait pas de la retenir.

« Non attends Lu s’t’eu plaît, je suis vraiment désolé ! » Il décida de s’élancer à sa suite. Mais visiblement, manquer de sommeil et se faire mordre par une plante carnivore, ce n’était pas passé. D’une manière qu’il n’arrivait jamais tout à fait à comprendre, il réussit à trébucher sans aucun obstacle sur son chemin et se trouva au sol, sous les rires des quelques élèves qui passaient par là. A croire que c’était vraiment sa journée ! Il réussit à miraculeusement se relever assez vite, sans tomber de nouveau, et rechercha Lucrecia du regard. Il aurait chuté mille fois, qu’importe, tant qu’il réussissait à la rattraper.


Dernière édition par Ash Lloyd le Sam 28 Nov - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyMer 18 Nov - 23:39

Castelobruxo était une école tout à fait splendide. Lucrecia adorait son ancienne école et ses amis, sa famille et même ses professeurs lui manquaient. Thiago surtout, même si le brun n’avait pas semblé particulièrement excité de retrouver sa meilleure amie pendant les vacances d’hiver. oui, elle l’a en travers de la gorge Elle se rabattait donc sur les amis qu’elle avait à Poudlard. Ses cousins, ravie de voir que Quino et Stef avaient enterrés la hache de guerre, ce qui rendait les repas bien plus intéressants et moins ronchons, des deux côtés. Katarzyna et Itachi, même s’il fallait supporter les râleries de la blonde quant aux repas. Mais également Alex, les filles de Magic Mix, Viska et Jensen, avec qui elle squattait de temps en temps. Et bien évidement, Ash, qu’elle avait rencontré au Ministère, alors qu’elle venait s’enregistrer pour son transfert, et que lui était en plein stage.

Toujours est-il que la jeune femme avait le comportement du Poufsouffle en travers de la gorge. Elle n’était pas méchante ni mauvaise, mais elle était, par contre, très rancunière. Et une fois que l’on perdait sa confiance, il fallait trimer et ramer pour la récupérer, si tant est qu’on puisse y arriver. De ce côté là, elle ressemblait beaucoup à son partenaire de danse. Parfois, elle se demandait s’ils ne s’étaient pas déteints l’un sur l’autre, à être si fusionnels. « Il n’y a pas de "mais", Ash. J’ai bien compris, ne t’en fais pas. Je te laisse tranquille. » Peut-être prenait-elle un peu trop vite la mouche. Peut-être était-elle plus vexée qu’elle ne voulait bien l’avouer. Parce qu’il avait été le premier ami qu’elle s’était fait, alors qu’elle ne connaissait que ses cousins à l’école, ignorant encore qu’Alexandre était là aussi. Alors oui, forcément, son coeur s’était serré et brisé en même temps.

Alors qu’elle avait dépassé Ash, elle commença à monter les escaliers pour se rendre dans les étages. Elle ne savait pas vraiment où elle allait aller, mais elle voulait juste s’en aller. Peut-être dans la salle de Sterne, pour aller danser, se vider la tête et l’esprit, oublier la douleur qu’elle avait ressenti quand Ash lui avait si mal parlé. Peut-être à la bibliothèque, dans l’espoir d’y trouver Stef ou Tina, pour partager ses pensées. Ou juste quelque part, sans vraiment savoir où exactement, juste histoire de ne pas rester ici. Elle l’entendît néanmoins l’appeler, s’excusant au passage. Certains élèves qui passaient par là tournèrent la tête vers elle, alors qu’elle s’obstinait a lui tourner le dos. Elle se retourna seulement quand elle entendit Ash trébucher et s’étaler par terre en mode carpette. Au milieu de l’escalier principal, l’un des rares qui ne bougeait pas, elle regardait Ash, à moitié triste et à moitié en colère. Elle redescendit une marche puis s’arrêta, hésitante. Elle croisa son regard et décida de rester là où elle était, s’asseyant cependant sur la marche où elle était, lui laissant le temps de la rejoindre. « Tu ne peux pas parler aux gens comme ça juste parce que tu es de mauvaise humeur, tu sais... » Son ton n’était plus si froid, mais elle restait distante, malgré tout, elle appréciait sincèrement le gallois, et n’avait pas compris d’où venait sa haine soudaine. Comme si quelque chose, chez elle, le faisait sortir de ses gonds. Mais quoi? Elle n’en savait rien.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 330
Âge : 13 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia EmptyAujourd'hui à 2:10

Ash se maudissait. Il n’arrivait pas à croire qu’il avait vraiment réussi, juste en l’espace d’une minuscule conversation, à changer totalement l’humeur de Lucrecia, et surtout son comportement envers lui. Il s’était senti si chanceux d’être tombé devant elle (enfin, à quelques mètres d’elle) ce jour-là au Ministère. Il s’était senti chanceux de pouvoir lui reparler à Poudlard. Et il se sentait définitivement chanceux qu’elle s’attarde sur la petite chose qu’il était lui et le considère comme un ami. Et le voilà qui gâchait tout ! Il était vraiment un imbécile. Il ne pourrait certainement pas sortir avec elle (ça relèverait d’une sorte de miracle qu’elle accepte, et Ash n’était décidément pas un garçon qui croyait aux miracles) mais maintenant qu’il avait eu un aperçu de ce qu’était sa vie en comptant l’Argentine dans ses proches, il était hors de question qu’il renonce en sa présence. Du moins, qu’il ne fasse pas tout pour arranger les choses.

« Non tu n’as rien compris Lu ! C’est pas toi c’est moi ! » Par Merlin, une phrase aussi clichée était-elle vraiment sortie de sa bouche ? Apparemment oui. Il n’était vraiment pas doué avec les mots. Ni niveau actions, remarquez, il était pas doué tout court. Et il avait envie d’être tranquille, c’est vrai. Il en avait envie depuis qu’il avait quitté la serre de botanique en furie, sans même attendre ses amis, parce qu’il savait bien que lorsqu’il était dans un état comme ça, il repoussait les gens qu’il appréciait et qu’il supportait encore moins la sollicitude des autres. Mais il ne pouvait pas juste accepter que Lu parte de son côté. Parce qu’il sentait bien que sa volonté de le laisser tranquille, c’était pas juste aujourd’hui, c’était pas juste pour ce moment, c’était genre pour tout le temps. Et ça, Ash ne pouvait pas s’y résoudre. Il ne voulait pas ruiner leur relation. Il ne voulait pas que ses insomnies lui enlèvent ça, aussi.

Il était déterminé à la rattraper qu’il se ficha bien de tomber dans le hall, devant tout le monde, sous les rires de quelques élèves, d’être toujours couvert de saleté et que ses cernes lui mangeaient la moitié du visage. Oui, il se fichait bien de tout. Au diable sa dignité. Ash chercha Lu et son regard marron accrocha sa silhouette. La jeune fille avait commencé à grimper les marches de l’escalier principal et il sentit son cœur tambouriner dans sa poitrine alors qu’elle descendait une marche avant de s’arrêter et de s’asseoir, se fichant visiblement des regards et des grondements de protestation des sorciers autour d’elle. Ash sentait ses membres trembler encore, un peu à cause de la chute, un peu à cause de sa colère, un peu à cause de sa frustration. Il rejoignit Lu d’un pas prudent, peu désireux de s’étaler une nouvelle fois sur le carrelage froid sinon, il serait vraiment bon pour un passage à l’infirmerie. A force, il n’était pas sûr que madame Pomfresh le laisserait sortir "Vous allez étudier de ce lit monsieur Lloyd, c’est pour votre bien, et celui des autres élèves." « Le sol était pas hyper propre, fallait le nettoyer », dit-il pince sans rire en référence à leur première conversation en s’approchant de la Serpentard.

Il monta une marche, puis une autre, les yeux toujours rivés sur Lucrecia et c’est là qu’il trébuche encore parce qu’il regarde pas ses pieds puis s’assit à ses côtés en soupirant. « Je sais. J’aurais pas dû. J’ai pas d’excuses. Quand je suis fatigué et énervé…c’est pas une bonne combinaison. » Il arrivait à gérer normalement en retrouvant une certaine solitude et en prenant le temps de se calmer. Mais là, il était tombé sur Lucrecia et elle lui avait témoigné tant d'attention qu’il s’en sentait encore complètement chamboulé. « J’essayerais de plus me comporter comme ça à l’avenir. Mais encore une fois, je suis vraiment désolée Lu. T’es…T’es vraiment une amie pour moi, et j’t’aime bien, je veux pas que tu penses le contraire. » Ses joues pâles prirent une teinte rosée et il détourna le regard. Pourquoi ne pouvait-il pas être impassible comme Léopold et Dahlia par Helga ?!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





I'm losing sleep • Lucrecia Empty
MessageSujet: Re: I'm losing sleep • Lucrecia   I'm losing sleep • Lucrecia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm losing sleep • Lucrecia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Le Hall d'entrée-
Sauter vers: